AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom
MessageSujet: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   Sam 28 Mai - 19:02


Le centre ville grouillait de monde ce soir. J’avance à grand pas, les mains enfoncées dans les poches de ma veste. La journée avait été particulièrement longue. Entre les clients exigent et les fournisseurs en retard. Je crois que j’ai eu ma dose. Mon épaule percute un homme. Je le reconnais facilement … c'est Peter, l’un des loups qui faisait partie de la meute. Il pose sur moi son regard hostile. On n’a jamais été des potes, et on ne le sera jamais. Encore moins dés qu’il découvrira que Lyra et moi sommes ensembles. Au fond, j’uis plutôt satisfait de mon coup ; J’aime Lyra, mais de savoir que je la vole à Peter, il y avait de quoi être fière. Bon, ça va mettre un sacré bordel s’il le découvre. Je n’étais pas assez inconscient au point de m’en vanter. La meute avait subit beaucoup trop de chose pour que je cherche à nuire à un loup, même s’il est con. Non, je me contente de serrer les dents. J’étais un enfoiré mais je savais fermer ma gueule lorsque cela s’avère nécessaire.

Salut - me dit-il en regardant tout autour de nous. Les passants nous dépassent, sans nous prêter la moindre attention. Il reprend la parole, un brin glacial. – J’essaie d’avoir Lyra … tu sais où elle traine ce soir ?
Aucun salut de ma part, j’avais d’autre préoccupation que de faire la causette avec lui. Je devais retrouver Malcom dans un bar pour faire le point sur nos recherches sur un lieu sécurisé. Je n’avais pas le temps de lui parler, et j’avais une furieuse envie de le provoquer en lui disant qu’elle se trouvait au fond mon lit.
Elle bosse certainement – répondis-je avec le même ton. – Si ça ne t’ennuie pas je dois y aller, j’ai rendez-vous ! – Il me prend par le bras et le serre. La force d’un loup-garou était bien plus puissante que celle d’un métamorphe. Je grimace sous la douleur, et j’avais envie de lui foutre ma main dans la gueule. Le regard pétillant de haine et d’excitation de Peter me confirma une chose, il avait envie que je réplique. *Ce ne sera pas pour ce soir, mec*
Ouai … laisse moi deviner ! Un rancard avec ta copine Malcom
Soit pas jaloux, t’es juste pas son genre
Répliquais-je avec un petit sourire narquois. Peter m’attrape par le col de ma chemise et la déchire par la même occasion. Nous voilà face à face à nous défier du regard. Ça pue le combat !
Fait gaffe à tes paroles le changeur … et dit à Malcom que je le tiens à l’œil !
Bordel ! Il me prend pour la poste où quoi ? Il avait une dent contre nous, mais là si je lui balance une vacherie à ma sauce, ça va partir en couille. Il me lâche, et j’étais soulagé en le regardant s’éloigner. Une bagarre n’arrangera rien à la situation, et Lyra risquait de m’en vouloir. Qu’est-ce que je ne ferrais pas pour elle ! Je ne connais pas trop l’histoire entre Peter et Malcom, et franchement je n’en avais rien à faire !

Je tourne les talons pour reprendre mon chemin. Enervé. Pas évident de me calmer après ce petit accrochage. Peter ne pouvait pas me piffer à cause de Malcom et Lyra. Mon amitié avec la louve l’avait toujours énervé, et se fut encore plus vrai lorsqu’ils ont décidés de ce mettre en couple. Mes pas me conduisent dans une ruelle, où un type le tien blafarde me propose du V. Je décline sa proposition sans même lui adresser un regard. Comme si j’avais une tête à me droguer. Je continue jusqu’à arriver au Port et devant le Crazyfish.

En entrant dans l’établissement, l’air chaud me fouette désagréablement le visage. Il faisait chaud à l’intérieur et pour cause, il s’agissait plus d’un club de strip-tease. Les filles en tenue légères travaillaient à satisfaire leurs clients. Je balaye l’endroit pour repère mon ami. J’enlève ma veste, le col déchiré au niveau de la couture de ma chemise bandouille maladroitement sur mon épaule. Un lieu idéal pour parler avec un pote, tout en reluquant les filles. Je n’étais plus célibataire mais j’avais encore droit à regarder le menu, non ? Puis avec ce dont ont doit parler avec Malcom, c'est le lieu idéal. De la musique, des mecs en binômes pour regarder les danseuses, on passe largement inaperçu. Lyra comprendrait … enfin j’espère !

J’aperçois Malcom installé dans un fauteuil prés d’une table, une fille danse sur une plate forme. Je m’installe à ses côté en mettant ma veste sur le rebord de mon siège ;

Salut … le spectacle te plaît ? – lui demandais-je en regardant la jeune femme montrer ses jolies fesses. – Tu as le bonjour de Peter ! Il est remonté à bloc ! – déclarais-je en soupirant, et cherchant une serveuse du regard. J’avais besoin d’une putain de bière bien fraîche.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 13
Coups du Destin: 7
Pendant longtemps la vengeance fut ma seule compagne, maintenant j'aspire à la paix
Messages : 214
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou, (c) tumblr
Localisation : Dans son atelier
Caractère : Secret - Loyal - Féroce - Autoritaire - Doué avec ses mains - Protecteur - Intolérant - Froid - Tendre
Vos Liens :

Humeur : Mauvais Poil
Autres comptes : Alice / Samuel

Pendant longtemps la vengeance fut ma seule compagne, maintenant j'aspire à la paix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   Dim 5 Juin - 13:58


Je suis affalé, en travers d'un des canapés de l'établissement, une tablette reposant sur mes genoux. Mon regard oscille sans arrêt de la danseuse sur la plateforme à mon écran, où je passe en revue tout Glasgow au peigne fin, et même Edimbourg. Je pose parfois des marqueurs avant de reprendre ma contemplation. Mon verre est quasiment vide, à côté de moi, mais c'est bien le seul que j'ai pris de toute la soirée. Ce n'est peut-être pas le meilleur endroit pour garder les idées claires et travailler sereinement, mais si je ne ménage pas quelques instants de détente, je vais devenir dingue. Je me tords un peu trop les méninges ces derniers temps, et me retrouver précisément là à détailler une carte tout autant que me rincer l'œil me rappelle mes anciennes activités. Ce n'est bien souvent pas l'endroit où on me chercherait, et il est facile de se fondre dans la masse. Je dois simplement dénoter avec les autres clients, à rester seul et me concentrer sur mon écran. Au moins, la tactique est bonne, parce que les marqueurs se multiplient malgré la fatigue qui m'accable. Et John, il fout quoi par contre ? J'hésite à lui envoyer un message. J'ai pas un temps étirable, même si Savannah passe la soirée avec ses amies, chez Sasha. J'aurais pas à m'en préoccuper ce soir... Bordel, j'ai l'impression d'être un nouveau divorcé avec un gosse à charge. Je me suis bien fait avoir, dans l'histoire.

Et quand on parle du loup... Ou plutôt du métamorphe : Je relève la tête pile pour le voir déposer sa veste sur le rebord de son siège et prendre ses aises.

- Salut, mon vieux. Tu t'es perdu ?

J'ai un sourire amusé à sa remarque.

- Autant lier l'utile à l'agréable, pas vrai ?

Difficile de rester le regard rivé à l'écran quand la danseuse se fait plus entreprenant en voyant un autre admirateur se pointer, l'accueillant de ses formes bien jetées en avant. Ouais... Mais on peut toujours compter sur John pour casser l'ambiance. J'ai une grimace mauvaise quand il me passe le bonjour de Peter. Ce con... Heureusement que j'ai ramené sa sœur à bon port, en fait, ça m'évite de lui donner une bonne raison de venir me casser la gueule. Ca ne m'aurait pas déplu, mais vu les circonstances, on a déjà bien assez de loups dégénérés à se charger pour ne pas en rajouter une couche.

- Il est toujours remonté à bloc. C'était quoi, cette fois ? 'Faudra vraiment que je règle ça un jour avec lui.

J'ai encore en tête ma discussion avec Sasha, qui supposait qu'un lycanthrope ou un métamorphe avait pu être manipulé par les vampires ou les semi-démons pour se charger de poser les bombes. Soupçonner tout le monde dans la Meute me fatigue, alors je n'ai pas envie de devoir faire avec James ou Peter qui me regardent sans arrêt d'un mauvais œil. Ouais... Le premier est raisonnable, même sans ses chefs, mais le second commence doucement à perdre les pédales et aurait besoin de se faire recadrer.

Je secoue la tête, négativement.

- Mais là, j'ai pas de temps à perdre avec ses conneries. Alors fais simplement gaffe de ne pas faire partie des dégâts collatéraux. Tes recherches ont donné quoi, de ton côté ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   Jeu 16 Juin - 21:13



Le joli profil de la danseuse descend, remonte, et brusquement elle fait le grand écart. Merde elle est souple la gonzesse. Concentration. L’utile à l’agréable ! Putain, j’étais d’accord avec lui. Je me laisserai bien tenté par une danse en privée. Ah j’oubliais que c'est fini ce temps là. Je m’assoie un petit sourire niais devant les performances de la fille ; On parle vite fait de Peter de sa connerie congénitale qui consiste à nous emmerder dés qu’il le peut. J’hausse les épaules, et m’adosse un peu plus contre mon siège. Bon sang, elle est où la serveuse ?!

Aucune idée … il avait peut-être ses règles !

M’exclamais-je. Réduire le loup à une fille ayant des problèmes de menstruations avait quelques choses d’assez amusant. Je souris comme un con. Si Peter avait été là, il m’aurait cassé furieusement la gueule. A se demander si j’ai encore un instinct de survie par moment. Je tourne mon visage vers mon ami.

Régler quoi ? Moi je sais … il me déteste à cause de Lyra … enfin aussi parce qu’on s’entend bien, mais pour toi ? C'est quoi le problème ? T’as pissé sur sa voiture de flic ?

Demandais-je un brin curieux. Je n’aurais pas du parler de Lyra, parce qu’au fond le problème au départ était mon amitié avec le métamorphe. Il me balance de faire attention et de ne pas faire partie des dommages collatéraux. Je ris. Putain ! S’il savait à quel point d’une certaine manière j’étais déjà dans la merde. Que ferrait un loup-garou à un métamorphe dés qu’il sera qu’il est cocu ? Je n’ai pas le temps de penser à ça. Malcom avait raison on n’avait pas le temps pour ces conneries. Je lâche un soupire.

Ok … passe moi cette tablette

Je lui prends l’engin et tapote pour trouver une carte du lieu qui pouvait convenir aux groupes. Une jeune femme, rousse, portant des porte-jarretelles se présente devant moi. Enfin la serveuse ! Je lui commande deux bières, sans savoir si Malcom avait fini son verre. Peu importe ! J’étais concentré cherchant l’endroit de mémoire. Il me faut à peine quelques minutes pour retrouver le flan de montage. J’ai beau me transformer en piaffe j’avais une excellente mémoire.

J’ai repéré un lieu en volant. Une grange prés du flan de cette montagne. – Je lui redonne la tablette, et pointe du doigt un point sombre sur la carte. J’entamer les explications de ce que j’avais constaté. - La route la plus proche est au moins à 5 minutes à vol d’oiseaux, du coup ont peut compter le double à pied. Je n’ai pas eu le temps de me poser tout prêt. J’ai volé à quelques mètres au-dessus, et apparemment c'est complément abandonné. Un petit tour ne serait pas du luxe pour être sûr.

On allait devoir faire de la marche en pleine forêt avant de pouvoir atteindre les lieux. Si l’endroit convient, des travaux devront être envisagés pour rendre l’endroit plus habitable. C'est bien une chose qui ne faisait pas peur. Je regarde la danseuse faire quelques trucs des plus indécents avec une cravate. D’où elle sort cette cravate ? Je détourne le regard.

Et toi tu as trouvé quelque chose ?
Demandais-je. Je compte sur Malcom, pour trouver un endroit de plus judicieux pour cacher un groupe de métamorphes et loups-garous.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 13
Coups du Destin: 7
Pendant longtemps la vengeance fut ma seule compagne, maintenant j'aspire à la paix
Messages : 214
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou, (c) tumblr
Localisation : Dans son atelier
Caractère : Secret - Loyal - Féroce - Autoritaire - Doué avec ses mains - Protecteur - Intolérant - Froid - Tendre
Vos Liens :

Humeur : Mauvais Poil
Autres comptes : Alice / Samuel

Pendant longtemps la vengeance fut ma seule compagne, maintenant j'aspire à la paix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   Sam 25 Juin - 22:33


Je relève le regard de ma tablette, alors que John prend un peu de temps à me répondre, absorbé par les danses lascives de la strip-teaseuse. Je ne peux pas m'empêcher de noter ce sourire niais qu'il a gravé au visage, et de lâcher un bref rire avant de secouer la tête, avant de trouver bon de me justifier de mes moqueries.

- Putain, t'as la tête d'un mec amoureux avec toutes les mièvreries qui vont avec. Ouais, elle danse bien avec un superbe déhanché... Mais 'me sors pas que tu viens d'avoir le coup de foudre là !

Il ne s'épanche pas sur les problèmes avec Peter, certainement parce que ça vaut pas le coup. J'ai un sourire en coin, sans plus faire de commentaires, quand il le compare à une nana dans ses mauvais jours. En soi, les lycanthropes sont tous constamment à fleur de peau, alors en ce moment et avec un mec comme Peter qui ne peut pas me piffrer... J'imagine pas le combo. Il doit valoir au moins une louve. John finit par m'interroger sur les raisons de sa colère envers moi. J'hausse les épaules, sans avoir particulièrement envie de m'épancher. Mais je lui dois bien ça s'il vient de se manger un loup-garou furieux sur la gueule par ma faute, non ?

- C'est depuis Février en fait. Sa sœur m'avait piqué ma bagnole pour s'en servir de bulldozer, je l'ai proprement éjecté du siège conducteur pour reconduire l'Ulfric et la Lupa à bon port. J'ai fait passer la Meute avant tout, comme toujours, mais ça il pige pas quand il s'agit de sa seconde famille. Et c'est pas ma faute si elle me kiffe grave malgré ça !

Mon visage s'assombrit, malgré le ton que j'emploies. Ce jour-là, j'avais fait ce qu'il fallait, oui. Putain, je me sens subitement en colère avec l'envie d'envoyer valser ma tablette. Qu'est-ce que c'est que ça ? Des regrets ? Merde. John m'a peut-être grillé, parce qu'il me prend la tablette des mains pour se concentrer sur notre affaire. J'ai besoin de ça, d'avoir quelque chose sur quoi me concentrer, pour ne pas songer là où j'ai bien pu merder. Comme je pouvais m'y attendre de sa part, John a de bonnes idées du lieu qu'il conviendrait. En même temps, venant d'un métamorphe qui se transforme en aigle, le contraire m'aurait étonné. Il a forcément l'œil pour ces choses-là, les papillons ne sont pas vraiment portés sur la visions quand ils prennent de l'altitude.

- Pour être sûr, et tranquille, il faudrait surtout acheter le terrain entier. On pourra après faire les aménagements qu'on voudra. Je sens qu'un abri anti-nucléaire au sous-sol d'une vieille grange, avec des caméras de surveillance dans les arbres alentours, ce serait parfait. Ca va coûter une blinde, mais pas question qu'on soit à nouveau surpris en se disant que les vieilles méthodes vont suffire. On se délimite la zone et personne ne rentre sans qu'on en connaisse l'identité. Je sais ce que tu vas dire, qu'on fait un retour en arrière sur ce que souhaitait la Lupa pour les familles des lycanthropes... Mais on voit bien que ça nous a coûté de chercher à nous ouvrir, non ? Si on s'installe là, ce lieu doit rester secret.

J'observe la danseuse qui continue son show. Je réfléchis, avant que John me sorte à nouveau de ma torpeur, et que j'affiche un large sourire en réponse.

- C'est là que je me rends compte qu'on est sur la même longueur d'ondes, mon pote.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   Ven 15 Juil - 20:56


J’ai le sourire du débile amoureux, parce que c'est ce que j’étais. Amoureux. De Lyra. Autant dire que beaucoup ne seront pas étonné. La louve était à moi. Enfin, presque à moi … pour l’instant, elle est encore avec Peter. Il n’est pas facile de regrouper les loups et les métamorphes. Mon histoire avec Lyra ne devait pas se savoir. Pas tout de suite en tout cas. Il manquerait plus qu’une histoire de cul n’entrave la bonne marche du regroupement. L’alliance est fragile sans qu’on en rajoute. Putain. Au fond de moi, j’ai envie de le dire. Malcom pourrait le deviner ? J’ai juste à le mettre sur la voie. Bah ! On est des mecs, et la subtilité ce n’est pas trop notre truc.

Non pas de coup foudre pour la danseuse – celle-ci me regarde avec une petite moue - Sans te vexer chérie ! – elle me sourit en me faisant un clin d’œil. Elle avait du entendre des propos bien plus injurieux à son égard.

J’écoute Malcom. Février avait été un mois particulièrement éprouvant. J’avais perdu mon associé, Ryan. Un métamorphe qui avait réussit à me tirer une promesse de veiller sur sa fille alors qu’il lâchait son dernier souffle. Moi, comme un con, j’ai accepté. Gabriel n’était pas facile à amadouer et je n’étais pas facile comme protecteur. La sœur qui pique sa voiture. Je comprends mieux l’état de celle-ci quant il est revenu avec Isa’ et Hayden. Je ne peux retenir un sourire. Sérieux, utiliser la voiture de Malcom, elle avait des couilles. Je ne fais aucun commentaire lorsqu’il me dit qu’il avait fait passer la meute avant tout. J’aurais fais la même chose, mais voilà si la fille avait été Sélène ? Je doute que j’aurais eu la même réaction. Du coup, pour la première fois, je comprenais Peter. Pas évident. L’avantage qu’avait Sélène, c'est qu’elle faisait partie également de la meute. La seconde famille ? Elle devait être humaine et loin d’être l’une des nôtres.

Je ne savais pas qu’il avait une sœur !
Réflexion qui me traverse l’esprit et s’envole. Qu’est-ce que j’en avais à foutre de ce con et de sa frangine. Mon regard s’attarde sur Malcom, et je vois quelque chose de surprenant. Putain. Alors qu’il me déclare comme si de rien n’étais que c'est elle qui le kiffe, son visage se ferme. J’étais persuadé de retrouver son visage s’illuminer d’un sourire espiègle et fier de lui d’avoir harponné la sœur de Peter. Non.

Elle te kiffe ou c'est plutôt toi qui la kiffe ?
Je n’attends pas de réponse de sa part, et le laisse décider du contraire. Je me concentre sur le plan qui s’affiche sur la tablette. Il fallait mieux qu’on parle du lieu sécurisé, parce que là, j’ai un de putain mauvais pressentiment.

Pour acheter le terrain je vais me renseigner. Ma mère travaillait pour la mairie de Glasgow, j’ai encore des contacts. Je me charge de savoir si on peu acheter les terrains sans problème.
Oui, un retour en arrière mais on n’avait pas le choix. A bas l’ouverture au monde ! C'est triste ! La serveuse arrive avec deux bières, qu’elle pose sur le rebord de la table où la danseuse continue son show. Nos histoires cul me parasitent l’esprit. Pas bon ça ! Je me concentre sur notre affaire. On s’en tape de l’argent qu’on dépensera pour la sécurité des nôtres, des contraintes qu’on leur imposera. J’étais d’accord avec Malcom. - L’important c'est la sécurité des nôtres. Je m’occuperai de faire les travaux !

Il faut que je te dise concernant Peter …
L’anticipation des problèmes est également importante. On peut prétendre que nos histoires de cul ne sont que des broutilles mais un loup-garou en colère peu nous apporter la confusion, et la haine. Le regroupement entre nos deux races est déjà très compliqué, alors nous mettre des bâtons dans les pattes n’est pas très malin. Au moment de notre introduction dans la meute, ça n’a pas été facile. Des loups étaient contre ! Avec les récents évènements, on ne pouvait rien laisser au hasard. Il faut qu’on anticipe les réactions de chacun pour être sûr que ça marche.


Je sors avec Lyra … et elle est encore avec lui. Elle doit le quitter bientôt sans lui dire pourquoi. Elle est suffisamment maligne pour trouver une bonne raison. Mais imagine qu’il apprend qu’il est cocu et que toi tu te tapes sa sœur. On essaie de regrouper les nôtres et on fait n’importe quoi ! lâche l’affaire avec sa frangine !
A nous deux on pouvait foutre un sacré bordel. J’avais expliqué les choses en voyant déjà Peter nous foutre une sacré merde et les reproches des nôtres devant notre inconscience. Ok, je pourrais arrêter avec Lyra mais j’avais des sentiments pour la louve. Je doute que pour mon ami ce soit la même chose. On allait droit vers le mur. Je bois ma bière, une longue gorgée !


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 13
Coups du Destin: 7
Pendant longtemps la vengeance fut ma seule compagne, maintenant j'aspire à la paix
Messages : 214
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou, (c) tumblr
Localisation : Dans son atelier
Caractère : Secret - Loyal - Féroce - Autoritaire - Doué avec ses mains - Protecteur - Intolérant - Froid - Tendre
Vos Liens :

Humeur : Mauvais Poil
Autres comptes : Alice / Samuel

Pendant longtemps la vengeance fut ma seule compagne, maintenant j'aspire à la paix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   Ven 12 Aoû - 20:48


Je me contente de lui rendre un regard dubitatif, quand il me confirme que son comportement n'a rien à voir avec la danseuse. En soi, ça m'aurait étonné, mais John ne prend pas plus la peine de s'épancher. J'hausse les épaules, sans plus m'en préoccuper. S'il veut en parler, il le fera de lui-même. On s'entend bien surtout parce qu'on évite de se prendre mutuellement la tête. John ne me réclame jamais de compte, et est toujours présent pour me sortir d'une impasse, parce que j'en ai toujours fait de même avec lui. C'est mon frère, au-delà de la Meute, et on se serre les coudes. Je peux comprendre qu'il a l'esprit ailleurs, avec tout ce qu'il se passe dernièrement... Comment ne pas péter un plomb ? Les métamorphes ont beau avoir la tête plus sur les épaules, ils ont trinqué aussi sévèrement. Maintenant, tout repose sur nous, pour réparer cette merde. Durant cette réunion informelle, ils ont peut-être eu l'impression que je prenais les choses en main, mais en vérité, je cherche juste la première cible à abattre. Quelqu'un va devoir payer.

Et John... Je ne comprends pas comment j'ai pu me retrouver à parler d'Alice avec lui. Non que ça me dérange en soi, mais mes pensées s'éparpillent déjà en tout sens. J'ai pas besoin de songer à mes plans cul ratés en prime. Je réponds, sur un ton laconique, à sa question muette :

- Elle est humaine.

Je m'allume une cigarette, pour me détendre un peu, comme lorsque le manque de V se fait ressentir. J'ai pas envie de répondre quand il me demande qui en pince vraiment pour l'autre, me contentant de lancer dans un soupir chargé de fumée :

- Tu m'emmerdes, John...

Et s'il croit que j'ai pas vu son sourire en coin quand j'ai évoqué le sort réservé à ma bagnole... Petit con. Elle ne me l'a jamais remboursé en plus, cette fauchée. Je vais en avoir besoin, de cet argent, si je ne veux pas ruiner toute mon entreprise pour la Meute. Je vais bientôt me retrouver avec d'autres problèmes à gérer, si ça venait à arriver... Mais je ne compte pas lésiner sur les moyens pour assurer notre sécurité cette fois.

- Je vais trouver l'argent, pour acheter ces terrains. On verra ensuite comment on aménage les lieux pour rester dans la discrétion cette fois... Si je m'écoutais, je planquerais des caméras dans chaque foutu arbre pour repérer le moindre intrus ou suspect en l'espace de quelques secondes. Et un abri antiatomique sous une vieille grange, ça serait l'idéal.

On commence à se mettre d'accord, et le projet prend rapidement en forme. On est sur la bonne voie... Du moins, c'est ce que je m'étais convaincu avant qu'il ne renchérisse sur Peter. Mais putain, il veut pas arrêter deux secondes avec ce lycanthrope et... Putain de merde. Qu'est-ce qu'il vient de dire, là ? Je lui rends un regard abasourdi, manquant de recracher la bière que je viens tout juste d'ingurgiter. J'ai un rire nerveux. En d'autres circonstances, je l'aurais peut-être félicité pour ce coup de maître, mais là, je suis simplement dépité et excédé.

- T'es sérieux, mec ? T'as rendu un loup cocu... Peter en prime ?


Et bordel, ça a beau être John en face de moi... Il débloque totalement !

- Tu te fous de ma gueule ? C'est toi qui fout la merde, à te taper subitement sa nana, alors que t'arrêtes pas de faire le frileux depuis... J'en sais même rien depuis combien de temps, et c'est moi qui devrait lâcher l'affaire ? Tu me demandes ça, alors que t'as pas été foutu de te contrôler deux minutes pour éviter que la Meute parte encore plus en vrille... Mais merde, John, on a déjà tellement de problèmes à gérer pour pas rajouter des histoires de cul et un des rares lycanthropes encore sain d'esprit qui part en vrille ! Il t'est passé quoi par la tête, putain ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un temps pour le plaisir, un temps pour se mettre en quête d’un lieu sécurisé / Malcom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» Pour le plaisir de vos yeux messieurs
» les rides du temps
» Depart pour un laps de temps indeterminer ...
» L'oscar de meilleure actrice pour Marion Cotillard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Port sur la Clyde :: CrazyFish
-
Sauter vers: