AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Ruled by secrecy
MessageSujet: Ruled by secrecy   Ven 8 Juil - 22:19

Appartement silencieux. Pas un bruit. Pas un souffle. Par la baie vitrée donnant sur le balcon, on peut voir s'étendre à perte de vue les toits de la ville, immense champ parsemé de points lumineux, éclairage public, néons lumières de vie des familles bien au chaud dans leurs appartement. Ils ne se doutent pas. Ils n'imaginent pas ce qui dort. Ce qui les guette. Ce qui bat en moi depuis des semaines. Ils ont le luxe de l'ignorance. J'avance lentement. Je glisse tel un soupir fugace et silencieux. Un fantôme. Quelqu'un qui sait. Quelqu'un qui sait ce qui attend toutes ces familles dont la lumière des appartements parsème la noirceur de la nuit. Il n'est pas bien tard pourtant, mais en Écosse, le noir vient tôt recouvrir la ville. Le noir sera bientôt tout ce que nous connaîtrons, si nous ne trouvons pas la clef de l’équilibre. La solution de l'équation. Elle est là, cachée en moi. Comme les flammes, le sang, les cris. Le Chaos autant que l'Equilibre vivent en moi. Ils se côtoient, se mêlent dans mon sang, font battre mon cœur autant l'un que l'autre. Je le sais. Je le sens. C'est une évidence. C'est naturel. Nos pouvoirs sont liés au Bien comme au Mal. Une part de nous émane des enfers. J'en suis persuadée, maintenant. Nous sommes liés à eux, d'une manière ou d'une autre. Et si nous échouons, nous serons alors coupables de leur arrivée sur terre. Elle est proche, toute proche... La menace qui guette tous ces humains bien tranquilles, à qui on a dit que la paix était revenue, mais qui guette également ces créatures surnaturelles trop occupées à se déchirer entre elles nous dévastera tous. Bientôt. Ca vient. Chaque jour, chaque heure, chaque minute un peu plus. Nous nous approchons, lentement mais sûrement, de la fin inéluctable de la civilisation. Inéluctable ? Presque. Reste nous. Dernier rempart. Mais serions nous assez forts ? Aurons nous assez foi en notre mission pour la tenir jusqu'au bout, ou la corruption qui gangrène autant le système illuminati qu'humain obscurcira t-elle trop la vue à nos dirigeants ? J'ai peur. J'ai peur que oui. Je n'ai jamais eu foi en l'humanité, en les êtres surnaturelles, j'ai également des difficultés à la placer en l'Ordre. Nous sommes seuls, en écosse. Isolés. Perdus. Coupés de tout. Ils ne comprennent pas, les Archontes non plus. Ils ne peuvent pas. Douglas non plus. Ils n'ont pas vu la créature. Ils n'ont pas senti. Ils n'ont pas senti le Chaos. L'incroyable noirceur inimaginable qui émanait de l'endroit et de l'être immonde qui le gardait. Pourtant, ils ont les mêmes visions que moi. Ils devraient comprendre. Ils devraient comprendre que si nous ne donnons pas tout, si nous n'abolissons pas toutes les limites et règles que nous nous étions fixés... Alors il n'y aura plus de lendemain que dans le feu et le sang.

Ces idées résonnent dans ma tête. Les images se superposent devant mes yeux. Ce monde rouge et or pulse dans ma poitrine. Je chancelle. Bascule en avant, posant une main contre le fauteuil le plus proche. J'y tombe, lourde, morte à l'intérieur. Ma tête bascule en arrière et heurte le dossier. Yeux fermés. Je respire. Calmement, paisiblement. Inspire. Expire. Mon ventre se gonfle, se creuse. Je reste ainsi une éternité, une dizaine de minutes. Des siècles dans ma tête, quelques instants sur terre. Tout se calme, petit à petit. Les choses se remettent en place. Je ré ouvre les yeux. Images plus nettes. Silence. Nuit. Calme. Pas de mouvement, pas de bruit. Je me lève, lentement, sûrement, comme un vieux corps usé que l'on déplierait avec un soin extrême. Je marche. M'adosse contre le mur, levant le bras le long de ce dernier jusqu'à toucher l'interrupteur. Flash lumineux. Violent, brutal. Je cligne des yeux quelques instants, reprenant une nouvelle fois mes esprits. La pièce principale de mon appartement est désormais nimbée d'une douce lumière, qui éclaire le tapis au sol, les fauteuils, la table, les chaises. La porte menant à la cuisine, celle menant à la salle de bain et à la chambre. Le petit bureau avec l'ordinateur dans le coin qui me sert de plan de travail. J'ai passé la journée à faire des entretiens. Sourire, réfléchir, analyser, répondre. Métro. Endroit fermé, sombre. Bruit. Puis encore sourire. Entretient, métro, entretiens, métro. Je n'en peux plus. Je devrais travailler, mais le moment d'égarement que je viens d'avoir, en rentrant, ne m'y incite guère. Je lâche un souffle.

Astrid. Je la sens, dans ma tête. Elle vient de sortir de l'hôpital, Noah me l'a dit hier. Et je l'ai sentie un peu aujourd'hui, malgré tous les sujets d'occupation qui ont pu être donnés à mon esprit. Je lui ai dit de passer me voir.. Et elle doit avoir senti que je ne suis pas bien non plus, à l'intérieur de moi même. Elle est juste à côté... Je passe mes mains sur mon visage, comme pour me réveiller une nouvelle fois, avant d'aller me prendre un verre d'eau à la cuisine. Je l'engloutis d'une traite, au moment où je sens la jeune femme venir vers moi et entends ses pas dans les escaliers. Je lui ouvre donc, avant même qu'elle n'ait eu le temps de toquer. Petits yeux et traits tirés, mais je lui offre tout de même un sourire. Que ce ne soit pas l'amour entre nous n'exclut pas l’amabilité...

« Entre, je t'en prie. Assied toi. Je te sers quelque chose ? »

Je referme la porte derrière elle alors qu'elle prend place sur l'un des fauteuils. Me retournant vers elle, je continue.

« Alors, comment vas-tu ? Je suis contente de te revoir. »

Et oui, quoi qu'elle en pense, j'étais sincère. Je préférais Noah à elle, cela allait sans dire... Mais elle était des nôtres. Plus que jamais. Elle avait combattu à mes côtés, elle avait vu ce que j'avais vu. Elle pouvait comprendre, elle. Elle devait comprendre. Toutes les manigances de l'Ordre m'exaspéraient.

_________________

And the world was gone...
MADE BY HOTMESS

Les plus beauuux !:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: visionnaire
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
"Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument."
Messages : 234
Membre du mois : 12
Je crédite ! : (c) freckless sloth // (c) hotmess
Caractère : Secrète - Peu bavarde - Méfiante - Remet souvent tout en cause - Indomptable - Tolérante - Sociable - Fidèle
Autres comptes : Erin & Leah
Triple compte de Erin Danvers - Modératrice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ruled by secrecy   Sam 13 Aoû - 16:52


Enfin.
Je croise les jambes sur l'accoudoir du canapé et m'étale de tout mon long dans le renfort des coussins. Je pousse un soupir de soulagement et ferme les yeux quelques minutes. Enfin, je suis de retour chez moi. J'entends le ronronnement de la pompe à eau de l'aquarium en fond, par-dessus le tumulte de la rue en contrebas. Des sons familiers, rassurants. J'allume la télévision, pour écouter un peu les informations. Mon regard fixe le vide, alors que les mêmes actualités reviennent en boucle, mais rien de nouveau quant aux attentats. Personne n'a cherché à les revendiquer, et si l'enquête ne piétine pas, les quelques éléments que la PES a réussi à réunir ne suffisent pas à établir un rapport formel, publiable. Je suis encore frustrée de ne pas pouvoir aller sur le terrain, mais au moins, je ne suis plus coupée de l'action depuis que j'ai récupéré mon portable. Noah est reparti travailler ce matin, seulement avec la promesse que je ne bougerais pas d'ici en son absence, et que je songerais avant tout à me reposer. Je ne déroge pas réellement à cette règle en gravissant quelques étages pour profiter d'une réunion informelle avec Eva, non ? J'ai besoin de la voir. Même si notre entente n'est pas toujours au beau-fixe, les récents événements ont considérablement changé la donne. Je serais peut-être morte, à l'heure qu'il est, si Eva n'avait pas été présente. J'aurais bien voulu dire que nous formions une équipe de choc grâce à mon lien avec Noah, mais c'est faux. C'est elle, qui nous a maintenu soudé, et qui nous a donné la bonne direction à suivre. Je ne suis même pas sûre que nous aurions trouvé la faille sans son assistance. J'ai certainement eu tort de douter d'elle à ce point, mais je n'ai pas senti le besoin de la rencontrer avant. Je sens ce lien qui nous unit tous les trois, comme un cercle dans un autre. Il est plus puissant que celui que nous entretenons finalement avec les autres Illuminati dépêchés en Ecosse, de par les épreuves que nous avons traversé ensemble. Et maintenant ? Nous sommes tous les trois dans la même galère. Je pousse un soupir retentissant, et appuie à nouveau sur la commande pour éteindre la télévision. Je profite de quelques minutes de silence, à me concentrer sur ce qui m'entoure, puis je me lève finalement pour rejoindre son appartement.

Maintenant que j'ai quitté l'hôpital, il ne sert plus à rien de feinter. Je peux user pleinement de mes pouvoirs pour forcer ma guérison et m'assurer d'être opérationnelle au plus vite. Je trouverais une bonne excuse pour échapper à quelques séances de rééducation ou autres conneries dans le genre qu'ils souhaitaient me faire bénéficier. Je tire, sans aucune honte, sur ce lien qui nous relie tous pour accélérer mon rétablissement. C'est un soulagement de sentir la douleur disparaître à mesure, et en peu de temps, il n'en restera plus trace, hormis ce plâtre que je serais bien forcée de conserver pour ne pas paraître suspecte. Je laisse mon bras retomber le long de mon corps quand je prends l'escalier, subitement indifférente. Je touche le bois de la porte d'entrée, sans un mot, et me décide à toquer pour faire bonne figure quand elle m'ouvre aussitôt. Je lui rends son maigre sourire. Ses traits marqués par le manque de sommeil ne me surprennent pas, de par les bribes qu'elle laissait échapper à travers notre lien.

J'entre, quand elle m'invite à le faire, sans faire de commentaires. Je ne me fais pas prier et prends place dans l'un des fauteuils, lâchant d'un ton neutre :

- Merci. De l'eau suffira.


Je marque un temps d'arrêt, en ressentant la sincérité dans sa voix, quand elle m'annonce être heureuse de me revoir. Oui, décidément... Beaucoup de choses avaient changées en peu de temps.

- Je vais mieux, grâce à vous. Ce plâtre... Ce n'est plus qu'une formalité. Je vais tout de même tâcher de moins vous solliciter à l'avenir, que tu puisses te reposer davantage.

Ce n'est pas de la gentillesse. Je m'en voudrais que Noah et elle peinent à accomplir leur mission en contribuant à réduire le temps de ma convalescence. Je veux être opérante le plus rapidement possible, mais pas à leurs dépends.

- Je pense que quelques jours suffiront pour que je puisse vous être davantage utile. Je ne pourrais pas réintégrer immédiatement la PES, mais je peux certainement profiter de tout ce temps libre pour vous assister autrement.

Je veux me rendre utile, mais avant tout... Je la fixe un temps, le regard sombre.

- Noah m'a tout dit.

Il était important de lui signaler. J'avais fait en sorte que ces quelques révélations ne perturbent pas suffisamment mon humeur pour qu'elles en affectent la toile de nos consciences. Je ne voulais pas que cela se sache, même si mon indignation faisait écho à la sienne, sur la conclusion de cette mission.

Je marque un silence, lâche un bref soupir.

- Je ne comprends pas pourquoi McCarthy a agi ainsi, mais nous devons surpasser ce... Désaccord, pour le bien de l'Equilibre, qui est plus fragile que jamais.

Je la fixe, avec une lueur interrogatrice dans le regard. Je ne sais ce qu'elle en pense, et il m'est pénible de tâter le terrain à l'oral avec mes propres semblables... Mais nous n'avons pas vraiment le choix que de passer par de telles voies, ironiquement, pour savoir.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 5
"On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible aux yeux."
Messages : 855
Membre du mois : 29
Je crédite ! : (c) Shainos (c) Greywind
Localisation : Edimbourg
Caractère : Réfléchie - Manipulatrice - Passionnée - Secrète - Charismatique - Fausse - Éloquente - Acerbe - Perspicace - Farouche
Humeur : Lunatique
Autres comptes : Malcom Hastings


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4523-astrid-lehtinen http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4527-astrid-lehtinen http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4528-astrid-lehtinen
 
Ruled by secrecy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Oldtown :: Immeubles :: Appartement d'Eva Raederer
-
Sauter vers: