AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !
MessageSujet: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   Ven 11 Mar - 16:41

28 mai 2018

    Gérer. Je dois gérer pas mal de chose en ce moment. Bien sûr comme si c'était nécessaire j’avais décidé de contacter un autre gérant de casino. Je m’infligeais du boulot pour éviter de trop penser aux morts, à ma vie ; Il y avait quelques rayons d’espoirs à l’horizon malgré tout. Je fournissais des produits biologique comme de petits savons, petits shampoings, des bougies pour les chambres du casino de monsieur Godblum. Un client que m’avait trouvé Damon, et qui m’a permis d’éviter la faillite. Je lui étais redevable de m’avoir aidé sur ce coup. Pour ce nouveau client, je m’étais débrouillé. Monsieur Wheeler à été très difficile à contacter. Sa secrétaire n’a pas arrêtée de m’envoyer sur les roses, mais j’y suis arrivé. J’avais appris qu’il avait été en convalescence un moment, et qu’il était de retour chez lui. Il reprenait doucement le travail, c'est du moins ce que à dit une croupière du casino, qui est la cousine de Todd, le poissonnier. Entre commerçant on parle beaucoup. Sa secrétaire m’a décoctée seulement quelque minute avec le fameux Dante. Je n’en avais pas parlé avec Damon. J’avais besoin de temps pour moi, besoin de travaillé, de continuer à vivre. De plus penser à la mort de Dafné.

    J’avais pris les documents avec différents produits, des échantillons, le tout mis dans un carton. Le casino n’était pas loin du centre ville, encore heureux vu que ma voiture m’a lâchée plus d’une fois. Garé sur le parking, je fais le point. J’étais là pour me vendre, enfin vendre mes produits. Un nouveau client pourrait être une excellente opportunité. Financièrement, je serais plus autonome que jamais. Je sors de ma voiture, le carton dans mes bras, direction les ascenseurs du casino. J’entendais le bruit des machines à sous, les cris de frustration, d’enthousiasme des gens. Qu’est-ce qui les pousse à jouer ? J’entre dans l’ascenseur et dépose le carton sur le sol. Sous ma veille veste militaire, j’ajuste ma jupe crayon noire, ma blouse blanche ouverte laissant entrevoir la naissance de mes seins. Mes cheveux sombres légèrement ondulés me toment sur les épaules. Les portes s’ouvrent. C'est partie ! Mes talons claquent sur le sol, m’emmenant directement à la secrétaire de monsieur Wheeler qui se faisait les ongles gentiment.

    Bonjour, j’ai rendez-vous avec Monsieur Wheeler
    Elle me regarde de haut en bas, me dévisageant comme si elle jaugeait mon niveau de dangerosité. Ma veste militaire cachait ma tenue beaucoup plus conventionnelle pour un rendez-vous. Après cette inspection plus ou moins désagréable, elle me demande d’attendre.

    Je m’assoie dans la salle d’attente, mon carton sur les genoux. Silencieuse. Après une bonne demi-heure d’attente, la secrétaire me demande de la suivre. Elle m’ouvre une porte et me laisse entrer dans une pièce. L’endroit était luxueux mais pas trop. Agréable en fin compte. L’homme qui me fait face n’était pas vraiment ce que j’imaginais. Je pensais monsieur Wheeler plus âgé et beaucoup moins séduisant. Je lui tends ma main en lui faisant un sourire bienveillant.

    Bonjour Monsieur Wheeler. Je suis ravie que vous ayez accepté de me recevoir.
    J’ai été chiante au pas possible avec sa secréatire. D’ailleurs, j’ai été étonnée qu’elle ne me reconnaisse pas en voyant mon nom sur son agenda. Peut-être qu’il avait changé de secrétaire entre temps ? Peu importe me voilà dans son bureau.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   Dim 20 Mar - 11:54

    Les affaires pouvaient reprendre. Elles ne s'étaient jamais vraiment arrêtées pour Dante, pouvant, fort heureusement, tourner sans lui, mais son repos forcé lui avait mis les nerfs à vif et lui avait laissé un peu trop de temps pour réfléchir à tout ce qu'il s'était passé et à sa propre vulnérabilité. Et pour un mec de sa trempe, ce n'était forcément pas une bonne chose de se rendre compte qu'on pouvait être rayé de la carte aussi facilement. Il n'avait pas le pouvoir de laisser les balles passer à travers son corps... Cela dit, cette petite démonstration ratée aux relents de catastrophe de Mia avait au moins eu le mérite de permettre à Dante de voir les autres semi-démons du secteur et de se faire une petite idée sur leurs pouvoirs et leur maîtrise. C'était fascinant. Lui, en revanche, il ne s'était pas servi du sien, gardant cette carte joker pour plus tard. Non pas qu'il n'en use pas de temps en temps, mais s'il s'était amusé à le développer dans ses plus jeunes années, désormais, il en usait avec parcimonie. Il n'aimait pas dévoiler tout son jeu. Et puis, la contrepartie de laisser son corps totalement vulnérable n'était pas à négliger n'est-ce pas ? Surtout lors d'une fusillade comme celle dont il avait été victime 15 jours plus tôt.

    Il avait fait le forcing pour ne pas rester à l'hôpital trop longtemps et Evy s'était montrée étonnamment convaincante pour lui éviter les questions gênantes des paparazzis. Si elle n'avait pas été chanteuse, il aurait pu lui proposer une carrière d'actrice. Franchement, son petit numéro lui aurait valu un oscar. Cela dit, l'un et l'autre n'étaient pas incompatibles, hein. Quant à savoir si elle avait usé de son pouvoir pour faire rouler les journalistes au pas... Elle s'était contentée de répondre à Dante avec un petit sourire énigmatique. Il n'en saurait pas davantage et aurait ainsi tout le loisir de se creuser les méninges. Une juste punition pour la peur qu'il lui avait faite en étant retrouvé à moitié crevé dans une ruelle. Heureusement qu'il n'avait pas été embarqué par les flics tiens ; il aurait eu l'air malin à devoir s'expliquer. Ah quelle connerie. Il y réfléchirait à deux fois avant d'écouter de nouveau l'appel du chaos, surtout pour finir troué comme un gruyère.

    Il s'en remettait d'ailleurs à peine. Il aurait adoré avoir les facultés régénératrices des lycans et des vampires pour le coup. Mais non, son corps était humain et il avait juste la chance d'avoir une solide constitution, cela l'avait pas mal aidé à se remettre sur pieds, même si les points de suture étaient encore frais. Les fils avaient été enlevés mais la peau était encore rosée et à peine cicatrisée et certains mouvements se devaient d'être fait de façon prudente. Il s'en souvenait surtout quand il couchait avec Evy. Il ne pouvait pas se déchaîner comme d'ordinaire, ce qui avait tendance à le mettre méchamment en rogne. Evy en profitait pour le dominer... Oh ce n'était pas désagréable de la laisser aux commandes mais quand même... Il ne faudrait pas que cela devienne une habitude.

    Sa secrétaire frappa alors à la porte, lui annonçant que son rendez-vous était là. Ah oui, Miss Keane... Elle avait prit contact avec le casino pour vendre ses produits bio. Alors entendons-nous bien, le bio, la planète, Dante n'en avait strictement rien à foutre. MAIS, ce serait de la bonne publicité s'il s'y mettait. C'était très en vogue ce mouvement hippie à la con. Alors pourquoi pas. Il termina sa petite réunion hebdomadaire avec le chef de la sécurité, avant d'autoriser Miss Keane à entrer. Elle était en avance et lui, il était en retard. Il rajusta sa veste. Il portait un costume, comme souvent quand il bossait. Les tenues décontractées, c'était pour le reste du temps. La jeune femme entra alors dans le bureau et il put admirer sa beauté en un coup d'oeil. Ah que c'était sexy cette jupe droite... Il lui offrit un sourire amical et charmeur, s'emparant de la main tendue pour la saluer.

    « Tout le plaisir est pour moi, Mademoiselle Keane. Navré pour le retard. Le problème des réunions, on sait quand elles commencent, rarement quand elles finissent. Mettez-vous à l'aise, je vous écoute. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Le vice n'abandonne sa proie qu'après avoir consommé sa ruine.
Messages : 330
Membre du mois : 31
Je crédite ! : (c) Swan (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Nico & Eilih

Le vice n'abandonne sa proie qu'après avoir consommé sa ruine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   Mer 23 Mar - 21:03


Mon beau-père m’avait appris qu’une bonne poignet de main était importante. Toujours ferme pour marquer qu’on était sûr de soi. Il ne s’agissait pas de faire mal, bien au contraire. Monsieur Wheeler avait une main forte, et la paume sèche. Pas flasque et moite. C'était encourageant. Après cette empoignante professionnelle, je dépose mon carton sur le sol. Les rumeurs prétendaient que Dante Wheeler était un homme d’affaire impitoyable. C'est du moins, ce qu’il se disait. J’avais réfléchis avant de prendre ma décision. Obtenir un contrat avec le casino de Wheeler serait une excellente opportunité. Pour ma boutique. Pour mes finances. D’un autre côté, c'est prendre un risque que de faire des affaires avec un requin.

J’enlève ma veste militaire et la pose sur le rebord de mon siège. J’observe l’homme qui me fait face. Costume sur mesure, sourire séduisant, et cet éclair dans les yeux d’un homme qui savait se qu’il voulait. Bien. Peu importe les rumeurs qui circulaient sur son compte, je n’allais pas le laisser m’impressionner. J’adresse un sourire tout aussi charmeur à l’homme d’affaire. Il était venu le temps d’expliquer ma venue. J’inspire, et m’installe en croisant mes jambes. Je prends une voix claire.

Je suis ici pour vous proposez un partenariat. Comme vous le savez certainement le vintage, le bio sont très en vogue en ce moment. Les clients recherchent des produits respectant l’environnement ainsi que leurs santés. Ça passe par des produits alimentaires mais également cosmétiques.

J’avais résumé à sa secrétaire le pourquoi de ma demande de rendez-vous ; Elle m’avait envoyée plusieurs fois sur les roses avant de céder. Elle avait du se contenter du minimum quant à expliquer m’a venue. Je ne savais pas si monsieur Wheeler serait intéressé mais j’espère qu’avec des arguments solides, il réfléchirait à ma proposition.

Je confectionne des produits cosmétiques biologiques qui ont été testés et approuvés par les autorités sanitaires. Pour la clientèle de votre hôtel, je peux vous fournir en petits flacons de shampoing, gels douches, savons et crèmes hydratantes.

Je sors de mon carton les échantillons qu’ont retrouvent habituellement dans les hôtels. Un petit flacon de shampoing et de gel douche, un savon aux senteurs de jasmin, et une crème hydratante dans un petit pot circulaire. L’emballage était blanc orné d’un dessin de fleurs de couleur dorée et le nom de ma boutique inscrit en écriture graphique. Je laisse Monsieur Wheeler s’emparer de mes produits s’il souhaite les étudier de prêt.

Votre casino y trouvera son compte, montrant ainsi votre établissement sous un jour nouveau. Avec une bonne publicité, vous attireriez un nouveau genre de clientèle. Que pensez-vous de mon idée de partenariat ?

Lui demandais-je en penchant ma tête légèrement de côté. Autant savoir s’il était déjà intéressé par mes produits avant de parler de la suite. Il avait très bien pu accepter de me recevoir sans avoir l’intention de passer commande. Par courtoisie. Je passe une main dans mes cheveux pour dégager mon visage. Je scrute le visage de l’homme d’affaire, mes lèvres s’étirant en un sourire doux.



avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   Sam 7 Mai - 14:34

    La demande de Mademoiselle Keane n'était pas banale. Et elle était culottée. Proposer à un patron de casino des produits bio dans l'hôtel qui y était rattaché, c'était plutôt malin. Surtout que la réputation de Dante ne s'y prêtait pas forcément. C'était un businessman, pas vraiment un écolo. Et le monde du jeu ne collait pas forcément avec celui de la sauvegarde de la planète. Les jeux de ce type étaient synonymes de luxure, d'excès, de perdition... Comment lui était-il venu à l'esprit de chercher un contrat avec Dante ? Mystère. Mais il aimait le mystère. Et il aimait les jolies courbes sensuelles de la délicieuse brune qui lui faisait face, il ne fallait pas le négliger. Il était amateur de belles femmes, même s'il ne les respectait pas. Alors ce fut tout naturellement qu'il jeta un regard appréciateur à Alice. Elle devait bien le savoir qu'elle attirait ainsi les regards des hommes. Elle n'avait pas l'air d'être une innocente ignorante de ses charmes et ses atouts... Qui étaient mis en valeur dans sa tenue. En jouait-elle pour obtenir ce qu'elle voulait ? Il le verrait bien assez tôt. En attendant, il la pria de lui expliquer son projet, s'asseyant derrière son bureau, tandis qu'elle faisait de même et prenait la parole.

    Elle se fendit d'un petit discours en préambule, afin de vendre un peu sa branche. Le bio à la mode. En effet, c'était une tendance. Cela durerait le temps que ça durerait, mais il ne pouvait ignorer ce qui avait le vent en poupe ou non en ce moment.

    « Et je suppose que ces produits n'ont pas été testés sur des animaux ? »

    Ce serait pourtant follement amusant et ironique que cela soit le cas. C'était un scandale pour tous les bien-pensants et les défenseurs des animaux de se servir ainsi des bêtes pour tester des trucs qui pouvaient leur refiler des maladies, des malformations ou les tuer. Et pourtant, c'était en torturant ces innocents que l'homme avançait. Et dire qu'il se pensait plus évolué et civilisé que les monstres qui peuplaient les rues la nuit... Ou qui se tapissaient dans l'ombre. Alice sortit alors quelques échantillons qu'elle étala devant son potentiel partenaire donc. Il se saisit de la crème hydratante, sceptique. Il fallait l'avouer, ce n'était pas son truc. Evy aurait été beaucoup plus à l'aise avec ces produits de beauté que lui. Sa façon de prendre soin de lui, c'était le sport, point barre. Il avait du mal à comprendre les mecs qui passaient des heures à se pomponner. Les femmes, en revanche, c'était une autre affaire. Cela leur parlerait forcément.

    « Je pense que c'est là une demande audacieuse. Vous dites que cela monterait mon établissement sous un jour nouveau... Voulez-vous dire... meilleur ? Soyons honnêtes, Mademoiselle Keane, les casinos n'ont pas souvent très bonne réputation, c'est, dans l'esprit de beaucoup, un lieu de perdition et de déchéance. On en sort souvent endetté, plus rarement riche. Pourquoi vouloir vous acoquiner avec ce milieu, qui semble à l'opposé de ce que votre gamme peut représenter ? Ne craignez-vous pas que cela vous desserve, plutôt que cela me serve ? »

    Il attendait d'elle des arguments percutants. Et la vérité sur cette idée un peu folle, qui lui plaisait bien cependant. Cela ne lui rapporterait pas grand chose, soyons clair. Mais si Evy utilisait ce genre de produits et en faisait la pub, là, ce serait le jackpot pour Alice Keane. Evy Winter était une vedette, une diva, mais rien dans ses actions ne pouvait laisser deviner le mal qui était installé en elle. Elle faisait figure de protectrice des animaux, de donatrice généreuse et toutes ces actions écœurantes pour plaire au public si prompt à juger de ce que faisaient les puissants, sans pour autant en faire autant même à leur petit niveau.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Le vice n'abandonne sa proie qu'après avoir consommé sa ruine.
Messages : 330
Membre du mois : 31
Je crédite ! : (c) Swan (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Nico & Eilih

Le vice n'abandonne sa proie qu'après avoir consommé sa ruine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   Dim 29 Mai - 18:21




Effectivement, ils n’ont pas été testés sur des animaux. Ce n’est pas le genre de la maison.
Je reste perplexe sur le coup. La question à de quoi m’étonner mais d’un autre côté Monsieur Wheeler ne me connaissait pas. J’étais herboriste, et dans une logique des plus cartésiens, il était normal de penser que j’étais respectueuse de la nature. En tout cas suffisamment pour ne pas jeter de papier à terre, ou de tester des produits sur des animaux. Je suppose que dans notre société, Monsieur Wheeler ne se fie pas aux apparences. Ce serait un comble pour une herboriste, fabriquant ses produits biologiques, de les tester sur de pauvres petites bêtes. Je regarde mon potentiel client prendre la crème hydratante, et semble ne pas savoir quoi en faire.

Je jauge Dante. Il était séduisant et sûr de lui. Il y a une chose dont je suis sûr c'est de connaître les hommes. Enfin, je fais souvent confiance à mon intuition sur ce plan là. Sa réputation n’est plus à faire dans le business, et peut-être que je joue dans la court des grands. Je connais mes forces mais ne franchis jamais la limite que je me suis fixé. Je me lève, et m’approche de Dante avec un sourire bienveillant. Mes fesses posées sur son bureau, je croise mes jambes. Ma main récupère le tube et l’autre se saisit de sa main virile.

Laissez moi faire … L’idée ne vient pas de moi. Ce n’était qu’un pur hasard. On m’a proposé un travail similaire pour un autre casino. Il s’agit d’un casino moins prestigieux que le votre
Le flattais-je en prenant un peu de crème et massant la main de Dante. J’étais commerçante, et que je le veuille ou non, mon meilleur atout à toujours été mon sourire et mon corps. J’en avais conscience et ça m’aidait pour négocier les prix ou des contrats avec des fournisseurs. L’homme qui me faisait face était d’un autre niveau mais il reste un homme et je sais par expérience que je lui plaisais.

Le gérant ne souhaite pas utiliser mes produits pour en faire de la publicité. Vous êtes un homme ambitieux Monsieur Wheeler. – continuais-je en pressant ses phalanges. Il avait des mains rugueuses pour un homme qui semble passer son temps derrière son bureau. Un peu comme Damon. C'est incroyable comme quoi l’avocat me revient systématiquement à l’esprit.

Les casinos n’ont pas avoir une telle réputation, et vous pouvez grâce à mes produits montrer une autre image de ce lieu de divertissement. – mettant de coté le fait qu’il s’agisse bien d’un endroit où le vice règne. Je termine mon massage de sa main, et le lâche avec douceur. Je suis commerçante depuis longtemps, et je sens que si je ne lui donnais pas des explications plus convaincantes, il pourrait refermer la porte.

Rien n’est immuable et l’on peut changer ça, vous et moi. Il est vrai que si nous travaillons ensemble, ce contrat me sera certainement très profitable financièrement. Mais nous savons tout les deux que vous en profiterez également. Je vous propose de me faire une commande pour votre hôtel, et de profiter de notre partenariat pour en faire une publicité où le casino de Monsieur Wheeler serait dans l’air du temps. Un casino branché, et écolo.

Je me déplace pour ne pas rester aussi proche de l’homme. Il ne faudrait pas lui donner l’illusion que je sois intéressé par lui. Je regarde son bureau et me place derrière le siège où j’étais assise il y a peu et adresse à Monsieur Wheeler un sourire des plus charmant.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   Ven 29 Juil - 17:03

    « Évidemment. »

    Quelle étrange créature vraiment... Trop douce, trop naïve et qui se mettait à frayer avec un requin. C'était pour le moins paradoxal. Elle n'avait pas l'air d'être une redoutable femme d'affaires, loin de là. Mademoiselle Keane avait un idéal écologique qui amusait Dante tant il s'en foutait royalement. En fait, on pouvait même dire que lui, était plutôt du genre à ne faire absolument aucun geste pour préserver quoique ce soit, étant donné que cela allait totalement à l'encontre de sa nature démoniaque. Peut-être aurait-il pu être sauvé, s'il avait été abordé bien plus jeune, s'il avait pu grandir dans un foyer stable. Les semi-démons ne devenaient pas tous mauvais dés leur plus jeune âge. Il fallait parfois des années avant que leur part ténébreuse ne prenne le contrôle. Mais lui, il s'était perdu dés qu'il avait pu découvrir ses pouvoirs, il en avait usé et abusé, à des fins malsaines et meurtrières, s'enfonçant toujours davantage vers l'enfer. Il n'y avait plus aucun espoir de rédemption et plus aucune lumière à préserver chez cet homme. Il lui restait bien un peu d'humanité, mais à peine... Pour autant, sa nature plutôt détachée et joueuse ne le rendait pas aussi redoutable qu'une Maryanna ou une Pandore, avides de pouvoir et de destruction. Il était plus mesuré et trop égoïste pour faire front commun et déchaîner les enfers sur terre. Evy également.

    Alors que faisait donc cette petite humaine, blanche comme une oie, à frayer avec lui ? Enfin blanche comme une oie... C'était une façon de parler. C'était peut-être une belle garce, prompte à écarter les cuisses pour obtenir ce qu'elle voulait... Il ne serait pas contre d'ailleurs. Elle était appétissante avec ses longues jambes et sa poitrine généreuse. Et ses lèvres charnues. Ouais, la basculer sur le bureau serait plutôt agréable... A voir si mademoiselle Keane était disposée à une petite promotion canapé. La jeune femme se leva alors, pour venir s'asseoir devant lui, le touchant pour mieux lui montrer son produit. Vraiment séduisante... Il n'en ferait qu'une bouchée. Était-elle en train de simplement faire une démonstration de son produit ou bien calculait-elle son coup en essayant de le charmer ? Il l'observa de son regard perçant quelques secondes, alors qu'elle lui expliquait la raison de sa présence en ces lieux. Il sourit intérieurement en glissant que son casino était bien plus avantageux que l'autre. Cela ne faisait jamais de mal de passer un peu de pommade sur l'ego d'un client en même temps que sur sa main n'est-ce pas ? Il n'était pas dupe, trop habitué à toutes ces manigances pour être na¨if, mais cela ne manqua pas de l'amuser. Charme, compliments... jusqu'où cette délicieuse enfant serait-elle prête à aller pour remporter la bataille ?

    Il l'écouta donc exposer son plan. Elle ne nia cependant pas la réputation sulfureuse des casinos. Il réprima un petit rictus. Sérieusement, est-ce qu'il était seulement concevable de penser à autre chose quand on voyait le gérant ? Dante dégageait une aura d'assurance et de danger malgré tout. Il était tout, sauf un homme respectable, quand bien même il se montrait sous son meilleur jour. Difficile de ne pas penser que cet homme là avait un goût de péché. Elle conclut alors, tout en cessant son petit massage qui était, somme toute, plutôt agréable. Cette fille la réveillait son désir. Non pas que cela soit rare. Dante vivait dans la luxure. Mais tout de même... Elle était douée de ses mains. Il se demandait jusqu'à que point.

    Il n'avait rien à perdre à s'associer avec elle après tout. Pourquoi pas. Si cela pouvait lui être rentable. C'était un calcul à faire. Parce que Dante ne faisait jamais rien pour rien. Il se fichait comme de sa première chemise de ces trucs écolos, mais si cela pouvait renflouer davantage ses comptes encore, il n'avait aucune raison de dire non. Même si elle était mignonne à parler de partenariat et de changer les choses, avec la même naïveté qu'une miss Amérique. Elle s'éloigna cependant sitôt son offre faite, redevenant une image de candeur. Il s'interrogeait réellement si elle faisait cela en toute innocence, ou si elle affichait une stratégie pour mieux le prendre dans ses filets en pensant que tous les hommes étaient gouvernés par leur queue.

    « Pourquoi pas. Il me faut étudier cette offre avec mon équipe avant de vous donner une réponse Mademoiselle Keane, j'espère que vous le comprendrez. Même si vous ne manquez pas... d'arguments. »

    Il avait marqué une infime pause exprès, non sans lui jeter un regard sans équivoque concernant son physique.

    « Vous êtes une ambassadrice de charme pour démarcher les clients. Un atout non négligeable, utilisé à bon escient. Si nous faisons affaire, serez-vous on interlocutrice privilégiée ? »

    Il lui rendit son sourire, charmeur, presque inoffensif. Presque. Elle pouvait deviner qu'il avait bien quelques idées sur l'évolution de leur relation à venir si elle l'acceptait. Il la testait.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Le vice n'abandonne sa proie qu'après avoir consommé sa ruine.
Messages : 330
Membre du mois : 31
Je crédite ! : (c) Swan (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Nico & Eilih

Le vice n'abandonne sa proie qu'après avoir consommé sa ruine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a toujours des affaires à faire à qui sait les trouver. Mais il y a aussi de mauvais marchés qu'il faut savoir éviter !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Jouer du piano c'est toujours mieux que de faire la causette à un lycan du moins c'est ce que je croyais...[pv Ava]
» Des socles fait maison en résine
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise
» Faut savoir ce faire respecter! [ Pv : Tsugaru Okura ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Newtown
-
Sauter vers: