AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Lun 11 Avr - 23:34

Je sors de l'immeuble alors que la nuit est déjà noire. L'air est bon et doux, les gens sortent, se balladent, les parcs, les rues, les terrasses, tout reprend vie depuis quelques semaines. Tant mieux, tant mieux. J'observe tout cela de loin, alors que par dessus les images florissantes de la ville se superposent de sanglantes images. Je ressens tout, de plus en plus profondément. Je me perds dans cet univers tout entier qui vit à l'intérieur de ma poitrine, qui m'emporte à la dérive dans des torrents de cendres à l'odeur de mort, au milieu des cadavres, des cris, des coups, des pleurs. Je m'abandonne à ce sombre futur qui prend possession de mon être comme un naufragé sans peur et sans avenir, comme l'aventurier qui sait qu'il a tout perdu, et qu'il ne lui reste qu'à errer jusqu'à mourir. Le monde a peut être un avenir différent, mais je ne trouve pas la solution pour l'éviter. Pas pour l'instant. Douglas non plus, dirait on. Je sors de chez lui, à l'instant. Harassée, sentant toujours plus profondément le poids du fardeau qui pèse sur mes épaules, je descends lourdement les marches de l'immeuble jusqu'à la rue. Mes talons claquent sur les dalles froides. Les coups de feu ricochent en écho à l'intérieur de mon crâne. Tout fait écho à mon chaos intérieur, d'une manière ou d'une autre. Mon esprit vit entre les deux dimensions ; celle de notre monde actuel, celle du monde que m'offre à voir mes visions. Elle est terrifiante, celle ci. Prenante, aussi. On s'y noie si facilement, et on n'arrive finalement plus à s'en détacher totalement. J'ai toujours su gérer mes visions, mais je sens que je perds pied, doucement, lentement, une longue descente que je ressens mais sur laquelle je n'ai aucun contrôle. Et le monde glisse, avec moi. Un peu plus en retrait, alors que je lui vois déjà un avenir, mais il glisse, juste derrière moi.

J'ai apporté tout ce que j'ai pu à Douglas. Nous avons parlé, un peu, nous avons mis nos forces en commun, beaucoup. La violence de l'ouragan qui me hante est inouïe à elle seule, elle a bien failli me noyer pour de bon conjuguée aux forces du Hiérophante. Mais il finira par trouver. Sûrement. J'espère. Il sait comme moi que nous n'avons pas le choix. Nous devons sauver ce monde, ou nous serons les premiers à périr.

C'est les yeux gonflés par le manque de sommeil apparent et les cernes difficilement cachées que je m'engouffre dans la bouche de métro. Les réminiscences des visions font durement écho au bruit de la foule, me créant rapidement, en plus du reste, un mal de crâne persistant. Je me laisse tomber lourdement sur un siège, passant mes mains sur mon visage. Je ne dormirai sûrement pas ce soir, pas plus que les autres. Depuis combien de temps n'ai-je pas connu une bonne nuit de sommeil ? Je ne compte même plus. James est inquiet, quand je lui raconte tout. Mais il est là, il me répond, et rien que le savoir en vie est suffisant pour me faire tenir. Lui, Cassy. La voix de ma fille serait capable d'illuminer la plus noire de mes visions. Je les appellerai, en rentrant.. Pas maintenant. J'ai encore à faire. Pour le « boulot », cette fois. Là aussi, ça bouge. J'aurai aimé pouvoir rencontrer directement la Reine, mais elle est occupée, et autant que je fasse aussi connaissance avec ses fameux « collaborateurs ». Conseilleurs ou généraux serait plus juste. Freyja Swayne, membre de son conseil, général de ses armées. Elle m'attend au B.A.C.A, dans son bureau. J'y arrive rapidement ; l'appartement où nous nous trouvions était dans un quartier proche, et le métro est ce qu'il y a de plus rapide. Heureusement... Je sentais ma tête sur le point d'exploser.

C'est avec ce même pas rapide et déterminé que j'arrive au complexe vampirique. On me laisse rentrer sans trop de difficultés ; je suis désormais officiellement attachée de presse de la monarchie. Je toque au bureau de Swayne, entre quand elle m'en donne la permission, de l'autre côté du battant. Je referme précautionneusement derrière moi. Je la salue poliment.

« Bonsoir, je suis Mme Raederer. »

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Sam 16 Avr - 16:01

Nous avions fort à faire, ces temps-ci. Depuis les attentats ayant frappé la meute, à vrai dire. Tout pouvait accuser les vampires, et s’il était évident que c’était bien trop gros pour être vrai, tous n’avaient pas la présence d’esprit de se le dire. Mais cela impliquait de notre part un contrôle accru sur les nôtres, un œil omniprésent sur tous les jeunes vampires dont nous avions connaissance, et une traque sans relâche de ces dissidents qui espèrent faire chanter la Reine. Rien d’aisé, à vrai dire. Il convenait aussi de nous soucier des communautés vampiriques hors d’Écosse. Déléguer, demander des comptes, mettre en commun les informations que nous recueillions avec Nicolas, et ensuite les communiquer à la Reine.

Cette dernière, qui se voulait moins… cruelle ou implacable que sa mère, sur bien des points, surtout à l’égard des humains, devait aussi raffermir sa place et sa légitimité auprès des vampires. Les anciens, davantage que les jeunes, bien que l’un n’aille probablement pas sans l’autre. Les jeunes obéissaient à leurs créateurs, malheureusement. Cela avait un avantage, tout comme un désavantage. S’ils s’avéraient soutenir la Reine, et si leurs créations dépassaient les bornes, il suffisait d’un mot pour qu’ils cessent. Un mot de leur créateur. Si celui-ci était opposé à Sa Majesté, à nous qui la servions, en revanche… Alors son infant pouvait être dévastateur. C’est pourquoi il fallait nous attirer la sympathie de vampires comme Lucy et Darren, en leur faisant comprendre que nous ne comptions pas nous montrer cléments au prochain débordement. Peut-être pourraient-ils nous aider, par ailleurs, à toucher les vampires les plus jeunes. C’était là une idée que je devrais évoquer à Nicolas et Morgane.

Mais chaque chose en son temps. Eva Raederer devait me rendre visite ce soir. Elle devait nous briefer sur ce qu’elle comptait entreprendre, les actions qu’elle avait en tête. Attachée de presse officielle, il convenait qu’elle fasse de nous des personnes irréprochables et sympathiques auprès des humains. Morgane avait été pendant longtemps le visage des vampires auprès d’eux. Maintenant… Les choses avaient changé, quand elle avait perdu sa mère et sa sœur, avant que nous n’ayons une attachée de presse officielle. Nicolas et moi avions convenu qu’elle devait faire son deuil, loin de la presse, loin des médias, autant que possible. Qu’en déciderait cette Eva ? Était-elle réellement là pour nous aider avec cela, ou allait-elle encore plus compliquer les choses ? Il avait été peu aisé de définir une nuit qui nous conviendrait à elle aussi bien qu’à moi, mais je l’attendais donc ce soir là, au B.A.C.A. Je logeais toujours dans le manoir des Raybrandt, seul lieu où ma sécurité était la plus garantie. Je dépréciais fortement cela, mais force était de reconnaître que je n’avais que peu de choix à ce sujet. Fort heureusement, le trajet fut assez rapide, et je me retrouvais donc à mettre en ordre quelques affaires, en attendant l’humaine.

Les bruits me parvenaient, de l’extérieur. Je l’entendais se présenter, signaler que je devais l’attendre. À l’instant où sa main se posait contre la porte, je lui indiquais d’entrer, et me levais pour l’accueillir. Lui tendant la main, je me présentais à mon tour.

« Asseyez vous, je vous prie, madame Raederer. Désirez-vous quelque chose à boire ? À manger, peut-être ? Nous pourrons parler de ce que vous désirez mettre en place, pour nous, après cela. »

Je lui montrais un fauteuil, à proximité de celui que je rejoignais, autour d’une table basse. Nous serions confortablement installées, bien que modérément. L’inconfort n’était pas désirable, mais le trop grand confort non plus.

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Ven 29 Avr - 20:54

Je tente de cacher toute la fatigue accumulée le plus habilement possible. J'y suis habituée. Nous sommes des caméléons, porter des masques, tromper, est ce qu'on nous apprend dès notre enfance. Ce fut un peu différent pour ma part, mais peu importe. Je sais ce que je dois faire, et surtout comment. J'espère simplement que face à un vampire, mes efforts tiendront bon. Ce n'est pas vraiment l'espèce que j'ai eu le plus l'occasion de cotoyer jusqu'à maintenant... Mais la situation change. Tout change. Un monde bousculé, bouleversé, en constante évolution. Et moi, naufragé emporté par les flots, je me heurte partout, à chaque seconde. Je vois tout, je vois le monde glisser entre mes mains vers le fin fond des abysses, sans rien pouvoir faire... Je dois tenter, pourtant. Je dois garder un pied dans le présent, sur la terre ferme, sur la réalité actuelle. Pas sur la réalité future qui envahit peu à peu mon esprit. J'avais à faire. Je ne sais encore réellement ce que peut m'apporter ma position, mais je suis certaine de pouvoir en retirer un avantage. Directement pour l'Equilibre. Les vampires ne sont ils pas largement pointés du doigt, aujourd'hui ? Les présenter de manière plus favorable aux yeux de l'humanité ne serait que bénéfique. Cependant, c'est là tâche bien ardue... Mais qu'ai-je d'autre à faire, dans ce monde, à part le regarder partir lentement et sûrement à la dérive ? Il existe un moyen, il existe un autre chemin que l'Apocalypse et le Chaos. Je le sais, je le sens. Je dois encore le trouver. Si je ne fais rien, si je ne tente rien, jamais je ne l'entreverrais.

Je n'ai pas eu trop l'occasion de m'entretenir à nouveau avec la Reine Rouge depuis notre première rencontre. Au téléphone, ou quelques minutes dans son bureau, plus pour me passer quelques informations, me donner quelques directives. Elle est occupée, ce n'est un secret pour personne. Son Royaume de la nuit, en plus d'être attaqué par l'humanité, se retrouve gangrené de l'intérieur... Ce n'est fondamentalement pas mon affaire, mais tout étant lié, les organes intérieurs du monde vampirique impactent l'extérieur. Voir que la nouvelle reine n'arrive pas à gérer les siens ne peut que compliquer la situation face aux humains... C'est indéniable. Enfin, c'est aussi à moi de gérer l'image montrée des vampires à l'écosse. Rien ne pouvait être total, parfait, mais j'estimais avoir un minimum de compétences qui pouvait au moins influencer la donne.

J'essaye donc de reprendre pied avec la réalité et mon boulot, le temps que j'arrive au B.A.C.A. La vampire m'indique d'entrer rapidement, ayant sûrement entendu mes pas dans le couloir. Je serre cordialement la main qu'elle me tend. Blonde, grande, droite et élégante, je prends quelques instants pour la détailler rapidement, avant de m'asseoir en la remerciant sur le siège qu'elle m'indique.

« Je vous remercie, mais j'ai déjà mangé. En revanche, je ne dirai pas non à un petit verre. Peu importe, je ne suis guère exigeante là dessus. »

J'esquisse un sourire, avant de croiser les jambes. Une fois ces formalités réglées, j'attaque dans le vif.

« Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de m'entretenir avec la Reine, récemment, je sais qu'elle est très occupée. Elle m'avait cependant parlé d'un projet de mettre en place une sorte de gazette du monde des vampires. Vous en a t'elle également parlé ? Au vu de la situation actuelle, cela permettrait peut être de donner une image un peu plus stable des vôtres. »

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Mar 10 Mai - 20:31

Une humaine serait-elle à même de redorer notre image, fort amochée pour bien des raisons ? J’étais, je devais l’admettre, plutôt sceptique à ce sujet. Mais peut-être avais-je tort. Seul le temps nous donnerait une quelconque indication à ce sujet, dans tous les cas, et nous informerait si la jeune femme en face de moi était compétente ou non. Il valait mieux, et pour elle et pour nous, qu’elle le soit. Car si les vampires étaient trainés dans la boue, en tant qu’attachée de presse et donc figure publique associée à nous, elle le serait aussi. En avait-elle la force ? À la voir ainsi, on aurait pu croire que la moindre brise légère allait la briser. Mais je ne devais pas être présomptueuse, et lui donner sa chance. Irait-elle à l’encontre de tout ce que Nicolas et moi avions essayé de mettre en place ? J’en doutais, mais elle voulait peut-être adopter un tout nouvel angle de communication. Enfin, il ne servait à rien de spéculer à ce sujet, elle me dirait ce qu’elle en était, durant ces quelques heures que nous allions passer ensemble.

Lui souriant, je l’accueillais comme il se devait, sortant une bouteille de porto qui se trouvait dans le bar présent dans la pièce. Nous ne buvions pas, mais si nous devions accueillir des invités humains, alors nous avions de quoi. Le versant dans un large verre, je lui tendais ce dernier, m’asseyant à mon tour face à elle.

« Parfait. N’hésitez pas à vous resservir, ou à me demander une autre boisson, ainsi qu’à me signaler si vous venez à avoir faim. »

Impeccable, souriante, gracieuse, je décalais légèrement le fauteuil sur lequel je me trouvais, pour me retrouver face à elle. Nous allions, très certainement, nous jauger mutuellement, ce soir, aussi ne lui enlèverais-je pas le plaisir de pouvoir m’observer à loisirs. Je le ferai beaucoup plus aisément, pouvant percevoir le moindre de ses gestes.

« Les temps sont, malheureusement, compliqués, et nous avons tous fort à faire. Nous en avons quelque peu discuté, en effet, sa Majesté, le Conseiller de Valombre et moi-même, et toute idée est bonne à prendre. Avez-vous en tête ce que vous souhaiteriez y voir figurer ? Quel type de contenu nous publierions ? Qui serait en charge, mis à part vous, et qui seraient les rédacteurs ? »

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Sam 21 Mai - 14:31

Dès que j'entrais dans la pièce, je sentais son retard rivé sur moi. Elle me jaugeait. Elle me détaillait, tentait d'en savoir plus, de grappiller le plus d'informations possibles sur moi par mon simple physique. Dans mon métier, et encore plus en tant qu'illuminati, il fallait faire bien propre sur soi. Mieux on présentait, mieux c'était. L'apparence, la posture, ce que nous dégagions simplement en nous tenant induisait déjà beaucoup. J'avais appris à manier cela, et je ne doutais pas qu'une vampire, vieille à un poste si élevé, le sache aussi. En tant qu'illuminati, nous avions toujours un peu d'avance sur les autres ; nous savions généralement qui ils étions, alors que jamais eux ne se douteraient de notre véritable nature et de ce qui allait avec. Pour autant ça ne faisait pas tout, et ce n'était pas une raison pour nous reposer sur nos lauriers. Au contraire. J'étais consciente de la précarité de ma position pour le moment ; mes preuves étaient loin d'être faites. Tout était à faire. Je devais me montrer capable, auprès du grand public, mais aussi auprès des vampires. Pour garder mon poste certes, mais aussi et surtout pour acquérir leur confiance. C'était surtout cela au départ, le but de la manœuvre... Je ne faisais qu'utiliser les outils à ma disposition : mon travail, en l’occurrence. Comme il fallait que je le prenne à cœur pour obtenir ce que je désirais, personne ne verrais à travers mon jeu. Et il me faudrait du temps, de toute façon. La confiance ne s’acquiert pas en un jour, et pour des créatures aussi vieilles que des vampires, et des prédateurs surtout, elle n'était jamais entière.

« Je vous remercie, je n'hésiterai pas. »

Lui répondis-je à son accueil poli, alors qu'elle me sert à boire et me met à l'aise. Je lui souris, droite mais pas crispée pour autant, jambes croisées, air avenant. Derrière cette façade, je réfléchissais, je tentais d'anticiper notre discussion. La première approche était toujours décisive dans une relation ; elle posait les bases, les premières idées que nous nous faisions l'un de l'autre se fixaient à ce moment là. Je devais me montrer sûre de moi, avancer des choses déjà bien définies, même si en vérité elles ne l'étaient pas tellement. Je me calais dans le fond du fauteuil, reprenant ses questions dans l'ordre.

« J'ai déjà quelques idées, en effet, bien que le choix final ne m'appartient pas. Pour le contenu, il serait assez général et large, tout ce qui concernerait l'actualité vampire, qui pourrait mettre en valeur le travail de la couronne. Pourquoi pas des interviews. Pour la prise en charge, c'est sûrement le point qui reste encore le plus à définir. Dans l'idéal, le mieux serait d'arriver à constituer une équipe de rédaction, même petite pour commencer, mêlant vampires et humains volontaires, qu'ils soient directement liés à votre espèce ou non. Je ne suis pas journaliste de métier, être attaché de presse y est lié mais tout de même différent. Cependant, j'ai tout de même assez d'expérience pour être polyvalente »

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Ven 10 Juin - 22:54

Je regardais la jeune femme, qui semblait, sinon parfaitement à l’aise, au moins confiante en sa place, et suffisamment apprêtée pour ne pas donner l’impression de prendre à la légère la mission qui l’attendait. Si j’étais moi-même en tailleur quant à mon habitude, je n’en demandais pas tant, simplement une tenue propre et correcte. Il était assez plaisant qu’elle n’ait pas dérogé à cela – surtout pour une femme dont l’emploi consistait à gérer des relations publiques, et donc à s’exhiber en public justement. Une personne qui ne se montrerait pas correctement habillée – même simplement, avec un jean et un chemisier – ne conviendrait pas à la tâche. C’était donc là un bon point pour elle. À voir comment elle s’en sortait pour la suite.

Je lui laissais le champ libre, en tout cas, pour me faire part de ce qu’elle avait prévu, bien décidé à ne pas intervenir avant qu’elle ne m’expose elle-même ce qu’il en était. Il serait toujours temps de lui dire ce que nous avions initialement mis en place, avec Nicolas, qu’il était de toute façon temps de faire évoluer. La situation avait bien changé, et des choses de premières nécessités devaient être réalisées, ce que je ne manquerai pas de lui signaler après. Je hochais la tête, à ces propos. Évidemment, Morgane approuverait ou non. Nous en discuterions, supposais-je, tous ensemble, en temps et en heure, en tout cas.

« Je pense qu’il est, en effet, important de ne pas voir trop gros – au moins pour le début. Après tout, c’est le meilleur moyen de nous disperser. Et une petite équipe permettra aussi de mieux contrôler et vérifier les motivations de ceux qui la composeront. Car je suppose que vous n’ignorez pas qu’il pourrait y avoir des jeunes gens simplement désireux de vivre le frisson de côtoyer des vampires, voire de devenir pommes de sang, et des détraqueurs des nôtres. Bien qu’il semble logique que nous fassions notre enquête avant, nous ne serons pas forcément à l’abri de quelqu’un qui passe entre les mailles du filet. »

Je la laissais continuer, cependant. Nous verrons, si elle avait les compétences qu’elle prétendait avoir. Elle serait, comme les autres, comme nous sommes toutes, jugée.

« Et peut-être, de manière moins stricte qu’une interview unique, établir quelques portraits ? Avec des détails qui peuvent sembler insignifiants, mais auxquels les humains pourraient s’identifier ? Comme le mets préféré de la personne mise en évidence, par exemple ? Ou un souvenir de sa vie humaine, particulièrement chéri – et de préférence touchant pour le public. Par exemple, j’affectionne particulièrement l’odeur du whisky, sa couleur ambrée, ses variétés, en souvenir de feu mon mari humain, quand je l’étais encore. C’était un plaisir que nous partagions à deux. »

Ou non, mais c’était l’histoire officielle, que les rares personnes encore en vie connaissaient.

« Je pense bien de mettre en évidence de jeunes vampires qui vivent bien leur condition, et ne s’en prennent pas, injustement, aux humains. Comment Darren Stirling et sa créatrice, Lucy Matthews, par exemple. Et en plus de tout cela, faire intervenir la Reine, et ses plus fidèles conseillers. Montrer que nous ne sommes pas terrifiants. Morgane était l’image des vampires, quand sa mère était encore Reine. Nous avions pris la décision de l’en écarter pour lui permettre de faire son deuil, mais ce temps là est révolu, je pense. Ainsi, émissions de télévision, radios, podcast… tout est bon. Et au delà de ça, des communiqués de presse, des dossiers de presse aussi, des échanges de questions et réponses en ligne, des livechat, live tweet, vidéos en live, aussi, peut-être, seraient bénéfiques.

Et moins axé sur les nouvelles technologies, des évènements – avec les médias influents, les blogueurs aussi, quelques gens neutres triés sur le volet.
»

J’aurai bien proposé la jeune Anna, mais son créateur ne m’inspirait aucune confiance.

« Au delà de ça, avez-vous envisagé des communications en interne ? Les plus… anciens vampires, dirons nous, sont probablement les plus difficiles, plus encore que les humains parfois, à convaincre de cette ouverture à la modernité ou aux humains. Il faudrait s’adresser à eux, ainsi qu’aux jeunes influencés par eux, pour les rallier à Sa Majesté. »

Je m’arrêtais là, ne souhaitant pas la noyer dans les paroles, attendant sa réaction.

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Dim 19 Juin - 20:59

Chaque détail comptait. Habits, coiffure, maquillage – ou non, justement – maintien... Tout n'est toujours qu'une question d'apparence dans les relations sociales, des plus anodines aux plus importantes, comme ce soir. Cela donnait une idée de votre milieu social, de l'éducation que vous aviez reçue mais aussi de votre manière de vous comporter, de travailler... Un état d'esprit, tout simplement. Qui pouvait être faux, mais qui transparaissait dès la première impression. Hors cette dernière était toujours déterminante, il était donc important de la travailler au mieux selon ce que l'on voulait dire de nous même à l'autre... Tout cela était primordial dans un cadre professionnel comme le mien ; la vampire n'était pas dupe et en était consciente aussi. Bien entendu. Mais elle ne savait peut être pas à quel point je baignais profondément dans ce monde de duperies et de masques... Je me devais de savoir manier les apparences, m'habiller et me tenir selon l'image que je voulais renvoyer à mon interlocuteur en tant qu'attachée de presse, certes. Mais en tant qu'illuminati, on attendait de nous que cela soit une véritable seconde nature. C'était dans notre apprentissage dès le plus jeune âge. Mon père m'avait déjà inculpé cela d'une certaine manière lui aussi, alors qu'il avait renié l'Ordre depuis bien longtemps. Il me donnait le Chaos comme objectif et comme idéal, mais pour y arriver, je devais aussi savoir utiliser tous les moyens à ma disposition. Mes pouvoirs, certes. Mais aussi le mensonge, la duperie, l'apparence... J'avais néanmoins appris le plus gros de ce qui me servait aujourd'hui au sein des Archontes de l'Ordre, durant toutes ces années passées auprès d'eux, seule durant ma jeunesse, puis plus tard en groupe avec mes semblables... Mon travail m'avait ensuite permis d'affiner tout cela. Je n'étais pas une professionnelle du combat comme certains, mais je me débrouillais sur d'autres domaines tout aussi importants pour assurer l'Equilibre.

Je jaugeais la vampire du regard. Jeune et belle au moment de sa transformation, elle ne devait pas avoir plus de trente ans lorsqu'elle avait été mordue. Son âge vampirique en revanche, il m'était bien impossible de le deviner. Mais au vu du poste qu'elle occupait dans la hiérarchie... Elle doit bien avoir dépassé le siècle de non vie et avoir fait ses preuves au sein de la hiérarchie, auprès de sa Reine autant que de ses congénères. J'avais pris le temps d'en apprendre plus sur leur système, le fonctionnement global et théorique des organes du pouvoir vampire aujourd'hui en crise ; il était temps que je fasse connaissance avec ceux qui le faisaient vivre aujourd'hui. Gagner la confiance de la Reine était une chose, gagner celle de ses subordonnés en était une autre. On ne gouverne pas seul, qui plus est quand tant d’événements ont ébranlé le pouvoir. Nul doute que Morgane Raybrandt écoutait ses conseillers ; ne m'avait elle pas dit devoir discuter avec eux avant de m'embaucher officiellement ? S'ils avaient apparemment accepté puisque j'étais ici aujourd'hui, ils ne m'avaient pas encore rencontré. Mes preuves restaient à faire. Je la jaugeais autant qu'elle me jaugeait ; mais celle qui passait l'épreuve aujourd'hui, c'était bien moi. Je la laissais parler, attentive, enregistrant précautionneusement toutes les informations et données diverses qu'elle me communiquait. J'attendis qu'elle eût finit de parler avant de reprendre point par point ce qu'elle venait d'énoncer.

« Pour l'équipe, il va de soi qu'il faudra contrôler le profil des participants ; il faut éviter à tout prix que cette expérience ne se retourne contre nous et desserve les vampires. De petits effectifs pourraient en effet permettre à la fois un meilleur contrôle et une meilleure cohésion de l'équipe, ce qui est tout aussi important. »

Je supposais, quoi qu'il en soit, qu'ils avaient les moyens de vérifier les profils de ceux qui travaillaient pour eux... Noah n'était il pas dans ce domaine ci ?

« J'approuve en effet vos deux idées ; des détails personnels, intimes, permettront au lecteur de s'identifier et de passer outre l'image du vampire qu'il peut avoir. Les humains y sont plutôt sensibles... Nous devons montrer une image de vous plus « proche » d'eux, plus « humaine » et éloignée du prédateur qu'ils ont pu voir pendant les années sanglantes. Je vous fais confiance pour les jeunes vampires également ; cela me semble une bonne idée. S'il y en a dans vos rangs, nous pourrions peut être de même présenter des vampires engagés dans la vie du pays au delà des structures vampiriques ? Intégrés dans les équipes de la PES, par exemple ? »

Et pour cette fois là, merci à Astrid... Je marquais une nouvelle pause, avant de reprendre sur le dernier sujet qu'elle avait abordé.

« Vous voulez dire, ouvrir les vampires sur l'humanité et la modernité ? Nous pourrions en effet organiser des rencontres ou des conférences pour présenter les avantages des nouvelles technologies, des stages... Et bien sûr, en référer dans le journal si il se fait. Ou au delà des nouvelles technologies, auxquelles les plus vieux restent certainement réticents, des rencontres avec des humains sur des sujets définis, par centre d'intérêt ? Les jeunes vampires ont en tout cas une importance primordiale, ils vont pouvoir permettre de faire le lien entre le monde humain et vampirique ainsi que la couronne. »

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Dim 3 Juil - 17:48

Il était temps de nous concentrer sur ce qu’elle comptait réellement mettre en place – même si chaque instant de cet entretien privé nous servirait à mieux nous cerner mutuellement. Aussi, je n’y allais pas par quatre chemins, et lui demandais des éléments concrets de son plan d’action. Savoir ce qu’elle avait en tête serait utile pour déterminer, finalement, si elle occupait cette position à raison.

« Exactement. Quitte à créer plusieurs unités, s’il le faut plus tard, sous votre supervision ? »

Se sentait-elle les épaules de faire cela ? Elle serait soumise à beaucoup de… contraintes. De stress. D’injures, de fanatiques, peut-être. Même si cela s’était atténué, contrairement à certaines périodes. Elle semblait prête à garder la tête hors de l’eau, pour le moment, elle semblait lucide. À voir lorsqu’elle serait confrontée à la réalité des choses.

« Il faudrait que vous vous adressiez à la Reine, pour cela. Elle contrôle ses effectifs, et les affectations des jeunes vampires – même si elle nous fait confiance et nous délègue partie de cette tâche. Mais elle seule peut valider ou invalider les informations à communiquer aux yeux de tous, au final. Vous pouvez, bien évidemment, me confier des besoins ou envies que vous auriez, je le signalerai à Sa Majesté et en discuterai avec elle. »

Pourquoi parlait-elle de la PES spécifiquement ? Cela cachait-il quelque chose ? C’était bien étrange, pour qu’il s’agisse là d’un hasard total. La brigade PES n’était-elle pas, après tout, destinée à enquêter sur tout ce qui relevait du surnaturel ? Je doutais qu’il soit connu qu’il y ait potentiellement des employés non humains. Je ne m’attardais pas là-dessus, mais j’irai questionner les employés chargés de vérifier les antécédents des personnes amenées à travailler de manière proche avec la Reine et ses proches conseillers. La femme en face de moi avait peut-être, plus que je ne le pensais auparavant, la mainmise sur bien des choses. Je lui souris aimablement, attendant qu’elle poursuivre.

« J’ai probablement parlé trop vite. Nous devons montrer que, bien que nous ne soyons pas tous nés durant le 21ème siècle, nous nous sommes adaptés et avons évolué en même temps que le monde. Que nous sommes familiers des moyens de communication actuels – et que nous n’y sommes pas réfractaires. Cela doit impliquer des jeunes vampires, mais surtout des plus âgés – les jeunes sont nés en même temps que toutes ces innovations, c’est naturel pour eux. Et doit paraître naturel aux yeux des autres. Nous devons recourir à des vampires qui ont connu des temps plus archaïques, et les faire intervenir sur des plateformes plus modernes de communication – et donner le changer, l’impression qu’ils savent s’y prendre. Ou les former pour qu’ils sachent réellement s’y prendre. Je m’arrêtais un instant, comme pour rassembler mes pensées. Pour les plus anciens et plus réfractaires… je pense que les confronter directement aux humains n’est pas dans notre intérêt. Il faut leur faire adopter la vision de la Reine et se... défaire de leurs envies d’impunité et de carnage. De profiter de l’ombre pour agir comme bon leur semble. Avant même d’envisager les confronter réellement aux contraintes de la façon de régner de Morgane. Vous auriez des idées quant à cela ? »

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Mer 13 Juil - 0:33

[HJ] : Désolée, c'est pas terrible

J'étais venue avec des idées, oui. Plus ou moins précises, plus ou moins concrètes. Mais mieux valait ne pas se faire un schéma trop rigide – ni trop imprécis non plus cependant – pour être capable de s'adapter. C'était là un échange où chacune de nous pouvait apporter ses vues et ses idées, je devais donc pouvoir m'adapter, modeler ce que j'avais prévu selon ce qu'elle même envisagerait. Mes vues semblaient en tout cas lui convenir et compléter les siennes, je m'en estimais plutôt satisfaite, pour le moment. Tout cela n'était qu'un début. Si nous arrivions à quelque chose de concret, il nous faudrait continuer notre collaboration pour le mettre en place et je souhaitais partir sur de bonnes bases. Parce qu'autant travailler avec des personnes avec qui j'avais de cordiaux rapports, mais aussi parce que je tenais à me faire bien voir. L'Equilibre, toujours. La mission par dessus tout.

« Oui, nous pouvons espérer, si cela fonctionne, d'agrandir la structure et de créer plusieurs unités. »

J'étais prête à prendre les responsabilités, à assumer mes idées et à les porter. Reculer, refuser, ce serait dire ne pas être à ma place, et autant changer de travail. Je m'étais engagée, j'avais assuré à la Reine prendre la charge de tout ce qu'impliquerait ce poste. L'opinion publique contre moi, les efforts, les difficultés, le travail ardu... Je le savais, j'y étais prête. J'aimais les défis, et surtout, comment rétablir l'Equilibre en se rangeant du côté de l'opinion majoritaire ? Mais cela, ils ne pouvaient et ne devaient le savoir. Notre tâche était plus importante que tout, plus importante que nos pauvres vies. Cela, personne n'en n'avait conscience. Nous ferons tout, nous sacrifierons tout à leur insu pour la survie de ce monde face au Chaos qui le menaçait.

« Je tenterai de lui parler dans ce cas, au moins pour que nous puissions lancer l'idée. Il faudrait par la suite qu'elle puisse garder un œil dessus directement sans pour autant que cela l'accapare trop – je suppose qu'elle a déjà bien assez à gérer ainsi. »

Je me remets à l'écouter avec attention. Je m'emballais vite en effet, peut être un peu trop, mais je pensais avoir tout de même un minimum de connaissances, d'expérience ainsi que de foi pour mener à bien les projets que j'avançais. Cela n'exculait pas de prendre en compte l'avis de ceux avec qui je discutais, encore plus celui de ceux avec qui je travaillais. Il me fallait gagner leur confiance, leur montrer que j'étais là pour les servir, pour les écouter, pour les appuyer. Je me plierai à ce qu'ils me demanderaient... Je réfléchis. C'est complexe. Cela dépasse la simple communication, la simple mission stricte de l'attachée de presse. Mais c'est pour cela que je me suis engagée. Cet emploi allait être atypique, tout comme la mission qu'il servait revêtait une importance plus grande que jamais. J'aimais les défis. C'était stimulant. Je me cale dans le fond du fauteuil, prenant mon temps pour parler, choisir les bons mots.

« Je ne suis pas de votre espèce. J'ai des connaissances, ce qu'on a pu nous dire, ce que j'ai pu lire, mais je saurais toujours mieux cerner le comportement humain que vampire. Qu'est-ce qui les motive ? Je suppose que ce sont des vampires habitués à leur liberté, attachés à elle, qui voient d'un œil supérieur le genre humain et méprisent sûrement toute réforme du système qu'ils ont connu. Donc en effet, il faudrait y aller doucement. Peut être, plutôt que de les confronter directement aux humains ou à de jeunes vampires, les mettre face à d'anciens qui seraient plus favorables à la Reine ou même à la modernité, ceux là que vous évoquiez il y a quelques instants ? Des vampires qui ne seraient pas engagés trop officiellement, comme vous par exemple aux côtés de la Reine mais qui n'y seraient pas totalement réfractaires ? Ce n'est peut être pas là une idée miraculeuse mais c'est la première qui me vient dans le cadre de mes propres compétences. »

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Mar 19 Juil - 0:16

[C’est très bien ! Je suis désolée, j’ouvre pas du tout, je sais pas trop comment ^^’]

Nous sommes sur une longueur d’ondes similaire, c’était assez… rassurant. Et peut-être serait-elle plus malléable, non influençable mais ouverte à des concessions disons, si nous nous accordions dans un premier temps. Il ne convenait pas de boire chacune de ses paroles, et de m’en abreuver sans faire preuve d’esprit critique, mais de ne pas m’appesantir sur des détails. Ça serait là, j’en étais persuadée, le début d’une collaboration fructueuse et efficace. Et elle ne me semblait pas être une personne réfractaire ou dirigiste. C’était fort bien, d’autant que ses idées, dans un premier temps, devraient avoir notre aval. À Morgane, Nicolas et moi, ou à la personne à qui nous délèguerions cette tâche, si nous nous avérions débordés par une multitude d’autres problèmes demandant notre attention, et s’avérant donc plus complexes à gérer, et moins facile à déléguer– certes notre image importait grandement, mais des personnes compétentes pouvaient être placées à ce poste, alors qu’il était plus difficile de ne pas s’occuper en personne de certaines choses. Les dissidents présents lors de l’incident à la lune bleue, par exemple.

Je hochais la tête, alors qu’elle approuvait éventuellement une extension, si et quand l’occasion pourrait se présenter. Un tel changement, aussi majeur, serait bien évidemment à évoquer à la Reine, et à faire progressivement, mais elle semblait assez sure d’elle-même. C’était une bonne chose. Quelqu’un d’incertain ou de prêt à se faire marcher sur les pieds n’avaient rien à faire ici. Les vampires étaient… particuliers, et la plupart étaient dissociés des injures des autres, et indifférents à cela, les plus jeunes ou quelques uns plus sensibles, mais ça ne serait pas forcément le cas de l’humaine en face. Ça restait encore à prouver, dirons-nous.

« Je ne peux guère vous contredire à ce sujet. Nous pouvons, déjà, avec Nicolas de Valombre, écrémer une partie des informations. Mais vous pouvez préparer un condensé des choses, éventuellement, à l’attention de Sa Majesté, en effet. »

Nous allions être fort occupés aussi, dans tous les cas. Il était assez agréable de la voir attentive et songeuse. Au moins ne rejetait-elle pas tout en bloc. Pour le moment. L’organisation de tout cela demandait, de toute façon, un grand travail. Et nous ne pourrions l’abattre qu’ensemble – elle, les vampires à son service, Morgane, Nicolas et moi. Plus ou moins, et pas pour tout, mais tout de même. Elle ne semblait pas outre mesure angoissée par ce travail – c’était plus favorable, tant qu’elle ne le prenait pas pour autant à la légère. Mais cela demandait de l’observer à la tâche. Je n’y manquerai pas, même si je devais dégager – difficilement – des horaires dans mes fonctions. À moins que la Reine ne détache quelqu’un spécialement pour cela, ce qui serait ç vrai dire surement le mieux.

Souriant, je l’écoutais tout aussi attentivement qu’auparavant, voire un peu plus étant donné le sujet délicat que nous abordions. Réellement délicat.

« Disons que si un grand ordre a toujours régné au sein de la communauté vampirique, c’était celui de la peur – bien loin, vous vous en doutez, de ce que cherche à instaurer Morgane. Mais aussi celui de la liberté totale, en effet. Qui aurait pu retrouver un vampire, qui laissait des victimes vidées de leur sang de manière totalement improbable et insaisissable, dans une ruelle glauque et malfamée ? Qui s’en souciait, même, selon l’époque ? C’est là une situation délicate, que de les raisonner, même si les réels dangers comme cela ont été exterminés. Je pense que c’est une bonne première approche, et que nous pourrons la développer ultérieurement, s’ils s’avèrent que les vampires âgés et les plus réfractaires s’ouvrent quelque peu. Qu’en pensez-vous ? »

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   Sam 6 Aoû - 23:04

[HJ] : Moi non plus, j'ai plus grand chose à ajouter. On va sur la clôture ?

Tout se passait plutôt bien, pour le moment. J'étais satisfaite. La vampire en face de moi était tout à fait ouverte à la discussion et ne cherchait pas à me donner d'ordre à proprement parler. Bien que je me plierai à ses exigences, j'appréciais d'avoir une réelle discussion, et pas uniquement de me voir donner bêtement des directives. Elle ne me prenait pas non plus de haut, ce qu'on pouvait attendre de la part d'une vampire, espèce réputée pour mépriser les humains. Réelle considération pour l'espèce humaine ou comportement totalement feint ? Je ne pouvais encore être sûre de la réponse. Néanmoins, nous réfléchissions et nous avancions ensemble... Oh, certes, ce n'était qu'un début, un tout petit début, mais au moins partions nous sur de bonnes bases. A voir comment cela évoluera par la suite, mais elle m'a l'air assez intelligente pour faire les efforts nécessaires pour les conserver. Je suis assez confiante pour la suite, ou en tout cas, confiante sur le fait que cela risque de me plaire. La réussite est autre chose, je sais que je me suis engagée dans une voie difficile. Mais je ferais tous mes efforts pour y arriver à bout. Pour ma mission d'illuminati bien sûr, mais surtout parce que j'aimais me donner des objectifs et les atteindre. C'est comme ça qu'on avance. Et quoi qu'on en dise, j'aime mon métier. Surtout, j'aime le fait que je puisse facilement dépasser les bornes qui définissent initialement ma fonction, ce qui va sûrement s'avérer être le cas cette fois ci. On est souvent amené à avoir de multiples données en main, à devoir jongler, communiquer, qu'on n'est au final pas du tout coincé dans un rôle strict et borné. J'acquiesce aux paroles de la vampire.

« Bien, je ferai cela. Je me doute que d'autres sujets vous accaparent également, ce qui n'est pas vraiment mon cas. »

Autant ne pas la surcharger. Et je suppose que tout ce que je pourrais faire à mon initiative, du moment que c'est approuvé, ne pourra que me faire mieux voir de la hiérarchie vampire. Leur montrer que j'étais coopérative et investie, que j'avais ce poste parce que j'en avais réellement l'envie et les capacités. J'avais convaincue la Reine de me prendre, mais je n'avais pas encore convaincu les autres. Et encore moins fait mes preuves, auprès de personne. Mais le travail ne me faisait pas peur, pourquoi ferais-je un tel boulot si c'était le cas ? Ces gens n'étaient pas comme moi. Ils étaient une autre espèce, d'une autre nature, pensaient, ressentaient les choses autrement. Il me fallait les apprivoiser et les laisser m'apprivoiser pour mieux pouvoir agir de l'intérieur.

J'écoutais attentivement la vampire. C'était ce dont on pouvait se douter, oui, mais l'entendre confirmé par sa bouche était beaucoup mieux. Avoir la vision de quelqu'un qui y était plongé dedans. Parce que si j'allais devoir me coller à cette situation, en plus d'être le « relais » entre humains et vampires... Il fallait que je sois sûre de comprendre le contexte et les enjeux. Bien qu'au final, ce ne soit pas très compliqué. Des êtes habitués à des siècles de carnage en toute liberté, auxquels on tentait soudainement d'interdire ce qui avait fait leur vie jusque là. Je ne pouvais qu'approuver : à long terme, ce n'était pas... équilibré.

« Je suis d'accord avec vous, surtout au vu de votre explication. Il faudra il aller... en douceur. Et nous adapter aux réactions. Souhaitez vous que j'informe également la Reine de cette idée, en même temps que le condensé dont nous venons de parler ? »

La vampire acquiesce rapidement à mes propos et nous nous quittons peu après. Ce n'est que le début, mais ça aurait pu commencer plus mal. A suivre...

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Two minutes to midnight [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End :: Le B.A.C.A.
-
Sauter vers: