AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Sam 27 Fév - 15:17

Quatre jours après la sortie de Lucy

J’avais été silencieux pendant tout le cours. Hyper concentré sur la leçon. Celle-là était sur les semi-démons et leurs relations avec les vampires. Le prof nous présentait les différents semi-démons connus, et je prenais des notes. Je prenais des notes sur tous les cours depuis que j’avais plus cette faim qui me torturait en permanence. J’avais l’impression de tout comprendre, que tout était différent. J’attendais avec impatience la prochaine slide en espérant reconnaître la SD qui m’avait agressé un jour dans une ruelle. Mais à chaque fois j’étais déçue. Ca devait pas être une SD très connue, ni très dangereuse en fait. Moi elle m’avait bien foutu les jetons en tous cas. Je me demandais comment j’aurai réagi si j’avais été comme je suis maintenant. Sans doute différemment.

Je n’avais pas croisé Ewan depuis que je passais mon temps à la BACA. Peut-être que la SD qui croyait qu’il avait été transformé s’était trompée. Ou peut-être juste qu’il était parti ? Qu’il avait quitté l’Ecosse ? C’était peut-être trop dur de pas pouvoir venir nous voir, nous dire ce qui lui était arrivé, et il avait décidé de partir. En tous cas je ne l’avais pas vu, et personne m’avait abordé en me disant que je ressemblais à quelqu’un qu’il connaissait. Mais je désespérais pas. Un jour j’essaierai d’en savoir plus sur ce qui lui était arrivé. Il fréquentait des vampires, on le savait. Si j’arrivais à retrouver les vampires en question j’arriverais peut-être à avoir des informations. Les rumeurs allaient bon train sur ce qu'il s'était passé à la Lune Bleue. Moi j'essayais de les ignorer, pour ne pas me torturer, ne pas penser à elles. Savannah avait perdu ses parents et ses demi-frère et soeur. C'était dans les journaux. Elle devait pas être bien, et je pouvais pas aller la voir pour la réconforter. Elle devait pas savoir que j'étais un vampire. Et si ça se trouve j'arriverai pas à me contrôler, et je lui ferai du mal. Je pouvais pas aller la voir. Et dès que j'entendais quelqu'un en parler ça me rendait triste. Et il y avait aussi Lexie. Je savais même pas si elle était vivante, et je pouvais pas le savoir. Personne le dirait dans les journaux. C'était pas la fille de l'Ulfric et de la Lupa de la Meute. C'était juste Lexie. J'avais peur. Vraiment. Qu'elle soit morte. Elle m'avait dit qu'elle pouvait se changer en animal, comme les loups. Elle était peut-être avec eux lors de l'explosion des bombes. Je refusais d'imaginer le pire mais c'était vraiment difficile. Pour ça que je m'enfuyais direct dès que le cours était terminé. Parce que je voulais retrouver Lucy, et parce que je voulais pas penser au fait que Sav était orpheline, et Lexie peut-être morte. A la fin du cours Anna me rattrape alors que j’allais passer la porte.

« - Eh Darren ! Attends moi !
- Salut Anna. Je… J’ai pas trop le temps là désolé. Faut que je rentre y a Lucy qui m’attend. »

J’avais pas mal laissé Anna de côté depuis ces derniers jours. C’est pas que j’avais plus envie de passer du temps avec elle. Pas du tout. C’est juste que j’avais du temps à rattraper avec Lucy, et du coup je trainais pas trop après les cours. Puis avec la scène que Lucy m’avait faite lorsqu’on était rentré à l’appart et que j’étais sorti sans la prévenir, juste pour aller jeter ses fringues et les miennes qui empestaient pendant qu’elle prenait sa douche, j’osais pas avoir du retard par rapport à l’heure que je lui avais dite. Elle allait encore s’inquiéter. Mais je me sentais quand même un peu coupable de laisser Anna de côté comme ça. Elle avait été vachement sympa avec moi quand Lucy était enfermée. Et puis je l’aimais bien. C’est juste que y avait Lucy. Elle était encore faible et tout. Je voulais pas la laisser seule trop longtemps. Déjà qu’il y avait les cours et les entraînements que je pouvais pas rater.

« - Oui je sais bien. J’en ai pas pour longtemps t’inquiètes. »

Elle m’emboita le pas dans le couloir et continua de parler pendant qu’on marchait vers la sortie du bâtiment, pour pas me retarder. Je lui souris et l’écoutai en remettant mon sac sur mon épaule.

« - Je sais qu’il y a Lucy et tout, mais tu crois qu’il y aurait moyen qu’on se voit demain après l'entrainement ? Je… J’ai besoin de te parler un peu…»

Je la dévisageais quelques secondes. Elle souriait, mais je sentais qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Et je me sentais d’un coup encore plus coupable de l’avoir laissé toute seule ces derniers jours. Si je m’entendais bien avec ma créatrice, ce n’était pas son cas. Et j’avais été égoiste de la laisser tomber pour passer tout mon temps avec Lucy.
« - Bien sûr Anna. On se voit après les cours.
- Merci. »

La jeune vampire me remercie et s’éloigne déjà, sans me laisser le temps d’ajouter quoi que ce soit. Je prends le chemin de l’appartement en réfléchissant à ce qui peut bien la tracasser. C’est sans doute lié à Iorek. J’espère qu’il n’y a rien de trop grave. Quoi qu’il en soit il va falloir que je parle à Lucy, pour la prévenir que je rentrerai tard demain. Je glisse la clé dans la serrure, et ouvre la porte de l’appartement.

« - Lucy ? »

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Mar 1 Mar - 19:43

Après m’être admirée, et critiquée surtout, sous toutes les coutures pendant un temps certain et un certain temps, j’avais été assez satisfaite du résultat. Bon, ouais, j’avais pas encore totalement totalement récupérée, mais il y avait pas photo. De squelettique j’étais passé à mince… bon, plutôt encore un peu maigre, mais pas anorexique non plus. Ça c’était le bon côté quand t’étais vampire. Tant que tu pouvais te nourrir, tu reprenais rapidement des forces. Même après des semaines passées enfermée. Encore un jour ou deux et on n’y verrait plus rien. Et ça m’avait suffisamment remotivée pour que je m’habille correctement et que je sorte. Ouais, parce que là, sinon, j’étais partie pour passer la nuit dans mon pilou, et franchement, ça devenait une mauvaise habitude. J’avais donc enfilé une jolie robe rose pâle à fines bretelles, quasiment pas trop grande, et des sandales à plateformes noires, à lanières roses.

J’étais passé rapidement à certains de mes anciens tafs, plus pour m’excuser avec un truc bidon que pour tenter de récupérer quoi que ce soit. Mais si ça merdait quelque part avec la PES, j’aurais peut-être une chance de renégocier un truc. Ou pas. Enfin on verrait bien.
Et forcément qui dit sorties dit shopping. Non mais sérieux, ça faisait presque deux mois que j’étais pas sortie et j’en devenais folle. Du coup, oui, je me suis un peu perdue en cours de route et j’ai fait 36 magasins. Je sentais Darren heureux et concentré en arrière-plan, frôlant les limites de mon inconscient, et c’était cool. Il allait bien. Mieux qu’avant ma libération. Et ouais, c’était bien.
Je me dirige vers un dernier magasin. Je suis chiante en vrai avec lui hein ? Enfin, il m’avait foutu les boules aussi. J’ai sérieusement cru qu’il s’était barré, et ça m’avait fait mal. Mais c’était con, je le sentais… Pourtant sur le moment… et j’avais l’impression de trop lui en demander. Tout le temps. Mais j’avais dû mal à faire autrement. Il allait pourtant falloir que j’y arrive, parce que sinon il allait finir par en avoir ras-le-bol, et pas qu’un peu…

Je soupire et ouvre la porte, avant de la pousser du pied, les bras chargés. Je pose le tout sur le canapé, en vrac, avant de me diriger vers le frigo et de me préparer de quoi boire. Et réflexion faite, pour Darren aussi.
Je vais sortir quelques trucs des sacs, pendant que le tout réchauffe doucement au micro-ondes. Je relève la tête, souriant malgré moi, quand la porte s’ouvre et que j’entends sa voix. Je lâche tout et le rejoins dans l’entrée. Je passe mes bras autour de lui, oui, je sais, j’ai dit qu’il fallait que je fasse des efforts. Je reste pas longtemps, juste le temps de respirer son odeur. Je m’éloigne, mes mains sur ses hanches, et lui souris doucement.

« Alors cette journée ? C’était cool ? Racontes-moi. »

Je lui prends ses affaires et les lâche dans le couloir en l’entraînant derrière moi alors que le micro-ondes sonne. Je le lâche enfin, sortant les verres et lui en tendant un, avant de boire une ou deux gorgées en me dirigeant vers le canapé. Je le regarde en grimaçant.

« Je sais, faudrait que je fasse attention vu que j’ai pas bossé depuis deux mois. Mais j’ai encore de l’argent de côté, t’en fais pas. »

Je farfouille dans les sacs. Je sors une paire de chaussures que je lui tends, puis un jeans. Je désigne la boite.

« C’est celles que tu voulais, je me suis pas trompée ? »

Normalement non. C’est celles qu’il avait zieuté sur l’ordi l’autre jour.

« Et le jeans était sympa, alors… »

Je fouille encore et souris en lui tendant un paquet emballé.

« Et dernier cadeau. »

Je sais que ça il le voulait aussi. Je crois. Et il m’a coûté un bras. Mais il est vraiment super chouette ce blouson. Il lui ira bien.

« Je sais que je suis chiante et que je t’en demande beaucoup… Je vais faire des efforts…
C’est pas tant pour me faire pardonner tout ça hein ! C’était juste… pour te faire plaisir. Ouvre ! »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Jeu 10 Mar - 23:09

J’entends le micro-ondes à travers la porte. J’ouvre la porte et entend Lucy s’approcher rapidement depuis le coin cuisine. Ses bras viennent se placer autour de moi, et encore une fois le contact me perturbe et me stresse. C’est pas que c’est désagréable, c’est juste que je sais pas vraiment comment réagir. Je la regarde avec un petit air gêné, mes mains pendouillant le long de mon corps. J’ose même pas vraiment lui répondre sur ma journée, et ma bouche part pour balbutier. Elle est trop près ça me perturbe.

« Je… Euh… Oui ça va »

Pas le temps de développer, j’entre puis lui enquille le pas, alors qu’elle m’emmène vers la cuisine. Je récupère un verre de Tru Blood bien tiède. Et prend une gorgée. Ca fait du bien après quelques heures sans rien boire. Je la suis vers le canapé, et remarque sa tenue. Une robe que je ne connais pas. Et bien sûr plein de sacs posés en vrac sur la table basse.

« Tu as fait du shopping ? Ca te va bien cette robe. »

C’était vrai. Bon peut-être aussi que le fait qu’elle était encore en train de récupérer de son mois et demie de diète jouait. A chaque fois que je la quittais, même pour quelques heures, je la retrouvais plus en forme. Sa réponse m’amusa et je m’assis à côté d’elle en posant mon verre sur la table basse.

« Tu fais ce que tu veux hein, j’suis pas ta mère. »

Je lui fis une petite grimace moqueuse et récupérai mon verre alors qu’elle se penchait pour récupérer quelque chose dans les sacs. Une boîte à chaussures, qu’elle me tend.

« C’est pour moi ? Fallait pas tu sais, les miennes sont encore bien… »

Elle me fourre dans les mains un jean, avant même que j’ai pu ouvrir la boîte pour regarder les chaussures en question. Elle me demande si c’est celles que je voulais. Je lui ai demandé des chaussures ? Je m’en souviens pas… J’ouvre la boîte et découvre les Nike avec les rayures fines bleues électrique que j’avais vu l’autre jour sur internet. Elle avait dû regarder derrière mon épaule.

« T’es sérieuse ? »

Je les sors de la boîte et les retourne. C’est la bonne pointure. Je souris et les repose pour prendre le jean que j’ouvre. La bonne taille. Je la regarde avec un grand sourire aux lèvres.

« Merci. Tu sais que ma propre mère a jamais été fichue de se rappeler de ma taille. »

Bon d’un autre côté je grandissais pas mal. Ce qui n’arriverait plus. Je garderai tout le reste de ma vie la même pointure et les mêmes tailles de vêtements. Mais au moins moi j’étais en vie. Je savais pas si c’était le cas pour Lexie. Et si elle était morte sans même que j’ai pu lui dire que j’étais vivant ? J’étais perdu dans mes pensées quand elle me tendit un dernier paquet.

« Merci. »

Je l’ouvrais machinalement, alors qu’elle m’expliquait qu’elle voulait me faire plaisir, et découvrait un blouson en cuir. Il était chouette. Vraiment chouette. Mais j’avais pas vraiment le cœur à m’en réjouir. J’essayais de lui sourire quand même, même si le cœur n’y était pas vraiment. J’étais vraiment lunatique depuis que j’étais devenu vampire. Je comprenais pourquoi il fallait attendre pour que je puisse rencontrer mes parents. Même si je pensais pas que je leur ferai du mal. Je savais pas comment je réagirai, si ils me rejettaient. Qu’ils voulaient plus me voir. Et si je pouvais pas aller leur dire que j’étais plus un vampire, je pouvais pas non plus savoir si Alexis était vivante. Je pouvais que surveiller les journaux et espérer qu’il y aurait pas son nom dedans.

« Il est chouette. Merci beaucoup. »

J’étais sincère. Même si j’étais un peu triste. Et inquiet. Pour Lexie, pour Savannah, et pour Anna aussi, qui avait pas l’air super bien tout à l’heure. Je me levais pour l’enfiler, et faisais un tour sur moi-même pour qu’elle voit ce que ça donne.

« Alors ? Ca me va bien ? »

Je me rasseois sur le canapé à côté d’elle et lui demande pour m’occuper l’esprit et arrêter de m’inquiéter pour tout le monde.

« Tu as fais quoi à part les magasins du coup aujourd’hui ? J’étais pas absent trop longtemps ? »

J’avais pas eu beaucoup de cours, mais je savais qu’elle s’ennuyait vite, surtout ces derniers jours où elle restait enfermée quasiment toute la journée, le temps de récupérer. Je récupérais mon verre sur la table et repris quelques gorgées.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Sam 12 Mar - 12:30

Je l’entends, je le sens qui arrive et malgré mes débuts de pseudo bonnes résolutions, je peux pas m’empêcher de le prendre dans mes bras. Pas longtemps, parce que je sens direct son stress monter. Je m’efforce de bloquer de mon côté et de ne pas froncer les sourcils. Ouais, ça le gêne un peu, mais c’est rien qu’un câlin non ? Je n’insiste pas alors qu’il répond à peine à ma question. Ouais, ça l’embarrasse, j’ai capté. Et oui, ça m’amuse un peu. Mais bon, il a suffisamment de trucs à gérer pour le moment et je lui ai causé suffisamment de problèmes dernièrement non ?
Alors je l’entraîne derrière moi et entreprend de lui montrer mes trouvailles sans en rajouter.
Je stoppe et lui souris, avant de tourner sur moi-même.

« Elle est jolie hein ? Et je reprends forme humaine, ça aide. » Je lui fais un clin d’œil. « Merci.
Et oui, j’ai fait du shopping ! »

Oui, je me justifie. Jsais pas, je veux juste pas qu’il commence à s’inquiéter pour que dalle. Je lui tire la langue, sentant son amusement sous-jacent. Je laisse filer sa remarque et sa grimace, me contenant de lui jeter un coup d’œil amusé avant de sortir ma première trouvaille.

« Evidemment que c’est pour toi, je vais pas te refiler mes escarpins… Et j’ai dépensé des tunes pour moi… Fallait bien que j’en dépense un peu pour toi aussi… »

Bon, oui, ça avait été un peu ça pour de vrai. Histoire de pas me sentir trop coupable ou égoïste en rentrant… Mais je voulais aussi lui faire plaisir. C’était pas grand-chose, c’était matériel ouais, mais bon, le principal étant qu’il aimerait. J’espère…
Je bois quelques gorgées alors qu’il ouvre les paquets, avant de reposer mon verre sur la table.
Mon sourire s’agrandit, et je frapperais même dans mes mains en voyant son air surpris se transformer en un joli sourire.

« C’est un de mes nombreux talents que de me souvenir des détails… »

Qui aimait quoi et qui appréciait ceci ou cela… Ouais, bon, c’était en général plus des détails dont je ne lui parlerais pas, mais il m’était quand même arrivé de faire quelques cadeaux, à quelques rares personnes oui.
Il me remercie pour le jean et les chaussures et entreprend d’ouvrir le blouson. Mais… Je penche la tête sur le côté alors que je sens que le plaisir et la joie laisse la place à l’inquiétude… Hummm… Je pourrais presque voir ses neurones fonctionner et retracer le cheminement de ses pensées... Bon, j’ai réussi à détourner son attention quelques petites minutes, c’est déjà ça. Mais je déteste le sentir si… triste, désemparé. Je sais bien ce qui le travaille, entre ses parents et ses amis qu’il ne peut pas voir. Il se force pourtant un peu à retrouver le sourire, et essaie malgré tout le blouson. Qui lui va comme un gant. Je le regarde un sourire aux lèvres alors qu’il me montre ce que ça donne.

« T’es super classe. Il te va vraiment bien oui. J’ai vraiment bon goût. »

Mon sourire s’agrandit alors que je le taquine. Il se rassoit et m’interroge à son tour. Je sais pas s’il est vraiment curieux ou s’il cherche juste à chasser cette angoisse que je sens chez lui.

« Je suis passée voir quelques anciens tafs… au cas où, on ne sait jamais… » Je hausse les épaules. « Et faire les magasins m’a pris un temps fou ! J’ai dû faire au moins 3 boutiques rien que pour le blouson… Bon et pour des chaussures pour moi… »

Je lui souris et m’empare de sa main.

« Je sais que j’ai été un peu… possessive on va dire dernièrement… C’est juste que j’étais tellement contente de te revoir, d’être avec toi… » Je grimace. « Je sais, c’est pas une raison…
Ecoute. Je veux pas que tu te sentes obligé de euh… d’être tout le temps là. T’as pas été absent trop longtemps non, et je suis vraiment contente que les cours et tout te plaisent. Alors je… serais moins chiante promis. Crois pas être obligé d’être avec moi. Tu peux faire ce que tu veux tu sais… Tant que je te vois un peu quand même... »


Non, parce qu’en vrai, ce serait pire que tout s’il restait avec moi juste parce moi, je le veux. Ce serait moche. Alors ouais, je supporterais peut-être pas bien si vraiment il voulait pas être avec moi, mais… je m’y ferais. Je crois. Si je le voyais un peu… peut-être…

« Et… »

Il faudrait que je vois avec la reine pour être certaine, mais elle avait bien dit qu’il me faudrait le faire à mon réveil non ? Au pire, je verrais avec Freyja ou le Général…
Je pose ma main sur sa joue.

« Je sais que tu t’inquiètes. Je sais que tu as envie de voir ta famille.
Il faut que je demande à la reine, d’accord ? Gardes ça en tête…
Mais, je pense qu’on pourra aller les voir… genre d’ici deux ou trois jours. »


Je lui souris doucement. Sois pas triste. J’aime pas quand t’es triste gamin.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Dim 13 Mar - 14:27

Les petites justifications de Lucy quand au fait qu’elle ait dépensé de l’argent pour moi m’amusent un peu, mais au fond ça me fait quand même plaisir qu’elle ait pensé à tout ça. Les chaussures, le pantalon et la veste. Ca me va bien je crois, et puis même si ça m’allait pas. C’est un cadeau. Et ça fait toujours plaisir des cadeaux. Surtout quand c’est spontané. Ma joie se feinte vite alors que mes pensées dérivent et me ramènent à mes inquiétudes du moment. Mes amies qui viennent d’être les cibles de bombes, et que je peux même pas appeler pour savoir si elles vont bien. Parce qu’elles pensent que moi je suis mort, depuis longtemps déjà. Mais je me force un peu à enfouir ces pensées. Un coup d’œil à Lucy m’apprend qu’elle n’a rien raté de ma tristesse passagère. Va vraiment falloir que j’apprenne à gérer ce que je lui transmets comme émotions. C’est chouette de tout partager comme ça avec quelqu’un. Mais des fois j’aimerai bien avoir un peu d’intimité.

J’écoute Lucy me raconter comment elle a occupé sa nuit, en prenant des gorgées de sang synthétique. Je me suis habitué maintenant, à boire du sang. Bon c’est facile quand c’est dans un verre. On peut ne pas penser à ce que c’est, même si la texture reste assez particulière. Mais au début c’était pas évident, même dans un verre, même du synthétique. J’avais eu du mal à ne pas trouver ça dégueu. Maintenant je m’y étais fait, mais je me demandais quand même comment mes proches le prendraient en me voyant. Ils auraient sans doute les mêmes réactions que moi au début. Fallait que je me prépare à leurs regards. Je l’imaginais courir de magasin en magasin, agaçant les vendeurs en sortant pleins de fringues et en les laissant traîner parce qu’elles lui plaisaient pas. Et puis elle enchaîne en s’excusant pour sa possessivité. Je peux pas m’empêcher de la trouver mignonne, à essayer de me dire que je suis pas obligé de rester avec elle si je veux pas. Alors que je sens bien que ça lui coûte de dire ça. Je ne dégage pas ma main, la laissant dans la sienne. Je pose mon verre que je tenais dans mon autre main sur la table, et pose ma seconde main sur les siennes avant de lui répondre.

« Je me sens pas forcé d’être là, Lucy. Je… Je t’aime bien. J’aime bien être avec toi. Et puis t’avais besoin de moi le temps que tu retrouves assez de forces… Mais même maintenant, j’veux pas partir. Et puis qui m’achèterait des blousons stylés si je partais ? »

Ouais j’avais pas pu m’empêcher de me moquer un peu. J’y pouvais rien. Ca m’amusait de la taquiner. Et puis elle le faisait aussi.

« Ceci dit puisque tu en parles, demain je rentrerai peut-être un peu plus tard. Il y a Anna, une jeune vampire qui suit les cours avec moi. Je t’ai déjà parlé d’elle je crois. Elle veut me parler, après l’entraînement. »

Je sentais qu’il y avait autre chose dont elle voulait me parler. Elle hésite un peu, et pose sa main sur ma joue. J’ai l’impression que c’est quelque chose d’important, mais je stresse pas, car je sens que c’est quelque chose qui me fera plaisir. Et finalement elle lâche ce qu’elle voulait me dire. Mes parents. Je vais pouvoir les revoir bientôt. Deux ou trois jours. Je vais les revoir, je vais pouvoir voir ma mère. Lui dire que je suis pas mort. Ptetre même la serrer dans mes bras. Si elle veut bien. Si elle a pas peur. L’espace de quelques secondes je suis heureux. Et puis je me pose des questions. Est-ce qu’ils voudront bien de moi ? Et qu’est-ce qu’on fera si ils sont en colère. Qu’il veulent porter plainte ou un truc du genre. Ils feraient pas ça quand même ? Je suis leur fils. Je suis toujours leur fils même si je suis un peu différent. Et puis est-ce que je suis vraiment prêt ? Si je panique et que je perds le contrôle, que j’essaie de les bouffer ? Ca me fait peur tout à coup, même si j’attendais ce moment depuis longtemps. Que je voulais revoir les gens que j’aime.

« T’es sure que je suis prêt ? Que c’est pas dangereux pour eux ? Je… J’ai peur de perdre le contrôle. Je comprends pas toujours mes réactions parfois. Je… Enfin j’aimerai beaucoup. Vraiment. Je veux les revoir. Je… Je veux juste pas qu’il leur arrive quelque chose à cause de moi. »

Et puis d’autres questions me traversent l’esprit. Si mes parents sont au courant, si ça se passe bien. Est-ce que je pourrai aussi l’annoncer à mes amis ? Est-ce que je pourrai contacter Sav ? Lui dire que je suis pas mort, mais que je pouvais pas lui dire. Et que je suis désolé pour ce qui est arrivé à sa famille. Peut-être qu’elle me dira si Lexie va bien ? Je pourrai lui envoyer un texto. Mais j’aurai trop peur si elle répondait pas.

« Une fois que mes parents sauront, je pourrai le dire aux autres ? A mes amies ? »

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Mer 16 Mar - 18:17

Je ne m’inquiète pas, pas vraiment. Je sens bien, derrière tout ça, qu’il… semble heureux, un peu. Il est bien trop spontané et bien trop jeune pour parvenir à simuler quelque chose comme ça, surtout à travers le lien. Je le sais, je m’étais entraînée très rapidement moi à camoufler ce genre de choses à Nikos. Mais lui n’est pas comme ça, et je suis pas Nikos surtout, donc…
Mais il faut néanmoins qu’il sache pas vrai ? Je peux pas le laisser vagabonder non plus, même si je voulais, je pourrais pas. Il est beaucoup trop jeune et tout, et puis, je suis responsable de lui. Mais il n’est pas obligé de rester H24 avec moi, en dehors des cours. Je veux pas qu’il se sente obligé, forcé.
Un sourire nait instinctivement sur mes lèvres quand il me répond. Ouais, je sais. Je devrais pas être heureuse pour si peu. Mais… il m’aime bien. Et il est sincère. C’est cool non ? C’est vrai quoi, il aurait pu me détester et continuer à m’en vouloir, j’aurais même pas pu lui en vouloir moi. Mais non. Il aime bien être avec moi.
Je me mords la lèvre et lui souris.

« Je savais que t’acheter à coup de fringues et chaussures seraient une bonne idée. » Je hoche la tête, amusée. Avant de redevenir un peu plus sérieuse. « Merci gamin. » Je sais, il n’aime pas, mais… « Ca me fait plaisir… J’suis contente de t’avoir tu sais ? »

Bien sûr qu’il sait. C’est pas comme si c’était la première fois que je lui disais.
Le léger poids qui s’est retiré de ma poitrine est remplacé durant une demi-seconde par une bouffée de jalousie déplacée, que j’étouffe immédiatement. Oui, il en a déjà parlé. Il a quand même le droit d’avoir des amis non ? C’est même bien, sérieux, ça veut dire qu’il s’intègre et se plait là-bas en vérité. Ça veut bien dire qu’il se fait à sa nouvelle vie et qu’il sera pas malheureux, pas vrai ? Donc c’est une bonne chose. Vraiment. Et c’est le seul truc que je fais passer à travers le lien, cette petite joie pour lui. Enfin, j’espère que c’est la seule chose. Parce que j’ai pas à être jalouse de cette Anna. Pas vrai ? Carrément pas non.

« Pas de souci. Tant que je sais où… » Je grimace et le regarde avant de rire un peu. « Désolée, j’suis pas ta mère… Prends juste de quoi te nourrir. » Conseil de ouf, comme s’il en avait besoin… oui, mais… « C’est bien que tu aies des amis. Je suis vraiment contente que ça te plaise. »

Et je suis sincère. Pour tout, promis. Mais comment on fait hein ? Quand on est jaloux sans raison de l’être. Quand on aimerait avoir… Je secoue légèrement la tête et lui souris.

« Je serais sans doute occupée de toute manière… J’ai rendez-vous avec la directrice de la PES justement… ça va être chouette. »

Et ça me stresse pas du tout. Tout ira bien.
Mais c’est pas le sujet. Il faut que je lui dise. Ou plutôt qu’on voit ensemble. Parce que c’est bien joli d’en avoir parlé avec la reine et tout, mais c’est pas elle qui ira. Et ça, ça me stresse légèrement plus encore ouais. Et je sens sa joie de pouvoir enfin revoir sa famille. De pouvoir leur dire. Et tout comme quelques instants plus tôt, la joie est remplacée par l’inquiétude. Quoi ? Tu vas pas me dire que tu t’interroges seulement maintenant de comment ils le prendront gamin ? Faut croire que si si j’arrive à capter ses émotions correctement.
Ah, ça. Je cligne des yeux et lui offre un grand sourire.

« Oui, je suis sûre Darren. » Je passe ma main sous son menton et lui souris. « Et tu seras pas tout seul ! Je reste avec toi. Sans parler de la… du garde qu’on aura. » Je m’empare de ses mains et les serre dans les miennes. « Je serais là. Avec toi. Je t’aiderais. Tu me fais confiance pas vrai ? »
Je souris, même si la question n’est pas vraiment rhétorique, une partie de moi se demande vraiment si… « Et si ça peut te rassurer, vu que tu peux pas me désobéir, je t’ai interdit de faire du mal à quelqu’un pas vrai ? Et puis, tu n’en as pas eu envie, pourtant, tu as déjà croisé des humains non ? » J’ébouriffe ses cheveux, un éclair malicieux dans les yeux. « T’es assez fort pour ça, t’y arriveras t’en fais pas. Ça se passera bien. Crois-moi. »

Je sais pas en vrai, si c’est plus dur avec les gens qu’on aime ou si au contraire, c’est plus facile de ne pas leur faire de mal. J’avais pas trop eu ce problème-là moi, pas avoir de famille, ça aide. Mais comme dit, il ne sera pas seul. Je ferais ce qu’il faut pour que ça se passe bien.
Je l’observe un instant, avant d’acquiescer en réfléchissant et en faisant à nouveau taire pour de bon cette stupide possessivité.

« Faudra peut-être demander à la reine… Mais, je suppose qu’une fois que tes parents seront au courant, oui, tu devrais pouvoir… Pas dès le lendemain hein, mais… Si la reine est okay, et une fois que tes parents auront digérés la nouvelle… » Croisons les doigts pour qu’ils ne nous mettent pas au pilori… « Alors oui, tu devrais pouvoir revoir tes amis. »

Et je te perdrais encore un peu. N’importe quoi… Ce sera bien pour lui. C’est tout ce qui importe non ?


Dernière édition par Lucy Matthews le Jeu 17 Mar - 14:58, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Jeu 17 Mar - 0:12

Comme si elle avait besoin de m’offrir des trucs pour acheter mon affection. Je grimace par habitude lorsqu’elle m’appelle gamin, et me dit qu’elle est contente de m’avoir. Je lui souris un peu, avant de continuer en lui expliquant qu’Anna a demandé à me voir demain soir. Je sens comme une petite vague de trouble, légère. Mais je ne comprends pas vraiment d’où elle vient. Lucy me donne son autorisation pour y aller, tout en essayant de pas vraiment me la donner. Je suis surpris d’être soulagé. C’est pas comme si elle aurait pu vraiment m’interdire. Déjà que je peux pas voir ma famille et mes amis d’avant, alors si je peux pas m’en faire des nouveaux… Mais ça me fait plaisir qu’elle veuille bien, et qu’elle me fasse pas une crise parce que je suis pas avec elle. Avant qu’elle soit enfermée on s’était pas vraiment quittés, alors elle avait pris un peu l’habitude. Mais pendant son absence j’ai bien dû vivre. Et même si je l’aime bien je peux pas vraiment tourner le dos à mes amis comme ça.

« T’inquiètes. Je prendrai deux poches au cas où. Mais ça devrait pas être très long. Elle a juste dit qu’elle voulait me parler. »

Je sens de nouveau ce petit pincement à travers le lien. Comme si elle était contente mais en même temps qu’elle ne l’était pas. Je n’ose pas lui demander ce qui ne va pas, et déjà elle m’explique qu’elle sera sans doute occupée aussi.

« La directrice de la PES ? Rien que ça ? Pourquoi tu as rendez-vous ? Ils vont t’arrêter ? »

La PES c’est ceux qui gèrent les problèmes avec les espèces surnaturelles après tout. Pourquoi elle aurait rendez-vous avec eux ? J’espère que c’est pas à cause de moi. A cause du fait qu’elle m’a transformé et tout. Y a déjà la Reine qui l’a punie, elle va pas encore l’être, si ? Je fronce un peu les sourcils et des plis se forment sur mon front. Pourtant elle n’a pas l’air vraiment stressée, enfin pas comme quand on est allés voir Morgane. Ca doit pas être ça. Elle me rassure bien vite et change de sujet. Mes parents. Je suis d’un coup hyper heureux d’apprendre que je vais les revoir, et aussitôt stressé. J’ai peur de pas être prêt. De pas me contrôler assez, et d’être un danger pour eux. Lucy me rassure aussitôt, en souriant. Je suis prêt d’après elle. Le contact de sa main renforce la confiance qu’elle m’envoie, et je lui souris à mon tour, un demi sourire encore un peu incertain.

« Bien sûr que je te fais confiance. »

C’est vrai qu’elle m’a interdit de faire du mal à quelqu’un. Mais c’était il y a longtemps. Et puis si je fais pas exprès ? Si moi je crois pas que je fais du mal, mais qu’en fait si ? Ca marcherait quand même ? D’une voix un peu timide, je lui demande.

« Tu pourras m’ordonner de pas sortir mes crocs en leur présence, ou un truc du genre ? Juste au cas où, pour être sûr. Et pour pas leur faire peur. »

Je chasse sa main de mes cheveux, et réarrange les mèches qui partent dans tous les sens. Je lève les yeux au ciel mais en vérité ça m’amuse. Et je suis rassuré. J’en profite quand même pour lui demander, pour les autres. C’est surtout à Lexie et à Sav que je pense. J’aimerai vraiment pouvoir être sûr, pour Lexie. Savoir si elle est vivante. Et être là pour elles. Elles doivent pas aller bien du tout, avec ce qu’il s’est passé. Et puis y a Leah aussi. Il faudrait que j’aille la voir, que je lui parle. Leah. Qui est une louve. Je sais pas comment gérer ça. Faudrait peut-être que j’en parle à Lucy. Mais pas maintenant. J’ai pas envie. Ca peut attendre. Sa réponse me réchauffe le cœur. Bon certes faut qu’elle vérifie auprès de la Reine, mais y a pas de raison qu’elle ne veuille pas. Je suis prêt, d’après Lucy. Et puis si mes parents sont au courant y aura plus de raison de garder le secret. J’enfouis mes inquiétudes dans un coin de ma tête. Je vais bientôt revoir mes parents, et aussi mes amies d’avant. Et là je suis avec Lucy.

--------------------------------------------

Environ 24h plus tard

-------------------------------------------

Je passe la porte et la referme sans prendre le temps de la retenir. Elle claque en faisant un gros bruit qui résonne dans l’appartement. Je balance mon sac dans le couloir et appelle Lucy. Dans le vide. Elle n’est pas là. Pourquoi n’est-elle pas là ? Ah oui. La PES… J’ai beau savoir où elle est, ça m’énerve qu’elle ne soit pas là. J’avais envie de la voir, de lâcher un peu de cette colère. Moi qui m’inquiétais pour Anna, pour ce que lui faisait subir son Sire. Je croyais qu’on était pareils, elle et moi. Je croyais qu’on était amis, et qu’on se disait tout. Qu’on se comprenait. Mais je la comprenais pas. J’y arrivais pas. Elle me dégoûtait. C’était un monstre. Pas parce que c’était une vampire. J’en étais un moi aussi. Et Lucy aussi. Mais c’était pas pareil. Elle aimait faire du mal aux autres. Elle avait vidé un homme de son sang, et elle en était fière. Et elle avait osé lui faire croire que Iorek la forçait ? Elle lui avait menti. J’en avais rien à foutre de ses excuses en carton. De ses « je suis désolée, Darren. Je voulais pas te mentir. Je… J’ai pas osé te dire tout ça… Mais fallait que je t’en parle. Je pensais que tu comprendrais. » Eh ben non. Je comprenais pas. Et je me sentais trahi. J’avais rien vu. Je m’étais fait avoir par cette menteuse. J’étais complètement idiot d’avoir été aveugle. De lui avoir fait confiance. De lui avoir raconté ce que je vivais, ce que je ressentais, et ma vie d’avant. On avait partagé des trucs. Enfin je le croyais. Je savais plus ce qui était vrai et ce qui ne l’était pas. Elle méritait pas ma confiance. Toute l’aide qu’elle m’avait apportée alors que la faim de Lucy rendait ma vie insupportable, j’en voulais plus. J’aurai préféré qu’elle me laisse tranquille. Je ne voulais plus la revoir. Plus jamais.

Je prenais une poche de sang dans mon sac à dos que je déchirais de mes crocs. J’en renversais quelques gouttes au passage sur ma nouvelle veste, mais je m’en foutais. J’avais faim, d’un coup. Comme si ça allait me calmer. Calmer mon énervement. Je vidais la poche et l’abandonnais sur la table. Et Lucy qu’est-ce qu’elle foutait ?

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Sam 19 Mar - 22:57

Je n’ai pas à me montrer jalouse ni possessive. Pas vrai ? Il ne m’appartient pas… pas vraiment, pas totalement. Ouais, bon, pas du tout. Enfin, si un peu, c’est mon infant. Mais je devrais juste être heureuse pour lui non ? Enfin, je le suis. Vraiment. Qu’il se fasse à sa nouvelle vie, qu’il s’intègre et se plaise là-bas. Ça me fait plaisir, ça me rassure. Je veux pas vraiment le garder pour moi. C’est juste que… ouais, c’est un peu déplacé. Et je peux clairement pas lui refuser d’aller voir ses amis. Ou amies. Et je veux pas non plus vraiment.
Je lui souris et acquiesce d’un signe de tête. Qu’elle veuille juste lui parler ou pas. Tant qu’il va bien. Et puis, comme dit, moi, je risque d’être pas mal occupée aussi. Je ris un peu et serre sa main.

« Non, bien sûr que non. » J’inspire, acte aussi inutile que saugrenu, mais ce sont des réflexes que j’essaie de conserver. « La reine m’a proposé d’intégrer la PES. D’être l’une des premières vampires à y travailler et à faire équipe avec un humain… Et j’ai accepté. » Folle que je suis. Même si l’un dans l’autre, je suis pas certaine que j’aurais pu refuser si aisément, quand bien même elle m’avait laissé le choix. « Et je rencontre donc la directrice pour faire le point… en premier lieu. Enfin, je suppose. Je verrais bien. » Je souris et pose mon doigt sur son front pour qu’il cesse de tant froncer les sourcils. « Ce sera marrant. Je te raconterais, t’en fais pas. »

Je tente de le rassurer, et je m’inquiète pas vraiment, donc ça devrait aller. Et si je stresse un peu, je saurais bien lui camoufler, pas la peine qu’il se prenne la tête pour rien. Si c’est que des volontaires, ils seront tolérants non ? Un minimum… ou pas. On verra bien. Pas la peine de se prendre la tête avant de savoir.
Et il se fait déjà bien assez de soucis pour ses parents, pour lui-même. Il sourit, même s’il a pas l’air super convaincu. Par le fait que je puisse l’en empêcher ou pour ce qui est de me faire vraiment confiance ? ça, je préfère pas m’attarder dessus, pas envie de plomber mon moral de suite. Et puis… Je lui souris, pose ma main sur sa joue et acquiesce.

« Si tu en as besoin, je le ferais. Mais tu n’en auras pas besoin. Je le sais. Aie un peu confiance en toi, d’accord ? »

Mais oui gamin, je ferais ce qu’il faut. Je l’ai promis non ? Mon sourire s’agrandit alors qu’il tente de se recoiffer et qu’il semble exaspéré. Mais raté gamin, je sais que t’aimes bien. Et que tu vas mieux, parce que tu pourras les voir. Alors tout va bien, pas vrai ? ouais, sans doute. C’est cool.

--------

J’ai faim. Et je pue. Enfin, je dois pas réellement sentir le cramé et tout, mais j’ai quand même l’impression que l’odeur ne me quitte pas. Et je sais pas trop quoi penser de tout ça. Je secoue la tête en montant les marches jusqu’à l’appart. On verra bien. Je devrais en faire ma maxime. Un truc genre ‘Carpe Diem’. Ca me va bien je trouve.
Je pousse la porte de l’appartement et me dirige directement dans la chambre, après avoir balancé mes chaussures près de son sac. Et je sens qu’il est encore ici, mais j’avoue que j’ai tellement claquemuré le lien de mon côté que je sais pas grand-chose de plus. C’est pas cool. Mais en arrivant à la Lune Bleue, j’ai un peu flippé de ce qu’il pourrait sentir ou ressentir. Il les connaissait, pas vrai ? De ce que j’en sais, certains du moins ouais. Du coup, j’ai préféré fermer, pour pas le perturber par mes pensées ou mon ressenti.

« Darren, t’es là ? Je me douche vite fait, on dirait que je me suis trimballée dans… »

Un truc en feu… hum ouais, pas très malin.
Je retire mon pantalon que je lance dans un coin, et mon haut suit la seconde suivante, alors que doucement j’ouvre le lien. Et je chancèle. Je tourne la tête vers le salon, genre je peux voir à travers les murs ouais. Tant de colère et de… rancœur ? Mais pas contre moi pourtant j’ai l’impression. Je m’empare de mon peignoir et le passe rapidement, oubliant mon envie, mon besoin de prendre une douche.
Je le rejoins et l’observe, notant la poche de sang jetée sur la table et même les tâches sur sa veste. Bah v’la le soin qu’il a pour les cadeaux… Oui, non, j’y penses pas, pas vraiment, je m’inquiète bien trop pour lui pour y prendre garde.

« Darren ? »

Je m’approche, lentement, presque comme les premières fois, quand je savais pas trop comment faire avec lui. Je resserre mon peignoir autour de moi, parce que pour le coup non, j’ai pas envie de le taquiner là-dessus. Je pose ma main sous son menton, mon pouce venant essuyer une goutte de sang qui coulait. Je lève les yeux, croise son regard et le fixe. Ouais, je préfère avec mes talons, là on dirait une naine…

« Il s’est passé un truc ? » Il devait voir Anna. Elle a des soucis ? « Racontes-moi. Je peux peut-être t’aider. Qu'est-ce qui s'est passé ? »

Je regarde mon pouce, avant de le porter à ma bouche. Tu peux attendre un peu, même si t’as faim. Lui, c’est plus important non ? Ouais. Alors j’attends.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Lun 21 Mar - 19:43

Mes inquiétudes vis-à-vis de son rendez-vous à la PES sont vite chassées par Lucy, qui m’explique qu’elle va intégrer la PES. Mon visage ne s’est pas encore vraiment détendu mais pourtant j’ai jeté mes angoisses par la fenêtre. En tous cas celles qui concernent Lucy.

« C’est chouette alors. J’espère que ça se passera bien, et que ce ne sera pas trop dangereux. Tu me raconteras tout ça. »

Je lui souris en attrapant son doigt qu’elle a posé sur mon front pour l’en chasser. Mais je garde son doigt dans ma main, sans même y prêter attention. Je ne lui demande rien de plus. Elle ne sait probablement pas grand-chose encore. On discute un peu de mes parents. De quand il faudra aller les voir, et tout leur raconter. Car il est temps je crois. Je ne suis pas vraiment rassuré, même si j’ai hâte que ce soit fait. Hâte de les revoir, et de savoir si ils m’aiment encore, malgré tout ce que je suis devenu.

« Merci. Je vais essayer d’avoir confiance en moi. Je t’avoue que je me sentirai plus léger si tu me donnais un ordre, au cas où. Mais je peux faire sans. Je crois… »

J’essayais de montrer que j’étais sur de moi, même si ce n’était pas vraiment tout à fait le cas. On verrait bien. Et puis Lucy serait là. Elle veillerait sur moi, et sur eux. Tout se passerait bien.

----------------------------------

J’entends Lucy rentrer, et pourtant c’est comme si elle n’était pas vraiment là. Elle me parle, depuis le couloir. Elle va prendre une douche. Alors que moi j’ai besoin d’elle. Que je suis triste et énervé. Et je ne sens pas sa présence. Elle a complètement fermé le lien, alors que j’en avais besoin. Alors les larmes qui pour l’instant restaient contenues dans ma rage sortent. Des larmes de colère, de solitude. Anna est une menteuse. Et Lucy ne veut même pas venir m’aider. Je l’entends se déshabiller dans la pièce d’à côté. Elle ne vient même pas voir si je vais bien. Elle s’en fout. La déception et la tristesse prennent le dessus sur la colère, et soudain je me rends compte qu’elle est là. Lucy. Je sens son désarroi, sa surprise, et bientôt elle est là, dans le salon. Je lui lance un regard noir. Un regard empli de toutes ces émotions qui me submergent. Je sais que je suis ridicule, à m’énerver ainsi. Mais je n’y peux rien. Lucy s’approche, tout doucement. Je sais qu’elle m’observe, je sens qu’elle essaie de comprendre, qu’elle titille le lien pour me calmer. Sa main vient essuyer le sang sur mon visage, et le contact me fait sortir de mon mutisme. Mes yeux quittent le vide qu’ils fixaient pour venir se planter dans les siens. Et elle me demande ce qu’il s’est passé. Je renifle, notant au passage une odeur forte, qui vient s’accrocher dans mes narines.

« C’est Anna. Je croyais qu’elle était comme moi… Qu’on était tous les deux, ensemble. Qu’on se racontait tout. C’était mon amie. Elle était là quand toi… Quand t’étais pas là. »

Je me rends bien compte que ça n’a pas beaucoup de sens. J’essaie de réunir mes pensées, de les mettre en ordre.

« En fait c’est pas ce que je croyais. Elle m’a menti. Je croyais qu’elle voulait pas tuer, qu’elle voulait pas faire du mal. Que c’était lui qui la forçait. Mais c’était pas vrai. Elle ne fait pas de sentiments, en fait. »

Je sens ma colère et mon dégoût qui refont surface, reprennent le dessus. C’est un monstre. Un vrai.

« Dis-moi ce qu’on a à gagner, à tuer, à torturer les gens. Pourquoi ? Pourquoi elle fait ça ? Et pourquoi elle me l’a caché ? Pourquoi elle m’a menti ? Je l’ai cru en plus. Je suis vraiment débile. Je crois tout ce qu’on me dit. Je me pose pas de questions. Tu as déjà tué toi ? Je veux dire, par plaisir, par jeu ? »

Dès que les mots avaient franchi mes lèvres, je regrettais de les avoir laissé faire. Et si elle me disait que oui. Si elle me disait qu’elle aussi c’était un monstre. Un de ceux qui assassinent sans aucun état d’âme.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Jeu 24 Mar - 0:05

La veille s’était bien passée. J’avais réussi à le rassurer, je crois, concernant mon futur boulot à la PES, et même concernant ses parents. Je serais présente, je lui ordonnerais si besoin était d’être sage, mais j’aimais autant qu’il ait assez confiance en lui pour se passer de ce genre d’ordres. Ce serait plus facile pour lui, sans parler que ce serait vachement plus valorisant. Fallait juste qu’il ait un peu confiance en lui. C’était pas grand-chose, mais d’un autre côté, il était tellement jeune… dans tous les sens du terme. Mais, comme dit, au pire, je serais à ses côtés.

Et j’avoue que ce soir, avec ma présence à la PES, à la Lune Bleue, j’avais préféré fermer au maximum notre lien, par peur de lui transmettre trop d’infos, alors que c’était des gens qu’il avait peut-être connu. Et comme il devait voir une amie, je pensais que ça l’arrangerait plus qu’autre chose.
Et en rentrant, dans l’appart silencieux, alors que je sais qu’il est là, j’y fais pas plus attention que ça. C’est quand je me prépare à aller me doucher, afin de décoller cette odeur de moi, que j’ouvre enfin le lien. Et sa tristesse, sa colère me submergent. Avec une pointe de… rancœur.

Je le rejoins rapidement et l’approche doucement. Je le fixe, essayant de comprendre, de savoir ce qui peut autant le perturber. Parce que pour le coup, ça vient pas de moi. Lentement, je lève la main pour la poser sur sa joue. Et enfin il me regarde. Je fronce les sourcils et secoue la tête quand il commence à parler, avec toujours une pointe de culpabilité quand il mentionne que je n’étais pas là.
J’inspire par réflexe alors qu’il poursuit, mentionnant que non seulement elle lui a menti, mais qu’elle ne fait pas de… Elle aime tuer ?… La reine est au courant de ça ? Ce serait quoi les conséquences ? La mort sans doute… Merde. Mais toutes ses pensées s’effacent quand les questions se mettent à pleuvoir, remplies de doutes, de peur, de dégout, de colère et d’incompréhension.

Je le fixe un instant. Il est si jeune. Je fais un pas vers lui et essaie de lui sourire doucement.

« Non. Jamais. » Et avec le lien grand ouvert, je peux pas être plus honnête. « Je n’ai jamais tué juste pour m’amuser ou parce que j’aimais ça. »

Même si j’avais parfois eu quelques débordements… mais ce n’est jamais ce que j’avais voulu en premier lieu.

« Mais j’ai déjà tué oui. Et je ne parle pas de toi... » Je grimace un sourire. « J’ai combattu pendant les années sanglantes et les vampires sont plutôt… doués pour ça.
Et mon maître… pour le peu que j’en ai parlé, tu le sais déjà, lui aimait cela. Il était particulièrement… brutal et cruel. »

Un enfoiré de première oui, qui avait si souvent hanté mes nuits... Enfin, mes nuits, on se comprend…
Je secoue la tête et pose mes mains de part et d’autre de son visage.

« Je suis désolée Darren. Qu’elle t’ait menti et qu’elle… ne soit pas ce que tu croyais. » Mes mains descendent se poser sur son torse, que je fixe sans réellement le voir. « Et pour te répondre… Elle voulait peut-être juste… un ami, quelqu’un à qui parler, quelqu’un avec qui passer du temps… et elle était comme toi, elle vient d’être transformée, alors forcément… »

Je le regarde et lui souris.

« Et tu l’as cru parce que tu es un garçon adorable, qui fait confiance et que c’était ton amie… »

Je prends son menton entre mes doigts.

« Tu n’es pas stupide Darren, loin de là. Et même si j’aime bien cette naïveté chez toi… Tu apprendras. » Je lui souris et retire ma main. « Et je serais toujours là. Pour t’aider, supporter tes coups de gueule,… Et si t’es vraiment en colère, on peut même pousser les meubles et tu peux essayer de me frapper, même si je doute que tu sois assez rapide pour ça. »

Mon sourire s’est fait malicieux. Je soupire. Je me hisse sur la pointe des pieds et dépose un baiser fugace sur ses lèvres. S’il est gêné, ça détournera son attention non ? Ouais…

« Tu n’es pas comme elle. Et c’est tout ce qui compte crois-moi. »

Je le fixe. Putain, mais on fait comment pour remonter le moral de quelqu’un ?

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Lun 28 Mar - 18:32

J’en voulais tellement à Anna. Non seulement elle aimait tuer. Rien que ça me dégoutait. Mais elle m’avait menti. Elle m’avait fait croire que son créateur la forçait à faire des choses qu’elle n’avait pas envie de faire. Et moi je l’avais crue, je m’étais même un peu inquiété pour elle. Est-ce que j’aurai été moins blessé si elle ne m’avait pas mené en bateau tout ce temps ? Si elle m’avait expliqué ce qu’il se passait ? Est-ce que j’aurai réussi à la comprendre, et à l’accepter peut-être même ? je n’en savais rien. Et de toute façon ça ne servait à rien de se poser la question. Elle m’avait menti. Je lui avais fait confiance, on avait passé du temps ensemble, et en fait elle n’était pas vraiment celle que je pensais. Ca me faisait mal. Plus mal que je ne l’aurai pensé. Je réalisais que je n’était encore vraiment qu’un gamin. Que n’importe qui pouvait me mentir, jouer avec moi.

Lucy était finalement rentrée, et au lieu de me calmer, ça avait eu l’effet inverse. Elle avait fermé le lien pour me préserver de ce qu’elle pouvait voir ou entendre à la PES, et du coup elle n’avait pas compris ce qu’il se passait. Et elle n’était pas venue tout de suite. Moi je pensais juste qu’elle s’en fichait, de ce qu’il m’arrivait. C’était ridicule. Bien sûr qu’elle s’en fichait pas. Mais j’étais énervé. Et c’était comme si j’arrivais plus vraiment à réfléchir. Je me laissais guider par ma colère. Et je m’en voulais de faire ça. De pas être capable de me calmer, et de réfléchir calmement. J’essayais de lui expliquer ce qu’il s’était passé. C’était pas très cohérent, mais je crois qu’elle a compris. Je lui pose une question que tout de suite je regrette, par peur de la réponse. Mais sa réponse ne tarde pas, et le soulagement m’envahit en l’entendant. Elle n’est pas comme ça. Lucy est bien celle que je croyais. Elle ne m’a pas menti, elle, au moins. Je peux lui faire confiance à elle. C’est peut-être la seule, mais je peux lui faire confiance.

Je ne sais plus quoi rajouter, plus quoi dire. Alors elle poursuit. Elle comble le silence entre nous. Elle m’explique un peu, sa vie, son créateur. Bien sûr on en a déjà parlé. Je sais déjà comment il était. Qu’il était cruel, et tout. Mais c’est aussi ce qu’Anna m’avait dit. Et c’est peut-être pour ça que je l’avais cru si facilement. Lucy avait vécu ça, peut-être qu’Anna aussi vivait ça. Et je devais l’aider, être là pour elle, parce que Lucy aurait aimé avoir quelqu’un comme moi quand il était là. Mais c’était que des mensonges pour Anna. Elle aimait vraiment tuer, se nourrir sur des humains pas forcément consentants. Les paroles de Lucy, au lieu de le calmer, firent remonter le sentiment de trahison qu’il ressentait à l’égard d’Anna. Le contact des mains de Lucy sur mes joues me fait retrouver un peu le fil, me sort de mes pensées négatives, pour me reconcentrer sur elle, sur ses paroles. Elle lui cherche des excuses, on dirait. Peut-être qu’elle a raison, peut-être qu’elle n’a pas vraiment fait ça par méchanceté, pour me manipuler. Peut-être qu’elle a juste pas osé m’en parler, de peur de perdre le seul ami qu’elle avait. Peut-être. Mais je ne sais pas si je lui pardonnerai pour autant.

Lucy arrive finalement à m’arracher un sourire, en proposant une séance de boxe dans son appart, pour me défouler. Je jette un œil autour, essayant de m’imaginer la scène. Sa petite pique me donnerait presqu’envie d’essayer. Elle a l’air sure que je ne suis pas assez rapide. Pourtant je me suis quand même entraîné, depuis ma transformation. Elle serait peut-être surprise, peut-être que je serai capable de la toucher. Mais je n’ai pas envie d’essayer. Je n’ai pas vraiment envie de la taper, elle. Anna, peut-être. Si elle était là. Mais pas Lucy. Alors que je pense à tout ça Lucy se rapproche et dépose un baiser sur mes lèvres. Un petit. Juste un smack, comme elle le fait parfois, pour me faire rougir, et me rendre mal à l’aise. Parce qu’elle sait bien que j’ai pas trop l’habitude, que je sais pas trop comment faire. Mais avec toutes ces émotions mêlées, ma réaction n’est pas celle qu’elle attendait. Le dégoût que je ressens envers Anna. Le soulagement que Lucy ne soit pas comme elle, un monstre. Qu’elle soit là pour moi, qu’elle soit là pour me rassurer, me calmer. La sensation de ses lèvres contre les miennes m’est agréable. Et c’est comme un déclic. J’ai senti toute l’affection qu’elle a pour moi, à travers le lien. Renforcé par ce contact. Et sans plus réfléchir je pose ma main derrière sa nuque, et je me penche vers elle pour poser à mon tour mes lèvres sur les siennes. Je ferme les yeux, pour ne pas être déconcerté par son regard, et je l’embrasse, un peu maladroitement. Collant mes lèvres contre les siennes, et finalement les entrouvrant pour sentir son haleine. J’ai sans doute encore un peu de sang sur les lèvres, venant de la poche que je viens de vider. Ma main remonte un peu derrière sa tête pour se glisser dans ses cheveux. Elle sent la fumée, mais je m’en fous. Mon autre main s’est posée sur ses hanches dont je sens les formes à travers le peignoir épais. Je l’embrasse, sans rouvrir les yeux, sans penser à la suite. Elle est là, pour moi. Et elle au moins, je pourrai toujours lui faire confiance.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Mer 30 Mar - 22:32

Je n’aurais peut-être pas dû fermer autant notre lien. Mais arrivée là-bas, après avoir parlé avec Sasha… ou pendant que je lui parlais, ça m’avait semblé primordial. De ne pas le submerger, de ne pas trop lui transmettre de tout ça. Je sais pas trop pourquoi précisément. Pour le préserver un peu sans doute, pour pas qu’il ressente trop de trucs au cas où on serait tombées sur quelque chose. Et puis, ça aurait été gênant vu qu’il était avec Anna, enfin, ça aurait été déplacé quoi si j’avais… eu une bouffée de jalousie ou dans le genre non ?

Bon, a posteriori, ça risquait pas. Et j’aurais peut-être pu l’aider. Comme j’essaie de le faire là. En l’écoutant, en lui parlant, en le rassurant autant que je peux. Et alors que je commence à parler, je sens son soulagement. Encore heureux, il me croit. Ça aurait été emmerdant dans le cas contraire. Même si bon, avec le lien ouvert, mentir devient compliqué. Et je sens sa confiance réapparaitre. Et je sens un poids, dont je n’avais même pas eu conscience, s’enlever de mes épaules. Et je continue de parler, alors qu’il ne dit, se contentant de m’écouter. Je lui parle de moi, de Nikos un peu. Et si sa colère semblait refluer, elle revient. Pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai dit ?
Je fronce les sourcils, sans trop m’arrêter, reprenant en parlant d’Anna et de lui. Mon sourire s’agrandit légèrement alors qu’il sourit un peu quand je parle de se défouler dans l’appart. Il a pas l’air convaincu, même si durant une seconde ou deux, j’ai ressenti une hésitation. Genre, il se croit plus rapide que toi ? Oui, bon, j’ai été enfermé et lui, pendant ce temps-là, s’est entraîné. Donc ça peut être plausible. Mais je suis quand même vachement rapide. Bref. Il se perd à nouveau dans ses pensées, colère et amertume venant à nouveau obscurcir son regard. A défaut de parler, je peux peut-être le faire rougir. Oui, bon, il rougit pas pour de vrai, mais ça reste marrant à voir.

Sauf que je finis à peine de lui dire que ce qui importe, c’est qu’il soit pas comme elle, que sa main se pose sur ma nuque et que ses lèvres rejoignent les miennes. Je me fige une seconde, à le regarder les yeux légèrement écarquillés, alors qu’il ferme les siens et m’embrasse. Et j’ai un peu de mal à faire le point. Il est en colère, il devrait pas. Mais ma main ne m’écoute pas et va effleurer sa joue, caressant sa mâchoire du bout des doigts. Et j’ai envie. Merde. Je ferme les yeux alors que sa main va se perdre dans mes cheveux et que l’autre se pose sur ma hanche. Mes mains se posent sur sa nuque et dans ses cheveux, alors que le baiser se poursuit. Et avant que je ne recule un peu précipitamment, les yeux rivés sur lui. Des yeux remplis d’envie et de désir. Merde.

« Tu devrais pas. Pas parce que t’es en colère. Tu t’en voudras. Tu m’en voudras ce qui sera pire. Et moi… Moi, ça fait presque deux mois qu’on m’a pas touché Darren. C’est énorme pour moi. Et avec toi, c’est encore pire. Dès le premier jour, ça a été… J’ai terriblement envie de t’arracher ton sweat. Et de te plaquer contre le mur. Ou pas. Doucement je t’avais promis. Mais. Merde. Je veux pas que tu…»

Je franchis la distance que j’avais mise entre nous, mes mains faisant tomber son blouson à terre, suivi de peu par son sweat et son t-shirt. Je ferme les yeux, mes mains posées sur lui.

« Dernière chance Darren. » Mes doigts le frôlent. « Il te suffit de me le dire… Dernière… »

Aucune volonté la nana, c’est impressionnant… Ma main remonte jusqu’à sa joue et je l’attire vers moi. Mes lèvres se posent sur les siennes, les effleurant, jouant doucement avec. Je passe délicatement ma langue sur ses lèvres, puis entre elles pour aller chercher la sienne, lentement, une main dans son cou, le maintenant contre moi, alors que l’autre glisse sur sa peau.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Lun 4 Avr - 20:23

Les émotions se succèdent, je passe sans vraiment le contrôler de la colère à la tristesse. Je suis en colère contre moi-même, contre elle, et même contre Lucy, alors que tout ce qu’elle fait c’est m’aider. Etre là pour moi. Elle me parle, me rassure. Chacune de ses phrases m’apaise, mais l’énervement revient tandis que je repense à tous ses mensonges. J’ai du mal à me focaliser sur une seule idée. Les émotions réveillent en moi la soif. Je viens pourtant de boire une poche de sang. Et puis Lucy s’approche et dépose un baiser sur mes lèvres. Un simple baiser qui balaye toutes mes colères et les transforment en désir. Une sensation qui me submerge sans que je la comprenne vraiment. Je me sens mieux d’un coup. Comme si mes frustrations avaient soudain une réponse, un exutoire. J’ai envie de poser de nouveau mes lèvres sur les siennes, de sentir le contact avec elle, contre moi. Elle qui sera toujours là pour moi et qui ne me mentirait pas.

Je pose mes lèvres sur les siennes et je sens à travers le lien son envie, au diapason de la mienne. Mes mains suivent le mouvement et viennent jouer dans ses cheveux, caresser ses hanches. Je l’embrasse, un peu maladroitement. Je ne sais pas ce que je suis sensé faire mais ça ne m’importe plus. Je suis mon instinct, mon désir, et le sien. Je sens en entrouvrant mes lèvres qu’elle réagit bien, et je souris légèrement tout en gardant mes lèvres contre les siennes. Son souffle vient caresser ma langue et je frissonne légèrement. Sa main frôle ma joue et vient caresser ma nuque et mes cheveux. Ma colère s’est complètement fondue dans ce désir que je sens descendre dans mon corps. Et soudain je la sens reculer. Une pointe d’incompréhension et de frustration m’envahit alors que ses lèvres se décollent des miennes. Je rouvre les yeux et saisit son regard. Pourquoi elle s’éloigne comme ça ? Elle n’a pas envie ? Pourtant j’étais sûr qu’elle en avait envie, je l’ai senti. Elle m’explique qu’il vaudrait mieux pas. Je me vexe un peu au début. J’ai de nouveau l’impression d’être un gamin. Elle me parle comme si j’étais pas capable de savoir ce que je veux. Pourtant là je la veux, elle. Et c’est pas cause de la colère, je crois pas. Enfin si, peut-être. Mais j’en ai envie aussi d’habitude. C’est juste que j’ai peur de me rendre ridicule. Et là… Ben là je me suis déjà rendu ridicule avec ma crise de larmes.
Je la regarde avec des yeux incrédules qui se transforment en un air un peu taquin lorsqu’elle m’explique combien elle a envie de m’arracher mes vêtements. Je lui souris franchement , et ma main vient se poser sur ses lèvres pour la faire taire.

« Chut. J’en ai envie. Là. Maintenant. Je te promets que je t’en voudrai pas. Enfin sauf si tu m’abîme mes vêtements tous neufs. »

Je la taquine un peu, et elle se décide finalement à revenir dans mes bras. Rapidement elle m’enlève mon blouson, et avant que je n’aie le temps de comprendre ou de réagir je suis torse nue. Ses mains froides posées sur ma peau qui l’est tout autant. Je lui souris et défais la ceinture de son peignoir. Je glisse ma main le long de l’épais tissu et remonte jusqu’à son épaule, entrouvrant au passage la robe pour dévoiler légèrement sa poitrine. Je fais glisser le peignoir le long de ses épaules, le laissant tomber au sol. Elle est nue, devant moi. Ce n’est pas la première fois, mais cette fois-ci je ne suis pas gêné, et je n’ai envie d’être nulle part ailleurs que là, devant elle. J’ai à peine le temps d’en profiter qu’elle me souffle que je peux encore lui dire non. Comme si j’en avais envie. Mes mains toujours posées sur ses épaules glissent en caresses jusqu’à son cou, et avant que je n’ai pu l’embrasser, elle m’attire à elle, et m’embrasse une nouvelle fois. Cette fois nos lèvres s’entrouvrent et je sens sa langue humide contre mes lèvres, frayant un chemin que je lui cède avec plaisir. Ma bouche s’entrouvre contre la sienne et se referme, je joue légèrement avec ses lèvres que je mordille. Nos langues se touchent et je sens que mon désir se fait pressant.

Mes mains commencent lentement à explorer le corps de la vampire contre moi. Je caresse sa peau, descendant le long de son cou et arrivant sur ses seins fermes et ronds. Je les caresse sans oser les prendre à pleine main. Mon pouce rencontre un mamelon qui durcit à ce contact et je passe dessus à plusieurs reprises, avant de reprendre mes caresses. Nos bouches sont toujours en mouvement, l’une contre l’autre. Je referme mes lèvres et m’éloigne de quelques centimètres à peine pour venir embrasser son cou. L’odeur de fumée sur sa peau me fait sourire et je remonte à son oreille pour murmurer, les lèvres effleurant ses lobes.

« J’aime beaucoup ce parfum, c’est quoi ? Barbecue d’été ? »

Ma bouche vient jouer avec la peau de son cou et je mordille le lobe de son oreille, alors que mes crocs se font une place dans ma dentition. Je prends garde de ne pas mordre complètement la peau, et embrasse son cou, sentant son désir et le mien monter.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Mer 6 Avr - 20:54

Je le sens perdu. Et triste. Et en colère. Et je sais pas trop quoi faire. J’ai jamais eu à gérer quelqu’un. Je sais pas vraiment faire. Et puis, quand c’est moi, bah depuis le temps, j’ai appris à gérer. Surtout en bossant au contact des humains, vaut mieux apprendre vite. Mais avec lui… Et tout ce qui me vient à l’esprit, ce sont quelques phrases, quelques paroles pour essayer de le rassurer. Même si je le pense vraiment, tout ce que je dis. Et parce que ouais, je suis là pour lui. Et en général, quand il est en colère ou autre, j’arrive à le distraire, à lui changer les idées. Mais ça a jamais été aussi profond. Et oui, ça m’arrive de vouloir juste l’embêter en l’embrassant rapidement ou par des trucs tout aussi puérils. Parce qu’il est quand même vachement vite gêné, alors c’est amusant en général. Mais non, c’est pas méchant… Je le taquine, c’est tout.

Et pourtant, ce simple smack transforme tout. Et je le sens sans vraiment le comprendre de suite. Pourtant, si y a bien un truc que je connais et reconnais, c’est le désir. Sauf que Darren, il a beau être parfois jaloux, ou avoir envie de moi, il a jamais osé. Sans doute ça qui me fait bloquer un peu, quand là, il ose. Durant quelques secondes du moins. Avant que son envie ne m’atteigne et n’attise mon propre désir. Avant que je ne puisse m’empêcher de le toucher à mon tour, quoiqu’avec hésitation presque encore. Mes doigts le frôlent et je lui rends son baiser. Et je me fais malgré tout voix de la raison. Enfin, j’essaye. Et quand je sens son désarroi, ça m’aide pas. Pas plus que le regard qu’il pose sur moi. Et je sens à nouveau le changement, avant qu’il ne pose ses doigts sur mes lèvres. Je ne peux m’empêcher de sourire en retour, un peu moqueuse.

« Tu veux parler de la veste toute neuve et déjà tachée ? »

Mais mon envie reprend le dessus, alors que je sais qu’il ne ment pas, et elle étouffe mes protestations quand je retourne près de lui, faisant voler ses vêtements bien trop rapidement pour qu’il puisse encore douter ou se sentir blessé. Et j’ai envie de sentir sa peau de mes doigts et de la gouter de mes lèvres. Et cela fait bien longtemps que je n’ai autant hésiter. Parce qu’il est jeune ? Parce qu’il n’a jamais été plus loin ? Sans doute un peu. Parce que je tiens à lui ? Certainement. J’esquisse un sourire en réponse au sien, alors que ses mains glissent sur moi, faisant tomber le peignoir au sol. Et s’il reste encore le gamin un peu gauche et maladroit, je ne sens plus l’embarras et la gêne que j’arrivais si facilement à provoquer. Et pour toute réponse à ma dernière question, parce que non, il n’y en aura plus, ses mains remontent jusqu’à mon cou. Mais je suis plus rapide et je vole ses lèvres avant qu’il ne le fasse. Plus de questions, plus de doutes.
Je l’embrasse et souris contre ses lèvres, réprimant quelques frissons en sentant ses mains s’aventurer sur moi, frôlant à peine ma peau. Mes doigts s’emmêlent à ses cheveux et je grogne quand il s’éloigne, avant de pencher la tête quand il s’approche de mon cou. Et je ris un peu alors que sa bouche poursuit son chemin.

« Tu aimes ?... Et moi qui voulais me doucher pour sentir la pomme d’amour… »

Ma voix est un peu trop rauque, mais bon, difficile de faire autrement avec ses mains sur moi. Je sens ses canines poindre, effleurer ma peau, et je me tends vers lui sans même y penser. Mais je finis par m’éloigner un peu, saisissant ses mains pour l’emmener dans la chambre, lui souriant. Perso, je m’en fous, je l’aurais laissé faire sur place sans soucis. Mais ça reste sa première fois non ? Je peux essayer de faire ça un peu correctement.

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Sam 16 Avr - 20:48

Je sens le désir de Lucy, et aussi son hésitation. Je sais qu’elle n’hésite que pour me préserver, pour me protéger des regrets. Mais là, maintenant, j’en ai envie, et je ne pensais pas qu’elle résisterait tant que ça. Et ça me vexe, en quelque sorte. Elle est si tactile avec moi, et j’ai parfois l’impression qu’elle a envie de plus que de simples contacts. Ce qui d’habitude me gêne et me met mal à l’aise aujourd’hui me donne envie. La colère a sans doute déclenché ça. Le trop plein d’émotions, et la déception. L’impression que je n’ai plus rien à perdre finalement. Que rien n’a vraiment d’importance. Quoi que ce soit je m’en fous. J’ai envie d’elle, et je sais que même si elle essaie de garer son sang-froid, elle en a envie elle aussi. Pour une fois c’est moi qui la pousse à céder, et elle qui essaie de me garder à distance, même si je vois bien que ses efforts ne sont guère convaincants. Je lance quelques petites piques, concernant mes vêtements, qu’elle me rend évidemment. C’est vrai que j’ai tâché un peu la veste qu’elle venait de m’offrir, avec la poche de sang tout à l’heure. Je jette un œil à la veste avant de lui répondre.

« Ouais j’avoue, désolé. Je la nettoierai plus tard. »

Avant même que je n’ai terminé ma phrase, je suis presque nu devant elle, mes vêtements gisant au sol. Un sourire vient se dessiner sur mon visage et je lui fais glisser son peignoir en caressant sa peau, partant à la découverte de son corps, sentant à travers le lien qui nous unit l’effet de mes doigts contre sa peau. Je ne compte pas changer d’avis. Si mon esprit le voulait, ce qui n’est de toute façon pas le cas, mon corps n’est de toute façon plus en mesure de le faire. Le tissu de mon caleçon et mon jean, me semblent trop petit, et c’est pire lorsque nous échangeons un long baiser, debout l’un contre l’autre, nos mains effleurant et caressant. Je l’interromps pour descendre le long de sa mâchoire, jusqu’à son cou que j’embrasse à plusieurs reprises, m’amusant de l’odeur forte incrustée sur sa peau. Alors que mes canines viennent sans que je ne l’ai décidé franchir la barrière de mes gencives, elle se serre contre moi, et une goutte de sang coule le long de son cou. La blessure se referme aussitôt, et je viens lécher la goutte rouge avant qu’elle n’atteigne la base de son cou. Le goût est différent de celui des humains que j’ai pu goûter jusqu’à présent. J’ai envie de le goûter encore mais elle s’éloigne légèrement, me regardant dans les yeux, un sourire sur les lèvres, avant de prendre mes mains et de me guider vers la chambre.



« Je… Je suis désolé. Je… Ca devait pas être très… Enfin… Tu dois être habituée à mieux… »

Ma voix me semble tremblante, rauque. Je la regarde et l'embrasse sur les lèvres. Doucement. Le goût de son sang encore sur les miennes.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   Mar 19 Avr - 16:46

C’est marrant, enfin, marrant, je me comprends, mais j’ai jamais vraiment hésité même quand il s’agissait de moi au tout début. Parce que je suis responsable de lui peut-être. Enfin, techniquement, je suis responsable de moi aussi oui, mais je savais ce que je voulais, et ce que je voulais pas. Lui, j’ai juste peur qu’il regrette. Enfin, il regrettera sans doute pas réellement, mais bref, je me comprends.
D’un autre côté, j’ai jamais été très forte, ou super résistante quand je désire la personne. En général, je me pose pas de question, je prends ce qu’on me donne, peut-être même un peu davantage, et tout le monde est content. Et Darren, j’ai beau le taquiner à ce sujet depuis le début, parce que c’est facile et rigolo, ça n’empêche pas que j’ai véritablement envie de lui. Foutu lien oui exactement. Enfin, je crois. Au final, on s’en fout du pourquoi du comment.
Tout comme, là, dans l’immédiat, je me fous qu’il ait taché sa veste, c’est juste histoire de lui répondre et de pas rester comme une cruche face à lui.

Je l’embrasse et mes mains se perdent dans ses cheveux, l’attirant à moi. Et sentir qu’il a réellement envie de moi, pas uniquement à travers le lien, le sentir contre moi, c’est encore meilleur. Et encore plus excitant. Je ferme les yeux en sentant ses lèvres dans mon cou, réprimant un gémissement en sentant ses canines poindre. Pourtant, il est sage, et je crois que c’est uniquement de ma faute s’il m’écorche légèrement. Je l’emmène dans la chambre, avant d’être pour ma part moins raisonnable que lui, ce qui serait quand même un peu con.


Je croise son regard, embarrassé, sans qu’il ne bouge réellement. Je souris, et un rire léger m’échappe malgré tout, ma main descendant le long de sa mâchoire.

« C’était parfait. Vraiment. »

Je lui rends son baiser, avec tendresse.

« Et puis… On a tout le temps pour faire encore mieux. » Je lèche mon sang sur ses lèvres. « Pour que je puisse te montrer… » Je mordille sa lèvre. « Pour que je profite de toi encore honteusement. »

Je lui souris, ma bouche frôlant la sienne.

« Mais pour le moment… il me faut vraiment une douche. » Je le regarde. « Avec toi si tu veux… »

Une douche, sage ou pas, et vu l’heure, à mon avis, le soleil devrait se lever plus que rapidement…
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Been here a while, How long I'm not sure. [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un long voyage jusque dans tes bras [Sarah - Terminé]
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: Immeubles
-
Sauter vers: