AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)
MessageSujet: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Mar 29 Déc - 21:35




Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser



L’appel fut bref. La voix de Mandy me parvient difficilement. Derrière elle la musique est plutôt forte mais je comprends l’essentiel. Un type qui se nomme Torben est affalé à une table. Elle a dansée pour lui, et elle est sûr d’elle c'est bien le type que je recherche. Elle m’avertie que son patron ne souhaite pas me voir dans la boite. Aie ! Je ne pouvais pas lui en vouloir. J’avais participé à une manifestation pour qu’on augmente le salaire des danseuses. Nous avions eu gaine cause, et moi ayant participé activement avec mes pancartes j’étais interdit de séjour. Je m’arrange avec Mandy pour rentrer en douce par la porte de service. Elle se chargera de Bill pendant que je m’occupe de Torben. Pour mettre toutes les chances de mon côté, et passer inaperçu, j’enfile une perruque rousse, des lentilles de contact en cas de présence de vampires et des habits noires. Je me presse pour éviter de perdre à nouveau les traces de Torben.

Je lui avais envoyé plusieurs messages, sans réponse de sa part. Pourtant mes messages étaient assez explicite « Besoin d’aide, rappel moi. Alice ». Sur ce coup j’avais fait court et efficace, même là il n’a pas daigné répondre. Pourtant, il était le premier à venir dans ma boutique pour glaner des informations. Je lui livrais des informations soit aux comptes gouttes ou dans son entièreté selon mon humeur du moment. Le fait qu’il bosse avec des vampires ne me donnait pas forcément envie de l’aider, et encore moins lorsque j’étais de mauvais poil. Je sors de ma boutique, et rentre dans ma voiture toute cabossée direction le Charming Strip. Pas de soucis pour me trouver une place de parking, ils n’y avaient pas foule à cette heure.


Mandy m’attends prés de la lourde porte en métal. Elle me dévisage mécontente.
Tu ne peux pas rentrer comme ça Alice ! Enlève ton sweet et ton t-shirt
T’es sérieuse !
Tu veux rentrer et passer inaperçu ?
Me demanda-t-elle en colère
Okayyyy !
Lâchais-je contrariée, me retrouvant rapidement en soutien-gorge en dentelle. Je garde néanmoins mon pantalon. Elle pouvait toujours courir. Ça non ! Mandy récupère mes affaires, les plaçant sur des caisses. Elle ne semblait pas inquiète qu’on me les voles. De toute manière, je n’ai pas le temps de lui demander qu’elle me pousse dans le couloir. Nous arrivons dans la pièce principale. Une musique langoureuse fait bouger les filles, dont certaine exécutent des grands écarts, et autres gymnastiques. Impressionnant ! Mandy allait faire en sorte de distraire son patron suffisamment longtemps pour que je puisse discuter avec Torben.

Elle me désigne un homme brun affalé sur une banquette rouge vieillit dans le fond de la salle. Je regarde la jolie blonde en petite tenue s’éloigner et me laisser seule. A moi de jouer. Je traverse la pièce, fixé sur mon objectif. Torben. De loin j’ai eu du mal à le reconnaître, et franchement même de prêt je serais passé devant lui sans m’en rendre compte. Dés que je capte son regard aussi sombre qu’une nuit sans étoile, je lui adresse un sourire avenant et me glisse à ses côtés. Même avec ma perruque, il ne pouvait pas ne pas me reconnaître. Quoique ! Vu son état, je ne sais pas s’il reconnaîtrait sa propre mère.
Salut Torben ! Tu as été difficile à retrouver … alors parlons vite et bien. J’ai besoin de toi pour que tu m’apprennes à tuer un vampire
Dis-je avec spontanéité. Je crois ne l’avoir jamais vu ivre. Saignant sur mon parquet ? Oui. Les années sanglante nous avait réunis et bien qu’il travaillait pour les vampires, je l’avais aidé. Ma gentillesse me perdra. Cette fois-ci, c'est moi qui avais besoin de lui, de son expérience.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Sam 2 Jan - 23:23

C'est ici que j'ai retrouvé Jana. Oh, ce n'était pas la première fois. A une époque, entre le manque de sommeil qui me creusait des cernes, le manque de bouffe qui me creusait les joues et la culpabilité qui me rongeait l'âme, je me rendais parfaitement compte que je voyais des personnes qui n'existaient pas à des endroits dont l'existence était toute aussi peu avérée, mais je m'en fichais. A l'époque, je n'avais jamais eu le foie aussi imprégné, le corps aussi maltraité et mon bazard aussi égratigné. N'empêche que j'avais failli en mourir. Je me souvenais de Krystel et de sa clique. A me dire que j'étais en train de mourir à petit feu. Je m'étais bien rendu compte que mon cœur battait toujours la chamade et que c'était pas bon. Franchement, on ne dormait plus dans un état pareil. Et le cœur qui continue son rythme de croisière proche de Flash Gordon en train de défoncer le mur du son. Je savais que j'allais en crever. De deux parts, je m'en foutais carrément. Ouais. Deux parts. Je m'en fiche je suis bourré.


Donc, part une. Parce que tous ces vampires m'avaient bien prévenu. Gratuitement en plus. Mon sang puait la contamination, l'infection, le rance et la mort. Je n'étais plus un individu « sain » à l'époque, et je ne les mettais guère en appétit. Ensuite, parce que je l'avais moi-même senti, toutes ces fois où j'avais essayé de suivre des objectifs compliqués, difficiles. Vraiment terribles en fait. Ces épreuves que j'avais jadis infligées à mon corps.


La danseuse se trémoussait. Son bassin, mince et agile, où je voyais les os saillir, frottait contre mon entrejambe. Avec irrégularité. J'avais un verra à la main. Une goutte de sueur au coin de l'arcade. Je revoyais Jana s'adonner à sa danse, lascive, en cours d'infiltration. Je la revoyais, presque nue. Presque plus parfaite, de cette aura séduisante qu'ont immanquablement les vampires. Jana. Qu'avais je donné pour elle ? Tout. J'étais allé jusqu'en enfer, et j'en étais revenu. Carnage.


Tout ça pour ça. Je termine mon verre. File ce billet dans le string de la danseuse. Sans intérêt. J'avais tellement bu que je serais bien incapable de faire quoi que ce soit à qui que ce soit. Alors celle là, déjà dénuée d'intérêt à mes yeux, ne risquait pas grand chose. Pourquoi l'avais je demandée ? Peut être pour me rappeler. Pour retrouver de vieilles sensations. Je ne savais plus trop. C'était comme ça. Je me perds, des secondes, des minutes, des heures, dans mes souvenirs. Je revois le visage de personnes mortes depuis longtemps, de complices, de victimes. Tous ces visages. J'en ai la nausée. Je me ressers un verre. Je le bois. Incapable d'en finir jusqu'à la lie, incapable car déjà beaucoup trop bu. La danseuse est remplacée à mes côtés par une autre jeune femme court vêtue à qui je ne prête d'abord aucune attention. La fille me parle de tuer un vampire. Je la reconnais. Et je me braque. Probablement encore une pitoyable manœuvre des poulets pour me coincer.



| J'ai vraiment la gueule de quelqu'un qui sait tuer un vampire ? J'suis là pour voir du cul. Et pour du whisky. Soit tu me sers, soit tu me fous la paix, petite. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Mar 5 Jan - 22:51




Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser



Ooook ! J’avoue que je ne sais pas comment réagir. Il ne me reconnaît pas alors qu’il avait vécu plusieurs jours chez moi, qu’il avait vu mon arme de très prés et qu’il était déjà passé dans ma boutique plus d’une fois. C'est plutôt vexant qu’il ne me reconnaisse pas, et franchement ça ne m’arrange pas des masses.

Tu rigoles, j’ai mis trop temps pour te retrouver.
Riais-je. Je perdis rapidement mon sourire lorsque mes yeux noisette rencontrent ses yeux sombres. Il me fait un peu flipper là tout de suite. Apparemment ce n’est pas le soir pour le provoquer. Je n’avais absolument pas l’intention de partir tant que je n’obtienne pas une réponse positive de sa part. Sérieux il se rendait pas compte du temps que j’ai mis pour le retrouver. J’ai du faire passer le mot à la plupart de mes connaissances, même à certaine que j’aurais voulu oublier. J’ai eu de la chance que ce soit Mandy qui le repère, d’autres m’aurait déjà demandés de payer une somme astronomique, ou pire. Edimbourg avait ses bas-fonds, et j’évite ce genre d’endroit pour pas mal de raisons. La plus importe de toute, c'est que ça grouille de vampire.

Je jette un regard derrière moi. Le barman semble regarder dans ma direction. Je me rapproche de Torben, mes doigts jouent avec son col. Il fallait que je fasse vite. Mon visage était proche du sien. Il sent fort le whisky, et je crois pouvoir être bourré rien qu’en respirant son odeur. C'est atroce comme ça pique le nez.

Tu es Torben Badenov, travaillant pour la royauté vampirique. Tu es celui qui les connait le mieux dans ce fichu pays et tu me connais Torben … Alice Keane … l’herboriste qui t’as aidé alors que tu étais mal au point pendant les années sanglantes. Maintenant c'est moi qui te demande de l’aide … - Ma voix se fit douce, essayant de repérer dans ses iris un soupçon de lucidité. J’hésite à enlever ma perruque, passant ma main sur mon visage pour la dégager au mieux. – Tu sais tuer des vampires, comme n’importe qui ou quoi … - Bon cette fois-ci il allait finir par me reconnaitre. L’alcool ne lui aurait tout de même pas grillé tous ses neurones.

Je sens une présence prés de nous. Une serveuse, trop maquillé et très peu vêtu. Je la regarde, et lui lance un sourire avenant, ma main se pose sur la cuisse de Torben et je le caresse nerveusement. Le touchant dans des endroits où d’ordinaire je me serais jamais aventurer. Elle me regarde sévèrement.
J’uis nouvelle – fis-je continuant mes caresses.
Ouai … écoute soit tu danses, soit tu emmène le client dans une chambre – dit-elle sèchement. Je vous sers un autre verre ? – demanda-t-elle à Torben.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Sam 9 Jan - 16:04

Je voulais pas me faire baiser. Avec le retour de Krystel et tout le bordel qui s'ensuivait, mon arrestation, ma blessure vite guérie, j'étais forcément sous surveillance. Ca me semblait tellement logique. Peut être qu'une de ces danseuses était un agent de la Reine Rouge, peut être qu'une autre était au service de la Brigade PES. Pour ce que j'en savais, tous les gens dans cet endroit étaient des ennemis. Pourtant, je suis là et j'en profite. Je fais ce que je sais faire sans prendre de gants, parce que je suis comme ça. La jeune femme a mes côtés a souvent eu des problèmes d'argent, si je me rappelais bien. Elle bossait peut être avec tous ces connards pour arrondir les fins de mois. Elle n'en démord pas moins en me demandant si je rigolais, parce qu'elle avait mis trop de temps à me retrouver. Je ricane.


| Alors, j'suis devenu si important que ça? |


Mince alors. On essayer de me retrouver. Alors que j'étais sensé être mort. La grosse blague, secret de polichinelle. Les flics étaient au courant, les vampires aussi. Ne manquait plus que la Meute et ce serait bon. La jeune femme quoiqu'il en soit, semble beaucoup attendre de ma part. Je ne sais pas ce qui motive autant de détermination mais maintenant tant pis, je suis bien forcé de faire avec. Et la voilà qui me tripote. Je suis bourré mais pas en rut. Pas depuis que j'ai retrouvé Krystel, pas depuis que je passe mon temps à tirer un coup quand j'en ai envie, sans plus me focaliser sur une prétendue mission. Elle me dit qui je suis, genre la discrétion on s'en branle, et en plus, elle racontait n'importe quoi. Ou pas que. Je réponds, grommelant et bégayant un peu sous le coup d'une trop forte consommation d'alcool.


| Ca va, tu peux pas le crier plus fort aussi ? Je suis sensé être mort moi hein ! Et comment que tu sais que je suis toujours là, bordel? |


Frustré et agacé, ça ne commençait pas bien.


| Merci de me rappeler que je t'en dois une comme ça. |


Et voilà qu'elle me caresse la cuisse. Pas de réaction, de toute façon j'ai beaucoup trop bu. Je désigne la nénette à côté, du pouce.


| Ouais, volontiers. Et c'est elle qui paie, elle a dit. |


Ca c'est fait. J'attends le verre promis, en prends une bonne gorgée puis me retourne vers Alice. J4attends qu'il n'y ait plus personne alentours pour lui lâcher.


| Et pourquoi qu'une fille comme toi voudrait se salir les mains, hein? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Ven 15 Jan - 14:19




Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser




Pour les autres je ne sais pas, mais pour moi oui.
Fis-je avec un petit sourire. Oui, il est devenu important mais ce n’avait pas été une évidence. C'est seulement lorsque je cherchais un moyen d’éliminer Samaël que Torben m’est apparut comme une solution. J’aurais pu juste lui demandé d’éliminer le nocturne mais s’il se faisait tué par ma faute, je n’aurais pas supporté. Par principe, Samaël était mon problème, c'était à moi de le régler. J’avais juste besoin d ‘un coup de pouce.

Comment avais-je su qu’il était vivant ? Bonne question, beaucoup on dit qu’il était mort mais quelques rumeurs circulaient sur son compte. Rien de très concret. Des barmans avec j’étais en affaires prétendait qu’un homme ressemblant à Torben passais de temps en temps dans leurs bars. Ils n’étaient pas sûrs de son identité. Alors j’ai tenté la chance. J’ai dis que je le recherchais et que s’il passait par là, qu’ils n’hésitaient pas à me contacter… sosie ou pas. J’ai également fait circuler l’info auprès d’escorte girl avec qui je travaillais lorsque j’en n’étais encore une. C'est d’ailleurs comme ça que j’ai connue Mandy, et que j’ai participé à une manifestation qui me doit maintenant le titre de « Persona non grata» dans cet établissement.

Comme tu dis … tu es censé être mort. J’ai même faillis laisser tomber mais après un coup de fil d’une connaissance me disant que le sosie de … Torben – murmurais-je - … squattais dans les parages … je me suis dis que j’avais rien à perdre et de vérifier l’information. Par contre, je m’attendais pas à te retrouver dans cet état … complément ivre - Mes lèvres se fends d’un rictus contrarié.

Je ne m’attendais pas à retrouver une épave. J’espérais que ce n’était qu’un état temporaire. Qu’il allait vite se relever, parce que sinon je n’étais pas dans la merde. Il faudra que je trouve une autre façon de me débarrasser de Samaël. Pour l’instant, je n’ai pas d’autres idées. J’arrête mes caresses sur sa cuisse qui d’ailleurs ne semblaient pas lui faire plus d’effet que ça. Un détail, vu que je n’étais pas là pour jouer à, touche, touche pipi ! La serveuse s’en va sans un sourire. Bon sang, il faut vraiment qu’elle fasse moins la gueule. Payer sa consommation ? Si le patron ne me repère pas avant !

Me salir les mains ? Peut-on dire que tuer un vampire reviendrais à se salir les mains ? Vu qu’ils sont censés être mort, théoriquement, en les tuant ont ne fais qu’équilibré les choses. Je n’allais pas me plonger dans un débat sur ce sujet avec Torben. Je me contente juste de lui parler de Samaël, et de lui expliquer mes motivations.

Parce que le vampire que je veux voir mort m’a obligé à torturé un homme avec un scalpel et qu’il m’a bien expliqué que le jeu ne faisais que commencer. Je n’ai pas l’intention de le laisser faire de moi son jouet, et d’attendre qu’il vienne à nouveau à la charge. Je veux pouvoir me défendre et l’éliminer … en finir avec lui, une bonne fois pour toute !

Difficile d’oublier ce que m’avais fait Samaël. Il m’avait complément traumatisé. A côté de lui, Malcom passait pour un ange. Autant dire que j’avais une trouille bleu de ce vampire, d’ailleurs mes mains se mirent à trembler rien qu’en pensant à lui et à ce qu’il pourrait encore me faire. Je n’étais pas le genre de fille à attendre que la mort vienne me prendre, je préfère me battre, et me donner une chance de survie.

Je te demande juste de entraîner, de m’apprendre à tuer un vampire … je m’occuperai de lui moi-même. Vois ça comme un boulot comme un autre ! A part que là, tu ne seras pas payé mais tu t’acquitteras d’une ancienne dette ! Franchement, je ne te demande pas grand-chose ! Ce n’est pas comme si je te demandais de l’éliminer à ma place …



avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Mer 27 Jan - 16:31

C'est vrai ça, le monde était en train de devenir fou, ou quoi? Pourquoi les gens même normaux commençaient à vouloir trucider du surnat'? Je n'y comprenais plus rien. La jeune femme me dit que pour elle était important. Je ne comprenais pas trop en quoi. Nous nous connaissions, c'était vrai. Mais j'étais sûr que la dernière fois que nous nous étions vus, je lui avais flanqué une frousse de tous les diables. J'en étais persuadé, je revoyais la lueur apeurée dans ses yeux. Je ne savais pas trop comment elle avait retrouvé le courage suffisant pour venir me retrouver jusqu'ici mais en tous cas, j'imaginais assez aisément qu'elle avait dû se faire coller une frousse de tous les diables pour remonter à ce point dans ma direction. Je me demandais donc qui pouvait être ce fameux croque-mitaine, suffisamment effrayant pour pousser la jeune femme à venir demander l'aide d'une personne telle que moi. Cela dit je ne peux ni ne veux l'aider comme ça, pour rien. Je ne voulais en aucun cas me faire emmerder pour rien, et en plus il y a des impératifs que je ne peux rompre, maintenant que Krystel est de retour. Je ne voulais pas prendre de risques inutiles, et je voyais assez mal mon intérêt dans toute cette histoire.


Je l'écoutais quand elle me dit qu'elle avait entendu dire que j'étais en vie, toujours en vie, et que je me retrouvais donc de nouveau dans les parages. Quoiqu'il en soit, je me rendais compte que mes travers; alcool et femmes, n'aidait en rien à me montrer le plus discret possible. Bon. Ok. Ca, c'était entièrement ma faute, n'hésitons pas à le dire. Et la voilà qui semble considérer que ce n'est pas tout à fait quelque chose de louable que de me trouver dans l'état dans lequel je me trouve actuellement.



| Et qu'est ce qu'il a mon état? C'est mon état normal, ça, naturel, fillette! |


Elle ne me connaissait donc que bien peu si elle ne s'en rendait pas plus compte, que j'étais un alcoolique notoire. Toute ma vie, j'avais eu des dépendances. A l'alcool, aux filles, aux drogues un temps, aux vampires, au meurtre, à la violence la plus déshumanisée. Bon, maintenant, le coeur du sujet. Je me fichais bien de ce que la jeune femme pouvait me renvoyer comme image, j'avais l'habitude que l'on me considère comme le dernier des piliers de comptoir, et je me rendais compte que c'était mal barré pour elle de me réclamer quoi que ce soit maintenant. Quoiqu'il en soit, la beauté me considère avec plus de circonspection et semble plus hésitante, sans me toucher non plus comme elle le faisait quelques instants auparavant. Et voilà qu'elle m'explique qu'elle a déjà les mains sales. Que le vampire l'a forcée à se montrer violente, quelque peu horrible, même. Cela ne me fait ni chaud ni froid. On n'est jamais obligé qu'à ce que l'on veut bien, si on n'a pas le courage d'affronter la non-réponse. Quelque part, elle me rappelait l'homme que je fus dix ans plus tôt, cherchant à se défendre contre les vampires. Alors que je savais déjà tuer, à l'époque.


| Ok. Le petit chaton veut se transformer en tigre. C'est bien ça. Mais je suis pas prof moi, hein, dans la vie. |


Il me semblait qu'elle m'avait déjà demandé une raison à mon implication, mais je ne m'en rappelais déjà plus. J'avais déjà envie d'autre chose que de discuter, cde toute manière, et j'en venais à regretter que la danseuse se soit tirée. Ah oui, merde, la dette. je soupire.


| Heureusement, encore, que tu ne me demandes pas ça. Mais tu te rends pas compte que le règlement que tu me demandes est disproportionné? Ca prend des années à former quelqu'un correctement. Ni toi ni moi n'avons tout ce temps, hein. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Lun 8 Fév - 19:53




Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser



Il y a bien longtemps qu’on ne m’a pas appelé « fillette ». Là dernière fois, je devais avoir quoi … dix ans … douze. Torben devait avoir quoi une quarantaine d’année ? Une dizaine d’année de plus que moi environ. Il ne pourrait même pas passé pour mon père. Mon grand frère à la rigueur, mon petit ami, mon ivrogne de mari. Tient ça me fait bien rire d’y songer. Il se prend pour un vieux. Ça doit être son état d’ivrogne qui devait lui faire penser ça. Un petit coup d’antiride et un arrêt drastique de l’alcool … et pouf, roulé jeunesse.

Ton état est à chier – dis-je franchement. – tu pues tellement l’alcool que tu arrives à me piquer les yeux. Je t’ai connu plus … - c'est quoi le mot. Elégant. Non. Sexy. - … Fringant. – A défaut de trouver autre chose comme mot. – Bien, a chacun son style ! – concluais-je.

Faut pas le contrarié le vieux. Je souffle lorsqu’il semble penser qu’il n’arrivera pas à m’apprendre grand chose. Dans cet état, il y a peu de chance mais avec un peu de motivation peut-être qu’il y trouvera son compte. D’un seul coup, il me parle du temps que ça prendrait de former quelqu’un. S’il en avait conscience, c'est qu’il avait déjà été le maître Jedi de quelqu’un ou de plusieurs personnes. Où l’avait-il dit comme ça ? Je me mords la lèvre. Quoi ! Je ne voyais pas la disproportion de ma demande. Je l’avais aidé à ne pas se vider de son sang, et je ne lui ai pas mis une balle dans la tête.

Je ne crois pas que ce soit disproportionné. Je t’ai pas tué et je t’ai laissé utiliser mon appart comme abris le temps que tu te soignes. Sincèrement, je ne pense pas que ce soit … disproportionné. De plus, je sais déjà utiliser une arme, j’ai été élevé par un militaire – Pouvant se montrer sadique pour que j’atteigne mes limites. – … j’uis une compétitrice et Je ne lâche rien. Du coup je n’ai pas l’intention de te laisser tranquille jusqu’à ce que tu dises oui … autant que tu te résignes tout de suite – dis-je avec un petit sourire. – On commence quand ?

Je pouvais me montrer très tenace quand je voulais. Torben avait une grande expérience dans le domaine de la guerre et surtout en matière de vampire. Il serait parfait ! Il est parfait pour m’entrainer et me former. J’étais motivé, et pas chance pour lui, il allait en faire les fraies.

Juste par curiosité … que voudrais-tu pour accepter de m’entrainer ? Et que ça ne soit pas disproportionné

Peut-être que se serait un truc que je pourrais lui fournir ? Si c'est dans mes cordes, l’affaire serait conclue sinon, j’avais plus qu’à mettre mes talents de négociatrice en route.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Ven 12 Fév - 23:00

J'aime cette perte de contrôle, quand je suis imbibé d'alcool. J'aime ce flottement. Cet oubli de moi, cet oubli de tout. J'aime beaucoup me perdre moi-même. Combien de fois ai-je espéré par là même ne jamais me retrouver ? Trop de fois, sans aucun doute. Il n'empêchait que je ne le faisais jamais. Un jour ou l'autre, je refaisais surface. Dans la douleur. Alors, je recommençais. Ce soir, c'était la dernière, probablement. Avec le retour de Krystel, je ne pourrais probablement plus m'adonner à ce genre de passe temps. Et voilà que la jeune femme me dit que mon état, c'est de la merde. Sa pique, directe et franche, si spontanée, me fait pouffer de rire. Ouais, c'est vrai que là franchement, je serais sans doute fichu de rater un éléphant dans un couloir avec mon pétard. Il n'empêchait que je me retrouvais dans une fâcheuse position. Mon rire se fit assez rauque ; picoler me foutait toujours la gorge en vrac, surtout quand je fumais. Même qu'une clope ou deux. Si y'avait bien un truc chez moi qui tenait pas la route, c'était ma gorge. On s'en fout.


| Quoi, je te fais mouiller, quand j'suis sobre? |


Et je me marre.


| Allez, fous moi la paix. Je suis bien, là. |


Bon. Je prendrais bien une petite bière, moi. Ouaip. Même deux. Quand on commence à en boire, c'est toujours dur de s'arrêter, au bout d'un moment. Y'a quand même tellement de quoi faire, ici. Plein de trucs à reluquer. J'aimais bien, moi. Ce genre de beauté. Grasse et vulgaire, j'en conviens. Il fallait être un philosophe à deux ronds et être ivre mort pour trouver quelque beauté à un endroit comme celui ci, à ces filles qui usaient de leur corps pour pouvoir bouffer. J'aimais ça, moi. Encore une caractéristique qui faisait sans doute de moi un dégénéré. Mais je m'en fichais. Si je m'arrêtais au jugement des gens sur moi, je pouvais sans doute dès à présent me tirer une balle. Vous ne pensez pas ? Bon. Et la voilà qui me reparle de la dette que je lui devais. Et elle se vendait, comme à un entretien d'embauche. Là, présentement, je me sentais carrément plus préparé pour un entretien de débauche. On pouvait pas rappeler la mignonne qui se frottait contre moi, un quart d'heure plus tôt ? Je réfléchissais un instant à sa proposition, avant de renoncer. Réfléchir, ça fait mal à la tête.


| T'as pas de thunes si j'me rappelle bien, et t'as pas de matériel non plus. Hé, et si je te donnais simplement des conseils ? Tu te fous des paillettes d'argent dans le machin, tu vas voir le sale type en mode « salut beau gosse, tu veux pas me ramoner ma cheminée ? ». Il te saute et paf. Kiki cramé à l'argent et bim, tu l'achèves en lui plantant un truc pointu dans le cœur. Bon, faut bien te laver après, parce que sinon, tu risques l'infection. |


Je cogne mon verre sur la table.


| Hé minette, fait soif! | lançais je en hélant une serveuse

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Lun 15 Fév - 16:50




Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser




À l’époque … oui … je mouillais carrément en te voyant déambuler dans mon appartement tors nu … - dis-je avec une certaine nostalgie dans la voix. Je n’ai pas vraiment peur de dire ce que je ressens ou désire. Sauf que je m’interdis de laisser mes envies s’exprimer librement part des actes. J’uis peut-être un peu maso sur les bords, mais ça me permet de pas coucher avec n’importe qui. Ce n’est pas parce qu’un mec à un joli cul qu’il faut lui sauter dessus. – … maintenant, j’uis pas sûr que tu me ferrais le même effet … - lâchais-je en fronçant les sourcils, essayant d’imaginer Torben torse nu. Il devait avoir les muscles de son torse qui pendouille ? Avec tout ce qui picole, il avait de grande chance pour qu’il puisse même plus bander correctement. Là je m’égare carrément.

Je te l’ai dis … je te laisserai pas en paix ! On commence quand ?
Lui demandais-je à nouveau telle une enfant capricieuse. J’étais décidé, peu de chance que je change d’avis. Je me souviens de Torben, lorsqu’il ressemblait encore à quelqu’un … de vivant. Je l’avais retrouvé blessé dans ma boutique, et sur les quelques jours où il était resté chez moi, j’avais été plutôt impressionné par son charisme et sa force. Difficile de croire que cet homme posé à côté de moi est le même homme qui se tenait dans mon salon, il y a quelques années. J’ai espoir qu’il redevienne lui-même et pas cette loque. Je l’écoute me donner un conseil vaseux, et cligne des yeux. Des paillettes ? Qu’est ce qu’il me raconte ? Je réfléchis à ses propos en enlevant le sarcasme qui se cache derrière chaque mot.

Ça pourrait marcher … mais je voudrais éviter l’étape de « il te saute » … oh est les paillettes. Pas mon genre les paillettes dans le vagin … - Lui dis-je avec ironie. – Connaissant le vampire en question avant de vouloir me « sauter » ; Il y a de grandes chances pour qu’on passe par la casse torture, … J’aime quand c'est un peu brutal mais pas jusqu’à me laissé attacher ou me faire saigner … pas trop mon truc ! – expliquais-je en songeant aux atrocités que Samaël pourrait me faire subir si je tombais entre ses mains.

Une serveuse revient avec une bière pour Torben … et moi. J’avais rien commandé mais pourtant elle était là posée sur la table. Je garde le visage tournée vers Torben pour éviter qu’on me reconnaisse. J’étais proche de lui. Sérieux, une douche lui ferrait beaucoup de bien. J’évite de respirer trop profondément. Je risque de tomber dans les pommes.

Mes affaires commencent tout juste à reprendre, et c'est vrai que je n’ai pas grand-chose comme arme mais … - Dis-je avec le sourire. – … J’ai la motivation. Je suis prête à te rendre un petit service en retour … même si je pense que c'est plutôt toi qui m’en dois une. Enfin bref, un service avec quelques conditions… - Ouai, parce que je n’étais pas prête à tout accepter. En plus avec l’esprit tordu de Torben, j’avais intérêt à faire gaffe de ne pas me retrouver dans une histoire à la con. Il faut que je trouve quelque chose qui pourrait susciter son intérêt et ce n’était pas évident à savoir. - … entraine-moi Torben … tu me formes dans l’art de tuer un vampire … - Je me demande s’il y a des livres sur le sujet. J’uis sûr que oui. Voilà que mon esprit divague ! Je prends la bière et la bois. - … et je te rends service. Il y a que des avantages … pour toi ! – Lui fis-je remarquer. J’avais l’impression de lui vendre une assurance ou connerie du genre. Je scrute la moindre de ses réactions.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Mer 17 Fév - 12:33

Je vais probablement vomir. Mon estomac fait des bulles acides, je suis pris de sueurs et de nausées. Ah oui, je vais vomir. Léger haut le cœur. Ah non. Ca redescend. J'ai même pas besoin de serrer les dents ou de déglutir ; ça tangue mais sans déborder. Ah ah, vous avez vu la descente, vous ? Je vais p'tet bien reprendre un verre ou deux, juste pour frôler le point de rupture sans jamais le dessaper. Et voilà que la petite parle, mais au début je comprends pas. Je l'entends d'un peu loin. C'est à cause du roulis. Putain, j'ai l'impression d'être sur le pont d'un navire en pleine tempête, c'est chaud de pouvoir suivre dans ces conditions. N'empêche que je comprends l'essentiel. Ah, elle fantasmait sur moi ? Je me marre comme pas possible en voyant l'image qu'elle me met dans l'esprit, d'elle en train de me mater quand je sortais de la douche ? Je me marre et j'ai encore du mal à reprendre mon souffle, tellement j'ai du mal à respirer dans cette atmosphère, avec tout cet alcool dans le sang. Et elle me balance sa répugnance actuelle, ce qui bien évidemment me fait encore plus me marrer.


| Ah ah ah c'est pour ça que quand tu marchais à côté de moi, ça faisait « flic floc » ? Ah ah ah! |


Et voilà qu'elle recommence avec ses « on commence quand ? ». Promesse, la prochaine fois qu'elle pose la question, je jure de lui en coller une. Promis promis promis. Ah, merde, j'ai foutu où mon flingue, d'ailleurs ? Impossible de me rappeler si j'en avais amené un. Merde alors. Ce serait con que je me la fasse piquer si j'étais venu avec. Je sentais plus grand chose en fait, à cet instant précis. Je me bidonne encore un peu plus quand la jeune femme semble avoir du mal à comprendre où je voulais en venir. Elle prend la chose avec assez peu d'humour. Et c'est moi qui suis pisse-vinaigre ? Bordel de bordel, ça n'allait pas tout ça, ça n'allait pas du tout. Je prends, d'une voix bien forte, un ton offusqué et impatient que je surjouais.


| Ah ouais mais si tu fais pas d'efforts aussi, comment tu veux que les choses évoluent dans le bon sens, fillette? |


Ah oui, là, j'allais p'tet venir. Non vomir. Ouais. J'inspire profondément par le nez, me pliant en deux vers l'avant... mais non, ça ne vient pas. Et voilà qu'on me ramène une bière. Mon visage s'illumine.


| Aaaaaaaah... |


Je fis claquer ma langue contre mon palais avant de me saisir du bock pour commencer à le siffler goulûment. Je déglutis, déglutis, déglutis et repose le bock, à demi terminé. Je suis tellement plein que j'ai l'impression qu'il n'y aura jamais la place pour le reste du contenu. Mais je compte bien le découvrir. Ah ah ah ! La fille m'explique que les affaires reprendre. La motivation, un service. Je fais la moue. Est-ce que je dois vraiment me compromettre là dedans ? Je finis par me décider.


| Mmmmouais ! Bon. Appelle ma secrétaire et prends rendez vous alors, parce que là, je suis pas en état de t'apprendre à tirer ce soir, ça va finir en drame. Tu vas finir ta bière? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   Sam 27 Fév - 16:21




Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser



Je tourne ma tête vers le bar. Le barman semble en conversation avec un homme portant un costume marron de mauvais goût. Il était plutôt grand, le tour de taille important. Les boutons de sa chemise retenaient avec difficulté son tour de taille important. Je le reconnais de loin. Bill. Le gérant des lieux. Mandy n’avait pas réussit à le retenir plus longtemps. Merde. Torben rit, et me sort ses vannes vaseuses qui frôlent l’indécence. Je ne me démonte pas pour autant. A quoi bon ! Aucune de mes réponses ne relèveraient le niveau de notre conversation. De toute manière, Torben n’était pas en état. En détournant mon regard, et reposant celui-ci sur mon voisin, je me recule de quelque centimètre. Il va vomir ! Non ! Oui ! Bon, je crois que pour ce soir, je ne tirerais rien de plus de Torben qui semble s’animer lorsque nos bières arrivent.

Alors que je pense que rien ne peux décider Torben, il me balance d’appeler sa secrétaire et qu’il n’est pas en état de m’apprendre à tirer. Effectivement. Un certain enthousiasme m’envahis et retombe rapidement en voyant la tête de Torben. Il va finir par vomir devant moi. Breuk !

Je te le confirme … - dis-je simplement avec un rictus de dégoût en imaginant Torben régurgiter le contenu de son estomac – Je t’en prie … - Lui dis-je en lui posant ma bière à proximité, et j’en profite pour glisser ma main dans sa poche ; C'est mal connaître Torben. Il m’attrape le poignet mais ne me fait pas mal. Moi qui le croyais ivre et inapte. Il avait encore des reflexes l’ivrogne. – Je t’enregistre juste mon numéro … - Plongeant mon regard dans ses yeux vitreux, il finit par me lâcher reprenant ce qu’il était en train de faire. Boire. Boire. Et encore boire.

Je déglutis, heureuse qu’il soit trop bourré pour s’attaquer à moi. Je suppose qu’il ne me voit pas comme une menace. Je tape sur son portable mon numéro et appuie sur appel pour que le sien s’enregistre sur le mien. Je vérifie rapidement qu’il n’a pas mis le mode appel masqué. Ce n’est pas le cas. Alors que j’étais concentré sur ma tâche, j’entends une voix m’interpeller. Mandy agite ses mains, me faisant signe de la suivre. Je tourne mon visage vers le bar. Bill m’a repère, et son visage montre un certain … agacement. Merde. Je tape avec rapidité un rappel sur le téléphone de Torben. Son réveil se mettra à sonner vers … 8H30 ce matin et lui indiquera avec une mélodie douce qu’il a pris un engagement : « Voir pour prendre un RDV avec Alice Keane pour son premier jour d’entrainement ». J’aurais pu mettre ce rappel un peu plus tard mais je n’ai pas trop le temps d’y réfléchir. Il n’allait pas être très content demain matin. Bah, ça lui donnera une bonne raison de râler ! On ne râle jamais assez ! S’il ne me rappelait pas ? Je l’appellerai dans la semaine.

A bientôt Torben ! –Dis-je en lui remettant son portable dans sa poche ; Je me lève, et presse le pas vers Mandy, alors que Bill fait de même pour me rattraper. Je sors en vitesse du club, et me retrouve dans une allée froide en soutien-gorge et pantalon. Mandy me balance le reste de mes affaires et je file sans demander mon reste. Malgré l’état ébriété de Torben, j’étais plutôt satisfaite. Est-ce que je le serais tout autant lors de mon premier entrainement avec celui qu’on surnomme « la Mort » ?




avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans chaque homme il y a une part de lumière, chez Torben va falloir creuser – Torben (Livre III - terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L’aventure est dans chaque souffle de vent. »
» Il y a une part de vérité dans chaque mensonge ^^
» Dans chaque femme il y a quelque chose de bien, mais vous devez l'introduire vous même !
» Le même homme, toujours dans un bar. [Livre 1 - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Newtown :: Charming Strip
-
Sauter vers: