AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
MessageSujet: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Mer 23 Mar - 14:09

La nuit venait de tomber sur la ville d'Edimbourg. Assise près de la fenêtre du bureau qu'elle occupait; Kate comptait à présent les dernières minutes de son travail dans la célèbre firme japonaise dans lequel elle travaillait depuis un petit moment déjà. Perdue dans ses pensées; elle organisait dans sa tête le plan de la soirée qui se préparait. Ses jambes tendues qui se croisaient au bout la fit relaxer directement. Elle fit tournoyer son crayon au fil de ses doigts et de manière assez aléatoire tandis qu'elle copiait plus sérieusement les numéros de téléphone qu'elle devrait composer le lendemain. D'un regard tout aussi fatigué qu'intrigué; elle interpella une de ses collègues qui s'était elle endormi sur son bureau. Le sien était localisée près de la porte. Elle tenta de l'appeler mais même sa voix, aussi portante soit elle; ne parvenait à la réveiller. Finalement, le patron fit interruption dans la salle et exprima; d'un seul geste de main; la fin du travail. D'un geste aussi vif que rapide; la jeune femme enfila sa veste et sortit du grand bâtiment. Une seconde partie de son quotidien se préparait. La première partie était celle qui était officielle; qui répondait à une légalité certaine. Kate était la gentille petite salariée qui accomplissait parfaitement son travail et arrivait à trouver de nombreux clients vampires; soucieux de respecter les humains en consommant du sang synthétique. Néanmoins, la soirée laissait place à une femme plus autoritaire; forcenée et cupide. La jeune femme profitait de ce temps pour s'adonner à son autre gagne pain; cette autre rémunération qui lui était tout aussi bénéfique : le commerce du V. Illégal, il était néanmoins un commerce en essor; chose qui convenait parfaitement à l'humaine qui ne voulait s'attirer aucun ennui en s'assurant de venir armée, accompagnée et de jeter le corps par la même occasion. Ce n'était pas résolument en accord avec certaines moeurs mais Kate ne pouvait plus suivre un quelconque protocole , tant qu'elle amassait des dollars; qui atteignait souvent des sommes pharaoniques.

A ce moment précis, elle n'avait pas encore rendez vous. Ni avec un client, ni avec Rachel, une coéquipière de deal. Kate choisit donc l'option de trouver d'autres endroits, tout aussi retirés de la ville; où elle pourrait parfaitement appliquer la torture d'un vampire ou même, un endroit où s'en incommoder. La disparition était une des étapes les plus dures à réaliser mais après tout, Edimbourg regorgeait de multiples mystères et lieux incongrus qui permettaient une telle action. Sans vraiment savoir où elle se rendait; la jeune humaine traversa une allée assez reculée de la ville. Elle venait sûrement de s'éloigner de la firme japonaise de quelques rues. Elle fixa sa montre. Voilà près de vingt minutes qu'elle marchait, la tête dans les étoiles , perdue dans ses pensées, lorsqu'elle aperçut un immeuble assez chic. Cela correspondait au restaurant du Gold Spoon; un restaurant assez réputé de la ville; dans le Newton. Ce quartier était particulièrement enrichissant, en matière de clientèle et d'informations. La jeune humaine ne pouvait pas mieux tomber. Elle n'était pas très loin d'y rentrer lorsqu'elle aperçut, au loin; un des vampires qu'elle connaissait. Il était certain que les vampires fréquentaient également ces endroits mais la jeune femme sentait que celui ci pourrait être sa victime ce soir. Qui sait ce qu'il pouvait arriver ce soir même. Après s'être assurée que c'était bel et bien lui; Kate continua de lui lancer un regard, que ce dernier ne semblait pas prendre en compte.

La nuit venait seulement de commencer et d'ores et déjà, Kate cherchait à s'amuser, d'une manière totalement imprévue. Sûrement, elle prévoyait tout de même de boire un seul verre d'alcool avant de se concentrer sur sa soirée; à savoir prendre en chasse un vampire. Quoique... cela était assez risqué, étant donné qu'elle se trouvait seule. Tandis qu'elle réfléchissait de manière toujours plus longue et réfléchie; Kate se rapprocha du restaurant, sans y entrer. Elle avait une cigarette dans sa poche. Bien qu'elle ne fumait pas si souvent, elle décida de s'y lancer ce soir là. Après tout, cela était un parfait soir, une lune tout aussi rayonnante et une ambition ultime... L'humaine alluma sa cigarette avec une rapidité impressionnante et souffla le goudron qu'elle venait tout juste de prendre, en premier "taf". Il ne restait plus qu'à fumer cette cigarette en totalité avant de rejoindre les rangs d'un business qu'elle pensait contrôler totalement. Le restaurant était animé bien qu'il était tôt. Kate se posta contre un mur et se mit à observer toutes les personnes traversant la rue, voir si elle ne connaissait pas quelqu'un d'autre que ce vampire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Dim 27 Mar - 0:18

[HJ; ce rp se passera avant la mission intrigue actuelle, vu la tournure de celle ci ^^]


    J'étais un déchet, littéralement. Je ne savais plus où aller. Il me semblait clair que je ne pouvais qu'être perdu. Seigneur pardonnez moi... Je devais libérer Hannah. Ma soeur était toujours détenue par les vampires. J'anticipais le fait que Krystel Raybrandt ne fasse appel à une boîte de protection privée, voire même aux pouvoirs publics. Je ne pensais pas la vampire si peu dénuée d'amour propre et de fierté, mais il me semblait clair que cette garce ferait tout pour me pourrir la vie. En même temps, elle n'allait pas me laisser débarquer dans l'un de ses fiefs, tuer tout ce qui a des crocs anormalement longs, et ressortir comme si de rien n'était. Putain du diable, qui allait trouver quelque chose. Elle devait déjà se douter que j'avais pris les renseignements nécéssaires à une action contre elle. Bien sûr, elle n'était pas du tout dans l'optique de faire tout ceci à la vue de tous. Peut être lancerait elle des tueurs de son espèce à mes trousses? Non, elle ferait plus subtil. Je ne savais pas encore comment elle s'y prendrait, mais elle protégerait la Pomme du Diable. Elle ne risquerait pas la vie de ses suivants, et encore moins le contrecoup médiatique d'une pareille attaque. Je devrais me méfier.


    Pourtant, malgré cette vendetta personnelle que j'avais entrepris, je devais continuer mes missions. Je n'étais pas rentré au sein de la HCV pour faire de la figuration. J'étais un tueur. Des années durant, j'avais essayé d'oublier un passé enterré par le poids de presque une décennie, mais cela n'avait pas suffit. J'avais été entraîné à ôter la vie rapidement, discrètement ou salement selon l'objectif à poursuivre. Tuer ne causait chez moi ni hésitation, ni répulsion. Je faisais ce qu'il fallait faire, sans la moindre pitié ou le moindre scrupule. Et ce soir, j'étais dehors pour une raison bien précise. Revenu à Edimbourg pour l'occasion, j'avais suivit les ordres à la lettre. Un bip, un lieu de rendez vous. Une enveloppe. Un nom, une photo, une heure. J'y étais. Mais je savais que ce n'était jamais que la première partie de la mission. J'allais liquider le revendeur, me restait le fournisseur. Un binôme de vampires, motivés par l'appât du gain et la tentation. Le premier fournissait son sang et celui de certains de ses congénères qu'il avait pris comme amants. Le second revendait le tout, moyennant un pourcentage. J'avais le revendeur, mais pas le fournisseur. Le jeu de piste avait été rapide. Coincé à la sortie d'un bar à fille du port, bar que je connaissais bien. La Clyde se jetait dans la mer, alors que le vampire était torturé. J'avais fait des vieux chantiers navals un lieu sûr, surtout un ancien dépôt à machines. Le vampire avait crié, hurlé, s'était débattu. Il n'avait rien pu faire. Trop de préparation, trop de détermination, trop d'argent. J'avais jeté les restes du suceur de sang dans la Clyde, une fois que le nom du fournisseur m'avait été donné. Torturer un vampire demandait de l'expérience, expérience que j'avais obtenue avec le temps. Jusque là, j'avais prouvé que j'étais capable de surmonter des situations difficiles malgré mes défauts. J'avais fait du plus terrible prédateur terrestre ma proie favorite. Au restaurant Gold Spoon m'avait il dit, je l'y trouverais. Puis, sa cervelle décatie avait giclé sur le mur, abrégeant des souffrances de plusieurs heures.


    Je m'étais lavé avant de me rendre à l'endroit. Mais à peine étais je arrivé sur place qu'une vision me frappa. J'étais armé et n'avait pas peur; cela n'avait rien à voir. Je reconnaissais une personne. Une femme. Kate. Une jeune femme, plutôt grande et mince, svelte plutôt. Je me rappelais d'ébats dans une chambre. Je me rappelais de caresses, je me rappelais de baiser, je me rappelais d'une nuit passée ensembles. Je me rappelais aussi de sa profession. Trafiquante, elle revendait du V. Coïncidence? Je n'y croyais pas. Je respirais un grand coup. Me confronter à la lubricité de mon âme et à ma faiblesse d'être perdu ne serait qu'un moindre mal si cela me permettait d'obtenir des informations. Je traversais donc la rue, fermant ma veste et m'assurant que la présence de mon arme était bien camouflée. Je me lissais les cheveux désordonnés et essayais d'avoir l'air mon pâle et fatigué. En arrivant face à Kate, je ne sus quoi faire. Alors je me décidais à simplement rester devant elle.



    | Quelle surprise de vous voir ici Kate! Je suis ravi. Vous êtes venue manger? |


    Question stupide, c'était un restaurant si je ne m'abusais.


    | Cela fait longtemps que je ne vous avais pas vue... Comment allez vous? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Dim 27 Mar - 15:24

La fumée de la cigarette obscurcit légèrement la vision de Kate, qui; à l'affût; attendait de voir une quelconque opportunité de s'adresser au vampire qu'elle continuait de fixer de façon si insistante. Sa cigarette était particulièrement bonne cette nuit là; enfin si l'on puis dire. En effet, Kate ne fumait pas depuis si longtemps mais cette simple petit bout de goudron lui permettait à chaque fois, de patienter le moment opportun, celui où elle allait enfin se hisser à la hauteur du nocturne rouge; de le charmer et de le piquer. Le V était devenu ce gagne pain essentiel; cette ressource financière si exceptionnelle mais plus que jamais... elle devenait une nécessité. Une économie souterraine que la jeune humaine ne pouvait refuser; ne pouvait soustraire à sa paye, chaque mois. Il était clair que sa bonne éducation, aussi loin qu'elle pouvait s'en souvenir; tentait de la pousser à arrêter. Ce n'était pas en accord avec les bonnes moeurs; avec les droits les plus indéniables. Pour autant, depuis la révélation des vampires; puis plus récemment l'attentat perpétré où ils sortirent; finalement, en héros; Kate ne savait plus réellement qu'est-ce qui était juste. L'aspect normatif d'autrefois ne correspondait plus. Aujourd'hui, un vampire pouvait être considéré comme "normal", voir tel une créature supérieure... mais cela Kate essayait d'y penser peu. Les minutes filaient à une vitesse fulgurante tandis que l'humaine finissait sa cigarette dans un silence absolu. Elle la jeta sur le trottoir, elle s'éteignait peu à peu. Par la suite, la jeune femme se passa une main dans ses cheveux et se redressa, comme un réflexe, un automatisme incompréhensible. Kate reposa son regard sur la rue d'en face, lorsqu'elle vit une connaissance; un homme plus précisément qui ne lui était décemment pas inconnu...

Torben. Oui, elle vérifiait à la même minute si cela était bien son prénom mais elle fût pratiquement certaine lorsqu'elle observa attentivement sa démarche. Il était toujours aussi élancé; fin et à la fois imposant. Au fil des secondes; elle se rappelait de leur dernière nuit; une nuit où ils avaient partagé un même lit. Une passion ardente et un désir si pressant les avait fait tomber dans les bras l'un de l'autre. Ils avaient couché ensembles dans un moment à la fois lent et rapide; tant il était un homme à la fois doux et agressif; imposant et tendre. Il était un véritable paradoxe pour elle mais elle effaça toute marque de gêne. Il était clair que le voir là, comme cela; ce n'était ni dans ses plans à la minute près, ni au cours de la soirée. Elle devait se trouver la victime vampirique de tout à l'heure, de l'approcher... elle se devait de travailler plutôt que de se laisser séduire par cet humain si attirant soit il. Elle eût un léger froid dans le dos lorsqu'elle se souvint qu'il savait sa situation. Il savait qu'elle était trafiquante de V. Quelle idiote elle avait été cette nuit là ! L'alcool avait fait des misères sur son organismes et sur ses paroles. Elle espérait que cette fois, leur rencontre ne se terminerait pas de la même façon. Voilà qu'il se dirigeait vers elle, en ouvrant sa veste doucement et lissant ses cheveux doucement. Il la faisait craquer, voilà tout.

Il se tint devant elle dans un instant à la fois fugace et haletant. D'une voix aussi posée soit il, il lui demanda comment ça allait. Il faut dire qu'ils ne se voyaient que depuis peu mais ce soir, l'un comme l'autre en profiterait. A coup sûr. Bien qu'elle aurait sûrement voulu ressentir un sentiment contraire; la jeune femme était à la fois ravie et flattée qu'il vienne lui adresser la parole; avec des phrases joliment pensés et si agréables à entendre. Oui, elle ne devait pas penser ce genre de choses pourtant. Elle devait observer le vampire et... elle ne le vit plus, à l'instant même où elle avait regardé Torben. Il venait sûrement de rentrer dans le restaurant, elle se devait d'y entrer également. Ne pas le perdre de vue s'avérait essentiel pour la survie de son business si hasardeux mais tant jouissif. Elle sourit à son tour après que Torben ait parlé et, lui répondit dans la minute qui suivit.

« Bonsoir. Oui, je suis venue manger en effet. »

Elle aurait dû effacer ce sourire béa, digne d'une petite groupie ou d'une maîtresse un peu trop oppressante. Oui, Kate s'avérait ce soir là, plus apte à lui faire la conversation que d'aller traquer du V mais... le devoir l'appelait. Qu'importe, il fallait bien répondre à ce si charmant jeune homme, et qui plus est, sûrement mélanger le plaisir et le travail. Elle aurait bien voulu l'inviter à rentrer au restaurant... mais les filles ne devaient pas s'y prêter. D'après de bonnes manières, c'était l'homme qui devait le faire. Elle y pensa lorsqu'elle prépara sa réponse; pour éviter de le faire attendre trop longtemps :

« Oui , je suis venue manger. Et vous ? Cela me fait extrêmement plaisir de vous retrouver ici, aussi.»

Par cette phrase, elle voulait lui faire comprendre assez indirectement qu'elle voulait qu'il l'invite à l'intérieur mais elle s'interrogeait dès lors si il ne prendrait pas cette invitation déguisée en autre chose qu'un simple dîner. Ah qu'il était dur de ne pas pouvoir savoir les pensées des hommes! Elle resta face à lui, le scrutant sous tous les points, se laissant divaguer dans des pensées incongrues mais contrôlées; puisqu'elle devait aussi surveiller les vampires aux alentours, pour déterminer quelques cibles.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Dim 27 Mar - 22:32

    Je ne savais pas si j'avais eu une bonne idée en faisant ça, mais maintenant que c'était fait, je ne pouvais plus revenir en arrière. J'étais à peine arrivé devant la jeune femme que je vis une lueur dans son regard; elle m'avait reconnu elle aussi. En même temps, qui pourrait totalement oublier un partenaire sexuel aussi vite? Certes, nous avions vu. Mais contrairement aux légendes entourant la boisson, on reconnaît toujours les gens avec qui nous avons fricoté en étant ivres, surtout quand on arrivait juste face à eux. Quoiqu'il en soit, nous ne semblions éprouver aucune gêne à recroiser l'autre. Je vois mal à quoi cela m'avancerait de me sentir mal à l'aise. Kate n'était pas la première depuis que j'avais perdu ma femme, et elle ne serait pas la dernière non plus, de toute évidence. Et puis, avoir des regrets ne changerait rien à la situation. Je me sentais tout simplement trop seul pour renoncer à ce genre de rencontres, même si cela me faisait me sentir mal après coup. Je devais vivre avec. Avec ça, et avec beaucoup d'autres choses. Je m'efforçais après tout de voir le bon côté de la situation; je ne manquais pas de femmes pour me réchauffer l'âme en même temps que mon lit. Situation pathétique qui était la mienne, mais qui me satisfaisait tant que j'y trouvais mon compte. Et ce compte, c'était un peu de proximité, un peu de chaleur humaine, pour oublier. Oublier, encore et encore, jour après jour. C'était devenu un leitmotiv, presque un art de vivre. Je m'efforçais parfois tellement d'oublier que je ne me rappelais plus ce que j'avais voulu effacer de ma mémoire. Jusqu'à ce que j'émerge à nouveau d'une torpeur éthylique, ou que je me réveille dans le lit d'une femme que je ne connaissais pas. Quelle étrange vie que celle que je menais, si dénuée de sens. Mais elle était la mienne, et je ne pouvais pas changer du tout au tout.


    La jeune femme me confirma qu'elle était venue manger, et me salua du même coup. Elle affichait un sourire étrange, qu'on n'affichait que rarement en ma présence. Elle semblait contente de me voir. Très contente même. Voire un peu trop, si vous voulez mon avis. Là, d'un coup, le doute s'immisça dans mon cerveau. Seigneur Dieu, qu'avais je fait à cette femme pour qu'elle me regarde ainsi? Pitié, faites que j'ai évité de donner dans le sentimentalisme, je ne pourrais probablement pas me le pardonner... Je ne savais pas trop quoi penser de cet air avenant qu'elle m'affichait; je ne savais pas si elle était réellement contente de me voir ou si elle attendait quelque chose de moi. Sans doute n'avais je jamais donné dans le compliqué avec mes relations ces derniers mois. A cela, ajoutez le fait que je n'ai sans doute jamais rien compris aux femmes, et vous obtenez l'air incrédule et sans doute un peu ahuri que j'arborais maintenant, comme si je ne comprenais rien à ce que me disait Kate. Ce qui, dans le fond comme dans la forme, était la stricte vérité. Là, je me retrouvais con, j'avais l'impression de retourner au collège, quand je ne savais pas parler aux filles et que j'étais la risée de ma classe. C'était stupide, comme sensation, et je n'avais pas le temps pour ses conneries. N'empêche, j'étais frappé. Kate Long aura sans doute été la seule personne depuis des mois à me dire qu'elle était heureuse de me revoir, et surtout, qu'elle me le dise avec autant d'entrain. Je répondais donc maladroitement.



    | Euh... Oui oui, moi aussi, je suis venu manger. |


    Je restais ensuite silencieux un instant, avant d'être frappé de stupeur devant mon imbécillité.


    | Euh... On peut manger ensemble peut être, si vous voulez? Tant qu'à faire... |


    Je m'avançais, déjà plus sûr de moi, maintenant que j'étais remis de ma surprise. Je demandais au réceptionniste s'il avait encore deux places de libres sur une seule table. Il me fit un signe de tête et m'invita à entrer. Je présentais mon bras à Kate, pour lui signifier que manger ensemble était possible. Du coin de l'oeil, j'essayais de repérer le vampire que j'étais venu tuer. Peut être que c'était pour ça aussi qu'elle était venue, Kate... Peut être devrais je lui demander à l'occasion?

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Mer 30 Mar - 13:53

L'attirance que Kate éprouvait pour Torben était à la fois incompréhensible , incontrôlable et terriblement excitante. Bon, ce n'était pas comme si elle ne pouvait pas se retenir devant lui mais... il émanait tant de mystère qui ne faisait qu'accroître le désir de le connaître, du moins en savoir un pu plus sur lui. En réalité, elle ne se doutait que peu de choses sur lui; elle ignorait exactement son passé et ses amours... Elle se tapa subitement la tête en marmonnant intérieurement. Voilà qu'elle le voyait et qu'elle voulait lui faire la discussion alors qu'il faisait clairement autre chose ou du moins, s'apprêter à faire autre chose. Elle ne faisait sûrement que de l'embêter, comme ça. Elle parvint à distinguer l'attitude de Torben face au sourire qu'elle gardait aux lèvres sans arriver à arrêter d'être aussi pitre. Il faut dire que la jeune femme avait passé une longue journée; qu'elle s'abandonnait dans des pensées certes futiles mais essentiels pour se libérer d'une réalité qui ne la satisfaisait guère, voir l'attristait affreusement. Oui, on ne pourrait penser une telle pensée venir une femme aussi jeune, aussi inconséquente mais elle avait parfois ces moments de solitude qui ne faisaient en réalité que quelques minutes mais où elle rêvait de pouvoir compter sur un homme, comme Jens'. Le premier amour de sa vie s'était envolé dans la nature, sans qu'elle puisse réellement le revoir; et cela lui avait brisé le coeur, c'est certainement pourquoi elle faisait tout pour le cacher à présent. Cependant, quand elle avait vu que Torben, avec sa démarche si élégante que précise était venu à sa hauteur, elle ne pût se retenir de ressentir l'étendue de cette sensation si intense qu'elle ressentait avec Jens'. Néanmoins... le plan était diamétralement opposé. Non seulement Kate devait travailler mais elle ne devait pas autant attacher d'importance à cet homme, ou alors juste pour manger avec lui;, mais rien de plus. Et puis, Kate se demandait bien ce qu'il pouvait faire là, à cette heure ci. Au même endroit, cela était réellement étrange, mais elle n'y prit guère en compte lorsqu'il l'invita à manger avec lui. Ah, il savait s'y faire, malgré ce qu'il pensait!

Kate saisit l'occasion, sans même répondre positivement. Elle se contenta seulement de hocher la tête, pour lui faire comprendre qu'elle était d'accord. Peut être percevait il qu'elle était une véritable compliquée ou bien une simple fille assez entreprenante, bien qu'elle tentait de dissimuler aussi finement que possible ces perspectives qu'elle désirait ce soir là mais qui n'étaient pas ses priorités. Maintenant, elle devait manger avec lui, sans chercher plus loin. Puis, elle se demandait qu'est-ce qu'il pouvait penser d'elle; cela faisait naître de la curiosité, aussi appuyée soit elle; pour parvenir à garder ce sourire permanent. Kate devait être une sacrée cruche mais bon, il fallait bien avoir une bonne impression. Avec une conviction peu certaine mais voulue, Kate se dit qu'elle devait surveiller les vampires, en même temps que manger. Quoique... cela n'était guère discret, qu'importait, après tout. Elle verrait quelle tactique elle ferait. Elle choisirait au bon moment, avec une certitude que lui; indéniablement, cherchait une stratégie intérieurement.

Elle attendit près de la porte, prête à le suivre, lorsqu'il l'aurait décidé. Ce fût alors qu'elle aperçut que la personne accompagnant le vampire sortait du restaurant. Elle se demandait pourquoi il en était ainsi mais elle ne devait pas autant s'y préoccuper pour l'instant. Il fallait être discrète même si ce soir là, rien n'allait clairement dans ce sens. Kate soupira sans que Torben puisse l'apercevoir et elle lui adressa un sourire qui, toujours plus marqué, se faisait insistant et... créatif. Elle lui dit alors :

« Volontiers. »

Elle prit son bras et s'engouffra à l'intérieur du restaurant.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Dim 3 Avr - 16:22

    Je fus étonné mais pas choqué, que la jeune femme ne me répondit que par un simple hochement de tête. Je ne savais pas si elle était véritablement ravie que je l'ai invitée; elle se faisait plutôt réservée. Kate Long était elle donc gênée par le fait que nous ayons couché ensemble par le passé? C'était possible. Je savais que nombre de personnes se seraient senties gênées dans cette situation. Mais pour moi, qui avait déjà plus de trente ans, bientôt trente trois, et qui avais déjà été marié, la situation ne m'embarrassait pas plus que ça. Bien sûr, j'aurais sans doute préféré que l'on se retrouve dans d'autres circonstances. Mais je faisais avec ce que j'avais, et Kate m'offrait sans le savoir le meilleur des alibis. Tuer la cible dans ce restaurant ou en dehors serait camouflé par le fait que je me trouvais à cet instant en plaisante compagnie. Je souris un peu cyniquement, me rendant compte que j'utilisais maintenant les gens qui m'entouraient pour couvrir ce qui restait un meurtre, malgré le caractère sacré et sans doute philanthropique de mon travail. Etais je tombé si bas que plus rien ni personne ne comptait à mes yeux? Sans doute. J'avais eu de la considération pour mes supérieurs et mes collègues. Andréa avait tout foutu en l'air pour le second cas, et l'attentat contre les vampires avait quelque peu ébranlé ma foi en ma hiérarchie. Bien sûr, je ne pouvais pas dire que j'étais seul et isolé, car je ne m'arrêterais pas d'accomplir ma tâche avec dévotion. Il me semblait au moins à peu près sûr que je ne pouvais plus faire machine arrière avec le passé que je me trimbalais.


    Quand je proposais à la jeune femme de me suivre pour manger ensemble et ainsi conforter mon alibi, je remarquais que son sourire illuminait toujours ses traits. J'en venais à considérer qu'elle était peut être plus intéressée que je ne l'avais cru de prime abord. Son sourire était charmeur, sans que je ne distingue si c'était un fait voulu ou non. Elle était de toute évidence une femme très portée sur la séduction, et plus particulièrement implicite. Je serais prêt à miser de l'argent sur le fait qu'elle devait travailler dans un domaine commercial. Un instant, je me demandais si elle voudrait remettre le couvert une nuit de plus avec moi. L'idée n'avait en soit rien de déplaisant, du moment que je serais capable de gérer les éventuelles complications qui pourraient survenir de son côté. Je savais que nombre de femmes commençaient à s'accrocher véritablement à la deuxième nuit passée ensemble. Et je ne pouvais pas me permettre de faire le moindre faux pas; j'étais décidé à accomplir ma mission sans bavure, et sans la moindre tâche. Qui plus est, les complications ne pourraient pas avoir lieu de mon côté. J'avais difficilement assimilé la leçon d'Andréa, et plus difficilement encore la disparition de Jana, qui me hantait toujours. Non, plus rien ne pourrait sans doute jamais se produire entre moi et une femme; j'étais tout simplement devenu trop solitaire pour cela. Alors que Kate et moi faisions notre entrée dans le restaurant, je remarquais du coin de l'oeil le coin où mangeaient des vampires. Enfin, par « manger », j'entendais surtout qu'ils se faisaient la conversation plus qu'autre chose... je me tournais vers mon accompagnatrice improvisée alors qu'on nous indiquait une table pour deux, en tête à tête. Je me sentais désorienté, et aussi nauséeux. La dernière fois que je m'étais retrouvé dans un restaurant comme celui ci, c'était pour mon anniversaire de mariage avec ma femme. Cela semblait remonter à une éternité.



    | Vous... Vous êtes ravissante Kate. |


    Très malhabile, mais sincère. Et il y avait l'impérieuse nécessité de passer tout de même une bonne soirée; profiter de ces rares échanges humains dont je pouvais retirer un bénéfice plus positif. Alors que nous allons nous asseoir, je tire la chaise de Kate avant d'aller poser mes propres fesses sur ma chaise, m'asseyant face à cette ancienne maîtresse d'un soir. Je prends en main le menu, jetant un dernier regard oblique vers la table des vampires. Parfait, premier tru blood. Il leur en faudrait environ quatre ou cinq pour être sustentés. Plus s'ils avaient jeuné la nuit dernière, ce qui m'aurait cependant étonné. Je me tournais finalement vers ma compagne.


    | Que diriez vous d'une bonne bouteille, pour fêter nos retrouvailles? Ainsi, nous pourrons boire un verre pendant que vous m'en direz plus sur vous... |


    Nouvelle maladresse, mais je n'avais vraiment su trop quoi faire. Alors, je l'avais aussi subtilement que possible invitée à débuter la conversation sur sa propre personne; que je ne comette pas d'impairs et que cela détende sans doute l'atmosphère.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Dim 3 Avr - 21:37

Kate s'en voulait cruellement, cela était certain. Elle s'en voulait de paraître à la fois si accessible et si naïve; si désorientée et si aguicheuse... La jeune femme était si perturbée par son charme ravageur qu'elle était dans l'incapacité de ne pas répondre positivement à tout ce qu'il demandait. Enfin... dans la mesure du possible, évidemment. Kate n'était pas spécialement du genre à se laisser mener par un homme mais celui ci; bien qu'elle s'en défendait, était particulièrement attirant. Maintenant qu'il l'invitait dans le restaurant; la jeune femme se retrouvait face à un dilemme qui ne ferait que s'accroître au fil des minutes et au fil des heures, très certainement. Elle ne devait en aucun cas mélanger le plaisir et le travail mais qu'importait; ce soir là était celui d'une quelconque chance de bonheur. Ou du moins, d'un instant purement insouciant, heureux et sans prise de tête. Un instant que la jeune humaine cherchait éperdument; comme si elle était dans une totale absence d'attention. Ses deux jobs lui prenaient énormément de temps et malgré tout, elle avait aimé cette nuit dans les draps et entre les bras de ce jeune homme. Il avait l'air bien torturé, cela était vrai. Seulement voilà , elle ne savait quasiment rien de lui et forcément; lui savait tout d'elle. Aïe, il était si dur d'avouer que leur relation, bien qu'au simple stade de la bienséance; n'était pas réciproque. La jeune femme se comportait encore telle une imbécile, poursuivie par un seul désir presque omniprésent; un sentiment si ardent qu'elle ne pouvait y réchapper. Bien évidemment, elle se doutait que quelque chose clocherait tôt ou tard. Elle s'y jetait littéralement. Tant pis.

Alors que la serveuse indiquait aux deux jeunes gens la table; Kate aperçut la table des vampires. Ils commençaient à boire du Tru Blood; il était clair qu'ils allaient y rester un bon petit moment. Apparemment, Torben avait lui aussi repéré. Discrète, la jeune femme détourna le regard aussi rapidement que possible, bien qu'elle avait aperçut la "victime" du soir. Elle devait l'approcher mais elle avait bel et bien une marge conséquente, pour prendre du bon temps et également, être sous l'attention de ce cher Torben. Elle sourit rien qu'à cette idée; si bien qu'elle oubliait qu'elle était qu'une maîtresse. Parmi beaucoup d'autres, sûrement. Néanmoins, elle ne voulait plus rien penser, elle ne désirait pas imaginer une autre réalité; une autre conséquence; une autre cause d'écourter ce moment. Le jeune homme prit connaissance du menu et la jeune femme fit de même. Il prit la parole pour la complimenter. Les joues de la jeune femme devinrent roses, elle s'en cachait honteusement. Ce compliment l'avait touchée, amusée. Il avait l'air toujours aussi maladroit mais se complaisant dans une classe si irréprochable, une élégance si remarquable. Il continua un discours; selon lequel il voulait prendre une bouteille. Là, la jeune femme commença à prendre une mine beaucoup plus inquiétante. Il ne fallait pas prendre de l'alcool, elle allait encore se rater et perdre une victime potentielle. Toutefois, une attention si soignée; si précise ne faisait que grandir un désir si ultime. La jeune femme eût du mal à s'y faire. Elle devait pourtant le reconnaître: le jeune homme l'avait charmé, dans une incompréhension si subtile que futile. Kate regarda Torben dans les yeux.

Elle les dévirent ensuite sur la table des vampires. Elle devait s'amuser et également prendre en compte son business. Comment faire ? Elle ne savait guère. Ils étaient encore là, mais elle commençait à réfléchir à un alibi pour s'éclipser par la suite et capturer le vampire. Malgré tout, elle répondit, tout en sourire :

« Vous me flattez. J'accepte volontiers pour la bouteille. Oh , parler de moi ? Cela serait d'un tel ennui, mais si vous insistez...»

Elle devait gagner du temps, mais elle continua sa discussion, normalement.

« Qu'est-ce que vous comptez prendre pour le dîner sinon ?»

Une discussion lancée; un subterfuge à trouver...
Kate lui lança à nouveau un regard si intense qu'elle voulait sûrement déstabiliser Torben, mais assez gentiment et subtilement, histoire d'installer elle aussi; un climat détendu.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Lun 4 Avr - 22:50

    C'était la mission la plus difficile à appréhender dans son exécution que j'avais pu connaître depuis mes débuts. D'ordinaire, tout était fait d'obscurité, de sueur et de sang. Je me traînais dans les bas fonds de la ville. Je baignais dans le sang, le mien, et celui des mes victimes à crocs. Ou encore, j'étais laissé pour mort dans une ruelle infâme à l'odeur de détritus avec quelques os cassés, du sang partout, et l'esprit en lambeaux. Je m'étais traîné dans la boue et dans la fange de ce monde. En Tchétchénie d'abord, où l'acier avait plu en un tonnerre tonitruant, écharpant hommes et machines de guerre. Puis, ici, où la guerre était secrète, inconnue de tous. Mais bien présente. Ce que je vivais ce soir était totalement hors de toute comparaison avec l'habitude. J'étais encore propre, et pas non plus blessé. Je n'avais pas froid, il régnait plutôt dans l'immense pièce une tiédeur agréable, même si par habitude je n'avais pas retiré ma veste noire. Qui plus est, au lieu de traquer la mort elle même, je me retrouvais à plonger le nez en avant dans le décolleté de mon alibi de ce soir. Kate rougit à mes compliments, je me demandais de plus en plus ce que je fichais ici. Il devenait évident que si je ne faisais rien, la situation allait finir par déraper. Je ne le souhaitais pas vraiment, même si je n'avais pas pu repousser l'idée de vivre une soirée d'adulte normal, au restaurant et en plaisante compagnie. Et même si la nuit se finirait probablement dans les restes de vampires et le sang, je ne pouvais pas laisser passer cette chance qui m'était offerte de combattre mon manque de sociabilité récurrent de ces derniers mois.


    Kate reprit la parole, éludant comme nombre de femmes le faisaient les questions personnelles. Tant pis, je remettrais le sujet sur la table un peu plus tard. Elle me demanda ce que j'avais pour idée de commander. Je me reportais sur le menu, y décryptant les informations, ce qui me prenait un certain temps. Si par la force des choses je m'étais mis à parler anglais, le lire ou l'écrire était une autre paire de manches, et on ne pouvait pas dire que je sois particulièrement emballé à cette idée. Je vis deux ou trois petites choses qui me mirent en appétit, même si mon attention était attirée par des choses bassement plus humaines; la galbe du corps de la jeune femme, et l'instinct meurtrier qui me poussait à en finir au plus vite avec le vampire. Je portais ma main devant ma bouche, y toussant bruyamment. Dieu, faites que je n'attrape pas la crève ici et maintenant. J'avais décidé d'être le plus naturel possible, et de ne pas me laisser décontenancer par le regard de Kate, même si celui ci enflamma bien d'autres désirs que celui de manger. Advienne que pourra, je n'avais de toutes façons plus aucune attache pour me raisonner à quoi que ce soit.



    | Je prendrais bien de ce faux-filet qui a l'air appétissant sur la carte. En tous cas, pour le début de soirée, après, je passerais bien à un tout autre type de plat. |


    Super... Torben, c'est la classe à Dallas là. Aussi peu de subtilité que quand tu coures la gueuse ou ramasse une fille qui faisait le tapin. Tant pis, je me dédouane de ma stupidité en reportant mon attention sur la bouteille. Un vin rouge français, pour faire bonne mesure. Mazette, j'allais finir par avoir des dettes auprès de la HCV si les choses continuaient d'aller aussi vite. Remarque, les serviteurs du seigneur me devaient bien ça. Qui prenait tous les risques? Certainement pas eux, mais moi. Je me redressais vers Kate pour lui afficher mon plus beau sourire. Au moins, ce soir, je me rincerais la gueule à leur frais, et je comptais pas repartir avant d'avoir du sang de vampire plein les mains, du pinard plein l'estomac, et de la bonne bouffe plein les tripes. Et peut être de quoi réchauffer mon lit, si jamais le coeur m'en disait.


    | Vous ne m'avez pas dit, Kate..; que faisiez vous devant le restaurant quand je suis arrivé? On aurait dit que vous attendiez quelqu'un... |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Mar 5 Avr - 22:26

Bizarrement, Kate n'avait plus l'enthousiasme de tout au début de la soirée. Plus le temps passait, plus elle comprimait une certaine inquiétude, voir une angoisse persistante. Certes, Torben était tant mystérieux que déstabilisant, mais ce charme était un idéal; l'idéal masculin. Le parfait. Honteusement, Kate s'en voulait d'imaginer tant de choses sur le jeune homme et de devoir autant l'idolâtrer alors qu'elle ne le connaissait à peine. Cette soirée se présentait comme l'occasion parfaite de confirmer ou infirmer toutes ses pensées. Même si des fantasmes inavouables continuaient d'occuper également ses pensées les plus folles; Kate reprit une expression sérieuse, comme pour canaliser ses pensées et répondre aux quelconques remarques de la part du jeune homme. Toutefois, cette angoisse était bien trop importante au goût de Kate. En effet, le jeune vampire situé à côté du bar principal; continuait tranquillement de boire son Tru Blood tandis que la jeune femme, curieuse et impatiente, ne voulait que le serrer dans un coin, pour s'emparer de son sang et continuer son petit business. Il y avait cette excitation que la jeune femme ne savait expliquer, elle était bien trop continuelle. Kate était tiraillée aussi clairement que précisément entre son business si rentable et sa soirée, même courte, en compagnie de Torben. Bien qu'il ne lui rappelait pas vraiment Jens', il était si maladroit que craquant. Son élégance qui devait être légendaire avait un impact si parfait sur Kate. Cette dernière gardait une profonde attirance, qu'elle ne pouvait pourtant pas étaler là, au restaurant.

Le jeune homme indiqua ce qu'il souhaitait manger d'une façon si normative que la jeune femme s'en trouva assez étonnée. Il ne cherchait pas vraiment quelque chose de plus, si bien que Kate finit par ne rien ajoute de plus, ni même répondre par son choix définitif et personnel. Néanmoins, elle comprenait que lui aussi était un peu mal à l'aise dans cette situation. Elle n'attendait rien de plus de lui, à part une conversation assez intéressante. Heureusement, elle vit que l'homme comptait reprendre la parole. Ah, cela s'avérait maintenant compliqué. En effet, il lui demandait la raison précise de sa venue ici, au restaurant. Elle fût tentée de tourner son regard sur le vampire mais cela allait créditer son plan futur, cela ne correspondait pas. Kate soigna donc ses actions précisément; en contrôlant son regard si perçant à l'habitude. Elle continua de fixer Torben avec une certaine intensité qui la trahit inévitablement. Il allait percevoir ses intentions, cela était presque inévitable. Pour autant, Kate attira l'attention de Torben, en soutenant le regard aussi longtemps que possible. Il allait prendre une bouteille avec un bon vin; un premier plat assez plaisant; rien de mieux pouvait arriver. Bon, le vampire était dans le coin; il fallait le surveiller. Elle passa nerveusement une nouvelle fois une main dans ses cheveux et lui répondit :


« Pour ma part, je me prendrais bien une entrecôte avec un accompagnement de légumes, c'est si banal en réalité! » « Euh... j'attends une collègue, mais elle doit me tenir au courant.»

La dernière phrase n'était pas convaincante mais c'était un alibi, sur le coup. Torben n'aurait pas la même raison... non ? Surveillerait il le vampire également ?
C'en était si troublant que mystérieux. La jeune femme reposa son regard dans les yeux foncés du jeune homme pour lui indiquer la même question :

« Et vous ? Quelle est donc l'ironique raison pour laquelle vous étiez au restaurant ? Quelle coïncidence tout de même ! »

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Jeu 7 Avr - 14:41

    Je constatais une gêne qui me paraissait de plus en plus évidente chez Kate. Comme si quelque chose la chagrinait, je n'en savais trop rien et ne savais pas l'identifier, mais ce qui me semblait évident, c'était qu'elle n'affichait plus le même enthousiasme rafraîchissant que tout à l'heure, quand je l'avais invitée à passer à l'intérieur. Je n'en savais rien, je ne la connaissais tout simplement pas assez pour pouvoir le dire avec exactitude. De plus, je remarquais que nos phrases étaient très courtes, comme si nous ne savions pas trop quoi nous dire. Je ne pouvais pas dire que je n'étais pas gêné, mais la situation ne m'embarrassait pas plus que ça. Je n'avais pas l'habitude de côtoyer d'anciennes maîtresses, c'est sûr, mais j'étais un adulte, et j'avais pris du kilométrage au niveau de mes expériences sentimentales et/ou sexuelles. Bien sûr, je ne pouvais pas en dire de même pour Kate. Encore une fois, nous ne nous connaissions tout simplement pas assez pour que je sache de quoi il en retournait exactement. Je sentais sa gêne se renforcer, alors qu'elle passait une main dans ses cheveux. Je sentais que quelque chose clochait, aussi mon instinct cria t'il alerte, comme à chaque fois que je ne contrôlais pas totalement la situation. La jeune femme me parla du plat qu'elle comptait prendre. Classique, comme elle le dit juste après. Au moins avait elle l'intention de manger; on ne commandait jamais plat exotique et exubérant quand on voulait être occupé à quoi que ce soit d'autre que les plaisirs de la table. Par contre, son explication me parut un peu bancale. Attendre une collègue qui devait la tenir au courant? Devant un restaurant, et après avoir accepté mon invitation? Je me contrôlais pour ne pas froncer les sourcils, mais ne put m'empêcher d'attaquer sur une question qui se boulait un minimum subtile.


    | Ah d'accord, mais vous auriez dû le dire tout de suite! Dois je donc comprendre que l'on aura une invitée supplémentaire? Cela ne me dérange pas du tout, je ne savais pas que vous attendiez quelqu'un, j'aurais dû vous le demander avant de vous inviter... |


    Kate me fixa de ce regard intense en me demandant ce que je faisais à mon tour devant ce restaurant ce soir, soulignant bien l'incroyable coïncidence de nos retrouvailles. Bien sûr, je ne pus m'empêcher de sourire. Nous fûmes cependant interrompus par un serveur, qui prit la commande pour la bouteille, ainsi que celle pour nos plats. Je choisissais sans le moindre soucis la carte des desserts pour après le repas, ne sachant pas si la paresse du vampire que je ciblais ce soir me laisserait l'occasion de terminer le dîner entamé avec ma jeune interlocutrice. Cependant, j'étais un menteur entraîné et je n'eus pas grande difficulté à trouver une excuse. Qui de plus, pourrait sans doute confirmer mon alibi en me dédouanant de tout soupçon. Je désignais ma cible d'un signe de tête.


    | Je suis venu voir cette bête à crocs. Très riche, et je devais le retrouver pour discuter contrats avec mon entreprise. Il m'avait prévenu qu'il serait occupé ce soir, mais j'ai quand même voulu lui rendre visite. Cela m'a donc donné une excellente excuse pour vous aborder quand je vous ai vue. |


    Le propre d'un alibi est qu'il doit être solide, sinon il ne sert à rien. Aussi décidais je de pousser un peu plus loin mon avantage, histoire aussi de tester quelque peu Kate.


    | Quant à dire que c'était le destin, il n'y a effectivement qu'un pas. Mais je ne considérerais qu'il s'agissait de notre destinée qu'on se revoit que si on termine ce soir encore, dans les bras l'un de l'autre. Ce qui serait loin d'être un drame... |


    J'appuyais mes paroles d'un sourire autant charmeur que possible


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Sam 9 Avr - 21:00

La chaleur étouffante que ressentait Kate ne venait certainement pas de l'intérieur du restaurant mais de l'actuel état de la chère demoiselle. Maintenant qu'il avait avancé les raisons précises de leur visite; non seulement la jeune femme sentait l'anxiété monter mais également un désir plus qu'ardent. A vrai dire, si on lui demandait tout de suite, ce qu'elle voulait le plus empressement, c'était surtout de capturer le vampire et finir dans le lit de Torben. Bien que ces deux événements paraissaient tout à fait contradictoires; il va sans dire que la jeune femme restait prudente, pour ne rien dire qui puisse faire planer le doute. Non, elle devait se tenir à son alibi, cela était bien la seule des conditions qu'elle devait tenir. Alors, oui; le regard de Torben était intense. Bien sûr; elle craquait, plus que dans la demi mesure. Néanmoins, elle devait à tout prix garder son plan initial, bien qu'il avait été légèrement modifié. Le vampire était encore là, elle devait profiter de chaque instant avec Torben, même si il présentait une faiblesse non négligeable; celle de la détourner totalement de son action principale. Il ne la connaissait pas; elle ne la connaissait pas plus. Pourtant, une certaine attirance régnait entre eux; une certaine pulsion qui ne quittait pas la jeune femme; bien que l'endroit n'était pas approprié et que le serveur s'était présenté à eux pour prendre la commande. Ce fût certainement le serveur qui vint la tirer de ses rêveries indécentes. Ce fût également à cette précise occasion qu'elle réalisa qu'il venait de lui dire quelque chose, juste avant que le serveur vienne. Il avait considéré son alibi à l'opposé que ce que Kate avait pensé. Il commençait à lui dire qu'il allait considéré cette nouvelle invitée; qu'il se pressait de la voir. Ah,cela était clairement inconcevable. Non pas que Kate était particulièrement jalouse, non;, mais qu'il allait faire encore plus attention à l'entrée du restaurant et resterait vigilant. Ce n'était pas bon pour Kate ou du moins, contrarier sacrément ses options et la réduisait à un nombre minimal de solutions...

Elle n'avait guère prédit la suite et cela s'annonçait pire. Il avait parlé de la carte des desserts et Kate restait attentive à la suite de la discussion. Avec un grand étonnement, voir même une surprise étonnante, immense et déplaisante; elle écouta mot à mot sa raison de sa venue ici, dans le restaurant. Il avait comme connaissance... le vampire que Kate s'apprêtait à attaquer! On puis parler de coïncidence maintenant! Pour Kate, la surprise était grande, comme elle ne savait pas exactement ses activités. Soudain, la jeune femme avait peur;, elle avait cette étrange anxiété antonyme pourtant à la précédente, une inquiétude encore plus persistante et s'avérant sûrement plus brutale. Elle n'avait pas envie d'être en compétition avec Torben, cela s'annoncerait plus difficile. Il ne devait pas se douter de son alibi mais la jeune femme voulait déjouer les plans de l'homme, même si cela s'avérait être peu élogieux. Après tout, elle ne savait strictement rien de Torben et puis, comment allait elle le détourner de sa victime ?

La seconde partie de son discours quelque peu court énonçait clairement la seule chose qui les reliait. Leurs ébats. Il faut dire que Kate y pensait aussi, sans pour autant être une femme en manque effectif si important. Elle ne savait quoi penser de tout cela, bien que ses joues devinrent roses même virer rouges. Il devait analyser son expression et sûrement, aller déduire qu'elle n'était pas contre une relance de leurs ébats sous la couette. Toutefois, Kate devait trouver une solution rapidement puisqu'il tardait à la jeune femme de s'occuper de ce vampire. Elle fouilla dans une des poches de sa veste et trouva là une petite boîte avec de l'ectasy.Kate savait bien que, combiné à une fiole de V, le jeune homme ne pourrait réellement lui porter malchance. Elle devait l'insérer dans son verre, sans même qu'il fasse attention. Au moment où il tournerait la tête; elle allait le verser dans son verre. Quelques minutes plus tard, Torben jeta un regard dehors, comme pour apercevoir une personne entrer. La bouteille de vin servie; Torben se servit un verre et reprit un rapide coup d'oeil sur le vampire. La jeune femme en profita pour verser une petite injection de V, qui était dans la fiole. Elle ajouta une pastille d'ecta, également dans le verre. L"homme n'avait sûrement rien vu mais Kate espérait qu'il ne la quitterait pas pour autant. Ce fût donc qu'elle répondit avec une grande phrase pour résumer ses dires :

« Oh je ne pense pas qu'elle viendra tout de suite, nous pouvons commencer sans elle. Ah, la bête à crocs, je l'ai déjà vu, il est vrai. Quel genre d'affaires traitez vous avec lui ?»

Elle ajouta, juste après :

« Ah et pour votre proposition, je n'en verrais aucun inconvénient...»

Kate attendait qu'il boive, afin d'ingurgiter la drogue et qu'elle le dépasse; le laissant loin de ses repères. Cela n'était pas vraiment bien mais elle pensait finir dans son lit tout de même.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Mer 13 Avr - 22:06

    Je commençais à me sentir parfaitement détendu. Peut être était ce la perspective d'un bon repas qui me changerait de mon ordinaire faits de dîners sur le pouce ou de jeunes plus ou moins forcés. Ou alors, la perspective d'une bonne bouteille. Ou tout simplement la compagnie de la jeune femme. Probablement un peu des trois, je devais bien l'avouer. La jeune femme ne répondit rien quand je parlais de son invitée, je ne sus trop comment interpréter ce silence, tout en constatant après son appréhension évidente teintée d'étonnement quand j'avais évoqué le vampire à l'autre bout de la salle de repas. Je ne savais pas ce que cela signifiait, mais je notais bien précieusement sa réaction dans un coin de ma mémoire. Peut être était ce de la répugnance pour le vampire, ou de la peur? Les deux allaient souvent de pair, et même les plus fervents défenseurs des vampires étaient le plus souvent sujets à des conflits d'intérêt; nombre d'entre eux étaient le plus souvent guidés par les plus bas instincts, tout comme le reste de l'humanité. Cependant, je ne cherchais pas de réponse à toutes ces questions que je me posais. Il me semblait clair, net et précis que je n'étais pas là pour Kate à l'origine, et que je devais me concentrer sur ma tâche plutôt que de commencer à vouloir questionner mon interlocutrice. Je remarquais cependant que Kate se mit à rougir quand je mettais le sujet de nos ébats sur le tapis. Cela ne me dérangeait pas outre mesure. Quelque part, cela brisait les quelques complexes que je nourrissais sur le sujet, alors que cela permettait aussi de dédramatiser le côté un peu bizarre de la situation. Je me sentais en phase avec moi même et avec mes erreurs passées; il était de toute façon trop tard que je puisse changer, alors pourquoi essayer?


    Je ne savais vraiment pas quoi penser de Kate. Moi et les femmes ça faisait trente six sur la planète de la compréhension, mais j'avais presque l'impression qu'effectivement, la jeune femme ne serait pas contre le fait de remettre le couvert. Et qu'elle en soit gêné m'alerta; il serait peut être dangereux de recoucher ensemble. Bien sûr, cela serait toujours plaisant, mais si elle était gênée, il ne pouvait pas y avoir cinquante six causes à cela. Je reportais mon regard sur ma cible. Ce connard de vampire n'avait toujours pas bougé. Tant mieux. Je me sentais si bien assis là que je ne me sentais pas du tout la force de bouger avant un petit moment. Reportant mon attention sur Kate, je pris mon verre de vin et l'entrechoquait contre celui que je servis à la jeune femme. Je le levais ensuite, portant un toast.



    | A votre santé, Kate. |


    Je bus le verre par petites gorgées. Alors, la jeune femme reprit la discussion, me disant que son amie nous rejoindrait sans doute plus tard. Je trouvais cette histoire vraiment étrange, mais une drôle de chaleur s'insinuait en moi. Je commençais soudain à avoir très chaud dans mon bas ventre, et eut du mal à contrôler certaines parties de mon corps. J'essayais de changer de chose en tête en me concentrant sur les paroles de Kate, mais c'était très difficile.


    | Je... je traite de... |


    Je me levais d'un bond, l'entrejambe en feu, l'esprit oblitéré. Seigneur Dieu, du V. J'avais été drogué. ...Pourquoi? Trop tard, je me précipite sur Kate ne pouvant plus réfréner les odieuses pulsions animales et sauvages que la drogue provoquait chez moi. Quand la jeune femme me dit qu'elle ne verrait aucun inconvénient à recommencer avec moi, je me sentis autant trahit qu'excité. Trahit, parce qu'une partie de mon être, encore rationnelle, l'insultait de tous les noms. Fichue garce, elle venait de me droguer pour profiter de moi. Le pire, c'était que je ne pouvais rien faire pour lutter contre ça. Je saisis son visage, passant ma main derrière sa nuque, l'embrassant un instant comme un forcené. J'étais utilisé, mais je ne pouvais pas faire machine arrière. Rompant le baiser, je me penchais au creux de son oreille.


    | Tout de suite. Maintenant. Je vous veux. Levez vous et sortons, avant que je ne vous déshabille devant tout le monde. |


    Seigneur, voilà que je ne contrôlais même plus ce que je disais, l'esprit tout entier dirigé vers les pensées les plus lubriques et impures qui soient. J'étais encore une fois dans la merde jusqu'au cou. Pourtant, je ne parvenais pas à voir que les côtés négatifs de la situation...

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Jeu 14 Avr - 21:25

D'apparence si soignée, Kate venait délibérément retourner une situation si parfaitement établie; en un plan terriblement excitant mais dangereux. La jeune femme avait trouvé comme seul échappatoire une substance certes incontournable, mais assez risqué. Kate avait versé dans le verre de son interlocuteur du V, se préparant à admettre que sa réaction s'avérerait très certainement impromptue voir violente. Le moins que l'on puisse dire, c'était que Kate avait su retirer un certain plaisir dans ce qu'elle avait entreprit. Bien qu'elle s'attirerait sûrement les foudres de l'homme lorsque les effets de la drogue seront retombées; la jeune femme ne saisissait que l'instant présent afin de déguster le changement radical du comportement du jeune homme. Elle qui commercialisait cette substance si inoubliable, elle avait pu analyser chaque petite expression qui suivait la prise de cette substance. Parfois, elle riait intérieurement car les consommateurs devenaient tout à fait euphoriques;, prêts à jouer dans une fanfare ou bien faire des centaines de fois un tour dans les manèges. D'autre fois, elle abordait une certaine méfiance envers les clients qui viraient totalement de bord; empruntant une violence palpable; une haine inconsidérée; qui pourrait s'exercer si instantanément sur elle et lui causer bien des ennuis. A vrai dire, ce soir là; c'était sûrement elle qui recherchait ses plus piteux ennuis. Ah, qu'il était plaisant de droguer un si valeureux humain! Kate avait le sens des affaires mais perdait peu à peu son sens éthique. Les valeurs morales; elle les gardait en mémoire mais les bafouait de plus en plus en vue d'assurer un gagne pain bien trop alléchant. Elle aperçut Torben prendre son verre et boire, presque coup sec. La transformation ne tarderait pas donc... Elle lança dans le même temps un bref coup d'oeil vers le vampire. Ce dernier était affalé sur sa chaise, l'air de vouloir rester ici encore un bon bout de temps. Kate s'en réjouissait, puisqu'au cas où; elle se donnait bien encore une heure voir même deux pour que le vampire daigne s'en aller. Si il s'était autant affalé sur sa chaise, c'était bien car il attendait quelqu'un; il attendait Torben, sûrement. Pour autant, il ne pourrait rapidement répondre à l'appel.

Kate porta donc son regard sur Torben... et la surprise fût de taille. Certes, comme elle l'avait prédit; les effets du V ne s'étaient point fait attendre. Toutefois, le jeune homme s'était rendu compte, certainement trop tôt; qu'il avait été drogué. Rien ne laissait présager de bon lorsqu'elle aperçut, en une fraction de seconde; un regard inquiétant, menaçant et plein de vigueur; venir sombrer ses yeux si captivants. Il avait commencé une phrase, sans arriver à la terminer si parfaitement et cela; Kate le comprit même aussitôt. Soudain; Torben se leva. Il portait à son encontre un ensemble d'insultes; dont quelques unes étaient vraiment osées. La jeune femme acceptait ces injures bien qu'elle pensait qu'il fallait le calmer; histoire de garder une certaine couverture. Il devait se sentir trahi mais la jeune femme semblait s'en moquer. Tout du moins, elle ne s'en moquait pas totalement mais son business comptait plus. Elle voulait pouvoir toucher de l'argent ce soir et donc pour cela; écarter un quelconque obstacle à cet objectif.


| Tout de suite. Maintenant. Je vous veux. Levez vous et sortons, avant que je ne vous déshabille devant tout le monde. |

Kate entendit cette affirmation et la représenta dès lors comme une action dont elle ne pouvait, décemment pas se déroger. Torben l'attirait tellement qu'elle se tâtait à aller prendre du bon temps avant de s'en prendre au vampire. Après tout, elle avait bien une marge devant elle. Quelque part; cette attitude si entreprenante du jeune homme lui plaisait. Elle voulait garder un certain pouvoir sur lui, même si ce dernier menait à présent la danse. Il devenait un véritable pantin de cette drogue exfoliante et voilà qu'il voulait recommencer les galipettes. La jeune femme réfléchit alors une fois; deux fois puis finalement s'abandonna dans ses bras dans une étreinte plus que passionnée. Elle resta dans ses bras un laps de temps très court et lui susurra alors à l'oreille :

« Aux toilettes. Vite. Je ne voudrais pas que ce désir ne s'éteigne aussi vite.»

Cela était sûrement un lieu trop incongru mais la jeune femme n'avait pas perdu son objectif premier. Elle allait seulement prendre du bon temps avec son amant occasionnel et par la suite; prendre en chasse le vampire. Elle ne devait pas quitter les lieux et Torben avait l'air de demeurer si perdu qu'elle pouvait se servir de lui un petit moment. Vilaine, certes elle l'était mais la soirée ne faisait que commencer et elle relâcha son étreinte en attendant qu'il l'entraîne avec lui dans les toilettes; pour plus d'intimité.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Mar 19 Avr - 0:13

    Je ne réfléchissais plus. Horreur totale. J'étais de nouveau plongé dans les affres d'une luxure totale et immorale alors que je me sentais littéralement gonflé de désir pour la jeune femme. Je me souvenais encore de l'étreinte brûlante que j'avais connu avec Andréa, de la chose si terrible et absolue qui avait étreint mon corps tout entier en emprisonnant mon corps et mon âme.Mais les choses étaient terriblement différentes, cette fois ci. Certes, j'avais encore été drogué mais il ne s'agissait plus d'un accident. Et surtout, il ne s'agissait plus non plus de quelque chose de partagé, qui nous avait ramené à nos propres désirs, à nos propres pulsions. Kate n'était pas une victime, elle était le coupable. Ma conscience hurlait au viol, alors que mon corps se raidissait tout entier à l'idée de galipettes forcenées avec la jeune femme. Je ne pouvais pas prétendre ne nourrir aucun désir pour la jeune femme, mais il n'y avait aucun équilibre, aucune réciprocité. Elle m'avait forcé la main, elle m'avait fait boire à mon insu du V, cette drogue exécrable qui avilissait même le plus prude des hommes de cette terre. Et comme je n'étais pas ce qu'on pouvait appeler l'homme le plus vertueux qui soit... Je m'étais donc jeté sur Kate, attirant à moi quelques regards outrés des tables alentours. Sans doute de simples embrassades n'auraient choqué personne. Mais là, je m'étais littéralement jeté sur Kate sans la moindre parcelle de retenue ni même d'affection. Il s'agissait juste de la satisfaction de mes besoins les plus primaires. Le goût de sa bouche et de sa langue m'enflamma de plus belle, et sans doute mon pantalon ne pouvait plus dissimuler ce qui aurait pu être une source de gêne à un autre moment.


    Alors, Kate me souffla aux oreilles d'aller dans les toilettes. Il ne m'en fallut pas plus. Je la prenais par la main et la tirais fort vers moi, la forçant à se lever. Le plus discrètement possible, je me dirigeais vers les toilettes. Nous passâmes autant inaperçus que possible, car il y avait beaucoup de passage dans le restaurant. Je poussais la porte de la main, la repoussant violemment tant j'avais de force et de précipitation dans le geste. Je plaquais soudainement Kate contre le mur alors que personne ne se trouvait pas la petite pièce, uniquement composée de cabines entièrement fermées, comme dans les vieux restaurants. On ne craindrait pas se faire pister, dans cet endroit là. Pressant mon corps contre celui de la jeune femme, j'oubliais totalement ma mission. J'oubliais totalement les raisons de ma présence ici, de la proximité avec la jeune femme. J'étais là pour coucher avec elle désormais, emprisonné et condamné à assister impuissant à mon corps se rendant coupable de la plus absolue des luxures. Je passais mes mains sur le corps de Kate, la caressant sans la moindre retenue, y allant brusquement, brutalement. Nulle tendresse quand on a bu du V, seule comptait la satisfaction brutale et absolue de mes propres désirs. Je pressais les seins de Kate, je prenais ses lèvres avant tant d'ardeur et de brutalité que je m'écorchais contre ses dents. Toujours en me pressant contre elle, je l'amenais bien vite dans une des cabines, baissant la cuvette d'une tape et claquant la porte pour finir par la verrouiller.


(suite en hide)


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Ven 22 Avr - 20:38

Kate réalisait tous les avantages à retirer de cette drogue. Du V, qu'elle avait si délicatement versé dans le verre de Torben... cela s'annonçait comme un plan farfelu mais sonnait étrangement à présent comme un plan torride bénéfique. Bénéfique non seulement car Kate allait se jouer du bel âtre, mais sûrement et, plus encore; qu'elle allait profiter de cette étreinte pour prendre le manque d'affection qu'elle avait dû accumulé depuis un bon bout de temps. Kate fût guère étonné lorsque Torben prit sa main si furieusement pour acccepter sa proposition d'aller dans les toilettes pour parvenir à se trouver dans un endroit beaucoup plus... intime. Pour l'un comme l'autre,la situation était clairement définie; ils allaient coucher ensembles. Il ne restait seulement à définir quand cela allait se produire. En clair, Torben subissait encore les effets du V donc il fallait que Kate mise dessus, comme elle le faisait depuis de nombreuses minutes. Jouant avec lui comme avec une marionnette; il va sans dire que le jeune homme était stressé, excité et particulièrement curieux de deviner la suite. Très entreprenant, il ne perdit guère de temps pour tout faire, selon les modalités si draconiennes qui composaient pourtant des préliminaires plus que naturelles et essentielles. Kate appréciait cette attitude si incongrue, rapide et pour son cas, terriblement efficace. Le temps filait donc il fallait bien aller de plus en plus vite, de plus en plus précisément.

(suite en hide)



Par cette démarche, elle voulait gagner du temps puisque par la suite, elle lui ferait jouer un jeu dangereux qui permettrait à la jeune femme de se dérober... après avoir eu satisfaction de ce si bel homme et de sa plastique si irréprochable. Elle se creusait les méninges tandis qu'elle attendait empressement que ses pulsions et besoins soient assouvis. Après tout, rien n'était si convoité qu'un rapport sexuel qu'on pouvait pimenter à sa guise et qui plus est, où un serait définitivement berné. La jeune femme voulait se méfier tout de même qu'elle ne se trouve pas dans la situation où son plan ne fonctionnerait pas et où ses galipettes lui vaudraient l'affaire si croustillante du siècle. Elle pensait à lui bander les yeux mais rien n'était aussi compliqué comme elle n'avait pas de foulard. Les solutions se creusaient davantage mais Kate ne voulait s'y résoudre comme si elle tentait, plus que tout, d'obtenir un échappatoire si facilement. L'acte était imminent mais les solutions; elles, semblaient manquer à présent.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Sam 23 Avr - 16:32


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Dim 24 Avr - 19:40

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Lun 25 Avr - 18:01


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Lun 25 Avr - 23:34

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   Mer 27 Avr - 14:41




    Kate semblait avoir pris son pied, mais elle se détacha bien vite de moi alors que j'étais comme assommé par le contrecoup de la fin des effets du V. Elle s'avança vers moi et colla ses lèvres aux miennes avec une force et une ardeur que je n'avais que rarement connues. Puis, soudain, tout changea. Elle se saisit de ses vêtements, et s'enfuit de la pièce! Je tendais le bras pour la rattraper, mais trop tard. Oh et puis merde, pourquoi l'avais je retenue? Maintenant que je reprenais peu à peu possession de mes moyens, je me rendais compte que cette garce avait abusé de moi avant de se tirer. Forcément, ça me foutait plutôt mal, d'autant que j'étais sujet à un terrible mal de crâne. Seulement, avec cette nouvelle prise de conscience, d'inconfortables pensées surgirent. Si Kate était partie, qu'était elle partie faire à poils? Je me fichais bien du sort de cette traînée démoniaque qui m'avait forcé à coucher avec elle, mais si cela me mettait en danger... Je devais faire vite, et fuir. Je n'avais qu'une fenêtre d'une poignée de secondes devant moi. Je renfilais mon T shirt, mon caleçon, mon pantalon et mes chaussettes, le tout à une vitesse incroyable. Je gardais ma veste à la main. Heureusement, la jeune femme n'avait pas vu le flingue que je cachais dedans.


    Je rouvris la porte, pour voir qu'il n'y avait personne dans le couloir. Où était passée cette catin du diable? Bordel, je n'en avais aucune idée. Tant pis. Je ne pouvais pas prendre de risques. Je me mis à courir en tenant mes affaires à bras le corps, vérifiant dans mes poches n'avoir oublié aucun papier ou quoi que ce soit derrière moi. Je me dépéchais donc, et en sortant des toilettes je remarquais deux serveurs me regarder en coin. J'hésitais un instant. Je n'avais pas le choix, ça sentait pas bon. Si je restais, le vampire pouvait avoir connaissance de ma présence et s'intéresser à moi, ce qui comprometterait terriblement les chances d'abattre la bête. Alors, j'y renonçais. La mission ne s'accomplirait pas ce soir, et j'avais peur que les serveurs ne viennent à ma rencontre. Alors, je sortais. Je courus même, m'enfuyant totalement de cet endroit. Je ne me rendais alors pas vraiment compte, mais je venais de faire l'amour à une femme. Et contre ma volonté. Sacré nom de Dieu, elles n'étaient pas encore finies, les emmerdes? Je sautais dans le premier taxi qui venait pour m'éloigner un maximum de cet endroit maudit.



[HJ; désolé de finir si vite Kate, mais Torben ne pouvait tout simplement pas continuer vu l'état actuel des choses :p]

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Une approche nocturne... au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Newtown :: Gold Spoon
-
Sauter vers: