AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Dim 16 Aoû - 21:43

Chaque tragédie révèle notre rapport au réel


La voiture fait un bref arrêt devant les hauts portails du manoir, Morgane y prête guère attention tandis qu'elle étudie un dossier. Elle ne prête pas plus attention à ce qui l'entoure jusqu'à ce que la portière arrière de la berline s'ouvre, elle referme son dossier et accepte la main tendue du chevalier qui l'aide à sortir de l'habitacle. Ils sont arrivés devant le manoir, face à l'entrée principale de ce qui est désormais sa demeure. Tellement plongée dans son dossier, la vampire n'a rien vu, ni entendu, durant le trajet qui l'emmenait de la BACA à son manoir. Elle s'avance d'un pas décidé, s'arrête finalement avant de pénétrer la sécurité de sa demeure.

Nostalgique, elle effleure du bout des doigts l'une des armoiries postées de chaque côté des portes de l'entrée du manoir. Les armoiries King & Raybrandt réunis. Elle revoit tous les visages, Augustus, Krystel, William, Jana, sa famille et tous morts en moins d'une année. Sans parler de Leopold et bien d'autres encore. Morgane est désormais seule à devoir régner, ils lui ont tout enlevé. Elle tourne le visage vers le chevalier qui l'interpelle, il l'observe, ou plutôt il guette. Prêt à toutes les éventualités, comme si elle était devenue une bombe. Prête à exploser à n'importe quel moment. Chagrin, endeuillé, débordée, frustrée, tout le monde s'attend à ce qu'elle finisse par craquer. Exploser.

Elle est bien plus sage et contrôlée que cela, du moins c'est ce dont elle se persuade depuis des mois. A dire vrai, elle souffre, mais elle ne peut guère se permettre de craquer. Vampires, comme journalistes, n'en ferait qu'une bouchée pour faire d'elle une reine incapable de se maîtriser. Incapable d'être maîtresse d'elle-même, par conséquent incapable de maintenir son peuple dans le droit chemin. C'est déjà bien assez compliqué comme cela pour ne pas avoir en plus à rajouter ses émotions dans le lot. Elle brime ces derniers depuis la perte de Leopold.

Morgane se détourne des armoiries pour pénétrer dans la demeure, tout y est tel qu'elle l'a laissé en le quittant à la nuit tombée. Si ce n'est qu'elle trouve les lieux plus propres, les employés de maison n'ont pas chômer, comme d'ordinaire. La reine va directement vers son bureau, elle a quitté la BACA une heure avant que l'aube pointe son nez, pour ne pas être prise au dépourvu par l'aube, cela ne signifie pas qu'elle n'a plus rien à régler. Bientôt, d'ici 30 minutes les gardes et chevaliers seront relevés par la garde humaine et tout le monde rejoindra leurs appartements. Dans une heure, ils rejoindront la mort. Elle y comprit.

Plus tôt dans la nuit, Morgane a envoyé un message à Erin. Elle avait entendu dire par les gardes sur place, au manoir transformé en musée, qu'un incident c'était produit. Dans la cohue des lieux, tout ce qu'elle avait pu obtenir comme information, c'est qu'ils avaient reconnu Torben. C'est pourquoi elle avait missionné Erin d'y faire un tour, la reine attendait depuis, son rapport. Il ne se passe pas une nuit sans qu'un problème vienne s'accumuler à d'autres depuis les événements de février, les vampires ne sont pas toujours coupables, certains humains sont revanchards et s'en prennent aux siens.

Un déplacement. Morgane relève les yeux de son dossier, elle sait, elle sent, qu'Erin vient de pénétrer l'enceinte de la demeure. Ce n'est pas par ses sens qu'elle la reconnaît, mais bien à travers le lien qui les unit désormais. La vampire est encore en phase d'adaptation de cette nouvelle expérience, elle parvient quelque fois à capter des émotions, voir même des pensées d'Erin. Et réciproquement. Le regard de Morgane se pose sur la porte de son bureau, elle suit psychiquement l'avancée de sa servante jusqu'à ce qu'elle soit devant la porte. « Tu peux entrer. » Annonce-t-elle.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Mar 18 Aoû - 11:13

J'avais reçu le sms quelques heures plus tôt dans la soirée, et j'avais filé. Pas question de perdre une seule seconde. J'avais retrouvé quelque peu le goût de que je faisais, et tentais d'éviter de me poser trop de questions. Je ne pouvais me permettre de ployer sous mon faix, celui de toutes les catastrophes qui s'étaient succédés ces derniers mois. J'avais vécu beaucoup d'horreurs, mais rien de semblable, rien qui m'impacte à un tel point au fond de moi. La donne avait changé, à présent. Les enjeux n'étaient plus les mêmes. Et je faisais ce que j'avais à faire uniquement parce que je le devais, non parce qu'une réelle conviction m'y poussait encore. Tant pis. Morgane m'avait lié à elle, et je ressentais chaque jour un peu plus ce lien, à mesure que nous nous entrainions. La sensation était étrange, inhabituelle, mais je devais m'y accoutumer car c'était là mon avenir. Car cela devait nous rendre plus fortes. Et de force, nous en avions besoin face aux problèmes qui se présentaient à nous. Le Manoir, on aurait aperçu Torben... Je n'avais pas besoin de plus. J'avais filé. Nouveau problème, ou plutôt la continuation d'un, qui me touchait plus que personnellement. Ce que m'avait dit Eilih... Je ne l'oubliais pas. J'essayais de faire avec.

Je ressassais tout cela, alors que ma petite voiture se dirigeait à grande allure vers le manoir. Je m'arrêtais en trombe, et les pneus crissèrent dans un bruit quasi serratique. Une partie de mes hommes sur place me repèrent rapidement et se dirigent à ma rencontre, alors que je longe des buissons de rhododendrons sans la moindre considération. IL faut faire vite, régler l'essentiel, et je m'occuperai du reste plus tard. Je manque tout de même de mettre une baffe à l'homme quand je lui demande un rapport, et que la première chose qu'il me dit est que la situation est critique. Je ne suis pas venue ici pour entendre des lapalissades. J'écoute la suite de son rapport avec attention ; il me décrit sans vergogne les cris, l'attaque, une nouvelle nuée d'oiseaux, paraît il. Je frémis. Krystel. C'est tout ce que je sais. C'est la seule évidence. Le reste, je ne comprends pas. Il faudrait plus, il faudrait que j'arrive à lui parler, et qu'il ne me jette pas comme la dernière fois... Pendant que ces pensées tournent dans ma tête, je suis rapidement mon homme, bousculant les gens effrayés sans la moindre commisération. Il me montre rapidement les lieux où s'est déroulé l'action, et j'y reste environ une demie heure. Je les réunit ensuite, donne quelques directives pour étouffer l'évènement, et surtout rassurer les spectateurs de la scène, dont la réaction est tout à fait congruente avec ce à quoi ils ont dû assister.

Une fois certaine que tout sera fait au mieux et comme je l'ai demandé, c'est à dire au bout d'une ou deux heures, je reprends la voiture. Le nouveau manoir royal n'est pas très loin, et j'y suis rapidement. Je sais que Morgane a senti mon arrivée, et je pense aussi savoir assez rapidement où la trouver. C'est étrange. Déroutant. Je sens que je suis liée à elle par quelque chose, quelque chose qui me dépasse, mais qui semble solide comme un roc. Je soupire, et entre dans l'imposante bâtisse. On me laisse passer partout sans broncher, et je monte rapidement les marches jusqu'à son bureau, où elle se trouve. Sans même que j'ai besoin de toquer, alors que j'arrive près de sa porte, elle me dit d'entrer. Je m'exécute, et la salue sobrement mais poliment en entrant.

« Majesté. »

Je m'avance jusqu'à son bureau, avant de reprendre la parole. Elle semble... Je ne sais pas. Fatiguée. Nostalgique. Mais ce n'est pas le sujet.

« Je suis passée au manoir, mes hommes s'occupent de la situation, et l'affaire devrait être étouffé au maximum. Quant à Torben, il avait fui avant que j'arrive, mais je pourrais le retrouver facilement. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Mer 19 Aoû - 18:04

Chaque tragédie révèle notre rapport au réel


Morgane n'a pas pris la peine d'élever la voix pour se faire entendre d'une ouïe humaine, Erin en devenant sa servante a hérité de sens plus développé. « Majesté. » Morgane observe l'ombre de la mort faire son entrée. Du moins, elle l'était lorsque Torben était au côté de sa mère, aujourd'hui Morgane suppose que la jeune femme ne doit plus vraiment savoir où est sa place, quel est son rôle désormais. Lorsque Jana est morte, il devenait de plus en plus urgent de prendre un servant humain. Morgane aurait dû porter son choix sur Torben, mais c'est Erin qu'elle a préféré choisir.

Cette dernière ne semble pas porter son nouveau rôle comme un faix, elle était d'accord lorsque Morgane lui avait proposé de devenir sa servante. La mort de Krystel, puis de Jana a ébranlé tout le monde, par rapport à cela Erin a mieux réagit que Torben. Morgane devait être plus forte, pas sombrer avec Torben dans le deuil si elle l'avait choisi. C'est pourquoi Erin lui fait face et non la Mort. Elle n'est pas moins dangereuse que Torben, elle le sait d'autant plus depuis qu'elles se sont irrémédiablement liés.

Sa main termine rapidement de signer de son seau royal le dossier qu'elle étudiait jusqu'à l'arrivée d'Erin. Ses ongles, vernis de nacarat représentent la seule touche de couleur de sa tenue aux couleurs sombres, Morgane porte toujours le deuil de sa famille. En croisant les mains sur ce même dossier, la reine se comporte de manière plus congrue envers sa servante, lui accorde toute son attention. Elle sent l'agréable odeur de pétrichor dont est imprégné Erin. La reine apprécie ces petites odeurs imperceptibles à l'odorat humaine, mais elle aime d'autant plus lorsque sa servante garde une odeur de soleil lorsqu'elle s'y exposait.

« Je suis passée au manoir, mes hommes s'occupent de la situation, et l'affaire devrait être étouffé au maximum. Quant à Torben, il avait fui avant que j'arrive, mais je pourrais le retrouver facilement. » Si Erin lui dit que ses hommes se chargent de la situation, d'étouffer l'affaire, Morgane la croit. Ce n'est clairement pas fair-play par rapport aux autorités humaines, mais ils n'ont pas besoin d'une mauvaise publicité supplémentaire. Tout ce qui peut leur éviter un casus belli est bon à prendre.

« S'il te plaît, oui. J'aimerais m'entretenir avec lui, que l'on sache une bonne fois pour toutes dans quelle case le placer. » Elle le voyait déjà rarement lorsque Krystel est morte, elle ne le voit plus depuis la mort de Jana. Pendant des années, il a été aux côtés de sa mère, sa Mort, à lui seul, il représentait une menace non-négligeable. Libéré de son lien avec cette dernière, il était censé devenir le servant de Morgane à la demande de Krystel sur son testament, mais elle n'a jamais eu le courage de dépasser le cap de la réflexion. C'est déjà un miracle qu'il ai survécu au lien brisé, cela ne signifie pas qu'il n'en a pas payé le prix.

Torben n'est pas l'homme qui met Morgane le plus en confiance. Il faut dire que sa réputation le précède, il était un HCV avant de devenir le servant de la reine, déjà dangereux, déjà un peu fou. Au fil des années, elle a vu ce dernier s'accorder aux idées de Krystel, devenir plus serein, bien que toujours aussi dangereux. En perdant Krystel, il est retombé dans une spirale infernale. Malgré sa personnalité labile, Morgane souhaite l'avoir à ses côtés, encore faut-il le retrouver pour lui en faire la requête.

« Que c'est-il passé dans les détails ? » Si la reine accorde toute sa confiance en sa servante, elle se doit de tout connaître. Si l'on vient à apprendre ce qu'il s'est produit cette nuit, c'est vers elle qu'ils demanderont des comptes, à ce moment-là elle saura quoi répondre, elle l'espère. Mieux vaut être préparé que prise par surprise. Elle sera emplie de vergogne si ce jour venait à arriver, mais aujourd'hui mieux qu'auparavant, elle comprend que certaine choses sont inévitables.


_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 16:55

La nouvelle reine rouge finit rapidement le dossier sur lequel elle est penchée à mon arrivée. Il est étrange de penser, en la regardant, à quel point ma vie dépend de la sienne désormais. Alors que je ne la connais qu'à peine. Avec ce qui s'est passé avec Jana... La situation est compliquée. Très compliquée. De tout point de vue. IL faut pourtant trouver de quoi avancer ; mais avancer vers quoi ? C'est bien là la question. Je n'en sais rien, et je dois éviter de me le demander. L'incident dont je dois lui faire le rapport ce soir lui aussi est délicat. Il aura beau être étouffé au regard des autorités humaines, de la presse et des médias en général, il ne fait que complexifier encore les choses. Torben. Krystel. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans les détails, mais ce que je sais, je vais devoir le lui dire. Je ne peux pas faire autrement. En ce qui concerne Torben, je sais qu'elle voudra que je le retrouve. C'est logique. J'ai conscience qu'elle aurait aimé l'avoir lui, comme servant humain, si il y avait été enclin et plus stable. Ca ne m'importe pas ; avec des si, on peut refaire le monde. Selon les volontés de Krystel, Jana devait me prendre comme servante, et elle est morte. Par ma faute, dans un sens. Par la faute de plusieurs facteurs, qui, combinés, m'ont empêché d'agir pour empêcher sa mort. Mais ceci non plus il ne sert à rien de s'y attarder, le passé est du passé, et je ne le changerai pas. Je dois simplement avancer avec, ou essayer d'avancer. Elle me confirme en effet vouloir au moins s'entretenir avec Torben, pour savoir où le placer définitivement. Je soupire légèrement. Même moi, je n'ai pas vraiment la réponse.

« J'ai pu lui parler, au début du mois. Ca ne s'est pas spécialement bien passé. Il était à moitié ivre, et m'a clairement affirmé ne vouloir plus rien avoir à faire avec ça. »

Pour résumer. Torben était Torben, et les choses pouvaient évoluer très rapidement avec lui. Il allait de toute manière falloir que je le retrouve, que je lui parle une fois, de manière un peu plus aimable si possible. Pour qu'il me dise une bonne fois pour toutes ce qui s'était passé, me dise quelque chose d'un peu plus clair que des périphrases de « va te faire foutre ». Morgane fera et lui dira ce qu'elle voudra, s'il accepte rien que de s'entretenir avec elle. Je ne le forcerai pas à revenir, je ne suis même pas sûre de le pouvoir. Mais qu'il ne se mette pas en travers de ma route. C'était tout. Ce passé, où nous travaillons main dans la main, me semblait tellement loin. Et pourtant, que quelques mois. Il y a à peine quelques mois, Krystel était encore Reine, et il y avait encore un avenir pour ce monde. Aujourd'hui, je faisais ce que je faisais par sens du devoir, parce que j'avais toujours vécu ainsi, et que le monde avait beau partir en cacahuète, je ne pourrais changer du jour au lendemain.

Comme je m'y attendais, elle me demande ce qui s'est passé dans les détails. Allons y. Je n'ai aucune idée de la manière dont on s'y prend pour annoncer à quelqu'un que sa mère est vivante et se bat du côté de ses ennemis, mais bon. Je désigne l'un des fauteuils devant son bureau

« Puis-je ? »

j'attends son accord avant de m'assoir. Pas que rester debout me gêne tant que ça, j'ai l'habitude, mais pour ce que je dois dire, je préfère autant être assise. Je fixe mes yeux dans les siens, et ne scille pas.

« Votre Mère est vivante. Mais d'après ce que j'ai compris... Elle n'est plus tout à fait elle même. Elle se battrai pour les semis démons. Torben me l'avait dit, mais dans l'état où il l'était, je n'étais pas sûre de pouvoir le croire. Là... Mes hommes auraient vu Torben, avec une vampire, fine, brune, et qui contrôlerait les oiseaux. Apparemment, ils se seraient battus, Elle l'aurait mordu et avant de filer. Mes hommes n'ont pas obtenu de véritable réponse de Torben ; il leur aurait simplement demandé de quoi se soigner avant de les planter là. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 22:42

Chaque tragédie révèle notre rapport au réel


« J'ai pu lui parler, au début du mois. Ca ne s'est pas spécialement bien passé. Il était à moitié ivre, et m'a clairement affirmé ne vouloir plus rien avoir à faire avec ça. » Pour une nouvelle, c'en est une. Au moins Erin a-t-elle eu l'opportunité de converser avec Torben, ce n'est pas le cas de Morgane qui souhaite toujours s'entretenir avec lui. L'ivresse, c'est une chose qu'elle n'a jamais connue, pas même l'ivresse que peut provoquer un surplus de sang, elle a toujours pris soin de ne jamais se faire contrôler par ce dernier. Mais elle sait que l'alcool peut aussi bien vous faire dire n'importe quoi, que la vérité la plus brute. S'il souhaite sincèrement et sobrement ne plus rien à faire avec son peuple, Morgane en avisera le moment venu, face à face.

« Puis-je ? » Par un simple geste de la main, elle intime à Erin qu'elle peut s'asseoir. Un jour, il faudra qu'elle lui dise qu'elle n'est pas obligée d'être aussi formelle envers Morgane lorsqu'elles sont seules. Leur lien les rend l'égale de l'une et réciproquement. C'est une chose que lui avait répondu sa mère lorsque Morgane lui avait posé la question. Torben n'était pas son servant, mais son égal. Étant donné qu'elle l'avait torturé durant plusieurs jours avant d'en faire son servant, cela l'avait franchement étonnée de la part de Krystel. Pourtant, elle a été témoin de l'évolution de leur relation et force était d'admettre que Torben ne ressemblait en rien à un esclave. En fixant le regard qu'Erin lui envoie, Morgane sait, le sent dans l'esprit de sa servante, que c'est extrêmement important.

« Votre Mère est vivante. Mais d'après ce que j'ai compris... Elle n'est plus tout à fait elle même. Elle se battrai pour les semis démons. Torben me l'avait dit, mais dans l'état où il l'était, je n'étais pas sûre de pouvoir le croire. Là... Mes hommes auraient vu Torben, avec une vampire, fine, brune, et qui contrôlerait les oiseaux. Apparemment, ils se seraient battus, Elle l'aurait mordu et avant de filer. Mes hommes n'ont pas obtenu de véritable réponse de Torben ; il leur aurait simplement demandé de quoi se soigner avant de les planter là. » Krystel vivante. Morgane n'en croit pas ses oreilles. La vampire s'est figée dans son fauteuil, elle dévisage ouvertement Erin. Krystel vivante, c'est tout ce que retient la reine tandis que sa servante continue à lui expliquer la situation passé au manoir. Serait-ce une blague de mauvais goût ? Le regard de Morgane se fait courroucer en continuant de dévisager Erin. Morgane ne bouge plus, pas même un souffle ne vient soulever sa poitrine, entièrement immobile, elle tente de chercher, dans son lien avec Erin, la vérité.

Le pouls de cette dernière est régulier et indique en premier lieu qu'elle ne ment pas. Morgane ne capte aucune trace d'humour dans l'esprit d'Erin. Cela reste ubuesque, Krystel ne peut être vivante. Et en même temps...En même temps, cela expliquerait la survit miraculeuse de Torben. Ça pourrait expliquer également les oiseaux, le pouvoir de sa mère. « Encore une merde à gérer. » baragouine-t-elle. La reine ne jure pas beaucoup, non-contente de trouver ces mots vulgaire, elle est née à une époque ou les mots étaient tout autre. Quand la pression est à son acmé, jurer en son sens, c'est comme gifler quelqu'un, même si ça ne règle rien dans l'immédiat, ça soulage quelques secondes.

C'est toujours immobile que Morgane réfléchit à ce qu'Erin vient de lui annoncer. Une bombe vient d'être lâchée. Dans sa sagesse, la reine prend le temps d'analyser tous les éléments. Dans ce qu'ils ont retrouvés des tas de l'endroit qui a rendu Krystel à quia, son sacrifice contre Augustus, rien n'aurait pu prouver qu'ils s'agissait des restes de sa mère. A ce souvenir, le cœur de Morgane se fait douloureux. Ce n'est pas sans lui rappeler qu'elle avait aussi, longtemps, cru que sa mère était morte quand elle était encore humaine. Avant qu'elle ne surgisse pour faire de sa fille ce qu'elle est aujourd'hui.

« Nous n'avons que des présomptions. Toi-même tu ne l'as guère rencontré pour ce que j'en sais. Il devient donc urgent de m'entretenir avec Torben. Ça peut être elle, comme une rémanence de son esprit. » Ce que dit Torben n'est pas une lapalissade, mais il est certain que les témoignages qu'Erin a reçus sont susceptibles de ressembler à Krystel. Mais comment est-il possible qu'elle soit passée du côté des semi-démons ? S'agirait-il d'une mise en scène de sa mère, les infiltrés pour mieux les exterminés ? Ou ces derniers leur ont-ils chouraver la reine ? Les questions se bousculent. « Les caméras de surveillances ont-elles réussi à filmer quelque chose de leur confrontation ? » Oui. Morgane devrait pouvoir reconnaître sa mère si elle a été filmée. Elle sort de son ventre, elle a vécu plus de 800 ans à ses côtés. Elle est certaine de pouvoir la reconnaître parmi une foule. Si c'est vraiment Krystel, alors elle avisera en conséquence, mais d'abord, il lui faut une certitude absolue. Chaque chose en son temps.


_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Dim 23 Aoû - 11:34


Je ne savais finalement plus trop comment me placer. Je lui disais ce que j'avais à lui dire. Mais c'était compliqué, difficile, même pour moi. Et restait toujours ce lien entre nous, si nouveau, si inconnu, que certaines choses m'échappaient encore. Peut être même beaucoup. Je n'en n'avais pas l'habitude. D'ordinaire, j'aimais tout maîtriser, tout savoir, et je me débrouillais pour que ce soit le cas. Là, en l'instant, je ne pouvais pratiquement rien faire pour arranger cet état de fait. J'avais toujours eu cette appétence pour ce que je faisais, tout simplement car on ne m'avait jamais appris à faire autre chose ; Et aujourd'hui, ce méthémérin, sans changer du tout au tout, m'obligeait à prendre en considération d'autres paramètres, plus personnels, que jamais je n'avais été habituée à gérer. Ma discussion avec Torben, que je lui relatais dans les très grandes lignes, je ne savais moi même quoi en tirer finalement. Je le comprenais, je ne pouvais que le comprendre. La « mort » de Krystel m'avait impactée, moi aussi. Peut être à un degré moindre, mais tout de même. Cependant, je ne pouvais un instant m'imaginer emprunter le même chemin que lui. Je pouvais être perdue, tourner en rond, ne plus réellement avoir d'espoir... C'était tant pis. De toute manière, j'étais désormais liée à Morgane, et aucun retour en arrière n'était possible. C'était sûrement mieux comme ça. Il fallait que j'évite de trop me torturer la tête.

Je croise les jambes, une fois assise. Le bureau équidistant entre nous deux, je balance d'une traite ce que j'ai à dire. J'essaye de ne pas me laisser happer par sa réaction, qui ne se fait pas attendre. Pas surprenant. Que peut elle bien en penser, comment peut elle bien réagir à une telle révélation ? Aucune idée. Je la connais encore trop peu. Je tente de garder une respiration calme et posée, alors que je crois la sentir fouiller en moi. Mais comprenant encore sûrement trop peu ce contact, je ne peux le savoir exactement. Tant pis. Elle ne parle pas. Elle me regarde. Je laisse le silence entre nous. Briser ces choses là sont souvent les pires actions à faire, je laisse donc le temps couler. Je sais qu'avec son âge doit aller la sagesse, et qu'elle prend son temps pour accuser le coup, réfléchir. Elle finit par baragouiner quelque chose dans sa barbe, et je n'y réponds rien. Cela a déjà été très dur pour moi même, et celui sur qui j'ai déchainé mes nerfs n'est plus là aujourd'hui pour en parler. Krystel, vivante, cela pourrait paraître improbable. Le temps que j'ai mis pour y croire peut en témoigner. J'ai vu Torben s'écrouler en plein milieu du combat contre les traitres, j'ai vu son état après cet épisode. Et Elle... Jusqu'à ce qu'on me parle de ces fameux oiseaux, je ne pouvais me résoudre à accepter la vérité. Mais lorsque l'on me met l'évidence devant les yeux, même toute ma volonté ne peut arriver à me la faire nier.

Elle émet pourtant des réserves. Aurais-je trouvé plus pragmatique que moi ? Je ne peux l'en blâmer. C'est impossible. C'est improbable. Et pourtant... Une rémanence de son esprit ? Je ne sais pas. Ce ne serait peut être pas là la chose la plus ubuesque qui soit arrivée ces derniers temps.

« Peut être. Mais dans un cas comme dans l'autre, nous sommes loin d'avoir toutes les réponses pour expliquer comment cela est possible. »

Ou alors, ne cherchons tout simplement pas à expliquer. Ce serait mieux, et c'est ce dont il faudrait que j'arrive à me convaincre. Mais non. Il y a toujours une explication à tout, même si l'explication n'est pas en elle même rationnelle. L'enregistrement... Oui.

« Je n'ai pas eu le temps de le visionner, mais je l'ai récupéré. Les caméras n'avaient pas un très bon angle de vue sur la scène et il faisait sombre, mais il est possible qu'on puisse tout de même voir quelque chose. »


Je n'en savais rien, pour le moment. Comme je le lui avais dit, je ne les avais encore pas visionnés. Je sortais les disques où ils se trouvaient d'une des poches intérieures de ma veste pour les poser devant elle, sur le bureau.

« Ils sont là. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Mer 26 Aoû - 18:39

Chaque tragédie révèle notre rapport au réel


« Peut être. Mais dans un cas comme dans l'autre, nous sommes loin d'avoir toutes les réponses pour expliquer comment cela est possible. » Et elle a bien raison de le faire remarquer. Il devient urgent de pouvoir démêlé le vrai du faux avec Torben. S'il s'agit d'une mission d'infiltration, ce qui serait le plus plausible, le servant de Krystel doit être au courant de tout. En même temps qu'elle songe à cela, elle réalise à quel point il est impensable que les semi-démons aient laissé la reine des vampires vivante. Et pourtant, si tout ceci se révèle vrai, elle présage qu'il restera de nombreuses questions sans réponses.

Krystel, du côté des semi-démons serait très mauvais pour eux. Les vampires. Il est même étonnant qu'elle n'ait pas commis de coup d'état en se présentant comme la reine. De quoi ajouter de la confusion au sein de leur peuple déjà soumis à la rébellion. Morgane avait vraiment besoin d'un problème supplémentaire, le destin s'acharnerait donc sur elle ? Comme s'il n'était pas assez difficile de succéder à sa mère, elle avait hérité du trône avec Jana, elle-même assassinée un mois plus tôt.

« Je n'ai pas eu le temps de le visionner, mais je l'ai récupéré. Les caméras n'avaient pas un très bon angle de vue sur la scène et il faisait sombre, mais il est possible qu'on puisse tout de même voir quelque chose. » Erin, loin d'être incompétente, pense a tout. Si elle n'a pas encore regardé, elle avait bien l'intention de le faire avant que Morgane le lui demande. La reine n'est pas sans savoir que sa servante est une ancienne de la CIA avant de devenir le garde du corps de la Mort quelques années plus tôt. Elle semble rien n'avoir perdu des compétences acquises en travaillant pour le gouvernement. « Ils sont là. » Morgane prend les disques du bout des doigts, comme s'ils allaient lui exploser à la figure d'un moment à l'autre.

« Regardons ensemble. Deux paires d'yeux valent mieux qu'une. » Erin doit bien être capable de reconnaître Krystel, elle l'a peut-être connu moins longtemps que Morgane, elle reste un ancien agent de la CIA. Il n'est pas aisé de capter une image pleine des deux protagonistes. Ils passent souvent d'une caméra à l'autre, obligeant les jeunes femmes à change de disque en fonction de la caméra qui filme la suite. « Je rêve ou...Elle le fuit ? » ça ressemble si peu à sa mère. Et lui, lui court après. L'apparition des oiseaux entre-temps. Ils sont toujours de dos, dans l'ombre ou agissent trop rapidement de face pour apercevoir quoi que ce soit.

Morgane met un terme à la vidéo lorsqu'il est évident qu'ils ont déguerpi des lieux, inutile de voir plus loin, Erin a fait son rapport et il n'est pas nécessaire de revenir dessus. Elle se laisse aller contre le dossier de son fauteuil, ses mains posées sur les accoudoirs, ses ongles les tapotent nerveusement. C'est elle, c'est évident que c'est elle, mais son comportement n'est tellement pas représentatif de la Krystel qu'elle a connue. « C'est assez confus...On dirait bien elle, pourtant, en dehors de son physique, je ne la reconnais pas dans son comportement, ou si peu. » Avoue-t-elle. Qu'ajouter à cela ? Morgane ne trouve rien à y redire. Son esprit cherche toujours une logique à tout cela, en vain.

« Je pense qu'il est temps que j'aie une conversation avec ce semi-démon installé dans les cachots, demain. » A défaut d'avoir Torben sous la main, le seul homme qui détient probablement toutes les réponses puisqu'il doit toujours être lié à Krystel, elle trouve une autre solution pour obtenir des réponses. Ce semi-démon ne sait peut-être rien, comme il peut savoir beaucoup de choses.


_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Jeu 27 Aoû - 11:29

Chercher des réponses, trouver de quoi éclaircir la situation... C'était bien facile à dire. Nous avions des outils à disposition, certes, et des outils de taille. Mais seraient ils nécessaires ? Fallait il tenter de comprendre, ou simplement de contrer bêtement le problème ? Il fallait encore trouver comment. Je ne voyais pas. Krystel. Il était impossible qu'elle soit vivante, et pourtant c'était le cas. Ce monde ne tournait plus rond depuis bien longtemps, mais nous en étions arrivé à un point que jamais je n'aurai pu imaginer. Morgane semble quoi qu'il en soit tout aussi dérouté que moi, et peut être même plus. Je m'en rends compte. Elle était sa mère, sa mère biologique, après tout. En plus de cela, elle devait gérer les répercussions sur son peuple, qui n'allaient pas être des moindres. Si ce qui s'était passé cette nuit avait pu être étouffé, des rumeurs devaient déjà circuler, plus ou moins exactes. Mais le peuple vampire ne resterait pas dans l'ignorance bien longtemps, et au vu des troubles qui l'agitent déjà... J'avais l'impression qu'elle cherchait des solutions pour contourner le problème. Une infiltration, une réincarnation de son esprit... Je ne voyais rien d'autre que l'évidence. Krystel était vivante. Et quoi qu'il est pu se passer, elle est contre nous. Qui est-elle devenue, comment cela est il possible... Oui, je me les pose, ces questions, et je me dis qu'elles n'ont pas de réponse. Alors je tente de les oublier, d'accepter le fait tel qu'il est sous mes yeux.

Torben avait peut être des réponses. Peut être pas exactement à mes questions, mais je suis certaine qu'il pourrait éclaircir tout cela, ne serait-ce qu'un peu. S'il veut bien se montrer coopératif, ce qui ne semble pas gagné d'avance... Je ne lui demanderai pas de revenir ou de quoi que ce soit. Juste de dire ce qu'il sait. Il est lié à elle encore plus fortement que je ne le suis à Morgane. Il doit savoir. En attendant... Nous avons les enregistrements des caméras, oui. Ce n'est pas grand chose, mais c'est toujours un début. Un quelque chose sur quoi s'appuyer pour confirmer une certitude. Je les ai pris par habitude, par réflexe. Regarder des enregistrements, c'est quelque chose de classique. Si votre cible est précautionneuse et qu'elle a le temps, elle se sera débrouillée pour que vous ne les trouviez pas ou qu'ils ne vous révèlent rien, mais en l'occasion, je ne pense pas que ce soit le cas. Et qui ne tente rien n'a rien.

La Reine attrape ce que je lui tends, et nous les visionnons rapidement. La qualité de l'image n'est pas bonne, ce qui est normal pour ce type de vidéos. La nuit n'arrange rien, certes, mais j'arrive tout de même à distinguer la scène. Je les reconnais rapidement, et ne les lâche pas du regard. Tout est rapide, confus, mais oui, j'acquiesce à ses paroles. Elle le fuit. Moi aussi, je comprends les choses comme ça. Je me rassois une fois que nous avons tout visionné. Morgane semble toujours aussi confuse qu'avant, mais au moins elle est sûre qu'il s'agissait de Krystel. Physiquement. Et ces oiseaux... J'acquiesce.

« Oui. Je me suis dit la même chose. Je n'ai rien pour comprendre ce qu'il se passe, mais la vampire était bien elle. Les oiseaux aussi. Ca ne peut être personne d'autre. »

Je réfléchis encore un instant. Cherche. Je bute. Je suis dans une impasse. Alors que par logique, par déduction, j'ai toujours su trouver des réponses.

« Mais ça n'a pas de sens... »

Ajoutais-je, une pensée à haute voix. Elle évoque le semi démon dans les cachots. Je l'avais oublié, celui là... Je hausse les épaules.

« Un tueur à gage, je crois. Le Général de Valombre l'a déjà interrogé il me semble. Ca ne coûte rien de tenter. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   Jeu 27 Aoû - 22:59

HRP:
 

Chaque tragédie révèle notre rapport au réel


Si elle avait un cœur en état de marche, il battrait sûrement la chamade, ses paumes seraient moites et sa gorge sèche. Krystel vivante, cela enchanterait Morgane, si le mystère ne planait pas autant sur l'apparition de sa mère sur ces vidéos. Elle aimerait croire que sa mère a infiltré les semi-démons sans prévenir personne, qu'un jour, elle reviendra, reprendra sa place de souverraine et soulagera sa fille de toutes ces responsabilités.

« Oui. Je me suis dit la même chose. Je n'ai rien pour comprendre ce qu'il se passe, mais la vampire était bien elle. Les oiseaux aussi. Ca ne peut être personne d'autre. » Morgane ouvre doucement le lien qui les unit, ce n'est pas toujours évident. Parfois, elle dirige mal leur lien, celui-ci peut s'ouvrir spontanément et avec douceur, d'autres fois elle doit se forcer un passage psychique et s'engouffre trop profondément dans la conscience d'Erin. Doucement, elle entrevoit qu'elles en arrivent à la même conclusion. « Mais ça n'a pas de sens... »

Il est certain que Torben pourrait leur apporter des réponses, mais dans l'immédiat, elles ont l'opportunité de, peut-être, en savoir d'avantage avec le semi-démon installé dans les cachots. « Un tueur à gage, je crois. Ça ne coûte rien de tenter. » Un tueur à gage, ça ne l'étonne pas de la part d'un semi-démon. Ça la rend encore moins désireuse de faire face à une telle créature.

« Le soleil va se lever. » Annonce-t-elle, il est temps pour elle de se retrancher dans sa suite pour la journée tandis qu'Erin vaquera à ses occupations ou ira dormir également. Même s'il ne se levait pas, Morgane aurait été incapable de se concentrer sur autre chose en sachant sa mère bel et bien vivante. Elle n'accueille pas pour autant la journée avec grand plaisir, parce qu'elle sait que dès le lendemain de nouveaux dossiers s’amoncelleront sur son bureau à la BACA.

« Retrouvons-nous ce soir à la tombée de la nuit si tu veux bien, j'aimerais que tu m'accompagnes voir ce semi-démon. » C'était elle, ou une flopée de gardes qui refuseraient catégoriquement qu'elle s'entretienne avec un semi-démon sans leur protection. « Et pour l'instant, j'aimerais aussi que cette histoire ne soit pas ébruitée tant que nous ne l'aurons pas démêlé. » Si la presse s'empare de cette histoire, Morgane serait bien en peine d'expliquer la situation et elle n'a franchement pas besoin d'un problème supplémentaire si elle peut l'éviter.

Pour la reine, Erin n'est pas seulement sa servante ou un garde du corps supplémentaire, elle fait désormais partie intégrante de sa vie. Lié pour toujours, jusqu'à ce que la mort de l'une emporte l'autre. Ce n'est pas quelque chose qu'elle prend à la légère. Un lien bien plus fort que le mariage. Elles doivent communiquer, partager, se faire confiance et régner. Et de la confiance en ce moment, Morgane en a bien besoin. Savoir en qui l'on peut se fier sans concession est un soulagement. C'est un fait indéniable de par leur lien et ce même si Erin est en cause dans la perte de Jana. Morgane est parfois réceptive lorsque la jeune femme culpabilise. Ce n'était pas voulu, tout comme Freyja n'avait pas désiré l'achever. Malgré sa rancœur, elle ne leur en tient pas totalement pour responsable de ce drame.

Une fois qu'elle eut éteint tout appareil électronique de son bureau, la reine quitte l'étreinte de son fauteuil pour se diriger vers la porte du bureau. « Tâchons de nous reposer, la nuit porte conseil. » Le jour pour elles en l’occurrence puisqu'elles vivent la nuit. Morgane attend que sa servante quitte son bureau pour en refermer la porte. « A ce soir Erin. » Dit-elle d'une voix douce avant de la quitter pour se diriger vers ses appartements. Morgane est toujours aussi bouleversée par la nouvelle, mais ce n'est pas ce qui arrêtera le soleil et l'étreinte de la mort qu'elle ne pourra guère repousser quoi qu'elle en pense.



_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Chaque tragédie révèle notre rapport au réel [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fidélité des films par rapport aux livres
» Mais j'trouve pas d'refrain à notre histoire. Tous les mots qui m'viennent sont dérisoires. [Livre II - Terminé]
» Ce qu'on risque, révèle ce qu'on vaut. [Livre II - Terminé]
» Notre salut et notre perte sont en nous-mêmes. [Livre III - Terminé]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: