AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 7 Mar - 0:53

Les bons comptes font les bons voisins...

 

Allongé sur mon canapé je m’étirais alors que je me rendais compte que j’avais dû m’assoupir. Je jetais un coup d’œil à la télévision pour constater qu’une émission assez nulle était diffusée. Je m’étirais de nouveau en baillant… Ce n’était pas dans mes habitudes de m’endormir de la sorte mais mes vadrouilles de ces derniers jours étaient assez épuisantes, vois éreintantes quand j’avais la mauvaise idée de me perdre. Je me dirigeais donc dans la salle de bains pour me passer de l’eau sur la figure. La fraicheur de cette dernière me réveilla parfaitement et j’étais de nouveau en pleine forme. J’aurais presque eu envie de sortir mais j’ai bien dit presque ! Le froid n’était guère motivant et encore, nous n’avions pas à nous plaindre ici. Donc, inutile d’aller congelé sur Edimbourg ou Glasgow ! Ce soir je resterais tranquille chez moi. C’est en me dirigeant vers la cuisine que je constatais qu’il était dix-huit heures quinze. J’avais le temps pour commander à bouffer ! Car oui, je n’avais jamais la motivation de cuisiner… Je saisissais donc une bière et me posais sur un tabouret lorsque mon attention fut attirée par une boite de sucre. Je souris ! Il fallait que je ramène ça chez ma voisine et je passais constamment devant sans penser à l’apporter. Je n’avais pourtant qu’un palier à traverser ! Je terminais donc ma bière rapido et allais chercher un tee-shirt que j’enfilais rapidement.
Je regagnais ensuite la cuisine pour récupérer le sucre qui n’attendait que d’être rendu. Je vérifiais mon apparence dans le miroir de l’entrée et sortais de chez moi. Je prenais tout de même la peine de verrouiller ma porte. Au même moment l’ascenseur arriva sans que je n’y prête attention ! Je glissais les clés dans la poche de mon jeans… Et c’est alors qu’une voix rauque se fit entendre,



- Espèce de c#nnard ! Je vais te crever…


Je vis volte-face en entendant cela et me retrouvais plaquer contre le mur et esquivais un coup de poing de justesse. La boite de sucre m’avait échappé des mains et se trouvait à présent au milieu du hall ! Mon agresseur du croire que je regardais dans cette direction car quelqu’un arrivait et cela me permit de le repousser. Je n’attendais pas une seconde pour lui décocher une droite et une colère noire naquit en moi lorsque je reconnaissais le gars. Il était le client de la partie adverse dans un procès que j’avais remporté et lui, il avait dû raquer ! J’allais de nouveau faire fondre mon poing sur sa gueule lorsque la porte de ma voisine s’ouvrit… *Et merde !* Voilà la pensée qui me traversa l’esprit lorsque je reçus un coup qui me fit reculer d’un bon mètre.
J’avais eu la mauvaise idée de regarder en direction de la porte qui s’ouvrait et l’autre c#nnard en avait profité. La douleur au niveau de la lèvre inférieure gauche me fit passer ma main sur cette dernière pour constater qu’elle était légèrement coupée. Je fis un pas en direction du gars mais déjà Makayla était sortie et l’autre dégénéré s’emporta contre elle…



- Retourne chez toi blondasse !


Je bloquais presque en entendant ça… Savait-il seulement qu’il s’adressait à un membre de la brigade PES ? A mon humble avis, non.

 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 7 Mar - 3:44

    La journée s'était bien passée, une nouvelle bonne journée à traquer le semi-démon complètement fou. J'avais suivi une piste d'un semi-démon qui était au musée d’Édimbourg. J'avais posé quelques questions au guide, qui se révélait être un loup, somme toute discret mais qui pouvait me donner des informations capitales sur l'arrestation d'une erreur de la nature, d'une personne potentiellement très dangereuse. Je n'avais pas de nouvelles de Rebecca. Avait-elle réussi à partir loin de tout ça ? Était-elle simplement morte des mains de Maryana ? Je ne le savais pas. J'aimerais bien le savoir, je partirais bien à sa recherche, mais peut être que si elle ne donnait pas signe de vie, qu'elle se rapprochait de son but ultime, celui de décimer ces êtres redoutables mais terriblement mauvais. Bref, j'étais tranquillement dans mon salon, avec un petit fond musical, une musique d'ambiance, mélodieuse et instrumentale que je mettais toujours quand je lisais. Je lisais un roman qui était paru, il y a de cela quelques années mais que je n'avais pas encore eu le temps de lire lorsque j'entendis du bruit dans le couloir. Une voix s'était élevée et il semblerait qu'on soit en train de se battre. Ce n'était peut être rien, des gamins qui s'amusaient, mais par précaution, je préférais sortir pour vérifier tout ceci. Je prenais mon arme de service, j'étais prête à dégainer s'il le fallait, je n'avais pas peur, je savais où viser juste pour faire mal, et non pour tuer. Je regardais à travers le judas de ma porte, mais je ne voyais rien. J'ouvrais alors celle-ci, afin d'avoir une vue d'ensemble de la situation. Un type que je ne connaissais pas était en train de taper sur Damon, le voisin sexy. Je savais qu'être avocat était un métier dangereux, mais jamais cela ne serait aussi dangereux que mon métier à moi. Le type m'apostropha alors violemment, me disant de rentrer chez moi. S'il n'avait pas été plus loin, j'aurais laissé Damon réglé ces problèmes tout seul, mais le blondasse passait très mal. Je dégainais alors immédiatement mon flingue et je haussais le ton.

    " Tu sais ce qu'elle te dit la blondasse ? Tu vois ce que j'ai entre les doigts ? Je sais très bien m'en servir, et ça peut être mortel. Tu dégage de la vite fait bien fait, et tu n'y remets pas les pieds, compris ? "

    Et si le type ne comprenait pas, je ne tirerais pas, mais je prendrais son nom, et une petite plainte pour harcèlement serait déposé par mon voisin avocat et tout ce qui s'en suit. Le bougre pesta alors fortement contre Damon et moi-même. Il rangea ces poings et s'en alla par les escaliers.

    " Nom de chien, mais c'était qui ce type là ? "

    Damon avait assurément la réponse. Je voyais qu'il était légèrement blessé, sa lèvre saignée, ce n'était rien, mais il fallait guérir ça, sinon, ça pourrait lui valoir la perte de quelques procès si son joli minois n'était pas impeccable.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 7 Mar - 12:11

Les bons comptes font les bons voisins...

 

Autant dire que je serais resté bien sagement chez moi si j’avais su ce qui allait me tomber sur le coin du nez ! J’aurais trouvé une autre occasion de ramener le sucre à ma charmante voisine. Mais voilà ! Je n’avais pas eu envie de passer ce début de soirée en solo et j’avais décidé d’aller frapper à la porte d’en face. Cependant, les choses ne se passent toujours comme prévu et dans le cas présent ce n’était pas sur une porte que j’avais frappé mais sur la gueule du c#nnard qui venait de m’agresser. Au départ, j’avais eu du mal à comprendre ce qui se passait et mon réveil d’il y avait quelques minutes ne m’aidait pas même si en apparence j’avais l’air complètement réveillé.
Lorsque je le reconnus, une colère froide monta en moi… Quand on me cherche on trouve ! Il allait vite comprendre ce que cela signifiait. Surtout que ce type était une crapule mais aussi un lâche. Il venait de faire une belle connerie en débarquant ici en pensant m’impressionner. Jamais il n’aurait le dessus et même si cela venait à être le cas, je n’aurais pas hésité à avoir recours à mon don ! Mais de nouveau, tout ne s’était pas passé comme prévu. L’intervention de ma voisine, le fait qu’elle ouvre sa porte avait été à mon désavantage ! L’autre fou s’en était pris à Makayla après m’avoir asséné un coup qui m’avait légèrement ouvert la lèvre. En l’entendant s’adresser à la blonde je me contentais de murmurer



- Mauvais idée c#nnard !


Ma voisine dégaina son arme et la pointa sur mon agresseur ce qui me fit me reculer légèrement. J’observais la scène en silence ! *Hé bah… Vaut mieux que je m’en fasse une amie.* Après tout, même s’il était possible que je sache me battre, je n’étais qu’un simple avocat. J’agissais comme n’importe qui de normal et sensé… Cependant, cela ne m’empêchait pas d’avoir envie d’envoyer l’autre inconscient dans le fin fond des Abysses infernales. Mais je n’en n’aurais pas l’occasion ! Du moins, pas ce soir… Il avait eu l’intelligence de suivre les consignes de ma voisine et de foutre le camp. Je le regardais filer par les escaliers puis me baissais pour ramasser le sucre.
C’est à ce moment que la bombe blonde s’adressa à moi pour me demander qui était ce type. J’adressais un léger sourire à ma voisine qui n’arrangea pas ma lèvre…



- Un voleur de sucre sûrement ! plaisantais-je avant de donner répondre. … Ce type est un mauvais perdant qui frappe les femmes… et les avocats aussi apparemment. Son avocat n’a pas fait le poids ! expliquais-je simplement. En tout cas, désolé pour le dérangement. Je venais juste te ramener le sucre quand l’autre taré a débarqué.


Je tendais la boite à la blonde tout en faisant disparaitre le sang qui coulait légèrement. Je réfléchissais rapidement à ce que j’avais dans mon placard à pharmacie et la réponse était ‘‘pas grand-chose !’’
Je reprenais ensuite la parole pour dire une chose à laquelle j’aurais dû penser de suite.



- En tout cas merci pour l’intervention. Je pense que j’aurais eu plus de mal à lui faire foutre le camp ! déclarais-je simplement.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 7 Mar - 15:40

    Le type n'avait pas traîner pour partir et heureusement sinon, il aurait goûter de mon arme. Je lui en aurais mis une dans le pied. Non, je n'aurais pas tiré quoiqu'il arrive, elle était surtout là comme moyen de dissuasion et cela avait fonctionné. Je me tournais donc vers Damon et lui demandait qui était ce type. Il lui avait bien amoché la lèvre mais ce ne serait pas irréparable. Il me répondit que le type était un voleur de sucre en plaisantant. Je souriais à peine, je n'aimais pas ce genre de situation. Il me répondit donc que c'était un mauvais perdant. Il avait perdu contre lui à un procès et il avait osé se montrer ici. Ce type était assurément violent, et je le détestais déjà. Rien que de perdre à un procès est humiliant mais alors se présenter devant la porte de l'avocat de la défense adverse et essayer de le tuer pour ainsi dire, c'est une très très mauvaise idée. Je ne savais pas ce que Damon comptait faire à son encontre mais le type était assurément un danger. Il me dit qu'il était désolé pour le dérangement, et qu'il comptait simplement me rapporter le sucre qu'il m'avait emprunté l'autre jour. Il me tendit alors la boite que je prenais simplement. Quelques choses me disait qu'il n'avait pas simplement envie de me rendre le sucre. Il faut dire qu'il était seul ce soir et moi aussi alors ... Il était canon, je ne pouvais pas le nier, même si j'avais d'autres priorités dans la vie, je n'étais pas insensible et j'osais espérer que lui non plus.

    " Oh, je vois, ce n'est rien, je ne faisais pas grand chose de toute façon. Et puis des type comme ça, il faut les enfermer, ça ne se fait pas de venir voir l'avocat adverse et d'essayer de le tuer comme ça. "

    Oui, le mot "tuer" était un peu fort mais je ne faisais pas dans la demi-mesure, jamais. En tout cas, même s'il m'avait rendu le sucre, il faudrait soigner cette lèvre quand même ça ne faisait pas très joli. Il me remercia alors pour l'intervention.

    " Ce n'est rien. Mon arme a du lui faire peur même si je n'avais pas l'intention du lui tirer dessus. Mais bon, je connais ce genre d'individu. Quand ils ont le dessus ça va, mais dès que la situation leur échappe, ils prennent bien souvent leurs jambes à leur cou, et ce fut le cas de celui-ci. Je suis certaine que tu t'en serais sorti quand même, si je n'avais pas été là. "

    Oui, il l'aurait eu quand même, il était plus costaud que lui.

    " Allez vient, rentre, il va falloir soigner cette lèvre là, sinon demain au tribunal, tu ne ressembleras à rien. "

    Et je rentrais dans mon appartement, sans même regarder s'il me suivait. Je gardais pas précaution mon arme sur moi, comme si elle était une seconde peau ou que le type décide de se repointer avec des amis, on ne sait jamais.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Sam 8 Mar - 2:25

Les bons comptes font les bons voisins...

 

Je n’étais pas le genre de mec macho qui pensait que les femmes étaient plus faibles que les hommes, que leur place était à la maison avec les gosses ! Non, j’aimais les nanas indépendantes qui avaient du caractère et de la pêche tout en étant sexy bien entendu. Cela ne courrait pas les rues mais j’avais le plaisir de constater que ma sublime voisine semblait parfaitement correspondre. Il n’y avait pas à dire ! J’étais un chanceux. La blonde m’attirait donc davantage maintenant que je l’avais vu faire déguerpir l’autre dégénéré. Autant dire que j’allais devenir un tantinet plus charmant avec elle ! Car si elle me plaisait, je ne savais pas si cela était réciproque.
En tout cas, Makayla n’aima pas ma plaisanterie quant à l’identité de l’agresseur… C’était sûrement du à son boulot ! Elle ne devait pas prendre ce genre de chose à la légère et c’était normal. J’avais donc très vite répondu de manière plus sérieuse. Devant mes excuses, la blonde déclara qu’il n’y avait pas de mal et qu’elle ne faisait rien de particulier. Elle ajouta que les types comme l’agresseur devraient être enfermé. Je hochais la tête en guise de confirmation tandis que je me répétais qu’il avait voulu me tuer. A un moment où un autre, il paierait pour ça. Mais en attendant une petite idée germait dans mon esprit. Je haussais les épaules en fixant la belle blonde…



- Il est vrai que j’aurais aimé pouvoir l’envoyer derrière les barreaux cette espèce de taré. Mais j’ai obtenu le maximum par rapport aux charges qui étaient retenues contre lui, expliquais-je. Et si ma mémoire est bonne il avait de la prison avec sursis, ajoutais-je pensivement plus pour moi-même que pour ma voisine.


Une plainte contre lui pour agression et il irait directement en tôle sans passer par la case départ. Il faudrait que je réfléchisse à cette idée sans oublier que j’avais même un témoin des faits que j’avançais ! Mais en attendant, je remerciais Makayla pour son intervention qui m’avait sauvé la mise. Je ne dis pas que je ne m’en serais pas sorti tout seul… Bien au contraire ! Mais au moins je n’avais pas eu à me battre. La blonde m’expliqua que ce genre de gars agissait toujours de la même façon avant d’ajouter qu’elle était certaine que je m’en serais sorti tout seul si elle n’était pas intervenue.
Je lui adressais alors un sourire de remerciement charmant.



- Je le pense aussi mais je n’avais pas l’esprit à me battre avec un mauvais perdant qui n’a pas l’intelligence de se faire tout petit ! Donc les remerciements sont logiques, répondis-je simplement.


La sublime blonde me dit ensuite de la suivre chez elle pour soigner ma lèvre blessée. Je ne me fis pas prier et lui emboitais le pas… Je refermais la porte une fois à l’intérieur et en profitais pour mater discrètement le physique plus qu’attrayant de ma voisine. Il n’y avait pas à dire, elle était vraiment canon !


- C’est vrai que cela ferait très moyen au tribunal, bien que les jugements ne soient pas rendus en fonction du physique des avocats… normalement, repris-je en souriant légèrement. Heureusement pour moi, je n’ai pas à me rendre au tribunal demain… Ce sera grass’ mat’ ! annonçais-je avec bonne humeur.


Car oui, je l’étais vraiment malgré ce qui venait de se passer. Mais quoi de plus normal que d’être de bonne humeur en si charmante compagnie et avec un emploi aussi relax le lendemain. D’ailleurs, j’espérais pouvoir faire plus amples connaissances avec Makayla maintenant que j’étais là. La dernière fois je n’avais pas dépassé le palier.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 13 Mar - 23:32

    Depuis combien de temps Damon était-il là ? Je ne savais plus quand il avait pris l'appartement, mais il était arrivé après moi, il y a finalement peu de temps, non ? Avec le boulot et tout, il m'arrivait de perdre un peu la notion du temps pour certaines choses. Les semaines que j'avais passé aux archives avait été finalement plus courtes que je ne l'avais pensé dans mon esprit, alors que pourtant, j'y avais été de mi aout à mi-novembre environ, bien trop longtemps, mais pourtant, cela m'avait permis de faire de petites enquêtes sur de petites choses. J'avais pu soupçonné de nombreux semi-démons, mais au final, je n'avais pas réussi à en dénicher un seul, juste à rayé provisoirement des noms de cette longue liste que je m'étais faites. En effet, dans les archives, il y a tout un tas de petites affaires, de petits faits qui auraient pu faire l'objet d'enquêtes plus approfondies. J'avais eu pas mal de temps pour ça alors je m'étais bien amusée, mais là, j'étais de retour sur le terrain, pour de bon, et ça ne se passerait pas comme avant. Je ferrais en sorte de prendre plus de pincettes même si je n'en pensais pas moins. Ce type était donc venu importuné Damon et je l'avais renvoyé à ces études, vite fait bien fait. Il avait compris qu'il ne devait plus revenir ici, tout du moins, il vérifierait si j'étais là peut être. Enfin bon, je m'en fichais à présent, il était partie, la queue entre les jambes. Damon me dit donc qui était le type et s'excusa de m'avoir déranger mais ce n'était pas vraiment sa faute à vrai dire, n'est ce pas ? Le type avait donc eu de la prison avec sursis.

    " Et avec ce genre de fait, tu ne peux pas lever le sursis ? Non, parce que s'il faut, je me porte témoin de l'agression. On en sera débarrasser pour quelques temps au moins même si je doute qu'il se repointe de sitôt par ici. "

    Il avait du avoir peur mais quand même, je me méfiais. S'il avait osé venir jusqu'ici, il n'était pas certains qu'il ne s'en reprenne pas à Damon dans un autre contexte, dans la rue, dans un lieu discret où je ne serais pas présente. Il était un grand et beau garçon, mais quand même. Il ne voulait pas se battre avec lui, du coup, en étant sortie, je lui avais évité un affrontement. Enfin, si je n'avais pas été là, il aurait été obligé d'agir, je le vois mal se laisser faire pour son bon plaisir, quoique, il a peut être des goûts douteux à ce niveau là. Je souriais intérieurement à cette pensée en l'imaginant recevoir des coups de fouets topless dans le genre sadomasochiste. Bref, je me chassais cette idée rapidement de la tête lui disant de me suivre chez moi pour soigner sa lèvre. Et il ne se fit pas prier pour rentrer à l'intérieur de l'appartement. Il m'expliqua qu'effectivement ce serait moyen pour lui mais qu'on ne gagnait pas un procès pour son physique. Certes, mais quand même, un avocat qui a la classe, ça le fait mieux qu'un avocat qui ne l'a pas, je me trompe ? Mais demain, il pourrait dormir autant qu'il le désirait puisqu'il ne devait pas se rendre au tribunal. Il en avait de la chance. Je décelais un gros sous entendu sur le fait qu'il ne soit pas obligé de se lever demain mais je ne relevais pas, je ne sourcillais même pas.

    " Tu en as bien de la chance d'avoir un emploi du temps aussi cool. Allez viens par là, ça risque de piquer un peu. "

    J'étais dans la salle de bain et j'avais un peu de coton imbibé d'une solution aseptisante. Je ne savais pas s'il voudrait un petit pansement, mais cela pourrait se faire, il serait trop sexy avec ça. Moi demain, j'irais au boulot comme d'habitude, mais je ne m'en plaignais pas du tout, au contraire, j'adorais mon job.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Sam 15 Mar - 23:25

Les bons comptes font les bons voisins...

 

Jamais je n'aurais pensé que mon début de soirée commencerait de manière si chaotique et je serais volontiers rester couché si j'avais su... Enfin, pas sûr ! D'accord, je m'étais pris une droite qui avait eu pour résultat de m'amocher la lèvre mais j'avais été, en contre-partie, secouru par une sublime blonde qui n'était autre que ma voisine. *Et dire que j'ai hésité à prendre cet appartement au départ...* J'étais maintenant ravi de mon achat et ne quitterais les lieux pour rien au monde. Enfin, je n'eus pas trop le loisir de me féliciter de l'endroit où j'avais choisi de vivre puisque Makayla m'avait demandé des explications. J'avais été franc et puis pour le coup je n'avais rien fait de mal ! Je m'étais contenter de gagner un procès qu'il aurait été difficile de perdre.
Makayla eu alors un raisonnement très juste en déclarant que le sursis pourrait se transformer en prison ferme si je décidais de porter plainte. Elle ajouta même qu'elle serait d'accord pour être mon témoin ! Je lui adressais un léger sourire de remercie pour éviter d'augmenter le saignement de ma blessure et confirmais ses dires...



- Effectivement, je ne pense pas qu'il va revenir de sitôt ! T'étais vraiment... comment dire... convaincante et impressionnante, avouais-je. C'est ton boulot qui veut ça je suppose !


Makayla ne m'avait jamais ce qu'elle faisait dans la vie mais on avait pu l'apercevoir sur la fameuse vidéo de cet homme se transformant en cheval. Elle avait également fait une intervention lors du débat qui c'était tenu au sujet de la fameuse vidéo il y avait peu de temps. Après, il fallait dire que j'avais eu l'œil pour faire le lien entre les deux puisque ma voisine avait de long cheveux bruns sur la vidéo. Rien à voir avec sa coupe courte et blonde du moment. De mon point de vue les deux lui allaient très bien et cela ne changeait rien à son physique.
J'acceptais ensuite son invitation à rentrer pour qu'elle me soigne la lèvre... Ce genre de blessure ne ferait en effet pas très sérieux pour mes apparitions au tribunal bien que je précisais que le physique n'était pas ce qui était primordial. Mais j'avoue qu'un avocat qui donnait l'impression de s'être battu ne le ferait pas forcément ! Heureusement, je n'aurais pas à mettre les pieds au tribunal le lendemain et je pourrais même m'accorder une grass' mat'. Makayla releva immédiatement cette information en disant que j'avais de la chance d'avoir un emploi du temps aussi cool. Elle enchaîna en disant que le produit risquait de piquer et je remarquais que nous étions dans sa salle de bain.



- J'ai pas un emploi du temps cool même si c'est moi qui le gère. C'est juste que c'est la première fois qu'un jugement est annulé de manière aussi tardive donc impossible de prendre des rendez-vous pour combler le vide, expliquais-je.


Makayla posa ensuite le coton imbibé de je ne savais quoi sur ma lèvre et j'eus la confirmation que cela piquait. Je ne bronchais pas mais répliquais...


- C'est pas qu'un peu que ça pique... T'as pas confondu avec de l'acide au moins ? demandais-je avec un sourire en coin.


Bien entendu je ne doutais pas une seule seconde que ce qu'elle faisait mais j'avais uniquement dit ça pour la taquiner. Cela était évident !


- Et pour en revenir au boulot... Tu travailles pas sept jour sur sept ? Si.


Je savais que le genre de boulot qu'elle faisait n'était pas de tout repos mais j'osais espérer qu'elle pouvait se permettre quelques grasses matinées de temps en temps. Cela pourrait me permettre de la remercier en lui en offrant un petit-déjeuner un de ces jours !

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Mar - 16:02

Je pensais avoir fait peur à l'homme bien comme il le fallait, c'était une certitude. Je disais donc que si Damon voulait porter plainte, je pourrais me porter témoin, puisque c'était la vérité. Il ne me dit rien de spécifique, m'adressant juste un petit sourire comme pour me dire qu'il en avait connu des pires et qu'il ne porterait pas plainte, du moins logiquement. Il me confirma qu'il ne reviendrait pas de sitôt, parce que j'avais été convaincante et impressionnante. Il avait à peine chercher ces mots, mais j'avais l'impression qu'il voulait me complimenter au mieux pour faire comme s'il était charmer par mes actes. Il ajouta que cela devait être dû à mon travail. Il était parfaitement au courant que j'étais une agent de la brigade PES, mais ce n'était pas spécialement mon travail qui m'avait rendu comme ça, disons que les années sanglantes étaient passées par là. J'avais considérablement évoluées durant celle-ci, passant d'une jeune photographe candide à une guerrière sûre de ces forces. Du coup, même si je n'avais pas été la brigade PES, je l'aurais quand même fait fuir cet imbécile. Bref, je disais donc à Damon de me suivre chez moi pour soigner cette lèvre. Rien de grave, mais voilà, il ne faut pas faire traîner même les petites choses comme ça. Il me dit alors qu'il pourrait dormir. Je lui disais qu'il avait de la chance, parce que pour moi, ce n'était pas forcément le cas. Apparemment, il avait de la chance, un jugement annulé à la dernière minute, impossible de le remplacer par autre chose, du coup, il ne faisait rien. Je ne disais rien de plus à ce sujet, ça ne servirait à rien. Il pourrait dormir, alors que moi, j'irais au boulot, tout simplement. Je mettais donc un peu d'aseptisant sur un morceau de coton et le lui passait sur la lèvre. Je lui disais que ça piquait, et il me le confirma me demandant si je n'avais confondu avec de l'acide.

" T'es bien un homme pour être aussi douillet ! Je peux mettre quelques choses de plus fort sur ta lèvre si tu y tiens. "

J'avais ce petit sourire en coin, comme lui d'ailleurs. Nous ne nous connaissions pas encore très bien, mais le courant passait bien. C'était la première fois qu'il rentrait chez moi. Il me demanda si je ne travaillais pas sept jours sur sept.

" En général, non, mais je peux être appeler à tout moment, donc parfois ça arrive. "

S'il y avait une grosse alerte alors que je n'étais pas sensée travailler, je pouvais être appelée en renfort, et oui. J'en avais donc fini avec sa lèvre, je jetais le coton à la poubelle et m'en allait dans la cuisine, lui faisant signe de me suivre.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 21 Mar - 22:28

Les bons comptes font les bons voisins...

 

Bon... si mon début de soirée avait été chaotique, la suite s'annonçait beaucoup plus intéressante. Voilà pourquoi je tirais un trait définitif sur ce qui venait de se passer et je ne porterais même pas plainte ! Avec un peu de chance et en le laissant en liberté, j'aurais le plaisir de rendre la monnaie de sa pièce puissance cent à ce c#nnard. Mais rien ne servait de faire des plans sur la comète et c'est avec plaisir que je suivais ma voisine dans son appartement pour qu'elle joue les infirmières sur ma personne. La coupure que je portais à la lèvre était très bénigne et j'aurais pu arranger ça moi-même mais je ne savais pas dire non à une belle femme.
Alors que nous rentrions dans l'appartement de la blonde je constatais que cette dernière n'avais pas répondu concernant le fait que j'avais lié son comportement avec son travail. J'avais peut-être fait fausse route mais je ne le demandais pas. Si elle avait voulu en parler elle l'aurait fait et puis nous étions déjà dans sa salle de bains. Je regardais alors Makayla faire en silence et je pus constater qu'elle disait vrai concernant le fait que le produit piquait. Cependant, ce n'était rien du tout ! Mais j'accordais à la belle qu'elle avait raison en faisant faussement le douillet en me doutant déjà de la réponse qu'une femme de son caractère pourrait me sortir. J'eus un léger sourire en constant que j'avais vu juste bien que je ne compris pas de vraiment à quoi fit ensuite allusion Makayla et son petit sourire en coin attisa ma curiosité.



- Même pas vrai... Je ne suis absolument pas douillet, répliquais-je amusé. Je me contentais de te donner raison concernant le produit. Et qu'est-ce que tu pourrais me mettre de plus fort ? demandais-je par curiosité.


La conversation s'orienta ensuite sur son travail. En apprenant qu'elle ne pourrait pas faire la grasse matinée je lui avais demandé si elle travaillait sept jours sur sept. La réponse ne fut pas un oui franc mais je compris qu'elle était très dévouée à son travail. Je ne savais pas si c'était une bonne ou mauvaise chose ! Pour moi bien entendu... Makayla l'ignorait mais elle venait d'accueillir chez elle l'une des créatures qu'elle aurait du traquer. D'ailleurs, j'aurais peut-être du éviter de lier le moindre contact avec ma voisine mais j'en avais décidé autrement...


- J'imagine, c'est un peu une sorte d'astreinte en continue ton job et je suppose que tu dis que tu peux être appeler en urgence quand il se passe des événements comme ceux qui ont eu lieu il y a peu de temps. Makayla me fit signe de la suivre et je me levais en continuant de parler. Et tu as toujours bossé dans le même domaine ?


La brigade PES n'avait pas toujours existé mais cela ne voulait pas dire que Makayla n'avait pas été flic ou un truc dans le genre avant ça. Une chose était sûre, même si je ne la connaissais pas vraiment, la blonde ne semblait pas être du genre à pouvoir rester assise derrière un bureau. Nous étions à présent arrivés dans la cuisine que j'observais...

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 3 Avr - 23:58

Je lui avais simplement mis un peu d'antiseptique sur la lèvre pour que ça aille mieux. Bon, la coupure n'était pas très importante, mais quand même, il fallait soigner ceci. Je lui disais que le produit piquait un peu et il s'était donc contenter de me donner raison ? Je n'y croyais pas une seule seconde. Il faisait exprès de faire le douillet, juste pour se faire plaindre, mais ça ne marcherait pas avec moi, non. Il me demanda alors ce que je pourrais mettre de plus fort. Il tenait vraiment à jouer à ce petit jeu ? Il voulait plaisanter, mais je ne rentrerais pas dans son jeu, j'étais plus maligne que ça.

" Si la situation se reproduit, sait-on jamais, je te mettrais de ce produit. "

Ainsi, je verrais bien si la situation se reproduisait. Là, il n'avait pas eu de chance de se faire taper dessus, mais quand même, il ne fallait pas jouer les petits bébés. Même s'il était séduisant, il perdrait de sa crédibilité s'il s'amusait à trop jouer la dessus et pour un avocat, ça ne le fait pas trop. Mais je ne le lui dirais pas. Pour le moment, il ressemblait à un grand enfant, cela ne me déplaisait pas, mais bon. Il me demanda par rapport à mon boulot. Je lui disais le strict minimum. Il savait très certainement que je faisais partie de la brigade PES. Je pourrais d'ailleurs m'amuser à lui réciter des paroles en latin, mais non. Il était curieux en tout cas. Dans un sens, ça ne me dérangeait pas plus que ça, mais en même temps, je ne pouvais pas lui faire pleinement confiance. La seule dont j'étais certaine c'était qu'il n'était pas un vampire mais il restait du coup toutes les autres races. Je ne montrais pas trop mon côté parano mais il était bien là.

" C'est ça oui, heureusement, ça n'arrive pas tout les jours. En tout cas, j'ai fait un peu de photo avant ça, enfin, ça remonte à loin, avant les années sanglantes. Et toi, t'as toujours été avocat ? Tiens d'ailleurs, ça me donne faim tout ça, je me mangerais bien un guacamole. "

Et j'étais très sérieuse en disant ça, même s'il capterait sans doute l'allusion.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 4 Avr - 22:03

Les bons comptes font les bons voisins...

 

Je savais que la coupure que je portais à la lèvre n'avait rien de grave mais j'avais accepté de me faire soigner par ma sublime voisine. Pourquoi dire non à une nana comme elle alors que ma soirée s’annonçait ennuyeuse à souhait. Malgré le fait que nous ne nous connaissions pas vraiment je restais moi-même ! Du moins, je gardais le même masque que j’arborais habituellement en dehors du travail. C'est-à-dire celui du mec séducteur qui plaisante. J’avais donc joué la comédie en lui disant que son produit me piquait alors que c’était largement supportable ! Makayla avait ensuite attisé ma curiosité en disant qu’elle aurait pu mettre quelque chose de plus fort.
Mais ma voisine ne voulu pas me répondre et déclara que je saurais lorsque la même situation recommencerait. Je levais les yeux au plafond. Je n’étais pas du genre à me laisser taper dessus ! Ce soir était une exception énervante… Il y avait eu l’effet de surprise et j’avais été déconcentré au moment où la blonde avait ouvert sa porte… c’est là que j’avais été blessé ! Avec un léger sourire emprunt de malice je redevenais adulte.



- Il n’y aura pas de prochaine fois… Tu peux en être sûre ! En plus, je n’aurais pas pris son poing dans la g#eule si je n’avais pas été déconcentré par votre apparition très chère ! ajoutais-je en plaisantant.


Plaisanterie qui était vraie mais je ne lui en voulais pas… Makayla avait agi comme beaucoup de personnes l’auraient fait. Enfin, comme nombreux de courageux ! Les autres seraient restés cloîtrés chez eux et auraient éventuellement appelés les flics.
Nous étions ensuite allés dans la cuisine de mon infirmière de la soirée et la conversation avait déviée sur son boulot. Je compris qu’elle était toujours un peu au taf même une fois rentrée ! Heureusement, comme elle venait si bien de le dire, il n’y avait pas tous les jours des urgences comme celle de l’autre jour. Tant mieux pour moi ! Je pouvais profiter de sa ravissante présence. Je fus alors surpris d’apprendre qu’elle n’avait pas toujours fait ce job et qu’elle avait été photographe ! J’allais lui faire part de mon étonnement mais elle me demanda si j’avais toujours été avocat avant de déclarer qu’elle avait faim, qu’elle mangerait bien un guacamole ! *Elle est sérieuse ou elle fait des allusions on ne peut plus intéressantes ?!* J’oubliais donc la photographe qu’elle avait été, la question qu’elle m’avait posé et je reprenais la parole…



- Tu veux que je te dépanne peut-être ? demandais-je en la fixant avec un sourire. Il n’est pas bon de laisser ses envies inassouvies à ce que j’ai entendu dire.


Des avances ? Oui, carrément ! Mais je ne prenais pas de risque… Si j’avais imaginé les allusions de la belle, j’avais réellement du guacamole chez moi. Je me félicitais d’ailleurs d’avoir mangé mexicain le midi même. Dans ce cas, c’était un avantage de ne jamais faire à manger mais de commander dans les meilleurs resto.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 10 Avr - 14:59

    Je ne savais pas si Damon aimait se faire taper dessus mais on ne sait jamais. Je le laissais mijoter donc par rapport au fait que la prochaine fois, je lui mettrais de ce fameux produit qui n'était pas très sorcier mais qui brûlait encore plus pour favoriser la cicatrisation. J’attisais un peu sa curiosité, je le testais sans qu'il ne s'en rende vraiment compte, et il fonçait droit devant lui. Il était comme j'avais cru comprendre, un beau gosse, séducteur qui aimait plaisanter. Je n'étais pas totalement insensible mais avant qu'il ne se passe quelques choses de plus que ça entre nous, je devais mieux le connaître, c'était une certitude. Il me dit donc qu'il n'y aurait pas de prochaine fois, mais je faisais comme si je n'avais pas compris.

    " C'est ce que tout le monde dit. Même si je n'étais pas venue, tu te serais pris ce pain dans la tronche, que tu le veuille ou non, accepte au moins ça. Qui te dit qu'il n'y aura pas de prochaine fois ? "

    Oui, il essayait de rejeter la faute sur moi tout en plaisantant, mais même si je n'avais pas été là, il se serait fait battre par l'homme. Et puis, il avait ce brin d'arrogance, peut être que la prochaine fois, ce n'est pas la lèvre qui sera visée, mais le nez ou l'arcade sourcilière. Puis, je faisais volontairement une petite allusion à son métier d'avocat en parlant de guacamole. Je voulais vérifier s'il allait profiter de ce sous entendu, ou s'il arriverait à garder la queue entre les jambes. Il me fit donc des avances bien plus explicite que ce que j'avais pu dire. Je me dirigeais dans le frigo et j'en sortais donc un vrai guacamole, pas celui qu'il voulait donc et je le lui montrais avec un grand sourire, sans rien dire de plus pour le moment.

    " Mes envies sont toujours satisfaites Damon, et là, ce sera le cas. On partage ou tu es allergique à ce genre de nourriture ? "

    Oui, il allait être déçu mais c'était le but en même temps, je ne me le cachais pas du tout.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 10 Avr - 16:25

Les bons comptes font les bons voisins...

 

« Fuis moi, je te suis. Suis moi, je te fuis ! » Voilà ce qui était en train de se passer entre ma charmante voisine et moi-même... Ce n'était pas une situation inédite pour qu'un quelqu'un comme moi sauf que ce soir les rôles étaient inversés. J'avais l'étrange impression que le jeu du chat et la souris s'était installé entre Makayla et moi... Et dans le cas présent j'avais le rôle de la souris. Cette situation m'aurait presque dérangé si ma sublime voisine n'était pas aussi attirante et si elle ne m'avait pas sauvé la mise.
D'ailleurs, elle me répondit du tac au tac après que je me sois montré sûr de moi dans le fait que le genre de situation que je venais de vivre ne recommencerait pas. Comment pouvais-je en être si certain ? Et bien mon pouvoir me permettait de mettre un ennemi KO même si je n'avais pas l'avantage au départ. Je haussais donc légèrement les épaules en observant la blonde.



- C'est vrai, je te l'accorde. Je me serais quand même une droite ou plus à un moment où un autre même si tu n'étais pas apparue, avouais-je. Le truc c'est que j'aurais été moins surpris et que j'aurais pu répliquer de suite face à ce c#nnrd ! Je réfléchis ensuite quelques secondes pour trouver une réponse valable à mon assurance. Rien ne me dit qu'il n'y aura pas de prochaine fois, répondis-je en toute sincérité. J'ose juste espérer que ce sera le cas...


Bah oui, si tous les clients désenchantés de mes adversaires se mettaient à vouloir me taper dessus je n'étais pas sorti de l'auberge ! Cela étant dit, la conversation était devenue toute autre une fois dans la cuisine. Nous avions commencés par parler du travail de la blonde et même si j'aurais aimé en apprendre plus, je n'insistais pas... Cela aurait pu paraître suspect et la dernière chose que je voulais c'était qu'un membre de la brigade PES ait des doutes qu'en à ma véritable nature.
Et puis très j'avais eu l'esprit occupé par d'autres pensées plus agréables lorsque la belle blonde me parla de son envie de guacamole après avoir fait allusion à mon métier. Je crus y comprendre des sous-entendus auxquels je répondis par des avances. Mais malheureusement pour moi j'avais complètement fait fausse route pour le coup. Je ne laissais cependant rien paraître car je savais qu'elle l'avait fait exprès et j'observais Makayla sortir ce dont elle avait envie du frigo. Je souris lorsqu'elle me posa sa question. Je choisis de répondre dans le bon ordre...



- Ravi de t'entendre dire que toutes tes envies sont satisfaites... Tout le monde n'a pas cette chance ! précisais-je. Et comme je te le disais, j'aurais pu te dépanner au pire des cas... J'en avais chez moi, du guacamole ! Je marquais une légère pause. Alors, oui, on peut partager !


Après tout, c'était mieux que rien même si ce n'était pas forcément à son guacamole que j'avais envie de goûter...

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Mer 30 Avr - 18:38

    Damon était mignon, il n'y avait pas à redire, non, il était un peu arrogant, juste ce qu'il fallait pour que cela ne soit pas trop. Il était sûr de lui, un peu trop, même. Il y avait certainement une raison à cela, je n'en doutais pas du tout. Mais hormis sa belle gueule, je ne savais pas vraiment ce qui lui faisait croire qu'il était pratiquement intouchable. Son métier peut être, à moins que ce ne soit quelques choses de plus mystérieux que ça. En tout cas, je lui avais répondu très rapidement. Il se serait pris ce coup de poing que je sois là ou pas, qu'il le veuille ou non, c'était comme ça, la loi de la nature mais peut être qu'il n'était pas naturel comme bonhomme. Ces propos me firent sourire néanmoins, il espérait surtout que la prochaine fois ne se produise tout simplement pas, ou alors qu'elle soit la plus éloignée possible. Il insistait toujours sur le fait que je lui avais fait perdre sa concentration quelques instants.

    " Sauf si tu as une arme secrète, il y aura une prochaine fois. Même les personnes les plus sûres d'elle tombe à un moment ou un autre, et pas forcément pour les raisons qu'elles croient. Mais bon, tu le constateras par toi-même si ce n'est pas déjà fait. "

    Mon regard était sans équivoque. Mais il n'y avait plus rien à ajouter à ce niveau là. La cuisine apportait donc une nouvelle conversation, du moins un nouveau sujet sur lequel j'allais le titiller un petit peu. Rien de méchant, mais j'étais certaine qu'il allait mordre à l'hameçon. Et cela avait été le cas. Même si je ne le connaissais pas vraiment, pas encore, il était ce genre de type sûr d'eux, libre comme l'air, assez courageux pour avancer sur des terrains glissants comme à présent. Il avait du voir que je l'avais parfaitement fait exprès mais cela ne se vit pas vraiment. Il était plutôt bon acteur, mais j'avais cru comprendre qu'il n'était pas indifférent à mon physique. Alors comme ça, il avait du guacamole, chez lui, il était donc cannibale.

    " Je ne savais pas que tu étais cannibale avec tes collègues. "

    Et je lui tendais le plat. Je sortais quelques nachos également pour que tout aille bien ensemble. Je ne savais pas comment il le dégustait en temps normal mais moi c'était toujours de cette façon.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 2 Mai - 17:29

Les bons comptes font les bons voisins...

 


Je n’avais pas peur d’attirer l’attention en agissant comme je le faisais. Je paraissais sûr de moi et je l’étais de par mon pouvoir qui me donnait un avantage considérable sur les personnes qui m’entouraient. Mais mon don était un secret et si mon attitude n’attirait pas l’attention c’était uniquement parce que beaucoup d’avocats se comportaient de la sorte ! Je savais donc parfaitement que la situation que je venais de vivre ne se répéterait pas mais je ne pouvais pas l’expliquer à la belle blonde qui m’aurait sûrement descendu sur le champ… Cette pensée me fit repenser à Pandore que j’avais ramené chez moi il y avait peu ! Makayla avait eu deux semis-démons, dont une recherchée, à porter de main et jamais elle ne le saurait. Est-ce que je m’en voulais de lui cacher ça ? Non, car je savais que c’était préférable. Je n’avais pas envie qu’elle me juge coupable de par na simple nature.
Je lui souris lorsqu’elle parla d’une arme secrète et que seule cela pourrait éviter que la situation que je venais de vivre se répète. Je fis mine de réfléchir. Puis je la fixais quand elle déclara que même les personnes les plus sûres d’elles finissaient par tomber un jour où l’autre. Je n’étais jamais tomber pour le moment et il valait mieux pour ma petite personne que ça n’arrive jamais.



- Bah j’habite en face d’une super woman ! Ça compte comme arme secrète ? demandais-je avec un sourire. Sinon, je me doute bien que cette situation sera amené à recommencé ! Trop de gens détestent perdre… déclarais-je en toute logique.


D’accord, j’étais sûr de ne plus me faire avoir de la sorte mais je savais dissimuler ce fait. Insister aurait été une erreur de ma part car Makayla aurait pu se demander ce qui me rendait si catégorique. En admettant que je puisse de nouveau me ramasser une droite, je lâchais du leste sur ma certitude et j’évitais les soupçons. J’ajoutais même…


- Il est courant d’avoir des soucis avec les personnes en rapport avec les parties adverses lors de gros procès, avouais-je. Heureusement, les accrochages n’ont jamais été très graves ! finis-je avec un sourire. J’arrive à me défendre du moment que les mécontents ne viennent pas armés.


Bah oui ! J’étais un simple avocat quoi… Et non pas superman ! Du moins, c’était ce que je voulais que pense les gens de moi. Puis la discussion avait continuée dans la cuisine où j’aurais presque eu le droit à des avances de la sublime blonde. Mais non ! Elle parlait réellement de guacamole à manger et non de ma personne. Etais-je déçu ? Oui, je vous l’accorde mais je n’en laissais rien paraitre…
J’offrais même un sourire sincère à mon infirmière d’un soir lorsqu’elle déclara qu’elle ne savait pas que j’étais cannibale avec mes collègues.



- Oh ! C’est le métier qui veut ça… Si t’es pas un requin, tu ne réussis pas, expliquais-je en prenant un nacho pour goûter au guacamole. Hmm… Pas mal mais je suis sûr que tu aurais préféré ce que j’avais à t’offrir moi ! ajoutais-je avec un clin d’œil.


De quoi je parlais ? De ma personne ? Du guacamole dans mon frigo préparé par un véritable mexicain ? Des deux peut-être !


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Dim 4 Mai - 0:12

    Une chose était certaine : Damon Black était un avocat sur de lui. Son physique était bien au dessus de la moyenne, cela devait l'aider à être sur de lui, il était bien bâti, sur de sa force. Il avait ce brin d'humour qui me ferrait craquer un jour ou l'autre je le savais mais pas dès le commencement, non, ce ne serait pas sérieux tout ça. Et puis, je n'en avais pas envie même s'il m'avait clairement fait comprendre que pour lui, ça ne poserait pas de soucis de me prendre là, sur le canapé ou la table. Bref, ceci n'arriverait pas pour le moment, même si on ne peut jamais dire jamais avec ce genre de personne ouverte comme ça sur la chose, vivant à proximité de chez vous, en face en l'occurrence, ne vous laissant pas totalement insensible, au moins physiquement parlant. Je lui disais donc qu'à part s'il avait une arme secrète, au vue de son métier, la situation qu'il avait connu, il y a quelques minutes se reproduirait. Cela le fit sourire, il semblerait que je sois cette arme secrète.

    " D'une, je ne suis pas une super woman, et de deux, je ne serais pas toujours là pour te sauver les miches Black. Enfin bon, c'est le risque du métier. Se prendre une droite de temps en temps ça remets bien les idées en place cela dit. "

    J'avais une envie furieuse de lui en mettre une d'un coup, mais je me retenais en riant de ce que je venais de dire. Je n'avais pas la prétention d'être une femme hors du commun, ni d'être surhumaine. J'avais mes failles et mes faiblesses comme tout le monde. Même ceux qui se pensent surpuissants ont des failles, nous sommes faillibles, quelques soit notre race. Maître Black me dit alors qu'il n'avait jamais vraiment eu de problème avec les gens, sauf s'ils étaient armés.

    " Et qu'est ce que tu ferrais si le type décidait de revenir dans quelques instants, bien décider à te trouer la peau ? Tu ferrais dans ton pantalon ? "

    Et je m'imaginais déjà la scène pas très glamour mais terriblement drôle pour moi. Je n'avais pas peur de grand chose à vrai dire, une arme ce n'était qu'une petite machine avec des pétards dedans, rien de très dangereux alors même que mon corps n'était pas adapté à ce genre de projectiles. Puis, je lui avais sortie une belle boutade, juste pour le faire saliver, sortant le guacamole et de quoi l'accompagner. Je plaisantais en disant que je ne savais pas qu'il était cannibale avec les avocats. Il n'y avait pas à dire, le courant passait bien entre nous alors que pour le moment, nous ne nous connaissions pas encore véritablement, en dehors de banalités et de petits services. Il prit donc un nacho pour goûter le guacamole, me disant que j'aurais préféré ce qu'il avait à me proposer lui. Je fis de même.

    " Je doute que ce soit possible, ce guacamole est parfait, il ne peut pas y en avoir de meilleure maître Black. "

    Je disais ça surtout pour ne pas relever le petit sous-entendu. Je ne doutais pas que ce qu'il pourrait m'offrir aurait du goût mais pas maintenant, même s'il allait sans doute encore insister un peu, histoire d'en mettre juste la bonne couche, comme un peu d'autobronzant pour avoir le teint parfait pour se dorer la pilule au soleil.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Mar 6 Mai - 16:58

Les bons comptes font les bons voisins...

 


Ma très chère voisine était le genre de femme qui aimait tenir tête ou devrais-je dire, se faire désirer ! Cela ne la rendait donc que plus attirante à mes yeux. Je n’avais pas vraiment l’habitude que les femmes ne cèdent pas à mes avances… enfin, pas dans la seconde non plus bien entendu ! La facilité ce n’était pas amusant… Mais là, je savais que je pourrais multiplier les tentatives et qu’elles resteraient vaines. Du coup, je continuais mon petit jeu de séduction mais uniquement pour le fun et parce que je restais égal à moi-même.
Je déclarais donc à la belle blonde qu’avec une femme telle qu’elle comme voisine je n’aurais sûrement pas besoin d’arme secrète. Les répliques de la blonde ne se firent pas attendre et donnèrent naissance à un sourire sur mon visage. Non, elle n’était pas une superwoman et non, elle ne serait toujours pas là pour me sauver les miches. Je la fixais un instant… réfléchissant à ses dernières paroles.



- Ça remets les idées en place dis-tu ?! T’as l’impression que mes idées ne le sont pas ? demandais-je en souriant et en fixant la blonde. Après, pas grave si t’es pas une superwoman… ça ne m’empêchera pas de penser que t’as la classe !


J’avais ensuite observé la jeune femme en train de rire et m’étais joint à elle… Dans ces moments là, j’avais du mal à en vouloir à l’espère humaine. Et pourtant Makayla faisait partie de celles et ceux qui me pourchassaient, qui m’avaient condamné ainsi que mes frères et sœurs. Je chassais immédiatement ces pensées… ne voulant pas que ma rencontre avec Pandore me revienne à l’esprit maintenant.
Puis ma voisine venait de me poser deux questions auxquelles je devrais donner des réponses totalement fausses. Il était évident que si le type venait armer je lui ferais sa fête avec sa propre arme ! Je haussais donc les épaules avec un léger soupir en observant Makayla.



- Pas très glamour comme propos ! commençais-je par dire amusé. Ce que je ferais ? Le con sûrement… J’essaierais peut-être de le désarmé en priant pour qu’il vise aussi mal que le premier cinglé portant une arme que j’ai croisé, expliquais-je en soulevant mon tee-shirt pour indiquer une ancienne cicatrice par balle très discrète à moins d’une dizaine de centimètres à gauche du nombril. Je relâchais mon vêtement et souris à la blonde. Un vrai taré… qui devait selon ses mots me plomber le cœur.


Cette histoire me semblait si loin maintenant… J’avais l’impression que cela c’était déroulé il y avait des siècles. Mais bon, je n’allais pas m’étaler sur ma vie passée et je savourais le guacamole proposé par ma sublime voisine. De nouveau, je la taquinais en lui disant que ce que j’aurais pu lui offrir moi aurait été meilleur !
J’aurais pu répondre que le guacamole que j’avais dans mon frigo avait été fait par un vrai mexicain mais je me doutais parfaitement que la sublime blonde avait compris mes allusions mais qu’elle ne voulait pas y répondre. Je souris alors de nouveau et lui donnais raison.



- T’as raison… Il est parfait ! Sûrement parce que je le déguste en ta compagnie, dis-je simplement et sincèrement.


Mes tentatives seraient vaines aujourd’hui et je n’insisterais donc pas plus… Je ne voulais pas la lasser et j’étais sûr qu’elle n’aurait aucun regret à ne pas avoir répondu favorablement à mes avances. Elle avait l’air d’être le genre de femme qui savait ce qu’elle voulait.

 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Mer 7 Mai - 23:09

    Il n'y avait pas à dire, le courant entre nous deux passait étrangement bien, pas comme deux amants qui se regardent avant de passer à l'acte même s'il voudrait bien, mais comme deux amis qui se connaissent depuis un bail alors que nous n'étions pas voisin depuis si longtemps que ça. Depuis combien de temps était-il là ? Etait-il arrivé avant moi ? Je ne saurais le dire, franchement, je ne savais pas, je ne savais plus si je l'avais su un jour mais quelle importance ? Mes paroles le firent sourire et les siennes me firent un effet semblable. Je lui disais qu'une bonne droite remettait les idées en place, sous entendu que ces idées ne l'étaient donc pas. Il me complimenta alors me disant que j'avais la classe. C'était peut être vrai, mais cela ne me fit que sourire davantage.

    " Oui, il est clair que vos idées ne sont plus en place maître Black, sinon vous diriez d'autres choses me concernant. "

    Qu'est ce qu'il pourrait dire à mon propos ? N'importe quoi, je voulais juste voir ce qu'il pouvait dire de plus pour prouver qu'il avait les idées en place, car il voudrait me le prouver c'était l'évidence même. Je lui demandais alors ce qu'il ferrait si le type revenait avec une arme à feu. Ferrait-il dans son pantalon ? Non, il n'était pas du genre à avoir peur à ce point là d'un péteux. Les armes ne semblaient pas lui faire peur et il me le confirma. Il essayerait de le désarmer, en priant pour qu'il ne sache pas viser comme le précédent. Il me montra alors une petite cicatrice en levant son tee-shirt. Ok, je le croyais, même s'il m'avait dit que mes propos n'étaient pas très glamour.

    " Je ne fait jamais dans le glamour quand il s'agit de plomber quelqu'un. Il faut simplement agir pour neutraliser les personnes, agir vite et bien. T'as eu de la chance qui ne t'explose rien de primordial alors parce que même à ce niveau ça peut être mortel. Enfin, je ne peux rien dire, j'ai moi aussi des cicatrices de ce genre. "

    Ce n'était pas au niveau du nombril, mais au niveau du cou, juste à la base, il y avait des traces de points de suture. Et puis, j'en avais ailleurs sur le corps, mais rien que je ne montrerais. Enfin bon, les années sanglantes avaient marquées mon corps, mais pas seulement, mon esprit aussi en avait gardé une trace indélébile. Puis nous étions passé au guacamole et à mon envie soudaine d'avocat. Cette recette était la meilleure que je n'avais jamais mangée, du coup, il y en avait souvent dans le frigo. Je lui disais qu'il était parfait, et lui me disait que c'était le cas car nous le mangions ensemble.

    " Tu peux en apporter chez toi, tu sais. Et tu verras, il aura absolument le même goût même si je ne suis pas là. Étrange, n'est ce pas ? "

    Oui, il m'avait encore fait une petite allusion, mais c'était lui, il était comme ça, il ne pouvait pas s'en empêcher, mais je refroidissais encore ces ardeurs, rien ne pourrait m'atteindre aujourd'hui.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Mai - 1:55

Les bons comptes font les bons voisins...

 



Je pouvais dire que ma soirée devenait bien plus sympa qu'à son commencement... D'ailleurs, je passais mon index sur ma lèvre blessée avant de reporter toute mon attention sur la jeune femme qui me faisait de la résistance. Et plus elle me repoussait, me taquinait, plus elle m'attirait... J'étais comme ça moi ! J'adorais désirer ce que je ne pouvais pas avoir. Je me mis donc à réfléchir à ce que je pourrais dire à ma voisine puisqu'elle prétendait que je n'avais pas les idées en place. Elle ne pouvait pas imaginer à quel point mes pensées étaient en place en ce moment même et que si je m'étais laissé aller elles auraient été bien différentes. Non ! Elle ne pouvait pas le savoir et ce n'était pas moi qui lui dirais.
Je m'étais donc approché de la blonde en souriant et l'avait regardé de longues secondes sans rien dire. En réalité, j'aurais volontiers goûté à ses lèvres mais je tenais à ma vie.



- J'ai bien réfléchi et mes idées sont en place... Après il y a tout un tas de chose que je pourrais te dire mais je vais éviter puisque tu pense déjà que mes pensées déraillent, expliquais-je en souriant.


En effet, j'aurais pu lui dire que plus elle me taquinait et refusait mes avances, plus elle m'attirait. J'aurais pu lui avouer que j'avais pensé à l'embrasser. Et encore plein d'autres choses... Mais je ne disais rien de plus et lui offris un sourire charmeur.
J'avais ensuite répondu en toute sincérité à la question de ma voisine concernant la réaction que je pourrais avoir si je me retrouvais face à un homme armé. J'avais donc montré à la blonde une cicatrice que m'avait laissé ma première rencontré avec un type armé. Cependant, je ne m'étais pas étalé sur le pourquoi du comment j'en étais arrivé à me faire tirer dessus. Je souris à Makayla lorsqu'elle déclara qu'elle ne faisait jamais dans le glamour lorsqu'il s'agissait de plomber quelqu'un... Je hôchais ensuite la tête en entendant ma voisine dire que j'avais eu de la chance. Puis je me penchais légèrement vers elle lorsqu'elle me montra des cicatrices à la base de son cou.



- Apparemment je ne suis pas le seul chanceux, dis-je en frôlant la main de la jeune femme pour voir ce qu'elle me montrait. Souvenirs des Années Sanglantes je suppose ! continuais-je en souriant et en ôtant ma main avant qu'elle ne me l'arrache.


Puis nous nous étions mis à grignoter et c'est là que je m'étais rendu compte que je n'aurais aucune chance avec Makayla. J'espérais alors que ce n'était que partie remise et tentais même un dernier sous-entendu sur lequel elle rebondit immédiatement. Je fis non de mon index... et souris à la jeune femme !


- Tu me brise le cœur là... Et puis entre nous, ce n'est pas le guacamole que j'aurais envie de ramener chez moi, dis-je de manière très directe. Mais là, je m'incline devant ta force de caractère et j'arrête de t'embêter avec mes sous-entendus. Je marquais une pause. Par contre, je vais t'embêter d'une autre manière. T'as pas un truc à boire ? Un verre d'eau... le guacamole et le goût du sang c'est très moyen !
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Mai - 16:18

    Il me faisait bien rire cet avocat, il n'avait pas sa langue dans sa poche, mais il savait s'arrêter quand il le fallait, une chose rare dans ce bas monde. Je ne céderais pas à ces avances, même si elles n'étaient pas si insistante que ça. Je savais ce que je voulais le concernant : un jour peut être mais pas aujourd'hui. En tout cas, ce petit jeu m'amusait sans doute autant que lui. Quoique, peut être qu'il s'en amusait encore plus que moi au vue de la réplique qu'il me donna.

    " Je crois que je visualise les pensées qui vous traverse l'esprit maître Black, mais ces vêtements resteront sur mon corps ! "

    Et je riais aussi, comme pour lui dire que je n'étais pas non plus totalement contre le fait qu'il me les enlève. En fait, je le faisais juste bouillir pour qu'il soit à point lorsque je le désirerais pleinement, lorsque je l'aurais décidé en somme. Et oui, je menais la danse à ce niveau là, et j'adorais ça, plus qu'il ne pouvait se l'imaginer sans doute. Il me dit donc qu'il s'était déjà fait tirer dessus en me montrant une cicatrice. Je lui disais que c'était la même chose pour moi en lui montrant celle que j'avais à la base de mon coup. Si on n'y faisait pas attention, elle ne se voyait pas trop, elle était longue de 6 ou 7 cm et assez fine, mais en observant bien comme il fallait, on la voyait, et puis si jamais on passait la main dessus, on sentait l'irrégularité de ma peau à ce niveau là. Il me toucha la cicatrice à ce moment là, mais ôta rapidement sa main me disant qu'il n'était pas le seul chanceux, et que c'était un souvenir des années sanglantes.

    " Et oui, les années sanglantes sont passées par là, mais rien de bien méchant puisque je suis toujours en vie. "

    Enfin, rien de bien méchant, c'était vite dit puisque j'avais failli y laisser ma peau 2 fois durant celles-ci. La seconde fois, j'étais resté alité pendant de longs mois avant de pouvoir courir de partout à nouveau. Bref, nous mangions un peu de guacamole, il me dit que s'il était si bon, c'était parce que j'étais là. Je lui dis alors qu'il pouvait le manger chez lui, qu'il aurait le même goût. Il sembla terriblement déçu et me fit non du doigt. Je lui brisais le coeur. Il me fit rire. Puis, il me demanda à boire. J'avais envie de lui sortir un truc comme quoi, il pouvait venir me têter le sein, qu'il aurait un peu de lait s'il voulait boire, mais non, je ne venais pas d'accoucher, donc il n'y aurait pas de lait qui sortirait. Je riais toute seule de cette pensée.

    " Ah bon ? C'était donc pour ça, je n'avais pas compris. Alors, tu veux juste de l'eau ? Parce que sinon, j'ai de la bonne bière d'abbaye là. Je l'adore cette petite bière. Enfin, si tu veux juste de l'eau, je peux te donner ça. "

    Moi en tout cas, je me prendrais une petite bière, bien fraîche qui sortirait tout droit du frigo, elle était trop bonne comme ça.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 9 Mai - 15:59

Les bons comptes font les bons voisins...

 



Makayla pouvait bien penser que je n'avais pas les idées en place cela ne me dérangeait absolument pas ! Et puis il était vrai que mon esprit imaginait tout un tas de chose que j'aurais aimé faire avec la jeune femme et cela n'avait rien à voir avec une quelconque conversation. J'eus un rire spontané lorsque ma voisine déclara qu'elle visualisait parfaitement mes pensées et que ses vêtements resteraient où ils étaient, c'est à dire sur son corps. Avec un sourire charmeur, je détaillais la jeune femme pour ensuite faire une moue boudeuse et m'approcher d'elle.


- T'es pas gentille ! dis-je avant de sourire. Et puis il n'est pas nécessaire d'ôter le moindre vêtement pour embrasser quelqu'un... la taquinais-je ensuite.


Un aveu ? Oui, cela en était un... J'aurais donné cher pour pouvoir ne serait-ce qu'embrasser la blonde. Le pire était que plus elle résistait, plus j'avais envie d'elle et je devais donc me maîtriser pour ne rien laisser paraître, pour ne pas craquer. Cela allait à l'encontre de ma nature et des conseils que m'avait donné Pandore pour m'expliquer comment augmenter mon pouvoir ! Mais je ne pouvais pas et surtout je ne voulais pas faire de mal à Makayla et ce, même si cette dernière appartenait à la brigade qui traquait mes semblables.
La discussion avait ensuite fait que je montrais une cicatrice que je portais depuis un certain nombre d'années à la jeune femme et elle fit de même. J'avais profité de ce fait pour effleurer légèrement sa peau en observant la marque qui était un rappel des Années Sanglantes. Beaucoup de personnes avaient des marques devenues indélébiles suite à ces effusions de violence, de haine... et elle comme moi dérogions pas à la règle.



- Je suis du genre à penser de la même manière... Et puis ces marques nous rappellent à quel point la folie peut être dangereuse, mentis-je.


Oui, je mentais ! La folie, le danger, la haine composaient une partie de mon être... Ma création avait été faite par Le Chaos et dans la violence ! Même en ne connaissant pas mes parents biologiques je savais comment avait dû se passer le ''rapport'' qui m'avait engendré. Cela ne me dégoûtait pas ! C'était ainsi et pas autrement... Mais ce n'était pas le bon moment pour philosopher à ce sujet. Je me perdrais dans mes pensées à un autre moment, lorsque je n'aurais pas une sublime jeune femme près de moi.
J'annonçais d'ailleurs à cette dernière que je rendais les armes et que je ne l'embêterais plus... Si ce n'était que pour lui demander un verre d'eau. Makayla me taquina en me parlant de bière. Effectivement, c'était mieux que de la flotte. Je haussais les épaules en souriant et en me demandant pourquoi elle s'était marré sans raison apparente...



- J'espère que ce rire n'étais pas à mon encontre, dis-je simplement. Et pour l'eau c'est parce que je t'ai dit que j'arrêtais de t'embêter... Je ne voulais donc pas être pénible ! Mais si tu te prends une bière, j'en veux bien une aussi, demandais-je d'une voix charmante.
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 15 Mai - 14:57

    Oui, je venais clairement de lui dire non pour me déshabiller, mais il trouvait la parade me disant qu'il avait simplement envie de m'embrasser. C'est vrai que pour cette chose là, il n'y avait pas besoin que j'ôte mes vêtements mais même, je ne ferrais pas ceci avec lui, tout du moins pas aujourd'hui, peut être un autre jour, peut être jamais, je ne savais pas trop comment pourrait évoluer notre situation à vrai dire, parce que nos natures étaient bien différente. Je ne savais pas pour lui, mais qui me dit que les événements futurs ne m'apporteront pas des éclaircissements ? Pour le moment, ce n'était pas le cas, mais les choses dérapent si rapidement.

    " Je ne dirais pas ça, je suis simplement réaliste, et ne me dis pas que tu as simplement envie de m'embrasser, tu es un bien piètre menteur. "

    Oui, je savais qu'avec toutes les avances qu'il me faisait depuis tout à l'heure, il avait envie de plus que ça mais non, cela ne se ferrait pas. Bref, ce sujet de conversation se finissait puis nous parlions des années sanglantes. J'avais quelques marques parsemées sur le corps, la plus visible étant celle à la base de mon cou. Elle ne se voyait pas si je ne l'indiquais pas, elle était en général camouflée par mes vêtements, mais là je la lui montrais comme il avait pu le faire avec la sienne. Il en profita pour se rapprocher de moi, mais je ne sourcillais pas. Il semblait penser pareil que moi, que tout ceci était un souvenir que nous ne devions pas oublier de ces années si mortelles pour beaucoup de personnes. Il me dit qu'il allait donc arrêter avec les sous-entendus, sans doute conscient qu'aujourd'hui, il ne pourrait pas exploiter mon corps plus que cela. Il voulait donc de l'eau, pour évacuer le goût du guacamole ensanglanté. Je riais à une de mes pensées, et il se demanda si je ne me foutais pas de lui. J'aimerais bien, mais je ne me fichais jamais de la figure des gens. Du coup, je lui parlais de bière, mais à bien y réfléchir, de l'eau ce serait parfait.

    " Bien, je vais te donner ça alors. "

    Je ne répondais rien pour le rire, il n'aurait qu'à deviner lui-même. Je fouillais donc dans le frigo, et je n'avais pas de bière au frais comme je le pensais, et de la bière à température ambiante, ce n'est pas top. Je sortais donc juste une bouteille d'eau.

    " Bon, apparemment faut que je fasse des courses, je n'ai plus de bières. Donc de l'eau pour nous deux, ce sera parfait. "

    Je mettais la bouteille sur la table et sortais deux verres d'un placard. Je versais l'eau dans chacun des deux verres pour que nous puissions boire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Ven 16 Mai - 11:47

Les bons comptes font les bons voisins...

 



La réponse était obstinément non mais cela ne m’empêchait pas de prendre ça avec le sourire… Et puis je n’étais pas en manque côté relation intime, très torride de surplus, depuis mes rencontres avec Charlie ainsi que Pandore ! Mon sourire s’agrandit davantage quand je repensais à la démone… Elle avait été surprenante. Je ne perdais cependant pas le fil de la conversation et déclarais qu’il n’était pas obligatoire d’enlever ses vêtements à une personne pour l’embrasser.
J’eus un léger rire en entendant la blonde me dire que je ne pouvais pas prétendre que j’avais seulement envie de l’embrasser et que j’étais un piètre menteur. Elle avait raison à cinquante pour cent car en réalité j’étais un excellent menteur mais je ne lui dirais pas. Je l’observais avec un sourire taquin…



- Je ne faisais qu’expliquer un fait… Les habits ne sont pas de trop pour un baiser ! Je marquais une pause et la fixais. Par contre je n’ai jamais prétendu que je voulais seulement t’embrasser, avouais-je en souriant. Tu es beaucoup trop attirante pour ne faire naître que ce genre de désir enfantin, continuais-je. Enfin, je vais me contenter de rêver, finis-je par ajouter en croisant mes bras sur mon torse.


J’avais fait exprès de l’observer de nouveau de la tête aux pieds… Et dire que j’avais un canon telle qu’elle qui dormait à quelques mètres de moi tous les soirs ! Deux portes d’entrées nous séparaient, ainsi que le refus obstiné de la jeune femme. Pourtant, j’aurais vraiment voulu pouvoir m’occuper de sa personne, sentir la douceur de sa peau, goûter à ses lèvres, pénétrer au plus profond de son être… *On s’calme mon gars… !* Je devais contrôler mes pulsions. Il faut dire que j’avais eu un aperçu si agréable de ce que cela donnait lorsque je me laissais aller que l’envie me reprenait. Mais agir ainsi devant un membre de la brigade était un suicide pur et simple !
Nous avions ensuite brièvement parlé des Années Sanglantes et Makayla avait eu un aperçu de ma seule et unique blessure par balle. Je ne la montrais jamais mais c’était juste histoire de lui montrer que même face à un gars armé je ne me laissais pas impressionner.

J’avais ensuite laissé tomber les sous-entendus car j’avais compris que la belle ne céderait pas à mes avances. Je lui avais donc demandé un verre d’eau avant de choisir une bière, comme elle. La blonde ouvrit son frigo pendant que mes yeux appréciaient ses courbes et elle en sortit une bouteille d’eau. Je souris en l’entendant dire qu’elle devait faire les courses avant de servir deux verres d’eau…



- C’est très bien, déclarais-je, mais si tu veux satisfaire ton envie… de bière j’en ai dans mon frigo ! Il ne faudrait pas que tu aille te coucher insatisfaite, précisais-je en souriant.


 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Jeu 22 Mai - 15:57

    Oui, il faudrait qu'il se contente de rêver le petit avocat. Je voyais clair dans son jeu, et je n'en voulais pas, pas tout de suite en tout cas, c'était une certitude. Je ne savais pas ce que le futur nous réservait à vrai dire, peut être que cela ne se ferrait jamais, je ne savais pas trop, c'était difficile à évaluer pour le moment, mais peu importe. Je n'étais pas là pour m'envoyer en l'air, loin de là, je l'avais défendu et du coup nous discutions simplement, du moins en apparence, car le petit jeu qu'il voulait allait s'arrêter, pas de baiser, et encore moins d'autres choses. Il me complimentait sur mon physique, mais si cela m'arrachait un sourire, il n'y avait aucune envie qui naissait concrètement en moi.

    " Oui, rêve bien alors, mais pas trop fort quand même. "

    Et là s'arrêterait mes réflexions à propos de quelques choses qui pourrait faire un peu trop de bruit. Quoique, les murs sont bien isolés, je n'entendrais probablement pas ces ébats qu'il ferrait seul au dessus de son lit ou de son toilette. Je me dirigeais ensuite en direction de mon frigo pour sortir de la bière mais apparemment, il n'y en avais pas. Je n'en avais pas au frais, tant pis, ce serait de l'eau, ce n'était pas non plus dramatique. Pourtant Damon en ajouta une couche sur des envies plus ou moins satisfaites. Je pensais qu'il avait arrêté avec les sous entendus, mais cela semblait être plus fort que lui.

    " Non, mais je fais en fonction de l'offre. Je sais me satisfaire de ce dont j'ai seulement besoin, pas de superflu. "

    En disant cela, je lui faisais comprendre une nouvelle fois la chose, que je n'avais pas besoin de superflu, autrement dit de coucher immédiatement avec lui. Je buvais mon verre d'eau à moitié environ avant de le poser sur la table et de reprendre un peu de guacamole. Je ne savais pas s'il allait enchaîné sur quelques choses d'autres mais personnellement, je n'avais plus tellement de choses à dire, pour le moment.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   Sam 24 Mai - 17:57

Les bons comptes font les bons voisins...

 



C'était rageant de désirer quelque chose sans pouvoir l'obtenir et j'aurais user d'autres moyens moins légaux pour arriver à mes fins si la jeune femme me faisant face n'avait pas été un agent de la Brigade PES ! Cela étant dit j'aurais pu me venger sur sa personne du fait que tous les enfants du Chaos avaient été mis dans le même sac mais je tenais à mon confort et à ma liberté. Et puis, elle ne semblait pas complètement fermée à mes avances car dans le cas contraire elle m'aurait sûrement foutu à la porte. J'aurais peut-être le plaisir de la voir céder à mes tentatives de séduction une prochaine fois.
En attendant, je faisais une croix sur toute idée de ce genre... Elle ne semblait même pas prête à céder pour un simple baiser alors à quoi bon insister ? Je lui souris en entendant ses propos. Elle continuait à me taquiner !



- Je prendrais une bonne douche froide en rentrant et ça ira mieux !


Je plaisantais bien sûr... Je n'étais pas en manque à ce point ! Surtout après mes sensuelles rencontres avec Charlie puis Pandore. J'en avais eu pour mon compte niveau partie de jambes en l'air inattendues et exquises ces derniers jours mais je n'aurais cependant pas refusé de passer un peu de bon temps avec ma sublime voisine. A défaut de pouvoir goûter à Makayla, je me contentais de son guacamole qui était, il fallait le reconnaître, très bon. Pour l'accompagner j'aurais aimé qu'elle ait la bière qu'elle m'avait proposé mais ce n'était malheureusement pas le cas.
Je profitais de cela pour la taquiner de nouveau avec mes sous-entendus alors que j'avais dit que j'arrêtais. Elle me répondit en déclinant de nouveau et je repris en souriant.



- En bref, tu ne te prends pas la tête ! déclarais-je simplement avant de continuer. Je pense que je vais te laisser tranquille. Juste pour savoir et par curiosité, tu ne bois que la bière dont tu m'as parlé ou t'en apprécie d'autres ?


Oui, j'étais curieux ! Et alors ? C'est de cette façon que les gens faisaient connaissance. Et à défaut de pouvoir coucher avec elle je pouvais tenter d'en apprendre plus concernant ce qu'elle aimait ou pas !
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les bons comptes font les bons amis.
» Les bons comptes font les bons voisins... [Livre II - Terminé]
» Les bons comptes font les bons amis! [terminé]
» Les bons comptes font les bons amis [Octavie Serge / Zack Evans]
» Les bons comptes, font les bons amis... | Tensai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours
-
Sauter vers: