AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Everyone wants Power [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Mar 16 Sep - 15:47

Il était temps de mettre les choses au clair. Maryana avait son groupe, avait ses fidèles. J'avais constitué le mien, à peu de choses près. Je n'étais pas encore vraiment à leur tête, mais ma sœur avait été tellement concentrée sur son appétit de massacres et sur les affres et tortures de son passé comme de sa vengeance, que j'avais pu m'aliéner plusieurs survivants de notre espèce. Esther, une jeune fille droguée jusqu'aux ongles au pouvoir qui avaient des résultats aussi dangereux qu'instables. Damon, capable de figer le temps. Mon amant. Paul, une nouvelle friandise qui allait bien servir nos nouveaux plans. Bref. Un plan horrible se mettait en place dans mon esprit et j'allais bientôt pouvoir en faire porter les fruits. Mais avant, je devais régler les choses une bonne fois pour toutes avec Maryana. Ils avaient encore changé de planque ; moi cela faisait un moment que je vivais chez Damon puis chez Paul, mais Maryana et les autres gravitaient toujours ensemble. Il était temps que cela change. Il était temps de mettre un coup de pied dans la fourmilière. L'aube d'une nouvelle ère se dessinait lentement, une ère de pouvoir et d'ambition. Tout était possible à qui voulait se saisir de son propre destin. Les choses ne pouvaient plus qu'aller mieux, j'en étais persuadé. Il fallait simplement évoluer. C'était le propre de l'homme d'évoluer, et javais acquis la ferme résolution que ce qui nous démarquait de nos pères et mères démoniaques nous rendait paradoxalement plus forts qu'eux. Eux ne changeraient jamais, continueront ad vitam aeternam leurs incursions destructrices mais éphémères. Si on voulait dominer, il fallait changer les règles.


Je voulais dominer.


De fait, je n'avais plus vraiment échangé avec les membres du groupe originel depuis un moment. Depuis le carnage du St James Centre. Je savais néanmoins toujours où ils habitaient, et je m'habillais discrètement, avec un chapeau sur la tête ; j'évitais autant que possible d'accumuler les risques que l'on nous reconnaisse. Bref. J'arrivais en début de soirée dans la maison occupée par mes pairs, et j'y toquais. La porte s'ouvrit, la silhouette m'ayant ouvert se reculant dans l'ombre pour mieux se couvrir et j'entrais.



| Bonsoir ma sœur. Je suis venue jusqu'ici malgré le danger parce qu'il faut qu'on parle. Il faut qu'on parle de l'avenir des nôtres. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Mer 17 Sep - 17:56

Je suis seule ce soir. Je ne suis pas chez moi, pourtant. Cela dit, cela fait longtemps que je n'ai plus de chez moi fixe. C'est trop dangereux. Il y a un temps où il y avait une belle maison de Glasgow que j'appelais ma demeure, mais je l'ai désertée il y a un certain temps. J'imagine que la PES l'a déjà fouillée. Je me demande quelles conclusions ils en ont tirées. Ou plutôt, je ne me le demande pas : je m'en fiche. Oui, c'est mieux.
Je suis dans une des maisons que nous, les Semi-démons, utilisons comme base. Certains diraient que nous nous cachons. Pas moi. Nous dissimulons stratégiquement notre présence, et c'est bien différent. Il y a peu de chances que quiconque soupçonne que quoi que ce soit d'étrange se déroule dans cette bâtisse anonyme de la banlieue de Glasgow, et c'est parfait ainsi.
A vrai dire je ne suis pas vraiment seule. Il y a deux autres semi-démons à l'étage, et j'occupe le rez-de-chaussée. Mesure de sécurité : mieux vaut être plusieurs que seuls en cas d'attaque. J'ai moi-même contribué à mettre cette règle en place, alors je la respecte. Mais je n'ai pas l'intention de leur parler ce soir, alors c'est tout comme.
J'ai envie de me reposer. Cela m'arrive parfois. Je laisse croire à la plupart des gens, ennemis comme membres de mon groupe, que je suis une furie toujours débordante d'énergie meurtrière, mais je pose le masque quand je suis seule. Bien sûr, la furie constitue une grande partie de ma personnalité, mais pas toute entière. Cela dit, certains disent que je suis plus effrayante quand je suis calme. Que j'ai l'air plus implacable, plus dangereuse. Cela me plaît bien.
Je viens à peine de m'asseoir dans un fauteuil lorsque l'on toque à la porte. Qui donc est là ? Les deux semi-démons à l'étage n'ont sûrement pas entendu le bruit, alors c'est moi qui vais ouvrir la porte. Je regarde le nouvel arrivant par le judas. Ou plutôt, la nouvelle arrivante. Je la reconnais tout de suite, malgré le chapeau qu'elle a mis pour dissimuler ses traits. Pandore, ma chère demi-soeur. Que me vaut sa visite à une heure si avancée ?
Je ne le saurais pas en gardant la porte fermée. Mon pouvoir, c'est la manipulation des liquides, pas la télépathie. Je sais que Pandore ne représente aucun danger - pour moi en tout cas, et je lui ouvre donc sans hésiter. Elle rentre et m'annonce aussitôt, sans aucune introduction, le sujet de sa visite :

- Bonsoir ma sœur. Je suis venue jusqu'ici malgré le danger parce qu'il faut qu'on parle. Il faut qu'on parle de l'avenir des nôtres.

Elle est pressée, je le sens. Un feu l'habite, un feu si irrationnel qu'il l'a poussée à prendre des risques juste pour venir me parler ce soir-là et pas un autre. Qu'y a-t-il donc de si urgent ? Je ne le sais pas mais je décide de jouer avec ses nerfs. Puisque la discussion s'annonce sérieuse, autant tenter de prendre un petit avantage en tentant de lui faire perdre son sang-froid. C'est donc sur un ton désespérément calme que je lui réponds :

- Bonsoir, Pandore. Quel plaisir de te voir ici ce soir. C'est une ravissante surprise.

Le mot "ravissante" est incongru dans ma bouche et nous le savons toutes les deux. Une pointe d'ironie pour l'aiguillonner, c'est parfait. Même avec les miens je ne peux m'empêcher d'être piquante. Je n'étais pas comme ça, autrefois, ce n'est pas comme cela que j'ai été élevée. Mais ma vraie nature reprend le dessus, et c'est comme une libération. Tant pis si je blesse : ceux qui se laissent faire sont des faibles.
Après un long temps de silence pendant lequel je referme la porte d'entrée, je me retourne vers Pandore et je lui propose :

- Eh bien, parlons. Passons au salon, si tu le veux bien. Veux-tu du thé ? Un café, peut-être ?

En jouant à la parfaite petite maîtresse de maison que je ne suis pas, je continue mon jeu de patience. J'espère qu'elle abattra ainsi ses cartes plus vite. Car, à la vérité, je suis curieuse. Curieuse de voir ce qu'elle veut m'annoncer. Une prise de risque si soudaine ne lui correspond pas. La discussion qui commence a l'air d'être importante pour elle, alors même que je ne vois pas ce qui la motive. Nous avons connu des difficultés, certes, mais nous sommes en pleine ascension, les évènements du Saint James Center l'ont bien montré. L'avenir des nôtres, pour moi, me paraît simple. Continuer à recruter, et augmenter la fréquence et l'ampleur des massacres à mesure de nos moyens, afin de faire revenir les démons et, finalement, pouvoir accéder à leur statut. C'est ainsi que nous dominerons le monde, par la peur et le sang. C'est pourtant simple. Est-ce que Pandore y voit quelque chose à redire ? Pourtant, je le sais, ce ne sont pas les principes de la morale traditionnelle qui sont susceptibles de l'arrêter. Alors, quoi ? C'est ce que je vais découvrir ce soir...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Mer 17 Sep - 19:14

Je ressens toujours le même mélange d'émotions quand je vois Maryana devant moi, que je reconnais ces traits. Le même mélange d'affection matiné de jalousie. Je ne serais rien aujourd'hui si ma sœur n'avait pas été là pour me montrer la route. Pour nous montrer le chemin, à tous. Cette nuit de mai 2010, quand elle a utilisé son pouvoir pour tuer tous ces gens, humains et vampires. Elle marche au milieu d'un monceau de corps, d'un véritable charnier. Elle échappe à la justice. Et pour les gens doués comme nous d'une conscience démoniaque, la lumière dans la nuit, le soleil en pleine nuit. On l'avait tous vu, tous ressenti. J'avais réveillé morts et vampires à une longue distance, sans même le vouloir. Maryana était devenue un mythe. Mais elle n'arrivait pas à dépasser sa folie. Elle avait bien trop basculé dans le Chaos, dans la violence. Elle ne saisissait pas toutes les nuances de notre nature que j'étais moi, sûre de ressentir. Il y avait des choix à faire, et il fallait les faire maintenant. C'est pourquoi je suis venu, pourquoi j'ai pris le risque de me faire capturer. Pour avoir travaillé pour la PES, je sais quel est le sort réservé aux nôtres qui se font capturer. Je ne me laisserais jamais prendre vivante, c'était ma seule certitude. Je m'étais toujours demandée ce que je serais morte. Avec mon pouvoir, toutes les questions sont permises... Elle me répond comme si de rien n'était. Comme si j'étais venue prendre le thé. Ce qu'elle me propose juste ensuite. Je ne suis pas dupe. Sa conduite n'est pas habituelle. Si elle ne sait pas pourquoi je suis venue ce soir exactement, elle ne se laisse pas démonter. Elle me laisse dévoiler mes cartes. Je n'hésites pas, je ne faiblis pas. Je suis venu prendre. Pas donner. Je ne me laisse pas démonter.


| Puisque tu le proposes, un café noir. Sans sucre. Peut être monterais je pour un tout autre genre de friandise après, j'imagine que Jeremy est en haut ? |


Jeremy. Mon amant. Mon ancien amant, si l'on s'en tient à la fréquence de nos rapports. Damon, et Paul, l'ont désormais remplacé dans mon lit. Pas encore en même temps, mais ça viendra. Je m'asseois dans un des fauteuils du salon, et ne me laisse pas accaparer ou perturber par le décor ambiant.


| J'ai recruté de manière définitive plusieurs des nôtres. Ils ne te connaissent pas ; tu ne prends pas le temps d'aller vers eux. J'ai trouvé plus de monde pour notre cause en six semaines que toi en six mois. Et j'ai un plan pour faire revenir notre père. |


Je soutenais son regard.


| Je veux... |


La puissance, la domination. Le vrai pouvoir.


| Je veux que tu fasses partie de tout ça. Je veux que tu prennes une place plus importante dans notre futur que tu ne l'as fait ces derniers mois. Je veux que tu regardes à long terme, vers cet avenir qui se dessine. Un avenir qui restera garant de sang et de carnages ; je te le promets. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Jeu 18 Sep - 10:44

Pandore répond à mes amabilités sur le même ton, mais en y ajoutant une pointe d'ironie supplémentaire qui montre qu'elle a perçé mon petit jeu. Décidément, nous parlons le même langage, elle et moi :

- Puisque tu le proposes, un café noir. Sans sucre. Peut être monterais je pour un tout autre genre de friandise après, j'imagine que Jeremy est en haut ?

D'autres pourraient être choqués de la franchise de Pandore en ce qui concerne sa vie sexuelle, mais pas moi, tout simplement parce que je me conduis de la même manière et que je partage sa liberté de moeurs. Pour les semi-démons, sexe et violence sont les deux faces d'une même pièce. Il est dans notre nature d'user des deux plus que le commun des mortels. Je lui confirme donc :

- Oui, il est là-haut.

Je ne dis rien de plus, ne voulant pas lui laisser l'opportunité d'exciter ma curiosité sur le sens réel de sa visite en m'entraînant sur ce sujet de moindre importance. Mais c'est bien mal la connaître : comme à son habitude, elle rentre directement dans le vif du sujet :

- J'ai recruté de manière définitive plusieurs des nôtres. Ils ne te connaissent pas ; tu ne prends pas le temps d'aller vers eux. J'ai trouvé plus de monde pour notre cause en six semaines que toi en six mois. Et j'ai un plan pour faire revenir notre père.

Sont-ce des reproches ? Ma demi-soeur est-elle en train de me critiquer ? Je sens la colère monter en moi. Elle sait bien, pourtant, qu'il y a une répartition tacite des tâches entre nous. A elle, qui est plus douée dans les relations humaines, le recrutement de nouveaux membres. A moi, dont le pouvoir est plus grand, la conduite de nos troupes au combat. Tel est notre équilibre. Pourquoi vient-elle le remettre en cause ? Veut-elle m'évincer ? La concurrence que notre père avait créée entre nous est-elle de retour ? Oui, que veut-elle ?

- Je veux...

Je vais bientôt le savoir, apparemment. Elle a une hésitation, comme si elle n'était elle-même pas bien sûre de ce qu'elle veut dire. Est-elle moins assurée qu'elle ne voudrait me le faire croire ? Elle se reprend vite et annonce :

- Je veux que tu fasses partie de tout ça. Je veux que tu prennes une place plus importante dans notre futur que tu ne l'as fait ces derniers mois. Je veux que tu regardes à long terme, vers cet avenir qui se dessine. Un avenir qui restera garant de sang et de carnages ; je te le promets.

Qu'est-ce que ça veut dire ? Que je n'ai rien fait ? Et le carnage du Saint James Center, c'était quoi ? Rien ? Je ne comprends pas où Pandore veut en venir. Ai-je détourné à un seul moment mon regard de l'avenir des semi-démons, celui de faire revenir nos pères et de marcher en empereurs à leurs côtés ? Ne me suis-je pas consacrée à ce but depuis des années ?
Et pourquoi me promettre ainsi du sang et des carnages ? Certes, j'aime cela, car c'est ma nature, mais à sa manière de parler, j'ai l'impression qu'elle me parle comme si c'était mon unique but, alors que je sais bien que le meurtre est bien plus efficace lorsqu'il est inséré dans une stratégie...
Mais je masque ces incertitudes et je réponds d'un ton assuré :

- Je pense à l'avenir ; j'y pense à chaque instant. Mener les semi-démons à la prospérité et à la gloire, c'est mon seul but. Je ne vois pas ce qui te permet d'en douter, tout comme je ne vois pas pourquoi tu m'accuses d'avoir négligé mes devoirs en ce sens au cours des derniers mois.

Je rajoute, sûre de mon fait, poussée par la colère que m'inspire l'attitude de Pandore :

- A vrai dire, je pense avoir fait plus pour les semi-démons que n'importe qui. Je nous ai rassemblés alors que nous n'étions que des individus isolés et ignorants de notre vraie nature, et c'est moi qui ai réveillé Caïm. Même après l'éviction de celui-ci, je n'ai pas désespéré et j'ai continué la lutte. Moi aussi, j'ai un plan pour le faire revenir, que tu connais très bien : une hécatombe mémorable qui augmentera en même temps nos pouvoirs. Aussi je ne comprends pas tes accusations.

J'entends derrière moi une carafe qui explose. J'ai dû manipuler trop violemment l'eau à l'intérieur sans m'en rendre compte. Cela m'arrive parfois, d'utiliser mes pouvoirs inconsciemment, quand mes émotions prennent le dessus...
A bien y réfléchir, ma dernière tirade ressemble à une défense, ce qui n'était pas du tout mon intention. J'aurais préféré donner l'impression d'être au dessus des reproches, ne pas même les prendre en compte. C'est raté. Mais peut-être aurais-je plus d'armes à ma disposition quand Pandore précisera son propos...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Dim 21 Sep - 17:37

Je sais que forcément, mes paroles ne vont pas faire plaisir à Maryana. Mais je m'en fiche bien. Nous ne sommes pas là pour tergiverser, et si je voulais être honnête j'étais ici pour continuer de gravir les marches du pouvoir. Ca ne m'intéressait pas de garder toute ma vie les rôles de seconds couteaux, j'avais la certitude d'avoir fait mes preuves depuis longtemps et il fallait donc que je puisse enfin m'en sortir. J'avais moi aussi traversé les années sanglantes, je considérais que j'avais donc fait mes preuves. Plus que certains en tous cas, de cela j'étais certaine. Pas plus que Maryana par contre. J'avais aussi conscience de cela. Peu importe. L'heure de vérité a sonné, de celle ci découlera tous mes plans qui suivront par la suite ; il faut donc que je me montre le plus efficace possible dans ma tâche pour la convaincre, ce qui va requérir toute mon intelligence et ma diplomatie. J'espère être à la hauteur de cette confrontation que j'espère uniquement verbale... maryana commence par me dire qu'elle pense à l'avenir à chaque instant. Autant que moi ? J'en doute. Cela m'obsède, surtout ma place dans cet avenir. C'est cela qui me préoccupe, me motive, me fait m'interroger. Je veux le monde, c'est aussi simple que cela. Tout de suite, le ton monte, tout comme les mots choisis. Maryana ne compte pas se laisser faire. Tant pis pour elle, tant pis pour moi. Il va falloir plus que ça pour me faire abandonner.


| Je ne vais pas te faire la liste de toutes les choses que j'ai faites, de mon travail d'informateur à la PES jusqu'au recrutement de nouvelles paires de bras pour notre cause. Mais le fait est que j'ai fait beaucoup. Plus, même. C'est ce qui me fait venir ici ce soir. |


Elle est déjà en colère. J'ai une conscience aiguê de ma propre vulnérabilité, pourtant je connais Maryana, et je sais quesi je chemine toujours sur la ligne rouge, je ne la dépasserais pas. Oui, elle avait tout à fait raison pour ce qu'elle disait. Je soupirais.


| On a déjà essayé, je te rappelle. Il est temps de passer à autre chose ; je n'ai pas senti la plus petite once de pouvoir de nos maîtres le jour du St James, et faire plus grand encore me semble compliqué, si ce n'est suicidaire. Au moins dans un premier temps. |


Je sursaute en entendant un bruit d'explosion et de bris de verre, alors que Maryana fait exploser une carafe. Moi aussi, je me mets en colère.


| gères ton humeur, ma sœur. Je ne suis pas venue ici pour me battre avec toi, mais pour te faire comprendre qu'il nous faut changer pour réussir, pour survivre. Tu ne vois donc pas que nous sommes en passe d'être détruits ? Les humains s'organisent. Ils nous retrouvent, ils nous tuent, ils nous étudient. Les créatures surnaturelles ont trop peur de nous, à cause de la même stratégie de terreur que celle que tu veux encore mettre en place, et vont grossir les rangs des humains. Tu ne crois pas qu'il est temps de voir plus grand que de simples tueries? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Mer 24 Sep - 15:24

Pandore aussi est sur la défensive. En m'entendant rappeler ce que j'ai fait pour la cause des semi-démons, elle aussi ressent le besoin d'exposer ses hauts faits :

- Je ne vais pas te faire la liste de toutes les choses que j'ai faites, de mon travail d'informateur à la PES jusqu'au recrutement de nouvelles paires de bras pour notre cause. Mais le fait est que j'ai fait beaucoup. Plus, même. C'est ce qui me fait venir ici ce soir.

Je m'apaise un peu. Je comprends que j'ai tort de me mettre en colère contre Pandore. Elle n'est pas mon ennemie, même si elle est capable de m'agacer énormément par moments. Rentrer dans une surenchère d'exposition de nos pouvoirs serait vain, je le sais bien : c'est ce que Caïm essayait de créer entre nous, et nous sommes passées au-delà de cela une fois qu'il a disparu. Je prononce donc des paroles que je veux assimiler à une main tendue :

- C'est vrai, ma soeur. Tu as fait beaucoup, et je ne l'oublierai jamais. Je t'écoute.

Après tout, je n'ai pas le monopole des bonnes idées. Pandore a peut-être un plan brillant, qui sait ? Mais, en rebondissant sur ma remarque à propos des massacres, ses propos prennent une tournure qui m'étonne :

- On a déjà essayé, je te rappelle. Il est temps de passer à autre chose ; je n'ai pas senti la plus petite once de pouvoir de nos maîtres le jour du St James, et faire plus grand encore me semble compliqué, si ce n'est suicidaire. Au moins dans un premier temps.

C'est compliqué, mais personne n'a jamais dit que le chemin que nous avons choisi était facile. Que veut-elle donc dire par là ? Je la laisse continuer, et elle poursuit en commentant l'explosion de la carafe :

- Gères ton humeur, ma sœur. Je ne suis pas venue ici pour me battre avec toi, mais pour te faire comprendre qu'il nous faut changer pour réussir, pour survivre. Tu ne vois donc pas que nous sommes en passe d'être détruits ? Les humains s'organisent. Ils nous retrouvent, ils nous tuent, ils nous étudient. Les créatures surnaturelles ont trop peur de nous, à cause de la même stratégie de terreur que celle que tu veux encore mettre en place, et vont grossir les rangs des humains. Tu ne crois pas qu'il est temps de voir plus grand que de simples tueries ?

Je suis perplexe. Notre situation est complexe, oui, mais que pouvons-nous faire d'autre ? Nous sommes nés pour les massacres. C'est dans notre nature. Et puis, même si nous cessions de tuer maintenant, nous en avons trop fait pour regagner la confiance des humains. Cela ne changerait rien au fait qu'ils nous traqueraient. Surtout que la plupart d'entre nous ont trop goûté au sang pour arrêter d'en boire, et j'en fais partie. Pandore également. En tout cas, c'est ce que je supposais jusqu'à ce soir.
Je suis donc curieuse de savoir à quoi elle pense, mais aussi dubitative. Je ne vois pas quelle autre voie est possible pour les semi-démons. Notre voie est tracée, avec du sang, longue traînée rouge qui ne peut dévier, ruban délié empli de beauté, fleuve majestueux sur lequel je veux naviguer. Je fais donc remarquer à Pandore :

- Qu'y a-t-il de plus grand qu'une tuerie ? Il n'y a que le meurtre qui soit la vraie beauté, le reste n'est que faiblesse et prétextes inventés par les peureux. C'est ainsi que nous, semi-démons, réalisons notre nature. Tu dis que nous n'avons pas senti nos maîtres le jour du Saint James : j'en conviens. Mais je n'ai pas entendu dire qu'il existait un autre moyen que le sacrifice des âmes pour parvenir à notre but.

La question est implicite : je demande à Pandore, si elle connaît une autre voie, de me l'indiquer. Mais je n'ai pas l'intention de me montrer méprisante, car je ne veux pas m'aliéner ma soeur. Et je suis curieuse de connaître ses projets, qui me restent pour le moment bien obscurs... Je lui demande donc d'une voix radoucie :

- Mais je suis prête à entendre ce que tu proposes. Parle, ma soeur, et nous verrons ensemble si ce que tu envisages est une bonne chose pour les semi-démons.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Mer 24 Sep - 22:39

La tension est déjà palpable, nous en sommes déjà à laisser notre pouvoir affluer autour de nous, dans notre environnement. La plus importante manifestation de cet état de fait tient forcément à ce bris de verre de la part de ma sœur, mais il n'y a pas que ça. Les morts frétillent, à proximité. Les vampires me sentent dans leur tête, à des centaines de mètres à la ronde. Les corps ordinaires également. Mon pouvoir a enflé avec les années, et plus encore depuis que j'assemble autour de moi une véritable coterie de semis démons. Le Chaos récompense celle qui le sert, c'est indéniable. Je suis favorisée par les dieux, je fais partie de leurs sombres élus venus conquérir ce monde en leur nom. Bref. Maryana l'est aussi, favorite des dieux sombres. Sent elle leur présence comme moi, à chaque fois que nous déchaînons l'enfer sur terre ? C'est fort probable, mais je ne lui poserais pas la question. Ma sœur semble s'apaiser et me dit qu'elle m'écoute. Ce qui m'étonne ; Maryana préfère parfois s'enfoncer dans une erreur plutôt que d'accepter que quelqu'un empiète sur ses plates bandes, ou alors laisser son pouvoir s'effriter au profit de quelqu'un d'autre. J'accepte pourtant la main qu'elle me donne.


| Merci. |


Mais ce n'était pas de considération ou de reconnaissance dont j'étais friande, non je cherchais autre chose. Je voulais le pouvoir, le véritable pouvoir. Pas un ersatz. Pas les miettes que l'on voulait bien me jeter pour me faire patienter. Plus j'explique ce que je souhaite faire et moins j'ai l'impression que Maryana ne me comprend. Elle me regarde comme si je parlais une autre langue, comme si elle n'avait pas les clés de compréhension requises pour me comprendre. Je lève les yeux au ciel lorsque ma sœur me réplique, avide de meurtre et de carnage. Je réplique, agacée.


| Ce qu'il y a de plus grand qu'une tuerie, c'est le Chaos. Le Meurtre n'est que la manière la plus facile de l'obtenir mais il y a quelque chose de bien plus alléchant pour nos maîtres. La corruption. Corrompre est ce qu'ils attendent de nous. Nous vivons de la tromperie, du mensonge, des passions sexuelles et déviantes des humains, de leurs peurs et terreurs. Nous devons jouer sur TOUS ces tableaux. Faire couler le sang n'est qu'un ingrédient, qui ne peut se substituer à tous les autres. |


Je reprends ma respiration.


| Les vampires nous donnent une occasion unique de répandre le sang d'immortels, et tu sais combien c'est puissant, pour nous autres. J'ai été... Approchée. Il y a un coup à jouer, mais j'ai besoin d'une diversion. Mes hommes veulent s'en prendre à la PES, mais ils n'ont pas d'expérience, toi tu en as. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Sep - 22:07

Pandore répond à ma tirade vibrante par une autre, tout aussi passionnée :

- Ce qu'il y a de plus grand qu'une tuerie, c'est le Chaos. Le Meurtre n'est que la manière la plus facile de l'obtenir mais il y a quelque chose de bien plus alléchant pour nos maîtres. La corruption. Corrompre est ce qu'ils attendent de nous. Nous vivons de la tromperie, du mensonge, des passions sexuelles et déviantes des humains, de leurs peurs et terreurs. Nous devons jouer sur TOUS ces tableaux. Faire couler le sang n'est qu'un ingrédient, qui ne peut se substituer à tous les autres.

Elle parle avec une très grande conviction, je vois bien qu'elle ne cherche pas à me tromper ou à trahir les semi-démons. Et dans le fond, je sais qu'elle a raison. Nous autres enfants de l'enfer, nous l'avons toujours su. Tu ne tueras point est l'un des commandements, mais il y en a dix autres, et chaque transgression renforce le pouvoir. C'est pour cela que j'ai pris Lysander dans mon lit : non par goût pour le sexe, mais parce que je sais que nos ébats augmentent ma puissance.
Mais personnellement, seul le meurtre sait éveiller mon intérêt. La corruption est une passion vulgaire. Comme le dit si bien Pandore, c'est une passion humaine, que tous partagent à un degré plus ou moins élevé. Il n'y a que le sang qui fasse sortir de cette condition : on a vu des héros tragiques assassins, mais aucun menteur n'est jamais parvenu au sublime, et c'est à cela que je veux toucher à ma manière particulière.
Cela dit, je ferais une bien mauvaise dirigeante pour les semi-démons si je ne savais distinguer mon goût personnel du bien de l'ensemble de notre race. C'est pourquoi je n'interrompt pas Pandore, et la laisse expliquer la partie terre à terre de son plan après cette introduction générale :

- Les vampires nous donnent une occasion unique de répandre le sang d'immortels, et tu sais combien c'est puissant, pour nous autres. J'ai été... Approchée. Il y a un coup à jouer, mais j'ai besoin d'une diversion. Mes hommes veulent s'en prendre à la PES, mais ils n'ont pas d'expérience, toi tu en as.

Répandre du sang de vampires ? Attaquer la PES ? Voilà des perspectives alléchantes... Mais je ne comprends pas le lien entre la corruption défendue il y a un instant par Pandore et les objectifs qu'elle présente à présent. J'ai l'impression que malgré ses grands mots, ce qu'elle propose est dans la stricte continuité de ce que nous avons fait jusqu'à présent. Mais je me trompe peut-être : elle n'a parlé que quelques secondes, et n'a pas expliqué tous les tenants et les aboutissants de son projet... Je fronçe les sourcils, et une foule de questions me viennent à l'esprit : elle a réussi à me ferrer par la curiosité... J'en pose quelques unes afin de me faire une meilleure idée de ce qu'elle propose et de pouvoir me faire un avis sur le sujet :

- Faire couler le sang de ceux qui le boivent serait une opportunité fantastique, en effet, mais comment comptes-tu t'y prendre ? Ce sont les plus puissants de nos adversaires.

J'ai senti une répugnance à dire cette dernière phrase, en raison de ma haine des Nocturnes Rouges : leur arrogance me hérisse. Mais il faut bien reconnaître qu'ils ont l'avantage de la longévité, donc de l'expérience, et de pouvoirs qui peuvent égaler les nôtres. S'attaquer à eux n'est pas une mince affaire... Cependant, je sais que Pandore en a conscience comme moi, et je passe aussitôt à la question suivante :

- Et par qui as-tu été approchée ? Est-ce un contact fiable ?

On ne sait jamais. La PES tente de nous infiltrer, notre méfiance doit être accrue. Une erreur de stratégie, et c'est notre fin... Je sais que Pandore a du flair pour ce genre de pièges, mais là dessus, je préfère également avoir mon propre avis. Il y a des sujets sur lesquels la confiance ne peut être aveugle... J'en viens enfin à ma dernière série d'interrogations :

- Pourquoi as-tu besoin d'une diversion, et qu'attendrais-tu de moi ? S'il s'agit de massacrer ces parasites de la PES, je suis partante, bien sûr, mais je ne veux ni prendre des risques inutiles ni m'exposer à des dangers inconsidérés : leurs agents sont les moins vulnérables des humains. Les semi-démons ont déjà subi trop de pertes pour les alourdir encore. Aussi j'aimerais savoir exactement de quoi il retourne avant de me prononcer.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Sep - 23:03

L'heure de vérité, l'heure de montrer ses tripes, aurait dit plein de sarcasmes Caim le démon, alors qu'il aimait tant s'amuser des expressions humaines, qu'il prenait tant de plaisir à prendre au pied de la lettre. Je mets autant de cœur et de conviction que de désir et de détermination brute dans ce que je dis à Maryana. Je ne me laisserais pas démonter par elle, ni par sa plus grande expérience. Son pouvoir était peut être le plus impressionnant, mais elle ne pouvait rien contre mes marionnettes, qui ne dépendaient pas de fluides pour vivre, pour agir, pour la dépecer si c'était ce que je voulais. Les deux tranchants d'une même lame. Assoiffés de sang mais néanmoins complémentaires. C'était ainsi que je voyais les choses. Cela ne voulait pas dire que la partie n'était pas truquée par les dieux sombres. Je savais ceux ci prompts à tester leurs enfants, et plus encore lorsque ceux ci étaient promis à une belle et grande destinée. Maryana ne semble pourtant pas me comprendre, malgré tous les efforts que je fais pour pouvoir éveiller chez elle la flamme de l'ambition partagée. Bref. Je sens malgré tout que ma vis à vis est intéressée par ce que je lui présente comme un plan. Je sais que cela va exciter son appétit de mort et de sang, et je compte bien là dessus par ailleurs, pour parvenir à mes fins. Son froncement de sourcils évoque tout de même une certaine perplexité que je ne saurais laisser muette. Je souris, alors qu'elle me pose la question la plus importante. Je sais aussi que Maryana les déteste, et pour tout vous dire je compte aussi là dessus.


| Tu oublies mon pouvoir. La nécromancie ne sert pas qu'à relever les zombies.. |


Première fois que j'évoquais clairement devant Maryana ma capacité découverte et exploitée que de façon récente, de m'en prendre aux vampires via mon pouvoir. Je souris plus encore par la suite.


| Si tu considères une tête couronnée comme fiable...Ce qui n'est absolument pas mon cas. Mais je compte bien sur une trahison. |


Je restais vague sur ce que je voulais faire, tout en donnant à Maryana l'élément fondamental de mon plan. Une tête couronnée vampirique m'avait approchée... Bien sûr que les nocturnes poursuivaient leurs propres desseins avec arrogance, mais je comptais bien tirer mon épingle du jeu. C'était à cela que tout ceci servait, finalement.


| Pendant que j'aide les vampires à terminer une de leurs énièmes querelles dynastiques et que je les prive de chef, tu mènes le commando des nôtres qui s'infiltrera à la PES. Informations et prisonniers seront votre récompense. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Mer 1 Oct - 11:38

Pandore s'attelle à la tâche de répondre à mes questions, mais elle le fait d'une manière très laconique, qui ne m'éclaire que peu. J'ai l'impression qu'elle promène une lampe torche le long d'un sentier, pour m'en dévoiler une portion supplémentaire, mais sans jamais la relever pour me montrer vers où le chemin nous mène. Par exemple, tout ce qu'elle daigne dire de son plan, c'est :

- Tu oublies mon pouvoir. La nécromancie ne sert pas qu'à relever les zombies..

Est-ce une vraie explication ? Elle reste très allusive. Je ne savais pas qu'elle avait découvert récemment de nouvelles applications à son pouvoir. C'est très bien, mais j'aimerais en savoir plus, et j'aurais aimé qu'elle le comprenne elle-même au lieu de m'obliger à poser moi-même les questions. Le fait qu'on me cache des informations a le don de m'agacer. Je préfère que les choses soient claires. Comme de l'eau...
Sur son informateur, elle ne lâche également que quelques mots :

- Si tu considères une tête couronnée comme fiable... Ce qui n'est absolument pas mon cas. Mais je compte bien sur une trahison.

Elle me donne un indice, mais sans me révéler de qui elle parle exactement, ni me donner des explications sur cette dissimulation. Si elle m'avait donné une raison de sécurité, j'aurais pu comprendre. Mais j'ai l'impression qu'elle joue avec moi, et je n'aime pas ça... Enfin, elle m'explique la tâche qu'elle aimerait que j'accomplisse :

- Pendant que j'aide les vampires à terminer une de leurs énièmes querelles dynastiques et que je les prive de chef, tu mènes le commando des nôtres qui s'infiltrera à la PES. Informations et prisonniers seront votre récompense.

Bien sûr, son plan est tentant. Mais en même temps, mon impression est mitigée. Je n'aime pas l'attitude adoptée par Pandore, la manière dont elle essaye de me faire comprendre qu'elle me considère comme une subordonnée à laquelle elle ne doit pas des explications complètes, mais simplement les informations nécessaires à l'accomplissement aveugle d'une tâche donnée. Ce n'est pas ce rôle que je veux jouer. Bien sûr, si c'est elle qui a pensé le plan, je ne prétends pas lui en retirer la direction. Mais je veux être mise au courant de ce qui se trame. Je commence donc par manifester mon intérêt en disant :

- Une querelle dynastique qui se révèlerait être la dernière, je l'espère, par manque de dynastie pour en commencer une nouvelle...

Que j'aimerais voir tous les vampires vaincus, à commencer par leurs chefs ! La tâche que voudrait me confier Pandore me semble également alléchante, et je le lui signale :

- Quant à m'en prendre à la PES... C'est un de mes désirs. Ces humains fouineurs sont décidément trop agaçants.

Voilà, j'estime en avoir dit assez pour ne pas la braquer. Même si, avec nous autres semi-démons, atteindre cet objectif n'est jamais évident... Il est temps d'enchaîner avec ce qui ne me plaît pas dans ses paroles, non dans le fond du plan qu'elle aborde, mais dans la manière dont elle me le présente :

- En revanche, ma chère soeur, je n'aime pas la manière dont tu me livres les informations au compte-goutte. Ne sommes-nous pas à égalité dans la direction des semi-démons ? Je suis peinée de voir que tu ne me fais pas confiance pour me révéler les informations essentielles. L'extension nouvelle qu'a pris ton pouvoir, par exemple. Ou l'identité exacte de la "tête couronnée" dont tu me parles. J'estime être suffisamment digne de confiance pour que tu me dises, dans le détail, ce que tu comptes faire.

Je rajoute, sur un ton plus menaçant :

- Et n'essaye pas de dévier encore la conversation par des propositions alléchantes mais vagues. C'est de la précision que je te demande, de l'esprit de synthèse. Comme tu l'as dit toi-même, nous devons nous montrer efficace.

Je me suis peut-être montrée plus brusque que je n'en avais l'intention. C'est comme ça chez nous les semi-démons : nous montons vite au créneau, parce que la force qui bout en nous nous laisse peu de repos. Etre calme est quelque chose qui nous est difficile. Mais aucune carafe n'a explosé autour de moi cette fois-ci, alors je pense que je suis restée relativement posée...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Dim 5 Oct - 23:03

Il est temps pour Maryana de décider, comme je le fais, de la place qu'elle désire au sein de notre groupe pour l'avenir. Pour le moment, nous sommes sensés prendre les décisions de manière plus ou moins démocratique. Le plus, c'est la volonté des semi démons d'être indépendants, maîtres de leur destin. Le moins, c'est que notre prestige et notre mérite personnel assoit bien sûr une légitimité plus ou moins forte au sein du groupe selon nos implications respectives. La démocratie n'était jamais qu'une façade, un vernis bien lisse que les gens apposaient à leur société. Les semi démons ne faisaient pas exception à ce qu'il se passait d'ordinaire chez les humains. Eux aussi avaient leurs problèmes et leurs illusions. Et j'essaie de me comporter en politicienne, c'est à dire en leader, en compagnie de ma sœur qui, je ne l'avouerais qu'à contre cœur, dispose du plus de légitimité et de plus d'expérience que moi. Je sens également que Maryana n'est qu'à demie convaincue par ce que je lui explique. Il est vrai que je ne pense même pas réellement la berner, ou lui faire l'affront de la penser idiote. J'essaie juste de la forcer à sélectionner les secrets qu'elle voulait me voir révéler. Parce qu'elle ne pouvait pas me forcer à tout lui dire, tout comme j'avais conscience que je ne pouvais pas tout lui cacher. Négociations, tractations, compromis. Ce sont les maîtres mots de ce que nous sommes en train de faire. Je dévoile un sourire carnassier à ma demie sœur démoniaque, quand elle manifeste une fois de plus sa soif de sang.


| Je ne pense pas que nous ayons jamais été pour faire les choses à moitié, Maryana. Si nous devons mettre un terme à ce conflit, ce sera par K-O, il ne peut pas ne être autrement. |


Oui, il fallait tous les tuer. Ou leur infliger un destin qui leur semblerait bien pire que la mort... J'escomptais cela. Je l'appelais de mes vœux. Je ne laisserais pas passer cette chance d'en finir. Je souriais de manière plus franche quand ma sœur me dit qu'elle s'en prendrait volontiers à la Brigade.


| Dans ce cas, prends la tête des nôtres, chargés de l'assaut. Avec toi, l'affaire ne peut pas louper... |


Dans le cas contraire, cela ferait de moi la chef incontestée des survivants de notre espèce. J'étais gagnante sur les deux tableaux, et j'essayais toujours de tout calculer. Puis, Maryana me fait part de ses retenues, de sa défiance envers moi. Elle n'appréciait pas. Grand bien te fasse, avais je envie de lui dire, avant de me contrôler. Je ne pouvais pas lui répondre ça. Je gardais le silence, avant de poursuivre.


| Je n'étais sûre de rien jusqu'à il y a peu, pour mon pouvoir. Je n'ai pu l'expérimenter que récemment, et tu étais... absente. Trop occupée avec Lysander, ou à autre chose. Quant à la tête couronnée, tu peux parler au pluriel. |


J'en avais assez dit, désormais. Je portais un regard flamboyant à ma sœur.


| Es tu d'accord, oui ou non, avec ce plan que je propose ? Esther et Paul feront partie de ton équipe ; je te mettrais en relation avec eux. Guides les à l'intérieur, et répands le Chaos. Moi, je nous négocierais une place de choix dans l'avenir qui se dessine. |


[HJ ; si tu as des questions pour ton post à la mission intrigue, mpottes moi sous torby ^^]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Ven 10 Oct - 17:44

Pandore me sert des propos mielleux :

- Je ne pense pas que nous ayons jamais été pour faire les choses à moitié, Maryana. Si nous devons mettre un terme à ce conflit, ce sera par K-O, il ne peut pas ne être autrement.

Sur son plan, elle me caresse dans le sens du poil pour que j'y adhère :

- Dans ce cas, prends la tête des nôtres, chargés de l'assaut. Avec toi, l'affaire ne peut pas louper...

Elle calcule ses mots, je le sais bien. Plus notre discussion avance et plus j'ai le sentiment qu'elle tente de me manipuler. Pourquoi ? Je ne le sais pas. Elle esquive toutes mes questions. J'ai l'impression de me heurter à un mur. Je ne pense pas être son ennemie, pourtant. Un élément agaçant à la parfaite marche de ses projets, peut-être ? Elle fait des allusions à une prétendue négligence de ma part :

- Je n'étais sûre de rien jusqu'à il y a peu, pour mon pouvoir. Je n'ai pu l'expérimenter que récemment, et tu étais... absente. Trop occupée avec Lysander, ou à autre chose. Quant à la tête couronnée, tu peux parler au pluriel.

Quand je m'énerve et pose finalement mon ultimatum, elle reste très calme, et me renvoie une autre question sans appel :

- Es-tu d'accord, oui ou non, avec ce plan que je propose ? Esther et Paul feront partie de ton équipe ; je te mettrais en relation avec eux. Guides les à l'intérieur, et répands le Chaos. Moi, je nous négocierais une place de choix dans l'avenir qui se dessine.

Je prends quelques instants pour réfléchir. Je ne tirerai rien de plus de Pandore, cela me semble clair à présent. Si elle ne lâche que peu d'éléments, c'est volonté consciente de sa part. Mais en même temps, elle voudrait que je prenne une place bien particulière dans son jeu. Une place secondaire, j'en ai bien l'impression : à elle les travaux élevés de négociation, à moi les basses besognes. Est-ce qu'elle pense vraiment que je ne suis qu'une bête sanguinaire, incapable de stratégie ? Si elle parvient à imposer cette image dans l'esprit des autres semi-démons, elle risque de parvenir à m'écarter du pouvoir.
En même temps, je n'ai pas de raison valable de refuser ce qu'elle me demande. Je manque de contexte global, mais elle m'a donné les informations nécessaires à la mission qu'elle souhaite que j'effectue, attaquer les locaux de la PES. A ce que je comprends, elle entend faire en sorte que cela n'apparaisse que comme une manoeuvre de second plan par rapport à ce qu'elle aura elle-même fait, brillamment et dans le plus grand mystère. Mais il ne tient qu'à moi de faire de cette attaque quelque chose dont notre camp tout entier se souviendra pendant longtemps, au grand dam de ma demi-soeur. Pauvres humains de la PES. Je devrai les faire souffrir au-delà de toute mesure, il en va de mon honneur.
Et si c'est un échec... Ne pourrais-je pas affirmer que la mission avait été mal préparée par Pandore en amont ? Ou qu'elle nous a abandonné pour suivre des menées obscures ? Je ne suis pas inapte à ce genre de manoeuvres...
Quoi qu'il en soit, je retiens que je dois resserrer mes liens avec les semi-démons du groupe. Je n'aime pas la manière dont Pandore tente de me couper de notre base : je dois contrecarrer sa stratégie, et vite, si je ne veux pas qu'elle saisisse un jour une opportunité de m'évincer. Je ne le supporterais pas, après tout le travail que j'ai fourni...
Je réponds sobrement :

- Je mènerai l'assaut contre la PES.

Volontairement, je ne dis pas que je suis d'accord avec le plan de Pandore : ce serait mentir, puisque je ne le connais pas. J'accepte simplement de mener une action précise, sans valider le reste de ses projets. J'ajoute :

- Et je suis assez grande pour joindre Esther et Paul seule. Je ne suis pas aussi isolée que tu sembles le croire : je sais encore contacter les membres de notre groupe.

Si Pandore se chargeait des communications, ce serait désastreux pour mon image : cela donnerait l'impression que je suis sa subordonnée, ce qui n'est pas le cas, même si c'est apparemment ce qu'elle souhaite.
En tout cas, notre discussion est dans l'impasse, et je n'éprouve ni l'envie ni le besoin de la prolonger vu la manière dont ma demi-soeur me traite. Je lui demande donc rudement :

- D'autres choses à me dire ? Ou dois-je te mettre en relation avec Jérémy là-haut pour occuper la fin de ta soirée ?

Je réemploie à dessein ses propres termes, dans une tentative, peut-être un peu mesquine, de lui montrer combien vexants peuvent être ses propos. Elle en est probablement consciente, mais dans ce cas, boire un peu de son propre poison ne lui fera pas de mal...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Lun 13 Oct - 20:27

La rencontre ne se passe pas si mal que ça, finalement. Il semblerait que nous soyons capable avec Maryana de trouver sinon un terrain d'entente, un terrain de compréhension mutuelle. Il fallait que je l'amène à se ranger à ma bannière, que cet accord soit délibéré ou calculé je m'en fichais. Seul importait le résultat. Et j'étais prête à tout pour me l'assurer. C'était ce qui mettait ma sœur sur ses gardes d'ailleurs, semblait il. Peu importait. La seule chose qui comptait vraiment était de l'emporter. Les moyens de la victoire n'étaient pas importants, c'était l'enseignment que je tirais de ces années en compagnie de Caim, le grand démon qui nous avait tous engendrés. Je sais que Maryana brûle de jouer les rôles de premier plan, qu'elle n'abandonnerait jamais sa place de leader. Elle aime trop le pouvoir et la domination pour ça. Mais ce n'est pas grave. Cette conversation n'a fait que mettre en évidence quelque chose que je savais déjà au plus profond de moi même.


Un jour ou l'autre, l'une de nous deux devra tuer l'autre.


L'Ecosse et notre « grande famille » sont tout simplement trop petites pour nous deux. Il n'y a pas assez de place pour que nous puissions nous épanouir de concert. La sélection naturelle, ou plutôt démoniaque, se devra alors d'opérer. Mais pas maintenant. Pas avant un bon moment. Maryana et moi avons encore trop besoin l'une de l'autre. Peu importe. Je sais que la soif de sang et l'appétit de massacre de ma sœur à adopter le compromis que je lui propose, cet os que je lui tends pour qu'elle le ronge. Mais ensuite, elle risque de revenir, plus déterminée, plus forte, plus... Implacable. Et alors, il me faudra être prête. Je savais aussi qu'elle pouvait utiliser son charisme pour s'aliéner les autres. Je souris à cette pensée. J'avais des armes dont elle n'usait pas... Et j'avais une sacrée longueur d'avance. Esther me voyait comme sa grande sœur. Damon et Paul... Disons qu'ils avaient eu un avant goût de mon extrême gentillesse. De ma souplesse aussi. Ils ne sauraient être à elle. Mon sourire s'accentue, quand elle me fait part de son consentement.



| Parfait! |


Fière de moi, rien de ce que pourrait dire Maryana ne m'atteind.


| Bien. Je te laisse le prouver, alors. |


Maryana laisse encore parler son impétuosité... Je pars d'un petit rire.


| Oh, si seulement tu pouvais cesser de faire l'intermédiaire, ma sœur, un de ces jours.... |


Je me lève, l'embrasse sur le front, et lui souffle.


| Si tu venais t'amuser un peu, relâcher toute cette pression que tu te mets sur les épaules... |


Puis, je tourne les talons. Non, je ne vais pas voir Jeremy. Paul m'attend.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   Dim 19 Oct - 11:57

Lorsque j'annonce que j'accepte le rôle que Pandore veut me confier, cette dernière se fend d'un petit sourire, agrémenté d'un :

- Parfait !

Elle est contente que je sois rentrée dans son jeu, cela se voit. Est-ce un piège ? Je ne pense pas. A long terme peut-être, à voir sa joie. Même face à ma brusquerie, elle ne monte pas au créneau, elle prend un air de gamine réjouie, comme si je venais de lui accorder un cadeau d'anniversaire. Toute tension semble avoir disparu de son corps, elle vient d'accomplir la mission qu'elle s'était fixée, et maintenant, elle batifole. Elle me souffle :

- Oh, si seulement tu pouvais cesser de faire l'intermédiaire, ma sœur, un de ces jours.... Si tu venais t'amuser un peu, relâcher toute cette pression que tu te mets sur les épaules...

Elle sait pourtant que le sexe ne m'amuse pas, ne me procure pas le même plaisir que le meurtre. Je ne partage mon lit avec Lysander que parce que c'est un moyen de renforcer mes pouvoirs, et les siens par la même occasion. Quand j'étais encore avec le père de Jessica, c'était différent. Mais tout a changé depuis la mort de ma fille. De mes entrailles est née la mort, et la mort est entrée dans mes entrailles. C'est comme ça.
Je crois que Pandore est mon exact inverse à ce niveau là. Je pense qu'elle place le sexe au dessus du meurtre. D'ailleurs, contrairement à ce qu'elle a annoncé en arrivant, elle ne se dirige pas vers l'escalier pour voir Jérémy, mais vers la porte. C'est un autre qu'elle va aller retrouver. Qui ça ? Je l'ignore. Trop d'hommes tournent autour d'elle. Elle a ce pouvoir de créer une attirance chez le sexe opposé. Je fascine aussi, mais par le pouvoir, pas en tant que femme. Je ne le cherche pas : j'ai été trop blessée.
En tout cas je ne réponds rien à sa proposition. J'ai juste envie qu'elle parte. Cette entrevue m'a laissé un goût de cendre dans la bouche. Je sens que Pandore prépare quelque chose, et je n'aime pas ça. Je la regarde s'éloigner vers la porte, fixant sa nuque, me demandant ce qu'elle cache à l'intérieur de son crâne. Lorsqu'elle touche la poignée, je lâche un bref :

- Bonne nuit, ma soeur.

Puis je me rasseois au fond du canapé. Pandore m'a laissé matière à penser. A court terme, il faut que je réfléchisse à un plan d'action contre la PES. J'ai besoin d'un succès éclatant à jeter à la face de ma soeur. A long terme, il faut que je la contre. Que je lui montre que moi aussi je sais recruter, gagner l'adhésion des nôtres. Je ne compte pas lui céder facilement le moindre pouce de terrain...

** Fin du RP **
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everyone wants Power [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Everyone wants Power [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Alentours :: Banlieue
-
Sauter vers: