AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Dim 12 Juil - 22:58

Je fais les cent pas sous le regard à moitié exaspéré de Darren, secouant mes mains pour que le vernis finisse de sécher correctement. Je me stoppe et le regarde, avant de soupirer et de tenter de me calmer. Je ferme les yeux et essaie de faire le vide. Je le regarde à nouveau. « Mieux ? »

J’essaye tant bien que mal de calfeutrer mes émotions et de verrouiller un tant soit peu au moins de mon côté. Mais j’ai du mal. Enfin, j’y arrive certaines fois, quand je veux vraiment. En même temps, la patience, c’est pas mon fort. Et puis, moi je m’en fous, c’est pour lui que je fais ça. Non pas que ça se passe mal, au contraire même, même si y a eu quelques trucs… gênant.
Genre quand je suis rentrée tard avec un mec. Va expliquer au mec la présence d’un ado dans ton appart déjà. Bon, ok, j’ai juste eu à lui dire de s’occuper de moi plutôt. Mais va expliquer à l’ado après… Pis bon, c’pas comme si les murs étaient pas en carton-pâte. Ouais, le réveil le lendemain est plus compliqué. Les fois suivantes ont pas été moins emmerdantes.
Genre quand je me balade à moitié à poil dans l’appart…
Quoique, dans le fond, c’est pas mon problème. Je vais pas m’arrêter de vivre pour lui. Ok, c’est de ma faute. Ok, j’en suis responsable. Mais je fais ce que je peux. On parle, ou du moins, je parle, de tout et de rien, et lui essaye d’expliquer. J’crois qu’il s’y fait p’tit à p’tit. J’espère. Enfin, il est déjà moins mal qu’au début, et j’arrive même à le faire sourire et rire. C’pas si mal. Et ouais, je m’occupe de lui. Rhabillé de pied en cape. Logé, nourri, blanchi. Et ouais, je l’aime bien. Beaucoup. Et j’ai clairement pas envie qu’il me déteste comme j’ai pu haïr Nikos… En même temps, je lui ressemble en rien… Et Darren ne me ressemble pas davantage.

Je lui ai dit de venir avec moi. Je ne pouvais pas le laisser ici, sans savoir ce qui allait m’arriver. Même si j’aurais aimé lui éviter ça. Lui éviter de peut-être, sans doute, risquer à nouveau sa vie. Mais de toute façon, si je meurs, il est encore plus jeune que je ne l’étais, il n’a aucune chance seul. Je lui ai dit qu’il fallait qu’on aille voir si ce n’est la Reine, du moins quelqu’un qui puisse statuer. Statuer quoi ? Ah… ouais, j’ai évité de répondre, lâchement, me contentant de lui sourire et de lui demander de l’aide pour fermer ma robe. Qu’il se rende compte ou non à quel point cette entrevue pouvait être importante n’était pas… Il devait déjà ressentir mon inquiétude, autant ne pas en rajouter. Quitte à ce qu’il puisse m’en vouloir.
J’ai enfilé une robe courte et vaporeuse, sans manche, blanche avec des fleurs sur le bas, et des escarpins à brides roses. Non pas que ça ait une quelconque importance sur le résultat final, mais je l'aime bien.

Je m’assoie à ses côtés, finissant par m’allonger en posant ma tête sur ses genoux. Oui, je cherche son contact, et alors ? « Tu ne parles pas si on t’adresse pas la parole ok ? Sauf pour dire bonjour et ce genre de trucs oui... »
Je ferme les yeux, tout en sachant qu’il fallait qu’on y aille pour ne pas être en retard. Le taxi arrive, je l’entends. J’ouvre les yeux et lui souris. « Allez, on y va. » Je me relève, attrapant une veste cintrée blanche et mon sac. Je reste silencieuse durant tout le long trajet, me contentant, à nouveau, de récupérer sa main. Trop jeune pour moi ouais, pas la peine de faire cette tête le chauffeur. Mais je m’en fous.

Au bout d’un temps interminable, oui, au final, on aurait presque dû y aller à pied, il nous dépose devant la demeure. Gigantesque demeure. Allez. Tout va bien se passer. Au pire… ben ce sera rapide non ? Nous entrons et on nous conduit dans une salle… d’attente ? un bureau ? Je sais pas trop. Je regarde autour de moi, estimant plus ou moins tout ce qui s’y trouve. Et je me tourne pour le regarder lui. Je suis censée le rassurer. Le protéger. Pas le mener à nouveau à sa perte. Je m’approche de lui et l’embrasse sur le front. Ok, autant pour me rassurer moi que lui. Peut-être même davantage.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mer 15 Juil - 21:45

La cohabitation avec Lucy n’était pas de tout repos. Aujourd’hui tout particulièrement. Pour une fois pas à cause de la tension entre nous, ni des mecs qu’elle ramène, ce qui a le don de me mettre extrêmement mal à l’aise tout en attisant un peu une sorte de curiosité et de jalousie qui ne manque jamais de me rendre les nerfs à vifs avec une soif impossible à gérer. Non cette fois c’est son stress qui est insupportable. Elle traverse l’appartement en long et en large, et je sens sa peur et son stress comme si c’était moi qui les ressentaient. D’ailleurs je commence à les partager moi aussi, en plus de cet agacement qui monte. Génial. Comme si on avait besoin d’être tous les deux stressés pour cette entrevue.

Elle a dû sentir mon énervement, merci cet espèce de lien entre nos émotions, à moins que ça ne se lise directement sur mon visage. C’est possible aussi. Bref, je sens doucement son stress se faire moins omniprésent. Un simple bruit de fond, que je peux ignorer facilement. Je me calme rapidement et lui sourit pour la remercier. Je ne dis rien, et ne pose pas trop de questions, pas envie de la stresser encore plus. J’ai bien vu comment elle a évité les quelques questions quand elle m’a parlé de ce qu’on allait faire. Elle m’a expliqué déjà ce que je devais savoir. Je me suis habillé en conséquences, un peu plus formellement que d’habitude. Je me sens un peu ridicule d’ailleurs en chemise. Mais je peux pas me pointer devant les autorités vampires en sweat et baskets, donc va falloir faire avec. Je sais qu’elle répondra pas si je lui pose des questions, et je veux pas la stresser encore plus. Je sais que ce qui va se passer aujourd’hui est important. Peut-être aurai-je enfin le droit de sortir de cet appartement, après. Peut-être aussi que j’en saurai plus sur ma famille, que je pourrai leur demander de les prévenir. Je verrai.

Elle s’installe à côté de moi et pose sa tête sur mes genoux. Ma main caresse ses cheveux sans que je ne le fasse vraiment exprès. Son contact me semble naturel, presque rassurant. Et je crois que c’est un peu pareil pour elle.

« Oui Maman... Et je m’essuie la bouche après avoir bu, et je dis merci, et s’il te plait, et bonjour, et au revoir... »

Je la regarde avec un sourire narquois sur les lèvres tout en parlant. Je dis ça pour la faire chier, lorsqu’elle me saoule avec des consignes et des conseils à n’en plus finir. Et puis c’est aussi un peu affectueux. Je la taquine. Je la considère pas vraiment comme ma mère. Enfin pas que. Il y a un peu de ça dans la relation entre nous. Mais il y a aussi autre chose. C’est plus compliqué que ça.

Je la suis dehors et la laisse serrer ma main pendant le trajet en taxi. Tous ces contacts me gênaient au début, mais je m’y suis fait. Je les apprécie, même. Et parfois j’ai du mal à me retenir de les chercher. Mais je ne veux pas me rapprocher trop. Je me souviens de notre baiser, la nuit où je me suis éveillé. Je sais pas si je suis prêt à... ça. J’ai encore des pulsions que je ne comprends pas, des désirs et des pensées qui ne me ressemblent pas. Je ne sais pas si je retrouverai vraiment ma personnalité d’avant, si c’est même possible. Ca me fait peur, mais peut-être que c’est ça le nouveau moi. Le moi version vampire. Je ne veux pas me résoudre si vite, je veux essayer de redevenir comme avant. Un Darren 1.1, pas 2.0.

L’attente dans cette pièce fait remonter un peu le stress de Lucy, je sens que les barrières qu’elle avait dressées retombent, et je ressens sa peur de nouveau en moi. Mais je ne lui en veux pas cette fois. J’imagine qu’elle ne peut pas toujours faire attention à contenir ses émotions. Elle a autre chose à penser, alors j’essaie de ne pas lui envoyer de signaux désagréable. C’est pas vraiment sa faute. Et je veux la soutenir, un peu. Je laisse son stress m’envahir sans broncher, et lui sourit un peu pour la rassurer. J’essaie de lui transmettre que tout ira bien, quoi qu’il arrive. Mais j’ai du mal à imaginer ce qui pourrait se passer une fois qu’on rencontrera la haute sphère des vampires. Son inquiétude est sans doute justifiée. Je commence à m’inquiéter moi aussi. Je n’arrive pas vraiment à savoir si c’est moi qui m’inquiète ou si c’est tout simplement ses sentiments à elle qui prennent le dessus sur les miens. En tous les cas je me fige quelques secondes lorsque la porte s’ouvre, avant de bondir sur mes pieds en bredouillant un bonjour et en inclinant la tête en signe de respect. Avec l’émotion j’en ai oublié les conseils de conduite de Lucy, j’espère que je n’ai pas fait de bourde, et que c’est bien comme ça que je suis sensé me comporter...

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Dim 26 Juil - 23:45

Je m’apprêtais à me rendre dans le bureau dans lequel je recevrais Lucy, qui m’avait contactée pour me demander à se voir. Elle avait saisi l’opportunité bien plus rapidement que je ne le pensais. Si Nicolas et moi n’avions pas, lors de ma rencontre avec la jeune vampire, encore discuté de ce que nous envisagions de faire des plus jeunes vampires peu au fait de l’importance et la puissance de la Monarchie vampirique, grandement diminué, s’approcher de Lucy pouvait nous permettre d’œuvrer pour la réunification que nous cherchions. C’est d’ailleurs pourquoi je l’avais convié, aujourd’hui. Il pourrait se faire une idée de la jeune femme, et m’aider à jauger de ses compétences, et de la place que l’on pourrait lui confier. Si tant est qu’elle vient pour ça. Nous verrons bien. Nicolas devrait me rejoindre sous peu, supposais-je, étant donné que l’heure à laquelle j’avais conviée Lucy était dans un peu moins de dix minutes. Je m’asseyais au bureau que j’occupais, dans la demeure Raybrandt, repassant en revue un communiqué de presse que nous voulions adresser à tous les organismes de presse les plus influents, toujours dans l’optique de nous réhabiliter à la vue de tous. Il n’était pas bon à jeter, mais bien des choses seraient à reprendre, pour qu’il transmette réellement ce que nous souhaitions dire.

Soupirant, je me levais, et réchauffais des bouteilles de Tru Blood, les versant ensuite dans des verres, quand on frappa à la porte, m’annonçant l’arrivée de ceux que j’attendais. Je signalais donc de les faire entrer, masquant aisément la surprise que le fait qu’elle ne soit pas seule m’inspirait. Et le fait que je sois intriguée.

« Lucy… Jeune homme. Asseyez-vous, je vous prie. Voulez-vous du Tru Blood ? »

Je leur souriais, m’efforçant de les mettre à l’aise. La nervosité qu’ils dégageaient tous deux étaient aisément perceptible, et ne signifiait rien de bon, mais je devais assurément comprendre avant de faire quoi que ce soit. Et pour cela, ils devaient parler. Bien que le jeune homme soit visiblement très jeune, comme vampire.

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mer 29 Juil - 17:34

    Tant de choses à faire et si peu de temps... Notre royaume était fragile, vacillant sur ses fondations. La perte de sa mère, puis de sa sœur avaient réveillé la combativité de Morgane et sa grandeur, mais j'espérais qu'il n'était pas déjà trop tard pour que tous s'aperçoivent de la reine qu'elle pouvait être, qui avait toujours sommeillé en elle. J'espérais aussi qu'elle n'allait pas virer dans les extrêmes après toutes ces trahisons et ces coups du sort, après toutes ces pertes. J'avais réussi à gagner sa confiance et il me semblait qu'elle m'écoutait. Néanmoins, je me montrais prudent avec elle, conscient que cette proximité toute neuve était encore fragile et qu'il me faudrait du temps pour avoir réellement du poids auprès d'elle. Mais j'avais bon espoir d'une réelle entente et d'un vrai rapport respectueux et de confiance entre nous. J'espérais pouvoir la servir comme j'avais pu servir Krystel... Même si le contexte était malheureusement bien différent.

    De tout ce chaos en était ressorti également une collaboration avec Freyja... Je l'avais côtoyée il y a de cela bien des décennies, séduit par sa beauté et son intelligence, mais sans pour autant la connaître. Et il me fallait désormais composer avec elle. Ce qui n'était pas aussi difficile qu'on aurait pu le penser. Freyja et moi tombions d'accord sur de nombreux points et avions le même mode de pensée. C'était agréable de travailler avec quelqu'un qui vous comprenait et suivait votre raisonnement. Néanmoins, je n'en étais pas encore à lui faire confiance, comme je doutais qu'elle se fie totalement à moi. Pour évoluer dans ce milieu depuis si longtemps, la confiance était un luxe qu'on ne pouvait s’offrir au risque de se retrouver poignardé dans le dos.

    Néanmoins, nous nous occupions des affaires courantes, ne nécessitant pas systématiquement la présence de Morgane, même si on la mettait au courant de tout. Mais elle ne pouvait tout gérer et certaines tâches nous étaient déléguées. Nous... filtrions en quelques sortes. Et justement, Freyja me fit savoir qu'une vampire devait se présenter à elle pour... discuter. De jeunes vampires. Nous avions des projets pour les plus jeunes si facilement exclus, oscillant entre leur nouvelle nature et leur humanité encore présente. Ils étaient laissés à l'abandon, priés de s'adapter, sans pour autant leur en donner réellement les moyens. Et c'était tendre de nouveau le dos en attendant une nouvelle rébellion. Nous ne pouvions pas nous le permettre.

    Je me dirigeais vers le bureau de ma collègue à grandes enjambées, me figeant en arrivant devant la porte. Ce n'était pas une, mais deux odeurs que je sentais. Curieux, je frappais à la porte, entrant sans plus de cérémonie, et embrassant du regard la pièce. Freyja était présente naturellement, jouant les hôtesses. J'avisais une vampire brune et un vampire à l'air juvénile... un adolescent... Je fronçais les sourcils. Il avait été transformé bien jeune et... récemment. Néanmoins, cette expression disparut aussi rapidement qu'elle était apparue et je souris à Freyja.

    « J'espère ne pas être en retard. »

    Je me déplaçais alors pour la rejoindre. J'étais habillé de façon très formelle : un costume sombre, parfaitement ajusté. Je toisais alors du regards les deux vampires inconnus.

    « Pardonnez mon irruption, je suis Nicolas de Valombre et cette chère mademoiselle Swayne m'a convié à cette petite réunion... Il me semble que je ne sois pas le seul invité surprise... Miss... Matthews je présume ? Présentez-nous donc votre jeune compagnon... »

    Je m'étais fendu d'un sourire agréable en parlant à Lucy, Freyja m'ayant confié son nom, mais j'appuyais fortement sur le JEUNE compagnon, lui faisant bien sentir que je n'étais pas dupe de son extrême jeunesse, aussi bien physique que vampirique.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Ven 31 Juil - 18:37

Attendre ne m’aide pas. J’ai beau avoir essayé d’anticiper et de me préparer aux diverses éventualités et questions, je n’y arrive pas. A ne pas être nerveuse. Et certaines des interrogations et des hypothèses ne me vont pas. Et je ne parle même pas celles où je me fais simplement et purement tuer… Ou encore de celles où l’on meurt tous les deux oui. Oui, bon, je n’aurais pas forcément, ou du tout le choix, quelle que soit la solution envisagée, je m’en rends compte. Mais… Si j’arrive à leur faire comprendre, à expliquer… à montrer que malgré mon jeune âge je m’occupe relativement bien de lui, qu’il va bien, aussi bien qu’il puisse dans la situation actuelle soit, et qu’il n’a été une menace pour personne, jusqu’à présent… Peut-être que…
Tout va dépendre aussi de ce que lui dira. S’ils en tiennent compte. Ce qui explique aussi pourquoi je ne lui ai pas parlé. Oui, je réfléchis parfois. Parfois… Il va ptre m’en vouloir, lui qui se moque de moi et de ma manie de le sermonner, mais on ne pourra pas dire que je l’avais conditionné. Enfin, si, on pourrait, j’aurais pu… Et puis merde.
Je stoppe et inspire. Oui, reflexe con, mais ça me calme. Ça va aller. Darren se lève précipitamment alors qu’on vient nous chercher. Je souris malgré moi. Contente ? T’as réussi à transmettre ton stress. Je me lève à mon tour, et lui presse la main, toujours souriante. Je le lâche avant de suivre sagement. Bon, joue un peu, souris… et balance tout. Facile.

On nous fait entrer dans un bureau. Dans lequel se trouve Freyja. Ok. Bon, elle a soit un poste plus important que ce que je pensais, soit ne sachant pas à quoi s’en tenir, ils ne veulent pas perdre de temps avec moi, avec nous. Bizarrement, je penche pour la première solution. Youpi, encore un truc chouette et sympa à lui confier…
Elle sourit et nous salue.

« Bonjour Freyja. »

Je m’installe face à elle, me retenant de chercher un contact avec Darren. Vaut mieux éviter hein. Même si ça ne changera pas grand-chose. Je croise les jambes, posant mes mains devant moi. Sage.

« Non merci, pas pour ma part. »

Ah, et on ne va pas être seuls. Je tourne la tête pour voir apparaître…lui, je le connais aussi, même si je connais pas son nom. Il était avec Morgane cette nuit-là. Merde. Il sourit à son tour. Mais il avait l’air surpris l’espace d’une seconde, et sans doute pas parce que lui m’a reconnu. Freyja avait dû ne lui parler que de moi… En même temps évidemment idiote…
Je lui rends son regard alors qu’il se présente. Et re-merde. C’était pas un soldat de base. Et j’ai beau ne pas tout suivre, je sais qui il est. Et il a beau être super sexy, ouais, j’ai des yeux pour voir, une partie de moi trouve cela inquiétant que le Général de la Garde Royale soit là… Il est membre du Conseil aussi non ? Merde. Ok, au final, y a des chances que Freyja y soit aussi non ? Tant qu’à faire…
Je lui souris et hoche la tête. Ouep, c’est moi. Je suis absoooolument ravie d’être ici.
Mon compagnon… Et oui, il est jeune. Je jette un coup d’œil à Darren, un sourire au coin des lèvres.

« Je vous présente Darren. Darren Stirling. Et il est effectivement jeune. Très jeune. » Je me tourne à nouveau vers eux. Allez. « Il est la raison de ma demande. De notre présence ici aujourd’hui. »

Tact ? Diplomatie ? Connais pas.
« Je l’ai tué, il y a 6 semaines de cela, la nuit du 28 février, lors des émeutes. Je n’étais pas… vraiment moi-même. » Je regarde malgré moi Nicolas, qui lui avait attaqué Morgane. « Quand je suis revenue à moi, que je l’ai vu à terre et… je… ne voulais pas. Ce n’était qu’un gosse, et je venais de … » Je me passe la langue sur les lèvres, avant de regarder Freyja. « Je connais les lois. Je sais ce que je risque. Ce que nous risquons.
Et je sais ce que ça fait d’être si brutalement arraché à sa vie et de se réveiller nocturne.
Mais je ne pouvais pas le laisser simplement se vider de son sang à terre. »


Voilà, ça c’est fait, ça c’est dit.

« Je l’ai emmené avec moi. Je ne pensais pas que ça marcherait en réalité, il avait perdu tellement de sang…
Et au final… Surprise. »
J'hausse doucement les épaules, avec un simili sourire. Tadaaam...
« Et nous voilà.»

Je les regarde tour à tour. Ouais, Surpriiiise. Je devrais peut-être leur faire remarquer que je suis venue de moi-même hein, histoire de… parce que bon… Ouais, ça craint.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mar 4 Aoû - 21:38

Je comprends assez rapidement en dévisageant celui qui vient d’ouvrir la porte qu’il ne s’agit que d’un employé, ou un serviteur. Enfin je ne sais pas, mais pas les vampires hauts placés que nous sommes sensés rencontrer. Je me sens un peu ridicule de l’avoir saluer du coup. Enfin remarque non. C’est pas parce qu’il n’est pas le chef qu’il ne faut pas dire bonjour, si ? Bref, je me pose des questions ridicules quand je suis stressé. J’ai l’impression que c’est pire maintenant que je suis un vampire. J’arrive à penser ça sans me sentir mal maintenant. Je suis un vampire. C’est bon signe que ça me fasse plus un effet de tête qui tourne et d’envie de gerber, non ? Il nous invite à entrer dans la pièce et je le suis en essayant de ne plus penser. Plus facile à dire qu’à faire. Je regarde les pieds de Lucy devant moi.

Dans la pièce nous attend une vampire. Je ne crois pas que ce soit la Reine. Je l’ai vue à la télé et elle ne ressemble pas à ça. Enfin je ne crois pas. Ca fait un moment. Elle nous salue, appelant Lucy par son prénom, et me désignant par les mots «jeune homme». Donc elle ne sait pas qui je suis. Je lance un regard interrogateur à Lucy qui ne regarde malheureusement pas dans ma direction, occupée à saluer notre hôtesse en retour. Fre quelque chose. Je n’ai pas eu le temps de comprendre le prénom. En tous cas ce n’est pas la Reine, sinon elle l’aurait appelé «Ma Reine» ou un truc du genre. Et la Reine s’appelle Morgane. Le prénom que j’ai entendu ne ressemblait pas à ça. Je me rends soudain compte que je suis silencieux depuis mon arrivée, et que tout à mes réflexions, je ne l’ai pas saluée. Je sens le rouge monter à mes joues et je bredouille tout en prenant place sur l’un des fauteuils qui lui font face.

« Bonjour Madame»

Je réponds ensuite à sa question, me contentant de suivre Lucy. Je n’aurai pas dit non à un peu de sang, mais je préfère faire profil bas. Je peux bien attendre que l’on soit rentrés à la maison pour boire un peu.

« Non merci.»

Lucy me semble extrêmement loin. Je trouve ça étrange qu’elle n’ait pas pris ma main. Elle l’aurait fait en temps normal. Ca me confirme que ce rendez-vous n’est pas vraiment normal. C’est un moment important. Au cas où le simple fait qu’elle stresse depuis plusieurs jours à cette idée ne me suffise pas pour le deviner.

Un autre vampire, en costume noir, entre soudain dans la pièce, sans doute quelqu’un d’important lui aussi. Il se présente et demande aussitôt qui je suis. Si je pouvais disparaître dans mon siège je le ferai. Je suis sensé dire quoi là ? Je peux dire mon prénom au moins, non ? J’ouvre la bouche pour le faire mais Lucy se met à parler au même moment.

« Da...»

Je me tais. Il vaut mieux je pense. Je la laisse parler et je ne parle que si on me pose directement une question. C’était ça les consignes. Autant les suivre. Je sens son stress à mesure qu’elle parle, et les regards des deux vampires qui nous font face pendant qu’elle fait le récit de ma transformation me mettent terriblement mal à l’aise. J’essaie de leur sourire sans grand succès.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Lun 17 Aoû - 9:49

Ni Nicolas ni moi n’étions assis, contrairement aux vampires en face de nous, qui avaient pris part sur les chaises que je leur avais indiquées. Je souriais, au refus de Lucy pour le Tru blood, de même que celui de sa… était-ce seulement sa progéniture ? Si tel n’était pas le cas, pourquoi serait-il avec elle ? Un vampire si jeune ne devait pas être séparé de son Sire. Si tant est que son Sire prenait son rôle au sérieux… Je supposais que ce ne devait pas être le premier. Mais la promptitude de la non moins jeune vampire face à moi à répondre pour lui répondait à toutes mes interrogations. Fort bien. Je n’esquissais nul geste, sinon celui de désigner un fauteuil à Nicolas s’il le désirait. Moi même ne tarderait pas à m’asseoir. Le petit ne méritait pas d’être effrayé, après tout. Il n’était pas fautif, dans cette histoire. J’aurai probablement dû jeter le Tru Blood tiède dans les verres posés sur le bureau devant moi, dont l’arôme, bien que peu plaisant, se répandait.

Je ne me risquais pas à l’interrompre. Si elle était décidée à tout nous avouer, fort bien. Je ne pus m’empêcher de me concentrer davantage, alors qu’elle nous disait ne pas avoir été elle-même. Une de plus… Un danger considérable de plus. Nous n’avions pas tous été touchés, la Reine elle-même s’était vue préserver de ce sort peu enviable, et elle ne pouvait donc pas comprendre les actes de ceux qui l’avaient été. Elle ne pouvait pas comprendre la vulnérabilité et le danger que nous représentions, à ne pas être apte à nous contrôler. Nous allons avoir besoin de tous les vampires touchés, pour apprendre à nous en prémunir. À contrôler cette force qui nous dépassait pour le moment.

Cependant, Lucy avait fauté. Elle n’était pas sous le contrôle d’un autre, quand elle avait agi. Une bonne intention, certes, mais mal amenée. Nous ne pouvions risquer une débandade de nouveaux vampires incontrôlables. Nicolas et moi devions, et vite, les reprendre en main. Si certains de nos vampires les formaient, peut-être n’était-ce pas suffisant. Lucy, ainsi que Darren, devraient prendre part à ces groupes militaires et vite.

« Vous avez bien fait de venir. Vous comprendrez, néanmoins, que tel acte ne peut rester impuni. Et que la Reine doit en être avertie. Nous comprenons bien évidemment ce qui vous a poussé à attaquer l’Humain, mais nous comprenons aussi que vous étiez en pleine possession de vos moyens, lorsque vous avez décidé de lui donner une seconde vie. »

Je me retournais, enlevant les verres de Tru Blood du bureau. La torture avait assez duré. Celle-ci, du moins. Restait à voir ce que l’on ferait ensuite. M’adossant au bureau, je laissais de Valombre libre de compléter ce que je venais d’affirmer. Ou le contredire. Il était bien plus rompu à cet exercice que moi, et peut-être avait-il déjà vu passer des dizaines de jeunes vampires. Nous avions vu Iorek et Anna, mais le problème avait directement été porté devant la Reine.

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Sam 22 Aoû - 20:49

    La vampire ne m'était pas totalement inconnue. Si son nom ne me disait rien, son visage, en revanche, m'était vaguement familier. Elle était là cette fameuse nuit de février. Et elle avait succombé au chaos en attaquant n'importe qui. J'avais hésité entre lui tomber dessus ou m'occuper du semi-démon. J'avais opté pour Samuel, avant de succomber à mon tour, comprenant mieux quelle mouche avait piqué la jeune nocturne. Et maintenant... Elle se trouvait devant nous, avec un jeune homme, tout juste vampirisé. C'était formellement interdit. Elle devait bien le savoir. J'étais curieux de savoir ce qu'elle avait à nous raconter et attendis donc qu'elle parle, ce qui ne tarda pas.

    Elle nous présenta le jeune homme, Darren, qui était la raison de sa venue ici. Bien, elle avait fait un infant sans autorisation et elle venait d'elle-même plutôt qu'attendre que cela s'apprenne et qu'ils ne soient tous deux traqués. C'était plutôt un bon point pour elle. L'autre bon point étant qu'elle ne s'encombre pas de phrases inutiles et aille droit au but, nous apprenant tout de go qu'elle l'avait tué lors de la nuit chaotique de février, sous l'emprise du chaos justement et son regard croisa la mien, alors qu'elle savait que j'y avais moi-même succombé, allant même jusqu'à attaquer ma reine... Disons que j'étais mal placé pour lui faire la morale à ce sujet... Freyja également. Ses actes avaient eu de plus graves conséquences que les miens...

    Et je compris la raison de son geste. Elle avait attaqué ce gamin sans même en avoir réellement conscience ou sans pouvoir l'empêcher et une fois qu'elle était redevenue elle-même, elle l'avait vu, presque mort et avait été envahie par les remords... Elle était jeune. Sans doute empathique. Elle tenta de justifier auprès de Freyja. Elle avait bafoué les lois. Les circonstances étaient pourtant exceptionnelles... C'était un véritable cas de conscience. Elle avait agi sur l'instant, ne réfléchissant sans doute pas vraiment aux conséquences, n'y croyant même pas elle-même et pourtant... Je dus retenir un sourire malgré la gravité des faits à sa façon de conclure son petit récit. Elle semblait spontanée. C'était rafraîchissant. Mais dangereux pour elle.

    Darren restait sagement silencieux. J'imaginais sans mal combien il aurait aimé être ailleurs qu'ici. Et il devait d'ailleurs se demander ce qu'il faisait là. Parce que jouer la plante verte, ça allait bien 5 minutes... Et pourtant, son destin se jouait ici. Pas maintenant. Freyja et moi n'avions pas le pouvoir de décider de leur châtiment. Le dernier mot en reviendrait à Morgane. L'affaire était trop grave pour qu'elle n'y soit pas mêlée et n'en soit pas décisionnaire. Et j'étais incapable de deviner ce qu'elle déciderait pour eux... Morgane était plus clémente et compréhensive que Krystel. Mais elle était affligée par le deuil et écrasée par sa charge.

    Freyja formula tout haut ce que je pensais. Et si elle laissait supposer que nous pouvions nous montrer cléments parce qu'elle n'était pas elle-même en l'attaquant, elle lui fit également bien comprendre que la décision de le transformer avait été prise en toute connaissance de cause. Elle aurait moins risqué à le laisser mourir. Il y avait eu beaucoup de morts cette nuit là. Je pris la parole à mon tour, d'une voix calme et douce, mais implacable :

    « Les remords ne sont pas de bons conseillers Lucy... Vous avez voulu bien faire, rattraper votre erreur en lui offrant une seconde vie, bien différente de la première cependant et au mépris de nos lois. Quand bien même les circonstances étaient exceptionnelles, cela ne vous exemptera pas d'un châtiment exemplaire. Nous ne pouvons tolérer de tels agissements, qu'importent les motivations... vous avez pris une décision sous le coup des remords. Et elle était mauvaise. »

    Je marquais une pause, avant de nuancer :

    « Cependant, vous êtes venue de vous-même... La décision en reviendra à notre reine. »

    Je tournais alors le regard vers Darren, m'intéressant à lui.

    « Comment vis-tu cette nouvelle nature Darren ? Comment s'est passé ton réveil ? Et tes premiers pas en tant que vampire ? »

    Je n'avais pas été préparé à mourir et à me réveiller dans un cercueil. Scylla m'avait transformé pour me sauver la vie... Comme Lucy avec Darren. Leur histoire trouvait immanquablement un écho en moi, sauf qu'à l'époque, aucun loi n'existait à ce sujet... Et si elles avaient existé, cela n'aurait pas arrêté Scylla. Même si les sentiments qui avaient motivé son acte n'étaient pas les mêmes que ceux qui avaient motivé Lucy. Néanmoins, quand bien même je me montrais dur dans mes paroles vis à vis de la jeune vampire, je ne pouvais m'empêcher d'espérer que Morgane ne serait pas trop sévère avec elle... Elle avait voulu bien faire, tout simplement... Et elle semblait bien s'occuper de son infant... Ce qui n'était malheureusement pas le cas de tous les sires...
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Dim 30 Aoû - 19:57

Durant une seconde, alors qu’ils sont face à nous, je me demande ce que je fous là. C’est vrai, on aurait pu partir, je me débrouille suffisamment en français, en espagnol ou même en allemand pour partir loin…. Ptre pas assez loin, mais, ça aurait pu marcher. Un temps. Ou pas du tout. Et puis au final, ça aurait été encore plus dur pour Darren. Il a pas mérité ça. Enfin, pas encore ça en plus. Et j’aurais sans doute fini écartelée ou un truc dans le genre plutôt qu’autre chose. Rien qui ne me fasse grande envie quoi. En venant, on a encore une chance, pas vrai ? Et je raconte tout. Sans blabla inutile ou superficiel. A quoi bon ?

Et j’ai beau essayer de discerner quelque chose dans leur regard, j’ai du mal. Ouais, les anciens vampires, ça craint. Mais j’ai pas vu de condamnation pure et simple, et je sais pas trop si j’ai vraiment vu un éclair de compréhension, ou si je l’ai juste trop espéré.
Je souris malgré moi quand Freyja me répond. Bien sûr que non, je ne pensais pas ressortir aussi vite que j’étais entrée ici, je réfléchis pas des masses, mais je ne suis pas stupide, ni inconsidérée à longueur de temps… Oui, je sais… Et non, effectivement, je n’étais plus sous l’emprise du chaos quand j’ai décidé de le ramener. Je savais ce que je faisais, même si j’avoue
Je me passe la langue sur les lèvres, reportant mon attention sur le général, alors que Freyja se retourne et vide les verres. C’est cool, ce sera déjà plus facile pour Darren… enfin, si on veut. Je hoche lentement la tête, les regardant tour à tour.

« Je sais. Tout ça. Je ne suis pas venue en espérant simplement raconter ça, et repartir après une admonestation, une tape sur les doigts et un froncement de sourcil.
Ma décision était mauvaise. Peut-être. Sans doute.
Et la plupart des nocturnes l’aurait laissé là sans hésitation en train de finir de se vider de son sang. Sans même un regard. Une victime de plus ou de moins après tout… »
Je hausse doucement les épaules. Peut-être aurais-je dû. C’est pas comme si j’y avais pas repensé depuis. La vision de son corps au sol m’aurait-elle hanté longtemps ? J’en doute, j’aurais fini par oublier le moindre de ses traits, et par m’en foutre totalement. Et ça, ça me faisait flipper. C’était sans doute préférable pour moi, mais c’était le côté vieille momie insensible qui me perturbait.
« Même si mon attaque d’origine était indépendante de ma volonté… Même si je ne pensais pas réussir… Si c’était à refaire…»
J’inspire, et oui je me rend compte de la stupidité de la chose, et je les fixe. « Je ne pourrais pas le laisser mourir. Même en réfléchissant davantage aux conséquences. » Je finis plus pour moi-même que pour eux, tournant le visage vers Darren. « J’en suis responsable. Pas lui. Je veux juste… le protéger. »

Ouais, c’est stupide. Je l’ai tué après tout. Et je l’amène ici. C'est nul. Mais… c’est pourtant le cas. Il est à moi. Je sais qu’ils le savent, mais il a rien fait lui. C’est moi qui ai merdé.
Je relève la tête vers Nicolas alors qu’il s’adresse directement à Darren. Non, il ne risque probablement rien, ils ne lui feront rien. Malgré tout, cette vague terreur sourde ne me quitte pas. Je claquemure tout ça. Darren n’a pas besoin de ça. Je le regarde et lui souris, l’encourageant silencieusement à répondre, le rassurant tant que possible. Genre je vais bien, tout va bien. Oh, il ne va ptre pas être dupe, pas totalement, mais je m’en fous, même si ce ne l’aide qu’un peu, ça me va.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Lun 31 Aoû - 20:39


Je reste sagement assis sur ma chaise, essayant de ne pas trop laisser paraître mes émotions. Mes mains sont posées sur mes genoux. J’écoute patiemment les explications de Lucy. Explications qui augmentent encore plus mon malaise. Bien sûr elle m’a déjà expliqué tout ça. Je sais ce qu’il s’est passé. C’est juste que c’est la première fois que quelqu’un d’autre le découvre. Ou peut-être pas. Peut-être qu’elle en a déjà parlé à quelqu’un quand je n’étais pas là ? En tous cas c’est la première fois que j’entends ces détails expliqué à quelqu’un d’autre. Ici à deux vampires dont je ne connais que les prénoms, et qui ne laissent absolument rien paraître. Quand enfin ils s’expriment, je crois que mon visage lâche quelques grimaces involontaires. Un tel acte ne peut rester impuni ? C’est-à-dire ? Ils vont nous punir ? Ca consiste en quoi une punition pour des vampires ?

La vampire qui vient de prononcer ces mots se lève et s’empare des verres de TruBlood qui me faisaient envie sur le bureau pour les enlever de ma vue. Je trouverai ça gentil si elle ne venait pas de dire qu’elle allait nous punir. C’est ce qu’elle a dit, non ? Je lance des regards inquiets à Lucy, qui ne me regarde pas. Et l’autre se met à parler lui aussi. Il parle de lois, de châtiment. Je n’arrive pas à me concentrer vraiment sur ce qu’il dit, et je commence à paniquer à l’intérieur. Je reste assis sur ma chaise mais mon cerveau est en train d’exploser, de répéter des mots qu’il vient d’entendre, et d’imaginer. Des tortures, un enfermement peut-être, comme au moyen-âge. Il y a peut-être un donjon où ils mettent les vampires qui ont enfreint les lois ? Mais combien de temps ? Un vampire ça vit très longtemps ? Ils ne vont pas nous enfermer pendant des centaines d’années, si ? Je reviens à moi en entendant la voix de Lucy. Elle va leur expliquer, et ça va s’arranger. Ils vont comprendre qu’elle n’a pas eu le choix, et que c’est bien comme ça. J’ai compris moi. Je lui en veux pas. Je veux pas être enfermé, ou torturé. J’ai les yeux fixé sur ses lèvres, et le cœur pendu à ses mots. Elle va nous sortir de là.

Je tourne la tête brusquement vers Nicolas en comprenant qu’il s’adresse à moi, puis je fais des allers et retours vers Lucy, et vers lui. Il faut que je parle, là.

« Je… »

Ma voix croasse sous l’effet du stress, et j’ai l’impression que j’ai parlé beaucoup trop fort que je ne le voulais. Je respire un bon coup, et reprend, en regardant Nicolas avec des yeux qui j’espère ne reflètent ni la panique ni la supplication.

« J’ai dû me nourrir. C’était… Perturbant. Mais je les ai pas tué. Lucy m’a pas laissé. Et je… Je suis content de pas être mort pour de vrai, cette nuit-là. Je veux pas mourir pour de vrai. Je peux être un bon vampire. Je serai sage et tout. Je promets. »

Ma voix s’étouffe au fur et à mesure que je parle, et mon regard se fait de plus en plus fuyant, jusqu’à glisser vers Lucy.

« Et je veux pas que vous punissiez Lucy. Elle est gentille. Elle avait pas le choix. C’est pas sa faute… »

Mes mains tremblent sur mes genoux, et je sens une espèce de boule monter dans ma gorge. Fuck. Je vais pleurer. C’est pas le moment. Faut que je me reprenne. Maintenant.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Lun 12 Oct - 0:31

Nicolas complétait avec justesse mes propos, se montrant compréhensible, mais pas enclin plus que moi à l’absoudre de toutes répercussions quant à son geste. Il ne serait de toute façon pas venu à l’idée du Général ou de moi de la laisser aller sans punition adaptée, libre de ses mouvements, et nullement inquiétée. Si l’on pouvait se laisser aller à l’indulgence pour diverses raisons, l’indigence et le pardon, eux, n’étaient pas de mise. De toute façon, comme mon acolyte le précisait, la décision ne nous revenait pas. Si nous pouvions aiguiller la Reine, la conseiller et influer sur la façon dont les choses se passeraient pour Lucy, nous n’étions pas décisionnaires. Et je ne pouvais me targuer de prédire les réactions d’une Reine endeuillée, peut-être déboussolée. Elle était malgré tout presque millénaire, et devait pouvoir réfléchir avec clarté. Je prêtais malgré tout une grande attention à ce qu’elle disait. Elle assumait, et se targuait d’un peu plus d’humanité que beaucoup. Elle était jeune, cela la perdrait. Mais nous avions besoin de vampires comme elles, apte à faire bonne figure, à qui on vendrait le bon dieu sans confession. Nombre d’humains sont futiles, et un beau visage, qui semble doux et innocent, pouvait les convaincre aisément. Moins qu’avant en ces temps troublés, mais nous avions nos fans aussi bien que nos détracteurs. Les spots audiovisuels que nous diffusions y contribuaient. Selon sa punition, Lucy pourrait peut-être bien en faire partie. Pas Darren. Il est trop jeune, et il renverrait l’image d’un petit bouleversé. Plus tard, avec elle, peut-être, en revanche.

J’acquiesçais silencieusement aux propos de la vampire, puis en écoutant Nicolas s’adresser à elle, avant de me lever pour m’adosser au bureau, après avoir enlevé ce qui pouvait être une torture pour le jeune vampire comme pour sa créatrice, à équidistance d’eux deux, les regardant tour à tour pour m’arrêter sur Darren, alors que Nicolas le questionnait à son tour. Un choix judicieux : si nous devions plaider la cause de Lucy auprès de la Reine, si et seulement si, ce que nous dirait Darren serait indispensable. Elle pouvait s’être préparée et nous leurrer - bien que lors de notre rencontre, elle ait semblé assez spontanée, voire quelque peu impulsive. Lui aurait davantage de mal à le faire, même si elle l’avait prévenu et entraîné. À moins qu’elle ne l’ait contraint… Nous le verrons.

Je souris au petit doucement, pour l’encourager, qu’il ne soit pas effrayé. « Ne nous concentrons pas sur Lucy, mais sur toi. Et ne t’inquiète pas, tu n’es pour rien dans tout cela, et tu seras aidé à appréhender ta nature au mieux. Nous comprenons le lien qui te lie à elle, nous l’avons tous expérimenté. Il n’est pas facile à appréhender, et je suppose que cela doit être dur, de t’y habituer. Lucy doit veiller à ton comportement, mais nous sommes aussi là pour t’aider à être exemplaire, et à utiliser tes nouveaux dons. Nous fais-tu confiance pour t’aider ? » Je m’étais approchée, et assise face à lui, parlant d’une voix douce et apaisante. Je ne pouvais le charmer, vampiriquement parlant, mais je pouvais le tranquilliser au maximum. Ses émotions le submergeaient, et émanaient dans la pièce, aisément décelables. Je sentais même une légère vague de pouvoir : peut-être ses crocs le démangeaient-ils, sa faim avivant la nécessité qu’il avait de les sortir. Peut-être.

« Tout va bien se passer. Peux-tu nous en dire plus ? Sur votre cohabitation ? Sur ta façon de ressentir ta nouvelle nature ? Que faisais-tu, avant d’être transformé ? Qu’as-tu envie de faire, maintenant ? » Je lui souris, pour le mettre en confiance.

|HJ| Désolée, c’est pas dingue…

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mar 20 Oct - 12:00

    Je haussais un sourcil aux paroles de la jeune vampire. Quelque chose dans son ton ne me plaisait pas... Ce sous entendu que nous étions indifférents au sort des humains et que nous pouvions les tuer dans un remord peut-être. Ce n'était probablement pas ce qu'elle souhaitait exprimer... A moins que ce ne soit justement le cas. Jeune vampire contre vieux vampires. Encore proche de sa nature humaine, de ce qu'elle avait été... Un cœur tendre, pourtant guidé par des instincts de prédateurs. Je me demandais quels avaient été ses premiers pas en tant que vampire d'ailleurs. Mais nous pensait-elle insensibles ? C'était le cas pour certains. Pas pour tous. Nous n'étions pas des monstres de froideur, mais il fallait des règles strictes et de l'intransigeance pour avoir un semblant d'ordre. Néanmoins, elle continua dans sa lancée... et nous avoua que si c'était à refaire, elle le ferait. Qu'elle prendrait la même décision.

    « Vous avez le mérite d'être honnête... »

    Malheureusement, la sincérité n'était pas toujours récompensée à sa juste valeur. Je tus pourtant cette pensée. Elle me déplaisait.

    « Vous recommenceriez, même en sachant que cela risque de vous coûter très cher ? Je ne suis pas certain que vous avez bien conscience de ce qui vous attend, Miss Matthews... La vie de ce jeune homme vaut-elle les souffrances qui vous attendent ? »

    La situation pouvait paraître brute de décoffrage, mais c'était la froide réalité.

    « Avez-vous tenté de sauver la vie d'autres victimes de vos attaques ? A moins que dés le début, vous avez su vous contrôler et n'avez jamais attaqué personne ? Que votre Sire a su vous brider et vous contrôler ? »

    Un moyen comme un autre de savoir comment elle avait vécu sa propre transformation et sa façon de penser considérant son mode de vie et son alimentation. Elle était jeune, les règles en vigueur étaient peut-être déjà en vigueur concernant les humains... Ou pas. Puis, je m'occupais du jeune Darren, prudemment silencieux depuis le début. Je voulais aussi son avis. Après tout, il était le premier concerné. Mais s'il était là, c'est qu'il ne vivait pas si mal son changement. A moins que Lucy ne l'ai contraint. Grâce au lien. Il m'apprit qu'il n'avait pas tué d'humains, étant freiné par Lucy et qu'il était heureux de ne pas être mort... Enfin, façon de parler. Il était touchant à promettre qu'il serait un bon vampire. Et terriblement vulnérable et enfantin. Cela me fit mal qu'il se retrouve dans cette situation en n'y était pas préparé, en étant si... jeune, si innocent encore. Difficile de ne pas comprendre les remords de Lucy. Il implora alors pour sauver Lucy... Et Freyja intervint alors, se montrant douce et rassurante. J'ignorais si elle l'avait prit en pitié, ou si elle était une excellente comédienne en jouant la compassion. Si c'était le cas, elle méritait un tonnerre d'applaudissement et un oscar. Je hochais la tête aux paroles de Frey, la laissant mettre l'adolescent en confiance. Il en avait bien besoin. Sa peur était palpable et il n'était pas loin de pleurer...
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Jeu 29 Oct - 13:19

Pour le coup, pas besoin d’être devin pour voir que ça ne lui plaisait pas, au Général, ce que je disais. Soit Freyja cachait mieux son jeu, soit elle prenait moins facilement la mouche concernant l’inhumanité de beaucoup de vieux vampires. Mais je devrais peut-être tourner sept fois ma langue avant de parler. Même si je ne disais que la vérité. Je le sais pourtant que c’est pas vraiment une qualité d’être aussi directe, c’est pas comme si ça m’avait jamais joué de tour… et c’est pas comme si j’étais en face du premier quidam que je croisais dans la rue.
D’un autre côté, il fallait pas me demander s’ils voulaient pas entendre ce que j’avais à dire. Okay, ils m’ont pas vraiment demandés. Et okay, c’est moi qui suis venue leur parler pour essayer de… de pas en mourir ? Je sais pas trop, mais d’amoindrir le truc sans doute.

« Oui, un peu trop parfois je sais bien. » Je hausse les épaules. « Je sais pourtant mentir, et plutôt bien quand je m’en donne la peine.
Mais je ne suis pas venue pour cela. Et puis, de manière générale, je préfère être moi-même, même si ça a tendance à déplaire… et à m’amener des problèmes. »


Des problèmes, on dira ça comme ça hein… ouais, je me ferais tuer plus certainement à cause de ça que dans un quelconque combat… Je devrais peut-être y réfléchir hein…
J’inspire et fixe Nicolas alors qu’il m’interroge à nouveau. De Valombre, c’est français ça non ? Tu crois qu’il parle français ? Et Freyja, elle parle français ? Peut-être… ça peut valoir le coup de tenter… Ça fait longtemps que j’ai pas tenté le français, je vais avoir un de ses accents… Darren ne comprendra pas. Mais ça risque de le faire flipper davantage non ? Je secoue la tête.
J’esquisse un sourire, plus triste et désabusé qu’autre chose.

« J’en suis consciente, Monsieur de Valombre. » Je m’éclaircis la gorge, poursuivant dans la même langue, avec effectivement un accent terrible étant donné que je n’avais pas prononcé un mot en français depuis des lustres. « Mais lui donner une chance de se construire une vie agréable, à défaut d’avoir celle qu’il méritait… ce n’est pas rien. Ce n’est qu’un gamin innocent. Il est adorable. » Je me passe la langue sur les lèvres. « J’ai connu bien des souffrances qui n’avaient aucune raison si ce n’est de distraire quelques personnes. »
Je me tourne un instant vers Darren, croisant son regard. « Alors oui. Subir de nouveaux tourments pour lui… pour lui donner une chance… »
Avant de revenir vers eux et de leur sourire plus franchement. Idiote. « Ça peut en valoir le coup.
Si jamais il devait m’arriver quelque chose, il aura besoin d’aide, il est trop jeune pour… être seul. »


Ouais, genre, si je meurs ici, avant le lever du soleil quoi… Non, la mort serait trop douce, j’ai été à bonne école. Et malgré moi, je ris légèrement à ses questions sur mon contrôle et sur mon Sire. Freyja est déjà plus ou moins au courant. Je fixe un instant mes mains, rassemblant mes pensées.

« Vous voulez savoir ce qu’il en a été pour moi ? Quand j’étais à la place de Darren ? »

Je jette un coup d’œil à Freyja, avant de détourner le regard, détaillant les tableaux et autres décorations de la pièce, en secouant la tête. Je fronce les sourcils, évitant à présent leur regard. Non pas tant que je m’inquiète de leur jugement là-dessus, parce que pour le coup, je n’y étais pour rien en fait, mais j’ai tellement tendance à vouloir oublier que j’ai du mal à en parler. Et puis j’en ai jamais parlé surtout, qu’est-ce que ça peut leur faire hein dis ?

« J’ai été ramené à la vie il y a 10 ans. A peu près. Je ne sais toujours pas pourquoi il m’a choisi moi.
Je me suis réveillée et j’ai tué un gamin plus jeune que Darren en me réveillant, sous le regard bienveillant de mon Sire. »
Je grimace sur le terme. « Mon Sire n’était pas réellement un exemple de contrôle et de savoir-vivre. Il a certes su me brider, mais je doute que sa méthode fut la meilleure… La brutalité et la cruauté ne sont pas les meilleures méthodes d’apprentissage si vous voulez mon avis. Et il n’a jamais été très à cheval sur les règles concernant les humains… » Je dévisage le Général. « Nikos. Vous l’avez connu ? Un homme charmant…
Il m’a tué et m’a gardé auprès de lui, dans son ombre. Avant de se faire tuer par la Reine. Je ne sais pas trop comment je… comment je m’en suis sortie après tout ça. Enfin si. J’ai été en Europe, en Allemagne, avec l’armée. Ça m’a permis de me défouler je crois, de me canaliser, de ne pas simplement massacrer des innocents. »

Je me contente de hausser nonchalamment les épaules, mon regard naviguant entre les deux.

« Après… J’ai juste tenté de m’en sortir. Seule. J’ai trouvé des boulots de serveuses ici et là. » Je souris. « Et quelques à côté grâce à certaines personnes que je connaissais d’avant… » Je secoue la tête. « Alors non, malgré cette proximité avec les humains, bizarrement, je n’ai jamais eu trop de mal à me contrôler. Mise à part cette nuit-là… ça m’a toujours effrayée je crois… cette facilité à pouvoir ôter la vie à quelqu’un… »

Je secoue la tête. Avant d’à nouveau me tourner vers Darren. Et puis merde. Je tends la main et m’empare de la sienne, la caressant automatiquement de mon pouce, alors que Freyja l’interroge lui pour obtenir davantage de réponse. Je leur proposerais bien de les laisser lui parler seul, mais Darren est déjà bien assez flippé comme ça. Je hoche la tête et lui souris doucement pour l’encourager et le rassurer tant que je peux. J’ai fait mon possible pour que ça se passe bien tous les deux, pour que lui aille bien. J’espère juste que ça suffira. Pas pour eux, juste pour Darren.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mer 18 Nov - 23:55


Les deux vampires gardent un visage sérieux, ne montrant que peu d’émotions. Contrairement à moi qui panique. Lucy a l’air un peu plus calme. D’apparence du moins, car je sens qu’elle est stressée. Je le sens presqu’autant que si c’était moi qui l’était. Le lien, sans doute. Nicolas pose une question à Lucy. Le ferait-elle vraiment connaissant ce qui l’attend. Elle y répond en français. La surprise me fait presque oublier ma peur et mon stress quelques instants. Je ne savais pas qu’elle parlait français. Evidemment mon français s’arrêtant à «Bonjour», «Comment allez-vous?» et « Putain» , je ne pipe pas un mot. Pourtant j’ai l’impression de comprendre, peut-être par les émotions qu’elle envoie, les intonations, et les regards qu’elle me lance?

A la demande de Nicolas, ma créatrice raconte sa propre transformation, ses premiers pas en tant que vampire, cette fois en anglais. Bien différents des miens. Je préfère les miens je pense. De loin. Son histoire fait un peu remonter mon stress, et ma peur. Et si ils décidaient de la tuer? C’est possible, non ? C’est des vampires, ils en sont capable ? Si je me retrouvais sans elle, pour s’assurer que je ne fais rien que je puisse regretter ? Avant que la panique ne revienne s’installer pour de bon, je sens son contact. Sa main autour de la mienne. Par réflexe je la serre un peu, espérant qu’elle ne la lâche plus. Puis l’attention se reporte sur moi. La panique remonte, malgré le contact de Lucy qui me rassure, et je sens en répondant à Nicolas que ma voix est à deux doigts de craquer. La vampire me fait un sourire encourageant, et je tente de ravaler les larmes que je sens poindre, forçant la boule dans ma gorge à redescendre. Elle me demande si je leur fais confiance.

« Je... Oui, je crois que oui.»

Le simple fait de dire que je leur faisais confiance m’apaisa étrangement. C’était vrai, un peu. Bien sûr, ils me faisaient peur. Ils étaient expérimentés. Plus vieux que Lucy, et puissants. Et ils pouvaient décider à tout moment que nos vies ne valaient rien et y mettre fin. Ils pouvaient me séparer de Lucy. Mais j’avais espoir qu’ils nous comprennent, qu’ils nous aident, qu’ils expliquent à la Reine que ce n’était pas la faute de Lucy, ni la mienne. Que ces choses s’étaient passées sans que l’on n’y puisse rien.

« Euh... Je ne sais pas trop quoi dire. Lucy est gentille avec moi. J’habite chez elle. C’est un peu petit pour deux, mais ça va on cohabite bien. Je... Je sais pas trop comment expliquer ce que je ressens, sur le fait d’être un vampire. C’est comme si il y avait plein de choses qui avaient changé. J’essaie de m’habituer. J’ai surtout du mal à gérer mes émotions. C’est comme si tout était amplifié.»

Je regarde quelques instants ma main dans celle de Lucy, et je réponds à la question suivante.

« Avant, ben j’allais au lycée. Et j’étais apprenti-maréchal ferrant, avec un ami de la famille, le week-end et des fois le soir ou quand j’avais pas cours. Je sais pas ce que j’ai envie de faire.»

J’ajoute timidement.

« J’ai le droit de choisir ? Je veux dire... Je peux pas vraiment retourner au lycée, si ? Lucy dit qu’il faut pas que je revois les gens que je connaissais avant. Ma famille, mes amis... Ils me manquent...»

Une goutte rouge glisse au creux de mon oeil, le long de mon nez, et la boule dans ma gorge se cristallise. Je sache la larme avec mon autre main, celle que Lucy ne tient pas, et je bredouille en essayant de pas me mettre à pleurer pour de bon.

« Je suis désolé...»

Spoiler:
 

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Jeu 19 Nov - 12:53

Il croyait que oui. C’était bon signe, mais incertain. Il allait falloir le ménager, et écouter ses attentes. Le conforter dans le fragile équilibre qu’il se construisait. Et si sa créatrice l’y aidait, il allait falloir composer avec. Mais pour cela, nous allions devoir savoir ce qu’il en était réellement. Et gagner sa confiance, impérativement. Il était la personnification de ces jeunes vampires auxquels nous voulions tendre la main, et le meilleur moyen de les convaincre des bienfaits du maintien de la monarchie vampirique, de la justesse d’avoir Morgane à notre tête. Si les vieux vampires seraient difficilement convaincus, preuve en était la sédition de Constance et Julien, les jeunes seraient plus malléables, si nous ne nous montrons pas trop drastiques.

C’est pourquoi j’interroge le tout nouveau vampire, essaye de me montrer apaisante. Nul ne pouvait prédire ses réactions, s’il se sentait encore plus inquiet qu’il ne l’était déjà. Il était jeune, mais la détresse pouvait lui donner des ailes. « Tes besoins sont-ils bien pris en charge ? Manques-tu de quoi que ce soit ? T’aides t’elle à gérer ces émotions ? À essayer de les diminuer, ou à te les approprier, pour ne pas qu’elles te submergent ? » On ne pouvait risquer qu’il pète un câble, parce que Lucy le laissait seul face à cette omniprésence de nouvelles sensations.

La main du jeune garçon saisie par celle de la vampire ne m’échappe pas, et le contact apaise fortement Darren. Lucy ne semble pas le maltraiter, ni même avoir un effet négatif sur lui. Au contraire. Elle semble indispensable à sa tranquillité. Au point d’avoir une trop grande influence sur lui ? Nous ne pouvons le prédire, mais elle me semble canaliser le nouveau-né. Ce dont il a le plus besoin, pour le moment.

« Les horaires risquent de poser problème. Mais je suis certaine que nous pouvons te trouver un professeur vampire, si tu le cherches. Mais tu n’es pas obligé de choisir tout de suite. Nous t’entrainerons de toute façon. À maitriser ta nature. Ta force. Mais rien ne t’empêche de trouver une occupation. Nous pouvons t’y aider aussi. Quant à ta famille, tes amis… Tu es trop instable, pour le moment. Tu dois d’abord apprendre à te contrôler. »

Mon visage fixe le sang qui coule de ses yeux, et je m’approche davantage de lui, pose ma main sur sa joue. « Tu n’es pas seul dans ta vie, Darren. Tu as Lucy, tu nous as nous, tu as les autres vampires. Il y a d’autres jeunes, confrontés à la même adaptation que toi. Ne t’excuse pas. » L’amadouer, le mettre en confiance, le rassurer. Le réconforter. Une simple mission.

« Ne t’inquiète pas, nous sommes là pour toi. »

Je me lève, lui souriant encore, et m’approche de la porte, fait signe à un garde de mander la Reine, pour une situation importante, attendant celle-ci et sortant de la pièce pour aller à sa rencontre en sentant sa présence proche. Lui expliquant brièvement qu’il y a dans la pièce un nouveau-né et sa créatrice, et que nous allons lui expliquer davantage encore la situation.

_________________
“There are people in this world who deal only in extreme. It's naive to think that anything less than extreme measures will stop them.” (Arrow)


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 11
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Messages : 5725
Membre du mois : 8
Je crédite ! : Avatar : Ash | Nao (signature) | Kanala (rewards)
Localisation : Le cimetière
Humeur : Sanguine
Autres comptes : Alexis Prudence Lindon
Modératrice
A la valse des masques, c'est moi qui mène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Jeu 19 Nov - 18:37

Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie


Des petits coups brefs et secs sont frappés à sa porte, Morgane invite à entrer ce qu'elle découvre être un garde. « Majesté. » La salue-t-il en s'inclinant pour suivre le protocole. « Vos conseiller Swayne et De Valombre souhaitent vous recevoir dans le bureau de général Swayne. » La reine est au courant de tout ce qu'il se passe au sein de sa demeure, elle sait donc que ses généraux s'étaient réunis dans le bureau de Freyja, ce qu'elle ignore, c'est la raison de se rassemblement et ne s'en était pas intéressé.

Elle appose sa signature accompagnée de son sceau sur un document, qu'elle charge ensuite sa secrétaire de le faire envoyer à son général basé en Amérique. S'ils demandent sa présence c'est que le sujet est important sinon ils auraient attendu leur réunion hebdomadaire. C'est pourquoi, elle ne traîne pas, alors qu'elle aurait bien d'autres dossiers à étudier.

Le garde l'accompagne jusqu'au bureau de Freyja, non pas qu'elle risque quelque chose dans sa propre demeure, il rejoint simplement sa place. Sa générale se trouve déjà devant sa porte et lui fait un rapide rapport sur la situation. Un nouveau-né... Déjà, la reine grimace, étant donné qu'elle n'a reçu aucun rapport du Bureau des Affaires Sociales Surnaturelles, elle présage d'avance que ce sera une source d’ennuis auprès de la PES.

Elle a compris, depuis son ascension au trône, que sa vie tranquille ne deviendrait qu'un souvenir. Elle n'a plus une heure pour elle, toujours des affaires à régler, les débordements de son peuple à gérer, les alliances à former auprès des autorités du monde entier. Elle s'est fait une raison, le temps libre s'est terminé pour elle. Mais quand on vient ajouter un problème sur la quantité qu'elle gère déjà, elle n'est pas la plus heureuse, elle contient pourtant sa colère.

Tel que le protocole le veut, Freyja la laisse entrer en première dans son bureau. Morgane examine la scène, attentive, un masque de neutralité sur le visage. Elle croise le regarde de son second général et celui des deux vampires. Invités, ou convoqués, en sa demeure. Elle estime sans grande difficulté que le nouveau-né est le jeune homme et l'observe pendant quelques secondes, si elle se fie à son ressenti, il est jeune, trop jeune pour être un vampire.

Elle ne connaît aucun des deux, elle ne connaît pas la moitié des vampires de son peuple. Leur nombre a beau était en décroissant ses dernières années, ils sont encore trop nombreux pour qu'elle les connaisse tous. Pas même ceux de son propre pays. Son regard se glisse vers l'autre vampire qu'elle ne connaît pas, la créatrice, la coupable. Il y a des choses qui n'ont pas besoin d'être dites, elles sont évidentes et ce grâce à Freyja qui lui a fait un rapport des plus succinct.

Elle attend qu'ils respectent le protocole avant de prendre la parole. « Bonsoir. Je manque de temps, j'apprécierais que cet entretien imprévu soit concis. Je vous écoute. » Ils ont droit à leur temps de parole et comme elle l'a si bien précisé, le plus rapidement possible sera le mieux.

Elle ne souhaite pas bâcler la situation, loin de là, elle doit tout savoir avant de soumettre tout ce qu'elle sait auprès du BASS qui se chargera du côté administratif auprès de la PES. Elle ne pourra se faire une idée qu'après les avoir tous entendu, à force de discourir partout lorsqu'elle était porte-parole, et d'entendre d'autres discours, elle sait désormais retenir les informations importantes, que le discours soit court ou long. C'est comme si son esprit traitait de lui-même les mots-clés et en faisait un résumé à la fin.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Dim 29 Nov - 14:52

    « Je crains que le terme problèmes soit un euphémisme en l'occurrence. »

    Ce n'était pas forcément très rassurant pour elle, mais à quoi bon lui cacher la vérité ou minimiser le sort qui l'attendait ? Avait-elle seulement une petite idée des tortures qui pouvaient lui être infligées ? Mais la jeune femme me surprit quand elle me répondit en français. Cela devait faire longtemps qu'elle n'avait pas utilisé cette langue et son accent était à couper au couteau, mais ce n'était pas si mal si on considérait que ce n'était sans doute pas sa langue natale et qu'elle n'avait pas des siècles au compteur pour parfaire son apprentissage. Je notais qu'elle avait déjà connu la souffrance et pas en punition, me demandant quel genre de vampire avait été ou était son créateur. Je lui répondis, en français à mon tour :

    « Utilisez-vous le français pour tenter de nous amadouer ou pour que ce jeune garçon ne comprenne pas ce que vous êtes en train de dire ? »

    La question était légitime. Les deux motivations tout autant.

    « Quoiqu'il arrive, il ne sera pas livré à lui même mademoiselle Matthews. »

    C'était une promesse. Nous ferions ce qu'il fallait pour qu'il ne se retrouve pas sans aucune éducation, lâché dans la nature... Et donc dangereux. Il n'était en rien coupable du crime commis par Lucy. Le terme était exagéré mais puisqu'elle avait enfreint nos lois... Il était approprié. Je l'interrogeais donc concernant sa propre transformation et son Sire, une question délicate à laquelle elle n'était pas ravie de répondre. Elle le fit pourtant, laissant deviner un Sire cruel. Cela n'était pas sans me rappeler l'histoire de Scylla. Elle aussi avait été malchanceuse à ce niveau. Il avait contribué à alimenter sa folie. Lucy semblait mieux s'en tirer et prenait soin de Darren. Pour ne pas suivre l'exemple de Nikos. Un nom que j'avais déjà entendu, l'associant à un visage, mais guère davantage. La jeune vampire conclut et je hochais la tête, sans rien ajouter de plus. Elle semblait sincèrement attachée à ce jeune garçon et lui se raccrochait à elle.

    Freyja l'interrogeait d'ailleurs. Il semblait perdu, mais pas terrifié d'être devenu un vampire. Il avait des interrogations toutes légitimes concernant son avenir. Il n'était qu'un lycéen. Même pas majeur. Je la laissais gérer Darren, elle savait s'y prendre, se montrant rassurante et réconfortante. Elle jouait admirablement bien la comédie si elle n'éprouvait aucune compassion pour lui. Elle décida alors de prévenir Morgane de leur présence. Maintenant qu'ils s'étaient expliqués à nous, nous allions résumer la situation et laisser la Reine décider du châtiment pour Lucy et du sort de Darren.

    « Quoiqu'il en soit, la décision sur votre sort revient à sa Majesté. Elle est en chemin. »

    Et elle ne nous fit guère attendre, pénétrant dans le bureau de Freyja. Je me fendis d'une révérence et Morgane donna le ton tout de suite. Un résumé rapide.

    « Ma Reine. »

    Je marquais une pause, avant de faire mon rapport :

    « Voici Lucy Matthews et son infant Darren Stirling. Tous deux se sont présentés spontanément à nous cette nuit. »

    Le spontanément était volontaire, soulignant ainsi qu'ils avaient fait un pas vers nous pour subir notre justice.

    « Miss Matthews, bien qu'au fait de nos lois concernant la transformation d'humains en vampires, a offert l'immortalité à ce jeune homme. La nuit du 25 février. Comme nombre d'entre nous et plus expérimentés et âgées qu'elle, elle a été prise de frénésie, attaquant amis comme ennemis et ce jeune humain innocent se trouvait parmi ses victimes. Miss Matthews ne se trouvait d'ailleurs pas loin de nous cette nuit-là. »

    Je l'avais aperçue, totalement incontrôlable, me demandant ce qu arrivait à cette vampire, avant de subir la même chose. Nous avions eu de la chance que Morgane ne soit pas touchée. Une vampire de cet âge et de cette puissance, aurait fait de sérieux dégâts.

    « Quand elle est revenue à elle, elle a vu le jeune garçon mourant et prise de remords, a décidé de lui offrir une seconde chance. Depuis, elle s'en occupe, l'éduque, lui a interdit de tuer des humains et lui apprend à se nourrir autrement. Et ce garçon semble s'être fait à sa nouvelle nature, bien que certaines incertitudes et angoisses demeurent. »

    Je conclus alors :

    « Miss Matthews s'est présentée à nous de son plein gré et attend votre jugement. »

    J'avais énoncé les faits d'un ton neutre, mais l'emploi de certains mots indiquaient que si j'étais pour une punition, j'envisageais également de la clémence pour Lucy. Elle était de bonne volonté, elle avait voulu réparer une erreur commise alors même qu'elle n'était plus elle même... A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, n'est-ce pas ? Et si la reine devait faire preuve de fermeté pour assurer son pouvoir, la clémence pouvait tout autant fédérer des vampires derrière elle. Même si Lucy et Darren étaient jeunes, ils étaient des vampires et leur loyauté ne serait pas un luxe pour les temps sombres qui nous attendaient.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mer 2 Déc - 0:29

Je les regarde, allant de l’un à l’autre, tout en essayant de m’expliquer. Je grimace un sourire. Ouais, un euphémisme sans doute. Certainement. Mais c’était bien trop tard pour y réfléchir de toute façon. J’étais foutue dès le départ. Enfin dès la nuit en question… Alors bon…
Je continue, essayant d’énoncer ce que je voulais, ce que je pensais. Je le fixe, avant d’avoir un léger rire.

« Un peu des deux je suppose. » Je hausse les épaules et secoue la tête. « Enfin non. Je n’ai pas à essayer de vous amadouer. Je ne fais que vous raconter, que vous expliquer. Si ce n’est pas suffisant, je... »

J’esquisse un sourire et hausse à nouveau les épaules. Si ce n’est pas suffisant, de toute manière, je subirais les conséquences. Même si c’est suffisant de toute manière non ? Alors quelle importance ?
Je hoche la tête, soulagée. J’avais beau savoir qu’ils ne le laisseraient pas livré à lui-même, c’était rassurant que de l’entendre. Et ouais, j’ai toujours peur pour moi, mais une grande partie de ma tension s’évapore. Oui, il pourrait mentir. Mais dans quel but ? Et puis, Darren n’a rien fait lui.
Poursuivant, reprenant ma langue maternelle, j’ai presque plus de mal au final à parler de Nikos qu’à parler en français. Pour ce qu’il y a de réjouissant à en dire… Je suis peut-être pas tombée sur le pire, mais je ne dois pas en être loin. Retrouver autant de cruauté, de bêtises et de nuisances en un seul petit être, c’est quand même pas si courant, si ?

Je finis mon petit laïus et Freyja prend le relai avec Darren. Et au bout d’un moment, merde, je me fous de ce qu’ils peuvent penser, je tends la main pour m’emparer de la sienne. Je souris en l’entendant parler. J’essaye de l’aider tant que je peux. Que ce soit à canaliser et maîtriser ses émotions. A apprendre à gérer sa faim. A ce qu’il se sente mieux en fait. Mais je ne suis pas sûre de réellement y parvenir. Et je sens sa tristesse prendre le dessus. Je ferme les yeux, et renforce un peu le mur que j’ai établi entre nous. De mon côté, je le claquemure autant que possible, je finis de verrouiller complétement mes émotions, mais du sien…
Et je me fige quand la main de Freyja se pose sur sa joue. Elle ne fait que le rassurer. Mais j’aime pas. De la jalousie. Ou de la possessivité, je ne sais pas trop. Les deux peut-être… Mais c’est pas cool. C’est n’importe quoi surtout je sais ouais. Ma main serre davantage la sienne et je lui souris aux paroles de Freyja, le rassurant autant que possible. Et oui, ils seront là. Tout va bien. Pourvu qu’il le sente.

Et je me remercierais presque d’avoir déjà bloquée le lien autant que possible lorsque Freyja se lève pour prévenir la Reine. Youpi. Oh joie.
Je la fixe une demi-seconde alors qu’elle entre dans le bureau. Merde. Comme par hasard, les images de la nuit de février me reviennent en mémoire. Elle qui m’attaque quand j’avais déjà perdu le contrôle. Moi attaquant Darren à la suite. Oh joie… Oh merde. Ca craint.
Je me lève, entrainant Darren avec moi, lui lâchant la main à contrecœur pour m’incliner devant elle.

« Majesté. »

Qu’est-ce que vous voulez que je dise ? Nicolas a fait les présentations et continue de résumer tout ce qu’on a pu lui dire. Je finis par me redresser, mais reste debout. Ouais, j’ai une petite connaissance des protocoles. Je me retiens pour saisir à nouveau la main de Darren. Je le sens à mes côtés, et tache de faire avec pour le moment. Et puis, au final, ce n’est pas lui qui craint quoi que ce soit, pas vrai ?
Je laisse mon regard errer entre la reine et Nicolas. Et même s’il ne fait que relater les faits, les termes, les mots qu’ils utilisent sont plutôt… positifs. Je crois. L’a-t-on convaincu ? Et Freyja ? Et convaincu de quoi ? De ne pas me tuer ? De ne pas tuer Darren ? De ne pas nous séparer ?
Et est-ce que cela a une importance au final ? La Reine sera la seule et unique personne à décider de notre sort non ? Mais leur avis comptera peut-être. Et les mots utilisés aussi.
Je relève la tête alors qu’il termine. Oui, de mon plein gré….
Je me tais, encore une fois, je ne saurais quoi ajouter, les bras nerveusement croisés devant moi, attendant juste que le couperet tombe.
Faites juste que ce ne soit pas sur ma tête.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mer 2 Déc - 22:23

La vampire me parle, me pose des questions. Elle a une voix rassurante. Je crois que je lui fais confiance. Même si la conversation me stresse, et fait remonter un peu ma tristesse, j’ai Lucy à côté de moi. Sa main dans la mienne me rassure un peu.

« Oui, elle m’aide à essayer de gérer tout ça. Elle m’explique, et elle est très patiente. »

Freyja m’explique qu’ils vont m’entraîner, et que si j’en ai envie je pourrai avoir un professeur. Un vampire.

« En fait je ne sais pas si j’aimerai vraiment un professeur. C’est mes amis qui me manquent, pour le lycée... Pas vraiment les cours... Enfin j’aimerai bien apprendre des trucs, quand même, hein!»

Ouais faudrait pas non plus qu’ils pensent que je glande que dalle et que j’ai envie de me la couler douce.

« C’est juste que je sais pas trop ce que je voudrai faire, ce que je voudrai apprendre. Je... Il y a un mois je pensais que je finirai le lycée, et peut-être qu’après je continuerai avec Thomas. Thomas c’est le maréchal-ferrant. Mais du coup là je ne sais pas trop.»

Quelques larmes coulent le long de ma joue lorsque j’évoque mes amies, et la vampire s’approche de moi. Je sens la main de Lucy se crisper dans la mienne, et je me rends alors compte que l’émotion qui transparaît dans ce geste ne me parvient pas. Elle s’est enfermée, comme elle le fait parfois. Comme elle voudrait que je fasse aussi. Mais là j’en suis incapable. Je suis perdu, malgré Lucy et Freyja qui me rassurent et m’expliquent. Freyja s’éloigne, et sort quelques minutes à peine. C’est une autre vampire qui rentre dans la pièce. La Reine. Morgane. Je l’ai vue à la télé, quelques fois, et Nicolas le confirme en la saluant. Je copie le comportement de Lucy, le stress revenant à la charge avec la peur de faire une bourde devant une Reine. Le contact avec Lucy me manque mais je comprends que ce n’est pas le moment. Je reste silencieux, devant elle, pendant que Nicolas explique la situation. Jugement... Le mot résonne dans ma tête pendant que j’attends. Mes yeux papillonnent, de la Reine à Lucy.
HRP:
 

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Ven 4 Déc - 14:56

Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie


« Voici Lucy Matthews et son infant Darren Stirling. Tous deux se sont présentés spontanément à nous cette nuit. Miss Matthews, bien qu'au fait de nos lois concernant la transformation d'humains en vampires, a offert l'immortalité à ce jeune homme. La nuit du 25 février. Comme nombre d'entre nous et plus expérimentés et âgées qu'elle, elle a été prise de frénésie, attaquant amis comme ennemis et ce jeune humain innocent se trouvait parmi ses victimes. Miss Matthews ne se trouvait d'ailleurs pas loin de nous cette nuit-là. »

Il s'est passé tellement de choses cette nuit de février, mais en fixant cette miss Matthews avec plus d'attention, Morgane se rappel l'avoir déjà croisé, brièvement, l'avoir empêché de s'en prendre à un loup, juste avant que Nicolas ne l'attaque. Tout s'était passé si vite, quelques heures à peine et elle se retrouve encore à devoir gérer les multiples désagréments de cette nuit.

« Quand elle est revenue à elle, elle a vu le jeune garçon mourant et prise de remords, a décidé de lui offrir une seconde chance. Depuis, elle s'en occupe, l'éduque, lui a interdit de tuer des humains et lui apprend à se nourrir autrement. Et ce garçon semble s'être fait à sa nouvelle nature, bien que certaines incertitudes et angoisses demeurent. Miss Matthews s'est présentée à nous de son plein gré et attend votre jugement. »

A la façon qu'a Nicolas de présenter les choses, elle comprend qu'ils en appellent à sa clémence. Freyja ne rajoute rien, mais son hochement de tête approuve ce que dit son collègue. La reine fige son regard sur le jeune vampire, si jeune...Ce n'est déjà pas évident de subir une transformation involontaire, à un si jeune âge ce doit être déstabilisant. Cette même jeunesse est probablement la raison qui a poussé la vampire à le rendre immortel plutôt que le laisser mourir.

« Asseyez-vous et tâchez de vous détendre, aucune sentence de Mort Véritable ne sera donnée ce soir. » Sa voix se fait douce et agréable, ils sont nerveux, extrêmement nerveux et cela met Morgane mal à l'aise. Ce n'est pas la première sentence qu'elle doit donner, mais être perçue comme un juge, jury et le bourreau n'a rien d'agréable et surtout ce n'est pas elle, pas sa personnalité, et pourtant, elle doit sévir. Clairement, l'acte ne peut guère rester impuni, mais elle n'a pas l'intention de les faire tuer.

« A n'en pas douter vous êtes coupable miss Matthews, nos lois sont formels et interdisent de transformer un humain. Vous les avez transgressé pour...Un acte honorable je vous l'accorde, il n'en reste pas moins que vous avez une grande part de responsabilité. » Autant responsable que les semi-démons, Morgane ne peut exempter tout le monde sous prétexte que le chaos régnait, il y aurait trop d'abus. Elle n'envisage pas plus de donner la peine de mort comme sanction et elle ne possède pas de système carcéral comme les humains, les sanctions sont toutes autres.

Elle ne sait pas encore. Lucy a voulu bien faire, rattraper son erreur. Tout aurait été plus préférable qu'avoir la mort d'un adolescent sur la conscience, c'est une chose que Morgane peut concevoir. Et pour couronner le tout elle s'est montré responsable et s'est rendue d'elle-même auprès de ses conseillers. Morgane doit-elle juger sur la seule base de sa bonne foi pour autant ? Non.

Ses conseillers semblent avoir déjà sondé la relation entre la Sire et son Infant, elle se fie au jugement de Nicolas, mais des incertitudes subsistent. « Il est important que Darren sache se nourrir sur des humains, tout vampire doit savoir se mesurer face à ce genre de situation. S'il n'apprend pas, s'il ne sait pas s'arrêter à temps, il tuera. » Elle n'est pas en train de l'accuser de mal faire, au contraire ses intentions sont humbles, mais il faut également apprendre à prémunir contre l'imprévu, ou la perte de contrôle, surtout à un si jeune âge. Et puis, elle n'a peut-être aucune pomme de sang à sa disposition, c'est une possibilité.

Personne ne lui avait appris a elle, comment se nourrir sans vider complètement l'humain de son sang, personne ne s'en préoccupait à cette époque. Morgane aurait tué, si elle n'avait pas un profond respect pour les humains, mais ça n'a jamais été facile. Les plus jeunes vampires sont soumis à une soif plus importante qu'un vampire âgé qui sait se retenir.

« Quel âge as-tu Darren ? Est-ce que t'a famille a été informé de ta nouvelle position ? » Ou sont-ils, quelque part, à faire le deuil de leur garçon ? Ou mort d'inquiétude a imaginer le pire pour leur fils ? Ont-ils lancé un avis de recherche auprès des autorités ? Morgane doit savoir vers quel service se rapprocher pour déclarer officiellement le garçon en tant que vampire.

Des vampires qui transforment des humains ce n'est pas nouveau, mais depuis la fin de la guerre, il est beaucoup de choses administratives à régler, long et fastidieux, des charges supplémentaires qu'il revient à elle et ses conseillers de gérer. Des affaires diplomatiques auprès des humains que son peuple ne semble pas prendre au sérieux, ils ne connaissent pas l'envers du décor.

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Lun 7 Déc - 18:28

Nerveuse ? Si je pouvais, j’en ricanerais. Pourquoi être nerveuse face à la Reine alors que l’on a clairement désobéi et enfreint l’une des principales lois ? Ouais… Je laisse Nicolas parler, tachant de réduire mon stress et ma peur. Ça ne servira à rien. Par contre, je sens clairement ceux de Darren, et je n’ai qu’une envie, le rassurer autant que possible. Pour me rassurer moi en même temps oui. La Reine l’observe, et je sais ce qu’elle voit. Un gamin. Un gamin transformé malgré lui bien trop tôt. Je sens d’un coup le gros de la pression se relâcher. Bien, pas de Mort Véritable, c’est plutôt cool non ? Je soupire silencieusement, avant de reprendre ma place sur la chaise, croisant les jambes et me forçant à poser mes mains sur mes genoux pour ne pas m’emparer de celle de Darren.
Je la fixe une seconde, avant de détourner les yeux. Oui, je suis coupable. Un acte honorable. Cela amoindrira-t-il la sentence ? Ça l’a sans doute déjà fait idiote, si tu ne meurs pas pour de bon. Je relève mon regard vers elle et me contente de hocher la tête.

« J’en suis responsable je le sais. Je ne cherche aucunement à amoindrir ma faute Majesté. »

Même si bon, techniquement parlant, je ne l’aurais jamais agressé en temps normal hein. Après oui, j’aurais pu le laisser mourir pour de bon. Je n’aurais pas eu à me soucier des conséquences. Mais… Ouais, bon, tout ça, ce n’est pas la peine de lui dire. Elle le sait déjà.

« Je n’ai pas de pomme de sang, aussi c’est un peu compliqué de lui apprendre… Du coup, je ne peux faire autrement que de lui donner du Trueblood… Mais je lui ai interdit de tuer des humains. C’est juste qu’on a pas trop eu la possibilité de… »

Je hausse les épaules. Oui, bon. Et on va éviter de dire qu’on aurait pu trouver des volontaires hein, vu qu’on a pas vraiment trop le droit… Et vu les circonstances actuelles, c’est pas de suite que j’en aurais une, de pomme. Bon, en même temps, pour ce que j’avais envie d’en avoir une…
Et là, je me retiens de grimacer. Elle s’adresse à Darren, mais…

« Je ne les ai pas informés. » Je ferme les yeux une seconde avant de les relever vers elle. « Je lui apprends à se contrôler depuis un mois, à gérer sa soif et ses émotions, je lui enseigne… ce que je peux, ce que je sais. Je ne…
Venir ici, vous prévenir était ma priorité. Je ne pouvais avertir qui que ce soit, sans savoir si on allait… »
si nous n’allions pas mourir dans la foulée. Dans le genre glauque et cruel. ‘Votre fils n’est pas vraiment mort, je l’ai vampirisé. Et bon, il va peut-être mourir quand on verra la Reine, donc vous réjouissez pas trop non plus.’ … Ouais, j’ai préféré éviter. Merde. M’en veux pas trop gamin.

Je me tourne vers Darren et lui souris doucement, tentant par là de m’excuser encore une fois, lui laissant enfin la parole.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mar 8 Déc - 22:45

L'entrée de la Reine m'a stressé. Je sais que je dois suivre le protocole, et je ne le connais pas suffisamment pour être sûr que je fais tout comme il faut. Sa demande que l'entretien soit concis n'est pas pour me rassurer ni m'inciter à parler. Je n'ose rien dire et me contente de suivre les gestes de Lucy, me concentrer sur ses gestes. Elle a fermé ses sentiments mais je la sens toujours en moi, quelque part. J'aimerai saisir sa main mais je sais que ce serait probablement mal vu. Comme une marque de faiblesse et une preuve que je suis trop jeune. Je me contente d'écouter, et tente de calmer mes peurs. Lorsque la Reine reprend la parole, je suis soulagé. Pas de mort véritable. C'est bon signe ça, non ? A chaque fois que son regard passe sur moi j'ai envie de me cacher sous les jupes de Lucy. Mais je reste là où je suis. Sur ma chaise. Et j'essaie de soutenir son regard et d'avoir l'air le moins terrorisé et stressé possible. Je me demande quel âge elle a.

La conversation se passe entre Lucy et la Reine. Je suis soulagé de ne pas avoir à prendre la parole. Et soudain c'est à moi qu'on pose une question. A moi qu'Elle s'adresse. Alors que je panique, essayant de respirer alors que ce réflexe m'est absolument inutile, Lucy prend la parole, expliquant que mes parents ne sont pas au courant. Sans prononcer un mot je la remercie de m'offrir le temps de reprendre contenance. Entendre mon prénom prononcé par la Reine des vampires, l'entendre me poser une question, à moi, m'a rendu muet. Mais pendant qu'elle parle, pendant qu'elle explique, je ferme les yeux, et inspire, même si ça ne sert à rien. On ne perd pas ces habitudes si facilement. Lorsque je rouvre les yeux je fais un petit sourire timide à Lucy, et me tourne vers la Reine.

« J'ai 17 ans... Je... Je veux bien apprendre tout ce qu'il faut, madame, ... je veux dire, Majesté,... Je... J'aimerai bien que mes parents sachent. Ils seront soulagés je suis sûr. Que je sois pas mort. Il y a déjà mon grand frère qui avait disparu, pendant les années sanglantes. Ils doivent être vraiment inquiets. Surtout ma mère. Mais comme Lucy a expliqué, il vaut mieux pas, pour l'instant. »

Cette fois pas de larmes sur mes joues, même si la larme qui m'a échappé avant son entrée doit avoir laissé une trace, et que ma voix est incertaine, j'arrive à contenir mes émotions, un peu. Une fois que j'ai terminé de parler, je lance un petit regard en coin vers Lucy, pour chercher dans son regard la confirmation que je n'ai rien dit qu'il ne fallait pas.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mer 23 Déc - 0:15

Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie


Comment condamner une personne qui n'était pas en possession de tous ses moyens ? Lucy n'est pas la première à se présenter avec un nouveau-né et aucun n'aurait mérité la Mort Véritable. Pour autant, Morgane ne peut laisser passer les infractions aux lois. La cause étant les semi-démons, elle peut cependant alléger les punitions. Ce qu'elle n'avouera jamais c'est que ça l'arrange bien, personnellement.

« Je n’ai pas de pomme de sang, aussi c’est un peu compliqué de lui apprendre… Du coup, je ne peux faire autrement que de lui donner du Trueblood… Mais je lui ai interdit de tuer des humains. C’est juste qu’on a pas trop eu la possibilité de… » Fort bien. Une pomme de sang n'est pas obligatoire, Morgane félicite les nocturnes qui n'en possèdent pas. Pour autant, tout jeune vampire doit être capable de se maîtriser à la vue de sang.

« Je ne les ai pas informés. Je lui apprends à se contrôler depuis un mois, à gérer sa soif et ses émotions, je lui enseigne… ce que je peux, ce que je sais. Je ne… Venir ici, vous prévenir était ma priorité. Je ne pouvais avertir qui que ce soit, sans savoir si on allait… » Mais avant de venir se rendre auprès de ses généraux, elle avait pris soin d'inculquer à son infant les bases de sa nouvelle nature. La Reine observe attentivement le bref échange silencieux entre la créatrice et son infant, très bref, mais suffisant pour comprendre que le jeune vampire accorde sans mal sa confiance envers Lucy.

« J'ai 17 ans... Je... Je veux bien apprendre tout ce qu'il faut, madame, ... je veux dire, Majesté,... Je... J'aimerai bien que mes parents sachent. Ils seront soulagés je suis sûr. Que je sois pas mort. Il y a déjà mon grand frère qui avait disparu, pendant les années sanglantes. Ils doivent être vraiment inquiets. Surtout ma mère. Mais comme Lucy a expliqué, il vaut mieux pas, pour l'instant. » L'âge approximatif ou les jeunes de nos jours traversent ce qu'ils nomment communément la crise d'adolescence. Il ne semble pas être un enfant turbulent ou Lucy l'a bien briefé sur cette rencontre et il se tient à carreau. Quoi qu'il en soit, il entre d'office dans la catégorie des jeunes vampires à surveiller.

« Dans ce cas, c'est à vous, Lucy, que reviendra la tache d'annoncer à la famille de Darren ce qu'il en est, il vous faudra aussi vous assurer qu'ils ne portent pas plainte pour cette transformation involontaire. » Morgane aimerait autant éviter que la brigade PES s'en mêle et avec de la chance, les parents seront tellement heureux de savoir leur fils, certes différent, mais bien vivant, qu'ils n'y songeront pas. « Freyja ou Nicolas vous accompagneront, pour vous assister en cas de débordement. Darren tu auras l'opportunité de les revoir, toujours sous assistance, s'ils l'acceptent seulement. Les premières années sont les plus difficiles, tes pulsions accroissent tes émotions. » D'avantage a un âge si jeune, ce n'est pas sans raison qu'il est interdit de transformer des enfants. Darren entre dans la catégorie des adolescents, il échappe à cette loi, il n'en est pas moins victime des fortes émotions et de sa soif de sang qu'il n'a pas appris à maîtriser, il pourrait s'en prendre à ses parents, sa famille, ses amis.

« Tu fais désormais partie des nôtres, tu devras donc te plier à nos lois. Si Lucy ne t'en as pas déjà parlé, tu devras suivre des cours à l’amphithéâtre de la B.A.C.A, pour ce qui est de poursuivre tes études si tu le souhaites le mieux sera par correspondance, mais il me semble que certaines facultés universitaires proposent des cours de nuit. C'est à Lucy de se charger de ton avenir désormais, ces derniers sont à vos frais. » Il ne sera pas nécessaire de mettre un frein à son avenir s'il souhaite poursuivre ses études, il devra peut-être revoir ses objectifs s'il en a, mais pas nécessairement les abandonner.

« Venons-en à ce qui vous amène en ma demeure. Lucy Matthews vous êtes coupable d'avoir tué Darren Stirling, coupable de l'avoir transformé contre sa volonté et victime de la frénésie provoquée par les semi-démons, c'est pourquoi la condamnation sera amoindrie. » Lucy est venue de son propre chef et ce fait n'est pas à oublier non plus. Faute avouée, à moitié pardonnée. Il ne faudrait pas non plus prendre sa clémence pour de la faiblesse, elle doit savoir tenir son peuple dans le droit chemin.

« Lucy, vous passerez les 3 prochains mois enfermés dans un cercueil bardé d'argent, sans nourriture, sans visite. » Elle sera assoiffée sans pour autant en mourir, ce ne sera pas beau à voir quand elle en ressortira, mais 3 petits mois valent mieux que des années. « Darren s'installera en ma demeure, il sera bien traité, je vous en donne ma parole. Quand vous retrouverez la liberté je vous autoriserais à lui apprendre à se nourrir et se maîtriser sur l'une de mes pommes de sang, en ma présence seulement, elle est expérimenté et saura comment réagir. »

« Vous êtes responsable de l'un comme de l'autre, si Darren commet le moindre écart, vous en assumerez les conséquences, et inversement. » Ils sont liés, et Morgane a bien remarqué à leur comportement qu'ils se font mutuellement confiance. Aucun des deux ne souhaiterait porter préjudice à l'autre, du moins c'est ce qu'espère Morgane en les condamnant de la sorte. « Pour finir, vous vous engagerez tout deux comme soldats et suivrez une formation au sein de la B.A.C.A. Avez-vous quelque chose à ajouter? »


HRP:
 

_________________

Red Queen
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 26
Coups du Destin: 16
En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Messages : 378
Membre du mois : 18
Je crédite ! : (c) shiya (c) Beylin
Localisation : Au sein de la BACA
Caractère : Juste – Loyale – Déterminée – Calme – Doute d'elle même – Solitaire – Méfiante – Renfermée
Vos Liens : Présentation - Liens - RP's - Téléphone

Autres comptes : Mia Mc Lasha & Lyra Belikovs

En dépit de ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4431-morgane-raybrand http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4451-morgane-raybrandt-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4452-morgane-raybrandt-red-queen
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Mar 29 Déc - 22:40

On se calme comment quand on est vampire hein ? Non parce que techniquement, on respire pas, donc ça marche moyen de se dire d’inspirer lentement… Et puis, quand t’es face à la reine, tu peux pas dire « Yo attends deux minutes que je me reprenne », ni hurler, ni même fermer les yeux et se dire que tout va bien. Et avec Darren dans les parages, c’est encore pire. Moi, je contiens, mais lui… Du coup, je me sens mal pour lui aussi. Ou peut-être encore davantage. Je sais bien… je crois… qu’ils ne lui feront aucun mal, mais je peux pas le rassurer outre mesure malgré l’envie que j’en ai.
Alors je fais comme je peux. Je lui laisse un peu de temps, je réponds et me fout encore davantage dans l’embarras en parlant de pomme de sang, que je n’ai pas, et de ses parents, que je n’ai pas prévenus. Il finit par me sourire légèrement. Bien, c’est déjà ça. Et une nouvelle fois, je m’en veux. Un peu. Beaucoup. Je sais pas trop. Je lui souris pourtant en retour alors qu’il semble une nouvelle fois quêter mon approbation.

Et mon sourire se fige quand la reine reprend la parole. Je ne peux retenir une grimace. Oui, bon, je m’y attendais, mais ça n’empêche pas que ça craint. Les prévenir déjà, ça va être tendu… les empêcher de porter plainte… faites qu’ils soient vraiment assez soulagés et heureux pour ne pas le faire. Je me contente de hocher la tête pour acquiescer. C’est pas comme si j’avais le choix après tout. Et espérons qu’ils acceptent de le voir, sinon je sens que le côté ‘Lucy est cool, je l’aime bien, lui faites pas de mal’ finira par disparaître rapidement… et ouais, ça me ferait chier.
Je souris à Darren et essaye de me tendre vers lui pour le rassurer, lui dire que tout ira bien. Sans qu’il ne sente pour autant mon inquiétude et ma peur toujours présentes. Et ouais, je prends en charge son avenir. Ça risque d’être parfois tendu, mais je devrais pouvoir gérer. Je crois, encore une fois.

Mon regard se reporte à nouveau sur Morgane. Et c’est parti pour le côté amusant. Youpi. Je ne la quitte pas des yeux, devenant aussi immobile qu’une statue. Oui, bon, elle n’oublie pas que ce n’était pas ma faute, c’est déjà pas mal. Mes yeux s’écarquillent légèrement. Ma bouche s’entrouvre avant que je ne la referme. Quoi ? C’est… c’est tout ? Non, je ne le dirais pas à haute voix, certainement pas pour tout l’or du monde. Mais pourtant… Pas de sévices autres ? Pas plus longtemps ? Pas… pas de séparation ? Et je sens malgré moi un léger, très léger sourire idiot apparaître sur mes lèvres. Si mon cœur battait, il aurait sans doute cessé de battre. J’avais connu pire avec Nikos. Pour moins que ça. Bon, oui, trois mois, c’était long. Très long quand on était enfermé comme ça. De quoi péter un plomb. Mais pourtant… c’était étonnement doux comme punition… Venant de la reine, je m’étais attendue à pire. Tellement pire.

J’esquisse un sourire quand elle parle de Darren. Il sera sous sa protection. Et je l’aurais toujours. Une nouvelle fois, je me contente d’acquiescer, encore un peu sous la surprise.
Oui, trois mois, ce serait long. Et je tilte enfin. Sans nourriture… C’était possible ça ? De rester aussi longtemps sans boire et sans mourir ?? J’avais déjà fait moins longtemps, et j’en étais sortie en ressemblant à un cadavre ambulant… Je cligne des yeux. Ouais, pas de coups ni d’autres punitions, ça restait génial… mais… Trois mois ? Oui, bon, techniquement, je ne pouvais pas mourir comme ça… mais… j’allais ressembler à un tas de bois mort desséché…
Et sans visite. Sans Darren… ça allait être encore plus difficile. C’est fou comme on s’habitue vite à ses petites choses hein ? Et lui, sans moi ? Même s’il avait la reine, ou Freyja, ou Nicolas… et au bout d’un moment, je n’arriverais plus à bloquer, s’il ressentait ma colère, parce que je le serais forcément à un moment, ou ma faim ? Lui, le bébé vampire avec une faim qui ne s’étanche pas ?

Je la regarde. Forcément. Le lien. Plus utile de le conserver que de le détruire. Quel meilleur moyen de pression que celui-ci ? Je ne ferais rien qui puisse nuire à Darren. Et ça valait aussi pour lui… sans doute. J’espère.
J’ouvre la bouche pour parler alors qu’elle termine, avant de la fermer. Pour dire quoi ? Quelque chose à ajouter ? Ouais, tellement de trucs à dire que je ne sais pas par où commencer en vrai.

« Mes plantes. Mon appartement est rempli de plantes… Il faudrait les arroser. » Oui, je sais… On parle de nous, du fait que je ne vais pas mourir, c’est super dramatique et sérieux. Et moi, je pense à mes plantes. Oui, mais… j’y tiens. « Darren sait… à peu près… Il pourrait peut-être… le faire… »

Je toussote et me mords la lèvre. Je regarde à nouveau la reine.

« Pardon Majesté. »

J’inspire, aussi superflu que cela soit.

« C’est très… charitable de votre part comme punition. Je pensais… J’ai été habitué à bien pire… alors… merci. » Voilà voilà… « Je ne… » J’hésite une seconde. « Darren finira par ressentir ma faim, même si j’essaie de la bloquer… Trois mois, je ne pourrais pas… » Mon regard qui s’était déporté sur Darren, revient sur Morgane. Je me force à sourire. Un peu. « Ce sera difficile pour lui. Je sais que vous en prendrez soin, et je vous suis infiniment reconnaissante pour ça. Mais… il va avoir du mal. Il faudra… »

Et moi aussi j’aurais du mal. Mais bon. C’était de ma faute, c’était moi qui blablabla… pas lui. Ouais, je deviens sentimentale et compatissante, ça craint. Et elle sait très bien ce qu’il faudra faire, c’est la reine, elle a un peu d’expérience, non ? … Ouais… mais c’est Darren…

« Je n’ai… rien à ajouter. J’ai déjà assez dit. Darren sera en sécurité et je… je ferais ce que vous demandez. Sans problème. »

Genre c’est comme si j’avais le choix aussi. Mais… Elle était cool avec nous, avec moi.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 1
Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Messages : 1393
Membre du mois : 73
Je crédite ! : (c) Shereen (c) crackle bones
Localisation : Avec Darren, ou à la PES, ou dans les magasins
Caractère : Obstinée - Impulsive - Impatiente - imprudente - Solitaire - Curieuse – Attentive – Ambitieuse – Sarcatisque – Charmeuse - Directe
Vos Liens :
Darren, mon bébé *.*:
 



Autres comptes : Savannah et Ania
Deuxième Compte de Savannah Livingston
 Le reste, ce sont des ombres. Le reste, c’est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   Lun 4 Jan - 4:19

Je n’ose pas vraiment croire ce que je viens d’entendre. Annoncer à ma famille ? Vraiment ? Est-ce que la Reine a vraiment dit ça ? Je ne peux pas m’empêcher de regarder Lucy et de lui faire un grand sourire, de joie à l’idée que je vais pouvoir les revoir, mais aussi avec un petit peu de triomphe dans le fond. Ah t’as vu la Reine elle, elle veut bien que mes parents soient au courant. J’avais raison. J’essaye d’imaginer nos retrouvailles. Dans ma tête ça peut que bien se passer. Ils seront forcément contents que je sois pas mort. Et puis je peux être un vampire et être quand même quelqu’un de bien. De toute évidence je suis à des lieues de m’imaginer les conséquences que ma transformation aura sur nos relations. La peur dans leurs yeux, la crainte de les tuer sans faire exprès, et les voir vieillir, puis mourir, et devoir passer le restant de ma vie avec leur souvenir qui s’estompera petit à petit. Tout ça ne m’effleure même pas l’esprit. Je suis juste heureux qu’ils cessent de s’inquiéter, c’est tout. Et si on peut en parler à mes parents, je pourrai peut-être aussi revoir mes amies d’avant. Mon cerveau part à toute allure, dans toutes les directions, poussé par ces simples mots de la Reine. Ma mère. Ma sœur. Lexie. Sav. Ses parents. Revoir Sav ce sera sans doute pas simple. Mais je suis sûr maintenant que ce sera possible. Tout est possible.

Je hoche la tête à tout le reste, un sourire toujours collé aux lèvres. Les lois vampires. Les cours à la B.A.C.A… Pas de soucis, je ferai tout ce qu’elle demande. Si je peux revoir mes parents, et si Lucy reste avec moi. Elle va rester avec moi, de toute façon. La Reine a dit tout à l’heure que personne ne mourrait. Et puis si Lucy doit annoncer à mes parents que je suis pas mort, et se charger de mes études et tout, c’est qu’on restera ensemble. J’espère qu’elle sera moins chiante que ma mère sur l’argent de poche. Mes pensées cessent de vagabonder et je me calme lorsque les paroles de Morgane se font plus formelles. 3 mois ? Enfermée ? Je pourrai pas la voir alors ? Et mes parents non plus je pourrai pas les voir avant 3 mois alors ? Le côté cercueil en argent ne fait pas tilt. Bien sûr je sais que l’argent est mauvais pour les vampires… Enfin pour nous. Mais j’ai jamais expérimenté, donc je ne peux pas imaginer. J’aurai tout le temps de prendre la mesure de tout ça lorsque Lucy sera dedans, c’est certain.

Mon sourire est d’un coup retombé. 3 mois seul, avec tous ces vampires que je ne connais pas. Sans pouvoir la toucher, la voir. Ca va être hyper long, c’est sûr. Et c’est juste parce qu’elle a voulu me sauver qu’elle doit subir ça. J’ai envie de dire à la Reine que je suis pas d’accord et que ce n’est pas juste, mais je me rends bien compte que ça aurait pu être pire. Ce serait aggraver les choses que d’ouvrir la bouche, alors je ne dis rien. Je choppe la main de Lucy, sans même vraiment en avoir conscience, je profite de son contact pendant que je le peux, et tant pis pour le protocole ou l’étiquette ou je ne sais quoi. Juste son contact. Sa main dans la mienne. Je la regarde avec des yeux ronds lorsqu’elle parle de ses plantes. Bien sûr que je serai capable de m’en occuper. Je suis pas aussi nul faut pas croire. Thomas me laissait bien prendre soin de ses chevaux. Mais c’est pas vraiment le moment de parler de ce genre de détails, si ? Je ne réponds même pas, ne sachant pas ou me mettre. Je ne quitte pas Lucy des yeux. Elle s’emmêle les pinceaux et parle. Elle s’inquiète pour moi. Moi c’est plutôt pour elle que je m’inquiète. Elle va vraiment réussir à passer trois mois sans se nourrir ? Toute seule ? Du bout des lèvres je la rassure, toujours sans lâcher sa main.

« Ne t’inquiètes pas pour moi, Lucy. Ils s’occuperont de moi. Ils sauront gérer, même si je ressens ta faim. Je serai fort. »

Alors qu’elle termine son discours, j’ai un pincement au cœur. Ca y est. C’est fait. C’est décidé. Trois mois, l’un sans l’autre. Ce sera dur mais on peut le faire. Et on est pas mort. Et on pourra rester ensemble. Et je reverrai mes parents. Je quitte Lucy des yeux et me tourne vers la Reine. Même si je trouve ça dégueulasse que Lucy doive endurer ça alors qu’elle voulait juste bien faire, je sais que les vampires peuvent être bien pires. Je l’ai senti via Lucy. Son soulagement.

« Merci Majesté. »

HRP:
 

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Que s'éveillent les reflets passés en pardon d'une vie [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anne ¤ Un homme sans passé est plus pauvre qu'un homme sans avenir. [Terminé]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: