AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Ven 14 Juin - 15:56




J’avais besoin de sortir ce soir afin de m’aérer un peu et de pousser ma réflexion quant à certains sujets. C’est pour cela que j’étais partis de mon appartement de Glasgow juste après mon éveil, déposant un baiser sur les lèvres de ma Pomme malgré nos tensions actuelles et avais pris le chemin de la campagne à pied. J’avais envie de courir, besoin de me déplacer à pleine vitesse, invisibles aux yeux humains. Cela faisait quelques temps que je n’avais pas parcouru la campagne proche de la capitale sans autre raison qu’un peu de solitude, sentant le vent sur ma peau tout au long de ma course.

Au gré de ma route je croisai la route d’un marginal errant le long d’une route déserte. L’envie de m’amuser avec lui me fit m’arrêter en silence et tourner autour de sa personne sans qu’il ne puisse m’identifier ni même deviner ma présence. Rodant près de lui tel un prédateur jouant avec sa proie, je choisi d’apparaître devant lui et de l’hypnotiser de mon regard.


Jette-toi sous les roues de la prochaine voiture que tu croiseras, sans un mot. lui dis-je avant de me fondre dans les ombres de la nuit. Je n’avais pas besoin de m’attarder pour observer le spectacle, sachant très bien qu’il ne pourrait faire autrement que d’agir selon mon ordre hypnotique. Satisfait de mon petit jeu carnassier je repris ma course à travers la campagne ténébreuse puis pris la direction de mon logement, non pas de la capitale mais d’Edimbourg. J’avais besoin de réfléchir après cette promenade nocturne.

Arrivé à mon appartement que j’occupai étant shérif, j’entrai et me glissai jusqu’à ma cuisine dont je sortis une bouteille de Tru-Blood. Non pas que j’appréciais cet insipide liquide synthétique, mais suite à ma rencontre avec Jana j’avais décidé de m’interrompre pour un temps de m’abreuver de poches de sang provenant de banques de sang humaines. Si jamais Krystel venait à donner son accord pour mon union avec sa fille, je me devais de m’accommoder à la consommation du Tru-Blood, comme Jana. Simple sens du sacrifice et d’égalité. Quelle horreur que cette boisson !

Une bouteille de cette merde à la main j’allai m’assoir dans l’un de mes fauteuils et repensai à l’affaire que Ruby, l’une de mes nombreuses sources d’informations, m’avait présenté. Ce vampire qui organiserait un trafic d’humains. Après avoir quitté la vampire lors de notre dernière rencontre il y a de cela quelques jours, j’avais prévenu la Reine que j’étais sur les traces de ce traître.





Appel manqué




Bonsoir ma Reine,

Je suis sur les trace d'un trafic d'humains de grande ampleur orchestré par l'un des nôtres.
Lorsque je capturai ce traître, souhaitez-vous que l'on programme une exécution publique au sein de notre espèce ou dois-je me charger de son exécution en toute discrétion?

Votre dévoué,

J. Guillemaud



Bien que ne communiquant que peu avec moi, le silence de Krystel me poussait à m’interroger sur ses attentes. En attendant sa réponse je faisais mon boulot et menai à bien mes missions. C’est alors que quelqu’un toqua à ma porte.

Bizarre, je n’attendais aucune visite, d’autant que personne n’était censé savoir que j’étais présent ici. Lorsque j’ouvris la porte je fus surpris de voir mon visiteur en face de moi, mais d’un autre côté cela ne m’étonnait pas. Il était comme les virus, increvable.


Bonsoir Badenov, entrez je vous prie. lui dis-je poliment malgré l’absence de tout lien cordial entre nous. Malgré tout il était la Pomme de sang de la Reine et en ce sens il m’était supérieur aussi respectai-je l’étiquette, l’invitant à prendre place dans mon salon dans lequel la porte donnait directement.

Vous désirez boire quelque chose ? lui demandai-je avant de poursuivre. Whisky single malt, 12 ans d’âge. C’est tout ce que j’ai hormis du Tru-Blood. lui indiquai-je en sortant la bouteille et un verre au cas où, avant de prendre place dans mon fauteuil après qu’il se soit installé. Sa venue pouvait être une bonne nouvelle comme une mauvaise, aussi m’attendis-je à tout avec lui.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Ven 5 Juil - 14:37

    J'avais été envoyé par Krystel, qui m'avait attribué une nouvelle mission. La première depuis des lustres. Rendu incapable par mes blessures, j'avais mis longtemps à reprendre des forces et à prouver à nouveau l'étendue de mes compétences. J'avais même au passage réussi à faire quelques pas supplémentaires vers le chemin qui était désormais le mien. Mes capacités avaient été nettement renforcées par ma proximité nouvelle avec la Reine et par le fait que j'étais devenu son servant humain. Une nouvelle force était devenue mienne. J'avais une acuité améliorée, une endurance améliorée, sans parler de ma perception de l'environnement, qui jouissait de la puissance de la Reine. J'étais devenu plus fort, bien meilleur encore qu'auparavant. Paradoxalement, j'étais devenu un point fort pour la monarque vampire, mais aussi un point faible. Si je me faisais avoir, je risquais d'entraîner la Reine dans la tombe. Je devais donc être encore plus précautionneux que j'avais pu l'être autrefois. Parce que désormais, je devrais m'assurer que les missions que l'on m'attribuait soient accomplies mais qu'en plus, il fallait que je m'en sorte en vie. C'était étrange, de se sentir à nouveau considéré comme important par quelqu'un. Pas désagréable du tout, mais c'était une nouveauté avec laquelle je devais à nouveau composer. Et ce n'était d'ailleurs pas forcément compatible avec l'existence à hauts risques que j'avais autrefois menée. Maintenant, je devais inverser totalement mon esprit opérationnel pour ne pas risquer ma vie et par extension, celle de la déesse que je servais. Déesse qui m'avait donc attribué une nouvelle mission, moins dans mes cordes que celles d'autrefois ; surveiller l'un des généraux de sa garde royale. Elle n'avait pas confiance en lui, le sentant bouffi d'ambition. Il fallait aussi que je surveille un vampire qui faisait partie de son entourage. Je ne connaissais qu'assez peu Guillemaud, mais je savais qu'il était carriériste depuis longtemps. Cela ne m'étonnerait pas qu'il cherche à continuer de s'élever, en courtisant la Reine par exemple. Maintenant qu'Augustus était hors jeu peut être à tout jamais, il y avait une place vacante, dont voudraient volontiers de nombreux vampires. Je comptais donc aller prendre la température directement à la source du problème. En sus, j'avais l'excuse d'une demande de Guillemaud pour me rendre chez lui ; la Reine souhaitait que je fasse d'une pierre deux coups. Je me rendais donc chez le vampire, conscient que j'allais un peu plus saper la couverture de ma « mort » en me révélant ainsi.


    Quand le vieux vampire m'ouvrit, il ne parut pas étonné. Savait il déjà ? Ou restait il simplement parfaitement maître de ses émotions ? Avec les vieux vampires, il n'y avait jamais moyen de vraiment savoir, ce qui pouvait être hautement destabilisant. Je ne me laissais pas décontenancer.



    | Général, bonsoir. Je prendrai bien un verre, oui. |


    Je le suivais et m'installais dans un fauteuil des plus confortables.


    | Vous n'êtes pas surpris de me voir. Pourquoi? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Ven 5 Juil - 17:53


Qu’il accepte le verre que je lui offrais n’était en rien un indicateur me permettant de déterminer la teneur de notre discussion à venir, aussi bien quant à sa teneur qu’au fait de savoir s’il m’apportait ou non une bonne nouvelle. Aussi je bus une gorgée de Tru-Blood, malgré son goût peu ragoutant bien que je n’en montrai rien, en attendant qu’il entame la conversation. Chose qu’il fit sans préambule, ce qui n’était pas pour me déplaire. Je savais apprécier de telles discussions lorsque mon interlocuteur était de nature à ne pas s’embarrasser de palabres inutiles.

J’ignorais que votre mort officielle n’était pas vraie, néanmoins vous voir vivant n’est pas surprenant. Vous êtes l’humain de la Reine, et de ce fait vous êtes une constante Badenov. Dire que je m’attendais à ce que vous ne soyez pas mort serait un mensonge et de la prétention, mais que vous soyez vivant ne m’étonne pas, tout comme le retour éventuel d’Augustus si un jour il revient. lui dis-je d’un ton neutre, exposant là un simple constat.

Si j’exprimais ainsi ma manière de voir les choses à ce jour, cela pourrait peut-être lui permettre d’en déduire qu’à mon sens notre Roi n’est pas forcément mort. C’est d’ailleurs pour cette raison que souvent lorsque je m’exprime je parle de « mes Maîtres » ou encore de « nos Souverains », car à mes yeux je sers encore Krystel et Augustus, bien que la Reine gouverne seule actuellement notre espèce et que je ne remette aucunement en question ni ne rejette ce fait. C’est là simplement une expression particulière de mon engagement et de ma loyauté.

Je ne savais pas vraiment s’il comprendrait ainsi mes paroles mais j’avais la ferme intention, à défaut de pouvoir m’exprimer face à Krystel, de convaincre son humain que ma loyauté pour la Reine n’était pas à mettre en doute.


La Reine m’a annoncé que j’étais sous votre surveillance, enfin c’est ainsi que j’ai compris ses paroles lorsqu’elle a employé les termes « Sa Mort », ceci vous caractérisant parfaitement. lui dis-je avant de poursuivre.

Bien que je me doute des raisons de votre venue, accepteriez-vous de me les exposer, s’il vous plait ? lui demandai-je poliment sans non plus basculer dans une quelconque flatterie. Venez-vous uniquement pour le cas de Leslie, notamment de sa discussion avec votre sœur, ou aurais-je commis un autre impair ?

Je n’avais aucun problème à m’entretenir avec l’humain de Krystel, ni qu’il soit chargé de me reprendre ou encore de me faire un sermon. Quelques années en arrière cela aurait pu me contrarier mais à présent cela n’était plus un problème, à croire que les Années Sanglantes m’avaient légué quelques enseignements à moi aussi. Aussi c’est avec une certaine sérénité que je parlais avec Badenov, sans pour autant que cela puisse être interprété comme étant de la nonchalance ou une surestimation de mes prérogatives. Leslie avait commis une erreur et j’étais prêt à en assumer les conséquences, au moins j’espérais pouvoir expliquer mes véritables intentions, que ce soit au sujet de William ou de mes ambitions.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Ven 5 Juil - 23:46

    Julien me servit mon verre, que je portais lentement à ma bouche sans le quitter des yeux, croisant mes jambes l'une sur l'autre en prenant mes aises. Je ne détachais toujours pas mon regard de ses traits alors que je me mis à sentir le bouquet agressif du douze ans d'âge. L'alcool sentait bon, mais fort. Je n'avais plus l'habitude de boire depuis des lustres. Je ne buvais plus depuis que le sang de Krystel m'avait regénéré intégralement, et avait reconstitué un foie qui aurait pu s'avérer mort depuis, m'entraînant avec dans la mort. Krystel m'avait sauvé à de multiples points de vue. Réaliser ses quatre volontés était le moins que je pouvais faire après tout ce que je lui devais. J'écoutais Guillemaud en avalant une demie gorgée du liquide ambré. Il me vantait sans me flattait. Toujours très sobre, très diplomate. Il arrondissait très bien les angles. Si Morgane n'avait pas été porte parole de l'espèce vampire, il aurait sans problème pu prendre la place. Seulement, son envergure était bien plus importante que celle de la fille de la Reine de l'espèce, et le mettre à cette place là aurait probablement été dangereux. La Reine ne s'était jamais vraiment trompée dans son casting. Je ne pouvais cependant pas m'empecher de contredire Julien, avec l'ombre d'un sourire étalée sur le visage.


    | Oh, il reviendra. Il se remet peu à peu de ses blessures. Mon « sacrifice » aura au moins servi à quelque chose. |


    Je n'en disais pas plus, tout simplement parce que Julien n'avait pas besoin de connaître toute la vérité. Je n'avais pas à lui dire que j'avais hésité un bon moment, tenté par le démon, de tuer le Roi pour prendre sa place auprès de Krystel. De libérer le passage à celle ci pour le pouvoir absolu. Je la révérais comme une déesse, comme le maître légitime de ce monde. Augustus était bien plus puissant qu'elle ne l'était, mais bouffi de défauts qui limitaient forcément la formation d'un empire uni qui assurerait la coexistence sur ce monde. Pourtant, par fidélité envers Krystel, j'avais fini par faire un choix. Celui d'aider Augustus à bannir le démon Caim, me condamnant par la même occasion. Quand Krystel m'avait retrouvé dans le charnier après la bataille, je n'étais plus qu'un pantin de chairs et de muscles à vif presque entièrement désarticulé, rendu fou par la douleur et au bord de la mort. Je restais aujourd'hui encore convaincu que cinq minutes de plus auraient signifié la mort véritable. Je répondais ensuite à ses interrogations


    | Vous avez deviné. Ca, et votre demande. Concernant le dissident, une exécution discrète est requise. Nous voulons éviter les fuites. En ce qui concerne votre petit protégé, j'avoue que personnellement j'ai du mal à comprendre. Pourquoi garder un lien avec une personnalité à problèmes qui sur bien des points frôle l'incompétence ? Il n'a même pas été fichu de protéger son précédent maître contre lui même. |


    Cela dit, je n'étais pas au courant de toute l'histoire, il me fallait en savoir plus.


    | Un haut dignitaire militaire est forcément jugé d'après ses subordonnés, qui reflètent son action. Que s'est il passé exactement avec ce Mr Anderson ? Qu'a t'il dit ou fait ? Je veux savoir la vérité. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Sam 6 Juil - 11:32


N’est-ce pas notre rôle à tous de se sacrifier pour nos souverains si besoin ? C’est donc tout à votre honneur Badenov. Pour ma part, que Krystel gouverne seule ou avec Augustus, cela n’atténue en rien mon engagement envers eux et ma loyauté. lui affirmai-je d’un ton assuré après ses brèves paroles au sujet de notre Roi. Ses mots avaient attisé ma curiosité, l’idée du retour d’Augustus étant plutôt une bonne nouvelle pour notre espèce. Cependant l’inutilité d’interroger l’humain à ce sujet était une évidence, n’ayant probablement pas à en savoir davantage à ce sujet.

Il en sera donc fait ainsi. lui répondis-je simplement au sujet du vampire félon. Je comptais bien attraper prochainement ce traitre, mon entretien avec Constance s’étant bien terminé et ayant pour conséquence une surveillance discrète de l’établissement par l’un des nocturnes à mes ordres. Si la vampire était informée de la présence d’un de mes subordonnés aux abords de son établissement, elle ignorait cependant qu’un autre de mes subalternes était en place. Je ne voulais pas prendre de risque aussi maximisais-je mes chances de succès en employant aussi mon nouvel outil, une tueuse à gage et une espionne, en remplacement d’Ivanov, cet humain si particulier que j’aurai volontiers fait vampire.

Après que William m’ait fait part de sa trahison avec Renard, croyant je ne sais comment que j’allais le rejoindre dans sa félonie, je suis allé voir Augustus pour lui révéler ce complot et c’est là qu’il m’a chargé d’obtenir un maximum d’informations avant que ne soit révélé la traitrise du fils de Krystel. C’est donc pour cela que j’ai approché Leslie avec William, et que j’ai décidé d’en faire un pion. Je voulais à travers lui débusquer d’autres dissidents que Renard aurait pu corrompre.

Si j’ai gardé Leslie près de moi après la chute de son ancien maître c’est parce que je lui ai laissé croire que je traquais les dissidents dans le but de prouver que William avait été manipulé et que je souhaitais sa réhabilitation. Mon objectif réel n’était en fait que de chasser les traîtres restant pour les dénoncer à leur tour.
lui exposais-je sereinement, ayant enfin la possibilité de faire ma part de mes véritables intentions au sujet de William et de Leslie. Contrairement à ce que croyais la Reine, je ne cherchais nullement son fils pour le libérer de sa sanction. Il avait trahi et avait été puni, ce traitement était normal en définitive.

Puis Leslie a sauvé ma Pomme au désastre que fut le concert de l’Arena, aussi à ce moment je lui ai offert de travailler pour moi comme homme de main. Vinrent ensuite les Années Sanglantes où il se montra compétent aux combats pour un jeune vampire, me suivant sans faillir tout au long du conflit. C’est au cours de cette période que j’ai décidé de faire de lui mon second, et de faire son apprentissage, que nul autre n’avait jugé bon de faire jusqu’alors, afin qu’il devienne digne de servir mes Maîtres comme j’estime l’être. dis-je encore avant de boire une gorgée de Tru-Blood, au goût infect avant de poursuivre.

William n’a dû sa chute qu’à lui-même, et à l’expérience de Renard. Elle a su jouer avec ses faiblesses, prendre l’amour qu’il portait pour sa mère la Reine et l’aveugler pour le retourner contre elle. Personne n’aurait pu le protéger contre lui-même, pas même moi son ami à l’époque. William n’est plus à mes yeux depuis qu’il a trahi et il en sera toujours ainsi. lui dis-je pour terminer d’exprimer mon point de vue.

Je n’avais jamais pu expliquer clairement ce que je pensais au sujet du fils de Krystel hormis en de très rares occasions, et pouvoir maintenant l’exposer à Badenov, qui le transmettrait à Krystel, me soulageait en quelque sorte. Peut-être allait-il comprendre, et donc la Reine aussi, que ma loyauté envers elle et Augustus était sans faille. Oui je souhaitais évoluer au sein de notre espèce mais pas dans l’optique de leur ravir le trône. Comment leur faire comprendre que je savais où mon ambition pouvait aller ?


Leslie croit encore que je cherche à sauver William mais je commence à l’éloigner de son ancien maître et il transfère peu à peu sa loyauté et son attachement pour lui à mon encontre. J’estime qu’il pourra être d’autant plus compétent et fidèle s’il pense qu’il aura choisi de son propre chef de me servir loyalement. dis-je en préambule à ma réponse à sa dernière question.

Toutefois il sait, comme chacun de ceux à mon service y compris ma Pomme, qu’il passera toujours après mes Maîtres. Ce que d’autres appellent carriérisme ou opportunisme chez moi n’est qu’une loyauté sans faille et un engagement à toute épreuve. C’est pour cela que j’ai dénoncé William et son complot sans aucun scrupule, même si perdre son amitié n’était pas chose facile.

Je n’avais aucune idée de la manière dont l’humain allait considérer mes paroles. Selon moi il n’y verrait que des paroles charmeuses, des plans et des arrière-pensées. Il n’aurait à mon sujet que la même méfiance qu’avait Krystel à mon égard. Si cela pouvait toucher mon ego de serviteur fidèle, je pouvais néanmoins le comprendre, le cas de Nikos à une époque n’étant qu’un exemple parmi tant d’autres de vampires consumés par l’ambition. Je m’estimais bien différent de ce type de nocturnes. Oui j’avais de l’ambition, oui je voulais gravir les échelons de notre hiérarchie, mais je ne voulais pas ravir le trône de notre espèce, je ne voulais que servir mes Maîtres Krystel et Augustus.

Vous n’avez pas besoin d’exiger la vérité de moi Badenov, vous représentez ma Reine aussi je ne vois pas pourquoi je vous mentirais.

Lorsqu’il était au service de William, Leslie a eu quelques démêlés avec votre sœur. Celle-ci a joué à l’époque sur ses faiblesses et l’a amené à s’abreuver à son cou pour défier leur maître. A croire que les deux vampires ont les mêmes défauts, défauts que je suis en passe de faire disparaitre chez Leslie en lui transmettant mon savoir même si cela ne se fait pas sans embuche comme lors de cette rencontre entre elle et lui ce soir-là à la Pomme du Diable. Il l’a interrogé pour tenter de déterminer où se trouvait William, comptant sur le lien entre elle et lui pour qu’elle puisse lui fournir quelques informations utiles. Elle lui a rappelé son passé auprès de son ancien maître l’espace d’un instant et vu qu’il n’est pas encore capable de maîtriser ses émotions il s’est laissé submerger. Comme je vous l’ai déjà expliqué il est en train d’oublier William et de ce fait il devient peu à peu un subordonné compétent.

Tout ceci n’excuse en rien son comportement aussi je suis prêt à en assumer les conséquences. Il est à mon service et a commis une erreur. C’est donc à moi d’en assumer les conséquences vis-à-vis de la Reine, et je n’ai rien à redire à cela.
dis-je enfin pour conclure ma longue tirade.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Sam 6 Juil - 15:30

    Guillemaud semblait d'accord avec mes paroles, et se voulait rassurant. Lui aussi se serait sacrifié, du moins c'est ce que je comprenais à ses paroles. Il fallait bien se rendre à l'évidence, je ne pouvais lui nier que de mon côté si ses objectifs à terme semblaient obscurs, sa loyauté ne faisait aucun doute. Mais quand un groupe de personnes obtient le consensus, il est du devoir de celles restantes de ne pas être d'accord ; de plus quand c'était la Reine qui choisissait de ne pas l'être, tout le monde avait le devoir de surveiller la cause de son mécontentement. En sus, il fallait bien avouer que je faisais bien plus confiance à son jugement qu'au mien, en particulier en ce qui concernait la politique vampirique. Je notais aussi mentalement que Guillemaud ne semblait absolument pas au courant de la situation d'Augustus. La Reine avait elle donc réussit le tour de force de sauver son époux au nez et à la barbe de l'ensemble de l'espèce ? Si c'était le cas, je m'interrogeais sur ses motivations. Etait ce pour le protéger, ou pour le garder comme une arme secrète ? Peut être sinon, pour que les vampires se mettent à révérer cet ancêtre qui les avaient tous sauvés ? Je ne négligeais jamais le pouvoir de la religion, puisque ma vie était l'exemple type de l'individu seul et paumé récupéré dans un courant religieux destructeur. J'espérais cependant que s'il s'agissait bel et bien du but poursuivi par la Reine, celle ci ne commettrait pas les mêmes erreurs que l'Eglise HCV, c'est à dire de fanatiser ses hommes sans leur apprendre la différence entre la guerre et la paix. Peu importait, de toute manière.


    Dans la guerre, il n'y avait eu que des vaincus. La HCV parmi les premiers, qui au moment de son triomphe avait été interdite par le nouveau gouvernement humain. J'hochais la tête en signe d'acquiescement lorsque le vampire me confirma la conduite qu'il adoptera en présence du traître vampire. Je savais que les choses seraient faites vite fait bien fait ; Guillemaud était un des subalternes les plus efficaces de Sa Majesté. C'est alors que le général me parla d'un autre félon, nul autre que le prince déchu en personne. Heureusement que c'était moi qui était venu aujourd'hui. Krystel n'aurait pas goûté qu'on lui raconte cet épisode particulier de son existence, durant lequel elle avait finalement été forcée de rejeter son héritier. J'appris donc les raisons qui avaient poussé le général à sauver un simple vampire nouveau né. J'imaginais en effet que le sauvetage de la pomme de sang de Guillemaud aie énormément joué en sa faveur. J'en sus plus sur les motivations du chef de guerre à avoir trahi son ami, son presque frère. Il fallait bien avouer que tout ce discours n'était en grande partie que de la poudre aux yeux, puisqu'il n'était absolument pas question de la loyauté de Julien vis à vis du régime, mais bien de la remise en question de ses choix de casting concernant son personnel. Je soutenais le regard du co-dirigeant de la garde royale.



    | Les recherches de Mr Anderson concernant son ancien maître ne doivent pas se reproduire. Ce qui est arrivé au prince ne doit être ni découvert, ni révélé. Il en va de la sureté de votre gouvernement, et de tous les vampires. Si j'apprends que les recherches ont continué, je dispenserais moi même la mort véritable à votre serviteur. Quand on touche au secret d'Etat, il faut s'attendre à un retour de bâton. Fondamentalement, je ne suis pas contre l'enseignement que vous apportez à ce jeune vampire, qui a déjà bien trop fait parler de lui. C'est de là que vient le problème. Ce qu'il fait rejaillit sur vous, ce que vous faites rejaillit sur la Reine. On ne peut se permettre mauvaise publicité auprès des humains. Voyez vous où je veux en venir? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Mar 9 Juil - 8:15


Les paroles de l’humain de Krystel sonnèrent justes à mes oreilles et pour cette raison je n’avais rien à émettre pour le contredire. Sa dernière phrase elle me fit réfléchir quelques instants avant de répondre à son interrogation. Le fait que l’on ne doive pas se permettre d’une manière ou d’une autre de nuire à l’image officielle que nous affichions face aux humains était une chose dont j’avais pleinement conscience.

Si Leslie par ses erreurs devenaient un problème pour Krystel, je devais y remédier car je ne voulais pas moi-même en devenir un pour mes Maîtres. Quelle était l’origine de cette instabilité chez mon second ? Que cela vienne de sa créatrice ou de William, peu importe en définitive car il devenait un problème pour moi s’il continuait sur cette lancé. Avais-je fait le bon choix en le prenant à mon service ? N’avais-je pas pris là un risque au lieu de simplement le jeter comme une poche vide ? Les prochains temps me le diraient et me feraient agir en conséquence.


Si j’en viens à nuire aux intérêts de mes Maîtres, alors je ne vaudrais pas mieux que William… dis-je comme pour penser à voix haute sans pour autant chercher à dissimuler mes paroles aux oreilles de Badenov, regardant au-dessus de son épaule comme s’il n’était pas là l’espace d’un instant. Puis je reposais mon regard sur lui et répondis à ses paroles sur un ton neutre.

La Reine a d’autres choses à faire que de subir mes erreurs, j’en suis conscient, et nous n’avons pas besoin davantage que la vermine s’intéresse à nous. J’ai bien pris note de vos paroles Badenov, et ne manquerai pas d’agir en conséquence. Je vais donc revoir certaines choses afin de ne pas représenter un danger pour les intérêts de ceux que je sers, de mon fait ou de mes subalternes. lui dis-je avant de faire une brève pause puis de poursuivre.

Mis à part le cas de Leslie, y a-t-il autre chose qui interpelle la Reine me concernant ? Je sais que vous n’êtes en rien tenu de me répondre mais ma question n’a que pour vocation de pouvoir m’expliquer sur telle ou telle action de ma part. lui demandai-je sincèrement afin de savoir s’il y avait autre chose dans mon travail que Krystel n’appréciait pas. Toutefois je repris la parole avant qu’il ne m’ait répondu.

Si j’affiche une ambition certaine, je ne suis pas comme Nikos pour autant. Je sais jusqu’où peuvent aller mes désirs personnels et ne souhaite nullement de me lever un jour contre mes Maîtres. Pourriez-vous rassurer la Reine à ce sujet Badenov, s’il vous plait ? lui dis-je sans aucune provocation dans mes paroles ni dans le ton employé. Bien sûr il pourrait m’envoyer balader mais au moins les choses étaient dites.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Mar 9 Juil - 15:43

    Je savais qu'à défaut d'être autre chose, le général Guillemaud était doué d'un certain pragmatisme. En effet, il était tout à fait capable de discerner ce qui était vital pour la survie de son espèce, ce qui était également possible de faire dans les circonstances qui étaient les nôtres. Je n'avais aucun doute quant au fait que lui plus que quiconque avait conscience des différentes menaces qui pesaient sur les vampires. Je me rendais compte également qu'il avait d'ailleurs lui même imaginé plusieurs politiques ou en tous cas plusieurs stratégies mêlant aussi bien le secret de son action que la confusion de ses ennemis, sans compter bien sûr sur un entourage efficace. Pour autant, il se balançait à mon sens sur la corde raide, et j'avais conscience qu'un simple faux pas pouvait entraîner la ruine complète de toute sa construction. Il devait prendre garde, ravaler son ambition, au moins dans une certaine mesure. Je le regarde fixement alors qu'il évoque le nom du Prince Déchu. Je ne manque pas de le reprendre.


    | Son nom est Damnatio Memorae. Veuillez ne plus le prononcer, si vous ne désirez encourir la colère de la Reine. Il ne doit rester aucune trace de lui, et ne plus l'évoquer et un bon début. |


    faire tomber William dans l'oubli, c'était aussi et surtout priver l'ancien prince de sa base de pouvoir s'il finissait un jour ou l'autre par nous revenir sous une forme ou sous une autre, ce que je souhaitais personnellement éviter à tout prix. L'instabilité et l'immaturité de William étaient telles que cela remettait énormément de choses en question. J'étais d'ailleurs convaincu que la trêve ne ferait pas long feu avec un type pareil pour nous diriger, ou en tous cas pour être responsable de quoi que ce soit. Mieux valait qu'il reste là où il avait été envoyé, à tous jamais. On l'emprisonne et on jette la clef. C'était à mon sens la seule décision sage à prendre. Je reprenais une fois encore Julien.


    | Vous m'insultez en traitant mon espèce de vermine. La vermine n'est jamais qu'un être dominé par un autre. Et vous êtes loin de dominer l'humanité, général |


    Je le laissais m'assurer de sa franchise et de son contrôle de son suivant. Il en vint ensuite à me demander si j'avais besoin d'autre chose. Je ne pensais pas, non. Besoin de rien, comme toujour. Je me forgerais ma propre opinion par moi même, de toute façon.


    | Vos actes seuls la rassureront. Vos actes, et mes paroles. J'ai son oreille. Mais je ne dirais rien pour vous ; ce sera à vous de faire vos preuves. Autrement, non, je n'avais rien d'autre qu'il me faille évoquer avec vous. Et vous? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Mar 9 Juil - 17:25


Vous avez raison Badenov, aussi je tâcherai à en faire ainsi dès à présent. lui répondis-je simplement. Sa réaction au sujet du prince déchu ne m’étonna que peu, quel meilleur moyen de réduire à néant un traître que de faire jusqu’à disparaître son nom. Sa réaction suivante à propos de l’Humanité par contre me surprit bien plus.

Que lui, la Pomme de Krystel, soit encore attaché à son espèce était… original à mes yeux. Le seul point de comparaison que j’avais en matière de pomme de sang était la mienne, Shane. Mon mépris pour l’Homme avait été contagieux et mon humaine avait à présent elle aussi un sentiment équivalent au mien à l’égard des siens. Badenov, qui m’apparaissait depuis toujours comme un individu dénué d’ego ou d’attachement à nul autre que la Reine, me parut soudainement comme un nouvel homme, du moins juste sur ce point en particulier car pour le reste il était égal à lui-même. De plus je n’avais aucunement eu l’intention de l’offenser aussi devais-je remédier à cela.


En tant que Pomme de sang et qui plus est de la Reine vous ne faites plus partie à mes yeux de l’Humanité que je méprise, aussi je vous prie de m’excuser car je n’avais nullement l’intention de vous insultez d’une quelconque manière. En outre mon rôle n’est pas de dominer l’Homme mais simplement de servir mes Maîtres. lui dis-je sans aucune provocation ni ton autre que neutre.

Je m’emploierai donc à lui prouver ma loyauté autant que mes compétences. lui dis-je pour affirmer mon engagement autant que pour résumer ce qui avait déjà été dit de ma part. Nul besoin de me répéter au risque de l’agacer.

[color=orange]Non plus. Je tiendrai informé la Reine lorsque j’aurai attrapé et exécuté le dissident.[color] lui dis-je ensuite pour conclure là notre entretien. Bien entendu s’il avait encore quelque chose à dire il en aurait le droit mais je pensais à ce moment que tout avait été dit de son côté comme du mien.

S’il décidait de partir maintenant je le saluerai comme l’exige l’étiquette et son rang puis contactera Ruby après être rentré à mon appartement de Glasgow. Nous devions terminer de planifier l’organisation de notre plan d’action pour le soir où le traître ferait son apparition. Lorsque nous l’aurons capturé, il sera torturé - pour que sa mort ne soit pas trop rapide, probablement ici-même dans ma cave - puis exécuté sans autre forme de procès. Tel est la sentence qui attend tous ceux qui pensent pouvoir contrevenir aux lois édictées par notre Reine.


Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   Mer 10 Juil - 18:38

    Julien acquiesçait. Il était vraisemblablement en train d'acquiescer à tout ce que je lui demandais. Il était parfaitement conscient après tout de l'importance de ma visite, et de l'autorité que si je n'en disposais pas, je représentais. Tout dans cette soirée n'était affaire qu'apparences. Lui, devait défendre son action et son bilan, comme le responsable aussi bien militaire que politique qu'il incarnait. Moi, j'étais l'organe de contrôle, ou plutôt le représentant de celui ci. Impossible de s'y tromper ; nous avions tous deux des buts et des objectifs totalement différents. Pour autant, nous oeuvrions à la même cause. Allez comprendre. Comprendre... Ce que ne parvenait pas à faire le général, alors que je lui parlais des humains. Je souriais, intérieurement. Pensait il que je me fichais de lui, ou que j'étais sérieux ? Quelles conclusions en tirerait il ? Comme tout le reste, il ne s'agissait pourtant que d'un test, et pas le plus savant. Il s'agissait juste de voir les pensées et l'intention qu'il attacherait derrière ces paroles. Me prendrait il pour un séditieux, un humaniste, ou encore une voix dissonnante à proximité de la Reine ? Je n'en avais tout simplement aucune idée, et j'étais curieux, de manière très professionnelle et détachée, de voir quelle serait l'option qu'il choisirait. Ainsi, je me renseignerais bien plus sur lui que par des moyens détournés ou de la simple observation. Comprendre ce qu'il pensait était bien plus important, bien plus compliqué. Son explication m'arracha un sourire. Il ne reniait pas son jugement, et me considérait comme « plus » qu'un humain. C'était très révélateur de sa façon de penser, beaucoup plus archaïque que celle de la Reine, qui avait compris les exceptions à la loi du plus fort et eux races qui foulaient cette terre. Je notais mentalement sa réponse. Intéressante, révélatrice. Mais à elle seule, elle ne pouvait pas expliquer la complexité du personnage. J'hochais la tête en guise d'acquiescement à ses différentes paroles.


    | Continuez donc sur cette voie, générale. Je note à parler de la Reine qu'il serait souhaitable d'organiser un peu de pédagogie chez les vampires sur leurs relations et leur point de vue à avoir sur les humains. |


    ENsuite, il me dit qu'il préviendrait la Reine dès que le dissident serait capturé et exécuté.


    | Qu'il en soit ainsi. Oeuvrez au nom de la Reine, et vous serez récompensé. Il est possible que l'on accède à une partie de vos demandes... Bonne nuit, Général. |


    J'étais resté dans le vague, mais ce n'était pas plus mal. Je voulais aussi le voir demander ce qu'il souhaiterait en terme de récompense. Je quittais la place, sans m'attarder. Je ne savais toujours pas concrètement à quoi m'en tenir avec Guillemaud, mais les graines étaient plantées, prêtes à germer.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Hello teacher tell me what's my lesson [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» English: Lesson 1
» Tomoya Misaki (kamen Teacher)
» Cole (+) Never a failure, always a lesson.
» Great Teacher Onizuka(GTO)
» Nou di ke se mantalite ki fè nou an reta. Eske se pa kilti nou pito?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: Satanas's Runway
-
Sauter vers: