AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Jeu 11 Fév - 23:33

Eilih jeta un regard à sa montre, nerveusement. Les cours n'allaient pas tarder à se terminer, du moins, si elle ne faisait pas erreur. Cela lui faisait étrange de se retrouver dans la fac. Elle l'avait quittée il y a une paire d'années maintenant. Et encore, elle avait suivi des cours d'art, de dessin, ce n'était pas tout à fait la même chose que ceux qui faisaient de grandes études. Au moins, elle ne faisait pas tâche parmi les étudiants. D'une, elle ne faisait pas forcément son âge. Elle était petite, menue, avec un visage juvénile. De deux, il y avait beaucoup d'étudiants qui étaient plus âgés qu'elle dans la faculté.

La jeune femme se mordit la lèvre inférieure, triturant le bracelet qu'elle portait au poignet. Il faisait beau aujourd'hui, un peu frais, mais rien d'alarmant pour une écossaise pure touche. Les touristes, eux, devaient penser que ça caillait. Mais en ce début mai, le printemps éclatait et cela faisait du bien. La jeune femme trouvait un léger réconfort dans les beaux jours. Pas facile de se remonter le moral quand sa vie était un chaos pas possible... Elle se sentait terriblement seule... Et en insécurité. La nouvelle que Darren était vivant mais vampirisé avait été un énorme choc, qui l'avait profondément ébranlée. C'était difficile. Elle avait tant envie de le revoir. Et en même temps, tellement peur de croiser un garçon qu'elle avait vu grandir et qui était désormais un... monstre. Cela lui faisait bizarre de penser ainsi. Darren ne pouvait pas être un monstre... Pourtant, il se nourrissait de sang désormais. Il ne vieillirait plus. Il ne verrait plus la lumière du jour. C'était tellement triste... Elle avait envie de le prendre dans ses bras, de caresser ses cheveux blonds, de lui demander comment il vivait tout cela et avait tellement peur en même temps de l'approcher et de se confronter à la réalité.

Et elle avait beaucoup réfléchi. A ses notions de bien et de mal. A ses préjugés concernant les... créatures qui peuplaient la terre et n'étaient pas humaines. Les vampires avaient tué son père. Les loups avaient abattu son petit ami, qui n'avait pas survécu à la transformation. Les deux races s'étaient affrontées durant sept années, terrorisant la population humaine qui subissait les conséquences de cette guerre qui ne la concernait pas. Durant sept années, Eilih avait grandi dans la peur d'être fauchée en pleine rue, de perdre sa mère, sa sœur, ou n'importe quel proche. Quand on sortait, on n'était pas sûr de revenir le soir. Et même à l'abri dans sa maison, on pouvait mourir. Elle restait convaincue que les vampires et les loups étaient dangereux, étaient des... des ennemis. Tout simplement parce qu'ils étaient dangereux de nature ! Les vampires se nourrissaient de sang, le sang humain restant bien plus délectable que le sang synthétique ! Les loups étaient territoriaux, colériques... Et quand la bête prenait le dessus, il n'y avait plus de raison. Comment ne pas considérer ces deux espèces comme des prédateurs qui n'attendaient que le moment propice pour s'attaquer aux humains ?

Et puis, il y avait Caël... Ni vampire, ni loup, encore moins semi-démon, sans doute la race la plus maléfique. Eux, ils voulaient faire le mal, pour faire le mal, pas même pour se nourrir... Caël était capable de se transformer en aigle. Hormis cela... Il était banal. Eilih avait essayé de l'oublier, de rester en colère contre lui, de le voir comme un monstre. Mais elle n'était pas si butée, contrairement au discours qu'elle lui avait tenu en découvrant la vérité. Et les semaines passant, elle avait fini par décolérer et mettre de l'eau dans son vin. Le soutien de Savannah et Lexie l'avaient aidé, de même que leur vision des choses, bien moins radicales que la sienne. Finalement, elle avait fini par prendre le taureau par les cornes et voilà comment elle se retrouvait à la sortie de la fac de sciences, vêtue de bottines, d'une jupe beige et d'un petit pull rose pâle, son sac sur son épaule, ses cheveux blonds dénoués, à se dévorer nerveusement la lèvre inférieure. Et quand elle aperçut la silhouette de Caël, son cœur fit un bond, pourtant, elle ne savait trop comment l'aborder. Il avait toutes les raisons du monde de l'ignorer, de lui faire mal comme elle lui avait fait mal... Quand leurs regards se croisèrent, elle fit un sourire timide et incertain, prenant son courage à deux mains pour venir jusqu'à lui.

« Salut... Tu aurais un peu de temps à m'accorder ? »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Sam 13 Fév - 21:47

J'avais choppé un putain de rhume. Mais pas le rhume de merde hein ! Non, non THE rhume. De celui qu'on vous refile dans la joyeuse campagne écossaise ! Ah putain, je voulais retrouver les plages et le soleil américaiiiin !

J'éternuai pour la énième fois, me mouchai comme je pouvais en coinçant trois bouquins sous un coude et penchant sur le côté pour pas que mon sac glisse et en évitant mes lunettes. Alors déjà, j'avais l'air d'un chien battu, mais là j'avais l'air d'un chien battu enrhumé ! En plus j'avais des poches immondes sous les yeux, faut dire que je dormais pas super bien ces derniers temps...Enfin depuis qu'Eilih m'avait jeté quoi. Mon paternel avait bien tenté de me consoler mais faut l'dire, dans le genre bourru qui trouve pas ses mots, il se posait là. J'avais fini par avoir pitié de lui et lui avait assuré que tout allait niquel chrome dans ma vie ! Je suis pas sûr d'avoir été convainquant mais j'crois qu'il a gobé...Ou alors il a fait semblant !

Je me fis bousculé par une petite blonde courant dans les couloirs et là...Une blonde. Petite...J'ai soupiré. Fallait peut être arrêter de voir Eilih partout mon grand ! J'allais finir barjot a ce rythme ! Nan parce que bon, j'la voyais au coin d'une rue, sur une photo de magasine, le pire ? Quand j'ai réussis a la confondre avec une dondon qui n'avait de blond que sa perruque...Ca c'était le must du must. Une fois hors du bâtiment universitaire, j'enfonçais mon bonnet sur ma tête et j'éternuai encore une fois just for fun...Grommelant a moitié, j'étais bien partit pour rentrer me couler sous la couette et soupirer comme un aiglon en manque d'amour quand j'eus encore une hallucination...Non mais là, auditive ! Ah...j'avais pas encore atteint le fond du panier apparemment, les chimères auditives, c'était justement ce qui me manquait ! A noté dans mon agenda, aller voir un psy.

Sauf que j'avais beau m'approcher, ben je me disais que l'hallucination elle ressemblait quand même vachement à Eilih. Mais que ferait Eilih devant ma fac ? Bonne question...Et pourtant, une fois que mon cerveau s'est activé, j'ai pas pu m'empêcher de sourire comme un imbécile, je crois même que j'ai accéléré le pas, genre, on s'est pas vu de la veille ! J'étais même a deux pouces de l'embrasser si, si, j'étais même déjà penché en avant prêt a lui chopper le visage entre mes mains...Et là...Ah oui, c'est vrai, elle m'avait jeté. Paye ta désillusion. Je fourrais aussi sec mes mains dans mon jean et mon sourire devient un poil bancal :

« Salut Eilih, ça gaze ? »

Et elle voulait me voir...Ah..Bien bien bien...Je me grattai légèrement la tempe soudainement pas très à l'aise :

« Euh..ouais si tu veux...J'te paye un café ? »

Noir avec deux sucres et un nuage de lait au besoin...Merde pourquoi ce genre de détails restaient constamment imprimés dans mon cerveau ?!
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Mar 16 Fév - 20:26

Son cœur se serra quand elle vit un sourire s’épanouir sur les lèvres de Caël. Comme s'il était vraiment content de la voir et cela fit naître des papillons dans son ventre alors qu'il se dirigeait tout naturellement vers elle, d'un bon pas, avant de se stopper net à quelques pas d'elle en semblant se souvenir qu'ils n'étaient plus ensemble. Oh... Malgré elle, elle s'était tendue vers lui alors qu'il était prêt à lui prendre le visage pour l'embrasser, avant de se raviser. Et elle en fut... déçue. Cela n'aurait pas du se produire. Ils étaient séparés... Mais elle avait encore des sentiments pour lui. Et lui pour elle apparemment. Mais elle était soulagée. Elle n'avait pas à se heurter à sa colère ou à sa froide indifférence ou encore à son mépris. Et pourtant, il avait tous les droits de lui infliger cela après qu'elle se soit montrée si obtuse et cruelle.

Mais Caël demeurait Caël. Même blessé, jugé, trahi par Eilih.

Elle l'observa attentivement. Il semblait épuisé. Et malade. Ah ça, le climat était plus rigoureux que celui de la Californie, sans aucun doute et même si le printemps s'était installé, cela devait correspondre à l'hiver là bas, non ? Elle n'en savait trop rien. Il lui faisait mal au cœur à lui paraître si... vulnérable. Et un peu emprunté alors qu'il lui demandait si elle allait bien. Elle se fendit d'un petit sourire triste. Non, cela n'allait pas. Sa vie était un bordel sans nom et il lui manquait. Elle avait envie de se blottir dans ses bras et de chercher du réconfort auprès de lui. Mais elle ne savait pas encore ce qu'il était de quoi il était capable, elle ne lui avait pas laissé le temps de s'expliquer sur ses étranges capacités. Il semblerait pourtant qu'Eilih soit amenée à revoir sa vision du monde et à ne plus cataloguer les humains dans les gentils et les autres dans les méchants.

Darren vampirisé venait bouleverser toutes ses certitudes.

Caël capable de se transformer et de voler, qui l'avait fait rire et l'avait protégée chamboulait son univers.

« Non pas vraiment. »

Autant être honnête. Il sembla perplexe quand à sa demande de parler, mais accepta en lui proposant de lui payer un café. Son sourire de fit moins triste et plus sincère :

« D'accord. »

La jeune fille suivit Caël alors qu'il l'emmenait un peu plus loin dans un café. Il y avait là quelques étudiants, mais Eilih s'isola, s'installant dans un coin tranquille, alors que Caël prenait place en face d'elle, se demandant sans doute ce qui lui valait cette visite après des semaines de silence.

« Tu as l'air crevé... »

Et c'était un euphémisme. Le sommeil la fuyait ces derniers temps parce qu'elle ruminait trop mais elle avait meilleure mine que lui quand même.

« Tu sais, je regrette de m'être montrée aussi... impulsive et intransigeante la dernière fois qu'on s'est vus... Avec le recul, j'ai conscience que je t'ai blessé et que j'ai été injuste avec toi. Tu avais raison, difficile de me parler de ça alors que tu savais ce que je pensais... »

Je me mordis la lèvre inférieure, jouant avec une mèche de cheveux que je triturais autour de mon doigt.

« Tu me manques... Je ne suis pas encore certaine de ce que je veux, mais je sais que tu comptes énormément pour moi. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Jeu 18 Fév - 8:15


J’étais plutôt pas a l’aise du tout. Le truc c’était que je savais pas le cacher. En fait, je me demandais vraiment ce qu’elle me voulait. Bon après, je pouvais me perdre en supposition et hypothèse hein, mais je doute que mes théorèmes mathématiques servent a quelque chose pour les résoudre. Donc…Wait and see évidemment. On s’installa, passant commande dans la foulée, puis je reportais mon attention sur elle. Ouais, elle avait les traits tirés, je pouvais pas dire le contraire et je fronçai légèrement les sourcils. Pourquoi m’avait elle plaqué comme un vieil aiglon sans aile si c’était pour être aussi mal que moi ? Ah ah ! Question du siècle ! Oui, je sais c’était parce que j’avais un problème de plume selon elle. Remarquez que ce n’était une excuse selon moi. Quand on vous dit que le cerveau des filles et des mecs fonctionnaient pas pareil.

J’ai l’air crevé…Sérieux ? Je haussai un sourcil :

« Bien vu Captain Obvious. »

J’eus aussitôt envie de me frapper. Je n’étais pas spécialement rancunier pourtant mais là j’avouais, c’était sorti tout seul. Surdoué mais parfois un peu con, si, si. Je grimaçai derrière mes lunettes.

« Désolé. »

Oui bon, elle m’avait jeté comme un vieux bout de chiffon mais c’était pas une raison pour passer ma mauvaise humeur sur elle…Si ? Nan c’était pas digne de moi. Cela étant, je me demandais quand même ce qu’elle me voulait après des semaines de silence radio total. Je crois que je ne m’attendais pas a des excuses, tellement pas que je battis légèrement des paupières. La suite pinça mes lèvres par contre. Je me massais l’arête du nez. Je lui manque. Mais elle sait pas.

« Euh…T’aime remuer le couteau dans la plaie en fait ? »

Je soupirais lourdement, croisant mes bras sur la table entre nous.

« Ecoute Eilih, je me doute que ce n’est pas évident pour toi de gérer ce que je suis. Vraiment. Je te remercie pour ta franchise quand même, mais si tu me disais ce que tu me veux réellement hein ? »

Parce que moi je n’étais pas très chaud pour…Pour je sais pas en fait, vu que je me demandais encore ce qu’elle me voulait. Je levais les yeux vers la serveuse qui déposa nos commandes sur la table avant de remuer mon café serré- mega- fort –de- la- mort –qui- bute- des- zombie d’un air pensif.

« Me sert pas le fameux couplet sur l’amitié ça marchera pas, enfin disons que moi, je veux pas être ami avec toi si tu préfères. »

Autant pour l’art de la subtilité porté au rang de cochon d’inde by moi. Bon je savais pas m’expliquer en fait. Je voulais pas être pote avec une nana avec qui j’avais constamment envie de plus. J’étais pas masochiste du tout voyez le tableau ? Ca marchait p’tete dans les romans mais dans la réalité, c’était une autre paire d’aile.

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Jeu 18 Fév - 11:40

Je pinçais les lèvres alors que Caël jouait d'ironie avec moi, vexée. D'accord, j'avais sorti un truc bateau et je méritais sans doute qu'il se montre un brin dur avec moi... A vrai dire, il en avait le droit et c'était déjà bien qu'il ne m'envoie pas paître directement, en signifiant ainsi qu'il n'avait plus rien à faire avec une nana qui lui avait brisé le cœur et s'était laissée aveugler par ses préjugés. Et la peur... Il ne pouvait pas deviner à quel point celle-ci s'était emparée de moi au fil des années, me rendant bien trop méfiante pour me laisser aller à avoir confiance trop facilement. Pourtant, avec lui, cela avait été naturel. C'était ma faute. Je n'aurais pas du le laisser entrer si facilement dans mon cœur. Et ce n'était pas la sienne si je m'étais ensuite sentie trahie pour m'être montrée trop ouverte. Néanmoins, Caël s'excusa presque aussitôt. Je souris faiblement.

« Je l'ai mérité. »

Même si j'avais souligné une évidence... C'était aussi parce que cela m'avait fait un choc de le voir aussi vulnérable et malheureux. Je n'aimais pas du tout cela. Il avait l'air de ne pas dormir la nuit. Et ce n'était pas le cas avant qu'on ne se sépare. De là à penser que c'était ma faute, il n'y avait qu'un pas que je franchissais assez facilement, même si son monde ne tournait pas forcément autour de moi. Il avait peut-être des problèmes autrement plus grave que de se retrouver largué par sa copine d'abord... Je lui avouais alors que j'avais encore des sentiments pour lui, mais que je ne savais plus très bien où j'en étais et je le regardais, surprise, quand il me dit que j'aimais remuer le couteau dans la plaie.

« N... Non, ce n'était pas mon intention... »

Mais je compris que ma franchise pouvait être cruelle... Que je m'étais montrée maladroite. Encore. Il décida alors de mettre les pieds dans le plat, me demandant ce que je lui voulais vraiment. Je fronçais les sourcils, déconcertée. Je ne savais pas ce que je voulais. Le voir, en tout premier lieu. Nous... Peut-être nous accorder une chance. Mais pour cela, je devais savoir ce qu'il était, ce qu'il pouvait faire... De quelle espèce il était issu et s'il était dangereux pour moi, ou pas. Cela pouvait sembler ridicule quand on le regardait. Le terme dangereux ne faisait clairement pas parti de la liste des adjectifs dont on pouvait l'affubler. Mais je n'oubliais pas l'aigle royal aux ailes démesurées, au bec acéré et aux serres affûtées.

« J'avais besoin de te voir... De te parler. »

Cette relation là aussi me manquait. Tout jeune soit Caël, il pouvait se montrer très mâture sur bien des sujets et il était mon ami en plus de mon petit ami. Nos discussions me manquaient. Le fait de pouvoir me confier à lui, de me reposer sur lui. Bien sûr, j'avais Savannah et Lexie, mais c'était encore différent. Surtout en ce qui le concernait. Elles n'avaient pas bien compris pourquoi j'avais rompu, même si elles s'étaient montrées discrètes à ce sujet, ce dont je les remerciais vraiment. Et concernant Darren, elles étaient toutes les deux trop impliquées émotionnellement. Je reçus un choc quand il ajouta qu'il ne souhaitait pas être simplement mon ami. Je sentis une boule se former dans ma gorge... Il m'en voulait donc à ce point ? Au point de ne plus rien vouloir de moi ? Je papillonnais des paupières pour éviter de laisser les larmes couler.

« Je suis désolée. C'était stupide de revenir vers toi après ce que j'ai dit et fait. Je comprend que tu ne veuilles plus rien à voir à faire avec moi... »

J'essuyais un peu rageusement une larme traîtresse qui s'était échappée et baissais le regard sur mon café.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Lun 22 Fév - 20:50

lons bon, un Caël subtil et incapable de faire des boulettes, ce n'était pas prêt d'arriver apparemment. En même temps, je devais bien avouer que je ne savais pas sur quel pied danser avec elle. Evidemment que j'étais plutôt content de la voir mais en même temps, cela faisait tellement longtemps, oui parce que trois semaines, croyez moi, ça vous paraît une éternité quand on est un pauvre aiglon abandonné !, bref, quand ça faisait une éternité que je ne l'avais pas vu. Et dieu savait que j'avais eut envie de la voir, au point de l'imaginer a tout les coins de rue, c'est pour dire.

Cela dit, je ne pensais pas lui en vouloir réellement, juste que j'avais sentit monter en moi une irrésistible envie de sacrasme et d'ironie et que je n'avais pas su la retenir, ce qui n'était pas très classe. Après tout, elle faisait un effort pour venir me voir et même s'excuser. Fallait pas faire son scarabée borné non plus, elle ne méritait pas vraiment que je sois gratuitement mesquin avec elle. Je soupirais légèrement lorsqu'elle m'affirma que son intention n'était pas de jeter de l'acide sulfurique sur mon pauvre petit cœur blessé tout mou. Ca je voulais bien la croire, mais c'était quand même cruellement dit. Pensif, je l'observais un instant au travers de la vapeur de mon café. Mmmh. Image romantique pas excellence.

Je remontais mes lunettes sur mon nez d'un index un peu hésitant, bien bien bien, me voir et me parler. Certes mais encore ? Enfin je suppose qu'elle voulait aussi s'excuser, ce qu'elle avait déjà fait d'ailleurs. Et si elle fut maladroite, je dois dire que je le fus tout pareillement, je 'naurais pas imaginer qu'elle prendrait ma phrase totalement en diagonale sur le coup. Le truc c'est que mon cerveau n'avait absolument pas suivit le même raisonnement que le sien, ce qui lui attira de ma part un coup d'oeil ahuri. D'autant plus qu'elle trouva le moyen de pleurer...Et en trois semaines j'avais encore pas appris a sécher ses larmes apparemment. Ah les femelles...

« C'est pas ce que j'ai dis Eilih... »

bougonnais je en lui tendant un mouchoir en papier, ouais j'avais un stock pas possible de ces petites baytes dans les poches. Pratique quand on a un rhume, les mains sales, ou une copine qui pleure.

« J'ai dis que je me sentais pas de faire joujou a l'amitié avec toi, y a une nuance. Même l'handicapé émotionnel que je suis la connait. »

Mal à l'aise, je touillais excessivement ma cuillère contre ma tasse et je repris doucement :

« Tant que tu ne sais pas réellement ce que tu attends de moi, ça va être difficile de te voir en fait. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Mar 23 Fév - 17:14

Je le regardais sans comprendre alors qu'il me détrompait.

« Tu viens de dire que tu ne voulais pas être ami avec moi. C'est assez clair pourtant. »

Et bon sang que cela faisait mal. Eje l'avais blessé et bien, il savait très bien rendre les coups mine de rien. Et je ne pouvais même pas trouver à y redire quoique ce soit en plus. J'avais mérité les coups de bâton. Cependant, le perdre me faisait vraiment mal. C'était moi qui l'avait plaqué en espérant que cela passerait tout seul et que je pourrais tourner la page sur lui et ses mensonges, mais j'en avais été incapable et c'était précisément ce qui m'amenait ici. Ajoutons à cela le fait que Darren était un vampire. Et que j'avais apprit que Lexie était comme Caël et j'avais plus que jamais besoin de lui... De comprendre. De savoir si je pouvais quand même lui faire confiance, si je pouvais me risquer à me laisser totalement aller avec lui en sachant qu'il ne me ferait jamais de mal. Ni à moi, ni à mes proches. Qu'il n'était pas capable de tuer quelqu'un d'innocent en pétant un câble ou je ne savais trop quoi d'autre...

Je pris le mouchoir qu'il me tendait, essuyant les larmes qui maculaient mes joues. J'en avais tellement assez de pleurer... C'était vraiment pénible. Je n'étais pas d'un naturel triste en plus, c'était ça le pire. Mais là, en quelques semaines, j'avais quand même accumulé les emmerdes et les mauvaises nouvelles. Rien n'était jamais simple dans la vie et c'était encore plus vrai dans un environnement saturé de bestioles surnaturelles. Et là dedans, je n'étais qu'une faible humaine sans talents, sans pouvoirs. C'était tellement réconfortant. Il nuança en disant qu'il ne se sentait pas de feinter l'amitié avec moi et je lui jetais un regard d'incompréhension. Qui ne disparut que quand il conclut qu'il serait difficile de nous voir tant que je ne saurais pas ce que je veux de lui.

Ah. C'était donc ça.

« Si je comprends bien, soit on sort ensemble, soit on se dit adieu, y'aura pas d'intermédiaire ? »

Donc, il avait toujours des sentiments pour moi. Et ce serait cruel de le faire souffrir en réclamant son amitié, mais en ne lui offrant pas ce qu'il attendait réellement de moi. Je soupirais.

« Je vois... »

Je tapotais sur la table, un peu nerveusement. J'avais très envie que l'on se remette ensemble, que tout continue comme avant. J'avais vraiment été heureuse le temps de notre idylle et j'éprouvais toujours de l'amour pour lui. Vraiment. Mais mes peurs étaient solidement ancrées en moi et m'emprisonnaient, m'empêchant de m'en affranchir et de m'envoler.

« Caël, j'ai besoin d'avoir confiance en toi. De savoir que tu ne me blesseras jamais, que tu ne fais pas partie de ces monstres qui peuvent si facilement balayer la vie... Je ne suis qu'une humaine et c'est suffisamment difficile comme ça d'avoir aussi douloureusement conscience d'être tout en bas de la chaîne alimentaire et de n'avoir aucun moyen de me défendre contre des trucs dix fois plus forts et plus rapides que moi... J'ai apprit les rudiments de combat, je sais à peu prêt me servir d'une arme, mais c'est de la poudre aux yeux face à un vampire, un loup, ou un démon... Je sais que tu es quelqu'un de gentil. Mais quand tu es un animal, qu'est-ce qu'il se passe ? »

J'avais peur de la réponse. Mais j'étais là pour en obtenir, non ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Mar 23 Fév - 17:33

Je grimaçai un poil. Ouais c'était plus ou moins ça...En gros. Beaucoup. Totalement. Merde, on serait pas dans un café avec des gens que je me serais taper le front contre la table de dépitage aiguë.

« C'est à peu prêt ça ouais... »

finis je par soupirer. Nan parce que là, je pouvais pas nuancer mes propos cela dit, j'me voyais pas sortir au ciné avec elle sans songer immédiatement aux fous rires que l'on avait pu avoir ensemble, aux baisers qu'on avait pu partager dans la salle sombre, aux restau en amoureux juste après et je ne parle même pas du reste de la nuit. Fallait pas trop m'en demander quoi ! J'estimais qu'elle était capable de comprendre, de nous deux, c'était moi le néophyte en terme de relation amoureuse nan ?

Elle reprit presque instantanément, m'arrachant au défilement de mes pensées et je haussais les sourcils avant de jeter des coups d'oeil nerveux autour de nous. Soupirant, je baissais la tête avant d'inspirer et de boire une bonne gorgée de café...J'aurais peut être préféré un alcool fort...Quoique, c'était un coup a rouler sous la table sans avoir le temps de dire ouf :

« Je vole et je bouffe des souris. Le truc le plus glamour de ma vie si tu veux tout savoir. L'avantage étant que j'ai plus besoin de lunettes. »

bougonnais je non parce que bon, c'était pas très sexy là d'un coup. M'imaginer avaler une souris toute ronde...Eurk, même pour moi, c'était pas le top du top de la life.

« Après si tu veux savoir si je suis dangereux ou soumis a ma partie animale comme les lycans, je te répondrais non. Je me souviens de tout et mon esprit humain arrive a prendre l'avantage au besoin. »

J'avançais mes coudes sur la table, serrant entre mes paumes ma tasse de café :

« Ecoute Eilih. Je ne suis pas un garou, enfin ce n'est pas le terme qu'on utilise pour nous, les vampires parlent de changeur, je sais pas comment nous voit les loups. On peut changer de forme comme on veut, quand on le désire même si on reste soumis a la pleine lune. On peut se changer en ce que l'on veut, pour un peu qu'on ai travaillé la forme...Je sais pas comment t'expliquer en fait, mais si tu me demande si je suis capable de te sauter dessus parce qu'en ours je crève de faim, je te dirais que non. Même en tant qu'aigle, je sais très bien qui tu es...Et puis tu es pas aussi délicieuse qu'une souris, désolé pour toi. Songe y en pensant que ma première transformation a été un superbe scarabée bousier...»

j'esquissais un léger sourire amusé, mais un peu bancal, j'étais pas sûr que mon trait d'humour passe très bien.

« Mon père est un sanglier...et ouais c'est familiale, on transforme personne, c'est de naissance en prime. On se cache depuis des lustres, on avait oublié pourquoi mais ici, on s'en rappelle très vite. Tu t'inquiètes de ta place dans la chaîne alimentaire, crois moi si un vampire devait choisir entre toi et moi, t'en fais pas, il va vite me kiffer... »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Mar 23 Fév - 22:16

Nous nous trouvions devant un choix cornélien. Enfin moi, puisque celui de Caël était tout fait. Soit on se remettait ensemble, soit c'était la dernière fois qu'on se voyait, puisqu'il était trop amoureux de moi pour supporter une friendzone douloureuse. Cela dit, il n'avait sans doute pas tort, moi non plus je ne le supporterais probablement pas. On ne pouvait pas faire mourir les sentiments aussi facilement et transformer de l'amour en amitié d'un claquement de doigts... je soupirais. Pour envisager d'être de nouveau un couple, il me fallait avoir confiance en lui et surtout, comprendre ce qu'il était. Me rassurer... ou confirmer mes craintes. Pas de retour possible en arrière. Alors je lui posais mes questions et je vis que c'était là un sujet qui le mettait mal à l'aise. J'avais parlé bas et nous n'avions pas de voisins proches. Je ne l'aurais pas fait sinon, je n'éventerais pas son secret, je n'étais pas si évaporée.

Mais ma mâchoire manqua se décrocher quand il me répondit qu'il volait et... bouffait des souris. Sérieusement ? Il pouvait se transformer en aigle, alors oui, c'était logique mais... brrr, c'était vraiment flippant en fait de l'imaginer en train de manger ça... Et je dus faire une petite grimace de dégoût d'ailleurs.

« Tu... Tu as tout le comportement d'un aigle ? »

Parce que c'était exactement ça. Jusqu'à a façon de se nourrir... Je n'étais pas certaine de me faire à ça d'ailleurs. Autant ne pas trop chercher à l'imaginer. Il ajouta alors qu'il restait lucide, même changé en animal, à la différence des lycans et je poussais un soupir de soulagement malgré moi. C'était une excellente nouvelle ça. Cela me rassurait. Caël était quelqu'un d'adorable et au moins, il ne perdait pas les pédales quand il changeait de forme.

« Comment ça, au besoin ? »

Il s'avança alors légèrement pour me dire tout ce qu'il y avait à savoir concernant sa race. Un changeur selon les vampires. Qui pouvait se transformer quand il le voulait et à la pleine lune également, comme les garous. Je battis des paupières quand il me parla de sa première transformation, me demandant s'il plaisantait ou s'il était sérieux. Il pouvait se changer en n'importe quoi... En travaillant comme il fallait.

« Et tu peux te changer en quoi à part un aigle ? »

J'étais naturellement curieuse. Un peu effrayée, mais aussi excitée d'être dans ce genre de confidence. Il m'apprit aussi que son père était comme ça, que c'était héréditaire. Donc, il ne pouvait pas me transformer, même par erreur. Mais cela faisait naître d'autres questions en moi.

« Et vous avez la même longévité que les humains, ou vous êtes immortels ? »

Ben quoi ? C'était important ça. Moi, je vieillirais et je mourrais, sauf si on me tuait avant évidemment, ce qui n'était pas à exclure, étant donné le climat actuel, hein. Et une autre question me vint, incongrue, mais que je ne retins pas :

« Si... Si on a des enfants un jour, toi et moi, ils seront comme toi ? »

Oui c'était très prématuré. Mais ce n'était pas non plus complètement déconnant n'est-ce pas ? Si jamais on était parti pour faire un bon bout de chemin ensemble, le problème pourrait se poser un jour...
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Dim 28 Fév - 11:53

Ah ben oui, bouffer des souris, c'était pas le truc le plus sexy du monde hein songeais je en notant la grimace dégoûtée d'Eilih. Remarquez parfois, j'me dégoutais moi même.

« Je suis un aigle Eilih donc ouais j'ai les réflexes qui vont avec. »

Mais bon notre façon de nous comporter en étant animale était différente des lycans. Eux, c'était le loup le dominant dans ces moments là. Nous, c'était du 50/50 je dirais. Je me grattais la tempe en réfléchissant un peu :

« C'est assez difficile a expliquer...Mmmh...Bon tu vois un lycan, c'est 100% loup quand il es transformé. Moi, c'est 50%. Je laisse la conscience de l'aigle prendre généralement le dessus, mais au besoin je peux reprendre les rênes. C'est plus clair ? »

Et je posais la question sérieusement hein ! Eilih était blonde mais ça voulait pas dire qu'elle était débile, seulement c'était pas un truc facile a expliquer et a faire comprendre. Fallait le vivre pour savoir. Mais mon explication était celle qui se rapprochait le plus de ce que j'appréhendais à chaque pleine lune ou volontairement. Et je fis une petite tentative d'humour pour faire passer le tout. Bon, plus ou moins raté je crois mais c'était tenté.

« En rien, j'ai pas travaillé d'autre forme encore. Maîtriser l'aigle m'a demandé pas loin de 5 ans alors bon. Mais techniquement je peux travailler n'importe quelle forme, c'est aussi ce qui nous différencie des loups. »

Je portais ma tasse a mes lèvres en regrettant que ce ne soit pas un whisky sec ! Quoique, c'était une coup à m'embrouiller dans mes explications pour finir sous la table comme un poivrot, y avait pas mieux pour récupérer une nana qui vous a plaquer, si, si.

«  Longévité normale, immortalité niet, j'peux me faire écraser par un camion en sortant d'ici que j'me relèverais pas comme une fleur. Vu le nombre d'accident que j'ai pu avoir, ça j'en suis totalement sûr. »

Mais je m'attendais pas du tout a sa prochaine question. Je l'avais pas vu v'nir celle là et je faillis lui recracher ma gorgée de café en pleine tronche. Au lieu de ça, je me mis a tousser comme un pendu au bout d'une corde en avalant de travers.

« Mince Eilih préviens avant de poser ce genre de question ! »

Ronchonnais je en ôtant mes lunettes pour m'essuyer les yeux et reprendre un peu contenance. Ahem, donc elle m'avait demandé quoi déjà ? Ah oui. Me dandinant sur ma chaise, je me passais une main embarrassée dans les cheveux.

« D'après ce que je sais oui. Ma mère était humaine, le gêne changeur prend le dessus. »

Ca j'avais pu un peu le constater quand j'avais fait quelque recherche sur ce que j'étais. Ma curiosité naturelle et aussi sans doute un désir de savoir d'où nous sortions. De ce que j'en savais, on était aussi naturel que les humains dans notre façon de naitre et de vivre. Enfin si on comparait aux vampires ou au Lycans et ne parlons même pas des démons. En gros, on était aussi légitime que les humains quoi.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Lun 29 Fév - 21:11

Ça, c'était quand même dérangeant... Imaginer que Caël bouffait des souris. Bon d'accord, c'était sous une autre forme, mais quand même... Je ne pouvais m'empêcher de frissonner de dégoût. J'avais encore des choses à comprendre, il fallait y aller doucement. Que je sois là avec lui, malgré ce que je savais, était un signe que je voulais qu'il reste dans ma vie, non ? De là à ce que nous nous remettions ensemble... Oui, au fond, j'en avais envie, mais mes peurs, mes a priori, me bloquaient. Et je ne savais rien de sa race à lui. Etait-il aussi sauvage et incontrôlable que les loups quand il était un animal ? Il m'apprit que non, que l'animal se laissait guider par ses instincts, naturellement, mais que la conscience humaine n'était jamais bien loin. Cela me réconforta un peu et passée ma peur, il y avait forcément de la curiosité. Je n'avais qu'aperçu brièvement l'aigle. Il m'avait semblé énorme, dangereux et magnifique. Imaginer que cela puisse être Caël avait quelque chose d'étrange.

« Je crois. »

J'hésitais, avant de demander :

« Si je te parlais quand tu es un aigle, tu me comprendrais ? »

Ou bien est-ce que c'était plus... diffus ? Il ne comprenait peut-être pas les paroles, mais était sensible aux intonations ? Je me surprenais à me montrer si curieuse. Mais j'avais quand même eu des semaines pour y réfléchir et pour accepter qu'il soit différent et capable de se transformer en aigle. Le fait que Lexie soit comme lui avait aidé aussi. Deux proches amis, tous les deux partageant la même capacité. Et les mêmes dangers. Je ne pouvais pas rester murée dans mes préjugés. Je lui demandais alors en quoi il pouvait se transformer d'autre et il me rétorqua en rien, n'ayant pas cherché à travailler une autre forme. Alors ce n'était pas totalement inné... Je hochais la tête. Caël était encore jeune après tout... Et d'ailleurs, est-ce qu'il allait le rester ? Non, son père, qui était aussi un changeur, avait l'apparence d'un homme d'une quarantaine d'années. Donc il vieillissait. Mais peut-être plus lentement ? Caël eu tôt fait de répondre à cette interrogation là. Longévité comme celle des humains, ni plus, ni moins. Pas invincible non plus, il pouvait mourir comme n'importe qui d'un accident. Je hochais la tête en me souvenant de son bras lors de cette nuit de février. Il avait été blessé et n'avait pas été guéri en 24 heures.

Et allez savoir pourquoi, je fis une association d'idées qui m'amena à lui demander ce qu'il se passerait pour nos enfants si nous arrivions à en avoir. Je sais, c'était vraiment prématuré, je n'en désirais pas maintenant et lui encore moins, mais l'idée n'était pas totalement stupide pour autant si nous restions ensemble par la suite, n'est-ce pas ? Et puisqu'il était disposé à satisfaire ma curiosité, autant en profiter. Cela dit, j'aurais peut-être du attendre qu'il ai cessé de boire alors qu'il s'étouffait à moitié, surpris par ma question.

« Désolée. »

Je fis la grimace en le voyant à moitié pleurer à cause de moi. Il réussit pourtant à reprendre sa respiration avant de me répondre, un peu embarrassé.

« Je vois... »

Bien bien... Génial, vraiment. Mais à quoi m'étais-je attendue ? Si j'acceptais de m'engager avec Caël, je devais le faire en toute connaissance de cause... Et en l'acceptant tout entier, avec ses particularités... Je soupirais.

« Bon, ça en fait des trucs à digérer quand même... »

Je plantais mon regard dans le sien.

« Je te demande pardon. Pour ce que j'ai dit, pour mon silence... pour tout. Et... peut-être qu'on peut reprendre les choses là où on les a laissé et on verra de quoi l'avenir sera fait ? »

Je me mordis la lèvre, moins assurée que je n'essayais d'en avoir l'air finalement.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Dim 13 Mar - 10:15

Eilih avait de ces questions ! Je m'y étais pas vraiment attendu mais en même temps, je disais jamais à personne ce que j'étais donc forcément.

« Nan, tu parle pas l'aigle non plus. Par contre, je reconnais les intonations. »

Enfin c'était compliqué, parce que nous n'étions pas comme les loups où la part animale était réellement une composante à part, comme une corps qui abrite deux âmes séparées. Nous, c'était un corps, une âme liée a une autre. Bref, c'était le truc le plus difficile que j'avais eu à expliquer dans ma toute petite vie là ! Je n'allais pas la laisser dans le flou pour autant et quelque part, ça faisait du bien d'en parler en fait. Faut dire qu'on était tellement enfermés dans le secret qu'en parler ben ça soulageait et oui. Mais j'avoue que j'ai pas anticipé sa question sur les enfants. Ben ouais, j'ai pas pensé a en avoir quoi ! Je suis un peu jeune pour ça quoi ! J'aurais la trentainre, je dis pas, mais c'était pas le cas quoi, total, je faillis m'étrangler avec mon café. Enfin c'était soit ça, soit je crachais le tout à la tête d'Eilih. C'était pas un bon plan ça. J'ôtais quelque seconde mes lunettes pour m'essuyer les yeux avant de les remettre sur mon nez.

« Ouais je m'en doute. »

acquiesçais je en haussant une épaule. Effectivement, y en avait à avaler je l'avouais aisément. Je me grattais la tempe en me demandant au finale ce qu'elle pensait de tout ça mais la suite court-circuita mes pensées. Euh...Comme ça ? Alors pas que je n'étais pas d'accord hein ! Loin de là ! Juste que...je trouvais ça foutrement facile en fait. Des semaines de silence alors qu'il aurait suffit qu'elle se calme et écoute ce que j'avais à lui dire. Mais j'étais pas assez timbré pour refuser loin de là ! Je la regardais se mordiller la lèvre et poussais un soupir, vaincu :

« Eilih...Comment tu veux que je refuse quoique ce soit quand tu me regarde comme ça hein ? Sérieusement, je suis pas capable de t'en vouloir de toute façon et je suis pas assez con non plus pour refuser. »

Clairement pas, je ne pouvais pas dire qu'elle ne m'avait pas atrocement manqué, surtout au vu de la teneur de mes rêves ces derniers temps, enfin quand j'arrivais a dormir. Je n'étais pas non plus un revanchard qui le ferait baigner dans son jus en attendant mon bon vouloir. J'aurais pu hein, si j'avais été un salop. Sauf que je ne l'étais pas. Salop j'entends. Nan moi, j'adorais cette petite blonde donc si on m'offre une autre chance, je suis pas comme ça, je la prend au vol.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Ven 18 Mar - 11:53

Je hochais la tête. Je ne savais pas ce que je voulais mais en même temps, si je posais toutes ces questions à Caël, c'était parce que j'étais en train de sérieusement envisager de me remettre avec lui, non ? Sinon, je me serais simplement excusée et je serais partie... mais voilà, me retrouver face à lui, cela remuait tout plein de choses en moi, que je ne pouvais pas ignorer... J'étais encore amoureuse de Caël, tout simplement. Sa présence me manquait. Nos discussions, nos délires, nos petites disputes, nos réconciliations... même si Caël était plutôt du genre facile à vivre, c'était moi qui étais un peu plus chiante, mais je n'étais pas butée ni rancunière. Donc, mon ex copain qui allait sûrement devenir le futur copain comme c'était parti, pouvait se transformer en aigle, gardait un peu de conscience humaine, assez pour me reconnaître du moins et pouvait même plus ou moins capter mes paroles. Pas leur sens réel, mais surtout l'intonation de la voix. Comme tout animal, même si je ne me serais jamais risquée à tenter d'amadouer un aigle royal, comme on attire à soi un chaton abandonné ou un brave chien. Je n'étais pas totalement folle non plus. Un aigle était sauvage, pas un chat ou un chien.

Et une question en entraînant une autre, j'en vins à demander si ce gêne était transmissible aux enfants. La question était inattendue et sans doute grandement prématurée, mais je savais qu'en m'engageant avec Caël, ce n'était pas pour une petite histoire de quelques mois. Ce serait plus durable et si la question des enfants ne se posait pas à 19 ans pour lui, qu'en serait-il à 25 ? Je devais juste me préparer à toutes les éventualités. Au moins, j'avais le temps pour ça. Mais plus nous discutions de ce qu'il était et moins je ne trouvais cela monstrueux. Bizarre, bien sûr, mais aussi un peu fascinant. Pas effrayant comme de voir un vampire à l'attaque ou un garou devenir un loup. D'ailleurs, je n'avais pas ressenti de peur quand j'avais vu l'aigle. Je n'avais pas tremblé pour ma vie... Il finit par le répondre qu'il serait plus que probable que nos enfants héritent donc de cette capacité chez lui. Bon. Au moins, maintenant, je savais à quoi m'attendre.

Et après avoir pesé le pour et le contre dans mon esprit, je finis par lui avouer que j'avais envie qu'on retente notre chance tous les deux. Au moins, il n'y aurait plus de vilain secret entre nous, nous pouvions repartir sur des bases saines. J'avais dit cela aussi tranquillement que je le pouvais, mais il restait toujours l'option que Caël se drape dans sa fierté et ne me fasse mariner, pour se venger du mal que je lui avais fait. Ce serait une réaction assez logique. Il n'était pas du genre salopard, mais j'avais du le heurter dans son orgueil quand même. Et voilà que je débarquais comme une fleur, lui demandant des réponses à mes questions et acceptant finalement de lui accorder une autre chance... Vu comme cela, je ne manquais quand même pas d'air et je grimaçais en songeant à l'image de petite pétasse que je pouvais renvoyer...

Je me triturais les doigts en attendant sa réponse et finalement, un sourire fleurit sur mon visage. De soulagement, de joie. Je laissais échapper un petit cri de joie, avant de me lever, faisant le tour de la table pour me coller dans son dos, mes bras entourant ses épaules et ma tête se posant sur son épaule, joue contre joue. Je respirais à fond, fermant les yeux et savourant sa chaleur.

« Tu aurais pu... Tu aurais pu me dire d'aller me faire voir, que tu t'en foutais de mes excuses et que tu n'attendais plus rien de moi... J'ai conscience de faire la girouette, mais tout ça est trop nouveau pour moi et vient s'entrechoquer avec tout ce qui m'a toujours fait peur... »

J'apprenais à ouvrir un peu mon esprit... En acceptant un métamorphe comme petit ami, une métamorphe et une fille de loups comme copines. Et dieu seul savait encore quels autres secrets m'étaient cachés...
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Lun 4 Avr - 21:14

Rha...Le combo grand sourire, yeux qui pétillent et larmoyants...Intérieurement je soupirais. Nan, je pouvais pas lui en vouloir, surtout pas si elle se collait à moi comme ça. Oh bordel, elle m'avait manqué, elle m'avait réellement manqué.

« J'aurais pu ouais, mais tu vois, il se trouve que je suis foutrement amoureux de toi, Eilih, je suis même étonné de pas t'avoir laissé des souris ou des hamsters sur ta fenêtre....Parait que c'est comme ça la parade amoureuse de l'aigle. Pas sûr que tu apprécie par contre. »

J'attrapais ses mains. J'étais qu'un faible mec, je vous jure, je l'attirais sur mes genoux, glissant mes paumes sur sa taille pour la serrer contre moi, le nez dans ses cheveux. Pathétique, mais bon sang ce que c'était bon de la retrouver. Le style beau ténébreux qui dit rien pendant que ça lui tombe tout cuit dans l'bec, c'était pas ma tasse de thé. Nan moi, j'étais content de la retrouver, même si je me doutais que ça allait pas être facile facile.

« Ah...j'adore ton parfum... »

Mince, j'aurais été un truc comme un chien, j'aurais pu la pister a l'odeur...Euh...C'était pas flatteur donc on allait pas le lui dire hein ! Ne brisons pas le romantisme de l'instant a savoir, un binoclard enrhumé qui a sur les genoux une superbe blonde en pleine forme. Y a eu un raté dans la donne là j'crois. En plus j'avais tellement le nez pris que je ne me voyais pas l'embrasser à pleine bouche comme j'en avais envie sans éternuer. Ce qui serait d'un glamour certain non ? Non. Je m'en doutais.

« Honnêtement, Eilih, je ne suis pas la race la plus dangereuse, a vrai dire, je crois qu'on est les seuls a naître naturellement, je sais pas, c'est un peu comme si Mère Nature nous donnait sa bénédiction, tu trouve pas ? Je suis différent de toi, oui et j'aurais sans doute dût te le dire sans attendre mais depuis que je suis petit, mon père me surine que le secret est la seule façon de nous en sortir. »

Je lui baisais la tempe avant de prendre ma tasse de café et d'en boire une gorgée.

« Et là je peste contre mon nez bouché et mon envie d'éternuer....J'arrive même a choper un rhume.... »

Pas humain mais capable de tomber malade, y avait comme une carte pourrie dans la donne du monde. C'est vrai quoi ! Vampire et loups vivaient éternellement ou presque, moi je tombais malade et un 4x4 pouvait m'écraser la tête que je me relèverais pas. Honnêtement, il y avait mal donne. Mais bon ce n'était peut être pas le moment de me plaindre.

« Pour te faire pardonner, tu m'invite au ciné ce soir ? »

Je l'avouais, mes sorties avec elle me manquait. Tout d'elle me manquait. Même nos disputes, parce que mine de rien elle avait un sale caractère, sa façon de me plaquer en était un bon exemple tiens.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   Sam 7 Mai - 14:59

J'avais été totalement injuste avec Caël. C'était un mec bien. Qui avait la particularité de pouvoir se transformer en animal, en aigle notamment, et qui me l'avait caché, de un, parce que son existence était un secret pour le monde, de deux parce qu'il savait que j'étais plutôt intolérante concernant tout ce qui touchait le surnaturel... Avec le recul, et une fois le sentiment de trahison passé, je ne pouvais que comprendre ce qui l'avait animé. Ce n'était pas le désir de me cacher quoique ce soit, mais celui de protéger un secret qui n'était pas que le sien et qui ne concernait pas que lui. Avec sa maladresse, je m'étonnais quand même qu'il ai réussi à dissimuler tout cela aussi longtemps, je devais le reconnaître. Et je le lui avais dit. Devais-je ajouter au sentiment de trahison, la peur horrible qu'il m'avait faite en passant par dessus le muret ? J'avais cru le voir mort, disloqué plusieurs mètres plus bas. Et en fait, non, pas du tout. Le choc n'avait pas été étranger à ma réaction excessive... C'était un tout, qui avait bouleversé tous mes repères. Mais depuis, et bien... Je m'étais un peu ravisée. Le monde n'était pas tout blanc ou tout noir, avec les gentils d'un côté et les méchants de l'autre. Cela ne m'empêchait pas de craindre encore les loups et les vampires, ainsi que les démons. C'étaient des prédateurs. Les premiers étaient sauvages, les seconds vivaient du sang de leurs victimes... Mais disons qu'ils pouvaient parfois se montrer plus... pondérés et civilisés.

Heureusement que Caël n'avait pas une fierté exacerbée qui l'aurait empêché de me pardonner mon intransigeance. Il était suffisamment amoureux de moi pour vouloir que ça fonctionne entre nous et je l'étais assez de lui pour accepter sa différence et faire taire mes préjugés. Cela pouvais fonctionner, hein ? Cependant, je lui lançais un regard interloqué quand il m'avoua être surpris de ne pas m'avoir laissé en cadeau des souris ou des hamsters sur mes fenêtres. Je pensais qu'il blaguait, même si c'était d'un goût douteux, avant de comprendre que non. Je frémis malgré moi en imaginant la scène. Un aigle fou amoureux qui laisse des petits cadeaux... C'était bizarre. Je plissais le nez, secouant négativement la tête :

« Pas sûre non plus... j'aimais déjà pas trop ça venant d'un chat alors de mon copain... »

Je tentais la petite note d'humour, même si j'étais mal à l'aise avec cette idée encore. Il me faudrait du temps pour vraiment accepter ça et surtout en comprendre toute la dimension. Caël m'attira alors sur lui et je me laissais faire, souriant quand il m'avoua adorer mon parfum.

« Tu arrives à le sentir avec ton rhume ? »

Je le taquinais allègrement. Même si je me demandais s'il disait ça comme un mec à sa copine ou s'il parlait de mon odeur en général, comme un animal seul pouvait la sentir... je ne posais pas la question, préférant le prendre comme un compliment innocent et normal pour le moment. Mais au moins, je savais qu'il aimait et je n'étais pas prête d'en changer. Il tenta alors de me rassurer sur sa condition, du fait qu'il naissait naturellement et que donc, c'était forcément parce que c'était quelque chose de bien, en un sens. Un peu simpliste, mais c'était mignon de sa part de... justifier son existence à mes yeux. Ou triste qu'il doive le faire... Aussi.

« Je sais. Je n'aurais pas du t'en tenir rigueur. J'ai parlé avec mes émotions, pas avec ma tête. Maintenant que c'est passé, je comprends que tu ne l'ai pas fait. »

J'éclatais de rire quand il pesta contre son rhume et décidais de l'embrasser malgré tout, rapidement quand même, histoire qu'il ne s'étouffe pas à cause de son nez bouché justement.

« D'accord. Et on finira la soirée chez moi. »

Pour se retrouver. Parce que je dormais mal toute seule et que je préférais sentir sa chaleur. Parce qu'on avait du temps à rattraper...

« Je pense que je sais comment me faire entièrement pardonner. »

Un sourire plein de fossettes éclaira mon visage avant que je ne lui chuchote quelques idées qui me trottaient dans la tête et allaient bien occuper les prochaines heures.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Sorry seems to be the hardest word [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Alentours
-
Sauter vers: