AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]
MessageSujet: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Jeu 3 Juil - 23:01

La chute peut parfois être courte. Trop courte
Julien



Code:
Rejoins moi, au Lac derrière la Demeure,
Cordialement. Morgie
Je venais de finir mon message, que je rangeais mon portable dans une poche de ma veste. L'homme à qui je venais d'envoyer un message ? Julien, un ami de longue date. Qui était en train de retomber de son pied d'estale. Je savais pour autant que j'avais besoin de lui, beaucoup de choses étaient en suspens encore. Et j'avais besoin d'avoir un avis. Pourquoi lui alors qu'il était en train de tomber, qu'il avait tout perdu ? Parce qu'intérieurement je savais que je pouvais lui faire encore confiance. Un jeans noir et un pull blanc, mes cheveux blonds étaient lâchés, je n'avais rien d'officiel aujourd'hui. J'avais l'impression que mon rôle de princesse jouait comme une grande image. Je sentais que quelque chose était en train de se passer à ce niveau là, au niveau de la royauté aussi. Libérée, je me sentais particulièrement nue d'un coup, mais ça je le gardais pour moi. Je savais très bien, que ce n'était pas pour moi une solution, mais je me voyais mal lâché l'information comme cela. C'est pourquoi je faisais comme si de rien n'était. Et puis du moment que tout le monde pensait que j'étais encore la créature de Krystel j'étais en sécurité, c'était ce que je pensais. En tout cas, c'était l'idée qui me courrait l'esprit.

J'entendais des pas venir, je me retournais avec un sourire, l'écharpe remontait. Le froid ne m'atteignait pas réellement. Il faisait nuit noire, le pull blanc devait permettre de voir les gens je supposais. Je souriais à Julien, un simple sourire. Je suis heureuse de te voir. Que deviens-tu ? Les bras croisés sur ma poitrine, je restais souriante tout en ne laissant paraitre aucune autre émotion que de le voir me rendre heureuse. Malgré les faits avérés, il restait un ami. L'endroit était désert et j'avais fait en sorte de laisser les gardes loin de moi. C'était l'une de mes idées, je ne voulais pas avoir encore des hommes autour de moi. A quoi bon ? Le danger était partout et j'avais montré plus d'une fois au moment de la conférence que je n'étais pas la petite Princesse sans défense.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Ven 4 Juil - 15:46


La solitude était pour certains une souffrance mais pour moi cette nuit elle était au contraire un bienfait. Cela faisait quelques jours maintenant que j’ai été dégradé, puni et torturé pour autant la douleur ne s’estompait pas encore totalement. Avec mon titre j’avais perdu mon entreprise et mon logement de Glasgow, on m’avait tout de même généreusement laissé ma demeure d’Edimbourg et c’était là que je m’y reposais physiquement et psychiquement. Faire un point sur ma situation avait été une nécessité afin de ne pas me perdre dans la douleur.

Je savais à quoi m’attendre lorsque j’avais décidé d’exécuter mon humaine, quels risques j’encourais aussi cette issue à mon jugement n’était pas une surprise en soi. La douleur en revanche elle surprend lorsqu’elle atteint un certain niveau, même lorsqu’on croit avoir déjà subi le pire. Dix ans dans un cercueil empli d’argent, je pensais avoir connu le pire en question mais en quelques heures il m’avait été prouvé le contraire. La peau arrachée, les plaies rouvertes, la morsure du soleil, autant de preuves de l’imagination débordante de notre Reine. Et pour finir d'asseoir son autorité et son pouvoir elle avait choisi Jana pour m’infliger ma sentence. Pouvais-je en vouloir à la jeune vampire ? Résolument non car nous savions dès le début de notre alliance que chacun suivrait sa loyauté.

J’étais donc là me contenter de Tru-Blood, un des autres pans de ma chute, lorsque je reçu un message d’une vieille ami, la Princesse Morgane. Je fus surpris qu’elle entre en contact avec moi maintenant que j’étais à nouveau un simple membre de la Garde et en disgrâce. Elle devait avoir quelque chose d’important à me dire dans ce cas aussi enfilai-je un jean noir et un t-shirt noir moulant et quittai ma demeure sur le champ. Je couvrais la distance entre chez moi et le lieu de notre rendez-vous rapidement en courant à pleine vitesse vampirique afin de me dérouiller et de retrouver un peu mes sensations après mon jugement.

Une fois arrivé je m’avançai doucement d’elle sans me demander si j’étais ou non sous la surveillance d’un quelconque larbin de Krystel. Elle ne me laisserait pas libre de mes actes mais qu’importe, je venais de gagner une certaine liberté.


Bonsoir Morgane, lui dis-je en me présentant à elle en n’omettant pas la révérence due à son rang, autant par amitié que par obligation de mon nouveau statut. j’ai fait aussi vite que possible compte tenu de mon état. lui dis-je en évoquant mes séquelles suite à ma torture.

Je profite de l'allégement récent de mon agenda. lui dis-je d’un sourire léger qui dissimulait ma douleur physique. Avant que tu ne me fasse part de ce qui te trouble je dois te prévenir : depuis mon jugement je suis sous la surveillance des services de la Reine aussi il est possible que nous soyons surveillés.

Pour cela je te pris de m’excuser Morgane, je suis de bien piètre compagnie à présent.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Mer 9 Juil - 22:47

La chute peut parfois être courte. Trop courte
Julien



Jamais nous ne pourrions être tranquille, nous étions épiés quoique nous fassions, quoique nous disions. Et j'avais comme une sale impression que cela ne cesserait jamais avec le temps. Les épisodes de ces derniers temps étaient d'autant plus difficile à gérer que nous devions en plus faire bonne figure entre les espèces. A cela on rajoutait les problèmes inter-espèces à gérer, et ça faisait une jolie pagaille. Garder le sourire c'était ce que nous avions eu comme ordre, comme volonté. C'était ce que je faisais toujours, je gardais le sourire malgré ce qui était en train de se passer. C'était mon maitre mot, c'était que malgré ce qui pouvait se passer à l'intérieur des Raybrandt, il ne fallait pas que ça ait d'impacts sur les vampires en général. Le linge sale se lave en famille ? C'était ce qu'on disait. Et c'était ce à quoi je pensais pendant un instant avant que Julien ne m'interrompe dans ces pensées pour le moins... Désastreuses. Et c'était ce qui était en train de me faire revenir sur terre.

Les rôles s'inversaient, dire qu'il avait toujours été quelqu'un de très respecter, aujourd'hui il était un simple membre de la Garde. Je savais ce qu'il avait subi, et tout ce qu'avait infligé Jana sur ordre de la reine et du Conseil. La torture était quelque chose d'horrible pour les vampires à mes yeux en tout cas, je savais qu'elle était nécessaire bien évidemment mais elle était d'autant plus horribles que sur un humain. Au bout d'un certain nombre de tortures un humain peut succomber, les vampires non d'une certaine manière, tout se cicatrisent plus ou moins rapidement mais pas ce n'est pas pour autant indolore. La révérence, je lui souris. Bonsoir Julien, ne t'inquiète pas, cela me faisait plaisir de te revoir. Mon caractère était inchangé. J'avais toujours cette douceur dans ma voix que beaucoup de mes interlocuteurs me connaissaient. Je ne savais même pas si une fois dans ma vie de Princesse l'on m'avait déjà entendu hausser la voix. Peut être bien. Je suis au courant que nous sommes surveillés. En même temps en t'invitant dans la demeure de la Princesse, comment voulais-tu qu'il en soit autrement. Avant que nous commencions, comment vas-tu ? demandai-je avant de poursuivre Tu fais compagnie au moins, et c'est ce dont j'ai besoin. finis-je avec un sourire. La solitude dans le manoir où je vivais commençait à se faire de plus en plus pesante. La mort de Léopold se pansait certes, mais la solitude était quelque chose que je détestais de toute évidence.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Jeu 10 Juil - 16:35


Morgane et son caractère. Quelque chose qui m’avait fait la voir comme faible à une époque. Ce qui ensuite m’avait amené à comprendre que c’était au contraire là sa force. Morgane ne s’énervait jamais, elle conservait toujours une certaine douceur dans son attitude et dans ses paroles. Si d’ordinaire la douceur n’était pas quelque chose que je recherchais particulièrement, ce soir je l’accueillis de bon cœur. Je savais qu’elle n’agissait pas ainsi par calcul ou pour se jouer de moi.

Ne crains-tu pas que ta Mère ne te reproche cette invitation d’ailleurs ? Je suis persona non grata à présent. Jana a déjà dû subir les conséquences de mon choix et perdre beaucoup aux yeux de la Reine de mon fait, je ne voudrais pas que cela soit pareil pour toi. lui dis-je avec sincérité. A ce sujet, lorsque tu verras ta sœur, pourrais-tu lui transmettre un message de ma part s’il te plait ? lui demandai-je avant d’attendre sa réponse. Je repris la parole après avoir reçu son approbation quant à ma requête.

Dis-lui qu’elle a fait ce qui devait être fait et que je ne lui en veux pas le moins du monde. Son dernier présent est toujours mien et nul ne me le dérobera. dis-je sans plus de détails. Jana comprendra aisément que j’évoquais là notre dernière nuit passionnée, et aussi que je ne lui en voulais pas de m’avoir torturé, elle n’avait fait que suivre les ordres de sa Mère et du Conseil.Je te remercie Morgane.

Compte tenu de ma situation je vais plutôt bien. Je profite de ma liberté retrouvée. Et toi, comment te portes-tu ?
lui demandai-je en retour, non pas par politesse mais par intérêt sincère. Morgane était la seule vampire que je considérais comme une amie, ce que je ressentais pour Jana plaçant cette dernière au-dessus d’un lien d’amitié.

Que puis-je faire pour toi Morgane ? Je suis présent pour toi si tu as besoin de quoi que ce soit, et ce n’est pas le soldat de la Garde qui te le dit mais ton ami.

Son message avait été succinct et ne laissait rien deviner quant à la raison de son invitation. Se sentait-elle seule ou était-elle troublée par quelque chose ? A moins que ce ne soit le deuil de son époux qui l’importunait encore. Combien fallait-il de temps pour faire le deuil d’un être aimé, pour ne plus souffrir de son absence, pour s’accommoder de sa disparition ? Aucune idée à vrai dire, ceci m’était bien étranger. Toujours était-il que si elle voulait parler j’étais présent et disponible pour l’écouter.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Ven 22 Aoû - 18:06

Un deuil ne se fait jamais facilement c’est une chose, mais les disparitions successives que connaissait à la fois ma famille mais également et les mauvaises nouvelles n’aidaient pas à se reconstruire. Ne m’aidez pas à me reconstruire. Voilà le constat que j’en faisais ce soir, je me doutais que ma rencontre avec Julien devait être surveillé de loin, tous les gardes étaient à l’affût et j’avais l’impression de ne même plus pouvoir évoluer dans mon propre chez moi, l’impression d’être épiée, si cette protection me rassurait aujourd’hui elle avait tendance à m’effrayer. C’était peut-être une étape dans la reconstruction, je n’en savais rien. Cette protection, cette surveillance, tout était nécessaire c’était en tout cas comment j’essayais de faire passer la pilule, plus ou moins. Disons que plus ça allait, plus j’avais l’impression qu’elle devenait difficile à avaler. Et les mots de ma mère ne m’avaient pas aidé à aller de l’avant. Non je n’étais pas prête à faire tout cela toute seule, avec l’aide de Jana si elle nous suivait, si elle restait une Raybrandt, si elle me suivait. Je ne pouvais pas faire ça seule, je n’avais pas les épaules assez fortes ou solides pour cela, je n’étais pas ma mère.

« Et si elle me le reproche, je lui dirai qu’à 800 et quelques années, je n’arrive même plus à compter, je peux aussi juger qui a le droit et le mérite d’avoir le droit de me rendre visite et qui j’ai envie de voir. » répondis-je avec un sourire comme pour le rassurer. La raison était toute autre, mais tout arrive à point à qui sait attendre. Je repoussais mes cheveux blonds dans mon dos, avant de regarder l’horizon du lac. Le calme qui régnait ici était presque inimaginable. « Je t’écoute, que dois-je dire à Jana ? » finis-je prête à l’écouter.

Jana avait dû souffrir de cette situation, mais elle savait qu’elle ne pouvait pas faire autrement que d’obéir. Elle avait été forte de ce moment. « Je lui dirai, je dois la voir bientôt je suppose dans tous les cas. » Bon d’accord au-delà du fait ce que ce n’était pas noté messager sur mon front, je savais que Jana ne pourrait pas reprendre contact aussi facilement que moi avec Julien. « Je t’en prie. »

Le deuil d’un être aimé, ne se répare jamais. C’était la difficile conclusion que je m’étais faite une première fois dans ma vie humaine quand j’avais constaté le massacre à la fête donné par mon frère, et le jour de notre transformation, de mes enfants à jamais perdu qui grandiront sans mère. Mon mari que j’avais eu jeune, je devais avoir 14 ans quand mon frère m’avait vendu à cet homme, disons qu’il avait donné ma main pour pouvoir rapidement que je puisse assumer mon rôle de femme. Un homme bien plus vieux que moi, mais qui avait un charisme. Disons le charisme que l’on peut avoir au Moyen-Âge. A 15 ans, j’étais mariée, et à peine quelques semaines plus tard, j’étais enceinte. Cette époque était bien révolue. Et puis ma deuxième perte était récente, mon mari, Léopold. Si entre nous, ce n’était pas l’amour fou, j’avais quand même eu besoin de sa présence. A croire que mes maris sont contraints d’être tués par la folie des hommes quand ils sont vampires, et par les vampires quand ils sont humains. Mais là c’était tout autre chose qui me torturait. « Ta présence est déjà beaucoup pour moi. Il y a quelques jours de cela, ma mère m’a libérée. Et tu vas dire oh mais que tu es sentimentale. Sauf que je me sens seule désemparée. Je ne me sens pas prête à assumer tout cela seule d’un coup. Je ne comprends pas trop ce qui se passe autour de moi. » Même moi je n’arrivais pas à m’expliquer cela, j’espérais avoir des conseils qui pourraient m’aider de la part de mon ami. Oui parce que ce n’était pas au garde que je m’adressais mais bien à l’ami, à qui d’autres pouvait-on demander des choses pareilles.

HJ ; il m'a fallu un mois pour me mettre derrière mon écran, dix minutes pour l'écrire désolée du temsp de réponse :o
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Sam 23 Aoû - 15:57

Hrp: Aucun souci, c'est très bien


Ce que je ressentais pour Jana était un sentiment nouveau pour moi, je ne m’étais jamais attaché de cette manière à quelqu’un. Pour autant en l’état actuel des choses une certitude perdurait : nous étions bien trop ancrés dans notre manière d’appréhender le monde pour favoriser notre relation au détriment de nos engagements respectifs. Le châtiment qu’elle avait été dans l’obligation de m’infliger montrait bien cela, tout comme le fait qu’à aucun moment je n’ai espéré que ses sentiments lui fasse prendre position contre sa mère. Nous savions à quoi nous attendre lorsque nous avions convenu de notre alliance, désormais en suspend voire disparue tant que l’on ne pouvait communiquer sans risque.

Je remerciai Morgane après qu’elle eut accepté de lui transmettre mon message, quand bien même je savais qu’elle avait sûrement d’autres tâches bien plus importantes. Si d’aucun se gargarisait de ma destitution ce n’était pas le cas de mon amie, bien que je ne sache pas ce qu’elle pensait de ma décision. Quoi qu’il en soit ce n’était pas là la raison de ma venue ce soir, c’est elle qui avait besoin d’aide.


Je ne vais rien dire de ce genre Morgane car nos vécus sont bien différents à ce sujet. Ton lien avec ta mère est ancien, cela fait presque un millénaire que vous êtes bien davantage liés qu’une mère et son enfant. Ce… vide que tu ressens est bien compréhensible. lui dis-je dans un premier temps, essayant d’imaginer ce qu’elle ressentait. Marius – mon créateur – ne m’avait jamais libéré mais avait tout simplement disparu, pour autant cela n’avait jamais fait naître un quelconque sentiment de crainte ou de vide dans mon cœur. Peut-être en serait-il autrement si un jour il réapparaissait pour me libérer ou mourrait.

Puis-je te demander ce qui a amené ta mère à te libérer ? De quoi voudrait-elle te protéger ? lui demandai-je tout en m’interrogeant. Krystel n’aurait pas fait une telle chose sans raison importante. Qu’était-il donc en train de se passer les hautes sphères de notre espèce, dimensions qui m’étaient désormais inaccessibles.

Quelles sont ses tâches dont tu as désormais la charge Morgane et qui t’amène à ces craintes ? Et pourquoi serais-tu seule ? Tu as ta mère et Jana, tu m’as moi aussi bien que je ne sois guère utile désormais en dehors de ma modeste présence.

Sans s’en rendre compte peut-être, mon amie venait de laisser transpirer un début d’information quant à un changement majeure dans sa vie, et cela signifiait forcément que notre espèce était concernée de près ou de loin. Si Morgane m’annonçait quelque chose de taille, devrais-je faire selon les paroles de Krystel : notre espèce avant ses filles ? C’était là un dilemme imposant et auquel je ne pouvais pas réfléchir tant que je n’avais pas davantage d’informations.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Dim 14 Sep - 21:53

Nos histoires étaient complètement différentes avec Julien, ce n'était pas pour autant que je ne me sentais pas bien avec lui, disons que l'amitié que nous avions développé était rassurante d'une part. En partie parce que j'avais réussi à gagner une confiance malgré ma grande différence au niveau de ma vision des choses. Ce qui n'était pas totalement faux. Ma lubie sur les humains ou encore le Tru Blood avaient été pour moi des moyens de rendre ma vie vampire plus agréable et avant que je ne me marie avec Léopold, ça me facilitait un peu la vie de penser comme ça. Bien que j'étais rarement retombée dans les vices une fois qu'on m'avait agité un humain frais sous le nez. C'est difficile de ne pas succomber. Notre vécu était différent aussi à propos de notre relation avec nos créateurs. Ma créatrice étant ma mère, je ne pouvais pas lui tourner le dos. Disons que c'était quelque chose de compliqué. J'avais été abandonnée par elle si jeune dans ma vie humaine, même si maintenant elle tenait dans un torchon, que de la retrouver avait été pour moi un moment d'extase. Même si elle me liait au sacrifice de ne jamais voir le soleil et de revivre uniquement de nuit.

Et il me comprenait, je me sentais comme coupable du vide qui se construisait en moi, du fait que j'étais désormais libre. Si je ne voulais pas assumer c'était un choix qui serait lourd de conséquences mais un choix quand même je n'avais plus de compte à rendre. Pour autant, non je n'allais pas abandonner un nom, une famille et la renommée que ma mère avait donné à notre maison, il était bien trop important de continuer. Je n'ai pas très bien compris pour être honnête, disons qu'elle souhaite que nous ne soyons plus rattachés à elle. Jana ne l'étant pas, n'étant pas sa créature, mais elle voulait me laisser libre désormais. La faiblesse commence à être visible sur elle, comme je n'arrive pas vraiment à m'expliquer mais tu as vu ce qui s'est passé au moment de l'attaque des Sanguinistes. Je ne savais pas vraiment si je pouvais lui parler d'Augustus, en vérité il était peut être un peu tôt. Je préférai qu'il le devine par lui même même si ce n'était pas clair.

Seule non, Jana sera là. Mais même si elle me suit je ne veux pas lui imposer le blason et les responsabilités de ce que notre nom transporte. Mes responsabilités sont plutôt simples enfin je crois, disons que c'est assurer la suite de sa ligne de conduite. Sauf que je ne lui ressemble pas, je ne suis pas du tout comme elle, elle me l'a tellement dit.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Jeu 18 Sep - 19:32


J’écoutais attentivement les paroles de Morgane car malgré notre lien d’amitié elle devenait une source d’informations en primeur pour moi simple soldat au sein de la garde royale. Comme quoi qu’importe mes relations avec mes interlocuteurs j’en profitais toujours presque inconsciemment pour en filtrer tout ce qui était potentiellement utile dans un avenir plus ou moins proche. J’avais beau avoir été destitué de mes titres je ne comptais pas rester sagement à subir sans rester actif.

Effectivement, ce qu’il s’est passé à ce moment-là n’est pas une bonne chose pour l’image que la Reine a renvoyé à ce moment-ci. Pour autant sa soudaineté doit laisser présager quelque chose d’important. dis-je en essayant d’établir plusieurs possibilités pouvant expliquer cela mais sans pouvoir favoriser une piste plutôt qu’une autre. Et son souhait de vous libérer toi et Jana confirme qu’elle semble redouter quelque chose.

Quelle nouvelle menace pesait désormais sur notre espèce pour pousser Krystel à prendre de telles dispositions ? Ce n’était pas là une mesure sans conséquence et cela devait être à la hauteur du danger car pour l’exemple rien de tel n’avait été préparé face au danger des Sanguinistes.

Même si elle te suit ? Tu penses qu’il y ait un risque pour qu’elle souhaite retrouver une certaine liberté ? Pour ce que je connais d’elle ce serait plutôt surprenant ne penses-tu pas ? lui demandais-je surpris par ses paroles. A moins qu’elle ait extrêmement bien caché son jeu depuis cette époque, je ne l’imaginais pas délaisser son pouvoir et sa mère pour retrouver une certaine liberté. Elle aimait le pouvoir et ne pourrais pas s’en passer selon moi.

Tu es toi-même Morgane, est-ce là un mal ? Tu ne te sens pas de prendre le même type de décision qu’elle ? Jana devrait t’aider sur ce point je pense vu son caractère. lui dis-je en esquissant un sourire complice.

Avais-je une place à prendre aux côtés des deux Princesses si elles venaient à gouverner à la place de leur mère ? L’idée du mariage entre Jana et moi pourrait-elle refaire surface ou serait-elle définitivement enterrée si elle parvenait au trône sans mon aide ? Tant de questions sans réponses pour l’heure mais qu’il faudrait que j’explore par la suite.


Hrp : si ça te gêne pas, Julien ne doit pas apprendre le retour d’Augustus vu qu’il l’apprend pour la première fois dans mon rp avec lui

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Sam 11 Oct - 17:58

Je resterai silencieuse sur ce qu'il se passait secrètement, avec Augustus, je ne pense qu'il n'était pas bon que tout le monde soit au courant de cela, de ce qu'il avait fait. Même avec Julien qui était un bon ami, je ne pense pas. Si Jana et moi étions les seules au courant cela devait suffire pour déjà en faire trop à mon humble avis. Et puis si ce que je pensais devait être juste entre nous. Comme une discussion secrète. Ce n'était pas une question de manque de confiance mais plutôt comme si l'on essayait de se préserver entre nous. Certaines informations étaient meilleures quand elles étaient confidentielles et puis ça finirait par sortir mais pas de la façon dont on le voudrait.

Julien avait cependant raison sur un point, et je l'approuvais avec un signe de tête, ce qui s'était passé il y a quelques temps au niveau de l'attaque, ne mettait absolument pas ma mère dans une position confortable. Trop de pouvoirs pouvaient donner la peur aux autres, ce qui était normal d'une certaine manière. Ca c'est certain qu'elle redoute quelque chose, après à savoir quoi exactement je ne pourrais pas te le dire, je ne sais pas. Les temps changent en tout cas. Je restais évasive sur le dernier point. Il me fit réfléchir sur la position de Jana : Non, je pense qu'elle va rester, c'est juste que je suis née avec le nom, la famille. Je peux comprendre qu'elle soit effrayée, alors qu'elle a beaucoup plus de volonté de force d'esprit également, d'être une Raybrandt. C'était mes craintes, des craintes que je comprendrais même si à ce jour elle a dit se sentir prête à me soutenir à rester à mes côtés comme une soeur pouvait le faire.

Elle a le caractère fort de ma mère, celui qui ne la fait pas faiblir, j'ai la douceur, celle qui me permet d'avoir de la compassion. Même si je ne peux pas, pas dans la position dans laquelle je vais me retrouver, je ne pense pas. dis-je en me reposant sur le banc, comme en lachant un poids. Le doute, la force du caractère que j'avais, oui je pense que je l'avais.


HJ ; oui c'était mon but de pas te le dire, mais du coup il m'a fallu de la réflexion pour en venir à tourner correctement ma phrase ^^' Je pense que ça passe là
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 3:08


Morgane était troublée et semblait mal à l’aise avec tous ces bouleversements qui arrivaient dans sa vie et en annonçaient d’autres. En tant qu’ami j’étais censé l’aider et la réconforter, pour autant il s’agissait là de choses dont je n’avais pas l’habitude. Jusqu’à présent je jouais justement avec les faiblesses d’autrui, prenant un malin plaisir à m’en amusant et à les exploiter. Mais présentement ce n’était pas mon but quand bien même mon vieux réflexe de lister les données potentiellement exploitables refaisait surface sans même que je n’en ai l’intention.

Jusqu’à présent elle était toujours parvenu à prévoir et anticiper les différents dangers qui ont menacé notre espèce, pour qu’elle se fasse surprendre il faudrait que le danger vienne de l’intérieur. lui dis-je en lui faisant part de mes réflexions sur l’instant. A moins qu’à l’instar de nombre d’anciens vampires avant elle, elle se soit lassée du pouvoir et de son immortalité.

Lorsqu’elle reprit la parole à ma suite se fut pour répondre à mon interrogation au sujet de Jana. J’écoutais et j’enregistrais ces données dont certaines que j’avais déjà pu déduire, tout comme la plupart de ceux de notre espèce. La complémentarité des Princesses vampires n’étaient un secret pour personne. Le côté diplomate de Morgane contre la force guerrière de Jana, l’apaisement contre la colère, la douceur contre la force. Tant d’oppositions qui pourraient faire d’elles un duo capable. Mais ces différences ne les mèneraient-elles pas un jour ou l’autre à emprunter des chemins différents et à se quereller ? On a déjà vu deux proches devenir ennemis mortels un jour ou l’autre pour une broutille.

Si un jour tu as besoin de soutien sache que je serai là Morgane. lui dis-je d’un ton sincère. Tout comme Jana. ajoutai-je, un goût amer dans la bouche, causé par mes sentiments pour cette dernière et le souvenir de la douleur qu’elle avait été dans l’obligation de m’infliger.

Je ne suis plus rien désormais mais je suis à votre service, en tant qu’ami et que vampire.

Mon avenir était incertain, tout comme celui des deux Princesses à ce que venait de m’en dire Morgane. Se pouvait-il que nos chemins se croisent ou bien au contraire ne feraient-ils que se suivre telles deux parallèles sans jamais se croiser ? J’ignorais alors tellement de chose, comment aurions-nous pu imaginer ce qui allait suivre quelques jours plus tard…

Hrp : à toi de conclure vu que la mission est lancée, sauf si tu avais d’autres choses à développer ou à amorcer pour la suite

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 13:44

Julien avait raison sur beaucoup de points, comme s'il avait bien su analyser la situation. La situation globale, je n'approuvais que d'un signe de tête, et en approuvant je lui donnais une piste. Oui ça venait de l'intérieur, de l'intérieur même de la famille royale. Ce n'était pas volontaire, mais plus un soutien, quelque chose d'involontaire comme si, le fait que je lui donne des pistes me fassent me sentir un peu moins seule. Je n'en savais pas grand chose pour être honnête. Intérieurement ça me soulageait c'était la seule chose que je savais. Le simple fait d'avoir quelqu'un à qui parlait. Je savais que je ne pouvais pas en parler librement non plus. Disons que ma mère avait été claire, il ne fallait qu'on nous voit ensemble, plus nous étions séparée, moins nous étions atteignables. C'était ainsi que je voyais aussi notre sécurité. Si nous n'étions pas ensemble, on pouvait s'attaquer soit à Jana, soit à moi, mais pas au deux en même temps, et ça les mettait en faiblesse tandis que nous avions la force de la communication mais à distance pour pouvoir agir au mieux.

Notre avenir était incertain, pour Jana, moi ou encore Julien. Chacun d'entre nous, nous étions au tournant de notre destin, nous ne pouvions pas encore nous en rendre compte. Mais les seuls mots qui sortirent pour Julien furent un petit Merci... Merci Julien. dis-je en nos deux noms, à la fois Jana, et moi-même. Je savais que j'étais allée à l'encontre de ma mère pour cette rencontre, mais j'étais convaincue que même s'il n'était pas cité, il pouvait être digne de confiance. Tu n'es plus rien aux yeux de la hiérarchie vampirique peut-être, mais tu restes un ami proche à mes yeux. dis-je comme pour le rassurer. Je vais devoir t'abandonner pour autant, j'ai encore une affaire à régler avant la fin de la nuit, merci du temps que tu m'as accordée. Je pense que nous serons amenés à nous revoir. dis-je simplement, en lui serrant la main. La distance était encore de mise. Mais pour une bonne cause. Sur ce, je retournais à ma Demeure rapidement pour pouvoir me changer, et retourner à mes affaires.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A chacun son rôle, à chacun son tour parait-il ? [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort est une dette que chacun ne peut payer qu'une fois [Livre III - Terminé]
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Chacun a en lui son petit monstre à nourrir [PV Elena]
» A chacun son histoire. [Pv: Matilda Grey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Lacs et Rivières
-
Sauter vers: