AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Mar 24 Nov - 21:25

Tout était plus étrange que jamais. Leah, qui me reparlait, ce midi, pour commencer. On ne pouvait pas dire que j’avais passé une journée passionnante, mais elle avait au moins été courte. On avait qu’un cours cet après-midi, notre professeur étant malade. Heureusement que j’étais majeure, je pouvais partir. Alors que ceux qui l’étaient pas étaient obligés de rester jusqu’à ce que leurs parents viennent les chercher ou la fin des cours. J’étais plutôt soulagée. On avait été avertis dans la matinée, aussi j’avais pu avancer l’entraînement avec Sasha. Je sais pas trop comment elle avait fait pour se libérer, mais elle savait combien j’aurai eu peur de la rejoindre dans le West End, alors que la nuit serait tombée. Même si elle avait promis de pas me laisser rentrer seule. Mais elle m’avait laissé entendre qu’on s’entrainerait plus longtemps, du coup. Après tout, nos propres emplois du temps nous laissait pas beaucoup de possibilités, alors c’était normal. Et puis c’était pour moi, qu’elle faisait ça.

Je me demandais ce qu’on allait faire, par contre. J’avais regardé un peu sur internet, les boutiques qu’il y avait là où on allait. Y’avait des stands de tir, des salles de sport, même certaines où on dispensait des cours de self défense. Mais elle allait m’entrainer moi-même, hein, pas le confier à quelqu’un d’autre ? Je l’espérais, en tout cas. Ça serait déjà assez dur, de lui montrer mes faiblesses, alors à un inconnu… Je voulais pas trop. Au moins, je pouvais avoir confiance en Sasha, elle m’humilierait pas. Et puis, si je me trompais, et si je me transformais devant elle sans le vouloir… Ça serait pas grave. Sauf si je me transformais en tigre. Ou en loup. Je devais lui dire, mais… Est-ce que ça n’allait pas être très grave ? De trahir encore plus notre secret ? Elle était de la PES, après tout. Même si c’était mon amie…

Grimaçant, je montais dans le bus, pour aller sur place. Il mit pas très longtemps à arriver : vu l’heure, il n’y avait personne sur les routes. Tout le monde travaillait. Ou se terrait, suite à ce qu’il s’était passé en février. Je savais pas trop.

« Coucou Sasha, on fait quoi alors ? »

Sa tenue ne m’indiquait rien, alors je savais pas trop. En tout cas, j’avais pris plein de trucs : un short, un jogging, un t-shirt de sport à manches longues et un à manches courtes, et... Et, je verrais.

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Jeu 3 Déc - 13:45

La conversation que j’avais eue avec Lexie datait de quelques jours déjà. Enfin, de plusieurs semaines même, mais j’avais une notion du temps toute relative en ce moment. J’avais l’impression que tout défilait bien trop vite sans que je puisse respirer et garder le contrôle sur tout ce que je voulais. Alors, autant être honnête, quand elle m’avait m’avait dit être disponible, j’avais sauté sur l’occasion pour prendre quelques heures. Mes agents m’avaient regardée les yeux ronds, étonnés de me voir quitter le bureau plus tôt que prévu. Enfin, à une heure normale en fait. Même si l’idée d’avoir de réels horaires était devenue une notion abstraite depuis des années déjà.

Je rendis son sourire à Lexie avant de hausser brièvement les épaules, ne souhaitant pas tout de suite répondre à sa question. Je n’étais à dire vrai pas complètement fixée, j’attendais de voir si elle m’avait réellement tout raconté sur sa situation et si elle n’avait pas encore caché des choses. Ce n’était pas un manque de confiance envers elle, mais j’avais conscience que les confidences dans mon bureau à la PES n’étaient pas ce qu’il y avait de plus simple. Et j’avais eu un bref aperçu de ce dont les métamorphes semblaient être capables. Restait à savoir si c’était propre à Malcom ou si Lexie avait aussi d’autres talents cachés.

"Bonjour. Comment tu vas ?"

Je lui désignais alors un bâtiment, à quelques mètres de là. Un petit immeuble qui ne payait pas de mine, sur deux étages aux volets fermés. Je la précédais en silence dans l’immeuble, me contentant d’évoluer dans la semi-obscurité sans même hésiter une seule fois. Il y avait longtemps que je n’étais pas venue ici mais je n’avais pas oublié les lieux.

Finissant par arriver dans la pièce principale, j’allumais les lumières pour révéler quelques meubles épars, un grand tapis de sol qui trônait au milieu et rien de plus. L’endroit semblait plus ou moins à l’abandon. C’était un peu le cas à dire vrai, même si je repassais de temps à autre par ici.

"J’ai habité ici il y a quelques années. Quand j’ai déménagé, je n’ai rien vendu. J’avais pensé à me faire une espèce de coin pour m’entrainer tranquillement mais je n’ai pas vraiment eu le temps."

Je n’avais surtout pas eu envie de faire quoi que ce soit, ayant acheté cet endroit avec Tolin, il avait des siècles de ça. Je réalisais brusquement que je n’avais d’ailleurs pas repensé à lui depuis bien longtemps. Il fallait dire que je n’avais ni le temps ni l’envie de penser à ce qui pouvait s’apparenter de près ou de loin à ma vie personnelle.

Je me débarrassais de ma veste et de mes chaussures avant d’aller m’assoir en tailleur au milieu de la pièce, sur le tapis. Je fixais Lexie en silence pendant quelques instants, avant de reprendre, non sans sourire.

"Bien. Avant qu’on discute sur ce qu’on va pouvoir faire ou pas, j’aimerais être sûre que tu m’as tout dit et que je n’aurais pas de mauvaise surprise."

Si j’avais parlé d’une voix douce, les mots employés ainsi que le regard que je lui avais lancé étaient des plus explicites. Je n’avais pas particulièrement envie qu’elle se transforme en loup sous l’effet du stress en pleine séance d’entrainement sans en être informée au préalable. Je n’étais pas sûre que ça changerait grand-chose mais c’était déjà une question de principes.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Dim 27 Déc - 18:02

J’étais contente, quand même. Que Sasha veuille et puisse me voir plus tôt. Sinon, j’aurai du attendre tout l’après-midi, à traîner et à rien faire. À m’inquiéter, même, peut-être. Surement. Enfin, je savais pas trop. En tout cas, j’attendais pas trop longtemps, et ça c’était cool. J’étais vraiment contente qu’elle veuille bien s’occuper de moi. Elle aurait pu dire ça comme ça, et puis m’oublier. Ou repousser, parce qu’elle avait pas le temps. Ou juste me dire non, comme ça. Je sais pas trop pourquoi. Mais elle était pas malhonnête, ou méchante. Elle se jouerait pas de moi, si ? Je décidais de croire que non. Et on verrait bien. Et si elle l’était, eh ben… Je sais pas. En tout cas, je pouvais pas m’entraîner avec elle, si je lui faisais pas confiance. Ça, c’était sûr. Parce que le but c’était de me contrôler. Et que j’y arriverai peut-être pas là tout de suite comme ça. Et que du coup, bah… Enfin, je pourrai pas trop lui cacher que je suis un tigre, si y’a qu’elle et moi. Un « oh, le beau papillon, ça passerait pas ». Quoi que, si Malcom était là… Je ferai peut-être bien de l’appeler, en fait. Pour voir. Et lui dire quoi ? « Oui je vais m’entraîner avec la directrice de la PES, tu veux pas venir pour me souffler ce que je dois dire ou pas dire ? » Ça serait super discret, si je m’isolais dès qu’elle posait une question gênante. Non, je devrais me débrouiller comme une grande.

« Ça va et toi ? T’as l’air fatiguée, tu veux pas faire une sieste ? »

Oui bon, c’était un peu bête de proposer ça, alors qu’on devait s’entraîner, enfin, qu’elle devait m’entraîner, mais bon. On verrait bien.

« Oh. Tu veux que je le fasse ? Enfin, j’aurai pas toujours le temps, mais un peu, de temps en temps… Quand je travaillerai pas, et que j’aiderai pas la meute. Je pourrai, ça me fait pas peur. Et ça sera une façon de te remercier… Tu as deux clefs ? Tu crois que je pourrai venir m’entrainer, toute seule, quand tu auras pas le temps ? Si je mets les outils nécessaires ? Enfin, si tu veux, je veux pas m’incruster… Pourquoi tu as déménagé ? Ça avait l’air joli, ici. C’est grand, en plus. Enfin, je dis ça, mais je suis jamais revenue dans la maison de Papa et Maman. Même si elle est encore à nous. À mon frère adoptif et moi. Je devais. Au moins pour la garder jolie… Mais je parle trop, désolée. »

Je me déchaussais, et m’asseyais en face d’elle, les jambes repliées, sur mes genoux. Comme si elle était mon senpai. Ou un truc comme ça, j’étais pas bien sûre de me souvenir correctement du nom. Enfin on s’en fout de toute façon. Je relevais la tête, en l’entendant. Lui avoir tout dit ? J’étais même plus sûre de ce que je lui avais déjà dit. Je lui avais dit quoi, au final ? Est-ce qu’elle apprécierait que je lui redemande ce que je lui avais dit ? Elle croirait que je me moque d’elle, peut-être ?

« Qu’est-ce que tu sais, déjà ? Je suis plus sûre de ce que je t’ai dit.... Et, dis… Tu le répèteras pas ? Ça sera entre toi et moi ? J’ai pas trop le droit d’en parler. Enfin, je crois que tu sais tout, mais notre existence est secrète… Normalement. Et puis, on est pas comme les loups. On maîtrise mieux nos pulsions, nos pulsions animalières… animales. Et on contrôle plus facilement quand on se transforme ou pas, aussi. »

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Ven 8 Jan - 19:05

Fatiguée ? Voilà bien un état qui se lisait sur mon visage sans même que je cherche à le cacher. J'avais totalement abandonné l'idée et, au moins, les gens ne cherchaient pas à savoir ce qu'il pouvait y avoir au-delà, si mon humeur maussade n'était due qu'à ça ou à autre chose. Et voilà quelque chose qui m'arrangeait bien. Je laissais pourtant échapper un sourire à sa question, secouant brièvement la tête avant de souffler.

"Ne t'inquiète pas pour moi. On a pas mal de boulot en ce moment et être fatiguée est devenu une seconde nature pour moi. Une sieste n'y changera pas grand-chose et j'ai envie de profiter du temps passé avec toi. Par contre, un jour, faudrait que je songe à prendre de vraies vacances tiens. Ce serait bien."

Avec un haussement d'épaules je reprenais la route jusqu'à cette petite maison qu'elle ne connaissait pas. A dire vrai, les gens qui en connaissaient l'existence se comptaient sur les doigts d'une main, pour ne pas dire que j'étais la seule. Je chassais cette pensée passablement déprimante d'un battement de cils avant de jeter un regard à Lexie.

"Ca te plairait vraiment ? Ca pourrait être sympa un coin qu'on est les deux seules à connaitre et ou personne d'autre ne pourrait nous trouver. Y a tout un étage à aménager aussi. C'est effectivement grand. J'ai plusieurs jeux de clés et j'ai les moyens pour que tu puisses t'amuser à refaire toute la déco si ça te branche. Mais t'as pas besoin de faire ça pour me remercier, tu sais."

Au reste de ses propos, je grimaçais malgré moi alors que je jetais un regard aux alentours, laissant filer un moment de silence avant de reprendre, pensivement.

"J'ai acheté cet endroit avec un ami. Qui est mort il y a quelques années. J'avais du mal à me refaire à l'idée de continuer un projet qu'on avait eu tous les deux."

Je fronçais légèrement les sourcils et je secouais la tête, mon sourire réapparaissant alors que je l'observais, un rien curieuse.

"Tu ne parles pas trop, ne t'en fais pas. Et ton frère… tu as encore des contacts avec lui ?"

Elle suivit le mouvement alors que je m'installais sur le tapis et, en la voyant si appliquée, impossible de ne pas prendre une mine amusée. Je laissais à nouveaux s'installer le silence alors que je prenais une profonde inspiration. Finalement, c'était peut-être une bonne idée de venir ici, j'avais l'impression de pouvoir me vider la tête, que tout ce qui m'empêchait de dormir ces derniers temps était resté à l'entrée de la porte. En espérant que ça durerait.

"Je sais beaucoup de choses Lexie. Sur les méta en tout cas. Plus que tu ne le crois à mon avis. J'ai eu l'occasion d'en voir un en action très récemment et je sais que vous pouvez vous transformer et prendre d'autres formes."

C'était un coup de poker, je n'en avais pas le moins du monde la certitude mais, là, au moins, en fonction de sa réaction, je serais enfin fixée. Je n'aimais pas du tout l'idée de manipuler la jeune fille et, de toute façon, je soupçonnais Malcom d'être plus enclin à me fournir des informations qui me seraient réellement utiles, volontairement ou non d'ailleurs. Mais, pour le coup, je voulais aussi vraiment avoir toutes les cartes en main pour m'occuper au mieux d'elle, pour lui montrer que je ne me moquais pas d'elle.

Je continuais, toujours d'un ton tranquille alors que je la fixais, guettant le moindre de ses mouvements, de ses réactions. Si chez les humains le langage corporel était quelque chose de capital, j'avais remarqué que chez les autres races, c'était encore plus important. Je n'avais pas encore mesuré toute l'étendue de ce que ça pouvait impliquer mais, là encore, j'y travaillais. Quand j'avais le temps en tout cas.

"Je sais que votre existence est aussi secrète que possible. Ne serait-ce que pour l'effet que vous avez sur les vampires, c'est plutôt une bonne chose de rester discret et de ne pas se mettre sur le devant de la scène."

Je fermais les yeux quelques instants, cherchant soigneusement mes mots. Je savais qu'elle était dans une situation délicate, ne sachant pas vraiment à qui elle pouvait faire confiance. En même temps, avec tout ce qu'elle avait vécu ces derniers temps, rien d'étonnant, je ne pouvais guère lui en vouloir. Je relevais alors les yeux dans sa direction et je soufflais, à voix basse, d'un ton assuré.

"Tout ce que tu me diras, tout ce qu'on fera ici restera entre nous. Mais il faut me faire confiance Lexie, ne serait-ce que pour toi, pour que tu saches que tu as des gens hors de la meute qui veillent sur toi. Tu peux te transformer comme tu le veux et quand tu veux ? Tu t'es entrainée pour ça ou c'est venu naturellement ?"

Au reste de ses propos, je me penchais légèrement, me faisant un brin malicieuse, ce qui tranchait totalement avec l'attitude que j'avais ces derniers temps. Ca faisait du bien, un bien fou en fait.

"Alors, petite luciole, tu sais faire quoi d'autre comme tour de passe-passe ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Dim 24 Jan - 19:44

J’essayais de voir si elle allait vraiment bien, pas vraiment rassurée, même si elle me souriait en me disant que je devais pas m’inquiéter. Bien sûr, que je m’inquiétais. Enfin bon, on verrait bien.

« Tu sais, on peut faire ça plus tard, comme ça, tu pourras juste te détendre. On peut juste s’asseoir, je sais pas où mais même dans la voiture, ça va, et discuter de tes vacances. Tu voudrais aller où ? »

Je lui adressais un grand sourire, ça serait drôle, d’imaginer ses vacances idéales, non ? Moi je trouvais, en tout cas. Sauf que ça me sortit complètement de la tête, en voyant l’endroit où on arrivait. J’étais curieuse, c’était vrai. Encore plus quand elle me dit qu’elle avait habité ici. Je mourrais d’envie de poser des questions, mais je savais pas trop si j’en avais le droit. Alors je préférais lui proposer d’aménager l’endroit, plutôt. Peut-être qu’au fur et à mesure, elle m’en parlerait. Ou peut-être pas.

« Oui, ça serait trop chouette ! Ça serait à nous deux ! Et même si ça prend longtemps, c’est pas grave. Je suis sûre que je pourrais faire un truc cool et joli ! Enfin, quand je dis à nous deux, ça serait à toi, c’est sûr, juste que, bah… Y’aura un peu de moi, dedans. Je serai trop contente, pour de vrai. Je le ferai pas pour te remercier. Enfin, pas que. »

Emportée dans mon flot de paroles, je me rendais même pas vraiment compter que je la questionnais, alors que je m’étais dit de pas le faire. Tant pis. Je haussais les épaules, essayant de masquer ma curiosité en la regardant. Sans grand succès, c’était pas trop mon fort.

« Oh… »

Oui, bravo l’éloquence. C’était comme moi, avec la maison de papa et maman. Mais je voulais pas l’accabler, et insister, alors je taisais ça. Enfin, je le répétais pas, elle était pas bête, elle devait bien avoir compris.

« Oui, il m’envoie souvent des messages. Mais comme il est à Edimbourg et moi à Glasgow, c’est un peu compliqué. Et puis j’ai pas trop envie de le voir, maintenant que Papa et Maman sont morts… Il comprend pas, il voudrait que je vienne vivre avec lui. Mais c’est trop douloureux… Et puis, je peux pas lui dire. Il comprendrait pas. Il est humain, il est normal… Je veux pas qu’il soit en danger à cause de moi. »

Oui, voilà, c’était ça. Je crois que je l’avais jamais dit. Je crois même que j’avais jamais réalisé penser ça. Je lançais un regard perplexe à Sasha, en la voyant… sourire ? J’avais fait quoi, de drôle ? Je lui demandais des yeux, restant muette. Elle me dirait, ou me dirait pas. En tout cas, on devait parler de moi. Des autres métas… J’avais un peu peur, de trop en dire. Mais je ne pus m’empêcher de la regarder avec surprise. Elle avait déjà vu un méta ? Pour de vrai de vrai ?

« C’était qui ? Enfin, si tu veux me dire. Je le connais peut-être… Mais d’accord, je vais te dire. »

Oui, si je parlais que de moi… Bon, elle était pas bête, elle saurait que ça s’appliquait pas qu’à moi. Mais au moins, je lui aurai pas menti. Et puis, elle avait l’air d’en savoir beaucoup. Jusqu’à quel point ? J’espère que je trahirais pas les liens, ni la meute. Peut-être que je devrais en parler à quelqu’un ? À Roxane ? Oui, peut-être. Je le ferai sûrement.

« D’accord, je vais te dire. Mais je peux en parler à la Meute ? Je veux pas leur cacher. Je veux pas que… Qu’on m’accuse de les trahir. Je suis pas une traitresse. Et ils ont fait beaucoup, pour moi. »

Oui, ça, c’était vrai. Sans eux, j’aurai pas d’avenir, je pourrai pas faire d’études. J’aurai pas décidé d’être sérieuse, au lycée. Je hochais la tête, en l’entendant. D’accord, donc elle me trahirait pas. Elle dirait pas ce que je lui disais. C’était moi, qui lui avais dit que les vampires voulaient nous manger, quand je lui avais dit que j’en avais peur, ça, je m’en souvenais. Et au pire, ça faisait pas de nous des prédateurs, pas du tout.

« Oui, mais… Enfin, peut-être que les humains le prendraient mal. Enfin, je sais pas. Mais oui, je veux pas être un casse-croute pour vampires. Ça pas du tout. »

Elle le savait, de toute façon. C’était bien pour ça qu’on était là, non ? Pour que je ne sois pas un casse-croute pour vampire. Je la fixais, même si elle fermait les yeux. Elle réfléchissait, peut-être. Ou alors elle avait vraiment s’endormir. Si c’était le cas, j’irai en haut, voir comme c’était. Voir comment je pouvais l’aménager. Est-ce qu’il y avait une salle de bain utilisable ? Des chambres ? Si c’était pas le cas, il en faudrait. Si on s’entrainait tard, et qu’on devait dormir. Ou même si on s’entrainait pas tard, juste pour qu’elle puisse se reposer, et moi aussi. Et puis se laver, c’était important.

Elle me sortit de mes pensées, en reparlant. J’acquiesçais. Oui, lui faire confiance. Avoir quelqu’un d’autre que la meute, qui veillait sur moi. D’accord. Je lui faisais déjà confiance. Je voulais juste pas trahir la confiance de la meute. Elle m’arracha un sourire, en tout cas, en me parlant comme… je sais pas, comme une complice. Oui, c’était peut-être ce qu’elle était.

« Je peux me transformer en trois formes. En luciole, en tigre, et en louve. Moins bien, pour la louve. Enfin, c’est pas ma forme de prédilection, et j’ai du travailler pour y arriver. Les autres, ça m’est venu instinctivement, comme si c’était un prolongement de moi. J’y arrive plus facilement, du coup. Même si, quand je néglige trop le tigre, c’est un eu plus dur. Je m’arrêtais un moment. Tu veux me voir ? En luciole ? Ou autre ? »

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Jeu 25 Fév - 11:22

Impossible de ne pas voir qu'elle était inquiète et, d'une certaine façon, ce n'était pas désagréable de me rappeler qu'il y avait encore des gens prêts à se soucier de moi. Enfin, ça faisait juste une personne en réalité mais au moins, je la savais sincère dans sa démarche. Lexie avait encore bien du mal à camoufler ses sentiments ou ce qui pouvait la tracasser. Il faudrait qu'elle travaille dessus mais j'avais un peu de mal à imaginer comment aborder ce problème avec elle. Après tout, c'était aussi ce qui l'avait rendue si attachante, enfin pour moi en tout cas.

Mon sourire se fit plus large et, je l'espérais, plus convaincant, alors que je secouais à nouveau la tête.

"On ne dérogera pas au programme. Ce serait déjà prendre de mauvaises habitudes. Et de toute façon, on peut quand même discuter en même temps, ce n'est pas un problème non ?"

Au reste de ses propos, je fronçais les sourcils, un rien décontenancée.

"Où je voudrais aller en vacances ? Alors là… tu me poses une sacré colle."

Me rendant compte que je n'avais pas pris de vacances depuis un siècle au moins, je laissais filer un silence pensif, mes pensées se perdant alors que je la conduisais en direction de la maison. Heureusement pour moi, la curiosité de la jeune fille l'emporta sur le reste et la vue de ce nouvel endroit capta brusquement toute son attention. J'avais presque oublié l'attachement que j'avais pour cette vieille baraque à dire vrai et l'enthousiasme qui la gagne est presque contagieux. Je lui jette un regard en coin, un peu surprise mais l'idée fait son bonhomme de chemin petit à petit. Avoir quelque chose de normal, ou en tout cas s'y approchant, ne pourrait pas me faire de mal. Un havre de paix ou une connerie dans le même genre, où je pourrais enfin laisser tomber mes défenses, même pour quelques heures, voilà ce que pourrait représenter cet endroit.

Je soufflais alors, d'un ton pensif.

"Ca pourrait être à nous deux. Vraiment. J'aimerais bien y vivre en fait. Mais je serais pas là à plein temps, ce serait impossible. Et tu pourrais y passer quand tu en as envie. Tu aurais une chambre pour toi aussi. Enfin, si ça t'intéresse."

Je ne savais même pas pourquoi je disais ça à haute voix. Lexie devait déjà avoir sa chambre et un endroit où elle était bien, en tout cas je l'espérais. Mais une part de moi n'avait pas pu s'empêcher de lui proposer.

C'était sans compter le fait que parler de cette maison allait forcément me faire penser à Tolin. Et je n'étais pas vraiment prête à en parler, quel que soit l'attachement que j'avais pour Lexie. J'essayais d'esquisser un sourire convaincu, sans grand succès, préférant parler de son frère plutôt que de risquer qu'elle ne pose trop de questions à ce propos. Je ne savais pas trop comment elle réagirait. A dire vrai, il n'y avait plus grand monde qui semblait au courant de son existence et, surtout, de la relation que j'avais pu avoir avec ce loup, et d'une certaine façon, ce n'était pas un mal.

Je l'écoutais alors me répondre à propos de son frère, hochant doucement la tête avant d'enchainer, d'un ton aussi doux que possible.

"Je peux tout à fait comprendre. Sa position comme la tienne. Il veut veiller sur toi et, pour ça, je serais bien hypocrite de le lui reprocher. Le fait d'être humain n'entre pas en ligne de compte pour lui, tout ce qui compte c'est ton bienêtre. Peut-être que s'il voyait que tout va bien pour toi ici, il se sentirait moins inquiet non ? Et vous pourriez avoir des relations plus sereines sans qu'il se sente obligé de te faire venir chez lui et sans que tu t'inquiètes pour lui aussi."

Ce n'était vraiment pas simple. Il était délicat pour les humains d'arriver à se faire entendre face aux autres races qui les voyaient… qui nous voyaient… trop souvent comme trop faibles pour leur venir vraiment en aide. Parfois, nous étions même plus des poids qu'autre chose et c'était comme ça que le fossé commençait à se créer sans jamais pouvoir se résorber. Mais je n'étais pas sûre que Lexie pourrait l'entendre, pas tout de suite en tout cas. Elle avait déjà du mal à appréhender sa propre nature, il ne fallait pas non plus trop lui en demander et attendre d'elle qu'elle analyse aussi la complexité des relations qu'elle pourrait avoir avec les autres. J'avais déjà du mal à suivre pour mon propre cas, je n'osais même pas imaginer ce qu'il en serait pour elle.

Et puis, voilà que nous entrions dans le vif du sujet. Non pas que la vie de la jeune luciole ne m'intéressait pas, bien au contraire, l'attachement que j'avais pour elle était sincère et c'était probablement la seule chose de positif dans ma vie personnelle ces derniers temps. Mais elle était venue pour une raison précise et je ne voulais pas que nous l'oublions en chemin. Visiblement, le fait de découvrir que j'en savais plus qu'elle ne le supposait sur les méta la surprenait et mon sourire se fit plus amusé alors que je haussais les épaules.

"J'ai promis te garder tes secrets pour moi, j'en ferais de même pour cet autre méta. Je sais que votre situation est délicate mais ça ne me rend pas aveugle pour autant."

J'avais du mal à comprendre pourquoi les loups ne faisaient pas en sorte de dévoiler également l'existence des métamorphes mais ce n'était pas un sujet qui devait me concerner. Je voulais en apprendre un maximum, autant pour aider Lexie que pour savoir à quoi m'attendre lorsque je croiserais à nouveau la route de l'un d'entre eux.

Quand elle évoqua la meute, j'hésitais un instant avant de hocher la tête. Trop de secrets ne serait bon pour personne et s'ils apprenaient que j'étais au courant, au moins verraient-ils que je savais tenir ma langue, ce serait un bon point non ?

"Oui, tu pourras leur en parler. Il faudra que j'aille les voir de toute façon un jour. Pour le travail mais pour qu'ils sachent qui est dans ton entourage aussi. Enfin, sauf si tu préfères qu'ils ne le sachent pas vraiment, je te laisse me dire. Je sais qu'ils ont fait beaucoup pour toi et qu'ils vont continuer à le faire. Ce n'est pas de la trahison, il ne faut pas que tu t'inquiètes pour ça, d'accord ?"

Je laissais filer un silence, laissant la jeune fille décider de ce qu'elle voudrait me dire ou pas. Elle était dans une position délicate et je ne voulais pas la forcer à quoi que ce soit, au risque de la braquer. J'arquais pourtant un sourcil à sa répartie, soufflant, pensive.

"Les humains, mal le prendre ? De quoi tu parles ? Quant au reste… j'aimerais autant aussi que tu ne serves pas de casse-croûte à un vampire, je serais obligée d'aller me battre avec lui après et tout."

J'avais essayé de prendre un ton léger à la fin de ma phrase mais l'idée d'avoir à demander des comptes à Morgane pour ma petite protégée serait vraiment difficile. Et je risquais d'avoir quelques problèmes. Mais je réalisais que je m'en moquais et que je ne voulais pas qu'on touche à Lexie, quelles que soient les conséquences pour moi et pour mon poste. Je ne savais pas encore si c'était une bonne ou une mauvaise chose et, plutôt que de me focaliser dessus, je continuais d'écouter la jeune fille me parler de ses capacités. Je hochais alors la tête, analysant chacun de ses propos, réfléchissant à ce que ça pouvait impliquer avant de répondre, non sans sourire.

"La louve, c'est pratique pour te fondre dans la meute je suppose. Il va falloir que tu t'entraines régulièrement pour que ce soit aussi naturel que le reste, c'est ça ?"

Et puis, après l'avoir fixée avec une curiosité non dissimulée, j'ajoutais, d'un ton amusé, comme si ça n'avait pas vraiment d'importance.

"Oui, j'aimerais beaucoup te voir en luciole. Histoire d'être confortée dans l'idée que c'est vraiment un surnom qui te va particulièrement bien."
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Dim 28 Fév - 17:58

Elle me souriait. Pour de vrai. Bon, ça voulait pas dire que tout était tout rose, mais… Bah, j’étais un peu rassurée, qu’elle sourit. Si elle y arrivait, ça voulait dire que tout était pas si pire. J’espérais, en tout cas. Je lui adressais un grand sourire, en retour à ses paroles. Elle avait raison, même si j’étais parfois un peu flemmarde. Mais j’avais vraiment envie qu’elle m’apprenne plein de choses. Riant, j’inclinais la tête et le haut du corps comme un salut d’art martial en moins grand parce qu’on était dans une voiture.

« Bien, sensei. »

Oui bon, elle comprendrait peut-être pas. Ça se trouve, elle savait pas ce que c’était, un sensei. Mais sans tout comprendre, elle pourrait comprendre un peu, vu le contexte, non ? Peut-être. Je souriais quand même, quoi que la regardant un peu perplexe en la voyant froncer les sourcils. Ça la dérangeait peut-être, que j’ai la tête tournée vers elle, souriant comme une gosse. Je sais pas. Je haussais les épaules, en l’entendant. C’était bizarre, non ? Mais je pourrais l’aider à trouver. J’ajoutais rien, réfléchissant à un endroit où elle pourrait se plaire. Je la voyais pas se prélasser à la plage. Trop… ennuyeux, pour elle. Oui, vraiment trop. De la randonnée, peut-être ? Ou alors un truc genre un stage de parapente ? Ou… Ou la découverte d’un pays asiatique, à pieds ? Ça devait être super beau. Ou alors les parcs nationaux des Etats-Unis ? Et les parcs d’attraction ? Il paraissait qu’ils étaient déments, là-bas.

Je réfléchissais tellement que je faisais plus vraiment attention ni au trajet, ni à l’endroit où on arrivait. En tout cas, j’ouvrais grand les yeux en voyant la maison. Elle avait l’air trop chouette ! C’était vraiment à elle ? Et elle voulait bien que je l’aide à la redécorer et tout ? Trop cool ! Je sais pas si mes yeux pouvaient briller, mais si oui, ils brillaient certainement. Si je me transformais en luciole là tout de suite, et s’il faisait nuit, j’illuminerai tout le quartier. Je croyais pas que je pouvais sourire encore plus, mais en fait si. Vraiment. Un peu moins, quand elle me dit la raison, pour que la maison soit abandonnée. Je hochais la tête tout doucement, avant de poser ma main sur son bras. Ça ferait peut-être rien, mais bon… Et avant de noyer mon « oh » désagréable sous la parole. Ça, je le tenais de Sav’. Mais au moins, bah, ça lui rechangerait les idées. Et de sourire à nouveau, en l’entendant. À nous deux pour de vrai ? Une chambre à moi toute seule ? Et l’y voir, des fois ?

« Ce serait super. Bien sûr que je veux. À Wolfheaven, c’est… pas pareil. J’ai une chambre, parce qu’ils sont gentils. Et que je travaille et tout. Mais… Enfin, c’est pas vraiment à moi. Pas comme chez papa et maman. T’es sûre que tu veux bien ? Je serai pas là tout le temps, et je crois qu’il faudrait que je demande à la meute si je peux, mais je serai contente, très très contente. Et comme ça, des fois, on pourrait se voir. Un peu plus souvent, en tout cas. Et tu sais, pour les vacances… On pourrait aller faire du canoé kayak, quelque part, juste pour deux jours, non ? Pas maintenant, il faudra que j’économise sur l’argent que je me fais au magasin où je travaille, enfin après que je me sois acheté ma voiture même si ça sera surement un tacot, mais ça serait chouette, non ? Tu crois que tu pourrais ? Quand on aura fini la maison, évidemment, parce que je pourrai pas tout faire, entre l’école, le travail, les recherches pour la meute… Si tu veux hein, je t’oblige à rien ? »

J’étais peut-être trop enthousiaste mais… enfin, j’étais comme ça, et puis c’est tout. Je grimaçais, cependant, en parler de mon frère. C’était moins cool, et plus compliqué. Ça aurait pu être pire, parce qu’au moins il savait que j’étais une métamorphe, mais enfin… J’avais plus treize ans, et il le comprenait pas. Et il me croyait pas vraiment, quand je lui disais que j’allais bien. Bon, en même temps, c’était compliqué. Il faudrait que je demande à Roxie si je pouvais lui parler de la meute, pour le rassurer. Et aussi que je demande à Roxie si je pouvais, des fois, vivre avec Sasha. Comme ça, j’aurai aucun problème. J’avais le droit de faire ce que je voulais, mais peut-être qu’ils le prendraient mal si je leur cachais, non ? Enfin, c’était gentil de la part de Sasha, de vouloir m’aider avec mon frère. Spontanément, je m’approchais et la prenais dans mes bras, sans trop savoir pourquoi. Pour la remercier, surement. Et puis j’avais trop rien à lui répondre, alors je hochais juste la tête. Elle avait raison, voilà.

Je me détachais et reculais un peu, la regardant prendre un air amusé. Je me renfrognais un peu, ma curiosité coupée dans son élan, bien que je comprenne quand même qu’elle veuille pas en parler. Si elle gardait le secret pour lui, ça voulait aussi dire qu’elle le garderait sur moi, et ça, c’était plutôt bien. Je m’approchais du perron, en l’écoutant. On serait mieux dedans pour parler de tout ça. Plus à l’abri des oreilles indiscrètes. Je lui souris à nouveau. J’avais peur de garder le secret. J’étais pas sure de pouvoir, déjà, et puis… J’aimais pas ça. Charlie avait plein de secrets, et elle avait été exclue de la meute. Moi, je voulais pas.

« Merci. Et si, tu pourras leur en parler. Je crois que c’est mieux. Surtout si je viens un peu vivre ici. Et… J’hésitais un instant, grimaçant. J’espère que ça en sera pas, pour eux. Tu sais, on est pas tout à fait pareils alors des fois je comprends pas leurs réactions… Mais je les trahirais jamais. Et toi non plus, je te trahirais jamais. »

Elle allait surement penser que je réagissais comme une enfant, mais je pensais réellement ce que je disais, malgré tout. Comment aurait-il pu en être autrement ? Je m’attachais peut-être trop facilement aux gens, mais cet attachement était toujours sincère, alors… Moi aussi, j’étais sincère, mais surtout parce que je savais pas me taire. Comme maintenant.

« De… Bah, ils ont pas vraiment bien accueilli les loups et les vampires. Et s’ils ont peur de nous, et qu’ils nous font du mal ? Ils l’ont déjà fait, à des loups. À des vampires aussi, mais eux ils sont tous méchants, et ils veulent tous nous manger. Même si c’est pas cool de les attaquer sans qu’ils n’aient rien fait d’abord. Et j’aurai trop peur, si tu allais te battre avec un vampire pour moi. Mais si tu devais, tu me le dirais ? Que je t’aide ? Je… Enfin, je tiens à toi. Et même si tu dois te débrouiller très bien, je voudrais pas te laisser toute seule. Et puis, tu dois m’apprendre à me défendre, de toute façon, non ? Et tu sais, j’apprends aussi avec un métamorphe de la meute, et la fille de l’Ulfric et la Lupa. Mais lui il m’apprend à maîtriser mes transformations et tout… C’est plutôt bien, non ? »

J’espérais qu’elle le verrait comme ça, en tout cas. Mais du coup, je continuais à lui expliquer un peu mieux ce que je pouvais faire. En essayant de rien lui cacher de ce qui ne concernait que moi. Je hochais encore une fois la tête, en l’entendant. Oui, me fondre dans la meute. Et m’entrainer, oui.

« Oui, et surtout pour pouvoir ne pas être démasquée par les humains, vu qu’ils nous connaissent pas. Et oui, pour l’instant, c’est encore dur. J’y arrive, mais je suis pas très assurée. Et puis je suis moins forte que les loups et les louves de la meute. Plus petite, aussi. Je sais pas si ça changera si je grandis encore. »

J’avais baissé les yeux sans m’en rendre compte, et voir l’air amusé et curieux sur son visage me fit rire un peu. Elle le prenait bien. Elle avait pas peur. C’était… rassurant. Et si elle pouvait me demander de me transformer, alors c’était qu’elle avait vraiment pas peur. Ou peut-être qu’elle faisait semblant ? Je sais pas. Mais je souriais, avant de refermer la porte d’entrée derrière nous, et d’aller fermer les rideaux, aussi. Comme ça, elle me perdrait pas de vue. Je ne prenais pas la peine d’ôter mes vêtements, je me transformais en petit animal donc ils seraient pas abimés. J’allais devoir me concentrer pour ne pas partir ou voler n’importe où. En tout cas, j’essayais de m’approcher un peu d’elle, en restant quand même à distance. La luciole qui aimait pas trop s’approcher de l’humaine.

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   Mar 8 Mar - 15:50

Rassurer Lexie avait ça de bon que ça me permettait de relativiser et, finalement, de prendre les choses du bon coté. Enfin, je n'allais pas jusqu'à dire que tout allait vraiment bien mais, au moins, je me sentais un peu mieux en compagnie de la jeune fille. Et il était difficile, pour ne pas dire impossible, de ne pas lui rendre ses sourires.

En tout cas, lui demander où passer mes vacances semblait lui poser une colle. Ne manquait plus qu'à lui proposer de venir avec moi et là, je risquais de la perdre pour de bon. Mais, quand je lui proposais de redécorer la maison, elle revint à la réalité et, visiblement, l'idée était loin de lui déplaire. Les raisons étaient multiples même si mon attachement pour la jeune fille était bien évidemment au-dessus du reste. Reste qu'elle comprit à mi-mot ou, en tout cas, devait-elle deviner qu'il y avait plus. En tout cas, c'était le ressenti que j'éprouvais en sentant la pression de sa main sur mon bras.

J'effleurais sa joue avec un sourire avant de souffler, d'une voix douce.

"Un jour je te raconterais tout, promis. Pour le reste… bien sûr que je veux, sinon je ne te l'aurais pas proposé. J'ai envie que cette maison vive à nouveau et je pense que ce serait une bonne chose que tu sois là…"

Je laissais filer un silence avant de hocher brièvement la tête.

"Du canoë toutes les deux ? Je crois que tu viens de me proposer les vacances parfaites. Et t'inquiète pas pour tes économies, j'ai largement de quoi nous payer un weekend à toutes les deux sans que ça te fasse perdre de quoi t'acheter ta voiture."

Voilà qui me ferait du bien, qui nous ferait du bien à toutes les deux, même si l'idée de passer autant de temps avec Lexie n'était peut-être pas des plus brillantes. Je n'avais pas envie de m'attacher de nouveau à quelqu'un mais la fragilité qui se dégageait de la jeune fille ne pouvait que me donner envie de veiller sur elle. Et, doucement mais surement, elle se faisait une place dans une vie que j'avais pourtant essayée de blinder de tous les cotés. C'était probablement pour ça que je lui rendis son étreinte sans même y réfléchir, alors que ce n'était plus dans mes habitudes depuis longtemps.

Je hochais la tête au reste de ses propos. Je pouvais comprendre qu'elle était partagée entre ses deux vies et je ne voulais pas qu'elle le soit plus que de nécessaire.

"Je suis contente que tu aies des principes et j'espère que tu continueras comme ça, même si ce ne sera pas simple. Pour ce qui est de les comprendre... ça viendra avec le temps, j'en suis persuadée. Quant au fait que je t'appellerais si je dois me battre avec un vampire…"

Je laissais filer une grimace en réponse. Elle savait très bien que je ne ferais rien qui risquerait de la mettre en danger, quand bien même ses compétences de métamorphes pouvaient être très utiles. Mais c'était exactement pour ça que je m'étais refusée à me rapprocher de qui que ce soit à nouveau, je manquais totalement d'objectivité vis-à-vis de Lexie et j'en avais conscience. Et pourtant, je m'en moquais, j'avais peut-être besoin de ça pour éviter de péter totalement un câble. L'espace d'un instant, sans bien savoir pourquoi, la pensée de Maryana me traversa brutalement l'esprit. Si elle apprenait que je m'étais attachée à la jeune fille ? Etait-elle capable de lui faire du mal pour le plaisir de me rendre dingue ?
Oh oui, voilà qui collait bien avec sa personnalité. A cette pensée, je sentis mes mâchoires se contracter mais Lexie, toute à son histoire, ne remarqua rien, fort heureusement.

"C'est… c'est bien oui. Plus nous serons nombreux à t'apprendre à te défendre, mieux ce sera. Et si tu peux te camoufler parmi eux pour attirer moins l'attention des humains sur toi, c'est encore mieux."

Voilà qu'elle se transformait sans que j'ai à insister. Autant le dire tout de suite, voilà qui avait le mérite d'être impressionnant. Je restais bouche bée, fixant la petite luciole voleter à travers la pièce, un sourire un peu incrédule flottant sur mes traits.

Quand elle reprendrait forme humaine, nous en aurions des choses à nous dire. Et, étrangement, voilà qui me plaisait plus que l'idée de l'entrainer ou de lui apprendre à se battre. Discuter avec Lexie, lui proposer d'aller manger un bout ou, mieux encore, de nous faire livrer… chez nous, voilà qui n'était pas pour me déplaire. Je soufflais alors, après un long silence passé à l'observer.

"Allez petite luciole, reviens avec moi."

Le reste pourrait bien attendre un peu.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Keep going and don't give up [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End :: Boutiques :: Maison de Sasha Oppenheimer et d'Alexis Lindon
-
Sauter vers: