AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Sam 24 Sep - 17:30

    •• Contexte de la Mission

    Wolfheaven, 31 juillet 2010.


    Mary Wellesley réunit sa meute autour de ce lieu de rencontre. Ce soir, il y aura assimilation par la meute d’un nouvel arrivant, Johan O’More. Tous les lycanthropes sont présents, certains espérant que cette réunion leur amènera un peu d’espoir, tandis que les autres restant clairement réservés, murmurant qu’on n’avait jamais vu un simple cabot inconnu de tous rejoindre le groupe. Mais la Lupa sait aussi qu’elle doit fortifier son emprise sur l’ensemble des individus composant la « famille », et elle doit asseoir son autorité en l’absence d’un Alpha. Ce que ne savent ni Mary ni les autres, c’est que Caïm, démon récemment arrivé dans notre réalité, est sur leurs traces pour les rencontrer. Il est accompagné de sa fille tant physique que spirituelle, Maryana Watheerey. Tous deux ont une proposition à faire aux loups, reste encore à voir comment tournera l’entrevue…


    •• Indications de jeu et ordre de passage

    Les loups garous se réunissent donc. Appelés par leur Lupa, ils forment un cercle autour d’un grand feu de camp. Mary les attend. Dans votre premier post, vous pouvez raconter votre venue dans les bois, et ce que vous pouvez ressentir. Vous êtes totalement libres, mais le calme de la clairière, seulement brisé des bruits du feu, vous inspire une certaine révérence vis-à-vis de la cérémonie, de la réunion en cours. Vous avez une semaine pour poster ; Mary initiera ensuite la réunion en expliquant à chacun la raison de leur venue. A noter ; les démons et semis démons ne peuvent pas poster durant cet ordre de passage. Eventuellement, les loups garous peuvent poster plusieurs fois. Vous avez jusqu’à dimanche prochain pour ce premier ordre de passage ; celui-ci doit poser les bases de votre présence, et des grandes orientations futures de la meute. A voir aussi, si quelques considérations personnelles ne prendront pas le pas sur le reste…


    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mpotter les admins, ils seront ravis de vous répondre !
    Bon jeu !






Dernière édition par La Destinée le Dim 7 Avr - 3:02, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Dim 25 Sep - 22:22


Cette nuit était une belle nuit pour se réunir. Cela faisait finalement longtemps que nous n’avions pas intégré un loup à notre meute, la dernière ayant été Isadora. Il fallait que les choses changent, même si cela me déplaisait. Je n’étais pas opérer de grands bouleversements au sein de ma meute, mais je n’avais pour sur plus le choix. Ce soir, beaucoup de choses allaient se jouer, plus que mes loups ne pouvaient se l’imaginer. En attendant leur venu, j’avais pris soin d’allumer un feu au milieu d’une clairière sur notre territoire. Je leur avais donné rendez-vous sur nos terres, sans leur préciser où, mais je savais très bien qu’ils trouveraient tout seul. Il n’y avait, dans ce lieu, rien d’autre qu’un grand feu, et pour gagner la carrière, ils devront muter. Tous objets ou vêtements étaient inutile ici. Nous communierions avec la nature et seule elle comptait au final. De toute manière il n’était pas question que je laisse la moindre chose venir nous interrompre. Il m’avait fallut une quinzaine de minute pour me rendre dans la plaine et y allumer un feu. Il m’en fallut quinze nouvelles pour retourner dans la demeure des loups, y laisser mes habits et les allumettes que j’avais amené avec moi dans un premier temps. Ensuite, je regagnais de nouveau le lieu, toujours seule. Il n’était pas question que l’on accompagne pour me tenir comme garde du corps ou je ne sais pas quoi. De toute manière il était trop tôt et je devais me nourrir. Mes proies furent trois lapins bien dodus et un cerf que je ne finis pas. Ce n’était pas que je n’avais plus faim, mais disons que si je remplissais trop le ventre, je ne serais plus capable de courir à ma guise. Je ramenais le corps de l’animal mort jusqu’à feu qui était encore bien vif. Après m’être assurée d’être seule, je mutais. Au début mes changement de formes étaient on ne peut plus douloureux. A présent ce n’était plus le cas. J’avais pris l’habitude de supporter cette vive souffrance et je n’y faisais plus attention. Par contre je restais pudique lorsque je passais d’une forme à une autre. C’était offenser un loup que de l’observer pendant qu’il mutait. Une fois humaine, j’entrais mes doigts dans la chair encore chaude de l’animal. Je traçais avec le sang sur mes doigts des signes tribaux sur mon visage, ma poitrine et mes bras. J’étais la lupa, et je devais être « habillée » en conséquence. Cela fait, je pris la place qui était la mienne les jambes croisés en tailleur et j’attendis la venue de ma meute. Mes loups n’allaient plus tardé, et après s’être eux aussi servi du sang pour marquer leur visage et leur torse (seulement moi aurais les bras ensanglantés) il prendrait place autour du feu, laissant une distance entre eux et moi de deux mètres.

☇ Approchez mes loups, et prenez place au côté de votre Lupa ☽





Dernière édition par Mary Wellesley* le Mer 23 Nov - 23:39, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]   Jeu 29 Sep - 18:26


Mon ventre était noué et je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir légèrement stressée par la situation. Je savais que tout se passerait très bien pourtant, mais c’était plus fort que moi. Je craignais que quelque chose se passe de travers et que j’en sois tenue pour responsable. Après tout c’était moi qui avais ramené Johan dans la meute. C’était de ma faute s’il avait été obligé de la rejoindre et je m’en voulais énormément pour ça. Je ne sais pas par quel miracle Mary a apprit qu’il était le père de l’enfant que j’attendais, qu’elle m’obligeait à garder. Sans doute m’avait-elle fait suivre par des loups-garous de la meute et n’avait pas mis beaucoup de temps à comprendre que j’avais une relation privilégiée avec le jeune libraire. Je lui servais de professeur pour l’aider à s’accommoder avec sa particularité de Lycanthrope. Je lui enseignais des choses qui normalement n’auraient pas du sortir de notre clan local. Cela me faisait énormément de bien de m’occuper quelque part de Johan, et je ne pouvais plus nier l’évidence : j’étais attachée à lui, plus que je ne le devrais. Non pas que je l’aime, non. Mais disons qu’il ne fait pas de doute qu’il me plait énormément et que je me sens bien en sa présence. Cela vient surement du fait que j’attende un loup de lui. Quelque part, ce dernier devait fortement nous rapprocher. En même temps que je l’aidais lui à s’accepter, je m’aidais moi également. Ce n’est pas vraiment la joie ces derniers temps et sa présence avait le don de m’apaiser. Si bien que nous nous voyons régulièrement avant que l’on m’apprenne qu’il allait nous rejoindre. A partir de là, tout a changé et ma culpabilité a prit le dessus.

C’était simple, si je pouvais voir jusqu’à tous les jours le lycanthrope, souvent sur son lieu de travail et le soir pour courir, à présent je ne le contactais qu’un soir par semaine et je restais très « professionnelle » avec lui. Je continuais à lui inculquer les règles et les lois de la meute puis ne m’attardais pas à discuter de tout et de rien avec lui. Je m’en allais, sans lui proposer de boire un verre, sans accepter de venir simplement dormir chez lui. Non je m’en voulais trop pour cela. Je n’arrivais même pas à aborder le sujet avec lui et dès qu’il le faisait, je changeais tout de suite de discussion. J’étais persuadée qu’il me ferait des reproches et je n’étais pas prête à les recevoir, surtout venant de lui. J’avais déjà les loups de la meute qui ne me regardaient plus comme avant, comme si je les avais trahis en côtoyant un cabot. Ils avaient raison, surtout que je connaissais très bien les règles pour avoir été éduquée par l’Ulfric lui-même. Nathanaël aurait comprit lui, oui ça ne faisait pas de doute. Il faudrait sans doute du temps pour mes semblables pour accepter cette situation mais en connaissant Johan il se rendrait compte qu’il n’était pas comme tous les autres cabots. C’est un homme très cultivé, qui a beaucoup à apprendre à chacun, un peu maladroit certes dans sa peau de loup, mais on ne peut plus sympathique. Il avait tout pour faire parti de la meute, j’en étais persuadée. Le truc, c’est qu’il avait du l’intégrer pour de mauvaises raisons. Si j’ai cherché à lui donner envier de nous rejoindre ? Oui bien sur. Mais pas par obligation - surtout par ma faute – par envie.

Lorsque Mary nous avait à tous donné rendez-vous sur notre territoire pour une réunion, mon estomac ne s’était plus dénoué. J’avais envoyé un sms à Johan pour lui indiquer comment nous rejoindre, étant donné que nous ne pouvions pas arriver à plusieurs en même temps. Notre Lupa aimait nous voir tous un par un et s’assurer que nous étions tous à la hauteur pour la retrouver sans problème. C’était une sorte de petit test en gros. Pour aider le libraire à se repérer plus facilement j’avais décidé d’y aller en avance. Comme beaucoup de loups d’ailleurs. Plus il aurait d’odeur à suivre, plus il se repèrerait. Je lui avais envoyé également le rituel qu’il devrait effectuer une fois arrivé autour du feu, à savoir venir jusqu’à l’animal fraichement tué par notre chef, et étaler du sang de ce dernier sur son visage et son torse. Il devra surmonter sa pudeur et ne pas montrer qu’il était dérangé par la nudité de tous, lui en premier. Enfin, il devait éviter de dévisager les autres loups, qui pourraient prendre cela comme un défis lancé. Par contre, il ne devait pas détourner le regard pour observer les arbres par exemple, ou même le feu, mais regarder notre Lupa. Ce serait un manque flagrant de respect s’il « s’occupait » d’autre chose que d’elle. Ah et bien sur, il devra contenir la moindre de ses émotions avec elle. Il serait mal vu qu’un nouveau montrer des signes évidents de désir pour elle. Non pas que elle le prendrait mal, mais les autres loups si. Je m’étais bien cachée de lui dire que moi aussi je le prendrais mal. Non pas que le libraire m’appartenait d’une quelconque façon non – je le poussais régulièrement à fréquenter des humaine – mais là il s’agissait d’une femme que je détestais. Le voir se frotter à elle me rendrait pour sur jalouse. Cependant jamais je ne lui avouerais ni le montrerais. Hors de question j’étais trop fière pour ça. Et puis, il était libre de faire ce qu’il lui plaisait. Après tout il ne me devait rien et je n’étais pas sa petite amie ou quelque chose d’autre dans ce genre. Certes j’étais enceinte de lui, mais ça s’arrêtait là. Je lui avais fait promettre d’ailleurs de ne pas s’attacher à moi.

Je garais ma voiture non loin de demeure qui ornait le territoire de la meute. Plusieurs étaient déjà là, signe que je n’étais pas la première. Tant mieux, je ne voulais pour sur pas me retrouver seule à seule avec ma Lupa. J’entrais dans la maison qui m’était familière, et salua vaguement les changeurs qui s’y trouvaient. Je gagnais une chambre, y déposais mes vêtements, puis me transformais en louve et vint attendre sur la terrasse que les loups présents s’en aille rejoindre notre chef un par un. D’autres arrivèrent après moi et me saluèrent d’un tapotement sur ma tête de loup. Même s’ils m’en voulaient, ils ne pouvaient pas aller jusqu’à m’ignorer non plus. Nous étions un clan solide après tout et plus que jamais j’avais besoin d’eux. Car l’intégration de Johan dans la meute n’était pas la seule nouveauté. Les lycanthropes s’étaient tous cotisés pour me racheter ma vieille voiture et alimenter mon compte afin que je puisse vivre décemment le temps que ma « mauvaise » période ne passe. D’ailleurs, j’avais entendu dire qu’une fois que je ne serais plus enceinte, ma Lupa aurait un métier pour moi. Je m’attendais au pire, je ne vous le cache pas cependant je le prendrais quand même quoi qu’il m’en coute. Je n’avais nullement envie de vivre sur l’argent appartenant à la meute.

Lorsque ce fut mon tour, je m’enfonçais rapidement dans les bois. Je n’eu aucun mal à repérer celle de Mary et pris le chemin le plus court, ne faisant aucun détour. Il n’était pas question de perdre Johan en allant par exemple m’abreuver à la rivière comme semblait l’avoir fait certains loups. Il me fallut une dizaine de minutes pour m’y rendre. Non loin, je mutais de nouveau en humaine et sans un mot j’entrais dans la clairière où étaient déjà présent quatre loups. Sans un regard pour Mary – je pouvais me le permettre étant membre de la meute – je vins jusqu’au cerf mort et me traça avec son sang des symboles sur le visage et sur la poitrine. Je pris ensuite place entre deux loups, sur le côté, histoire de ne pas avoir ma Lupa en face de moi et pouvoir regarder plutôt Alexander. Il ne semblait pour sur pas content, mais ce n’était pas mon problème. Jusque là, les loups s’étaient montrés très froids avec moi pour ne pas déplaire à leur nouvelle chef lorsqu’elle était là. Il ne fallait pas qu’ils viennent ensuite se plaindre que je me suis liée d’amitié avec un cabot qui lui ne passait du chaud au froid avec moi. D’ailleurs c’était ce dont j’avais peur maintenant qu’il nous avait rejoints. Suivrait-il la tendance générale ou bien garderait-il son comportement habituel avec moi ? Allez savoir. Cinq minutes plus tard, la meute au complet était là. Dix mâles et deux femelles. Il ne manquait plus que le cabot. Sans doute notre Lupa lui avait donné rendez-vous un peu plus tard afin que nous soyons tous là ? Oui sans aucun doute, elle avait du faire ça. Ne restez à présent qu’une place : celle en face d’elle. Une odeur se fit alors sentir, portée par le vent. Ce n'était pas Johan non elle m'était inconnue. Les loups ne s'en formalisèrent pas, pensant que c'était le nouveau venue. Je ne pus m'empêcher de tourner la tête vers l'endroit et d’esquisser un mouvement mais je fus interrompue par Mary qui m'ordonna de ne pas bouger, comme elle l'aurait fait avec un chien. J'obéissais non sans ressentir une pointe de colère. Au moins était-elle au courant de l'arrivé d'un autre cabot. Cela aurait pu me rassurer... Aurait pu mais ce n'était pas le cas... Avec elle il fallait toujours se méfier


_________________