AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 26 Mai - 11:27

Ma main toujours sur son épaule, je pouvais sentir que le jeune vampire se détendait peu à peu ou du moins se décrispait à mesure de la discussion. Prenait-il enfin conscience de ce que je lui disais? A moins qu'il ne joue aussi un rôle, bien que je n'y croyais pas vraiment tant il semblait jeune et inconscient de la réalité de la politique des vampires. Toujours est-il que je continuais de répondre à ses questions.

En un sens oui vous valez mieux qu'eux, l'important ce n'est pas votre âge mais votre aptitude suivre les lois de notre Roi et à lui rester fidèle en toute circonstance. Même si je n'aime pas me mettre en avant prenez mon exemple. Je n'ai qu'un peu plus de deux cent ans et pourtant je suis shérif, alors que Belle Angeline Renard malgré son presque millénaire d’existence n'est qu'une vampire comme vous dans la hiérarchie de notre espèce. dis-je d'un ton toujours sérieux pour répondre à la question de l'employé de William. Je ne relevai pas sa remarque quant au fait qu'il n'avait jamais désobéit à son maître mais décidai de lui répondre lorsqu’il déclara que ce dernier ne s'en était jamais plaint.

William ne s'en est peut-être jamais plaint, mais disons qu'en haut lieu certains comportements sont jugés en silence et la sentence peut arriver bien plus tard. Il est dans votre intérêt et celui de mon ami que vous gardiez ceci constamment à l'esprit Leslie.

Je fis une nouvelle pause lui laissant le temps de me pauser d'autres questions, et celles-ci se montrèrent intéressantes. Pour le moyen de me contacter j'avais déjà quelque chose et ensuite sa question quant au comportement à adopter me fit sourire intérieurement. Il commençait à apercevoir certaines choses, ou du moins il croyait en ce que je lui disais. Pour être joignable de personnes dont je ne voulais pas que l'on puisse établir un lien, j'avais plusieurs adresses mails que j'avais créé et que je ne visitai uniquement à partir de cybercafés. J'avais beau ne pas être un grand adepte de la technologie, j'avais tout de même quelques connaissances quant à ce qu'il était possible de faire avec l'informatique et comment cet outil pouvait se retourner contre vous.

Je vais vous donner une adresse mail que vous seul connaîtrez, retenez la bien parce que je ne vous l'écrirez pas par souci de sécurité. *******@****.com . Je surveillerai cette boite mail régulièrement aussi n'hésitez pas. Quant au comportement à tenir en toute circonstance, sois respectueux sans pour autant être désobligeant même à l'égard de vampire de de même statut que vous. Apprenez à gérer vos émotions à chaque instant, ne vous emportez pas et réfléchissez avant d'agir ou de parler. La maîtrise de soi doit être votre maître-mot, et surtout le respect envers un vampire de rang supérieur, Leslie, n'oubliez jamais cela. En présence d'un nocturne au dessus de vous, ne parlez que lorsque l'on vous le demande, ne réagissez jamais en dehors de ce moment, ne donnez votre avis que si l'on vous le demande. Tout ceci à son importance au sein de notre espèce, c'est pourquoi vous devez toujours avoir ces principes en tête. Je lâchai son épaule et radouci un peu mon ton avant de poursuivre. Si vous n'avez plus de question à me poser, il est temps pour vous de partir. Repensez à notre discussion Leslie, et veillez à la sécurité de William. Je ne veux pas qu'il lui arrive quoi que ce soit du fait de Belle Angeline Renard, et je compte sur vous pour m'aider.


HJ :
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 26 Mai - 17:10

J'en étais toujours à m'étonner d'être sur un pied d'égalité avec les autres vampires... jusqu'à présent, je me faisais petit, persuadé de devoir le respect à mes aînés... mais voilà que cette société, que j'imaginais pyramidale, se révélait extrêmement égalitaire ! Cela m'ouvrait de nouvelles perspectives et influencerait sans doute mon comportement à venir. Finalement, le cercle restreint des vampires à prendre en considération se résumait à me tenir silencieux devant eux et à exécuter les ordres. Pour les autres, il suffisait que je ne me fasse pas bouffer... Je me sentis mieux et me redressais. Finalement, c'était plus simple comme ça ! Je fus particulièrement attentif à la fin de son discours : les conseils, je les notais précieusement dans un coin de ma tête, tout près de l'e.mail du shérif que je regardais davantage maintenant comme un allié de mon maître -et de moi-même !-. J'avais un allié -à défaut d'un ami-! et cela me rassura. J'étais rassuré comme jamais jusqu'à présent. Il me semblait que désormais mon intégration se passerait beaucoup mieux.

-
Je veillerais sur William, au péril de ma vie, vous le savez. Et je surveillerais Belle Renard, ses agissements, tout ce que je pourrais réunir sur elle et ses possibles alliés, car je suppose qu'elle n'agira pas seule...

Curieux qu'elle ne soit pas au-dessus de moi, mais qu'au contraire, ma mission me place au-dessus d'elle, en quelque sorte. Ce retournement de situation me mis pourtant mal à l'aise. Je m'en ouvris à Guillemaud qui m'avait lâché l'épaule, m'accordant ainsi sa confiance, ce dont je lui étais étrangement reconnaissant.

-
Vous êtes sûr que Miss Renard n'est pas, de par son âge, placée plus haut dans l'échelle sociale vampirique ?

C'était vraiment un problème pour moi, et çà se voyait comme le nez au milieu de la figure. Bien sûr que je rapporterais tout au shérif, puisqu'il était au-dessus de nous et que je tenais ma mission de lui, donc, pas de problème de ce côté là, ni sur le secret de ma mission, c'était évident...

-
Peut-être se trouve-t-elle dotée de dons que je ne pourrais contrer...

J'étais vraiment inquiet, là... parce que face à une vampire de mil ans, je n'étais qu'un pion. Même si j'étais un pion dans la main d'un shérif bien placé dans l'échelle sociale. Que je ne ferais pas long feu et qu'elle risquait alors de découvrir qu'on la surveillait en haut lieu. Autant dire que je refusais d'être le maillon faible au risque de tout compromettre ! Et puis, il y avait autre chose, un truc qui me taraudait :

-
Vous savez, je suis aussi le garde du corps de la pomme de sang du prince...

Bien sûr qu'il le savait ! n'avait-il pas mis en doute ma compétence à ce sujet au début de notre entretien ?!!!

- Et bien voilà.... Hannah est comme une enfant gâtée, elle se comporte comme telle avec moi, est impossible à gérer, s'appuyant sur l'amour du Prince pour elle, et moi... moi, je ne sais que faire, alors, je suis...

A ce jour, je n'avais bu que du True Blood, me refusant à faire ripaille d'un véritable festin de sang, ce qui trahissait si bien mon malaise. Cette difficulté à accepter mon nouvel état venant sans doute de la manière dont j'avais été Etreint (la vengeance d'une vampire folle de douleur à la mort de son amant, tué par la police d'Edimbourg, dont j'étais le chef à l'époque). J'espérais vivement que le shérif de cette ville m'aide à trouver ma place aussi devant les humains qui me regardaient souvent comme un raté : plus humain et pas encore vampire, à la frontière de deux mondes, je me sentais rejeté par les deux bords... cet état était si difficile à accepter, d'autant que mes parents (humains) m'avaient chassé de leur vie, sans que j'aie encore trouvé à ce jour -trois ans plus tard !- une place dans la société des immortels. Conscient que je risquais d'ennuyer le shérif avec mes petites histoires, j'osais un petit sourire contrit...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 26 Mai - 18:27

Le jeune buveur de sang semblait à présent totalement convaincu, mais je ne devais pas commettre de bourde et pesai mes mots avant de les prononcer. Pourquoi autant de prudence? Et bien parce que Leslie n'était pas n'importe quel vampire, et son caractère ainsi que sa loyauté envers William n'étaient pas négligeables. Je savais pouvoir me servir de lui mais devoir me méfier de la suite des évènements car je savais qu'Augustus annoncerait un jour ou l'autre que je lui avais dénoncé le fils Raybrandt. D'aucun y verrait simplement de l’opportunisme alors que c'était bien plus que ça, j'accomplissais simplement mon devoir envers mon Maître malgré le prix que cela me coûtait. Peu m'importe si tu m'aimeuuus le regard des autres, je sais que mon engagement envers notre Roi ne souffrirait d'aucun manquement.

Alors que je venais de l'inviter à partir s'il n'avait rien d'autre à dire, Leslie resta dans le fauteuil pour me faire part de son souhait de m'aider à protéger William et de ses craintes. Je n'étais pas impatient si cela pouvait lui éviter de se planter aussi le laissai-je poser toutes ses questions avant de lui répondre.


Si dans la théorie Belle Angeline Renard est au même niveau que vous dans la hiérarchie des vampires, dans la pratique son âge peut lui donner quelques avantages, cette remarque de votre part m'amène justement à une précision, ou plutôt un nouveau conseil. Vous aurez beau être l'égal de tel ou tel vampire, n'oubliez pas qu'il vaut mieux respecter vos interlocuteurs, ne serait-ce que pour donner l'impression que vous n'êtes pas un danger. Ainsi vous apprendrez d'eux bien plus que ce qu'ils voudront bien vous dire. Quant à ce dont elle être capable, à part la fourberie et la tromperie vous n'avez pas grand chose à craindre Leslie, vous ne devez aucunement chercher la confrontation, simplement tendre l'oreille. Je fis une pause le temps pour lui de me dire qu'il était chargé de la sécurité de la servante de William, cette humaine que j'avais accueilli chez moi un soir avec son ami Camille un autre humain, comme si j'ignorai cette information alors que c'est cette raison que j'avais invoqué lorsque je l'ai convoqué pour cet entretien.

Alors vous êtes perdu n'est-ce pas? Savez-vous pourquoi elle se permet ce comportement à votre égard? Parce qu'elle sait comme la plupart de ceux dans l'entourage de votre maître que vous n'avez jamais tué un humain pour vous nourrir de son sang. Ai-je tort? Je jetai un œil à ma montre pour voir l'heure et repris la parole, nous n'étions qu'au milieu de la nuit. Voulez-vous que je fasse de vous un vrai vampire Leslie? Etes-vous prêt à définitivement cesser d'être humain ce soir? dis-je d'un ton des plus sérieux. Si je lui faisais cette proposition ce n'était nullement par sensiblerie ou par compassion, mais simplement pour qu'il soit plus apte dans sa tâche et aussi pour le secouer un peu.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 26 Mai - 23:07

Finalement, ce monde là ressemblait beaucoup à celui des humains, avec des valeurs de politesse, de respect et de bienséance, auxquelles s'ajoutaient la proximité de la peine de mort -disparue depuis longtemps chez les mortels-. Peu à peu, tout s'éclairait et j'eus presque le sentiment -rassurant !- de vivre dans une quasi démocratie-royale, si je puis dire. A présent, je buvais les paroles de Guillemaud, car il m'offrait une chance incroyable de mieux m'adapter à mon nouveau milieu. Non que j'en voulus à William de m'avoir tenu dans l'ignorance, non, j'estimais plutôt qu'il voulait me protéger de tout ce qui pourrait me nuire, comme un grand frère un peu trop puissant, en quelque sorte, mais en m'empêchant de grandir. Un élan de sympathie s'envola vers lui en même temps qu'un brin de rancoeur quand même. Me laisser dans l'ignorance, et loin de la réalité n'était pas très sympa...

* Quand à Miss Renard, apparemment, je dois juste faire attention de ne pas me faire manipuler... *

Finalement, c'était peut-être pour çà que le Prince ne laissait pas les autres vampires m'approcher de trop près, et ce fut à ce moment précis que je choisis, secrètement, de ne rien lui révéler de mon entrevue avec son ami : en effet, un ami aussi sincère ne pouvait vouloir de mal à mon patron, non ? Mais je choisis aussi de ne rien dire de ma décision à mon interlocuteur. Quant à l'explication concernant le peu d'attention que me portait Hannah, le shérif ne fit aucun détour et alla droit au but :

(...) Parce qu'elle sait comme la plupart de ceux
dans l'entourage de votre maître que vous n'avez jamais tué un humain
pour vous nourrir de son sang. Ai-je tort?


Je me mordis la lèvre inférieur, comme pris en faute, en baissant la tête. Cette fois, j'étais vaincu ! en m'accrochant désespérément à une humanité qui me fuyait et en m'accommodant de ce sang synthétique pour m'attirer les bonnes grâces des mortels, je n'attirais sur moi que mépris, mortels ou non !

* Tous ces sacrifices pour rien... cette souffrance, ce manque... *

Oh que j'aurai aimé à cette instant déchirer la gorge tiède et palpitante de l'un de ceux qui se moquaient de moi, mais... c'était contre mon éthique et je ne pouvais m'y résoudre, alors, je balbutiais faiblement :

- non...

Me prenait-il, lui aussi pour un couard, un lâche ? je redressais brusquement la tête pour vérifier ce que je pourrais lire dans son regard, mais ce fut cet instant précis qu'il choisit pour me dire :

Voulez-vous que je fasse de vous un vrai vampire Leslie? Etes-vous prêt à définitivement cesser d'être humain ce soir?

Mon regard s'éclaira et je répondis :

-
J'aimerais... j'aimerais que vous m'aidiez, oui... mais...

Je me détournais pudiquement :

-
Je ne me sens pas, pas encore, de franchir ce pas, celui qui me chassera définitivement de l'humanité que je viens de quitter.

Force était de reconnaître que ce vampire était bon pour moi, qu'il était prêt à beaucoup pour mon évolution, mon adaptation, et il était évident que grâce à lui, je ferai de rapides progrès dans la non-vie.

-
Je vous remercie, shérif.

Ainsi, il y avait aussi des guides chez les vampires, des initiateurs, des professeurs... Savoir = pouvoir, c'était bien connu. En me laissant ignorant, William conservait tout contrôle sur moi. Pourtant, je ne pouvais me résoudre à le voir sous un si mauvais jour.

* Non ! s'il a fait çà, c'est pour mon bien. *

Ayant bien retenue la leçon, je n'ajoutais rien, attendant, cette fois, qu'il me congédie, mais assuré, donc, d'avoir un allié, quelqu'un capable de m'aider, plus tard... une sorte de "renvoie d'ascenseur"... Si tel était le cas, j'avais gagné ma soirée ! et ma vie allait changer.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 27 Mai - 21:13

Ce soir j'étais satisfait de mon travail auprès du jeune vampire surtout lorsque j'observai sa réponse. Malgré ses nombreuses réactions contradictoires tout au long de notre entrevue, l'employé de William venait de dire clairement qu'il souhaitait mon aide pour se libérer de son humanité. Pourquoi cela était-il une bonne chose? Et bien parce déniaisé en quelque sorte un vampire était une première pour moi, et cela me permettait aussi d'avoir un ascendant symbolique sur mon invité, en plus de celui que me conférait mon titre, détail important quant à ce que j'avais commencé à mettre en place avec lui. Le voir affirmer clairement qu'il n'était pas prêt à devenir un véritable vampire ce soir ne me surprit guère venant d'un personnage tel que lui et aussi pitoyable que soit ce comportement, je n'en dis rien.

Venez me voir lorsque vous souhaiterez que je vous aide à passer ce cap Leslie, ce sera pour vous l'occasion de me faire un rapport quant à ce que vous aurez éventuellement pu entendre au cours de votre mission. dis-je d'un ton officiel, répondant d'un geste de la main lorsqu'il me remercia afin de lui indiquer qu'il faisait bien de me remercier, même si cela ne me faisait en réalité ni chaud ni froid. J'estimai qu'il était à présent temps de clore cette entrevue entre nous deux, j'avais d'autres projets pour la fin de la nuit.

Mais avant de le congédier je voulais tenter encore une chose. Je me dirigeai donc derrière le comptoir de ma cuisine américaine pour ouvrir mon frigo et en sortis une poche de sang. Si j'avais ceci dans réfrigérateur ce n'était nullement pour ne pas avoir à tuer des humains, acte officiellement interdit à tout vampire lambda, mais simplement pour la praticité d'avoir toujours du sang sous la main chez moi, n'ayant aucun servant.


Depuis la Grande Révélation il est interdit de tuer un humain ou de s'en nourrir sans son consentement, aussi voici une solution possible moyennant finance. Prenez celle-ci, ce sera gratuit pour cette fois,lui dis-je des plus sérieux en lui tendant la poche de sang. Pourquoi une telle proposition? Disons que cela pourrait l'amener à boire du sang humain plus facilement dans un premier temps s'il n'a pas à boire directement à la gorge d'u bétail, chose que je pourrais lui proposer ultérieurement en hypnotisant une humaine afin d'obtenir le consentement de celle-ci, du moins en apparence. Mais je préférai garder ce plaisir de le voir céder à sa nature de vampire pour plus tard, du moins s'il restait vierge de ce côté là jusqu'à notre prochaine rencontre. Ne lui laissant pas la possibilité de refuser de prendre la poche de sang, je l'invitai à quitter ma demeure dès à présent.

Il est temps pour vous de partir à présent Leslie. N'oubliez pas que vous devrez uniquement utiliser l'adresse mail que je vous communiqué pour me contacter, quelle qu'en soit la raison. Je fis une brève pause avant de conclure. Afin de ne pas éveiller les soupçons des ennemis de William, en dehors de cette demeure nous ne nous connaissons pas plus qu'avant ce soir, en toute circonstance. dis-je encore d'un ton qui n'appelait aucune autre réponse que l'acceptation de cette condition. Au revoir Leslie, faite honneur à votre maître.

C'est donc sur ces paroles que je conclus cette entretien avec le serveur de la Pomme du diable, employé de mon ami William. Malgré une entrevue parfois houleuse le résultat de ce soir était plutôt satisfaisant aussi j'attendis que le jeune vampire ait passé la porte avant de prendre mon téléphone pour regarder l'heure. Bien, je devais moi aussi quitter mon domicile pour rejoindre un autre lieu pour la suite de la nuit, qui n'était pas encore terminée pour moi.


HJ:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   Lun 28 Mai - 10:14

Le shérif d'Edimbourg sembla comprendre mes réticences et ne les força pas, me laissant au contraire le temps de m'habituer à l'idée de me nourrir directement à la veine. Je le regardais pourtant avec inquiétude me tendre une poche de sang tirée du frigo, hésitant à la prendre, luttant avec mes promesses de ne pas attenter à la vie humaine, mais il me rappelait les consignes que je connaissais déjà, ne pas tuer, ne pas prendre sans consentement,... ce qui me rassura tout à fait. Il me semblait avoir trouver un grand frère qui voudrait bien m'aider à grandir, ce qui serait profitable et pour moi et pour William. Car il fallait bien que j'évolue, tout de même ! je n'allais pas toujours rester le vampireau que j'étais. Le True Blood m'apparaissait maintenant l'équivalent du lait pour les nourrissons mortels, et il devenait évident que je devais franchir un nouveau cap. Ma confiance en Guillemaud s'en accru d'autant, car non seulement il voulait aider le Prince, mais aussi moi -pour le bien de Raybrandt, bien entendu, mais j'en profitais tout de même !-. De plus, il m'avait ouvert les yeux sur les forces en présence chez les nyctalopes, ainsi que sur la place que j'y occupais réellement, non pas comme bon dernier, mais comme égal aux autres, pour peu que je me conduise bien. Et en cela, les coutumes semblaient beaucoup s'apparenter à celles dans lesquelles m'avaient élevé mes parents. Je le remerciais en balbutiant un peu, gêné du cadeau de prix qu'il me faisait et ne sachant, en vérité, si je devais l'accepter, n'ayant encore rien fait pour Julien, ni comment le refuser :

-
Je vous remercie beaucoup... dis-je donc simplement en baissant la tête.

tout à fait conscient que cela me liait à lui, en quelque sorte. Après tout, je n'avais qu'à considérer cela comme une avance pour l'espionnage dont il m'avait chargé... bien que j'eus accepté sans paiement, pour le seul bien de William.

-
Bien sûr, l'assurais-je quand à notre connaissance mutuelle à venir, conscient que personne, absolument personne ne devrait jamais savoir pour ce soir, et devinant des intérêts si élevés que je n'y avais pas accès, même si j'y jouais un rôle, à présent, ce qui me gonfla d'un orgueil que je ne me connaissais pas jusqu'ici. Je devenais quelqu'un d'important, ou à tout le moins, d'utile à la famille royale, oubliant totalement combien on pouvait perdre à ce jeu là. Puis vins le temps de la séparation, qui se fit simplement :

Au revoir Leslie, faite honneur à votre maître.

- N'en doutez pas, shérif, votre confiance et celle du Prince sont bien placées.

Je me rendis compte du grotesque de ma réponse une fois prononcée et m'enfuis précipitement dans la nuit, brusquement conscient de ma liberté retrouvée et comprenant à quel point je m'étais sentis oppressé dans cette maison, fut-elle celle d'un shérif dument mandaté par le roi. Une fois dans ma voiture, je mis le moteur en marche en observant la maison, puis démarrais, content de m'éloigner, partagé entre sentiment du devoir accompli et un indicible malaise qui prenait de plus en plus de place.

J'allais dormir dans une vieille usine désaffectée avant de me laver et de me préparer pour sortir au cinéma et rencontrer ma mère. L'excitation rendit le sommeil fuyant, mais les rayons du soleil me plongèrent dans un repos diurne agité et peu réparateur. Une fois sur place, j'achetais les tickets et ma mère et moi nous engouffrâmes dans la salle obscure. Nous nous parlâmes peu, mais elle me tint la main tout le temps et sa chaleur me rappela tout son amour, et tout celui que je lui portais. Puis, elle s'appuya sur moi et moi sur elle : j'avais retrouvé ma mère ! Cette rencontre devait demeurer secrète, tout comme celle de la veille. J'eus le sentiment, en rentrant sur Glasgow, que j'étais devenu un vampire adolescent, soumis à des tiraillements que l'enfance, jusque là, lui avait épargné.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: Satanas's Runway
-
Sauter vers: