AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]
MessageSujet: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Dim 1 Jan - 10:38

Le message que je venais de lire sur mon portable me faisait froid dans le dos. Il venait de la Reine en personne !

Citation :
Du fait de votre incapacité, vous êtes
désormais placé sous l'autorité de Mlle Willoughby à partir de
maintenant. Vous lui devez obéissance et respect. Si vous venez à
faillir une nouvelle fois à votre tâche, votre amie humaine et vous même
périraient. Egalement, la prochaine fois que vous toucherez MON humain,
c'est votre tête que je briserais après avoir fait violer sous vos yeux
votre tendre compagne.
A bon entendeur,
Mme King Raybrandt Krystel, Reine des vampires

Mais j'avais fait quoi ?!!!! incapacité à quoi ? son fils s'était sorti vivant de cette mascarade, non ? c'était çà mon boulot ! Je reniflais, mécontent et cherchant à savoir où j'avais "fauté". Willoughby... c'était qui, çà ? Vu que l'ordre venait de la reine, je tentais de joindre ce correspondant, une femme, et laissais un message dans lequel je me tenais à sa disposition... avais-je le choix ?

[Je suis Leslie Ryan Anderson. Sur ordre de sa majesté, je me tiens à votre disposition]

Et si je demandais audience au Roi pour qu'il me protège ? L'humain râla en se tournant, sans doute la douleur, et se découvrit... je me souvins de mon humanité : il devait avoir froid... et remontais la couverture presque jusqu'à ses oreilles. Bienheureux humain qui dormait tranquillement pendant que je me débattais dans les ennuis.
Il errait, entre cauchemars et courts réveils, aux frontières de la douleur et du regret d'avoir perdu son épouse. Plus je le regardais, plus je le comprenais, plus William m'apparaissait comme un monstre, un être veul qui avait piqué sa femme à un autre.

* Il a Hannah ! pourquoi lui faut-il en plus la femme de ce pauvre bougre ? *

Et elle, c'était rien d'autre qu'une garce ! Franchement, moi, humain, je n'aurai pas fricoté avec une vampire !!!

* Pfuuuuhhhh.... *

Je regardais les yeux de Torben bouger sous les paupières closes quand j'entendis une sonnerie. Deux, quatre, cinq fois... avant que je ne réagisse. C'était mon portable. En soupirant, je me levais et fouillais les poches de ma veste posée sur le dos d'un fauteuil. Evidemment, j'avais été trop long et en saisissant mon portable, je sus que c'était trop tard. Un regard vers la forme allongée sous les couvertures et "teuu deuuuu teuuu". j'avais un message. Je
haussais les épaules, et n'ayant rien d'autre à faire que çà, j'écoutais
:
Citation:
"Leslie, c'est Hannah. Où êtes-vous ? Vous devez me ramener chez moi, vite !"
Un blanc. La voix au départ précipitée, presque haletante, se calme un pue ensuite. Une inspiration.

"Je
sais que je me suis mal comportée envers vous : en fait, vous non plus
n'avez pas fait preuve de beaucoup de délicatesse. Mais nous devons
surmonter ça !"


La voix s'interrompit encore.
"C'est
Will... C'est William qui m'avait donné votre numéro. Il est le seul
lien que nous ayons en commun. Pour son amitié, s'il vous plaît,
rappelez-moi !"


"Il s'est passé quelque chose de terrible, pour moi. Savez-vous où est T... ?"
La voix s'était faite hésitante, presque un murmure.
"Rappelez-moi Leslie s'il vous plaît."

J'avais tout de suite reconnu la voix d'Hannah, et deviné sa peur. Je marmonnais :

-
Elle est gonflée ! elle me jette et maintenant, c'est "au-secours".

J'aurai mieux fait de ne pas écouter. D'ignorer. Mais çà aurait pu être ma tutrice... Mécontent, je balançais l'appareil sur le fauteuil le plus proche où il rebondit et tomba par terre, finalement, amortis par l'épais tapis. Et puis, elle était où ?

-
"Vous devez..." Je l'imitais en minaudant : Nianianiaaaaa....

Nouveau coup d'oeil à l'esclave de la reine : lui au moins avait de la chance ! il dormait et était protégé ! moi, je nageais dans la mouise et menaçais de couler à tout moment. J'en voulais encore à Hannah de sa conduite à mon égard, pourtant, son appel ne cessait de tourner dans ma tête et m'occupait bien plus que je ne le voulais, prenant peu à peu toute la place.L'homme dormait, il ne risquait rien ici.... il était calme... sans doute la chaleur des couvertures... et ma
décision fut prise. J'attrapais ma veste et sortis sans bruit de la
chambre. En bas des escaliers, j'avais le choix entre la sortie et la salle de réception. J'optais pour cette dernière, certain que l'emmerdeuse s'y tiendrait, songeant qu'elle serait plus en sécurité ici que dehors. Je ne me trompais pas, elle se tenait là, dans un coin, visiblement terrifiée...

* Pourquoi ? y a pas de raisons... *

Je jetais des regards rapides à droite à gauche, sans rien voir de spécial et dis à deux gardes de monter voir l'esclave de la reine qui n'était pas très bien. Une fois les gars dans les escaliers, leurs pas lourds torturant les escaliers, je me dirigeais vers Hannah qui ne m'avait pas vu venir, la pris par le bras et la retournais sans ménagement :

-
Quoi encore ? Cà vous a pas suffit de me ridiculiser en public, de vous payer ma tête ? maintenant, vous venez chialer que vous avez peur ? vous vous prenez pour qui ? et moi ? vous me prenez pour le toutou de service ?

Mes yeux semblaient vouloir pénétrer les siens et la colère dansait dans mes pupilles. Une colère froide, sourde et inquiétante.

-
J'en ai marre !

Oh ! je n'avais pas hurlé, non... pas besoin. Tout cela avait été dit dans un chuchotement que nous seuls pouvions entendre... La salle s'était vidée et restaient quelques serveurs pour débarrasser tout çà. Des relents de cuisine m'écoeuraient et me rappelait ma faim. J'avais besoin de boire quelque chose, et vite. Mes pupilles se dilatèrent, trahissant ma faim.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Ven 6 Jan - 20:19

Toute seule. Les invités s'en allaient peu à peu : les unes conduites par des messieurs élégants et éméchés, les autres escortés par de jolies jeunes femmes avenantes et débordantes de sang bien frais. Chacun allait passer une nuit d'enfer, et Hannah se retrouvait seule. Elle avait vainement cherché du regard Will, pour essayer de lui parler en privé, de s'excuser, de jurer... De jurer quoi ? Elle l'avait cruellement déçu, et elle se demandait si elle le reverrait un jour. S'il pourrait la regarder avec autre chose que du désappointement, de la déception. Ce qu'elle avait lu dans son dernier regard l'avait démoralisée. Les paroles d'Augustus l'avaient glacée. Elle n'était plus la bienvenue au Manoir Raybrandt ; elle n'avait nulle part où aller. Il lui restait son petit appartement.

Mais pour y parvenir, elle allait devoir appeler la dernière personne au monde à laquelle elle avait envie d'être confrontée. Car il s'agissait bien d'une confrontation. Le vampire qu'elle avait rejeté pendant la soirée, Leslie R. Anderson. Celui-là même chargé par Will de veiller sur elle. Bien sûr, après leur scandale à Torben et à elle, la situation avait échappé à Will et à Leslie. Krystel avait repris les choses en main en demandant à d'Aubusson de l'accompagner au dehors, fermement. Alors, Hannah n'avait plus su comment réagir. Elle avait suivi aussi dignement que possible Léopold, qui s'était montré courtois et prévenant à son égard. Comment aurait-elle pu savoir qu'il en profiterait pour aller draguer ouvertement Morgane Raybrandt ?

Hannah s'était sentie délaissée. C'était bête pourtant. Elle ne connaissait pas ce d'Aubusson avant : elle aurait du ne pas accorder d'importance à son attitude envers elle. Mais après le mariage de Will, elle avait eu besoin de compagnie masculine, et Leslie n'était ni prévenant ni courtois.

Tant pis, pas le choix. Elle devait rentrer chez elle, et aux dernières nouvelles, Leslie était son garde du corps attitré.
*Si bien sûr Will a toujours les droits sur moi... Il a perdu tout pouvoir à cause de moi... Mais il lui reste Jana.*
Maigre consolation pour Hannah. Elle voulait que Will soit heureux, au possible, mais s'il devait être plus heureux avec Jana qu'avec elle...

Message envoyé à Leslie
En attendant, Hannah chercha un miroir. Oui, à cette heure-ci, dans un moment pareil, fallait-il se faire belle ? Y avait-il une raison, un besoin quelconque pour se mettre en valeur ? Non, Hannah ne cherchait pas un miroir pour vérifier que son mascara n'avait pas coulé. Non. Elle voulait se regarder en face, pour se rendre compte à quel point sa situation avait changé, et était devenue tellement précaire. Elle n'avait plus personne sur qui compter, à part Cora bien sûr, et peut être Leslie, si celui-ci pouvait bien oublier ses rancoeurs et aller l'aider. Elle ne comprenait pas d'où venait son ton amer. Etait-il en colère contre Will ? En colère contre elle ou contre lui-même ? Etait-il malheureux en tant que vampire ? Que voulait-il ?
Penser à Leslie, et non à sa pauvre vie qui s'annonçait sombre, lui fit du bien.
Elle sentit un courant d'air frais derrière elle, comme une bourrasque. C'était Leslie. Comme un ouragan, une tempête*, il vint derrière elle et il la retourna vers lui violemment. Elle poussa un cri de surprise mais se tint coite quand il déversa sur elle son flot de rancoeurs. Apparemment lui n'avait pas pu se regarder dans un miroir : il lui aurait trouvé la sérénité qu'il lui manquait.
*Reste calme, sinon tu vas l'énerver encore plus.*
Petit conseil de Pomme de Sang.

"Leslie, vous n'êtes pas mon toutou. Vous êtes celui que Will a désigné comme mon garde du corps. Que vous le vouliez ou non, vous êtes celui qui pourra me ramener chez moi."
Elle affichait un calme qu'elle était loin de ressentir en réalité. Il semblait très énervé, et prêt à exploser.
Quand il lui jeta son "J'en ai marre !" tout près de son visage, elle croisa son regard où rodaient deux yeux injectés de sang. Elle comprit tout de suite qu'il avait envie de boire.
*Non, non, mauvaise idée, Leslie !*
Hannah n'avait pas envie de mourir, malgré tout ce qu'il allait lui arriver.

"Leslie... Vous... Je ne sais pas ce que tu peux ressentir, mais je tiens encore à m'excuser pour ma conduite. J'aimerais réparer mes erreurs."
Elle était passée au "tu" pour adoucir le son de sa voix et le contenu de ses paroles. Elle voulait lui montrer qu'elle était dans le même bateau et que bon gré, mal gré, ils allaient devoir faire route ensemble.

hrp: *Stéphanie de Monaco ! lol
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Jeu 12 Jan - 11:56

Elle cria, surprise par ma présence, par ma main sur son épaule, par ma violence à la retourner comme çà, par mes paroles aussi... peut-être... mais elle conserva son calme et me dit :

-
"Leslie, vous n'êtes pas mon toutou. Vous
êtes celui que Will a désigné comme mon garde du corps. Que vous le
vouliez ou non, vous êtes celui qui pourra me ramener chez moi."


En clair, elle me voyait comme le chien de William -et je devais avouer que c'était à peu près ce à quoi j'étais réduit, les valeurs vampiriques n'étant pas les mêmes que les humaines, puisque bloquées dans un passé révolu pour les mortels qui disposaient désormais de leur libre arbitre, de leur autonomie, de leur liberté, bref, de tout ce que j'avais perdu en devenant un vampire-. Pour un peu, je l'aurai gifflée de me dire un truc comme çà, mais non seulement je ne le fis pas, mais en plus, je dus prendre en considération l'obligation que j'avais de la sortir de ce manoir.

* Tu parles d'un mariage ! quelle galère, ouais... *

Mais ce que je pensais n'avait aucune importance, et çà allait durer l'éternité. Non que l'idée me charma, mais je n'avais pas envie, pour le moment, d'en discuter. Même cette femme, avec sa fragilité mortelle, avait plus d'autonomie et de pouvoir de décision que moi. C'était ahurissant ! Je refusais pourtant de lui répondre, ne sachant en fait ce que je pourrais dire, et me contentais de la prendre par le bras pour lui faire parcourir l'allée qui menait à la route. Voilà qu'elle s'excusait de sa conduite, maintenant ! Hannah croyait vraiment s'en sortir comme çà ?

-
Un jour, un bucheron coupait un palmier. En voyant un lion, il lui mit un coup de hache sur la tête et lui cria "casse-toi ! tu pues !" et le lion, blessé, s'en est allé. Quelques années plus tard, le même lion croisa à nouveau la route du bucheron, qui le reconnu à la cicatrice ! Et le fauve lui dit en désignant l'endroit où manquait sa royale crinière : "tu vois, c'est guéri...mais ce que tu m'as dit, mon coeur saigne encore"... et il dévora le bucheron.

C'était une parabole pour expliquer à la maîtresse de William ce qu'elle m'avait fait subir. Et aussi de bien lui faire sentir que je pouvais la laisser plantée là, avec le roi, histoire de se faire dévorer toute crue. Et moi, je me serai mis à l'abri, loin de ce sanguinaire là... Mais non, j'étais là, la forçant à rester à ma hauteur en la tenant toujours par le bras droit. Ma poigne était si forte qu'assurément, elle en aurait la trace et çà me fit méchamment sourire. Nos pas résonnaient sur les pavés de l'allée et les grilles apparurent enfin. J'avais pas de bagnole, moi, et j'espérai qu'on trouverait un taxi pour nous ramener. La désagréable impression d'être épié ne me quittait pas : les caméras de surveillance ne manquaient pas, je le devinais, et à l'entrée, des malabars plus ou moins immortels montaient une garde serrée. Rien ne me disait qu'ils nous laisseraient si aisément sortir. Seul, je n'aurai eu aucun problème, mais avec cette nana ! je courrai au-devant des ennuis !

Arrivés à leur hauteur, je les saluais d'un air grave, visiblement en mission pour quelqu'un d'important, et çà marcha ! les lourdes grilles du manoir s'ouvrirent et nous laissèrent passer ! Une fois dans la rue, je ne desserrais toujours pas les dents, mais un peu plus loin, deux taxis attendaient des clients. Je pris le premier, poussais Hannah dedans sans ménagement avant de la rejoindre sur la banquette arrière et de donner son adresse au chauffeur. Celui-ci mit son compteur en route -ben voyons !- et la voiture glissa bientôt sans bruit, précédée de ses feux. Toutes les tentatives pour me dérider demeuraient vaines. J'en voulais au monde entier ! y compris à mon patron. Je les détestais tous ! Vivement que je rentre chez moi ! Je me promettais de fermer ma porte à double tour et de ne plus sortir tant que je n'en aurai pas envie. Ah oui ! et de boire une bonne bouteille, ou deux, de True. J'avais besoin d'un remontant.... l'odeur d'Hannah, confinée dans la voiture, devenait insupportable et j'ouvris la fenêtre pour tenter d'oublier la méchante idée qui me venait.




avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Jeu 12 Jan - 20:55

Malgré tout ce qu'elle put lui répondre, malgré tout ce qu'elle tenta pour calmer ses rancoeurs, rien n'y fit. Il semblait convaincu de devoir jouer les vampires brutaux et puérils. Parce que c'était bien une crise qu'il lui faisait là, une crise d'ado presque, alors qu'il était mort, et qu'il aurait dû en apprendre quelque chose ! Hannah pensait au tout début que quand on devenait un vampire, on laissait de côté toutes les imperfections des êtres humains pour devenir un être supérieur.
*Tu parles !*. En cotôyant ceux de son espèce, elle avait compris qu'elle s'était fait des illusions. Les vampires étaient bien pires que quand ils étaient humains. Ils gardaient les mêmes défauts - et accessoirement les mêmes qualités -mais elles s'amplifiaient considérablement.

*Non mais vraiment ! Qu'est ce qui m'a prise de l'appeler à l'aide ! J'aurais pu me débrouiller toute seule ! Et qu'est ce qui est passé par la tête de William quand il a placé sa confiance dans cet abruti !*

Hannah prit un air absent, quand il lui raconta une histoire, un conte apparemment, dans lequel un lion et un bûcheron se disputaient. De qui d'eux deux était le lion et le bûcheron ? Hannah connaissait les morales chrétiennes, mais là, ce qu'il déclamait, c'était ... spécial. C'était la première fois qu'elle entendait une histoire pareille. Maintenant, elle avait bien envie de le planter, de lui crier d'aller retrouver son lion et son bûcheron si ça lui chantait, mais qu'elle en avait assez, elle aussi ! Ne croyait-il pas qu'elle aussi en avait sa claque, de William, de Krystel, du roi et de la menace qui planait au-dessus de sa tête, que dis-je, au-dessus de son corps ? Pour qui se prenait-il ?
Avant qu'elle n'ait pu laisser éclater sa colère, il l'attrapa aussi brutalement que possible par le bras et la traîna - non il ne l'emmena pas gentiment - au dehors.
*Comme si j'allais me débattre !*
Cela aurait pu tout à fait être le cas. Hannah n'avait plus aucun désir d'être en compagnie de cet individu dominé par ses pulsions. Elle en sentait d'autres plus sombres émerger en lui, et n'avait aucune envie d'être près de lui quand elles éclateraient.
Aussi délicatement que précédemment, il appela un taxi et la fourra dedans. Oui, il la fourra ! Hannah était excédée par son comportement et se hâta de le lui faire savoir quand ils furent partis en voiture :

"Non mais enfin, vous croyez vraiment que j'allais essayer de m'échapper ? Pourquoi m'avez-vous agrippée aussi méchamment ? J'allais vous suivre, y avait pas besoin de me faire mal !"
Leslie n'avait pas besoin de répondre : en fait, toutes les questions qu'elle posait trouvaient des réponses évidentes. Mais elle avait laissé éclater sa colère et quand on est énervé, souvent on ne contrôle pas ce que l'on dit.
Bien sûr qu'elle voulait s'enfuir et s'éloigner aussi vite de lui, et s'il lui avait fait du mal, il allait tout de suite s'en vanter auprès d'elle. Sans lui laisser le temps de répliquer, elle enchaîna :

"Devinez quoi ? Moi aussi j'en ai marre ! Vous n'êtes pas le seul ! Cette situation me pèse tout autant. Vous croyez que je suis heureuse qu'il se soit marié ! Que ça me fasse plaisir ! Je me suis sentie aussi gourde et inutile que vous, à ce mariage ! Non mais vraiment, nous n'avions tous les deux pas notre place, mais William nous a invité et nous n'avons pas pu dire non."

Elle fit une pause, le souffle court, et le regarda pour essayer de deviner ses réactions. Comme il ne pipait mot, elle ajouta plus doucement :
"Alors faisons contre mauvaise fortune bon coeur. Nous sommes tous les deux fatigués et demain tout ira mieux !"
Non, ça c'était faux. Rien n'ira mieux pour elle. Pour lui peut être bien, il était maître de son destin, alors qu'elle était obligée d'attendre la convocation du roi. Le savait-il ça qu'elle allait devoir se plier aux 4 volontés d'un vampire bien plus brutal que lui ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Ven 13 Jan - 13:45

"Non mais enfin, vous croyez vraiment que
j'allais essayer de m'échapper ? Pourquoi m'avez-vous agrippée aussi
méchamment ? J'allais vous suivre, y avait pas besoin de me faire mal !"


Ma voix trop basse semblait vouloir s'insinuer dans ses os quand je répondis :

-
Parce que tout le long du chemin, nous avons été suivis, épiés par les serviteurs du roi. Parce que contre eux tous, je n'avais aucune chance de vous sortir de là. Idiote.

Ah ! que le dernier mot me fit du bien. Ce besoin de souligner sa stupide candeur. Elle était emplie d'amertume, moi aussi. En fait, on faisait une jolie paire de looser tous les deux. Lâchement abandonnés par leur ancien propriétaire, qui lui, avait pris soin de se défiler, de passer une bonne nuit près de sa nouvelle épouse. Et nous ? nous qui l'avions fidèlement servi ? et bien, au panier ! comme de vieilles paires de chaussettes ! Le sentiment de ne plus rien lui devoir me dévora les entrailles, attisant encore ma soif. C'était un peu comme certaines personnes qui mangent quand elles sont énervées, pour se calmer, se donner une consistance....

Alors faisons contre mauvaise fortune bon coeur.

Ah oui... comme elle avait raison. Elle était une pomme sans maître maintenant, et moi non plus, j'avais plus de maître, donc... je pouvais devenir le siens et le mien en même temps ! Nous étions descendu du taxi que je venais de payer, avions fait quelques pas sur le trottoir, une porte cochère, je la bouscule et là, à l'abri des regards indiscrets.... je la mordis violemment au cou, la tenant solidement. C'était bon, c'était tiède, c'était riche ! le sang qui nourrissait autrefois un prince me nourrissait désormais, et je sentais sa force, sa fougue et sa vigueur me transporter. Rien à voir avec le True ! non ! ah que je comprenais maintenant l'interdiction faite ! mais désormais, moi aussi, j'étais un vampire ! le sang, le sang ! je buvais goulument, à longues gorgées ferreuses, inimitables.... Ma main, maintenant, soutenait la jeune femme qui menaçait de s'effondrer, sans force, et continuais à boire. Bah... si elle mourait, elle ne manquerait à personne, surtout pas à William. En plus, il était dans le collimateur de sa mère maintenant. Et moi, je pourrai partir...

Mais si je la tuais, les autres auraient-elles le même goût ? la même saveur ? vu que William la gardait bien précieusement pour lui, çà voulait dire qu'elle était particulière... Je détachais mes crocs de son cou, léchais la plaie pour la fermer.... et la blessure disparue. Mais elle ... elle était déjà morte, non ? j'approchais l'oreille de son nez...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Sam 21 Jan - 14:45

J’étais énervée, remontée déprimée. La cérémonie du double mariage « royal » venait de se terminer, ou du moins, Nikos avait jugé qu’il était temps pour nous de ne plus y prendre part. Il avait du se lasser, en même temps quand l’on a pas de cœur il est difficile de prendre du plaisir à voir l’union de deux êtres. Quoi que… je doutais qu’il ait pu s’agir d’un mariage d’amour. Peut être bien pour le roi et la reine, moi ils m’avaient convaincus mais je ne suis qu’une humaine et par ce titre ignorante. Moi je n’arrivais pas à garder un homme plus d’une nuit alors en trouver pour l’éternité, je n’osais même pas penser à quel point ça devait être compliqué. Le deuxième mariage quand à lui ne m’avait pas parut sincère du tout, c’était surement dû à l’intervention de Torben et ma tendre Hannah. Qu’est ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? Il ne manquait plus que ça que je perde le seul être qui comptais encore pour moi, et aux yeux de qui je comptais.
Je ne l’avais malheureusement vu qu’en coup de vent, ce que je pouvais comprendre. Elle avait eu un comportement qui l’a mettait en danger et elle avait du avoir des ennuis après les cérémonies, des ennuis que je ne soupçonnais même pas. Du coup j’étais morte d’inquiétude. Seule et morte d’inquiétude.
Je marchais dans la rue, Nikos avait décidé que cette nuit il n’avait pas besoin de moi. C’était selon son bon vouloir et je n’avais pas d’autre choix que d’accepter sa décision. Il me laissait aller où bon me semblait puisqu’il n’en avait que faire. Mais ça pouvait constituer un avantage. Je savais qu’Hannah, elle, n’avait pas vraiment de liberté de mouvement, ce qui me désolait encore plus.

J’avais décidé de marcher à l’air frais, de faire un petit tour dans les ruelles de Glasgow, une ville que je n’avais pas souvent l’occasion de visiter. C’était dangereux de sortir de nuit mais je n’en étais plus consciente. Ce n’était pas la première fois que je me mettais délibérément en péril et ce ne serait sans doute pas la dernière. Et vu que Nikos ne semblait pas inquiet de mon sort, ça m’était égal ce qui pouvait bien m’arriver.
Seule, j’étais toujours et indéfiniment seule, je marchais encore vêtu de la robe de soie que je portais au mariage. Pour une fois on ne me prendrait pas pour une prostituée. Ce soir je pouvais me sentir quelqu’un d’autre mais ce n’était pas le cas. J’étais trop préoccupée. Je me rongeais les mains tout en marchant, un signe d’anxiété. J’écaillais mon vernis, ça n’avait aucun intérêt d’être belle, pour qui l’être.

Le bruit de mes talons raisonnait contre le goudron. J’avais un peu froid, seule une fine étole cachait mes bras frêles. Je m’apprêtais à tourner au coin d’une ruelle quand j’entendis un bruit, des paroles, des sanglots. Quelqu’un se faisait peut être agresser, une femme, qui se faisait maltraiter dans ce monde brute. Je devrais rebrousser chemin et rentrer tant que j’en avais encore le temps. Néanmoins je ne choisis pas cette option. J’enlevais mes talons et les pris à la main de manière à marcher sans bruit. Je fis quelques minuscules pas, collant mon corps contre le mur. Je ne faisais aucun bruit. J’arrivais au tournant, je passais discrètement le bout de ma tête pour voir de quoi il en retournait. L’horreur s’emparait de moi quand je découvris la scène. C’était Hannah, ma chère Hannah prise au piège entre les crocs d’un vampire. Je ne pouvais pas la laisser, même la raison n’était pas suffisamment forte pour m’empêcher d’intervenir. Je sortis de ma cachette sans penser aux conséquences. Je me plantais devant le suceur de sang. Je le connais, Leslie, c’était son nom. Je l’avais croisé à la pomme du diable une fois, il ne m’avait pas parut hostile pourtant il s’en prenait au fluide vital de mon ami.

    « Arrêtez ça tout de suite ! »


Mon cri avait fendu l’air. Le vampire ne sembla pas m’écouter, il resserra son emprise contre Hannah, en proie à une démence que je ne pouvais pas comprendre, celle du sang. Je m’élançais contre Hannah et tentait de la tirer de toute mes force près de moi. J’étais en larme, persuadée que notre fin à toutes les deux était arrivée. Je devais agir, de n’importe qu’elle façon. Je croisais le regard de Leslie, un regard qui n’avait rien d’humain.

    « Vous allez la tuer ! Ayez pitié prenez moi à sa place, je vous offre mon sang, ce ne sera pas pareil mais c’est tout comme allez-y, prenez moi, je vous en supplie ! »

Je lui tendais mon bras pour lui signifier que l’offre était sérieuse.

    « Je ferais tout ce que vous voulez. Laissez la seulement partir. »


Mais était-il capable de m’écouter, comprenait-il ma proposition où l’appel de l’hémoglobine avait enlevé toute trace de lucidité dans mon esprit. Que se passerait-il s’il acceptait mon offre ? Sans doute qu’il me viderait de mon sang et ce serait la fin, alors peut être que je connaitrais la paix, dans une fin douloureuse. Nikos ne vengerait surement pas, il prenait une énième servante pour me remplacer. A moins qu’Hannah n’arrive à m’apporter de l’aide suffisamment tôt, néanmoins je n’en demandais pas tant. Je voulais seulement qu’elle vive.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Sam 21 Jan - 20:01

Ça y est ; elle lui avait sorti tout ce qu'elle avait sur le coeur. Elle espérait qu'il écoute la voix de la raison et qu'il se calme ! Parce qu'elle sentait que tout ça allait mal finir et qu'il fallait à tout prix qu'elle le persuade de ne pas s'énerver contre elle ! Après tout, ils se ressemblaient beaucoup : tous deux liés à William - elle d'une manière inimitable - tous deux proches en tout cas du prince, mais soudainement délaissés au mariage. Ils s'étaient tous deux sentis mis de côté, face à la nouvelle compagne de William. Il n'avait pas pu s'occuper d'elle bien évidemment, et apparemment Leslie aussi se sentait lésé.

Tellement lésé qu'il commit l'irréparable. Le crime. Si un vampire tel que le Roi avait le droit de la toucher, un autre, et en plus un ami de William, se mettait dans une position très dangereuse en buvant son sang. Il s'approcha soudain d'elle, et Hannah comprit. Elle voulut reculer ; elle cria :

"Tu n'as pas le droit..."
Mais il était plus fort qu'elle et dans ses yeux brillait la soif, une grande soif mêlée de désespoir.
*Non ! Pas lui ! NON !*
Hannah était toujours la pomme de sang de William, bien qu'il ait pris femme. Elle lui appartenait toujours et il se montrerait furieux envers Leslie, quand il saura...
*Saura t-il ? Lui dirais-je ?*
Folie. Il sentira son odeur sur elle, et il comprendra tout. Leslie signait son arrêt de mort. Et le sien aussi, car elle perdait conscience petit à petit. Il ne faisait aucun effort pour lui faciliter la morsure ; il buvait à grandes gorgées, gémissant, comme si c'était la première fois qu'il buvait du sang.
Hannah se sentait glisser contre le sol. Elle ne distinguait plus rien, ne voyait plus rien ni n'entendait rien.

[Flash-back]
"Tu auras un peu mal, mais si peu, tu sais. Je me montrerai doux avec toi, je te le jure... Tu es magnifique Hannah, tellement belle..."
*Oh William... Belle ? Tu es loin de moi...*
"Je suis toujours près de toi. Tu m'as manqué tu sais. Tu me donnes tellement, ton amour, ton affection, grâce à toi je me sens plus fort. Merci Hannah."
*Reste avec moi. S'il te plaît... Reste...*
[Fin du flash-back]


La vision s'évanouit ; des moments passés avec William, des paroles, s'étaient frayés un chemin jusqu'à elle, pour l'aider à survivre. Hannah ouvrit les yeux et entendit une autre voix, tout aussi familière, mais beaucoup plus réelle :

« Je ferais tout ce que vous voulez. Laissez la seulement partir. »

"Cora ??"
Qu'est ce qui lui avait fait ? Les souvenirs revenaient peu à peu. Vidée de son sang. Presque. Grâce à l'intervention de Cora, elle en avait réchappé. Et aussi celle de Will... *Pourquoi celle de Will ? Tu divagues là !*
Hannah n'arrivait pas à bouger, mais elle ouvrit grand les yeux et se retrouva en position assise, soutenue par Leslie. Pourquoi s'occupait-il d'elle maintenant ? Qu'il la laisse tranquille ! Ce salaud !

"Ne me faites plus de mal. A elle non plus. Allez-vous en !"
murmura t-elle de la voix la plus ferme possible. Mais tout ce qu'elle obtenait était une voix pâteuse et sans convictions. Aïe aïe... Le réveil était douloureux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Dim 29 Jan - 16:31

« Arrêtez ça tout de suite ! »

* Hein ? *

Qui osait donc interrompre mon premier vrai repas dans ce monde à demi-mort ? Je levais les yeux et vis une nana en fourreau noir, probablement une invitée de la noce, dégageais lentement mes crocs de la jugulaire d'Hannah, passais ma langue sur mes lèvres et mes dents, prenant tout mon temps. Elle n'avait pas l'air contente, cette fille. J'étais d'ailleurs certain de l'avoir croisé... ah ! oui ! à la Pomme du Diable ! ouais, je vois le genre... Bon, bref, en fait, je lui en veux pas, vu que, de toute manière, j'allais lâcher Hannah pour la garder pour une autre fois, une poire pour la soif, quoi... Je laissais tomber un peu ma tête sur la droite, en une muette interrogation de ce que faisait là cette.... enfin, cette pro du sexe. C'était pas le genre de quartier où elle devait travailler. Quant à son sang....

-
Pourquoi pas... la prochaine fois, peut-être.... Celui d'Hannah était si délicieux...

Sous entendu, je ne voulais pas le gâcher par un autre sans doute moins attirant. En disant çà, je risquais de blesser la chère petite, mais... surtout de me mettre à dos mon ancien patron. Qui l'était toujours ou non, d'ailleurs ? Plus jamais je ne boirais de True, à çà, non ! Ils m'avaient bien eu, tous ces vampires aux airs suffisants, qui prétendaient me sauver et tout et tout... me préserver ? ma famille, mes amis, tous m'avaient rejeté sans pitié, alors que je faisais des efforts surhumains pour boire ce truc infâme, cette mixture de TB. Et jamais personne ne m'avait aidé, n'avait eu un regard, une tendresse pour moi, non. Mais maintenant que je prenais mon dû, voilà qu'on m'en proposais plus !

-
D'accord. Désormais, tu seras à moi. Cora, c'est çà ? tu seras ma pomme, et en échange, si tu es bien sage, je ne toucherai plus à ta copine.

En fait, l'idée de me faire trucider par Will ne me disait rien de bon, mais j'y gagnais une pomme ! Et l'assurance de ne plus jamais être à demi crevé à cause du sang de synthèse qui m'était jusqu'ici réservé. Moi aussi, j'allais devenir un vrai vampire, bien fort et tout. Elle me tendait son bras, si généreuse déjà... Pourquoi me priver ? J'éraflais sa peau d'un croc repu, pour voir si elle ne reculerait pas, finalement et :

-
Non... je ne vais pas la lâcher. Sinon, elle va tomber. T'as les clefs de chez elle ? on va la border et tu veilleras sur elle dans la journée. Je reviendrais à la nuit tombée pour vous apporter de quoi manger, ok ?

D'ailleurs, je la portais déjà dans mes bras, petite plume sans défenses et sans force. Je lui devais bien çà. Elle était si... délicieuse ! et en plus, je venais de gagner ma pomme à moi ! c'était un bon jour, finalement, ou une bonne nuit.

-
On y va ?

J'avais envie de parler à quelqu'un, à quelqu'un de plus gentil qu'Hannah.Cora m'avait paru sympa au bar, peut-être qu'elle comprendrait toute la frustration qui m'habitait, tout ce que m'avait fait subir Hannah tout le long de ce mariage d'enfer, et que la boire me dédommageait un peu. Mais comprendrait-elle ? Et l'autre petite peste, là, on allait la border, fermer la porte et l'ignorer ! l'oublier !!!! Oui, en voyant Cora, j'eus envie d'une épaule sur laquelle m'épancher, parce que çà faisait trois ans que je prenais des coups, que jamais personne ne m'avait regardé pour ce que j'étais. Peut-être qu'elle... elle le pourrait ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Dim 19 Fév - 22:50

Mon cœur battait la chamade, à tel point que je n’entendais plus que ses battements, ce qui me donnait presque mal à la tête. Mes pensées, résultat de ma panique s’embrouillaient. Je me répétais que j’étais complètement folle mais aussi que je devais tout faire pour sortir Hannah de là, que je ne pouvais pas l’abandonner à son sort en passant mon chemin. Alors j’avais tenter le tout pour le tout espérant que Leslie ne me neutraliserait pas en une seconde pour mieux vider mon amie de son sang. Le son de ma voix sembla éveillé une réaction chez Hannah et le murmure de mon nom me déchira le cœur. Elle finit par tenter de crier à Leslie de ne pas me faire de mal et de s’en aller. Si seulement par un doux miracle il pouvait l’écouter.

Heureusement mon intervention eu son effet puisque Leslie lâcha Hannah quelque instant pour toiser. Son regard vide d’humanité me donna la chair de poule. Le sang d’Hannah coulait encore au coin de ses lèvres et parsemait ses dents. Je portais ma main à ma bouche pour étouffer un cri d’horreur. La démence semblait s’être emparée complètement de lui. Je commençais à croire que nous finirions toutes les deux mortes avant la fin de la soirée, surtout lorsqu’il ne sembla pas tenté par mon sang. Je n’en étais pas vexée, j’étais surement désemparée. Mais il sembla réfléchir, pensant le pour et le contre avant d’accepter ma proposition. Seulement il voulait plus que mon sang, il ne semblait pas s’en contenter il voulait que je sois sa pomme de sang et en échange il laisserait Hannah tranquille. Seulement j’étais déjà la propriété de Nikos alors je ne pouvais pas être sa pomme et je n’avais aucune envie de servir de gourde vivante à ce taré pour les prochaines années à venir. Mais si je lui disais que non il allait s’emparer d’Hannah et je devais tout tenter pour empêcher.

    « J’ai une meilleure idée. Je n’ai pas le double de ses clés.»
Je fouillais le sac d’Hannah tout en parlant à Leslie. Je murmurais à l’oreille d’Hannah que je nous sortirais de là.
    « Elle n’a pas ses clés non plus, alors on a cas l’emmener chez moi. Je t’offre tout le sang que tu veux, même plus si tu le souhaites … »


Merde, merde il ne peut pas nous foutre la paix ? Qu’il me vide, me viole et qu’on en finisse. Hannah à un avenir, William semble tenir à elle moi je n’ai plus rien à perdre, mais je ne peux pas.

    « D’accord je te suis, on dépose Hannah chez moi et on s’en va. Tu la laisses tranquille et on s’occupera tous les deux. »


J’étais morte de trouille mais je tentais d’adopter une attitude provocante. Une fois seule avec lui si je lui apporte ce qu’il veut il me laissera peut être tranquille, je pouvais toujours l’espérer. Je lui annoncerais que j’étais déjà une pomme de sang une fois qu’Hannah serait en sécurité. Elle pourrait peut être s’échapper de chez moi et il ne la retrouverait pas.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Ven 9 Mar - 19:51

Ses tentatives pour éloigner Leslie ne semblaient pas fonctionner. Dans un tel état, il était vrai qu'il serait vraiment ardu de détourner son attention de Cora. Elle ne servait à rien, aussi pantelante et faible qu'un nouveau né. Il lui avait retiré une bonne partie de sa force vitale. Un vampire intelligent en aurait pris moins ; un vampire habitué au vrai sang aussi. Mais Leslie goûtait pour la première fois à du sang humain, et ce dernier n'avait rien de comparable au Tru Blood. Il devait bien se sentir floué, d'avoir bu toutes ces années ce breuvage infect ! Hannah savait bien que les vampires ne pourraient longtemps soutenir leur position de "créatures de la nuit inoffensives". Le Tru Blood était une blague, une erreur. L'odeur doucereuse du vrai sang, sa chaleur, son goût exquis... Leslie était devenu fou.

*Enfin, il était déjà fou avant, mais là il est bon pour aller en hôpital psychiatrique pour vampires !* Elle ne savait pas si ça existait, mais c'était une bonne idée, pour les sujets récalcitrants à la monarchie, pour leur apprendre les bonnes règles de la vie en société vampirique. Elle pensait même qu'une telle cellule devait déjà exister officieusement chez Krystel ou Augustus, pour recadrer les membres rebelles.
En tout cas, le coup d'éclat de Leslie l'emmènera tout droit dans une de ces cellules. Il méritait l'équivalent d'une amende ou d'une prison pour vampires car il avait enfreint une règle sacrée : s'abreuver à la gorge d'une Pomme de Sang.
Il était dans un tel pétrin qu'Hannah, si faible, sentit venir une quinte de toux. Qui se transforma en petit rire, à peine audible. Les oreilles aiguisées de Leslie l'entendraient sûrement. Tant pis. Elle ne soufflerait mot.

Cora se penchait vers elle et lui souffla que tout irait bien, qu'elle les sortirait de là. Finalement, Hannah ne savait plus si elle souhaitait la présence de Cora ou non. Elle avait peur qu'il la fasse souffrir inutilement. Hannah savait à quel point Cora vivait dangereusement et difficilement, entre la drogue, et les relations éphémères. Et surtout le dédain que Nikos affichait ouvertement envers elle. Au mariage, il ne l'avait pratiquement pas regardée. Elle n'avait fait que l'accompagner, comme un chien tiré en laisse. Elle n'avait pas besoin d'un nouveau vampire dédaigneux collé à ses basques. Hannah fit donc un effort pour se relever. Elle s'agrippa à Cora. Son amie l'aida à se relever. La tête lui tournait mais elle fit un autre effort pour parler :

"Allons chez Cora." Il valait mieux abonder dans le sens de Cora. Elle ne savait pas où elle voulait en venir, mais son amie avait sûrement l'esprit plus clair qu'elle.
"Je me sens déjà mieux" ajouta t-elle. C'était faux. Mais elle ne voulait pas laisser son amie face à ce monstre.
"Là-bas, tu pourras nous mordre toutes les deux."
Hannah pensait à une ruse, pour éloigner Leslie. Elle espérait que Cora comprenne où elle voulait en venir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   Dim 11 Mar - 9:57

Je secouais la tête. Encore ivre du sang humain véritable qui cognait dans mes veines, comme brutalement éveillé d'une sorte de coma fade et ouateux, je voyais mieux maintenant l'ignorance dans laquelle on m'avait soigneusement enfermé. Je regardais Cora, incrédule... elle m'offrait son sang ? mais pourquoi ? tout se passait comme à l'extérieur de moi, comme si rien de tout cela ne me concernait plus. J'avais perdu la tête... et ignorant que j'en avais une auparavant, ne cherchais pas à la retrouver... Tout flottait autour de moi. J'avais chaud. Pour la première fois depuis trois ans.... je murmurais, incrédule :

- J'ai chaud.... c'est... tellement bon...

Mais personne ne semblait se soucier de moi, non... La crainte, la peur, voilà ce qu'engendrait ma présence. Je le comprenais, au fond de moi, mais incapable d'en avoir vraiment conscience : que je faisais peur. Je pouvais tuer par inadvertance, et puis, je devais être horrible, avec mes canines dégainées. Je vérifiais que tout était bien retourné en ordre en passant ma langue sur mes dents, derrière mes lèvres closes : oui... tout était normal. Mon front se plissa. Elles voulaient rentrer... ben... oui... je les escorterai jusqu'à la porte, puis je partirai. C'était assez pour aujourd'hui. Je regardais Cora tenter de m'éloigner de son amie : même morte de trouille, elle était prête à se sacrifier. J'avançais la main vers son visage, que je caressais :

-
Non... c'est inutile...

Ma tête s'inclina sur la gauche en disant cela et je souris calmement. Tout était si calme, d'ailleurs... c'en était étonnant.

-
Je vous raccompagne, et vous resterez toutes les deux cette nuit, d'accord ? je ne veux pas que vous soyez seules...

C'était idiot, parce que si un vampire voulait s'attaquer à elles, une ou deux humaines ne changeraient rien à l'affaire. Ma voix était lasse. Tout allait de travers...

-
Cette journée a été un cauchemar... laissais-je échapper, tout en me mettant déjà en route pour les escorter jusque chez Cora. J'avais simplement dit à Hannah :

-
N'importe quoi...

ignorant si elle comprendrait combien je m'ennuyais maintenant. Que je voulais juste rentrer chez moi et m'enfermer bien à l'abri de la lumière. Et ne plus jamais me réveiller. Mais çà, je ne pouvais le dire à personne. Personne. La rue était déserte et résonnait des talons des deux femmes... Bientôt, nous arrivâmes devant la porte de chez Cora. Plus aucun danger en vue :

-
Je vous laisse...

laissais-je tomber lourdement avant de faire demi-tour. J'avais assez bossé, j'en voulais plus.




avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'en ai assez ! [Livre 1 - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Manoir Royal
-
Sauter vers: