AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Fév - 12:27


Depuis l’attaque de la Brigade j’avais repensé bon nombres de nos protocoles, afin de ne plus subir de tels problèmes. Les évènements du Musée et cette attaque ont permis de mettre en lumière certains disfonctionnements au sein de la PES. Les interrogatoires musclés n’en font pas partie à mes yeux cependant, bien au contraire ils constituent une nécessité au vu de la situation actuelle. La dernière attaque de nos locaux a permis à nos autorités de le comprendre. C’est ainsi que j’ai été réhabilité à mon poste, avec carte de blanche du Premier Ministre. C’est ainsi que j’ai pris la parole de manière officielle.

Mon allocution face aux médias avait reçu un accueil mitigé, certains craignant pour leur espèce quelle qu’elle soit, d’autres redoutent que le durcissement de nos méthodes ne cache un sombre dessein. Le seul but de cette décision est simple : mettre fin aux exactions des semi-démons. J’ai tenté il y a quelques temps de lancer quelques lignes envers quelques membres de cette espèce, proposant des accords. Pour le moment ils se révèlent tous infructueux et j’en viens à me dire qu’ils ne sont plus effectifs. Tant pis pour eux.

Mais ce soir ce n’était pas un semi-démon que je traquais, mais plutôt un mort-vivant. Ma discussion avec la gamine de l’ex de O’More m’a permis d’apprendre qu’un fantôme du passé officiellement mort serait au contraire bien vivant. Badenov était en vie et toujours au service de la reine vampire à ce qu’il avait raconté à la môme. J’avais donc cherché des pistes, des traces de son possible passage dans les environs. S’il servait encore la reine rouge, il devait être en Ecosse. Un vampire ne se sépare jamais bien longtemps de ses jouets, tels des gamins capricieux.

Badenov avait de tout temps été un tueur professionnel bien qu’extrémiste dans ses actions, déjà du temps de l’HCV. Ce jugement pouvait sembler ironique venant de moi, ancien commandant de cette branche combattante de l’Eglise désormais dissoute, mais c’était parce que je m’en détachais peu à peu que je pouvais le voir ainsi maintenant. En recoupant plusieurs dossiers des agents de la Brigade, certains cas semblaient se rejoindre. Parfois par la méthode, d’autres fois par quelques perspectives qui se ressemblaient sans preuves formelles pour autant. Je décidais d’approfondir l’un de ces cas en me rendant sur le terrain.

C’est ainsi que je me trouvais dans le quartier de Nightown, et plus précisément devant les ruines de la House of Vampires. Le symbole brisé de la tentative officielle des nocturnes de s’insérer dans notre société. En m’arrêtant un instant devant les restes du bâtiment, j’observe ce qu’il en reste. A mon sens ceci est le symptôme de la réalité des objectifs des vampires à notre sujet. Un bruit me tira de mes pensées, celui très particulier d’un silencieux.

Instinctivement je sors mon arme de son étui et m’avance au travers les ruines en silence, usant de toute mon expérience pour progresser parmi les ombres. Je ne dois pas m’exposer et avancer en essayant de voir sans être vu. Après quelques minutes j’arrive dans ce qui semblait être les restes d’un bureau. La pièce n’avait aucune importance, mais le cadavre qui reposait sur le sol lui en avait. Etait-il la victime de Badenov ? S’il était encore en vie je ne doutais pas que la reine des nocturnes se passe de ses aptitudes.


Sors de ton trou Badenov ! dis-je à voix haute comme s’il pouvait m’entendre. J’espérais qu’il soit encore présent sur les lieux, sans certitude qu’il soit bien l’assassin de la victime sur laquelle j’étais tombé.

Je suis sur tes traces mon pote, dis-je encore en espérant le provoquer ou au moins attiser sa curiosité. tu laisses des indices derrière toi, minces mais qui en mèneront d’autres à tes basques.

L’assassin allait-il sortir de l’ombre ? Aucune idée. Rien ne le poussait à le faire en vérité, il pouvait tout aussi bien se barrer et me laisser comme un con. C’est alors que j’entendis un bruit derrière moi, aussitôt je me tournai et pointai mon arme en direction de l’origine de ce son. C’est alors que je vis une silhouette sortie de l’ombre. Fine et élancée. Pas un homme. Pas Badenov.

Qui êtes-vous ? demandai-je à mon interlocutrice, mon bras tendu en sa direction, sûr et inébranlable malgré le froid.
Hrp :
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Sam 22 Fév - 10:21

La Reine m'avait avertie du retour de Torben via mon téléphone. Deux jours devant moi avant de reprendre du service et elle n'avait pas besoin de moi. L'entêtante question qui s'était déjà posée à moi il y a quelques jours revint : comment vais-je occuper mon temps ? J'avais passé mes derniers jours au manoir royal, pas d'ennui, la solution idéale. Mais je me trouvais à nouveau dans l'impasse de l'ennui pour 48 heures. Oh, oui, ca peut paraitre court, on peut dire que je fais un caprice pour pas grand chose, mais des fois je crois que je suis vraiment hyperactive. Ou même sans parler de ça... Je n'aime pas m'ennuyer, errer sans but. Alors j'ai bien fouillé partout, et j'ai trouvé une idée.
Je me suis rappelé de quelque chose, ou plutôt quelqu'un, qui me connaissait à peine du temps de la CIA mais c'en était déjà assez pour représenter un danger. J'ai passé pas mal de temps à faire mes petites recherches, autant sur le terrain que sur la toile et j'ai retrouvé sa trace.

L'attirer dans un lieu isolé fut relativement simple, lui donner un rendez vous en se faisant paser pour une de ses connaissances... C'est du déjà vu. Surtout qu'il n'avait aucune raison de soupconner qu'on en veuille à sa vie, la vermine n'avait jamais vraiment travaillé en contact direct avec mes anciens employeurs, il n'avait été qu'un simple intermédiaire, un pion. Mais un pion de trop pour moi. Ne pas y voir de la paranoïa, mais une simple prudence. Et puis, je n'avais rien d'autre à faire.

Je passais une main distraite sur les cicatrices qui marquaient mon corps. Les morsures de Krystel s'étaient multipliées ces derniers temps, et pour mon plus grand plaisir je ne peux le nier. J'en frémisais encore. Cela faisait bientôt une heure que je guettais, masquée, l'entrée de la House of Vampire, des fois qu'il vienne en avance.Pourquoi ce lieu ? Parce ce que j'étais sûre que nous y serions tranquilles. Il se pointa à l'heure, 20h. Je fouillais les alentours pour m'assurer de notre totale solitude avant de m'avancer parmi les ruines. J'étais alors un véritable fantome, jouant avec l'obscurité, me fondant avec la nuit et le silence. Il ne pouvait ni me voir, ni m'entendre. Approchant des restes du bureau dans lequel il se tenait, j'armais le silencieux et arrivais devant lui. Avant même qu'il ne s'apperçoive qu'un flingue était pointé sur lui, il s'écroulait avec une exclamation surprise. Je rangeais mon arme et m'approchais du cadavre pour le cacher, simple précaution mais je suspendis mon geste et repris mon flingue. Un bruit de pas. M*rde. Il n'y avait pourtant personne ! Je me maudissais tout en me camouflant dans un coin sombre. Il arrivait dans la pièce et mon doigt allait appuyer sur la détente quand... Il se mit à parler. Il avait une arme lui aussi, mais ce sont bien ses mots qui me stupéfièrent. Badenov ? Il le connaissait ? Il savait qu'il était vivant ? Il l'appelait mon pote : avaient ils été proches par le passé ? HCV ? C'est louche tout ça, beaucoup trop à mon gout. Oh non je n'allais pas liquider ce type, je voulais des éclaircissements. Je fis quelques pas avant que l'homme ne me repère et se retourne, arme au poing. Il avait l'air surpris de voir une femme s'avancer, ce qui n'était pas pour me déplaire. J'avancais encore, le canon du son arme me touchait presque. Sa question me fit esquisser un petit sourire. A qui croyait il avoir affaire ? Les choses ne seraient pas si faciles que ça...

"Une ombre. Le reste ne vous regarde pas."

Et sans attendre plus, je me mis en action. Je devais agir vite, très vite avant qu'il n'ait le temps de tirer. Je glissais jusque derrière lui tout en tirant un couteau que j'appuyais sous sa gorge. Sans faire couler de sang, mais simplement pour qu'il le sente. Il devait être rompu au combat, je n'en doutais pas, il fallait que je prenne mes précautions.

"En revanche... Vous m'intriguez. Badenov n'est-il pas censé être un homme mort ?" murmurais-je à son oreille.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Sam 22 Fév - 12:59


La jeune femme qui me fait face a l’attitude d’une pro. Son assurance est flagrante ainsi que sa détermination. Comme tous ceux qui ont de bonnes capacités, l’arrogance transpire dans ses paroles, même brèves. A ma demande d’identification elle répond sommairement. Une ombre ? Etait-ce une auto-description ou au contraire un titre ? Une foule de questions volaient dans mon esprit, une ribambelle de réponses possibles sans pour autant pouvant en vérifier une. Sa présentation finie la jeune femme confirma ce que j’avais senti : elle était une pro.

En un instant elle se mu derrière moi avant que je ne puisse amorcer un quelconque geste. C’est ainsi que je me retrouvai avec une lame sur la gorge avant de murmurer une question à mon oreille. Pourquoi m’interroger au sujet de Badenov ? L’humain de la reine rouge avait eu l’occasion de se faire un nombre incalculable d’ennemis, en faisait-elle partie comme moi ? A voir. Pour l’heure elle pouvait me trancher la gorge facilement et je prendrais un gros risque en tentant de m’extirper de sa prise maintenant. Alors autant patienter.


Tant de choses sont censées être. lui dis-je sommairement tout en réfléchissant. Je n’avais pas pu voir son visage, couvert par un masque ou une cagoule je ne savais pas trop présentement. Il me fallait essayer d’obtenir quelques détails à son sujet aussi infimes soient-ils.

En quoi cela vous intéresse ? dis-je dans un premier temps avant de poursuivre. Vous prononcez ces mots comme s’il vous était connu. Les citoyens lambda ne savent pas qui il est, seuls deux catégories de personnes peuvent connaître ce nom. Ceux qui bossent avec lui et ceux qui le traquent. De quel côté êtes-vous ? dis-je encore avant d’agir.

Je vidai en un instant le chargeur de mon arme face à moi comme si une cible se trouvait là devant, juste pour la distraire l’espace d’une seconde. Suffisamment pour que mon autre main attrape son poignet et le tire en avant. Pas pour lui reprendre son couteau, juste pour m’en dégager. Mais mon adversaire n’était pas une quiche, de fait je parvins à me dégager de son étreinte mais sa lame eu le temps de m’entailler légèrement la peau du cou, je l’avais senti. Sans m’attarder davantage sur ma plaie que j’espérais superficielle, je sortis à mon tour un couteau au liserai d’argent, mon flingue étant vide de munition au sol.

Nous nous faisions face elle et moi, à deux mètres l’un de l’autre, nous toisant avant de passer à l’assaut. Puis sans un mot nous nous propulsâmes en direction de notre adversaire, lançant nos lames, esquivant les attaques de l’autre, récoltant quelques estafilades avant de reculer chacun de notre côté comme deux boxeurs sur un ring à la fin d’un round.


Protégez-vous Badenov ? Et de ce fait, êtes-vous aussi la catin de la reine rouge ? lui demandai-je sans me soucier de sa réaction. Au contraire, je voulais voir si elle était insensible à la provocation, sans savoir si elle était effectivement une proche de Badenov ou une simple tueuse.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Lun 24 Fév - 16:49

Je ne savais pas encore exactement comment me positionner par rapport à ce type mais ça ne sentait pas bon. A ma question il répondit par une petite phrase philosophique qui me fit esquisser un sourire sous ma cagoule. Je répondis par un petit :

« En effet... »

D'ailleurs, c'était vraiment une aubaine que je l'ai mise cette cagoule, au moins il ne pouvait voir mon visage. Bien sûr il ne pouvait me connaître, durant mes années d'espionnage je n'avais eu de contact qu'avec la CIA et ils me croyaient morte en écosse il y a plusieurs mois maintenant. Je n'avais rien à craindre des autorités écossaises donc, alors si ce type avait un rapport avec la justice il ne pourrait rien contre moi. Mais j'étais quand même heureuse qu'il ne puisse voir mon visage.

Pour le moment je ne comptais pas lui faire de mal, pas avant d'en savoir plus en tout cas. Je voulais juste l'obliger à parler, mesurer le danger qu'il pouvait représenter pour Torben. J'aviserais au fur et à mesure, mais il y a de fortes chances pour qu'il ne sorte pas d'ici indemne. En cet instant l'homme me demandait en quoi cela m'intéréessait. Je ne répondis pas immédiatement, et il en profita pour poursuivre, me posant cette fois la question du côté ou j'étais : ami ou ennemi ? Lui, au vu des paroles que j'avais entendues avant de me dévoiler, il ne devait pas, ou plus, porter Torben dans son cœur. Si je voulais des informations, il fallait que je mente. Mais une fois encore je n'eus le temps de répondre : il déchargeait son pistolet droit devant lui. Mais qu'est-ce qui lui prend ? D'instinct ma main se dirigea vers mon arme mais déjà je me rendais compte que ce n'était qu'une diversion. Je lui fis une petite entaille au cou pendant qu'il se dégageait. Pas dans le but de lui faire une blessure grave, mais pour lui montrer que j'étais expérimentée. J'avais plusieurs années de pratique derrière moi.

Nous nous retrouvâmes ainsi à deux mètres l'un de l'autre, séparés par le cadavre qui gisait au milieu de la pièce. Il avait tiré son poignard et je tenais le mien fermemant. Lui avait été stupide de vider tout son chargeur, moi je n'avais tiré qu'une seule balle. Mais pour le moment nous étions à l'arme blanche, donc à égalité. Aucun son ne sortit de nos bouches, nous nous contentions de nous dévisager et de soutenir le regard de l'autre avant de passer à l'assaut.

Il était doué lui aussi, cela ne faisait aucun doute, j'avais droit un adversaire à la hauteur. Je le blessais à quelques reprises et moi même je récoltais quelques estafilades, notament sur la bras. Rien de très grave. Au bout de quelques instants nous nous séparâmes pour nous toiser de nouveau. L'homme rompit le silence le premier, me demandant si je protégeais Badenov, si j'étais moi aussi une « catin » de la Reine. Je retins un petit rire et restais de marbre. Une catin ? C'est ainsi qu'il voyait les pommes de sang et Servants humains ? La plus part des humains au service des vampires étaient consentants, moi même je n'avais pas à me plaindre, j'avais du travail et j'adhérais à la cause pour laquelle je me battais. Quand aux morsures, j'y avais pris goût rapidement, et désormais il s'agissait de délices dont je ne pouvais me passer. Si jamais je doutais encore du point de vue de cet homme sur les nocturnes, j'aurais eu là une réponse irréfutable. Je devais faire de cet homme un allié pour ce soir, lui faire croire que j'étais dans son camp pour obtenir ce que je désirais. Manipuler, mentir n'était pas une nouveauté pour moi, c'était mon boulot en tant qu'espionne de la CIA. Alors il était temps de remettre ces qualités en service.

« Non. »Commençais-je d'une voix amusé, avant de reprendre sur mon ton le plus sérieux, de manière à ce qu'il ne puisse douter de la sincérité de mes paroles. « Je croyais cet homme mort mais si vous dîtes vrai, eh bien je peux ajouter une victime de plus sur ma liste. »

Bien sûr je ne m'attendais pas à ce qu'il me croit tout de suite, en tout cas s'il était un homme prudent.

« Que savez vous exactement ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Sam 15 Mar - 2:46


La nana ne m’inspirait vraiment pas confiance, autant par ses capacités au combat que sa voix amusée lorsqu’elle répondit à mes interrogations. Une liste de victime ? Tueuse à gage ou agent d’une quelconque « administration » de notre pays ou d’un autre d’ailleurs ? Pour le moment rien ne me permettait de déterminer quoi que ce soit à son sujet en dehors du fait qu’elle était entrainée et rompue aux arts du combats à l’arme blanche, ainsi qu’au meurtre étant donné qu’elle avait tué ce soir ici-même.

Une liste de victimes ? De qui ? lui demandai-je d’abord avant de répondre à son interrogation sans chercher à paraître cordial ou même amical. Je n’étais pas un bleu et m’estimais capable d’éviter certains écueils d’une tentative de manipulation de la part de mes ennemies. D’ailleurs je me mis à réciter un extrait de textes sacrés, histoire d’être certain de ne pas avoir à faire à une semi-démon, on ne sera jamais trop prudent.

Je connais de son passé ce qu’il a livré il y a quelques années, et de son présent les traces qu’il laisse, quand bien même il est censé être mort. Malgré son service auprès de la reine rouge, son humanité a laissé quelques marques en lui, notamment son arrogance. Il a cru pouvoir apparaître à d’autres en proférant des menaces sans que cela ne remonte à mes oreilles. dis-je avant de me taire un instant.

Sans ma rencontre avec la gamine de l’ex d’O’More, je n’aurais pu voir se confirmer mes doutes quant à la mort de Badenov. Et encore il m’avait fallu vérifier la véracité de ses paroles par des témoignes croisés et une enquête secrète, enquête plus facile maintenant que j’avais été réintégré à mon poste.


Et vous, que savez-vous exactement ? dis-je en reprenant ses propres mots volontairement, en affichant un léger sourire sarcastique. Je lui avais dévoilé certains éléments en ma possession bien vaguement. Ses paroles et éventuelles réactions pourraient être des indices à son propos, ou pas, mais au moins je lançai quelques lignes en espérant qu’elle mordrait à l’un ou l’autre de mes appâts. Nul ne pourrait se targuer d’être infaillible, moi le premier, jusqu’à ce que la réalité de la vie vienne se rappeler à son esprit. Pour ma part cette chienne de vie s’était manifestée dans ce but plusieurs fois, sa dernière visite en date étant cette putain d’attaque de zombies qu’avait subi la PES il y a peu. Badenov ne devait pas être un autre rappel, au contraire lui devra être comme un moustique, écrasé entre mes mains.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Mer 19 Mar - 9:34

Je fixais le type dans les yeux. Je voulais des réponses, je les aurais. J'arrivais toujours à mes fins et cette fois ne ferait pas exception, peut importe le temps que cela me prendrait. Je ne savais pas qui il était, mais ça aussi ça ne devrait être qu'une question de temps. Des fois ma propre assurance m'étonnait... Mais mes missions avaient toujours été couronnés de succès alors c'était compréhensible. Le tout était dans l'équilibre. Avoir confiance en ses capacités sans non plus se prendre la grosse tête. Analyser les situations et savoir s'adapter. Nous tournons toujours l'un autour de l'autre, comme deux vautours qui attendent que l'autre lâche prise. Il fut intrigué par « ma liste de victime ». Je lui accordais une petite phrase pour réponse :

« Mes employeurs n'aimeraient pas que je divulgue trop d'informations... »

Il passa ensuite à ce qu'il savait. J'analysais chaque mot qu'il employait avec soin. Les mots sont des armes... Ou des faiblesses, pour ceux qui ne savent pas bien les employer. Ce qu'il a livré il y a quelques années... Bien vague tout cela. Et puis il ne devait pas savoir que quelques informations, ce « mon pote » qu'il avait dit quand il se croyait seul en disait beaucoup. Il ne semblait même pas s'en rendre compte... Il me parla ensuite de quelques traces qu'il laissait aujourd'hui. Des traces ? Son humanité a laissé quelques marques en lui ? Son arrogance ? Sa dernière phrase me mit la puce à l'oreille... Torben devait donc être au courant de l'existence de cet homme, peut être même de ses fonctions... Mais on dirait que La Mort avait bel et bien commis une erreur. Si, comme cet homme le prétendait, Torben avait explicitement parlé de lui à des personnes extérieures... Ca m'étonnait de lui, mais on ne sait jamais. J'ai appris à ne jamais tirer de conclusions hâtives.

Il me posa ensuite la même question, reprenant mes mots, ce qui m'arracha un sourire en coin. Il était temps de mentir... Ou de rester très évasive, encore plus que lui. Mais ça, ça ne m'aiderait pas. Ca ne m'aiderait pas non plus si j'en disais trop, il flairerait un piège. La subtilité de tout dire en cachant l'essentiel.

« J'en sais peu mais assez pour avoir une dent contre lui. »

C'est donnant-donnant. Tu en veux plus, eh bien donne moi plus. Tu ne m'apprends rien, tu n'apprendras rien.

« Ainsi laisse t-il des traces... De ce que je savais de lui, cela m'étonne. Je le pensais plus prudent. » Je m'arrêtais quelques instants avant de reprendre : « Mais qu'est-ce qui vous a fait croire que vous le trouveriez ici ? Est-ce ce même contact qui vous a appris qu'il vivait toujours qui vous a conduit ici ? »

Sujet épineux mais il fallait bien s'y lancer.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Sam 22 Mar - 2:31


Comme lors de ses précédentes prises de parole la nana parla peu. Difficiles dans pareil cas de tirer des données exploitables. Elle évoquait simplement de mystérieux employeurs mais rien de plus. Je ne savais pas si elle finirait par laisser filtrer quelques infos, mais la seule manière de le savoir était d’essayer de la faire parler.

Ils n’aimeraient probablement pas non plus que vous soyez arrêtés, à moins que vous ne cachiez une dose de cyanure dans l’une de vos molaires. dis-je en évoquant le procédé souvent utilisé par de nombreux services d’espionnage il y a encore quelques années. Si elle décidait de crever, tant pis pour elle tant que je restais en vie. Mais à voir sa manière de combattre elle n’avait certainement pas envie de passer l’arme à gauche.

Bon nombres de personnes ont une dent contre lui comme vous dites. Humains, vampires, lycans même. Tous ceux qui ont perdu un proche de sa main, ou qui a été menacé par lui. dis-je avant de me taire un instant, histoire de réfléchir quelques secondes tandis qu’elle avait repris la parole à son tour.

Même les meilleurs commettent des erreurs, par habitude, par une trop grande confiance en leurs compétences. dis-je en guise de réponse à ses nouvelles questions. Pourquoi voulait-elle en savoir autant à son sujet ? Je ne croyais pas au partage d’informations avec un inconnu, encore moins lorsqu’il s’agit d’une femme. Nous autres les hommes sommes parfois trop crédules lorsque nous avons à traiter avec la gente féminine.

Ma « balade » dans le coin ne visait pas spécifiquement ces ruines, si je suis arrivé jusqu’à vous c’est uniquement parce que j’ai reconnu le son spécifique d’un silencieux. Quant à Badenov, disons que je suis certaines traces et mon instinct. Je sais par exemple qu’il s’est présenté à une gamine pour la menacer elle et sa famille, en s’identifiant par son nom et celui de sa maîtresse. Ceci m’a suffi pour me lancer sur plusieurs pistes en espérant en voir au moins une déboucher sur quelque chose de concluant. lui dis-je en lui fournissant là une véritable info que je tenais de la seule personne qui m’avait parlé de lui récemment. La fille de l’ex d’O’More était l’une des rares à avoir survécu à une visite de Badenov, pour cela elle méritait que je ne dévoile pas son nom à mon interlocutrice.

Et vous, qu’avez-vous qui pourrait nous mener à lui ? lui demandai-je comme si nous étions collègues, partenaires d’une patrouille de police à la recherche d’un délinquant. Badenov était bien plus que cela.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Sam 22 Mar - 10:31

Le poisson avait commencé à mordre à l'appat. Tout doucement, peu à peu, je trouvais des informations au compte-goutte, quelques sous-entendus et autres possibles pistes de réflexion. Peut être me lançait-il des fausses pistes, on pouvait douter de tout et tout serait à vérifier. Mais je comptais bien lui tirer les vers du nez, coute que coute. D'ailleurs, à mon allusion à mes « employeurs », il répondit... en parlant d'arrestation. Je sautais sur l'occasion :

« Et pourquoi donc serais-je arrêté ? Vous comptez appeler la police ? A moins que vous même ne soyez... Je me trompe ? »

Je l'écoutais attentivement, ne perdant aucun de ses mots. Tout pouvait être un mensonge ou une information essentielle. Il fallait que j'en apprenne le maximum, ensuite je contacterai Torben et nous verrons cela ensemble. Il devait sûrement connaître ce type, aussi bien que lui avait l'air de le connaître par le passé.

« Et c'est votre cas ? »

Lui demandai-je, alors qu'il me parlait des ennemis de Torben, qui auraient perdu un proche de sa main. A vrai dire je ne pensais pas que cet homme recherche Torben pour une simple vendetta personnelle. Peut être avait-il bossé pour l'HCV, en tout cas il connaissait quelques textes religieux qu'il venait de marmoner un peu plus tôt. Mais rien n'était à écarter pour le moment.
Sa tirade suivant m'intéressait tout particulièrement. Il me livrait enfin une vrai information, claire et nette. Ce n'était pas négligeable. Torben aurait menacé une gamine, en se présentant sous son nom et celui de la Reine. Pas très prudent, si vous voulez mon avis. Mais ce qui est fait est fait, maintenant on ne peut qu'essayer de rattraper la situation.

« Vous aviez pourtant l'air sûr de le trouver ici... »

Il ne me dévoila pas le nom de la gamine, mais ce n'était pas le plus important. Si ces informations s'avéraient véridiques, Torben lui connaitrait son nom et c'était l'essentiel.

« Nous ? Je n'ai jamais dit que nous faisions équipe... On ne s'offre pas mes services gratuitement. »

je marquais une pause avant de reprendre la parole :

« J'ai perdu sa trace depuis sa prétendue mort. J'ai abandonné la traque. Mais si je la reprends... Il se pourrait bien que j'arrive à trouver rapidement une piste. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Jeu 27 Mar - 10:16


La nana que j’avais en face de moi était douée, autant au combat qu’à faire parler ses interlocuteurs. Je devais rester méfiant quant aux infos que je lui fournissais, il ne fallait pas que je lui communique de donnée cruciale et pour l’heure je parvenais à m’y tenir. Quoi qu’il en soit elle s’attaquait à la moindre info afin d’en savoir davantage aussi lorsqu’elle voulut en apprendre plus à mon sujet après que j’eu parlé d’arrestation j’affichai un sourire franc avant de lui répondre.

Ce ne serait pas drôle si je vous balançais tout de moi dès notre première rencontre, je me tairais donc sur ce point et vous laisse la surprise. dis-je d’un ton taquin. Il n’y avait pas de raison qu’elle seule s’amuse à mes dépends, et puis en laissant des zones d’ombres face à ses questions j’étais quasi certain que cela attiserait sa curiosité et la pousserait à se renseigner, et donc à agir en conséquence.

Il ne m’a jamais menacé et je n’ai pas de proche qu’il pourrait tuer. Notre différent relève d’autre chose, il vous expliquera ça lui-même. dis-je ensuite lorsqu’elle m’interrogea quant aux raisons qui me poussaient à traquer Badenov. Il ne serait pas bien difficile pour elle de trouver mon identité, ne serait-ce qu’en regardant la télé où ils diffusaient encore mon allocution publique après ma réhabilitation récente à la tête de la PES. Une fois qu’elle aurait informé Badenov que j’étais sur ses traces et que j’étais au courant qu’il n’était pas mort, il agirait presque assurément de manière directe ou indirecte.

On ne peut être sûr de rien de nos jours, mais disons que j’espérais tomber sur lui ce soir ou un quelconque indice. dis-je en souriant à nouveau, elle pouvait s’avérer être un indice de taille quand bien même je ne savais pas encore si elle me mentait ou non. Il se pouvait qu’ils soient liés ou non mais au final cela me permettrait d’avancer et c’était là ce qui comptait.

Ainsi donc vous abandonnez vos traques sans avoir vu le corps de votre cible ? Dans ce cas même gratuitement je ne voudrais pas de vos services. dis-je d’un ton neutre émettant là un simple constat. Elle disait pouvoir le retrouver rapidement si elle se remettait sur ses traces, confiance ou arrogance ?

Tant mieux si vous parvenez à le tuer, pour ma part je lui réserve un autre sort, plus savoureux à mes yeux. lui dis-je en souriant une nouvelle fois, décidément notre discussion m’amusait beaucoup en dépit de son caractère dangereux. Oui j’avais réfléchis au sujet du traître et j’en étais arrivé à une conclusion plutôt amusante. Tuer Badenov ne m’apporterait aucune satisfaction réelle sinon celle d’avoir puni un traître, mais au final cela n’apporterait rien au bien commun. En revanche prouver publiquement que la Reine des vampires a menti sur l’existence de son serviteur pourrait s’avérer plus profitable. Oh je n’étais pas naïf, la reine rouge trouverait bien une raison qui conviendrait à la masse mais cela l’ennuierait assurément.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Dim 30 Mar - 15:44

Ce type m'amusait. Il était doué au combat, intelligent et méfiant mais il me révélait tout de même des informations. Fausses pistes ? Possible, mais je ne pense pas. Il n'avait aucune raison de douter que je le manipulais, mais il n'en n'avais aucune non plus pour penser que j'étais sincère. Néanmoins il jouait cartes sur tables. Les infos je les voyais, je les récoltais et je les enregistrais précieusement. De même que les mots qu'il employait, qui pouvaient être des indices tout aussi important que le sens général de ses propos. Comme s'il se rendait compte qu'il en avait dit un peu trop, il me dit que ce ne serait pas drôle s'il me révélait tout sur lui dès notre première rencontre. On se prend au jeu ? On dirait même qu'il espérait me revoir. Oh ce n'était pas exclu, seulement restait à voir dans quelques circonstances.

« Comme vous le voudrez. »

Répondis-je d'un ton aussi amusé que le sien. Au fur et à mesure que les minutes s'égrenaient, son visage m'apparaissait comme familier. Où avais-je bien pu le voir ? Qui était-il ? Si je fouillais bien dans ma mémoire, je devrais trouver les réponses à ces interrogations... mais pour l'heure il était question d'autre chose. L'homme me révéla ne pas avoir perdu de proche de sa main, leur différent relevant d'autre chose. C'est bien ce que je m'imaginais. Je relevais ses derniers mots : « il vous expliquera de lui même. ». En apparence, je restais de marbre, mais en moi la question se posait : m'étais-je trahie d'une quelconque façon ? Non, je ne voyais pas où j'aurais pu comettre d'erreur. Je n'avais pas bougé, il ne pouvait voir de traces de morsures et je n'avais rien dit qui puisse l'aiguiller. Peut être du bluff. J'espère.

« Vous pensez donc que nous sommes liés ? »

Attention Erin, terrain glissant. Je répondis du même ton que pour le reste de notre conversation, comme s'il s'agissait d'une question banale parmi d'autres. Rester neutre, ne rien laisser paraître. Ne paraître ni surprise, ni intriguée, ne pas avoir l'air dérangée.

Il me lanca ensuite ne pas vouloir de mes services, même gratuitement si j'avais abandonné une traque sans même avoir vu le corps de la cible. D'accord, j'avais peut être gaffé sur ce coup là. Du moment que je m'en tirais avec les infos et sans qu'il connaisse mes loyautés, je m'estimais à peu près satisfaite. A peu près car je ne l'étais jamais entièrement. C'est ce qui me poussait à aller toujours plus loin.

« On ne peut pas toujours faire ce que l'on veut. »

Dis-je comme si mes « employeurs » m'avaient contraints à arrêter la traque.

« Sadique ? »

Lui lançais-je alors qu'il me confiait réserver un autre sort que la mort s'il attrapait Torben. J'avouais être intriguée. S'il parvenait à le tuer, il tuait aussi la Reine. Mais ça il n'en n'était pas conscient, heureusement. Et que voulait-il lui faire ? Le torturer ? Révéler au grand jour que sa mort n'était qu'une mise en scène, et ainsi discréditer Krystel aux yeux de l'humanité ? Il pouvait y avoir tellement de réponses possibles sans que je puisse en vérifier une avec certitude. Le plus important était d'avoir le maximum de choses à apprendre à Torben. Après, à lui de se montrer prudent.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Mer 2 Avr - 18:46


Son ton amusé lorsqu’elle me répondait me donnait au moins un indice. Elle semblait avoir autant confiance en elle que moi en mes compétences. La frontière entre la confiance et l’arrogance était floue et mince, et surtout c’était une question de point de vue. Mais il arrivait toujours quelqu’un ou quelque chose qui vous rappelait vos limites, j’en avais fait l’expérience il y a quelques années.

En effet je le pense même si la nature de votre lien m’est encore inconnue. Soit vous êtes véritablement ennemis, soit vous êtes de mèche au contraire. Dans tous les cas vous vous rencontrerez certainement si j’en crois vos compétences, et vous lui parlerez je pense de moi, ne serait-ce que pour en apprendre davantage à son sujet. lui dis-je sans prétention, me faire mousser n’était pas quelque chose dont j’avais l’habitude et je n’allais pas commencer aujourd’hui. Pour autant quel que soit son véritable lien avec Badenov, elle lui en parlerait assurément.

Mouai, ça dépend surtout de ce que l’on veut à mon avis. dis-je en faisant une petite moue, pas le moins du monde convaincue par ses paroles. Selon moi on était toujours libre de choisir, il fallait simplement le courage de décider et d’en assumer les conséquences. Pour ma part cela avait failli me coûter ma place mais j’avais pu compter sur les semi-démons pour montrer au Premier Ministre que j’étais l’homme de la situation, moi et mes méthodes.

Parfois oui mais pas là en l’occurrence. Le tuer ne me semble pas forcément le plus bénéfique, à moins que vous n’ayez une info à ce sujet ? Il vaut mieux réduire son champ du possible à rien, son humiliation n’en sera que plus effective. Mettre au jour sa non-mort et du coup relancer sur sa piste bon nombre de ses plus vieux ennemis. dis-je d’un ton plus froid. Il n’y avait au final aucun sadisme dans ce que je ressentais par mes paroles, et j’en fus le premier surpris. En fait je pensais éprouver un quelconque plaisir à cette perspective mais en fait non. Simplement la satisfaction d’œuvrer pour le bien commun.

Que savez-vous du lien qui unit Badenov et sa maîtresse ? lui demandai-je sans autre détour. Là encore je ne pourrais pas estimer la véracité de ses paroles si toutefois elle m’en soumettait, mais ses mots pourraient être comparés et ainsi tenter de déterminer du bienfait de cette rencontre nocturne en dépit du temps de merde.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Dim 6 Avr - 9:27

Ses paroles quand je lui demandais s'il pensait que j étais liée à Torben n'étaient pas très convaincantes. Il m'assurait qu'il n'avait aucune idée précise de ce lien, qu'il n'avait aucun indice quant au camp où je me trouvais. Mouais. On dirait plutôt qu'il essaye de se rattraper. Ou alors c'est moi qui suis en train de devenir parano et qui doute de tout, mais ça, je ne pense pas, non. S'il en croyait mes compétences... Ce n'est pas de me mousser, même subtilement, qui l' aiderait... Au contraire j'étais plutôt du genre à me méfier de ce genre de personnes qui vous essayent de glisser un compliment alors qu'il ne vous connaissent même pas. Même après ma petite démo. Il ne peut que savoir que je sais tuer et que je me meus rapidement. Bien sûr j'avais une grande confiance en mes capacités mais j'étais du genre discrète, je ne vais pas le crier sur tous les toits.je ne fais que le strict nécessaire. Et ce n'est pas une confiance aveugle. Je sais me remettre en question quand le besoin s'en fait sentir. Je n'ai nulle arrogance, du moins je le pense. Je suis arrivée à m'en préserver jusqu'à maintenant ; il n'y a aucune raison que cela ne change. Je haussais simplement les épaules et ne lui répondis rien sur ce sujet là. Il n'y avait rien à ajouter.

Le comportement de l'homme m'intrigait vraiment. D'un côté il n'avait pas l'air de me faire confiance le moins du monde, de l'autre il me livrait presque toutes les infos que je voulais. Soit il les juge sans importance, soit il me cache l'essentiel, soit il me ment entièrement. Ou alors il est vraiment bête, mais permettez-moi d'en douter. Il devait y avoir anguille sous roche... Quoi que tout cela est totalement crédible. Trop. Je me contentais donc d'enregistrer les données, viendrait plus tard le temps de la vérification.

Il ne manifesta aucun sadisme dans ses mots. Peu importe. J'avais lancé cela simplement pour l'inciter à parler et il n'y manqua pas. Réponse satisfaisante. Révéler au grand jour sa non-mort pour relancer ses anciens ennemis sur ses traces. Pourquoi pas. Ce serait peut être à peine moins catastrophique que de le tuer - et tuer ma Reine - mais ce n'était pas sans importance. Au contraire. Il représentait toujours autant un danger. Aussi grand. Un danger qui serait éradiqué avant qu'il ait pu se confirmer. Je laissais le silence entre nous quelques instants avant de le rompre.

"Encore faut-il posséder de véritables preuves qu'il soit en vie. Le témoignage d'une gamine, quelques indices par-ci par-là et votre instinct ne seront pas suffisant pour révéler un tel fait au grand jour."

Un instant j'avais hésiter à employer le "nous" mais je m'étais ravisée. Autant rester neutre.

Sa question suivante me laissa quelque peu dans l'embarras, même si une fois de plus je m'éforçais de ne rien laisser paraître. Que pouvais-je lui répondre ? Que pouvais-je savoir ? Rester évasive m'était possible, mais si je voulais gagner un peu de sa confiance ce n'était pas forcément la bonne solution. Pour autant, je ne devais absolument rien lui apprendre. Que savais t-il ? Ah, lire dans les pensées des gens... Comme ça m'aurait facilité le travail en tant qu'espionne ! Mais trêve de plaisanterie. Il me fallait lui servir une réponse, et au plus vite.

"La dévotion envers elle qu'il a pu montrer au grand jour par l'extrêmisme de ses actions durant la guerre. Mais serais-je passée à côté d'une information cruciale concernant ce lien ?"

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Sam 12 Avr - 14:03


La tueuse savait y faire, elle choisissait ses mots avec soin et ne laissait aucune place à l’à peu près. Il allait me falloir enquêter à son sujet, déterminer qui pouvait l’employer et lui faire abandonner sa mission sans avoir de preuve de la mort de sa cible. Pas besoin de la connaître davantage pour sentir qu’elle ne lâchait pas ses proies sans raison vu comment elle cherchait à me faire parler, c’est pourquoi je me mis à penser que quelle que fut leur identité, ses employeurs devaient avoir un levier puissant à son encontre.

Ne vous inquiétez pas, j’ai ce qu’il faut en poche mais effectivement pour une telle révélation, il me faudra compter sur autre chose que mon seul instinct. dis-je dans un premier temps en affichant un large sourire. Badenov a commis une erreur, et il en commettra d’autres. Il agira pour sa propre destruction. dis-je encore avant de me taire. La gamine et sa famille étaient déjà sous surveillance et sur écoute, Badenov ne s’y pointerait probablement pas avant un moment lorsqu’il apprendrait que la môme avait parlé, mais il finirait pas entrer en contact avec eux, d’une manière ou d’une autre et ça j’en étais sûr.

Si vous avez manqué une donnée cruciale, inutile de la partager avec vous. dis-je en souriant. Quelle donnée était cruciale avec lui ? Toutes en définitive car chaque détail pouvait me mener à ses basques. Quant à son lien avec la reine rouge, je pense qu’il s’agit de quelque chose de plus… poussé.

S’il était un simple dévot, un outil ou même un ennemi retourné, elle s’en serait déjà débarrassée. Je sens qu’un lien plus fort les unis sans pour autant savoir lequel. Peut-être en aurait-elle fait sa pomme de sang ? Quoi qu’il en soit s’il devient un outil inutilisable car neutralisé ou trop occupé à devoir fuir ses vieux ennemis, je suis curieux de voir le sort qu’elle lui réservera.


Ignorer le véritable lien qu’il y avait entre Badenov et sa maîtresse était une chose, pour autant cela ne signifiait pas que je comptais rester dans l’ignorance encore longtemps. J’allais devoir enquêter, trouver quelqu’un qui pourrait me renseigner. Et la personne à qui je pensais travaillait au sein de la Brigade. Cora Mc Lensfield. En tant qu’ancienne pomme de la reine vampire elle saurait à coup sûr ce qu’il en était véritablement du lien entre son ancienne maîtresse et son humain. Et s’il fallait que je la bouscule pour qu’elle me livre ces infos, je n’aurais aucun scrupule à le faire.


Hrp:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Lun 21 Avr - 18:25

[HJ] Bon désolé, c'est archi-nul... Si tu veux on peut commencer à voir comment clotûrer cette affaire ^^

Je disposais tout de même d'un bel avantage par rapport à d'autres, comme Torben. C'était que je n'avais jamais laissé aucune trace. Jamais fait aucune vague. Si l'homme en face de moi décidait de mener sa petite enquête sur ma personne, quels que soient ses moyens, il ne trouverait strictement rien. Je suis une espionne au départ, on m'a conçue pour me fondre dans la foule et passer inaperçue. Ce que je faisais à la perfection. Aucun contact avec les autorités locales, rien. Seul le gouvernement américain détenait des informations sur moi et il me croyait morte. Et depuis que j'étais au service de Sa Majesté, mes actions étaient passées totalement inaperçues, la plus part étant effectués avec Torben, mises sur le compte de La Mort. De plus, j'avais utilisé tant d'identités durant ma courte vie qu'il est impossible de remonter ma trace. Le nom d'Erin Danvers, pris au lendemain de mon entrée à la CIA pour marquer ainsi une coupure définitive avec ma jeunesse, n'avait été utilisé que dans mes rapports avec mes deux employeurs. Je pouvais donc me permettre de prendre tous les risques que je prenais actuellement sans prendre celui d'être reconnue. Je n'ai jamais été connue. Mais cela n'excusait pas l'imprudence. Je restais sûre de moi mais sur mes gardes, concentrée et prête à réagir. Profesionelle, en somme.

« Mais si, comme vous le pensez, je le retrouve et je lui parle de vous, il sera plutôt enjoint à la prudence. »

Le type avait vraiment l'air sûr de lui quand il m'affirmait que Torben comettrait d'autres erreurs. Bien sûr, personne n'est parfait et moi la première, ma dernière mission pour la CIA m'avait bien montré que je pouvais être démasquée. Mais quelqu'un de prévenu du danger qui le guette, surtout quelqu'un qui dispose des capacités de Torben, peut éviter beaucoup de faux pas. L'homme m'intriguait et ainsi me poussait toujours un peu plus à la méfiance. Il fallait y aller avec des pincettes.

Je l'écoutais attentivement divaguer sur le lien qu'entretenait l'ancien HCV avec la Reine. IL se doutait qu'il était plus qu'une simple arme, mais heureusement il était encore loin du compte. Ou du moins il ne le montrait pas. Moi même je n'osais imaginer ce que signifiait véritablement ce lien. Il avait l'air fort, et chaque jour de plus en plus, j'avais compris que leurs vies étaient liés, c'était d'ailleurs pour cela que j'étais devenue l'ombre de Torben. Il était plus qu'une pomme de sang, beaucoup plus.

« Il serait possible, en effet qu'elle en ait fait sa Pomme de Sang. Mais on en revient toujours à avoir des preuves suffisantes pour que votre révélation soit crédible. »

Je commençais à tourner en rond. J'avais eu beaucoup d'infos, les informations nécessaires pour informer Torben de la situation et du danger nouveau qui pesait sur lui. Peut être me tendrait-il une nouvelle perche qui me permettrait d'apprendre quelque chose d'autre, sinon je pense qu'il serait temps de contacter l'intéressé.


_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Mar 22 Avr - 17:06

Hrp :
Spoiler:
 

Plus nous discutions et moins je voulais lui en donner. Elle pouvait bien être réellement à sa recherche, elle posait trop de questions à mon goût. Soit elle était dans la merde et cherchait à se rapprocher de lui pour « ses employeurs », soit au contraire elle désirait se rencarder à propos de mes connaissances pour permettre à Badenov de se prémunir contre moi. Quelles qu’étaient ses véritables raisons je ne pouvais ni ne voulais lui faire confiance sans en savoir davantage à son sujet.

Effectivement il devra se montrer plus prudent pour autant le connaissant il n’ira pas se cacher. Me tuer ne lui apparaitra pas comme étant la meilleure solution, aussi il essayera de me neutraliser autrement. lui dis-je, ayant parfaitement conscience des risques que j’encourais en provoquant Badenov par mon discours. Je veux juste qu’il sache que je suis à ses trousses, cela le fera réagir d’une manière ou d’une autre.

J’aurais pu lui en dire davantage à ce sujet mais je ne voulais pas lui donner plus. En apprenant que j’étais sur ses traces Badenov serait obligé de modifier sa manière de faire. Soit il passait outre et continuait à agir comme maintenant et je pourrais remonter jusqu’à lui, soit il décidait d’adapter ses méthodes voire d’essayer de me neutraliser et donc d’agir, ce qui augmentait les risques pour lui et les chances pour moi de l’atteindre.

La révélation sera crédible, inutile d’en débattre, vous n’aurez qu’à suivre les infos. dis-je en éludant sa question. Je ne voulais pas prendre le risque de trop en dévoiler au sujet de ces preuves en question. Badenov était un gibier trop précieux pour qu’il ne m’échappe à cause d’une erreur de débutant.

Je pense que nous en avons terminé pour le moment, vous et moi ne souhaitons clairement pas divulguer trop de données sensibles à nos yeux respectifs aussi il vaut mieux nous séparer maintenant. lui dis-je d’un ton plutôt cordial compte tenu de la situation.

Il me fallait mettre fin à cette rencontre fortuite et me remettre sur les traces de Badenov. Je savais sur qui compter pour pouvoir mener cette traque à son terme. Pour ce faire il me fallait de quelqu’un en qui je pouvais avoir confiance, notamment en termes d’intégrité. Les vampires pouvaient s’attacher les services de n’importe quel humain moyens, même contre sa volonté, mais « elle » me semblait hors d’atteintes de leurs capacités.


Hrp:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   Jeu 24 Avr - 14:02

J'étais arrivée au bout, il me semblait que je n'avais plus rien à tirer de lui dans l'immédiat. Il m'en avait déjà appris pas mal, j'en savais assez pour mettre Torben au fait de la situation. Pour autant de mon côté il me restait bien des choses à faire, peut être restait t-il des choses à déduire des paroles prononcées ce soir. Et il me fallait bien sûr chercher qui était cet homme, sa tête, décidément, ne m'était pas inconnue. Si nous étions tombés sur un personnage protégé par le gouvernement, nous étions vraiment dans une situation critique. Il allait falloir nous adapter et surtout, redoubler de prudence. D'ailleurs l'homme semblait essayer d'anticiper les réactions de Torben, me confia que ce dernier ne pourrait envisager de le tuer. Il se pourrait bien, qu'en effet, j'ai vu ce type dans les médias... A confirmer.

Il n'avait rien à ajouter à ce qu'il me dit, ainsi je me tus, le fixant simplement en imprimant son visage dans ma mémoire. Il m'annonça qu'il comptait mettre fin à notre entrevue. Sa manière très polie et « officielle » d'annoncer tout cela me fit sourire intérieurement. Evidement, comme il venait de le souligner, aucun d'entre nous ne souhaitait divulger plus de données que ce qui avait déjà été dit. J'acquiessais.

« Bien. Vous sortez par la droite, je sors par la gauche. A une prochaine fois, peut être... »

Terminais-je d'un air mystérieux. Plutôt satisfaite. J'avais réussi à rester neutre, le plus neutre possible et je n'avais laisser trainer aucun indice notable quand à mon identité à moi. Je me détournais tout en restant sur mes gardes, mais il fallait bien que je lui montre qu'il ne courrait aucun risque. Si j'avais voulu l'attaquer, je l'aurais déjà fait. Quand à lui, il avait vidé son chargeur, ne pouvant donc m'atteindre qu'avec son poignard. Je sortis du bureau, par la gauche comme je venais de le lui indiquer. Je fis encore quelques pas, m'arrêtant à un endroit qui m'offrait un point de vue idéal sur le dehors de la House of Vampires. Je le vis s'éloigner et attendais d'être totalement seule pour retourner dans le bureau, déplacer légèrement le corps de manière à ce que sa présence soit moins évidente puis sortis à mon tour. Tout en marchant, je tirais mon téléphone et envoyais un message à Torben. Il me restait encore beaucoup de choses à faire, de données à vérifier et une identité à confirmer -ou à infirmer. Sans plus attendre, je pris donc le chemin de l'appartement que je possédais en centre-ville sous un tierse nom.

L'ombre s'évanouit dans l'obscurité. La nuit ne faisait que commencer...

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un loup peut en cacher un autre [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un train peut en cacher un autre
» Une menace peut en cacher une autre
» Une voiture peut en cacher une autre (rp privé Ayou)[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: House Of Vampires
-
Sauter vers: