AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]
MessageSujet: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 31 Juil - 21:19

Sa vie …


Sa nouvelle vie n’allait plus. Tout tombait autour de sa personne. Bientôt, lui-même trébucherait certainement pour ne jamais retrouver l’équilibre. On commença le décompte par la catastrophe à la célébration vampirique puis, cette mission tournant mal chez cette Wiloughby. Enfin, Krystel ne désirait absolument rien lui avouer sur quoi que ce soit d’un peu secret. Pour terminer, Jana Pfieffer se rebella une fois de plus. Il perdait une énorme crédibilité et, aux yeux de sa mère voir peut-être même du Roi, n’était plus qu’un déchet. Le Prince équivalait en un bête truc prêt à jeter. En tout cas, ce fut ses ressentiments face aux nombreuses tuiles lui tombant sur le crâne depuis ces quelques semaines. William Raybrandt ressentait cet étau qui semblait se refermer tout autour l’empêchant de respirer … Plutôt d’apprécier sa nouvelle vie vécue pour des nombreux siècles maintenant. Comme si son passé d’humain le rattrapait.

Citation :
À : Jana
De : William
SMS Envoyé : le 12 mai 2010

Jana. Viens me rencontrer demain sur les quais à la Clyde à 21 h : 00 pile. J’ai à te parler sérieusement et en privé. Ne sois pas en retard.

Will

On était le treize mai. La brise marine emplit d’air salin laissait passer une fraîcheur, une froideur même endiablée pour tout humain se respectant. Certes, William ne se fut pas nourrit à son réveil. Il ne ressentait absolument rien. Ses événements, Jana obsédaient totalement ses pensées. Il avait filé directement en direction du Port de la Clyde sur sa Ducatti dernière génération. Assis, les jambes croisées allongées vers le sol, sur la moto son regard observait machinalement ce béton. Songeait-il en la mort ? Peut-être … Peut-être la mort le désirait et voilà pourquoi tous ces événements grotesques parvenaient jusqu’à son corps. Si ce ne serait pas un monstre enflammé qui viendrait à bout du Vampire de 803 ans, ce serait Krystel Raybrandt l’anéantissant. Un sourire, un frisson de plaisir le traversa à cette possibilité. Pour Krystel, il ferait tout. La Mort n’était qu’une formalité par rapport à cette obsession grandissante, impossible de restreindre. Toutefois, d’un autre côté, William trouvait la Mort un bien faible résultat pour toutes ces années d’immortalité. Non ! Il devait avoir une lueur au bout de ce tunnel noir. S’il réussissait à tenir Jana en laisse, – spécimen pire que Morgane au passage – William avait une chance de s’en sortir. Il ne voulait pas laisser sa peau de cette manière. Il avait tant de choses à accomplir, tant de projets, de passions et cet … Amour.

- Jana. Approche s’il te plaît.

Dit-il sans laisser entrevoir la colère qui pourrait déferler sur cette jeune Vampire. William se leva alors de toute sa hauteur, droit. Il se positionna dos à Jana Pfieffer soit face à l’océan lui ébouriffant machinalement ces pâles cheveux courts. On pouvait bien l’observer maintenant : un pantalon jeans noir, une ceinture et enfin une chemise tout aussi de jais sous son blouson de cuir ouvert porté récemment encore. Excepté ce dernier, William n’avait nullement la qualité des Raybrandt sur le dos. En l’extérieur du Manoir, sans être convié à des fêtes ou conférences, il aimait cet air rebelle, revêche. Le jeune homme se sentait fort soit pouvant intimider autrui de cette manière. Lorsqu’il sentit l’odeur de sa «future femme» rapprochée, il ajouta :

- Jana. J’aimerais comprendre pourquoi tu aimes tant me décevoir et décevoir Krystel … Enfin, décevoir notre Roi à tous.

Il ne se retournait pas parlant toujours sur ce ton suave, neutre sans émotion visible. Sa main droite était plongée dans la poche de son jeans. William tâtait son Iphone prêt à démontrer l’ultime faute de cette jeune Vampire envers la hiérarchie, envers ses semblables. Elle n’avait aucun droit d’agir seule. Le jeune homme devait être à ses côtés pour l’aider partout où elle se retrouvait. Les lèvres de William ne souriaient pas dénotant un air boudeur, mais plutôt intimidant. Ses yeux étaient d’un noir sans fond. Parfois, un œil avertit, aurait put voir ses mains. ses bras, son corps trembler. La colère commençait à l’emporter alors que son monde s’effondrait l’amenant, malheureusement, avec lui.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 7 Aoû - 23:08

Ma nouvelle vie n’allait plus non plus. Je crois que j’étais en train de faire ma crise d’adolescence… J’étais comme un nuisible pour William, vu qu’il devait me protéger et que je ne faisais rien pour lui faciliter la tâcher au contraire. Et pourtant, jusqu’à présent je n’avais rien eu à lui reprocher. Hasard ? Oui … on se trouvait toujours dans des situations pas possibles à gérer, et ça tournait toujours mal de toute façon. Nous étions toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Le destin était contre beaucoup de personnes en ce moment, il nous jouait des tours. Tout ce que je touchais ce brisé entre mes mains, et m’entaillais par la même occasion. Je tombais dans un gouffre sans fin, et sans fond. Un trou noir comme ma mémoire. Je ne voyais aucune issue, je ne savais plus où j’en étais et ce qu’il était bon de faire ou de ne pas faire. Tout se mélanger dans ma tête. Moi aussi, mon passé d’humaine me rattrapait.

William m’avait envoyée un texto pour me donner rendez-vous sur les quais. Oh ! Pas un rendez-vous galant ou amoureux comme on peut l’imaginer. Le « J’ai à te parler sérieusement et en privé » était loin d’être rassurant. Tout me tombait dessus de façon, alors plus rien ne m’étonnerait à présent. Qu’il n’est pas à s’en faire, je ne serais pas en retard. Manquait plus que ça tiens … J’avais appris à être ponctuelle, je ne sais pas ce qu’il en était quand j’étais humaine mais dans cette vie, j’essayais de ne pas arriver en retard. Question de survie surtout quand on avait rendez-vous avec des vampires plus vieux, voir parfois le roi des vampires en personne. J’arrivais au point de rendez-vous, William était assis. Je ne disais rien, de toute façon il avait déjà sentie ma présence. Pour parler inutilement je préférais me taire au lieu que mes paroles me retombent tôt ou tard dessus.

Quand William me dit d’approcher, je m’exécutais. Je n’étais pas vraiment rassurée. William avait beaucoup de raisons de m’en vouloir, la première étant le fait que je désobéissais un peu trop souvent à William. Peut-être que si je commençais à lui obéir, ma vie sera bien plus calme et posée. William s’était levé, il me dépassait d’au moins une tête. Il regardait l’océan, moi aussi je le regardais. La vue était belle. Pourquoi avait-il choisis cet endroit ? Je portais un duffle-coat marron qui cachait mon bustier, et en bas je portais un pantalon simple et des bottes. Les humains, au bord d’un quai, en soirée devait mettre une petite laine pour ne pas avoir trop froid à cause de la brise qui soufflait. Mes cheveux étaient lâchés, et quelques unes de mes boucles volaient suivant la brise.

Venait-il de me poser une question piège ? Que répondre ? Je n’avais même pas la réponse… « Je l’ignore William. C’est une habitude que j’ai prise, je suis navrée de vous décevoir ainsi. » Peut-être que j’avais tout simplement commençait à me prendre en main, commençait à réfléchir par moi-même, et commençait à faire ce qui me semblait bon. Ce qui n’était pas au gout de tout le monde… De plus, je n’agissais pas toujours comme une vampire. Je m’en rendais compte, mais c’était plus fort que moi ! Les gens ne peuvent pas changer, c’est impossible ! Nous sommes ce que nous sommes. Je me noyais dans le gouffre profond des abysses, William était-il la main qui permettrait de revenir à la surface ? Ca, je le saurais en prenant le risque de lui obéir…

Tout change, et tout redevient comme avant…

Tenue de Jana:
 


Dernière édition par Jana Pfeiffer le Jeu 15 Sep - 0:34, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 11 Aoû - 22:14

Les paroles prononcées par Jana … Non, elles ne l`aidaient en rien. Cette jeune rebelle ignorait la raison pour laquelle ces actes se furent commis. Pourquoi elle désobéissait à Krystel, à lui-même gouttant aux humains bien avant le moment des vieux Vampires ? Il se trouvait presqu’en garde à vue par les actes idiots de Jana. William n’avait aucune idée si la concernée connaissait sa sentence, mais c’était fort probable : au moins, cela faisait une chose de fait. Il ressentait aussi une certaine culpabilité dans les paroles de Jana Pfieffer. Cette émotion l’aurait franchement réjouit, fait sourire et se retourner vers la femme. Toutefois, il ne pouvait nullement éliminer l’amertume se promenant dans son propre corps actuellement. Ses poings tremblaient un peu cachés au fond des poches de son jeans. Le Shérif tenait toujours le téléphone portable. Il hésitait vraisemblablement à présenter l’ultime faute à Jana. La colère grondait en lui … Non impulsif, on pourrait avouer que William se situait plus en les personnes accumulant nombres de choses pour exploser si le verre débordait.

Là, en cette soirée, le verre se rendit à sa capacité maximum. Il n’aurait vraiment pas fallut que Jana joue les rebelles. Elle allait faire les frais de tous les problèmes accumulés de William Raybrandt : cela depuis les deux dernières semaines. Les secrets, la catastrophe inflammable, l’énigmatique Laura, son erreur stupide pour faire ouvrir son commerce … Il ferma les yeux ne ressentant aucunement le vent qui souffla dans sa chevelure châtain et au travers de sa veste de cuir, à l’intérieur de sa chemise de jais. Son corps se retourna vivement, plus vite que son esprit l’aurait certainement voulut dirigé par ses émotions.

- Jana ! Petite sotte ! Tu ne sais pas dans quoi tu me mets ! Dans quoi tu te mets ! Je risque la mort par ta faute !

Il ne se contrôlait plus. Sa voix était forte et colérique. Son regard marron était noir, méchant et intimidant. Rien dans celui-ci n’indiquait la bienveillance qui pouvait apparaître à William en d’autres termes. Sans s’en rendre compte, sa poitrine se mit à bouger par réflexe. Il respirait – sans avoir besoin d’y pourvoir – pour cause de colère. Le bras droit montait le long de ce corps parfait et le regard noir lâcha un instant celui de Jana, semblant mettre en garde cette dernière à l’idée de filer, pour le porter sur l’écran du Iphone tenu entre ses doigts. Il appuya sur quelques boutons avant de sourire. Quelque chose de sadique, mais plus encore satisfait. Certes, il se retransforma très rapidement en intimidation et colère noire. William pointa sur un accès de rage l’écran encore illuminé de son téléphone vers Jana pour ajouter ensuite :

Citation :
William, tu as faillit à ta tache. Par ton manque de vigilance, Jana nous a trahi. Elle rejoint des quartiers au manoir et tu ne devras plus la quitter des yeux une seule seconde jusqu'à ce que je l'isole dans la salle des vampires. Elle y resta jusqu'à ce qu'elle comprenne la leçon. En attendant j'attend de toi que tu te montres un homme. Elle a gouté à un humain avant toi, et cela n'est pas tolérable. Fait la tienne même sans son consentement. Il est temps qu'elle assume les conséquences de ses actes. Sache mon enfant que tu devras répondre devant moi de tes erreurs et que je ne tolérerais plus une seule entorse à mes ordres

- Tu peux m’expliquer cela ! Tu as fait quoi ! Je croyais que tu devais m’en parler avant d’opter pour ce genre d’actions ! Jana, je te laissais seule jusqu’à maintenant parce que je te croyais plus mature que Morgane. J’avais confiance en toi bon sang ! Je me trompais apparemment. Dorénavant, tu ne feras rien sans moi !

Encore, le torse puissant de William bougea à force de cette colère consumant sa voix suave en une corsée, forte, emplit de la colère de vos pire cauchemars. Bien, peut-être qu’il aurait réagit différemment si les deux dernières semaines s’étaient mieux passées. Malheureusement, actuellement, William ne se contrôlait plus. Sa main gauche formait un poing tremblant pendant que la droite tenait le portable devant Jana. Le vent du port semblait soudainement accompagner la colère du Shérif de Glasgow augmentant un peu sa puissance. Pourtant, le concerné était dans un autre monde loin de l’environnement maritime qui l’entourait.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Ven 12 Aoû - 0:58

William était en colère, William élevait la voix sur moi. Il était comme une bombe à retardement qui allait exploser. Moi aussi, j’étais à bout de nerfs. Et en plus, si celui-ci commençait à me crier dessus. Il n’avait qu’à être plus vigilant, il n’avait qu’à assumer et se débrouiller. William était un grand, c’était un shérif. Et puis, il n’avait qu’à se rebeller lui aussi pour ne pas mourir. Mais qu’est-ce-que la mort ? Je n’en avais pas peur. J’avais déjà perdu bon nombre de choses à commencer par ma mémoire. J’avais déjà perdu la vie une fois, ma vie de vampire n’était que du bonus. Un bonus empoisonné. La vie était dure. Cependant… même si en cette instant précis William m’énervait, j’avais beaucoup de sympathie envers sa personne. Je ne voulais pas qu’il souffre par ma faute. Cela était trop tard, Krystel lui remontait la faute sur lui… Après la reconnaissance des vampires dans le monde des humains, j’avais dis à William que je ferais un effort pour l’écouter mais je n’avais pas tenu ma promesse. Comment lui faire comprendre que le passé m’était tombé dessus au moment où je m’y attendais le moins, que c’était quelque chose d’incontrôlable, que j’étais poussée par la curiosité. Savoir, connaitre mon passé, comment j’étais en tant qu’humaine ? Tout cela je l’ignorais. La tentation de savoir était tellement forte. De retrouver la mémoire, de ce souvenir.

Ma tête est vide, mon cœur est meurtri, mes actes irréfléchies.

William me lançait des regards noirs. Je restais de glace jusqu’au moment où il me tendit violemment son i phone, qu’il me mit sous mon nez. Je lu rapidement ce qu’il me montrait… La sentence venait de tomber, ça aurait pu être pire… Je ne retins que les choses importantes : Rejoindre des quartiers au manoir, Isolement dans la salle des vampires, Fait la tienne même sans son consentement… Il était clair que William n’aurait pas mon consentement. Depuis l’annonce du mariage, quelque chose s’était brisée et avait changé. C’était regrettable, et surement en partie ma faute et aussi éventuellement celle de Torben. William demandait des explications, j’ignorais ce qu’il savait exactement, j’ignorais ce que Krystel avait bien pu lui raconter. « Le passé a ressurgit, il m’est littéralement tombée dessus. Je n’ai rien pu faire. Oui, j’ai trahis. Oui, j’ai gouté à un humain. Et encore, je n’ai pas choisis n’importe lequel. Mais, tu peux toujours avoir confiance ! Krystel m’est tombée dessus, je ne pensais pas aussi rapidement. Je ne voulais pas te faire du tort, je suis la seule responsable. Mets-toi à ma place une seconde, tu es amnésique et tu as un petit bout de ton passé là devant tes yeux que fais-tu ? Tu l’ignores totalement ? Alors que tu meurs d’envie d’en savoir plus, de connaitre enfin qui tu étais, de te souvenirs….» Plus mes paroles sortaient de ma bouche, plus j’avais élevé le ton.

William était en colère contre moi, et bien moi aussi. Il n’y avait pas de raisons pour qu’il n’y ai que lui qui s’emporte et se mette à crier. « Si tu juges que le mieux pour moi, à présent, et de t’obéir. Soit, de toute manière je n’ai plus le choix ! Même si je doute l’avoir déjà eu un jour. » Il ne me pardonnerait jamais mes actes… J’espérais que j’avais mieux réussis ma vie d’humaine que ma vie de vampire. Vivre prisonnière, voilà quelle était mon destin. J’aurais du renier mon passé, et ne pas aller plus loin. Je ne serais plus jamais seule vu que William allait redoubler de surveillance à mon égard. Le manoir serait ma prison, mon entrave à la liberté, ma prison dorée, ma prison de glace. Je me sentais seule, si seule…

HJ : Rp expédié en 30 minutes, ça m'a trop inspirée xD


Dernière édition par Jana Pfeiffer le Jeu 15 Sep - 0:34, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 13 Aoû - 4:30

Elle l’observait, mais il ne bougeait pas. Son Iphone toujours pointé droit devant. Il tentait de faire taire la colère grondant encore un peu en lui. En quelques sortes, cela fit un grand bien pour tout son corps. Que ce fut Jana la victime restait secondaire. Tant de soucis, tant de mésaventures depuis ces deux dernières semaines. Tout tombait sur sa tête … Il désobéissait malgré sa loyauté désarmante. Non ! William Raybrandt n’avait absolument rien fait de mal. Cependant, c’était bel et bien les événements le poursuivant sans cesse, ne le lâchant pas d’une semelle pour … Peut-être bien le tuer. Actuellement, il y avait un seul élément de différent avec son passé humain. Alors que ce passé fut ennuyeux, dépressif le présent était dynamique et nerveux. Comment l’inverse pouvait s’avérer semblable ? William connaissait dorénavant les deux extrêmes et ceux-ci se rejoignaient très souvent.

- Qu … Que me racontes-tu ?

Plus Jana déblatérait sa faute envers la hiérarchie vampirique, plus William se tint à carreaux. Il avait baissé le bras droit soit le Iphone retournant très lentement au niveau de la poche de son jeans. Son passé hein et Krystel la surpris avec cette personne ? Qui était cette personne : son frère, sa sœur, son mari ? Le Shérif savait parfaitement pour l’amnésie de Jana : elle n’était pas obligée de le lui rappeler. Cela l’agaça tout de même ces paroles sur la curiosité de retrouver notre identité lancées sur un ton amer. Il baissa le regard parfois remontant les yeux vers la Vampire … Des yeux noirs. Parfois, il aimerait aussi oublier : oublier son passé dépressif qui ne le menait à rien. Si elle a oublié son passé, c’était pour une bonne raison. Il fut probablement catastrophique et son corps ne le désirait plus. Parfois, on se devait d’écouter les propres battements de son cœur et faire ce qu’il nous dit. Un peu perdu au fond de ses pensées, de ses songes privés William soupira fortement et se redressa à la suite de la petite crise de Jana. Elle agissait comme une enfant : «je n’ai jamais eut le choix». Pff ! Déplorable et exactement comme Morgane : non pire.

- Si tu penses que je fais ça pour te faire du mal, tu te trompes totalement. Comme tu l’as remarqué à la petite célébration et ce tireur fou qui t’a blessé si tu te rappelles bien, certains humains semblent détester les Vampires. Pour notre protection, nous devons obéir à notre Roi. Un Vampire qui se rebelle est la mort pour tous.

Sa voix suave reprit, mais William Raybrandt restait sérieux et menaçant. Il se rappelait son propre apprentissage et jamais le jeune Vampire n’avait désobéit à sa mère, à Krystel Raybrandt. Il avait tout appris à ses côtés et, là en cette nuit, ses aptitudes et son pouvoir étaient assez grands pour passer ce savoir à une plus jeune que lui. Les yeux marron restaient noirs scrutant Jana tentant de lui inculquer la bonne marche à suivre pour … Survivre voir plus. Certes, ceci alimenterait des secrets que William n’était nullement prêt à dire à Jana. Il ajouta d’autres mots toujours sur ce ton grave, mais se voulant maintenant plus neutre et suave comme si … Oui, il se calmait de plus en plus reprenant contrôle sur ses émotions, revenant à la raison et lui-même.

- Enfin. C’était qui ? Cette personne que tu as rencontrée et bue de son sang ? Une personne de ton passé apparemment. Pourrait-elle être dangereuse pour nous tous maintenant qu’elle connaît tout sur toi ? Je veux juste tenter de régler ton erreur Jana.

Il n’avait put voir Krystel encore faute de s’occuper de ses petits problèmes en ce qui concernait son commerce. Puis, certains secrets entourant la royauté vampirique l’agaçaient au plus haut point ce qui ne l’aidait en rien. William n’avait pas connaissance de Torben enfermé au manoir … Si près et si loin en même temps. Si possible, le Shérif irait le voir … Lui parler et s’arranger pour que cette personne – inconnue à ses yeux – ne cause absolument rien de grave dans sa vie et celle de Krystel Raybrandt surtout. Il prendrait le contrôle.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Lun 22 Aoû - 14:40

Je ne voulais pas en parler, ça allait me retomber dessus forcément. Krystel n’avait pas compris, alors est-ce-que William comprendrait…. J’en doutais. Torben était l’homme à abattre, l’homme en travers de la route de William, l’homme qui m’avait fait désobéir et donc dans un sens punir William. Je ne remettais pas la faute sur lui, mais il n’était pas innocent dans cette histoire. « Rien laisses. Je ne veux pas en parler. Tu n’as qu’à aller voir Krystel, elle est au courant de tout ! » Il baissa enfin son bras, j’avais compris et eut le temps de relire le texto plusieurs fois. Comme j’aurai le temps de ressasser et réfléchir à mes erreurs durant toute l’éternité qu’il me restait à vivre. Pire que Morgane oui surement… Je n’avais pas choisis mon tempérament. Je ne pensais pas que William me faisait du mal, pas jusqu’à dire cela mais il ne me faisait pas du bien. « Le tireur fou… » chuchotais-je. J’étais d’accord, nous devions rester unis pour être plus forts. J’étais totalement d’accord avec lui. Mais j’étais une goutte d’eau dans l’univers vampirique. Et je n’avais en rien mis en danger la communauté, ou bien notre roi. La tempête s’était calmée entre nous. Il voulait réparer les morceaux c’était ça ? Régler mon erreur ? Encore fallait-il que ce soit une erreur ? William arrivait trop tard pour recoller les morceaux, mais au moins il me donnait une leçon de morale que je n’avais pas encore reçue.

« Krystel s’est chargée de la régler mon erreur. Tu n’as rien à craindre pour ça, elle a utilisé ses méthodes et est parvenue à ses fins comme toujours. L’erreur a été maitrisé !» dis-je sur un ton amer. Je ne lui répondis pas quand il me demanda de qui il s’agissait. J’estimais en avoir assez dit, il n’avait qu’à demander à Krystel. En essayant de me remettre dans le droit de chemin, le pouvoir de William prenait tout son ampleur. Il devait se sentir important, et digne de son nom. Il m’agaçait avec toutes ses questions, de toute manière en quoi ça l’avancerait de savoir qui. Je ne m’étais jamais vraiment intéressée au passé de William, omnibulée et préoccupée par le mien. « Oui, une personne de mon passé… Évidemment ! Sinon, je n’aurai certainement pas agis comme j’ai agis. » J'étais peut-être folle, mais pas à ce point. Cela avait été plus fort que moi. Depuis que j'étais une vampire, mon passé avait toujours été une énigme donc là que j'avais eu l'occasion d'en savoir plus. J'en avais tout simplement profiter. Il fallait suivre la bonne marche à suivre. Ne pas faire de remous, et suivre le sens de la marche. William gagnait peu à peu du terrain, comme un conquérant pendant une guerre. J’étais un royaume à asservir. Je restais silencieuse pendant un moment, je sentais la brise fraîche sur mon visage et quelques mèches de mes cheveux qui volaient au vent.

William n’avait plus à s’en faire, il arrivait trop tard. Krystel s’était occupée de tout. C’était trop tard, impossible de faire demi-tour, de revenir en arrière. Je baissai la tête, j’étais las. Si William tenait absolument à savoir, je lui dirais… Mais après tout j’étais comme une enfant n’est-ce pas ? A l’échelle des vampires, c’était certainement le cas oui. Il est bien connu que la vérité sort toujours de la bouche des enfants. C’était à croire que l’éducation Raybrandt laissait à désirer…


Dernière édition par Jana Pfeiffer le Jeu 15 Sep - 0:33, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 24 Aoû - 3:03

Oui, ce fut depuis deux semaines déjà. Depuis ce temps, William évitait Krystel Raybrandt. Ils s’étaient chamaillés comme des enfants une fois de plus. Certes, la blessure était plus profonde cette fois. En tout cas, en ce qui concernait notre cher Prince. Il ne pouvait jamais rien connaître des secrets hiérarchiques. Le Roi gardait tout pour lui comme si … Comme s’il avait peur de sa progéniture. Il devrait s’y habituer toutefois. Effectivement, bientôt William deviendrait son fils. Oui, ce serait par une alliance. Certes, ils deviendraient père et fils non ? Oui, ce mariage, ces questions, Krystel … Cela lui revenait actuellement à l'esprit au beau milieu d’une brise de mer. Plus il passait de temps ici, planté droit et solide égal à son rôle, plus sa sensibilité physique diminuait. Déjà, William ressentait les affres de la faim. Heureusement, il savait se contrôler pour plusieurs siècles. Un pauvre bougre qui passerait par le port de la Clyde devrait s’en sortir indemne.

- Kyrstel sait tout … Elle a tout réglé …

Murmura-t-il s’en pouvoir empêcher un soupir sortit d'entre ses jolie lèvres rosées. Par découragement soudain, William avait rejeté la tête vers l’arrière. Certes, bien vite, il reprit contenance appuyant son index et majeur droits sur sa tempe. Le Shérif réfléchissait ou plutôt il se laissait aller à ses émotions, à ce ramassis de problèmes depuis les deux semaines précédentes commençant par Krystel qui ne voulut rien lui dire. Il désirait savoir. Pourquoi était-il toujours en l’extérieur du pouvoir ? Il était le fils de la Reine, loyal, si près du pouvoir. Pourtant, rien. N’avait-elle pas confiance en lui ? Le détestait-elle ? Cette pensée transperça l’être de William comme plusieurs aiguilles le feraient avec une botte de foin. Il baissa le regard ramenant l’Iphone dans sa poche l’air las. Jana lui avait avoué que c’était vraiment une personne de son passé. Elle était morte ? Krystel n’était pas prompt à torturer les gens longtemps … Ou était-ce plutôt l’inverse ? Ils n’étaient pas si différents au final … Oui, elle et lui. Tous deux avaient ce sadisme au travers de leurs yeux.

- Jana !

Fit-il en relevant la tête sur un air se voulant féroce. William n’était pas réellement arrogant, mais restait tout de même un homme, un mâle. Il restait fier de sa personne et … Oui, une faiblesse paraissant se situait en un gros problème pour lui. Quelque chose alimentant une honte de lui-même, une chute de son égo. Donc, il reprit le contrôle avec ce ton de meneur. Approchant de Jana, William se trouvait maintenant à quinze centimètres de son visage. Il ne souriait pas restant stoïque et d’une neutralité désarmante. Sans compter le ton brusque, personne ne saurait que William Raybrandt était bouleversé, en colère actuellement.

- J … J’aimerais savoir. Je sais que Krystel a tout réglé et cela va te sembler bizarre que je ne laisse pas la Reine faire ses affaires tranquilles … Enfin, comme je te l’ai exposé déjà, les Vampires, nous sommes un clan uni. Tu le sais, évidemment, ce qu’elle a fait et moi non. Pourtant, comme je vais être ton mari et je suis le Prince, je crois être en droit de savoir.

Cela pourrait sembler étrange et avec raison. Pourquoi ne demandait-il pas à la concernée elle-même ? Pour la bonne raison qu’il ne voulait plus l’affronter sur ce terrain : en tout cas, pour le moment. Il croyait, en plus, qu’elle était en colère contre lui pour son erreur de sauvetage à la célébration. Pff ! Que c’était compliqué les femmes. Il s’en rendait compte et avec Krystel et avec Jana. Ainsi, William Raybrandt avait abaissé le ton plus il déblatéra sa pensée à Jana. Même, à la fin, il semblait moins sûr de lui. Devrait-il chercher à comprendre ce que fait Krystel voir chercher à comprendre un peu plus le Roi par l’entremise de Jana ? Il détestait ressentir ce genre de choses. Être coincé entre sa loyauté, son amour peut-être même et la volonté de connaître pour le bien de tous les Vampires : pour en connaître plus sur le Roi. Après tout, n’était-ce pas déjà là les prémisses d’un futur Roi ? Cette sombre pensée filtra un court instant en son esprit pour lui faire redresser les épaules. William était d'un naturel curieux aussi, mais cela venait à la suite de ses sentiments et volontés premiers : une belle qualité parfois. Alors, il rajouta :

- Cette personne. Krystel l’a tué ou elle est prisonnière quelque part ? Elle pourrait faire du mal à toi, à moi, ... au Roi ? Si elle est vivante bien sûr. Généralement, Krystel se fiche des humains innocents. Donc, cette personne doit ou devait être assez importante à ses yeux.

Il haussa les épaules alimentant une certaine atmosphère alliant la détente. William désirait comprendre et refusait d’être laissé dans le noir. Il faisait son enquête quant à la flamme jaillissante, mais le Roi en savait certainement quelque chose que lui ignorait. Toujours autant de secrets cachés à toute la communauté de Vampires et un de plus. Bien, un Leslie n'était pas dans l'obligation d'être au courant pour les tares de Jana. Toutefois, lui : le Prince. C'était étrange d'être laissé pour contre non ? Avoir mis la conséquence des actes de Jana en SMS aurait put amené aussi les causes.

En un léger et minuscule sourire, William leva la main droite et caressa le doux visage de Jana portant une mèche de cheveux derrière une oreille. Si délicate, mais pourtant si forte. Les femmes étaient-elles toutes comme cela ?



Dernière édition par William Raybrandt le Jeu 25 Aoû - 2:08, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 24 Aoû - 16:19

Tout ce désordre, toute cette folie au sein de notre race m’exaspérait totalement. Plus les jours passaient et plus je trouvais les vampires ridicules. Le roi ne se semblait guère se soucier de notre avenir commun et cette Krystel n’en faisait qu’à sa tête, se laissant guider par des choix égoïstes. Elle était pour sûr la plus égocentrique des membres de notre espèce. Cette vaste actualité sonnait terriblement faux face à des temps révolus dont je me rappelais, où dans l’ombre nous vivions plus surement que maintenant. J’étais pour une réconciliation des espèces, mais une véritable. Pas une pseudo-trêve qui ne cessait de nous mettre en danger. Les récents événements d’Edimbourg étaient la preuve de l’incompétence de nos dirigeants. Dirigeants en lesquels j’avais eu foie auparavant …

Assise dans l’ombre des quais je ressassais amèrement ces souvenirs. J’étais déçue et lasse de cet endroit. Mais sans bien savoir pourquoi je me sentais concernée par la politique vampirique. Au plus profond de moi, le désir de m’imposer s’éveillait. Il m’obsédait toutes les nuits. Une voix intérieure me criait de rester sage, de repartir pour la France et de ne me soucier que de moi-même, comme j’avais pu le faire durant des siècles. Mais cette fois-ci pourrais-je être capable de rester raisonnable ? Je craignais que non.

Mon visage enfoui dans le creux de mes mains, je soupirais avec énervement. Pourquoi fallait-il toujours faire tout soi-même ? J’allais devoir …
Des voix au loin interrompirent le cours de mes pensées. Je tendis l’oreille pour écouter et je pus distinguer une voix masculine ainsi qu’une voix féminine. Je me levais avançant silencieusement laissant les voix me guider. Même à une certaine distance, mon ouïe extrêmement développée me permis de reconnaitre la voix de William Raybrandt. Etonnée, je tentais d’identifier son interlocuteur. Cette voix, je l’avais déjà entendue mais je ne pouvais y mettre un visage.

Positionnée suffisamment loin pour ne pas me faire remarquer, j’entrepris d’écouter un bout de leur conversation. Cette dernière semblait houleuse et le ton de William ne faisait que confirmer cette idée. Quelques bribes de phrases me marquèrent « Nous devons obéir » « Un vampire qui se rebelle est la mort pour tous » « Krystel s’est chargée de régler mon erreur ».
Cette conversation … en tant que sujet du roi, je n’aurais pas dû l’écouter. Il était clairement objet des problèmes de la futur « reine » et de toute la petite lignée royale. A présent j’adoptais le comportement déloyal d’une espionne. Je pourrai très bien m’en aller discrètement, oubliant bêtement ce que je ne venais d’entendre. Mais voilà, je n’étais pas en mesure de réagir comme ceci. Un instinct que je n’arrivais pas à dominer me poussait à vouloir en savoir plus. Je mis un pas devant l’autre, me rapprochant dangereusement de William et de son interlocutrice. Me rapprochant jusqu’à … atteindre le point de non retour.

Vêtue d’une robe noire et coiffée d’un chignon faussement négligé je faisais maintenant face à celui que je connaissais comme étant le fils de Krystel Raybrandt et à … la pupille Raybrandt. Maintenant que je pouvais voir son visage je l’identifiais clairement. Une vague de souvenir éclaboussa mon esprit : Edimbourg, un vampire agonisant. Voilà qui elle était.
Sans me laisser déconcerter j’adoptais un comportement des plus dignes d’une femme pleine d’assurance.

    « Monsieur Raybrandt, Jana »


En présence d’un supérieur hiérarchique j’adoptais la formule de politesse de rigueur.

    « Sans vouloir paraître insolente, je ne pense pas que la rébellion puisse être synonyme de mort ultime. Seulement d’un peu de folie, je le conçois. Mais ce n’est que mon avis. Je vous pris de me pardonner une telle irruption mais William qu’elle nouvelle peut mettre un homme de votre trempe dans cet état là ? »


J’étais consciente d’adopter un comportement suicidaire, mais je n’avais pas l’habitude d’y aller par quatre chemins. Je craignais que mes paroles ne réaniment la colère de William mais il était maintenant trop tard pour reculer.
Mes intentions n'étaient pas très claires, je souhaitais en savoir plus, savoir ce que Jana avait pu faire de si mal pour être traitée d’une telle façon.

    « Je suis confuse, mais alors que je me promenais j’ai malencontreusement entendue un morceau de votre conversation … »

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 31 Aoû - 1:21

William s’approcha de moi, peu après avait dit sèchement mon prénom. Qu’avais-je dis encore qui pouvait lui déplaire. Ou plutôt, qu’est-ce que je n’avais pas dis. Il était tout prêt, et je ne bougeai pas d’un pouce. William, lui aussi ressentait un certain malaise vis-à-vis de Krystel. C’était même un sujet délicat. Il se servait du fait qu’il était Prince, et mon futur mari pour obtenir des informations sur moi. Informations que j’allais lui donner, mais la confiance entre les vampires n’était visiblement pas quelque chose de courant. Il serait certainement furieux et recommencerait à me crier dessus mais tant pis. Il m’assomma de plusieurs questions, qu’est ce qu’il était curieux… « Non Krystel ne l’a pas tué, et oui certainement retenu quelque part. Au manoir surement, je n’ai pas cherché à en savoir plus. » Je m’arrêtais un instant pour réfléchir pour répondre au mieux à William. Tout s’était précipité, tout allait beaucoup trop vite pour pouvoir réagir et changer le cours des choses.

« A moi non. Aux autres oui, je pense. Mais je t’ai dis que Krystel l’avait mis hors état de nuire. Pour en savoir plus, tu dois aller la voir à elle moi je n’en saurais pas plus pendant un long moment à mon avis. » Importante à ses yeux… on peut dire ça oui. En supposant que ce soit un humain innocent, certes comparés aux vampires tous les humains étaient des humains innocents et sans aucunes défenses. William sourit légèrement, et me caressa le visage. Il remit l’une de mes mèches derrière mon oreille. Je n’étais pas vraiment rassurée à l’idée que William soit si proche. Plus fort que moi, il me faisait peur. Comme il avait bien pris de me le rappeler, il était le prince certes mis à l’écart pour des raisons que j’ignorais. Manque de confiance ? Méfiance absolue de la part de notre bon vieux roi ? Que sais-je… Etre le fils de Krystel Raybrandt, si et seulement si on savait en être digne – bien sur – accordait bon nombre de privilèges.

J’allais continuer à expliquer tant bien que mal à William toute l’histoire, quand je sentis quelqu’un approchait. Je me retournai tout en enlevant la main de William de sur mon visage. Belle se trouvait là, droite devant nous. Elle était très élégante dans sa robe noire qui la rendait très sensuelle et son chignon qui lui donnait un coté sérieux et femme d’affaire. « Belle ! » J’étais surprise de la voir ici. Je nous croyais seule, et loin de me douter que quelqu’un était là. Je me rappelais alors les événements d’Edimbourg et la mise en garde qui n’était autre qu’un ordre donnait par Krystel au sujet de Belle. Il ne fallait pas la côtoyer, ni lui parlé, ni rien du tout qui est à voir avec elle. Krystel n’était là, théoriquement j’obéissais à mon supérieur le plus proche qui n’était autre qu’à ce moment-là que William. Je ferais ce qu’il ferait, et je le suivrais sauf si celui-ci ce mettait à faire n’importe quoi.

Je ne savais pas vraiment quel avis William avait sur la blondinette. Moi je l’avais trouvé fort sympathique, mais elle était l’ennemie de notre reine et cela compliqué considérablement les choses. Il ne manquait plus qu’elle, j’avais envie de dire. Curieuse ? Surement qu’elle aussi visiblement. C’était un trait de caractère assez répondu visiblement. La curiosité, tout le monde voulait connaitre tout ce qu’il se passait, tout le monde voulait savoir. Ce qu’elle dit me fit sourire. Un petit grain de folie ? Il fallait être folle de toute manière pour oser s’en prendre et aller contre les règles fixées par Krystel. Belle non plus ne suivait pas les règles, et osait s’imposer. C’était surement pour ça qu’elle était considérée comme l’une des ennemies – favorite – de la reine. Je laissais Belle parler, je ne disais rien. Je décrochai mon regard de sur Belle, pour lancer un regard inquiet à William. Qu’allait-il faire ? Qu’allait-il dire ? Que devais-je faire ? Que devais-je dire ? Quelle position adoptait vis-à-vis de Belle ? Ennemies ? Amies ?


Dernière édition par Jana Pfeiffer le Jeu 15 Sep - 0:32, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 31 Aoû - 3:08

Au manoir ? Il fut doublement surpris quant à cette réponse provenant de Jana. Oui, il serait logique apparemment que Krystel emmène un prisonnier au manoir … À moins que l'habitation du Roi soit plus de circonstances en ce cas-là. Quoique là encore, si ce prisonnier appartient à sa mère, elle le garderait à la manière d’un félin guettant sa proie … Sautant dessus si la fuite se fait alors ressentir. William connaissait la froide et forte Krystel Raybrandt. Il savait parfaitement qu’elle aimait avoir un certain contrôle. Apparemment, il posait trop de questions ce qui le fit sourire. Jana répéta presque les mêmes mots semblant lasse de la curiosité du Shérif. Elle devait songer à discuter avec un petit garçon têtu ne lâchant nullement un jouet qui ne lui appartenait pas. Après tout, n’avait-il pas été ainsi par le passé ? Oui, sauf contre sa sœur … C’était toujours Morgane qui gagnait ou, plus souvent qu’à son tour, William l'a laissait faire. Oui, toujours, notre cher Prince connaissait la galanterie ou, plutôt, aimait-il sa sœur ? Oui et encore aujourd’hui, parfois malgré tout ce qui se fut passé depuis et très loin en son cœur, la réponse restait la même. Jamais William n’avouerait cela à quiconque et pire à sa sœur. Il lui faudrait être malade pour agir avec tant de stupidité. Il préférait agacer Morgane, c’était plus amusant … Surtout les répliques qui suivaient toujours.

Perdu dans ses pensées une fois de plus en cette jeune soirée, William revint lentement à la réalité. Jana repoussa sa main semblant ailleurs : elle observait les alentours. Encore sous l’emprise de son passé, souvent vécu dès que ses songes l’emportaient vers Krystel, William mit un peu de temps à comprendre pourquoi une agitation soudaine. Il n’eut pas longtemps à attendre toutefois … Belle Angeline Renard, toujours aussi séduisante dans, cette fois, une délicieuse robe noire approchait d’eux. Notre cher pervers – hrm, passons – eut une difficulté monstre à accrocher les paroles de la nouvelle venue tant ses yeux restèrent au niveau de cette poitrine, de ces hanches et son esprit de ce souvenir. langoureux. Malheureusement, la soirée d’Édimbourg ne se fit pas en compagnie de Belle : dommage.

- Belle Angeline Renard. Toujours aussi séduisante. Vous êtes ici pour détendre l’atmosphère une fois de plus ?

Un sourire séduisant au visage, des étoiles dans les yeux William faisait évidemment allusion à leur première rencontre. Jana avait commencé à s’énerver et bouger beaucoup … Comme si : comme si elle avait peur de la réaction du Shérif face à cet Ange descendu du ciel. Belle était pour William … Hm, difficile à expliquer. Une personne qui le détendait en tous les points. Peut-être aussi une belle jeune femme pouvant rendre jalouse Krystel. Inconsciemment, cela allait de soit. La découverte de la rivalité entre les deux Vampires étaient, ainsi, un plus.

- Je suis réellement désolé Belle pour ce qui s’est passé à Édimbourg. J’aurais voulu passer plus de temps avec vous, mais Krystel Raybrandt ne semblait réellement pas apprécier. N’est-ce pas Jana ? Au fait, je te présente Belle Angeline Renard. Je ne pense pas que vous ayez été présentées officiellement.

William se fut tourné légèrement vers Jana lors de sa présentation courtoise, de sa voix suave, des deux Vampires. Apparemment, il était revenu maître de ses émotions. Certes, notre cher Shérif n’allait certainement pas en rester là. Après tout, Belle avait haussé la voix en sortant le terme de rébellion. Une raison claire pour qu’elle ait véritablement entendu leur conversation. Il ne lui en voulait pas : enfin presque. Il avait d'autres songes en tête et la beauté de cette femme rendait sa curiosité mal placée obsolète. - Hrm. Il est semblable aussi, mais n'en faites pas mention. - Ramenant, d’une manière presque royale, ses yeux sur la plus âgée du trio, William parla une fois de plus laissant échapper quelques mots sur cette rébellion dont faisait mention Belle des instants auparavant.

- Pour en revenir à ce que vous disiez Belle, la rébellion peut être bonne en effet. Certes, il ne faut pas agir avec stupidité et de manière téméraire.

Le regard marron et dense retourna à nouveau sur Jana se voulant contrôlant quant à son «erreur». Enfin, il était clair que ces paroles durent le prendre de cours. Il désirait, lui-même, et de plus en plus commettre une certaine rébellion. Oui, c’était le terme exact. Ne sachant pas quoi produire encore, William savait, cependant, ne plus désirer le statu quo dans sa vie. Il n'aimait plus être mis de côté pour une raison inconnue de surcroît.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 1 Sep - 20:16

Je me tenais droite, face à mes deux confrères de race. Les secondes me semblèrent longues dans l’attente d’une réaction mais rapide tant j’étais impatiente de prendre part à leur discussion. Jana fut la première à m'apercevoir, criant mon nom avec une surprise non feinte. Je ne distinguais aucune animosité dans son regard ni même dans sa voix ce qui eut pour but de me rassurer et de me faire décrocher un sourire plein de sincérité. William sembla également surpris de ma visite, il faut dire que j’avais habilement su me faire discrète. Son étonnement se dissipa bien vite pendant que je le regardais. Son style changeait du tout au tout comparé à notre dernière rencontre. Son costume blanc avait laissé place à une tenue plus décontractée lui donnant un style de mauvais garçon, ce qui le rendait diablement sexy ...
Jana se contenta de rester réservée, attendant sûrement la réaction de son supérieur. Elle avait avec évidence été très bien éduquée.
William me présenta ses excuses quant aux derniers événements d’Edimbourg, je les balayais d’un revers de main.

    « Vous n’avez pas à vous excusez. L’attitude de Madame Raybrandt n’est en aucun cas en rapport avec vous. Mais il est vrai qu’elle ne pas en odeur de sainteté. »


Je lâchais un petit rire face au souvenir de ma mésentente avec Krystel. La situation était pour le moins ... cocasse voir même ridicule en ce qui me concerne, mais Raybrandt voulait la guerre c’était une évidence. Elle avait particulièrement bien cerné mon caractère et la seule chose dont elle rêvait c’était une réplique de ma part. Ce que je songeais de plus en plus à faire.

    « Et non je n’ai pas eu le loisir d’être officiellement présentée à Jana. Je suis enchantée et je vous certifie que vous n’avez rien à craindre de moi.»


Certes je pouvais être dangereuse, mais pour qu’elle raison sortirais-je de mes gons ? Non il fallait que ce soit valable. Jamais je ne me laisserai aller à la folie. Je resterai une femme calme et par cela digne. Digne de moi même et non d’une monarchie incapable.
J’avais directement mis le ton de discussion. Ce soir j’étais prête à me lancer, à exposer mes idées, et j’avais choisi William. Pourquoi lui ? Je ne saurais le dire. Je ne l’avais rencontré qu’à deux reprises et il était le fils de la personne que je combattais. Mon action pouvait passer pour un vrai suicide, pourtant, quelque chose, l’instinct féminin je suppose, me poussait à me diriger vers lui. Le fait est que je ne l’avais pas trouvé seul, ce à quoi je m’attendais mais la présence de Jana ne me gênait pas. Bien au contraire je voyais ça comme un bonus. Je me sentais le devoir de lui montrer qu’elle n’était pas obligée de se plier à cette vie que Krystel et le roi lui faisaient subir. Afin de parvenir à mes fins, de me faire comprendre, je devais être claire et amicale. Je fis un pas en direction de Jana et William dans le but d’établir un peu plus d’intimité à notre discussion.

    « Vous êtes un homme intelligent William. Je sais et j’ai même la conviction que vous ne ferez jamais acte de stupidité. Seulement il est évidemment que vous êtes restreint dans vos actes, vos paroles et vos actions. Un vampire et un homme d’un potentiel tel que le votre, mérite à mes yeux, d’être traité à sa juste valeur. Ce qui j’en ai bien peur n’ai pas le cas ... Ne le prenez pas mal mais j’ai la ferme habitude d’être franche.»


De toute façon qu’est ce que ça pouvait me couter de dire honnêtement ce que je pense ? Au pire des cas il se braquerait mais ne pourrait rien faire à part rapporter les faits à Krystel. Et même dans ce cas je ne pourrais pas être jugée pour trahison puisqu’il ne s’agit que de paroles et non de faits. Malgré ces légers doutes je savais que William était un homme droit et que sa réaction se ferait en conséquences.

    « Et vous Jana, je vois dans votre regard une envie de s’envoler, de briser ces chaînes qui vous exploitent et vous empêchent d’affronter et de comprendre ce nouveau monde qui s’offre à vous.»
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 3 Sep - 23:30

Je n’étais pas certaine de ce que j’avais affirmé à William, tout restait à confirmer. Je lui disais seulement ce que je pensais être la vérité. Que voulait-il que je lui dise de plus ? C’était de sa faute ! Il n’avait qu’à poser des questions plus précises. Que voulait-il exactement ? A vrai dire, je ne me souvenais plus les ordres de Krystel ou peut-être que je n’étais déjà plus là quand elle les avait donnés. Cependant, je trouvais cela logique que Torben soit au manoir. Mais la discussion prit une autre tournure, William se fit plus doux tout à coup dans ses paroles et ses actes. L’arrivée de Belle avait adoucie l’atmosphère. Les vagues frottaient le quai au grès du vent, et apparemment ce soir je devais considérer Belle comme une amie. Vu que William ne fit pas comme sa mère à monter sur ses grands chevaux. Vu la réaction de William, j’avais loupé un épisode quelque part. Et celui-ci ne se cachait pas, on voyait qu’il n’était pas indifférent au charme de Mademoiselle Renard. Etait-elle un nouveau pion sur l’échiquier ? Je laissais parler William, il avait de toute manière, l’air de mieux connaitre Belle que moi. Il n’avait pas du tout eu la même réaction que sa mère, étonnant ! Il fit les présentations vu que Belle, même avant de la connaitre juste en la voyant de loin comme ça parler à Morgane j’avais eu l’ordre de ne pas l’approcher. Les présentations étaient, dans ce cas, inutiles d’être faites.

    « Enchantée Belle ! Heureuse de vous revoir dans d’autres circonstances qu’à Edimbourg. »


Apparemment ce soir et en compagnie de William, nous considérions Belle comme une alliée. Je me sentis viser quand William disait qu’il ne fallait pas agir avec stupidité, et de manière téméraire. Il retourna son regard intense sur moi, je la fixai et lui lançai un regard noir. C’était quoi cette allusion ?! J’espérais qu’il ne me le reproche pas toute ma vie, car nous n’étions pas sortie de l’auberge si c’était le cas ! Peut-être que c’était de famille après-tout ce désir de rébellion face au pouvoir de Krystel Raybrandt. Une emprise tellement totale que nous étions tous obligés, un jour de vouloir nous rebeller d’une quelconque manière. Je n’avais rien contre Belle à la base, moi elle me paraissait très gentille autant que peut l’être un vampire bien entendu. C’était Krystel qui avait une dent contre elle, querelle que n’avait pas l’air de partager William. Au contraire… Jusqu’à présent, je ne mettais pas vraiment préoccupée de la vie de William. Déjà, car il était mon supérieur et mon ainé mais aussi car je n’avais jamais eu la curiosité. Peut-être aurais-je du me mêler de ce qui ne me regarde pas après-tout ? J’aurai alors su ce qu’il se passait entre Belle et William, ou plutôt ce qu’il s’était passé auparavant.

Les présentations avec Belle étant faites, elle me dit que je n’avais rien à craindre d’elle de toute manière je n’avais pas peur. La peur était bien une chose que j’avais quasiment totalement oublié en devenant une vampire. Elle était certes, bien plus vieille que moi mais ce n’était pas pour autant que j’avais peur. Pouvais-je compter sur William en cas de problèmes avec Belle ? Cela je l’ignorais, surement vu que comme il m’a si bien gentiment rappelée il était mon futur époux. En tout cas, visiblement Belle était là en amie et elle venait de me dire que je n’avais rien à craindre donc je restais sur mes grades mais moins déjà … Pourtant, Krystel devait bien avoir une raison pour ne pas apprécier Belle et déclarer la guerre. Elle fit un pas dans notre direction, je ne bougeais pas. Belle était d’ailleurs en train de flatter l’égo de William. Mais que cherchait-elle ? A nous retourner contre Krystel ? Ça, c’était déjà fait pour ma part et avec perte et fracas.

Après s’être adressée à William, elle me parla à moi. Oh, ça elle l’avait bien comprit la situation. Je tournai légèrement la tête pour voir quelle serait la réaction de William. Je n’étais pas sûre que ce soit uniquement dans mon regard qu’elle avait vu tout cela, peut-être aussi en entendant un petit bout de notre conversation. Que répondre à cela ? Oui, Belle avait raison. Et alors ? Briser les chaînes pour mieux être enchaînée à la moindre erreur ? Quoi que enchaîner à William, j’ai connu plus déplaisant. Je préférais dans ce cas ne rien répondre, rester silencieuse. Après-tout, Belle s’était adressé à William en premier. Je lui laissais donc l’honneur de lui répondre pour un peu qu’il prenne mal ses propos même si cela m’étonnerait beaucoup. Belle avait surement de bonnes intentions dans le fond, mais est-ce que ses intentions aboutiront à quelque chose de constructifs et durables ? Est-ce qu’on ne se brûlera pas les ailes une fois de plus ?


Dernière édition par Jana Pfeiffer le Jeu 15 Sep - 0:31, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 4 Sep - 5:20

Apparemment, il eut raison. Après tout, n’avait-il pas toujours raison ? Blague à part, car William n’était pas un être arrogant. Il possédait nombre incalculables de défauts à commencer par la froideur. Certes, une attitude hautaine ne faisait pas partie du lot. Bien au contraire, toujours, il resta caché loin des caméras, loin du publique. Au départ, notre cher Prince bouda un peu que ce soit Morgane pour le rôle de Porte-parole des Vampires. Toutefois, aujourd’hui, il comprenait que cela l’avait aidé et énormément. On trouvait nombre d’avantages à passer inaperçu dans une foule. Son allergie à l’ail ne fit pas la une des journaux premièrement. Personne n’en sut jamais rien … Ou presque.

Raison ? Il avait raison pour quoi au fait ? Bien, pour la détente que Belle apporta à leur petite conversation. Elle emmenait une certaine fraîcheur, des idées nouvelles et … Cette indescriptible attirance que notre cher – et idiot – de Shérif possédait pour elle. Sa politesse, son respect envers le dévoilement de sa pensée sur les excuses du jeune homme. Il avait hoché lentement, mais franchement de la tête heureux de cette réponse. Krystel avait toujours ses idées derrière la tête … En ce moment, cela n’allait pas fort entre eux deux. Cette dispute commençant en cette soirée fatidique pour lui et, probablement, à la célébration pour elle – William ne pouvait pas l’avouer clairement – prenait des proportions démesurées. Comme deux enfants se battant pour le même bout de bois aussi têtus l’un que l’autre. Et le Roi … Toujours caché derrière la reine. Ouf ! Pourquoi à chaque fois que l’on mentionnait son nom, William pensait à elle ? Et sa propension à désirer prendre le contrôle reprit le dessus une fois de plus. Heureusement, il sortit de ses pensées juste à temps alors que Belle déblatérait quelque chose … Oui, ce à quoi le Shérif pensait justement.

- Je vous remercie pour autant d’éloges …

Dit-il sur son ton suave habituel relevant les épaules évitant de paraître faible. Il fronça les sourcils un peu suspicieux en les capacités vampiriques de Belle pourtant. Avait-elle lut dans ses pensées ? Soit les femmes avaient véritablement un pouvoir caché soit la coïncidence était, tout à fait, opportune. Observatrice … ? Bien, prenons le côté pragmatique des choses. Oui, celui qui faisait de William un éminent homme d’affaire. À leur première rencontre, à la célébration des Vampires qui tourna mal puis ce coup de téléphone qu’il lui lança.

Le Shérif baissa les yeux pour les remonter aussitôt que Jana amena les siens à lui. Apparemment, ils revinrent d’une couleur naturelle et non noirs comme le charbon comme précédemment. Non, elle ne lui faisait pas peur. Il savait avoir le contrôle sur ses faits et geste dorénavant. La preuve … William s’apercevait parfaitement qu’elle attendait son approbation pour dire oui ou non à Belle. Cette dernière n’était plus qu’à un mètre environ du «couple» ou futur couple plutôt. Probablement au grand dam de l’aînée, William se recula s’asseyant sur sa moto les jambes allongées. Il se sentait mieux ainsi … Jana et Belle étaient dans son champ de vision et lui se trouvait légèrement surélevé. C’était d’une manière inconsciente évidemment, mais dans cette attitude et penchant la tête sur cet air ténébreux, il se sentait bien.

- Donc … Tu veux que l’on se rebelle contre Krystel. C’est cela ? À moins que j’aie mal compris évidemment ...

Un sourire en coin, il observait la belle blonde. Il y avait une chose intéressante actuellement. Quelque chose non présent lors de sa visite chez Laura malheureusement. Oui, Belle ne poussait pas trop loin. Elle restait calme parlant normalement. Elle ne semblait pas avoir un agenda caché tout comme la jeune Vampire … Ou tout comme lui. William passa lentement sa main droite dans ses cheveux châtain pâle les démêlant un peu plus agissant encore sur son air mauvais garçon. Il reprit la parole toujours sur le même ton neutre, mais alimentant une certaine nervosité vers la fin et avec raison. Lorsque William discutait de ses plus profondes pensées, c’était un sujet délicat, dur à faire ressortir en premier lieu.

- ... Comment en sais-tu autant sur moi ? Comment sais-tu que je suis … Enfin … Tu l’as dit toi-même … Et pourquoi Jana et moi ? Tu veux qu’elle se fasse tuer voir moi de même ? Je crains que ce soit sa dernière faute envers la hiérarchie vampirique. Tu ne connais pas sa sentence apparemment.

William se rattrapa un peu lors de sa mention de Jana. Il élimina sa nervosité en évitant de discuter trop longtemps de lui, de sa propre sentence si elle devait avoir lieu. Il détestait tant parler de lui et de ses problèmes avec autrui. Son regard marron se fixa alors sur Jana. Il avait encore un peu de rancœur envers elle. Certes, cette dernière semblait disparaître plus Belle était entré dans leur conversation. Comme si William comprenait un peu … Sans se l’avouer et l’avouer à la jeune Vampire … Qu’il croyait en elle, en sa rébellion. Ce mot qui semblait prendre un sens magique subitement. Un sourire envers Jana et William lui dit :

- Et toi Jana ? Tu penses comme Belle ? Que je suis coincé et je ne peux être libre sous le joug de Krystel. Tu veux te rebeller aussi ? Ne me dis rien, je crois déjà connaître cette réponse.

Il sourie de satisfaction lâchant une exclamation de rire à sa dernière remarque. Oui, Jana voudrait exactement la même chose que Belle. Elle venait de le faire. William, toujours assis, porta son regard vers l’océan alors que le vent froid gicla sur son visage … Rien ne se ressentit. Étrange sensation lorsque vous pensiez qu’une personne était digne de confiance, mais vous étiez aussi très intelligent et ne laisserez pas tout le monde découvrir vos plus profonds secrets. William Raybrandt sembla alors en ses pensées cherchant tous les pour de même que les contre en ce qui concernait cette alliance.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 14 Sep - 10:11

J’étais consciente que ma présence avait déclenché beaucoup d’interrogations auprès de William et Jana. Jana, elle ne pouvait pas vraiment comprendre les enjeux d’un tel acte, sa transformation était trop récente. Je ne souhaitais pas profiter de cette faiblesse. William lui savait très bien ce qu’il risquait, s’il prenait la décision de me suivre ce serait en son âme et conscience et avec les répercutions qui suivront. Il expliquerait clairement à Jana de quoi il en retournerait et elle ferait son choix elle même.
Néanmoins malgré le fait d’avoir perturbé les deux autres vampires je pouvais constater avec joie qu’ils ne montraient aucunes hostilités à mon égard. Je jouais un gros coup de poker et je pouvais me mettre en danger au moindre débordement. Je devais leur montrer qu’ils pouvaient avoir confiance en moi, ne pas jouer dans les extrêmes. J’avais su être claire et franche quant à mes motivations et je savais que William serait apprécier ce point.

    «Oui vous avez bien compris où je veux en venir. J’aimerai que l’on se rebelle, du moins au départ que l’on se distingue par une vision différente que celle de notre très cher et Roi et sa compagne.»


Je laissais un peu de temps à William et Jana pour mesurer le sens de mes paroles. Défier leur hiérarchie, leur famille n’allait pas être quelque chose d’aisée et je ne devais pas les pousser à la haine où j’aurai tout faux ... Heureusement j’avais certains talents et certaines qualités qui pouvaient m’être utile. Je savais inspirer la confiance, m’exprimer avec un certain charisme. Je suppose que je dois tout ça à mon âge, toutes les rencontres que j’ai pu faire. J’ai été au contact de nombreux hommes politiques, chefs de guerre, intellectuels. J’ai même connu Voltaire et l’on en parle encore.

    « Pourquoi Jana et toi ? Honnêtement je n’ai pas de réponses concrètes et claires à vous donner. Disons que je sais reconnaitre un allié quand j’en vois un. Lors de notre première rencontre William j’ai bien vu que vous étiez un homme capable d’agir, un homme d’action. Vous en avez marre de ne vous contenter que de vaines paroles, je me trompe ? Quant à Jana, un seul coup d’oeil et il est évident qu’elle souffre, mais elle est forte. Une personne capable de puiser sa force dans la souffrance est invulnérable, c’est un magnifique atout.»


J’essayais du mieux que je pouvais de me faire comprendre. Il est toujours difficile de traduire par les mots ses pensées. Et il faut bien avouer que dans ma tête tout avait tendance à se bousculer. Ces derniers jours j’avais eu une révélation, celle d’enfin agir, de sortir de l’ombre. Un nettoyage clair de ce que je voulais vraiment c’était montré impératif. Maintenant que j’avais atteint cet objectif, je pouvais énoncer mes idées avec précision. J’avais un but, un but unique. Celui de faire cessé les imbécilités que commettaient la hiérarchie. Et devant le roi et la futur reine, je n’avais d’autre chose que de me montrer insistante. Ils n’avaient clairement pas envie de laisser la parole à leurs sujets. Pas très démocratique le gouvernement vampirique n’est-ce pas ?

«
    Et non tu as raison je ne connais pas les sentences que Krystel seraient prête à infliger à Jana et à toute personne capable de la trahir. Mais je sais à quel point elle peut être cruelle et injuste.»

Un climat de confiance s’installait petit à petit, William c’était mis à l’aise sur son deux roues, j’en aurais presque eu du mal à me concentrer tant il était attirant ... Le bruit des vagues en fond et le ciel dégagé nous apaisaient. William m’avait tutoyé avec le plus grand naturel et j’avais fait de même, sans qu’aucune gène n’est put s’installer.

    «Dieu, en aucun je ne souhaite votre à vous deux. Je suis également consciente de la place qu’occupe Krystel dans votre coeur William. Mais elle se permet de vous punir injustement, vous traitant comme un garçon indiscipliné. Vous êtes au sein de sa hiérarchie, de sa famille et cela lui permet d’avoir un grand pouvoir sur vous. Mais en vous détachant de ce cocon qui vous emprisonne, elle ne pourra plus ignorer vos idées, vos actions. Pour commencer je ne souhaite pas vous faire prendre un trop grand risque. Malgré ce que l’on peut penser au vus des actions du roi et Krystel vous savez bien que notre communauté est alimentée par des règles. Pour qu’il y est trahison et donc punition il faut des actes. Pour le moment qui parle d’agir ? Ce serait par la suite peut-être. Il faut agir avec tact et intelligence. Pour le moment exposer clairement notre position ne nous mettra pas en danger. Avec la grande révélation, le roi n’a pas d’autre choix que de bien se tenir. On pourrait se déclarer au mariage ... l’événement sera médiatisé et le roi ne pourra rien contre nous».
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 15 Sep - 0:30

L’apprentissage de devenir ‘’sage’’ commençait maintenant, mais une rébellion était-ce vraiment un acte de sagesse ? Si nous échouions, nous en paierions le prix fort. Je n’avais jamais pensé à Belle pour une rébellion mais il était clair que c’était la meilleure personne pour ça. Elle était parfaite décidément cette Belle, elle savait parler, bien expliquer, argumenter, convaincre. Je laissais William parlait, il se débrouillait mieux que moi. J’avais appris à m’effacer et à me renfermer sur moi. De plus, il connaissait Belle autant qu’il prenne les devants. Une pointe de pessimiste dans ma voix se fit ressentir, et non comment Belle aurait pu connaitre ‘’ ma ‘’ sentence ?! Alors que William, lui-même ignorait le pourquoi du comment. Le regard de William se fixa sur moi, je détournais la tête immédiatement. Mon jeune âge faisait que j’étais trop prévisible, et qu’on savait quels actes j’allais faire même avant que j’y pense. Pas toujours, mais la plupart du temps c’était le cas. Je devais travailler ça, et au plus vite car c’était une menace et une grande faiblesse. Si William avait peur pour sa petite personne, moi ce n’était pas mon cas. Je partageais les mêmes idées que Belle, et ce mettre de son côté était peut-être un pas vers un monde meilleur. L’arrivée de Torben avait avouons-le tout fait basculer dans ma vie. Tout aurait été tellement plus simple si j’avais été humaine, ou lui vampire.

    « Je n’ai pas peur de mourir William, au point où j’en suis de toute façon… »


Je m’arrêtais là dans mes paroles, comme William me dit de ne rien dire car il savait déjà. Et puis, je ne lui avais pas encore révélé l’identité de cette personne de mon passé, il réagirait à mon avis très mal quand je lui dirais que c’est le tireur d’Edimbourg. Lui-même à qui j’ai arrêté la balle destinée à Krystel, et qui m’a entre autre de connaitre Belle. Oh ça oui, William devait s’en douter. Oui, je pensais comme Belle. Oui, William était bloqué et ne pouvait pas agir vu que nous étions sous l’autorité de Krystel. Elle avait sa façon de présenté les choses que tu ne pouvais jamais refuser l’une de ses offres. Oui, je veux me rebeller et désormais, j’ai une raison pour en vouloir à Krystel. Elle détenait Torben et c’était une raison suffisante pour que je veuille me rallier à la cause de Belle. Je n’osais imaginer tout ce qu’il devait subir, je ne voulais pas savoir… Je pensais que je ne le reverrais plus, cependant je savais qu’elle ne le tuerait pas trop facile... trop doux. Je fus d’abord surprise par les paroles de Belle, puis je souris quand elle dit qu’une personne capable de puiser sa force dans la souffrance est invulnérable, c’était un magnifique atout.

    « Je pense que William voulait dire, la sentence que Krystel m’a déjà infligée en faites… mais bon passons. Dans tous les cas, les conséquences seront horribles mais ça vous devez vous en doutez... »


Belle avait tout prévu, je ne savais pas si se déclarer était une bonne idée. Oui surement, on frapperait fort au moins mais… si on échouait ? Si ça ce passait mal ? Elle ne voulait pas agir à proprement dit, mais cela suffisait à Belle mais Krystel agissements ou pas elle n’en avait que faire. Trahison, rimait avec trahison. Je n’étais qu’un pion, et pour le coup cela ne me dérangeait pas. Je suivrais ce que dirait Belle, c’était son idée après-tout. Et je reste sous les ordres de William, jusqu’à nouvel ordre. C'était dur de ce faire à l'idée de suivre les ordres de William à présent, j'étais complétement bloquée comme une pièce sans aucune porte de sortie. Je partageais les idées de Belle, et elle m’avait plus que bien cernée donc dans tous les cas, je les suivais sans problèmes. De façon, j’aurais du mal à tomber plus bas que je ne le suis déjà. Les idées de Belle étaient plus que convaincantes, et ça ne pouvait pas être pire que le gouvernement actuel de toute manière. Belle m’inspirait la confiance, la sagesse et je ne sais pas de la sureté. Je n’avais rien contre elle, et à Edimbourg je l’avais trouvée sympathique peut-être parce que Krystel s’en était pris de suite à elle que ça avait attiré plus l’attention qu’ordinaire. Comment Belle voulait-elle agir pendant le mariage ? Torben y serait peut-être, cela ferait un méli-mélo avec William.

Je craignais le futur, autant que j’avais redouté mon passé. Torben ...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Ven 16 Sep - 0:25

La rébellion … Elle désirait s’opposer à la royauté vampirique. Oui, il fallait commencer à exposer clairement la position avant d’aller plus loin. Cette intuition aussi : était-ce ceci que l’on nommait intuition féminine ? Bah ! Alors, William Raybrandt avait du sang féminin dans les veines. - En fait, si on pensait à Hannah oui : passons voulez-vous. – Il n’avait nullement observé ses interlocutrices depuis les unes ou deux dernières minutes. Son regard restait pointé sur l’horizon. Faible … Jeune … Indiscipliné … Il avait peur à l’inverse de Jana. Oui, William refusait de mourir. C’était probablement sa plus grande peur après celle de perdre Krsytel. Il refusait de mourir, car sa vie s’achèverait et … Étrangement, son esprit ne comprenait pas où il irait ensuite. Jamais le Duc d’Oxford avait été très croyant durant son humanité et encore moins maintenant. La peur lui tiraillait les entrailles plus Belle expliquait les risques de cette entreprise. Il mourrait … De la main de Krystel Raybrandt. Or, ce n’était pas plus mal. William, s’il mourrait un jour, souhaitait ardemment que ce soit des mains de sa mère. Jamais une autre personne. Ce sera alors si doux, si agréable. Le vent souffla au-dedans de sa chevelure, en l’intérieur de son torse laissant un air encore plus dévergondé maintenant.

- Ta sentence … ?

Ce fut la première fois depuis un moment que William tourna la tête ailleurs de la mer du Nord. Ses yeux se faisaient neutres et rien ne pouvait leur entacher une émotion quelconque. Quelle sentence … Jana allait devoir vivre dans les cachots du manoir ? Il n’en avait réellement aucune idée. C’était cela qui agaçait William. Ces sentences. Krystel, tout comme lui, n’était pas une enfant de cœur et têtue comme une mule rien ne lui ferait changer d’avis sur une trahison aussi petite soi-t-elle. Elle proférait des gestes violents … Une force que William appréciait et dut prendre de sa mère apparemment. Certes, actuellement, cela lui faisait peur. Lâchant le regard de Jana, il abaissa le visage vers le sol. Justement, pourquoi il était toujours question de Krystel Raybrandt ? Elle était tout autant victime du Roi … Étant sa créature et sa subordonnée. William ne voulait aucun mal à sa mère. Mieux, il désirait lui offrir tout : être à ses côtés pour l’éternité. Certes, les deux femmes ne semblaient pas le comprendre alors que Belle déblatérait son idée de se dévoiler, mais éviter de commettre des gestes téméraires tout de suite … Au mariage.

- Si tôt … ?

Il avait murmuré ces deux petits mots. Son regard se trouvait encore en direction du sol. Non ! Il ne fallait pas. William ferait du mal à Krsytel alors, se ferait du mal. Il ne désirait pas, comme on vous l’annonça précédemment, lui faire du mal. Qu’il ait mal serait correct, mais elle non. Était-ce une certaine jalousie, rivalité féminine qui laissait entendre ses compagnes à abattre plus Krystel que le Roi Augustus ? Lui, en bon mâle, souhaitait s’occuper du Roi en premier … Et prendre sa place. Certes, cela ne semblait pas dans les plans de Belle non plus. Elle souhaitait uniquement le changement des valeurs hiérarchiques. Oui, un changement de Roi serait profitable alors … Celui-ci était resté tellement longtemps qu’une marque indélébile devait paraître sur le trône. Toutefois, alors qu’il releva la tête, William n’avait aucune volonté de déclarer son réel but : devenir Roi. Un air fier, sans sourire au visage, il ajouta cette fois d’une voix assurée :

- Je crois qu’il vaudrait mieux laisser passer le mariage. Il est possible que je gagne du pouvoir à la suite de cela : que je devienne Maître du Manoir Raybrandt … Enfin, dès lors, on pourrait tenter d’intégrer des Vampires à notre cause. Plus on sera, mieux ce sera et … Attendez ! Et si on camouflait notre groupe sous une couverture. Par exemple, … Euh … On pourrait ouvrir une œuvre caritative et venir en aide aux Vampires par des rencontres en leur compagnie. On gagnerait leur confiance et ils pourront nous aider dans notre cause véritable.

Oui, apparemment, William Raybrandt se fut un peu trop emballé là. C’était soit son ambition à détrôner Augustus, sa folie amoureuse pour Krystel ? On n’en savait rien, mais il était remonté à bloc. Son idée de l’œuvre caritative lui fit parler plus fort et plus rapidement. C’était rare d’observer William discuter avec autant de passion qu’en ce moment. Certes, sa peur restait cloitrée en son cœur. Malgré tout, il désirait obtenir quelque chose. Être coincé dépassait un peu plus en sa volonté que la mort. Fermant la bouche, il posa son regard sur Jana … Elle n’avait pas peur, lui si. Une exclamation, un soupir et il hocha négativement pour lui-même de la tête. Un idiot. Lui qui était si puissant il y avait quelques minutes au-devant de Jana paraissait si faible actuellement.

- J’aim … Enfin, Belle tu sais que Krystel compte pour moi apparemment. Enfin, j’aimerais qu’on la laisse un peu hors de tout cela et donc ne pas révéler notre position au mariage serait mieux. À moins que vous désirez que l’on commence à recruter … Pour notre œuvre caritative cela va sans dire.

Un sourire en coin légèrement ironique, cachant sa nervosité de s’être autant ouvert, William tenta de reprendre le contrôle. Oui, recruter … Annoncer à tous au mariage cette jolie œuvre déterminera que le Shérif prenait ses obligations au sérieux tout en faisant quelque chose de concret en couple.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 25 Sep - 14:07

Jana semblait réellement être effrayée par Krystel. Elle avait très bien compris quel genre de femme elle pouvait être, une femme diabolique et calculatrice, adepte de la souffrance morale. Malgré cette conscience elle était d’un grand courage. J’avais du mal à comprendre ces motivations mais elles étaient certaines. D’après ses dires elle n’avait plus rien à perdre. Je pouvais comprendre la détresse de ce changement de vie, de passer d’uns statut de vivante à celui d’une créature de la nuit. Mais la détresse de Jana semblait ailleurs. Dans tous les cas j’allais faire au mieux pour améliorer son existence et pour parvenir à mon but. Elle me serait dans tous les cas d’une grande utilité. Sa force de caractère est un atout et sa connaissance de Krystel encore plus. Une chose était certaine elle avait l’air d’avoir foi en mes idées. Par réellement conviction ? Je n’en savais rien. Mais il était sûre qu’elle voulait s’éloigner de Krystel et de cette situation de prisonnière.

William quant à lui semblait prêt à faire le grand saut, mais avec une certaine retenue, une certaine frayeur. Mon idée de se déclarer au mariage ne semblait pas l’emballer. Je pouvais comprendre ça. J’étais d’un naturel direct mais prudent. William voulait une prudence au delà de la mienne. J’accepterais certaines de ses conditions. Le temps n’étaient pas un obstacle. Et je devais faire preuve de souplesse. Je n’étais pas seule dans cette histoire, j’embarquais Jana et William dans mes idées folles, quoi qu’un peu réaliste, nous prendrons les décisions ensembles.

    « Oui, je pense que l’événement pourrait nous apporter une certaine sécurité. Mais tu as raison, ça reste un peu fou et précipité. Avec tout ces vampires réunis ça peut être dangereux. Laissons passer le mariage alors. Ca nous permettra d’autant plus de gagner du temps. Si vous acceptez les volontés de Krystel elle ne se doutera pas de ce que nous préparons. Mais nous allons devoir être prudent, très prudent. Jana je peux te protéger si tu restes suffisamment à mes côtés. Toi William, tu restes le fils de Krystel et je sais quels risques tu encoures. J’admire réellement ton courage et surtout la crédibilité que tu me portes.»


Je parlais avec beaucoup d’assurance. J’avais pris le temps de laisser murir mes idées, d’assumer mes convictions. Le seul moyen pour moi d’être crédible est d’avoir foi en mes propres paroles et de transmettre cette foi à William et Jana.
Mon regard restait insistant et traduisant cette passion avec laquelle je pouvais défendre et entreprendre. Le décor autour de moi s’était effacé. Le bruit des vagues n’était qu’un son lointain comme si au fur et à mesure de notre conversion nous nous étions éloignez de la côte. Seul notre conversation m’importait. Seul la véracité de mes paroles comptait.

    « En effet il va nous falloir le soutient de certains de nos confrères, nous pourrions d’abord regarder dans nos rang, certains de nos proches. Par la suite il nous faudra, avec discrétion s’entends, avoir connaissances de certains vampires qui pourraient avoir des griefs contre le roi.»


Désirée me suivrait sans aucun doute, son amour pour moi est inconditionnel. Il me faudrait néanmoins la surveiller, elle est influence et très proche de Laura qui elle même se rapproche dangereusement de Krystel.

    « C’est une idée, une très bonne idée même. Une association bénévole en faveur des vampires. Oui ce serait une bonne couverture, ça correspond d’ailleurs très bien à ma philosophie de vie. Ce serait un moyen judicieux pour transmettre nos idées.»


William était très fort. Cette idée ne m’était pas venue à l’esprit. Il faut dire que je n’avais pas pris le temps d’y réfléchir. L’appuie de William m’était un dispensable et il m’avait fallut son soutient avant de mettre en place des projets.
Malheureusement pour moi Krystel reste un gros point faible pour William. Je devais bien admettre qu’elle était très forte. Il était indéniablement dominé par elle et l’en éloigner n’allait pas être une affaire aisée.

    « Je le sais, je sais qu’elle est importante pour toi, que les sentiments que tu éprouves pour elle sont très forts mais la mettre en dehors de tout ça c’est j’en ai bien peur impossible. Son union avec notre roi la place au devant de la scène politique et j’ai bien peur qu’elle soit au coeur de toutes les décisions que nous pourrions avoir à contester. La seule chose que je peux te promettre c’est qu’elle soit épargnée. Mais tu la connais, à partir du moment où nos idées seront exprimées elle se placera contre nous, c’est inévitable. Tu es son fils, mais si tu ne partages pas ses idées, ça ne contera plus. Je ne veux pas être brutale mais je préfère que tu comprennes tous les enjeux que cela représente. Je ne veux en aucun cas me jouer de toi.»


Je ne voulais pas paraitre trop extrême. Au fond de moi je rêvais d’anéantir Krystel. Mais seulement de la neutraliser. Au fond donner la mort ultime n’est pas l’un de mes buts. William tenait à la protéger, à la préserver mais si elle se met délibérément contre nous comment l’ignorer ?

    « Comme tu l’as dis se déclarer au mariage n’est finalement peut être pas une si bonne idée, mais on pourrait repérer les éventuels vampires susceptibles de rejoindre nos rangs.»
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 8 Oct - 1:05

Plus j’y réfléchissais, plus les idées de Belle me tentaient. Belle était un souffle de liberté, elle était mon aînée et peut-être qui sait un futur modèle ? Certes, je cherchais dans le regard de William un peu de sureté, un regard qui devait me dire qu’on n’était pas en train de faire la pire bêtise de ma vie même si pour ma part je l’avais déjà faite. Des rafales de vent soufflaient, ma sentence… perdre Torben était la pire chose qui pouvait m’arriver. Aussi vite retrouver et déjà perdu ! J’avais tellement de choses à apprendre de lui, le savoir entre les mains de Krystel était une pensée insoutenable. Belle était peut-être le seul espoir que j’avais de faire bouger les choses et d’agir contre Krystel ! Petit à petit, en parlant, en rencontrant les gens je voyais à qui je pouvais me fier et avec qui mes idées allaient. Belle était, pour le coup, une alliée. D’autres qui m’avaient apparue comme des alliés deviendraient surement des ennemies au vu de mon opinion sur Krystel qui avait radicalement changé en un rien de temps. Je n’y m’attendais pas, pas aussi rapidement, pas aussi brutalement. Cependant, tout m’attirait vers Torben alors que Krystel et ses caprices nous en faisait voir de toutes les couleurs. Elle contrôlait à la perfection son monde, mais je ne voulais plus en faire partie. Les idées de Belle me semblaient meilleures, plus égalitaires, plus juste, mieux pour moi.

J’ignorais les paroles de William, ce n’était pas le moment de parler de Torben et entre nous cela ne serait jamais le moment avec William ! Ils étaient comment dire … incompatible. Belle deviendrait peut-être une épaule sur qui je pourrais me tourner, et pleurer mes malheurs. J’avais toujours cherché une alliée en ce monde vampirique, en vain… Peut-être elle était là sous mes yeux ? Cela ne m’étonnerait guère, la pire ennemie de Raybrandt excellent choix Jana ! Belle avait l’air plus ouverte, ce qui m’étonnait elle était âgée mais avait su s’adapter à son temps, peut-être qu’elle me comprendrait elle ? Car je n’avais encore trouvé personne. J’avais du mal à croire que William allait se retourner contre Krystel, son ambition allait plus loin certes. Devenir roi à la place du roi… mais quand même. J’étais peu convaincue par les idées de William, mais il devait mieux savoir que moi. Jeune vampire égale ne pas prendre de décision car trop impulsive et pas encore tout à fait assez mâture. Ah ! Les paroles de William ne m’étonna guère, il voulait qu’on laisse sa chère Krystel en dehors de tout cela ce n’était pas étonnant. Mais, ce « dévoiler » au mariage n’était selon moi pas la solution … trop brusque, et ce serait un pur échec. Même si, moi je n’étais pas décidée à laisser Krystel hors de tout cela même si elle avait un atout de taille entre ses mains. Mes motivations étaient simple, me détacher de cette emprise et faire bouger les choses. La situation ne pouvait pas être pire, William au pouvoir ne serait pas pire qu’Augustus quoi que… j’étais sûre de pouvoir trouver des arrangements avec William chose impossible avec sa mère. Belle m’inspirait une certaine confiance je ne sais pas trop … je pouvais me tromper ce ne serait pas la première fois, mais elle me paraissait sage et réfléchie dans ses décisions.

    « Se relever au mariage serait un échec selon moi, trop risqué… et nous ne sommes pas assez. » Je m’arrêtais un instant. « Me protéger ? Mais Belle, je ne peux rester à tes côtés sans éveiller les soupçons. Théoriquement, j’ai ordre de ne pas t’adresser la parole, ni de m’approcher de toi…»

    Me voilà embarquer dans une association bénévole en faveur des vampires, où tout cela allait encore nous mener ? Un échec cuisant, je crois que je ne pourrais pas m’en remettre à force. J’étais entourée de vampires influents et puissants, une certaine sécurité et c’était rassurant dans le fond. Ma relation avec William était ambiguë, nos rapports changeaient comme nous changions de tenues c’était toujours plus ou moins négatifs mais de mon côté un sentiment de méfiance se faisait de plus en plus ressentir. Krystel serait un blocage pour William, et il fallait veiller à ce que cette entreprise ne devienne pas un échec à cause de cela. Il fallait tout miser sur l’envie de William de devenir roi, ce désir de pouvoir était fort et il fallait l’exploiter au maximum.

    « Faisons nous discret, sans trop se faire remarquer lors du mariage et repérons les vampires ou les non vampires d’ailleurs, qu’on pourrait rallier à notre cause. C’est une excellente idée. »


J’étais confiante, j’appréhendais un peu cette nouvelle aventure mais cela ne pouvait pas être pire de toute manière…

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]
» Et un jour tout change, il parait qu'on appelle cela la vie et on grandit ... | Venez nombreux !
» Tout est possible, tout est réalisable.. Haha
» « Plus rien ne sera comme avant » • Morgan
» Sam • « La vie est comme un livre. Ne saute aucun chapitre et continues de tourner les pages. Tôt ou tard, tu comprendras pourquoi chaque chapitre était nécessaire. » [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Port sur la Clyde :: Quais
-
Sauter vers: