AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Lun 4 Jan - 20:10

Un loup ne mange pas un loup

avatar1 avatar2

Lyra est invitée, une de ses anciennes camarades de l'université se marie, avec un autre de ses camarades, qu'elle lui avait présenté. C'est étrange, en même temps plaisant, de savoir que l'on a réuni deux personnes et qu'ils ont l'intention de passer le reste de leur vie ensemble, de fonder une famille. L'invitation à l'enterrement de jeune fille était inattendue, Lyra n'avait pas coupé les ponts avec tout le monde, lorsqu'elle avait été transformée, elle n'avait pas non plus entretenu les affinités.

C'était avec beaucoup d'étonnements, donc, qu'elle avait reçu cette invitation, qu'elle n'avait su se résoudre à refuser. Après tout, Lyra est une grande romantique dans l'âme à défaut de vivre le grand amour, mais elle n'est pas de ceux qui souffrent à la vue d'un couple non plus. D'autant, qu'elle n'aura pas à croiser le fiancé ce soir, uniquement des femmes.

Hystériques, ivres et ingérables. Si elle avait su qu'elles n'auraient aucune retenue, elle y aurait réfléchi à deux fois avant d'accepter. Quelques verres dans le nez et les voilà de retour à l'adolescence, une époque qu'elle-même n'avait pu vivre à cause de son hospitalisation et pour être franche, elle les trouve extrêmement énervantes à glousser à tout va. Lyra n'est, d'ordinaire, pas rabat-joie, plutôt fêtarde, mais ces nanas-là sont de vrais pestes.

Heureusement, la pleine lune est pour deux semaines, Lyra peut plus facilement se contrôler en leur compagnie. C'est uniquement pour n'attirer aucun ennui à Hayden et Isadora qu'elle fait preuve d'autan de retenue. Les femmes pénètrent dans un nouveau bar et se précipitent déjà vers le comptoir afin de passer commande, légèrement en retrait, Lyra les suit et observe dépiter la façon dont elles acculent la jeune fille derrière le comptoir. ''Fais-moi ci, fais-moi ça...'' Telle des princesses à qui on ne refuse rien.

La louve patiente, qu'elle se trouvent une table, pour s'approcher de la jeune fille qui prépare les commandes. « Bonsoir...Si tu peux y aller doucement sur l'alcool, elles n'y verront... » Elle se stoppe. Elle vient de percevoir quelque chose qui n'a rien d'humain et fixe la jeune fille. Elle n'est pas humaine, c'est certain. ''Loup'' lui murmure son instinct. Mais elle ne la reconnaît pas, il ne s'agit pas d'une louve de la meute.

Une solitaire ? Elle semble si jeune, de l'âge d'Alexis et Savannah, comment a-t-elle pu survivre à la transformation si jeune ? Elle n'est pas la seule, Louis est encore plus jeune, mais ça ne cesse d'étonner Lyra, qui a elle-même subit la souffrance de la première transformation. Assurément, une solitaire et elle se remémore sa conversation avec Roxane et la demande de cette dernière. « Bonsoir ! » Redit-elle, cette fois avec un sourire sincère et bienveillant.

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Sam 9 Jan - 14:54

Le week end. Tous les jours, je l'attendais avec une impatience sans borne, ce moment où je ne serais pas assise le cul sur une chaise, devant un prof qui ne connaissait rien à la vie, la vraie, celle où vous n'avez plus rien et plus personne, où vous êtes livrés à vous même. Oh, ça m'intéresserait sûrement, en soi, d'apprendre tous ces trucs, mais c'est juste que j'estimais qu'actuellement, il y avait plus important en ce monde. Et surtout, que ces profs étaient ennuyeux à mourir. Vraiment. J'essayais d'écouter, sincèrement, mais mes yeux se fermaient d'eux même, mon corps basculait de lui même contre le mur et mes pensées partaient d'elle même à des kilomètres sans que j'ai le temps de m'en rendre compte. Les profs, eux, le voyaient très bien. Mais qu'est-ce qu'ils pouvaient me faire, concrètement ? Me coller ? Moi je m'en fichais, du moment que j'avais à manger, un toit, une sécurité. Alors ouais, vivement le week end. Vivement que je me pose, que je réfléchisse un peu, parce que j'avais pas vraiment eu le temps de le faire, interrompue par les remarques de mes profs ou tout simplement les sonneries d'intercours. J'avais passé mon samedi à me défouler toute seule, en plein jour, en pleine nature, alors que d'habitude, j'y allais toujours la nuit. J'étais rentrée tôt quand même, pour pas trop inquiéter Jack, que je devais aider ce soir. Il allait mieux quand même, bien mieux de jour en jour. C'était déjà ça. Au moins un petit point positif dans ce petit trou infernal. Le lycée, moi, Darren, qui revenait parfois hanter mon esprit, alors que je savais très bien qu'il ne pouvait être autrement que mort. Je pensais que je finirai par l'oublier, ça ne pouvait être après tout rien d'autre qu'un petit amour de lycée qui n'avait d'ailleurs jamais été concrétisé, et pas partagé non plus, enfin je pensais pas. Mais non, ça restait. Et au final, c'était peut être plus simple de penser à lui, parce que y'avait pas grand chose à dire d'autre que des regrets. Que le reste. Alexis. Le jour où j'étais allée chez Sav, mais où j'étais tombée sur sa mère. Et sa mère était une louve. Et toute la compagnie. J'avais toujours son numéro, je le regardais toujours, sans oser l'appeler, sans oser le jeter non plus.

Je restais un peu dans ma chambre, en haut, après être rentrée. Ce soir, j'allais devoir l'aider au bar, y'allait avoir du monde, du bruit, des ivrognes, même si je restais bien sagement derrière le comptoir. Ca allait me fatiguer, mais je me devais bien de l'aider, alors qu'il se remettait encore de ses blessures. Moi, ça allait. C'est là qu'on voit que les loups récupèrent vachement mieux qu'un humain lambda, même si certes, moi, personne ne m'avait mise k.o. Je restais allongée sur mon lit, la musique à fond, un truc doux pour essayer de me détendre. Je fixais le plafond, je tentais d'avoir une respiration calme, posée. De penser à rien. Putain, quel paradoxe, quand même. Penser à rien. Alors j'essaye de penser au mot « rien » en lui même, aux quatre petites lettres, mais c'est tellement chiant que les autres pensées reviennent à grand renforts. Je soupire, me lève, fais les cent pas. Prend le téléphone, le repose. Essaye de lire un bout du cours de littérature, me ravise presque aussitôt. Je descends, passe me chercher un truc à manger et descends dans la salle principale, où Jack lave un ou deux verres, alors que quelques clients débarquent déjà. Je mange discrètement, derrière le bar, avalant tout en deux bouchées, avec la sensation d'avoi rle ventre encore plus vide qu'avant.

Je reste assise dans mon coin un bon petit moment, avant que le bar se remplisse un peu plus, et que je me lève pour aider Jack. Tout en remarquant qu'il allait tellement mieux qu'il se passerait sûrement de moi, mais bon... Comme de toute façon, végéter ça me gonfler, dormir c'était un peu comme un rêve en mieux, j'avais plus qu'à continuer à remplir des verres. En me disant que j'aimerai bien me bourrer la gueule moi aussi, voir ce que ça fait... Ca serait sûrement pas beau à voir, mais passons. Je lève les yeux, alors que la porte s'ouvre violemment, et qu'un groupe de filles rentrent et qu'elle se referme tout aussi brutalement derrière elles. C'est presque si elles se ruent au bar, encore plus hystériques que des fans du dernier beau gosse du cinéma devant leur idole. Je me mords les lèvres, me demandant si elles sont déjà ivre ou pas, et si elles le sont pas, combien de gouttes d'alcool il faudrait encore pour que ce soit le cas. Pas beaucoup, sûrement. L'une d'elles reste en retrait, mais s'approche finalement et commence à me parler, avant de s'interrompre et de me fixer. Je hausse les sourcils, détournant mon attention des autres. Me mords la lèvre. Ca sent le loup. C'est clair, net. Et merde... Ca doit sûrement venir d'elle, vu comme elle me fixe, elle doit me sentir. Je respire un bon coup, tente de me détendre et de repartir vers les autres qui me demandent déjà une tournée pour elles toutes. Mais pas le temps de leur répondre, parce que j'entends un « bonjour », et reviens vite à l'autre. A la louve, alors, si je déduis bien. J'esquisse un sourire. Un peu timide, un peu méfiant. Comme toujours. Décidément, ces temps ci, je suis un vrai aimant à loups.

« Bonsoir »

Je prends tout de même quelques verres propres derrière moi, avant de me retourner vers la jeune femme. Quelques années dep lus que moi, mais pas beaucoup.

« Et vous, je vous sers quoi ? »

je jette un coup d'oeil à Jack, des fois qu'il soit dispo pour s'occuper des autres folles... Mais me mords la lèvre lorsque mon regard revient sur la jeune femme, parce que je crois sentir une autre odeur, qui me dit aussi quelque chose.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Jeu 4 Fév - 15:14

Un loup ne mange pas un loup

avatar1 avatar2

Quelles étaient les probabilités qu'elle tombe sur une louve, pendant un enterrement de jeune fille catastrophique ? Une adolescente, si jeune...Dans un bar, est-ce bien légal par ailleurs de faire travailler une adolescente derrière le bar ? Qu'importe, elle n'est pas un flic.

« Si tu l'envoies lui, elles n'en feront qu'une bouchée. Elles ont décidé d'être pénibles, crois-moi, je les suis depuis 2 heures. » Et ce n'est pas fini, il va bien falloir les ramener ses pestes et Lyra préfère jouer le chauffeur de taxi plutôt que de les laisser prendre le volant. Hors de questions qu'elles aient ou soient responsables d'un accident. Il y en a déjà suffisamment et Lyra en aurait gros sur la conscience si elle les laissait faire.

« Un cocktail sans alcool s'il te plaît, je suis le Sam. Puis l'alcool n'a pas beaucoup d'effet sur moi de toute façon. » Manière détournée de dire qu'elles sont semblables, que les lycans éliminent l'alcool de leur métabolisme plus rapidement que les humains, difficile d'être ivre dans ces conditions. Autant dépenser son argent dans une boisson qui l'hydratera, plutôt que l'inverse. La jeune fille ne semble pas des plus avenante envers Lyra, c'est à peine si elle ose croiser son regard.

Fuyante. Elle sait ce qu'elles sont et n'est pas à l'aise en sa présence. Il ne tient qu'à Lyra de la rassurer. L'adolescente lui rappel Sélène, la sœur de John, ça lui avait pris du temps pour pouvoir l'approcher, mais elle y était parvenue à force de persévérance et de patience.

Lyra jette un coup d’œil vers l'autre homme derrière le bar. Difficile d'en être certaine avec toutes ces odeurs, mais elle parierait qu'il est humain. « C'est ton père ? » S'enquit-elle de but en blanc. Elle reporte son attention sur l'adolescente, et remarque très peu de traits communs entre eux. Observatrice, elle doit l'être dans son métier, tout comme elle a étudier la psychologie, elle observe donc le moindre signe de mensonge dans la réponse de la jeune fille.

Lyra n'est pas là pour recruter, c'est le boulot de Roxane, mais elle peut récolter des informations et minimiser les risques que l'exécutrice soit en danger. « Tu sais ce que je suis, je ne te veux aucun mal. » Murmure-t-elle, un humain ne l'entendrait pas, mais la jeune louve c'est certain et c'est le but. La jeune fille pourrait se sentir acculer et Lyra ne veut pas paraître agressive ou invasive.

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Mer 10 Fév - 13:03

Une... Une louve. Ici, là, dans le bar, devant moi. Qu'est-ce qu'il se passe ? Depuis quelques semaines, j'ai l'impression d'être un véritable aimant à lupins. Alors que jusque là, j'avais réussi à me tenir à l'écart, je croisais de plus en plus la route de mes semblables, et ils ne semblaient guère disposés à m'ignorer. Pourquoi ? Elle pouvait pas juste passer commande, me laisser la servir et me laisser repartir en haut, m'enfermer dans ma chambre ? Parce que oui, là, c'était ce que j'avais envie de faire. Je me sentais généralement pas super à l'aise de toute façon, dans le bar. Trop d'odeurs, trop d'effluves de toute parts, qui brouillaient mes sens, mon esprit, tout, et je me perdais. Je sentais plein de trucs différents venir de partout, et ça me perturbait. Des odeurs humains, des fois lupines, des fois vampires, de l'alcool, du tabac froid, de tout... Et là en plus, l'odeur lupine est juste devant moi. Je hausse les épaules.

« Oh, vous inquiétez pas, il sait gérer les clients pénibles. »

Mieux que moi, ça c'est sûr. Fallait pas oublier le passé de Jack... Et c'était lui qui nous défendait, face aux mafieux. Alors franchement, trois jeunes filles un peu hystériques et saoules, ça devrait pas lui poser de problème. Quoi qu'il en soit, c'est moi qui les sert, pour le moment, le plus rapidement que je peux pour ne pas trop attirer leur attention sur moi et m'attirer des ennuis. J'acquiesce.

« Ca marche. Deux minutes. »

Je relève pas son allusion à l'effet de l'alcool sur les loups. Si elle compte me taper la discute sur notre nature, ça va vite m'énerver. Sauf que, paradoxalement, je serais trop polie pour la planter là et remonter dans ma chambre, encore plus alors qu'elle vient de me passer commande. Je retourne vers le fond du bar pour lui servir son cocktail, et souffle à Jack en passant qu'il y a trois nanas un peu éméchés, mais que la quatrième a la force qu'il faut pour les gérer si ça dégénère. La force qu'il faut... Elle a l'air toute aussi frêle que moi, mais bon, je sais ce qui se cache là dessous.

Je reviens rapidement vers la jeune femme, et pose sa boisson devant elle avec un sourire poli et timide. Maintenant, tu veux bien boire et me laisser faire autre chose... Non. Qu'est-ce qu'elle veut ? La Lupa l'a envoyé pour m'approcher, peut être ? Ou alors la mafia ? Ils ont des loups dans leurs rangs, j'en ai tué un l'autre jour. Même si elle pas la tête de l'emploi... Je me méfie des apparences. Et je deviens parano, peut être aussi, parce que je m'imagine de suite des histoires rocambolesques qui me donnent envie de prendre mes jambes à mon cou. Et cette odeur... J'acquiesce, à sa question.

« Oui... C'est mon père. Il est tout seul pour tenir le bar et il a un peu de mal quand il y a autant de monde, alors je lui donne un coup de main. »

Espérons qu'elle ne sent pas les mensonges, comme Isadora... Sinon, j'étais mal. Enfin, c'était pas tellement un mensonge nonp lus ; Jack était mon père. Pas mon père biologique, mais mon père de cœur, et mon père officiellement. Sans lui, j'aurais pas de toit, rien, je serais même pas en vie. Alors oui, c'est mon père. Point. Alors que mon regard commence à quitter la jeune femme, son murmure me fait soudain revenir à elle.

« Je sais ce que vous êtes. Mais qu'est-ce que vous voulez, alors ? »

Je croise les bras devant elle, sur le bar. Et là, l'odeur... Elle me revient. Il y a celle du Loup. Et il y en a une autre, proche de l'humain, l'humain dans la ruelle... J'ai presque envie de monter en haut chercher le flingue et lui demander des comptes.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Sam 13 Fév - 12:56

Un loup ne mange pas un loup

avatar1 avatar2

Qu'est-ce que ça fait d'être seul ? Lyra n'a jamais rencontré ce problème puisqu'elle n'a jamais quitté la meute depuis qu'on lui a imposé la transformation. Dans le cas contraire, elle aurait eu peur probablement. Devenir loup, c'est tellement de choses qui changent, physiquement et psychologiquement. Ce doit être terrifiant de se retrouver seul dans un nouveau monde.

Plus d'un en a perdu la tête, ce n'est pas sans raison que les exécuteurs sont là. Pour les avoir à l’œil et les tuer s'ils dépassent les bornes. La jeune fille ne semble pas de ce bord-là, elle est tranquille à défaut d'être à l'aise vis-à-vis de Lyra. Son comportement le dit, elle ne veut pas d'ennui, ni être ennuyée.

Qu'est-ce que veut Lyra ? Beaucoup de choses, mais la question se réfère bien évidemment sur l'attention qu'elle porte à la jeune fille. Est-ce la solitude qui les rend aussi méfiants ? Comment peut-on préférer la solitude plutôt que la sécurité d'une meute ? Ça dépasse Lyra qui ne s'imagine pas vivre autrement qu'au sein de la meute.

« M'assurer que tout aille bien pour toi. » Meute ou non, c'est un loup et entre comparses, on se sert les coudes. Une notion que beaucoup n'ont pas en tête. S'il veut rester seul qu'il aille se faire cuire un œuf, belle mentalité...Ils ne réfléchissent pas au pourquoi du comment. Un flic ne laisserait pas un homme suicidaire sauté du toit, parce que c'est son devoir de protéger, mais on ne fait pas ce métier si l'on n'a pas de base l'envie d'aider autrui.

L'entraide est une notion qui commence à disparaître. Aujourd'hui, c'est plutôt sauvé sa peau et laisser l'autre crever. Lyra préférerait mourir en héro, plutôt que vivre en lâche. Et en même temps, elle regarderait un nocturne crever sans bouger le petit doigt. Un vampire, comme un criminel humain. Sauf son frère, mais lui c'est une autre histoire, ils partagent le même sang, elle serait bien en peine de faire couler le sien.

« Je ne souhaite pas t'embêter, demande moi de te laisser tranquille et je rejoindrai les harpies là-bas. » On n'entend presque qu'elles depuis qu'elles sont arrivés, à leur table elles discutent, ou plutôt elles braillent leur conversation à qui veut l'entendre. « Ou si tu as un tant soit peu de pitié pour mes pauvres oreilles, nous pourrions discuter. » Propose-t-elle gentiment avec un sourire contrit. « Si ton père n'y voit aucun inconvénient. »

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Jeu 18 Fév - 18:51

Elle a l'air jeune. Souriante. Avenante, chaleureuse, gentille, tout ce que vous voudrez. C'est une louve... Nous ne sommes pas tous des monstres, non. Je ne me considère pas comme tel, ou du moins, j'essaye de ne pas l'être. Et pourtant, je le sens en moi, cet animal, cet animal brutal, pulsionnel, qui aime le sang et la chair à vif. Ce prédateur. Ce n'est pas moi... Ca n'a jamais été moi. J'ai pu être lâche, oui, et je ne le serais plus jamais, mais pas monstrueuse. Elle... Je n'en sais rien. On ne peut pas savoir. On voit un beau visage, on ne sait pas ce qui se cache au fond. On voit la partie humaine, pas la partie bestiale. Je ne sens pas sa louve agressive, pourtant, mais je suis méfiante. Par nature. Parce que j'ai trop vécu, trop subi pour ne pas l'être. Et je n'ai même pas vingt ans... Pourtant, je sens déjà que ces plaies que je porte en moi ne se refermeront jamais et me hanteront toute ma vie. Tous des monstres. Les loups qui ont déchiqueté mes parents, envoyé mes frères à la mort, failli m'y envoyer aussi. Les humains. Avec leurs armes, leurs balles. Ma survie ne s'est jamais jouée qu'à un fil... Jack aurait pu me tuer, il m'a sauvé. Les autres, ceux avec qui il était censé combattre, ont tué mes frères. Des loups perdus, comme moi, qui refusaient de s'abandonner au monstre qu'on leur avait imposé. Je ne sais pas. Je ne sais plus, aujourd'hui. Je ne comprends plus. J'avais lu des choses horribles sur une femme qui s'est montrée tellement tendre avec moi... Peut être aurais-je besoin de la compagnie d'autres loups. Mais pas des monstres. Je ne veux pas. Nous en sommes tous, quelque part, au fond de nous.

Je hausse les sourcils, alors qu'elle me dit vouloir s'assurer que tout aille bien pour moi. Je me mords la lèvre, ne répond rien. Qu'est-ce qu'ils ont tous, avec ça ? Ils me connaissent pas. Je les connais pas. J'ai une famille, j'ai Jack. Pourquoi est-ce que mon sort leur importerait ? Hein, c'est beau la meute. On tue les parents, on transforme les gamins, on les laisse crever sur le bord de la route comme des pauvres loques et on revient les voir des années plus tard en leur tendant les bras. Je comprends toujours pas. Je préfère pas lui répondre, pas là, devant tout le monde. Et puis je ne la connais pas. A la limite, Isadora, c'était la maman de Savannah... Mais elle, je ne connais même pas son nom. Je sais pas d'où elle sort. Et si c'était la Lupa qui l'envoyait, pour voir comment ça se passait ? Elle m'avait dit qu'elle voulait voir Jack. Non. Elle me le dirait. Elle pouvait pas être venue là exprès pour moi. Alors pourquoi elle cherchait à discuter avec moi ? Je me fais des films super rapidement, je sais, mais... J'ai de quoi imaginer pas mal de situations. Je sais ce qui est possible. Je sais de quoi les gens sont capables ; humains, loups garous, vampires, peu importe.

Je me mords une nouvelle fois la lèvre, alors qu'elle me propose d'aller discuter. Qu'est-ce que je dois dire ? J'ai envie de l'envoyer bouler, oui. J'ai pas confiance. Comment je pourrais avoir confiance ? C'est une louve que je ne connais pas. Elle a son odeur, aussi, ou une odeur qui lui ressemble. Au tueur. Ou alors, sa venue avait un rapport avec lui... ? Non, ça ça serait trop gros. Puis, qu'est-ce qu'il avait eu l'air de s'en foutre, que je sois une louve ou pas, que je le tue ou pas... Enfin, cette rencontre avait été tellement étrange que je pouvais m'attendre à tout. Je regarde autour de nous, un instant. Puis pousse un soupir.

« Bon... OK. C'est bien parce que j'ai pitié de nos pauvres oreilles à toutes les deux... On peut sortir, si vous voulez, on sera plus tranquille. »

On sort, discrètement, après avoir glissé un mot à Jack, comme quoi j'avais besoin de prendre l'air. Il avait l'habitude que j'étouffe, de toute façon... Avec toutes ces odeurs, tous ces bruits, ça me mettait rapidement la migraine. Je me retourne vers la jeune femme, une fois dehors.

« En quoi ça vous importe, que ça aille bien pour moi ou pas ? Je suis une inconnue pour vous. Vous savez pas d'où je viens, vous ne connaissez pas mon nom, rien. Et moi non plus. Alors pourquoi j'aurais une quelconque importance, pour vous ? »

Et puis merde, oui, elle sentait bien une odeur similaire à celle de l'autre. Je plisse le nez, un instant, alors que la sens encore mieux une fois dehors.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Lun 22 Fév - 14:52

Un loup ne mange pas un loup

avatar1 avatar2

L'homme, le père de la jeune louve, tourne son regard sur Lyra tandis qu'elles se dirigent vers la sortie. Intrusif, c'est le mot, pas menaçant, mais elle pressent qu'il pourrait l'être. L'homme possède le genre de regard qu'elle croise beaucoup trop souvent ces derniers temps. Tueur, lui souffle son instinct. Durant les années sanglantes, ils sont nombreux à avoir dû tuer pour ne pas être tués, mais cet homme a indéniablement l'expérience.

Peut-être se montre-t-il simplement extrêmement protecteur envers l'adolescente, mais le mystère reste entier pour Lyra. Quoi qu'il en soit, elle ne fait que lui retourner une force tranquille, avant de rejoindre l'adolescente à l'extérieur. Qui ne manque pas de lui faire part de son scepticisme quant à son intérêt. Elle est sur la défensive.

« Tu ne sais pas non plus d'où je viens, qui je suis, comme tu le dit on ne se connaît pas, alors pour quelle raison je ne pourrais pas m'intéresser à toi ? » Lui rétorque-t-elle calmement. Tout le monde a l'air de penser qu'une personne doit avoir quelque chose à retirer pour se préoccuper d'autrui. La méfiance rend paranoïaque, ou bien est-ce les épreuves traversées. La jeune fille n'a pas totalement tort dans un sens, elles auraient été humaines, Lyra ne se serait pas attardée sur elle. Ou d'avantage sur le père.

« Je suis Lyra. » Elle observe les alentours, écoute les pas qui s'éloignent et continue une fois assurée que personne ne les entende. « J'ai été mordu en 2011, j'étais prudente pourtant, mon amie n'a pas survécu, moi, ils m'ont ramené sur leur territoire. Je n'ai jamais souhaité être ce que je suis, mais j'estime tout de même qu'entre nous, on devrait se serrer les coudes, que l'on soit de la meute ou non. »

Qu'est-ce qui l'empêcherait de se soucier du bien-être d'un solitaire quand elle en croise un ? Ils n'ont pas tous été bannis, certains le sont par choix et c'est pas son job de la convaincre de rejoindre la meute, Lyra ne doit pas être le premier loup que la jeune fille rencontre, d'autre ont déjà dû essayer.

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Sam 27 Fév - 19:34

Qui c'était, cette fille ? Un loup, c'est tout ce que je savais d'elle. Qu'est-ce qu'elle voulait ? Question obscure à laquelle elle tentait de me donner une réponse sans vraiment arriver à me convaincre. Pourquoi je la croirai ? Pourquoi je lui ferais confiance ? Elle me donne rien que ne me le permette. Et elle sent l'odeur d'un tueur qui voulait faire de ma peau une jolie décoration pour son intérieur, alors, raison de plus. La vie m'a appris la méfiance. Même envers les autres loups. Surtout envers les autres loups. Parce que la plupart sont des monstres, comme ceux qui m'ont transformé. Parce que comme ça, une jeune femme jolie, souriante, avenante, on ne se méfie pas, alors que ce n'est qu'une bête qui se cache derrière. Ok, c'était mon cas aussi. C'était justement ça qui me faisait redoubler de méfiance ; je savais ce qu'elle pouvait être. Je tentais de garder ma part humaine, je n pouvais m'abandonner au monstre. Qui me disait que ce n'était pas son cas ? Non, décidément, tout m'incitait à la méfiance. J'échange un regard avec Jack en sortant ; il sait que je suis du genre tête brûlée, mais je me défends violemment si on m'attaque. Et il n'est pas loin. Les armes sont sous le bar, faudrait éviter, mais si on doit en venir là... J'espère aps. J'espère qu'elle me veut pas de mal. Ouais, c'est possible, mais ce n'est pas la seule possibilité.

Je lâche un éclat de rire. Ce qu'elle dit n'a pas de sens. Justement, si tu sais rien de quelqu'un, tu t'intéresses pas à lui ! Enfin je sais pas moi, on doit pas tous avoir la même manière de réfléchir. C'est pas comme avec Isadora ; elle c'était la mère de Sav, et elle m'avait tout de suite embarquée. J'avais parlé, j'avais été assez à l'aise pour le faire. Là je l'étais clairement pas, j'avais même aucune preuve qu'elle était réellement de la meute. Je ne suis pas le seul cabot d'écosse, non ? Elle peut très bien être envoyée par la mafia pour me retrouver. Ou par le tueur dont elle a une odeur proche. Ou peut être les deux, que ce type aussi fait partie de la mafia. Quoi qu'il avait plutôt l'air d'un alcoolique désoeuvré ancien tueur qu'autre chose... passons.

« Justement. Si vous ne me connaissez pas, pourquoi vous vous intéresseriez à moi ? Je ne vous connais pas, mais vous, vous vous intéressez justement à moi. Alors je dois en déduire quoi, que quelqu'un vous envoie me chercher ou récolter des infos sur moi ? Que quelqu'un vous a parlé de moi ? »

J'ai manqué de lui parler de la mafia direct, mais vaut mieux pas. Je ne veux pas lui mettre la puce à l'oreille sur quoi que ce soit qui concerne ma vie et mes petits secrets, et ceux de Jack.

« Leah. »

Répondis-je simplement. Rien ne l'empêchait de me mentir sur son nom ; j'étais prête à tout imaginer, de toute façon. Tout était possible dans le monde où on vivait aujourd'hui. J'écoute sa petite histoire. Simple, crédible, peut être vraie, peut être inventée de toutes pièces.

« J'ai une famille. Mon père veille sur moi, il me protège et je le protège aussi à ma façon. Pourquoi je devrais me serrer les coudes avec des monstres qui m'ont transformé, ont tué mes frères et m'ont laissé à moi même comme une grosse m*erde, hein ? »

Je pousse un soupir. T'aurais pas dû commencer à parler, Leah...

« J'ai déjà essayé de me serrer les coudes avec d'autres comme nous. On s'est fait débusquer une nuit, ils sont tous morts, je suis la seule à avoir réussi à fuir le massacre. »

Je me détourne légèrement, regardant la rue. Elle est vide. Sombre. Pas un bruit, pas un chat. Juste elle et moi.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   Lun 7 Mar - 17:44

La jeune fille se méfie toujours, ne comprend pas que Lyra puisse s'intéresser à elle sans une bonne raison et ne s'en cache pas. A vrai dire, elle n'est même pas censée l'approcher, alors lui parler...Elle déroge à ce qu'on lui a explicitement déconseillé de faire. Roxane ne serait pas ravie de l'apprendre, mais la louve semble si jeune, si mignonne, si innocente.

Par ailleurs, qu'elle aide Roxane ou non, Lyra aurait quand même cherché à connaître la jeune louve. C'est dans sa nature, même si l'adolescente ne semble pas avoir d’ennuis. Elle interviendrait dans n'importe quelle situation si un humain se faisait malmener, la même si c'est un loup ou un métamorphe.

« Personne ne m'a parlé de toi, sinon ce ne serait pas moi à cette place, tu peux me croire. C'est totalement par hasard que je suis tombé dans ton bar, ça n'aurait probablement jamais été le cas si je ne suivais pas ces femmes qui ont un coup de trop dans le nez. C'est si dur que ça d'envisager que je m'inquiète uniquement de ton bien-être ? »

Et Leah lui confie son histoire, le front de Lyra se plisse de sollicitude. Ils ont tué ses frères, ça doit être terrible de survivre à cela et d'une certaine façon, à un degré tout autre, Lyra sait ce que c'est. La guerre lui a enlevé sa sœur et son frère, certes, ils sont vivants, l'une de l'autre côté du continent, l'autre n'a plus rien du frère qu'elle a connu, mais elle l'a cru mort pendant des mois.

Elle se détourne légèrement pour observer les environs, comme si elle s'attendait qu'un ennemi surgisse à n'importe quel moment. La méfiance ne vient pas seul, généralement il y a de bonnes raisons pour que l'on vienne à se méfier de tout et tout le monde. Mais Lyra ne l'interrogera pas, quasi-certaine que la jeune fille ne lui répondrait pas de toute façon.

« Tu as été victime, parmi tant d'autres, de la guerre Leah. Les choses sont différentes maintenant, mais je comprends que tu sois si méfiante. Je n'ai aucune intention et surtout aucun intérêt à te préférer morte que vivante, sache le. »

La louve ne tue que si elle y est obligée, si sa propre vie est en danger. Tuer avant d'être tué. La vie est précieuse, la jeune femme ne tuerait même pas, si elle n'accordait pas autant de valeur à sa vie. La vie est une chienne, bâtarde, faite d'épreuve à surmonter. Autant dire qu'elle ne lâche pas l'affaire facilement, elle ne s'impose pas non plus.

« Je vais retourner auprès des fêtardes et faire comme si tu n'existes pas, si ça te soulage...Mais je reviendrais, ceci n'est pas à prendre comme une menace, commence à te faire à l'idée que certaines personnes n'ont pas de mauvaises idées derrière la tête. »

La patience est un des points forts de Lyra, elle est persévérante et parvient la plupart du temps à s'approcher des plus réfractaires, par de petites attentions quotidiennes. Probablement parce qu'elle évalue, tel une psychologue, la meilleure façon d'approcher à force de fréquenter ces personnes. Elle n'a peut-être pas l'occasion d'expérimenter ses études en tant que criminologue, mais il faut bien admettre que ses connaissances ne lui sont pas inutiles.

Elle ne s'attend pas à ce que la jeune fille la rappelle tandis qu'elle se détourne pour retourner à l'intérieur. Le père tourne toujours vers elle ce même regard intrusif, Lyra l'ignore et récupère son verre avant d'aller rejoindre le groupe d'hystérique.

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un loup ne mange pas un loup [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le loup et l'elfe |Abandonné]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» « Regarde, le loup et le cerf sont entrain de se bécoter ! »
» - la sous fiftre et le shérif [Livre 1 - Terminé]
» Entre chien et loup [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End
-
Sauter vers: