AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Ven 8 Fév - 21:20





La Nuit porte conseil... Dangereuse et Perfide...




« Trois animaux se battent entre eux. Un loup, fort et féroce. Un serpent, au venin mortel mais à l'enveloppe fragile. Un lion, arrogant et sanguinaire. Chaque animal veut dominer les autres. Le lion, indolent animal, ne sait pas qu'il a des ennemis et ne raisonne qu'en terme de proies. Le Loup s'entend fort mal avec le serpent, et est prêt à le tuer. Le serpent, s'il pourrait tuer le loup, ne peut le faire que par surprise. Qui est le plus fort ? Le lion qui domine les autres en les ignorant, sûr de sa force, le loup qui grogne, comptant sur sa meute et sa sauvagerie, ou le serpent qui cherche de nouvelles complicités, grâce à sa langue fourchue mais habile ?


Caim, démon millénaire, a pris rendez vous avec le Roi des Vampires. Il veut lui proposer son alliance, montrant au monarque des nocturnes rouges quelle puissance il peut apporter à ce dernier, en échange de la destruction d'un ennemi commun qu'il n'a pas encore nommé. Augustus accorde audience à celui qui s'est présenté comme l'un des responsables des troubles actuels, et s'est entouré de ses proches ; les membres de sa propre lignée. Caim se rend devant le Roi avec les premiers semis démons de ce qu'il appelle son ost démoniaque. Ce premier décembre à minuit pile, les deux parties se rencontrent dans la salle du trône... »



Ordre de passage:

Chaque « invité » aura été prévenu par missive royale. Vous pouvez raconter dans un premier post vos pensées et vos préparatifs pour cette soirée ; le mot a été donné à la lignée royale de faire forte impression. Les démons arrivent durant cet ordre de passage, et sont annoncés au couple royal qui trône, alors que les deux « filles » siègent de part et d'autres, Jana à la droite d'Augustus, et Morgane à la gauche de Krystel. Je précise que les princesses tout comme les semis démons ont droit à la parole ; l'étiquette le permet dans un cercle d' « intimes ».
Vous avez une semaine pour répondre. C'est court, mais nous préférons des posts courts et une certaine rapidité dans l'exécution de la mission ^^. Si vous avez des questions, n'hésitez pas!


Dernière édition par La Destinée le Dim 7 Avr - 2:33, édité 2 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Sam 9 Fév - 13:17

C’était un jour comme les autres dans le cabinet Denlon lorsque la sonnerie de la porte se fît ressentir. Emmanuelle qui étudiait le cas Guillemaud dû se lever de sa chaise afin de répondre à l’interphone. La voix lui expliqua qu’elle avait un message à délivrer à la jeune femme et que ce dernier était de la plus haute importance. L’avocate appuya sur le bouton afin d’ouvrir la porte du rez-de-chaussée puis elle ouvrit la porte tout en attendant la personne ainsi que son message. Se demandant quel serait l’intitulé de ce message, ce fut après une minute et l’apparition d’un homme de noir vêtu que la jolie brune allait enfin comprendre. Le mystérieux individu lui donna une enveloppe avec ce qui ressemblait à un cachet officiel du roi des vampires. Stupéfaite par un tel message, la semi-démone s’imaginait déjà être l’avocate officielle de la cour d’Ecosse. Mais cette joie fût de courte durée, puisqu’en effet le message était seulement une invitation officielle au manoir Raybrandt. Seulement est un bien grand mot, puisqu’il était rare dans ce pays qu’un roi avec une telle influence vous reçoive dans ses locaux. Même si elle ignorait le sujet, elle n’allait pas tarder à la savoir puisque le rendez-vous était pris le premier décembre à minuit, et ce dans la salle du trône d’Augustus le King. Emma remercia le jeune homme en lui donnant un billet et en fermant la porte derrière lui.

Quelques jours passèrent et le 30 novembre arriva jusqu’à nos portes. Il était 23h50 lorsque la jeune femme arriva au bord de sa décapotable dans ce qui semblait être le domaine des Raybrandt. Celle-ci se gara à proximité de la demeure puis la jeune femme s’approcha de la grille et du garde qui était présent, car oui il était tout à fait normal dans ce genre de famille d’avoir l’équivalent d’une boite de sécurité en guise de garde du corps. Quoi qu’il en soit Emma montra l’invitation au garde de la demeure et ce dernier la laissa entrer aussi simplement que l’on pouvait entrer dans une boîte. L’avocate se dirigea alors vers la bâtisse qui semblait à la fois ancienne et pleine de charme, bref un manoir d’une autre époque. Emma arriva alors à la porte d’entrée et encore une fois un garde semblait bloquer l’accès à l’intérieur. La belle demoiselle lui montra son invitation, puis l’individu fît avec un morceau de chemin en lui indiquant ensuite que la salle du trône se trouvait bien au fond du couloir. Une fois devant la porte massive, la jeune femme prît une grande inspiration puis elle regarda une dernière fois sa montre indiquant qu’il lui restait une grosse minute avant le début de l’entretien. La ponctualité n’était pas son fort, mais pour une fois que la jolie brune était en avance, elle ne voulait pas vraiment le montrer. Ce qu’elle ignorait par contre, c’est que sa montre était en avance de quelques minutes. Soit Emma ouvrit donc les portes puis celle-ci commença à marcher en direction du trône où gisaient déjà le roi et la reine, ainsi que leur fille et la princesse du royaume. Une fois à bonne portée de toute la famille, l’avocate s’inclina en faisant un geste de salutation, ce qui semblait ridicule, mais qui sait, peut-être que cette forme de politesse d’un autre temps allait plaire au roi. Quoi qu’il en soit la demoiselle fît son geste puis elle se redressa en disant

Je vous salut mon cher Roi, je vous salut également sublime créatures intemporelles !

C’est ainsi qu’elle les salua avant de rester sur place et d’attendre la suite des événements, tout en ce demandant si Emma avait fait bonne impression. Car oui il était mal vu d’énerver le roi, même si la semi-démone pouvait très bien se défendre en cas de litige.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Sam 9 Fév - 19:29

    Il était temps pour moi de me préparer. Il fallait que tout soit parfait ; ce soir j'allais rencontrer quelqu'un que je suspectais être responsable de beaucoup des troubles qu'avait vécu l'Ecosse depuis un bon moment ; une personne qui avait réussit je ne savais comment à trouver ma ligne directe pour me contacter. Je ne savais pas comment cela était possible, mais c'était pourtant bel et bien arrivé. J'avais contacté ce que j'aurais pu appeler mon conseil restreint, celui que je ne conservais qu'en dernier ressort. Je savais bien que les choses auraient pu se passer autrement, mais je ne tenais pas à ce que cette rencontre ne s'ébruite. Pour autant, j'avais plus que conscience que je ne pouvais affronter cette situation tout seul. Oh, je pourrais bien sûr m'y retrouver, mais j'avais besoin d'appui pour trouver des solutions aux problèmes qui étaient les miens. Il fallait que je fasse en sorte de bien m'entourer ; cela ne pourrait qu'être bénéfique à Morgane, sans même parler de Jana. Voir que j'accordais du poids aussi bien à leur présence qu'à leurs pensées ne pouvait que me contenter, en particulier dans le sens où j'avais fait ce qu'il fallait jusque là pour les amener petit à petit à se mêler de la politique vampirique. Cela revêtait une certaine importance à mes yeux, car je devais intéresser mes « filles » à la place qui leur serait désormais dévolue. Je ne voulais pas risquer un désintérêt de leur part, qui se mêlerait je le savais tout aussi vite à un désamour. Déjà que je ne remportais probablement pas la palme du mérite pour le meilleur père qui soit... Krystel aussi serait présente, bien sûr. Elle serait là parce qu'elle était sensée guider les vampires à mes côtés, et aussi parce que je faisais confiance à ses capacités si les choses venaient à mal tourner. Nulle créature vivante ou morte de ma connaissance n'avait jamais fait preuve d'autant de sauvagerie et d'expertise dans le domaine du meurtre qu'elle même.


    Je me regardais dans la glace ; je me devais de faire bonne impression. Ce type, ce « Caim », ne sortait pas de l'ombre pour le plaisir de dire bonjour. Il voulait quelque chose, et je sentais que les tractations à venir seraient de la première importance, en particulier du fait que je sentais une terrible tempête se profiler à l'horizon. Je devais faire en sorte de m'y préparer aussi bien que possible, de faire en sorte que mes proches soient conscients du danger, mais aussi qu'ils soient à même de pouvoir guider notre peuple à mes côtés quand le besoin s'en fera sentir. Je ne négligeais aucun détail des préparatifs, alors que je terminais de m'habiller d'un costume noir. La chemise de satin noir était tirée par ma musculature, tandis que ma veste venait cacher le tout. Adoptant pour un certain côté décontracté, je faisais l'entorse à l'éthique de laisser ouvert le bouton du haut de ma chemise. Je me coiffais avec rigueur, alors qu'on me faisait part des dernières touches au système de sécurité. Une armée de gardes vampires et humains patrouillerait le domaine, les étages, et attendrait dans les pièces attenantes à ma salle du trône. Je remerciais mon chambellan, avant de rejoindre dans l'anti chambre de mon pouvoir, ma Reine et mes deux « filles », venues à ma demande, et qui venaient sans doute d'arriver. Je fis un signe de tête appréciateur envers mes deux pupilles.



    | Bonsoir, mes filles. Sachez que ce soir, nous ne nous embarrasserons pas des usages habituels. Ce rendez vous est éminemment privé. Respectez nos hôtes, et intervenez quand vous avez des questions. Ce soir, vous dirigez le royaume de la nuit au même titre que moi. Votre attitude sera donc établie en conséquence. |


    Souriant, je pris la main de mon épouse et l'apportais à mes lèvres. Que n'était elle la plus belle...


    | Krystel, nos yeux et nos oreilles seront nos plus fidèles alliés pour ce soir. Ne prenons aucun risque avec nos hôtes. Même s'ils ne sont pas de cette Eglise, ils ne sont pas nos amis pour autant. |


    On poussa la porte devant nous, et j'avançais avec la Reine, nos filles à notre suite. Je laissais chacune des dames s'asseoir sur son siège avant de faire de même, regardant nos hôtes. Un homme et deux femmes. Il y avait une certaine symétrie... Mais je sentais leur pouvoir ; ces individus étaient puissants, mais pas comme des vampires. Ils ne semblaient pas humains non plus. Je ne laissais ma suspicion prendre le dessus et les regardait avec neutralité. Je souris, dévoilant les informations glanées par mes serviteurs et surtout, les contacts de la Reine. J'espérais décontenancer nos visiteurs.


    | Bonsoir, Mademoiselle Denlon. J'en viendrais presque à me demander si je dois faire appel à mes avocats ; il est fort rare que ceux des humains ne viennent me rendre visite à une heure si tardive... |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Dim 10 Fév - 19:56

    Je prenais beaucoup de plaisir à tuer des humains. Le mieux étant bien sûr la véritable vénération qu'ils pouvaient parfois me vouer, mais j'avais bien conscience que ce ne serait pas pour tout de suite, pour la simple et bonne raison qu'ils ignoraient mon existence. Enfin, qu'ils l'ignoraient... que n'avais je le pouvoir de Lilith pour regarder ce monde brûler ! Oh bien sûr, mes propres dons des seigneurs de la ruine n'étaient pas anodins, mais ils servaient bien plus à la destruction pure et simple de mes ennemis qu'à leur corruption. Oh bien sûr, il y avait tout de même des aspects terriblement pratique de mes pouvoirs que je pouvais utiliser à dessein. Pouvant créer à peu près tout et n'importe quoi à partir d'atomes était quelque chose de fort pratique. Je voulais payer quelqu'un ? Je n'avais qu'à fabriquer moi même de l'argent, et cela ne prenait ni beaucoup de temps, ni beaucoup d'énergie... Et encore moins de concentration. C'était aussi facile que de se mouvoir à l'intérieur de ce corps que j'avais possédé... Et que j'avais remodelé à ma guise, le fortifiant un maximum sans pour autant en faire quelque chose de ridicule. j''avais endurci mes os et mes muscles au niveau moléculaire, et augmenté les réflexes et la perception des sens en agissant sur la composition chimique de ce corps. Ne restait que les besoins primaire qu'il me fallait satisfaire pour ne pas perdre l'avantage de la couverture offerte par Nathanael Gordon, béni sois cet imbécile. J'aurais bien sûr pu revêtir un autre aspect, mais cela ne m'intéressait pas particulièrement dans le sens où j'avais toujours été attaché à l'apparence, et que conserver la même permettait de prendre bien des raccourcis dans mes relations avec les autres humains. Cela importait peu finalement jusqu'à maintenant. Mais désormais, alors que j'avais rassemblé les premiers éléments de mon ost démoniaque, et que je m'apprétais à rencontrer d'éventuels alliés de circonstance. Il fallait faire le point sur la situation, et démêler l'écheveau des possibilités.


    Je piochais dans la garde robe de l'individu que j'avais possédé. Il avait un peu de tout, mais j'avais le souci des convenances. Après tout, ne foulais je pas déjà la terre quand l'homme, ou plutôt le vampire, que j'allais rencontrer venait tout juste de naître ? J'avais rejoint les rangs d'un peuple plutôt barbare à l'époque, une fière tribu germaine... Peut être nous étions nous peut être déjà affrontés ? Quoiqu'il en soit, je connaissais suffisamment les vampires pour dire qu'ils avaient le souci des convenances ; je sacrifiais donc au confort physique pour un costume que l'humain dont j'avais pris l'identité utilisait normalement pour ses autres petites activités parallèles, qui nécessitaient de bien présenter... Habillé, lavé, coiffé, toutes ces fastidieuses choses d'humains accomplies, je me mettais finalement en route. Il me fallait rejoindre Emmanuelle et Maryana au point de rendez vous à la sortie de la ville. Une fois arrivé, je contemplais les grilles du manoir devant moi. Mes « filles » étaient déjà présentes. Et de nombreux gardes aussi, dont beaucoup semblaient vampires, mais pas tous. On nous fit patienter un petit moment, puis on nous ouvrit les grandes portes. Emmanuelle se porta au devant du couple royal et de celles que j'identifiais comme les deux héritières. En manquait un, que je ne savais pas situer. William Raybrandt avait il eu mieux affaire ce soir que venir parlementer avec nous ? J'hochais la tête en signe de respect devant la monarchie incarnée par ces créatures pour la plupart centenaires. C'est alors que le Roi salua Emmanuelle, et je souris furtivement en ayant la confirmation que le jeu qui se jouerait ici se ferait cartes sur table, car tout le monde savait qui étaient les autres plénipotentiaires...



    | Bonsoir à vous, vos seigneuries. Il me plait de faire votre connaissance. Laissez moi vous féliciter, Grand Roi, pour la beauté et la prestance des dignes représentantes de votre lignée... Je suis enchanté de les rencontrer. Nous pouvons commencer les pourparlers, si cela vous agrée? |
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Messages : 87
Membre du mois : 105
Je crédite ! : (c)holy fool(c) Créateur de votre signature
Localisation : Dans les Limbes
Caractère : persifleur - menteur - manipulateur
Humeur : Excellente
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Lun 11 Fév - 13:31

Assise sur son lit de fortune, Maryana se demandait comment demander la nuit de libre à son nouveau patron. Elle frappait régulièrement sa paume avec le carton d’invitation qui lui avait été envoyé quelques temps auparavant. Elle avait tout d’abord songé à refuser n’y voyant pas un quelconque intérêt, mais il s’était avéré que son père était à l’initiative de la rencontre. Qu’il y voyait un gain qui la dépassait et dont elle se souciait peu. Caïm avait entièrement sa confiance et elle pouvait le suivre les yeux fermés. Sans lui, elle n’aurait jamais été capable de tant au jour d’aujourd’hui. Non, elle serait probablement encore en train de traquer et de saigner quelques insignifiants humains. Dorénavant elle avait des visées bien plus grandes, bien plus importantes. Ecraser cette vermine. Assainir le monde de par leur destruction. Et il fallait l’avouer, même s’il n’y avait pas de réel but dans leurs actions, elle continuerait ses activités régulièrement. Pour le simple… plaisir ? Le mot était probablement un peu fort mais il restait le plus proche de la réalité et de la sensation qu’elle ressentait en asservissant les parasites grouillant dans les rues.
Comme à son habitude elle se vêtit de noir et releva sa chevelure en un chignon serré. Habitude qu’elle avait prise depuis qu’elle était revenue à Glasgow. D’une parce que cela lui donnait la sensation de pouvoir se fondre dans la nuit. De deux parce que si l’envie lui prenait de laisser son inspiration agir pour elle, n’importe quelle tâche d’hémoglobine passait inaperçue. Aux alentours elle quitta sa chambre de bonne et descendit les escaliers afin de rejoindre l’équipe des Danses Enflammées et trouver son chef.

Alors que sa montre indiquait vingt-trois heures, Maryana se fraya un chemin jusqu’au bar afin d’indiquer à son collègue qu’il était l’heure pour elle de partir. Elle déposa l’argent qu’elle avait récolté dans la caisse après avoir déclaré et signé le montant. Saisi ses clefs et le carton d’invitation. Une fois dans le véhicule, elle songea à la nuit à venir. Elle n’avait aucune idée de ce à quoi elle pouvait s’attendre et n’aimait pas spécialement l’idée de se diriger dans un nid à vampires. Elle les avait toujours pris en grippe, devinant leurs mensonges et leur hypocrisie. Elle se devait pourtant d’admettre deux choses. Certains d’entre eux, comme ce William qui l’avait aidée à dégoter un travail et une situation sans arrière-pensée pouvaient être… sympathiques. De plus, elle ne pouvait plus nier qu’elle jouait au même jeu qu’eux. Montrant une face pseudo-sociable cachant l’être avide de les voir se tordre qu’elle était réellement. Alors qu’elle garait sa voiture, elle se rendit compte qu’elle n’avait aucune idée de l’attitude à adopter. Elle espérait vaguement que Caïm lui ferait un débriefing avant qu’ils ne rentrent dans la salle. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle se rendit compte qu’elle n’était pas la seule à attendre.

Ses yeux détaillèrent la femme devant elle. Un regard bleu perçant, des cheveux noirs jais. Elle semblait extrêmement calme. Sans savoir réellement pourquoi quelque chose se mit à la troubler. Tout pris son sens alors que son père entrait quelques secondes derrière elle. Une consœur. Il devait probablement s’agir d’Emmanuelle. Denlon. Elle les salua l’un et l’autre du bout des lèvres et ne les desserra plus. Parler pour ne rien dire n’était absolument pas au goût de Maryana. Lorsqu’ils pénétrèrent dans la salle, elle fut décontenancée par l’attitude de sa partenaire. De sa facilité à courber l’échine et à se déclarer comme sujet obéissant. Restant à la droite de Caïm, elle se contenta de fléchir légèrement la nuque.

Vos majestés, merci pour l’invitation.

Hors de question qu’elle n’utilise un pronom possessif, qu’elle fasse dans les fioritures, il était évident qu’ils n’avaient pas été simplement invités pour siroter le thé et elle n’allait pas se placer come outsider dès leurs premiers échanges. Sensation qui fut confirmée lorsque son géniteur se mit à évoquer des pourparlers. Elle n’avait aucune idée de ce qu’il se tramait ici mais elle suivrait chacune des indications que lui donnerait Caïm. Consciencieusement. Il avait besoin d’elle, elle était là et l’aiderait. C’était tout ce qui lui importait.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Jeu 14 Fév - 18:59

J’avais reçu par missive royale l’invitation à cette soirée privée. Nous avions pour mot d’ordre de faire forte impression, je ne savais pas bien de quoi il s’agissait mais cela paraissait de la plus haute importance. Au vue des précédents événements, c’était un honneur pour moi d’avoir été conviée et de faire partie du cercle « intime » qui pouvait agir sur le pays. Néanmoins, ce conseil était un peu trop féminin, le Prince déchu manquait à l’appel et pour la première fois, je le remarquais vraiment. L’image de notre famille était entachée, peut-être était-ce là l’importance dans un nouveau mariage. Mes rapports avec William s’était dégradés au fil des jours, et des événements au point culminant aujourd’hui, où j’étais presque soulagée de sa disparition le tenant responsable des derniers rebondissements et épreuves que j’avais du subir. Oui, je repensais à cela tout en me préparant avec les vêtements prévus pour moi. J’étais heureuse de retrouver Morgane, et d’être à ses côtés. De nous trois, elle était peut-être la plus immature mais surement la plus sage et discrète. Je portais une robe rouge cintrée sur la taille, et évasée au niveau des jambes, des chaussures dorées et une queue de cheval très classe sur le côté nouée mes cheveux noirs de jais. Je ne laissais aucuns détails au hasard, tout devait être parfait, comme toujours. Même quand je m’efforçais que tout soit parfait, il y avait forcément une tuile qui me tombait sur la tête. Théoriquement, rien ne devait venir ternir le tableau en tout cas venant de moi. Je suivrais les indications écrites sur la missive que j’avais relu une bonne dizaine de fois, essayer d’imprimer mots pour mots le contenu. J’avais le droit à la parole, je le prendrais si nécessaire. Sinon, j’écouterais attentivement jugeant de ce qu’il allait en retourner.

Mordre la main qui avait décidé de nous donner à manger ce n’était peut-être pas la meilleure des solutions. Il aura fallu tomber plusieurs fois pour se relever, parlé avec certaines personnes pour s’en rendre compte. Mieux vaux tard que jamais. J’étais dans un cercle fermé et je ne pourrais jamais en sortir si ce n’est par la mort si un jour, je décidais de sortir à midi et brûler avec la chaleur du soleil. Pour moi, être une jeune vampire car ici, j’étais la plus jeune et l’indulgence - les vampires ne devaient pas savoir ce que c’était, cela ressemblait aussi loin que mes souvenirs remontaient à la période que pouvait connaitre un humain à l’adolescence. J’étais prête dans l’anti-chambre, j’attendais aux côtés de Krystel et Morgane. Augustus fit un signe de tête en direction de moi et Morgane.

    « Entendue.»


Je fis un signe de tête positif en direction du roi. J’étais fière d’être ‘’son égale’’, d’être mise au même niveau que les autres, je n’aspirais pas à cela, je ne me sentais pas capable mais visiblement j’étais la seule à penser cela. Le roi et la reine entrèrent dans la salle du trône, à leur suite moi aux côtés de Morgane à qui je lançais un sourire. J’étais un peu impressionnée, c’était la première fois que j’allais assister à une telle réunion. Je m’assis sur le siège qui m’avait été assignée, à la droite d’Augustus. Tenue droite, mains croisées, je scrutais nos hôtes. Je ne les connaissais pas, sauf si ! La jeune femme plus mât que nous avions déjà rencontré, ne serait-ce que cette nuit là à la sortie d’un bar mais passons… Cela ramènerait à penser à Torben et ce n’était pas le moment ! J’ouvrais grand mes yeux et mes oreilles, je serais attentive à tout. Si j’étais là c’était pour épauler mes supérieurs. Je remarquais que de l’autre côté aussi c’était très féminin. J’attendais que le roi ou la reine saluent nos hôtes pour en faire autant, je ne pouvais pas prendre les devants sans l’aval du roi et de la reine.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Jeu 14 Fév - 22:57

La missive royale que j’avais reçu était pour le moins claire, les deux princesses, la reine et le roi réunissaient à ce jour les vampires pour une réunion, qui d’après moi devait être des plus privée. Je ne pensais pas qu’il y aurait tous les vampires mais ceux surement qui seront là ne devaient pas être n’importe quel vampire. Je finissais de me préparer dans mes appartements tant qu’à faire, d’ici une dizaine de minutes mon chauffeur devait arriver pour m’emmener jusque dans la nouvelle demeure de ma mère. Tout cela se faisait dans la plus grande discrétion j’avais l’impression d’une certaine manière. Dix minutes étaient passés, ma robe rouge sang enfilée, maquillée le plus légèrement possible et mes cheveux attachés en queue de cheval pour être des plus tranquilles, je me rendais du coup en bas de la demeure où je vivais et le chauffeur m’emmena jusqu’à la demeure d’Augustus. La discrétion souhaitée, une fois dans la demeure je me rendais immédiatement avec un serviteur jusqu’à l’antichambre où se trouvait déjà Jana et ma mère arriva quelques secondes après moi, je la saluais rapidement avant que mon beau-père nous fasse un rapide discours sur notre présence et comment on devait se conduire face aux autres vampires.

J’approuvais d’un signe de tête, quand ma sœur confirma via un simple mot, aussitôt, Augustus sortit avec ma mère et avec Jana à mes côtés on les suivait, je répondis à son sourire. J’étais bien contente de la compter de notre côté même si je ne la connaissais pas encore assez. Enfin, de mon point de vue, je m’assis de l’autre côté à la gauche de ma mère. Nous étions désormais à notre place à ne pas bouger comme ça et à attendre le discours et ce qu’il allait se passer. Je restais stoïque face aux autres personnes ce soir-là, je me rendais vite compte qu’il y avait en effet que très peu de gens. D’autres gens devaient être encore attendus à cette réunion discrète, j’observais pour le moment me rendant compte que Léopold n’était pas encore là. N’était-il pas convié ? Cela m’aurait surprise, sincèrement. Sans expression sur le visage, si ce n’est un sourire pour ne pas paraitre trop associable à côté de ma famille, je restais sans un mot, je n’avais qu’une chose à faire de toute manière ce soir, paraitre et répondre à des questions quand on s’adressait à moi d’après ce que j’avais compris.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Ven 15 Fév - 22:57

Ecoutant attentivement le roi, la jeune demoiselle ne pût s’empêcher d’avoir un sourire de coin, mais tout ce qu’elle espérait c’est qu’Augustus ne le prenne pas mal. Pensant pertinemment qu’il fallait brosser le vampire dans le sens du poil la jolie brune évita de le provoquer en lui disant

Vous savez mon bon roi, je n’oserai jamais venir vous importuner dans votre magnifique demeure et ceux en pleine nuit si je n’avais pas eu un faire part de votre part (en tendant l’invitation officielle en direction du trône). Quoi qu’il en soit j’espère ne pas être la seule à être convié à cette réunion.

Ajouta-elle simplement pour détendre l’atmosphère. Emma observait chacun des individus assis en face d’elle et la chose qui la surpris, c’est que mise à part l’homme de la maison les autres personnes semblaient bien silencieuses, surtout les deux jeunes femmes qui se trouvaient aux extrémités du couple royal. Quelques minutes plus tard une autre jeune femme fît son apparition dans la salle du trône. Celle-ci avait semblait s’être mis sur son 31 et faisait passer Denlon pour une pouilleuse de premier rang. La queue de cheval, la jolie robe… Tout cet accoutrement semblait être la tenue de base pour cette circonstance, dommage qu’Emma n’en ait pas eu vent avant car elle se sentait légèrement ridicule. Cette femme, mais aussi les deux femmes aux côtés du couple semblaient avoir adopté ce style, qui semblait trop strict pour la demoiselle. L’avocate en rigola intérieurement si bien que cela se voyait par ses yeux qui se plissés. Bref Emma contempla sa comparse de haut en bas et elle se demandait bien quel genre de pouvoir la femme pouvait avoir, car il était évident que si elle était conviée à cette réunion ce soir, c’est qu’elle aussi devait être un semi-démon comme Emma ou un démon comme cet étranger du nom de Caïm qu’elle a rencontré la veille en dehors de la ville. En tout cas la première image que l’avocate avait de sa potentielle amie est celle d’une fille qui ne parle pas pour rien dire, peut-être est-ce vrai ou pas, mais en tout cas avec les deux fortes têtes qui se présenteraient ce soir, il était clair que la discrétion n’est pas un luxe à laisser au placard. Suite à ce remerciement de la part de la jeune femme arriva dans la salle du trône le fameux démon. Il arriva plus ou moins de façon théâtrale comme dans les films hollywoodiens, et lorsque la semi-démone l’entendit parler, il était clair que l’homme n’était pas là pour perdre son temps. Cependant contrairement à leur précédente rencontre le démon semblait utiliser le compliment pour parler à ses adversaires, qui sait la flatterie peut faire baisser leur garde. Emma regarda l’étranger et souri avant de regarder de nouveau le roi. L’excitation l’envahissait et l’on pouvait l'entendre à l’extérieur par le vent qui se manifestait de plus en plus. Dans tout les cas il est clair que le pourparlers n’avait pas encore commencé, mais déjà l’avocate sentait qu’une tempête allait s’approcher, son pouvoir ou simple conflit entre les deux fortes têtes… Telle est la question.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Dim 17 Fév - 20:25

Je n'aimais absolument pas ça. Que l'on contacte mon maitre sur une ligne on ne peut plus privée, et qu'on lui demande une entrevue. Normalement cela passe obligatoirement par moi, et je suis au courant de tout. Hors là, ce n'était pas le cas. Oh bien sur, j'avais mené mes petites enquêtes sur le sujet, mais il était ressorti que l'homme en question n'était qu'un banal humain de pacotille. Hors un simple mouton ne serait pas venu dans notre demeure. Nous en avions vaguement parlé avec mon Roi et j'étais aussi convaincue qu'il était lié à tout ce qui se passait dernièrement dans le pays. Il nous avait informé qu'il viendrait accompagné, sans nous dire le nombre exacte ni l'identité de ses camarades. Cela n'était franchement pas pour me plaire. J'avais renforcé la sécurité du manoir, pour contrer à toutes éventualités. Mes gardes ainsi que ceux de mon Roi étaient postés un peu partout dans le domaine. J'avais également recruté, sur les conseils de Torben mon joujou humain, des êtres de son espèce, des mercenaires, au cas où. Il y a même quelques snipers sur les hauteurs du manoir. Bref, je n'avais rien laissé au hasard, pas même le choix de la salle pour cette réunion. Cette dernière possédait deux portes dérobées bien cachées, par lesquelles pourra passer mon seigneur et nos gens en cas de grand danger. Hors de question que nous soyons blessés. Je vous l'ai dit, je n'ai rien laissé au hasard…

Je m'étais vêtue avec toute la distinction que je possédais. Il n'était pas question de faire tâche à côté de mon Roi. Nous avions tous deux ornaient nos couronnes sur notre tête, montrant ainsi distinctement notre rang au premier regard. Ma toilette était tout aussi parfaite que d'habitude, si ce n'était que j'avais dû faire preuve de ruse. Un tel accoutrement m'aurait gêné, ou du moins m'aurait ralenti, ce qui n'était pas convenable à mon sens – surtout que j'étais persuadée que cette entrevue allait mal se finir -. J'avais du aménager ma robe de telle manière que je puisse détacher sans mal le jupon et le haut pour pouvoir combattre. En dessous, je portais un pantalon – hors de question que je me batte en sous-vêtements, je suis Reine, je vous le rappelle ! – et des bottes stables. Pas de talons aiguilles, bien qu'ils auraient fait de parfaites armes improvisées. De toute façon, j'avais mon lot sur moi. Plusieurs dagues dissimulées un peu partout, dont on ne pouvait pas savoir la position à moi de m'avoir vu les cacher. J'avais tout prévu, oui tout prévu.

Lorsque nos invités arrivèrent, je me contentais de leur faire un vague signe de tête en signe de bienvenue. Je ne gaspillais pas ma salive à leur adresser le moindre mot. J'étais plus, pour le coup, la main noire de Mon Seigneur que sa Reine. Mon rôle était d'observer, de parer à toute éventualité, à me tenir prête à tout instant. De toute manière, c'était au Roi de mener la conversation, et tant que j'estimais ne pas à avoir à intervenir, je ne comptais pas le faire. Je notais que "les envahisseurs" ne saluait que mon Roi, et ne prenait pas la peine de le faire avec moi, ce qui était à mon sens intolérable. Lorsqu'ils eurent fini de flatter mon Créateur, je me relevais de mon siège et dit d'une voix tranchante

Je vous serais grès à l'avenir de ne point oublier que vous vous trouvez en présence non seulement du Roi mais également de la Reine des vampires, ainsi que de leur lignée.

Je ne rajoutais pas autre chose, tout était très clair. Ils avaient non seulement à faire à mon Roi, mais également à moi, et par extension également à Jana et à Morgane. Je ne tolèrerais pas qu'ils oublient nos présences et se contentent de brosser dans le sens du poil mon Seigneur, et essayer de gagner ses seules faveurs. Ce dernier avait été clair avec ma personne la dernière chose : il voulait que je sois son égale, ainsi, me positionnais-je ainsi face à nos invités.

_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Lun 18 Fév - 14:21





La Nuit porte conseil... Dangereuse et Perfide...




« Trois animaux se battent entre eux. Un loup, fort et féroce. Un serpent, au venin mortel mais à l'enveloppe fragile. Un lion, arrogant et sanguinaire. Chaque animal veut dominer les autres. Le lion, indolent animal, ne sait pas qu'il a des ennemis et ne raisonne qu'en terme de proies. Le Loup s'entend fort mal avec le serpent, et est prêt à le tuer. Le serpent, s'il pourrait tuer le loup, ne peut le faire que par surprise. Qui est le plus fort ? Le lion qui domine les autres en les ignorant, sûr de sa force, le loup qui grogne, comptant sur sa meute et sa sauvagerie, ou le serpent qui cherche de nouvelles complicités, grâce à sa langue fourchue mais habile ?


Caim, démon millénaire, a pris rendez vous avec le Roi des Vampires. Il veut lui proposer son alliance, montrant au monarque des nocturnes rouges quelle puissance il peut apporter à ce dernier, en échange de la destruction d'un ennemi commun qu'il n'a pas encore nommé. Augustus accorde audience à celui qui s'est présenté comme l'un des responsables des troubles actuels, et s'est entouré de ses proches ; les membres de sa propre lignée. Caim se rend devant le Roi avec les premiers semis démons de ce qu'il appelle son ost démoniaque. Ce premier décembre à minuit pile, les deux parties se rencontrent dans la salle du trône...

Une fois les présentations faites, un jeu de pouvoir s'installe dès à présent, chacun voulant intimider l'autre. Les princesses vampires se font discrètes, alors que les semis démons se tiennent prêts et entament les "hostilités" de ce soir. Par ailleurs, leur entrée ne fait qu'énerver la Reine, qui juge les salutations malséantes vis à vis de son rang...»



Ordre de passage:


Vous avez une semaine pour répondre. C'est court, mais nous préférons des posts courts et une certaine rapidité dans l'exécution de la mission ^^. Si vous avez des questions, n'hésitez pas!
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 19 Fév - 14:49

    Le Roi nous saluait, et commençait le petit jeu auquel j'avais eu tant l'habitude de jouer au fil des siècles... Cela semblait laisser totalement de marbre ma fille, Maryana, et je sentais déjà son pouvoir effleurer la peau de mon hôte. Ne tenait elle jamais très loin ses pulsions de mort et de sang, s'en était réjouissant et rafraîchissant même ! Je savais que quoi qu'il se passe ce soir, la cause du Chaos sur cette Terre s'en retrouverait forcément avancée et consolidée, et cela me satisfaisait déjà en grande partie. Je ne voulais en aucun cas me retrouver à rentrer bien sagement chez ce bon Mr Gordon pour reposer ce corps, tant que je n'aurais pas provoqué un peu de Chaos autour de moi... Cela semblait en tous cas bien parti, et je savais que je me contenterais parfaitement de l'entrevue, peu importait la façon qu'elle aurait de se clôturer. Je reportais ensuite mon attention sur la lignée royale. Les deux princesses étaient à croquer, qu'il serait bon de les outrager au nom du chaos et des puissances des ténèbres ! Je salivais à l'idée de tout ce qu'il me serait donné de leur faire... Mais il fallait aussi que je me reprenne ; je n'avais pas pour but principal d'avoir fait tout ce chemin pour être traité en ennemi. C'est alors que je me retournais vers Emmanuelle, lui lançant un regard éloquent. Elle avait le droit à la parole, comme tout rejeton démoniaque qu'elle était. Mais je devais lui faire comprendre que trop d'obséquiosité n'allait certainement pas nous aider. Je rejetais ensuite mon regard sur la Reine des vampires, qui venait de prendre la parole. Un instant, je comprenais ce que le Roi, qui transpirait lui aussi le pouvoir et la puissance, avait pu trouver à cette femelle. D'une poigne de fer, elle nous détaillait comme des insectes. Je lui lâchais un sourire carnassier.


    | Votre majesté semble attacher qu'on lui attache le respect dû à sa position. Qu'Elle se rassure donc ; je compte bien traiter ces beautés avec tout la convenance qui leur est dûe. Veuillez m'excuser ; j'ai toujours du mal à m'habituer aux nouvelles pratiques humaines et vampires. Que les femelles aient droit à la parole est tout nouveau pour moi... |


    Je m'amusais de la situation, la voix déférente et pourtant une lueur de défi abritait toujours mon regard. Je m'amusais v raiment comme un petit fou, mais je savais aussi que la parlote allait bien vite m'ennuyer. Ne cherchant plus l'assentiment du Roi ni de la Reine, j'entamais directement les discussions, en me rapprochant d'eux, dépassant une frontirère implicite alors que je posais le pied de mon enveloppe charnelle sur le bas de leur trône.


    | Je suis venu vous prévenir qu'une guerre se prépare. Une guerre comme le monde n'en a plus connu depuis les âges oubliés, où même vous grand Roi, n'étiez pas encore de ce monde. Les démons foulent à nouveau ce monde en force, ayant irrigué de leur semence des générations d'humains. Ils s'infiltrent, ils corrompent... Ils ont retrouvé la trace de vos ennemis, et ourdissent avec eux des plans de conquête avec eux, contre vous. |


    Je reportais mon regard sur la Reine, et reprit mon léger sourire. Je disparus en utilisant mon pouvoir. Sans doute pouvaient ils toujours me sentir... je réapparaissais derrière le siège de la princesse brune.


    | ue ferez vous, alors, quand Lilith viendra réclamer son dû ? |


    Je disparaissais à nouveau, venant me placer derrière l'autre princesse. Le Roi s'était déjà levé.


    | Que ferez vous, quand les loups garous et les changelins marcheront contre vous ? Vous pensiez les avoir exterminés par le passé. Il n'en est rien . Je les ai rencontrés moi même en Ecosse, et Lilith l'a fait aussi. Ils ont soif de revanche, et viendront bientôt se venger de vous. Je suis Caim. Je suis un démon. Mais je combattrais Lilith de toutes mes forces, et vous propose mon aide. Qu'en dites vous? |
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Messages : 87
Membre du mois : 105
Je crédite ! : (c)holy fool(c) Créateur de votre signature
Localisation : Dans les Limbes
Caractère : persifleur - menteur - manipulateur
Humeur : Excellente
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 19 Fév - 15:13

    Il fallait prendre garde ; je le sentais. Je ne savais pas vraiment qui étaient ces gens que j'avais invité en ma demeure ; nous n'avions pris aucun risque avec Krystel. Pourtant, je les sentais dangereux, et pas qu'un peu. Je savais que nous risquions quelque chose en leur présence, ce qui réveilla mon instinct de prédateur en l'espace de seulement quelques instants. Je me sentais sur le qui vive, aussi grisé qu'effrayé par la perspective d'un danger imminent que je n'identifiais pas, ce qui en soi était déjà quelque chose de particulièrement étonnant. Quand on vit aussi longtemps que je le fais, on a tendance à cataloguer tous les dangers potentiels. Celui ci, je ne le connaissais pas, pourtant il n'en mettait pas moins tous mes sens en alerte, ce qui était je l'avoue passablement désagréable. Ma Reine prit place à mes côtés, tout comme mes filles. Et si les plus jeunes restèrent calmes et stoïques, ce ne fut pas le cas de Krystel, qui s'imposa très rapidement. Posant mes coudes de part et d'autre de mon siège, j'attendais implicitement qu'elle se calme. Me connaissant comme personne, elle semblait plus à même de décrypter ma posture, ce dont je me réjouissais déjà. Il était difficile de ne commettre aucun impair qui ne soit visible de nos invités, ce que je voulais éviter à tout prix. J'observais alors la posture de l'inconnu, ce Monsieur Gordon qui m'avait sollicité pour cet entretien officiel. Il se fit d'une politesse aigre douce, dont je ne lui tenais pas outrageusement rigueur puisque ses arguments se tenaient. Pourtant, ce qu'individuellement je pouvais laisser passer outre, le Roi lui ne le pouvait pas. Je lui jetais un regard de plomb, à lui puis à chacune des deux femmes qui l'encadrait.


    | Tenez donc votre langue. Ou je l'arrache, ainsi que celle de vos compagnes. |


    Je n'aimais pas les insinuations, qu'elles me visent, qu'elles visent Krystel ou mes deux filles. Je le laissais cependant venir tout d'abord sans bouger, le laissant forcer la bienséance mais sans afficher la moindre peur ou retenue ; je n'affectais que le détachement, comme s'il était somme toute quantité négligeable et ne constituait pas en soi une menace. Quand il se mit à parler de démons, je soutenais son regard. Je savais de quoi il parlait ; j'en avais entendu des rumeurs, des légendes de vampires fort anciens qui m'avaient précédé sur ce monde. Etait ce seulement possible, ou était ce les divagations d'un fou ? Ce qu'il disait n'avait aucun sens, comment des démons auraient ils pu effectuer le même travail de sape que nous autres vampires, sans que nous ne nous en rendions compte ? Je ne comprenais pas. Je me levais d'un bond, le cœur gagné par l'adrénaline, alors qu'il disparaissait. Je reniflais osentiblement, continuant de sentir son odeur comme s'il se déplaçait. Il réapparut derrière Jana pour lui parler de Lilith, un être de légende. Puis, il refit de même derrière Morgane, parlant de loups garous. Je restais coi. J'avais mené un millénaire plus tôt une vaste campagne d'extermination des lycanthropes ; nous les avions pourchassé dans les plus profondes forêts, dans leurs grottes, dans leurs tanières et leurs villages. Nous avions infiltré les humains pour les détruire tel le cancer qu'ils étaient, nous tuant de leurs morsures et se reproduisant aussi vite que la vermine. Vivants, toujours ? Je restais estomaqué, totalement pris au dépourvu pour le coup.


    | Cela ne se peut... Je... J'ai. Je les ai tous fait massacrer, il y a plus de mille ans de cela. Comment êtes vous au courant de cette histoire ? J'avais fait disparaître toute mention de leur histoire dans tous les ouvrages, je les avais rayé de la carte ! COMMENT ETES VOUS AU COURANT! |


    Je me jetais sur lui, ivre de rage qu'il essaie de me mentir pour je ne savais quel obscur dessin.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 19 Fév - 18:41

Perplexe et choquée. Quelle intéressante entrevue ! Krystel défendait sa place en tant que reine dirigeante, elle avait raison. J’avais toujours été impressionnée par sa force de caractère, et son don pour asseoir son pouvoir même si j’avais toujours eut du mal à me faire aux uses et coutumes vampiriques. Je n’appréciais guère la suite. Si j’avais appris quelque chose ici, c’était bel et bien qu’il ne fallait pas montrer nos faiblesses. Le terme femelle sortant de la bouche du démon ne me faisait guère plaisir. Cela faisait longtemps que je ne me considérais plus comme une simple femelle ! Nous n’étions pas des animaux. Je ne relevais pas, qu’il pense ce qu’il voulait mais qu’il fasse de plus de respect à notre égard. Il parlait ensuite d’une guerre ancestrale et vieille comme le monde. Je n’avais pas du tout saisir, de quels ennemis parlaient-ils ? Il disparu d’un coup. Voulait-il nous montrer toute sa puissance ? Il réapparu derrière moi, je ne fus pas surprise je m’y attendais un peu. Voulait-il nous impressionner ? Faire son discours de façon théâtrale. Je me levais d’un bon de mon trône, restais devant. Il apparu derrière Morgane ensuite. On pouvait sentir sa puissance nous envahir. Lilith ? On ne m’avait pas présentée cette délicate personne. Elle était son ennemie si j’en croyais ses dires. Pourquoi était-il là ? Pourquoi vouloir nous aider ? Qu’avait-il à gagner dans l’histoire ? Avoir notre aide pour tuer les loups et les métamorphes, pour ensuite nous tuer et prendre le pouvoir ? Pourquoi lui faire confiance ?

    « Si je peux me permettre… qu’avez-vous à gagner à nous aider ? Et pourquoi pensez-vous que la communauté vampirique a besoin de votre aide ? » d’une voix posée et calme, j’avais parlé assez fort et de manière suffisamment assurée pour que tout le monde puisse m’entendre. J’avais le droit à la parole ? Et bien voilà … J’avais choisis mes mots soigneusement. Phrases qui montraient ma non confiance envers nos hôtes. Je m’adressais à eux trois, en premier à Mr Gordon c’était lui « le chef » et celui qui semblait en connaitre un rayon sur le monde mais les deux jeunes femmes n’étaient pas dispensées de répondre, après tout nous étions là pour cela. Je n’étais pas convaincue par ses créatures, et le but c’était de me convaincre que nous avions véritablement besoin d’eux et que notre couronne n’était pas en danger.


Je n’avais aucune confiance en ces créatures. S’il y avait un quelconque danger, nous y ferions face. Je pesais ses mots, me les remémorer dans la tête « Les démons foulés cette terre en force », j’étais quasiment certaine que nous aider était une fausse couverture, il y avait forcément quelque chose derrière. Il ne faisait pas preuve de bienveillance sans rien en retour. Il les avait rencontrés ? Peut-être jouait-il un double jeu dans ce cas ? Leur avait juré fidélité et venait pour nous amadouer, qu’on tombe dans ses filets, qu’on soit dupes ! J’ignorais quelle était la véritable situation, si les loups et les métamorphes avaient fais une alliance, je ne savais pas quelles étaient leurs forces, leurs puissances. Peut-être qu’ils s’étaient bien retapés depuis cette soi-disant extermination. J’étais surprise mais je restais de glace face à cette annonce. J’attendais la suite. Le roi laissa exploser sa rage envers Mr. Gordon. La surprise était conséquente. J’avais toujours vécu dans un écrin de verre, les seuls ennemis jusqu’à présent, que j’avais connu, avait été ses créatures venus des entrailles de l’enfer. Savoir que nous étions menacés, une menace sans pareille ne me rassurez pas le moins du monde. Une guerre ? Y étais-je vraiment prête ? Je me méfiais, il pouvait nous duper à tout moment. J’avais foi envers mes Majestés qui sauraient peser le pour et le contre, mais je devais m’assurer qu’ils n’étaient pas là pour détruire mon univers déjà bien amoché. Intérieurement, j’avais peur de ce qu’il pouvait arriver. Ce n’était pas ma vie, ou celle de ma famille qui était menacée. C’était toute la communauté vampirique qui était en danger.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 19 Fév - 21:49

La soirée semblait suivre son cours, mais malgré tout la grande gueule de l’avocate ne semblait pas faire l’unanimité. En effet si cela plaisait en temps normal au démon qu’est Caïm, il semblerait que ce soir ne soit pas le soir pour dire tout ce que l’on pense, d’ailleurs le beau brun lui rappela par un regard qui voulait tout dire. Suite à cela la reine pris la parole afin d'expliquer avec ses mots que l’on devait autant de respect à elle qu’au roi. Ce discours entraina chez Emma un fou rire intérieur qui se ressentit par un large sourire niais. Voulant parler, mais essayant d’appliquer le conseil de Caïm, la jeune femme se contenta de marmonner la phrase suivante

C’est accorder une trop grande importance à des choses si futiles !

Bien sûr cela tombait bien que l’entité se mis à parler en même temps que l’avocate, car de une il attirait tout l’attention et de deux les gens ne feraient pas attention à ses propos. L’homme fît ensuite ce qu’Emma n’aurait sans doute jamais fait, c'est-à-dire poser son pied sur le trône. La jolie brune regarda son maître méticuleusement et rigola lorsqu’il parla du fait que les femmes ne devaient pas avoir le droit de parole. Quel misogyne ce démon, mais pourtant il fascinait la demoiselle. Elle ne prit pas mal cette phrase car au fond d’elle, Denlon savait que ce message s’adressait à la reine. La suite du discours était beaucoup plus sérieuse, car le démon millénaire parlait d’une guerre et de tout un tas de détails de l’histoire dont Emma n’avait jamais entendu parler. Ce qui la surprit était la réaction du roi. Lui qui d’habitude était si calme et sûr de lui semblait avoir perdu ses moyens si bien qu’il se précipita sur l’entité une fois que ce dernier avait fait son tour de passe-passe en passant derrière les princesses. Il évoqua le nom de Lillith qui encore une fois ne disait absolument rien à l’avocate. Quoi qu’il en soit la demoiselle trouvait toute la scène plutôt cool, car tout comme la plupart des gens de la salle, Emma découvrait le potentiel de Caïm. Arborant une aura des plus maléfiques, Denlon se disait que cela ne devait pas être son seul pouvoir. Le démon parla ensuite de loup, encore une fois la semi-démone découvrait des choses se soir. En effet celle-ci ignorait tout au sujet des lycanthropes, mais maintenant qu’elle entendit ce nom, la jeune femme se disait qu’elle devait sans doute en connaitre un ou deux. Peut-être que des personnes comme Irving ou Georg qui ont l’air si banal sont en fait des loups. Quoi qu’il en soit l’une des princesses se mit à parler en demandant l’intérêt qu’ont des démons à aider les vampires. Emma s’empressa de répondre à la demoiselle en lui disant

Vous savez tout comme nous que le danger cours partout dans nos rues. Vous avez beau être des êtres tout à fait puissant, mais vous semblez ignorer tout de la menace extérieure, à commencer par nous !

Dit-elle avec un sourire carnassier. Effectivement l’avocate savait que de très nombreuses personnes semblaient ignorer tout de la nature des démons, la preuve est que même le roi avait l’air totalement à l’ouest vis-à-vis de la race que Caïm et ses congénères ont développée. Le roi se jeta ensuite sur son boss pour lui faire je ne sais quoi, mais avant même que quelqu’un ne réagisse l’avocate décida qu’il était temps pour elle de dévoiler ses pouvoirs. La semi-démone fixa la fenêtre se situant derrière le couple et quelques secondes plus tard, des éclairs et vents violents se faisaient entendre dans la cour. La jeune femme en rigola intérieurement et comme pour détendre l’atmosphère celle-ci dit à son chef

Mon cher, je crois que vous avez provoqué la colère des dieux !

La pauvre Emma est masochiste ou tout simplement inconsciente, mais s’il y a bien un moment où il ne fallait pas rire c’était sans doute maintenant.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Dim 24 Fév - 16:01

Le néant. Il fallait qu’elle le reconnaisse, elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’ils pouvaient faire ici, à discuter avec ces bêtes à crocs. Crocs… une brève image se projeta dans l’esprit de la semi-démone. Une époque pour être un peu plus précise. Celle où elle était animée par un violent esprit de vengeance, celle où elle masquait ses crimes grâce à eux et leur révélation. Tout était parfaitement chronométré en ce temps-là. Elle savait où elle se dirigeait, ce qu’elle ferait le mois suivant, quel nom elle rayerait définitivement et de sa liste et de la surface de la Terre. Aujourd’hui tout était différent ; mais elle ne le regrettait en rien. Il était reposant de n’être qu’un bras droit. De ne faire qu’exécuter les ordres de son géniteur, et bien plus jouissif. Depuis leur rencontre, plus jamais elle n’avait versé une larme en ôtant la vie. Chose qui lui était bien commune auparavant. Elle… aimait lui obéir et lui être dévoué. Aveuglément, suivre ses ordres, même les plus silencieux. Sans s’en rendre compte, elle avait porté son regard sur lui et le ramena sur leurs hôtes. Qu’elle connaissait plus ou moins. Morgane Raybrandt, la figure médiatisée ; Krystel Raybrandt, qu’elle avait désespérément voulu achever cette fameuse nuit et elle. Qui l’avait épargnée ce soir-là, en sortant d’un bar. Que le monde était petit…

Discrètement, elle regarda les choses se faire, se contentant bien d’intervenir ne sachant pas exactement la direction que souhaitait prendre Caïm. Etrangement, un orgueil bien enfoui se manifesta alors que la reine se mit à faire parler le sien. Ne s’était-elle rendue compte qu’elle n’avait aucune prêté un rôle de suprématie à l’un ou l’autre ? Nullement considérée, quelque peu blessée, Maryana se convint qu’il s’agissait là d’une bonne chose. Qu’en cas de besoin elle pourrait être un parfait élément de surprise. Bien entendu, ses lèvres lui avait brûlé et l’insolence avait rêvé de parler, mais elle sut se contenir. De plus, il était évident que son père désirait prendre les rênes en main. Se donner en spectacle. Provoquer. Ce qui ne fit que la rendre plus confuse. Que pouvait-il donc bien chercher à jouer de la sorte ? Les insinuations qu’il pouvait émettre réveillait doucement le monstre enfouie en elle. Elle sut qu’elle aurait un plaisir infini à observer une telle scène. Tranquillement, elle laissait son aura démoniaque prendre possession d’elle, ayant la sensation que cela pourrait s’avérer utile par la suite et continua d’observer de façon lointaine. La mise en scène, la confiance, l’exposition d’une maigre partie de ses capacités.
Ainsi donc, il s’agissait de cela. Là où elle-même les avait fait échouer, un autre de son espèce avait pris le contrôle. Les lycanthropes, première armée qu’ils avaient souhaité se constituer afin de plonger ce monde dans le chaos et de le purifier par les racines avaient trouvé un démon sous lequel se tenir. Autre que Caïm.

Quelque peu subjuguée par le jeu du démon, Maryana se laissa surprendre par la question de la vampire brune. Celle qui l’avait épargnée. Avant qu’elle n’eut pu formuler une réponse convenable Emmanuelle Denlon prit la parole. Etrangement, cela exaspéra la semi-démone. Il lui semblait que cette dernière n’avait pas légitimité à répondre dans la mesure où elles ignoraient les buts de Caïm. D’autant plus pour parler de la sorte et menacer les personnes avec lesquelles ils étaient venus négocier. Si le démon jouait, il ne blessait pas et rentrer dans l’opposition de la sorte ne les aiderait absolument pas. En ayant fait les frais dans le passé elle sut parfaitement de quoi elle parlait. Elle jeta un bref regard à sa collègue et s’avança d’un pas vers les trônes.

Ce que ma sœur veut vous dire, c’est que monsieur Gordon a eu déjà à faire à cette Lillith par le passé et que sans notre aide, armée telle qu’elle est, vous risquez bien de vous trouver dans une mauvaise posture. Et une fois qu’elle en aura terminé avec vous, ce sera notre tour. Ou inversement. Qu’importe. Quoi qu’il en soit nous serions tous perdant. Ce que nous gagnons, simplement le droit d’arpenter cette Terre.

Si sa réponse, parfaitement improvisée et intuitive, fut réellement parvenue aux oreilles de ses auditeurs, elle n’en n’eût la parfaite conviction, puisque ses derniers mots moururent dans les hurlements du « roi » puisqu’il semblait devoir le nommer de la sorte. Son sang ne fit qu’un tour alors qu’il se jeta sur le démon. Prête à user de ses dons, elle sentit non loin d’elle, la puissante aura de sa consoeur se manifester et affaiblit la sienne. Toujours et encore l’effet de surprise, toujours encore cette envie d’être une carte à jouer dans le futur. De plus, maintenant que la crainte avait quitter ses veines, elle sut que Caïm était loin d’être sans ressources et qu’il aurait probablement pu se sortir de cette situation. Une fois de plus, avec un calme dérangeant, elle balaya la salle du regard.

Je crains que cela ne soit vrai. Je les ai vu de mes propres yeux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Lun 25 Fév - 22:31

Stoïque, ma mère se faisait respecter sous nos yeux. Elle n’aimait pas la provocation alors le fait qu’on dise bonsoir à mon beau-père et non à elle, forcément elle en prenait pour son ego. Ce que je comprenais d’une façon plus ou moins indirecte. D’une certaine manière je reconnaissais parfaitement que Augustus avait dit qu’on était son égal ce soir, autant Jana, moi ou ma mère. Sous cette hypothèse il était donc clair que l’on nous devait le respect accordé à Augustus autant pour nous. D’une autre manière, je ne me sentais pas mal à l’aise, le moins on me voyait ce soir, mieux je me portais d’une certaine manière également. Je n’avais pas forcément la grande envie d’avoir cette réunion sous le nez, mais bon, il était de notre rôle que de représenter la monarchie et pour cela il fallait absolument qu’on soit à la même hauteur que mon beau-père. On n’avait pas à nous ignorer comme certains pouvaient bien avoir l’intention de le faire. Rapidement la réunion pris donc forme avec la première intervention d’un certain Gordon d’après son nom. C’était plutôt son jeu qu’il était en train de reproduire à changer de place. Cela donnait à son discours peut être un peu plus de terreur, je ne savais pas trop en tout cas ça avait eu pour initiative d’agacer et de provoquer Augustus plus qu’il ne le fallait à mon propre avis.

Mais néanmoins, ce qu’il était en train de raconter m’interpella, les loups garous étaient en train de se révéler, et aussi bizarre que cela puisse paraitre j’étais plutôt surprise par cette déclaration. Les démons, ma sœur commencèrent à parler, je cherchais quelque chose à dire également. Je ne pouvais pas rester aussi silencieuse. « Que savez-vous d’eux plus précisément ? Dans l’hypothèse que nous voulions votre aide, il nous faut en savoir plus et déterminer s’ils ont une menace concrète, n’est ce pas ? » J’essayais d’en savoir un peu plus, de même à propos de Lilith, mais je laissais soin à ma mère de faire passer les mots mieux que moi. Les démons, les loups garous… Tout cela semblait étrange, et j’attendais réponse à mes interrogations.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 26 Fév - 12:19





La Nuit porte conseil... Dangereuse et Perfide...




« Trois animaux se battent entre eux. Un loup, fort et féroce. Un serpent, au venin mortel mais à l'enveloppe fragile. Un lion, arrogant et sanguinaire. Chaque animal veut dominer les autres. Le lion, indolent animal, ne sait pas qu'il a des ennemis et ne raisonne qu'en terme de proies. Le Loup s'entend fort mal avec le serpent, et est prêt à le tuer. Le serpent, s'il pourrait tuer le loup, ne peut le faire que par surprise. Qui est le plus fort ? Le lion qui domine les autres en les ignorant, sûr de sa force, le loup qui grogne, comptant sur sa meute et sa sauvagerie, ou le serpent qui cherche de nouvelles complicités, grâce à sa langue fourchue mais habile ?


Caim, démon millénaire, a pris rendez vous avec le Roi des Vampires. Il veut lui proposer son alliance, montrant au monarque des nocturnes rouges quelle puissance il peut apporter à ce dernier, en échange de la destruction d'un ennemi commun qu'il n'a pas encore nommé. Augustus accorde audience à celui qui s'est présenté comme l'un des responsables des troubles actuels, et s'est entouré de ses proches ; les membres de sa propre lignée. Caim se rend devant le Roi avec les premiers semis démons de ce qu'il appelle son ost démoniaque. Ce premier décembre à minuit pile, les deux parties se rencontrent dans la salle du trône...

Une fois les présentations faites, un jeu de pouvoir s'installe dès à présent, chacun voulant intimider l'autre. Les princesses vampires se font discrètes, alors que les semis démons se tiennent prêts et entament les "hostilités" de ce soir. Par ailleurs, leur entrée ne fait qu'énerver la Reine, qui juge les salutations malséantes vis à vis de son rang. Bien vite, le démon entre dans le vif du sujet, et révèle à la fois proposition d'alliance et survie des loups garous à une épuration lancée voilà des siècles. Sous le choc de la révélation, Augustus perd le contrôle, alors que les princesses prennent les choses en main pour poser des questions pertinentes sur les évènements. Les semi démones quant à elles, défendent par leur verve et leur pouvoir les arguments de leur "père"...»



Ordre de passage:


Vous avez une semaine pour répondre. C'est court, mais nous préférons des posts courts et une certaine rapidité dans l'exécution de la mission ^^. Si vous avez des questions, n'hésitez pas!
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 26 Fév - 23:25

Je n'en croyais pas mes oreilles. Plus les paroles sortaient de la bouche de cet homme et plus j'étais prise d'une envie folle de l'écarteler, de le griffer, de le flageller ; en somme de le torture à la hauteur des affronts que j'estimais qu'il nous portait. Je me faisais violence pour ne pas entrer en action et mes ongles s'enfonçant dans mon siège en étaient le signe évident. Mon visage restait de marbre, par habitude plus que par volonté. Je ne voulais plus me montrer accueillante à présent, mais agressive. En plus de ma propre colère, je pouvais ressentir celle de mon créateur, si forte qu'elle semblait danser sur ma peau. Je pouvais la reconnaitre, la gouter, et renforcer la mienne. Oui, je n'avais envie que d'une seule chose, et il me fallait punir une des personnes présentes dans cette pièce. Pas directement l'auteur de ma colère, mais disons une de ses comparses pour ce que je prenais pour de l'irrespect. Alors que ma fille questionnait ces êtres –après que mon Roi est éclaté – je me glisse en un dixième de secondes face à cette avocate. Je la prends par le cou et la soulève au-dessus du sol. Je peux sentir son pouls pulser entre mes doigts. Je fais attention à ne pas trop serrer, juste de quoi lui foutre un peu la frousse, lui nuire, mais pas mortellement. Mon regard devient terrifiant, dominateur et imposant. Je la tiens dans cette position l'espace d'une demie minute, avant de la lâche brusquement et de laisser son corps retomber sur le sol, sans aucune douceur. Elle écoperait de plusieurs bleus et de bosses. J'avais cependant pris soin de ne pas faire couler son sang. Encore une fois, en moins d'une seconde j'étais sur elle, dans son dos. Je relevais sa tête en tirant sur sa tignasse et penchant ma bouche à son oreille, je lui susurrais :

Ceci est mon dernier avertissement. Contrôle ton insolence ou meurt.

Je la lâchais pour de bon, me relevais et époussetais ma robe comme si de rien n'était, comme s'il y avait une simple pliure. Non je n'avais pas ouvert les hostilités. Je ne faisais que punir une ingrate qui ne savait que très peu choisir son langage en notre compagnie. Nous n'étions pas n'importe qui, et il était temps qu'elle le comprenne. Je glissais vers ce Gordon et ajoutais:

Tenez vos compagnes si vous ne voulez pas sortir seul de cet antre. C'est à se demander si vous êtes venus passer un accord avec nous ou si vous êtes venus vous suicider. Je vous le redirais aussi une dernière fois, vous vous adressez à la royauté. Maintenant ayez l'obligeance de ne plus nous faire perdre de temps. Vous avez toute notre attention soyez en certain. Cependant montrez-vous une dernière fois désobligeant – vous ou vos compagnes – et vous me verrez contrainte de mettre fin à cette entrevue. Votre Roi et sa lignée vous ont posé des questions qui attendent des réponses. Je rajouterai pour ma part que je suis curieuse de savoir qui est cette Lilith et quelle est donc cette menace que vous pouvez représenter. Oh et si l'idée vous en vient de faire une démonstration, tout geste envers l'un des miens présents dans cette pièce sera une déclaration de guerre contre mon peuple et ces dirigeants.

Je l'avais regardé droit dans les yeux. Mon regard était hautain, froid et des plus convaincants. Je ne rigolais aucunement contrairement à cette sotte que j'avais mise à terre. Je n'avais pas de temps à perdre, encore moins à supporter des personnes qui ne faisaient que se rajouter peu à peu sur ma liste d'hostiles à abattre. S'ils voulaient conclure une alliance, ils s'y étaient vraiment mal prit pour un début. Ils allaient devoir se rattraper et pas seulement qu'un peu. Je regagnais mes gens, mais cette fois, je restais debout, à la droite de mon seigneur. Le message était très clair : j'étais sa Reine, mais je restais sa dame d'action. Ils m'avaient poussé à tenir ce rôle de par leur attitude alors qu'il aurait mieux valu pour eux que je reste "simplement" la Reine des vampires. Ce n'était pas avec la conduite qu'ils prenaient que je leur accorderais le moindre crédit.



_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mer 27 Fév - 0:11

Emma écoutait attentivement les paroles de chacune des participantes à la soirée et commença tout d’abord par celle que l’on pourrait appeler sa sœur. Celle-ci semblait beaucoup plus diplomate que la jeune femme, si l’avocate avait utilisé ses pouvoirs pour défendre son « paternel », l’autre semi-démone avait utilisé la puissance des mots pour calmer le jeu. Trouvant ses paroles intéressantes, la jolie brune trouvait ça insensé de se rabaisser sous prétexte que ses vampires dirigent une autorité, qui plus est un système dont Emma ne fait pas partie. Dans sa tête tout se mélangeait ; Denlon faisait confiance à ce mystérieux démon du nom de Caïm, cependant elle ne comprenait pas ses agissements. Pourquoi s’allier avec des vampires quand il peut s’allier avec cette soit disant Lillith qui semble être un démon tout comme lui. Ils pourraient tout détruire ensemble avant de s’affronter à la loyale. Après cela celles qui semblaient être les princesses se mirent à poser des questions qui étaient tout à fait censé, mais pourquoi donc s’allier aux vampires ? Telle était la question qui revenait sans cesse dans le cerveau de l’avocate depuis qu’elle avait mis le pied dans la salle du trône. Sa seule obsession était de mettre tout ça au clair, mais avant même de pouvoir faire quelque chose la reine s’imposa devant elle avant de la soulever dans les airs et de l’écraser au sol. N’étant pas énormément blessé, cet affront faisait surtout mal à l’égo de la demoiselle, s’en était trop. Autant elle avait pu apprécier les vampires et les défendre, mais s’allier avec ce n’était plus possible. Le cas qui demeurait une exception est ce fameux Julien Guillemaud, car il avait beau être un vampire il semblait agir selon certains principe, il doit être un vampire de la bonne époque. La reine commença à avertir la demoiselle et cette dernière rigola tout simplement tout en se plaignant de la douleur au niveau du coup, le mélange était à la fois pathétique et provocateur mais bon, que voulait vous, quand une personne à sa fierté elle ne la met pas au placard si facilement.

La reine se mit ensuite en face de celui que l’on appelle l’entité et elle commença à lui faire la morale tout en lui demandant si ses propos étaient vrais. Ne sachant pas quoi vraiment répondre, Emma se contenta de regarder son maitre à pensé en espérant avoir une réponse de sa part. Cependant l’avocate en avait plus que marre de tout cette pression si bien qu’elle prit ses cliques et ses claques et s’en alla de la salle du trône pour se rendre dans la pièce d’à côté, surement pour prendre l’air ou tout simplement pour s’en aller. Cependant la jolie brune fît l’effort de ranger sa fierté afin de satisfaire les désirs de Gordon. Pour cela la demoiselle se mit à regarder le roi puis elle lui dit

Mon roi, Je sais très bien que mon comportement est impardonnable et c’est pour cela que je préfère m’en aller dés à présent afin que vous puissiez continuer les hostilités dans de bonnes conditions. Sachez que je ne regrette aucune de mes paroles, mais quoi qu’il en soit je m’excuse encore auprès de vous mon roi pour le désagrément que j’ai pu causer, mais également auprès de vous princesses. Qu’il en soit je vais vous laissez tranquille et je reviendrai surement une fois calmé.

Emma sortit donc de la pièce en claquant fermement les portes. Une fois dans la pièce d’à côté, la semi-démone commença à avancer vers la sortie tout en retenant sa colère. Cependant elle ne réussit pas à la maintenir suffisamment longtemps puisque des vents violents et des pluies diluviennes faisaient rage à l’extérieur. S’appuyant contre le mur le temps de réfléchir et de faire partir le mauvais temps, la demoiselle se demandait bien si elle allait rester d’avantage. Après quelques minutes de réflexion sa réponse fût toute trouvée : Emma allait partir de se manoir au plus vite. Pourquoi un tel choix ? Tout simplement parce que cette soirée lui aura appris quelque chose : Ne jamais se fier aux autres et faire confiance qu’à soit même et à ses semblables. C’est ainsi qu’elle se dirigea vers la sortie, sortie du domaine et qu’elle prit ses cliques et ses claques pour rentrer chez elle.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mer 27 Fév - 15:03

    Je partais d'un petit rire face à la demande du Roi. M'arracher la langue ? Si seulement il l'osait, je pouvais encore me la faire repousser, voire, la remplacer par autre chose... J'aimais faire usage de mes incommensurables pouvoirs, juste pour prouver aux mortels à quel point ils pouvaient s'avérer insignifiants. Ce qui était certain, c'était que j'étais plus que capable de parer à cette éventualité, si la menace s'avérait véritable. C'est alors que le vampire se jeta sur moi, après avoir hurlé son incompréhension. Je l'évitais encore en me rendant invisible, réapparaissant un peu plus loin, le laissant hébété par la rage qu'il ressentait. C'est alors qu'une princesse prit la parole, se chargeant de poser des questions intelligentes qui semblait il, n'avaient pas frolé l'esprit du Roi. Heureusement que ce vieux monarque à demi impotent savait s'entourer. La clé de son règne, j'estimais. C'est alors que l'une de mes « filles », Emmanuelle, laissa exploser sa puissance sous la forme d'un orage au dehors. Bien pauvre choix de mot en pareil compagnie, j'espérais qu'elle s'en rendait compte. Cela dit, ce n'était pas du tout quelque chose de mensonger qu'elle ne sortit tout de go à ces royautés. Nous étions bel et bien des dieux. Enfin, surtout moi. Et j'étais venu réclamer ce monde comme mien, en offrande aux puissances de la Ruine qui continuaient d'attendre, tapies dans l'ombre de notre dimension infernale, trop puissante pour espérer franchir un jour l'espace par trop ténu entre nos deux univers. Peu importait. J'attendais sans colère ni réprobation vis à vis d'Emmanuelle. Est ce qu'un seul vampire oserait se douter que le tonnerre et la tempête qui se levait étaient du fait de la jeune femme ? Je n'en savais rien. Trop sûrs de leur pouvoir. Ils ne manqueraient pas de réagir d'une manière qui me semblerait de toute façon des plus intéressantes... Maryana les informa d'une partie de nos buts, et n'en dit ni trop, ni pas assez, ce qui répondait cela dit assez parfaitement aux questions de la première princesse à avoir parlé, alors que la seconde s'apprétait justement à poser ses propres questions. La blonde demanda quant à elle plus de renseignements sur les ennemis qu'elle était appelée à combattre au nom d'une hypothétique alliance avec nous.


    Ensuite, les choses s'enchainèrent très vite. La Reine se jeta sur Emmanuelle et la malmena rudement l'espace d'un instant, alors que j'étais de mon côté occupé à reprendre contenance non loin du Roi. Quelle bête sauvage, celle là ! Impossible de s'y tromper, elle était plus dangereuse que le Roi en cas de confrontation directe, empreinte qu'elle l'était de bestialité et d'absence totale de peur ! Cependant, j'estimais autrement plus puissants les rouages des plans du Roi. Ils formaient une belle paire... Je restais immobile, et n'assistais pas Emmanuelle. D'une part, parce que même si mon désir de répandre le chaos était très fort, je souhaitais saisir une dernière chance de faire aboutir les négociations. D'autre part, j'étais curieux de voir comment réagirait Emmanuelle. Se défendrait elle ? Répondrait elle d'une quelconque manière ? Mon regard pétilla quand je la regardais prendre la fuite. On apprenait plus des gens dans la défaite que dans la victoire, et je venais d'écrire mentalement un chapitre complet sur ma dernière recrue, qui nous laissa bien vite, vexée et froissée du traitement brutal de la Reine. Ne savait elle donc pas qu'à la guerre, on prenait des coups ? Qu'à la guerre, on devait s'assumer jusqu'au bout ? Une novice, comme tous ceux de ma race qui essaimaient le monde. Je reportais mon visage souriant vers la Reine et sa fille directe.



    | Avouez tout de même, que si notre langage vous échauffe autant, c'est qu'il recèle une part de vérité. Ne vous considérez vous pas comme des dieux, avec vos quelques pouvoirs sur les humains ? Soyons honnêtes. |


    Je me tournais vers la princesse qui n'avait pas encore eu de réponses.


    | Lilith est une déesse, bien plus que vous ou aucune des prétendues idoles humaines. Elle est l'incarnation de la séduction, née du vice et du stupre de l'aube des hommes. Elle arpente ce monde millénaire après millénaire, tisse un écheveau de complciités qui lui permet de faire tomber rois et gouvernements. Elle séduit plus qu'elle ne détruit. Son pouvoir, vous le qualifierez de démoniaque. Elle charme tout individu masculin, et même le plus noble des vôtres en serait réduit à se traîner à ses pieds si elle le lui demandait. Qu'elle approche seulement votre Roi, et j'ai bien peur que sa volonté ne suffise pas à la repousser. Actuellement, elle se fait des loups garous et des changeurs une armée pour marcher contre vous, car son pouvoir est beaucoup plus difficile à manier sur les morts que les vivants. Laissez lui seulement le temps de former une armée, et vous aurez l'humanité entière contre vous. Ce que je vous propose ? L'appui des miens. Nous sommes peu mais puissants, et tous disposons de pouvoirs. Je suis moi même capable d'en remontrer à Lilith... Mais pas seul. J'ai besoin d'alliés, si je veux survivre. Et si vous, vous ne faites rien, vous serez également détruit. Triste destin pour vos têtes couronnées, n'est ce pas? A elle, vous pourrez bien lui sortir tous vos titres et vos prétentions de divinités, elle n'en aura que faire. |
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Messages : 87
Membre du mois : 105
Je crédite ! : (c)holy fool(c) Créateur de votre signature
Localisation : Dans les Limbes
Caractère : persifleur - menteur - manipulateur
Humeur : Excellente
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mer 27 Fév - 15:41

    Il me fallut du temps pour me calmer. Ma proie m'avait échappé des mains pour encore disparaître. Mes pupilles de prédateur se dilatèrent. Je reniflais l'air. Je sentais l'odeur forte, maléfique, des deux femelles qu'avait amené l'individu avec lui. Je sentais l'odeur plus ténue et beaucoup plus douce des représentants de ma propre lignée. Et finalement, dans ce mélange de senteurs, je parvenais à saisir la sienne. Il puait la corruption, la mort, et le pouvoir. Je le sentais tout prêt. J'avais soif de sang, pourtant je n'en sentais pas sur lui. Comment était ce possible ? Quelle drôle de créature était il, ce fourbe... Je sentais ma rage s'étendre à ma Reine qui se jetait sur l'avocate alors que nos princesses, inquiètes, questionnaient nos visiteurs, même si je trouvais que ce terme n'était pas forcément le plus fidèle pour rendre compte de leur nature particulièrement étrange... Je reprenais un souffle dont je n'avais pas besoin pour me mouvoir, par pur automatisme né d'une vie d'humain que j'avais vécu bien avant de me retrouver transformé en créature supérieure. Je regardais autour de moi. Ma Reine s'était jetée sur le menu fretin pour lui apporter souffrance et désolation, ce qu'elle fit avec brio comme à son habitude. Je devais reconnaître que mon épouse avait toujours eu de la poigne. Je réfléchissais un instant à ce que je pouvais dire ou faire, alors que l'individu venait de réapparaître devant moi. Il me parla d'une certaine Lilith. Mais je sentais qu'il disait vrai ; ses pouvoirs étaient énormes. Je le sentais m'effleurer, me faisant émerger sur la peau une chair de poule nullement dûe à la peur, mais à quelque chose de bien plus insidieux que je n'identifiais pas. Je regardais le démon, le regard plein de haine. Je me tournais vers la Reine et les princesses. J'avais peut être déjà évoqué avec Krystel, les affaires des âges sombres de ce monde...


    | Si ce cancrelat dit vrai, il faut réagir, tout de suite. Mobiliser tout le monde, amis, vassaux, grands maîtres et shérifs. Ces monstres ont jadis failli éradiquer notre espèce. J'ai parachevé leur ruine. Je pensais les avoir anéantis pour de bon, voici un millénaire et demi. Ca a pris deux siècles de carnages un peu partout. Le danger qu'ils font peser sur nous ? Mortel. Ils n'auront pas oublié nos anciennes inimitiés, et il ne s'agit que de bêtes sauvages. S'ils en ont l'occasion, ils dévoreront notre lignée, tueront tous ceux qui portent des crocs et vivent la nuit. Nous devons agir sans plus tarder. |


    Je reportais mon regard vers Morgane.


    | Vous allez devoir la jouer fine, je te transmettrais des informations à faire remonter au plus haut des gouvernances humaines. Vous, Jana, vous avez effectué quelques missions d'infiltration pour la Reine ? Vous aurez votre propre commandement vous aussi. Quant à toi, ma chère épouse... Il faut que tu réunisses mon armée, dans le plus grand secret ; ne nous attirons pas encore les foudres des humains. |


    Je me tournais vers les démons.


    | Votre compagne nous a insultés et nous a menacés dans ma propre demeure. Je veux sa tête, et nous nous allierons à vous en échange d'un serment de féauté. |


    Dans ma voix, l'autorité et la détermination. Dans mon regard, le flamboiement de la guerre. Dans mon cœur froid et mort, subsistait une ancienne émotion, que je n'avais plus éprouvée depuis les temps anciens. La peur.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mer 27 Fév - 22:07

Je n'aimais pas la situation, je n'aimais pas leur ton, je n'aimais pas le déroulement des choses. J’étais la première à trouver des défauts aux vampires, mais je ne supportais qu’on nous traitre comme des êtres inférieurs ou ayant besoin d’aide ! Oui, certainement que si la menace était aussi si grande que ces créatures veuillent bien l’admettre, nous aurions besoin de soutiens néanmoins il y avait anguille sous roche et je n’aimais pas ça. Plus que jamais, je défendais ma famille et mon statut de vampire. Ma mère était en forme ce soir, peut-être y allait-elle un peu fort ? En tout cas, je n’allais pas la contredire ! Elle avait raison ! Nous devions leur montrer qui nous étions, et notre puissance. Nous n’étions pas de vulgaires insectes insignifiants. Elle prit la brunette par le cou, la souleva au sol, et la maintenu comme ça pendant quelques minutes. J’étais débout devant mon siège. Au début, j’avais compatis à la douleur de cette personne puis quand elle se mit à rigoler… je prenais cela comme un affront à la reine. Elle aurait du se taire à ce moment là et faire profil bas. Celle-ci quitta la scène après être venus nous voir. J’étais subjuguée ! Elle partait comme ça, d’une réunion officielle alors que les négociations n’avaient pas encore commencé ? Elle abandonnait les siens ? Les laisser en minorité, ne serait-ce que cela. Même si, son ego en avait pris un coup c’était un geste de pur lâcheté. Si moi j’avais appris une chose c’était qu’ici : il fallait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, et savoir de quoi on parlait. Nos actes définissaient qui nous sommes, et la moindre de nos actions pouvaient nous être fatales. Non, je n’ignorais pas les menaces extérieures et même les menaces intérieures. Mais j’avais foi en la communauté vampirique, si le roi avait réussis à les vaincre une fois nous pouvions le refaire !

    « Qu’est-ce-qui nous assure qu’une fois que nous aurons vaincus ces ennemis communs, vous ne vous en prendrez à nous ?.» Je n’avais aucune confiance en ces êtres, ils avaient besoin de nous certes… mais ce Mr. Gordon semblait très ambitieux pourquoi s’arrêtait aux loups et à cette Lilith ? Je me retournais vers mon roi, de manière à être le plus discrète possible et que seul ma famille m’entende même si je savais que nos hôtes entendraient également. Je me hasardais quand même. « Ne vous sentez aucunement offenser mon roi, loin de moi l’idée d’aller contre vos indications mais vous m’avez dis avoir le droit à la parole, si, nous scellions notre alliance en épargnant cette jeune personne ? Peut-être que tuait l’une de nos nouveaux alliés ne soient pas fort judicieux… peut-être qu’une punition pourrait suffire ? Sauf si Mr. Gordon approuve tout cela bien sur. C’est se montrer clément, mais cette personne a l’air bien jeune. Elle n’a pas la maturité de ses ainés. Elle s’est excusée auprès de vous. Je pense qu’elle a certaines leçons à apprendre, et à recevoir. Moi non plus, je n’ai pas aimé ses actes et ses paroles. Nous avons besoin de toutes nos forces pour cette guerre qui se profile à l’horizon. Si nous commençons à nous entretuer entre alliés, nous ne pourrons pas vaincre. Laissez-lui une chance. Une seule et unique chance de pouvoir se rattraper. .»


Je finissais ma tirade posément, à voix mi-basse comme j’avais commencé. Si mon cœur battait encore, il serait sorti de ma poitrine. J’allais contre le roi, contre sa décision. Ce n’était pas contre lui et je me plierais à toutes ses exigences néanmoins là, je n’approuvais pas son choix au vu des circonstances actuelles. Si nous n’étions pas à ce point menacés je me serais tût. Je n’avais aucunes affinités avec Emma que je ne connaissais ni d’Eve, ni d’Adam. Je me moquais pas mal si elle vivait ou mourrait. Je prenais des risques pour elle néanmoins, son comportement j’étais capable d’avoir le même. Elle avait fait une erreur, cela m’était arrivé également mais j’avais regretté ce qui n’était pas son cas. Une punition ? Il lui en faudrait une sacré ! Mais la tuée … s’il avait tous des pouvoirs, et s’ils étaient puissants même si au final c’était pour mieux nous tuer, nous avions besoin d’eux pour tuer nos ennemis. Et s’ils avaient pris le risque de venir au manoir vampire, c’était que eux aussi ils avaient besoin de nous. Il faudrait être plus malin qu’eux et gagner la seconde bataille silencieuse et secrète qui se préparait. Ces créatures étaient une menace pour nous, il faudrait rester sur nos grades à chaque instant et garder des cartes en main. Je n’avais pas osé poser de questions à propos de Lilith, ma mère l’avait fais pour moi. Je n’avais guère aimé les réponses que l’on m’avait apportées. Mais soit ! Les loups garous, je n’en avais jamais rencontré à ma connaissance. Je voulais en savoir plus sur eux. Les légendes étaient vrais, les pires ennemis des vampires depuis des milliers d’années. Une guerre ancestrale qui avait eut lieu. Le roi prit des dispositions importantes, il se préparait à combattre. Ce que nous nous apprêtions à faire aller changer la face du monde.

    « Oui, des missions en tout genre et également d’infiltration pour la reine. Je suis prête à recevoir vos directives, Père.»


J’avais commencé en vampire de main de Krystel Raybrandt, et j’espérais ne pas m’être trop ramollie, et ne pas avoir perdu la main !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Mar 5 Mar - 22:33





La Nuit porte conseil... Dangereuse et Perfide...




« Trois animaux se battent entre eux. Un loup, fort et féroce. Un serpent, au venin mortel mais à l'enveloppe fragile. Un lion, arrogant et sanguinaire. Chaque animal veut dominer les autres. Le lion, indolent animal, ne sait pas qu'il a des ennemis et ne raisonne qu'en terme de proies. Le Loup s'entend fort mal avec le serpent, et est prêt à le tuer. Le serpent, s'il pourrait tuer le loup, ne peut le faire que par surprise. Qui est le plus fort ? Le lion qui domine les autres en les ignorant, sûr de sa force, le loup qui grogne, comptant sur sa meute et sa sauvagerie, ou le serpent qui cherche de nouvelles complicités, grâce à sa langue fourchue mais habile ?


Caim, démon millénaire, a pris rendez vous avec le Roi des Vampires. Il veut lui proposer son alliance, montrant au monarque des nocturnes rouges quelle puissance il peut apporter à ce dernier, en échange de la destruction d'un ennemi commun qu'il n'a pas encore nommé. Augustus accorde audience à celui qui s'est présenté comme l'un des responsables des troubles actuels, et s'est entouré de ses proches ; les membres de sa propre lignée. Caim se rend devant le Roi avec les premiers semis démons de ce qu'il appelle son ost démoniaque. Ce premier décembre à minuit pile, les deux parties se rencontrent dans la salle du trône...

Une fois les présentations faites, un jeu de pouvoir s'installe dès à présent, chacun voulant intimider l'autre. Les princesses vampires se font discrètes, alors que les semis démons se tiennent prêts et entament les "hostilités" de ce soir. Par ailleurs, leur entrée ne fait qu'énerver la Reine, qui juge les salutations malséantes vis à vis de son rang. Bien vite, le démon entre dans le vif du sujet, et révèle à la fois proposition d'alliance et survie des loups garous à une épuration lancée voilà des siècles. Sous le choc de la révélation, Augustus perd le contrôle, alors que les princesses prennent les choses en main pour poser des questions pertinentes sur les évènements. Les semi démones quant à elles, défendent par leur verve et leur pouvoir les arguments de leur "père"...

La Reine réagit au quart de tour, et remet les pendules à l'heure des démons venus avec un terrible aplomb. Elle s'en prend physiquement à Emmanuelle, qui sous la brutalité de l'assaut, ploie le genou face à leurs majestés et s'en va, laissant place à sa "famille" pour mener la suite des négociations. Caim temporise même s'il commence à perdre patience, alors qu'Augustus réclame la tête de celle qui a insulté sa lignée par son absence de déférence. Jana quant à elle, déterminée, accepte le rôle qui lui incombe tout en réclamant clémence de la part du Roi.»



Ordre de passage:


Vous avez une semaine pour répondre. C'est court, mais nous préférons des posts courts et une certaine rapidité dans l'exécution de la mission ^^. Si vous avez des questions, n'hésitez pas!
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Jeu 7 Mar - 0:38

    Cancrelat ? Cancrelat ? Le regard de mon hôte humain s'assombrit presque instantanément. De quoi elle parlait, la bête à crocs, hein ? Je savais bien qu'on ne pouvait pas tous être en bons termes avec ceux qui se prenaient pour des Dieux, surtout quand ils le faisaient à tord. Et que ces vampires, aussi vieux soient ils, se considèrent comme tels, avait véritablement quelque chose d'amusant. Qu'étaient leurs quelques pouvoirs, plutôt des tours de passe passe d'ailleurs, en face de mes véritables pouvoirs ? J'étais capable de créer, de modeler et de détruire à l'infini, sans aucune autre limite que celle de mon imagination et de la composition chimique de mon environnement. Euh, n'étaient capable que de se mouvoir rapidement, d'égorger des humains, et de se soigner plus rapidement que n'importe quelle autre créature en ce monde, ou peu s'en faut. Vraiment pas de quoi se vanter. Il fallait bien se rendre à l'évidence. Ils étaient des prestidigitateurs, ils jetaient de la poudre aux yeux, et rien de plus. Que du vent, pour les minables qui croyaient à leurs petits tours. Plus le temps passait, et plus le cadre de nos ouvertures envers les vampires semblait se restreindre vitesse grand V. Je savais que nous approchions du point de non retour, et ma nature éminemment plus démoniaque que diplomate ne m'engageait pas à poursuivre mes efforts dans le sens de la conversations. J'écoutais ce qu'avait à dire le Roi, et ne pu m'empêcher de rire de ses paroles pitoyables. La tête d'une des miens, un serment de féauté, l'assurance qu'on se battrait pour eux, en somme, comme les humains qu'ils avaient minablement dressé pour faire déjà la majorité de leurs tâches à leur place. Devant toute cette arrogance, je ne pus m'empêcher de rétorquer à la princesse avec un sourire en biais.


    | Mais notre parole, ma beauté. |



    je laissais les vampires parler un instant entre eux, le Roi donner des missions à ceux de sa lignée et ceux ci s'exécuter prestement, acceptant. La princesse semblait déterminée, à quoi donc, je n'en savais rien. Mais ce qu'ils avaient dit était de toute façon trop outrecuidant pour que je le laisse passer. Qui plus est, que ferais je d'alliés dont le représentant le plus puissant semblait nourrir une certaine appréhension pour ne pas dire de la peur, à l'idée d'affronter les changeurs de forme ? Il fallait se rendre à l'évidence. Il n'avait de leader que le nom, celui là. Lorsque le Roi se réadressa à nous... Je ne pus contenir un sourire.


    | Un serment de féauté et la tête de ma fille, rien que ça ! Me croyez vous assez fou pour me prostituer pour votre concours ? Ce n'est pas à moi de me prosterner devant vous ; j'arpentais déjà ce monde en brisant des vies et en tourmentant l'humanité bien avant que vous ne conchiez vos langes sales d'humains pitoyables. Le temps et votre transformation ne vous ont pas rendu supérieur à moi... Votre Majesté. |
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Messages : 87
Membre du mois : 105
Je crédite ! : (c)holy fool(c) Créateur de votre signature
Localisation : Dans les Limbes
Caractère : persifleur - menteur - manipulateur
Humeur : Excellente
Je n'ai pas encore de Rang, mais ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   Jeu 7 Mar - 1:02

    Les paroles de Jana m'amenèrent un court instant à réfléchir à ce que je faisais. Je ne pouvais jauger de son humeur ou de ce qu'elle pensait, son visage restait impassible. Si elle ressentait de la peur ou de l'appréhension, elle n'en montrait rien. J'imaginais que ce n'était pas si mal pour une vampire aussi jeune. Quand bien même ne faisait elle pas réellement partie de ma lignée ne partageant aucun lien de filiation vampirique direct avec Krystel ou moi même, elle apprenait vite et se construisait à l'image de ses pairs. Je ne pouvais que m'en contenter. Les choses étaient ainsi, et je ne devais pas les changer comme j'avais essayé de le faire si longtemps avec William. Jana posait une question légitime, à laquelle répondit notre « invité » comme il le fit depuis le début. Avec dérision. Je devais aussi m'en contenter, pourtant je lui ferais volontiers arracher la langue s'il continuait. Je ne pouvais souffrir aucune atteinte à notre image ou au respect que j'attendais des gens qui venaient me voir. Et je pouvais encore moins le subir devant les représentantes de ma propre lignée, ceux qui transformeront à leur tour mes descendants. C'était un signe de faiblesse que je ne saurais passer. Pourtant, j'écoutais les arguments de ma princesse. Par politesse d'abord, par curiosité ensuite. Je me demandais ce que pouvait la motiver. Etait ce encore les chaînes de sa mortalité récemment perdue, ou était ce simplement dans son caractère que d'essayer de sauver son prochain ? Enfin en l'occurrence, il n'y avait personne à sauver. Ou plutôt, pas son prochain à elle, puisque nous étions les seuls vampires de cette pièce. Eux n'étaient ni vampires ni humains. Ils étaient autre chose, et cela soulevait énormément de questions qui devraient très vite trouver une réponse. Une chance de se rattraper ? J'écoutais l'autre continuer de parler... Et de me provoquer. Le plus sérieusement du monde, je me tournais vers ma princesse.


    | Cette chance, je crois que nos invités viennent purement et simplement de la gâcher par leur outrecuidance. On ne vient pas quémander l'aide du Roi de la Nuit en l'insultant, ni en traitant son épouse et ses filles comme des servantes. |


    J'étais sérieux, et confiant, malgré l'appréhension que je nourrissais quant à une future confrontation éventuelle avec des lycanthropes. Ceux ci étaient bestiaux, mais l'empire nocturne que j'avais bâtit était bien plus puissant aujourd'hui qu'alors, même si notre nombre de guerriers s'était incroyablement réduit. Ce qui m'avait d'un côté, permit de régner autant de temps, nous mettait aujourd'hui en péril. Restait les anciens et les doués pour former le gros de la troupe, qui aura tout loisir de mourir à mon service sous les crocs des bêtes sauvages. Je me tournais vers mes filles.


    | Mesdemoiselles, je vous laisse l'honneur de formuler notre réponse à nos invités si ... distingués. |


    Un regard qui en disait long. Qu'elles se jettent sur eux et les dévorent ; elles avaient mon assentiment. Je surveillais les évènements, pour pouvoir leur porter assistance si ces choses posaient problème à mes filles.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
» Autres : Présentation de la guilde 'La Nuit Porte Conseil'
» La Nuit porte Conseil... Sensuelle et Lascive [Livre 1 - Terminé]
» La nuit porte conseil [Livre 1 - Terminé]
» La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Manoir Royal
-
Sauter vers: