AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
This is my last resort
MessageSujet: This is my last resort   Lun 14 Mar - 22:15

La louve ne se cache pas, elle refuse de cesser de vivre parce qu'une menace plane, bien au contraire, si elle est toujours présente, autant jouer l’appât et avoir une chance de fournir un indice avant qu'elle meurt. Elle est terrifiée, attristée, exténuée, mais ne peut guère rester inactive. Et surtout, elle recherche plus que tout des réponses.

Suite à la réunion avec les métamorphes ils s'étaient mis d'accord pour que la louve enquête. Elle l'aurait fait de toute façon, ne serait-ce que par rapport à son frère, s'assurer qu'il soit le coupable ou l'innocent. Malcolm avait parlé de Lyra à la directrice de la brigade PES, en charge de l'affaire, elle prenait aussi soin d'Alexis. Il y a donc des chances qu'elle accepte de fournir des informations à la louve, n'est-ce pas ?

C'est cette femme, qu'elle a bien l'intention de rencontrer aujourd'hui. Lyra a essayé de bien faire les choses et de prendre rendez-vous, mais on ne lui en proposez pas un avant la semaine prochaine. Allez expliquer à la secrétaire que la meute l'envoie auprès de sa directrice. Ok, elle ne se cache pas, mais elle ne compte pas balancer à une inconnue qu'elle est de la meute. Les événements engendrent la méfiance, la paranoïa. Qui sait si la secrétaire n'est pas une espionne des vampires.

Une semaine c'est trop tard, c'est pourquoi Lyra décide de se pointer directement au QG et de réclamer un rendez-vous sur le champ. Du moins, c'est ce qu'elle aurait réclamé si la secrétaire de l'accueil ne lui répondait pas que la directrice est sur le terrain. Bien évidemment, elle refuse de dire où Sasha se trouve et lui propose un rendez-vous. Lyra répond qu'elle attendra.

Attendre. Ce qu'elle déteste le plus au monde, perdre son temps à attendre. C'est courant dans son métier, notamment quand elle doit prendre en filature, l’œil vissé à l'objectif de son appareil, à attendre de figer le flagrant délit d'adultère en photo, le plus souvent. Sasha doit être à la Lune bleue, à Wolfheaven, où encore du côté du port ou apparemment, ils auraient trouvé plusieurs semi-démons et cadavres. Lyra pourrait partir à sa recherche, mais sans la certitude de savoir où elle se trouve, elle perdrait d'avantage de temps.

Autant se montrer patiente. Et profiter du distributeur de cochonnerie en tout genre du hall d'accueil. Lyra ne fait que grignoter depuis les attentats, c'est très mauvais pour elle, si sa louve se trouve affamée, elle se manifestera. Et pas de la meilleure manière qui soit. Si elle perdait le contrôle dans le commissariat, elle serait tuée avant d'avoir terminé sa transformation. Autant se nourrir en attendant la directrice.

Elle a tout loisir d'observer le manège de la brigade au sein de leur QG, ça rentre, ça sort, ça parle, ça l'observe et elle leur rend un regard tout aussi impassible que le leur. Lyra parvient plutôt bien à distinguer les simples agents de police, des agents de la brigade PES, certains doivent connaître Peter, mais lui n'est pas ici. Il enterre ce qu'il reste de son père. Lyra soupir. Elle se croirait presque revenu au temps où la guerre faisait rage.

Une gueule d'ange passe enfin le seuil du commissariat, une jolie bouille qu'il ne faudrait pas sous estimer. Lyra a beaucoup de respect envers cette femme, même si elle ne l'a jamais rencontré, ses exploits sont assez parlants. « Madame Oppeinhemer ! » La louve rassemble aussitôt toutes ses affaires, surtout les sachets vide de tout ce qu'elle a ingurgité ces deux dernières heures, elle n'est toujours pas rassasiée, mais la machine avait fini par la ruiner de ce qu'elle possédait dans ses poches.

« Je suis navrée de vous alpaguer de la sorte, c'est urgent. On m'envoie vers vous, Malcolm m'envoie. » Elle a prononcé le prénom d'un ton plus bas que la moyenne, afin d'être sûre que seule Sasha l'entende une fois à sa portée.

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Lun 21 Mar - 22:00

Je pensais pouvoir esquiver encore quelques temps la virée chez notre cher ministre mais, visiblement, j'étais bien trop optimiste. Quand je suis arrivée devant les portes de la PES ce matin, j'ai vu une berline qui m'attendait. J'ai réprimé soigneusement les pensées peu amènes qui me sont venues à l'esprit, soulagée tout de même de ne pas les avoir vus devant la maison. Je ne sais pas s'ils savent que je possède cette maison, après tout, elle a été achetée au nom de Tolin, mais j'aimerais autant que ça reste aussi méconnu que possible, ne serait-ce que pour que Lexie ait la paix.

Autant le dire tout de suite, la journée a été longue. Très longue. Et quand je reviens à la PES, j'ai l'esprit qui fourmille de tout ce que j'ai entendu, des heures passées à justifier de mes choix encore et encore, tout en essayant de garder mon calme face à Mc Borough. L'exercice n'a pas été facile mais j'ai réussi à rester zen, étonnamment. Mais mon potentiel de patience a été épuisé, manque de chance pour tous ceux qui ont encore des trucs à me demander aujourd'hui. Quand je passe la porte de la brigade, j'ai le visage fermé et je prête à peine attention aux gens autour de moi, marchant comme une automate en direction de mon bureau.

Je m'arrête pourtant brusquement quand j'entends qu'on m'interpelle. C'est rare qu'on m'apostrophe de la sorte, suffisamment pour que je m'arrête. Je laisse échapper un soupir agacé, m'attendant à un journaliste quelconque ou à pire encore. Enfin, je ne suis pas sûre qu'on puisse faire pire à dire vrai, ça mérite réflexion. J'ai réussi à les esquiver et j'aimerais bien que ça dure.

Je fixe l'inconnue quelques instants, lui laissant le temps d'un battement de cils pour me convaincre de ne pas filer et la laisser en plan. Coup de chance pour elle, elle prononce les bonnes paroles du premier coup. Bon, je n'irais pas jusqu'à dire que parler de Malcom peut faire office de sésame mais je prends le temps de m'arrêter, faisant signe à mes hommes de continuer sans moi avant de lâcher, à mi-voix.

"Vous avez toute mon attention et deux phrases pour me donner une bonne raison de continuer cette conversation dans un lieu plus tranquille."

Après tout, qui me dit que Malcom l'envoie réellement ? Mais, au moins, je lui donne une chance de se faire entendre. Elle ne m'a pas donné son identité et je ne sais pas si elle est de la meute ou si ça n'a rien à voir. Alors j'attends, la mine impassible. En ignorant soigneusement mon ventre qui s'obstine à gargouiller depuis deux heures déjà.

J'aurais peut-être du la saluer non ? J'ai comme l'impression de perdre mes bonnes manières à mesure que mon quota d'heures de sommeil diminue. Pas mal pour une profileuse tiens. Voilà qui me permet d'être totalement lucide et objective face à mes interlocuteurs. Je prends alors une inspiration avant de reprendre, d'un ton un peu moins abrupt.

"Vous êtes ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Lun 2 Mai - 18:20

2 phrases ? Que d'amabilité cette bonne femme. Sa louve pense déjà à protester face à autant d'autorité, elles n'obéissent qu'à l'Ulfric et la Lupa. Mais premièrement, ils ne sont plus, deuxièmement, elles ne sont pas sur leur territoire. Troisièmement, il y a fort à parier que la directrice est exténuée et Lyra ne lui en tiendrait pas rigueur si cette fatigue résulte de son enquête pour retrouver les coupables.

Son sourcil se hausse, Lyra réprime un sourire, lorsqu'elle entend le gargouillement que produit la directrice. Une ouïe humaine ne l'entendrait probablement pas, mais elle n'est plus humaine depuis 7 ans désormais. Elle est bien placée pour savoir qu'un estomac vide, rend l'humeur exécrable. Heureusement qu'elle avait vidé son portefeuille avant de tomber sur cette femme ou la première rencontre aurait été explosive.

« Je suis Lyra Belikovs, détective privée. On a sûrement dû vous dire qu'on vous enverrez quelqu'un pour vous assister dans l'enquête. » Assister n'est pas vraiment le bon mot. Lyra ignore même si la directrice avait accepté d'avoir un loup dans les jambes, mais le fait est que ce qu'il reste de la meute ne laissera pas la PES se charger en solo de l'enquête. Malcom a été très succinct dans son message, il lui a juste dit qu'elle avait le champ libre pour aller trouver la directrice.

Lyra croise le regard de la directrice, pour ne plus s'en détourner. Elle se trouve devant la grande patronne de la brigade, un poste qu'elle-même aurait cherché à atteindre si les événements auraient été autres. Enquêter sur les affaires paranormales, en plus d'étudier la psychologie des criminels surnaturelles, élaborer les profils, quel challenge ça aurait été. Au lieu de ça, le destin s'était acharné sur elle pour en faire une louve.

Elle admire secrètement cette femme. Pour beaucoup de choses, sa force de caractère, ses exploits, sa place. Elle est grande, belle et charismatique, bref tout pour elle. Sauf, qu'elle n'a vraiment pas l'air heureuse d'être arrêtée dans sa course et Lyra n'est pas ici pour calmer son état d’énervement, mais bien pour discuter de l'enquête et leur collaboration à venir.

« Ça vous tenterez d'aller discuter autour d'un bon repas ? J'ai vu que le restaurant d'à côté est encore ouvert. » Ok, ce n'est pas totalement l'heure de manger, en milieu d'après-midi, mais pour un loup il n'y a pas d'heure et si l'estomac de la directrice cri famine, c'est probablement qu'elle n'a pas mangé non plus. Grignoter lui a finalement ouvert l'appétit, elle se sent capable de manger un bœuf.

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Ven 13 Mai - 10:53

Bien. Alors si je suis face à une louve, je prends tout de même le risque de me faire sauter à la gorge en étant aussi autoritaire et aussi peu accueillante. Mais, après tout, je ne vois pas pourquoi je prendrais de gants avec une parfaite inconnue. Surtout ici. C’est elle qui vient me voir, elle s’adapte à la situation et pas le contraire, même si j’aurais pu faire des efforts en temps normal.

Mais nous sommes dans une situation bien trop particulière pour que les habitudes arrivent à tenir le coup. J’essaie de garder l’air impassible, même si mon estomac crie famine et elle réussit le tour de force de capter mon attention plus d’une seconde. Mes pensées arrivent même à s’arrêter de tourner dans tous les sens pour ne se concentrer que sur elle et j’ai un mince sourire en réponse à ses propos.

"Vous avez bien utilisé vos deux phrase mademoiselle Belikovs. Même si je ne suis pas sûre que le terme assister soit le plus approprié. Mais voilà l’un des sujets dont nous allons devoir discuter."

Quand son regard accroche le mien, je la fixe sans ciller, me demandant ce qui lui passe par la tête et surtout, ce qu’elle attend de tout ça. J’ai eu l’occasion de voir la vengeance dans les yeux de Malcom, de la peur dans ceux de Lexie et j’ai encore du mal à saisir ce qui peut motiver Roxane mais j’ai encore tout à apprendre de la jeune femme. Je m’interroge quant à ses attentes sur cette enquête mais, là encore, je compte bien ne pas passer par quatre chemins pour lui demander. Après tout, nous n’avons pas le luxe de tourner autour du pot.

Au reste de ses propos, je penche la tête sur le coté, comme pour la jauger avant de reprendre, d’un ton presque léger.

"Voilà qui me parait un début d’entretien pour le moins prometteur. J’ai faim et j’imagine que vous avez du deviner sans problème que ça peut me rendre grincheuse. Allons-y donc."

Je ne m’arrête que le temps de griffonner un message à l’intention d’un des agents que j’ai lâchement laissé poursuivre seul et je sors d’un bon, m’assurant juste qu’elle me suit. Le froid à l’extérieur me saisit et je resserre ma veste contre moi alors que je sens les premières gouttes d’eau qui tombent. Merveilleux. Heureusement, nous n’avons que quelques pas à faire et je pousse un soupir de soulagement quand nous atterrissons dans le restaurant.

Le large sourire de la serveuse quand elle me reconnait a quelque chose d’agréable et je lui laisse jeter un regard circonspect à la femme qui m’accompagne alors qu’elle évite toute question, se contentant de nous amener à une table tranquille, loin des quelques clients perdus ça et là à cette heure incongrue de la journée, comme à chaque fois que je suis avec quelqu’un.

Je ne jette même pas un regard à la carte, la connaissant par cœur depuis le temps et je me contente d’observer la jeune femme quelques instants avant de souffler, pensive.

"Bien. Alors autant vous le dire tout de suite, je commence à ne plus être habituée aux politesses. Il ne faudra pas m’en vouloir si je zappe les convenances sur certains points et, si ça vous heurte, n’hésitez pas."

Je viens donc de dire clairement que ces derniers temps j’avais un caractère de merde. Comme entrée en matière je pense que je suis plutôt pas mal. Et, comme je garde encore et toujours mon sérieux, autant dire que je dois une fois plus laisser mon interlocuteur perplexe. Mais bon, passons.

"On va commencer par le plus simple. Qu’est ce que Malcom vous a dit exactement ? Et j’imagine que vous avez parlé à Roxane non ?."

Autant partir sur des bases concrètes histoire de savoir où on va. Et la détromper dès le début si besoin.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Ven 27 Mai - 21:08

Au moins la directrice de la brigade ne se voile pas la face en s'imaginant qu'elle va avoir le contrôle sur la louve le long de l'enquête. Lyra acquiesce, au moins sait-elle que la présence de la louve lui est imposé par ce qu'il reste de la meute, cela ne signifie pas que ça doit forcément mal se passer. Sur ce point là, la louve s'engage à faire des efforts afin de prouver qu'elle ne sera pas inutile, mais au contraire, un soutien de taille.

Elle ne cille pas tandis que la directrice semble la sonder, tête penchée. Lyra en ferait autant, de manière plus subtil cependant, mais Sasha doit être trop fatiguée et affamée pour se préoccuper du fait que la louve pourrait mal prendre cette intrusion. Lyra reste une enquêtrice avant tout, elle ne prend aucune ombrage à la situation. Sasha finit par accepter le déjeuner et s'y rendent sans plus de cérémonie.

Arrivée, la louve étudie son nouvel environnement, l'odeur de nourriture s'échappe des cuisines, en plus de la puanteur de leurs poubelles, plus les produits chimiques de la plonge, mais en apparence tout semble convenable. Cela ne l'empêche pas de grimacer, le temps de s'habituer à cette invasion odorante. A choisir entre la pollution de l'extérieur et ces odeurs, elle préfère se retrouver à l'intérieur.

C'est à peine si elle lance un regard à la serveuse, se préoccupe bien plus de la place qu'elle va leur trouver. Elle semble habituée de ce genre de situation puisqu'elle leur trouve une place éloigné du reste de la clientèle. Satisfaite, elle prend place face à la directrice et zieute brièvement le menu du restaurant. Silencieuse, elle attend que la directrice cesse de l'observer et prenne la parole.

« Les convenances n'ont aucune importance, l'enquête m'importe bien d'avantage, économisez vous pour d'autres. Cela dit, je ne vous garantis pas que nous n'aurions pas de prise de bec. » Au moins, sait-elle à quoi s'attendre et saura-t-elle mieux gérer son comportement animal face à l'autorité de la directrice. Elle se demande si c'est la façon de la directrice de présenter ainsi une sorte d'excuse quant à son comportement actuel et à venir. Sasha doit bien savoir comment il est convenable de se comporter face à un loup, après tout, c'est son job d'être en contact avec les créatures.

Elle aborde ensuite le sujet Malcolm et Roxane. « Pour être franche nous n'avons pas été en contact depuis que Malcolm m'a dit qu'il allait glisser mon nom auprès de vous. Le message qu'il m'a laissé ensuite était tout aussi succinct quand il m'a dit que je pouvais me présenter auprès de vous. Quant à Roxane elle attend probablement la confirmation de ma collaboration avec vous pour me parler de votre rencontre à la Lune Bleue. Je sais qu'elle est très occupée, elle interroge les loups qui étaient au bar. »

La métamorphe lui aurait probablement déjà donné des informations si Lyra s'était donné la peine de la contacter. Il faut dire que depuis que John lui a posé un ultimatum, la louve rechigne à dévoiler son identité aux métamorphes, qui ont déjà été victimes de son frère. Devoir rendre compte à ces deux là ne lui plaît pas, autant elle n'a pas trop d'appréhension concernant Roxane, mais elle ne peux pas se piffer Malcolm. Quand il venait boire une bière à la maison, pour voir son pote John, Lyra se trouvait soudainement une occupation et disparaissait. Pourtant, il semble avoir foi en ses capacités d'enquêtrice.

« Elle nous fera un rapport quand elle aura réunis tous les témoignages j'imagine. » Lyra utilise volontairement le ''nous'' en guise de sa bonne foi concernant la collaboration à venir. La louve n'a pas l'intention de faire cavalier seule, mais si on lui met des bâtons dans les roues, elle montrera les crocs.

« Écoutez, je me permet d'être franche, je comprend que la situation ne vous plaît pas, mais nous avons déjà perdue une Lupa sans trouver de coupables. Nous venons de perdre à nouveau notre Ulfric et notre Lupa et beaucoup de nos frères et sœurs, nous ne pouvons pas permettre de laisser filer les coupables encore une fois, alors oui, nous ne vous laissons pas le choix, je suis certaine que vous feriez la même chose à notre place. »

« Je ne serais pas ici si la meute n'avait pas foi en moi. »
Ou plutôt si Malcolm et Roxane n'avaient pas foi en elle. Ce n'est qu'une question de temps avant que la meute se remette et se reforme. Les loups ne peuvent se cacher indéfiniment, Lyra est de ceux qui se battront. « Je suis compétente, j'ai un doctorat en criminologie, un doctorat en psychologie et suis détective privée depuis 4 ans. » A défaut d'avoir exercer le métier de ses rêves, mais ça ne concerne pas la directrice. « Je peux être aussi efficace que vos collègues. »

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Sam 11 Juin - 12:23

J'ai du mal à faire le point, à me décider sur ce que je pense ou non de la jeune femme. Mais, dans le fond, ça n'a pas grande importance. Elle m'a été imposée et je ferais avec, que je le veuille ou non. Autant voir donc de quoi elle est capable et si elle sera un boulet, une aide ou, pire encore, si elle cherchera à me mettre des bâtons dans les roues pour éviter que je sois trop sur le chemin de la Meute. Ce qui, au vu de ce que je connais de Malcom, ne serait pas totalement improbable.

Je lui laisse s'habituer à notre nouvel environnement, sonder probablement les odeurs, les bruits, tout ce qui lui est étranger alors que je m'installe et que je souffle un bon coup. Quelle que soit l'issue de ce petit rendez-vous, au moins, j'aurai pu avoir un break, aussi infime soit-il. J'en suis à ce point-là oui, mais j'en ai conscience, c'est déjà bien non ?

J'ai un bref sourire à sa répartie. Au moins, la discussion commence de façon… intéressante.

"Tant ce que ne sont pas des brises de bec gratuites mais qu'elles ont le mérite de faire avancer les choses, ça ne me dérange pas. Je préfère les gens qui gueulent un coup et qui bloquent pas sur un truc qui pourrait me sembler être un détail sans importance que l'inverse."

Tout en parlant, mon sourire s'est fait plus large même si mon regard reste tout aussi sérieux. Dans un sens, ça m'arrange même si je sais pertinemment qu'elle agit de la sorte pour me jauger, tout comme je fais de même de mon coté. Je sais tout de même où sont les limites, plus ou moins en tout cas. La jeune femme qui me fait face reste une louve, ou une méta, ils auraient été capables de ne pas avoir songé à me le dire vraiment, et donc avec le caractère et les réactions qui vont avec. Et je ne vais pas la provoquer inutilement.

J'évoque alors le reste de la meute, enfin si on peut encore l'appeler comme ça, ce dont je doute. Mais je reste précautionneuse. Je ne sais pas encore ce qu'elle pense que tout ça, sa position dans l'ancienne meute ou encore l'humeur de sa louve. Même si je commence à me faire une vague idée à ce propos. Je hoche brièvement la tête et je souffle, d'une voix pensive.

"Il faut dire que Malcom peut se montrer peu éloquent quand il en a envie. Je les ai vus tous les deux. Ils s'inquiétaient pour Alexis et surtout, du rôle de la PES dans tout cela. La discussion a été quelque peu… agitée, surtout avec Malcom mais je pense que nous avons trouvé une sorte de compromis. Dont vous êtes la clé de voûte si je peux dire ça comme ça. Tout passera par vous, de notre coté ou du votre. Je ne peux empêcher les vôtres de faire comme ils l'entendent et vous ne pouvez nous empêcher de chercher à contrôler un minimum la situation. Pas vous, qu'on s'entende bien. Mais les conséquences de vos actions. Je ne sais pas si je suis claire."

J'attends quelques instants, guettant sa réaction, voir si elle s'offusque comme Malcom avant de reprendre, toujours sur le même ton.

"Oui, j'en ai parlé avec elle. Il semblait plus opportun que l'interrogatoire se fasse en interne plutôt que je débarque avec mes gros sabots en pointant une lumière blanche sur les gens en essayant de les effrayer alors qu'ils n'en ont pas besoin et que surtout, je ne serais pas crédible. Et je lui dirais que notre collaboration est donc… entamée. J'attends encore le retour des analyses de ce que nous avons pu trouver sur place et nous pourrons aviser en fonction de ce que nous disent les scientifiques."

J'esquisse un sourire quand elle insiste sur le nous et je laisse filer un bref silence alors que je continue, plus assurée.

"Je ne vous laisserais pas de coté. Ce n'est pas mon intention. Si on collabore, je veux que ce soit de la meilleure façon possible et qu'on se fasse confiance. Autant qu'on peut en tout cas. Au vu des circonstances, je vous l'accorde, ce ne sera pas simple. Mais il faudra au moins qu'on se dise qu'on a rien à gagner à se mentir ou à se cacher des choses. Et si je dois vous cacher des informations, à défaut de vous les fournir, je pourrais peut-être vous dire pourquoi. Ce serait un bon compromis non ?"

Je lève une main dans sa direction, comme pour la calme dans son élan alors que la serveuse vient prendre notre commande. Je préfère éviter les sujets sensibles quand elle est à proximité même si tous les serveurs ont fait l'objet d'une étude minutieuse au vu de la situation du restaurant. On sait jamais. Je commande un steak, des frites, une salade, à boire, de quoi nourrir deux personnes comme moi probablement et j'attends que Lyra fasse de même avant de reprendre, avec un bref sourire.

"Je n'ai pas dit que la situation me déplait. Ce n'est pas le cas. Au contraire, je pense que plus nous serons nombreux à collaborer dans cette affaire, plus nous avons des chances de trouver qui est le coupable. Je n'ai eu personne pour m'aider quand on m'a mise sur l'affaire de votre ancienne Lupa et j'ai été bombardée à la tête de la PES quelques semaines plus tard. Je ne cherche pas d'excuses, qu'on soit d'accord. Je me dis d'ailleurs qu'il ne faut pas mettre de coté l'idée que la mort de l'ancienne Lupa soit aussi liée. Quelqu'un veut vous détruire, il faudrait être idiot pour ne pas le comprendre. A nous de faire en sorte que ça n'arrive pas et de faire ce qu'il faut avant."

Je la fixe alors, non sans curiosité, quand elle m'expose son parcours. Comme si j'avais des doutes. Malcom ne m'aurait pas mis une incompétente dans les pattes, ou alors uniquement pour me faire rager mais ça n'aurait pas durer. Je souffle alors, avec un sourire en coin.

"Vous savez qu'on recrute à la PES ? Enfin. Là n'est pas le sujet. Encore que… Je confirme que vous ne seriez pas là si vous n'aviez pas les compétences. Je n'ai donc aucun doute à ce propos. Et je ne remettrais pas en cause ce que vous pourrez dire ou faire. Au contraire, je suis ouverte à toute suggestion ou toute théorie sur le sujet."

J'avoue, je serais vraiment curieuse de savoir ce qu'elle aurait à dire sur tout cela.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Lun 25 Juil - 23:07

Lyra est attentive, aux moindres faits et gestes de la directrice comme de ses propos. Elle ne rate pas une miette, pas seulement parce que la discussion est importante, mais parce que cette femme en impose malgré tout. Elle est franche et directe, une qualité que peu apprécie, d'avantage si cela porte préjudice à l'interlocuteur, pourtant, il vaut mieux la franchise a l'hypocrisie. La louve observe cette femme, parce qu'elle a réussi, alors que Lyra n'a pu poursuivre son rêve. Sans aucun doute Sasha la jauge de son côté.

Elle parle du compromis qu'ils ont réussi à mettre en place avec Malcolm. Peu éloquent, c'est le cas de le dire, ou plutôt Lyra ne se montre pas des plus sympathique envers le métamorphe. Entre eux, c'est tout juste s'ils se tolèrent, quelque chose dérange la jeune louve chez lui. Une certitude, mais manque de preuve, elle reste impartiale et ne s'en approche pas plus qu'il ne le faut. Lyra hoche la tête. « Malcolm et les autres, savent que je suis objective en toute circonstance. Tant que l'enquête ne stagne pas et que nous coopérons dans un but commun, tout le monde devrait se tenir tranquille. »

A priori. Le temps ne sera pas leur allié et Lyra n'est pas lupa, elle n'aura aucune autorité sur les loups survivants. Les métamorphes travaillent d'arrache pied à reconstituer la meute, même les protéger, mais Lyra doute qu'ils parviennent à les rassembler de nouveau. Quoi qu'il en soit, ce double attentat ne peut rester impuni.

Sasha continue sur sa lancée. Lui cacher des informations ? C'est tout simplement hors de question, du moins pas quand elles concernent l'enquête pour laquelle elles doivent collaborer. Sasha lève la main, en signe de silence, ce qu'apprécie moyennement la louve avant d'entendre les pas de la serveuse. Renfrognée, elle se demande bien pour quelle raison elle pourrait lui cacher des informations si elles concernent l'enquête. Sans la quitter des yeux, la louve commande son repas, principalement constitué de protéines animales.

« Que vous me disiez pourquoi ne changera rien au fait que vous cachez des informations, si elles n'ont rien à voir avec notre enquête, je m'en moque bien, dans le cas contraire, je n'appelle pas cela de la coopération. » Quand bien même il est hypocrite de sa part de l'accuser d'une chose pareille alors qu'elle garde le secret de ses origines depuis des années. Il est probablement temps de se libérer de ce fardeau, avant que ce soit John qui lâche la bombe.

Sasha réussit à calmer les ardeurs de la louve avec la suite de ses propos, la situation ne lui déplaît pas, bien au contraire. Personne ne l'a aidé pour l'enquête ouverte suite à l'assassinat de Mary, comme quoi il y a de nombreuses failles dans ce service encore récent. Où en est l'enquête ? Est-elle toujours dessus ? Ou l'a-t-elle envoyé aux oubliettes, aux archives ?

Elle lui annonce de but en blanc que la PES recrute, c'est comme recevoir un uppercut dans l'estomac. Pas du genre à briser quelques côtes au passage, mais du genre à remettre les idées en place. Lyra l'ignorait et maintenant ? Devenir agent de la PES ? Ce serait comme réaliser une partie de son rêve. Travailler de concert à la protection civile, avoir de vraies enquêtes entre les mains et non plus des filatures sans importance. La louve ne peut s'empêcher de sourire à cette idée.

« Eh bien... » Elle dirait oui sans hésiter si elle ne se trouvait pas là en compagnie de la directrice de la brigade pour une toute autre raison. Une entrée à la brigade sera toujours une raison supplémentaire de mener à bien cette enquête. « Je ne suis pas contre l'idée de passer vos entretiens, mais la priorité reste de retrouver les assassins de mon Ulfric et ma Lupa et si vous avez besoin d'aide pour le meurtre de Mary, je suis tout aussi prête à coopérer avec vous. Nous trouverons peut-être des indices, des concordances qui nous mèneront à un même assassin. »

« Puisque nous sommes d'accord pour coopérer, je vais avoir besoin d'accéder à la Lune bleue et à Wolfheaven, je ne doute pas que vous ayez fait le tour, mais deux paires d'yeux valent mieux qu'une, sans parler de mon odorat. Également vos rapports, ça vous évitera de perdre un temps précieux à me dire ce que vous savez déjà et je me ferais ma propre idée avant que nous échangions nos conclusions, qu'en pensez-vous ? »


Est-ce qu'elle doit lui parler de Torben ? Du fait qu'il ne soit pas mort. Du fait qu'il soit son frère. Si elle envisage sérieusement de rejoindre la PES, sans aucun doute mèneront-ils leur enquête sur elle et ils n'auront qu'a fouiller un peu pour découvrir qu'elle a changé de nom, qu'elle vivait en Russie avant de venir faire ses études en Écosse, qu'elle a été victime d'un tueur en série à ses 16 ans. Peut-être même a-t-elle déjà mené son enquête, le sait-elle ?

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Ven 19 Aoû - 17:55

Si j'observe la jeune louve avec attention, il semble évident qu'elle n'est pas en reste de son coté. Et je suppose que le portrait qu'elle se fait de moi doit quelque peu différer de l'idée qu'elle pouvait se faire de la directrice de la PES. Comme la plupart des gens à dire vrai. Je ne saurais dire si c'est une bonne chose ou pas et, dans le fond, ça ne compte pas vraiment. Passé l'effet de surprise, ils m'écoutent ou en tout cas font très bien souvent. Et, plus important encore, mes hommes me suivent et n'ont pour le moment jamais donné l'impression que les directives que je leur donnais leur déplaisaient. C'est ce qui compte le plus pour moi.

La discussion démarre plus vite que je ne l'aurais cru. Si je n'ai pas vraiment de temps à perdre, au moins elle ne cherche pas à tourner autour du pot elle non plus. Tant mieux, je déteste ça. Ca me donne l'impression que les gens me prennent pour une idiote et veulent me mener en bateau je ne sais où. J'ai un sourire quand nous parlons du métamorphe et je souffle, la tête légèrement penchée sur le coté alors que je continue de la regarder sans m'en cacher. En évitant de la regarder trop longtemps dans les yeux, je sais qu'il serait inutile de pousser la provocation trop loin.

"Ma foi, que Malcom et les autres le sachent est une chose, mais sans vous offenser, j'ai tendance à préférer me faire ma propre idée sur les gens, une fois que je les ai vus à l'œuvre. Cela m'évite les désillusions. Je ne peux pas vous garantir que l'enquête ne stagnera pas, surtout si nous cumulons les impasses, mais je peux vous assurer de ma coopération."

J'ai quand même de sérieux doutes quant au fait que les survivants de la meute se tiendront bien. Il suffit de voir la réaction de Malcom pour savoir que ce n'est qu'une question de temps avant que les choses ne dérapent, surtout sans personne pour les canaliser. Et s'ils tombent sur un indice quelconque les menant aux vampires… Je réprime un frisson avant de reporter mon attention sur la jeune femme. Je la fixe d'ailleurs quelques secondes, avant de souffler, d'un ton calme mais un peu plus sec qu'en temps normal.

"Si je juge qu'il n'est pas utile que vous ayez certaines informations, vous ne les aurez pas. Il ne s'agit pas tant d'un manque de coopération que d'une volonté d'éviter un bain de sens. Je pense avoir encore assez d'objectivité pour savoir ce qui peut compromettre une enquête ou pas. Appelez ça comme vous voudrez. Par conter, si vous ne souhaitez pas en être informée, ça me va aussi, c'est vous qui voyez."

Parler de l'enquête de la mort de l'ancienne Lupa n'est pas simple. Il faut dire que j'ai été laissée le bec dans l'eau, passablement frustrée et que la personne chargée de prendre le relai a tout bonnement disparu. Maintenant, à voir si Lyra veut s'investir dedans. Mais le peu de preuves existantes commencent tellement à dater que je commence à me dire que cela n'a plus vraiment d'intérêt. Sauf s'il y a rien réel entre les deux événements, ce qui n'est pas à négliger. J'hésite un instant à lui proposer de reprendre tous les éléments mais je préfère m'abstenir et attendre de voir comment elle gère le reste.

Je tente le coup quand on parle du recrutement à la PES. Non pas que je sois en manque d'effectifs. Bon si, bien évidemment. Mais quand même pas au point de proposer ça à la première venue si ? Lyra m'a juste l'air d'avoir un profil intéressant, ça ne mange pas de pain. Et sa réaction a le mérite d'être intéressante. Je hoche la tête et je souffle d'un ton sérieux.

"Votre façon de gérer tout ça peut tout autant vous éviter des entretiens si l'idée vous plait. Mais vous n'échapperez pas à l'enquête sur votre passé, évidemment. Je comprends où sont vos priorités, ça me parait évident. Pour ce qui est du meurtre de votre ancienne Lupa… il est vrai que plus le temps passe, plus j'en viens à me demander à quel point tout ce qui s'est passé à l'encontre de la meute n'est pas lié. Vous frapper à tel point que vous ne serez pas capables de vous en relever. Vous aurez accès à toutes les infos que j'ai là-dessus mais autant vous dire qu'il n'y a pas grand-chose."

Je laisse filer un temps, l'écoutant quand elle semble approuver notre collaboration.

"Vous aurez vos accès. Même si je doute que ce sera utile, vous avez déjà eu certains des vôtres qui sont passés par là. En revanche, quoi que vous trouviez, je veux en être informée et vous n'irez pas seule. A moins que je ne sois pas dispo, je viendrais. Sinon ce sera avec quelqu'un en qui j'ai entière confiance. Et vous pourrez consulter les rapports, les dossiers, voir tout ce que nous avons récupéré. A la PES. Les preuves ne bougeront pas de là. Ce serait effectivement bien, à ce stade, d'avoir un avis sur la situation globale."

Qui est merdique. Oui, c'est un résumé peu glorieux mais, autant le dire tout de suite, plus ça va, plus j'ai l'impression de nager en plein brouillard. Et je déteste ça.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   Ven 26 Aoû - 17:57

Elle veut se faire ses propres idées concernant la louve, c'est tout à son honneur, ça prouve au moins que son esprit est capable d'objectivité. Pas comme ses moutons parmi la population qui se fient sans réfléchir à ce que leur balance les médias. Selon eux, ils œuvrent pour la liberté d'expression. D'un autre point de vue, les journalistes ne sont que des charognards en permanence à la recherche d'un scoop qui les mettra sur le devant de la scène.

Elle veut éviter un bain de sang en occultant certaines informations qu'elle se permettra de juger utile ou non à la meute, à Lyra. Elle risque bien plus le bain de sang s'ils tombent sur une impasse, les survivants chercheront un coupable. Avec ou sans preuves, ils ouvriront leur propre enquête et tout semble incriminé les vampires. L’Écosse tombera peut-être de nouveau dans une guerre dévastatrice. Si ce n'est pas la meute, Lyra remuera ciel et terre pour venger les morts. Il n'existe aucun moyen d'éviter un bain de sang.

Quelque chose lui dit qu'il ne servirait à rien d'en convaincre la directrice, la louve se contente donc de garder le regard rivé sur elle, sans camoufler sa colère cependant. Qu'elle reste donc persuadée de sa bêtise, Lyra dispose de moyens que les lois interdisent à leurs agents. Contrairement à ce que l'on pense, la jeune louve ne ressent aucun remords à contourner les lois, tant que ça lui assure la réussite de ses enquêtes.

Rejoindre la PES signifie fournir tous les éléments de son passé, il leur faudra aller trouver son dossier en Russie pour en apprendre d'avantage et alors même le feraient-ils, l'idée n'enchante vraiment pas Lyra. Pas seulement parce qu'elle est la sœur d'un criminel recherché, mais bien pour éviter son passé de ressurgir. Quand bien même son passé ne cesse de la hanter, il est réconfortant de savoir que personne d'autre n'est au courant. Comme quoi, deux petites semaines peuvent vraiment gâcher toute une vie.

La directrice réalise que les deux affaires peuvent être liés, ce n'est, tout du moins, pas une piste à écarter. Le pas grand chose de quelqu'un peut se révéler être un trésor pour un autre, les esprits sont différents. Lyra n'a pas la prétention de trouver toutes les réponses en plongeant son nez dans un vieux dossier, mais elle serait bête de passer à côté.

« Pour l'instant, en tant que détective privée, je peux jouir d'une certaine liberté dont vous ne disposez pas. J'ai aussi des contacts, des informateurs qui ne répondraient pas aux flics. Je n'hésiterais pas à tous les visiter et vos dossiers peuvent me permettre de savoir quelles questions poser, vous aurez des comptes rendus si j'obtiens la moindre information. »

Contrairement à la directrice, Lyra n'envisage pas de faire de la restriction d'information. Elle collabore a fond ou elle ne collabore pas et comme elle veut retrouver les coupables, autant que les survivants qui lui ont accordé leur confiance pour cette collaboration, la louve est à fond. « Je veux jeter un œil à vos rapports cet après-midi, plus tôt j'en dispose mieux c'est. J'ai pas l'intention de les ramener à la maison avec une adolescente dans les parages. »

Elle se tait lorsque la serveuse arrive avec leurs plats, à peine a-t-elle tourné le dos que la louve se jette sur son assiette de viande saignante. « Qu'est-ce vous pouvez me dire sur les éléments que vous avez réunis ? Vous avez constitué une équipe autour de l'affaire ? Je devrais me joindre à vous lorsque vous vous réunissez et je saurais qui d'autre contacter si vous n'êtes pas disponible ou avec qui je vais faire le tour des scènes de crimes. Vous pouvez parler tranquille j'entendrais le moindre intrus dans notre zone. »

_________________

- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défenseur
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 9
Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Messages : 238
Membre du mois : 40
Je crédite ! : (c) sweet disaster (c) Exception
Localisation : Wolfheaven
Caractère : Mystérieuse – Survivante – Bonne vivante – Vicieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone - Facebook

Autres comptes : Mia & Morgane

Faire le mal est chose aisée, tandis que faire le bien sera toujours une entreprise ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This is my last resort   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
This is my last resort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» New Royal Caribbean beach resort in Haiti
» Palmeiras Resort Tavira
» Semons la pagaille à Dalt Wisney Resort [PV Roy, Rei & Nusty]
» [Lycée Privé] Last Resort † Kobal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Commissariat et QG de la Brigade PES
-
Sauter vers: