AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Black and Blue
MessageSujet: Black and Blue    Lun 28 Mar - 14:55

Je n'ai pas vraiment besoin de montrer patte blanche pour être autorisé à entrer. Je sais ce que je dois faire. Je sais ce que j'ai à faire. Ce matin, je me suis pourtant occupé à plusieurs reprises de mon affaire avec Krystel. Ou Cassiopeia, comme elle se fera désormais appeler. Pour moi, elle restera toujours cette vampire, belle et terrible, qui gérait ce bar d'une poigne de fer, imposant sa volonté d'un regard. J'avais pris le temps de m'occuper de ces affaires, de faire en sorte que les choses puissent bouger. Nous avions les moyens matériels et financiers. Impossible de ne pas plus les mettre à profit. Nous pouvions nous préparer, et c'était tout ce qui comptait, maintenant. Les paroles de la Reine Rouge résonnaient pourtant toujours à mes oreilles, alors qu'elle m'avait dit que sa propre servante humaine n'était pas la personne la plus proche d'elle qui pouvait exister. Je savais que les choses devaient changer. En très peu de temps, j'avais pris beaucoup de distance. Avec Morgane, avec Erin. La première parce qu'elle n'avait été rien pour moi. La seconde, parce qu'elle ne m'avait pas compris. Ou peut être trop bien, allez savoir. Le fait était que je l'avais laissée partir. Et elle, surtout, m'avait laissé comme je le lui avais demandé. Nous n'étions pas vraiment des personnes à donner des secondes chances. Pourtant, c'était une demande de Morgane en personne. Je pensais bien qu'Erin avait depuis longtemps fait son deuil de l'amitié qui avait été la nôtre, elle n'avait plus cherché depuis longtemps à entrer en contact avec moi. Mais j'allais faire ça malgré tout. Pour arrondir les angles. Pour profiter, autant que possible, de l'accalmie qui se profilait à l'horizon.


Je réfléchis un moment pour me décider à la manière dont j'aborderais la jeune femme, doutant un peu de ce qu'il était possible de faire. Je me rendais compte alors que je passais pour de bon d'une époque où je savais tout sur tout le monde, dans cet entourage du pouvoir, à une période où tout ceci n'était plus qu'un immonde fatras de secrets pour moi. Bref. Je me dirige vers la piaule qui est sensée être réservée à Erin Danvers, sans même avoir la plus petite idée de son utilisation de celle-ci. Si ça se trouve, elle n'y crèche jamais. Ne cherchez pas à comprendre. Je toque, essayant de savoir si elle était présente. Je pose le front contre la porte, déjà las et fatigué des explications que j'allais devoir donner.



| Erin ? C'est moi, Torben. Tu peux ouvrir? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Mar 29 Mar - 22:20

J'étais rentrée au manoir en milieu de matinée. Depuis la veille et même plus, j'étais dehors. Je ne réfléchissais plus beaucoup ; ça ne me servait à rien et ça ne m'amenait à rien de positif. Pour Morgane, pour moi, pour nous, mieux valait que je reste cette simple machine à traquer et à tuer, que j'arrivais si bien à être. C'était simple, automatique. Je n'avais même pas besoin de croire en quoi que ce soit pour le faire : j'avais simplement besoin d'une cible. La Reine ne recherchait pas plus notre lien que moi, excepté quand elle avait besoin d'un peu plus de force, parfois. Je n'étais pas de nature à m'imposer ou à faire intrusion donc je n'insistais pas moi même et préférais garder mes distances. Exécuter mes tâches, plutôt que de lui imposer ma présence dont elle ne désirait peut être pas. Sûrement, même. Passons. Je faisais ce que j'avais à faire. Je tentais d'être efficace le plus possible, même pas par volonté de faire avancer les choses finalement, mais surtout pour moi. Oui, c'était rare que je dise cela. Mais j'aimais quand tout marchait droit et quand j'étais efficace, opérationnelle. Ca me donnait un peu d'assurance, et ça, j'en avais grandement besoin alors que je ne savais même plus bien ce que j'étais. Donc je chasse. Comme au bon vieux temps, finalement... Au bon vieux temps où j'étais à la CIA, comme à celui où je servais directement Krystel. Cela revenait au même : je faisais une activité qui m'était naturelle, instinctive. Pourtant, je dois avouer que traquer des rebelles vampires n'est guère une tâche aisée ; je n'ai pour l'instant l'impression que de trouver des individus isolés, ne me permettant pas vraiment de remonter à une organisation réelle. Ou pas assez pour la démanteler, en tout cas. Je ne perds pas patience... je n'ai pas grand chose d'autre à faire, de toute façon. Je gère les effectifs humains, certes, j'arrive à fourrer mon nez à la PES ce qui peut être utile, mais je continue à préférer de loin mes traques solitaires. Je m'y retrouve.

J'avais donc pris quelques affaires pour pouvoir dormir quand j'en aurais l'occasion et le besoin sur place, dans une de mes planques directement dans la ville. Parce que j'étouffais au manoir, et parce que la route me faisait perdre du temps. Cependant, j'avais tout de même deux ou trois affaires à régler, et Morgane désirerait peut être me voir. J'étais donc rentrée, m'étais douchée, avait dormi un peu, ayant passé la nuit dehors. J'attendais le rapport de l'homme que nous avions réussi à infiltrer à la PES, autant donc rester ici l'après midi. Même si cela me plaisait guère. J'en profitais pour ranger un peu mes affaires : je prêtais étrangement beaucoup moins attention à l'état des lieux qu'avant. Et, surtout, j'avais demandé à ce que le personnel du manoir évite de toucher à mes affaires car je ne supportais pas l'idée. C'est donc alors que je suis en train de placer les quelques effets personnels que je n'ai jamais eu que j'entends frapper à la porte.

Je hausse les sourcils, alors que je reconnais instantanément la voix de l'autre côté. Un instant, mon regard fixe simplement la porte. Puis, je me décide à aller lui ouvrir. Je m'efface pour le laisser entrer, refermant derrière lui. Me retournant vers lui, je le détaille du regard. Ma voix, mon visage, tout est aussi neutre qu'à mon habitude.

« Tu es certainement l'une des dernières personnes que je m'attendais à voir. Que me vaut ta visite ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Mar 26 Avr - 12:31

Que peut-on soutenir comme vérités à une femme que l'on a abandonné? Les choses n'ont jamais été très loin avec Erin. Mais elles n'étaient pas anodines non plus. Krystel nous avait voulus ensembles et nous avions fait quelques pas dans ce sens, les dernières fois que nous nous étions vus avant le désastre de l'affaire Augustus. Qu'avions-nous commencé? Quelque chose qu'en tous cas, je n'avais pas continué. J'appartenais à Krystel, et peu importe ses changements, ses bouleversements internes, je me rendais compte qu'une fois disparue, je ne vivais plus. Si je ne vivais déjà pas pour moi, on ne pouvait pas dire que je pourrais vivre pour et avec quelqu'un d'autre. J'avais manqué Erin, et j'en avais bien conscience. Elle était restée, seule et fidèle au poste, quand j'étais parti, quand j'avais déserté. Une femme comme elle ne pouvait qu'apprécier un homme comme moi, mais je savais que sa confiance en moi en serait à jamais alterrée, et qu'on ne pourrait pas revenir en arrière. Morgane pensait qu'Erin méritait des explications. Mon avis était qu'elle s'en fichait. Pragmatique comme elle était, la tueuse devait avoir fait son deuil. Elle ne s'attardait jamais sur le passé, ni sur le sien ni sur celui des autres. J'attendais donc qu'elle me fasse entrer, ne sachant trop quoi lui dire à cet instant précis.


Ma venue va sans doute la surprendre, sachant comme nous nous étions quittés la dernière fois. Je n'avais qu'une confiance limitée dans son aptitude au pardon. Ni elle ni moi ne jouions vraiment dans cette catégorie de personnes, et nous n'estimions absolument pas les événements de la même manière, elle et moi. J'attends un moment, sans recevoir de réponse. Puis, mes sens aiguisés par mon lien avec Krystel me permettent d'entendre le très léger bruissement de ses pas sur le sol. La porte s'ouvre, Erin s'efface sur le côté et j'entre.



| Merci. | la saluais je simplement


La belle referme la porte derrière moi et me jauge, comme aux rayons X. Je pense qu'elle se demande ce que je viens faire ici, elle dopit essayer de saisir l'intérêt de ma venue. Elle est comme moi; elle ne résume les choses qu'en termes de finalités. Aucune émotion. Je savais qu'elle n'avait pas besoin de tout ceci. Elle était passée à autre chose, professionnellement et personnellement. Je garde mon regard vrillé dans le sien


| Je suis venu pour m'excuser Erin. De ma désertion, de mon abandon de tout ce que nous avions contribué à construire. Sans Krystel, je n'en avais plus la force, tu comprends? Et je suis aussi venu voir comment tu allais. Tu es ce qui se rapproche le plus d'une amie, dans mon existence. |


Mais qu'était elle vraiment, en dehors de mon fantôme?

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Sam 30 Avr - 23:01

Que pouvait il venir faire ici ? J'avais tiré un trait. Lui aussi, il me semblait, encore plus brutalement. La fin de notre dernière rencontre avait tout de même eu un caractère assez définitif, et je ne m'attendais certainement pas à ce qu'il vienne toquer à ma porte de lui même. Même auparavant, lorsque nous nous voyons, c'était pour une raison précise. Je ne me souviens pas vraiment de l'avoir vu venir un jour sans prévenir et sans raison précise. Peut être en avait il une ? Mais je ne la voyais pas, quoi qu'il en soit. Je pensais qu'il était passé à autre chose, peu importe ce que c'était. Cela ne me regardait plus. J'avais échoué dans ma mission, les choses avaient évolué. Point. J'avais dû avancer. Comme je le pouvais. Même de travers, même de manière bancale. Il avait bien fallu que je m'accroche à quelque chose, dérisoire ou non. Je faisais ce que je savais faire. Je m'accrochais à un peu de raison, à un cadre, jusqu'à ce que la mort ne vienne me prendre à mon tour. Sauf qu'il y avait Morgane, maintenant, aussi. Ma vie rimait avec la sienne. Je ne savais toujours pas ce qu'elle représentait pour moi, quel lien nous avions réellement, en dehors des caractéristiques premières d'un lien entre un vampire et son servant. Je ne partageais rien avec elle, je ne la comprenais que difficilement, et c'était réciproque. Pourtant, lorsque j'y songeais, je pensais tout de même à arriver un peu mieux à cerner ce qu'avait pu subir Torben. La déchirure du lien. Je sentais que j'étais liée à elle par un cordon invisible, invisible mais indestructible. Et si on y touchait, cela ferait tout de même mal, quoi qu'il en soit.

Mais la raison de sa venue, cependant, je n'arrive pas à la deviner. Je ne cache pas trop ma surprise, le dévisage, et lui pose directement la question. Je ne vais pas me mettre à prendre des gants pour la première fois de ma vie. Il me fixe, et me répond sans plus de détour. L'étonnement augmente d'un cran. Pour s'excuser ? Je retiens un rire. A quoi cela rime ? Il s'explique, tentant réellement de s'excuser. Ce n'est pas de lui. Il sait comme moi que ça ne sert à rien.Je m'assois, croisant les jambes tout en gardant mon regard dans le sien.

« Pourquoi t'excuser, à quoi ça sert, Torben ? Ca n'a plus d'importance. Tout est du passé. Les choses sont comme elles sont, on ne va pas revenir dessus. »

Nous avions fait ce que nous avions à faire, finalement. Comme toujours. Chacun jouait sa partition. Je hausse les épaules.

« Je ne sais même pas si je t'en veux. J'ai tenté de te retenir, de garder un œil sur toi, parce que c'était ma mission. J'ai échoué. Je crois n'avoir essuyé que des échecs, ces derniers temps. Je te comprends un peu, aussi. Krystel n'était pas rien pour moi. Et même si c'est loin d'être comparable, je commence aussi à savoir ce que cela fait d'être lié aussi fortement à une vampire. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Sam 14 Mai - 12:17

Une amie... Je n'en avais pas eu beaucoup, des amis. Et j'avais trahi la majorité d'entre eux. Il y avait eu Thomas, qui partageait dix ans plus tôt ma haine des vampires et mon goût pour les filles et les boissons fortes. Quelle paire avions-nous formée à l'époque ! Mais Thomas était mort dans un attentat sur le St Edward's hotel qui servait de quartier général à la HCV de l'époque. J'avais été ami, et plus encore, avec Andréa Donwood. Je l'avais regardée succomber à l'hypnose vampirique de Krystel sous mes yeux, la vampire baisant ma partenaire alors que j'étais moi même bloqué, piégé dans mon propre corps brisé. Rien n'avait plus jamais été pareil et Andréa était morte au tout début des Années Sanglantes, lorsque le moment fut venu d'éliminer les ennemis de ma nouvelle Reine. Ensuite... Je n'avais eu qu'Erin. Les autres étaient souvent des outils ou des adversaires. Même de Krystel, je n'avais jamais vraiment été proche. Erin et moi avions tenté quelque chose, des mois plus tôt. Ca n'avait pas marché. La jeune américaine n'était pas femme à se laisser appesantir sur le passé. J'avais une posture beaucoup plus complexe vis à vis de ma propre histoire. Mais le fait était que si je m'appesantissais trop en arrière, je m'écroulerais sans nul doute sous le poids d'un destin incontrôlable.


Erin me dévisage, comme si elle attendait de juger de la pertinence de ma démarche. Je ne lui en voulais pas. Avec mon comportement des plus erratiques de fou furieux, il était loin d'être facile de me cerner, ou de prendre mes paroles pour argent comptant. La jeune femme s'assoit et ne semble pas vraiment croire, en tous cas pas adhérer, à mes excuses. Je ne lui jette pas la pierre pour toutes les raisons expliquées plus haut. Elle me dit que mes excuses ne servent à rien. C'est marrant celle-là, j'aurais sans aucun doute pu miser de l'argent sur sa réponse tant elle coulait de sens.



| Tu étais ma partenaire et tu comptais sur moi. Je ne pouvais plus continuer et tu as donc dû subir toute seule les affres du service au régime. C'est pour ça que je m'excuse ; je sais que ça fait beaucoup pour une seule personne. |


Erin me confie ses sentiments vis à vis de mon départ et ce qu'elle considère comme des échecs personnels. Je ne peux que comprendre ce qu'elle me dit ; combien de fois ai-je eu le sentiment de tout foirer dans ma vie ? Quand on regardait tout ce que j'avais pu faire... je m'assois en face d'elle.


| Certes, mais ça n'excuse pas ce que je t'ai fait. Je sais que ça ne représentait pas rien pour toi, comme pour moi, qu'on ait bossé ensemble aussi longtemps. Et qu'on a couché ensemble, aussi. Comment ça se passe, avec Morgane? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Dim 22 Mai - 17:27

Me présenter ses excuses ? Non, ça ne servait à rien. Et surtout, cela m'étonnait franchement de lui. Cela faisait certes un petit bout de temps maintenant que je n'étais plus à ses côtés dans nos missions, mais je ne pensais tout de même pas qu'il ait pu beaucoup changer, en tout cas au point de pouvoir me surprendre ainsi dans ses démarches. Et il devait s'attendre à ma réponse d'ailleurs. A moins qu'il ait oublié comment je fonctionnais ? Je ne pense pas, non. Il devait savoir que, désolé ou non, ça ne m'importait peu. Ca ne changeait en rien ce qui avait été fait, l'état des choses actuel. Et concrètement, il faisait ce qu'il voulait, je n'étais pas sa mère, et je n'avais des responsabilités à son égard que par la mission que m'avait confié Krystel à l'époque. J'avais cru qu'elle avait encore lieu d'être ; mais il avait tracé son chemin et m'avait bien fait comprendre que ce n'était plus le cas. Je n'avais pas apprécié le ton sur lequel il m'avait parlé, la manière dont il m'avait avoué qu'elle était encore vivante, mais pouvais-je pour autant le blâmer d'être parti de son côté ? Chacun ici avec commis son lot d'erreurs, et c'était ainsi. Qu'espérait il ? Je ne savais plus trop moi même où j'allais et ce que je faiais, mais je le faisais. Et je n'avais pas spécialement besoin que l'on vienne me troubler plus que cela.

Amis ? Oui, nous l'avions été. Sûrement. Ou quelque chose qui s'en rapprochait. Nous pouvions peut être l'être encore ; je n'en savais rien. Mais j'étais seule, et cela, je l'avais toujours été, au fond. Rien ne changeait jamais. Jamais cependant je n'avais connu quelqu'un qui devienne aussi proche de moi, cela je devais bien l'avouer. Mais qu'est-ce que cela changeait, aujourd'hui ? Je n'étais pas sûre qu'il voudrait encore que nous soyons proches. Je n'étais pas sûre de le vouloir non plus. Je ne savais pas, je ne savais plus où j'en étais, avec tout, avec tout le monde. Et il me dit encore à peu près la même chose que précédemment, mais avec des mots différents.

« Certes. Je ne le nie pas. Et t'excuser aujourd'hui ne change rien à ce qui s'est passé hier. J'ai fait mon quota d'erreurs aussi, je le sais très bien. »

Mon regard le suit lorsqu'il prend place en face de moi. J’acquiesçais à ses paroles. Non, ce que nous avions fait et vécu ensemble ne représentait pas rien, même si nous n'étions pas allés jusqu'au bout du rapprochement que nous avions finalement tenté. Peut être était-ce mieux comme ça. Je n'ai aucune idée de comment cela se serait passé, et je préfère ne pas en avoir. Il embraye directement sur Morgane. Je ne vais pas lui mentir...

« Je ne sais pas trop. C'est... Compliqué. Nous sommes infiniment différentes toutes les deux, et peut être n'a t-elle pas pris le temps de bien comprendre qui j'étais avant de me lier à elle. On reste assez distantes. »

Je lâche un petit rire.

« Elle m'a dit m'avoir choisie moi parce qu'elle croyait que Krystel ne m'avait pas torturé, que je l'avais au départ rejoint de mon plein gré au départ. Et toi alors, tout va bien ? »

Ca m'avait bien fait sourire. J'étais à son service parce qu'elle avait voulu que je le sois. Parce qu'elle m'avait brisé et reformé telle qu'elle le souhaitait. Elle s'était aussi et surtout imposée à moi comme une figure supérieure, presque divine... Morgane m'avait peut être simplement cru trop différente de Torben, finalement. Oh, nous l'étions, sur certains points, mais pas sur celui là.

« Je ne t'ai même pas proposé, mais vu que tu es là, tu veux boire quelque chose ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Sam 28 Mai - 11:16

Je l'interrogeais sur Morgane, parce que j'avais conscience que les choses n'étaient jamais simples entre un vampire et son servant humain, bien au contraire. Plus encore quand les deux personnalités étaient aussi différentes que c'était aujourd'hui le cas. Krystel et moi étions finalement deux tueurs, nous avions des choses en commun. J'avais pu me leurrer pendant des années en me disant que je n'étais pas à son niveau car je ne faisais pas cela par plaisir, mais ce serait effectivement un mensonge. Bien sûr que je tuais parce que j'aimais ça. Pas le meurtre en lui-même, mais tout ce qui le précédait et tout ce qui le suivait. Erin et Morgane ne sauraient être plus différentes. La première était une tueuse sans trop d'états d'âmes, bien plus poussée à son niveau que je ne l'avais jamais été. Mais la seconde n'avait rien d'une tueuse. Morgane était une diplomate et une esthète. Je savais, par les souvenirs et tout ce que Krystel avait en son for intérieur sur sa fille, que la nouvelle Reine Rouge préférait dîner aux chandelles et se rappeler du goût d'un bon vin que de forniquer à la sauvage sur un lit de tripes fraîchement sorties de leur possesseur comme sa mère. Les choses ne devaient pas être plus faciles pour elles qu'elles ne l'avaient été pour Krystel et moi au début. A moins que justement, ces différences les rendent plus complémentaires ? Aucune idée. Nous verrons bien.


Erin en tous cas, jaugeait assez froidement la situation. Je ne voyais nul éclat dans ses yeux, aucune lueur dans son regard. Elle ne ressentait pas grand chose, ou alors elle se cachait admirablement bien. Comme toujours. C'était son boulot, sa raison d'être. J'enviais ces putains de connards de la CIA ; si j'avais réussi à créer quelques vocations de tueurs sans pitié et autres kamikazes pendant les Années Sanglantes, je ne pouvais pas rivaliser avec leurs programmes d'entraînement. A moins que ça ne date d'un autre moment de l'existence d'Erin ? Aucune idée, mais j'étais certain que je le saurais bien un jour. Si elle comptait s'ouvrir sur ce sujet, ce qui ne serait quand même un miracle ne soi.



| Tes erreurs ne sont pas en question, Erin. |


Elle me confirme en tous cas ce que je pensais sur elle et Morgane ; les choses sont « compliquées », ce qui veut tout dire et rien dire à la fois. Je comprenais d'autant plus où elle voulait en venir.


| Les choses sont toujours compliquées. C'est aussi à toi de faire l'effort de te dévoiler. Plus tu te braqueras, plus tu auras de secrets sur toi, ce que tu penses, ce que tu fais, sur ton passé, et plus les événements vous positionneront au bord du gouffre. Tu peux me faire confiance là-dessus. |


Je hochais la tête en signe de dénégation à sa proposition.


| Non merci. J'évite de boire, depuis qu'elle est revenue dans ma vie. Ca gâte le goût du sang, et ça nous affaiblit tous les deux au niveau psychique. Mais moi sinon, ça va oui. La vie civile me va bien, même si parfois, je dois l'avouer, nos petites escapades me manquent... |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Jeu 9 Juin - 22:51

Je tente de comprendre ses motivations pour venir me voir et me présenter ses excuses, alors que lui même me connaît assez pour savoir que je m'en fiche. Je n'étais même pas sûre de le revoir un jour à vrai dire, alors qu'il vienne me voir intentionnellement m'étonnait d'autant plus. Mais passons. Digresser des heures là dessus ne servait à rien ; il était là, et finalement, je n'avais pas à chercher à comprendre les raisons profondes de son geste. Quoi qu'elles m'intriguaient, mais peut être, comme il l'avait dit, me considérait il vraiment comme quelqu'un de « proche » envers qui il devait s'excuser. Nous étions proches, ou du moins nous l'avions été. Il n'y avait pas de toute là dessus. Mais de part notre nature, nous n'étions pas porté sur les conventions ou la politesse en elle même. Nous étions d'habitude concentrés sur nos missions, sur notre devoir, ne pensant que de manière rationnelle et ne nous attardant sur rien d'autre. Son attitude me troublait non pas parce que je n'avais pas l'habitude que l'on s'excuse, que l'on me parle de ses erreurs ou quoi que ce soit, mais bel et bien parce que cela venait de lui et que je ne m'y attendais pas. Il me demande aussi des nouvelles sur Morgane et moi ; il est vrai que la situation n'est pas facile tous les jours. Nous n'avons peut être simplement pas pris le temps de nous connaître... Mais nous n'en n'avions pas vraiment eu l'occasion. Avant j'étais aux côtés de Jana, et alors qu'avec elle nous voulions apprendre à nous connaître, elle était morte. Par ma faute. Alors que peut être, si elle m'avait liée à elle directement.. Non, je n'en savais rien. Elle serait peut être morte aussi et moi avec, et qui sait si cela n'aurait pas été mieux. Enfin. Nous avions voulu prendre le temps, tout avait foiré. Je n'avais donc pas vraiment connu Morgane avant cela, et nous nous étions liés rapidement. De manière entière, définitive. Ma vie dépendait de la sienne, mon esprit, tout. J'aurai peut être été mieux assortie avec Jana... Il ne servait à rien d'y penser et d'avoir des regrets. Mon lien avec Morgane m'était peut être bénéfique après tout ; j'étais obligée d'accepter sa nature beaucoup plus douce et humaine, alors qu'elle devait bien composer avec un être sans âme et sans plus aucune humanité. C'était dérangeant pour nous deux, nous étions obligées de nous remettre en question, de nous adapter. Je me surprenais moi même à me sentir si attachée à elle par moments, alors que nous ne partagions rien. Mais elle était là, dans ma tête, en moi, par ce lien que je ne pouvais ignorer et qui resterait à vie. Je sentais ses troubles, ses blessures, mais aussi sa détermination bien réelle. Je ne sais pas si l'on pouvait dire que j'éprouvais de l'affection, mais en tout un attachement bien réel obligé par ce lien, et bien plus profond que tout. Je savais que je la défendrai envers et contre tout bien que je n'ai pas totalement foi en elle ; cela ne comptait pas. Nos vies ne formaient qu'une. J'avais du mal à m'y faire, mais je le savais très bien, je le sentais au plus profond de moi. La situation était bancale. Ambiguë. Une compréhension inexistante mais un attachement bien réel. Il allait falloir que nous apprenions à le gérer, nous n'avions pas le choix.

Calée dans le fauteuil, je l'écoute avec attention. Je sais qu'il parle d'expérience et que son expérience peut me servir, mais je reste aussi consciente que nos deux cas sont bel et bien différents. Il n'est pas bien différent de Krystel. Je ne doute pas que, comme dans toute relation de ce type, ils ont dû rencontrer des problèmes ; mais ils restent tout de même moindres face à deux personnes totalement incapables de se comprendre. Morgane n'était pas un monstre, pas une tueuse, pas vraiment un prédateur alors que pourtant sa nature l'exigeait. Elle était bien plus humaine que moi, bien plus que ce que je ne l'avais jamais été. Elle ne comprenait pas ma manière froide et détachée de penser, mon absence de remords, de pitié, de cœur, tout simplement. Je ne comprenais pas comment elle pouvait avoir de la peine psychologiquement à faire du mal à ses semblables quand ceux ci la bafouaient, comme à la Lune Bleue. J'acquiesce, à ses paroles.

« Je tente de le faire. Elle sait déjà tout ou presque tout de moi ; je crois que cela a encore plus compliqué la chose. Elle ne s'attendait pas à découvrir quelqu'un d'aussi inhumain que moi. Mais elle sait qui je suis maintenant, je ne suis pas sûre que ça lui plaise et nous savons tous que je ne peux pas changer. Pas comme ça. Nous aurions dû apprendre à nous connaître avant de nous lier de la sorte ; mais c'était ce que nous devions faire avec Jana également... Elle est morte. »

J'esquisse un sourire. La vie civile... Je ne l'avais jamais connue, ou jamais pleinement. Peut être un peu lorsque j'avais été à l'université... Mais cet épisode avait été tellement bref et éloigné de ce que j'étais devenue par la suite qu'il ne comptait pas vraiment. Mon existence se résumait justement surtout à ces « escapades nocturnes ». Oui, elles me manquaient aussi, dans un sens. Tout était beaucoup plus facile, à l'époque. Moins de questions. Moins de doutes. Plus de perspectives. Mais le passé est le passé, et nous n'y reviendront pas.

« Moi aussi. C'était plus simple. Je t'avoue que je n'y connais rien à la vie civile... Je t'envie, dans un sens. Je sais que je serais totalement incapable de m'y adapter et de vivre autrement que comme j'ai vécu ces dernières années. Je suis peut être un caméléon, mais finalement je ne pourrais jamais être véritablement autre chose qu'une tueuse. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Ven 10 Juin - 23:07

C'était l'euphémisme du siècle, d'appeler « petites escapades » des assassinats en règle et des exécutions tous plus glauques les unes que les autres. Il n'y avait eu absolument aucune gloire à faire ce que nous avions faire, c'était la vérité. Pour autant, il n'y avait pas beaucoup plus de plaisir dans la vie civile que j'en avais pris à tuer des gens. J'étais fait pour ça. Certains sont faits pour peindre des tableaux de main de maître, d'autres pour chanter, pour construire, pour inventer. Moi, je n'étais qu'un artisan de la mort. Le plus vieil art du monde, celui qui avait commencé quand un de nos ancêtres s'était dit que le voisin était un connard et lui avait alors éclaté le crâne à coups de pierre. Rien n'avait changé. Et même si aujourd'hui je me satisfaisais et m'accomplissais d'une nouvelle manière, totalement différente, il n'en restait pas moins que je me trouvais être dans une situation parfois plus ennuyeuse que tout ce que j'avais précédemment vécu. Inutile de chercher plus loin. J'avais ça dans le sang. Pour Erin, j'en avais eu le sentiment aussi. Mais nous ne venions pas du même gouffre. Il y avait des chances pour qu'elle ne soit pas née comme ça, comme j'étais venu au monde en pire chien fou du monde. Elle avait très bien pu devenir comme ça à dessein, par ses tous premiers commanditaires. Par la CIA, quand il y en avait encore une.


Je me demandais à quel point Erin avait choisi ce qu'elle vivait aujourd'hui. Etait-ce avant tout par nécessité, ou était ce un désir puissant et profond qui l'avait guidée jusque là ? Difficile à dire. Ce dont j'étais certain, c'était qu'elle assumerait jusque dans la mort, car c'était dans sa nature. Je savais que Morgane n'avait sans aucun doute pas gagné la plus efficace des servantes humaines, mais sans aucun doute la plus dévouée. Erin était tout simplement incapable de trahir, quand votre serviteur changeait d'allégeance au gré des événements. Combien de camps, d'équipes, d'armées avais je connu ? Combien d'alliés étaient morts, pour certains de ma propre main ? Beaucoup. Beaucoup trop, selon l'opinion généralement admise. Qu'importe. J'avance et c'est tout. Comme je l'ai toujours fait. Sans jamais désirer me mettre plus en difficulté. Lorsqu'Erin me dit que Morgane sait tout, je ne peux cacher un grognement.



| La chance qu'elle a. On a travaillé ensemble pendant longtemps, et je ne sais même pas ta véritable identité. |


Du moins, je doutais qu'Erin Danvers soit son vrai nom. Sa « légende » avait dû prendre le pas sur sa propre personnalité depuis bien longtemps. Je m'efforce de masquer toute émotion à la mention de Jana. Le pire, c'était que ce n'était pas si difficile.


| Il n'est jamais trop tard pour s'apprécier, Erin. Vous êtes complémentaires. Tu pourras l'aider à survivre, plus avec ton esprit et ton âme qu'avec tes flingues, tueuse. Vous devez simplement en prendre pleinement conscience, l'une comme l'autre. |


Je m'avance vers la jeune femme, lui soufflant sous le sceau du secret.


| Ce qui est assez pénible, c'est que j'ai sans arrêt envie de tuer quelqu'un. Quand j'entre quelque part, j'identifie les types les plus difficiles à tuer, les meilleurs couverts, les sorties les plus efficaces. Mon esprit n'a jamais de repos. Moi non plus, je ne saurais pas être autre chose qu'un tueur. Mais je m'amuse bien à essayer. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Mer 22 Juin - 22:55

Imaginer Torben comme un humain lambda, tenant tranquillement son bar, me faisait tout de même assez sourire. Si j'avais pensé qu'il en arriverait là... Ce monde a donc encore un peu de quoi me surprendre, mais je me doutais aussi que la reconversion était dure, et jamais totale. On ne se refait pas. Quand on a la mort dans le sang, elle vous habite jusqu'à la fin de vos jours, quoi que vous fassiez. Je savais peu de sa jeunesse finalement, mais il était en tout cas sûr que tuer était une pratique tout aussi naturelle chez lui que chez moi. Je n'avais pas à connaître tout le détail de sa vie pour savoir cela. Nous n'étions pas la stricte copie conforme l'un de l'autre - j'avais compris cela il y a quelques mois désormais – mais nous n'en restions pas moins des tueurs, des outils de mort et de destruction dans notre nature profonde. Arrivait il vraiment à s'adapter à une autre vie que celle que nous avions connue, dans l'ombre, faite de traques, de veilles, de coups et de sang ? Je ne m'en pensais pas capable, personnellement. On ne m'avait pas laissé le temps de prendre goût à autre chose, à cette vie tranquille et paisible que la plupart des humains affectionnent. On m'avait prise, on m'avait formatée, on avait définitivement fait de moi une machine, une arme strictement fonctionnelle qui servirait jusqu'à la mort. La CIA n'avait jamais attendu de ses agents qu'ils soient dotés d'une quelconque notion de libre arbitre. S'adapter, prendre des initiatives, oui, mais toujours dans le but d'accomplir un ordre strict donné par une autorité supérieur dont la remise en cause était impossible. J'avais donc servi comme un fidèle soldat durant toutes ces années. Avant que Krystel ne débarque, éclipsant tout le reste, balayant en si peu de temps tout ce qu'il restait en moi de fidélité envers mes employeurs. Elle avait tout simplement su s'imposer à moi comme cette nouvelle autorité supérieure inébranlable, à l'heure où mes employeurs ne donnaient que de plus en plus rarement signe de vie. J'étais simplement une arme qu'une main avait lâché et qu'une autre avait rattrapé. Avait tenu fermement. A sa disparition, je n'avais rien fait d'autre que de suivre le chemin déjà tracé. Servir ses filles, que la cause soit devenue absurde ou non. Je ne savais rien faire d'autre, alors je faisais. Sans notion de choix, de quoi que ce soit. Je n'étais finalement qu'un être faible et méprisable ; capable de prendre sans vergogne la vie d'autrui, incapable de prendre la moindre décision concernant la sienne. J'avais chancelé au moindre échec, à la moindre remise en cause du pouvoir que je servais. Je m'étais raccroché à ce qu'il en restait, parce que je n'avais pas la force ni la détermination pour tenter de m'accrocher à autre chose. A une autre cause ou à une autre vie. Je tuais. C'était tout. C'était déjà bien assez.

Un grand rire sec m'échappe lorsque l'homme me parle de ma véritable identité. Ne me connaissait il donc pas assez pour savoir que cela n'importait pas ? Et quelle était ma véritable identité, déjà ? Qu'est-ce qui compte aux yeux du monde ? Le nom avec lequel vous êtes né il y a des années, ce nom qui ne signifie plus rien aujourd'hui ? Celui que vous vous êtes choisi mais qui ne vous sert qu'auprès des rares personnes de confiance ? Ou bien tous ces noms d'emprunts, pour des missions ou simplement d'un soir ? A mes yeux, je n'étais rien. Personne. Un caméléon, une Ombre. J'avais perdu toute identité et toute personnalité depuis longtemps. Peut être même n'en n'avais-je jamais vraiment eu. Pas d'attaches, rien. J'esquisse un sourire terne.

« Tu parles de ce nom qu'on m'a donné à ma naissance et que je n'utilise plus depuis au moins une dizaine d'années ? La fille qui portait ce nom est même morte, officiellement. Dans un accident de voiture me semble t-il. Je pense sincèrement que tu dois en savoir tout autant qu'elle. Sachant que toi en plus, tu arrives à comprendre ce que je suis. »

Morgane se familiarisait doucement avec ma nature... Ce n'était pas facile. Dans l'autre sens aussi ; il m'était parfois difficile de comprendre ses comportements, ses réactions, toujours si éloignés des miens... J'acquiesce à ses paroles.

« Je me doute, oui. Il faut simplement que nous... nous apprivoisions, disons. Et cela prendra du temps, peut être plus que nous en aurons à disposition. »

Nous avions tous toujours en tête les évènements de Glasgow. Et cela pouvait se reproduire du jour au lendemain. Nous ne viendrons sûrement jamais à bout des semis démons... Il s'approche de moi, comme pour me confier un secret. J'esquisse l'ombre d'un sourire, un peu amusée par ses propos.

« Nous verrons combien de temps tu tiendras avant de flinguer le premier type qui te semblera suspect... »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Mer 6 Juil - 20:03

Et le pire dans tout ça, c'est que c'était vrai. Je m'éclatais vraiment à jouer au mec normal. Même si bon, je devais bien être honnête, quand je pensais à ma propre situation, je me rendais parfaitement compte que ce qui m'amusait le plus n'étant pas tant la vie civile, mais la conviction que tout le monde avait qu'elle ne me conviendrait jamais et leur surprise de constater que peu ou prou, j'arrivais à m'y tenir. Plus ou moins hein. Je savais en tous cas que j'avais plus de chances de m'adapter à une existence un tant soit peu normale qu'Erin n'en aurait jamais. Avant la guerre en Tchétchénie, j'avais été un mec lambda, sans histoires. J'avais eu des copines, des potes, j'avais bu des bières, de grosses quantités de vodka, dansé sur de la musique occidentale, ce genre de conneries. En rentrant à la maison, j'avais épousé la plus belle femme du secteur et j'avais acheté une maison pas chère, pas très grande, et j'avais même eu un travail de bureau. Tout ça jusqu'à ce fameux trente et un décembre 2008. Parfois, je pensais que j'avais toujours été un monstre. Que c'était en moi. A d'autres moments, je me disais que ce n'était pas vrai. Que j'avais su être un mec normal, au moins pour un temps. Je ne savais pas si je pourrais l'être sur la durée, ni même si je pourrais jamais l'être tout court. J'étais en train d'essayer. Même si, soyons honnête, on ne serait jamais totu à fait normal quand on vivait avec une vampire bientôt millénaire. J'étais un tueur né, mais j'avais jamais tout à fait réussi à l'exercer sans passion. C'était la différence fondamentale qui existait entre Erin et moi. Elle pouvait tout à fait liquider de manière totalement dépassionnée, comme dépossédée des conséquences de son acte et du plaisir qu'elle pouvait en retirer.


Elle ne semble pas vraiment amusée en tous cas, quand je lui demande son identité. Si elle avait dûr me la donner, elle l'aurait fait depuis longtemps. Je m'attendais donc assez bien à ce qui ne manqua pas de suivre. Je haussais les épaules.



| Mieux que personne, sans aucun doute. Et c'est là que le bât blesse avec la Reine, pas vrai ? Si tu ne me confies pas ce genre de choses à moi, ce que je comprends tout à fait, tu dois au moins le faire avec elle. Sinon, vous allez exploser. Fais moi confiance là dessus. |


Au moins, on ne pourrait pas dire que je n'avais pas abordé ce sujet en long, en large et en travers.Je soutenais son regard quand elle évoqua le danger de leur existence. Je ne pouvais que le comprendre. Adhérer, même, à cette prudence. Mais elle ne devait pas oublier qu'elle avait une équipe de renforts derrière elle, constituée de Krystel et moi. Ma vampire n'avait pas considéré qu'il soit possible de laisser sa fille et sa servante humaine à la merci des événements. Ce que je comprenais relativement, somme toute.


| Du temps, vous en aurez plein. Tu vivras plus vieille, en âge comme en probabilités, avec le back-up ésotérique dont tu bénéficies désormais. |


Je souris aux paroles d'Erin.


| Prends les paris avec Krystel. Elle est bourrée de pognon. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Mer 13 Juil - 21:31

Finalement, je ne connaissais peut être moins de Torben que ce qu'il savait de moi. Sur son passé. Sinon, j'avais eu tout le loisir de l'observer, de me rendre compte, au fil du temps, de nos points communs autant que de nos différences. J'avais quelques éléments sur sa vie avant d'entrer au service de la Reine Rouge, comme son action à la HCV ou le fait qu'il avait vécu avec Jana. Mais rien de bien précis ou concret. Et finalement, ça m'importait peu. Est-ce que le passé a t-il une importance aujourd'hui ? Je sais l'homme qu'il est, peu importe celui qu'il a été, différent ou non de l'actuel. Sauf que peut être, oui, il avait pu vivre une vie « normale », d'humain lambda, avant tout ça. Moi non. D'accord, je n'étais pas née dans les locaux de la CIA un flingue à la main, mais l'existence ne m'avait guère souri et m'avait déjà habituée à me battre et à arracher moi même ce dont j'avais besoin. Je n'avais pas eu de parents – ils s'étaient si peu comportés comme tels qu'ils ne comptaient pas. Je n'avais connu que la crasse, ma merde, celle de ceux qui vivaient autour de moi. J'avais cru pouvoir m'en extirper lorsque j'avais atterri à New York... On m'y avait replongé directement. Mais avec des moyens décuplés. Une arme, une formation, et surtout, un but. Avoir un but dans votre existence, ça change tout. Je ne peux tout simplement pas vivre sans. Je ne sais pas. J'ai toujours eu à m'accrocher à quelque chose. A un espoir, d'abord, puis à un ordre de mission. C'était facile, simple, reposant. Je ne faisais que ce qu'on me disait de faire. Je tuais parce qu'il le fallait. Je torturais parce qu'il le fallait. C'est si reposant, oui... Sauf que quand on arrête de vous le dire, vous êtes comme un robot dont le système disjoncte. Ca ne colle plus. Ca ne marche plus. A deux reprises, cela m'était arrivé. La première fois c'était Krystel qui m'avait repêché. Détruite et refaite, toujours plus efficace, toujours plus dévouée. Avec sa pseudo mort, cependant, il n'y avait plus eu personne. Rien à quoi s'accrocher. Jana, vaguement, puis Morgane. Mais cela n'avait pas trop fonctionné. Avec l'une, je n'avais pas eu le temps, il semblait que tout avait joué contre nous. Avec la seconde... Elle n'avait clairement pas le charisme pour diriger la machine que j'étais comme j'avais l'habitude qu'on le fasse. Pourtant je la servais. Etait-ce seulement elle, ou le souvenir de sa Mère, qui aujourd'hui se tenait plus ou moins en dehors de tout cela ? Un peu des deux, sûrement. Il était clair que ce lien qui m'unissait désormais à Morgane produisait quelques effets étranges. Toujours aussi éloignées, différentes, incapables de se comprendre... Mais aussi proches qu'une âme de son corps. Elle était moi, mais un moi que je ne connaissais pas. Qu'il fallait accepter, apprivoiser. Nous n'avions pas la même manière de penser, de voir le monde qui nous entourait, et malgré tous mes efforts je doutais qu'il soit facile pour elle d'accepter totalement quelqu'un comme moi. Je le voyais bien. Je m'étais dévoilée, j'avais commencé. Cela l'avait surprise. Peut être pas repoussée au sens propre, mais quelque chose qui s'en rapprochait tout de même. Elle aimerait que je sois plus humaine, sûrement. Elle aimerait que j'abandonne toutes les structures si carrées qui forment mon esprit et mon être. Et moi... Moi, je voudrais seulement qu'elle arrive à se faire un peu plus respecter. J'étais prête à l'aider pour cela, mais je me savais aussi faible et je ne voulais être un poids. Car j'avais découvert que j'étais capable de sentiments et d'émotions humaines. J'étais capable de faire des écarts de conduite et de fauter. Je ne pouvais lui imposer cela, pas alors que son régime était aussi fragile. Je hoche la tête, alors que Torben me répète encore de m'ouvrir à elle.

« Oui, j'ai compris. Mais je ne pourrais pas changer. Je ne pourrais pas être plus... Humaine. Cela a dû être plus facile pour toi, vous avez tout de même deux personnalités assez semblables. Plus, en tout cas, que la mienne et celle de Morgane. »

C'était un fait, mais ça ne m'aiderait pas plus que cela. Tout ne serait sûrement jamais simple. N'en restait pas moins que nous allions le vivre et que nous allions bien devoir nous y faire. Sans exploser, comme il le disait bien. Des années, beaucoup plus qu'une vie humaine, oui. En théorie.

« Cela devait être le cas avec Jana, aussi. »


répondis-je simplement. Sauf que cette fois, si l'une mourrait, l'autre mourrait avec elle. Nous avions voulu prendre le temps avant de nous lier avec Jana, c'était mieux, oui, mais par mon erreur cela n'avait pas été possible. J'aurai dû partir avec elle. Oui. Sûrement. J'esquisse un sourire.

« Et vous allez aussi bien vous remplir les poches, je pense. Elle s'occupe de quoi dans votre petite entreprise ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Ven 22 Juil - 16:24

Bon, la mission semble accomplie. Jamais Erin ne semble m'en vouloir bien longtemps. Peut-être parce qu'elle est dépassionnée à outrance, elle est d'un pragmatisme militaire psycho rigide qui ferait passer votre serviteur pour le dernier des larrons d'un boys band de jeunes ados échevelés et pré-pubères qui font tremper leur culotte aux jeunes filles de bonnes familles. Quoiqu'il en soit, je sais que jamais mes arguments ne feront totalement mouche avec quelqu'un comme Erin aux commandes, c'est même très probablement tout l'inverse. Plus encore, son souci principal vient sans doute du fait qu'elle n'a jamais appris la leçon la plus élémentaire de la survie en environnement hostile. Pour survivre, il faut au moins un tout petit peu vivre. Ce n'est pas forcément quelque chose de dramatique, loin de là. Profiter de petites choses. Tous les tueurs en série, les soldats de renom, tous ceux qui trempent dans le sang ont toujours eu leurs exutoires. Erin peut croire que s'envoyer en l'air une fois toutes les trente-six du mois suffit, mais ce n'est pas le cas, pas plus que s'envoyer un verre de whisky épisodique ne réglera la question. Elle doit vivre pour quelque chose à défaut de croire dur comme fer à une cause qui ne semble pas être la sienne. Mécanique, presque robotique en fait, la jeune femme ne s'est jamais battue purement par conviction. Ce qu'elle a accompli au nom de Krystel, elle aurait sans aucun doute réussi à l'accomplir également pour le compte de n'importe qui d'autre. Erin Danvers, puisque c'est sous ce nom que je la connais, n'est absolument pas quelqu'un qui se laisse aller à la sensiblerie ou à quoi que ce soit d'autre du genre. Il faut pourtant qu'elle trouve de nouvelles réserves, de nouvelles forces, dans la relation qu'elle partage avec Morgane, sa Reine et commanditaire. Je pars d'un rire franc aux paroles de la jeune femme.


| Semblables, Krystel et moi ? Elle se complait dans le pouvoir, la richesse, le luxe et le sexe quand la mort seule n'a jamais été que mon seul véritable exutoire et ma seule véritable compétence. Elle aussi, elle aime bien tuer. Mais pour le pouvoir qu'elle retire sur sa victime. Pas pour la finalité en soi, ou le défi. Krystel est le soleil, chaud, bouillant, et moi je ne suis que la lune, froide, dépassionnée. Morgane et toi n'êtes pas si différents, même si le degré de ressemblance n'est sans doute pas le même, je te l'accorde. |


Je gardais le silence quand elle parlait de Jana. J'avais fait mon deuil de feue mon épouse voici bien longtemps. Je ne savais même pas réellement si repenser à elle me faisait mal, me faisait du bien, ou continuait de me rendre bêtement indifférent. Je n'en savais rien du tout. Mais l'important au final, dans tout ça... C'était que c'était du passé. Le passé est derrière. Moi, je regarde devant.


| Ce qu'elle fait le mieux. Management, recrutement des serveuses, des hôtesses. Elle est là pour gagner de l'argent. Moi pour protéger le pactole. Quels autres rôles nous aurais-tu vus occuper? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    Sam 6 Aoû - 23:33

J'ai beau réfléchir à Morgane et moi, j'ai beau regarder sur tous les angles, je ne vois pas de point d'accord, non. Je ne la déteste pas, pourtant, j'ai peut être un peu plus de compassion pour elle que je n'en n'aurais jamais pour quiconque sur cette terre, moi même y compris. Mais nous n'avons pas la même philosophie. Nous ne pensons pas pareil, nous ne voyons pas le monde et les autres de la même manière. Rien ne s'accorde en nous. Je ne comprends pas son comportement, tout particulièrement celui qu'elle a eu à la lune bleue. Une vampire, la plus vieille après Krystel, bien plus humaine que moi. Je devais vraiment être au fond du trou de l'humanité. La dernière des sociopathes sans âme et sans cœur. Que voulez vous... Quand on a passé sa vie à être instrumentalisé, on ne change pas du jour au lendemain. Je ne connais rien d'autre. Alors tant pis ; je suis ce que je suis et je ne cherche rien d'autre. Je sais que je ne suis pas faite pour quelque chose d'autre. Torben oui, peut être, même si comme ça je n'y crois pas trop. Il tente, nous verrons bien ce que cela donnera. Je sais de toute façon que la relation que nous entretenions avant, et celle, plus poussée, que nous avions tenté d'avoir sur la fin, se sont évaporées à jamais. Il est passé à autre chose et moi aussi, même de force. Je regarde devant moi, vers l'avenir... Et il apparaît toujours aussi sombre que d'habitude, voire même encore plus. Je sers le but que je sers parce que je n'en n'ai pas d'autre à servir, pas parce que j'éprouve une certaine foi, comme j'avais foi en Krystel. Je sais aussi qu'au fond de moi, bien que mon existence soit liée à celle de Morgane, je lui appartiens toujours... Ca non plus ça n'a plus la moindre espèce d'importance, je suppose. Plus grand chose n'en n'a de toute façon. A part la Mort. C'est un repère fixe et invariable, au moins. La mort a toujours existé et existera toujours, d'abord naturellement, avant que les hommes ne décident d'en faire un art comme un autre.

J'ai peut être un peu exagéré en affirmant que Torben et celle qui se faisait désormais appeler Cassiopeia étaient semblables. Mais en tout cas, ils le seront toujours plus que Morgane et moi. J'éclate de rire. Des ressemblances ? Je me lève et fais quelques pas dans la pièce, avant de me retourner vers lui.

« Pas si différentes ? Dis moi en quoi. Tout ce dont mon existence est faite, tout ce dont je suis faite, toute cette violence et cette froideur, elle l'exècre. Nous sommes deux opposés. »

Elle était bonne, elle avait un cœur. De la compassion. Une âme. Elle répugnait faire du mal et voir la souffrance, même de ceux qui pouvaient être contre elle. J'étais indifférente, voire j'appréciais la violence car elle s'avérait toujours être un excellent exutoire. Je ne la rejetais pas pour autant ; je constatais juste que nous avions énormément de mal à nous accorder. Je hausse les épaules.

« Je demandais juste, j'avais du mal à vous imaginez vous fondre dans la masse de la sorte. Si vous y trouvez votre compte, c'est l'essentiel. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Black and Blue    Dim 7 Aoû - 19:21

Bon. Avec tout ça... J'ai dit ce que j'avais à dire. Pas sûr que ça fasse avancer le schmilblick d'une personne comme Erin, mais franchement, avais-je vraiment le choix ? Je ne pouvais pas la brusquer plus que cela. Je lui avais passé le message, un double-message même. Celui qui me concernait directement, mes excuses, le fait de passer à autre chose. D'un autre côté, je lui avais aussi beaucoup parlé de Morgane. Pour le meilleur et pour le pire, d'une manière ou d'une autre, la jeune femme allait continuer d'avancer, droit devant. Erin n'était pas du genre à prendre toutes les sinuosités du destin en espérant adopter un simple profil bas, mais plutôt de celui de brusquer les événements et de suivre une ligne de conduite qui était la sienne depuis des années ; plutôt les autres qu'elle. Je savais que rien de ce que je pourrais ajouter à ce qui avait été dit ne la pousserait à modifier son comportement avec Morgane. Alors autant ne pas aller trop loin. Je savais qu'avec Erin, je n'avais pas ou en tous cas plus un crédit illimité ; je préférais réserver mes cartouches pour le moment où ça en vaudrait véritablement la peine. Je ne pouvais pas m'empêcher de rire, franchement amusé, quand Erin me demandait en quoi je trouvais qu'elle ressemblait à Morgane.


| Elle le cache bien, mais elle aime tuer. Elle est plutôt douée, pour ça. Même si ça la rebute. Je pense qu'elle lutte toujours contre une nature que tu as toi-même accepté depuis longtemps... Mais ça, je n'en aurais jamais aucune certitude, parce que je n'en saurais jamais rien, pas vrai? |


Je me levais enfin, signe que j'allais prendre congé, quand la jeune femme conclut qu'elle est satisfaite sinon heureuse du fait que Krystel et moi allions chercher autre chose dans la vie civile. Probablement infiniment plus de liberté, de plaisir et même sans doute un rien de bonheur. Quelque chose qu'Erin ne savourerait jamais dans ce sens là.


| En effet. On verra bien où ça nous mène, de toute façon. Bon. Je vais y aller moi. Encore beaucoup de choses à faire, tu peux me croire. Bonne soirée, Erin. |


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Black and Blue    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Black and Blue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» Il est bien trop tard pour jouer au voyou. » Black&Blue
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: