AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mar 1 Déc - 15:52

    07 mai 2018

    J’aime sortir, m’éclater, ne plus penser à rien d’autre qu’à me faire plaisir. Avec les événements du 25 février, j’en avais besoin. C'est avec un certain enthousiasme que j’accompagne mon pote Dan à un concert. On arrive devant la porte d’entrée d’un bâtiment réhabilité où des vigiles nous prient de rentrer. Le concert avait commencé depuis plus d’une heure. Nous avions pris notre temps au restaurant. Je n’avais pas vu Dan depuis plusieurs semaines, du coup pas mal de chose à se dire. Mon ami est plutôt sympas, beau sourire et chaleureux. Il allait certainement faire des ravages ce soir. Quant à moi, je vais juste profiter de cette soirée pour m’amuser, picoler et danser.

    A l’entrée, nous laissons notre manteau et mon sac au vestiaire. Je glisse mon argent dans mon soutien gorge, et mon portable dans ma poche arrière de mon jeans. Dan comme tout bon pote doté d’une paire d’yeux perverse plonge son regard dans mon décolleté. Je lui fis une tape sur l’épaule pour le ramener sur terre et enlever son petit sourire niai. On se précipite en riant dans la grande salle où la musique rock envahis nos tympans avec violence. Le temps de s’adapter aux bruits ont prend la direction du bar. Il y avait du monde, et se frayer un chemin n’était pas si simple que ça. Je me fis bousculer une dizaine de fois avant d’arriver au comptoir.

    Dan se commanda une bière, alors que moi j’opte pour une vodka à la framboise. Le goût est bon, puis au bon de la cinquième je sais que mes repères vont être brouillés. Après quelques minutes, Dan avait envie de taquiner la piste de danse, et surtout de se coller à une bombe. Je le regarde s’en aller en buvant mon verre d’une traite. Je reste assise sur mon tabouret, essayant d’appeler le barman qui m’ignore, parlant avec une jolie rousse. Hé, les brunes ne comptent pas pour des prunes ! Je me déplace pour me poser à côté de la jeune femme, sourire aux lèvres.

    Bonsoir, c'est possible d’avoir une vodka à la framboise ?
    Demandais-je sèchement au barman qui me méprise du regard. Il s’éloigne mécontent, et franchement j’en avais rien à faire. Il était là pour servir non ?! Mal à l’aise d’être intervenu de cette manière, je me retourne sur la rouquine en me mordant la lèvre inférieure.

    Je suis désolé de m’imposer ainsi mais sinon j’aurais pu attendre encore longtemps. Dés qu’il revient, je m’en vais et vous pourrez reprendre votre conversation où vous l’avez laissé !
    Je ne souhaitais pas briser une rencontre entre deux âmes. J’avais juste envie de commander ma foutue vodka framboise. Il était absorbé à la dévorer du regard qu’il en occultait son boulot. Il fallait bien que quelqu’un le lui rappel.


Dernière édition par Alice M. Keane le Mar 1 Déc - 23:41, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mar 1 Déc - 23:35

Etre exécutrice n’était pas de tout repos. Roxane le savait lorsqu’elle avait accepté le poste de Jolfr, et elle le savait aussi lorsqu’elle avait accepté de devenir exécutrice. Mais ça ne l’empêchait pas d’être parfois épuisée. Mary n’était plus. Ca faisait déjà bientôt 6 mois. Roxane commençait à s’y habituer, même si elle pensait que ça serait impossible. La douleur était moins forte, et la vie continuait. La Meute était sa famille désormais. Mary n’était plus là pour la guider, mais Roxane resterait. Malgré la fatigue et les difficultés. La Meute l’avait accueillie et elle donnait ce qu’elle avait en retour. Son énergie et sa détermination. Mais ce soir elle avait eu besoin de faire une pause. Elle passait tout son temps à Wolfheaven. Et si c’était à la base un plaisir car elle pouvait y être elle-même, c’était aussi pesant, depuis quelques temps. On la sollicitait souvent, et elle avait l’impression d’étouffer. Et être l’exécutrice d’Isadora n’était pas de tout repos. Elle exigeait énormément, et Roxane savait qu’elle ne lui pardonnerait aucune erreur. Les deux femmes se supportaient, et se respectaient, mais ne s’appréciaient pas.

Bref. Ce soir elle avait voulu sortir. S’éloigner de Wolfheaven et de ses responsabilités le temps d’une soirée. Elle avait donc mis une robe, plutôt légère car les températures étaient remontées, et s’était rendue dans un bar de Glasgow. Elle avait entendu de la musique en passant devant et avait décidé de s’y arrêter. Arrivée en bas elle s’était approchée du bar et avait commandé un cocktail à base de whisky et de Ginger Beer. Une recommandation du barman, à qui elle semblait particulièrement plaire. Il lui avait d’ailleurs offert le cocktail, et avait lancé quelques compliments auxquels la rouquine avait répondu poliment, sans y mettre trop d’entrain non plus. Le serveur n’était pas mal, mais elle ne le trouvait pas non plus incroyablement beau. Et elle ne cherchait pas spécialement à rentrer avec quelqu’un ce soir. Pas qu’elle soit contre, mais pour l’instant elle n’était pas encore d’humeur à flirter. Alors qu’il effleure sa main en essuyant le comptoir devant elle, feignant de n’avoir pas fait exprès mais lui lançant un regard qui veut dire le contraire, une voix féminine les interrompt, commandant une vodka à la framboise. Stan s’éloigne donc à regret pour préparer la boisson, et la brune se tourne vers Roxane, s’excusant de les avoir interrompu. Elle lui sourit en retour, et prend une petite gorgée de son cocktail.

« Pas de soucis. Je ne tiens pas vraiment à terminer cette conversation de toute façon. Il n’est pas vraiment mon genre.»

Roxane laisse un peu ses yeux dériver sur la salle, observant les gens danser sur la piste.

« Tu es toute seule ? »


Après tout elle était là pour se détendre, elle pouvait faire un peu connaissance. Cette brunette avait l’air sympa, et Stan avait l’air décidé à prendre son temps. Il venait de s’arrêter, la bouteille de vodka à la main, pour servir une blonde avec un décolleté très profond qui venait d’arriver au comptoir. Avec un sourire en coin, Roxane le fit remarquer à la jeune femme.

« Je crois que tu vas attendre ta vodka un bon moment. Il papillonne et offre des verres à tout le monde. Pas sûre qu’il reste longtemps barman ici, ça va lui coûter cher de draguer tout ce qui bouge comme ça.»

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mer 2 Déc - 13:14

    La rouquine ne m’en voulait pas. Apparemment, le barman aurait pu lui faire les yeux doux toute la soirée que ça ne changerai rien. Je me sens plutôt soulager qu’elle me demande pas de dégager, et semble plutôt sympas. Elle me demanda si j’étais venu seule. Effectivement je n’étais pas seul. Où est Dan ? Je me retourne pour regarder la piste de danse, jusqu’à ce que je le retrouve.

    Je suis venu avec un ami …
    Dan est un grand blond, genre basketteur, le visage angélique et souriant. Il dansait avec une fille portant une robe noire très moulante. Dan était derrière elle, pendant que la demoiselle descend et remonte en se dandinant. Voyant que je le regarde mon pote leva ses pouces. Je le désigne de la tête, le trouvant drôle avec son attitude d’avoir gagné à la loterie.
    C'est la grande asperge là.

    Je connaissais Dan depuis plus de cinq ans. Il m’avait demandé de sortir avec lui, j’ai refusé pour devenir plutôt son amie. J’étais doué pour me faire des potes, à défaut d’avoir une relation amoureuse viable. Je reporte mon attention sur la rouquine en haussant les épaules avec un air « Ouai c'est mon ami ! ». Elle me fit remarquer que le barman semble très absorbé par une fille au bout du comptoir. Effectivement, je pourrais attendre longtemps mon verre de vodka. Je n’aime pas beaucoup qu’on m’ignore, surtout que j’avais soif ! Je me mords les lèvres énervées.

    Bon ben, si c'est comme ça !
    Je fais un bond sur le comptoir, et m’assoie dessus pour passer de l’autre côté. L’abruti ne remarque même pas que j’étais derrière le bar cherchant déjà la bouteille de vodka. Alors, alors, je tourne sur moi-même et aperçoit la bouteille. Je l’attrape et la claque sur la surface du bar avec un grand sourire.

    Ce soir c'est open bar ! Qu’est ce que tu veux boire ?
    Je me verse déjà dans un verre la vodka et le sirop de framboise. Jusqu’à ce que quelqu’un vienne me demander de partir, je resterai derrière ce bar. Des clients m’appelaient déjà pour que je vienne les servir.

    Désolé, d’abord mademoiselle !
    Je désigne la rouquine avec une petite moue désolé. Je n’étais pas là pour jouer les serveuses toute la soirée. C'était juste le temps de me servir mon verre et pourquoi pas en profiter pour obtenir des consommations gratuites.
    Au fait comment tu t’appelles ?


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Dim 6 Déc - 14:57

La brune n’était apparemment pas seule. Roxane la vit sonder la salle des yeux, à la recherche de la personne qui l’accompagnait. Un ami. Lorsqu’elle le désigna, il parut évident à Roxane qu’il ne s’agissait que d’un simple ami, et non d’un petit ami. L’homme qu’elle montrait était en plein collé-serré en compagnie d’une fille à la robe sexy. Roxane adressa un petit signe de la main à l’ami en question, accompagné d’un sourire, avant de faire une petite remarque à la jeune femme qu’elle avait en face d’elle.

« J’ai l’impression qu’il n’a pas vraiment l’intention de te tenir compagnie ce soir. En tous cas pas tant que cette jolie blonde ne se lasse pas. »

La rouquine rit aux éclats lorsque l’inconnue passa derrière le bar pour se servir.

« Sers moi donc la même chose qu’à toi, ce sera plus simple.»

La brune était déjà sollicitée de toute part, mais elle ralentit les ardeurs des clients qui patientaient et agitaient leurs billets.

« Roxane. Et toi ?»

La métamorphe termina son premier verre rapidement avant de saisir celui que la barman d’un soir venait de lui servir.

« Tu devrais revenir du côté client je pense. Le gros malabar t’as repérée, et il vient dans notre direction. Ce serait dommage que la soirée se termine par une sortie forcée. »

Le barman incompétent n’avait toujours rien remarqué, mais le mec de la sécurité oui, et il commençait à faire quelques pas dans leur direction. Il avait l’air un peu hésitant, probablement parce qu’il voyait bien qu’elle n’était pas méchante, et rechignait à s’en prendre à une demoiselle. Mais il n’en restait pas moins que son boulot était de garder les clients du côté clients. Quand bien même le barman draguait les minettes au lieu de faire son job. Roxane sortit un billet de son soutien-gorge et l’agita pour qu’il le voit avant de le déposer derrière le comptoir, et ainsi payer les boissons qu’elles venaient de se servir. Du bout des lèvres, elle lui fit un petit sourire pour essayer de l'amadouer.

« Désolée...»

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mer 9 Déc - 11:40

    Mon verre remplit de vodka et de sirop de framboise, je m’attaque à celui de Roxane. Un joli prénom. Je verse la dose adéquate pour ce genre de cocktail, ni trop, ni peu. Normalement, ce devait passer au niveau du gossier sans aucun problème. Ce qui est toujours délicat avec ce genre de boisson c'est la dose de sirop. Il ne faut surtout pas en mettre de trop. Le sucre à tendance à gâcher le goût. Je suis plutôt une amatrice de whisky mais de temps en temps je m’offre, comme ce soir, un cocktail dit de « fille » ; lorsque c'est le cas, j’aime qu’il soit bien fait. Que je puisse sentir l’alcool derrière le goût fruité de la framboise.

    Alice
    Lui répondis-je en lui glissant son verre vers elle. Elle me fait remarquée que le type à la carrure imposante de la sécurité m’avait vue faire ma maligne. Merde ! Je le regarde me lancer un regard désapprobateur. Fini de jouer, il était temps pour moi d’arrêter de jouer les barmans. Je repasse de l’autre côté, en essayant de pas renverser les verres des clients à proximité. Là soirée ne faisait que commencer. Comme le disait si bien Roxane, il serait dommage que je me fasse virer de cette soirée alors que je venais tout juste d’arriver. Je regarde la rouquine poser les billets sur le comptoir, ce qui semble apaiser le vigile qui tourne les talons.

    La prochaine est pour moi !!
    M’exclamais-je en levant mon verre. J’allais certainement ne pas laisser ma voisine payer toutes mes consommations. Ce serait déplacé, et pas très class de ma part. Alors que j’allais boire mon verre, Dan me pique celui-ci est le vide d’une traite.
    Merci ! J’avais soif !
    Je regarde mon ami avec une furieuse envie de la tuer sur place. J’avais mis du temps à avoir ce verre, et pouf plus rien ! Je n’eu même pas le temps de crier son prénom qu’il était reparti taquiner la blonde. Je regarde mon ami se dandinait avec légèreté vers la piste. Il était en forme ce soir, et moi trop fatigué pour hurler ma frustration ; je sais qu’il s’excusera plus tard en me payant plusieurs verres. Je regarde Roxane avec une grimace contrarié aux lèvres.
    Voilà ce qui se passe lorsque tu es amie avec un mec… il te pique ton verre avec une spontanéité déconcertante.
    Soupirant sur le coup, je retente ma chance en essayant rappeler le barman. Cette petite contrariété, ne m’empêchera pas de rester souriante.
    Et toi tu es venu avec quelqu’un ce soir ?
    Je n’ai vu personne à ces côtés, où qui se serait présenter depuis plusieurs minutes ; J’en avais déduis qu’elle était venu seule mais on ne sait jamais. Elle a peut-être également un ami planqué sur la piste de danse qui serait plus discret que Dan.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Ven 11 Déc - 22:22

La fille donne son nom tout en servant les verres, avant que Roxane ne lui fasse remarquer le vigile, qui s'approche avec un air mauvais. Alice repasse donc du bon côté du bar, tandis que Roxane dépose quelques billets en guise de paiement pour les boissons, tout en faisant un sourire désolé au gars pour essayer de l'amadouer. Ca a l'air de marcher, plus ou moins. Il ne quitte pas son air ronchon, mais s'arrête, tout en leur faisant comprendre qu'il les tient à l'oeil.

« Va falloir se tenir à carreaux, il va pas nous lâcher de la soirée j'ai l'impression. »

Et c'est sans doute fichu pour toute tentative de vol dans cette boite, tant que ce vigile sera là. Il reconnaitra forcément la rouquine, et il la gardera à l'oeil. Elle n'avait pas spécialement prévu de faire les poches ce soir, mais elle s'était plus ou moins dit qu'elle reviendrait peut-être pour le faire la prochaine fois qu'elle en aurait besoin. L'endroit était bondé et bruyant, c'était l'idéal. Mais plus maintenant qu'elle s'était fait repérer par le vigile. Tant pis. Glasgow regorge de bars et de boîtes de nuit, elle irait ailleurs.

La brune lève son verre pour trinquer, et Roxane s'apprête à le faire, lorsqu'une main vient s'emparer du verre d'Alice. Son ami vient de lui piquer son verre, et de le boire d'une traite avant de repartir vers la piste de danse. Si ça avait été Roxane le type se serait pris une baffe avant d'avoir pu poser ses lèvres sur le verre. Alice semble un peu contrariée, mais ne lui dit rien. Pas eu le temps peut-être. A moins qu'il ne s'agisse d'un jeu entre eux. Après tout elle a dit que c'était son ami. La jeune femme glisse un commentaire sur l'incident avant de soupirer et d'essayer d'appeler le barman.

« Je vois ça. Ca doit être pour ça que je n'en ai pas. Hors de question qu'on me pique mon verre comme ça.»

Ce n'était pas tout à fait vrai. Elle avait Ethan. Et Malcom. Mais est-ce qu'on pouvait vraiment dire que c'était des amis. Roxane n'était pas vraiment sure. Elle avait confiance en Malcom, et lui avait confiance en elle, mais ils n'étaient pas vraiment proches pour autant. Et avec Ethan c'était compliqué. Elle l'appréciait vraiment, mais il la perdait complètement. Il était parfois très attentionné, et parfois complètement froid et distant. Elle était perdue. Même avec Alan, elle n'avait pas vraiment réussi à être amis.

« Non je suis venue seule. »

Le barman dragueur esquissa un mouvement dans leur direction, levant la tête quelques secondes. Suffisamment pour apercevoir les signes que lui faisaient Alice. Le barman s'approcha d'elles, et Roxie le prit à parti, avec un sourire pour ne pas le faire fuir.

« Il était temps. Elle t'a filé son numéro au moins, la demoiselle au débardeur bleu ? »

Roxane lui fit un clin d'oeil avant de continuer.

« Une vodka framboise pour mon amie, s'il te plait. »

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Dim 20 Déc - 20:14

    Le chiant ! Une fille n’a même plus le droit de se servir un verre. Surtout que le barman, dont c'est le boulot, discutait tranquillement avec une blonde, oubliant aux passages les autres clients. Je jette un œil distrait aux vigiles. Effectivement, il n’allait pas les lâcher de la soirée. Je n’avais pas l’intention de faire des vagues. Le but était de passer une bonne soirée. J’ai beaucoup changé. Lorsque j’avais dix ans de moins, j’aurais joué les insolentes, buvant, ouvrant des verres à la clientèle délaissé. J’emmerdais tout le monde et surtout toute forme d’autorité. Il y avait que Tobias qui arrivait à me remettre dans le droit chemin. Mais il est mort, et j’ai du faire sans, et apprendre à me maîtriser par moi-même. Ce n’est pas toujours simple avec un coup dans le nez.

    Dan avait rejoins rapidement la piste de danse après m’avoir volé mon verre. Je pourrais lui en vouloir mais non. Ce n’était qu’un verre après tout, et Dan ne manquerait pas de venir s’excuser en m’offrant plusieurs verres. Le commentaire de Roxane me laisse perplexe. Je me sens obligé de justifier le comportement de mon ami. Je n’avais pas envie qu’il passe pour un goujat. Alors qu’il était tout le contraire.

    Si c'était un étranger qui me pique mon verre, je n’aurais pas hésité à le baffer, mais il s’agit de Dan … - Comme si cette seule explication pouvait tout effacer. Je rajoute alors que je tente de capter le regard du barman. - … en amitié il faut par moment prendre les choses avec légèreté. En plus Dan ne manquera pas de s’excuser.

    Je ne manquerais pas de lui rappeler en cas d’oublie. Je ne manquais pas d’amis, surtout parce que la plupart du temps je l’ai prenais comme ils sont : drôle comme Dan essayant de faire contorsionner son corps de façon étrange. D’ailleurs, mon visage fit une grimace en le voyant faire. Peut-être devrais-je revoir mon jugement !? Il danse vraiment mal. Le barman s’approche enfin. Roxane lui glisse deux, trois mots à l’oreille, mais de là où je me situe je n’entends rien. Je ne savais pas ce qu’elle lui a dit mais celui-ci s’exécute et commence à verser dans un verre de la vodka et du sirop de framboise. Il l’agrémente d’une petite ombrelle en papier et glisse le verre dans ma direction.

    Je le remercie et sors un billet de mon soutien il me fait signe que ce n’était pas la peine. Il est plus intéressé par Roxane. Apparemment, les rousses on plus la côte que les brunes à ses yeux. Mais bon les brunes ne comptent pas pour des prunes ! Enfin c'est ce qu’on dit !
    Je ne sais pas ce que tu lui a dis mais je te remercie … - Lui dis-je en trinquant une nouvelle fois avec Roxane. Cette fois-ci nous y arrivons sans mal. Personne ne me pique mon verre. Je soupire d’aise lorsque je bois une gorgée.

    Alors dit-moi, que fais-tu dans la vie ?
    Lui demandais-je en buvant mon verre. J’étais curieuse de savoir pourquoi une fille comme Roxane se retrouve seule dans ce genre de concert. Ce peut-être le meilleur moyen de décompressé. Peut-être est-ce le cas pour la jeune femme.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mer 6 Jan - 3:27

Prendre les choses à la légère… C’était peut-être ça, son problème. Elle prenait les choses à cœur, et pour ne pas en souffrir elle se formait parfois une carapace difficile à percer. Et les quelques mâles qui avaient réussi à se frayer un chemin subissaient toute sorte de scènes. Roxane était impulsive lorsqu’elle s’attachait aux gens. Pas envahissante. Non pour être envahissante il aurait fallu qu’elle ait du temps, et ça n’était pas le cas. Juste qu’elle avait tendance à mal prendre les choses. Comme avec Ethan par exemple. Les choses se passaient bien entre eux, mais il lui avait posé quelques lapins, et Roxane n’avait pas apprécié. Elle lui en voulait toujours et le lui faisait sentir. Pourtant ils n’étaient pas en couple, en tous cas pas officiellement. On pourrait plutôt dire qu’ils flirtaient, qu’ils passaient du temps ensemble. Elle ne répond rien, se contentant d’observer le dit Dan sur la piste.

Les verres s’entrechoquèrent de nouveau et Alice la remercia pour son intervention auprès du barman, qui semblait s’être remis un peu au travail, que ce soit lié au commentaire de la rousse ou non.

« Il n’y a pas de quoi. Je l’ai juste rappelé un peu à l’ordre »

Roxane sourit en regardant le barman s’activer, renversant à chaque cocktail quelques millilitres sur le comptoir. Vu son efficacité il devait coûter plus cher qu’il ne rapportait. Les deux femmes burent quelques gorgées de leur boisson durement méritée, ou tout au moins tant attendue, en silence. Le groupe sur scène vient d’entamer une nouvelle chanson, qu’apparemment la foule connaît puisque des voix s’élèvent pour les acclamer dès les premières notes. Roxane n’a absolument aucune idée de ce que c’est. Après quelques minutes de silence la brune entame la conversation, lui demandant ce qu’elle fait dans la vie. C’est une question à laquelle Roxane a déjà donné des tas de réponses au cours de sa vie, toutes plus fausses les unes que les autres. Mais il faut qu’elle prenne l’habitude, ce temps est révolu. Son implication involontaire et injustifiée dans le meurtre de Camille ont mis un terme à son anonymat qu’elle chérissait tant. Son appartenance à la Meute est du domaine public, plus rien ne sert de mentir. En tous cas là-dessus. Le moment n’est pas encore venu d’assumer le fait qu’elle soit métamorphe aux yeux de la société.

« Et bien je fais partie de la Meute de Wolfheaven. J’y ai quelques responsabilités. Pas grand-chose, mais ça me prend beaucoup de temps et d’énergie. »

Moment de vérité. La brune allait-elle lui lancer un regard paniqué en apprenant que sa compagne d’un soir est une louve, ou allait-elle trouver cette information tout à fait normale ? La rousse lui adressa un petit sourire bienveillant pour la rassurer, en attendant sa réaction.

« Et toi ? Qu’est-ce que tu fais à part passer par-dessus des comptoirs ? »

Roxane jeta un œil au comptoir avec un petit sourire en coin.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mer 6 Jan - 17:46

    Je tique. Comment ne pas tiquer lorsque la jeune femme qui se tient à côté de moi m’avoue appartenir à la meute locale ? Une louve à la chevelure flamboyante. Est-ce que lorsqu’elle se transforme, ça fait d’elle une louve toute rousse ? Je lui souris simplement pour éviter qu’elle se sente mal à l’aise devant mon manque d’éloquence d’un seul coup. On pourrait croire que je vais paniquer, et crier au loup ! Hé non ! Je ne panique pas, parce que je n’ai pas peur des loups-garous. Pourtant, en connaissant certaine de ses membres, il y a de quoi. Je pense en premier lieu à mon père biologique. Malcom passe à la seconde place. J’ai même un ami loup-garou, Tomas. Ce serait un comble que je sois horrifié en entendant le nom de Wolfheaven. J’hésite un instant à reprendre la parole, et Roxane en profite pour me poser une question.

    Je tiens une herboristerie dans le centre ville d’Edimbourg. - Fis-je avec un petit sourire – si tu veux tu demanderas à mon frère où ça se situe exactement. Il s’appel Peter Gardner, il est flic et fait partie de la meute. Ainsi que mon géniteur. Par contre évite de demander à Mike, il ne m’aime pas. Quant à Peter … J’hausse les épaules.

    Peut-être que mon frère le lui dira, ou non. Mike Gardner était loin d’être un père, c'est pourquoi il n’a droit qu’au terme de géniteur. Il était méchant, un véritable connard de la pire espèce. Il m’avait blessé dans ma fierté en me montrant combien être une fille, et en plus humaine, revenait à avoir la peste. Quant à Peter, il préfère me savoir loin de son monde et n’entretient aucun lien avec moi. Je le vois de temps en temps de loin, comme s’il s’agissait d’un fantôme, une idée. Au moins comme ça Roxane c’est que je suis l’une des nombreuses enfants femelles que les loups ont abandonnés, et dont certains haïssent notre existence pour ne pas avoir le bon sexe. Je fais le deuil de mon envie d’avoir des rapprochements avec ces deux hommes. C'est blessant mais ont fini par survivre et apprendre à se construire. Une chance que j’avais ma mère et Tobias mon beau-père. Je regarde Roxane du coin de l’œil. Peut-être qu’elle allait se lever et me dire qu’elle pensait la même chose que eux ?

    Je connais un peu les traditions de la meute, et je sais que les filles qui naissent de père loup-garou ne sont pas vraiment bien considérées. – Je réfléchis un instant avant de m’exclamer – A part Savannah ! Ça du bon d’être la fille de l’Ulfric… pour les autres, on les laisses avec leurs questionnements, à savoir ce qu’on a bien pu faire de mal pour être rejeté ainsi … - ma voix tremble d’une certaine contrariété. Ce n’était là faute de personne, juste des règles édictés et que les loups suivent aveuglement sans se remettre en question. Je me rends compte combien ma rancœur était toujours aussi présente, et Roxane en faisait les frais. – j’uis désolé … parler de la meute, de tout ça … ça reste … douloureux ! - finissais-je par avouer.

    Je finis mon verre et rappel le barman pour qu’il me resserre un verre ; et contre tout attente il s’exécute rapidement. Je devrais songer à me teindre en rousse.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Ven 15 Jan - 0:34

Roxane sent une petite hésitation chez la brune qui est accoudée à côté d’elle. Bien que les loups ne soient plus une nouveauté depuis longtemps, ils inspirent toujours une certaine méfiance chez la plupart des humains. Les Années Sanglantes ont laissé des traces dans les corps comme dans les âmes, et le dernier carnage a ravivé la méfiance de beaucoup d’écossais. Néanmoins, ce n’est pas une raison pour se cacher, encore moins maintenant qu’elle est exécutrice. Roxane n’est pas habituée à s’afficher, et ce sera peut-être la partie la plus difficile à assumer pour elle. Gérer les aspects extérieurs à la Meute. Communiquer en somme. Roxane espère que leur véritable nature restera secrète encore un bon moment. Elle n’est pas prête à sentir les regards inquiets d’une population déjà traumatisée se tourner vers les siens. Elle fera ce qu’il faut si il le faut, mais elle espère que ce sera le plus tard possible.

Ses premiers pas à assumer son appartenance à la Meute en public ont été forcés par le Meurtre de Camille. Cette médiatisation ne lui a pas plu, mais aura au moins eu le mérite de la forcer à faire un pas dans cette direction. Elle s’habitue petit à petit mais c’est encore nouveau. Heureusement, après une petite hésitation la brune reprend la parole, répondant à la question que Roxane lui a posée. Une herboriste. Voilà un métier original. Elle enchaîne sur ses liens avec la Meute. Un frère et un père, apparemment. Roxane les connaît bien sûr, mais ils ne sont pas spécialement proches. Mike s’est opposé à la proposition d’Isadora consistant à changer les règles concernant la descendance non lupine des loups et louves de la Meute. Roxane ne peut s’empêcher de se demander si la demoiselle fait partie de ces enfants abandonnés par leurs pères pour n’être pas nés garçons. Roxane ne fait pas de commentaire. Quand bien même le changement a lieu, c’est trop tard pour elle. Son père n’a visiblement pas envie de l’accepter dans sa vie, et Roxane le connaît suffisamment pour se douter qu’il n’ira pas vers une fille humaine pour lui annoncer ce genre de choses. Et à entendre comment Alice parle de lui, elle en a conscience. Roxane se rapprocha d’Alice et lui dit en chuchotant, sur le ton de la confidence.

« Pour tout t’avouer, je ne suis pas une grande fan de Mike non plus. Tu ne perds pas grand-chose à ne pas faire partie des personnes qu’il apprécie à mon avis. »

Elle lui fit un petit clin d’œil et se redressa sur son siège. Alice poursuivit sur le thème qui la touchait de près concernant la Meute. Elle mentionne Savannah, et dans sa voix points une certaine jalousie, que Roxane comprend.

« Tu sais Savannah non plus n’a pas une vie toute rose. Etre humaine au milieu de loups n’est pas de tout repos, et n’est parfois pas drôle du tout. Et puis c'est un peu différent pour elle. Elle n'est pas fille d'un Loup, mais fille d'une Louve. »

Elle ajouta finalement, sentant un peu de tristesse dans la voix d’Alice.

« Et tu n’as rien fait pour être rejetée par ton père. Les loups ont vécu dans le secret pendant très longtemps, et ils ont des traditions liées à ça. Elles semblent peut-être obsolètes maintenant que le secret est levé, mais il est difficile de changer les choses. Et certains pères n’ont pas besoin de l’excuse d’être loup pour abandonner leur enfant. Tu as au moins la chance d’avoir une mère avec toi. »

Roxane espérait ne pas se tromper en supposant que c’était le cas, et qu’elle ne faisait pas une gaffe qui empirerait les choses pour Alice. Elle commençait à l’apprécier, et n’avait vraiment pas l’intention de la blesser.

« Ne t’excuse pas. Tu n’es pas obligée d’en parler si c’est trop dur. Et si tu en as envie tu peux en parler avec moi. Ce soir ou plus tard. »

Elle profita de la présence du barman qui resservait Alice pour demander un autre verre. Elle hésita à commander un cocktail plus compliqué, avant de se raviser en se souvenant de la lenteur du barman. Elle lui demanda donc la même chose, avec un beau sourire pour le motiver à s’exécuter.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Dim 17 Jan - 11:58

    Mike. Cela ne m’étonne qu’à moitié qu’il soit si peu apprécié. Qui aimerait un homme qui manipule pour obtenir des femmes se qu’il souhaite, et qu’il les traites par la suite comme des merdes. Le mot est vulgaire mais reste bien choisit. Mon géniteur sait toujours montré misogyne. Ne voyant que dans les femmes une espèce faible. Les femmes ne sont là que pour produire une nouvelle génération de loup. Un point c'est tout. Roxane n’est pas la première à me dire que je ne perdais pas grand choses. Mon demi-frère Peter m’avait déjà mis en garde, m’expliquant que Mike ne valait pas le coup d’être connu. Génétiquement, j’étais lié à cet homme abominable et à mon frère. Ça s’arrêtait là !

    Roxane m’explique qu’il n’est pas simple pour Savannah de vivre parmi eux. Oui, elle est la fille d’une louve. Peut-être ! Je ne sais pas ce que c'est que de vivre parmi eux et je me suis fait à l’idée de jamais avoir ma place dans leur monde. Néanmoins, le rejet reste quelque chose de douloureux. Je doute que Savannah est eu un jour à ressentir le rejet de son propre sang. J’ai mis longtemps à accepter d’être l’humaine dont on ne voulait pas. Avec le temps, les blessures se referment et on va de l’avant. Enfin on essaye !

    Il est vrai que certain homme n’ont pas besoin d’être des loups pour rejeter leur propre enfant … - confirmais-je en souriant doucement. – Oui, j’ai toujours ma mère …elle vit à Londres, je l’ai pas vu depuis plus de trois ans environs … - Peut-être même plus. Va savoir… j’ai arrêté de compter – Avec tout ce qui se passe actuellement en Ecosse, je préfère la savoir là-bas. Même si ce n’est pas la joie en Angleterre. Au moins, elle n’a pas de démon qui se promène dans les rues de Londres. – riais-je doucement, faisant référence à Maryana.

    Ma mère se trouvait loin d’ici. Loin d’un danger plus grand. Le fait de savoir qu’un démon se promène tranquillement dans nos rues n’avait rien de rassurant. Je préférais savoir ma mère chez elle plutôt qu’ici en Ecosse. Là dernière fois que je l’avais eu au téléphone, sa boutique tournait au ralenti mais tout se passais plutôt bien. Elle vivait sa petite vie et tirait les cartes de temps en temps pour avoir une idée de ce qui pourrait arriver. Rosalie Keane, l’excentrique !

    C'est gentil, mais ça va aller … - Finissais-je par dire en buvant mon verre que le barman venait de me resservir. Roxane me semblait être quelqu’un de bien mais je la connaissais à peine. Il est difficile de se confier à une parfaite inconnue. - … pour moi, cette histoire fait partie du passé. Je me suis fait à l’idée … d’ailleurs j’ai dépassé ma colère contre Mike en fréquentant des loups-garous … - dis-je avec un sourire, montrant à Roxane que peu importe ce que mon géniteur m’avait fait, je gardais aucune rancœur contre eux.

    J’aurais pu en vouloir à toute la meute mais ce n’est pas le cas. Va savoir pourquoi ! La seule espèce qui me faisait vraiment flipper était les vampires. Je n’arrivais pas à leur faire confiance. Leur nature de mort-vivant me semblait contre-nature. Je fais signe au barman de me resservir un verre, étant donné que je fini le mien d’une traite. A ce train là, Dan allait devoir me porter pour me ramener chez moi ; Sinon, je pourrais toujours prendre un taxi. Je reporte mon attention sur la rouquine.

    Tu me disais que tu avais quelques responsabilités … tu fais quoi exactement pour la meute ? A part la meute, tu as un travail à côté ?

    Moi curieuse, pas du tout !
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Sam 23 Jan - 22:00

Roxane est un peu soulagée que sa remarque sur sa mère n’était pas une gaffe. La mère d’Alice était toujours là. Roxane se surprit à ne pas ressentir cette pointe de jalousie en l’entendant en parler. Elle avait perdu ses parents lorsqu’elle était enfant, et elle avait eu du mal à ne pas envier les autres. Ceux qui avaient la chance d’avoir les leurs. Avec Mary elle avait trouvé une amie, mais aussi presque une mère. Et puis Mary lui avait été enlevée, de la plus brutale des manières. Elle en avait souffert. Elle avait eu du mal à faire son deuil. Ca avait été plus difficile que lorsqu’elle avait perdu ses parents, mais elle l’avait finalement peut-être mieux vécu au final. Elle avait évolué depuis cette épreuve.

« Pourquoi tu ne pars pas vivre à Londres, avec elle ? »

Bien sûr Alice semblait assez âgée pour vivre sans sa mère, ce n’est pas du tout ce que voulait dire la rouquine. Mais si elle trouvait Londres moins risqué, et qu’elle n’avait pas de contact avec son père. Pourquoi ne pas partir là-bas ?

Elle refusa poliment l’offre de Roxane, concernant le fait de parler de la Meute et de son père. La métamorphe ne le prit pas mal. Elle ne proposait que parce qu’elle avait l’impression qu’elle avait besoin d’en parler. Si elle n’avait pas envie de le faire avec elle, ce n’était pas un soucis. Après tout elles venaient seulement de se rencontrer. L’insistance de la jeune femme à montrer qu’elle ne lui en veut pas laisse plutôt penser le contraire à Roxane. On dirait qu’elle cherche à se justifier. Qu’au contraire cette histoire est encore vive dans sa mémoire et dans sa vie. Mais Roxane n’insiste pas. Même si l’abandon de son père la fait toujours souffrir, Alice n’a pas l’air du genre à vouloir nuire à la Meute pour autant. Et il est inutile de continuer à remuer tout ça si elle n’a pas envie d’en parler.

L’alcool devant aider, Roxane n’hésite pas avant de lui répondre. Bien sûr elle adapte la vérité à son auditoire. Inutile de dire qu’elle est chargé d’ôter la vie à ceux qui seraient un danger pour la Meute.

« Je suis chargée de beaucoup de choses. Je garde un œil sur les loups solitaires, ceux qui ne font pas partie de la Meute, par exemple. Il faut bien qu’aucun d’eux ne décide de briser les accords avec les humains. Même si ils ne sont pas soumis aux règles de la Meute, ils sont tenus de respecter celles qui concernent notre espèce en son ensemble. Je m’occupe aussi en partie de l’éducation des jeunes de la Meute. J’aide l’Ulfric et la Lupa au quotidien. Je suis un peu leur bras droit. Et non je n’ai pas de boulot en dehors. Je n’ai pas vraiment le temps… »

Et elle n’a aucune qualification qui pourrait lui permettre de trouver un vrai boulot, n’ayant plus fréquenté une école depuis qu’elle s’est enfuie de l’orphelinat. Bien sûr elle pourrait faire caissière, ou un autre petit boulot de ce genre. Mais quand on a été habitué à voler pour obtenir ce qu’on veut, c’est pas facile à prendre ce genre de décision. Son travail d’exécutrice lui permet de se rendre utile, sans pour autant devoir se conformer à une société qui l’a trop souvent rejetée et dont elle se méfie.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Mar 26 Jan - 15:30

    Plus de trois ans que je n’avais pas eu l’occasion de voir ma mère, et lorsque j’avais l’intention de prendre un vol pour la rejoindre et passer du temps avec elle, l’Ecosse avait fermé temporairement ses frontières. Skype et mon portable sont devenus nos meilleurs amis. On ne manquait pas une occasion de se parler. Je n’avais pas à réfléchir longtemps à la question de Roxane.

    Toute ma vie est ici en Ecosse. J’ai mes amis, une partie de ma famille, et surtout ma boutique ; J’ai travaille dur pour la faire tourner. Il est hors de question que je lâche mon affaire.

    C'était comme mon bébé. Ma boutique était ce que j’avais de plus précieux. J’avais fais des sacrifices pour faire fonctionner mon affaire. J’ai été jusqu’à prendre un second boulot pour éponger mes dettes. Avec les années sanglantes, l’économie du pays a plongée dans un gouffre immense et c'est un miracle que j’ai réussis à tenir aussi longtemps ; Mon second boulot m’avais permis de pas sombrer malgré que j’étais toujours dans le rouge. Devenir la seule escorte girls d’Ecosse qui ne couche pas avec ses clients n’a pas été la plus brillante de mes idées. Ce travail m’avait fait rencontré des personnes que j’espérais ne plus jamais recroiser. Il faudrait déjà qu’il me reconnaisse, vu que j’avais une perruque rousse et me prénommais Natacha. J’avais fais en sorte qu’on ne puisse pas remontrer à moi. J’ai arrêté. Grâce en grande partie à Maître Black.

    En plus vivre avec ma mère est un véritable défi. C'est une femme excentrique, très liée à la nature. Elle a aussi cette capacité de lire en toi, ce qui peut-être très déroutant. J’irais certainement là voir dés que j’aurais plus de temps …

    On n’a un démon qui se promène mais l’Ecosse reprend doucement. Les gens recommencent à sortir, à consommer. Ma boutique n’est pas encore envahie par les clients mais mon chiffre d’affaire augmente. C'est que d’une manière, les choses ne se passent pas si mal. Il faudra un peu de temps pour que tout redevienne à la normal. J’écoute la rouquine me parler de la meute. De ses responsabilités qui lui incombe, et lorsqu’elle parle des loups solidaires, je ne peux m’empêcher de penser à Tomas. On s’était revus il y a peu de temps. Nos retrouvailles ont été plutôt intenses. Plus j’entends les propos de Roxane, plus j’ai envie d’en savoir plus ; Le barman me resserre un verre de vodka que je porte à mes lèvres.

    Quels sont les règles que les loups solitaires doivent respecter ? Est-ce que vous avez des lois écrites quelque part qui vous donne la marche à suivre ? Vous avez un tribunal spécifique pour votre espèce ?
    Je m’arrête dans mes interrogations, me rendant compte combien je peux me montrer curieuse.
    J’uis désolé … c'est juste que ton monde m’a toujours été interdit … et que du coup … je crois que j’ai beaucoup de question. – Je regarde le verre de Roxane qui semble se vider.
    Est-ce que tu veux un autre verre ?
    Lui demandais-je. Une façon de m’excuser pour mes questions intrusives.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Dim 7 Fév - 18:18

Alice semblait visiblement attachée à l’Ecosse. Suffisamment pour laisser sa mère loin d’elle. Roxane se demanda quelques instants si elle préfèrerait rester là, avec la Meute, plutôt que d’être près de ses parents. Si ils étaient encore en vie bien sûr. A vrai dire elle n’en savait absolument rien. Elle était si jeune. Les souvenirs qu’elle avait étaient lointains. Sa vie avait été presqu’entièrement solitaire. Et puis il y avait eu Mary, et la Meute. Elle se sentait bien maintenant. Elle avait l’impression d’être utile, d’avoir trouvé sa place. Certes pas dans la société humaine. Mais dans celle de ses cousins. Si elle se découvrait une famille maintenant, et qu’il lui fallait quitter cette vie pour la rejoindre, elle ne le ferait sans doute pas. Mais c’était différent. Roxane ne connaissait de la famille que ce qu’elle avait connu enfant. La mère d’Alice avait été là pour elle toute sa vie. Ce n’était sans doute pas comparable. C’était sans doute normal après tout de voler de ses propres ailes arrivé à un certain âge. Alice avait monté cette boutique dont elle semblait fière.

« Il faudra que je passe découvrir cette boutique un jour alors. »

Lui dit-elle en souriant. Même si elle n’avait rien à y acheter, elle était curieuse de voir ce que la brune vendait, et à quoi ressemblait sa boutique. La brune enchaînait sur sa mère et le fait qu’elle n’était pas la personne avec qui il était le plus facile de cohabiter. La conversation dériva sur la Meute. Alice était visiblement quelqu’un de curieux. Roxane comprenait peut-être pourquoi son père avait tenté, peut-être un peu brusquement et maladroitement, de la tenir à l’écart. Alice n’était certainement pas méchante, mais vu le caractère de Mike, il ne devait pas apprécier ce genre d’intrusions.

« Oui bien sûr nous avons des lois écrites. »

Roxane éludait volontairement certaines questions. Elle comprenait le besoin qu’avait Alice de comprendre la Meute. Elle se sentait liée à eux par sa naissance. Mais elle ne l’était pas. Et ça ne changerait probablement pas. Même si la Meute évoluait et acceptait que certains humains se mêlent à eux, ce ne serait pas le cas d’Alice. Mike ne le souhaiterait pas, et ça restait un choix individuel, surtout concernant la descendance passée des loups. Alice s’excuse et propose un autre verre à Roxane.

« Pas de soucis, je comprends tout à fait. Et non merci pour le verre. Je crois que je vais rentrer en fait. Je suis crevée. Mais merci pour cette discussion. C’était sympa de te rencontrer Alice. J’essaierai de passer à ta boutique un de ces jours. Bonne soirée. »

Roxane remarqua le petit regard un peu déçu du barman. Comme si elle allait finir la soirée avec lui. Ce mec se pensait vraiment irrésistible derrière son bar, alors qu’il n’avait pas grand-chose d’intéressant. Si il faisait son boulot correctement il aurait peut-être eu plus de chances. Roxane récupéra ses quelques affaires au vestiaire et repartit vers Wolfheaven. Elle avait passé une bonne soirée, c’était vrai. Certes discuter de Wolfheaven n’était pas l’idéal pour se changer les idées mais la brune était sympathique.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   Lun 8 Fév - 18:56

    Oui, il faut que tu passes … ça me ferrais plaisir !

    J’étais toujours contente de faire découvrir ma boutique aux gens. Même si Roxane passait sans acheter ce n’était pas vraiment grave. Ça me faisait toujours de la pub ; les filles entre elles parlent beaucoup. Elles sont le meilleur vecteur d’information après les réseaux sociaux. Je comptais beaucoup de clientes, et quelques clients hommes qui venaient surtout pour mon thé. Pourtant, j’avais de très bon produit cosmétique bio pour la gente masculine ; Ils ne savent pas ce qu’ils ratent. Je bois une nouvelle fois mon verre d’une traite. Roxane me confirme que la meute ont des lois écrites mais n’en dit pas plus. Je suppose que ça reste top secret ! Une sorte de code juridique pour loup. Pour y avoir accès, il faut un carte de membre … pas de pot ! J’uis humaine et pas assez poil sur le corps pour en faire partie ! Je me contente de ce que la rouquine veut bien m’en dire. J’en serais pas plus.

    Elle décline mon offre d’un autre verre, et semble vouloir partir. Moi et mes questions ! J’avais du la souler avec mes interrogations. Bravo Keane ! J’étais curieuse, trop ! En plus j’avais trop bu, du coup ça m’aidait pas à me contenir.

    Pareillement … passe quand tu veux ! Bonne soirée !

    Lui dis-je avec un certain enthousiasme. Je la regarde s’éloigner en me disant que les membres de la meute sont vraiment très secrets Ils devraient songer à s’ouvrir un peu plus. Je balaye mes idées d’ouverture sur le monde pour rechercher mon ami du regard. Dan était en train d’enlever sa chemise. Avec son torse tout frêle et sans muscle, je faillis m’étrangler. Apparemment les vigiles n’apprécient pas le spectacle. Ils commencent leur traverser vers Dan qui s’attaque difficilement à son pantalon. Bon il est temps récupérer mon ami et de rentrer chez nous ; Le temps d’arriver, Dan était tombé au sol, son pantalon dans ses mains, le brandissant comme un trophée. Je n’arrivais pas à me retenir de rire. Les vigiles nous demandent fermement de nous casser d’ici. Par provocation, je décide de refuser, et m’accroche contre une barre métallique de danse. Dan m’imite. Il a fallut une dizaine de minutes aux vigiles pour nous déloger et nous sortir du bar. Bref, la soirée se termine avec notre hilarité dans les rues de Glasgow.
FIN
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les brunes ne comptent pas pour des prunes – Roxane Emerson [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]
» Haribo c'est bon la vie, pour les grands et les petits ! [Livre I - Terminé]
» Les Brunes ça compte pas pour des prunes !
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» J'bosse pas pour des prunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville
-
Sauter vers: