AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Sam 24 Sep - 17:30

    •• Contexte de la Mission

    Wolfheaven, 31 juillet 2010.


    Mary Wellesley réunit sa meute autour de ce lieu de rencontre. Ce soir, il y aura assimilation par la meute d’un nouvel arrivant, Johan O’More. Tous les lycanthropes sont présents, certains espérant que cette réunion leur amènera un peu d’espoir, tandis que les autres restant clairement réservés, murmurant qu’on n’avait jamais vu un simple cabot inconnu de tous rejoindre le groupe. Mais la Lupa sait aussi qu’elle doit fortifier son emprise sur l’ensemble des individus composant la « famille », et elle doit asseoir son autorité en l’absence d’un Alpha. Ce que ne savent ni Mary ni les autres, c’est que Caïm, démon récemment arrivé dans notre réalité, est sur leurs traces pour les rencontrer. Il est accompagné de sa fille tant physique que spirituelle, Maryana Watheerey. Tous deux ont une proposition à faire aux loups, reste encore à voir comment tournera l’entrevue…


    •• Indications de jeu et ordre de passage

    Les loups garous se réunissent donc. Appelés par leur Lupa, ils forment un cercle autour d’un grand feu de camp. Mary les attend. Dans votre premier post, vous pouvez raconter votre venue dans les bois, et ce que vous pouvez ressentir. Vous êtes totalement libres, mais le calme de la clairière, seulement brisé des bruits du feu, vous inspire une certaine révérence vis-à-vis de la cérémonie, de la réunion en cours. Vous avez une semaine pour poster ; Mary initiera ensuite la réunion en expliquant à chacun la raison de leur venue. A noter ; les démons et semis démons ne peuvent pas poster durant cet ordre de passage. Eventuellement, les loups garous peuvent poster plusieurs fois. Vous avez jusqu’à dimanche prochain pour ce premier ordre de passage ; celui-ci doit poser les bases de votre présence, et des grandes orientations futures de la meute. A voir aussi, si quelques considérations personnelles ne prendront pas le pas sur le reste…


    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mpotter les admins, ils seront ravis de vous répondre !
    Bon jeu !






Dernière édition par La Destinée le Dim 7 Avr - 3:02, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 25 Sep - 22:22


Cette nuit était une belle nuit pour se réunir. Cela faisait finalement longtemps que nous n’avions pas intégré un loup à notre meute, la dernière ayant été Isadora. Il fallait que les choses changent, même si cela me déplaisait. Je n’étais pas opérer de grands bouleversements au sein de ma meute, mais je n’avais pour sur plus le choix. Ce soir, beaucoup de choses allaient se jouer, plus que mes loups ne pouvaient se l’imaginer. En attendant leur venu, j’avais pris soin d’allumer un feu au milieu d’une clairière sur notre territoire. Je leur avais donné rendez-vous sur nos terres, sans leur préciser où, mais je savais très bien qu’ils trouveraient tout seul. Il n’y avait, dans ce lieu, rien d’autre qu’un grand feu, et pour gagner la carrière, ils devront muter. Tous objets ou vêtements étaient inutile ici. Nous communierions avec la nature et seule elle comptait au final. De toute manière il n’était pas question que je laisse la moindre chose venir nous interrompre. Il m’avait fallut une quinzaine de minute pour me rendre dans la plaine et y allumer un feu. Il m’en fallut quinze nouvelles pour retourner dans la demeure des loups, y laisser mes habits et les allumettes que j’avais amené avec moi dans un premier temps. Ensuite, je regagnais de nouveau le lieu, toujours seule. Il n’était pas question que l’on accompagne pour me tenir comme garde du corps ou je ne sais pas quoi. De toute manière il était trop tôt et je devais me nourrir. Mes proies furent trois lapins bien dodus et un cerf que je ne finis pas. Ce n’était pas que je n’avais plus faim, mais disons que si je remplissais trop le ventre, je ne serais plus capable de courir à ma guise. Je ramenais le corps de l’animal mort jusqu’à feu qui était encore bien vif. Après m’être assurée d’être seule, je mutais. Au début mes changement de formes étaient on ne peut plus douloureux. A présent ce n’était plus le cas. J’avais pris l’habitude de supporter cette vive souffrance et je n’y faisais plus attention. Par contre je restais pudique lorsque je passais d’une forme à une autre. C’était offenser un loup que de l’observer pendant qu’il mutait. Une fois humaine, j’entrais mes doigts dans la chair encore chaude de l’animal. Je traçais avec le sang sur mes doigts des signes tribaux sur mon visage, ma poitrine et mes bras. J’étais la lupa, et je devais être « habillée » en conséquence. Cela fait, je pris la place qui était la mienne les jambes croisés en tailleur et j’attendis la venue de ma meute. Mes loups n’allaient plus tardé, et après s’être eux aussi servi du sang pour marquer leur visage et leur torse (seulement moi aurais les bras ensanglantés) il prendrait place autour du feu, laissant une distance entre eux et moi de deux mètres.

☇ Approchez mes loups, et prenez place au côté de votre Lupa ☽





Dernière édition par Mary Wellesley* le Mer 23 Nov - 23:39, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Jeu 29 Sep - 18:26


Mon ventre était noué et je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir légèrement stressée par la situation. Je savais que tout se passerait très bien pourtant, mais c’était plus fort que moi. Je craignais que quelque chose se passe de travers et que j’en sois tenue pour responsable. Après tout c’était moi qui avais ramené Johan dans la meute. C’était de ma faute s’il avait été obligé de la rejoindre et je m’en voulais énormément pour ça. Je ne sais pas par quel miracle Mary a apprit qu’il était le père de l’enfant que j’attendais, qu’elle m’obligeait à garder. Sans doute m’avait-elle fait suivre par des loups-garous de la meute et n’avait pas mis beaucoup de temps à comprendre que j’avais une relation privilégiée avec le jeune libraire. Je lui servais de professeur pour l’aider à s’accommoder avec sa particularité de Lycanthrope. Je lui enseignais des choses qui normalement n’auraient pas du sortir de notre clan local. Cela me faisait énormément de bien de m’occuper quelque part de Johan, et je ne pouvais plus nier l’évidence : j’étais attachée à lui, plus que je ne le devrais. Non pas que je l’aime, non. Mais disons qu’il ne fait pas de doute qu’il me plait énormément et que je me sens bien en sa présence. Cela vient surement du fait que j’attende un loup de lui. Quelque part, ce dernier devait fortement nous rapprocher. En même temps que je l’aidais lui à s’accepter, je m’aidais moi également. Ce n’est pas vraiment la joie ces derniers temps et sa présence avait le don de m’apaiser. Si bien que nous nous voyons régulièrement avant que l’on m’apprenne qu’il allait nous rejoindre. A partir de là, tout a changé et ma culpabilité a prit le dessus.

C’était simple, si je pouvais voir jusqu’à tous les jours le lycanthrope, souvent sur son lieu de travail et le soir pour courir, à présent je ne le contactais qu’un soir par semaine et je restais très « professionnelle » avec lui. Je continuais à lui inculquer les règles et les lois de la meute puis ne m’attardais pas à discuter de tout et de rien avec lui. Je m’en allais, sans lui proposer de boire un verre, sans accepter de venir simplement dormir chez lui. Non je m’en voulais trop pour cela. Je n’arrivais même pas à aborder le sujet avec lui et dès qu’il le faisait, je changeais tout de suite de discussion. J’étais persuadée qu’il me ferait des reproches et je n’étais pas prête à les recevoir, surtout venant de lui. J’avais déjà les loups de la meute qui ne me regardaient plus comme avant, comme si je les avais trahis en côtoyant un cabot. Ils avaient raison, surtout que je connaissais très bien les règles pour avoir été éduquée par l’Ulfric lui-même. Nathanaël aurait comprit lui, oui ça ne faisait pas de doute. Il faudrait sans doute du temps pour mes semblables pour accepter cette situation mais en connaissant Johan il se rendrait compte qu’il n’était pas comme tous les autres cabots. C’est un homme très cultivé, qui a beaucoup à apprendre à chacun, un peu maladroit certes dans sa peau de loup, mais on ne peut plus sympathique. Il avait tout pour faire parti de la meute, j’en étais persuadée. Le truc, c’est qu’il avait du l’intégrer pour de mauvaises raisons. Si j’ai cherché à lui donner envier de nous rejoindre ? Oui bien sur. Mais pas par obligation - surtout par ma faute – par envie.

Lorsque Mary nous avait à tous donné rendez-vous sur notre territoire pour une réunion, mon estomac ne s’était plus dénoué. J’avais envoyé un sms à Johan pour lui indiquer comment nous rejoindre, étant donné que nous ne pouvions pas arriver à plusieurs en même temps. Notre Lupa aimait nous voir tous un par un et s’assurer que nous étions tous à la hauteur pour la retrouver sans problème. C’était une sorte de petit test en gros. Pour aider le libraire à se repérer plus facilement j’avais décidé d’y aller en avance. Comme beaucoup de loups d’ailleurs. Plus il aurait d’odeur à suivre, plus il se repèrerait. Je lui avais envoyé également le rituel qu’il devrait effectuer une fois arrivé autour du feu, à savoir venir jusqu’à l’animal fraichement tué par notre chef, et étaler du sang de ce dernier sur son visage et son torse. Il devra surmonter sa pudeur et ne pas montrer qu’il était dérangé par la nudité de tous, lui en premier. Enfin, il devait éviter de dévisager les autres loups, qui pourraient prendre cela comme un défis lancé. Par contre, il ne devait pas détourner le regard pour observer les arbres par exemple, ou même le feu, mais regarder notre Lupa. Ce serait un manque flagrant de respect s’il « s’occupait » d’autre chose que d’elle. Ah et bien sur, il devra contenir la moindre de ses émotions avec elle. Il serait mal vu qu’un nouveau montrer des signes évidents de désir pour elle. Non pas que elle le prendrait mal, mais les autres loups si. Je m’étais bien cachée de lui dire que moi aussi je le prendrais mal. Non pas que le libraire m’appartenait d’une quelconque façon non – je le poussais régulièrement à fréquenter des humaine – mais là il s’agissait d’une femme que je détestais. Le voir se frotter à elle me rendrait pour sur jalouse. Cependant jamais je ne lui avouerais ni le montrerais. Hors de question j’étais trop fière pour ça. Et puis, il était libre de faire ce qu’il lui plaisait. Après tout il ne me devait rien et je n’étais pas sa petite amie ou quelque chose d’autre dans ce genre. Certes j’étais enceinte de lui, mais ça s’arrêtait là. Je lui avais fait promettre d’ailleurs de ne pas s’attacher à moi.

Je garais ma voiture non loin de demeure qui ornait le territoire de la meute. Plusieurs étaient déjà là, signe que je n’étais pas la première. Tant mieux, je ne voulais pour sur pas me retrouver seule à seule avec ma Lupa. J’entrais dans la maison qui m’était familière, et salua vaguement les changeurs qui s’y trouvaient. Je gagnais une chambre, y déposais mes vêtements, puis me transformais en louve et vint attendre sur la terrasse que les loups présents s’en aille rejoindre notre chef un par un. D’autres arrivèrent après moi et me saluèrent d’un tapotement sur ma tête de loup. Même s’ils m’en voulaient, ils ne pouvaient pas aller jusqu’à m’ignorer non plus. Nous étions un clan solide après tout et plus que jamais j’avais besoin d’eux. Car l’intégration de Johan dans la meute n’était pas la seule nouveauté. Les lycanthropes s’étaient tous cotisés pour me racheter ma vieille voiture et alimenter mon compte afin que je puisse vivre décemment le temps que ma « mauvaise » période ne passe. D’ailleurs, j’avais entendu dire qu’une fois que je ne serais plus enceinte, ma Lupa aurait un métier pour moi. Je m’attendais au pire, je ne vous le cache pas cependant je le prendrais quand même quoi qu’il m’en coute. Je n’avais nullement envie de vivre sur l’argent appartenant à la meute.

Lorsque ce fut mon tour, je m’enfonçais rapidement dans les bois. Je n’eu aucun mal à repérer celle de Mary et pris le chemin le plus court, ne faisant aucun détour. Il n’était pas question de perdre Johan en allant par exemple m’abreuver à la rivière comme semblait l’avoir fait certains loups. Il me fallut une dizaine de minutes pour m’y rendre. Non loin, je mutais de nouveau en humaine et sans un mot j’entrais dans la clairière où étaient déjà présent quatre loups. Sans un regard pour Mary – je pouvais me le permettre étant membre de la meute – je vins jusqu’au cerf mort et me traça avec son sang des symboles sur le visage et sur la poitrine. Je pris ensuite place entre deux loups, sur le côté, histoire de ne pas avoir ma Lupa en face de moi et pouvoir regarder plutôt Alexander. Il ne semblait pour sur pas content, mais ce n’était pas mon problème. Jusque là, les loups s’étaient montrés très froids avec moi pour ne pas déplaire à leur nouvelle chef lorsqu’elle était là. Il ne fallait pas qu’ils viennent ensuite se plaindre que je me suis liée d’amitié avec un cabot qui lui ne passait du chaud au froid avec moi. D’ailleurs c’était ce dont j’avais peur maintenant qu’il nous avait rejoints. Suivrait-il la tendance générale ou bien garderait-il son comportement habituel avec moi ? Allez savoir. Cinq minutes plus tard, la meute au complet était là. Dix mâles et deux femelles. Il ne manquait plus que le cabot. Sans doute notre Lupa lui avait donné rendez-vous un peu plus tard afin que nous soyons tous là ? Oui sans aucun doute, elle avait du faire ça. Ne restez à présent qu’une place : celle en face d’elle. Une odeur se fit alors sentir, portée par le vent. Ce n'était pas Johan non elle m'était inconnue. Les loups ne s'en formalisèrent pas, pensant que c'était le nouveau venue. Je ne pus m'empêcher de tourner la tête vers l'endroit et d’esquisser un mouvement mais je fus interrompue par Mary qui m'ordonna de ne pas bouger, comme elle l'aurait fait avec un chien. J'obéissais non sans ressentir une pointe de colère. Au moins était-elle au courant de l'arrivé d'un autre cabot. Cela aurait pu me rassurer... Aurait pu mais ce n'était pas le cas... Avec elle il fallait toujours se méfier


_________________



avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 19/24
Coups du Destin: voir profil Persé
N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force.
Messages : 1226
Membre du mois : 0
Je crédite ! : Avatar © pink friday
Localisation : Avec Hayden, ou Savannah
Caractère : Forte - Courageuse - Combative - Meurtrie - Endurante - Haineuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indescriptible
Autres comptes : Perséphone Gallagher
Double compte de Perséphone - Fondatrice
N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Ven 30 Sep - 1:28

    Tout allait si bien. Et soudainement, il n'aurait su dire comment, tout avait mal tourné.
    Il y avait Isadora et son ventre qui s'arrondissait, son sourire lumineux, sa façon de venir le rejoindre tous les soirs après le travail pour aller courir ensemble, de dormir à son appartement, ses enseignements toujours utiles, sa façon de le réprimander doucement et, à quelque part, le lien qui devenait de plus en plus fort, malgré l'interdiction posée rapidement de ne pas s'attacher. De ne pas éprouver de bêtes sentiments.
    Et un jour, Mary.
    Si un jour, Johan avait déjà rencontré la Lupa de la meute, il n'avait jamais eu à faire face à une situation aussi embarrassante. Faut dire qu'il était un piètre menteur et que lorsque la femme était venue le coincer dans sa propre librairie, menaçante, il avait seulement pu confirmer ses dires. Elle savait qu'Isadora était enceinte -bon, ça, c'était assez évident, en fait. Mais plus, elle savait qu'elle était enceinte de lui. Comment elle l'avait su ? Aucune idée. Peut-être avait-elle simplement vu leur lien, leurs sorties, sentit son odeur sur le corps de la louve, trace difficile à effacer. La solution avait été unique.

    Entrer dans la meute.

    Pédalant à toute allure sur son vélo, Johan suivait les instructions données par SMS par Isadora. Il était engagé dans un sentier entouré de broussailles et d'arbres sombres, tordus, se fiant uniquement à son instinct et à son coeur qui battait la chamade. La meute. On lui avait proposé d'y entrer et il avait poliment refusé, frustré peut-être de se faire offrir une telle opportunité dix ans après le drame, après le moment où il aurait eu besoin de quelqu'un pour l'aider. Et maintenant, il n'avait pas eu le choix de se joindre aux autres loups-garous, effrayé par tout ce qu'un refus aurait pu engendrer. Sa mort ? Non, peut-être pas. Mais du mal à Isadora, il en était certain. Et c'était bien là un signe d'à quel point il tenait à cette femme... Un pincement au coeur en pensant à la brune, qu'il ne voyait presque plus ces derniers temps. La nouvelle avait jeté un froid et elle s'évertuait à remettre les distances entre eux, à lui faire reprendre sa place de simple élève et elle de professeure, sans rien de plus.
    Pas le temps de lui un mot.
    De lui dire qu'il ne lui en voulait pas, que tout ceci était de sa faute de toute façon.
    De tenter de se faire pardonner pour son inconscience.
    Mais jamais elle ne se laissait attraper. Un courant d'air. Et chaque jour, il pouvait sentir l'être qui grandissait en elle devenir plus fort, plus vivant.
    Il avait un coeur.
    La maison parlée dans le SMS d'Isadora se profila plus lui. Un dernier coup de pédale et il arriva devant la masure. Ça sentait le loup à plein nez. Johan descendit de sa bicyclette et l'appuya contre la voiture d'Isadora, avant d'entrer dans la maison en se fiant uniquement à son odorat. Dans la chambre de la louve, il retira ses vêtements. Maintenant, il tremblait. Tous ces vêtements faisaient partie de lui, de son costume, de sa façade. Autant sa veste de cuir usé que son éternelle casquette, ses jeans élimés, ses vieilles chemises à manches longues, ses espadrilles solides. Chaque morceau enlevé révélait son corps marbré de cicatrices, monument à l'horreur passée. Et dire qu'il allait être nu devant tous les autres loups... arg. Ne pas trop y penser.

    Toujours nu, Johan descendit jusque devant la maison et muta rapidement. Même sa forme de loup présentait un pelage strié de marques blanchâtres, symbole caractéristique de sa personne. Le museau dans les airs, il distingua finalement l'odeur d'Isadora, ainsi que celles d'autres loups. Par là.
    Le trajet ne lui prit pas de temps. Il était athlétique, peu importe sa forme, et il savait se diriger en forêt, ayant grandit dans les terres de ce pays, habitué à vivre dans la nature. Son pas était rapide et son orientation sans failles, jusqu'à s'approcher d'un endroit qui empestait littéralement le loup. Caché derrière un arbre, le libraire reprit forme humaine. Un oeil bleu risqué sur ceux déjà présents. Son corps qui tremblait. Il allait être incapable d'y aller...

    Un pas. Deux pas. Les regards qui se tournent vers lui et le sien qui converge vers le sol, tandis que le rouge monta à ses joues. Ils n'étaient que dix, mais il avait l'impression qu'ils étaient des milliers, que leurs regards ne faisaient que le juger. Que se gausser de son apparence anormale. Il se fia à l'odeur de sang pour se diriger jusqu'à l'animal mort, saluant les autres loups d'un signe de tête respectueux. Ses doigts dans le sang, comme ceux d'un automate, pour en mettre sur son visage, son torse. Un regard rapide : il restait une seule place. Devant la louve. Johan alla s'y placer, osant lever les yeux pour regarder celle dont l'odeur l'avait menée jusqu'ici : Isadora. Un regard rapide, pour ne pas offenser la Lupa, mais assez long pour qu'il lui offre un sourire, un vrai, avant de détourner ses iris sur Mary.
    Y'avait pas à dire... elle était jolie.
    Non, ne pas y penser.
    Les joues toujours empourprées, Johan dissimula au mieux son trouble, réussissant à contrôler son émotion. Ses émotions. Il tremblait, certes, d'appréhension surtout. Il ne savait pas à quoi s'attendre, c'était tout.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 2 Oct - 0:29


Les miens étaient à l’heure, et je n’en attendais pas moins. Je leur avais demandé de venir un peu plus tôt que le nouveau venu. Il aurait été étrange qu’il s’installe avant les membres de la meute. Ce soir, j’allais l’initier dans notre groupe et le présenter officiellement aux autres. J’en profiterais bien sur pour lui faire comprendre la position de parias d’Isadora. Je ne l’aimais pas, tous le savaient et il fallait qu’il en ait conscience. S’il voulait bien s’intégrer et ne pas s’attirer mes foudres, il devra arrêter sur le champ de la côtoyer et de me satisfaire moi. Quelle plus grande humiliation pourrais-je infliger à ma louve que de faire tomber le libraire dans mes filets et dans mon lit plus précisément ? Elle ne pourra jamais me le pardonner – et c’est ce que je voulais, quel ressente ce qu’elle m’a infligé à avoir tourné autour de MON Ulfric –mais mieux encore, elle ne pourra jamais lui pardonner à lui. Il résisterait sans doute un temps, cependant il finira quand même par craquer. La lycanthrope était certes jolie, néanmoins elle ne pouvait pas m’égaler. Moi j’étais sublime et c’est cette différence qui fera succomber le cabot, enfin l’ancien cabot.

Lorsque la parias arriva, je ne lui accordais aucun regard, me montrant on ne peut plus indifférente envers elle, alors que j’avais salué par leur prénom chaque loup qui avait pris une place à mes côtés. Je le fis d’ailleurs avec ceux qui arrivèrent après elle. Prononcer son nom m’écorcherait les lèvres après tout et je ne voulais pas lui donner d’importance. J’avais déjà concédé – sous la pression de la meute et ne pouvant pas me passer d’appliquer nos propres règles – à l’aider financièrement, il ne fallait pas pousser. D’ailleurs, afin d’assurer une rentrée d’argent pour notre clan, j’étais en train de monter un projet professionnel dans lequel je l’exploiterais au possible. Elle n’allait pas aimer ce que je lui préparais, et je m’en réjouissais d’avance. Comment pourrait-elle refuser un emploi alors qu’elle vivait grâce à l’argent de ses camarades ? Non elle ne pourrait pas. Elle était fière et vivre au crochet des autres serait plus humiliant que tous les boulots qu’on pourrait lui demander de faire. Quoi que… Je sortais de mes pensées lorsque je la vis esquisser un mouvement. J’avais senti l’odeur d’un cabot que j’avais convié à nous rejoindre, mais qui n’était pas Johan. Etant la seule à connaitre l’odeur du nouveau venu, elle avait été la seule à réagir. Mais avant qu’elle ne fasse quoi que ce soit, je lui dis d’un ton tranchant

☇ Couché Isadora ! ☽

Oui, comme les chiens. Elle n’était qu’une vulgaire chienne à mes yeux. Et dans tous les sens du terme. Il n’y avait qu’à voire le ventre qu’elle se tapait. Quelque part j’étais jalouse. Pourquoi elle et pas moi ? J’étais lycanthropes depuis plus longtemps. Je n’étais pas une sainte ni touche, et je ne comptais plus le nombre d’amants lycanthropes comme humains que j’ai eu. Non ce n’était pas juste. Peut-être cela venait de Johan ? Allez savoir. C’était aussi une des raisons pour laquelle je le voulais dans mon lit. S’il pouvait aussi me faire un enfant… Non pas que j’ai l’âme maternelle, mais j’avais perdu cette opportunité en devant loup-garou et je voulais retrouver ce choix de maternité, choix que je ne laissais pas à Isadora. Elle avait tenté plus d’une fois à supprimer l’enfant qu’elle portait et qui grandissait plus vite qu’à la normale. Je lui imposais de le garder. Et encore, elle n’était pas au courant de tous… Je ne pu m’empêcher de sourire lorsque je me mis à penser quel sort je le réservais. C’est à ce moment là que le nouvel arrivant fit son entrée. Il n’était pas à l’aise, mais il le cacha tant bien que mal, alors que tous les regards se posèrent sur lui. Je fus étonnée qu’il se dirige vers l’animal sans que je lui demande et je devinais sans mal que l’Autre avait du le briffer. Au moins avait-elle fait une bonne chose dans sa vie. J’attendis qu’il s’installe juste en face de moi, n’ayant pas loupé le sourire qu’il avait essayé de partager avec Isadora qui restait impassible. Elle savait ce que je lui réservais si elle ne restait pas les rangs. Je me levais gracieusement, et fit signe au cabot d’en faire de même

☇ Mes loups. Vous n’êtes pas sans savoir la trahison dont à fait preuve l’un des notre. Cette personne est allée à l’encontre de nos règles et bafouait l’honneur de notre meute si respectable. Je réserve mon jugement quant à la sentence qui lui serait donné. Nous pouvons cependant nous réjouir mes braves. Au moins, pour une fois, a-t-elle fait preuve de gout en se fourvoyant avec un cabot. Comme vous pouvez le constater Johan – tel est son nom – est un loup à la musculature avantageuse et bien que maladroit sous sa forme lupine, il fera un atout, comme vous tous dans notre meute. Enregistrez son odeur comme l’un des votre et acceptez le comme un frère. Telle est ma décision. ☽

Je savais très bien que beaucoup des miens n’approuvaient pas ma décision, mais ils n’avaient pas le choix. J’étais leur Lupa, leur chef, et ils devaient m’obéir. Pendant mon monologue j’avais contourné le cercle par l’extérieur jusqu’à arriver à Johan. J’avais alors posé mes mains sur ses épaules lorsque j’avais déclaré qu’il fallait l’accepter comme un membre à part entière de notre meute. J’inspirais son odeur - que je connaissais déjà – montrant que je l’acceptais dans mon Lupanor. Me penchant sur lui, je lui murmurais à l’oreille, d’une manière à ce que lui seul entende, descendant mes mains le long de son dos jusqu’à ses fesses

☇ Abimé, mais pas mal☽

Aussitôt dit, je me remis à marcher jusqu’à arriver à la hauteur d’Isadora. Cette dernière resta immobile, essayant de garder son sang froid. Je pouvais sentir sa colère, qui transparaissait par ses mains s’enfonçant dans la terre meule pour la serrer forcement. Oh moins se dominait-elle.

☇ Debout☽

Oui, j’avais prononcé ses mots comme je le ferais à un chien. Elle ne se fit pas prier bien entendu et obéit à sa Lupa. Je la poussais légèrement à l’intérieur du cercle, la faisant se démarquer un peu plus, l’exposant plus aux regards de tous les autres loups. Son ventre était on ne peut plus visible et flagrant.

☇ Voyez par vous même mes loups l’affront qu’elle nous a fait avec un membre extérieur à cette époque là à notre meute. Elle connaissait pourtant nos règles pour avoir été l’élève de notre Ulfric. Pouvons-nous laisser ce geste impuni ? Non pour sur. Cependant, pour l’apport de cet enfant à notre meute et du père de ce dernier sa punition ne sera pas son bannissement, sa chasse et sa mort par votre Lupa. De la santé du futur membre « pur race » qu’elle porte dépendant de sa propre santé, des sévices corporels, une privation de lumière, de changements de formes et de contacts lupins lui seront infligés une fois qu’elle aura mis bas. Quelqu’un y voit-il une objection ? ☽

Je n’étais pas tendre non, encore moins envers Isadora. Pourquoi ? Parce que je si je laissais passer un tel acte, ce serait la porte ouverte à une anarchie totale chez les loups garous. Elle-même avait beau me détester, elle ne pouvait contester mon jugement. Je lui faisais une faveur en me réclamant pas sa mort ou en la faisant pas violer par ses « frères » -pratique que je n’acceptais pas, bien que courante dans les meutes-. Elle sera torturée toute une semaine oui, mais c’était le moindre mal qu’elle pourrait avoir. Aucun de mes loups ne se levant pour contester mon jugement je revins jusqu’à ma place et reporta mon attention vers le nouvel arrivant.

☇ Sans doute trouves-tu que nous sommes durs? Sache que les loups de la meute sont régis par des lois dont ils ont tous conscience. Tu comprendras bien assez tôt que la transparence est un des fondements de la meute, tout comme le respect de nos coutumes. Ne nous voilons pas la face, nous sommes des prédateurs, des êtres supérieurs à bien des égards. Mais nous sommes cependant des êtres civilités qui œuvrent pour le bien de tous. Tu ne t’engages pas seulement à protéger les siens en entrant dans la meute, mais également à protéger les autres. Nous avons pour vocation la protection des humains et cela passe par des règles. La moindre de nos actions a une répercussion beaucoup plus importante sur le monde des humains qu’un être « normal », et nous devons ainsi être plus stricte dans tout ce que nous faisons. Tu apprendras bien assez tôt par toi-même qu’il existe des loups solitaires que nous appelons « cabots » malfaisants, s’attaquant aux humains pour s’en nourrir ou pour leur infliger le gêne loup afin qu’ils répandent à leur tour le chao. La meute est là pour lutter contre eux, quitte à devoir tuer son espèce. Nous ne pouvons pas nous mêler à eux, nous ne pouvons pas leur laisser l’opportunité de nuire à notre groupe. Tu es une exception Johan, et j’ai pu constater par moi-même que tu n’étais pas un danger pour l’espèce humaine. Cependant tu aurais pu l’être et en te choisissant comme compagnon, en t'initiant à nos coutumes, en t'entrainant dans le plus grand secret des siens et sans leur accord, sans même te connaitre plus que ça, Isadora a mis en péril tous les siens. Comprends-tu ainsi pourquoi il me faut la punir ? ☽




Dernière édition par Mary Wellesley* le Mer 23 Nov - 23:39, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 2 Oct - 18:53

    •• Contexte de la Mission

    Wolfheaven, 31 juillet 2010.


    Les bases de l'évènement sont posées. Isadora Doyle anticipe ce qu'il va se passer, et elle a raison, car la Lupa n'a apparemment aucun désir de faire la moindre concession. Mary humilie Isadora, et la promet à un châtiment des plus cruels, tout en essayant d'initier le cabot nouveau venu, Johan, à l'art subtil de la politique au sein de la meute. Mary va t'elle réussir à concilier autorité et flexibilité, ou va t'elle s'enfermer dans une image de tyran? Reste à voir ce que va donner l'intervention d'un second cabot, Tolin, qui a été invité par la Lupa. Quel effet aura cette invitation sur le reste de la meute, et sur la crédibilité de Mary? Tout va se jouer maintenant, alors que d'autres forces qui dépassent l'entendement de la meute se mettent en marche pour faire basculer les existences des lycanthropes...


    •• Indications de jeu et ordre de passage

    Cet ordre de passage dure encore une semaine, vous puvez toujours y poster une fois, voire deux selon votre désir et ce que vous avez à dire! Les Démons interviendront à la fin de l'ordre de passage, et feront joyeusement irruption dans la conversation... En tant que loups garous, vous commencez déjà à sentir une odeur dans vos rps, si vous le désirez. une odeur que vous ne connaissez pas, mais qui vous met sur vos gardes.

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mpotter les admins, ils seront ravis de vous répondre !
    Bon jeu !




avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 2 Oct - 20:42


Mais qu’est-ce que je faisais là bon dieu ! Pourquoi avais-je accepté de venir, malgré tout, à cette fichue réunion de loups ? Je ne faisais pas parti de la meute pourtant Mary m’y avait invité, comme si elle cherchait à vouloir faire de la propagande pour son clan. Et d’ailleurs à bien y réfléchir, elle devait avoir un tel but en tête. Ma présence dans les bois ce soir-là était due à ma grande curiosité ainsi qu’à mon besoin de réponse. Ce monde là m’intriguais, d’un parce que j’en faisais parti après tout, et de deux parce que je ne savais presque rien de ma condition hors de ce que j’avais découvert par moi-même. Et puis…Je voulais aussi savoir combien ils étaient réellement, qui ils étaient, comment ils se comportaient vis-à-vis de leur lupa. Je voulais savoir comment elle se comportait devant tous ses loups, sans doute était-elle aussi cruelle avec eux qu’elle l’avait été avec moi. Si elle voulait me faire pénétrer dans sa meute, autant dire qu’il lui faudrait faire preuve de plus de persuasion que ça !

Mon odorat repéra rapidement l’odeur forte de la jeune louve, je suivais sa trace sous ma forme lupine sans trop me pressé, à vrai dire j’étais toujours un peu hésitant. Je me jetais un peu dans la gueule du loup tout même ! Sans mauvais jeu de mot…Je prenais un risque considérable en m’y rendant seul, surtout que les autres loups garous ne me connaissaient pas, ils sentiraient surement mon odeur et réagiraient vivement à mon approche. Il n’était pas difficile de le supposer et je me doutais bien que Mary n’avait pas pris la peine de les prévenir de ma présence lors de sa petite réunion au coin du feu. L’odeur devenait de plus en plus forte et peu à peu je sentais d’autres odeurs caractéristiques de mes congénères. Je fus surpris de reconnaitre parmi elles celle de Johan. Je savais qu’il était comme moi bien que nous n’en n’ayons jamais parlé ensemble, mais je ne savais pas qu’il faisait parti de la meute locale…Je le voyais plus solitaire comme moi, ou « cabot » comme aurait dit la lupa. Mon ordorat aiguisé distingua aussi une odeur de sang flottant dans l’air, une odeur de cadavre encore frais, je ne devais plus être très loin. Je ralenti encore le pas de ma course, jusqu’à ne faire plus que marcher, sur mes gardes.

La clairière finie par se dessiner derrière des fourrés, je les apercevais tous, assis en rond autour d’un cadavre avec Mary en position de chef. Au niveau de tension qui régnait dans l’air je savais qu’ils m’avaient sentis, il était trop tard pour reculer maintenant de toute façon. Je me transformais à l’abri des regards et me dirigeais à mon tour à découvert, vers eux, droit et le regard un brin menaçant. Il faut dire que je me sentais plus qu’exposé et prêt à attaquer au moindre signe d’agressivité. Je me stoppais à quelques pas du cercle formé par les loups, tous les regards convergeaient vers moi. Pourquoi j’avais la désagréable impression d’arriver comme un cheveu sur la soupe et d’interrompre quelque chose d’important ? Sans doute parce que c’était visiblement le cas. Qu’est-ce que j’étais sensé faire maintenant ? je n’en avais pas la plus petite idée, je me contentais pour l’instant de faire un tour des membres présents. Tous avaient le torse et les mains pleines de sang, sans aucun doute celui du pauvre animal éventré au milieu. Etait-ce un rituel de bienvenue ? Etrange…Très étrange, mais il n’était pas question que je m’y abandonne aussi, et puis ça pouvait être très mal pris des autres, c’était peut-être réservé à ceux de la bande. Donc, pas pour moi.
Mon regard se posa finalement sur Johan, je pouvais sentir son malaise, un peu de colère aussi peut-être et de l’anxiété. Et vu les regards que les autres lui lançaient en coin, il ne devait pas être des plus aimés…Je remarquais aussi la jeune femme debout, la tête baissée, comme une coupable recevant son jugement. Mais je remarquais surtout son ventre arrondis…Je ne pu m’empêcher de tiquer. Etait-ce possible ? Un loup garou enceinte ? Mais à quoi jouait donc dame nature !

Quel beau spectacle ils donnaient quand même ! Tous nus dans un bois, peinturés de sang comme des indiens, réunis autour de leur chef comme des scouts en colonies de vacances !
Je refusais par principe de me joindre à eux, je ne faisais pas parti de la meute et je sentais bien que je n’y avais pas ma place. D’ailleurs il n’y avait pas de place…Je restais donc debout, les bras croisés à défier du regard qui conque posait ses prunelles sur moi l’air de dire « tu veux ma photo ? ». J’attendais la suite des choses, Mary allait-elle dire quelque chose sur mon arrivée ? Allais-je rouler à nouveau dans l’herbe ses crocs dans mon cou ? Ou bien ferait-elle comme si de rien n’était ?

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 9 Oct - 3:34

    Un signe de Mary et il se leva, s'exposant aux regards des autres. Impossible de camoufler sa gêne, même s'il faisait de son mieux : il n'était pas à l'aise. Il n'avait plus de cercle d'amis fixe depuis longtemps, plus de contacts réguliers avec sa famille, et tout ceci le rendait mal à l'aise. Toute cette cérémonie pour l'introniser au sein d'un groupe où il ne désirait pas être un membre...
    Les mots de la Lupa étaient cérémonieux, empreints d'une puissance rare. Les autres l'écoutaient avec soumission, la regardant comme leur mère, leur patronne, leur soeur, tous les rôles qu'elle pouvait cumuler. Sa façon de parler d'Isadora sans la nommer fit grincer des dents Johan, mais il savait qu'elle n'allait probablement pas se contenter de dire cela sur elle... déjà, elle avait parlé d'une sentence et cette perspective ne le réjouissait pas. Une rougeur de plus quand elle le complimenta. Quoi qu'il ne savait le réel but pas de cette intervention, descendre Isadora ou le montrer lui ? Peu importe. Cette femme semblait être un monde de paradoxes.
    Comme toutes les femmes ? Peut-être. Comme toutes les louves, oui, apparemment.
    Un sursaut en sentant les mains chaudes de la jeune femme sur ses épaules. Il ne l'avait pas entendue arriver derrière lui, trop occupé à réfléchir à la portée de ses mots. Parfois, seulement parfois, il réfléchissait trop.

    « Abîmé, mais pas mal. »

    Un frisson qui remonta le long de son dos quand il sentit les mains de la Lupa descendre jusqu'à ses fesses. Automatiquement, il tourna son regard vers Isadora, couchée au sol, comme pour chercher quelque chose. Peut-être juste un soutien pour lui assurer qu'il ne vivait pas réellement cette scène absurde où il était nu dans la forêt, recouvert de sang, en train de se faire toucher les fesses par une des plus belles femmes qu'il avait rencontré.

    Heureusement, enlevant un poids sur le coeur de Johan, Mary le quitta et s'avança jusqu'à Isadora, la faisant se lever d'une interjection traditionnellement réservée aux chiens. Pas aux humains. Pas à elle. Dans la lumière du feu, il pouvait tout voir de ce corps qu'il avait étreint avec passion, embrassé sous toutes ses coutures. La lumière soulignait la courbe de son ventre qui ne cessait de s'arrondir, trop rapidement d'ailleurs, ses seins qui devenaient plus lourds, sa bouche sensuelle, ses boucles brunes et caressantes. Non, non, ne pas penser au sexe avec Isadora. Ça allait être mal vu.
    Un bain d'odeur submergea le lycanthrope, lui faisant un instant perdre sa concentration sur ce qui se passait dans le cercle. Des odeurs qu'il ne connaissait pas, étranges, peut-être ennemies. Son loup se mit sur ses gardes, il pouvait le voir montrer les crocs avec méfiance, mais il n'y avait encore rien à attaquer. Et l'autre odeur... Ses yeux bleus se tournèrent vers un regard qu'il n'aurait jamais voulu voir là. Tolin. Les joues de Johan, qui avaient presque réussies à reprendre une couleur normale, redevinrent d'un écarlate frappant.

    Pourquoi fallait-il qu'il soit nu, plein de sang, au milieu de la forêt, près d'un animal éventré, et qu'à ce moment-là très exactement, Tolin soit là ?

    Honteux de sa position, le lycanthrope baissa la tête pour éviter le regard de son confrère, dire qu'il était un cabot jusqu'à cet instant, le tremblement de son corps le reprenant. Les mots de Mary, si durs envers la femme qu'il appréciait, se mêlaient à sa gêne de se retrouver dans un tel état devant quelqu'un avec qui il n'avait jamais osé parler de cela. Quelqu'un qui le connaissait comme un homme, simplement, malgré tout. Et pourquoi était-il là, s'il n'était pas de la meute ? Peut-être avait-il seulement le désir qu'il comprenne qu'il n'était pas là de son plein gré... Et pourquoi ainsi punir Isa ? La priver de tout ? De vivre, même ? Le châtiment réservé à sa belle Isadora le rendait furieux, mais il ne dit rien. Il ne put que relever ses yeux et la regarder, espérant encore et toujours capter son regard.
    Qu'elle le regarde. Qu'il existe.
    Il serra les poings, sentit ses ongles s'enfoncer dans sa peau meurtrie, mais ne dit rien, même quand Mary recommença à lui parler à lui, faisant dévier ses yeux. Oui, il comprenait tout. Il n'était pas idiot et Isadora lui avait expliqué qu'elle serait punie pour ce qu'elle avait fait, pour un acte dont il était grandement responsable. Elle l'avait empêché de devenir un cabot « malfaisant », elle avait fait cela pour le bien de tous... Un hochement de tête hésitant, minuscule, pour montrer qu'il comprenait tout ce qu'elle venait de lui dire.

    Et cette odeur inconnue qui devenait de plus en plus forte, de plus en plus dérangeante.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 9 Oct - 11:53


Si vous vous posez la question la réponse est oui. Oui j’aime dominer la deuxième femelle et montrer à tous que JE suis la reine, et qu’ELLE, elle n’est rien. C’est de notoriété publique chez les lycanthropes qu’Isadora est une sorte de paria lorsque je me trouve dans les parages. Aucun loup n’ose aller vers elle, sachant très bien que je n’apprécierais pas cela. Je savais par contre que lorsque j’avais le dos tourné, ils tentaient une approche avec elle, approche qui se soldait par un échec cuisant. Quelque part, je savais très bien que c’était moi qui l’avait poussé à chercher de la compagnie ailleurs que parmi ses semblables. Je voulais qu’elle s’en aille d’Ecosse et de ne plus entendre parler d’elle. J’avais tout fait pour qu’elle plie bagage et demande une intégration dans une autre meute. C’était ce que j’avais prévu, mais elle avait tenu bon. Cependant plutôt que de chercher des contacts avec des loups qui auraient pu être ses frères elle s’était fourvoyée avec un cabot. L’estime des miens en avait prit un coup, et c’était pour cela que j’avais intégré Johan parmi eux. Il n’était pas dangereux pour nous et était un allié de taille, maladroit oui, mais de taille tout de même. Quelque part je devais son intégration à la stupide femme car sans elle, jamais il n’aurait accepté. Sans doute pensait-il ainsi la préserver d’un châtiment plus dur ? Il se trompait lourdement. En intégrant mes rangs, en plus de me prêter sa force, il devenait mon objet de vengeance. Je ne lui donnais que fort peu de temps avant de tomber dans mes filets. Isadora ne le supporterait pas. Alors oui, j’allais créer une discorde au sein de mon lupanor, mais c’était le prix à payer pour ma vengeance. Et qui sait ? Elle finirait enfin par s’en aller, en laissant bien entendu, son enfant à venir entre mes mains. Hors de question qu’elle est main basse sur un loup pur race, un loup que MOI, j’aurais du porter.

Pathétique, c’était le mot qui me venait à l’esprit lorsque je regardais l’élève de mon ancien Ulfric. Elle ne méritait pas d’avoir en son sein un descendant qui pourrait changer à jamais la face des lycanthropes. Notre meute supplantera pour sur toutes les autres avec ce dernier. L’honneur de mettre au monde un être pareil aurait du me revenir, mais encore une fois Isadora avait tout gâché. Elle m’avait pris MON homme, il n’était pas question que je lui laisse cet enfant. Ou en tout cas, pas dans un second temps. Je la laisserais s’en occuper les trois premières années puis ensuite, je le prendrais sous ma coupe. Je l’élèverais au sein de la meute, afin qu’il serve cette dernière. Les mères sont depuis toujours exclues de l’éducation des jeunes changeurs, et Isadora ne sera pas l’exception à la règle. Je ferais voter sa mutation dans un autre groupe une fois que les tensions au sein de l’Ecosse se feront moins importantes. Car j’avais beau la haïr de tout mon être, elle ne restait pas moins une louve éduquée par un Ulfric, forte et combative. Si je ne l’avais pas encore viré, c’est qu’elle était un atout et je peux vous jurer que de vous avouer cela, ça m’écorche la gorge. Oui, cette femme qui semble si docile face à moi et qui semble fragile et vulnérable est une bonne combattante qui est arrivée, malgré son jeune âge, à dominer plus d’un mâle de la meute.

En attendant c’était moi qui la dominait et elle était toute à ma merci. Elle obéissait à mes somations, sans essayer de se rebeller. Son regard ne quitta pas une seule fois le sol, ne cherchant ni réconfort ni soutient de la part des autres loups. J’avais bien vu les regards que pouvaient lui lancer Johan, des regards qui restaient sans aucune réponse. Elle connaissait sa place, elle savait ce qu’elle encourait à ne pas la garder. J’étais en train d’expliquer sa faute à « son cabot » lorsque Tolin fit son entrée. Je continuerais à parler comme si de rien n’était, attendant la réponse du libraire qui se contenta d’un signe affirmatif de la tête. Pour sur je jubilais ! Il n’avait pas essayé de parlementer, et de prendre la défense d’Isadora. Il en aurait pourtant eu le droit, le lupanor étant un espace de dialogue lorsque je demandais l’avis de mes loups. Qu’il n’en fasse rien était une première trahison pour celle qui attendait son enfant et je savais qu’elle le prendrait comme telle.

☇ Merci Johan, tu me confortes donc dans mon choix. Tu peux t’asseoir auprès des tiens. A présent tu es l’un des nôtres et ta vie ne sera ainsi plus jamais comme avant. Tu gagnes ici des frères qui te soutiendront dans toutes les épreuves qui te restent à endurer. Ils seront là lorsque tu faibliras et te protègerons au péril de leur vie. Tu ne seras plus jamais seul Johan. A présent tu as une famille et je suis sure que tu sauras te montrer digne de cette dernière. ☽

Appuyant sur les épaules d’Isadora, je lui sommais de reprendre place dans le cercle, sans lui accorder la moindre parole. Elle ne méritait pas que j’use ma salive pour elle. Je quittais la proximité du cercle pour venir jusqu’à Tolin qui venait de faire son entrée. Je gardais une distance de sécurité avec lui, et fit deux tours autour de lui.


☇ Quel régal pour les yeux… Ainsi as-tu accepté mon invitation? Je ne peux m’en montrer que très heureuse. Approche donc, nous n’allons pas te manger. Enfin à part si tu t’attaques à ma personne ou à un humain. Dans ces cas là je ne donne pas cher de ta tê….☽

Je m’arrêtais pour tourner mon regard vers la forêt juste derrière le cabot. Quelqu’un approchait, quelqu’un qui était doté d’une très grande puissance, quelqu’un de dangereux qui n’avait rien à faire sur mes terres.




Dernière édition par Mary Wellesley* le Mer 23 Nov - 23:39, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 9 Oct - 12:34


Tout alla très vite. Quelques minutes avant Mary s’amusait à m’humilier, à présent j’étais devant elle sous ma forme lupine, montrant les crocs et grognant en direction de la forêt. Ce qui s’est passé ? Reprenons depuis le début…

Je savais que cette soirée n’allait pas être agréable pour moi, et j’étais loin de m’imaginer que j’allais être trainée d’une telle manière. Ce n’était pas seulement la Lupa, mais tous les autres, et dans tous les autres j’incluais Johan. J’étais déçue et en colère, mais je cachais toutes mes émotions. Je ne pouvais pas me permettre de laisser transparaitre la moindre chose. Ma « supérieure » commença son plaidoyer par faire la « liste » de mes tords, ne me nommant pas dans un premier temps. Elle faisait planer une ambiance malsaine pour me faire sentir mal et elle y était arrivée sans aucun problème. Sa façon de parler… Elle exagérait tous les faits, me faisant passer une nouvelle fois pour la « nuisante », celle qui avait mis en péril la meute. C’était faux, totalement faux. Si Johan avait été une seule fois un danger pour les miens, jamais je ne serais allée vers lui. Il n’était pas un monstre, il était différent des cabots que j’avais pu rencontrer par le passé. Son but n’était pas de faire du mal, bien au contraire. C’est un homme doux, cultivé et très agréable. Il n’avait pour sur pas la carrure de la plupart des lycanthropes livrés à eux même et régis par aucune loi. J’étais excédée que ma Lupa présente ainsi les choses, car jamais je n’avais mis les miens dans une position délicate. Jamais il n’avait été question de mêler les lycanthropes de la meute à toute cette histoire. Il s’agissait de ma vie PRIVEE, de mes choix personnels. Ma relation avec le libraire ne regardait que moi et moi seule. Pas une seule fois j’avais ramené Johan sur la terre des loups. Pas une fois je n’avais cité le nom de mes camarades, ni parlais de leur vie. Non je n’avais mis personne en danger, jamais je n’aurais pu faire une telle chose. J’avais beau me sentir exclue du groupe, je n’étais pas pour autant une traitresse. Alors oui j’avais enfreint une règle en côtoyant un cabot, mais il suffisait de parler à l’homme pour se rendre compte qu’il n’était pas un mangeur d’homme.

Mais, bien entendu, tout cela ne comptait pas. Tout ce que l’on voyait c’était Isadora la paria qui était allée à l’encontre de toutes les règles de sécurité de sa meute. Pourquoi fallait-il qu’ils soient tous si injustes avec moi ? Pourquoi fallait-il qu’ils se montrent aussi peu solidaires avec moi ? J’étais une des leurs bon sang ! Il suffisait que notre Lupa m’ait en grippe pour que je sois rejetée. Avant ils m’entouraient. Du temps de Nathanaël, nous jouions tous ensembles, nous chassions et nous parlions ensemble. Tout cela avait basculé lorsque Mary avait accédé pleinement au pouvoir. Un à un ils m’avaient tourné le dos, de manière hypocrite en plus. C’était ça le plus dur en fait : qu’en face de notre Reine, ils soient insensibles à mon sort et qu’une fois qu’elle était absente, ils essayaient de se préoccuper de moi. Cette attitude m’excédait au plus haut point si bien que lorsque Johan en fit de même je ne pu m’empêcher de me sentir on ne plus en colère. Pourquoi, lorsque Mary lui avait demandé son avis, il ne m’avait pas défendu ? Pourquoi n’avait-il pas essayé de lui faire changer d’avis ? Où était passé toutes ses belles paroles, toute celle relation qui nous unissait ? Par son silence, il venait de tout briser et je me rendais compte combien il était important dans ma vie. D’une certaine manière il venait de me briser le cœur, et je comprenais que je m’étais attachée à lui plus que je ne l’aurais voulu. Son silence était plus douloureux que tous les coups de griffes et les crocs que j’avais pu subir par le passé. A côté de ça, la punition de Mary était bien douce. Elle jubilait, j’en étais sure, alors je me forçais à ne pas jeter un regard noir à Johan, continuant de fixer le sol.

Ayant obtenu ce qu’elle désirait, ma Lupa se détourna de moi pour parler de nouveau à Johan. Elle lui indiqua qu’il était à présent l’un des nôtres et tout ce que cela impliquait. La meute avait beau être dure, elle n’en était pas moins accueillante et agréable. En intégrant cette dernière, il disait au revoir à sa solitude et pourrait s’épanouir en tant que loup et en tant qu’humain. En l’introduisant elle-même, Mary en faisait un membre à part entière qui ne serait pas rejeté des autres comme moi je pouvais l’être. Cela signifiait une seule chose pour moi : je venais de perdre le seul loup qui égayait ma vie. Je pensais que les choses seraient plus simples s’il était parmi nous, mais son silence était éloquent. Il se pliait à la règle de la dominante. Sans s’en rendre compte, il venait de perdre et mon estime, et l’estime des plus vieux loups. La fidélité était quelque chose qui nous guidait et en me laissant tomber il me trahissait. Les « anciens » n’étaient pas aussi dupes qu’ils pouvaient le montrer : je n’avais pas été seule dans tout cela et Johan y était pour beaucoup. En se taisant il n’assumait pas ses actions. Alors que notre chef parlait à un cabot qu’elle avait convié – si ce n’était pas du fichage de tête – je sentis l’espace d’une vague seconde la main de Grégory, le doyen du groupe, se poser rapidement sur la mienne, avant de reprendre sa place d’origine. Je lui en voulais oui d’être aussi soumis à Mary, mais en faisant ce simple geste, il venait de me réconforter un peu. Je tournais tristement la tête vers lui, voulant le remercier, mais nous tout bascula.

Il ne fallut que quelques secondes pour, qu’accompagnée de cinq loups, je vins dans les bosquets les plus proches pour muter. Jamais je n’avais changé de forme aussi rapidement. Il n’avait fallut qu’une minute pour que la meute se rassemble autour de Mary. Cinq hommes sous leur forme humaine l’entouraient et ces derniers étaient entourés de loup, dont je faisais partie. Je prenais place en face du danger qui arrivait, grognant et montrant férocement les dents. Deux loups me firent reculer – dont Grégory –, se plaçant devant moi. Hein ? Normalement ils étaient sensés se trouvait derrière moi. Notre Reine m’avait placé rapidement en première ligne espérant ainsi que me faire tuer. La donne semblait changée par l’initiative du doyen de la meute. Il était question à présent de me protéger et non plus de faire de moi une victime. J’étais touchée par cette intention, même si j’avais conscience que cela était liée au fait que j’étais enceinte. Je n’étais pas aussi souple qu’avant et ils avaient du s’en apercevoir pendant ma course.



_________________



avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 19/24
Coups du Destin: voir profil Persé
N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force.
Messages : 1226
Membre du mois : 0
Je crédite ! : Avatar © pink friday
Localisation : Avec Hayden, ou Savannah
Caractère : Forte - Courageuse - Combative - Meurtrie - Endurante - Haineuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indescriptible
Autres comptes : Perséphone Gallagher
Double compte de Perséphone - Fondatrice
N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 9 Oct - 13:59

    J’étais venue la chercher voici un bon quart d’heure. J’avais souri en la voyant, ayant senti sa présence malgré sa cavale toujours en cours. Oui, elle était en cavale. Depuis qu’elle avait été aperçue massacrant humains et vampires lors des évènements d’Edimbourg, le gouvernement des hommes et celui des vampires n’avait pas perdu de temps. Tous les fins limiers étaient à sa poursuite, bien qu’elle avait été un temps lavée de tous soupçons par la découverte de la culpabilité d’un simple humain, culpabilité niée le jour même par la future reine des vampires. Si complot il n’y avait pas, alors je n’étais pas un démon. Je savais flairer les embrouilles bien à l’avance, c’est ce qui me rendait aussi dangereux, car en plus d’être éternel, je parvenais à toujours avoir un coup d’avance que mes ennemis, qui étaient légion en ce monde. Chaque créature vivante m’avait pour ennemi. Chaque créature, hormis mes propres rejetons. Engeance démoniaque dont Maryana watheerey faisait partie. Je ne connaissais encore rien d’elle ni de son existence, du moins pas directement. Bien sûr, j’avais complété mes informations par toutes les sources habituelles, et j’avais pu découvrir des éléments de son passé. Entre ça et le sondage en règle de son âme, ne restait plus grand-chose à savoir, m’est avis. J’avais su pour la mort de sa fille et son union râtée avec un humain irresponsable et immature. J’avais sentit le besoin de meurtre dans l’âme malmenée de ma fille, et je savais que c’était elle qui avait tué tous ces gens. Peut être plus que je ne l’imaginais, peut être moins. Mais elle avait fait couler le sang, grâce à son merveilleux petit pouvoir. Moins radical que les miens, mais tout aussi spectaculaire, tirant sur le glauque. Et efficace sur les vampires, qui plus est. Maryana était la semi-démone la plus puissante que j’eus jamais rencontré, bien plus que les centaines de mes fils et de mes filles à travers l’histoire. Son pouvoir était énorme, presque l’égal d’une facette d’un véritable démon. Elle était dangereuse, mais pas pour moi, pas pour son père. J’étais donc venu la chercher, ce soir, pour m’en faire une alliée et l’immerger une bonne fois pour toutes dans les ténèbres.


    Je ne lui avais pas dit où nous irions, du moins, pas immédiatement. Je l’avais embrassée sur la joue et l’avait entraînée à ma suite, décidant de voyager en voiture.



    | Tu te demandes peut être où je t’emmène, ma fille. Nous allons voir l’une des puissances de ce monde, dont le pouvoir lui provient directement de la Terre. Nous jaugerons leur force et en ferons peut être nos alliés pour la guerre à venir. Je pense qu’ils te plairont, malgré leur côté rustre. |


    C’est tout ce que je lui avais dit d’important, bien que nous échangions à l’occasion quelques paroles. Quittant la ville, je roulais une bonne heure durant, emprunté un chemin qui montait dans les highlands, plus au nord. Finissant par arrêter la voiture dans un petit chemin de montagne, je sortais de la voiture.


    | Avec ces brutes, il faut user de diplomatie. Laisses moi entamer la conversation, et ensuite n’hésites pas à poser des questions ou entrer dans la discussion. Mais fais toujours preuve de fermeté ; il faut leur montrer qui sont les plus forts. En avant… |


    je sentais leur présence. Ames animales, animées de désirs humains et de pulsions exacerbées. Ils me dirigeaient vers eux comme un phare l’aurait fait. Quelques minutes plus tard, nous arrivions enfin dans la clairière, et je vis de suite un groupe de loups déjà mutés se rassembler autour de lycanthropes sous forme humaine. J’identifiais de suite la chef, la petite qui semblait être la seule femme, et la plus jolie. Mais je remarquais du coin de l’œil qu’un loup portait de toute évidence une descendance ; je sentais déjà la petite âme se développer dans son corps, brillant comme une toute petite flammèche. Mon regard se fit rieur, et un sourire certain se dessina sur mes traits.


    | Messieurs dames… Bonsoir. Je viens en paix, et je m’appelle Nathanael Gordon, mais on me connaît aussi sous le nom de Caïm. Voici ma fille, Maryana watheerey. Je suis venu vous faire une proposition, mais nous n’arriverons à rien avec la menace à peine voilée de vos loups. |

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Messages : 87
Membre du mois : 105
Je crédite ! : (c)holy fool(c) Créateur de votre signature
Localisation : Dans les Limbes
Caractère : persifleur - menteur - manipulateur
Humeur : Excellente
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 9 Oct - 18:45

Maryana se mit à faire la vaisselle, indifférente au corps exsangue situé à quelques mètres d’elle. Comme bon nombre d’humains arpentant cette Terre, il n’avait eu que ce qu’il méritait. Bien qu’elle ne se souvienne pas exactement pourquoi son choix s’était porté sur cet homme lorsqu’elle avait pris la décision d’entrer par effraction dans un appartement et d’y faire son refuge temporaire. Mais si elle l’avait achevé, il devait certainement y avoir une raison. Homme qui avait fuit son mariage, violent, maître chanteur peut-être. Tout ce dont elle se rappelait était d’avoir ressenti un extrême soulagement lorsqu’elle avait percé sa nuque des deux crocs toujours à portée de sa main. Une joie intense alors qu’elle avait laissé libre cours à son don et l’avait vidé de son sang, sentit ses soubresauts avant son trépas et récupérer son essence dans une fiole afin de faire croire à l’œuvre d’un vampire fou. L’assiette fut séchée et rangée. Pour autant, elle n’ôta pas les gants de latex de ses mains. Précaution nécessaire afin qu’on ne puisse suivre son parcours depuis sa fuite d’il y a quelques jours de cela.

Enfin, l’agent Oppenheimer avait trouvé la preuve qui lui manquait afin de l’inculper des meurtres lors de la nuit sanglante qui eu lieu à Edimbourg. Du moins, c’est ce que la semi démone en avait déduit lorsqu’elle était passée devant son immeuble lui-même entouré d’agents de polices à la suite d’un rendez-vous exceptionnel. Etrangement elle ne s’était pas arrêtée pour leur poser la question. Et voilà qu’elle passait de demeures en demeures, occupées ou non pour échapper à leur justice. La leur. Parce qu’elle avait agi pour la bonne cause, parce qu’elle le devait. Mais il y avait peu de chances qu’on la croit. Mais elle en avait l’habitude, il en avait toujours été ainsi depuis la mort de sa fille Jessica. Elle devait tout faire par soi-même puisque les forces de l’ordre s’évertuaient à s’attarder sur les mauvais coupables.
Oui, elle aurait pu fuir plus loin. Quitter l’Union Européenne, d’une manière ou d’une autre, mais elle avait fait une découverte improbable ce soir là qui lui fut confirmée. Son père, son véritable père biologique l’avait retrouvée et l’avait contactée. Tout ce qui s’était passé ce soir là n’était pas une pure invention de son esprit. Il existait, elle l’avait même rencontré. Mettant un visage sur cette voix qui s’était adressée à elle et lui avait permis de mettre le doigt sur ce qu’elle était réellement.

Elle jeta un coup d’œil à l’horloge du salon, prit son sac et quitta la pièce sans un regard vers le cadavre. Son père avait juré de la retrouver où qu’elle serait ce soir pour l’emmener quelque part. Excitation, hâte. Elle était… heureuse que son paternel souhaite ainsi passer du temps à ses cotés, la juge digne de son intérêt. Le faible coté humain subsistant en elle se réjouissait de retrouver quelque chose qui pouvait de loin ressembler à une famille. Son coté démoniaque lui, ressentait la puissance que Caïm pouvait dégager et le nombre de chose qu’il pouvait lui enseigner.
Elle ne fut pas déçue. Comme dit, il était venu la retrouver. Bien entendu, elle se questionnait sur leur destination. Mais peu lui importait. La nuit avait l’air prometteuse, et lorsqu’il lui annonça qu’ils allaient rencontrer d’autres puissances de ce monde elle sentit comme une sorte de jubilation en elle. Déjà son corps réclamait de nouveau des victimes, du sang à faire couler. Elle n’avait encore jamais agi en groupe et sentait que l’idée de punir à plusieurs devait avoir quelque chose de jouissif. Perdue dans ses pensées, elle n’alimenta pas réellement la discussion lors de leur trajet. Elle se contentait d’admirer celui qui avait donné la vie. D’admirer la sérénité et la confiance qui émanaient de lui. Deux apparences qu’elle ne possédait pas encore réellement.

Lorsqu’ils quittèrent le véhicule elle acquiesça à chacune de ses paroles, prenant note de ses conseils. Elle ressentait à la fois excitation et peur. Oh bien sûr, si tout cela venait à tourner au vinaigre elle avait pleinement confiance en ses capacités et celles de son père pour qu’ils en sortent indemnes. Non elle craignait de le décevoir. De le voir s’éloigner et rejoindre un autre descendant plus utile qu’elle pouvait l’être peut-être.

- Je n’envisageais effectivement pas de prendre la parole. Je ne suis pas une personne très douée pour ce qui est de la communication. Mais en ce qui concerne l’intimidation, je pense pouvoir me débrouiller.

Elle avait parlé d’une voix basse. N’osant encore réellement s’adresser directement à son paternel. Ils traversèrent les bois. Le suivait sans poser de questions, se rendant bien compte qu’il savait exactement vers où se diriger. Contrairement à elle qui ne comprenait pas réellement vers où ils allaient. Lorsqu’elle vit les loups réunis, une flamme d’intelligence dans leurs pupilles et défendant des humains elle resta bouche bée. Incapable de parler. Bien entendu, les vampires étaient réels, elle était réelle. L’existence de tels êtres ne devait pas la surprendre. Elle se stoppa en léger retrait par rapport à son père, montrant ainsi qu’il était celui qui parlerait pour eux. L’anxiété qu’elle avait pu ressentir était à son comble ne sachant à quoi s’attendre. C’est sans s’en rendre compte qu’elle actionna son don et joua avec le sang encore dégoulinant de la bête éventrée dans le but de se détendre et de garder un faciès impénétrable devant le groupe de mutants face à eux. Union qui pouvait être d’une richesse… Seulement elle commençait à voir les prémices du plan de son paternel. Elle sourit froidement.

- Si j’étais vous, j’écouterai les conseils de mon père ci présent. Je suis certaine que vous y verrez un intérêt tout particulier.


Des bulles de sang survolaient de quelques pauvres centimètres la flaque formée. Mouvement presque imperceptible, qu'elle n'eut pas la sensation de créer mais qui la rassérénait étrangement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 9 Oct - 19:32

    •• Contexte de la Mission

    Wolfheaven, 31 juillet 2010.


    Si les loups de la meute savent ce qu'ils doivent faire, ce n'est absolument pas le cas de Tolin, qui se demande d'ailleurs un peu dans quel monde de fou il a fait irruption! Cependant, rien n'est perdu pour leur compréhension de ce qu'il se passe, à lui et à Johan. En Lupa tout ce qu'il y a de plus autoritaire, Mary s'impose à Johan, qui n'ose pas vraiment réagir, qui acquiesce à ce qu'il se passe, sans pour autant totalement l'accepter. Mais les apparences sont tout ce qui compte, et Isadora pris très mal l'abandon de son compagnon. d'aileurs, Isadora est à l'initiative de la transformation des gardes du corps de la Lupa, au moment où les démons font irruption dans la clairière, dans un but encore flou, mais qui implique la coopération des lycanthropes. La meute n'a plus qu'à réagir, et choisir entre laisser libre cours à leurs pulsions sanglantes ou à se contenir pour écouter plus attentivement la proposition qui va leur être faite ...


    •• Indications de jeu et ordre de passage

    Cet ordre de passage dure encore une semaine, vous puvez toujours y poster une fois, voire deux selon votre désir et ce que vous avez à dire!
    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mpotter les admins, ils seront ravis de vous répondre !
    Bon jeu !



avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 16 Oct - 15:47


Mes loups avaient réagis au quart de tour. En même temps, il n’y avait rien d’étonnant à tout cela. A peine le danger s’était-il fait sentir qu’ils avaient formés autour de moi une barrière imparable. Cinq hommes m’entouraient et furent eux même entourés par cinq loups, montrant férocement les crocs, et en position d’attaque. Tous étaient prêts à donner leur vie pour ma personne. Je n’étais pas n’importe qui, ne l’oubliez pas, je suis leur reine, et ils vivent pour me servir, pour me protéger. Leur mort serait certes regrettable, mais elle serait moins importante que la mienne. Sans ma présence, la meute se déchirerait et finirait par devenir dangereuse. Il était important pour notre espèce d’être dirigée par quelqu’un de responsable et d’assez apte pour le faire. On pouvait me faire beaucoup de reproches, cependant j’étais arrivée à unir mes loups et à m’imposer comme dominante. Cela n’avait pas été un travail simple ni de tout repos. Plus d’un loup avait essayé de prendre la place de mon Ulfric à son décès, dont certains extérieurs à notre groupe. Je m’étais battue, je n’avais jamais faibli et j’avais gagné l’obéissance et le respect des miens. Je méritais la place que j’occupais et ne la devait pas uniquement au fait que j’étais l’ancienne compagne du male dominant. Ma protection passait avant celle de mes loups pour toutes ses raisons. Il était obligatoire que je m’en sorte et les miens feraient tout pour que je ne me périsse pas. Et même si tous tombaient il restait un dernier obstacle : moi. Je ne suis pas une femme fragile, ne l’oubliez pas.

Placée entre chaque membre de ma meute, je ne voyais pas les personnes approchant, mais je pouvais sentir leur odeur et entendre leur pas. Bientôt ils furent « visibles » pour mes lycanthropes et prirent la parole. Une femme et un homme. Je pouvais sentir une vague de pouvoir venir chatouiller mes bras. Je touchais légèrement celui d’un de mes loups, constatant qu’il en était de même pour lui. Nous n’avions pas affaire à des êtres « normaux ». Je me mettais à genoux et frottais de la terre sur mon corps. On ne pouvait pas me voir, j’étais trop camouflée par mes loups. Je ne voulais pas que mes ennemis s’imprègnent de mon odeur et puisse ensuite me donner la chasse en suivant cette dernière. Le temps de faire ça, le garde se trouvant derrière moi s’avança et pris place au côté de celui juste devant moi. Il savait très bien ce qu’il avait à faire : s’identifier comme le Roi des changeurs d’Ecosse.


☇Que venez-vous faire sur notre territoire ? Vous dites venir en paix, mais vous avez envahis nos terres sans autorisation. Si la conduite de mes loups ne vous plait pas, il va pourtant vous falloir vous y faire. Jusqu’à preuve du contraire vous êtes un ennemi pour ma personne. Mais soit, j’accepte d’écouter votre « proposition ». Par contre au moindre geste ou parole menaçante de votre part, mes bêtes se jetteront sur vous.☽





Dernière édition par Mary Wellesley* le Mer 23 Nov - 23:39, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Mer 19 Oct - 0:52

La lupa fini par s’approcher de moi, tout en gardant une distance assez respectable. Avait-elle peur que je ne l’attaque ? Pourquoi diable ferais-je une telle bêtise ? Certes, elle ne me connaissait pas, mais tout de même, la jeune louve devait bien se douter que je n’étais pas une tête brûlée de dernier rang prête à toutes les imprudences ? Non mais sérieusement, comment la simple idée d’attaquer une reine en plein milieu de ses sbires pouvaient-elle affleurer l’esprit d’une personne sensée ? Il fallait être fou ou désespérer pour commettre un tel acte. Ce qui n’était pas encore mon cas, aussi étrange que cela puisse paraitre, je gardais toujours un semblant de volonté propre à mon ancienne nature humaine. Je n’avais pas vraiment cherché à m’intéresser aux problèmes avec lesquels la meute semblait préoccupée, mais d’après ce que j’avais compris il y avait une histoire de gamin – en même temps vu le ventre de la louve que Mary força à se rassoir par pression physique, n’importe qui aurait pu le deviner. Cette idée me révulsait par ailleurs. Je m’abstins évidemment de le faire remarquer par une expression déplacée, je me trouvais quasiment en terrain ennemi, je me devais de me faire remarquer un minimum. Au vu des regards et des vibrations que je percevais des loups assis dans le cercle, je n’étais pas le bien venu…J’avais beaucoup de mal en réalité avec l’idée que les loup garous puissent donner naissance, ou même, puisse avoir envie de donner naissance à monstre comme eux. Certes, tous ne partageaient pas mon aversion pour ma nature, mais tout de même, infliger à un enfant la brutalité qui nous caractérisait…C’était un peu dur non ? Même pour une bête…Comment grandirait-il ? Comment pourrait-il se développer « normalement » ? Aurait-il jamais une vie hors des bois, hors de la périphérie de la ville ? Et puis, si elle était enceinte cette jeune femme, cela supposait donc que ce n’était pas la première non ? Il devait donc déjà y avoir des loups garou de naissance…Rien que d’y penser, un sentiment désagréable me parcourait le cerveau à m’en donner des frissons. Je ne pouvais juste pas concevoir l’enfance d’un tel être, déjà en tant qu’adulte j’avais du mal à le vivre, alors un bambin… !

Je ne réagis pas à la réflexion de la louve sur mon physique même si au fond de moi je me sentais plus que mal à l’aise, surtout que je concentrais tous les regards de la petite troupe. Ils suivaient le moindre mouvement de leur reine, buvaient ses paroles, et ne manquèrent pas de me dévisager ouvertement, comme elle le fit. Ce qui venant était encore plus déstabilisant car il fallait bien le reconnaitre, la nature ne l’avait pas gâchée comme on dit ! C’était une très belle femme et tous ses petits loups devaient baver sur elle, voire même faire des milles et des cents pour partager sa couche. Je vous passe les détails…
Me tournant autour elle continua de parler lorsqu’elle se stoppa d’un coup. Exactement au même moment où mes sens perçurent les mêmes présences que j’avais déjà pressenti en arrivant ici. Je n’y avais pas vraiment prêté attention alors, trop focalisé sur l’odeur de la louve pour m’intéresser à des odeurs étrangères, surtout que ces dernières regorgent dans les bois. Mais cette fois elles étaient plus fortes, plus proches, plus puissantes aussi. En réalité, en une seconde l’atmosphère changea du tout au tout dans la clairière, à peine le temps de me retourner vers la direction des intrus que cinq des conviés avaient pris forme lupine, dont la futur maman. Le reste de la meute fit rapidement un cercle autour de leur lupa, la dissimulant ainsi parmi ses congénères la dissimulant aux yeux des nouveaux arrivants. Une organisation bien rodée, où chacun savait à peu près sa place, où les plus forts protégeaient les plus faibles –à attendre la louve enceinte qui fut reléguée au second rang, plus que jamais, j’étais hors du coup. Mais peu m’importait. Je ne pu qu’admirer la rapidité et l’efficacité de la meute, mais toute cette discipline, je n’étais pas encore près à y adhérer…

Je décidais de rester sous forme humaine, pour attendre de voir à qui on allait avoir à faire, et reculais un peu sur le côté, me plaçant volontairement en retrait, à moitié effacé derrière un bosquet à la limite de la clairière. Je ne faisais pas parti de la meute, je n’avais pas vraiment envie de me mêler à leurs histoires, pour l’instant du moins. Et avec le nombre de loups au mètre carré, nos odeurs se mélangeaient quelque peu, ce qui me laissait le temps de brouiller un peu les pistes. La première chose à faire était de camoufler mon odeur, je ne voulais pas qu’on puisse l’associer à celle des autres de la troupe. La terre était un bon remède, me ne manquais pas de m’en frotter un peu partout, je remarquais que je n’étais d’ailleurs pas le seul à avoir eu cette idée, Mary se roulait presque dans l’herbe, imitée par quelques uns de ses congénères.

Entre temps, les deux intrus avaient fait leur apparition. Un homme et une femme, plutôt jolie dans son genre. C’est lui qui pris la parole en premier, porteur d’un étrange discours. Ils venaient avec une proposition ? Eh bien, eh bien ! Où étais-je donc tombé moi ? Je pouvais sentir en effet qu’ils n’étaient pas humains, et avec Caïn comme nom…On pouvait supposer que ses intentions n’étaient pas des plus saines et pacifistes ! Je suis peut-être un loup garou, venu du fond de l’Amérique, mais tout de même, j’ai suivi à peu près les cours étant gosse, et Caïn et compagnie ça me parle un minimum ! L’œil de Caïn dans sa tombe ou quelque chose dans le genre, ça m’avait mis mal à l’aise à l’époque…Donc, avec une telle consonance culturelle, le type devait pas venir pour proposer de se rouler dans l’herbe et chantant des chansons douces. Enfin bon, vous aurez compris le fond de ma pensée.
Soudain, je senti une vague qu’on aurait pu dire électrique passer dans l’air, sauf qu’elle n’avait pas grand-chose d’électrique. Ca ressemblait plus à une aura magique…Si j’avais cru à la magie. Mais, à dire vrai, aujourd’hui, j’étais presque près à croire à tout. Des loups garous, des vampires, pourquoi pas de la magie après tout hein !
Quoi qu’il en soit, il se passait des choses étranges…Par exemple, depuis quand le sang se met à faire des bulles volantes tout seul ? Ce n’était pas clair tout ça…Et j’aurais peut-être mieux fait d’en rester là et de les laisser se débrouiller tous seuls. Ce que la meute arrivait à faire jusque là, un des gardes pris la parole, dissimulant la véritable chef de meute. Pourtant. Pourtant quelque chose me retenait, une sorte de fascination pour cette puissance que je sentais émaner d’eux et, mine de rien, je me sentais concerné par ce qu’ils avaient à dire. Ils étaient venus ici pour parler aux loups. Et malgré tous mes efforts de dénégation, j’en restais un aussi. Et un loup particulièrement à la ramasse côté « surnaturel ». Alors pour une fois que j’assistais en directe à un évènement du genre…

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Jeu 20 Oct - 16:17

    J'acquiesçais d'un signe de tête aux paroles de ma fille. L'intimidation, je comptais effectivement sur elle pour faire preuve de poigne. Elle avait toujours le visage fermé, de façon quasi perpétuelle. Elle n'était de toute évidence pas la personne la plus affable qui soit. Comme son père, elle tenait sa langue pour ne parler que lorsque cela en valait la peine. Et son attitude fermée transpirait la confiance en soi, et elle pouvait aussi se targuer d'être capable de provoquer une véritable débauche de pouvoir en cas de problème. Massacrer les gens à la pelle sans la moindre discrimination, c'était ça qui la bottait. Et je savais que la mort arbitraire était la forme de pouvoir et de puissance la plus absolue qui soit. Si ma fille m'aidait correctement à remplir mes objectifs, alors je pense pouvoir dire qu'elle pouvait espérer un jour se débarrasser totalement de sa faible nature de semie humaine pour embrasser pleinement ses fonctions démoniaques. Alors, rien ne pourra plus jamais nous arrêter. Mais avant cela, notre route restait jalonnée d'obstacles. J'étais peut être l'individu, la chose la plus puissante foulant ce monde, mais je n'étais pas invulnérable. Je savais que les meilleurs plans, et les plans les plus sûrs, étaient capables de provoquer ma perte et d'entraîner une hypothétique resurgence d'ici quelques siècles. Alors que nous arrivions dans la clairière des lycanthropes, je remarquais que ma fille se tendait. Ah, je n'avais pas pensé à ça. Avait elle vraiment cru que vampires et démons représentaient à eux seuls les anomalies de la création ? Aucune idée, mais de toute évidence elle n'avait pas deviné l'objet de notre route, ni le fait que le monde était autrement plus complexe qu'il n'y paraissait de prime abord. Première leçon, il y a toujours des imprévus, et toujours une espèce qui se cache derrière une autre. Je me proposais aussi de lui faire un cours, plus tard, sur les autres créatures étranges sillonnant ce monde. Maryana enjoignit alors les lycanthropes d'écouter ce que j'avais à leur dire. Mon rejeton de l'enfer était quelqu'un d'intelligent, elle avait sûrement compris, maintenant, là où je voulais en venir. D'ailleurs, cela coïncida avec un voix émanant de leur groupe très protégé, me demandant ce que je faisais ici, et me menaçant directement. Je souris, éventant le stratagème. Je suis un vieux démon, et je foulais ce monde plus de 12000 ans avant la naissance de chacune des personnes présentes. Je sentais que je n'avais pas affaire au chef de la meute ; je pouvais sentir la puissance de chacun. A moins que le chef qui s'était présenté à moi n'était pas le plus puissant, mais cela changerait bien des autres meutes que j'avais rencontré au cours de ma longue existence.


    | Je parle à chacun d'entre vous. Qui donc se cache derrière moins fort et moins puissant que lui ? Ne me dites pas que vous avez élu votre Ulfric sur des critères purement physiques.. |


    J'éclatais d'un rire plein de confiance, alors que je regardais avec force détails chacun des loups présents. Ils avaient un grand balaise, une louve, de toute évidence, vu qu'elle était enceinte, et un plus jeune avec une barbiche, les autres, je sentais leur force plus que je ne la voyais.


    | Soit, de toute façon, je vous ai tous devant moi, chacun se fera sa propre idée. Ma proposition vient d'un constat très simple. Vous êtes seuls, vous êtes faibles. Les vampires sont des millions aujourd'hui. Et votre meute représente plus de la moitié des lycanthropes vivant en Ecosse. Vous êtes à un contre six cents, si mes calculs sont a peu près exacts. Je viens vous offrir de rétablir l'équilibre et éviter votre extermination le jour où vous serez découverts, et ce jour est plus proche que vous ne le pensez. Je vous offre mon appui... Avant que vous ne vous mettiez à rire, voici ma fille, Maryana. Vous la connaissez tous si vous avez entendu parler du carnage d'Edimbourg... Racontes leur ce que tu as fait, Maryana, et ce la puissance que tu pourrais mettre au service de la protection de leur meute en échange de leur alliance.] |
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Messages : 87
Membre du mois : 105
Je crédite ! : (c)holy fool(c) Créateur de votre signature
Localisation : Dans les Limbes
Caractère : persifleur - menteur - manipulateur
Humeur : Excellente
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Ven 21 Oct - 22:51

    La vague de honte ne finissait jamais de l'envahir, de le faire trembler. Il savait que son silence était un clou de plus dans le cercueil de sa relation avec Isadora, qu'elle risquait de ne pas lui pardonner son choix de s'effacer. Son regard, il l'évitait, et il aurait tant préféré ne jamais entendre la lupa le féliciter de la conforter dans son choix. Tout ce qu'elle lui disait l'écoeurait, à cet instant, et il n'avait cure d'avoir une famille, des amis, des frères pour le soutenir et l'épauler dans les pires moments : seul le regard d'Isadora comptait et il l'avait perdu, faible qu'il était.
    Oui, il était faible et il le voyait, maintenant.
    Johan fit un pas un peu à l'extérieur du cercle, souhaitant peut-être se faire oublier dans ce cercle de bêtes étranges. L'odeur de sang l'énervait, encore plus que l'absurde situation qui se déroulait devant lui. Être autant regardé aussi, il n'aimait pas être dévisagé, que les yeux s'attardent sur ce corps qu'il n'avait montré qu'à peu de personnes depuis son accident de voiture. Désormais, Mary s'intéressait à Tolin : n'avait-elle donc jamais de cesse ? C'était évident que le lycanthrope ne voyait aucun intérêt à se joindre à la meute et il ne comprenait bien. Il partageait même totalement cette pensée, actuellement, mais il ne pouvait rien dire à ce sujet.

    Maudite soit sa vie.

    L'odeur étrange se faisait de plus en plus forte, de plus en plus présente, et lorsque Mary s'arrêta de parler en fixant le bois, les sens de Johan étaient totalement en alerte. L'odeur. C'était la même que lors du carnage pour la fête de l'obtention des droits des vampires, cette odeur qui flirtait avec celle du sang et de la mort. Dans un automatisme étrange, comme quelque chose d'inscrit en lui, il alla se placer près de la lupa, aux côtés des autres restés sous forme humaine. Un automatisme inconnu qui s'allumait, le faisant protéger la personne qui l'avait accueillie, sa chef.

    Les deux personnes qui s'avancèrent étaient un homme et une femme. Il se rappelait de cette fille : n'était-ce pas elle qui l'avait déjà repoussée, dans une bar, suite à une maladresse de sa part ? Ou non ? Peu importe. Et l'aura qui s'échappait d'eux suffisait à faire trembler n'importe qui tant elle était grande et... malsaine, voilà. Johan fronça les sourcils et se recula d'un autre pas, se plaçant à côté d'Isadora sous sa forme de louve. Son ventre commençait à être rebondi, visible, vulnérable. Caïm et Maryanna.
    L'homme a une voix qui lui glaçait le sang. Johan tourna ses yeux vers Tolin, toujours en retrait. Il ne semblait pas très... il ne semblait pas comprendre tout ce qui se passait. Comme personne. Encore une fois, dans sa tête, il repensa à sa discussion avec la flic, Oppenheimer. Qu'est-ce qui pouvait encore rôder dans les landes irlandaises ? Des choses qui tuent, qui massacrent, des choses plus puissantes que tout... L'homme s'agenouilla à côté d'Isadora et murmura à son oreille :

    « Attention. S'il te plaît. Je ne veux pas te perdre. »

    Sa main glissa rapidement dans son pelage et il se releva, attendant une réponse de l'homme chargée de représenter Mary. Une tactique efficace, mais il savait que ce Caïm avait lu clair dans ce petit jeu. Un autre regard à Tolin. Si quelque chose tournait mal, il ne voulait pas que le mécanicien prenne part à ce combat qui n'était pas le sien.
    Protecteur envers tous.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 23 Oct - 15:19

Nul doute qu’en cet instant précis c’était le coté humain de Maryana qui dominait. Elle était encore sous le coup de la surprise. Impressionnée par des êtres surnaturels dont elle ignorait jusqu’alors l’existence. Insignifiante à coté de son paternel qui dégageait une aura maléfique. Envieuse parce qu’elle ne sentait cette propre source démoniaque en elle-même. En fait, elle était traversée par de nombreuses émotions. Des sentiments. Faiblesses d’être normal dont elle souhaitait ardemment se débarrasser. Tant bien que mal, elle essayait de cacher tout ce qu’elle pouvait ressentir, tout ce qui la traversait. Car c’était ce qu’il attendait d’elle. Son guide, son père. Celui qui lui avait donné la vie et qui l’avait révélée à elle-même lors de cette nuit à Edimbourg. Simple façade. Masque froid ne trahissant aucune émotion. Du moins elle l’espérait. Elle s’en voulait de se sentir aussi faible. Ce n’était pas le moment et elle savait qu’il comptait sur elle. Qu’il avait de grands espoirs la concernant.
Mais il fallait l’avouer, elle était dépassée. Alors que son père semblait remarquer des choses ce n’était pas encore son cas. Il évoquait des entités qu’elle ne connaissait pas. Ulfric ? Cela désignait il donc le chef de la meute ? Probablement. Elle, se résignait à attendre. Qu’elle sache quoi faire. Elle essayait de garder contenance. Toujours usant de manière inconsciente son don. Pouvoir qui lui permettait de se recentrer sur ce qu’elle était devenue. Ce qu’elle était. Essence magique qui lui donnait ce self contrôle qu’elle n’aurait pas possédé en temps ordinaire et qui lui donnait l’occasion de toucher le coté démoniaque en elle. Celui qu’elle voulait faire ressortir, qu’elle voulait sentir dans les moindres recoins de son corps et de son âme.

Enfin, il exposa son plan. Celui qu’elle avait commencé à deviner. Créer une force surnaturelle afin de se défendre des vampires, de les exterminer. Et eux, père et fille réunis, ils pourraient assainir cette Terre, la rendre à nouveau juste. Parce que c’est ainsi qu’elle voyait les choses. Elle était une main. Une main qui châtiait pour le bien de tous. Il aurait été faux de dire qu’elle n’éprouvait aucun plaisir à sentir des êtres mourir au creux de ses bras. Mais ce n’était pas entièrement une jouissance meurtrière. Raconter Edimbourg…
Elle se mit à se remémorer la première partie de la soirée, où elle s’était retrouvée, où elle avait retrouvé de quoi agir, de quoi punir. Son arme. Elle la sortit de sa poche afin de l’exhiber. Elle était encore maculée du sang de sa dernière victime. De la dernière personne qu’elle avait sauvée et graciée. Elle ouvrit sa paume, se rappelant du bienêtre qui l’avait envahit lorsque les crocs avaient transpercés la chair de cet humain insignifiant. Mauvais certainement.

- Ceci, est mon trésor. Ce qui me permet de châtier les êtres indignes d’arpenter cette Terre. Je les ais empruntés à un vampire avant de m’en débarrasser. Au départ, je souhaitais simplement cacher mon identité. Faire passer ma vengeance comme l’œuvre d’un suceur de sang cinglé. Car j’ai commencé mon œuvre bien avant cette soirée à Edimbourg. J’ai commencé à assainir notre pays en débutant à Glasgow. Mais détruire les immondices de cette planète avec eux me plaît tout particulièrement. Surtout les user contre ceux qui les portent initialement.

Un sourire commençait à apparaître sur son visage alors qu’elle se rappelait du déroulement de la soirée, de l’adrénaline qui avait parcouru ses veines, accentuée par chaque corps qui s’écroulait après son passage. L’un des moments les plus plaisants de son existence. Elle recommençait peu à peu à toucher du doigt son essence démoniaque tapie au fond d’elle. Cette personnalité qui la convainquait que rien ne pouvait lui arriver. Cette sensation de surpuissance, la sureté de tenir la vie de chacun entre ses doigts. Elle jeta un coup d’œil à son paternel, ne sachant encore si elle pouvait montrer toutes ses capacités. Elle en mourrait d’envie. Les quelques gouttes continuant de s’écouler du cadavre bestial la tentaient atrocement. Elle voulait. Sentir l’hémoglobine entre ses doigts. Avoir la sensation du sang qui dégoulinait sur ses phalanges.
Puis son attention fut attirée par un mouvement. Un homme qui s’était baissé, pas n’importe lequel. Un qui l’avait empêché d’accomplir sa vengeance il y a de cela quelques mois. Vive colère. Elle ne put se retenir à cause de sa faiblesse humaine. A cause de cette justice toujours inachevée et du désespoir d’avoir perdu son enfant toujours présent en elle.
Conscience réelle ou non, elle ne s’attaqua pas à lui mais consuma son désir premier, faisant ramper le liquide rouge émanant du cerf jusqu’à elle et le toucher de ses doigts. Elle soupira et se mit à respirer profondément.

- Mais ce que je préfère, c’est utiliser mes réelles capacités. Sentir couler sur mon corps le sang de ceux qui ne méritent pas de vivre. De ceux qui nous empêchent d’accomplir notre tâche et de ramener un semblant de justice. Je ne sais combien d’hommes ou de femmes ont été sauvés grâce à mes actes ou ceux de mon père. Mais il est certain qu’aucun d’entre eux ne contrera plus nos objectifs ou nous empêchera de protéger ce que nous jugeons d’indispensable à notre quête.


Elle marqua un temps d’arrêt. Jaugeant loups et hommes les uns après les autres. Cherchant ce qu’elle avait pu alors louper à savoir l’identité du réel chef de la meute mais ne sachant encore exactement où il pouvait se trouver. Elle s’adressa alors à celui qui s’était annoncé comme tel.

- Vous rallierez vous à nous ?

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 23 Oct - 18:17



Je n’aimais pas ça, franchement pas. Pourquoi ne nous donnait-elle pas l’autorisation d’attaquer ceux qui avaient osé fouler notre terre ? Pourquoi d’ailleurs avait-elle convié un cabot à se rendre sur notre territoire ? Elle avait perdu la tête. Oui, il n’y avait que cette explication là. Jamais Nathanaël n’aurait laissé un tel affront impuni. Mais pourquoi diable ne faisait-elle rien d’autre que se cacher ? Oui la meute a besoin d’un chef, mais pas pour les gouverner mais les guider. Elle, elle ne faisait que se cacher derrière les autres loups, ne prenant que ce qu’il l’intéresse dans la fonction de Lupa. Vivement qu’elle élise un Ulfric. Oui vivement que l’on est un chef digne de ce nom. On ne pouvait pas compter sur cette femme qui se laissait dicter par ses plus bas instincts et ses pulsions de chienne en chaleur. Toute cette colère que je ressentais envers elle décuplait ma haine que je ressentais envers eux. Non je n’allais pas faire quelque chose de stupide. Ou peut-être que si finalement. Pour sur, je ne laisserais pas Mary faire n’importe quoi. Je n’ai que depuis trop longtemps que je n’ai pas exprimé le fond de mes pensées. Il était temps que je prenne position et que je me lève. Il était temps que je fasse entendre ma voix autrement que par mes grognements envers nos ennemis.

D’ailleurs en parlant d’eux, ils se mirent à discuter comme si de rien n’était, comme s’ils avaient été conviés, comme si c’était normal qu’ils se trouvent ici. Ils étaient des intrus, ils étaient dangereux, et il ne faillait pas que nous baissions notre garde. Tel était ce que me dicté mes instincts de louve. Et entre eux et Mary, mon choix était vite fait. Concentrée sur mes proies car c’est ce qu’elles étaient pour moi, je ne sentis pas le libraire se déporter jusqu’à moi. Ce n’est que lorsqu’il s’abaissa en me sommant d’être prudente et qu’il effleura mon pelage que je vis qu’il était là. Il n’avait pas envie de perdre ? Franchement je m’en fichais bien. J’étais encore en colère contre lui et je préférais l’ignorer pour le moment. Ce n’était pas le moment de laisser voir à nos ennemis que la meute n’était pas unie. Je ne vins pas le regarder, ni même tourner la tête. Il avait prit le partie de Mary en « m’ignorant » antérieurement, j’en ferais de même. Il y en avait assez que je sois la gentille Isadora qui encaisse sans rien dire, sans se rebeller. Tout allait changer à partir de maintenant.

Sans étonnement, notre « Lupa » se débina et laissa un autre loup se faire passer pour le chef. Non mais il faudrait être bête pour croire qu’Arnaud était le dirigeant. Il était l’un des derniers loups à être entré dans la meute et n’était pas franchement fort. Pour sur, j’avais le dessus sans problème sur lui, alors qu’il était un loup de naissance et moi de morsure. Si c’était pour vous dire combien il n’était pas franchement doué. Sans doute était-ce pour cela que Mary l’avait mis en avant ? En cas de problème il serait la perte la moins importante de la meute. La connaissant, ce devrait être ça. Pour ne rien vous cacher je trouvais cela révoltant, mais ce n’était pas l’heure de le faire remarquer. Je restais en place, les pattes légèrement enfoncées dans le sol, prête à bondir au dessus des deux loups devant moi et à attaquer nos ennemis. C’était mon objectif : leur faire mal le plus possible. Je ne faisais pas attention à tout ce qui m’entourait : ils étaient les seuls à compter. Je connaissais la vague de pouvoir qui s’élevait, mais je me refusais d’y prendre garde. Nous laisser distraire était la pire chose que nous pourrions faire. Déjà que parler n’était pas une bonne idée alors le reste…

Je n’aimais pas la tournure que la situation prenait. Ils voulaient qu’on s’allie ? Ils pouvaient toujours rêver. Pourtant, quelque chose me disait que Mary serait du genre à accepter. Elle ne prenait jamais les bonnes décisions, ce n’était pas ce soir que cela commencerait. Certes, ils étaient dangereux, mais je préférais mourir que de les servir. Les vampires sont oui un problème majeur dont nous devons nous débarrasser. Cependant je n’étais pas prête à vendre mon âme au diable pour cela. Tous mes sens me criaient que je l’avais en face de moi, et une partie de moi que j’annihilais par ma colère était terrifiée. La dernière fois, les morts s’étaient comptés par centaines. Pouvions-nous faire le poids ? La réponse, nous ne l’aurions jamais et alors que je sentais derrière moi Mary se relever, sans doute pour répondre par elle-même je fis la première chose qui me vint à l’esprit : bondir et montrer un peu plus les crocs en claquant ma mâchoire. Il voulait notre avis ? Il venait d’avoir le mien. J’avais rompus les rangs pour me placer à quelques mètres devant mes congénères, sachant très bien que ma présence n’était pas primordiale en termes de défense. Ils étaient assez nombreux pour cela. Je me mis en position d’attaque, on ne plus hostile aux arrivants. Je n’avais que faire des ordres que l’on pourrait me donner. Jamais je ne capitulerais devant de tel monstre, jamais.





_________________



avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 19/24
Coups du Destin: voir profil Persé
N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force.
Messages : 1226
Membre du mois : 0
Je crédite ! : Avatar © pink friday
Localisation : Avec Hayden, ou Savannah
Caractère : Forte - Courageuse - Combative - Meurtrie - Endurante - Haineuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indescriptible
Autres comptes : Perséphone Gallagher
Double compte de Perséphone - Fondatrice
N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 23 Oct - 22:58

    •• Contexte de la Mission

    Wolfheaven, 31 juillet 2010.


    Décision astucieuse qui aurait pu marcher contre n'importe qui sauf les créatures les plus terribles de ce monde, Mary Wellesley fait le pari de jouer la carte de la discrétion, en se faisant passer pour simple membre de la meute tout en poussant un de ses suivants à prendre temporairement sa place. Bien entendu, ce lycanthrope est chargé d'en découvrir plus sur ce que sont venus faire les mystérieux étrangers au milieu de la petite réunion loup garouesque (). Pour la première fois confrontés à ce genre d'évènement touchant au surnaturel, Johan et Tolin ne semblent pas trop savoir quoi dire ou quoi faire; malgré la proposition de Caïm de discuter tous ensembles de sa petite proposition. Proposition d'ailleurs appuyée par Maryana qui fait assez peu dans le détail, au sens où elle dévoile tout ce qu'elle sait faire à l'assemblée... Une seule réaction franche jusqu'ici, celle d'Isadora, qui fera tout pour combattre l'influence de ces créatures qu'elle juge très justement et très vite comme maléfiques. A voir jusqu'o ira le pouvoir de persuasion des rejetons de l'enfer...



    •• Indications de jeu et ordre de passage

    Cet ordre de passage dure encore une semaine, vous puvez toujours y poster une fois, voire deux selon votre désir et ce que vous avez à dire!
    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mpotter les admins, ils seront ravis de vous répondre !
    Bon jeu !



avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Mer 26 Oct - 21:42


Les choses n’allaient franchement pas se dérouler comme je l’avais prévu. Nous devions juste introduire Johan, et lui apprendre nos usages. Ce soir, le loup devenait membre de la meute et ferait connaissance avec les siens, sans faux semblants. Il était important pour un nouvel arrivant de se familiariser avec les siens, et d’en apprendre un peu plus sur eux, avant de partager un repas avec ses derniers pour sceller leur nouveau lien. Tout cela allait devoir attendre, du fait de la venue d’étrangers et de personnes indésirables. Tolin était mon invité Cain et sa fille des envahisseurs. Ils venaient se jouer de nous, nous faisant la démonstration de leur puissance, sans doute pensant nous impressionner. Ce n’était point le cas, même si je devais leur reconnaitre une grande magie. Cependant leur parole et surtout les actions de la jeune femme n’allaient pas arranger les choses et permettre une discussion, un pourparler comme diraient les français, calme. Elle salissait le présent que j’avais fais à mes loups, et se moquait quelques part de nous en agissant ainsi. Je ne pouvais le tolérer. Pour une fois, je n’étais pas contre l’action d’Isadora qui ne pu s’empêcher de se démarquer et de montrer son point de vu. Elle s’était mise en position d’attaque, attendant que je lui donne l’ordre de s’exécuter. Tout au moins je l’espérais. Et pour ne pas prendre de risque, je glissais à l’oreille de Johan, sans que nos « invités » ne puissent nous entendre

☇ Calme la ou je serais obligée de le faire☽

Non je ne suis pas devenue gentille, juste je n’avais pas envie de montrer que la meute n’était pas en accord et qu’il y avait des tensions en son sein, surtout face à de telles créatures. Notre meilleur atout était la cohésion et il me fallait rallier Tolin pour l’heure. Il était puissant et ferait un poids de plus en notre faveur. Après tout, il n’avait beau pas faire parti de mon clan, il n’en restait pas moins un loup. Et ce soir, nous étions tous dans le même bateau. Je lui fis signe de nous rejoindre, puis avança, me montrant à mes interlocuteurs. Je restais cependant toujours en retrait, et ils ne pouvaient apercevoir que mon visage et entendre ma voix. Mes loups m’encadraient toujours, faisant barrière avec leur corps. D’une voix forte et puissance, je dis à l’homme

☇ Vous semblez puissants, je ne peux nier l’évidence. Cependant, je ne puis accepter pareille intrusion sur notre territoire. Nous ne sommes de vulgaires animaux domestiques, mais des prédateurs, tout comme ceux que vous nous attribuez comme ennemi. Vous n’avez sans doute pas tord quand à notre position face aux êtres marchants la nuit. Malgré tout pourquoi devrais-je imposer aux miens de s’allier avec des créatures tout aussi démoniaques. Jouons cartes sur table, vous n’êtes sans doute pas préoccuper par l’espèce humaine, ni par la notre de changeur d’ailleurs. Qu’avez-vous à gagner à avoir notre appui. Mais surtout qu’avons-nous à gagner en acceptant votre proposition ? Je vous conseille d’ailleurs de dompter votre fille comme vous l’avez présenté. Interrompre une cérémonie est une chose, la violer en est une autre et une attaque personnelle envers les miens. Le sang avec lequel elle joue est un présent fait à mes loups. Si vous voulez que je calme les miens, il va vous falloir vous montrer plus respectueux et moins agressif. Nous avons compris que vous êtes puissant, vous n’êtes plus obligé de nous faire sentir cette dernière comme une fierté on ne peut plus mal placée au vu des circonstances. Après tout c’est vous qui venait quérir notre aide et une alliance☽





Dernière édition par Mary Wellesley* le Mer 23 Nov - 23:38, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 30 Oct - 15:17

Là, sa devenait carrément bizarre ! Je dirais même, un peu effrayant. D’abord, il y eu la réponse du l’inconnu qui s’amusait visiblement et se croyais exécrablement sûr de lui. Il pointa le fait que les loups-garous étaient largement en sous nombre par rapport aux vampires, et tout ce qui en découlait. Soit disant il voulait aider notre race à se battre contre les buveurs de sang. Se rallier à nous ? Au vu des réactions de mes congénères et de la tension qui ne faisait que monter graduellement, la meute ne semblait pas partager son enthousiasme. Peut-être que le fait qu’il soit un parfait inconnu jouait en sa défaveur ! Après tout, aucun de nous ne savait ce qu’ils étaient, lui et sa fille. Cette dernière me mettait plus que mal à l’aise par ailleurs. Cette manière qu’elle avait de se comporter avec le sang, le discours qu’elle prononça par la suite. Son attitude avait quelque chose de carnassier, comme un vautour volant autour de sa proie. Bien que d’après ce que je pouvais constater sa préférence allait pour les êtres vivants. Une vraie prédateur, sans doute bien plus que je ne pouvais l’être moi-même.
Je grimaçais intérieurement à la vue des canines de vampires qu’elle exhiba devant nos yeux. C’était répugnant, répulsif et pourtant la jeune femme –pour la désigner ainsi– semblait au contraire se délecter du souvenir que ces crocs évoquaient pour elle. A vous en donnez des frissons ! Surtout que les révélations ne s’arrêtèrent pas là. Elle avoua sans gêne ni remords être à l’origine du l’attentat contre les vampires quelques temps auparavant. Même si toutes ces histoires ne m’intéressaient que de loin, je n’avais pas pu passer outre la présence des ces êtres morts dans la ville et ses alentours. Leur odeur empestait le cadavre à des kilomètres à la ronde. Mais au fond, ils étaient tout autant des monstres que moi non ? Je les détestais tout autant que me détestais moi. Par conséquent son discours n’avait pas le moindre effet canalisateur. Ses mots ne parviendraient pas à éveiller ma haine contre leur race dans le but de rallier leur but ultime à ma cause à moi. Non, si elle voulait me faire prendre con parti ou du moins écouter d’une oreille amicale ce qu’ils étaient venus nous proposer, il leur faudrait prendre un autre discours. Elle voulait éradiquer toutes les créatures qui n’avaient pas, comment avait-elle dit exactement ? « Assainir notre pays » et détruisant « les immondices de cette planète », quelque chose dans ce goût là. Bien, dans ce cas là je me sentais particulièrement visé, de-même que tous mes confères devaient l’être. Peut-être était-ce moi, mais mon petit doigt me disait clairement qu’elle nous mettait dans le même sac que les vamps. Du moins on pouvait l’interpréter comme cela. Comme s’ils voulaient utiliser notre force lupine pour créer une sorte d’armée sous leurs ordres. Et diable elle en avait des façons de parler du sang « couler sur son corps ». Une vraie psychopathe ! Et pour ce qui était de la justice, il fallait repasser si elle comptait en trouver parmi les loups-garous. Quelle justice pouvait-on trouver dans la transformation ? Quelle instance avait proclamé mon jugement il y a dix ans et qui m’avait condamné à l’enfer ? Non, il n’y a pas de justice ici, alors à quoi bon essayer de nous faire croire qu’ils pensent le contraire ?
Je cogitais beaucoup derrière mon bosquet, en retrait. Mais plus j’écoutais leurs belles paroles, plus je sentais résonner en moi une sorte d’alarme intérieur. Je n’aimais pas du tout ce que je voyais, ce que je sentais, leur pouvoir effroyablement puissant, leurs petits airs supérieurs, leurs idées de guerre tout ça…Ca ne présageait rien de bon. En quoi cela me concernait-il sérieusement ? Je pouvais toujours repartir, encore une fois, il restait bon nombre de pays que où je n’avais pas traîné ma gueule de loup.
Mon attention fût soudain attirée par un mouvement infime de la meute, la lupa avait finalement décidé de se montrer en tant que telle. Mais ce n’est pas vraiment ce qui m’avait poussé à détourner les yeux de ceux qui pourraient bien devenir des ennemis.
Avant de se démarquer des autres, la louve m’avais clairement fait signe de la rejoindre, au plutôt de rejoindre la meute, les miens comme on dit. Mais…Etais-je vraiment près à faire une telle chose ? Je ne lui étais en rien redevable, et vu comment elle s’était comportée avec moi jusque là, rien ne me donnait l’envie de venir à ses côtés, me battre pour une chose que je ne voulais pas, la survie des loups. Car par ce geste elle me montrait tout aussi efficacement qu’elle non plus n’était pas dupe aux paroles des deux inconnus. D’ailleurs, vu le ton et le discours qu’elle revêtit, il ne faisait aucun doute que la jolie Lupa restait très sceptique voire même plutôt réticente à une quelconque collaboration. Elle me voulait comme tas de muscles pour défendre les siens. Or je n’étais pas encore un de ses toutous.
Je décidais donc de rester encore un peu à l’écart, me donnant aussi plus de temps pour réfléchir, faire mon choix. A dire vrai, j’étais tirailler entre l’envie de leur faire disparaître ce sourire désagréable qu’ils abhorraient, et l’envie de ne pas m’impliquer plus que nécessaire dans cette étrange affaire. Pourtant il ne faisait aucun doute qu’il me faudrait prendre une décision rapidement, très rapidement. La situation risquait de dégénérer à chaque secondes…

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 30 Oct - 17:56

    Il savait qu'Isadora ferait bien plus que ne pas l'écouter. Il l'avait très probablement déçue et la moindre de ses paroles ne serait donc pas prise en compte. Il devenait un ennemi, quelqu'un qui ne la soutenait plus. Mais peut-être qu'elle... non, il ne fallait pas penser qu'elle l'écouterait.
    La sensation de son pelage sur sa main était presque brûlante.

    La femme, Maryana ?, fit un pas de plus et ouvrit sa main, exposant des crocs de vampire encore sanglants. Sans le vampire qui devait accompagner lesdits crocs, évidemment. Johan déglutit en pensant à Belle. Ainsi donc, ces créatures n'avaient point peur des vampires, point peur de les tuer. Avait-elle fait cela au massacre d'Edinburgh ? Était-ce elle la responsable du corps mort dans les sanitaires de la place, sanitaires où il avait commis la plus grande erreur de sa vie de loup ?

    « [...] Faire passer ma vengeance comme l’œuvre d’un suceur de sang cinglé. [...] »

    Et à eux, que leur ferait-elle ?
    Johan écoutait tout ce qu'elle disait avec de grands yeux interloqués, choqués de tout ce qu'elle osait dire. Elle se prétendait comme la sauveuse de l'humanité, peut-être, et prétendait répandre la justice en tuant ceux qui avaient fait le mal ? Le loup n'était pas croyant, il ne l'était plus disons, mais ça ne lui donnait pas plus de droit sur la vie que cette démone qui l'avait vraisemblablement reconnu. Il avait croisé son regard lorsqu'il s'était relevé et quand elle parlait, il pouvait presque sentir les mots s'adresser à lui. Et dans sa tête, une seule chose : non, il ne fallait pas s'allier à ces créatures. Il ne fallait pas sacrifier le peu de liberté qu'ils avaient pour se mettre au service de bêtes sanguinaires qui n'avaient de respect pour rien, à peine pour elles-mêmes. Le chemin du sang sur la terre capta son regard et, fasciné, il en observa le trajet jusqu'aux doigts de la jeune femme. Du sang... L'odeur agaçait ses sens, encore et toujours.
    En un bond, Isadora s'avança devant les autres loups pour gronder, montrant les crocs en signe d'attaque. Le libraire sourit. Oui, elle venait de parfaitement montrer son opinion et sûrement celle de tout le monde, à voir l'agitation qui régnait dans la meute, malgré son immobilité.

    Il sursauta en entendant le murmure de Mary à son oreille.
    Calmer Isadora ?
    Voyons donc. S'il tentait de le faire, elle allait plus probablement sauter au cou de ces... créatures au lieu de l'écouter. Il secoua légèrement la tête de façon négative, indiquant ainsi que ça ne vaudrait rien de la « calmer ». Elle n'était pas vraiment énervée, de toute façon, non ? Un mouvement vers le buisson où était Tolin : celui-ci était encore plus en retrait, prenant la sage initiative de ne pas se mêler des affaires de la meute. Se mettre encore plus dans les problèmes : non merci. La Lupa se manifesta, enfin, et cette fois, il repensa à l'idée de calmer Isadora. Enfin, la calmer. La protéger ? Oui, la protéger. Il n'aimait pas la voir en première ligne, exposée à ces créatures étranges et meurtrières.
    Johan se transforma, sa forme lupine lui sembla beaucoup plus confortable que celle humaine dans le moment, et alla se placer pas bien loin d'Isadora. Il pouvait voir son ventre rebondi, il lui semblait plus gros lorsqu'elle était louve. Il était prêt : si quelque chose arrivait, il la défendrait, peu importe les ordres de Mary.
    Et peu importe tout.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Mar 1 Nov - 13:12

Tout, elle avait tout faux. Elle le savait et le sentait au plus profond d’elle-même. Trop humaine, trop sensible. Elle enchaînait les faux pas. Mais le revoir lui, cet homme qui avait permis à un autre d’échapper à sa justice l’ébranlait. Elle voulait se jeter sur lui, le châtier comme elle l’avait tant désiré lors de leur rencontre. Instinct qu’elle avait été obligée d’enfouir pour des raisons évidentes. Ne pas trahir sa véritable nature, ne pas dévoiler la rage qui était toujours tapie au fond d’elle. Et voilà qu’elle le refreinait à nouveau. Parce que tout ceci irait à l’encontre de leur démarche, de celle que son père avait entamée. Parce qu’ils n’étaient pas là pour les détruire mais pour en faire des alliés. Alors elle essayait de se noyer dans son âme démoniaque. D’oublier ces chaînes sentimentales qui l’entravaient. De redevenir cette femme froide, appliquée, méticuleuse qui avait frappé la foule à Edimbourg. Ne plus sentir cette nervosité qui faisait trembler ses mains. Elle donnerait tout. Tout pour réussir ce soir. Même sa vengeance. Elle abandonnerait ce pourquoi elle se battait depuis tant d’années uniquement pour qu’ils sortent victorieux de cette rencontre. Avec leurs objectifs initiaux remplis. Troquer, encore une chose bien humaine. Se concentrer. Ressentir les vibrations de tout un chacun. Des cœurs qui battent, le sang qui pulse dans leurs veines. Elle ne quittait pas leur chef des yeux mais se laissa envahir par le doux rythme qui pulsait dans tout un chacun. Puis tout commença à dégénérer.

Une des bêtes se mit en avant grognant. Menaçante. Par réflexe, Maryana avança d’un pas. Se mettant devant son père. Elle n’avait jamais accordé grande importance à sa propre existence depuis la mort de Jessica. Si elle était toujours de ce monde, si elle ne s’était pas elle-même ôtée la vie, c’est parce que l’appel de la justice avait été plus fort. Mais à quoi bon maintenant ? Elle commençait à se rendre compte que ça ne la ramènerait pas. Que cela ne servait à rien et que sa propre quête pourrait être reprise par n’importe qui. Sur les ordres et l’influence de son paternel. Lui importait réellement. Elle le voyait comme la clé de tout. Comme cette porte qui mènerait à la délivrance de l’humanité si tant était qu’elle fut encore pardonnable. Le liquide vibrait plus que jamais, elle n’avait pas peur. Cet hybride pouvait montrer les crocs, elle n’était pas impressionnée le moins du monde. Son regard se détourna observant un mouvement de recul. Un homme qui ne semblait pas appartenir au reste de la troupe. Si l’on appelait cela une troupe. Une meute ? Oui ce devait être le terme le plus approprié pour évoquer ce genre de rassemblement. Puis enfin, le véritable se dévoila. La véritable plus exactement.
Accusations, rejet. Elle l’avait senti, elle n’avait fait que détruire les espoirs de son géniteur. Aller à l’encontre de ses souhaits et désirs. Ne pas parler. Elle n’aurait jamais du prendre la parole. Elle n’était pas douée pour la communication. Jamais. On la fuyait la craignait. Soit par conscience, soit par instinct. Mais elle n’avait jamais pu se lier réellement avec quelqu’un. Peut-être que Logan avait compris qui elle était, qu’il l’avait quittée parce qu’il avait deviné son incapacité à ressentir quoi que ce soit de positif. La haine, la rancœur, la colère. Elle ne connaissait désormais plus que ces mots-ci. Ils étaient une partie d’elle. Non, ils étaient elle. Il valait mieux qu’elle ne dise plus rien, qu’elle se taise. Qu’elle le laisse reprendre la main. Mais les mots sortirent par eux-mêmes lorsque l’homme, le fameux se changea à son tour en loup. Elle jeta un regard glacial à la chef.

- Si vous avez des remarques, des reproches à me faire, ne vous adressez pas à mon père. Nous ne sommes liés autrement que par les voies biologiques. Si je ne lui étais pas obéissante de par ma propre volonté, il ne pourrait m’empêcher d’accomplir mes désirs qu’en m’enchaînant ou m’ôtant la vie. Je ne suis malheureusement pas habituée à tous vos us et coutumes et si je vous ai offensés, il ne s’agissait pas là de mon intention. Je vous présente mes excuses donc. Inutile de blâmer quelqu’un qui n’a pas fauté. Inutile de parler de moi comme si je n’étais pas présente. Dans ce milieu surnaturel, je ne suis qu’une enfant et il se peut que vous vous soyez mépris sur nos intentions à cause de mon discours, certes peu diplomate. Nous…


Elle se stoppa, jetant un regard rapide sur les deux animaux plus avancés que les autres, notant un détail qu’elle n’avait pas aperçu avant. Un ventre, arrondi. Plus que la normal. Enceinte. Ses mains ensanglantées allèrent se poser sur son propre estomac plat. Sans vie. La douleur vint la frapper comme cela n’avait plus été le cas depuis des mois. Le vide la happa entièrement, ne laissant plus une once de réflexion dans les méandres de son cerveau. Sans qu’elle ne s’en rende compte ses bras se tendirent devant elle, ses pieds l’entrainèrent vers cette source de vie qui grandissait là, à quelques pas. Jamais, elle n’avait souhaité quelque chose aussi violemment. Et elle l’aurait. Coûte que coûte.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Mer 2 Nov - 16:53

[HJ:vraiment désolé pour mon retard avec nathanael, je corrige ça dans la soirée ou demain! Et encore désolé pour la MAJ de la mission, mais j'ai tout expliqué dans un sujet d'absence]


    •• Contexte de la Mission

    Wolfheaven, 31 juillet 2010.


    Tolin est prié par la Lupa de rejoindre le groupe, tandis que celle ci, devant le risque de dérapage provoqué par Isadora. D'ailleurs, Mary ne se contente pas d'essayer de monter un front commun de boules de poils, elle s'occupe également à faire prendre la pleine mesure de leur inconscience aux inconnus venus troubler sa cérémonie. Point par point, elle explique toutes les réticences que provoquent les démons en faisant irruption de la sorte au milieu de la réunion des lycanthropes. Tout cela est bien beau, mais l'autorité de la Lupa peine à s'imposer à tous les loups garous. Tolin déjà, cabot étranger à la meute, ne se rapproche pas et nourrit quelque suspicion à l'égard de la belle. Johan également, qui fait fi des strictes directives de la louve en chef pour se transformer comme sa compagne. Prêt à la défendre plus que de sauver la situation. L'unité de la meute derrière son chef ne semble pas encore accomplie, et même la menace que Maryana fait peser sur le groupe ne rend pas les solidarités plus solides à priori. Maryana d'ailleurs, qui joue la diplomatie en présentant ses excuses au groupe de sorte à rassurer les loups, mais la vision du ventre arrondit d'Isadora lui fait perdre la raison, et elle s'avance désormais vers la louve, captivée par la perspective d'une naissance alors qu'elle même avait perdu son propre enfant quelques années plus tôt. Redresser la situation ne semble donc pas de tout repos...



    •• Indications de jeu et ordre de passage

    Cet ordre de passage dure encore une semaine, vous puvez toujours y poster une fois, voire deux selon votre désir et ce que vous avez à dire!
    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mpotter les admins, ils seront ravis de vous répondre !
    Bon jeu !



[/quote]
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Mission intrigue : La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit [Livre II - Terminé]
» Mission Intrigue; La nuit, tous les chats sont gris [Livre 1 - Terminé]
» Mission intrigue : « Tous les hommes vivent ensemble, mais ils suivent des chemins différents. » [Livre II - Terminé]
» Mission Intrigue : "On ne récolte que ce que l'on sème'" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Wolfheaven (détruit)
-
Sauter vers: