AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Le jeu de l’acteur est une forme de confusion
MessageSujet: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Sam 19 Mar - 14:32

avatar1 avatar2

Il est temps de reprendre du poil de la bête. Puisque Mia se retrouve avec du temps à revendre avant que son corps ne soit totalement opérationnel pour son travail, autant le passer dans l'amusement. Pourquoi pas revoir cette jeune fille qu'elle a croisée lorsqu'elle venait de terminer une séance d'autographe. Leah.

Une adorable jeune fille à corrompre pour en faire son pantin.

Une casquette sur la tête et une veste qui ne lui rend absolument pas justice, elle rejoint le parking de son immeuble, puis sa voiture aux vitres teintées. Avec de la chance, aucun paparazzi ne sera planqué dans les environs, à attendre comme un charognard d'immortaliser l'état de la célébrité. Ils sont casse-pieds depuis sa sortie d'hôpital, en quête de la moindre information à son sujet.

Ils sont peu dans la confidence et elle tient à ce que ça le reste. S'ils apprenaient qu'elle était sur les lieux d'un crime que la PES avait investi, ils ne lui laisseraient pas une minute de paix. Mia avait donc suggéré à tous ceux qui l'avaient vu dans un état lamentable qu'ils n'avaient aucun intérêt à raconter cela à la presse ou autour d'eux.

Puis le double attentat avait attiré l'attention de tout le monde ailleurs et même si elle est toujours furieuse qu'on l'ait devancé, la diversion était finalement bien tombée. Elle avait passé quelques jours supplémentaires à l'hôpital, pour que les médecins puissent s'assurer que ses blessures se soignent bien et elle avait passé son temps à dormir.

Mia se dirige vers la librairie qui a fermé depuis, mais celle où elle a rencontré la jeune fille et retrace son chemin jusqu'à l'endroit où elle avait déposé Leah. Elle gare sa voiture dans un parking et se rappel maintenant où la jeune fille était entrée. Le bar de son père. Il est encore tôt et pas grand monde à l'intérieur, Mia s'installe au bar.

« Leah est ici ? » S'enquit-elle le plus simplement du monde à la personne qui tient le bar. Un homme, beaucoup trop jeune pour être le père de la jeune fille, plutôt son frère ou un simple employé. « Non m'dame, elle doit être au lycée. » La semi-démone regarde l'heure, 17 heures passé, elle dirait plutôt qu'elle doit être sur le chemin du retour. « Je vous sers quoi ? » Il lève enfin les yeux vers elle, ces derniers s'écarquillent lorsqu'il la reconnaît sous sa casquette et un sourire s'épanouit sur ses lèvres.

Mia n'a jamais su résister à un sourire, ce genre de sourire où vous savez que l'homme est déjà conquis et qu'elle n'en fera qu'une bouchée. Parfois, elle n'a même pas besoin de faire usage de son pouvoir pour obtenir ce qu'elle veut. Dans une certaine mesure bien évidemment. Pour l'heure, la semi-démone en profite pour recueillir un maximum d'informations sur sa future victime, Leah. Pas grand chose au final, puisqu'il vient tout récemment d'être embauché. Il confirme seulement que la jeune fille est seule avec son père, ce dernier est bel et bien le propriétaire du bar.

En attendant que la jeune fille daigne enfin se montrer, Mia boit son verre de soda frais.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Dim 20 Mar - 21:30

Il fait beau. Le ciel est bleu. Le soleil brille, les oiseaux chantent. Je marche tête baissée, d'un pas rapide et décidé. Comme si j'étais pressée de rentrer chez moi. Je marche seule le long de cette route, mains dans les poches, le nez dans mes pensées, loin, très loin. Mon ombre est la seule à marcher à coté de moi. Elle a toujours été la seule. Depuis ce jour où ils sont tous morts, il n'y a jamais eu personne d'autre. Jack m'a donné des attaches, m'a donné l'espoir d'une vie normale. Etait-ce bien, finalement ? Parce que cet espoir de vie normale, je me rends compte qu'il est vain. Enfin je crois. Je me sens toujours en décalage, j'ai toujours une réflexion en tête que je ne peux pas faire, parce que je ne serais pas comprise, parce que ce serait révéler ma nature, mon passé vagabond... Et Darren, qui a fui en me voyant. Darren, qui est un vampire. Plus rien n'a de sens. Darren, vampire. Lui. Je n'aurai pas dû l'aborder, je n'aurai même pas dû sortir dans la forêt ce soir là... J'aurais mieux fait de continuer à croire qu'il était mort. Darren. Lexie, Sav. Je sors mon téléphone de ma poche, mais pas de message. Rien. Pas de réponse. Silence radio. Malcom m'a répondu pour Lexie, mais je sais toujours pas pour Sav. Je sais même pas si elle est vivante. Chouette, non ? C'est là que je me rends compte qu'en plus de ne pas faire partie du monde des humains, je ne fais pas non plus partie de leur monde. C'est là que je me rends compte à quel point je suis seule, isolée, perdue. A quel point je l'ai toujours été. Et j'ai peur, j'ai peur parce que je sais que quelque part, il y a sûrement encore des mafieux qui en veulent à ma peau. J'ai peur parce qu eje sens ma louve agitée en ce moment, et que j'ai peur de ne pas la contrôler, un jour.

Je presse encore plus le pas, jetant un regard derrière moi.

C'est cool, je deviens parano, maintenant. Mais bon, c'est justifié. J'ai pas envie de rester dehors, j'ai aps envie de m'enfermer non plus. Je n'ai envie de rien, en fait. J'ai envie d'errer, mais j'ai peur du dehors, de la foule et de son regard inquisiteur. J'ai envie de me perdre dans la ville, parce que je me perdrais dans mes pensées lorsque je serais entre quatre murs. Pourtant, je rentre. Je saigne le gout de la vie. Parce que j'ai trop vécu, trop vu, trop subi. Alors que je suis si jeune... J'ai trop vécu. Mais je continue, encore et encore, comme une acharnée, j'avance, seule, alors que personne ne m'attend, alors que je ne fais partie d'aucun monde excepté du mien, vide, vide de toute présence humaine, empli de cadavres, de sangs, et de pulsions que je ne comprends pas. Enfin bref. De toute façon, il n'y a jamais et il n'y aura jamais que Jack. C'est comme ça.

Je hausse les épaules, alors que je m'engouffre dans le métro. Je cours, dévale les marches pour le choper avant qu'il ne parte. J'ai pas envie de traîner, non, vraiment pas. Y'a rien pour moi dehors, y'a pas plus dedans. J'ai dis à mes copines que mon père avait besoin de moi tôt et que je pouvais pas traîner avec elles. Enfin je sais même pas si je peux les appeler mes copines, mais on va faire comme si. Ca fait genre que je suis pas totalement toute seule et que quelqu'un en dehors de Jack est attaché à moi. J'attrape une barre alors que le métro s'ébranle et s'enfonce dans les entrailles de la ville. Quatre arrêts plus tard, je descends, me faufilant comme un souffle entre les passants, remontant vite à l'air libre. Ma louve n'aime pas être sous terre, dans des boyaux creusés, sans air, sans lumière. Pourtant, c'est le moyen le plus rapide, alors je le prends. Je respire un grand coup alors que le soleil caresse à nouveau ma peau. Et je me remets en marche. Toujours aussi rapidement, toujours la tête basse et repliée sur moi même. Je suis au bar quelques minutes plus tard, je rentre par la porte arrière dont j'ai la clef. Il y a déjà quelques clients, apparemment. Je passe derrière le comptoir, alors qu'un « Salut Leah ! » m'interpelle. Je tourne la tête. Ah oui, c'est Taylor, le serveur qu'a embauché papa pour nous prêter mains fortes. Pas tous les jours, mais le vendredi soir et le week end, quand il y a le plus de monde. Je lui adresse un maigre sourire, alors que déjà, il me fait un signe de la main, m'appelant à le suivre. Je m'approche donc, et il me souffle :

« Elle voulait te voir. La blonde, tu sais... »

Mon regard suit le sien, et je me crispe. Ah oui. La blonde. L'actrice. Je m'apprête à m'éclipser l'air de rien, quand je vois que le regard de la femme en question est déjà braqué sur moi. Je m'approche, essayant de sourire de la manière la plus naturelle possible.

« B...Bonjour. Je ne m'attendais pas à vous voir. »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Mer 4 Mai - 16:57

Leah ne s'attendait pas à la voir, un sourire resplendissant ourle les lèvres de la semi-démone. Elle avait presque oublié à quel point la jeune fille était mignonne. Le genre de minois qui provoque deux envies, soit de la protéger, soit l'inverse. Mia est de la seconde catégorie, jusqu'ici elle n'a rencontré personne qu'elle ait envie de protéger. Et si ça venait à lui arriver, elle mettrait deux fois plus d'ardeur à détruire la source de ce sentiment qu'elle se refuse à ressentir.

« Je m'inquiétais pour toi. La dernière fois que je t'ai déposé, j'ai bien remarqué qu'on n'était pas loin de la Lune Bleue. » L'incident à la Lune Bleue avait fourni un excellent prétexte pour retrouver la jeune fille, Mia avait sauté sur l'occasion une semaine après l'attentat. Elle serait venue beaucoup plus tôt, si ses blessures le lui avait permis sans qu'elle en souffre atrocement. Surtout la balle qui l'avait traversé à la hanche, et la gênait à chaque pas.

« J'ai fait le tour des commerces à ta recherche jusqu'à ce que le barman me dise que tu étais au lycée, alors j'ai attendu que tu rentres. » Ce n'est pas tout à fait vrai, elle n'a pas fait le tour des commerces, puisqu'elle savait très bien où trouver la lycéenne. Avec le déluge qui tombait, ce n'est pas comme si on avait pu remarquer qui conduisait la voiture et qui épiait les faits et gestes de Leah. Elle avait attendu de la voir rentrer dans un bâtiment avant de reprendre la route.

« Il fait un temps magnifique ! On va faire un tour... » Ni une interrogation, ni une exclamation, juste une suggestion, son pouvoir. Elle n'a pas de temps à perdre, même si elle peut en jouir à foison puisqu'elle n'a plus d'impératifs dû à son travail. Sans attendre et sans douter une seconde que Leah ne la suivra pas, Mia règle sa consommation au barman et se dirige vers la sortie.
Action▪▪ Utilise la suggestion sur Leah

Certes, elle sera bien obligée de ramener Leah ou on la soupçonnerait la première si la jeune fille ne revenait pas ou si l'on découvrait son cadavre. C'est l'inconvénient d'être une célébrité, mais il existe tout un tas de façon de torturer quelqu'un sans éveiller des soupçons. Le jour où elle voudra voir Leah morte, elle se montrera beaucoup plus précautionneuse, pour l'heure, elle souhaite seulement s'amuser un peu aux dépens d'une jolie adolescente.

Mia s'empare de la main de Leah tandis qu'elles quittent le bar et l’entraîne en direction de la Lune Bleue. Elle replace ses lunettes de soleil sur le nez afin d'être le moins possible reconnu par les passants qu'elles croisent. « Alors dit-moi, comment vas-tu ? Pourquoi tu ne m'as pas rappelé ? » Non pas qu'elle soit de ces femmes naïves qui courent après l'appel des hommes, d'ordinaire les jeunes filles se précipitent vers leurs téléphones quand Mia leur annonce qu'elles pourraient être mannequin.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''


Dernière édition par Mia Mc Lasha le Mer 4 Mai - 18:00, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Mer 4 Mai - 16:57

Le membre 'Mia Mc Lasha' a effectué l'action suivante : Lancer les dés


#1 'D10' : 9

--------------------------------

#2 'D10' : 10


Leah se pliera à ta volonté sans rechigner, sans poser de questions...
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Sam 7 Mai - 23:55

J'aurai pas dû rentrer. J'aurai pas dû. Je le sais à la seconde près où je passe la porte du bar, où le serveur m'interpèle. Il est gentil... Oui, il est bien gentil. Peut être un peu trop. Mais bon, c'est pas sa faute... Il sait pas que j'ai pas trop envie de voir la jeune femme qui m'a demandé. Il peut pas le savoir, non, et je peux pas lui en vouloir. Pourtant, en moi, je le hais profondément... Elle m'a rien fait, concrètement, mais il y a quelque chose. Une impression déregeante, indescriptible, lié à un souvenir, à des images que je n'arrive pas à retrouver, noyées dans la masse, mais dont je suis sûre de l'existence. Et ça ne m'incite pas à la confiance. Puis, c'est louche, pourquoi elle reviendrait me voir ? Qu'est-ce que j'ai ? Je cherche. Je trouve pas. On verra bien... Oui, on verra. Je le saurai bien assez tôt, et avec mon imagination débordante, je me dis déjà que je n'en n'ai aucune envie. Mais ai-je le choix ? Je vais pas m'enfuir, je peux pas. Je jette un regard au serveur, alors que lui semble tout intrigué et tout émoustillé de voir une célébrité dans son bar, en plus de voir une célébrité qui veut voir la fille de son boss. J'essaye de lui sourire aussi, de pas me montrer trop appeurée. Surtout, de pas laisser voir à la jeune femme que sa présence m'inquiète. Je cache ça derrière de la surprise. Ca marche, non ? Ca devrait. J'espère. C'est vrai que j'ai rien à craindre, en apparence... Pourquoi elle me voudrait du mal ? Mais c'est toujours ce même doute, né d'un souvenir que je n'arrive pas à repêcher de la méfiance accumulée, devenue seconde nature, après des années de vagabondages solitaire. Personne ne peut comprendre ça. Personne. Cette peur constante, comme une seconde peau, alors que chaque bruit, même infime, peut être signe de mort... Echapper aux traques, tout en se nourrissant, volant. Considérer chaque regard comme un potentiel danger. Après des années à vivre ainsi, on ne revient pas à la vie normale en un clin d'oeil. Je pense même qu'on y revient jamais. Surtout que, même avec la sécurité d'un toit... Les monstres sont partout. Si je me méfie, c'est tout simplement parce qu'elle en fait peut être partie. Peut être qu'elle n'est pas humaine. Peut être qu'elle est, ça n'empêche rien. Les hommes sont tout autant monstrueux que nous.

Non, pas moi.

Je ne suis pas un monstre. Je suis une victime. N'existe il donc pas de stade entre les deux ? Faut il devenir un monstre pour cesser d'être une victime ? Faut il succomber à cette nature sanguinaire qui dort tout au fond, tapie au creux de mon ventre ? Je ne veux pas y croire. Mes yeux fixent le sourire de la jeune femme, tentant d'oublier toutes ces considérations qui me déconcentrent. Pourquoi elle sourie comme ça ? J'ai l'impression d'être une proie. Mais j'ai tout le temps cette impression, alors... Pourquoi Jack n'est pas là ? Au moins, ensemble, on pourrait trouver un prétexte pour pas que j'ai à rester en sa compagnie. Non. A croire qu'elle a calculé sa visite pour. Mais c'est pas possible, non, je veux pas y croire. Si ça se trouve, je me fais juste des idées... Ouais, 'jespère. Elle me parle gentiment en tout cas, comme d'habitude. Je hoche la tête à ses paroles. Oui, ok... Ca se tenait. J'acquiesce.

« Merci... Tout va bien, ne vous inquiétez pas. On a entendu les explosions, mais on était tout de même assez loin pour ne pas être touchés. Enfin ça... Ca m'a quand même fait peur. »

Bien sûr. J'avais l'habitude aussi, mais ça, j'allais pas trop lui dire. J'avais surtout eu peur parce que j'avais pensé à Sav, à Lexie... J'y pensais toujours. J'attendais toujours, sentant la bosse créée par mon portable dans la poche de mon pantalon. Alors, comme ça, elle m'avait cherché et se souciait de moi. C'était intriguant. Inquiétant, aussi. Surtout. Où est-ce que j'allais avec elle ? J'aimais pas ça. Mais je pouvais pas m'échapper... Sa seule présence me maintient prisonnière. Elle me propose de sortir. J'ouvre la bouche pour m'opposer, mais... Les mots qui en sortent sont totalement différents. J'accepte, je lui souris, sans même m'en rendre vraiment compte. Et me voilà à attendre qu'elle règle sa consommation avant de la suivre. Sa main s'empare de la mienne. Je ne proteste pas, je ne fais rien. Je la suis. Docilement. C'est horrible. Pourtant, je ne tente rien. Je n'y arrive pas, je n'en n'ai pas la volonté. Je pense, mais rien n'agit. Aucun ordre n'est donné à ma main pour me dégager, à ma bouche pour protester. Je la regarde. Pourquoi je l'ai pas... Rappelé ? Je bredouille au début, tentant de me justifier.

« Je... je savais pas trop, j'avais... Peur de sauter le pas, et puis... J'ai pas eu trop le temps non plus, avec le lycée et tout... »

Je me mords la lèvre. Oui, on avait du boulot, mais je le faisais pas. Mon excuse tenait à moitié. Je haussais les épaules, tenant de reprendre un peu contenance.

« Mais sinon, je... Je vais bien. Tout va bien. Et j'ai toujours votre numéro. C'est... C'est gentil de... De vous préoccuper de moi. »

Mais fuis Leah, fuis...

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Mar 19 Juil - 23:24

HRP:
 

Se préoccuper de l'adolescente ? Mia se garde bien de la détromper. Puis bon, son excuse concernant le lycée qui lui prend tout son temps, elle n'y croit pas une seconde. Les ados sont perpétuellement scotchés à leur téléphone. C'est presque mignon de voir comment la jeune fille tente de s'expliquer en ne désirant pas vexer la célébrité.

« Leah. Si tu n'as pas envie de devenir mannequin dit-le franchement, je t'ai fait une offre qui vous aurez permis à toi et ton père de gagner de l'argent assez facilement en donnant de ton temps, tu as le droit de refuser. A ton âge, je n'ai pas hésité une seconde avant de signer mon premier contrat de mannequinat. » Même si elle a toujours voulu devenir actrice plutôt que mannequin, mais peu importe, aujourd'hui, elle est célèbre pour son jeu d'actrice.

La semi-démone croise le regard suspicieux d'un passant et reste impassible, elle n'a pas envie de tenter le diable avec un sourire. Pour l'heure, moins elle sera reconnue, mieux elle se portera. Il aurait fallu qu'elle se farde le visage et porte une perruque pour ne pas être reconnu. Une casquette et des lunettes ne suffisent pas, le maquillage peut faire des miracles, mais elle n'avait pas envie de se la jouer carnaval.

« Cela ne t'exemptait pas de me rappeler, ou ne serait-ce que m'envoyer un texto pour me dire que tu étais bien rentré l'autre jour. Il me semble que je n'ai rien fait qui justifie cette ignorance de ta part. » Éveiller la culpabilité chez son interlocutrice, c'est déjà un bon début pour construire une relation chaotique. Elle arrive à ce qu'elles se sentent plus bas que terre, ça l'amuse un temps, jusqu'à ce qu'elle s'en lasse et les convainque de mettre un terme à leur vie misérable.

« J'ose espérer que ça changera, j'apprécie la compagnie des jeunes de ton âge, vous êtes rafraîchissante. Vous n'avez rien d'autre à vous soucier que vos études ou vos petites peines de cœur. Tu as un petit ami ? » Aura-t-elle un petit couple a briser ? Leah est un joli brin de fille, bien qu'un peu timide, il serait étonnant que des garçons ne se précipitent pas à ses pieds pour sortir avec elle. Est-elle populaire d'ailleurs, dans son lycée ? Mia doit en apprendre d'avantage sur la jeune fille afin de trouver la faille, celle qui la brisera.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Mer 3 Aoû - 22:45

C'était qui, d'abord ? Une actrice, un mannequin, une célébrité, ok. Mais avec tous ces troubles qui agitent l'écosse depuis des années... Il a forcément autre chose, derrière. Moi par exemple, je suis une jeune lycéenne, et derrière le masque, je suis une louve. Jack un barman des plus respectables, vétéran de dizaines de purges contre les créatures surnaturelles ou je ne sais quelles horreurs qui le hantent encore aujourd'hui. Alors elle, elle est qui derrière le masque ? Elle est quelque chose ? Je n'arrive pas à croire qu'il puisse y avoir des humains qui aient vécus totalement à côté des phénomènes surnaturels, qui n'aient jamais été impactés d'une manière ou d'une autre. Trop pessimiste ? Peut être, mais je me considère tout simplement comme réaliste pure et dure, qui en a bien trop vu pour se faire des illusions. Je me trompe peut être, mais ça ne serait pas la première fois. Elle avait au moins eu des proches morts ou transformés, quelque chose dans le genre. C'était... Le strict minimum. L'étape d'après, c'était d'avoir combattu. Et l'autre... D'être une créature surnaturelle. Elle sent pas le métamorphe ni le vampire, qu'est-ce qui l'empêche d'être autre chose ? Une semie démone ? Je frémissais presque rien qu'à ce nom. Ou encore une autre créature dont on ne connaissait pas l'existence ? On ne pouvait pas savoir, on n'avait peut être pas tout découvert... C'était flippant, carrément flippant.

D'un autre côté, oui, on avait besoin d'argent. De tout ça. De plein de choses. Et si rien ne m'incitait vraiment à lui faire confiance, rien non plus ne me poussait à me méfier d'elle... J'avais pas de preuves, qu'elle soit réellement mauvaise ou quoi, qu'elle me veuille du mal. C'était juste l'instinct de la louve, trop longtemps proie, qui se méfie par nature. Alors je doutais. Je savais pas. D'un côté, quelque chose en elle me rappelait étrangement quelque chose... Un souvenir sur lequel je n'arrivais plus à remettre la main. Ca m'énervait, et ça m'incitait encore plus à rester en sa compagnie, à la regarder et à l'écouter pour tenter de faire remonter le souvenir. Aucun succès jusqu'à présent, bien sûr. Elle est bizzare. Je sens une sensation bizarre à son contact, je la suis dehors... Puis sa passe. Mais voilà, le doute est là ; je suis presque persuadée qu'elle m'a fait quelque chose. Je la regarde un peu plus suspicieusement qu'avant mais ne peux me résoudre à l'envoyer bouler. Comme si j'étais bien éduquée...

« Je sais, je me doute. C'est tentant vous savez, mais... Je suis pas comme vous, je veux dire... J'ai jamais été dans ce milieu là, puis j'ai pas votre corps ni votre confiance en vous... Je sais pas si c'est fait pour moi et j'aimerai pas vous faire perdre votre temps si ce n'est pas le cas. »

Non. Je pouvais être farouche, féroce, mais que lorsqu'il s'agissait de défendre ma vie. C'était l'instinct du prédateur, que je chassais le plus possible. En dehors, j'étais juste cette jeune fille solitaire, timide, pas très douée ni raisonnable... Je joue avec une de mes mèches de cheveux, inconsciemment, petit tic habituel de stress. Je suis mal à l'aise, je sais pas quoi faire. Je peux pas lui dire non, mais j'ai trop peur pour lui dire oui. Je me mords la lèvre alors qu'elle m'engueule presque. Et ça m'énerve un peu, parce que ma maman, elle est morte. Je m'énerve un peu, mais sans vraiment hausser le ton non plus. Comme si j'étais pas sûre de vouloir avoir cette réaction.

« Vous êtes pas ma mère, vous savez ! J'ai pas de... de comptes à vous rendre de mes activités quotidiennes ! Je suis en vie, et s'il m'était arrivé quelque chose, je vous l'aurez dit ! Et puis vous m'aviez vu rentrer quand vous m'aviez déposée, je pensais pas que vous attendiez que je vous le dise. »

Je hausse les épaules, reprends un peu plus posément.

« C'est pas contre vous... Mais je suis assez fatiguée, puis j'essaye de bosser un peu pour le lycée pour avoir des notes convenables alors... J'ai pas trop pensé au reste. »

Ouais, je mentais, mais bon. Je bossais pas. Il suffisait qu'elle aille faire un tour au lycée et qu'elle demande à mes profs... Ils lui diraient bien tous que je passais mon temps à bouger ou à dormir. Enfin, elle n'aura pas cette idée saugrenue, non ? Je me mords à nouveau la lèvre, mais plus fort cette fois alors qu'elle me demande si j'ai un petit copain. J'ai une seconde d'hésitation, alors que l'image de Darren s'impose à moi. Avec des yeux rouges et de longs crocs. Je secoue énergiquement la tête en signe négatif.

« N...Non. J'ai pas de petit copain. J'suis pas en couple. Mais bon, c'est pas un problème, ça me manque pas, j'ai des amies ! »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   Ven 26 Aoû - 13:52

Leah lui fait clairement comprendre qu'elle ne souhaite pas lui faire perdre son temps. Ou plutôt qu'elle se contrefiche de sa proposition, mais n'ose pas le dire. « On ne peut le savoir qu'en essayant. Il y a beaucoup de jeunes filles qui rêveraient d'être à ta place. » Affaire bouclée, Mia ne reviendra pas dessus. Du moins pas aujourd'hui. Elle ne manque pas de patience, ni de détermination quand elle a une idée en tête.

Mia n'est pas sa mère. Voilà que la petite se rebiffe un peu, intéressant. Malheureusement, ça ne dure pas bien longtemps. « Si tu étais morte, tu aurais eu du mal à me le dire. » Fait-elle justement remarquer avec un petit sourire en coin. « M'enfin je n'ai pas la prétention d'être ta mère ma grande, ce serait trop de travail et je n'ai aucune fibre maternelle. » Si elle devenait mère d'un mouflard, il y a de fortes chances qu'elle le noie sans plus de cérémonie ou provoque un avortement. A moins que ce dernier soit un semi-démon, une chose qu'elle ne peut savoir à la naissance.

Pas de petit ami, mais des amis. Pathétique. Les ados sont bien naïfs à cet âge-là. L'amitié comme l'amour sont des faiblesses, les humains sont emplis de faiblesses de ce genre, mais sont pourtant incapable d'en respecter les bases fondamentales. Les hommes comme les femmes par exemple, prétendent aimer, promettent fidélité, et profitent de la première occasion pour s'en taper un(e) autre. Quant à l'amitié, elle est éphémère. Mia a été naïve a une époque, de nos jours, elle est bien différente.

Les faux-semblants, elle s'y connaît, elle en joue tous les jours et y prend plaisir. Quant aux humains, ils sont doués pour la politique de l'autruche concernant leurs défauts. Ils ont une excuse depuis quelque temps, cracher leur haine sur les créatures, quand avant qu'ils ne se dévoilent, ils la crachaient à la figure de leurs semblables. Hypocrisie totale qu'ils n'assument pas.

Elles arrivent enfin devant la Lune Bleue, ou ce qu'il en reste. C'est à dire pas grand chose, tout a été ruiné à l'état de cendre ou a des pans de murs calcinés. Le souffle de l'explosion a été assez fort pour faire sauter les parois. Mia force l'arrêt de sa compagne pour se tourner face aux débris de l'autre côté du trottoir. Ce qui l'étonne d'avantage, sont les bouquets de fleurs disposées ça et la, en guise d'hommage. Encore une coutume pathétique, ils sont morts, c'est pas comme s'ils allaient en être témoin. Ils sont peut être en enfer, une perspective qui fait secrètement sourire la semi-démone.

« Il se serait agi d'humains, ils auraient déjà trouvé les coupables. Tu as déjà côtoyé des loups-garous ? » Elle ne devrait pas s'attarder là, dans cette contemplation de ce qui a coûté la vie de nombreux loups. Elle cache en son sein une fureur sans nom, furieuse qu'on l'ait devancé. Mia avait de grands projets, la disparition de la meute l'oblige à tout revoir. Une perte de temps considérable.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Le jeu de l’acteur est une forme de confusion   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu de l’acteur est une forme de confusion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» Le blog : forme et fond ?
» Créa avec un petit japonais (chanteur ou acteur je sais pas
» Réforme du corps enseignant de l’Université de Poitiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End
-
Sauter vers: