AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Looking for the devil... | Malcom & Samuel
MessageSujet: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Mer 6 Jan - 22:48

La nuit commençait à peine à tomber et pourtant, j'avais l'impression qu'il faisait plus sombre que d'ordinaire à cette heure-là. Ce n'était probablement pas vrai mais je n'étais pas d'humeur à m'imaginer une soirée joyeuse, surtout avec tout ce qui s'était passé ces derniers temps. J'avais roulé depuis Edimbourg sans m'arrêter, essayant de ne pas trop me focaliser sur ce que nous allions trouver ou pas ce soir. Il était de toute façon temps d'utiliser mon bonus, histoire de voir si ça donnerait quelque chose mais je n'étais franchement pas convaincue d'arriver à quoi que ce soit.

J'avais contacté Malcom, de façon quelque peu laconique, pour lui demander de venir jusque là. Il n'avait pas fait de commentaires et je ne savais même pas s'il viendrait ou pas en fait. J'allais rapidement être fixée de toute façon. Cela faisait quelques minutes à peine que j'attendais quand j'entendis du mouvement, juste derrière moi. Les lieux étaient suffisamment calmes et silencieux pour que je repère une présence rapidement, quand bien même je n'étais qu'une simple humaine.

Les bras croisés, je gardais le silence durant de longues minutes, mon regard se perdant dans le vague alors que je fixais, sans vraiment le voir, un mur encore partiellement démoli. Depuis les évènements de février, rien n'avait beaucoup changé dans le coin, c'était comme si le temps s'était figé, comme si rien de tout ça ne pourrait jamais s'effacer.

"Il m'arrive souvent de repenser à ce qui s'est passé ce soir-là. De me demander ce qu'on aurait pu faire pour que les choses se passent autrement. Ce qui se serait passé si on avait utilisé une autre méthode."

Soupirant, je me retournais pour fixer le méta, lui adressant un vague signe de tête en guise de salut. Il était venu et, autant être honnête, j'en étais quelque peu étonnée. Je ne le connaissais de toute façon pas suffisamment pour affirmer qu'il était ou non du genre à tenir ses engagements mais, pour ce soir en tout cas, j'avais un début de réponse. Restait à savoir s'il me laisserait en plan ou pas, surtout vu le programme que je comptais lui proposer.

Je lâchais alors, d'une voix pensive.

"Tu étais dans le coin quand c'est arrivé ?"

Demander comment il allait était surfait, au moins je faisais dans l'original. Enfin, à dire vrai, nous n'avions pas ce qu'on pouvait appeler des rapports normaux. Je ne l'avais vu qu'une fois, les choses avaient tellement failli mal tourner que notre survie relevait presque du miracle. Je ne savais pas encore s'il me portait sur les nerfs ou pas, je n'étais pas totalement décidé mais quelque chose me disais que, là encore, je serais rapidement fixée. Je réalisais que je ne savais même plus si je devais le tutoyer ou le vouvoyer. Dans le fond, ça n'avait pas grande importance. Je secouais alors la tête, n'attendant pas vraiment de réponse avant de reprendre, d'un ton plus assuré.

"Bien. Je ne savais pas par où commencer. Je me suis dit qu'en partant à la source, on aurait peut-être des informations intéressantes. Peut-être qu'un œil neuf qui n'a pas du tout la même façon de procéder que moi pourra me donner de nouvelles pistes. Et à dire vrai, je n'étais jamais revenue ici."

Pour revoir les lieux qui hantaient une partie de mes nuits, ce n'était pas vraiment nécessaire. Il me suffisait de fermer les yeux pour retrouver tout ce que j'avais pu éprouver ce soir-là. Tout était calme, affreusement calme. Comme si plus personne n'osait venir ici. Comme si la mort avait vraiment réussi à tout emporter après avoir semé un chaos indescriptible. A cette pensée, je frissonnais, resserrant ma veste nerveusement et je me mordillais la lèvre. J'étais fatiguée, lasse de tout ce qui se passait en ce moment, bien plus que je ne l'aurais cru. Et les choses n'iraient pas en s'arrangeant.
Surtout cette nuit.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Sam 16 Jan - 23:16


Je me doutais que ce jour allait finir par arriver. Une personne comme Sasha Oppenheimer a forcément besoin, à un moment ou un autre, de profil plus discret et détaché de ses services pour des missions plus ponctuelles, à risque, et hors des clous. J'en étais parfaitement convaincu, simplement parce que ce n'est pas la première fois que je travaille pour la PES... Seulement, les autres fois, ce n'était pas directement avec leur directrice. Peut-être que je devrais lui signaler un jour que certains de ses hommes préféraient régler quelques affaires de manière bien radicale, plutôt que de s'embourber encore avec les règles, et risquer de créer des incidents diplomatiques entre les espèces en rendant certaines affaires publiques. L'homme, dans les appartements de Tania, était recherché par la PES. Un trafiquant de V qui organisait des kidnapping à ses heures perdues... Et celui de ce soir, à quoi devais-je m'attendre ? Parce qu'elle m'a bien dépêché pour rechercher quelqu'un et l'exécuter proprement et discrètement, non ?

Je me suis positionné en hauteur, et comme souvent, je suis en avance. J'aime bien étudié le terrain avant de me lancer, et de voir les éléments se mettre en place en contrebas. Edimbourg... Encore une fois. J'espère que ce n'est pas pour une affaire de vampires, au moins. J'ai pris ma forme animale et attendu de capter l'odeur caractéristique de cette belle blonde avant de me mettre en mouvement. Je me suis contenté de prendre un simple t-shirt et un jean pour ce soir, sans l'ombre d'une arme ou d'un quelconque objet létal sur moi. C'est rare de me déplacer sans mes deux précieuses armes, mais ça arrive. Je n'ai pas tellement envie qu'elle flaire en moi plus que je n'ai envie de lui montrer, déjà que mon attitude au bar était très... Discutable, autant ne pas lui donner les éléments qui lui manquent. Ce soir, je suis un métamorphe jusqu'au bout des ongles. L'arme, c'est moi.

Je me glisse derrière elle, discrètement, mais pas assez pour qu'elle ne me repère pas. Elle ne se retourne pas immédiatement, et je croirais presque qu'elle parlait des événements dans le bar avant de suivre son regard... Qui fixe résolument ce mur qui en a accusé d'autres, bien plus tragiques - ou jouissifs, selon le point de vue - en Février dernier.

- Ce qui est fait est fait. Il m'a toujours paru inutile et encombrant de regretter le passé.

Je lui rends son salut de la tête. Je reste les bras croisés, adossé contre le mur, à attendre les ordres qu'elle pourrait bien me donner en cette soirée. Il est étonnant qu'elle entame les hostilités par autant de questions, comme si elle n'attendait pas que je me serve de mes compétences mais que je lui en révèle plus sur moi. Si elle me réserve 24 heures d'interrogatoire, ça va vite devenir très pénible... Enfin je n'ai aucune raison de lui mentir, n'est-ce pas ?

- Oui, j'étais là, comme beaucoup d'autres. Je me suis battu contre deux semi-démons qui avaient des pouvoirs de télékinésie particulièrement développés... J'ai tué l'un d'entre eux, et ai défendu d'autres changeurs de vampires ou lycanthropes devenus incontrôlables, avant que le séisme et l'armée ne me pousse à fuir.

Je me rapproche d'elle d'un pas lent, lui rendant un regard interrogateur. Je l'écoute attentivement quand elle me confie enfin ce qu'elle attend de moi. Autant chercher une épingle dans une meute de foin... En plusieurs mois, les odeurs ont disparu et il ne reste plus que ces éléments de décor un rien archaïques. Un autre démon aurait peut-être saisi des traces de chaos, mais j'étais métamorphe et mes compétences ne se basaient pas là-dessus.

- C'est d'ici que le séisme est parti ? C'est trop ancien pour que je puisse me fier aux odeurs, et avec la nuit, ce n'est pas non plus idéal pour apercevoir des détails qui vous auraient échappés. Je vais essayer, mais je ne promets rien.

Je retire mon t-shirt et lui tends, avec un sourire torve à son intention. Je vais ensuite un peu plus loin, juste derrière le renfort de sa voiture pour prendre une apparence plus animale, à la manière des lycanthropes qui ont besoin d'un minimum d'intimité pour revêtir leur apparence animale. Je préfère toujours lui éviter de calculer le temps qu'il me faut pour changer, mais je lui ramène docilement mon pantalon entre les crocs. Quoi ? Elle peut bien me garder mes fringues, soit dans sa bagnole, soit sur elle, ce serait encore plus simple pour moi. Je préfère éviter de les retrouver encore à embaumer les égouts.

J'ai pris, en premier lieu, la forme du loup au pelage gris clair et blanc. Le papillon morpho a un excellent odorat, mais basé principalement sur les phéromones... Par ailleurs, il est quasiment aveugle de nuit et les recherches risquent de m'être bien plus pénibles qu'avec ma truffe. Je trottine le long de la faille, et renifle en plusieurs endroits avec une concentration digne des meilleurs limiers. J'ai l'habitude de traquer mes proies, enfin plutôt mes cibles, en requérant mes compétences de métamorphe... C'est un exercice auquel je suis rôdé, mais qui demande toujours du temps et de la patience.

Plus le temps passe, plus j'élargis mes horizons et mes foulées se font plus amples. Je m'attends à ce que Sasha me suive sans peine, et que si un égaré à des heures indécentes se manifeste, elle justifie ma présence pour moi. Je ne sais pas combien de temps s'est écoulé avant que je ne perçoive enfin une variation intéressante... Des minutes ? Des heures entières peut-être même. Je lève le museau et dresse les oreilles en avant.

Nous ne sommes pas seuls. Et comme le chaos appelle toujours le chaos, on dirait qu'un démon s'approche pour se ressourcer près de la faille. Ce qui est bien plus dérangeant, c'est de reconnaître sans peine cette odeur, parce que je la connais très bien, mais c'est celle d'un mort. Le Corbeau est mort en Février, il ne peut pas être encore là.

Je gronde, et m'élance dans des ruelles parallèles. Je ne m'arrête que lorsque je l'ai enfin dans mon champ de vision. Là, c'est bien lui. Vivant, et debout, à me faire face comme en Février dernier sous cette même forme que je revêtais. L'histoire se répète inlassablement.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Dim 17 Jan - 17:15




Looking for the devil...




Le soleil tombe sur le pays. Les derniers rayons du soleil passent aux travers de la baie vitrée de mon appartement, éclairant mon mur. J’avais installé des panneaux où des photos y étaient accrochées. J’avais mis du temps à mettre tout en place. A connaître les personnalités de ce pays. Il était important que nous ayons le plus informations possible contre nos adversaires. La guerre se gagne en étant le mieux préparé. J’étais assis prés de mon bureau, nettoyant méticuleusement mon arme. Un 9mm. Mes couteaux étaient posés sur un linge blanc propre. Leurs lames en argent avaient été trempées dans de l’eau bénite. Bref, le moyen de blessé, voir tué un métamorphe mais également un semi démon qui aurait l’audace de s’en prendre à moi. La confiance est toute relative entre les semi-démons.

Alors que je remonte mon arme. Clic. Mon arme était prête et chargé. J’avais des choses à faire ce soir : une traque. La traque d’une démone qui avait tendance à se faire désirer ces derniers temps. Je commençais à en avoir marre d’attendre que Maryana me sonne, et mes contact semblait avoir des difficultés à la retrouver. Soit ils ne donner plus signe de vie, soit … ils donnaient plus signe de vie. Avant que tout mes contacts ne disparaître de la surface de la terre, j’ai décidé de prendre les choses en main. J’enfilais des vêtements sombres, une veste avec capuche pour dissimuler mon visage. Autant rester discret. Je portais mon arme sous ma veste, dans son étui accroché derrière mon dos. Mon silencieux glissé dans ma poche. Comme d’habitude, je glisse un long couteau dans son fourreau, que j’attache à ma cuisse. On ne sait jamais se qui peux arriver. Je suis à la recherche d’une démone, autant prendre des précautions.

La nuit était tombée rapidement. Avant de commencer ma traque, il fallait que j’aille à un point précis ; Après l’étude d’une carte et placé les points où là résurrection de Maryana aurait eu lieu, je décide de me mettre en marche. Je sors de chez moi, et monte dans ma voiture. Je la gare dans une rue éloigné du lieu où les évènements se sont passés. Je commence mes recherches, ce qui va certainement me prendre des heures pour trouver des indices. Je me concentre sur les efflues du chaos. Le mal laisse des traces mais le temps peut les atténuer, et il me serait difficile de retrouver la trace de Maryana. A moins qu’elle utilise son pouvoir.

Avec ma lampe torche, je marche à travers les rues de Glasgow, pour arriver dans une ruelle. J’utilise mon pouvoir pour déplacer une benne à ordure. Un moyen de me faire repérer par Maryana si elle est dans les parages, elle me sentira et peut-être qu’elle me ferra le plaisir de montrer le bout de son nez. J’attends un moment, avant de décidé d’aller au plus proche de la faille, jusqu’à ce que quelque chose m’arrête.

J’entends du bruit, et éteint ma lampe torche. Je me redresse et me retrouve face à face avec … un loup. La tête penchait sur le côté, j’observe l’animal. Ses yeux me disaient vaguement quelque chose. J’y voyais de l’intelligence, de la détermination et … un peu de surprise. Mes souvenirs de février me reviennent en tête. Il ressemblait étrangement au loup qui m’a attaqué et qui m’a laissé pour mort sur le bitume. C'est à cause de lui que je me suis retrouvé dans les cachots des vampires à être torturé. Autant dire que j’étais content de le voir pour pouvoir m’expliquer avec lui. Enfin s’il s’agissait bien du bon loup.

Comme on se retrouve ! Vas-tu reprendre ta forme humaine pour que je vois un peu qui se cache derrière le loup ?
Demandais-je simplement. Il n’était peut-être pas le lycan qui m’avait attaqué, mais je tente le coup. Mes lèvres s’étirent en un sourire carnassier. Je ne dirais pas que je suis très heureux de le revoir. Plutôt surpris. Ma main se glisse derrière mon dos, mais je me retiens de sortir mon arme lorsque j’aperçois une femme. Blonde, mignonne. Je la reconnais. La directrice de la PES est là au côté du loup. Encore une surprise ! Je me demande qui allait également sortir de l’ombre ;

Madame Oppenheimer … ravie de vous rencontrer
L’incline doucement la tête vers l’avant, gardant ma capuche sur la tête. Ma voix se fit aimable, et pas le moins du monde menaçante. J’étais curieux de les savoir ici. Je pourrais très bien m’enfuir, mais la curiosité l’emporte. Ma main toujours posée sur mon arme, je reste calme et détendu.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Lun 1 Fév - 14:35

Je n’avais pas eu à attendre Malcom bien longtemps. A croire qu’il n’était pas loin ou, plus probable encore, qu’il était même arrivé avant moi sur les lieux. Je n’avais pourtant pas été spécialement en retard mais, à sa place, c’est ce que j’aurais fait, cherchant pourquoi cet endroit plutôt qu’un autre. Et, en soit, je n’avais pas vraiment de réponse parfaite à lui offrir. Il fallait certes bien commencer quelque part mais ce n’était peut-être pas le plus judicieux. J’aurais peut-être du l’emmener à l’école, l’évènement était plus frais et les traces probablement plus marquées. Mais j’étais incapable d’y retourner sans revoir les images qui continuaient de hanter mes nuits. Je m’étais crue blindée depuis le temps mais visiblement, combiner la morts d’enfants et des hommes avec qui je travaillais arrivait encore à me toucher, et pas qu’un peu.

Le méta prit la parole, faisant presque écho à toutes ces pensées qui trottaient dans mon esprit. Je le fixais quelques instants sans rien dire, me demandant stupidement si les métas ne pouvaient pas lire dans les pensées. J’espérais bien que non et je me contentais de laisser échapper une grimace à sa réponse avant de hausser les épaules, mon regard se perdant un peu dans le vague.

"J’aimerais bien arriver à penser pareil. Ca m’éviterait peut-être pas mal de problèmes."

Sans bien savoir pourquoi, je l’interrogeais sur cette fameuse nuit. Il fallait dire qu’avec le recul, c’était vraiment le point de rupture pour moi comme pour beaucoup d’autres. Enfin, c’était l’impression que j’en avais et rien jusqu’à présent ne m’avait encore détrompée. Et je ne parlais même pas des implications dans ma vie personnelle mais bien uniquement du monde qui nous entourait. Je préférais éviter d’avoir à songer à ce sujet, surtout dans l’immédiat. Je l’écoutais, un peu étonnée qu’il me réponde vu qu’il n’en avait pas vraiment l’obligation et je me contentais de hocher la tête, laissant le silence s’installer avant de répondre, d’un ton trop neutre pour être parfaitement naturel.

"J’ai vu Maryana s’effondrer sous les balles. Et revenir à la vie via… la brèche. Le genre de trucs difficile à oublier."

Quand bien même j’en aurais eu envie. Le fait que tant de monde soit devenu incontrôlable à cause du chaos avait là-aussi eu un sacré impact sur les relations inter-espèces. Je ne savais pas vraiment si les choses allaient s’arranger ou si nous étions encore capables de faire pire encore mais ce n’était pas le sujet de ce soir. Je ne l’avais pas appelé pour discuter, quand bien même sa compagnie aurait pu être distrayante et que son point de vue pour le moins intéressant tant il semblait différer du mien sur bien des points.

Je hochais la tête à ses propos avant de répondre, d’un ton tranquille.

"J’imagine qu’il n’y aura effectivement pas de piste balisée. Je m’attends pas à grand-chose de toute façon mais je ne peux pas rester sans rien faire non plus."

J’attrapais son tee-shirt, la mine la plus sérieuse possible face à son sourire mais lui adressant tout de même une œillade appréciatrice. Je restais immobile quelques instants, ne pouvant tout de même m’empêcher de noter le temps qu’il prenait pour revenir sous forme de loup. Mais, sans bien savoir pourquoi, je n’arrivais pas à me convaincre que la moindre des informations qu’il pourrait me donner pourrait être fiable à 100%. Il s’était engagé à être à mon service, pas à me servir d’indicateur en matière de métamorphe. C’était rude de penser ça mais j’avais Lexie pour ça. Enfin, pas que pour ça, mais je savais qu’elle serait bien plus coopérative que Malcom. Je chassais cette pensée de mon esprit, me focalisant sur le moment présent avant de commencer à le suivre.

Heureusement, ma foulée était plutôt bonne. Je slalomais entre les obstacles, le gardant toujours à portée alors qu’il adaptait sa vitesse à la mienne. Il n’y avait personne dans les rues, c’en était encore et toujours presque effrayant. Il n’était après tout pas si tard. Enfin, maintenant que je réalisais que nous étions en train de tourner depuis des heures ou presque, c’était peut-être le cas finalement.

Et puis, d’un coup, il s’arrêta, oreilles dressées. Il avait visiblement repéré quelque chose, quelqu’un, allez savoir. Il ne lui en fallut pas plus pour filer en direction d’une ruelle et là, le suivre était une toute autre affaire. Mais, alors que je commençais à me demander si j’allais le retrouver ou s’il m’avait échappé pour de bon, j’aperçus une lumière s’agiter non loin.

Ralentissant la cadence pour reprendre mon souffle, je me rapprochais, reconnaissant la silhouette de Malcom alors que l’homme était en train de lui parler. Il savait donc à qui il avait à faire. Bien.

Je laissais échapper un sursaut de surprise en entendant prononcer mon nom. Je n’étais certes peut-être pas une inconnue mais, tout de même, il avait l’air de me connaitre un peu trop facilement. Et je n’aimais pas ça.

"Vous ne m’en voudrez pas si je ne suis pas ravie tant que je ne sais pas à qui j’ai à faire."

Je laissais filer un silence, attendant de voir ce qu’il pourrait répondre et, surtout, sans relâcher le moins du monde la tension. Qu’il connaisse Malcom et le fait que ce soit un méta n’était pas forcément une bonne chose, c’était peut-être même tout le contraire au vu des relations qu’il semblait avoir. Et je n’avais pas particulièrement envie de me retrouver à nouveau au beau milieu d’une fusillade, allez savoir pourquoi.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Sam 6 Fév - 10:01


Mes yeux étincèlent à la lumière de sa torche. J'avance à pas feutrés vers lui, ombre blanche et spectrale dans la nuit naissante. Un grondement bestial naît dans ma gorge, en avertissement clair, quand je remarque le mouvement suspect de sa main. Je bondis en avant et me campe sur mes appuis, en posture de combat. Je lui aurais sauté à la gorge avant même qu'il ne fasse un geste de plus si Sasha n'était pas intervenue.

Je me fige, les oreilles plaquées dans mon pelage gris-blanc, mon regard polaire ne le lâchant pas une seconde. Je connais le Corbeau, assez pour savoir à quel point il peut se révéler dangereux, même sans user de ses capacités télékinétiques. Je ne compte pas lui laisser l'occasion d'attaquer en premier, n'étant pas à l'épreuve des balles comme tout lycanthrope qui se respecte. Par contre, lui, il semble être immortel pour encore se dresser devant moi comme s'il ne lui était rien arrivé de regrettable.

J'ai presque envie de le narguer, à lui demander où peut bien se trouver sa petite copine blonde maintenant... Je parierais qu'elle n'a pas eu autant de chances que lui, vu comment elle est repartie bien amochée, à peine capable de marcher alors que le séisme nous menaçait tous. Je ne sais pas à quel point ils pouvaient être proches, ni comment lui à pu s'en sortir... Même si je brûle d'envie de le provoquer, je suis actuellement en mission. Et la mission passe toujours avant mes propres envies et intérêts.

Je lui rends un sourire lupin, dévoilant une rangée de crocs dans une expression mauvaise pour toute réponse. Non, je ne vais pas reprendre forme humaine pour lui faire plaisir, ou même pour voir la tronche qu'il risquerait de tirer en reconnaissant son agresseur... Il risquerait de m'identifier d'emblée comme n'étant pas loup, et je perdrais une carte dans ma manche, en plus de perdre de l'énergie et du temps qui sont tout deux très précieux si Sasha décide de passer à l'offensive.

Mais elle ne le fait pas. En bon flic, elle préfère poser des questions avant d'ouvrir le feu, curieuse d'en apprendre plus sur l'identité du démon qui nous fait face. Mon attitude devrait pourtant la mettre en garde... Comment fait-elle pour rester aussi stoïque, à taper la discut' ? Peu importe. Je ne peux pas me permettre de le lâcher du regard pour aviser Sasha... Et nous avons bien convenu 24 heures. En ce laps de temps, elle peut faire ce qu'elle veut, et je me comporterais en gentil toutou bien docile. Après... Je ne lui devrais plus rien.

Seulement, la nuit risque d'être longue.

Note HRP:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Sam 6 Fév - 18:42




Looking for the devil...




Je souris. Que pouvais-je faire d’autre ! La panique n’engendre que faiblesse et perte de contrôle. Aucun de nous ne souhaite en cette nuit fraiche perdre le contrôle. Mon regard passe de la jeune femme à l’animal. Le loup reste sur la défensive, les oreilles vers arrière. Ses yeux sont particuliers, d’un bleu perçant. Il y avait quelque chose de familier dans son regard. Des iris qui me rappellent les mers froides du Grand Nord. Me rappelant des hommes que j’avais côtoyés autrefois. Outre le fait que j’étais « presque » sûr qu’il s’agissait du loup qui m’avait attaqué et faillit me tuer, j’avais l’impression de le connaître. Mon doigt tapote la froideur de mon arme à rythme régulier. J’entends la voix mélodieuse de Sasha me parvenir aux oreilles. Douce et ferme. Je lève mes mains en signe de paix. Une attaque sur la directrice de la PES serait une erreur. En tout cas, ça ne fait pas partie de mon plan pour cette nuit.

Je comprends. Je me présente Samuel … je suis détective privé.
Ma voix se fit chaleureuse. Sasha ne me connaissait pas, sauf le loup qui semble ne pas vouloir se métamorphosé en humain. Autant en profiter. Pour l’instant celui-ci ne fait que se montrer agressif, montrant ses crocs. S’il ne prend pas la parole, je ne vois pas pourquoi je n’en profiterais pas. Du plus, je n’ai pas mentis sur mon prénom. Une petite part de vérité noyé dans un océan de mensonge. Note à moi-même : en faire mon crédo. Je continue à sourire aimablement.

J’ai beaucoup entendu parler de vous madame Oppenheimer. Grâce aux médias et aux articles qui passent dans la presse – précisais-je simplement. Peut-être que cette petite conversation ferrais sortir l’homme du loup. A force de lancer des banalités, et des mensonges à la policière, ça l’inciterai à ce dévoiler. – Votre ami semble particulièrement méfiant à mon égard. – Je fronce les sourcils d’un air inquiet. Enfin, c'est ce que je souhaitais leur faire croire. Que j’étais inquiet, voir mal à l’aise devant tant d’agressivité. Moi qui semble si gentil dans mon costume sombre. – Pensez-vous que je sois en danger ? – demandais-je à la femme qui avait tout était policière. Elle pouvait se méfier de moi mais si j’étais bien un détective privé, humain, ça ferrais tache de savoir que la directrice Madame Oppenheimer avait laissé un loup attaqué un civil. Mauvaise publicité. Incompétence. Je garde mes mains en évidence, toujours à quelques mètres d’eux.



Spoiler:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Jeu 25 Fév - 14:15

Impossible de ne pas sentir la posture de Malcom changer alors que nous nous rapprochions de l'inconnu. Enfin inconnu pour moi uniquement vu qu'ils se connaissaient et qu'il savait des choses à mon propos également. Voilà qui avait le don de m'agacer. Ce n'était pas la première fois que je croisais quelqu'un qui semblait en savoir plus à mon propos que moi-même mais ce n'était pas pour autant que j'y étais habituée. Ou que j'aimais ça. Surtout à cette heure de la nuit, dans ce quartier et en compagnie d'un méta qui ne semblait guère apprécier la dite personne.

Instinctivement, j'avais envie de faire confiance à Malcom et je me rapprochais un peu plus de lui sans même m'en rendre compte, ne m'arrêtant qu'en sentant le pelage du méta à portée de main. Je n'allais quand même pas m'accrocher à lui, j'avais encore un tant soit peu de dignité mais difficile de rester aussi sereine et calme que je l'aurais voulu, surtout en écoutant le dit-Samuel reprendre la parole. Je laissais filer un instant de silence avant de rétorquer, les yeux plissés dans sa direction.

" Samuel, détective privé. Voilà qui est original. Que faites-vous dans le coin ? Ce n'est pas franchement l'endroit le mieux fréquenté de la ville, n'en déplaise à notre camarade lupin ici présent et à moi-même."

Je ne comptais pas lui rendre son sourire. Outre le fait que ce n'était pas dans mes habitudes, le contexte ne s'y prêtait pas vraiment et j'avais du mal à faire taire cette sonnette d'alarme que mon inconscient était en train de tirer. Mais j'essayais de faire la part des choses et de ne pas me montrer trop parano, ce qui m'arrivait un peu souvent ces derniers temps. Que Malcom ne cherche pas à reprendre forme humaine était pourtant un indice qui aurait du m'éclairer mais il ne l'avait pas attaqué non plus. Est-ce qu'il attendait mes ordres ?
Sérieusement ? Ma foi, pourquoi pas, il s'était engagé à suivre ce que lui dirais les prochaines 24 heures.

Je réprimais un soupir, reportant mon attention sur le soi-disant Samuel, secouant la tête lorsqu'il évoqua les médias et laissant échapper une grimace dégoûtée.

"Merveilleux. Si vous me connaissez via les médias, je n'ose pas imaginer ce que vous pensez savoir à mon propos en fait."

Je ne lisais plus les articles me concernant. Entre les éloges de mon incompétence, les recherches sur les déviances sexuelles dont j'étais probablement atteinte, il y avait bien trop de conneries pour que je puisse avoir envie de connaitre ce que le monde extérieur apprenait sur moi. J'aurais peut-être du continuer, faire des démentis mais, honnêtement, outre le fait que je m'en moquais totalement, j'avais surtout autre chose à faire, à penser, qu'à me débattre avec des abrutis qui n'avaient rien mieux à écrire pour occuper leur temps libre.

A l'évocation de mon ami, je jetais un regard en direction du méta, me contentant de hausser les épaules.

"Vous avez l'air de le connaitre. Il aurait des raisons d'être méfiant ?"

J'avais parlé d'un ton étrangement neutre, qui ne m'était pas naturel. Et, au reste de ses propos, je reportais de nouveau mon attention sur Malcom, esquissant un sourire avant de lâcher, à mi-voix, sans vraiment préciser à qui je m'adressais. Mais c'était évident.

"Est-ce qu'il est un danger ? Ou est-ce qu'il peut se sentir en danger ?"

On aurait peut-être du convenir d'un code ou d'un truc dans le genre pour une situation comme celle-là. Du genre un coup de crocs pour m'avertir du danger. Dans le genre subtil on aurait été biens comme ça. Etais-je en train de sous-entendre qu'il pouvait attaquer s'il en sentait la nécessité ? Et bien très honnêtement oui. Il savait ce qu'il faisait ou, en tout cas, j'essayais de m'en persuader.

"Je disais donc Samuel. Que faites-vous là?"

Oui, je me répétais un peu. Mais au moins, il ne pourrait pas faire mine de ne pas m'avoir entendue comme ça. Et je restais calme, un peu trop même en fait.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Lun 7 Mar - 19:15


Mes crocs se dévoilent un peu plus, en un sourire carnassier. Son regard est braqué sur moi, à m'étudier scrupuleusement. Le tueur à gages est incapable d'oublier ses anciennes cibles, ni même ses anciens alliés. Mais il a beau fouillé dans sa mémoire, comment pourrait-il réussir à m'identifier sous cette forme autrement que comme le lycanthrope qui a manqué de le tuer ? Et moi, j'aurais dû finir le travail. Je ne me suis pas assuré qu'il était bien mort. En même temps, j'avais d'autres priorités que de le tuer, comme m'assurer qu'Hayden, Isadora et Mike rentrent sains et saufs quand le séisme s'est déclenché. Je n'avais pas de contrat sur sa tête, mais une mission de protection qui me tenait bien davantage à cœur. A partir du moment où il ne pouvait plus nuire... Disons plutôt que je l'ai épargné, laissé en sursis. Je serais curieux d'apprendre comment il a pu se sortir d'un tel foutoir. Avec ses capacités de démon télékinétique, certainement. On en apprend tous les jours...

Je cesse de gronder, babines retroussées, quand il lève les mains en signe de paix. L'homme n'est plus menaçant dans l'immédiat. Il allait se défendre contre moi, mais il sait qui a vraiment l'ascendant sur mes actes ce soir... Ce qui doit encore plus semer la confusion dans son esprit. Non le Corbeau, c'est bien la première fois que je m'allie à la PES en effet.

Je souffle entre mes crocs, ce qui ressemblerait presque à un éternuement indigné quand il se présente en tant que détective privé. Une reconversion ? Je n'y crois pas un seul instant. Les nôtres ne savent pas faire autrement que de tuer, une fois qu'ils ont goûté à ce sentiment de puissance. Pour un semi-démon, ce doit être encore pire. Et quand je me souviens du Corbeau qui enterrait vivant notre ancien coéquipier... C'est totalement impossible. Et voilà qui lui tape la discussion comme si de rien. Sérieusement ? Il me prend pour un con ? Je vois bien ce qu'il essaie de faire, à enchaîner des mensonges pour me forcer à cracher la vérité à sa place, en reprenant forme humaine. Il n'a pas envie que je déballe sa véritable identité à la PES, vraiment pas. Il joue avec le feu, sans savoir qu'il risque de s'y brûler... Ou alors il s'en fout.

Sasha est méfiante, et s'est rapprochée de moi, mais elle ne me donne toujours pas l'ordre d'attaquer. Ca fait partie de mon contrat, de lui livrer les informations que je peux avoir sur ce type ? Certainement. La mission était assez claire dès le départ : La Directrice de la PES cherche des éléments sur les semi-démons. Elle me pose des questions pour jauger le danger, mais si elle voulait que je lui réponde sans reprendre apparence humaine, elle aurait dû en poser auxquelles je peux répondre par "oui" ou "non". Ok... J'ai compris. C'est moi qui vais devoir me dévoiler le premier.

Je bondis sans prévenir en direction de Samuel, et la frayeur que je peux lui causer me fait d'avance marrer. Je me contente de passer dans son dos, et reprendre forme humaine en une poignée de secondes. Je le bloque avant qu'il ne puisse se retourner, m'emparant d'une de ses lames pour la plaquer contre sa gorge et le forcer à continuer de regarder droit devant lui, vers Sasha. J'ai un peu froid, sans ma fourrure, mais l'adrénaline me tient parfaitement éveillé.

- Surprise, surprise...

Je m'amuse bien, ce soir. Je me demande ce qu'il va tenter de faire, maintenant que je suis réellement une menace pour lui. Il peut certainement me soustraire cette lame des mains pour me la planter, et ça risque de me faire très mal, vu l'éclat argenté que j'en perçois... Ou simplement se tenir tranquille pour une petite discussion. J'ai connu le Corbeau imprévisible. Je sais qu'il est capable de chercher à me tuer plus tard en représailles, ou de s'allier à nouveau à moi s'il voit un quelconque intérêt à le faire.

- Détectrice privé, hein ? Tu vas pas me dire que tu te refais une vie bien rangée ?

J'incline la lame, qui reflètent un instant l'éclat de la lune. Je me contente de la regarder, comme si je m'apercevais à peine qu'elle appuie davantage sur sa gorge. Sasha veut savoir ? Elle va être servie.

- C'est avec ça, que tu voulais me buter, en Février ? Tu sais que ça fait un mal de chien de se faire électrocuter bouffon ? Et après vous vous amusez tous les deux à parler tranquillement de qui est le danger public d'entre nous deux ? C'est pas moi, le semi-démon dans la place, là. Moi, je suis juste le loup un peu bizarre qui a pu te mettre une branlée.


Dernière édition par Malcom Hastings le Sam 12 Mar - 11:54, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Mer 9 Mar - 11:49

    Je ne montre aucun signe d’agressivité, toujours les mains en évidence. Le loup reste campé sur ses positions. Tout est une question de patience. Il devra un moment où un autre dévoilé qui se cache derrière l’animal. La femme se rapproche instinctivement au côté de lui. Elle lui fait confiance pour déceler le danger. Je me demande jusqu’où va cette confiance ? Quelles sont donc les limites ? Les médias ne sont pas tendres avec la directrice de la PES. La traitant sans détour d’incompétente. Sa mauvaise publicité est une excellente chose pour nous. Elle me demande se que je fous dans le coin. J’hausse les épaules.

    Je prends l’air !
    Sans dire un mot de plus. Mes lèvres s’étirent d’un sourire complaisant. Je n’allais pas lui expliquer de long en large ce que je faisais à une heure aussi tardive dans un coin des plus sordide. Ce serait trop facile, moins amusant également. J’hausse à nouveau les épaules. Est-ce que je connais ce loup ? Je suis presque sûr qu’il s’agit du même loup qui m’a attaqué et laissé pour mort. Je ne réponds pas à la question de la jeune femme, vu que ce qui m’intéresse le plus c'est l’identité de son ami. D’ailleurs, elle parle avec lui comme si par magie il allait lui répondre sous forme animal. Elle se prend pour le docteur Dolittle ? Franchement ridicule. Alors que je m’apprête à répondre à l’humaine, le loup décide de fondre sur moi. J’ai un sursaut de stupeur, et sens l’animal reprendre forme derrière moi. Il me bloque le bras, ma propre lame sous ma gorge. Instinctivement ma main se positionne sur son avant bras. Pour l’instant, je ne tente pas de me dégager, évaluant le risque qu’il m’égorge. Rapidement sa voix me fait tiquer.

    Malcom
    Soufflais-je surpris. Oh que oui, la surprise est de taille, mais pas aussi spectaculaire que ça. Un puzzle semble enfin s’imbriquer enfin. Je savais que je l’avais vu au côté de l’Ulfric. Une photo prise de loin et de mauvaise qualité. J’avais bien crus le reconnaître et mettait dit que je m’occuperais de ça plus tard. Avec ce qui m’était arrivé en février, j’avais mis cette histoire de côté. J’aurais peut-être du m’en préoccuper davantage. Ne jamais rien laissé au hasard. Je ris.

    Ouai … j’avais envie d’une vie tranquille avec enfant, chien et une maison avec une jolie barrière blanche … tu vois le tableau.
    Ironisais-je alors que la lame semble me chatouiller dangereusement la peau. Ainsi, c'était lui le loup qui a bien faillit me tuer en février. Malcom le tueur à gage métamorphe. Des métamorphes dans une meute de loup-garou ? Voilà qui est intéressant. Il se fait passer pour un loup devant la jeune femme.

    Ne prends pas ça personnellement Malcom … je voulais tuer tout le monde en février…
    Ma main se referme encore plus sur la main du métamorphe, et je me retourne rapidement. Bloquant ainsi nos mains sur le couteau, dont la lame risque d’être plus douloureuse pour lui que pour moi. Je me retrouve face à lui, forçant sur l’appuie de ma main pour inciter la pointe en argent à se placer sous le menton de Malcom. Il y a bien longtemps que je n’ai pas joué à ce genre de petit jeu. Au Mexique, on n’aimait bien jouer à la roulette russe. C'était exaltant ! Mon démon est tout excité. Malcom venait de dévoiler ma véritable nature à la directrice de la PES. Pas très malin de sa part. Devais-je en faire de même pour lui ? Je fronce les sourcils. Réfléchissant, les yeux empreints d’une folie démoniaque.

    T’as l’air en forme ! Qu’est ce qu’on fait maintenant ? On discute paisiblement ou l’on regarde lequel de nous deux va mettre une branlé à l’autre pour cette fois ?
    Je force la lame à monter d’un cran, flirtant ainsi avec la peau de Malcom. Deux tueurs dans une ruelle sombres … le début d’une bonne blague.

    Oh mais c'est vrai … tu as l’humaine avec toi … je suppose que vous avez votre arme avec vous madame Oppenheimer ? Que faisons-nous ? On discute ?
    Je mettais la discussion sur la table parce que j’étais intrigué de les savoir dans cette ruelle. Rien de plus. La curiosité est un vilain défaut. A défaut de connaître la raison, ils me donneront des indices sur eux, et leur manière d’être. J’aime analyser les gens. Ils sont une source d’informations à eux seuls.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Jeu 10 Mar - 19:40

Je n'aimais pas la nonchalance de ce type. Son sourire quand il parlait de me connaitre, comme s'il se délectait de me savoir trainée dans la boue à intervalles réguliers ou encore la façon dont il répondait à ma question.

"Prendre l'air ? Bin voyons."

Il n'essayait même pas d'être crédible et je sentais l'agacement se faire de plus en plus présent. Je me tournais vers le méta, guettant une nouvelle fois sa réaction qui ne se fit guère attendre.

Voir Malcom reprendre forme humaine avait quelque chose d'assez impressionnant, autant le dire tout de suite. Je levais un index dans sa direction en le voyant plaquer le soi-disant détective privé contre le mur et le menacer avec sa propre lame, sans pourtant faire un geste pour l'en empêcher. Autant le dire tout de suite, une part de moi appréciait qu'il y ait un peu d'action, qu'il se passe quelque chose. Ou alors, c'est que mon inconscient avait fini par écouter les grondements de Malcom quand il était encore sous sa forme lupine et par se rendre réellement compte que l'homme qui nous faisait face était un réel danger.

Quand il prononça le prénom du méta, je soufflais, le plus sérieusement du monde, les bras croisés, comme si nous étions toujours en train de bavarder le plus civilement du monde.

"Ah tiens, vous le connaissez maintenant ? Amusant."

Je fixais le dit-Samuel d'un air curieux, réprimant un sourire en l'écoutant déblatérer sur le fait d'avoir une vie bien rangée ou je ne savais plus quelle autre connerie. Mais, d'un coup, en entendant parler des évènements de février, mon ébauche de sourire se fana instantanément, mon cerveau ne faisant qu'un tour. Tuer le tout le monde. Voilà des mots qui ne pouvaient que résonner dans mon esprit et je laissais échapper un grognement sans même m'en rendre compte alors qu'il serrait la main de Malcom plus fort, retournant quelque peu la situation à son avantage. Ce soir, le méta bossait pour moi, hors de question qu'il lui arrive quelque chose. Si je n'étais pas dupe quant à sa capacité de se sortir de là sans trop de dommage, je n'allais tout de même pas rester les bras croisés, surtout face à ce qui s'avérait être une vraie pourriture.

A sa question, je sortis mon arme, ôtant la sécurité et la braquant dans sa direction.

"Discuter ? Vous avez un truc intéressant à nous raconter peut-être ? Je vais reposer ma question, en espérant que cette fois-ci la réponse sera un peu plus à notre goût. Qu'est-ce que vous faites ici ?"

Je me campais bien solidement sur mes appuis avant de rajouter, de ce même ton toujours aussi tranquille.

"Et lâche ce couteau. Si tu ne veux pas que je tire là où ça pourrait faire vraiment très très mal."

Là, il commençait vraiment à m'agacer à se la jouer cool. Je détestais ça.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Jeu 24 Mar - 14:22


Je ne devrais pas répondre à ses provocations, qui ne m’incitent qu’à me dévoiler plus vite que prévu. Enfin, le Corbeau doit se douter de ma nature depuis Février, comme moi de la sienne. Nous n’avons plus grand-chose à nous cacher sur nos capacités réelles à tout deux… Et si je n’étais pas en mission pour Sasha Oppenheimer, aucun doute que je me serais contenté de disparaître dans la nuit. Les attaques frontales, surtout quand on sait à quel point son adversaire peut-être dangereux, ce n’est clairement pas dans mes habitudes. Question de survie, tout simplement.

Un bras de fer avec lui ne m’intéresse pas. Je n’ai rien à me prouver ce soir. Pourtant, il tente sa chance, à opposer sa force brute à la mienne. Je ne suis pas certain qu’il gagne à ce jeu. On doit être de force équivalente, mais j’ai plus souvent l’habitude que lui de me confronter à des lycanthropes. Et, eux, ils nous mettent à tous les deux une bonne raclée si la stratégie n’est pas au rendez-vous. La lame d’argent peut se révéler bien plus létale pour moi que pour lui, et je ne suis pas prêt de lui céder du terrain pour en connaître à nouveau la morsure.

Je lâche un rire mauvais quand il souffle mon nom, avec ce petit effet de surprise que je cherchais à provoquer. Un peu théâtral dans mon entrée, j’admets… C’est plutôt lui qui aime les spectacles lumière et son, d’habitude. A l’écouter, on dirait qu’on se prend un verre tranquillement à un bar miteux du coin, et non que je suis à presser une lame contre sa gorge. Je ne suis pas tellement d’humeur à plaisanter, là.

- T’es pas crédible, le Corbeau. Il y a bien que la mort que t'as pris un jour pour femme.

Comme nous tous. J’évite de me faire déconcentrer par Sasha, mais on lâche tous les deux des détails à mesure qui lui permettent de mieux se dépeindre le tableau qu’on forme. Si je n’avais pas ces foutus principes, nul doute que j’aurais contourné Samuel pour trouver un autre semi-démon à me mettre sous les crocs… Et de fortes chances que je n’en aurais pas trouvé d’autres d’ailleurs. Celui qui me fait face a joué d’une sérieuse dose de malchance pour que je remonte sa piste… A moins que ce soit de l’imprudence pour revenir sur les lieux comme si de rien n’était. Sans doute un peu des deux.

- Alors tu ne m’en voudras pas de te rendre la pareille, mon gars.

Je ne suis pas rancunier d’habitude… Enfin ça dépend beaucoup des circonstances. Là, impossible de le considérer autrement que comme un danger ambulant pour la Meute. C’est peut-être ce qui me motive finalement à vouloir le crever ce soir.
Je serre la mâchoire, alors que sa main se referme sur la mienne. Les positions s’inversent désagréablement pour moi. Je vais peut-être bien perdre ce bras de fer si je n’utilise pas quelques atouts supplémentaires… Est-ce que ça vaut le coup de se dévoiler un peu plus ? Je me le demande. Il serait bien capable de me tuer, mécontent que j’ai dévoilé sa vraie nature devant la PES. Ça se comprendrait même.

Je lâche un nouveau rire, plus étouffé, alors que Sasha le braque de son arme. Je ne le quitte pas du regard, sans se départir non plus de ce sourire qui se grave sur mes traits.

- Toi aussi, t’as l’air en forme… Pour quelqu’un qui devrait être mort, merde. Tu devrais faire attention qu’elle ne finisse pas le travail, maintenant que t’es fiché terroriste. Dommage pour toi !

La froideur de la lame contre ma peau me fait l’effet d’un électrochoc. Je rompe les hostilités si soudainement qu’elle ricoche dans un bruit métallique contre le mur. Je suis déjà à terre, sous une autre forme. Je gronde, le repousse d’un violent coup d’épaule jusqu’à lui faire perdre l’équilibre… Mais je n’essaie pas de prendre l’ascendant cette fois, pas tant qu’il a cette lame entre les mains. Je m’écarte d’un bond et me place de l’autre côté de la ruelle pour lui barrer le passage. Ce n’est pas moi qui pose les questions ce soir, mais par contre, ça risque d’être douloureux pour lui s’il essaie de se défiler.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Dim 27 Mar - 18:03



Je me préoccupe pas beaucoup de l’humaine. Pour l’heure, elle n’était qu’un point de détail dans le trio que nous formions. J’aurais bien le temps de m’occuper de ses petites fesses plus tard. Enfin dés que je serais loin d’ici. Il faut dire que ce qui me préoccupe le plus est une lame scintillante sous ma gorge. Mon dernier contrat avec Malcom date de quelques années, et notre comparse est mort enterré vivant. Je n’aime pas beaucoup les incompétents. De plus, c'était soit l’enterrer vivant, soit le dépecer avec mes couteaux. Malcom est comme un fantôme des noëls passés. C'est toujours contrariant de voir débarquer ce genre d’individu dans votre vie. Surtout que j’avais d’autre chose à foutre que de leur tenir compagnie. J’avais une démone à retrouver, et si peu de temps devant moi.

Malcom me parle des évènements de février, et du fait que j’avais essayé de le tuer. Si j’avais su à qui j’avais à faire, aurais-je hésité ? Non. Je n’ai pas d’amis. Plus de famille. Les sentiments ne sont plus qu’un tas de cendres qui s’amoncelle sur le sol froid d’une pierre tombale. Je ris. Comme si j’étais le seul à avoir pris la mort pour femme. D’une certaine manière, nous étions collègues, lui et moi. Par contre, je ne comprenais pas son rôle dans la meute locale. Qu’est-ce qu’un putain de tueur faisait auprès des lycans ? A cette simple question, je me devais d’y trouver une réponse. Mes yeux brillent d’une curiosité malsaine. Je parle de discussion mais franchement, je n’en avais aucune envie. Ce n’était qu’une diversion pour me laisser le temps d’analyser la situation. Je change d’avis comme de chemise ce soir.

L’humaine avait sortie son arme. J’aurais été déçu du contraire. Mes lèvres s’étirent d’un sourire carnassier. Elle pointe son canon vers moi. Si proche d’une éventuelle attaque, d’une éventuelle mort. Ce ne sera pas la première fois, et certainement pas la dernière.

Ouai. Pas très malin de ta part de m’avoir dénoncé Malcom. – Susurrais-je malveillant, alors que je force sur nos mains. La lame était pointée sous la gorge du tueur, et c'est tellement excitant d’en arriver à de telle extrémité. J’en banderai presque. – Je n’aurais jamais cru que tu deviendrais une balance.

Il y avait des règles à respecter dans notre monde. Les balances finissaient mal, et pourtant Malcom n’avait pas hésité à révéler ma nature à la directrice de PES. Rien que ça ! J’espérais qu’il avait les couilles bien accroché. Sa réputation allait en prendre un coup. Malcom Hastings, une balance qui travail pour les flics. Je ne serais pas le seul à vouloir sa mort. D’autres exigerons sa tête, juste par prudence. Juste pour être sûr qu’il ne déballera pas d’autres informations. Et deviner qui va faire circuler l’info. Pas tout de suite, juste au moment où je serai sûr qu’il soit vulnérable.

Le métamorphe se dégage brusquement, mon couteau percute le mur mais je ne lâche rien. La violence du choc me fait vaciller. J’ai un genou au sol, et grogne méchamment. Mon pouvoir se déclenche telle une onde néfaste. Ah Malcom ! Il avait repris forme animal, et mon démon n’apprécie pas son arrogance. J’en n’oublie pas l’humaine, et son arme. Je fais tourner mon couteau dans ma main avec agilité alors que je me relève. Il me barre le passage, et de l’autre c'est Sasha qui se tient prête à faire feu ; je ris et fronce les sourcils.

Je vous conseille donc de tirer Madame Oppenheimer, parce qu’il est hors de question que je lâche mon couteau – dis-je avec un petit sourire malsain. Je jette un œil à Malcom que je sais par avance qu’il ne voudra pas me laisser partir. L’arme de la jeune femme s’enraille grâce à mon pouvoir, et la benne à ordure se déplace avec violence sur Malcom. Je profite de cette manœuvre pour percuter de l’épaule Sasha brutalité. Je n’attends pas et m’enfuit dans l’obscurité. Nous aurons d’autre occasion de nous revoir, et de régler nos petits différents surtout en ce qui concerne Malcom ;

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Lun 11 Avr - 22:22

Tous les deux avaient un passif plutôt lourd, il aurait fallu être aveugle pour que je ne le vois pas. Et puis, ils ne faisaient même plus mine de ne pas se connaitre, à croire que leur dernière rencontre avait fait voler quelques plumes. Mais trop de rancœur n'était jamais bon, j'étais particulièrement bien placée pour savoir qu'elle pouvait aveugler les gens et les empêcher de faire correctement leur travail.

Mon regard passait de l'un à l'autre alors qu'ils échangeaient quelques civilités, mes sourcils se fronçant à l'évocation des événements de février et me demandant quel avait pu être son rôle. Enfin, je savais déjà dans quel camp il avait été, ou dans lequel il était toujours, mais ça ne m'indiquait tout de même pas précisément ce qu'il avait cherché à retirer de tout ça. Outre un monstrueux chaos bien évidemment.

Toujours est-il que j'avais vraiment envie de lui en coller une, ne serait-ce que pour faire disparaitre ce sourire énervant. Et il n'appréciait pas de savoir Malcom à mes cotés, c'était intéressant mais je ne savais pas à quel point. C'était probablement dû à leur relation ou au passé du méta qui m'était bien évidemment totalement inconnu.

"Dénoncer ? Ou ça ? C'est pas toi qui vient de dire que tu voulais tuer tout le monde en février ?"

Je secouais la tête, réalisant que je n'avais en fait pas vraiment envie d'entrer dans ce genre de discussion. De toute façon, il ne m'en laissa pas le temps alors qu'ils se battaient à nouveau et que je gardais l'homme dans mon viseur. Je secouais la tête à ses propos et lâchais, d'un ton sec.

"On ne me donne pas de conseils, surtout pas ce soir."

Evidemment, inutile de préciser que je n'hésitai quand même pas à tirer, visant, sans bien vouloir me l'avouer, la tête. Mais, à son rire et à sa mine entendue, il était évident qu'il avait un plan derrière la tête. Et le bruit typique de l'arme enrayée ne fit que me confirmer tout ça. Impossible que ça vienne de moi, de mon arme, la coïncidence aurait été trop grosse. Et, pendant ce temps-là, voilà qu'une benne volait dans les airs, percutant violemment Malcom. Je grimaçais, me demandant à quel point c'était douloureux et je soufflais entre mes dents.

"Sale petite ordure."

Pas le temps d'en dire plus qu'il me percuta violemment l'épaule et, sous le poids, je heurtai le mur dans un craquement peu rassurant. Je balançai mon arme dans sa direction. C'était inutile bien sûr mais ça me soulageait un minimum alors que je cherchais Malcom du regard, espérant que la benne n'aurait pas fait trop de dégâts. Inutile de courir après Samuel, je n'étais pas en état de l'arrêter toute seule, surtout s'il était capable de neutraliser mon arme. Ca c'était vraiment problématique.

Je secouais la tête, refusant de me focaliser sur ce nouveau problème et je lâchais alors, à mi-voix.

"Malcom ?"

Je ne savais même pas où il était en fait. Pratique ça.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Dim 24 Avr - 18:05


On dirait que le démon l'a particulièrement mauvaise que j'ai révélé sa vraie nature devant la Directrice de la PES. Mouais... J'aurais peut-être aussi peu apprécié que lui, mais ce sont les risques du métier. Il est assez mal placé pour me parler d'un code d'honneur, lui qui n'a pas hésité à enterrer vivant un de ses coéquipiers. Tous les coups sont permis, dans le métier, et la seule constante que je respecte contrairement à la plupart, c'est de toujours tenir parole. Je ne risquais pas de promettre de ne pas révéler sa condition, puisqu'elle m'était encore inconnue avant Février, quand le masque est tombé. Je l'ai cru mort, pour de bon. Mais les tueurs à gages sont souvent des coriaces. Inutile de regretter. Je n'ai pas eu l'occasion de vérifier si j'avais réussi mon forfait, sa mort n'étant pas dans mes priorités du moment. Il a quand même eu un sacré coup de bol pour s'en sortir vivant, et pouvoir encore se tenir debout, indemne, devant moi.
Sasha est assez intelligente pour se rendre à l'évidence. Nous nous connaissions bien mieux que prévu, et ce qui lie n'est rien d'autres que le meurtre. J'ai déjà repris ma forme lupine quand il me traite de balance, et l'espace d'un instant, je crains que la femme ne retourne sur son arme contre moi. Ce serait facile de lui mettre le doute, de lui faire croire que cette connaissance tient du fait que je trempe dans les affaires sordides des semi-démons. En vérité, j'y trempe si peu que j'en avais un plusieurs fois devant moi sans même le savoir. Ca risque de mal tourner... Et je ferais mieux de le tuer avant qu'on ne cherche à me tuer.

J'ai un grondement appréciateur quand je constate qu'elle ne change pas de cible, et lui renvoie ses contradictions en pleine tête. Il s'est trahi lui-même. C'est peut-être bien ce qui lui fait prendre pleinement conscience de sa situation. Je m'attendais à ce qu'il cherche une ouverture pour s'enfuir, mais les démons sont assez imprévisibles pour qu'on peine à savoir d'où va venir l'attaque. Je commence à comprendre ceux qui maudissent les métamorphes... J'entrevois un objet volumineux sur le côté de mon champ de vision. J'aurais le temps de prendre la forme d'un papillon, mais vu la taille de l'objet, pas celui de voler au plus loin pour esquiver. Je bondis sur le coté pour l'éviter, mais je me mange le coin de la... Benne. J'entends l'injure de Sasha retentir, criante de vérité.

Je me redresse comme je peux, à moitié sonné par l'attaque. L'enfoiré doit avoir pris déjà une belle avance, le temps que je retrouve mes esprits. La piste est encore fraîche et il va m'être facile de le prendre en chasse, seulement... Je fais à peine trois pas avant de sentir une douleur fulgurante me remonter dans l'épaule. Quelle plaie. Je crois que je me suis démis l'épaule. Les dégâts auraient pu être bien pires si je n'avais pas tenté de les minimiser. Je boite vers Sasha quand elle m'appelle. Je me demande un instant pourquoi elle ne l'a pas suivi, avant de constater qu'elle a balancé son arme. Il s'en sort bien, le démon...

Je reprends forme humaine devant elle. Je grimace, plus d'un air mauvais que sous la douleur de mon épaule. Je dirais que mon orgueil en a pris un plus sale coup encore.

- Ouais... Ça peut aller, juste un peu sonné. Et mon épaule a... Bah, peu importe, je vais remettre ça en place. Toi ?

Je fixe la rue du regard, celle par laquelle notre cible vient de s'échapper. Un juron m'échappe.

- Putain... J'y crois pas. Il nous file entre les doigts. Je vais le retrouver, et buter ce salopard.

Je me retourne enfin vers elle, avec cette expression peu amène, avant de me rendre compte que je suis parfaitement nu devant la Directrice de la PES, et lui décocher un sourire en coin.

- Tiens... Ca me rappelle notre première rencontre. Ça manque juste un peu de chairs fraîches et de détonations en plus. Enfin... Seulement de détonations maintenant que j'y pense.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Dim 1 Mai - 15:15

Bon, je voulais avoir des indices, quelque chose qu'un peu tangible. On peut dire que je suis servie. Ok, ce n'est pas vraiment ce que j'attendais. A dire vrai, je ne savais pas vraiment ce que cette soirée pourrait m'apporter quand j'ai demandé à Malcom de venir. Il y avait bien trop longtemps que les événements de février s'étaient passés pour trouver quoi que ce soit qui me serve réellement mais j'avais besoin de me raccrocher à quelque chose. Mais bon là, pour le coup, on peut dire que j'ai été servie. Si le coin est désert, il a l'air quand même de continuer à attirer certains semi-démons. Pour le fun ? Le chaos qui les appelle toujours ? Aucune idée mais ça mérite d'être creusé. En tout cas, je l'espère.

Pour le reste, c'est pas hyper probant. Même à deux contre lui on s'en sort pas vraiment avec les honneurs en fait. Comme d'habitude, quand j'ai une de ces créatures face à moi, j'ai l'impression qu'ils se moquent de la faiblesse des humains que nous sommes. Comme si nous rappeler que nous ne sommes pas capables de les affronter sans armes leur procurait un plaisir non dissimulé. Bon c'est surement le cas et c'est ce que j'ai l'impression de lire dans les yeux de Samuel. Ou ce que j'ai envie de lire, je ne sais pas trop. En tout cas, j'ai pas le temps de m'y attarder que je me mange le mur quand Malcom se mange une benne. Je préfère être à ma place qu'à la sienne, même si ça fait super mal et que j'ai envie de lui courir après pour lui éclater la tête. Mais bon, à mains nues, je vais pas faire deux pas. Alors je le laisse filer, laissant filer une seule injure quand ma tête est remplie à en éclater.

Je m'inquiète alors que je ne vois plus le méta et j'ai un soupir de soulagement quand je le vois arriver en boitillant. Je me fige quand il reprend forme humaine, réalisant seulement à quel point un méta peut se transformer rapidement. Je laisse d'ailleurs échapper un léger sifflement admiratif, même s'il a vraiment une sale gueule pour le coup. Et je me contente de hausser les épaules avant de souffler, non sans agacement.

"Oh la faible humaine s'est juste mangé un mur. Un peu mal au crâne et à l'épaule mais rien qui ne m'empêchera d'aller bosser demain malheureusement. T'as besoin d'un coup de main pour ton épaule ou t'as en plus une super vitesse de récupération des blessures ?"

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai un sourire quand il s'énerve et je souffle, d'un ton narquois.

"Tu serais pas en train d'en faire une affaire personnelle ?"

Comme si ça pouvait être autre chose. Sa présence ici de base est déjà une affaire personnelle. Sans parler de la relation qu'il a l'air d'avoir avec ce type. Au reste de ses propos, j'ai un haussement d'épaules douloureux avant de répondre, mâchoires contractées.

"Si ça aurait tenu qu'à moi, il y en aurait eu des détonations. Foutu semi-démon."

J'ai une moue dépitée alors que je vais récupérer mon arme par terre et je grimace de douleur en me redressant. Je penche alors légèrement la tête sur le coté alors que je me rends compte qu'il est complètement nu au beau milieu de la rue. Heureusement qu'il n'y a personne, voilà qui pourrait faire jaser si on croisait la directrice de la PES avec un mec à poil dans un coin sombre de la ville. Enfin, ça serait au moins des sources de rumeur marrantes, ça changerait un peu. Et puis au moins, il est plutôt sympa à regarder, pour un peu j'en oublierais cette envie de taper contre quelque chose pour cette soirée pour le moins ratée.

"T'étais effectivement habillé grosso modo de la même façon. Les armes en moins. Mais ça n'enlève rien à ton charme fulgurant va."

Je lui décoche un mince sourire même si je suis toujours aussi agacée. Je prends une profonde inspiration avant de reprendre, mon regard se perdant dans la contemplation de la ruelle ou Samuel a pris la fuite.

"Et au moins cette fois-ci, t'as pas menacé de me flinguer. Est-ce que ça note un progrès dans nos relations ?"

C'est le moment où je lui demande d'où il tient ses si bonnes relations ou j'attends un peu ? Parce que j'ai tout de même un sérieux doute quant au fait qu'il va me répondre et, s'il le fait, si ce sera l'entière vérité.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Dim 8 Mai - 19:35


Je ne me rends compte qu’à son sifflement admiratif qu’elle n’a pas eu l’occasion de me voir à l’œuvre avant maintenant. J’aurais peut-être dû continuer de me cacher et de feinter pour changer de forme… Mais à quoi bon ? Secret de polichinelle. Avec son esprit d’analyse, elle avait déjà dû faire le calcul et comprendre à quelle vitesse on pouvait changer de forme. Il lui manquait simplement de le voir pour le croire. J’aurais presque un sourire empli de fierté si ça ne me faisait pas autant chié. Je préfère le prendre autrement et me dire qu’elle apprécie simplement la vue pour faire passer la pillule.

- J’ai besoin d’un coup de main, ouais... T’arrêtes jamais de poser de questions ? Tu veux que je prenne la forme d’un rat de laboratoire pour voir ou bien ?

Je suis qu’à moitié sérieux, mais la PES a récolté assez d’informations à mon goût pour le restant de la soirée. Ca me gêne moins de dénoncer un semi-démon revenu d’entre les morts que de révéler des secrets de métamorphes qui pourraient potentiellement nuire à la Meute, aux miens. Samuel… Rien ne nous liait, hormis un vieux contrat, un lointain meurtre que j’avais consenti. Je connaissais sa propension aux coups dans le dos envers ses collègues, et je doutais que qui que ce soit le prenne au sérieux, hormis ceux de sa propre espèce.

J’hausse un sourcil, vaguement perplexe, quand elle me demande si j’en fais une affaire personnelle. Ah ouais, c’est vrai… Je suis actuellement en plein contrat, non ? Même si je ne lui ai pas fait signé de papier, mais avec les nouvelles technologies, un texto suffit en preuves.

- Non, sans rire. Je peux pas blairer ce type. C’est un véritable boucher qui tue pour le plaisir, sans aucune éthique, mais depuis que j’ai fait le lien avec sa nature… C’est pas si étonnant en soi.

Ouais… Qui le pensait fiable, vraiment ? Un tueur sociopathe dans la nature, qui prend bien trop de plaisir dans les tueries gratuites pour faire un bon tueur à gages, qui se contentent de remplir les contrats et d’empocher l’argent. Qu’il aille médire si ça le chante, j’aurais même pas besoin d’en faire de même pour qu’on évite de lui accorder trop de crédit.

Je jette un coup d’œil à son arme, quand on commence à mentionner le manque de détonation pour compléter le tableau. Je me demande comment il a réalisé un aussi beau travail de précision en m’envoyant dans la foulée une benne entière en pleine figure.

- Il y a pas qu’un bordel sans nom pour leur faire pousser des ailes on dirait… Il a dû sentir sa fin proche.

Ca me fait bien rire, et j’aurais presque l’impression qu’elle le prend encore plus mal que moi. L’instant de frustration est passé, et quand elle penche la tête sur le côté, je me rends compte qu’elle vient seulement de prendre conscience de mon manque de tenue actuellement. Ce serait presque vexant, en y repensant. Je lui rends un large sourire, enjôleur, alors qu’elle s’attarde sur ma silhouette.

- Je devrais porter plainte pour cette injustice flagrante : T’es la seule à pouvoir mater.

Ah ouais… Bizarrement, j’avais peut-être cherché à occulter le plus important. Je l’avais braqué de mon flingue avant même de pouvoir faire connaissance cette nuit-là, pourtant, c’était pas faute d’avoir essayé en empilant des verres sur le bar de Jack.

- Une soirée qui avait si bien commencé… Je pense que ça note un net progrès, ouais. Ca te dirait pas de rattraper le temps perdu ?

Quoi ? Être direct payait des fois, je pouvais tenter… Et je préférais largement cette issue qu’à un nouvel interrogatoire sur notre cher ami le tueur sociopathe. Disons que c’est une façon bien agréable de détourner l’attention et de passer ces vingt-quatre heures intelligemment…
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Ven 13 Mai - 11:18

Moi qui ne connaissais pas grand-chose sur les métas il y a quelques mois, on peut maintenant dire que je commence à avoir quelques notions. Je ne suis pas vraiment sûre que ça plaise à tout le monde, surtout quand on voit tous les secrets qui les entourent. Mais bon, si j’avais déjà voulu vendre la mèche, je l’aurais fait. Là je n’y vois aucun intérêt et, surtout, je ne saurais même à qui le faire.
Je me rapproche de lui et je fixe son épaule avec une moue pensive avant de souffler, le plus sérieusement du monde.

"Si je te dis que je peux la remettre en place, tu me fais assez confiance pour me laisser faire ? Quant au reste…"

Je m’autorise un mince sourire alors que je lui jette un regard en biais.

"C’est mon boulot de tout le temps poser des questions, t’avais pas encore tilté ? Je ne suis pas un agent de terrain de base. Et encore, j’ai été soft avec toi, te plains pas. Mais ne me tente pas avec ton histoire de rat, tu serais que je serais tentée de dire oui."

Par curiosité personnelle, pour en savoir plus, toujours plus sur les non humains. Pour lutter aussi plus efficacement contre eux me souffle une petite voix que, pour le moment, je n’ai pas particulièrement envie d’entendre. Ils ne sont pas la menace identifiée la plus pressante, voire carrément pas du tout en fait et j’aimerais autant éviter de les rajouter sur une liste beaucoup trop importante à mon goût. Ma question le laisse un rien perplexe on dirait et, à ses propos, j’ai un bref haussement d’épaules.

"Comme s’il fallait être un semi-démon pour aimer les boucheries et tuer pour le plaisir. Ou alors, il y en a vachement plus que ce que je pensais. Mais si t’as l’occasion de t’en débarrasser pour de bon, j’en serais ravie. Dire que c’est une menace me parait être un doux euphémisme."

En tout cas, le coin attire encore les adeptes du chaos. Ou alors c’était juste une coïncidence mais je n’en suis pas vraiment persuadée. Je commence à me dire que faire surveiller les lieux à temps plein, ne serait-ce que par vidéo, ne serait peut-être pas du luxe alors que je jette un regard dépité à mon arme, pleinement consciente de notre totale incapacité à nous défendre face à eux. Cette idée me fait bouillir intérieurement et le fait d’être aussi faible me donne envie de hurler. Mais je garde mon calme, me contentant d’une grimace sceptique à ses propos.

"Vraiment ? C’était toi la menace visiblement. Moi il a fait ce qu’il a voulu en un claquement de doigts. Mais je devrais être habituée à la longue. Enfin."

Je tique alors sur la situation un peu bizarre dans laquelle on se trouve tous les deux et à sa répartie, je réponds, le plus sérieusement du monde.

"Si tu veux, je remplirais le dossier de plainte, je serais curieuse de voir ce que tu mettrais dedans. Et je ne vois pas pourquoi tu cries à l’injustice, y en a plein qui aimeraient être à ta place."

Je range mon arme dans son holster et je croise les bras alors que je continue de le fixer, m’autorisant cette fois un mince sourire. La frustration d’avoir laissé s’échapper le semi-démon est toujours là évidemment et elle reviendra de plein fouet demain, les autres jours, mais au moins on ne s’en sort pas trop mal. En tout cas, en un seul morceau, ce qui est déjà un point non négligeable.

A sa question, je regarde ma montre et j'ai une moue pensive.

"Oh parce que tu as de quoi nous occuper pour tout le temps qui nous reste. Vraiment ? Je serais curieuse de voir ça."

Ce n’est pas vraiment professionnel et c’est surtout un peu incongru vu ce qui vient de se passer. Mais, à défaut de passer mes nerfs en frappant un punching-ball ou j’en passe, ce qu’il sous-entend sans vraiment de subtilité pourrait être tout aussi intéressant.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Sam 21 Mai - 20:49


La douleur me cisaille l'épaule, et j'ai rapidement une grimace accrochée au visage. Impossible de bouger le bras, et donc dans cet état, de pouvoir voler sous ma forme favorite. Elle se rapproche de moi avec cette expression qui ne vous met pas vraiment en confiance... Mais quand elle me demande pour la remettre en place, je lui confirme d'un signe de tête qui m'arrache une légère douleur supplémentaire.

- Ouais. Je pourrais pas m'en occuper tout seul, enfin si, mais si je peux éviter...

Ca m'était déjà arrivé par le passé. Comme un con, la souffrance aigüe aidant, j'avais tout bonnement cogné dans le mur avec mon épaule jusqu'à entendre un craquement sonore. J'avais retrouvé l'usage de mon bras, mais bizarrement, j'étais pas sûr que le résultat était vraiment meilleur. Ca m'avait lancé pendant un moment. Au moins, cette fois, je n'étais pas en danger immédiatement et pouvait m'épargner ce genre de conneries. Je fais un signe du menton pour qu'elle m'empoigne mon bras invalide.

- Tires, quand t'es prête. J'ai tout mon temps, là.

J'ai un sourire en coin. Au moins, elle vient d'arrêter de poser ses questions en boucle, même si la voir tenter par mon histoire de rat de laboratoire aurait de quoi bien me faire rire... Ou me coller des frissons.

- Je te laisse explorer mon corps autant que tu veux, s'il y a que ça pour te satisfaire...

Facile. Je retiens quand même l'information, parce qu'elle doit plus tenir du détective que du flic de base. Je devrais m'en méfier davantage, de cette petite blonde... Mais en attendant, sa cible principale n'est autres que les démons, ce qui me convient parfaitement. Surtout que je viens de la mettre sur la piste de Samuel, et bon courage à lui pour s'en dépêtrer. J'hausse un sourcil, plutôt étonné qu'elle réponde à ma colère en... M'incitant à commettre un meurtre, même sur un criminel. La PES commence à envisager des méthodes plus drastiques pour s'en sortir peut-être ?

- Il s'est senti acculé, entre nous deux, mais je prends ça pour un compliment. Je vais gérer ce problème, disons que je fais des heures supp' sur celles données, ou que je les étale dans le temps...

Je ne cherche pas à la faire se sentir moins inutile, c'est pas mon genre de m'en soucier, mais clairement, Samuel aura moins de mal à gérer un seul d'entre nous... Sauf si je le prends pas surprise. Il s'en est pris à ma meute, en Février, et rien ne me dit qu'il ne recommencera pas, surtout maintenant. Je dois le prendre en chasse et le mettre hors d'état de nuire avant qu'il ne commette davantage de dégâts. Ca tient de ma responsabilité. Je l'avais à ma merci. J'ai fait une erreur d'appréciation en ne vérifiant pas qu'il était bien mort, mais le temps nous était compté après ce séisme violent qui nous a tous secoué. Putain, je sais vraiment pas comment il a pu survivre à pareil cataclysme.

Sasha m'extirpe de mes pensées, par des paroles bien plus légères. J'ai lancé une invitation, un peu en l'air, sans m'attendre à susciter du répondant... Mais étonnement, elle en a, et j'oublie momentanément ma traque pour me consacrer à cette belle femme qui me fait face. Mon sourire s'étire, charmeur.

- J'ai plutôt à cœur de réparer cette injustice... Pas toi ?

Elle regarde sa montre, comme pour jauger le temps qu'il lui reste et comment l'occuper de la meilleure façon. Cette proposition la tente, et je réduis l'espace qui nous sépare pour attraper sa mâchoire d'une main et capter son regard. Je lis plus de frustration que de désir au fond, mais cette fureur peut s'exprimer de bien des manières. Je le sais, pour avoir la même qui me vrille les tripes. Et sans crier gare, je m'empare de ses lèvres.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Dim 22 Mai - 20:45

Bon il a l'air de sacrément douiller quand même. Je ne suis pas une pro pour remettre les épaules en place, ou n'importe quelle partie du corps humain, je suis pas non plus superwoman, mais j'ai déjà eu à le faire à plusieurs reprises. Alors on va dire que ça devrait le faire. J'essaie en tout cas d'avoir l'air convaincue. Et j'ai un mince sourire à sa réponse.

"J'avoue que je suis tentée par l'idée de te voir te cogner contre un mur, la poubelle ou je ne sais quoi jusqu'à ce que ce soit remis en place. Mais ça risquerait d'être long et bruyant. Et on va éviter hein."

A son signe du menton je m'avance, la mine décidée même si j'arque un sourcil à sa remarque.

"Je vais éviter de te dire de te détendre, j'ai comme l'impression que ça servira pas à grand-chose. Au pire, concentre-toi sur autre chose, ça passera mieux."

Et j'appose mes deux mains sur son épaule, plissant des yeux avant de tirer d'un coup sec. Ca craque assez violemment et pour un peu je me dis que je me suis foirée. Mais non, on dirait que ça va. En tout cas il a pas hurlé de douleur, pas encore en tout cas, et il n'est pas tombé par terre. Et j'en ai pas pris une.

Je me recule et je le fixe avec une moue, guettant sa réaction.

"Alors… ça va ?"

Et je continue, comme si de rien était, comme s'il n'était toujours pas nu au milieu d'une ruelle, qu'on venait pas de courser un semi-démon avec un résultat pas franchement folichon.

"Attention, je pourrais te prendre au mot et t'étudier pour de vrai. Et je suis pas persuadée que tu prendrais vraiment ton pied."

Il est vrai que j'apprécierais grandement d'en savoir plus sur les méta. Enfin, j'en sais déjà pas mal, surtout depuis ces derniers temps. Mais j'ai toujours cette curiosité plus ou moins scientifique qui me taraude, même si je suis sur le terrain depuis longtemps. Quand je lui fais comprendre que ça ne me dérangerait pas de voir ce foutu semi-démon mort, il a l'air un rien perplexe mais ne fait pas de commentaires. Après tout, c'est pas lui qui m'a dit que je devais changer de façon de faire ? Et ce gars-là n'a pas vraiment l'air de vouloir se faire raisonnable, je ne vois pas pourquoi je le ferais. J'ai quand même une moue à sa réponse et je hausse les épaules.

"C'est plus toi que moi à mon avis qu'il craint. Il peut vraiment me mettre hors d'état de nuire en un clin d'œil. Alors que tu gardes tes armes malgré son pouvoir. Mais je note que tu ne dis pas non. Et au pire, on peut dire que je t'embauche sur un… contrat ?"

Je ne sais pas trop si je dois me sentir vexée ou non à l'idée qu'il va courir après notre cible tout seul. Mais il a l'air plutôt doué pour ce genre de petite chasse alors pourquoi je devais mal le prendre ? Surtout qu'il a un compte à régler avec lui et, pour une fois, ça ne me dérange pas qu'il se laisse gagner par ses intérêts personnels pour l'éliminer.

Enfin, je me rends compte que deux options s'offrent à moi. Je peux ressasser cette histoire toute la nuit en rentrant chez moi toute seule ou je peux avoir autre chose. Qu'il m'offre clairement. Autant le dire tout de suite, je ne suis pas une sainte et ce n'est pas comme si j'avais à craindre que Malcom vienne toquer à ma porte avec un bouquet de fleurs. Alors j'ai un sourire en écho au sien et je croise les bras, faussement pensive.

"Je déteste les injustices. Et là en plus, elle me concerne. Donc je vois pas pourquoi je ne ferais rien si en plus on peut la réparer."

Son regard accroche le mien et je le soutiens sans ciller, réalisant un peu l'incongruité de la scène alors qu'il a attrapé mon menton. Je ne bouge pas, encore tiraillée entre un désir croissant et cette fichue colère qui ne descend pas alors que je demande vaguement si je ne viens pas de dire une connerie. Surtout que ce n'est pas vraiment mon genre de parler de la sorte.

Et j'ai un sursaut de surprise quand il m'embrasse, m'empêchant de commencer à trop cogiter à son propos. Entre le dire, se chercher et le faire, il y a quand même une sacré différence. Qui n'a pas l'air de lui poser problème. Et je reste figée quelques instants. Avant de lâcher le peu de retenue que j'ai encore et de glisser ma main sur sa nuque pour le plaquer contre moi alors que je lui rends son baiser. Bonne idée, mauvaise idée ? Ca n'a pas vraiment d'importance, si ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Sam 4 Juin - 20:15


- Comment t'as deviné ?

Je grimace un sourire, à sa répartie. Je note que Sasha Oppenheimer peut se révéler une belle sadique, à ses heures perdues, en plus d'une scientifique qui a des envies de dissection prononcé sur les métamorphes. Je ferais mieux de ne pas tourner de l'œil si elle se décide vraiment à m'aider... Mais trêve de plaisanterie, je peux lui faire confiance pour m'aider à remettre les choses en place, dans tous les sens du terme. Je respire calmement quand elle se rapproche avec cet air si décidé qu'il me donnerait envie de rire. C'est toujours plus facile de rire pour dédramatiser, mais ça devient vite risible quand la douleur prend le dessus. Je serre les dents, grognant de douleur quand mon épaule craque. J'ai peur qu'elle se soit méchamment foirée en sentant la brûlure vive qui me parcourt tout le bras et me remonte même dans le cou. Je reprends difficilement mon souffle, mais la douleur finit par ne plus irradier de mon bras, sauf quand j'essaie de le bouger... Mais au moins, je peux le bouger à nouveau. Dans quelques jours, je suis sûr que je me sentirais en mesure de voler. Les papillons ne ressentent pas la souffrance de la même façon que nous, c'est parfois bien pratique pour s'enfuir quand la situation devient critique... A condition qu'on ne me casse pas un bras.

Je relève la tête, quand elle me demande si ça va. J'ai la tête qui tourne un peu, et il me faut le temps de retrouver pleinement mes esprits pour lui répondre de façon convaincante.

- Ouais. Ca va aller de mieux en mieux maintenant, merci.


J'ai un sourire de travers quand elle remet sur le tapis cette histoire de rat de laboratoire.

- Je devrais pas te donner des idées, ça fait rapidement le tour chez toi...

J'ai la colère qui refait surface, à discuter du sort de Samuel. Peu importe... Elle m'a donné l'aval pour lui faire la peau en toute impunité, non ? C'est presque comme un nouveau contrat. D'ailleurs, elle finit à son tour par employer ce mot, ce qui m'arrache un nouveau sourire, peut-être un peu plus commercial. Je suis certain que je pourrais me faire payer une belle somme pour ça, si elle se décide réellement à franchir le pas. Pour le moment, je ne préfère pas précipiter les choses, même si travailler pour la Directrice de la PES aurait sans doute quelques avantages... J'ai déjà travaillé pour ses services sans qu'elle ne le sache, et je n'irais pas lui donner des informations sur ses propres agents qui ont jugé bon de m'employer pour mettre fin à de sombres affaires d'enlèvements de vampires suite aux événements de Février. C'est autre chose que de partager des informations sur une cible commune. Tueur à gages ou non, Samuel en est devenu une.

- C'est vrai... Et je lui souhaite bien du courage pour utiliser sa télékinésie sur un papillon. Sauf que j'ai perdu l'effet de surprise qui m'avait permis de le fracasser la première fois, ce sera plus compliqué la prochaine. Si tu es prête à me payer pour de nouveaux contrats, je suis ton homme. En attendant, je rembourse ma dette, et je suis pas contre me faire payer en nature pour cette fois.

Je la sens frustrée, donc autant en profiter. Je ne peux pas l'inviter à me suivre, si je me mets en chasse. C'est une activité que l'on mène entre tueurs à gages, pas avec des invités, et je suis plutôt à jouer les solitaires sur mes missions, malgré les hommes de mon père qui peuvent m'aider et me garantir une bonne couverture. Ce n'est pas contre elle, mais il faut être sacrément doué pour arriver à me suivre sans me ralentir, vu les formes que je peux revêtir... Ou être un autre métamorphe tueur à gages. Je suis sûr que je travaillerais incroyablement bien avec ceux de mon espèce, mais peu s'aventure sur ce terrain, préférant la fuite à l'affrontement. En dehors de John peut-être... Mais c'est un bon gars, pas un tueur.

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle accepte ma proposition, très honnêtement. Ca m'arrive de me prendre des râteaux, le revers du côté trop entreprenant... Mais on dirait que j'ai vu juste et qu'elle a autant besoin que moi de se défouler, d'une toute autre façon. Son sourire fait écho au mien, et ses paroles me confirment à demi-mots ses intentions. Il ne m'en faut pas plus pour franchir le pas, avant qu'elle ne se ravise précipitamment. Il n'est plus l'heure de réfléchir, et je peux lui accorder un temps sans prise de tête. Elle le sait, et c'est ce qui doit l'intéresser aussi.

Si on l'aurait fait, on se serait peut-être rendu compte que ce n'est pas très prudent de s'adonner à ce genre d'activités dans une ruelle sombre empestant le Chaos... Samuel vient d'utiliser son pouvoir et la faille n'était pas loin. Je m'en fiche, parce que ça fait partie de mon quotidien, même si je connais le résultat que ça a pu avoir sur Isadora avec ses deux jumeaux fraichement sortis de nulle part. De toute façon, j'ai égaré ma veste plus loin et tout ce qu'elle contenait, et puis à la sentir m'embrasser en retour, j'oublie à mon tour toutes mes préoccupations.



- Merci pour cette splendide soirée, Sasha. Je pense qu'il serait temps de rentrer, maintenant.

Je reprendrais volontiers cette chasse dans le sillage du Chaos plus tard, dont je ne soupçonnais pas vraiment cette conclusion pour le moins agréable. Je sens que je vais certainement regretter que Sasha ne soit pas de la partie plus tard... Mais je risquerais de manquer encore plus de professionnalisme maintenant en lui proposant de venir. Et qui sait ? D'autres occasions se représenteront peut-être.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Sam 4 Juin - 20:15

Le membre 'Malcom Hastings' a effectué l'action suivante : Lancer les dés


'D10' : 6
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    Mer 22 Juin - 17:09

Je lui décoche une ombre de sourire avant de souffler, d'un ton presque amusé.

"J'étais profileuse dans une autre vie ou un truc dans le genre. Mais vu ta tête, je ne suis pas sûre qu'il faille l'être pour deviner ton humeur et ce que tu penses."

Il me laisse quand même faire et, à ma grande surprise, je ne m'en sors pas trop mal. J'ai l'avantage de garder une mine suffisamment stoïque pour qu'il soit persuadé que je sais ce que je fais et ça marche plutôt bien. J'arrive même à lui remettre l'épaule en place et mon sourire se fait plus large.

"A ton service. Contente de pas avoir aggravé la situation."

Et à sa réaction quand j'évoque à nouveau l'idée d'en faire un sujet d'études, je le fixe de bas en haut avant de hausser les épaules, l'air de rien.

"L'idée est intéressante. Je ne vois pas pourquoi je la laisserais de coté. Surtout si je peux apprendre des trucs utiles non ?"

Je n'attends pas vraiment de réponse à dire vrai. Il faut dire que je ne suis pas persuadée qu'il apprécierait que j'en sache bien plus sur les métamorphes. J'en sais déjà probablement trop à son goût j'imagine. Et sa réaction, quand je parle d'un nouveau contrat, me rappelle juste qu'au fond, le concernant lui directement, je ne sais rien ou presque. Je suis peut-être en train de me fourvoyer totalement et de proposer un contrat à un tueur en série ou un sociopathe ou que sais-je encore. Mais curieusement, s'il finit par tuer ce semi-démon autant dire que le peu de scrupules que je pourrais avoir s'envole rapidement. Amusant. A voir ce qu'il fera.

"Te payer pour de nouveaux contrats ? Voilà qui me parait intéressant. Il va falloir qu'on définisse jusqu'où on peut aller tous les deux. Mais je suppose que je vais avoir largement de quoi faire appel à tes services. Quant au fait de te payer en nature…"

Je m'attarde cette fois un peu plus sur sa silhouette, la colère se disputant encore à la frustration de ne pas avoir attrapé notre proie. Et qui laisse aussi petit à petit la place à une envie inhabituelle chez moi. Celle de me défouler mais d'une toute autre façon que j'aurais pu le faire. En temps normal je serais probablement aller tirer sur une cible en carton et j'aurais passé une nuit blanche à me demander ce que j'aurais pu faire pour l'arrêter, où je me suis foirée. Mais là, j'accepte sa proposition pour le moins incongrue, sans bien savoir pourquoi.

J'aurais réfléchi, j'y aurais probablement vu un lien plus qu'évident avec la faille non loin, avec les pouvoirs du semi-démon. Ce genre d'excitation, d'envie ne peut qu'être exacerbée avec le chaos environnant. Et pourtant je m'en moque, le laissant s'emparer de mes lèvres avec un empressement que je ne cherche même pas à cacher.



"Je suppose que je dois aussi te remercier pour cette conclusion des plus… satisfaisantes. Et je pense que nous ne trouverons rien de plus ce soir, c'est vrai. Autant rentrer."

Je me rhabille tout en parlant avant de me rapprocher à nouveau de lui et de lui effleurer la joue du revers de la main.

"Et tiens moi au courant quand tu auras retrouvé notre petit camarade. Je finirais de payer ce qu'il faut en nature donc. Ou je pourrais trouver un moyen d'évacuer ta frustration si tu n'arrives pas à tes fins."

Je l'embrasse, mordillant sa lèvre avant de lui tourner le dos et de filer, sans même me retourner, sans même me soucier de s'il trouvera des vêtements ou comment il va se débrouiller pour rentrer chez lui. J'ai beaucoup à faire et, pour une fois, je sais que je ne vais pas passer la nuit à ruminer ce qui a pu se passer. On verra pour ça demain.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Looking for the devil... | Malcom & Samuel    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Looking for the devil... | Malcom & Samuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» NSA : Samuel "Sam" Fisher
» Samuel Krakow
» Samuel Pierre devient Membre de l'Ordre du Canada. Chapo ba, konpatriôt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville
-
Sauter vers: