AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]
MessageSujet: Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]   Mer 9 Mar - 18:23

«  Soraya ! Soraya ! So... »

Magnifique interpellation d'un interne qui accélère sa course de manière à arriver rapidement au niveau de la jeune femme qui s'arrête au milieu du couloir désert menant au vestiaire de l'hôpital.
Douze heures qu'elle se traîne de box en box au niveau des urgences en enchaînant les situations plus ou moins vitales sans faillir, motivée à l'idée d'être enfin en weekend le soir-même après une semaine particulièrement chargée.

Pourtant l'air embêté sur le visage du représentant de la fonction médicale la fait elle-même grimacer : à coup sûr on va lui refiler le « bébé ». Ce truc dont personne ne veut et qui est souvent difficile à gérer -émotionnellement ou physiquement.
Il est 19h et franchement elle n'aspire qu'à une chose : rentrer et se faire un bain histoire de se noyer dedans et d'oublier pendant quelques heures l'horreur de ces derniers temps.

Pourtant plutôt que d'écourter la conversation elle prend son sourire le plus poli et articule un « Oui ?» qui se veut tout aussi appréciable.

« On a un RDV avec un patient sorti du coma il y a quelques mois qui doit absolument se faire aujourd'hui. Il a une batterie d'examens à réaliser et celle qui devait organiser la rencontre est malade et a dû rentrer chez elle... J'aurais bien demandé à quelqu'un d'autre mais t'es la seule qui soit encore là et qui a terminé son service. Donc si tu pouvais me dépanner... Tu sais c'est le basique, ECG, Bilan biologique standard, Test orthostastique... Le B.A.BA quoi... Le reste on l'organisera une prochaine fois mais il nous faut les basiques et ses impressions des derniers mois écoulés... »

Soupir de la jeune femme qui se passe la main sur le front dans un geste lasse assez explicite. Elle es crevée et à peine embalée mais elle va le faire parce qu'il le faut bien.

 « Je compterai mes heures supp' et crois moi je vais bien en profiter ! C'est d'accord mais j'ai besoin de quelques renseignements... Nom, âge, sexe, pathologie... ? Et pourquoi il est à ce point important qu'il faille en plus absolument respecter nos engagements ? »

Sourire embarrassé de l'interne qui lui colle un dossier dans les bras avant de la renseigner en reculant histoire de mettre un maximum de distance entre lui et les questions un peu embarrassantes qu'elle pourrait poser.

 « Thane Jaeger. Trente-huit ans. Homme.... Et c'était un ancien chirurgien de l'hôpital... Merci encore Soraya ! Salut ! »

Grimace. Elle teste sa tenue en se disant qu'elle est encore assez potable. Léger reniflement des aisselles : test validé elle ne pue pas encore trop ce qui ne devrait pas trop gêner cet illustre chirurgien.
Le dossier sous le bras elle se dirige donc vers le lieu où aura lieu l'examen, finissant par trouver dans un dédale de couloirs la petite pièce constituée d'un banc d'examens, de quelques appareils de tests et d'un bureau sur lequel elle dépose tant bien que mal le dossier qu'elle entrouvre rapidement avant que la secrétaire ne vienne frapper à la porte pour lui signifier que son patient ne va pas tarder à arriver.

Histoire de vie dramatique, perte d'êtres chers il y a dix ans et ces mêmes dix années perdues dans un état végétatif. Magnifique. Elle a de quoi faire et pas mal de sujet à aborder manifestement.
Et puis en général la perte de personnes importantes c'est son crédo aux urgences depuis les dernières catastrophes, à croire que les gens ont tous décidé de mourir en même temps...

Elle lisse sa tenue et vérifie que son chignon lâche ne laisse pas échapper trop de cheveux avant de se lever pour accueillir son patient. Du haut de son mètre soixante elle paraît bien menue derrière son bureau et intérieurement elle se sent tout aussi peu solide, se demandant même comment elle va réussir à gérer cet entretien en étant à ce point épuisée.

Elle se dirige vers la porte, l'ouvre et se présente d'une voix forte clairement teintée de son accent français. Rien de mieux pour vaincre l'anxiété que de prendre les choses en main, elle en est clairement consciente. Sourire engageant et réelle chaleur dans le regard : elle retrouve son élément et sa place de soignante.

 «  Bonjour Mr. Jaeger. Vous deviez avoir rendez-vous avec ma collègue mais elle est indisponible donc ce sera moi qui vous ferai vos examens. Je m'appelle Soraya Song et je suis infirmière des urgences. Si vous le voulez bien on commencera par une petite présentation, j'aimerais savoir ce que vous faîtes actuellement dans la vie. Puis vous me donnerez le lieu et la date exacte pour savoir si vous êtes orienté dans le temps et l'espace, une petite formalité. Vous pouvez vous asseoir sur la chaise face au bureau. » 

Ne se séparant pas de son sourire, elle laisse son patient s'installer et ferme la porte avant de gagner la place de l'autre côté du mobilier. Enfin elle se laisse à le détailler, remarquant que pour une personne étant restée alitée dix ans il n'a finalement pas trop mal récupéré même s'il reste sans doute à faire.


Dernière édition par Soraya Song le Sam 2 Avr - 13:13, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]   Lun 14 Mar - 1:11

La semaine précédente, Williams son kiné mais également son ami, qui au passage l'héberge chez lui, lui avait indiqué qu'il allait avoir un examen à l’hôpital. Thane se souvient qu'il avait pesté et râlé en disant qu'il allait bien et qu'il en avait marre des check-up régulier. Ce n'était pas suffisant qu'il fasse sa rééducation avec une grande assiduité ? C'est quand on devient soi-même patient qu'on comprend pour ces derniers ont horreurs de l’hôpital. Avant son accident, ce lieu n'a jamais posé de problème à notre chirurgien, c'est là où il travaillait tous les jours sans jamais rechigner. Mais maintenant que ce n'est plus le cas, c'est différent. Les visites sont devenues contraignantes et il craint à chaque fois qu'on lui dise que "non", il ne va pas mieux.

Ce matin-là, il s'était levé sans grande motivation, allant faire du vélo d'appartement dans la chambre reconvertie en salle de rééducation dans la maison de son ami. Après une heure à pédaler dans le vent, il abandonna toutes idées de faire un exercice supplémentaire. Ainsi, il passa un moment sous la douche avant de descendre et déjeuner en compagnie d'Ania. C'est une amie de Will, ce-dernier la considère comme une petite sœur. Thane, lui il l'aime bien, c'est grâce à elle qui remonte un peu la pente, elle le force à se dépasser.

Vêtu d'un jean bleu foncé, il avait également enfilé un t-shirt bleu clair. La mode, ce n'était pas trop son truc, disons qu'il s'habille de manière classique. Ce n'est pas comme si c'était son délire de partir faire du shopping. En plus, il avait un gilet beige léger dont il avait l'habitude de remonter les manches jusqu'au coude. Une veste de costard assez simple et hop il était prêt. Enfin... avant de partir, il attrapa sa canne, un morceau de bois gravé ayant pour pommeau une boule en argent chromé. Cet objet était une alternative à la béquille qui était moche et bien plus encombrante. Williams le taquinait sans cesse en lui disant que ça lui donnait des allures de John Smith, le héros du livre Dead Zone de Stephen King. A chaque fois qu'il lui disait ça, il levait les yeux au ciel, car il savait que Will s'imaginait être le fidèle ami de John : Bruce Lewis. Le seul moyen de le faire taire, c'était de lui dire que lui n'avait pas de prémonition.

Après avoir appelé un taxi, il arriva à l’hôpital juste à l'heure du rendez-vous. A l'accueil, une infirmière le conduisit à l'endroit où celui-ci allait avoir lieu. Une autre infirmière le prit en charge, l'invitant dans un bureau, ce qu'il fit sans tarder. De toute manière, il n'avait pas l'intention de moisir ici. Tout en lui souhaitant la bienvenue, elle lui indiqua que la personne qui devait s'occuper de lui n'était pas là et qu'elle le prenait en charge. Jaeger haussa les épaules, ceci lui importait peu. Il connait les hôpitaux, il sait que parfois pour une raison ou pour une autre on ne peut pas être à un rendez-vous. S’installant sur la chaise, il cala sa canne contre le meuble pour éviter qu'elle ne tombe. "Vous savez, en moins de quinze secondes, vous avez plus parlé que ma psy en une heure !" dit-il avec un certain humour. Oui, c'était nul, mais déjà avant l'humour n'était pas son fort, mais là, ça ne faisait que quelques semaines qu'il parvenait lui-même à faire quelques blagues. De toute manière, ce qu'il avait dit était vrai, la psy à tendance à juste dire "bonjour, installez-vous", "commençons", "que ressentez-vous à propos de ce sujet la" et "la séance est terminée". "Je crois que vous savez déjà qui je suis, Dr Jaeger," dit-il en montrant d'un mouvement de tête le dossier qu'elle avait sur le bureau. "Qu'est-ce qu'une française vient faire ici ?" demande-t-il alors qu'il avait reconnu son accent chantant. Étant allemand, il a eu l'occasion de croiser pas mal de français quand il vivait encore dans son pays natal. Enfin, Thane n'est pas uniquement allemand, il a aussi des origines Écossaises, c'est pour ça qu'il vit à présent ici. "Nous sommes voisins... enfin on l'était, je suis né en Allemagne," ajoute-t-il pour expliquer comment il peut avoir deviner son accent, bien qu'il soit reconnaissable. "Soraya... Je peux vous appeler Soraya ? Vous savez, je vais bien. Je pense qu'il n'est plus nécessaire d'avoir des rendez-vous aussi souvent. Je vous fais perdre votre temps. Je suis médecin, je sais reconnaitre les signes quand quelques choses ne va pas et en plus c'est mon kinésithérapeute qui me loge !" S'il peut ce décharger de ce genre de visite, autant le faire. Ça vaut le coup d'essayer, non ? "Je vais bien... enfin, je vais vraiment mieux. Regardez, j'ai même plus besoin d'avoir deux béquilles pour me déplacer, une canne me suffit !" démontra-t-il pour se justifier en montrant le bâton pour insister sur ce fait. "Les examens, ne diront rien de plus que les derniers, vous le savez autant que moi !"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Soigneur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Le progrès c'est de moins percevoir la douleur de l'existence
Messages : 543
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Nono (c) Créateur de votre signature
Caractère : Généreux, souriant, triste, compréhensif, paumé, sensible, têtu, compliqué et à fleur de peau/violent/coléreux depuis son réveil du coma
Autres comptes : Aucun :D
Le progrès c'est de moins percevoir la douleur de l'existence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]   Sam 2 Avr - 13:41

Une canne pour remplacer sa béquille et une allure d'homme sûr de lui. La demoiselle s'attarde un instant à détailler son patient pour essayer de deviner ce qui pourrait accessoirement clocher chez lui.
Respiration aisée, teint rosé qui laisse deviner une assez bonne santé... Au premier coup d'oeil elle devine que les constantes ne devraient pas être trop mauvaises.

Il s'installe, coince sa canne puis lance un trait d'humour qui arrache un sourire à Soraya, cette dernière notant dans un coin de sa tête que sa capacité à rire n'a peut-être pas totalement disparu. Ou qu'il la récupère petit à petit.
Cela peut peut-être cacher de l'anxiété mais il paraît suffisamment détendu et maître de lui pour qu'elle élimine cette possibilité assez rapidement.

Allemand. Vouvoiement mais en utilisant son prénom... Elle envisage un instant de lui rappeler qu'il ne vient qu'entant que patient avant de se rappeler qu'il a été médecin ici et qu'elle peut lui parler comme à un collègue.
Ce qui n'induit pas pour autant qu'elle soit d'accord avec sa théorie sur l'idiotie et l'inutilité de ce rendez-vous. Le check-up est indispensable après une aussi longue période d'inactivité. Pire, elle ne fait absolument pas confiance à un médecin pour essayer d'avoir une réaction avisée et intelligente face à la maladie. Ces idiots ont toujours tendance à ignorer les signes et essayer des thérapeutiques foireuses qu'ils ne prescriraient pas à un patient, juste pour éviter d'aller consulter un confrère plus spécialisé dans le domaine.

Aussi elle laisse échapper un petit rire amusé avant de sortir le dossier qu'on lui a confié, fouillant un instant dans les papiers pour en sortir la dernière grille d'examens qui ne se révèle pas mauvaise. D'autant qu'elle puisse en juger d'après les observations médicales.
Elle tourne le premier papier vers son patient, lui montrant clairement que ses constantes étaient on ne peut plus bonnes la dernière fois.

« Effectivement les constantes étaient correctes la dernière fois, et à vous voir je peux envisager de croire qu'il en ira de même aujourd'hui. Mais vous savez, je ne suis que l'exécutante de votre médecin et je tiens à vous faire repartir en étant sûre et certaine du fait que vous allez repartir sur vos deux jambes. »

Elle reprend la feuille et se lève pour aller chercher un appareil à tension qu'elle pose sur le bureau avant de se rasseoir pour se remettre au niveau de son patient. Il ne fait clairement pas partie des médecins prise de tête qu'elle est obligée de soigner. Mieux, il a l'air de respecter son travail -puisqu'il est là aujourd'hui- même s'il ne le considère pas comme vraiment utile.

«  Je suis effectivement française, mais la France m'a parue bien terne à côté des cas que l'on peut trouver en écosse ces derniers temps. Et puis si je peux remplir cette séance plus efficacement que votre psy' j'en suis absolument ravie. »

Elle tend le bras en avant pour désigner la table d'auscultation recouverte d'un papier de protection à son interlocuteur. Sourire engageant de la demoiselle qui attend le bon vouloir de ce cher Thane pour poursuivre l'interrogatoire.

«  Si vous voulez bien je vais vous demander de vous installer sur la table. J'ai quelques tests à effectuer que vous connaissez plutôt bien je me doute. Tension, saturation, pouls... Les bases pour commencer. Rien de bien méchant et j'ai confiance en vos capacité à les interpréter ! »
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]   Dim 10 Avr - 23:35

Ce rendez-vous plus que banal et surtout très inutile était hélas obligatoire. Sincèrement, il aurait voulu y échapper, ne pas venir ou simplement décommander. Mais Thane sait que c'est rendez-vous qui contrôle sa santé sont bien plus que ça. S'il veut retrouver son job, il doit être en pleine forme et il doit être assidu aux entretiens qu'on lui donne. C'est l'un des moyens de montrer sa motivation et de rassurer le conseil de l'hôpital sur le fait qu'il n'est pas important. Bien sûr, ce n'est qu'une première étape, car après, il devra convaincre tout le monde qu'il a toujours toutes les capacités requises pour exercer son boulot. C'est la partie qui semble la plus difficile. Dix années ce sont écoulés depuis sont accidents. Dis longues années plongé dans le coma, sans travailler. Est-ce qu'on peut vraiment lui faire confiance ? Personnellement, il se souvient de tout. C'est un peu comme si son coma n'avait durée qu'une seule nuit. Sauf que ce n'est pas le genre de chose qu'entendent les financiers et l'ordre des médecins. On lui dira surement qu'en une décennie les techniques ont évolués, que le matériel n'est plus le même... C'est une chose qu'il veut bien croire, il sait que ça évolue. Mais les gens auraient-ils oubliés qu'il est chirurgien ? Qu'il a appris tout un tas de chose avant et qu'il est capable d'en apprendre encore ! Enfin... la question ne se pose pas vraiment aujourd'hui.

L'infirmière consultait son dossier, observant que les résultats précédent étaient bons. Par conséquent, il en serait de même aujourd'hui et il le sait très bien car il est en pleine forme, du moins autant qu'on peut l'être après avoir dormit plusieurs mois avant pendant plus de dix ans. La jeune femme qui n'était pas écossaise venait bien de France. Elle avait quitté son pays trouvant le boulot plus intéressant ici. Il haussa les épaules, les cas sont les mêmes partout. Des gens malades, besoin d'opération, ayant subi un accident... le malheur est partout. "Vu le bordel qu'il y a ici, vous auriez peut-être mieux fait de rester en France, ça aurait été plus sage," dit-il en se remémorant seulement ce qu'il s'est passé il n'y a pas longtemps.

A la demande de Soraya, il se leva pour rejoindre la table d'auscultation. Il s'allongea dessus et attendit qu'elle l'examine pour en conclure qu'il va bien, enfin il l'espère. "Je risque de ne pas être très intéressant aujourd'hui. Tout va bien. J'ai uniquement un peu mal aux jambes par moment, mais mon kiné s'occupe de ça. Je sais qu'avec l'accident que j'ai eu j'aurai surement quelques séquelles et qu'il me faudra encore du temps pour être vraiment au top." Sauf que ce n'est pas forcément tous les jours facile mentalement. Dans cet accident, il a quand même perdu sa femme et son futur enfant. Cette perte est récente pour lui, avancer n'est pas facile, même s'il commence à accepter son deuil. "J'aimerai vraiment pouvoir reprendre le boulot. Mais je crois bien que le conseil a décidé de me mettre des bâtons dans les roues. Enfin... j'imagine qu'ils doivent avoir raison. Qui voudrait se retrouver entre les mains d'un type qui a passé les dix dernières années dans le coma !" Il ne veut pas se plaindre, il observe juste son propre cas. S'il ne peut pas de nouveau tenir un scalpel entre les mains pour opérer, il ne sait pas trop quel genre de travail il peut bien faire. "Ça fait longtemps que vous êtes infirmières ?" demanda-t-il alors qu'elle prenait sa tension.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Soigneur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Le progrès c'est de moins percevoir la douleur de l'existence
Messages : 543
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Nono (c) Créateur de votre signature
Caractère : Généreux, souriant, triste, compréhensif, paumé, sensible, têtu, compliqué et à fleur de peau/violent/coléreux depuis son réveil du coma
Autres comptes : Aucun :D
Le progrès c'est de moins percevoir la douleur de l'existence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que le meilleur moyen d'avoir un rendez-vous avec une infirmière c'est tout de même de faire un check-up complet. [Thane Jaeger]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rafaello-Ariana / Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est dy céder.
» Le meilleur moyen de resister a la tentation, c'est d'y céder (a)
» [DC] Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder /// underco'
» Gardien de but (Meilleur moyen)
» le portrait de Dorian Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: National Health Service
-
Sauter vers: