AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les lumières dansent dans l'ambulance
MessageSujet: Les lumières dansent dans l'ambulance   Sam 12 Mar - 16:07

Un engourdissement dans les membres, et des tâches lumineuses qui dansent derrière les paupières de la rouquine. Elle ouvre les yeux et les referme aussitôt. La lumière est vive. Beaucoup trop vive. Blanche. Les tâchent volent derrière ses paupières comme des papillons, et une douleur vive vient frapper son crâne en suivant le même rythme. Sa bouche est sèche, comme si elle venait de dormir. Un petit vent de panique la prend. Où est-elle ? Comment est-elle arrivée là ? Elle essaie de se souvenir, de ce qu’elle faisait, où elle était. Elle a fait tellement de choses ces derniers jours qu’elle en est incapable. Elle tend l’oreille, et repère quelques bruits identifiables. La rumeur lointaine d’une ambulance. Les bips qui retentissent un peu partout. Et les conversations autour, dans les pièces voisines. Une odeur aseptisée. Un hôpital. Roxane est à l’hôpital. Mais pourquoi ? Comment ? Que s’est-il passé ? Elle retente une nouvelle fois d’ouvrir les yeux. Moins brutal cette fois-ci. Moins violent. Elle observe autour d’elle. Elle avait vu juste. Elle est à l’hôpital. Sur un lit dans une chambre. Et elle se souvient de ce qu’elle faisait avant de se retrouver là. Elle venait d’acheter un café au Starbucks. Elle se souvient avoir tendu ses pièces, et avoir remarqué ses mains qui tremblaient tandis qu’elle prenait son café. Et puis elle s’était retrouvée ici.

Elle se redresse sur le lit. Sa tête semble légèrement tourner, mais elle va bien. Alors qu’elle s’appuie sur ses bras pour s’asseoir contre le montant du lit, elle remarque une douleur au niveau de son poignet. Elle le masse légèrement avec son autre main. Rien de bien grave. Elle se l’est peut-être un peu cogné en tombant. Car c’est la seule explication à laquelle elle pense. Elle a dû tomber. Faire un malaise ou quelque chose dans le genre. Et quelqu’un l’aurait amenée ici. Combien de temps est-elle restée dans les pommes ? Il faut qu’elle sorte d’ici maintenant. Elle devait aller voir Alexis chez Sacha. Elle lui avait envoyé un texto. Elle va s’inquiéter si elle est en retard. La rouquine cherche l’heure autour d’elle, mais pas une seule horloge au mur. Et évidemment son sac à mains n’est pas en vue. Est-ce qu’il est resté au café ? Elle espère que personne ne lui a piqué son portable. Ce n’est vraiment pas le moment d’être injoignable. Roxane secoue la tête une dernière fois, espérant chasser ce mal de crâne qui l’embrume, et soulève les draps pour passer ses jambes au bord du lit, quand elle entend la porte de la chambre s’ouvrir dans son dos.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les lumières dansent dans l'ambulance   Ven 1 Avr - 16:10

« Patiente de 29 ans, aucune donnée sur le mode de vie. Se retrouve ici pour un malaise ponctué d'une extrême fatigue. Elle a été retrouvée inconsciente dans la rue par des personnes qui ont appelé les secours. Tu as une nouvelle série de bilans sanguins à faire, la première prise de sang n'a jamais été reçue par le labo', et on aimerait creuser un peu psychologiquement parlant pour essayer de savoir s'il n'y a pas une dépression là-dessous... »

Soraya note attentivement les quelques informations recueillies par les médecins avant de jeter un petit coup d'oeil à la glace en face d'elle. Manifestement, à voir son reflet, la patiente ne va pas être la seule à avoir fait un malaise si elle ne prend pas un peu de repos dans les heures à venir. Un cadavre blanc la fixe d'un regard un peu vide, les yeux soulignés d'épaisses cernes bleuâtres.
Enfin, c'est son boulot et elle se lève en grimaçant de son siège si confortable pour se diriger à petits pas vers l'un des box ne comportant qu'une seule personne.

Il est 21h et elle vient de commencer sa dernière nuit de la semaine, terminant ainsi une quinzaine particulièrement éprouvante. Heureusement le cas le plus lourd -et l'un des seuls de plus puisque les urgences sont quasiment vides- qu'elle a vu entrer depuis sa prise de fonction se trouve être un petit garçon ayant avalé une pièce de monnaie. Rien de grave en somme, juste de la surveillance et une bonne hydratation.

Aussi elle s'efforce de ne pas se traîner comme une loque jusqu'au chariot où elle prépare de quoi ponctionner une prise de sang dans les règles. Puis son petit plateau à la main elle va jusqu'au box de la patiente, frappant à la porte avant de rentrer dans la pièce pleinement éclairée qui laisse voir un corps allongé dans un lit blanc d'hôpital.

Corps qui essaye désespérément de se faire la malle à ce qu'elle peut constater.
Soraya pose son plateau le plus rapidement possible avant de se diriger vers la patiente en levant les mains en l'air en signe d'apaisement pour lui faire comprendre que ça ne va pas être possible de partir ainsi.

 « Non mademoiselle !!! Non ! Il ne faut pas que vous bougiez trop cela va déclencher des migraines. Et vous risqueriez de tomber à nouveau dans les pommes. Vous êtes en repos strict au lit tant qu'on ne saura pas si vous avez un traumatisme crânien ! »

L'infirmière se rapproche du lit autant qu'elle le peut, posant sa main sans doute un peu froide sur la peau de la jeune femme. Jeune et Jolie. Belle comme le jour... et manifestement malade. Son teint pâle et sa peau étrangement plus chaude lui indiqueraient sans soucis que la demoiselle n'est pas au mieux de sa forme. Son poignet est également contusionné et elle remarque sans peine où a été prélevé le premier bilan sanguin en voyant un magnifique sparadrap sur la peau de la demoiselle.

La demoiselle tire alors une chaise, s'asseyant à la tête de lit . Voix douce, posée, ponctuée d'un accent français clairement identifiable... Elle continue ses explications, recherchant l'accord de la patiente.

 «On a besoin de vous faire un bilan sanguin et une batterie d'examens avant de vous laisser partir. Evidemment vous pourrez récupérer vos effets mais tant qu'on n'est pas sûrs pour le traumatisme crânien et la cause de votre chute vous devez rester sous surveillance stricte. »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les lumières dansent dans l'ambulance   Sam 9 Avr - 23:10

Un bruit derrière elle signale à Roxane qu’elle n’est pas seule. Bien que ses sensations soient encore engourdies elle est sure d’avoir entendu la porte claquer en se refermant, derrière elle. D’ailleurs elle en a confirmation rapidement en entendant une voix lui disant d’arrêter ce qu’elle est en train de faire. Roxane soupire et tourne la tête vers la nouvelle arrivante. Une infirmière, à en juger par son uniforme, autant que par ses paroles l’incitant au repos.

« Je vais bien, ça va. Vous affolez pas.»

La rouquine stoppa quand même sa tentative pour se lever, mais ne se réinstalla pas pour autant sur le lit. L’infirmière vient s’installer sur une chaise à côté du lit, et commence à expliquer un peu plus ce qui attend Roxane. Un bilan sanguin. Merde. Ca pue ça. Comme si elle avait besoin que quelqu’un vienne fourrer son nez dans son intimité en ce moment. Et si son sang tirait la sonnette d’alarme et attirait l’attention sur elle ? Elle jura intérieurement et essaya de trouver un moyen d’éviter ça, sans en trouver. Elle remarqua soudain le pansement sur son bras, petite tâche cotonneuse blanche maintenue en place par un bout de scotch blanchâtre à l’intérieur du coude. Ils avaient visiblement déjà fait la prise de sang. C’était sans doute trop tard pour éviter qu’ils ne fassent des analyses dessus. Il n’y avait plus qu’à espérer que sa particularité ne se détecterait pas.

« Combien de temps je suis restée inconsciente exactement ? Est-ce que je pourrai avoir mon portable ? Je devais voir quelqu’un ce soir, j’ai peur qu’elle s’inquiète si je ne lui donne pas de nouvelles. »

La tête lui tournait encore légèrement mais elle commençait à se sentir mieux. Elle espérait pouvoir convaincre cette infirmière qu’il fallait qu’elle sorte d’ici rapidement.

« Vous pensez que je pourrai sortir bientôt ? J’avais vraiment pas prévu de passer du temps dans un lit d’hôpital. C’est pas trop le moment. »

Elle avait environ dix milliards d’autres choses à faire. Même si elle avait besoin de repos, elle n’avait pas le temps d’en prendre. Pas maintenant, alors que la Meute faisait face à la pire crise qu’elle ait connue depuis que Roxane y avait élu domicile. Même si elle ne se sentait pas les épaules et qu’elle avait l’impression que ses efforts ne suffiraient pas à sauver ce qu’il restait à sauver, elle devait faire le maximum pour protéger les siens. Si elle ne le faisait pas qui le ferait ?

« Je pense que j’ai juste fait une chute bête. Je… Je me souviens plus vraiment mais je venais d’acheter un café. J’étais très fatiguée j’ai dû juste trébucher et je suis tombée. Quel genre de tests vous allez devoir faire ? »

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les lumières dansent dans l'ambulance   Mar 3 Mai - 18:55

Manifestement même si elle n'en meurt pas d'envie le message est bien passé : le repos au lit ou au moins dans la chambre n'est pas une option mais bien une obligation.
Aussi Soraya se détend légèrement en remarquant que la demoiselle n'a plus l'air d'avoir l'idée fixe de se sauver en courant, et se tourne vers des sujets plus abordables pour le moment.

Le portable. Un ami à voir qui doit être particulièrement inquiet... Elle a eu beaucoup de chance de ne pas se faire voler ses effets personnels lors de sa perte de conscience. Surtout avec un portable et de l'argent fraîchement utilisés devant les yeux d'une potentielle personne mal intentionnée.

Soraya sourit gentiment à la demoiselle avant de sortir un crayon de sa poche pour noter sa demande sur sa feuille de transmissions de manière à ne pas l'oublier. Après tout une urgence peut toujours arriver entre la porte de cette patiente là et la suivante, aussi faire des listes est souvent la clé d'une soirée parfaitement maîtrisée.

«  Ne vous en faîtes pas mademoiselle je vous ramènerai votre portable pour envoyer ce message dès que possible. Cependant il faut que vous reposiez vos yeux pendant une heure ou deux encore, aussi si vous connaissez le numéro je pourrais peut-être appeler pour prévenir votre ami, non ? »

Bon moyen de vérifier ses capacités mémorielles en même temps. Et puis d'avoir un numéro à appeler en cas de détérioration de l'état de sa patiente, même si ça ne semble pas être la voie que poursuit ce banal incident dont la demoiselle se remet plutôt bien.

 « En plus il faudra que l'on discute des modalités de transport pour votre retour chez vous, je ne vous laisserai pas partir à pied après cette chute. Vous êtes d'ailleurs restée plusieurs heures inconsciente, il n'est pas très loin de vingt-deux heures si mes estimations sont justes. »

Du crayon elle tapote sa tempe, faisant défiler quelques feuilles du bout des doigts sans laisser tomber ses feuilles de transmissions de ses genoux. Être assise à parfois du bon pour remettre en place des jambes fatiguées.

 « Pour vous dire la vérité j'ai un bilan sanguin à effectuer, mais également quelques questions à vous poser pour vérifier si votre mémoire est fonctionnelle. On fera également quelques tests pour voir si vos membres supérieurs et inférieurs le sont aussi. Et puis j'aimerais que vous me parliez de vos habitudes de vie, de vos antécédents, mais également de ceux de votre famille, car il n'est pas normal que vous fassiez un malaise à votre âge. Demain vous aurez un scanner du crâne mais ça devrait être tout. Après tout vous avez quand même un petit traumatisme crânien au minimum, et il faudra faire attention à votre poignet pendant quelques temps si vous ne voulez pas aggraver l'hématome. Des questions ?

Sourire. Disponible. Autant que la demoiselle en profite, tant qu'une sonnette ne se fait pas entendre elle a tout le temps qu'elle veut pour elle.
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les lumières dansent dans l'ambulance   Dim 8 Mai - 15:00

L’infirmière a l’air plutôt gentille. En tous cas depuis que Roxane a arrêté de tenter de se lever. Elle la rassure d’une voix calme, lui promettant de rapporter son téléphone rapidement. Bon ça voulait dire qu’ils l’avaient, c’était déjà ça. C’aurait été gênant que quelqu’un l’embarque pendant qu’elle était inconsciente. Le fait que son portable était loin d’être le dernier modèle à la mode avait sans doute aidé à ce que personne ne soit tenté. Roxane se retint de rouler les yeux au ciel, lorsque la demoiselle lui conseilla à nouveau de se reposer. Elle réfléchit quelques secondes. Elle n’était pas certaine mais il lui semblait connaître le numéro de Lexie. Elle pressait en général le nom de l’adolescente dans le répertoire, mais le numéro s’affichait toujours à l’écran, à force elle commençait à le connaitre.

« Je devrais pouvoir me rappeler du numéro, mais il me faudrait un papier et un crayon. Ce serait vraiment gentil si vous pouviez la prévenir que je ne passerai pas mais que je vais bien. Si possible sans mentionner que je suis à l’hosto. Elle s’inquiète facilement. »

Roxane griffonna le numéro sur le papier que l’infirmière lui donnait. Elle le relu plusieurs fois pour s’assurer que c’était bien le bon numéro, puis ajouta Alexis Lindon en dessous, ainsi que son propre prénom, au cas où. Il était 22h, déjà. Roxane soupira. Elle pouvait être certaine qu’Alexis était déjà en train de se faire un sang d’encre. Elle avait beau savoir que Roxane avait beaucoup à faire, c’était inhabituel qu’elle ne la prévienne pas en cas d’imprévu la retenant. Roxane posa innocemment la question des analyses prévues, afin d’essayer d’avoir une idée de ce qu’ils risquaient de trouver. Un bilan sanguin, c’était déjà une mauvaise nouvelle. Les tests de mémoire et autres ne devraient pas poser de problème. Les antécédents familiaux risquaient d’en être un, Roxane étant orpheline depuis ses 10 ans. Le scanner l’inquiétait un peu car elle n’en avait jamais fait. Mais d’après le ton de l’infirmière, c’était quelque chose d’assez banal. Il n’y avait sans doute rien d’inquiétant. Et probablement rien qui ne risque de dévoiler qu’elle n’était pas une louve, mais une métamorphe. Le seul point qui pouvait être gênant était son sang. Si seulement elle pouvait réussir à convaincre l’infirmière de ne pas l’analyser. Peut-être avec un peu d’honnêteté bien placée, ce serait possible.

« Ok… Du coup si j’ai bien compris il faut que je dorme ici cette nuit, et je pourrai rentrer après le scanner ? Je vais essayer de répondre à vos questions autant que possible. Cependant niveau famille, ça risque d’être un peu compliqué. Mes parents sont morts quand j’avais 10 ans, et j’ai perdu tout contact avec ma famille depuis. Je n’ai absolument aucune idée de leurs éventuels antécédents. Mais je pense vraiment pas que ce soit un problème de santé lié à ma famille. C’est juste que ces derniers jours ont été éprouvants. »

Roxane baissa la voix. Elles étaient seules, mais c’était une manière de faire comprendre à son interlocutrice que ce qu’elle lui disait devait rester entre elles.

« Je faisais partie de la Meute, et depuis l’attentat à la Lune Bleue et à Wolfheaven, on est tous à cran. Je suis très stressée, et j’en demande sans doute un peu trop à mon corps. C’est sans doute juste pour ça que je me suis évanouie. »

Roxane la regarda, hésitante.

« Je me rends bien compte que ce que je demande ne vous est peut-être pas possible, mais… On a tous peur depuis. Peur d’être la prochaine cible. Peur que quelqu’un cherche à éradiquer tous les loups. Je… Je sais que mon sang montrera que je suis une louve… Et je n’ai vraiment pas envie qu’on me sache ici. Ca me rassurerait que personne ne le sache. Vous avez sans doute confiance en vos collègues, mais je ne les connais pas. Est-ce que vous pouvez vous arranger pour qu’on zappe l’étape analyse de sang ? S’il vous plaît ? »

Roxane la fixait d’un air implorant.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les lumières dansent dans l'ambulance   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les lumières dansent dans l'ambulance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COW-GIRL PARTY.05/06 à 19h47
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: National Health Service
-
Sauter vers: