AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyMer 6 Juin - 22:58

    Rien de mieux qu'une petite visite au musée quand il fait beau dehors ! Oui, je sais dit, comme cela, ce n'est pas très logique mais au moins nous y sommes plus tranquille, les gens sont dehors et pas à l'intérieur des bâtiments. Pour accentuer le tout, il vous suffit de vous rendre au musée en session nocturne. Oui, c'est rare mais parfois le musée est ouvert en début de soirée comme se fut le cas ce soir là. Pourquoi aujourd'hui ? Je ne saurais vous le dire, je ne gère point le musée mais c'était une opportunité que je n'ai pas pu délaisser. Pourtant dans ce musée, il n'y a rien de spécifique, mais je ne sais pas, j'avais envie de venir y faire un tour, seule s'il vous plait. De toute façon Alaina n'était sans doute pas disponible, à cette heure-ci elle doit être encore en train de servir des clients dans son bar. Il n'était pas si tard mais la nuit était déjà tombé, comme un signe que cette journée touchait déjà à sa fin sans vraiment être finie. Je restais figée quelques minutes devant la plaque de présentation. Je lisais les quelques informations qui vantaient le musée. Apparemment, il y a 6 millions de personnes qui viennent par ici durant l'année, un bon chiffre à mon avis. Il est ouvert depuis 1901, soit déjà 109 années de bons et loyaux service ce qui est quelques choses d'assez impressionnant. Ceux qui on posé les fondations ne doivent plus avoir mal aux dents à l'heure actuelle, c'est une évidence, puisque cela leur ferrait pratiquement 130 ans pour les plus jeunes, autrement dit, personne ne peut être aussi vieux que ça. Il est aussi précisé qu'une importante rénovation a eu lieu entre 2003 & 2006. Est ce que j'étais déjà venu avant cela ? Je ne me souviens plus, je ne sais plus si j'étais venu ici pendant mon enfance, un souvenir sans doute non mémorable pour ma jeune mémoire de l'époque, et puis si cela à changer, je ne risque pas de m'en souvenir. Il y a en tout cas de nombreuses collections au sein du musée, des peintures, des sculptures et tout un tas de choses. Je verrais bien cela en temps voulu.

    Il n'y avait presque personne pour cette séance nocturne, pourtant l'éclairage sur certaines oeuvres donnait une perspective différente de la lumière naturelle. Il faut dire qu'il y a quand même pas mal de fenêtres mais le bâtiment étant vieux, qu'elles ne sont pas aussi grandes que ce qu'elles pourraient être. Je voguais à travers les allés quand j'ai enfin croisé une personne qui s'était arrêtée devant l'une des célèbres peintures de Salvador Dali : "Christ de Saint Jean de la Croix" datant de 1951 selon la légende. Je ne connaissais pas cette peinture mais elle était assez bizarre, en même temps c'était Dali, donc ce n'était guère étonnant.

    " Vous aussi, vous aimez visiter les musées la nuit ? "

    La jeune femme était rousse, elle était sublime. Sans doute était-elle à peine plus âgée que moi. En tout cas, elle était l'une des rares à être ici à cette heure là, en ce début de nuit. La fermeture du musée n'aurait pas lieu avant une bonne demi-heure donc peut être que je pourrais faire la visite avec elle, ce serait marrant en tout cas. Et puis peut être qu'elle était une pro du musée et qu'elle y passait ces journées, allez savoir.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyJeu 7 Juin - 16:29

L'air frais du musée était revigorant. La plupart des visiteurs, qu'ils soient touristes, étudiants ou artistes prétentieux, avaient quitter les lieux avant le couché du soleil.
La Shérif d'Edimbourg, grande amatrice d'art, aimait particulièrement le musée de Glasgow. Elle y faisait un saut dès qu'elle en avait l'occasion. Elle prenait plaisir à se perdre au sein de cet immense temple dédier aux artistes d'en temps. Elle se pensait seule à savoir apprécier l'art en lui même. Son égocentrisme la poussait jusqu'à se penser l'égale des chefs d'œuvres exposés. Après tout, la plupart d'entre elles étaient plus jeunes et certainement moins belles qu'elle.
L'absolu silence qui régnait sur les lieux fut rompu par le bruit des talons des escarpins d'Evey frappants le sol marbré du hall tandis qu'elle hésitait quant à la direction à prendre. Elle décida finalement de se diriger vers l'aile ouest où étaient disposées les œuvres de la seconde moitié du vingtième siècle.
Bien qu'elle connaissait par cœur l'exposition des œuvres son regard fut comme toujours attiré par l'œuvre de Dali. "Christ de Saint Jean De La Croix". Une œuvre puissante, significative qui ne laissait personne indifférent, comme tous les travaux de ce visionnaire.
Les œuvres picturales représentants le Christ situaient d'ordinaire le spectateur au pied de la croix. Mais sur cette toile, Dali le positionnait au dessus du Christ, comme pour énoncé sa vérité.
Le Christ contemplait, tête baissée, deux pêcheurs s'affairer. On pouvait comprendre que du point de vue de Dali, son sacrifice fit régner sur terre paix et harmonie.
Les yeux écarquillés, Evey savourait la vision du tableau et de ses nombreux détails.

Soudain, un bruit la tira de ses pensées. Une jeune femme séduisante, à l'air naïf et aux yeux perçants s'approcha d'elle et contempla le fameux tableau. En silence elles observaient et appréciaient. Comme pour rompre un silence qu'elle trouvait gênant, l'inconnue déclara d'un air enjoué:


"Vous aussi, vous aimez visiter les musées la nuit ?"

Cette phrase tira à la vampire un rire ironique. A ses yeux il lui paraissait évident qu'elle appartenait à la race des suceurs de sang. Mais cela la rassurait de constater qu'elle gardait une apparence humaine. Se fondre dans la masse était parfois agréable. Par jeu, elle décida de sauvegarder son anonymat et déclara sur un ton sérieux:

"Oui, j'aime le silence qui règne ici à cette heure."


Evey détacha son regard de la jeune femme et les posa de nouveau sur le tableau. L'émotion l'envahit instantanément. Décidément elle ne se lasserait jamais de contempler cette toile.

"Qu'en pensez-vous?"

Elle s'adressa à l'inconnue d'un air détaché. L'avis de la jeune femme concernant l’œuvre l’intéressait. Une personne aussi jeune pouvait-elle comprendre les subtils détails qu'elle renfermait?

Finalement elle arracha sa concentration et son imaginaire de l'œuvre pour retrouver la réalité. Quelle cruelle vérité! Cette paix et cette harmonie que Jésus aurait fait régner sur Terre suite à son sacrifice n'était que pur mensonge. Il n'existait plus d'espoir que dans le cœur des hommes. Les vampires étaient leur prédateur et ils pouvaient toujours prier pour leur salue, ils étaient d'ores et déjà en enfer.
Dans un élan de grâce, Evey décida de ne pas toucher à cette jeune femme qui lui semblait sympathique.
Tous ces sentiments humains, bien qu'elle tenta maintes fois de s'en débarrasser, s'accrochaient en elle et parfois même ressurgissaient. La pitié avait pris le pas sur ses instincts meurtriers.
Un sourire dépité apparut sur ses lèvres peintes en rouge. D'une main elle rajusta son trench-coat puis remit en place une mèche de cheveux qui barrait son front.
Elle observa avec attention l'inconnue. Nul doute qu'elle devait avoir du succès auprès de la gente masculine, comme féminine. Elle était d'ailleurs tout à fait aux goûts d'Evey. Sa longue crinière et sa peau lisse étaient un régal pour les yeux. Décidément, il y avait de bien jolies choses à observer dans ce musée.


"Quel est votre nom?" Lâcha-t-elle.

La singularité de la jeune femme piquait sa curiosité. Elle voulait en savoir plus.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyJeu 21 Juin - 15:03

    Le musée de nuit était une oeuvre d'art à part entière, c'était fou comme ce bâtiment avait du charme quand même, et les oeuvre qui siégeait en son sein ne faisait que l'embellir. Il y avait peu de monde, et je m'étais retrouvé avec cette rouquine devant l'oeuvre picturale de Salvatore Dali, avec son Christ vu d'un point de vue assez particulier, il faut dire que son oeuvre entière était particulière. J'aurais pu ne rien dire, passer mon chemin en direction d'une autre peinture, mais je ne sais pas, cette personne là qui était juste à mes côtés me semblait sympathique à première vue, et puis être ici à une heure pareil, ce n'est pas donné à tout le monde quand même ! Lorsque j'ai ouvert la bouche, ma phrase faisait peut être plus louche que je ne le pensais, enfin je ne sais pas, elle ne sonna pas comme je l'aurais espérer ce qui décrocha un petit rire à la jeune femme à mes côtés. Elle aimait bien le silence qui régnait à cette heure là, et je venais le troubler en ouvrant la bouche, mais cela ne semblait pas non plus la dérangeait outre mesure. Elle reposa son regard sur le tableau et elle me demanda alors ce que j'en pensais. Franchement, je ne savais pas vraiment quoi répondre à cette question, mais comme j'avais ouvert la conversation et qu'elle semblait assez ouverte à la continuer vu la question qu'elle me posait, je ne me priverais pas de répondre. Elle aurait très bien pu faire comme si elle ne m'avait pas entendu, m'ignorant totalement mais ce n'était pas le cas.

    " Dali a toujours su faire des peintures fantastiques avec un sens caché. Je ne suis pas une spécialiste de la religion, mais ici, il est clair qu'il avait un message à faire passer aux chrétiens. Pourquoi voir le Christ de cette façon ? Peut être pour nous faire dire qu'on nous pouvons passer au dessus de son sacrifice. Peut être que celui-ci n'a servi à rien puisque le monde est plus que jamais en guerre, alors qu'il prônait la paix sur la terre. Et vous, qu'en pensez-vous ? "

    J'avais essayé de donner un point de vue sur cette oeuvre. J'étais sans doute à côté de la plaque, totalement sans doute mais c'était ce à quoi je pensais en voyant cette peinture devant mes yeux. Sans doute avait-elle un avis plus tranché, ou simplement plus élaboré sur les sous-entendus de l'oeuvre. Mais peut être qu'elle ne voudrait pas me répondre. J'attendais sa réponse, un peu comme le Messie. Non ce n'est pas vrai mais dans ma tête j'ai pensé à faire cette blague. Si je la connaissais, je l'aurais peut être dit mais comme ce n'était pas le cas, et qu'elle semblait être quelqu'un qui n'était pas du genre à rire pour un rien, je m'abstenais d'une quelconque réflexion débile. Elle me demanda alors mon nom. Tiens, pourquoi voulait-elle savoir ça ? En un instant, tout un tas de choses passèrent dans mon esprit. Peut être qu'elle me trouvait belle ? Peut être qu'elle avait aimé mon avis et qu'elle voulait débattre sur ça en mettant un nom sur ce visage ? Peut être ... Oui, il y avait tellement de possibilité que je ne saurais laquelle avait le plus de chance d'être la bonne. Je lui répondais donc simplement en lui renvoyant la question.

    " Mak' Brown et vous ? "

    Oui, sans vraiment le faire exprès, je n'avais pas dit la fin de mon prénom, comme pour garder un certain anonymat. En même temps, il ne devait pas y avoir des centaines de Mak' Brown sur Glasgow. Mak', cela pouvait être Makenzie par exemple, pas forcément Makayla qui était un prénom assez peu répandu. Bref, si elle me répondait, je pourrais mettre un nom sur son visage moi aussi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyJeu 28 Juin - 18:19

La jeune et jolie inconnue expliqua son point de vue concernant l'œuvre de Dali. Evey était d'accord avec elle sur certains points, pas sur d'autres. Mais cela ne l'amusait déjà plus. Elle n'observait plus la toile mais la jeune femme. La shérif commençait à se demander à quoi pourrait lui servir de faire connaissance avec cette humaine. Mais poussée par la curiosité elle demeura à sa place et l'écouta attentivement se présenter.

"Mak' Brown et vous ?" Dit-elle.

"Mak' Brown." Répéta Evey, comme pour être sur de ne pas l'oublier.

"Je suis Evey McIntyre."

La vampire s'annonça plus qu'elle ne se présenta. Elle n'attendait pas vraiment de réactions de la part de Mak'. Elle ne savait apparemment rien de la shérif. Peut-être même que le monde vampirique lui était totalement inconnu. Evey s'en amusa. Après tout, elle était à Glasgow. Elle y était moins connue et moins crainte qu'à Edimbourg, à son plus grand regret. Mais ses projets étendraient un jour sa domination si bien que même les humains sans histoire qui visitaient les musés la nuit sauraient qui elle était!
Rêveuse, la vampire eut un instant de totale absence. Elle reprit rapidement connaissance et enchaîna la discussion avec Mak'.


"Je suis une grande amatrice d'art. Je collectionne à vrai dire."

Dit-elle sur un ton faussement sophistiqué. Elle espérait bien impressionné la jeune femme.

"Êtes vous artiste?"


Quelque chose en Mak' indiquait à Evey qu'elle était une artiste. Elle en était intimement persuadée. Sans doute était-ce dû à la description de son point de vue sur la toile de Dali ou à ce regard rêveur et pessimiste propre aux créateurs.

"Un de mes amis tient une galerie d'art à Edimbourg. Si cela vous intéresse, je serai ravie de vous la faire découvrir. On y trouve des objets rares et précieux."

Tout en disant cela, Evey se déplaça sur le côté afin d'observer les autres œuvres. Le bruit de ses talons résonnaient dans le musé dénué de visiteurs. D'un bref coup d'œil elle reconnut toutes les œuvres et se sentie blasée et lasse.
Elle s'empara de son sac à main et en sortit un boîtier qu'elle ouvrit. Il contenait des cigarettes. Elle en porta une à sa bouche et l'alluma. Il était bien évidemment interdit de fumer en ces lieux mais Evey se fichait des lois stupides qui régissaient le monde des humains. Elle avait des choses plus importantes à penser.
La première bouffée fut un délice. La fumée ,chaude, s'insinua, lentement dans sa gorge jusqu'à ses poumons inutiles, pour les emplir d'un doux poison. Quelle libération! Elle se sentait vivante. Elle n'était pas encore une relique, destinée à trôner dans ce musé. Elle était là, fumant, dialoguant avec cette humaine.
Elle se serait presque crût dans les années soixante. Ce temps là lui manquait. Premièrement, le sang humain n'était pas aussi altéré que celui d'aujourd'hui. Deuxièmement, il régnait à cette époque, une ambiance plus détendue et optimiste. Les gens savaient s'amuser et profiter de la vie.
Encore une fois, Evey se laissa emporter par ses pensées nostalgiques. Le temps qui passe la rendait ainsi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 2 Juil - 16:01

    L'oeuvre de Dali n'avait été qu'un prétexte pour commencer la conversation, je dois bien vous l'avouer. Oui, cette femme m'intriguait, sa rousseur capillaire était splendide, et puis le fait qu'elle soit ici dans ce musée a une heure aussi tardive m'intriguait fortement. A vrai dire, il y avait pas mal de choses qui m'intriguait ces derniers temps, alors que je ne suis pas forcément la femme la plus curieuse du monde, mais selon les situations, je suis titillé par certains choses. Je disais donc mon prénom, enfin son diminutif, ainsi que mon nom de famille assez commun. Elle le répéta étrangement avant de se présenter comme étant Evey McIntyre. Cela ne me disait absolument rien, en même temps, je ne vois pas pourquoi cela devrait me dire quelques choses, non ? Elle était seule, ce n'était pas une célébrité du coin ou du monde, sinon, elle aurait peut être quelques gorilles avec elle. Enfin, je ne sais pas, je dis ça, mais peut être sait-elle très bien se battre toute seule. Puis elle me dit qu'elle adorait l'art, qu'elle était une collectionneuse. Donc, j'avais vu juste, elle devait en connaître un rayon au niveau des oeuvres d'art, bien plus que moi. Mais bon, je collectionnais bien des bibelots aussi, des bibelots que j'avais récupéré autour du monde. J'en avais une petite collection, comme un souvenir en plus de mes photos, de mon escapade autour du monde. Elle me demanda alors si j'étais une artiste. Je ne me prétendait pas vraiment l'être mais étant photographe, c'était quand même une forme d'art, non ?

    " Enchantée Madame McIntyre. Vous collectionnez des tableaux peut être ? En tout cas, je ne me considère pas vraiment comme une artiste, je fais simplement des photos, pas de tableaux, et encore moins de sculptures et vous ? "

    Oui, j'avais la tendance à renvoyer les questions qu'on me posait comme pour avoir la réciprocité des questions de mon interlocutrice du moment. Si je répondais à ces questions, je supposais qu'elle pouvait répondre aux miennes. Après, elle agissait comme elle le désirait, nous avions toute la nuit devant nous ou presque, n'est ce pas ? Elle me dit cependant qu'elle avait une amie qui tenait une galerie d'art à Édimbourg. Elle serait ravie de me la faire découvrir. C'était cependant louche, me faisait-elle déjà confiance à ce point ? Non, parce que je n'avais donné que mon point de vue sur l'oeuvre de Dali mais celui avait du lui plaire. Je n'avais jamais vraiment fait attention à une galerie d'art sur Édimbourg, mais je ne connais pas toute la ville même si je l'arpente souvent. Evey s'était déplacé légèrement sur le côté comme pour observer de loin les autres peintures de la galerie. Elle semblait déjà les connaître comme si effectivement, elle venait souvent ici. Elle fouilla alors dans son sac pour en sortir un paquet de cigarette. Elle décida alors d'en allumer une alors que c'était interdit, mais je ne lui dis rien. Ce n'était pas moi de toute évidence qui était en infraction. Je ne pouvais pas être jugée complice de cela. Le plus marrant dans ce geste, c'est qu'avec cela, elle sembla presque oublier ma présence, comme si le fait qu'elle allume cette cigarette l'ouvrait à un autre monde que celui que nous vivions. Mais bon, après tout elle agissait comme elle le désirait, je n'étais pas quelqu'un de très pointilleuse sur les règles à respecter. J'en avais connues tellement de différentes durant mon tour du monde que parfois, je ne savais même plus lesquelles étaient en vigueur dans mon propre pays.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptySam 7 Juil - 22:11

Mak' annonça à Evey qu'elle était photographe. A ces mots, la vampire hocha la tête, intéressée.

"Que photographiez vous?" Dit-elle afin de poursuivre cette conversation.

Evey appréciait cette forme d'art même si elle le considérait comme un art mineur. De son point du vue il était aisé d'appuyer sur un bouton afin d'immortaliser un paysage, un visage ou une ambiance. Mais elle admettait aussi que certains clichés étaient dignes de trôner dans un musée tel que celui dans lequel elle se trouvait en cet instant.
Afin de répondre aux questions de la jeune femme, Evey ajouta:


"Je ne suis pas une artiste, seulement une amatrice et je collectionne tout objet d'art susceptible de me plaire."

Elle prit un ton légèrement hautain. Malgré sa naissance misérable et une vie humaine pitoyable, la belle vampire aimait donner l'illusion qu'elle appartenait à la haute société. Souvent, elle parvenait à ses fins. D'ailleurs, peu de vampires étaient au courant de son passé de prostituée. S'il arrivait, un jour, que cette information filtre, la honte qu'elle ressentirait n'aurait d'égale que la fureur dont elle ferait alors preuve.

Evey tira deux autres bouffées sur sa cigarette avant de la jeter par terre et de l'écraser d'un coup habile de talon. De son sac elle retira son porte-feuille et en sortit une imposante liasse de billets qu'elle tendit à la jeune femme.


"Prenez une photo de moi! Je la ferait encadrer et je lui réserverait une place de choix dans mon appartement à Edimbourg."

Sans doute que son comportement semblait étrange aux yeux de la jeune femme. Mais Evey s'en fichait. Être une vampire apportait de nombreux avantages dont celui de se contre-fiche de la bienséance humaine.
Un sourire franc se dessina sur le visage à l'ovale parfait de la shérif.
De son porte-feuille elle sortit également une petite carte plastifiée qu'elle tendit encore une fois à la jeune femme.


"Voilà ma carte. Si vous comptez exposer vos œuvres ou bien participer à l'une de mes soirées, contactez moi.
Je possède également une société de sécurité privée basée à Edimbourg. Si un jour quelqu'un vous menace, n'hésitez pas!"


Dit-elle toujours un sourire affiché sur le visage.

Après tout, pourquoi ne pas continuer à faire de la pub pour son entreprise jusqu'à Glasgow.

Un homme en costume passa derrière les deux femmes. Le bruit de ses pas sur le marbre résonna dans le musée. Sa casquette vissée, sur la tête, indiqua à Evey qu'il était un garde de nuit. Celui-ci fit un signe de tête à la vampire. Peut-être travaillait-il pour Julien Guillemaud.
Le garde stoppa tout net sa course et s'approcha de Evey. Cette dernière observa attentivement le regard de l'homme. C'était un vampire à n'en pas douter. Il annonça:


"Shérif McIntyre?"

Celle-ci hocha la tête.

"C'est un honneur de faire votre rencontre."

"Merci beaucoup." Répondit-elle.

Le garde de nuit s'éloigna visiblement heureux d'avoir fait la rencontre de la shérif d'Edimbourg.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyMar 17 Juil - 15:40

    Elle me demanda alors ce que je photographiais. S'intéresse-t-elle à ce que je pouvais faire ? J'en doutais sincèrement, mais je lui répondrais franchement, des fois qu'elle aimerait que je lui fasse des photos pour elle.

    " Principalement des paysages à vrai dire. Mais je peux faire de tout. "

    C'est vrai que si j'avais pu faire mon tour du monde, c'est parce que mes photos étaient tombées devant les yeux d'experts qui voyaient en elles quelques choses de plus que dans d'autres, un supplément d'âme en quelques sortes. J'avais donc certainement un sens artistique plus prononcé que certains, mais j'aimais bien capturé des ambiances autour de paysages, c'était tellement beau. Elle me dit alors qu'elle n'était pas une artiste mais bien une collectionneuse d'un peu tout qui serait susceptible de lui plaire. Mes photos pourraient peut être lui plaire, mais ce ne serait pas terrible de les lui montrer sur un téléphone portable. Puis, bizarrement, elle me demanda alors de la prendre en photo afin qu'elle puisse l'encadrer. Elle faisait un magnifique sourire, il fallait se l'avouer, elle était belle et certainement très photogénique. Elle sortit alors son portefeuille pour me donner sa carte de visite au cas où je voudrais la contacter. Soit, si elle voulait que nous restions en contact, c'était à son bon vouloir, ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Elle m'avoua qu'elle avait une société de sécurité, comme Julien d'ailleurs à Édimbourg. Possédait-elle une partie de la RedSecurity ? Ou peut être était-elle en concurrence avec lui. Je ne savais pas trop, et ne voulant pas la froisser je n'aborderais pas ce point là. Je sortais en tout cas mon appareil photo, enfin l'un de mes appareils photos, car j'en possédais plusieurs. Mais un homme approcha, c'était apparemment un des gardiens du musée. Il sembla reconnaître la belle rousse à mes côtés m'ignorant totalement. Il l'appela Shérif McIntyre. J'étais donc avec la shérif de la ville ? C'était fort possible, mais ça ne me dérangeait pas d'être avec une célébrité locale sans forcément la connaître.

    " Donc vous êtes shérif de la ville ? Vous voulez que je vous prenne en photo par ici, vous avez une préférence ? De face ou de profil ? "

    Du coup, je lui posais à nouveau des questions sur son travail, et pour prendre une photo d'elle, si elle le désirait toujours. Cela ne me dérangeait pas de travailler à des heures perdues. Il faut dire que j'adore prendre des photos donc.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyJeu 16 Aoû - 16:17

La jeune femme renseigna Evey sur ce qu'elle photographiait. Intéressée, celle-ci hocha la tête un léger sourire figé sur les lèvres. Apparemment, Makayla était une touche à tout. La polyvalence était une qualité que chérissait la shérif.

Le bruit des pas du garde de nuit s'estompa. Sans doute avait-il bifurquer vers une autre aile du musée. Les deux femmes étaient seules. La jeune photographe finit par rompre le silence en disant:


"Donc vous êtes shérif de la ville? Vous voulez que je vous prenne en photo par ici, vous avez une préférence? De face ou de profil?"

Makayla ne semblait pas connaître la hiérarchie des vampires. Elle ignorait à qui elle parlait. Si elle l'avait su peut-être aurait-elle fuit en hurlant.

"C'est exact, je suis la shérif d'Edimbourg."

Répondit Evey qui d'un mouvement de la main, signifia que cela n'était pas vraiment intéressant.

"Pour ce qui est de la photo je préfère ne pas faire cela ici. J'ai beaucoup à faire et le temps me manque à présent."

A ces mots, un sourire ironique vint illuminer son visage figé par le temps.

"L'occasion se présentera une autre fois. Vous avez mes coordonnées..."


La nuit ne faisait que commencer mais Evey avait de nombreuses choses à faire et à régler. Elle tendit donc sa main vers la jeune femme afin de lui dire au revoir et s'exclama:

"J'ai été ravie de vous rencontrer."

Et c'était vrai! Mak était une artiste ravissante et pleine de promesses. Il ne faisait aucun doute pour la vampire qu'elle inviterait sous peu cette nouvelle connaissance chez elle.
Un pas après l'autre, la shérif s'éloignait de Makayla. Son sac à main au creux de son coude et sa démarche nonchalante lui donnait un air vulgaire qu'elle croyait chic. Arrivée aux portes du musée elle observa furtivement la rue. L'ambiance nocturne était apaisante. Personne ne rôdait en ces lieux et un intense calme régnait sur le quartier. La voiture était garée non loin. Les phares s'allumèrent lorsque le chauffeur d'Evey tourna les clefs du contact. D'une manœuvre habile il approcha le véhicule de sa patronne afin de lui éviter de traverser la rue. Après lui avoir ouvert la porte il s'engouffra à nouveau dans le véhicule et démarra en trombe.

"J'aimerai faire un léger détour avant de rentrer à Edimbourg."

Annonça Evey d'une voix monocorde.
Le chauffeur, sa casquette vissée sur la tête n'esquissa pas un mouvement. Pourtant il semblait extrêmement à l'écoute.

"Conduisez moi au domicile de Julien Guillemaud."

Dit-elle l'air absent.
D'un hochement de tête il signifia à Evey qu'il avait compris. Mais elle ne le regardait pas. Toutes ses pensées étaient dirigées vers son rival. Ils avaient passer un accord et il était vital pour elle de s'assurer de son bon déroulement.
Afin d'éviter d'arriver à l'improviste chez Julien, Evey sortit son téléphone de son sac et composa le numéro de son "ami".
Tandis que la sonnerie bourdonnait dans son oreille, la shérif d'Edimbourg, le regard perdu dans le vague, voyait défiler les rues de Glasgow en rêvant de régner ici aussi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] EmptyJeu 16 Aoû - 21:06

    J'avais à faire à la shérif donc d'Edimbourg en visite à Glasgow. Les villes étaient assez proches sans toutefois être voisines, mais je faisais souvent le déplacement, une heure en général environ, ce n'était pas très loin, mais ce n'était pas non plus à dix petites minutes. En tout cas, elle voulait se faire photographier, enfin, elle aurait aimé se faire photographier car apparemment, elle avait des choses à faire à présent, en dehors du musée. Je pouvais comprendre cela, il était déjà assez tard, elle voulait sans doute rentrer chez elle ou quelques choses comme ça. Elle me dit que l'occasion de présenterait une autre fois et que de toute façon, j'avais ces coordonnées à présent. Oui, c'est vrai mais bon, je me voyais assez mal l'appeler pour lui dire un truc du genre : " Bonjour, c'est Makayla Brown, nous nous sommes rencontrés au musée de Glasgow l'autre jour. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais nous avions parler de faire un petit shooting. Je ne sais pas si cela vous intéresse toujours, ou si vous avez du temps pour cela ... " Non, je n'oserais pas le faire, surtout qu'elle était shérif. Elle me dit alors qu'elle était ravie d'avoir fait ma connaissance.

    " De même, à une prochaine fois donc. "

    Oui, je ne voyais pas trop quoi dire d'autres. De toute façon, elle s'éloignait déjà, mais pas de doutes, elle avait du charme, une magnifique rouquine, comme on en voit peu. Il n'y avait qu'Alaina que j'aimais bien en rousse, et donc maintenant Evey McIntyre. Je ne sais pas ce qu'Al' avait à me dire sur elle, elle devait la connaître assurément. Bref, je n'avais plus qu'à finir la visite avant que le musée ne ferme. J'irais peut être boire un petit coup dans un bar, je verrais bien. Mon amie n'était sans doute pas disponible, et puis je ne voulais pas la déranger quoiqu'il arrive.


RP Terminé
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]   Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Corps de verre et coeur de pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Kelvingrove Art Gallery and Museum
-
Sauter vers: