AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 4 Nov - 14:18

Momo & Toto & Ca/Elle/Moi




J’étais seule. Non pas seule. Je ne serais plus jamais seule. Il y avait une autre chose, une autre personne dans ma tête. Ca et Elle me faisaient souffrir. Ca et Elle me faisaient du mal. Tout devait cesser. Je voulais que tout cela cesse. Où es-tu Mort ? Où es-tu ? Je t’attends avec tellement d’impatience, alors, ne me laisse pas tomber. Pas toi, en plus des autres.

En nous réveillant dans ce cachot, Ca, Elle et Moi avions été dans une colère monstre. Qui avait osé nous enfermer Ca, Elle et Moi ? Qui ? Ca, et Elle étions rentrées dans une fureur sans limite. Tout avait été détruit dans cet endroit où Ca, Elle et Moi étions. Le lit n’était plus qu’un amas de bois dont Ca et Elle avaient essayé de se servir pour attaquer les autres qui venaient nous voir. Ca et Elle avaient insulté, avait essayé de manger et de détruire. Ca et Elle étaient incontrôlable et avaient pris le dessus sur moi. Rien n’avait échappé à Ca et Elle, rien. Ca et Elle s’étaient battues et avaient blessé notre enveloppe corporelle en essayant de sortir. Ca et Elle s’étaient écrasées pendant deux longues journées contre les barreaux en argent, trop furieuse, trop incontrôlable. La douleur n’était pas venue à bout de Ca et Elle, mais la fatigue. Au bout de deux jours, Ca et Elle avait reculé et j’étais revenue au commande de mon corps, de ce corps que Ca, Elle et Moi partagions.

Je n’avais pas la force de Ca, ni même son goût pour la vie. Tout ce que je voulais, Moi, tout comme Elle d’ailleurs, c’était mourir et être libérée de tout ça et de Ca. Ca me faisait du mal, beaucoup de mal. Ca me faisait voir des choses, des choses qui ressemblaient à des souvenirs, mais qui ne m’appartenaient pas. Je n’étais pas de taille à combattre Ca et je ne le voulais pas. Je ne voulais plus vivre. A quoi bon ? Il ne me restait rien, plus rien du tout. Elle aussi le faisait, mais Elle n’avait pas la force de Ca et lorsque Ca et Elle se battaient, c’était toujours Ca qui gagnait. Toujours.

Je m’étais assise dans le coin le plus reculé et le plus sombre de la pièce. J’avais pris mes jambes entre mes mains, y avait enfoui ma tête et n’avais plus bougé. Quelque fois je m’étais endormie dans cette position, mais la plupart du temps j’étais consciente. Mon sang s’était mis à couler, à mesure que mon corps se vidait de sa force. Des gens étaient venus, m’avaient parlé, mais je n’avais pas écouté. Ca non plus d’ailleurs, trop occupé à me faire voir encore et encore des brides de vie qui ne m’appartenaient pas. Je n’avais pas changé de position, n’avais esquissé aucun geste, aucun mouvement même en sentant l’odeur fraiche de sang. Je ne voulais plus vivre et ma volonté avait été plus forte que la faim. Ca n’en voulait pas non plus, de ce liquide, et Ca m’avait aidé à rester en place, même si mon appétit s’était réveillé quelques heures plus tôt quand on m’avait proposé de nouveau du sang. On essayait de me raisonner. Une voix familière à Ca, contre qui Ca était fâchée. Cette personne avait enfermé Ca et Ca ne pouvait pas tolérer qu’on puisse l’enfermer. Ca n’était pas n’importe qui après tout… Ou du moins pour Ca. J’avais très vite compris que Ca était très narcissique et pas humble pour un sous. Ca était pleine de confiance, de colère, d’amertume, et de volonté. Ca était déterminée, possessive, et manipulatrice. Ca débordait de confiance pour Ca justement, et se considérait comme étant très forte. Pour toutes ses raisons Ca ne supportait pas être enfermée comme un vulgaire animal, comme si Ca n’était qu’un vulgaire parasite de la société. Si Ca était en colère, c’était uniquement pour ces raisons là. Ca n’avait rien contre les personnes qui venaient. Au contraire. Ca avait de l’affection pour eux, et même quelques fois de la tendresse. Mais Ca était enfermé à cause d’eux, alors Ca était en colère. S’ils avaient libéré Ca, et s’ils l’avaient traité avec plus d’égard, Ca aurait été plus coopérative. Ca les estimait vraiment beaucoup et Ca ne leur voulait pas de mal.

Elle par contre, voulaient les voir disparaitre. Elle leur voulait du mal et les haïssait. Pour Elle, ils étaient à l’origine de sa peine et de toutes ses pertes. Elle les tenait pour responsable. Mais Elle n’était pas aussi forte que Ca et Elle finissait toujours par reculer face à Ca.

J’étais contente qu’ils aient enfermé Ca, Elle et Moi. Grace à cela, Ca, et Elle me laissaient un peu « bouder » dans mon coin, comme Ca me le soufflait à l’oreille de temps en temps. Ca me trouvait pitoyable, mais pour l’instant, mes actes convenaient à Ca alors elle me laissait faire. Et puis, Ca s’épuisait à me faire voir des choses et ne pouvait pas reprendre les commandes. Ca était fatiguée, toi comme je l’étais. Ca perdait de sa force à mesure que je perdais la mienne, même si Ca n’en avait pas encore conscience. Je sentais son emprise se réduire à mesure que la force me manquait. Elle approuvait mes actes. Elle était aussi partante pour que Ca, Elle et Moi mourrions.

Des bruits de pas. Ca, Elle et Moi avions encore de la visite. Quand finirons-ils par comprendre que Ca, Elle et Moin’étions pas intéressées ? Ou du moins que Elle et Moi n’avaient jamais été intéressées, et que Ca n’était plus intéressée ? Allez savoir. Comme toutes les autres fois, je ne bougeais pas. Je me fichais bien de ces visiteurs. D’abord les bruits, puis les odeurs. Un vampire et un humain. Ca s’anima quand le parfum du second se fit sentir. Elle me fit relever la tête et tourner mon regard vers l’homme. Ca était heureuse de le voir, et cela avait ravivé son appétit. Je mis un peu de temps avant de déterminer l’identité de l’homme. Mes yeux me faisaient mal. Ils n’étaient plus habitués à la lumière. Je dus les cligner plusieurs fois pour qu’ils s’adaptent et pour chasser le sang qui s’y écoulaient. Je connaissais cet humain. Je l’avais rencontré lorsque j’étais encore Elle, lorsque Ca n’était pas encore dans ma tête. Torben. Ca me souffla son nom à l’oreille avec énormément d’affection et de possessivité. Ca le considérait comme sien. Elle s’était sentie aussi liée à lui-même si le fait d’avoir réveillé Ca lui avait fait peur. Elle, Perséphone. Moi ? Moi je m’étais personne, une simple coquille vide qui ne rêvait que de mourir, comme Elle. J’étais plus Elle que ça, c’était indéniable. Mais plus le temps s’écoulait et plus Elle s’éloignait.



_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 4 Nov - 20:54

J'étais venu aussi vite que possible, une fois que j'avais eu le message qui venait contredire tout ce que je sentais dans la tête de Krystel. Ou de Perséphone. Je ne sais plus vraiment et elle non plus, visiblement, quelle identité doit être la sienne. Je la sens donc horriblement confuse, perdue. Je sais ce que c'est. Cette oppression constante, dans sa propre poitrine, qui l'étouffe, qui oblitère ses pensées et dévaste ses souvenirs aussi bien des autres que d'elle même. La vampire passe par quelque chose de difficile. Et visiblement, personne ne sait comment la gérer. Dans une cellule, c'est ce que j'ai compris. Je l'ai vu dans sa tête, et j'ai bien senti que ce n'était pas qu'une image. Un temps, j'aurais sans doute pu ricaner de l'ironie de l'existence. Qu'elle en soit à ce stade était effrayant quand on savait combien de fois cela m'avait pris. La dernière crise en date se tassait doucement, et je soupçonnais sa propre force de ne pas y être étrangère, même indirectement. J'avais pourtant pris mes distances, mais ces fous l'avaient mise en cage. Elle était là, comme un monstre en laisse. Je le sentais. Elle n'aurait probablement qu'assez peu de difficultés à sortir. Pour avoir participé à la construction du manoir sur les aspects sécuritaires, je savais quels étaient ses défauts. Ses cellules, même les plus luxueuses, étaient au top de la sécurité. D'un autre côté, on n'avait aucun moyen de retenir une vampire bientôt millénaire avec un peu d'argent et des fondations assez solides. Si l'envie lui en prenait et la folie pouvait l'y aider, sans doute pourrait elle passer au travers du mur de sa cellule. Et sans doute serait-elle encore assez forte pour tuer les premiers gardes pour se nourrir. Je savais, pour avoir traqué Augustus King, que les vampires aussi anciens étaient de véritables plaies.


Pourtant, malgré cela, elle n'avait pas essayé de sortir.


Je ne savais pas pourquoi, connaissant son caractère. Du moins, c'est ce que je me disais avant de me retrouver dans la tête d'une véritable inconnue. Il y avait du Krystel dans cette tête, mais pas que. Il y avait du moi, du elle. Celle que j'avais rencontrée, plus douce, plus gentille, plus idéaliste. Cela me déchirait, car j'aurais volontiers tué Krystel pour qu'elle puisse renaître définitivement, revivre une nouvelle vie. Elle n'aurait jamais dû se sacrifier de la sorte pour ce vampire qu'elle avait tant aimé, pour son goût malsain pour les choses viles et cruelles. Elle aurait dû être celle qu'elle était destinée à devenir. Certes, cela l'aurait rendue plus commune. Mais avec le temps, avec tout ce sang sur mes mains, je me disais qu'il n'y avait aucune honte à être normal, bien au contraire.


Rester normal dans ce monde était la seule véritable gloire.


Je me présentais au manoir en plein milieu de la nuit. A peine étais-je entré que les vigiles humains et vampires se précipitèrent vers moi. Entre la reconnaissance faciale à l'entrée, l'heure et tout le reste... On me fouilla, on nota mon identité, que je n'avais pas d'arme, que je n'avais rien. Un sourire au coin des lèvres. Je ne vais jamais nulle part pour rien sans rien, mais ces gars là ne font qu'appliquer mes propres protocoles de sécurité. Avec plus de laxisme que l'unité que j'avais fondée et dont les derniers survivants étaient morts autour de moi dans l'embuscade d'Augustus. On ne remplace pas des tueurs formatés bien comme il faut par des employés. Mais qu'importe. Je n'ai rien de dangereux sur moi. On me dit qu'on doit prévenir la Reine. Faites donc, tas de cons. Moi, je vais aux cellules. Les gars ne sont pas assez fous pour m'en empêcher, mais ils m'encadrent et font venir d'autres mecs qui me suivent. Je suis encadré par tout un groupe en armes et en armures, mais je m'en branle. Je vais jusqu'à elle. Je leur intime de me laisser de l'espace d'un regard, alors que j'entends dans une des radios que la Reine arrive. Je m'approche de la baie vitrée qui montre la prisonnière. Je soupire en la voyant dans cet état. Je m'accroupis face à elle.


Qu'elle fasse quelque chose. Qu'elle pulvérise la porte vitrée pare-balles renforcée de particules d'argent, qu'elle me tue, qu'elle nous tue, qu'elle me reconnaisse, je ne sais pas, quelque chose. Je pose ma main droite sur la vitre et y colle mon front, un peu dépité.



| Si on m'avait dit un jour que c'est toi qui te retrouverais en cage et moi dehors à venir te voir. Bordel. Je sais même pas quoi te dire. Tu dois toujours pas te rappeler de moi. Pourquoi tu n'es pas encore sortie ? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Jeu 5 Nov - 21:09

Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi


Que doit-elle faire ? Que doit-elle dire ? Que peut-elle faire ou dire pour convaincre sa mère qu'elle n'est pas ce qu'elle croit être ? Voilà deux jours que c'est le branle-bas de combat dans les cachots, les gardes ne cessent de murmurer, se taisent dès que Morgane se trouve à proximité. Ils attendent de savoir ce qu'elle va décider. Chaque fois qu'elle avait rendu visite à Krystel, elle avait fait face à une rage incommensurable et obligée de quitter les cachots, ou s'était vue buter contre un mur de silence.

Elle était venue, 2 fois par nuit, après le réveil ou avant le coucher. Soucieuse, désemparée, impuissante, son état d'esprit ne vaut guère mieux que celui d'Erin tout aussi déboussolée que Morgane. Ça n'a jamais été simple entre elles, lorsqu'elle est devenue sa servante, elles se connaissaient à peine. On ne peut pas dire qu'elles se connaissent d'avantage aujourd'hui, bien que Morgane commence à comprendre que le passé de cette humaine a largement contribué à faire d'elle une tueuse.

Quand enfin, la vampire s'est murée dans son immobilisme, alors seulement, Morgane a prévenu Torben qu'elle se trouvait ici. Chose qui l'aura sorti de son mutisme lui aussi puisqu'il répond presque aussitôt, pour la détromper. Elle s'en doutait, mais le savoir de source sûr par le servant de sa mère lui confirme son ressenti et ne lui plaît absolument pas. Elle regrettait déjà de l'avoir enfermé dans ses propres cachots, elle regrette d'avantage que cela lui est néfaste.

« Votre majesté ? » La reine relève les yeux de l'écran de son portable pour observer, à travers l'écran de son ordinateur, le Général installé en Amérique. « Vous êtes ailleurs. » Remarque-t-il à raison. Depuis la prise d'otage avorté au BACA, Morgane ne pense plus qu'à cela et délaisse les tâches relatives à son royaume. Il l'observe, comme un prédateur observe sa proie. Ça ne dure que quelques secondes, mais ça lui suffit pour comprendre qu'il veut sa place. Encore un souci qui s'ajoute la liste déjà longue des problèmes à gérer. Elle s'oblige à durcir son regard, son visage hermétique à la moindre émotion, elle poursuit l'entretien.

1 heure plus tard, Morgane se trouve déjà dans le véhicule qui la ramène au manoir, lorsque les gardes la préviennent que Torben se trouve sur place. Elle y serait aussi, si le général ne l'avait pas retenu pour de menus fretins. Elle avait chargé sa secrétaire d'annuler le reste de ses rendez-vous de la nuit. Elle ordonne au chauffeur d’accélérer et arrive au manoir 5 minutes après.

La moitié des gardes de la propriété sont dans le manoir, à proximité des cachots. Morgane se sent dévisagée, détaillée, tandis qu'elle rejoint également les marches menant aux cachots. Elle en retrouve d'autres en bas, tous prêts à réagir à la moindre menace, la reine est suffisamment nerveuse sans ajouter le risque qu'ils réagissent mal, comme à la BACA. « Veuillez nous laisser de l'intimité. » Des regards hésitants, des hochements de tête, des accolades entre eux et les cachots sont vidées.

Elle aperçoit Torben, accroupi, une main et le front contre la vitre. Plus le temps passe depuis qu'elle sait pour Krystel, plus elle réalise que beaucoup ont été plus proches de sa mère qu'elle-même. C'est en perdant quelqu'un que l'on réalise son importance et c'est douloureux de réaliser qu'elle n'a jamais eu cette complicité avec celle qui l'a mise au monde. Morgane reste un moment figée face à la scène, Torben à l'extérieur de la prison tandis que Krystel s'y trouve, c'est perturbant.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Jeu 5 Nov - 23:05

Momo & Toto & Ca/Elle/Moi


Lui se trompe… Tout comme Vampire se trompait à chaque fois qu’elle venait… Il n’y a pas de Toi… Il y a Ca Elle et Moi Je me relevais lentement. Mon ascension vers Lui était douloureuse, mais Ca et Elle m’aidaient. Je me laissais tomber de l’autre côté de la vitre, posant la main gauche au niveau de sa main droite. Elle se mit à fumer, en réaction à l’argent s’y trouvait. J’appuyais fort, laissant Ca et Elle me donner leur force. Lorsqu’une fêlure apparue, je laissais retomber mon membre en soupirant, faisant tomber des goûtes de sang de ma bouche. Moi seule garde Ca et Elle enfermées. Ca et Elle sont dangereuses, je n’ai pas le choix. Soufflais-je avant qu’une quinte de toux de me face cracher énormément de liquide carmin.

Aussitôt, je prends ma tête entre mes mains et me balançais d’avant en arrière sans m’en rendre compte. Ca me faisait mal. Ca voulait le toucher, voulait le gouter. Ca voulait être avec lui, et la Vampire, de l’autre côté de la prison. ElleElle le voulait aussi, le gouter une nouvelle fois… Mais Elle voulait attaquer la Vampire, et lui faire du mal, beaucoup de mal. CaCa ne supportait pas l’idée qu’on puisse faire du mal à Vampire alors Ca se battait avec Elle. Et MoiMoi j’avais mal et je souffrais. Je pleurais de nouveau, souffrant le martyre, jusqu’à ce que Ca et Elle cessent leur bataille pour, de nouveau, se concentrer sur Lui, et Vampire derrière Lui. Elle pensait que Vampire allait lui faire du mal, mais Ca, Ca était certaine que jamais Vampire ne le ferait, même si Vampire l’avait enfermé que Ca ne le digérait toujours pas. Ca reconnait Lui et Vampire. Ca a énormément d’affection pour Lui et Vampire… Mais Ca est en colère. On enferme pas Ca, pas dans sa propre demeure… Ca est dangereuse… Ca veut te rejoindre et Elle est d’accord. Mais Elle veut tuer Vampire, et Ca n’aime pas cette idée. Oh non, Ca n’aime pas du tout ça. Moi ? Moi je connais le nom de Lui et de Vampire… Mais les noms sont dangereux… Ils ont trop de pouvoir. Oui bien trop de pouvoir… Finis-je dans un murmure, me perdant pendant plusieurs secondes tandis que Elle et Ca me passaient en revue tous les noms que Ca et Elle avaient donné à l’homme : Torben Badenov ; L’Humain ;; Le faible ; Celui qui traine la jambe ; Torben le fou ; Torben l’arme ; Torben le pouvoir ; Torben la veine nourricière ; Torben le servant ; Torben l’aimé. Ca et Elle partirent ensuite dans des qualificatifs pour la Vampire, et se disputèrent une nouvelle fois : Morgane fille de Krystel ; Morgane, bâtarde du Roi ; Morgane, Demi-sœur de William ; Morgane la fille aimée ; Morgane le problème ; Morgane la sainte ; Morgane la douce ; Morgane la faible ; Morgane la trahie ; Morgane la manipulé ; Morgane la fille ; Morgane l’héritière ; Morgane la princesse ; Morgane la fierté ; Morgane l’aimée ; Morgane l’assassin ; Morgane la cause de tous les malheurs ; Morgane celle qui doit mourir ; Morgane celle qui doit être humiliée ; Morgane l’ennemi.

Je poussais un cri de douleur, serrant un peu plus fort ma tête entre mes mains. Ca voulait sortir d’ici. Ca voulait secouer Vampire pour l’avoir enfermé. Ca ne supportait pas être dans une cage alors que Lui, Lui qui appartenait à Ca se trouvait de l’autre côté. Ca était humiliée, et son honneur était salie. ElleElle aussi voulait sortir, d’autant plus maintenant que Lui était là. Elle savait qu’il pouvait apporter de la force à Elle, et Elle en voulait. Elle en voulait pour tuer Vampire. Et Moi, Moi j’étais de plus en plus dominé par leurs envies, par leurs violences, par leurs pulsions. Je perdais pied, et Ca et Elle prirent le contrôle. Ca et Elle se mirent à rugir. Ca et Elle prirent l’une des pièces du lit que Ca et Elle avaient saccagé pour la lancer contre la vitre en criant et en montrant des dents. Ca et Elle s’abattirent avec violence contre la vitre, qui ne bougea pas. Moi je les empêchais de sortir et Ca et Elle étaient trop fatiguée et faibles pour y arriver sans Moi. Ca et Elle essayèrent trois fois avant d’abandonner et de laisser Moi reprendre le contrôle. Je m’écroulais de nouveau, mon corps prit de nombreux soubresauts, que je recroquevillais en position fœtale le temps que la douleur s’en aille et passe. Aidez Moi… Tuez Moi qu’on en finisse. sanglotais-je. Mal… J’ai tellement mal…





_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Ven 6 Nov - 14:15

La vampire était dangereuse. Je le sentais bien. Pourtant, cela ne m'empêcha pas de ressentir une grande bouffée d'oxygène quand elle vint à ma rencontre, contre la verrière. Je sentais presque sa peau contre la mienne., son front contre la mien. Sa peau irradiait au travers de la vitre une vague sensation de chaleur, irréelle mais pourtant bien présente. Je fermais les yeux à ce contact, et je sentais notre pouvoir nous relier l'un à l'autre avec une force irrépressible. Sa puissance à elle était toujours aussi forte et la plaque, bien que blindée et la brûlant, commença à se fendre. Pour bien connaître le verre sécurisé, je savais qu'il en faudrait infiniment plus pour qu'il craque pour de bon mais même une balle n'aurait probablement pas laissé une marque aussi large. Puis, j'entendais sa voix, étrangement déformée par sa souffrance, par la folie, par la fièvre qui nous entraînait vers les abysses à chaque fois que notre lien se retournait contre nous. C'était comme ça, notre force et notre malédiction. Je ne reculais pas alors qu'elle nous parlait, pas plus que je ne me rendais compte de ce qui se préparait, mais lorsque sa colère se déchaîna, cela n'eut plus vraiment d'importance.


Je la toisais un moment, furieux contre cet emprisonnement, furieux contre cette chance ratée. C'était foutu pour nous deux.Ses assauts étaient violents, ils étaient désespérés. Des larmes couleur de sang coulèrent sur ses joues alors qu'elle nous implorait de l'aider. Je me retournais, froid et en colère, du côté de la Reine Rouge.



| C'était ça votre solution, de l'enfermer? |



Je me retourne vers Krystel, qui sanglote toujours. Puis je fais de nouveau face à la reine.


| Il n'y a pas trente-six solutions. Ou vous la retenez là plus longtemps et elle finira par sortir pour démolir tout le monde. Ou vous me laissez entrer et je tente de la faire revenir à elle en lui faisant boire mon sang. Cette solution me semble plus valable mais elle peut nous tuer tous les deux si elle n'est pas capable de s'arrêter. Décidez vite. |


J'essaie de faire passer le message à Krystel "calme toi, j'arrive, d'une manière ou d'une autre".

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Jeu 19 Nov - 15:08

Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi


Lui se trompe… Tout comme Vampire se trompait à chaque fois qu’elle venait… Il n’y a pas de Toi… Il y a Ca Elle et Moi…Moi seule garde Ca et Elle enfermées. Ca et Elle sont dangereuses, je n’ai pas le choix. Morgane n'a aucune connaissance en psychologie, ce n'est pas pour autant qu'elle ignore tout. Des détraqués, elle en a croisé plus d'un et il semblerait que sa mère soit victime de troubles dissociatifs de la personnalité. Ca, Elle et Moi, trois personnalités dans un même corps. Son sacrifice face à Augustus lui aura-t-elle valu ces deux personnalités supplémentaire ? Ça expliquerait bien des choses.

Ca reconnait Lui et Vampire. Ca a énormément d’affection pour Lui et Vampire… Mais Ca est en colère. On enferme pas Ca, pas dans sa propre demeure… Ca est dangereuse… Ca veut te rejoindre et Elle est d’accord. Mais Elle veut tuer Vampire, et Ca n’aime pas cette idée. Oh non, Ca n’aime pas du tout ça. Moi ? Moi je connais le nom de Lui et de Vampire… Mais les noms sont dangereux… Ils ont trop de pouvoir. Oui bien trop de pouvoir… 

Elle souffre tellement à l'intérieur que s'en est perceptible dans sa voix, pour palier à cette souffrance elle se donne corps à âmes à la fureur. Ce n'est pas la première fois qu'elle fait face à un tel spectacle, cela fait déjà deux jours que cette vampire à l'apparence de sa mère se jette contre sa prison. Aidez Moi… Tuez Moi qu’on en finisse. Mal… J’ai tellement mal… Morgane ne devrait pas souffrir pour sa mère, pas alors que c'est elle la victime de ses personnalités, mais elle ne peut s'empêcher de souffrir face à la situation. Sa mère, si forte, si fière, en implore aujourd'hui, la mort.

C'était ça votre solution, de l'enfermer? Elle fixe son regard sur celui furieux de Torben, encore une fois, elle est perçue comme la bête noire. Celle que l'on accuse de prendre de mauvaises décision, pendant qu'elle s'arrache les cheveux dès qu'elle est seule pour trouver une meilleure solution. Ça n'a rien de simple, ni de facile, emprisonner sa propre mère n'a pas été une partie de plaisir. Il oublie peut-être que la situation n'aurait pas ainsi dégénérer s'il avait seulement pris la peine de la prévenir que sa mère n'était pas si morte que ça. Elle aussi est furieuse contre lui, mais ce n'est pas le moment de lui cracher son venin à la figure, la situation est déjà bien assez tendue sans qu'elle n'en rajoute une couche. Qu'il le veuille ou non, un jour viendra ou ils s'expliqueront l'un et l'autre.

Il n'y a pas trente-six solutions. Ou vous la retenez là plus longtemps et elle finira par sortir pour démolir tout le monde. Ou vous me laissez entrer et je tente de la faire revenir à elle en lui faisant boire mon sang. Cette solution me semble plus valable mais elle peut nous tuer tous les deux si elle n'est pas capable de s'arrêter. Décidez vite. Faire des choix, on ne lui demande que ça depuis 4 mois, mais depuis 2 mois elle est seule à les prendre. Morgane observe la fêlure sur la vitre, créée par Krystel, elle serait capable de s'évader elle en a la force même si elle semble encore l'ignorer. Prendre le risque qu'elle s'en rende compte, s'évade et provoque un véritable carnage parmi les gardes. Ou laisser Torben la rejoindre, prendre le risque qu'elle les tue tous les deux. Cela laisse une chance qu'elle n'en fasse rien, Krystel ne ferait jamais de mal à Torben, mais l'autre est une menace.

« Quoi que je dise tu es déjà décidé à la rejoindre. » Dit-elle seulement. Il n'a pas besoin de son accord, n'en a jamais eu besoin, il s'est émancipé des vampires, de son règne lorsque Krystel et Jana ont disparus. Il est seul maître de sa vie, s'il est suicidaire elle n'y pourra rien, et ce, même si cela implique sa mère. Le lien qui les unis est à l'identique de celui d'Erin et Morgane, on ne peut aller à l'encontre de cela.

« Si je dois intervenir, je le ferai, j'essaierai, pour vous sauver tous les deux. » Si sa mère ne s'arrête pas à temps, Morgane ne restera pas inactive, elle fera tout ce qui lui est possible de faire pour les sauver, même si cela met sa vie en danger. Elle est restée en arrière quand Krystel est partie combattre Augustus, elle ne le restera pas une seconde fois. Elle préfère y laisser sa vie, plutôt que vivre une seconde fois la mort de sa mère.

Morgane en a assez d'être impuissante face aux événements qui lui enlèvent toutes les personnes qu'elle aime. Elle n'est pas faite pour la violence, n'a jamais eu l'idée d'obtenir par la force ce qu'elle pourrait obtenir autrement, mais aujourd'hui elle est prête à se battre pour garder sa mère en vie, même si elle doit l'affronter et prendre le risque d'y laisser la vie. Krystel est quelque part dans les méandres de ses 3 personnalités, avec de la chance, une situation aussi extrême que tuer sa propre fille, lui fera prendre le dessus sur les autres. Avec une meilleure chance elle s'arrêtera avant que Morgane ne doive intervenir et ils pourront discuter calmement pour l'aider.

La vampire s'approche de l'interrupteur et permet à Torben de pénétrer dans la cellule, elle referme la porte vitrée après lui et surveille avec attention. Prête à tout, mais aussi extrêmement nerveuse, consciente que si rien ne se passe comme elle le prévoit cette nuit pourrait être la dernière de sa longue existence.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Jeu 19 Nov - 15:52

Momo & Toto & Ca/Elle/Moi




Lui crie sur Vampire. Lui est en colère contre elle. Ca le sent et ça déteste cela. Ca ne veut pas qu’ils soient en conflit, tous deux trop importants aux yeux de ça. Elle… Elle, Elle jubile. Diviser pour mieux régner. Elle n’était pas aussi désespérée avant, ni aussi instable. Elle aimait peindre, et transmettre son art et son talent aux autres. Mais Elle a perdu sa sœur et Elle a perdu alors toute raison de vivre, toute cohérence. Elle est finalement plus dangereuse que Ca. Ca a encore des choses à perdre et ça n’en est que plus vulnérable. Elle le sait. Elle l’a compris. Si Elle a accepté que Ca fasse parti de son existence, Elle a conscience de quoi faire pour détruire Ca. Ca est plus forte qu’Elle pour le moment, mais si Elle détruit ses derniers repères et soutien, Ca ne combattra plus. Ca n’a toujours vécu que pour les autres, jamais pour Ca. Ca ne sait que défendre les intérêts des siens. Oh Ca n’a jamais été malheureuse, et Ca s’est amusée. Mais Ca n’a jamais vécu que pour Ca-même et ne supporterait pas que cela arrive. Ca a besoin d’un but pour continuer. Ca est si fatiguée par les années et par les pertes que Ca a subit. Ca n’aurait plus vraiment goût à la vie et Ca avait accepté de se sacrifier parce que Ca le désirait. Ca ne l’a pas fait à contre cœur. Ca était contente au contraire. La royauté, tout ce pouvoir, Ca n’en a jamais voulu. Ca était bien plus heureuse à agir dans l’ombre. Ca aimait tant sa liberté. Sur ce point Ca et Elle se ressemblent et s’assemblent. Ca et Elle ne vivent que pour les autres, que pour leur assurer sécurité et bonheur. Ca et Elle aiment leur liberté de mouvement. Ca et Elle en ont besoin quelque part. Ca extériorisait avec son corps et la luxure. Elle le faisait avec sa peinture.

Moi ? Moi je ne sais pas. Moi, je suis vouais à disparaitre au profil d’Elle ou de Ca. Ou alors je suis destinée à être un mélange de Ca et Elle. Je ne sais pas. Et… Je ne sais pas si je désire le savoir, ou le découvrir. J’ai mal. Tout cela est tellement embrouillé. J’ai simplement envie que tout s’arrête et que leur dualité cesse. Je suis le dernier rempart face à la folie de Ca et d’Elle, face à leurs guerres et leurs colères. Dangereuses… Elle et Ca sont tellement dangereux.

Il est entré. Que fait-il ? Pourquoi ? Je relève la tête et m’éloigne aussitôt dans le coin de la cellule le plus éloigné. Ca et Elle rugissent. Ca et Elle se battent de nouveau. Ca et Elle veulent le mordre. Ca veut reprendre pied. Et Elle veut le tuer pour ensuite achever la Reine. Et Moi, Moi je dois contenir Ca et Elle. Sors. Faites le sortir criais-je à Lui et Vampire. Dangereuses… Ca et Elle sont dangereuses… Elle va lui faire du mal… Ca en mourrait. Ne t’approche pas le suppliais-je, ma tête serrait entre mes mains, entre nos mains. Mais déjà mes crocs sont sortis. Ca et Elle se sont accordées et Moi n’est plus aux commandes. Je les vois se jeter sur le corps de l’humain en à peine une seconde et venir lui mordre le cou. Elle et Ca plantent férocement leurs crocs dans sa chair et les enfoncent sans se préoccuper de le blesser ou non. Ca et Elle s’abreuvent de lui, prenant bien trop de sang à l’humain, en trop peu de temps. Ca s’en rend compte et commence à paniquer. Ca se met à combattre Elle, et sa volonté l’écrase totalement. Ca ne laissera pas Lui être tué par son propre corps. Ca l’aime trop et tient trop à lui pour cela. Ca éclipse quasiment totalement Elle et se détache aussitôt de l’homme même si Ca le retient entre ses bras. Sans aucune hésitation, Ca enfonce ses ongles puis ses doigts dans son avant bras, s’ouvrant une plaie béante qui ne se refermerait pas tout de suite. Ca le presse alors sur la bouche de Lui, lui suppliant de boire, lui répétant qu’il est stupide d’avoir ça, qu’il n’est qu’un idiot de s’être mis en danger. Elle lui parle, lui dit que « Je suis désolée » s’excusant du mal qu’il lui a été fait, se pensant responsable, quelque part, à juste titre. Puis ça tourne son regard vers Vampire. Ca lui laisse voir sa colère d’être enfermée, mais aussi le plaisir que Ca a de la voir. Ca murmure son prénom Morgane. avec affection. Ca n’a jamais été doué pour les effusions de sentiments. Ce n’est pas son truc. Ca n’a jamais appris et n’a jamais vu l’intérêt d’apprendre. Mais ce prénom, ce simple prénom murmuré sur un tel ton fait savoir à Vampire combien elle l’aime. Laisse-moi sortir… Je ne suis plus dangereuse pour l’instant. Laisse moi sortir Ma Fille finit-elle par lui demander. Et, je ne l’empêche pas. Je ne l’empêche pas, parce qu’Elle s’est tue pour l’instant. Ca l’écrase complètement et tant que Ca est au commande, il n’arrivera rien à Lui et Vampire. Alors Moi la laisse faire. Ca n’essaye pas de me dominer et comprend à présent ma nécessité. Je suis son garde-fou, le dernier rempart avant que la folie de la gagne, ainsi que Elle. Ca comprend Mon importance et m’accepte. Ca ne veut plus me faire du mal. Et cette lucidité retrouvée, Ca le doit à Lui… Non, pas à Lui, à Torben. Ca n’a pas peur d’appeler les choses par ce qu’elles sont. Ca ne craint rien de Torben ou de Morgane. Ca a simplement peur de leur faire du mal. Où est Jana ? Où est Erin




_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Ven 20 Nov - 21:54

J'étais en colère, d'abord contre le vecteur le plus évident, à savoir la nouvelle Reine, mais aussi et surtout contre moi-même. Pour tout un tas de raisons. D'abord, parce que j'étais revenu et que cela, selon les logiques propres à quantité de gouvernements en ce monde, signifiait que j'allais probablement en mourir. N'avais-je pas failli à ma mission la plus sacrée tout en ne retrouvant même pas ma place ensuite ? Je n'étais pas venu faire amende honorable, ni rien de ce genre. J'avais échoué et j'avais disparu dans la nature suite aux soins que l'on m'avait donnés, tout simplement. J'avais pensé pouvoir rattraper Krystel, mais en la retrouvant enfin je m'étais rendu compte qu'elle n'était plus elle, et que je n'étais donc plus moi non plus. Et tout ça s'était déroulé avec le saint patronage ou en tous cas l'ignorance la plus flagrante, de la part de la Reine ici présente, qui maintenant se retrouvait avec une vampire revenue d'entre les morts pour la hanter, et accessoirement massacrer potentiellement toutes les personnes présentes dans le bâtiment. Ca aurait sans doute indisposé n'importe qui, ce genre de charge de stress. Quoiqu'il en soit, la souveraine a l'air des Raybrandt mal embouchés et je sens que c'est pas trop le moment de lui courir sur son roudoudou. La Reine accepte finalement que j'entre dans l'arène et je ne sais pas si je dois m'en sentir soulagé. Quelque part, je me serais presque senti mieux si elle m'aurait confirmé que je faisais une connerie. Je me tournais vers Krystel, qui n'avait l'air de rien du tout présentement, un amas de folie à l'état pur. Je me tourne à nouveau vers la fille, la souveraine. Je lui reconnais au moins son cran.


Il était temps qu'elle se sorte les doigts du cul.



| Si jamais ça se passe mal là-dedans, deux solutions. Si y'a un petit problème, on finit en steaks quand elle m'aura dépioté et paf, elle clamse dans la foulée et on aura enfin la paix et vous aussi. Autre solution catastrophique, l'imprévisible. Si y'a du sang partout mais qu'elle s'échapper, alors vous avez intérêt à vous tirer d'ici sans vous préoccuper de ceux qui resteront derrière, parce que ça sera un vrai bain de sang. |


Au sens littéral. De rage, j'avais vu Krystel massacrer des tas de gens et piétiner leurs viscères dans la foulée en se léchant les doigts remplis de restes à peu près humains. Je n'avais aucune idée vu son état de l'effet que risquait d'avoir mon sang si l'envie lui prenait de me déchiqueter, et je ne savais pas non plus à quel genre de retour psychique je nous exposais en la forçant un peu brutalement à refaire face à ses souvenirs. La porte s'ouvrit et se referma et j'inspirais profondément. C'est marrant, j'avais l'impression d'un condamné qu'on jetait aux lions. Sauf que cet animal-là, j'étais profondément lié avec. De manière si intense que j'en avais perdu plusieurs fois la raison, et que maintenant je n'avais qu'une envie, qu'elle mette un terme à notre existence d'un coup de crocs plutôt qu'à continuer notre demie-vie, notre vie maudite.


Quand j'entre, elle se blottit comme un animal piégé et terrorisé dans le fond de la cage. Et pan, je comprends plus rien.


Elle est là. Tellement plus forte que moi. Un corps fait d'acier. En mode superman, mais superman a jamais été aussi flippé ni aussi sexy. N'empêche que je déguste. Je me crispe et me tend tout entier quand elle me déchiquette le côté de la gorge. Je sens mon sang couler à gros bouillons tant elle y est allée comme un prédateur, et non comme ma partenaire. Qu'importe. Mes yeux se révulsent, je ferme les yeux et je lui agrippe les cheveux, la serrant contre moi. Allez, dans quelques secondes, tout sera fini pour de bon. Je n'entends plus qu'à peine ce qu'elle me dit au bout d'un moment et dodelinant de la tête, boit maladroitement le sang qu'elle m'offre.


Je m'effondre alors qu'elle se rapproche de Morgane. Mes veines se gonflent. Ma libido enfle démesurément. Mes sens se réveillent. Mon cœur bat la chamade. Je suis shooté. Je sais ce que c'est. Elle appelle sa fille. On dirait elle, enfin. Mais même maintenant, je n'en ai aucune certitude.



| Ne lui ouvrez pas. Je dois d'abord en finir avec elle à l'intérieur. Laissez-là enfermée et gardez vos hommes à distance raisonnable. Si elle ou moi sortons, d'une manière ou d'une autre sans que je ne vous certifie les yeux dans les yeux que tout va bien, vous nous éliminez. |


Je retourne le regard vers Krystel, assis au sol, contre le mur. Elle m'a gonflé de sa force, de sa puissance. Et pourtant, je me sens si vide, si dévasté, démoli par son contact, incapable de la ramener à moi, à nous, à la réalité. Qui voudrait d'un fou pour se raccrocher à la vérité vraie?


| Je sais pas pour Erin, mais Jana est morte. Comme William, comme Augustus, comme tous les autres. Sauf ta fille et moi. Regarde dans ma tête, putain de merde. |


Elle savait comment faire, instinctivement. Il fallait juste que je la détourne de cette saloperie de porte avant qu'elle ne se décide à tuer tout le monde. Mais au fait, pourquoi je m'en faisais ?


Allez, tuons tout le monde. Franchement, pour ce que j'en avais à foutre.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Sam 21 Nov - 18:34

Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi


Morgane. La porteuse de ce nom est électrisée, il est tellement rare qu'elle ait entendu autant d'affection dans le ton de sa mère. Elle avait longtemps, des siècles, hésité sur l'affection que lui portait sa mère, jusqu'à croire qu'elle en avait perdu toute trace à son égard. Oui, elle est en colère, c'est légitime, mais elle est aussi heureuse de voir sa fille. Ce regard qui souhaitait la voir morte a disparu.

Krystel, c'est elle, il n'y a aucun doute possible. D'un coup, Morgane se retrouve comme une petite fille, la petite fille qui se précipitait gauchement dans les bras de sa mère lorsqu'elles étaient encore humaine, trop jeune pour comprendre que son geste mettait sa mère mal à l'aise. Elle ressent l'irrésistible envie de se jeter dans les bras de Krystel, pour s'assurer que c'est bien elle, qu'elle est bien vivante, qu'elle ne s'est pas sacrifiée.

Laisse-moi sortir… Je ne suis plus dangereuse pour l’instant. Laisse moi sortir Ma Fille. Ce n'est pas aussi simple. Morgane aimerait que ça le soit, elle aimerait pouvoir libérer sa mère, elle n'attend que ça, il ne faut pas croire qu'elle ressent un plaisir malsain à la voir enfermée. Le ''pour l'instant'' est bien le problème et le fait qu'elle en parle prouve qu’inconsciemment ou non, elle le sait autant qu'eux.

Ne lui ouvrez pas. Je dois d'abord en finir avec elle à l'intérieur. Laissez-là enfermée et gardez vos hommes à distance raisonnable. Si elle ou moi sortons, d'une manière ou d'une autre sans que je ne vous certifie les yeux dans les yeux que tout va bien, vous nous éliminez. Cette désagréable impression d'être comme une enfant partagée entre ses deux parents qui en souhaitent la garde, il n'y a qu'elle qui le ressent ? C'est elle qui prend les décisions, elle seule qui donne des ordres et elle n'en a aucun, aussi juste soit-il, à recevoir d'un déserteur. Chose qu'elle se retient d'annoncer de vive voix afin de ne pas plus perturber sa mère. D'autant qu'il a l'air lessivé, la vampire sait faire preuve de retenue malgré la situation.

Torben et Morgane n'ont jamais été de grands amis, de grands ennemis non plus. Mais elle a toujours été mal à l'aise en sa présence, trop consciente que sa mère l'avait rendu fou, pour en faire ce qu'il est, son servant. Aujourd'hui, ils ont un but commun, aider Krystel et elle ne doute pas une seconde de la sincérité de Torben. Elle doute cependant de ce qu'il y a dans sa tête à lui.

Il reste le mieux placé pour connaître l'état d'esprit de sa mère. Mais lui demander de les éliminer si tout ne se passe comme il le prévoit, c'est trop lui demander. Pas alors qu'elle a ressenti un regain d'espoir. Elle a perdu trop de gens qu'elle aimait, et elle a la chance d'avoir retrouvé Krystel, tant qu'ils sont vivants, il y a de l'espoir. Morgane cherchera perpétuellement le moyen de les aider et assumera les conséquences.

Où est Jana ? Où est Erin ? Morgane perd un peu de son aplomb, elle doit déjà savoir qu'Erin va bien, elle l'a vu et même reconnu. Jana est une autre histoire. Les mauvaises nouvelles, elle a horreur de les annoncer, plus encore celles qui lui font aussi du mal. Je sais pas pour Erin, mais Jana est morte. Comme William, comme Augustus, comme tous les autres. Sauf ta fille et moi. Regarde dans ma tête, putain de merde. Très direct comme toujours, le tact ne fait pas partie de son vocabulaire.

« Erin va bien, elle est ma servante désormais. » La tête légèrement penchée, elle entrouvre légèrement leur lien pour savoir où se trouve Erin. Pas trop loin, si Krystel souhaitait la voir, elle pourra la quérir. « Jana a été tuée en février, emportée par la folie du chaos... » Et Krystel n'a pas besoin de savoir qui a mis un terme à cette folie, elle l'apprendra un jour ou l'autre, l'apprendra peut-être de par Torben et leur lien.

« S'il te plaît, fait ce qu'il te demande. Tu sais, au fond de toi, que te faire sortir d'ici n'est pas aussi simple. Je sais que tu ne veux faire de mal à personne, mais l'autre, Elle, n'a pas le même état d'esprit, c'est un risque que je ne peux pas prendre tant que tu n'auras pas pleinement le contrôle de la situation. » D'autant qu'Elle était bien parti pour une mission suicide au sein de la BACA, quelle explication donner au fait que son arme n'était même pas chargée, qu'elle n'ait même pas tuée l'humaine alors qu'elle menaçait de le faire, qu'elle s'est sacrifiée pour éviter à Erin de recevoir des balles ?

« Je suis très heureuse de te revoir, de savoir que tu es toujours vivante, mais tu n'es plus totalement Toi. Aucun de nous n'est enchanté de te voir ici, mais tes autres Toi représentent une menace, pour nous et pour toi. On pourrait en savoir plus si tu nous parlais de ce que tu sais, on veut t'aider et s'assurer qu'elles ne reparaissent pas, elles ne sont pas Krystel, elles ne sont pas ma mère, elles ne sont pas cette femme, cette vampire qui m'a élevé, transformé et que je respecte plus que tout. Plus tu te montres coopérative et plus vite, tu pourras en sortir. »

Étrange, c'est vraiment étrange de parler ainsi à sa mère, la reine qu'elle a été durant quelques années. Les rôles sont inversés, c'est à Morgane de prendre les décisions et à sa mère d'y obéir ou de se rebeller. Si Krystel fait preuve de bon sens, elle réalisera qu'elle ne veut que son bien, qu'elle en aurait fait de même et choisira la coopération. Morgane l'espère sincèrement.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Dim 29 Nov - 20:20

Momo & Toto & Ca/Elle/Moi



L’humain va bien. Ca peut sentir de nouveau ce qu’il ressent et Ca s’en réjouit. Ca aime être lié à lui. Il est à terre, mais il va bien. Ca et Moi entendons son cœur s’emballait, et quelque part nous appeler. Ca veut qu’il soit à ses côtés, mais Ca doit d’abord s’occuper de la Vampire. Ca lui demande gentiment de lui ouvrir avant de l’interroger sur une certaine Erin, et Jana. Erin… Erin l’humain, la servante, la fidèle, la forte, la désirée, la fierté, l’objet, la combattante… Ca a des tas de qualificatifs pour Erin, et Ca tient énormément à cette humaine, même si Ca a conscience que c’est là une faiblesse. Ca est trop âgée, trop ancienne pour ignorer combien c’est dangereux de s’attacher à des êtres qui finiront par mourir, soit dans ses guerres, soit sous ses ordres, soit à cause de vieillesse. Cela fait longtemps que Ca a arrêté de s’attacher aux êtres à la vie si courte, évitant ainsi de souffrir. Et puis Humain Torben était entré dans la vie de Ca et avait chamboulé son existence à mesure qu’il se liait à Ca. Ca ne voyait dorénavant plus les choses de la même manière et une part de Ca détestait cela. Seulement… Ca avait perdu celui qu’elle aimait plus que sa propre vie et pour qui elle aurait donné son âme. Ca l’avait perdu Lui, et elle en souffrait encore. Ca ne pourrait jamais oublier cette douleur, qui finirait par la détruire totalement ou la rendre folle. Ca aimait deux humains et deux Vampires, mais Ca avait perdu la raison de ses combats et de son existence. Ca avait toujours vécu pour le servir Lui, envers et contre tout. Et Ca ne se sentait pas capable de continuer sans but, de continuer sans Lui. Lui avait toujours fait partie de la vie de Ca, toujours là pour la guider, et la rendre chaque jour plus fort.

Ca s’est déconnectée de la réalité quelques secondes, me laissant Moi reprendre les reines, le temps que Ca calme sa peine et la terrible douleur qui lui enserre le cœur. J’écoute Lui parler à Vampire, lui intimant sagement de ne pas laisser sortir notre enveloppe. Ces paroles sont sages, très sages même. A-t-il compris ? A-t-il senti que Ca s’est légèrement repliée sa peine étant trop grande ? Ca ne les écoute pas et… Il est plus sage que ce soit le cas. Car Humain, puis Vampire lui expliquent que Jana la Vampire est morte. « Comme tous les autres » « Emportée par la folie du chaos ». Ca capte ses mots et pousse un cri de douleur intérieurement. Je prends ma tête entre mes mains et m’éloigne de la paroi, me réfugiant dans l’un des coins. Vampire parle, mais Ca s’est éloignée de nouveau. Humain et Vampire lui demande de se souvenir, de laisser L’Humaine l’aidait mais… Pourquoi Ca le ferait ? Pourquoi se rappeler toutes les pertes que Ca continue d’endurer ? Pourquoi Ca ne peut pas être enfin en paix ? Pourquoi Ca doit encore subir la douleur d’une perte, encore et encore ? Pourquoi le quotidien de Ca doit-il se résumer désormais à cela ? Pourquoi se rappeler la faiblesse de Ca à protéger tous ceux auxquelles Ca tient ?

Je prends mes jambes entres mes bras et me mets à me bercer. Je fredonne un air ancien, un air que la nourrice de Ca, lorsqu’elle était Humaine, lui chantait lorsque Ca se réveillait la nuit à cause d’un cauchemar. Cela fait longtemps que Ca ne l’a plus entendu. La dernière fois, c’était lorsque Ca la chantait à Vampire chaque nuit avant que Vampire ne s’endorme. Ca prend le temps de fredonner deux fois la mélodie. J’ai fait signe à Humain et Vampire de ne pas approcher, de ne pas l’interrompre. Ca en avait besoin. Ca souffre… Ca ne veut pas se souvenir. Ne veut plus se souvenir des morts. Ca a mal… Si Mal… Ca les aimait et Ca… Des larmes coulent sur mon visage, des larmes de sang. Ca ne veut pas vivre avec cette douleur. Je relève les yeux vers l’humain Mais Ca tient à toi.. Je me levais et rejoignais l’homme. Ca avait besoin de sentir son corps contre le sien. Ca l’aimait. Oh oui, elle l’aimait. Pas autant que Lui, mais elle l’aimait tout de même. Il était son infant, son serviteur, son fidèle Torben, celui qui ne lui tournerait jamais le dos, celui sur qui elle pouvait compter, celui qui avait toute sa confiance. Je passais mes bras autour de son corps. Ca avait besoin qu’il l’étreigne. Ca n’aimait pas les effusions de sentiment mais Ca était trop malheureuse pour s’en passer. Et Ca avait aussi besoin de Vampire. Ca avait besoin de la sentir aussi à ses côtés pour être certaine que sa Fille chérie était réelle et en vie. Vampire… Ca ne te fera pas de mal et Elle est trop faible. Vampire… Si tu tiens à Ca, rejoint la. Ca.. Ca a besoin de s’assurer que Vampire n’est pas un mirage… Humain… Dit lui… Dis lui que ça en a besoin. soufflais-je en posant ma tête contre l’épaule de l’humain. Il sentait encore le sang, et je ne pus m’empêcher de venir lécher sa peau encore teintée du liquide carmin. Je ne le mordrais pas. Il nous avait déjà nourris. Simplement, je continuais de me gorger de son odeur et de sa saveur si particulière et si bonne, de manière instinctive, ne pouvant m’en empêcher. Pendant trop longtemps je n’avais pas pu la gouter et cela avait été un réel manque. L’Humain faisait partie de et appartenait à Ca, Elle et Moi.



_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 2 Déc - 20:30

Crash test numéro deux. Je suis en vie, j'ai du sang de vampire quasi-millénaire dans mes veines et bordel de merde, ça fait un bien fou. J'ai un shoot incroyable, comme dans les premiers temps où elle me forçait à la boire. En mode drogues de combat, je me souviens que ça me donnait une chiée d'envie de baiser, mais surtout que ça me focalisait sur d'infimes détails, développant et focalisant mon attention sur chacun de mes sens. Comme maintenant. Ce qui me rendait plus encore sensible à l'attirance des deux vampires à côté de moi. Saloperie de V. J'avais maudit cette substance pendant longtemps avant d'apprendre à m'en servir. Mais ça faisait longtemps, maintenant, que je n'en avais plus pris et merde, c'était meilleur que tout ce que j'avais goûté auparavant.


Je sens le doute chez Morgane. Elle est incroyablement différente de sa mère, physiquement, contrairement à feu son crétin dangereux de frangin, mais elles ont les mêmes expressions. Là, elle doit se demander si elle devrait pas appeler l'escouade de garde pour nous massacrer pendant que nous sommes occupés, entrer dans la cage avec nous ou faire n'importe quoi d'autre qui puisse faire bouger les choses. Franchement, elle pouvait aider. Je ne savais pas en quoi, mais si Krystel était encore en vie aujourd'hui, c'était probablement grâce à sa fille. J'en savais rien. En tous cas, c'était la faute à Krystel si j'étais là moi, et ça c'était plus grave. Parce que Morgane ne pouvait pas ignorer le fait que j'avais déserté ; me pardonner ou m'ignorer serait ouvrir la porte à toute une succession d'événements du même genre. J'eus un hoquet de surprise en entendant qu'Erin était devenue la servante de Morgane.



| Ben mon colon, on se tire cinq minutes et c'est la fête du slip. |


Si j'avais besoin d'une excuse, j'étais plus que défoncé au V. J'écouterais les voix dans ma tête, j'irais chercher ma lance et j'irais faire la guerre aux moulins en chantant avec mon fameux accent espagnol. Quoiqu'il en soit, ce que disait Morgane avait du sens et moi, bordel, j'avais vraiment trop perdu l'habitude de cette drogue de la mort. J'avais la tête qui me tournait et plein de choses rigolotes me venaient à l'esprit. Je me demandais si tirer très fort un cheveu de Krystel allait être suffisant pour déclencher une réaction en chaîne qui verrait la dite vampire massacrer tout le monde dans le bâtiment, ou alors je me demandais comment réagirait Morgane si j'allais droit vers elle, le plus sérieusement du monde, pour lui faire la blague du « Dis camion... Pouet pouet ! ». Une partie de moi, celle du tueur froid et professionnel, me hurlait d'arrêter mes conneries. Mais les conneries, je les avais arrêtées depuis que je m'étais barré de cette maison. Et j'entends un hurlement psychique qui me fait péter le crâne et me fait tomber à la renverse, poussant un cri étranglé, inarticulé. Je suis presque assommé par la violence du choc. Ouah. Ca réveille.


J'ai mal partout, comme si je venais de me prendre un bus.


C'est toujours aussi confus dans sa tête, mais maintenant c'est dans la mienne aussi. Sa douleur a rouvert les vannes de notre lien et je me redresse à nouveau en fermant douloureusement les yeux, en me massant le crâne.



| Putain, mais c'est justement pour ce genre de trucs que je voulais pas la ramener, quand je l'ai retrouvée. Dans quel état on est, nous, encore! |


Je tire Krystel contre moi, mais je me reprends en la saisissant par le menton et en la fixant droit dans les yeux. J'essaie de lui faire remonter le plus de souvenirs, de sensations, d'odeurs, tout ce que j'ai, pour qu'elle arrête de se prendre pour Dr Jekyll et Mr Hyde. Sans la lâcher ni des mains ni du regard, je parle à Morgane.


| Vous pouvez venir. C'est votre tour. Moi, je fais ce que je peux. |


Je lui fais signe d'entrer. De toute manière, même si Krystel me feinte, sa fille devrait savoir la gérer ; elles ont presque le même âge après tout... Et si elle la gère pas, tant pis pour nous.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Sam 5 Déc - 1:03

Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi


Elle se met à fredonner un air qui ne lui ait pas inconnu, mais cela fait tellement longtemps qu'elle n'a pas entendu ce son, cet air l'émeus, ça la remue complètement. Même quand elle avait toute sa tête, sa mère ne lui chantonnait pas la berceuse de son enfance, Morgane ressent l'impérieuse envie de la prendre dans ses bras, la presser contre elle comme quand elle était enfant. Ca souffre… Ca ne veut pas se souvenir. Ne veut plus se souvenir des morts. Ca a mal… Si Mal… Ca les aimait et Ca…Vampire… Ca ne te fera pas de mal et Elle est trop faible. Vampire… Si tu tiens à Ca, rejoint la. Ca.. Ca a besoin de s’assurer que Vampire n’est pas un mirage… Humain… Dit lui… Dis lui que ça en a besoin. Mais Ca tient à toi..

Morgane souffre, terriblement, pour elle et pour sa mère. Elle a l'impression de faire face à l'irréel, Krystel hurle, Torben hurle en retour, ils finissent par s'enlacer. Torben y va de son petit commentaire, la retenue n'a jamais été son truc, mais elle n'est pas d'accord. Il est censé la protéger, pas la laisser sombrer. Elle aurait fini par mettre un terme à sa non-vie et tué Torben au passage. S'il est suicidaire c'est son choix, mais Krystel est sa mère, avant d'être la maîtresse vampire de cet homme.

De la jalousie ? Presque. Depuis des années, Krystel ne faisait aucun secret de la déception que lui inspirait sa fille. Morgane n'avait jamais changé pour être ce que souhaitait sa mère, cependant, elle était toujours resté à ses côtés, fidèle à sa famille, sa mère, sa créatrice. Et cet homme, ce chasseur, assassin de quantité de vampires, s'était pointé et avait, involontairement certes, capturé toute l'attention de sa mère. Rivalité ? Aucunement, mais ils n'ont jamais été très amis non plus.

Vous pouvez venir. C'est votre tour. Moi, je fais ce que je peux. Elle ignore comment l'aider, elle ne partage pas le lien qu'elle a avec Torben. Leur unique lien, celui que partage un sire et son infant, elle a décidé de l'en libérer avant de s'offrir en sacrifice à Augustus. Comment lui venir en aide ? Lui prouver que ses autres personnalités sont fausses. La ramener à la raison.

La rejoindre ? Son cœur la tiraille, lui hurle qu'elle doit la rejoindre. Sa raison, la laisse sur ses gardes. Puis elle se souvient de la lettre, celle qu'a écrite sa mère avant d'aller retrouver Augustus et qu'elle avait reçue le lendemain du nouvel an. ''Tu es plus forte que tu ne le crois. Ai confiance en toi autant que j’ai pu avoir confiance en toi. Tu m’as montré ces dernières années que tu étais digne de porter le nom des Raybrandt.''

Elle disparaît quelques secondes de la cage en verre pour aller appeler Rhys, le seul de ses protecteurs en qui elle a confiance. Ce soir, cette nuit, elle le décharge de sa tâche qui consiste à la protéger, elle lui demande de n'intervenir sous aucun prétexte et de garder le silence sur ce qu'il se passera. Pour finir, elle lui demande de fermer la porte après elle et de ne l'ouvrir que sous son ordre uniquement. Elle voit bien à son visage que ça ne l'enchante pas, mais il s'exécute.

A peine 5 minutes se sont écoulés et Morgane pénètre à son tour dans la prison de verre dont la porte se referme derrière elle. Morgane se laisse glisser au sol, se laisse glisser dans le dos de sa mère et referme ses bras autour de son corps. Elle n'empiète pas sur l'enlacement entre elle et lui, se contente de se trouver une place. Elle est terrifiée, mais elle se fie à son intuition, sa mère a besoin d'avoir une source supplémentaire pour s'ancrer à cette réalité.

Et Morgane se met à fredonner cet air, sa berceuse que lui chantait Krystel pour l'endormir, cette berceuse qu'elle chantait parfois à l'unisson. Elle pense qu'avant de pouvoir l'ancrer dans le monde des vampires, elle doit lui faire souvenir son passé d'humaine, la suite se fera de lui-même et Morgane est désormais l'unique personne à pouvoir en témoigner.

« Je me souviens d'un jour, tu m'as retrouvé perchée sur la branche d'un Saul pleureur, tu étais furieuse. Tu m'avais grondé si fort que j'en avais pleuré et... » William s'était moqué d'elle, mais elle doute qu'il soit judicieux d'en faire mention dans son histoire. S'était même lui qui l'avait mis au défi de grimper dans l'arbre. « ...Le soir, tu m'a mise au lit, je te pensais toujours aussi furieuse contre moi, mais tu m'avais chanté ta berceuse. C'est la première fois que j'en ai retenu les paroles. Aujourd'hui, je comprend mieux, tu étais simplement inquiète qu'il m'arrive quelque chose. »

Est-ce qu'il en serait de même aujourd'hui ? Si elle se retournait tout d'un coup contre elle, l'attaquait, est-ce que son instinct de mère ressurgirait ? « Te souviens-tu mère ? »

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 9 Déc - 15:32

Momo & Toto & Ca/Elle/Moi



Humain comprenait la douleur de Ca. Il est lié à Ca et comprend l’état dans lequel Ca se trouve. Au fond Ca envie Elle d’avoir pu, l’espace de quelques mois, être heureuse et épanouie. Car c’est quelque chose que Ca n’a plus connu depuis la déchéance de son fils. A partir de ce moment là, les choses ont basculé pour Ca et les malheurs se sont enchainés. Perdre celui que Ca aimait plus que sa propre vie a eu raison de sa volonté de vivre. Ce soir là, Ca a espéré mourir avec lui, car malgré tout ce qu’il avait pu faire, il restait son créateur, son mentor et l’être qui lui avait donné l’occasion de se surpasser, l’être qui avait donné un sens à sa vie et l’avait rendu bien plus intéressante. Ca avait été réellement attachée à lui. Ce que Ca ressentait à son égard n’avait pas d’égal. Si cela n’était pas comparable, Ca aimait énormément Jana, moins que vampire, mais l’aimait tout de même. Jana était devenue une seconde fille, aussi têtue et forte que Morgane, bien que Jana avait plus conscience de la réalité du monde que Vampire. Jana comptait à ses yeux. Et en l’espace de quelques secondes, Ca avait de nouveau perdu un être aimé, lui rappelant son amour et son fils parti également, lui rappelant que Ca n’avait pas pu les protéger.

Torben cri quelque chose à Vampire, mais nous ne l’écoutons pas, nous berçant pour nous calmer et apaiser notre peine. Ca en a besoin et moi, moi je souffre avec Ca. Elle se réjouit des pertes, mais Elle n’a pas son mot à dire, pas pour l’instant en tout cas. Ca est en position de force, même si elle faiblie à cause de la douleur. Il faut que cela cesse. Je prends l’initiative de me lever et de rejoindre notre servant humain. Il peut apaiser sa peine. Il nous attire contre lui et j’enfouis dans tête dans son cou, respirant son odeur. Il relève notre tête pour nous fixer droit dans les yeux. Il ouvre complètement le lien entre Ca et lui et… Elle et moi disparaissons… Temporairement tout du moins….



J’avais l’impression de me rêver d’un rêve sans fin. C’était étrange, très étrange. Je me souvenais de tout et pourtant, tout me semblait lointain. Je me sens troublée comme jamais encore je ne l’avais été. Des larmes s’échappent de mes yeux, et une horrible douleur m’oppresse. Je ne veux plus la ressentir cette douleur. Je ne veux plus ressentir cette tristesse. Je n’en ai pas la force. Je n’en ai plus la force. Pourquoi ? Pourquoi Torben tient-il tant à ce que je reste en vie, à ce que je revienne ? Ne peut-il pas comprendre que j’en ai assez de tout cela, de toute cette existence ? Je sens… Je sens qu’il n’avait jamais voulu cela et qu’il aurait préféré que je reste une vampire avec de faux souvenirs en tête, une vampire pas si équilibré que cela mais qui semblait heureuse et satisfaite de sa vie. Cela fait des décennies que ce n’est plus mon cas. J’avais été égoïste en liant l’homme à moi, alors que je n’avais plus goût à continuer d’avancer. Je l’avais condamné et je m’en rendais bien compte. Puisses-tu me pardonner un jour Torben lui soufflais-je à travers notre lien, sans parler à voix haute. Il m’était apparue comme une distraction, un sang neuf qui m’intriguait. Il m’avait détourné de mes pensées noires et je n’avais pas résisté à la tentation. Et en faisant cela, je lui avais gravement nui. J’avais terriblement conscience par ce quoi il était passé depuis mon combat avec Augustus. Je voyais en lui sa descente aux enfers quand il avait réellement pensé que je n’étais plus, puis tout ce qu’il avait ressenti d’abord dans cette ruelle, puis plus tard en retrouvant mon enveloppe charnel, mais pas mon esprit. Je sentais le désespoir, la colère et l’espoir qui l’avait traversé. Et je comprenais ce combat qui se menait en lui : il m’en voulait d’avoir essayé de le préserver alors que lui-même était parti en chasse, en se coupant de moi, tombant dans une embuscade qui a manqué de le tuer, ainsi que de tuer Erin. Sans cela, je n’aurais pas pu y arriver. Sans cela je n’aurais pas pu le préserver de mes pensées, de mes sensations et de cette douleur que j’avais ressentie en combattant Augustus.

Augustus… Mes larmes redoublèrent et je m’accrochais désespérément à Torben seule bouée qui me restait pour l’instant. Je m’écroule, et il s’écroule aussi en me gardant dans ses bras. Je plonge ma tête contre son épaule, mon corps secouait de soubresaut. Je déteste être dans un tel état de faiblesse seulement… Seulement je n’arrive pas à me reprendre. J’ai laissé prise et tout ce que j’ai pu refouler par le passé, tout ce que j’ai pu retenir s’échapper. Je pleure William. Je pleure Augustus. Et je pleure Jana.

Morgane nous rejoint dans cette étreinte intime. Je ne veux pas qu’elle me voit dans un tel état. Il est important qu’elle garde l’image d’une mère forte et conquérante, d’une mère sans peur sans peine, et sans faiblesse. J’ai toujours tout fait pour qu’elle n’entrevoie jamais tous ses sentiments faibles, consciente d’être un exemple pour elle, de devoir lui montrer la voie. Je me suis toujours battue pour elle. Certains me jugeront mauvaises mères, mais que connaissent-ils de la vie d’humaine que j’ai menée, de ce qui a motivé chacun de mes choix ? J’ai toujours tout fait pour les mettre à l’abri et les protéger Wiliam et Elle. J’ai attiré les faveurs des hommes qu’il fallait avoir, n’hésitant jamais à jouer avec mon corps et mes charmes pour y arriver. Je n’avais jamais cessé de les aimer, pas une seule fois, pas même quand mon propre fils m’avait trahi. La voix de mon dernier enfant encore vivant s’élève doucement. Elle fredonne cette berceuse que je lui chantais chaque nuit lorsque j’étais encore une humaine, même à des heures incongrues après les bals et les réceptions dans lesquels je me rendais. Tu aurais pu tomber, te casser un bras ou une jambe dans le meilleur des cas, ou pire, la nuque. Le lendemain j’ai ordonné à tous les servants de ne plus vous laisser William et toi, jouer autour. J’ai même engagé un gardien, le payant pour rester adosser à son tronc. lui répondis-je dans un léger murmure. Erin et Torben…. Ils devaient être pour toi et Jana ces gardiens. Ils devaient vous protéger à ma place… Vous n’avez pas tenus parole tous les quatre. Je leur avais demandé dans mon testament de se lier les uns aux autres. Mais Torben était parti et Jana et Morgane l’avait laissé faire. Et Morgane n’avait pas lié tout de suite Erin à elle. Cette nouvelle avait étonné mon servant humain, signe que c’était très récent. Il y avait un peu de colère et de rancœur dans mes dernières paroles. J’avais tout mis en œuvre pour les préserver mais ils n’avaient pas écouté. Ils avaient été sots et tellement imprudents.


_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 9 Déc - 20:49

Morgane rentre dans la pièce. Elle n'a jamais aussi peu ressemblé à une reine qu'à cet instant précis. Mais pour être honnête, Krystel n'avait jamais été non plus l'image parfaite de la royauté. Elle avait tant de vices et de passion qu'elle n'exerçait pas le pouvoir de manière pure, incarnée. Je me rappelais d'elle en train d'embobiner tout le monde à la télévision, de faire sa douce et belle petite vampire devant les caméras du monde entier. Je me rappelais d'elle tenant un bar, et moi l'y menaçant. Elle en train de se marier. De prendre des bains de sang chaud, nue et terrifiante, appelant à elle ses fanatiques. Je me rappelais d'elle en tant d'autres occasions, y compris celles que je n'avais pas vécues directement. J'avais eu accès à sa tête autant qu'à la mienne. Les gens voyaient ce lien comme un libre accès à la bibliothèque des pensées de l'autre. Ce n'était pas le cas. Si nous ne décidions pas sciemment de nous fermer l'un à l'autre – ce qui arrivait normalement rarement dans les cas de servitudes vampiriques, mais nous arrivait tout le temps à nous – nous n'étions qu'un. Nous pensions les mêmes choses, et ressentions l'autre comme si nous partagions le même corps. Retrouver cet accès toutes vannes ouvertes me bouleversait l'âme, me la faisait totalement chanceler. Je voyais tout, je ressentais tout.


Je me souvenais aussi d'elle en train de me torturer.


Les paroles apaisantes de Morgane ont le même effet sur elle que sur moi, car notre lien nous rend alors nécessairement empathiques. C'est comme ça, on n'y peut pas grand chose. Je ressens doublement tout ce que j'ai ressenti le jour où j'avais reçu en plein cœur le déchirement de sa perte. J'en avais les larmes aux yeux, tant c'était douloureux, décuplé par la résonance de sa propre conscience, qui amplifiait la mienne et vice versa. Je pleurais carrément en fait, des larmes roulant sur mes joues. Je ne hoquetais ni ne sanglotais, mais je n'en pleurais pas moins. Aussi parce que mon cœur était une fois de plus brisé en morceaux de la voir redevenir elle, et avec cette redécouverte, le retour de toute la souffrance qui était la sienne depuis toujours.


La détresse de Krystel s'accroît et elle me dégueulasse mes fringues de ses larmes de sang. C'est fou quand même. Je ne pleurais pas, ou presque jamais. Et là, j'étais une fontaine. Comme deux personnes défoncées en plein bad trip. Incapable de me retenir, et d'une tristesse à vous fendre l'âme. Morgane nous rejoint et nous l'incluons dans l'étreinte, comme si j'étais moi aussi son parent, ressentant les mêmes choses qui pénétraient le cœur de sa mère. Krystel rappelle ce souvenir commun avec la nouvelle Reine Rouge, avant de nous reprocher nos errements. A moi, en particulier. Je me défaisais de l'étreinte, je me reculais, restant assis le cul par terre. Je m'essuyais les yeux d'un revers de la manche, toujours autant bouleversé.



| Mon boulot était de te connaître, de t'anticiper, pour te protéger. J'ai échoué à ces trois étapes. Je n'allais pas infliger le même genre d'échec à Morgane, je n'en ressentais plus la force. |


Je me redresse, titube et m'adosse contre le mur, regarde le plafond.


| Je ne suis là que pour toi. Pour palier à mes anciens échecs. Pourtant, j'ai déserté. Morgane pourrait me saigner, mais elle ne le fera pas, parce qu'elle t'aime. Parce que la Mort Véritable de l'un de nous deux entraînerait l'autre. Je ne suis pas venu jusqu'ici pour revenir. Je ne le mérite pas, je ne le veux pas non plus. Mon feu sacré est mort avec toi cette nuit-là, et je suis las et fatigué. Avant de partir à nouveau, j'aimerais te proposer une dernière fois de partir avec moi. Pour le monde, nous sommes déjà morts. Pour quoi resterions-nous? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Lun 4 Jan - 22:21

Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi


Tu aurais pu tomber, te casser un bras ou une jambe dans le meilleur des cas, ou pire, la nuque. Le lendemain j’ai ordonné à tous les servants de ne plus vous laisser William et toi, jouer autour. J’ai même engagé un gardien, le payant pour rester adosser à son tronc. Morgane laisse échapper un rire entrecoupé d'un sanglot qu'elle retient à grande peine. Elle est là, dans ses bras, Morgane pose son front entre les omoplates de sa mère. Elle est là, c'est bien elle et c'est bien ce qu'il s'était passé par la suite. Le plus étrange est le geste affectif et si rare, voir inexistant, qu'a Torben envers elle.

Erin et Torben…. Ils devaient être pour toi et Jana ces gardiens. Ils devaient vous protéger à ma place… Vous n’avez pas tenus parole tous les quatre. Elle prouve encore une fois qu'il s'agit bien d'elle en les réprimandant. C'est plus fort qu'elle, Morgane se met à rire en silence et se rend compte que même les réprimandes de sa mère lui avaient terriblement manqué. C'est inédit, qui peut se vanter de voir surgir de nulle part une personne qu'on pensait morte ? Torben s'éloigne d'elles.

Mon boulot était de te connaître, de t'anticiper, pour te protéger. J'ai échoué à ces trois étapes. Je n'allais pas infliger le même genre d'échec à Morgane, je n'en ressentais plus la force. Le pense-t-il vraiment ? Se sent-il responsable au point de ne pas avoir voulu prendre le moindre risque envers Morgane ? Difficile à croire. L'envie de rire est étouffée dans l’œuf. Du coin de l’œil, elle l'observe essuyer ses larmes, ses vêtements tâchés par celles de sa mère, qui a totalement changé de comportement pour redevenir la femme en apparence sans faiblesse, forte. Morgane retient toujours ses larmes, elle craquera, elle le sait, mais préfère pour l'instant éviter les effusions en public autant qu'elle le peut.

Je ne suis là que pour toi. Pour palier à mes anciens échecs. Pourtant, j'ai déserté. Morgane pourrait me saigner, mais elle ne le fera pas, parce qu'elle t'aime. Parce que la Mort Véritable de l'un de nous deux entraînerait l'autre. Je ne suis pas venu jusqu'ici pour revenir. Je ne le mérite pas, je ne le veux pas non plus. Mon feu sacré est mort avec toi cette nuit-là, et je suis las et fatigué. Avant de partir à nouveau, j'aimerais te proposer une dernière fois de partir avec moi. Pour le monde, nous sommes déjà morts. Pour quoi resterions-nous? Il veut lui retirer sa mère, ne l'avoir que pour lui, éjecter Morgane de leur vie. Ses bras se resserrent autour du corps de sa mère, en signe de protestation, elle vient de la retrouver et refuse de la laisser partir. Ce serait trop cruel.

« Je ne te saignerais pas, parce que je ne suis pas une tueuse, je n'en suis pas moins fâchée après toi, mais pas pour les raisons que tu penses. Tu sais aussi bien que moi que Mère est têtue, sa décision était prise, tu n'aurais rien pu faire pour l'en empêcher. Quant à Jana, personne n'aurait pu prévoir ce qu'il s'est passé cette nuit-là, si elle s'était liée à Erin ou Torben, elle aurait entraîné l'un de vous deux dans sa folie meurtrière. » Sa perte est terrible, Morgane ressent encore le manque de sa présence, mais en toute objectivité, il vaut mieux une mort, que deux.

« Quant à moi, Mère, j'ai toujours considéré que Torben t'appartient, même dans la tombe, je ne me serais jamais permis de faire de lui mon servant. Nous serions devenus fou tous les deux, il aurait dû vivre avec les souvenirs que j'ai de toi, n'aurait jamais pu faire son deuil. Cependant, j'étais prête à écouter ses conseils, comme tu me l'as suggéré dans ta lettre, j'étais prête à prendre soin de lui, qu'il ne manque de rien, il a préféré une toute autre voix, sans toi il était perdu et je ne peux pas lui en vouloir. »

Elle parle à sa mère, mais c'est lui qu'elle regarde. Il a déserté, il l'a lui-même avoué, elle peut donc lui faire part de la raison de sa rancune à son égard. Il aurait pu venir lui parler, c'était aussi simple que ça, Morgane ne l'aurait pas retenu, il avait fait beaucoup pour leur peuple, plus que quiconque, il avait bien le droit à une retraite. Elle aurait juste souhaité qu'ils en discutent, il n'en avait rien fait.

« Pour certain, elle n'est pas morte. Ils sont nombreux à l'avoir vue, trop nombreux à pouvoir témoigner qu'elle est aussi réelle que moi. Je ne peux pas non plus te laisser me l'enlever, elle est la dernière personne qu'il me reste. » Morgane s'agenouille face à sa mère, les larmes aux yeux, elle ne souhaite absolument pas la voir partir avec Torben, pas si facilement, pas si simplement. « ...A moins que ce soit vraiment ce que tu souhaites. »

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mar 5 Jan - 23:26

Momo & Toto & Ca/Elle/Moi


Ils ne m’avaient pas écouté. Ils n’avaient pas suivi ce que je leur avais demandé, et même si quelque part cela ne m’étonnait pas, cela ne manquait pas de me tourmenter. Jana… J’avais perdu Jana, à jamais. A quoi bon vivre et prendre des dispositions pour les miens si finalement cela ne servait à rien ? Ma vie ne se résumait donc t-elle qu’à ça ? Survivre à tous et se rendre compte que malgré toute la puissance que j’avais accumulé, malgré tout ce que j’avais pu faire pour les miens, je restais incapable de les sauver ?

Je détestais ça. Je détestais être dans une telle détresse, dans un tel état. J’aurais mille fois préféré être morte plutôt que de continuer à ressentir ce genre de choses, ce genre de sentiments. J’étais bien trop vieille pour ça. J’en avais assez, et j’étais lasse de cette existence. Ne pouvais-je pas trouver la paix ? N’avais-je pas assez combattu ? Ne l’avais-je pas mérité ? Je ne voulais plus de tout ça. Je ne voulais plus de toutes ses responsabilités qui finalement se retournaient contre moi. Je voulais… Je ne sais pas, redevenir libre. Je voulais retrouver un peu de paix, et redevenir une ombre parmi les ombres. J’en avais tellement assez de tout cela. J’avais repris le flambeau après Augustus et tout cela pour quoi ? Pour arriver à ça, à rien, à préférer la mort à ma vie de vampire. Comment avais-je fais pour en arriver là ? Où m’étais-je perdue ? Quand ? Car je m’étais égarée, cela ne faisait pas de doute. Tout ça… Toutes ces pensées, ce n’est pas la femme que j’étais. Ce n’était pas la femme que je voulais devenir. J’étais tombée si bas. Oui si bas et je n’étais pas certaine d’avoir la force de me relever.

J’écoutais Torben, rejetant et acceptant ce qu’il me disait. Il n’avait pas été là pour ma fille comme je lui avais demandé… Et je pouvais le comprendre. J’avais souffert de la perte d’un servant humain par le passé et je savais le vide que cela pouvait procurer. Et tout ce qu’il ressentait faisait échos à ce que me meurtrissait. Il n’y avait aucun doute quant au fait que nous nous étions influencés sans nous en rendre réellement compte. A moins que nos pensées ne se soient rejointes mutuellement. Quoi qu’il en soit, je comprenais ses sentiments pour les partager moi-même. Lorsqu’il me demande de partir avec lui, la tentation est grande. Nous pourrions repartir, oublier, et recommencer. Personne ne pourrait nous en empêcher, pas même Morgane, même avec la meilleure volonté du monde. Mais ce serait l’abandonner et… Je ne pouvais pas abandonner l’un de mes enfants, ma dernière enfant. Je ne l’avais jamais fait, et je ne le pourrais pas. D’ailleurs l’étreinte de la vampire se resserre, comme pour essayer de me retenir, de me rappeler qu’elle était là. Pourtant, dans un premier temps elle ne s’adresse pas à moi, mais à Torben, lui expliquant qu’il n’aurait pu faire plus. Ses mots sont justes et je suis fière de la femme réfléchie qu’elle a fini par devenir. Tout cela est de ma faute. Je n’ai pas été assez prudente, lucide, et prévenante. Vous n’avez rien à vous reprocher mes enfants. Dis-je tous bas à Morgane mais également à Torben. Je pousse un soupir las. J’en avais assez de tout cela. Tellement assez. Morgane s’éloigne elle aussi, même si elle va moins loin que Torben qui avait déjà filé dans un mur, pour se soustraire à des étreintes qui ont toujours si peu comptées à ses yeux. Morgane dis-je doucement, en caressant du bout des doigts la joue de ma fille Je ne pourrais plus revenir le comprends-tu ? Je suis fatiguée, si fatiguée. J’étouffe au point de préférer la mort à la vie. Je me suis perdue, et je suis faible. Je ne suis plus cette mère que tu admirais, et dont tu pouvais être fière. Je ne peux plus être celle que tu voudrais que je sois Morg’. Regardes moi. Je ne suis plus qu’une épave, qu’un lambeau, moins qu’une simple vampire. Je ne suis qu’un poids mort. annonçais-je en toute sincérité, mon regard plongeait dans le siens. Je la laissais entrevoir mes tourments, cette solitude que je ressentais suite à toutes ses pertes, cette culpabilité qui me rongeait, ce mal qui étreignait mon cœur et pourrissait peu à peu mon âme. Torben ne m’enlèvera pas à toi, car il en serait incapable. Personne ne le pourrait Morg’, personne. Tu es ma fille, ma chair, mon sang. Nous serons toujours liées et tant que la mort ne m’a pas emporté, je serais là pour toi. Je t’aiderais autant que mes faibles forces me le permettent. Mais pour cela j’ai besoin de m’éloigner de tout cela. Le comprends-tu ? Je ne peux plus être Krystel Raybrandt. Je ne le serais sans doute plus jamais. J’ai besoin de redevenir une ombre. Je serais ton ombre ma fille. J’adosserais de nouveau le rôle de main noire mais cette fois pour toi. Et Torben restera Ma Mort. Nous veillerons sur toi, et nous nous occuperons de tout ce que tu ne pourrais accomplir parce que désormais tu es la Reine Rouge des Vampires. Laisses moi être Perséphone ou n’importe qui d’autre. Non je ne partirais pas loin d’elle, mais je ne pouvais plus avoir le même rôle ni le même statut que j’avais avant que je ne sois contrainte de tuer Augustus. Je devais me retrouver et j’avais besoin de mon servant humain. Je l’appelais à moi, sans utiliser le moindre mot, lui laissant le choix de s’en aller s’il le désirait ou de m’aider, de m’aider à reprendre goût à cette existence morne, et à aider Morgane. Je lui proposais de redevenir La Morte et de, cette fois, travailler tous deux, ensembles, de faire équipe, non seulement psychiquement mais également concrètement, sur le terrain. Je ne pouvais pas laisser ma fille, ma petite fille, mais nous pourrions nous éloigner de tout ce qui m’avait perdu, de retourner aux sources quelque part.


_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 6 Jan - 11:12

Krystel, enfin de retour, balaie l'incohérence de Perséphone d'un revers de la main, et j'en suis ému aux larmes, ravagé de l'intérieur par le contrecoup psychique de pareil retour dans mon propre esprit. Si juste avant, j'avais le coeur gonflé à bloc par le sang de vampire, qui défonçait les limites de mon self-control, de ma libido, je me retrouvais maintenant dans un effet inverse. J'étais toujours imprégné des sombres désirs que provoquait chez moi le V, mais ces pulsions étaient comme contrôlées, chamboulées, par ce que je ressentais et qui me déchirait l'âme. Morgane a l'air plus encore bouleversée, car elle ne bénéficie sans doute pas du même regain de force, de puissance, de vitalité, que je pouvais ressentir par le réveil de Krystel.


J'ai de mon côté déjà trop failli à Krystel et je ne ressens aucune loyauté envers la cause des vampires. L'instant, le moment, est passé. Ils ne dirigeront plus le monde, ou en tous cas, pas grâce à mon aide. Oh, je ne me targuais pas d'être le seul vecteur possible de conquête du pouvoir, mais il fallait tout de même avouer que j'aurais pu jouer un rôle non négligeable, comme dans le passé. Morgane serre plus fort sa mère contre elle quand j'évoque l'idée d'un retrait de la vie publique et active pour tous deux. Elle ne semble pas accepter l'idée d'être séparée de sa mère. La nouvelle Reine Rouge rebondit en disant qu'elle n'est pas une tueuse, bien qu'elle soit en colère à mon endroit. Je hochais la tête, pour Jana. Les circonstances de la disparition de celle qui fut ma femme étaient encore troubles. Je me tourne vers la souveraine.



| Je n'ai pas besoin d'avocat, même si je salue es bonnes intentions. J'ai fait ce que j'ai choisi de faire en toute connaissance de cause. J'ai déserté, point. Parce que je ne me sentais plus relié à cette cause. Maintenant, si nous avons d'autres choses à nous expliquer, à nous dire, je peux faire un crochet par ton bureau avant de repartir. |


Je passais au tutoiement à cause de la proximité avec Krystel, la mienne et la sienne. Autant mettre les points sur les i d'emblée. Morgane semblait vouloir dissiper tout malentendu et je ne pouvais pas lui en vouloir, ni contrebattre son idée en jouant un jeu insupportable d'hypocrisie. Autant être clair, donc. Repartir. Je n'en avais pas envie, mais ma place n'était pas dans cet endroit. Avec Krystel, oui, mais pas ici. J'avais sciemment choisi de lui tourner le dos, à cet endroit. Je n'allais pas faire machine arrière maintenant. Je laisse Morgane implorer Krystel. Je dois les laisser décider de ce qu'elles feront. Moi, tout ça me dépasse et je n'ai pas retrouvé ma liberté pour rien, du moins, c'est ce que je veux croire. La souffrance de Krystel me dévastait et je devais y trouver un remède. N'importe lequel. Plus de sang, sans doute que cela aiderait. Mais il ne pouvait pas y avoir que ça.


Je me demandais tout de même à quel point mon désespoir influençait celui de Krystel ou l'inverse. Nous redevenions si imbriqués, l'un dans la psychée de l'autre, que c'en était douloureux, et difficile à démêler. Je sens son coeur qui se serre, qui comprime le mien. Je ressens son élan d'amour pour Morgane, bien que cette sensation soit de mon côté travestie par le V. Je luttais contre, mais j'avais pris un tel shoot d'un coup, sans plus y être habitué, que la chose me paraissait réellement compliquée. J'écoutais Krystel tout prendre pour elle. Elle avait raison, et je lui faisais comprendre. Mais elle ne disait pas d'un seul coup toute la vérité.Je l'entends prendre sa décision. Et m'imposer la sienne. Je fronce les sourcils. Redevenir la Mort. Ouais. Pourquoi pas. Je savais tuer, mais je ne le faisais jamais aussi bien que quand j'avais une véritable raison de le faire. Je réfléchis un instant. Un long moment.



| Ok. Mais je ferais plus ça à temps plein. Je veux faire autre chose de ma vie. Et je ne veux plus vivre dans cet endroit. Pour ce soir, le temps que tu reprennes des forces, je peux rester ici. Ensuite, je retournerais dehors, me trouver un chez moi. Chez nous, si tu le souhaites, ce qui ne t'empêchera pas de venir voir Morgane. |


Je me retourne vers la souveraine.


| Je pense que le mieux maintenant, c'est de me laisser un peu, dans un endroit plus rassurant, avec ta mère. Il faut que nous mettions du nôtre pour que notre lien se raffermisse et ne nous tire pas plus vers le bas. Je pourrais toujours venir vous voir demain soir, si vous le désirez. |


Spoiler:
 

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 6 Jan - 14:39

Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi


Quand elle tend la main pour caresser sa joue, Morgane sait, elle comprend, avant même qu'elle lui réponde. La reine prend cette main pour lui embrasser les phalanges. Résignée. Krystel a déjà sacrifié tant de choses, sa fille ne peut lui demander de sacrifier encore, pour l'unique raison qu'elle a besoin d'elle. Elle se trompe, cependant, oui elle était fière de sa mère, de ce qu'elle avait accompli, mais la fille se serait contentée de peu dans le cas contraire, de la simple présence de sa mère à ses côtés. C'est à Morgane de sacrifier désormais, s'il faut la laisser partir pour qu'elle se retrouve, soit.

Elle se retrouve emportée par la souffrance de sa mère, ne peut que comprendre sa décision, même si cela lui déchire le cœur. Certains vampires ne supportent plus l'avancée des siècles, l'évolution, la plupart ont perdu des êtres chers, ils deviennent blasés de leur propre existence. Morgane ne se serait jamais imaginée que sa mère en soit victime, pas avant qu'elle ne tombe sous les responsabilités.

« Notre lignée est maudite. Maudis par le poids des responsabilités qui leur incombe. » Son père biologique était Roi, Krystel était sa sœur, une princesse. Oui, Morgane est le fruit d'une étreinte incestueuse. Sa mère était devenue Reine en épousant Augustus, elle n'avait pas prévu qu'elle se retrouverait reine à part entière lorsqu'il était tombé dans son coma. Pour sûr, elle a la royauté dans le sang, hors Morgane n'a jamais eu la prétention de désirer le trône, pourtant, elle se retrouve Reine à son tour. Supportera-t-elle ce poids plus longtemps que sa mère ?

C'est un véritable soulagement de l'entendre dire qu'elle ne compte pas l'abandonner malgré tout. Elle lui propose d'être sa Main Noire, comme elle l'était pour Augustus et il faut bien admettre que ce serait un atout de taille. Sa mère était très efficace au service du Roi, elle le sera sans doute pour Morgane, mais est-ce vraiment ce qu'elle souhaiterait ? Ce qu'ils souhaiteraient, elle et son servant ? De l'aide, Morgane en a terriblement besoin, pour autant, elle souhaite avant tout que sa mère reprenne goût à la vie, aux choses qui l'entoure et pas seulement pour sa fille.

« Soit ce que tu veux être, Krystel ou Perséphone, tu seras toujours dans mon cœur, la femme qui m'a mise au monde, dont j'ai et serais toujours fière. J'espère uniquement que la mort ne t'enlèvera pas à nouveau, pas de si tôt. Veille avant tout sur toi, sur vous, prend le temps qu'il t'est nécessaire et réfléchis à cet engagement que tu me proposes, parlez-en Torben et toi. Le moment venu, je ne la refuserais pas, vous savez mieux que quiconque qu'être l'ombre d'une reine n'est pas de tout repos. »

Elle ne veut pas précipiter les choses, comme Torben le dit si bien, ils ont besoin de raffermir leur lien et probablement de parler de leur avenir commun. Il est temps qu'ils prennent soin d'eux, pour l'un comme pour l'autre, la vie n'a pas été tendre. Comparé à eux, celle de Morgane était un conte de fée, excepté les derniers mois.

« Oui Torben, j'apprécierais que nous discutions, merci. Vos appartements sont toujours libres si vous souhaitez y rester pour la journée, sinon je prendrais en charge l'aspect financier, ne vous en souciez pas. » Théoriquement, il s'agit des finances de Krystel avant d'être ceux de Morgane, il est logique qu'elle leur en fasse profiter pour leur confort. C'est un crève-cœur de les laisser partir, mais n'en laisse rien paraître, parce qu'elle doit rester forte face à sa mère, qui n'a pas besoin de la voir souffrir par cette décision. Morgane s'en remettra, ce n'est pas comme si elle partait définitivement, c'est juste difficile de se séparer d'elle, quand elle aurait voulu la garder prêt d'elle.

Elle fait signe à Rhys de les laisser partir tandis que depuis la cellule, elle les observe quitter cette prison. Sa gorge se noue, son nez picote, s'en est douloureux physiquement de se retenir de craquer. Ce n'est pas le moment, pas encore, pas avant d'avoir retrouvé l'intimité de ses appartements. Rhys l'observe, il sait et s'apprête à faire un pas dans sa direction, à la réconforter, elle l'en empêche en levant la main et quitte précipitamment les lieux.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   Mer 13 Jan - 15:54

[quote="Perséphone Gallagher"]& Toto & Ca/Elle/Moi


Je secouais la tête aux paroles de Torben. Je n’avais pas voulu que sa vie se déroule ainsi. Je lui avais laissé une situation plutôt confortable et avais vraiment pensé qu’il en profiterait. Je ne m’étais pas imaginée que ma perte serait aussi terrible pour lui et qu’il prendrait un tel chemin. Et je n’avais pas pensé que Morgane et Jana – surtout Jana – le laisse agir ainsi. A tort, j’avais pensé qu’ils se soutiendraient, en souvenir de moi, et comme je leur avais indiqué dans mes dernières volontés. Oui, j’avais été bien optimiste en imaginant pareille situation. Et par ma faute, mon égoïsme d’être enfin libérer du poids de cette vie, je n’avais pas tout envisagé et j’avais amené Jana à sa perte. Si je n’étais toujours pas soigné de ce mal, je ne referais pas la même erreur avec Torben et Morgane. C’était d’ailleurs pour cela que je ne pouvais pas la laisser. Elle était ma fille, la chair de ma chair, le sang de mon sang, la dernière encore en vie. L’humaine comprendrait. Parce qu’en cet instant, toutes mes barrières étaient abaissées au maximum. Je ne pouvais rien lui cacher, et en avais-je d’ailleurs envie ? Non. J’étais lasse, et sentir sa présence avait quelque chose de sécurisant. C’était une sensation familière qui m’avait tant manqué ses derniers temps, je m’en rendais bien compte. J’avais besoin de lui pour trouver un équilibre, même si, ni lui ni moi n’étions les plus équilibrés ni les plus saints du monde.

Comme il me fait sentir qu’il est d’accord avec moi sur les fautes que j’ai commise, je lui fais comprendre que si ma décision est prise, je ne lui impose rien. Il peut refuser s’il le désire, et me laisser seule accomplir la tâche que je propose de prendre à Morgane. Jamais plus je ne lui imposerais quelque chose. Il était désormais libre de prendre ses propres décisions en toute conscience. Je ne comptais plus lui cacher la moindre chose comme jadis. J’avais fragilisé notre lien et je l’avais mis en danger. Je l’avais traité comme un enfant incapable de prendre sa propre vie en mains. Je ne referais pas deux fois cette même erreur. Mais de ça, nous auront le temps d’en parler plus tard, lorsque nous serons que tous deux. Je laisse donc passer ses dires, sans rebondir dessus, sans répondre.

Je hoche la tête aux paroles de ma fille, non sans être fière de cette femme sage qu’elle est devenue. Elle a grandi en quelques années, plus qu’en plusieurs siècle. La petite fille rechignant à accomplir ce qu’elle devait, ne pensant qu’à elle avait laissé place à une femme réfléchie, usant de tout son potentiel. Morgane était devenue ce que j’avais toujours souhaité pour elle : une femme brillante, intelligente, indépendante et insoumise. Elle avait encore besoin d’aide oui, mais ce n’était l’affaire de quelques années, pas plus. Elle avait la royauté dans le sang et maintenant dans la tête. J’ai laissé bien assez d’argent à Torben pour que tu ne pioche dans cet héritage qui est le tiens. Et le compte de Perséphone est encore actif. l’interrompais-je lorsqu’elle parle de prendre en charge ce dont nous aurions besoin. Mon servant humain avait quelques fonds. Et de mon côté la vente de ces peintures que je dessinais m’avait rapporté de l’argent. Cela n’était rien comparé à ce que je possédais jadis, mais ce serait suffisant. Cette seconde existence m’avait montré que l’on pouvait vivre de peu et s’en contentait. Je ne voulais pas être assistée de ce côté-là par ma fille. Il n’en était tout simplement pas question, même si techniquement parlant, sa fortune était la mienne. Mais qu’importe. Il me restait encore un peu de dignité après tout.

Je serrais une dernière fois Morgane contre moi, lui indiquant Viens me trouver plus tard., avant de me lever, dans un mouvement semblable au sien. Je la laissais donner les ordres qu’elle désirait m’étant rapproché de Torben pour le soutenir. Je le laisse nous guider, sans vraiment faire attention à l’endroit où nous rendons.

_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Vampire, Humain, Ca, Elle et Moi [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]
» La chasse aux vampires ! [Livre 1 - Terminé]
» La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.
» Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: