AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Dévoile moi la noirceur | Samuel
MessageSujet: Dévoile moi la noirceur | Samuel   Lun 29 Fév - 19:28

Se damner par amour.

Il y avait une sonate si amer dans cette simple phrase. Aussi noire que la silhouette que je suis dans les ténèbres. Le vide demeure sous moi, statue perdue sur un toit banal. Comme une déesse vengeresse qui se dresse. Une déesse déchue. Trop tard. J'ai embrassé le mal. Je feindrais. Je mentirais. Mes travers tendus en un seul but, une unique victoire. Le vent caresse mes cheveux, apaisant, sachant l'enfer que je peux déchaîner dans la rage et la colère. J'étais capable de tous les vices, de tous les mensonges. Les néons sont glauques, un rappel de la lie humaine ? Peut être, je ne sais pas. Ma volonté n'a d'égal que ma cruauté hors ce soir, j'affronterais le pire des vices, celui né dans les entrailles même de l'enfer. Ma psyché s'évade dans le temps...Les rouages de mon plan huilés à la perfection. Le savoir de six siècles de mal derrière moi...Juste pour lui. Mon rire s'échappe par grappes perlées dans l'air, la nuit les recueillant avec un ricanement amer. Mon pied s'avance et je chute. Le vent devient hurlement à mes oreilles, musique de violence et de brutalité. L'asphalte me reçoit dans un soubresaut muet.

Je délaisse les habits de l'immortalité pour ceux de l'humanité. Mon jean, le pull, je ne suis qu'une étudiante en perdition. Mais Samuel ne sera pas dupe. Témoin de ma puissance, témoin de ma voix entonnant les psaumes oubliés dans le temps. Un hôtel, voici donc son refuge. Abject refuge mais je comprends, comme moi seule peut le faire d'ailleurs. Je ne suis qu'innocence lorsque je me présente a l'accueil. Que voracité lorsque je grimpe l'escalier. Que mensonge lorsque je frappe a sa porte. Il reste tant à faire. Et je le sais. Me séparer de lui est une torture mais je porte déjà les stigmates de la douleur. Je me glisse dans la chambre lorsque la porte s'ouvre, royale et glaciale.

« J'aurais sans doute imaginer autre chose qu'un hôtel à peine digne de ce nom... »

Ma voix claque avec une douceur bien étrange dans l'air. Le fauteuil que je choisis devient un trône lorsque j'y prend place, enlaçant dans un mouvement angélique les lignes de mes jambes. Mes gestes sont et seront toujours d'une douloureuse maitrise comme si chaque seconde était pensées, prévues et peut être est ce le cas.

« L'Enfer est il a ton goût Samuel ? »

Un sourire sur mes lèvres. Relents de cruauté et de vice. Le temps n'a pas d'importance pour moi, il s'écoule doucement. Eternelle, voilà ce qu'il n'était pas. J'étais celle qui l'avait sortit des geôles. La renégate à abattre. Celle qui se parjurait avec un rire dans la voix. Mais je n'étais qu'a lui...Je serais un monstre et je serais le sien. L'azur de mes iris se noie d'ombre indiscernable, impossible a deviner. Mes pensées demeurent miennes, pourtant autant je ne nie pas le mal qui entoure mon hôte. Non je ne ferais pas cette erreur...

Que commence ma propre partie d'échec.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dévoile moi la noirceur | Samuel   Mer 2 Mar - 20:37

J’ai encore la sensation des menottes sur la peau de mes poignets. Pourtant, je suis sorti des geôles des vampires il y a quelques jours déjà. Les sensations sont toujours présentes, me rappelant les semaines de tortures, et de défis. Aller au-delà du raisonnable. J’étais pris de folie, entendant des voix de mon passé. Mon démon est resté tapis dans l’ombre, attendant le moment propice pour sortir de sa tanière. J’étais debout à côté de la fenêtre de ma chambre d’hôtel, observant la nuit. Ils avaient essayé de me briser, de me mettre à genoux. Ce qu’ils n’ont pas compris, c'est que je n’ai rien dans ce monde qui puisse me rattacher à mon humanité. Peut-être auraient-ils ont plus de chance s’il m’avait connu avant ? Lorsque Silvia était encore vivante ou bien mon grand-père. Je suis né monstre. Les vampires m’ont relâché en me proposant de l’argent contre des informations. Un contrat avec des nocturnes. Pour un simple humain, ce pourrait être considéré comme un contrat avec le diable. Ironique.

Ma libération s’est produite quelques jours à peine après mon accord aves la royauté vampirique. Enfin, surtout avec Nicolas de Valombre. Je suis persuadé que sa décision de faire de moi son informateur n’a pas été prise à l’unanimité. Je souris à cette pensée. Comment étais-je passé de simple tueur à gage à informateur ? Mais pas seulement. Je n’arrête pas cogiter depuis que j’ai vu Maryana. Mon cerveau s’agite. Mon démon grogne d’impatience. Mon corps est d’apparence calme mais semble vouloir exploser. Le son du bois qu’on frappe me fait détourner le regard de l’obscurité. Personne ne sait que je suis ici. Mon arme est posée sur une table. Je la regarde, cet outil mortel. Dois-je l’utiliser ? Je n’ai pas été assez prudent en février. Ma main se pose sur le métal froid. Non. Pas ce soir. Je la délaisse et ouvre la porte de ma chambre.

Tiens, tiens, tiens.

La vampire est sur le seuil de ma porte. Elle n’a pas besoin d’invitation, entrant dans cette espace pour prendre place dans un fauteuil. Scylla. Une beauté sombre, glaciale. J’en ai vu de belles femmes mais j’avoue qu’elle est particulière, envoutante. Elle aurait imaginée me retrouver ailleurs que dans un hôtel sordide. Un palais peut-être ? Non. Je suis une ombre. La porte se referme d’un claquement sonore, mon regard observe la créature qui semble prendre ses aises. Je ris.

L’enfer n’existe pas … – ironisais-je alors que je m’installe au bord de mon lit. - … enfin … pas encore pour ce monde – Ma voix se fit comme une promesse d’un avenir de terreur et de destruction. Je suis le mal autant que cette créature aux iris froids. Elle était la marionnette de la royauté vampirique. Je suis la marionnette de mon démon. On lui avait demandé de me sortir de ma prison, et la revoilà. Pourquoi, si ce n’est pour me demander quelque chose. – Je suppose que tu n’es pas là pour une visite de courtoisie… Que veux-tu Scylla ? – demandais-je en penchant la tête légèrement sur le côté.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dévoile moi la noirceur | Samuel   Mar 8 Mar - 19:03

La pulpe carmin de mes lèvres s'étire alors même que mon regard se pare d'ombre aussi noire que mon âme.

« Vraiment ? »

Non ce monde était déjà gangrené, inconsciente terre parcourut parce qui la détruira sans aucun doute. Sa voix m'amuse, combien pourrait elle receler de promesses ténébreuses. J'erre depuis bien trop longtemps pour craindre un tel enfant, mon sourire se pare de moquerie sombre mais l'éclat de mes iris braquées sur les siennes ne changent pas. Un reflet sans cesse en mouvement qui laisse voir autant de vérité que de mensonge. Car je mêle si habillement les deux qu'ils en deviennent amants éternels. Je balais son impolitesse d'un geste aérien :

« Ce que je veux... »

Les mots savourent la chair de mes lèvres avant de les franchir dans un souffle aussi glacial qu'un enfer pavé de vices. La ligne sournoise de ma bouche se joue des masques que je porte sans cesse. L'hydre que je cache continuellement sera l'étoile de cette pièce entamée. Une vengeresse avide de sang répandu sur des âmes perdues.

« Tu vas m'ouvrir les portes de ton monde, Samuel. J'en écouterais les murmures et les cris dans ton ombre. Le spectacle ne fait qu'entamer sa danse et tu seras mon prince pantin. Ce que t'a offert De Valombre n'est qu'un avant goût de ce que moi je peux t'offrir, il y a seulement une différence entre lui et moi...J'arrache aussi bien la chair que l'âme et je ne possède pas sa loyauté aveugle. Jouons donc notre partition avant d'arracher les fils qui se joue de nos gestes. »

L'azur s'enivre de langue purulente d'un venin sans nom. Acide comme la morsure du vice. Un éclat qui confine presque à la folie empoisonnée d'une puissance royale.

« Tu n'es pas fait pour être un pantin, ton sang te l'interdit. Un poison né dans les plus profondes entrailles de la terre...Il fut un temps où je portais le même nom que celui que l'on te donne... »

Mes mots s'évadent presque avec tendresse et douceur. Mais le velours dissimule des crocs avides, des griffes qui ne demandent qu'a s'enfoncer, qu'a écarteler dans un rire enfantin. Oui, j'étais un monstre et je l'avais toujours été. Une abomination auquel on avait offert une éternité scellée d'atroce. Cela serait amusant. Ma nuque ploie doucement, mon sourire s'éprend d'une volupté presque innocente, comme un ange qui se penche sur la pulpe charnue de ma bouche. Délire trompeur qu'un envoyé du ciel paiera de ses ailes. L'azur de mes iris n'est qu'un puits désolé où explose en reflet le rire caverneux de Scylla.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dévoile moi la noirceur | Samuel   Mer 9 Mar - 12:18

    La vampire avait pris place dans le fauteuil telle une reine. Je la regarde sûr d’elle. Ouvrir mon monde ? Rien que ça. Ainsi … De Valombre m’envoie Scylla pour s’assurer de ma bonne conduite ? Un vampire que je ferrais entré parmi les miens pour mieux nous espionner. Pour mieux nous manipuler, nous les manipulateurs nés. J’avais un accord avec les vampires. Je leur donne des infos et ils me payent grassement. Maintenant, il faut que j’infiltre Scylla ? Ce n’est pas vraiment dans mon contrat. J’écoute les paroles de la nocturne. L’avoir comme allié pourrait être un avantage. Je ne devais pas prendre cette demande à la légère. Pourtant, qu’est ce que j’ai à gagné dans cette histoire ?

    Je t’écoute … que pourrais-tu m’offrir de plus ? Et pourquoi te ferrais-je confiance ?

    Lui demandais-je en me levant de ma place pour rejoindre un mini frigo. En ouvrant la porte, la nocturne me fait une étonnante révélation. Elle était jadis un semi-démon. Je la regarde perplexe. Il faut dire que je ne m’attendais pas à ça. Scylla, une ancienne semi-démone. Revenons à ses origines plus tard ; je prends une bière, la décapsule en frappant la capsule avec le haut du frigo et me réinstalle sur le rebord du lit. Je suis un peu las ce soir mais la conversation risque d’être de plus en plus intéressante.

    Je n’ai rien à te proposer à boire … sauf si tu souhaites un peu de sang de démon. Une amie m’a dit qu’il n’était pas de très bonne qualité.

    Je lui montre mon poignet. Pas de True Blood ou de victime à lui mettre sous la dent. Du coup, je repense à Constance qui avait disparût des radars. Je me demande bien où elle est. Un peu de distraction m’aurait fait du bien. J’ai toujours Scylla mais celle-ci me semble moins ouverte, trop impérieuse.

    Si j’accepte … il faudra effectivement que tu sois mon ombre, étant donné que notre démone en chef n’aime pas spécialement les vampires.

    Je n’avais pas encore dit oui à sa proposition malgré l’intérêt qu’elle suscite chez moi. Je bois ma bière, réfléchissant aux conséquences de ce nouvel accord. Cette fois-ci je le passe avec elle, et non pas avec la royauté. Où est le piège ? Je ne connaissais pas Scylla. Je prenais certainement un gros risque.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dévoile moi la noirceur | Samuel   Mer 13 Avr - 5:58


Ma bouche s’incurve, comme une douceur cruelle et amoureuse. Quelque chose d’insondable que nul ne peut véritablement comprendre. La valse des faux semblants et des illusions, des chimères qui ne possèdent aucune consistance. L’azur de mes pupilles miroite dans la pénombre ambiante, voile jeté sur les traits qui me font face :

« Que désirerais-tu ? »

Telle une étole de soie veloutée, ma voix perce le silence, rauque et douce, une promesse passée avec le diable, j’en ai tellement. Maîtresse des marchés de dupe, j’erre sur la terre depuis bien trop longtemps sans doute pour ne plus qu’en voir la noirceur immonde. L’arc ténébreux de mon sourcil se hausse d’une moquerie ensommeillée devant sa proposition, un instant l’éclat nacré d’un croc se dévoile, brisant le carmin de mes lèvres d’une blancheur virginale.

« Ceci est prévenant de ta part, Samuel, néanmoins conserve ce bien au cœur de tes veines, la faim ne me tenaille pas. »

D’ailleurs, elle ne me tenaillait jamais, cruelle ombre qui se repait de la vie obscure, en absorbe l’essence pour alimenter sa propre folie. Ainsi étais-je, ainsi avais-je décidé d’être en cette nuit de tourment.

« Je suis une femme de l’ombre, Samuel. Le mensonge, l’illusion amère, les chimères jetées aux prunelles insondables n’ont pas de secret pour moi. Je suis qui je veux être en un souffle dissimulé parce que ma vie n’est qu’une vaste tragédie mais toi dis-moi, seras-tu capable de devenir chimère pour les tiens ? »

Trahison, passion, mensonge et vérité cachée. Les démons n’étaient qu’une engeance née des sept péchés. Ils les possédaient tous, s’en délectait comme moi inspirait les ténèbres. Sulfure débridée au service d’une ambition démesurée. Paroles mensongères au service d’une trahison annoncée. Jeu fou et enflammé, telle sera notre scène dans les jours à venir. Je m’entourerais d’ombre devenues aussi fausses que mon existence, couche par couche, dévoilant chaque fois une nouvelle folie, un nouvel oubli. Les ombres de mes iris se noient de ténèbres, valsantes, une mer ondoyante d’écume ébène.



Spoiler:
 

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dévoile moi la noirceur | Samuel   Sam 30 Avr - 13:50


Je désire la paix dans le monde
Répliquais-je avec un petit sourire narquois. La bonne blague. J’ai un humour décapant ce soir. Elle me demande ce que je désire comme un mauvais génie qui n’attend que le moment de me planter un couteau dans le dos. La jolie morte esquive ma question sur la confiance. D’un autre côté, je la comprends. Après tout, entre semi-démons la confiance est toute relative. Rien que la question peut sembler idiote. Pourtant, je lui pose, et elle ne prend même pas la peine de répondre. Autant dire que cela ne joue pas en sa faveur. A quand le retournement situation ? A quand le moment où elle décidera de me planter ses crocs dans ma chair ? Ah la vampire est belle et tellement dangereuse que mon instinct de survie me titille l’esprit. Il voudrait que je la laisse là. Que je lui demande de bien vouloir se lever et se casser de la chambre, elle et son petit cul rebondit.

Pourtant, je lui propose de boire de mon sang, sans une once de peur. Elle était la mort, et je flirte avec elle très volontiers. On pourrait croire que je suis limite suicidaire … peut-être ?! Va savoir. La nocturne décline ma proposition, et m’explique avec des mots poétique qu’elle serait sans difficulté devenir une ombre, une entité dans l’obscurité. Je n’en doute pas. Il émane de la femme une aura insondable, un néant qui l’entoure. Sa vie une vaste tragédie ? Nous en sommes tous là ! Je la comprends mieux qu’elle pourrait le penser. Je reporte mon attention sur ma bière lorsqu’elle me demande si j’étais capable de devenir une chimère pour les miens. J’étouffe un rire las. Je ne suis qu’illusion depuis si longtemps que je n’arriverais même pas à me souvenir quel genre d’homme j’avais été par le passé.

Bien plus que tu ne peux le penser.
Répondis-je en songeant à cette vie qu’est la mienne. Je suis un semi-démon qui n’a de cesse de vouloir prendre le pouvoir pour initié une nouvelle ère. Celui de faire plonger avec moi ce monde dans les ténèbres. Je joue avec mes victimes comme on joue une comédie-dramatique, basculant sans cesse à chaque fin d’acte un peu plus dans l’horreur. Mon démon grogne au fond de mon être. Il est mon compagnon le plus fidèle. Scylla ne sera qu’une alliée de plus sur une table d’échiquier. Je relève mon regard sombre sur la femme.

Les miens ne sont pas dupent. Nous sommes alliés mais nous jouons tous dans notre propre intérêt. Ainsi tu seras mon lien avec les vampires ? - Je marque une pause. Ne m’a-t-elle pas demandée ce que je désirais ? Je réfléchis. A quoi peut me servir une vampire immortelle. – J’ai bien besoin d’une vampire telle que toi … j’accepte ta proposition, et d’ouvrirait les portes de mon monde à une seule condition que tu deviennes ma lame. Que tu saignes mes ennemis, les déchiquètes avec autant d’avidité qu’un démon puisse l’être. Surtout que tu ne discutes pas les victimes que je cible. Il y a des moments où je n’ai plus le temps de m’occuper de certaines affaires et j’espère bien que tu te montreras à la hauteur. En retour, je te donnerai les informations qui vous serons utiles à toi et Nicolas.

Je souris. Ils auront leurs informations et moi une vampire qui me débarrassera de quelques gêneurs. Le problème étant que je n’ai pas l’habitude de travailler avec quelqu’un. Ça m’arrive mais tellement rarement que je ne sais pas encore si j’en étais capable.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dévoile moi la noirceur | Samuel   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Dévoile moi la noirceur | Samuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Char à voile grot pour gorkamorka
» le retour de la marine à voile
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» NSA : Samuel "Sam" Fisher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville
-
Sauter vers: