AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les démons aussi se détendent
MessageSujet: Les démons aussi se détendent   Ven 20 Nov - 10:43

Les démons aussi se détendent

 


Observant mon carnet de rendez-vous, je soupirais légèrement avant d’aller m’asseoir. Il n’y aurait pas foule aujourd’hui ! Voilà ce que je pensais alors que je regardais l'édition matinale du journal télévisé en buvant mon thé vert à la menthe. Depuis les événements de février j'avais passé de nombreuses soirées à distribuer mes cartes professionnelles. C'était un moyen comme un autre de me faire de la publicité et de remotiver les gens à se détendre. Aujourd'hui, pourtant, je n'avais qu'un seul rendez-vous et il était fixé en soirée avec Monsieur Adams. Il faisait parti des rares hommes qui s’octroyaient des soins… Contrairement aux japonais, les écossais avaient l’air de croire que les massages et autres soins étaient réservés aux femmes.
Ma rêverie terminée, je filais sous la douche qui fut rapide mais énergisante. Je jetais un coup d'œil dehors pour voir que le temps était clair ce qui me fit sourire. J'optais alors pour un look coloré et original digne de mon pays natal. Plantée devant mon miroir je me faisais une petite mise en beauté discrète et enfilais une casquette pour ne pas avoir à me coiffer... Je dressais ensuite une brève liste de courses et j'enfilais une veste sans manche avant de sortir pour au moins une bonne partie de la journée.

Je profitais de cette journée pour faire du shopping tout en surveillant mon téléphone… Un rendez-vous surprise ne m’aurait pas dérangé. Cependant je n’achetais pas grand-chose car le calme de la ville n’était pas pour aider… Les gens étaient méfiants et avaient quelque peu perdu le goût à se faire plaisir. Cependant, je continuais de traîner jusqu’aux alentours de 16h. Une fois chez moi je rangeais méthodiquement mes quelques achats et de me faisait un thé. Je l'appréciais devant une chaine nippone tout en grignotant quelques biscuits japonais. J’avais beau manger, je restais très mince !
Ce moment de détente passé j’allais vérifier que mon espace spa était en ordre. L’ayant aéré le matin même je me contentais d’une touche de parfum vanille des îles. Je décidais ensuite d'aller me changer. J'enfilais un pantalon noir et gardais mon débardeur gris. Cela faisait plus professionnel et je le serais davantage lorsque j'enfilerai ma blouse d'esthéticienne inspirée des tenues japonaises. Avant de sortir de mon espace spa, j'allumais la chaîne hifi qui libéra des mélodies de légères cascades, de vagues ou autres sons de la nature.



- C’est ok ! murmurais-je pour moi-même.


Dans la salle de bains je démêlais mes cheveux, j'enfilais mes ballerines noires et allais débarrasser ma tasse de la table basse. Lorsque ce fut fait la sonnerie de ma porte se fit entendre. Je coupais la télé et filais en direction de la porte d’entrée tout enfilant ma blouse pour ouvrir à l'homme. Avec un sourire à son attention, j'ouvris la porte en grand et me décalais pour lui laisser la place de passer dans l'entrée.


- Monsieur Adams ! Entrez je vous prie. Je refermais la porte. Je vous débarrasse, dis-je en indiquant sa veste.




 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Ven 20 Nov - 12:03

    L’humeur. Maussade.
    Il rare que je sois de mauvais humeur. Je suis plutôt un homme constant mais aujourd’hui est un jour sans. Je n’avais pas nouvelle de Maryana, qui me laissait gérer certaines affaires. Pas que cette liberté d’action me dérange, bien au contraire, mais c'est le fait de pas avoir de nouvelle qui me contrarie. Connaissant le côté imprévisible de la démone, je préférais avoir un œil dessus. Aucun de mes contacts n’arrivent à la capter plus d’une minute. Autant dire que l’incompétence de certain me contrarie également. D’apparence, comme toujours, je dégage la neutralité, alors qu’en vérité j’ai envie de tuer quelqu’un. Mon démon tourne en cage, prés à bondir sur le premier qui me chercherait des problèmes.

    Pour éviter tout incident j’avais pris rendez-vous avec une professionnelle du bien-être. Une esthéticienne qu’on m’avait recommandée lorsque j’étais arrivé en Ecosse. Une jeune femme souriante, agréable, et pour ne pas gâcher le tout, plutôt mignonne. D’ordinaire, j’allais chez elle pour me faire tailler la barbe, mais pour une fois, j’avais surtout besoin d’un massage. Tout mon corps était tendu, douloureux. Surtout au niveau de mon dos. Ma journée avait commencée avec quelques petites contrariétés du quotidien, que j’espère effacer de ma mémoire avec les doigts de fée de Dafné. Ce matin, j’avais enfilé un jean et un polo blanc longue manche, avant qu’une maladresse que je n’avais jamais eue m’éclabousse de café. Du coup, retour dans ma penderie pour prendre un polo longue manche de couleur noir. En sortant de chez moi, ma voiture décide de me lâcher. Vient l’attente du garagiste qui arrive avec deux heures de retard. Arrive l’appel d’un semi-démon qui m’informe qu’il n’a pas pu retrouver Maryana et le comble, toujours pas de nouvelle ni de Gabriel, ni de Sorcha. Bref, une journée sans.

    Le soir s’annonce en enflammant le ciel. J’avais passé ma journée à rechercher des informations sur mes ennemis. C'est un travail des plus épuisants. C'est avec un certain soulagement, que j’entre dans l’immeuble et arrive devant l’appartement de l’esthéticienne. Je garde toujours la tête vers le bas pour éviter qu’on me repère trop facilement. Un tic de professionnel. Après avoir poussé le bouton de sa sonnerie, la jeune femme m’accueille avec son sourire habituel.

    Bonsoir Dafné ! - fis-je simplement en la laissant prendre ma veste. – Si cela ne vous dérange pas, aujourd’hui je souhaiterai un massage du dos. – Pas taillage de ma barbe. Ce que je souhaitais c'était un moment de pure détente. - J’ai eu une journée plutôt chaotique … - lui expliquais-je. Je n’avais pas à me justifié mais j’ai appris qu’en société, pour passer plus humain, certaine mondanité était de rigueur. - J’espère ne pas vous prendre au dépourvu ?!
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Ven 20 Nov - 21:15

Les démons aussi se détendent

 


Ce genre de journée, même si j’arrivais toujours à m’occuper, me paraissait très longue. J’aimais mon travail et ne pas pouvoir l’exercer durant un jour qui lui était dédié ne me plaisait pas… Cette pensée me fit sourire car je savais que bon nombre de personnes ne pensaient pas comme moi. Mais tout le monde n’avait pas la chance d’exercer sa passion… même si j’avais quelques pénibles parmi mes clientes. Cependant l’attente ne fut guère très longue après mon retour à la maison.
Mais je n’aurais pas de compagnie pendant très longtemps. En effet Monsieur Adams venait principalement pour l’entretien de sa barbe ce qui prenait tout au plus une trentaine de minutes. Cela étant dit, il n’était pas des plus bavards non plus. Mais un peu de discussion, même minime, faisait toujours du bien après une journée de solitude. Car oui les conversations avec les vendeuses ne comptent pas ! J’oubliais toutes ces pensées lorsque j’ouvrais la porte à mon client. Bien entendu je l’accueillais chaleureusement et avec le sourire. Je ne trainais pas non plus à le débarrasser de sa veste tandis qu’il me saluait et me demandais un modelage du dos.

Je fus surprise mais je n’en laissais rien paraître. J’aurais juste à installer ma table de massage et sortir mes huiles essentielles ce qui ne prendrait que quelques minutes. J’accrochais le vêtement sur un porte-manteau avant de lui répondre en toute sincérité.



- Non, non, il n’y a pas de problème. Il ne me faudra que quelques minutes pour installer la table de massage et tout sera en place.


Je n’avais pas loupé le fait qu’il avait passé une journée chaotique et l’annonce de ce mot m’avait fait frémir. Depuis cette nuit de février j’avais quelque peu en horreur les mots comme ‘‘chaos’’, ‘‘démon’’ et autres du même genre. Mais je ne pouvais pas me déconcentrer pour si peu… du moins perdre de ma gaieté naturelle.
Comme à mon habitude je m’apprêtais à lui proposer un café mais il se faisait tard et il avait passé une journée assez… merdique ! Excusez le terme. Voilà pourquoi je reprenais avec le sourire.



- Mais je ne vais pas vous faire patienter dans l’entrée. Je vous laisse me suivre dans le salon, dis-je en prenant cette direction. Voulez-vous boire un café ? Ou quelque chose de plus fort histoire de vous détendre des méfaits de cette journée ?


Je n’étais pas du genre à me faire des apéritifs tous les soirs mais j’étais prévoyante en cas d’arrivées surprises d’amis et/ou connaissances. Mon bar était donc assez fourni et divers. S’il voulait boire un verre il aurait largement le choix chez moi.



 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Dim 22 Nov - 14:19

    Je lui suis reconnaissante de bien vouloir faire ce que je lui demande. Evidemment, je paie pour mais c'était agréable de pas ressentir cette contrariété qui me taraude depuis ce matin. Je lui adresse un sourire, en la suivant dans son salon. J’avais préalablement éteins mon portable pour éviter qu’on nous dérange, le laissant dans ma poche intérieur de ma veste. Je préfère que les mauvaises nouvelles restent là où elles sont pour aujourd’hui. Il manquerait plus que je péte un plomb et m’attaque à cette charmante jeune femme juste pour me détendre. Tuer produit chez moi de l’endorphine, cette hormone du bonheur que tout le monde recherche. Contre toute attente, passer entre les mains de Dafné à les mêmes effets.

    Merci. Un double scotch sans glace me conviendrait mieux.
    Annonçais-je en m’installant sur son canapé. Je balaye la pièce du regard. Une endroit plutôt agréable, bien loin de mon appartement minimaliste. J’ai appris avec le temps de ne laisser aucune trace de mon passage. Pas de photo, pas de carte postale de mes différents voyages ou même des souvenirs. Je ne suis pas un homme très sensible mais je c'est jouer ce rôle à merveille lorsque j’y suis obligé.

    Vous avez un très joli appartement ! - là complimentais-je d’une voix sincère.
    Je me lève de ma place, faisant le tour. D’habitude, je ne connais que l’entrée et le spa. Je n’ai jamais eu droit à passer dans les autres pièces. Je fais un pas de plus dans l’intimité de cette jeune femme. Pas que cela me soi indispensable. En fait, cette jeune femme et son quotidien ne m’intéresse pas plus que ça. Il me faut toujours un intérêt pour m’intéresser sincèrement au gens. Je pourrais juste ne pas poser de question, me montré sous un jour plus grognon. Je n’y arrive pas, je dois toujours jouer, m’exercer à paraître humain, normal.

    Je me lève et m’approche de la baie vitrée. Mon reflet me parvient, montrant un homme aux traits tirés, de yeux sombres, neutre, un haut noir, et un jeans. Un homme ordinaire ! Parfait pour passer inaperçu. Je sens la jeune femme s’approcher.
    Avez-vous passé une bonne journée ?
    Une question banale pour entamer une conversation qui va certainement m’ennuyer.
Spoiler:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Lun 23 Nov - 21:27

Les démons aussi se détendent

 


La première chose que je remarquais en voyant mon client c’était ses traits tirés. Il avait l’air fatigué et à l’entendre cela venait de sa journée. Je ne pouvais que supposer que cela venait de son travail car je ne savais pas ce qu’il faisait de sa vie. D’ailleurs, même en l’observant je n’arrivais pas à avoir d’indice ! Il avait une apparence banale, bien que charmant et il aurait très bien pu être commercial, que prof ou même un… Je stoppais net mes pensées ! Je n’avais nullement envie de devenir paranoïaque et c’est avec ce genre de pensées que cela commençait. J’en étais persuadée !
Gardant mon sourire naturel je l’invitais à me suivre dans le salon. Pièce qu’il n’avait jamais eu l’occasion de voir et où la décoration rappelait mon pays d’origine. Je laissais Monsieur Adams prendre ses aises tandis que j’allais lui servir un double scotch sans glace. Je me servais quant à moi un verre de thé glacé.



- C’est du Highland Park, dis-je en prenant son verre ainsi que le mien.


Je souris en entendant le compliment sur mon domicile et regardait la pièce agréablement décorée tandis que mon client s’approchait de la baie vitrée. Je me rendais à ses côtés et lui tendais sa boisson avec un sourire. Je levais mon verre non-alcoolisé en direction de l’homme et trinquais avec un sourire.


- En espérant que votre soirée soit plus agréable que votre journée grâce à ce verre et le massage qui va suivre. Je buvais ensuite une gorgée avant de reprendre. Et merci pour le compliment ! Je me suis fait un petit nid qui me rappelle mon pays d’origine.


Je n’en avais pas les traits mais j’étais fière d’être japonais et je ne m’en cachais pas ! Loin de là. Mon appartement et ma façon de m’habiller quand je n’étais pas en tenue d’esthéticienne le prouvaient. Mon client me demanda alors comment s’était passé ma journée et je commençais par un haussement d’épaules.
Je n’allais pas lui parler de ma vie et de cette journée particulièrement ennuyeuse. Pourquoi ? Parce qu’il avait surtout besoin de se détendre. Avec un sourire je lui répondais…



- Oh non non ! Je ne vais pas vous ennuyer avec ma journée shopping du à mon absence de client. Il faut dire que les gens sortent moins depuis février mais s’il le faut j’irais chez eux, rajoutais-je pleine d’optimisme. Je marquais ensuite une pause durant laquelle je finissais mon verre. Je vais vous abandonner quelques minutes… N’hésitez pas à allumer la télé, dis-je en indiquant la télécommande, ou à lire des magasines, continuais-je en les montrant eux aussi. Je me dépêche.


Je filais ensuite dans mon espace spa pour installer la table de massage et les huiles nécessaires. J’allumais aussi des bougies parfumées et tamisais la lumière.

 


Info :
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Mer 25 Nov - 16:59

    Je la remercie pour le verre, qui aurait certainement des vertus sur mon humeur maussade. Le choix du whisky pour une fois m’était carrément égal. Du moment que cela me remonte le moral. Je bois une gorgée qui me réchauffe l’œsophage. Je grimace un instant le temps de me faire à la boisson qui me brûle. C'est toujours la première gorgée qui est la plus dure à faire passer. Les suivantes sont plus faciles. Tout est toujours plus facile après une première fois. Je bouge mon verre, faisant tourner le liquide dans mon verre.

    La jeune femme ne m’en dit pas plus sur sa journée. J’ai moi-même pu constater le manque d’enthousiasme des gens à sortir ces derniers temps. Le 25 février à traumatisé Glasgow et le pays tout entier. Que pouvons-y faire ? Chasser les semi-démons, les éradiquer ou alors accepter son sort ? Accepter de baisser les bras pour le plus grand bonheur des rejetons de l’enfer qui n’attendent que ça ? Oui, faite ça ! On n’aurait moins de travail. J’aurais moins de boulot. Je rebois une gorgée. Qu’est ce que je disais, ça passe toujours mieux la seconde fois. La jeune femme me laisse seul dans son salon pour préparer la table de massage. Je soupire, gardant à l’esprit ma soirée du 25 février. Je me souviens des vampires et des loups qui pétaient littéralement un plomb. Le chaos avait des effets néfaste sur les êtes surnaturelles.

    La jeune femme revient me chercher. Je dépose mon verre sur sa table basse avant de la suivre vers l’espace spa. L’odeur des bougies me pique le nez. Pas désagréable, juste saisissant sur le moment. Je commence à enlever mon haut, et le plie méticuleusement pour le laisser sur une chaise. J’enlève mes chaussures, et les place sous la chaise. Tout était aligné de façon très précise. En tant que tueur, on fini par devenir un peu maniaque. On ne laisse pas de trace, on range ces outils, on fait attention à son environnement.

    Dois-je également enlever le bas ?
    Lui demandais-je, prêt à m’exécuter si nécessaire. J’avais juste demandé un massage du dos, mais vu qu’elle utilise des produits, il se pourrait que mon jeans soit en contact avec eux. Après sa réponse, je m’installe sur la table de massage, essayant de me détendre.

    Ainsi vous n’êtes pas écossaise ? D’où venez-vous ?
    Lui demandais-je en revenant sur notre conversation de tout à l’heure. D’habitude, je suis moins bavard. Ce qui est logique, puisque d’habitude, elle me taille la barbe. Difficile d’entretenir une conversation où la jeune femme tient un rasoir qui serait très pratique pour trancher des gorges. En vérité, je n’étais pas très loquace d’ordinaire.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Jeu 26 Nov - 20:21

Les démons aussi se détendent

 


Comme il le souhaitait je servais un verre d’alcool à mon client plutôt qu’un café et je revenais discuter avec lui. Plus par politesse que par nécessité car je savais que l’homme n’était pas un grand bavard. Cela étant dit je n’allais pas m’éclipser pour préparer le spa sans rien dire. Mais je devais reconnaître que je n’avais pas grand-chose à dire sur ma journée et encore moins sur le climat actuel du pays… Enfin, en vérité j’aurais eu des tas de choses à dire mais elles n’avaient rien de joyeuses donc de relaxantes.
Parler d’une attaque de semi-démons, du nombre de morts et de l’incompétence du gouvernement face à ces attentats seraient une très mauvaise idée. Et puis j’évitais ce genre de conversation avec mes clients car les avis divergeaient énormément.

Voilà pourquoi je filais dans la pièce utilisée comme espace spa et me vidais la tête en faisant ce que j’aimais. La préparation était tout aussi importante que le massage lui-même et je prenais un soin tout particulier à ce que l’ambiance soit parfaite. Après quelques minutes, moins de dix, je retournais auprès de Monsieur Adams pour lui demander d’une voix chaleureuse et souriante de me suivre. Sur le même ton je lui indiquais l’endroit pour se préparer avant de lui tourner le dos.
J’en profitais pour me frictionner les mains afin de les réchauffer car il n’est jamais très agréable de se faire masser par une personne ayant les mains gelées. Je me retournais lorsqu’il me demanda pour le bas et j’acquiesçais d’un signe de tête en étant surprise par les hématomes qu'il portait.


- Oui, c’est préférable pour masser le bas du dos sans être gêné ! répondis-je avant d’ajouter. Vous faites de la boxe ou un sport de combat ?


Je n’ajoutais rien mais j’allais finir par croire que tous les hommes de Glasgow et des villes alentours avaient des vies à risque. Jamais je n’avais massé le moindre japonais avec autant de marques. Ou alors c’était moi qui attirais les clients de ce genre. Bien entendu je gardais mes pensées pour moi et laissais Monsieur Adams s’installer sur la table de massage.
J’allais lui expliquer brièvement ce que j’allais faire lorsqu’il me devança pour m’interroger. Avec un sourire je répondais en versant un peu d’huile de coco dans le creux de ma main.



- Non, je ne suis pas écossaise mais japonaise même si je n’en ai pas les traits. Je suis née à Tokyo…


Je commençais le massage par le bas du dos de mon client en déplaçant ensuite mes mains à plat vers le haut. Je répétais cette opération pendant trois à cinq minutes en augmentant progressivement la pression de mes mains pour chauffer les muscles du dos. Je n’oubliais pas non plus la zone des épaules et du cou.


- Je suis arrivée ici cet été. Et vous ? Vous êtes du coin ?


 


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Ven 27 Nov - 11:34

    Oui, deux à trois fois par semaine, je fais de la boxe.
    Répondis-je en m’installant sur sa table. J’avais des hématomes sur l’ensemble du corps. Difficile de dire la vérité, sur l’origine exacte de mes blues qui ont presque disparus. La boxe, j’en fais comme d’autres arts martiaux me permettant de me défendre en cas d’attaque. Mon métier ne me permet pas d’être faible physiquement. Mes muscles ont été beaucoup sollicités ses derniers temps, ainsi que mon pouvoir. Outre mes hématomes, mon dos, mes bras et mon torse étaient parsemés d’anciennes cicatrices plus ou moins visible. Balles, coups de couteaux, j’en passe et des meilleurs.

    Japonaise…
    Répétais-je tel un murmure, en repensant à mon séjour au Japon. Bien évidemment, ce n’était pas une visite de courtoisie. J’avais été engagé pour liquider un mafieux qui faisait de l’ombre à un autre mafieux. La routine. Dans le milieu du crime, il n’était pas rare qu’on m’appel pour régler le compte d’un rival. J’ai bien aimé le Japon, les paysages, les femmes, la bouffe. Je sursaute légèrement lorsque les doigts de la jeune femme touchent ma peau. Il y a bien longtemps qu’on n’avait pas fait preuve de douceur. Les vampires entre autre ont une façon bien à eux de montrer leur affection. Leurs textes religieux m’avait fait péter des plombs. Mon crâne me faisait moins mal. J’avais moins d’hallucination mais un peu plus de cauchemars qui me rappel un passé que j’ai enterré il y a bien longtemps.

    Non, je suis arrivé dans la région en début d’année. J’étais venu pour ouvrir un établissement dans le coin mais pour l’instant mon projet à été reporté. Je vais voir pour le concrétiser malgré les évènements
    Pas totalement vrai, mais pas totalement faux non plus. J’essaye de me détendre mais mon corps tout entier ne semble pas vouloir ce laissé faire. Avoir été torturé par les nocturnes n’aide pas. Je ne pensais pas avoir autant de mal à accepter que quelqu’un me touche. Peut-être est-ce trop tôt ? Je continue à parler pour faire passer mon malaise.

    Ma famille est irlandaise, et a décidée de partir pour New York où je suis né. Voilà qu’au lieu de m’installer en Irlande pour un retour en aux sources, je me suis dis pourquoi pas l’Ecosse.
    Je parlais avec dédain comme si cela m’avait affecté d’avoir choisi ce pays. Ce n’est absolument pas le cas mais il faut bien jouer. Je ne sais même pas si j’avais encore de la famille en Irlande. Je pense que oui. La famille Bryne était plutôt grande. Bien sûr j’étais connu sous le nom d’Adams. Je disais des demi-vérités, ce qui me permet de passer pour un être normal.

    Les mains de Dafné étaient agréables, et son savoir faire commence tout juste à faire effet. Où peut-être est-ce le fait cette discutions ?
    Et vous Dafné … pourquoi l’Ecosse ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Ven 27 Nov - 20:56

Les démons aussi se détendent

 


J’étais impressionnée quand je voyais les marques que pouvais laisser ce sport. Je m’étais moi-même mis au sport de combat mais dans le but d’apprendre à me défendre en premier lieu. Je savais que sous forme humaine je n’aurais jamais la carrure pour tenir tête à un loup ou un vampire. Je n’étais pas bête ! Mais je devais avouer que je ne rechignais pas à apprendre quelques techniques offensives.


- Moi aussi je fais du sport de combat mais c’est surtout pour en apprendre les techniques défensives… Apparemment je suis trop frêle selon mon coach, ajoutais-je avec un petit soupir.


Qu’est-ce que j’y pouvais si je ne prenais pas un gramme alors que je mangeais trop gras, trop sucré et trop salé, sans oublier les soirées alcoolisées. Je souris à cette pensée mais me concentrais sur mon client qui était décidément très tendu. Mais ce n’était pas un problème ! J’avais l’habitude de relaxer les pires stressés de ce monde… Les banquiers ou hommes d’affaires japonais.
D’ailleurs mon client répétait dans un murmure mes origines et j’attendais une suite qui ne vint pas. J’hésitais à l’interroger car cela lui avait peut-être rappelé de mauvais souvenirs. Mais j’étais curieuse et ce vilain défaut prenait parfois le dessus. Aussi, tout en restant très concentrée sur le massage je l’interrogeais innocemment.



- Et oui, japonaise ! répétais-je. Vous vous êtes déjà rendu au japon ? Cela fait bateau de dire ça puisque c’est mon pays natal mais c’est un pays merveilleux et constamment éveillé. C’est ce qui me plaisait le plus à Tokyo !


Comment ça c’est ma vie ? Et alors ? Une discussion n’a jamais tué personne et heureusement. Pipelette comme je suis j’aurais tué beaucoup de monde et principalement mes clients ce qui n’aurait pas été très bon pour mes affaires. Cette pensée folle me fit sourire alors que je passais à l’étape suivante du massage. Il s’agissait de celle du pétrissage qui constituait à faire des mouvements circulaires, plus courts et plus appuyés que les précédents. Ces gestes avaient pour effet d’agir en profondeur.
Même concentrée je ne perdais pas une bride de la conversation et je notais qu’il avait parlé d’ouvrir un établissement sans en préciser le genre.



- Intéressant ! Vous vouliez ouvrir quelque genre d’établissement ? demandais-je sans aucune gêne.


Après tout s’il m’en avait parlé c’était qu’il ne s’agissait pas d’un secret d’état. Et s’il ne voulait pas me le dire je ne le forcerais nullement. Je me contentais d’être agréable et de le détendre. Il m’expliqua ensuite que sa famille était Irlandaise mais que lui était New-Yorkais. Je ne connaissais pas cette ville et je dois avouer que j’aurais aimé m’y rendre… Mais rien ne m’empêchait de le faire un jour.
Cependant je ne comprenais pas son choix même si l’Écosse et l’Irlande étaient près. Enfin, il devait avoir ses raisons et avant même que je ne fasse ma curieuse il me posa la question que je lui destinais. Je souris bien qu’il ne puisse le voir et tout en continuant mon massage je lui répondais.



- J’allais vous demander la même chose ! Pour ma part c’était un besoin d’évasion… Après la mort de mes parents j’ai voulu changer d’air ! Je suis venue ici pour retrouver le seul membre de ma famille que je connaissais. Je marquais une courte pause. Malheureusement j’ai appris à mon arrivée qu’il avait été tué.


Pas très joyeux ça… Tête de linotte que j’étais ! Je revenais sur ces propos…


- A ce qu’il parait New-York non plus ne dort jamais. C’est vrai ? J’ai toujours voulu y aller, avouais-je.


 


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Mer 2 Déc - 16:49

    Il est vrai que la jeune femme paraissait frêle. Avec un entrainement intensif, et cette apparence de femme fragile, elle aurait du potentiel pour pouvoir liquider un homme. C'est ce qu’on apprend dans l’organisation, utiliser nos apparences pour mieux duper son adversaire. Moi, j’ai un regard plutôt doux. Les gens me trouvent charmant, jusqu’à ce que ma lame leur tranche soigneusement la gorge. La jeune femme relance le sujet du Japon. Elle semble beaucoup plus bavarde que dans mes souvenirs. C'est de ma faute, j’avais ouvert les vannes de la discutions, maintenant il fallait assumer.

    Oui, j’ai été deux, trois fois au Japon pour affaire. Effectivement, c'est une ville très agréable et lumineuse.
    Confirmais-je sans trop en dire. Lui révélé que j’y avais été pour liquider un homme ne serait pas le bienvenue. Il y a des détails qu’on se doit de garder pour soi. J’ai pris l’habitude d’employer des phrases simples, répondre, sans réellement répondre aux questions. L’habitude. Je réponds à sa question suivante en essayant de me relaxer un peu plus.

    Je souhaite ouvrir un bar à Glasgow. J’ai mis ce projet de côté mais je pense le faire en fin compte. Je vais juste attendre que ça se calme un peu.
    Investir dans ce pays, c'est un risque que beaucoup m’aurait dissuadé de faire. Mais comme je ne suis pas comme tout le monde et que j’ai besoin d’une couverture pour mes activités annexes, je ne pouvais faire autrement. J’aurais pu inventer un métier de toute pièce, sans me prendre la tête, mais c'est un risque. Il y a toujours des curieux qui voudront aller fouiller. Ce que je ne souhaite pas. Plus mon identité semble réelle, moins on se pose de question sur mon compte. J’écoute la jeune femme dont les mains parcourent mon dos de long en large. Dafné me relate sa vie et le pourquoi de son arrivé en Ecosse. C'est le moment d’avoir de l’empathie.
    Je suis désolé ! – Murmurais-je.

    C'est une ville dynamique – dis-je en repensant à ma vie à New York – j’y ai passé de bons moments.
    Je ne parle pas de mon grand-père, ni de mon enfance. Il y a des sujets qu’il est bon de laisser derrière soi. Je commence à sentir les effets du massage, et me crispe de temps en temps lorsque les mains passent sur certain de mes muscles.
    Je vous souhaite d’y aller. Je suis persuadé que cette ville vous plaira.

    Je commence à me détendre au point de rester silencieux un moment à écouter la musique. Si ça continue comme ça j’allais m’endormir sur sa table. C'était agréable.
    Vous avez des doigts de fée ! Pourquoi avez-vous choisi de devenir esthéticienne ? - lui demandais-je en soupirant d’aise.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Jeu 3 Déc - 22:37

Les démons aussi se détendent

 


Cela devait être la première fois que j’avais une discussion avec mon client. Mais quoi de plus normal ? Habituellement il venait pour sa barbe et un rasoir reste très dangereux même entre des mains habiles et professionnelles. Et comme je n’avais pas envie de me la jouer à la Sweeney Todd, je préférais me taire et que mes clients fassent de même.
Aujourd’hui le soin était différent et visiblement Monsieur Adams avait envie de discuter. Aussi je lui parlais de mon pays natal et lui demandais s’il connaissait Tokyo. J’étais fière de ma ville et cela pouvait se remarquer à ma façon d’en parler. Aussi je fus ravie d’apprendre que mon client l’avait visitée… Comme beaucoup d’européens et d’américains il y avait été pour affaire et je ne l’interrogeais pas plus à ce sujet. Il n’était pas ici pour parler de son travail mais pour se détendre.



- Beaucoup de gens s’y rendent pour les affaires ! Cela étant dit j’espère que vos séjours y ont été agréables et enrichissants.


Tout en continuant mon massage je m’intéressais aux projets de mon client puisque ce dernier m’en parlait. Il était rare ces derniers temps d’entendre les gens parler de ce genre d’envie. Voilà donc pourquoi j’étais curieuse. Ouvrir un bar à Glasgow ? Quelle excellente idée ! Un sourire apparu sur mes lèvres car je devais reconnaître que la fermeture de certains pubs du coin dont un de mes favoris avait quelque peu joué sur mon moral certains soirs.


- Intéressant même s’il est vrai que la situation est difficile en ce moment ! avouais-je. Mais on ne peut pas cesser de vivre non plus. En tout cas si votre projet voit le jour vous pourrez me compter parmi vos clientes.


Puis je m’égarais dans la discussion… du moins je répondais à une question que mon client me posait mais cela m’amenait à parler du décès de mon oncle. J’avais pour principe de ne pas parler de choses négatives car cela nuisait, selon moi, à la détente.
Histoire de faire diversion je l’interrogeais alors sur New-York tout en changeant ma technique de massage. Je murmurais un
« Merci » à ses paroles tout en commençant la méthode du tapotement. Cela consistait à donner des séries de coups brefs et répétitifs avec certaines parties de la main sur tout le dos de mon client. Avec un sourire je constatais que mon client n’était pas très loquace par rapport à sa ville de naissance et je gardais le silence.

Ne pas imposer une discussion était le mot d’ordre de mon métier et je continuais le soin en appréciant la douce mélodie. Mon client me sortit cependant de ma douce torpeur concentrée pour me demander pourquoi j’avais choisi ce métier après m’avoir complimenté.
Je souris car il était rare que l’on s’intéresse à mes motivations.



- Merci ! Et bien j’aime rencontrer du monde et faire plaisir aux gens ! Il est toujours agréable de se faire chouchouter et ce peu importe sa classe sociale, son métier et sa vie en générale. Aider les gens à se relaxer est une passion. Et vous, quel métier faites-vous ?



 


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Lun 7 Déc - 19:42

    Le voyage m’aurait parut plus enrichissant si j’y avais été pour des vacances. Je prenais quelques jours de repos entre deux contrats, le temps pour moi de me reposer et de me remettre d’éventuelles blessures. Je n’ai pas pris de réelles vacances depuis un bail. Ce n’est pas vraiment pour moi. J’étais un hyperactif qui avait besoin d’action. Si je m’ennuie, je tue le temps en m’attaquant aux gens. Ce qui n’est pas souhaitable. Je me trouve une cible, la manipule, la rend folle, et lorsque le jeu me semble perdre de l’importance, ou du rythme, je la tue. Un chat jouant avec la sourie avant de la croquer à pleine dent. Ma cible de prédilection des hommes honnêtes et surtout très religieux. C'est une chance pour tous ces hommes que mon agenda soit toujours bien remplis. Priorité au boulot.

    J’espère bien … - m’exclamais-je, ravis que Dafné devienne l’un de mes clientes. - Je ne manquerai pas de mettre vos cartes de visites prés de la caisse pour vous faire de la publicité !

    Entre commerçant, il faut savoir se serrer les coudes. Les temps sont durs mais les bons jours arrivent. Le chaos reste présent, je peux le sentir. Il est tapi dans l’ombre comme un prédateur. Pour l’instant, le mieux pour nous les semi-démons c’est de rester vigilant et de laisser Maryana faire la une des journaux. J’apprécie de plus en plus le massage, me sentant agréablement apaisé. Des doigts de fée ! J’avais posé ma question sur ses motivations toujours par simple politesse, et la jeune femme semble apprécier. Elle aime faire plaisir aux gens ? J’ai bien deux, trois idées qui pourraient me détendre un peu plus, mais je doute qu’elle accepte. Elle me donne envie de baiser, c'est malin !

    Je suis un simple barman. Nous avons un point commun, j’ai également cet envie de faire plaisir aux gens.
    Ouai … je dis beaucoup de connerie. Un simple barman. Ce qui n’est pas totalement faux, je fais ce boulot lorsque je rentre d’un contrat. J’ai commencé pour aider mon grand-père, et j’ai continué pour avoir une activité plus légale. Beaucoup de tueurs utilisent ce genre de subterfuge pour passer incognito et cacher leurs véritables natures.

    Le temps passe, et le massage arrive à son terme. Je me redresse doucement et m’assoie. J’ai la tête vide, et le corps léger. Je soupire d’aise, avant de quitter la table de massage. Je n’aurais jamais pensé que ça pouvait me faire autant de bien. Il faudrait que j’y pense plus souvent. Je récupère mon jeans et mon haut et les enfiles un à un.
    Je vous remercie pour se massage, ça fait bien longtemps que je me suis pas senti aussi bien.
    Combien je vous dois ?

    Lui demandais-je en mettant mes chaussures.


Spoiler:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Jeu 10 Déc - 22:05

Les démons aussi se détendent

 


J’étais ravie d’apprendre qu’un nouveau pub allait ouvrir alors que ce n’était qu’un projet pour mon client. Mais le climat était tellement morose en ce moment que ce genre de nouvelles me remettait du baume au cœur. Et puis il pouvait être sûr que je tiendrais parole s’il venait à ouvrir ce genre d’établissement. Les amies que j’avais pu me faire au fil des mois étaient aussi du genre à aimer faire la fête. Je souris à la réponse de mon client lorsqu’il déclara qu’il espérait bien m’avoir comme cliente… Je le laissais ensuite continué en m’appliquant sur mon massage qui arrivait à la dernière étape qui était le palper rouler.
Son idée de mettre de mes cartes de visite près de sa caisse me plu. Je n’étais pas contre un peu de publicité gratuite et forcément je lui en ferais en retour.



- De la publicité gratuite ? Alors là je ne dirais pas non ! déclarais-je ravie. Et je pourrais toujours vous envoyer mes clients. Quoi de mieux qu’un bon verre après un super massage ou soin ?


Après tout si les commerçants et autre petits entrepreneurs ne se serraient pas les coudes ce n’était pas le gouvernement qui s’en chargerait. Ils avaient d’autres chats à fouetter et visiblement ils avaient beaucoup de mal à gérer la situation. Les attaques étaient devenues plus nombreuses et plus fréquentes malgré les soi-disantes mesures de sécurité. Quand on voyait le résultat cela me donnait plutôt envie de rire. Un rire jaune bien sûr ! Parce que je n’avais pas l’impression que la sécurité était vraiment là.
Bien sûr cela ne m’empêchait pas de sortir et je fus étonnée de n’avoir jamais vu mon client sur son lieu de travail. Je souriais en l’entendant parler de notre point commun ! C’est vrai qu’il avait raison même si le travail était complètement différent.



- Barman ? répétais-je. Et dire que je ne vous ai jamais vu ! Enfin, je ne connais pas tous les bars et pubs du coin… Je vais beaucoup dans ceux qui font karaoké, avouais-je. Une habitude bien nippone je dois le reconnaître. En tout cas il est vrai que nos métiers sont faits pour faire plaisirs aux gens… Bien que je suppose que certains de vos clients doivent être un peu spéciaux !


Certaines personnes n’étaient pas forcément des plus agréables lorsqu’elles buvaient… J’avais pu le remarquer de nombreuses fois lors de mes sorties. Pour ma part, j’étais juste un peu plus fofolle et je chantais constamment. Mais je ne me remémorais pas plus longtemps ses souvenirs et me contentais de terminer le massage. Je laissais ensuite mon client se rhabiller derrière le paravent tandis qu’il me demandait combien il me devait.
Je sortais sa carte client de ma petite boite et souriais. J’allais pouvoir faire de la pub à Alice.



- Cela fait £23 et comme il s’agit de votre cinquième visite vous avez le droit à un produit gratuit. Il y a le choix entre le baume apaisant après rasage ou une huile essentielle de votre choix, déclarais-je en posant les produits en évidence. Ces produits sont bio et viennent d’une herboristerie d’Édimbourg.


Je m’écartais pour lui laisser choisir le produit qui lui plairait le plus et je glissais une carte de visite de l’herboristerie « The Secret Garden » à l’intérieur d’un petit sac.




 


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   Ven 25 Déc - 18:13

    Comme toute bonne commerçante, Dafné semble apprécier que je lui fasse de la publicité. Enfin dés que j’aurais ouvert mon établissement. Je mettrais en évidence ses cartes de visites prés du bar, ou penserait à mettre un tableau d’affichage dédié seulement aux publicités des commerçants du coin. En libre échange de bon procédé, la jeune femme me fait part de sa volonté de m’envoyer ses clients dans mon bar. Un geste plus qu’appréciait.

    Je suis d’accord avec vous.
    Déclarais-je simplement. Quoique de mieux qu’un verre après un bon massage. Pour ma part, je vais attendre d’être rentrée chez moi, installé confortablement dans mon canapé. La journée à été particulièrement éreintante, et bien que la compagnie de Dafné soit des plus agréables, j’ai surtout besoin de calme. Après avoir enfilé mon jeans, mon haut c'est au tour de mes chaussures. Il ne me faut pas longtemps pour être rhabillé. Je fronce les sourcils lorsqu’elle prétend ne m’avoir jamais vu. J’espère bien ! Elle se reprend d’elle-même en disant qu’elle ne connaissait pas tous les bars et pubs du coin. J’aurais été très étonné du contraire. Mes lèvres s’étirent en un sourire en coin lorsqu’elle arbore le karaoké. Il y a bien une chose où je ne suis pas un adepte, c'est bien dans le chant. Je ne suis pas fait pour chanter, mais plutôt fait pour murmurer des litanies douce et angoissante à l’oreille de mes victimes. Chacun son truc devais-je dire !

    J’hausse les épaules.
    Au contraire, mes clients sont généralement du même genre : il y a ceux qui recherche de la compagnie, et ceux qui recherche juste un moment de détente … soit ils sont seuls, soit accompagnés … Il est rare que mes clients dérogent à ses trois cas figures.
    Pas de réelle surprise lorsqu’on travail dans un bar. Les clients spéciaux ne sont pas très nombreux, voir inexistant. La plupart des clients qui rentrent dans un pub, c'est pour consommé, passer du bon temps et rentrer chez eux. Je me dirige vers la porte d’entrée, et récupère ma veste.

    Je vais vous prendre le baume apaisant, s’il vous plaît !
    Je cherche mon portefeuille dans la poche de ma veste. Où l’ais-je mis ? Quelques secondes de patience, et je retrouve mon portefeuille ainsi que les 23 livres me permettant de payer Dafné. Elle me donna un petit sac avec le produit, que je récupère à la sortie.
    Merci Dafné … je vous appelle bientôt pour reprendre un rendez-vous mais cette fois-ci pour ma barbe.

Spoiler:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les démons aussi se détendent   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les démons aussi se détendent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les démons d'Ohara
» Préambule du Chapitre trois : « Anges et Démons »
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» la politique ca peut aussi être ca!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End :: Immeubles
-
Sauter vers: