AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Ven 10 Juil - 13:25

Nous nous sommes déjà rencontrés?


Flashback. Dans la foret. Décembre 2017.

« Mia ? » L'intéressée ne prend pas la peine de se retourner à la mention de son prénom. Un sourire d'expectative étire ses lèvres. Elle l'a appelé un peu plus tôt, d'une voix désemparée en prétextant des problèmes avec sa voiture. Cette dernière, délaissé un peu plus haut sur le bas-côté de la route, se porte à merveille. Le silence règne en maître dans cette forêt, ou presque. Elle n'est pas seule. Il semblerait que la reine ne sache pas tenir ses vampires, elle avait trouvé celui-ci en train de rôder dans son quartier. Elle n'aurait pas pu le reconnaître s'il n'était pas affamé, ou plutôt en chasse, à la suivre en attendant le meilleur moment pour la prendre par surprise. Entre le true blood et la circulaire concernant les pommes de sang, certains semblent toujours prêt à braver les lois. « Mia ? Tout va bien ? Qu'est-ce que... » Ah, voilà que son ami vient de tomber sur l'homme, ou plutôt la créature d'apparence humaine, qui lui fait face. Ce n'est pas encore la pleine lune, mais cette dernière produit suffisamment de clarté pour lui permettre de voir ce qu'elle prépare depuis qu'elle a arrêté le vampire de son quartier et lui a suggéré de la suivre pour croquer dans une veine bien plus savoureuse que la sienne.

« Tu as faim, tu veux te servir sur lui. » Suggère-t-elle à l'intention du vampire. « Tu veux rester en vie, tu dois te défendre. » Rajoute-t-elle à l'intention de l'humain. Son pouvoir ne s'apparente pas à un ordre, c'est bien plus subtil que ça, elle suggère une idée et sa victime y croit dur comme fer selon le degré de volonté qu'elle y met. « Le seul moyen de vous en sortir est la mort de l'autre. » L'humain écarquille des yeux comme des soucoupes, s'apprête à répliquer quelque chose, mais n'en aura pas le temps. Le vampire se jette sur lui et Mia observe le combat avec des yeux pétillants d'euphorie. Elle sait que son pseudo-ami est ceinture noir de karaté, c'est pour cette raison qu'elle a tout mis en scène. Comme elle s'en doutait, le vampire sorti vainqueur du combat. Le combat fut plutôt rapide, même un karatéka ne peut rivaliser contre la vitesse et la force surnaturelle d'un vampire, mais il fut beau. C'est encore mieux que mettre en scène l'assassinat de ses faux-parents et d'en témoigner derrière les caméras. Le combat, aussi court fut-il, laisse un sentiment de béatitude en Mia.

Du bruit retentit derrière elle, le temps qu'elle se retourne, un loup lui tourne le dos et s'échappe. Loup ? Elle jure, il ne s'agit pas d'un simple loup, mais bien d'un loup-garou. Un témoin, Mia s'est montrée imprudente, trop à l'écoute de ses pulsions chaotique. Le vampire s'apprête à poursuivre la bête, Mia pose sa main sur son avant-bras pour le retenir. « Attends. » Elle est furieuse, mais elle a conscience qu'elle n'a aucune chance de rattraper le loup et elle a d'autres projets pour le gagnant, elle ne peut pas prendre le risque de l'envoyer pourchasser le loup et de le perdre. Elle trouvera une solution, elle retrouvera le loup quoi qu'il en coûte. « Tu es rongé par le remords, tu ne supportes plus d'être dépendant au sang, tu vas attendre que le soleil se lève et te laisser brûler vif. » Bien évidemment, elle était encore là quand le soleil s'était levé et encore là quand il hurlait sa souffrance et encore là quand son corps ne fut que cendres.


Début avril.

Son agent lui avait assuré que ça remonterait le moral de la population écossaise et la voilà aujourd'hui à signer des autographes au Keats&Books. C'est lui qui avait choisi le lieu et elle doit bien lui concéder un bon choix de sa part. Elle n'est auteure d'aucun livre, mais elle reste une célébrité attirant ses fans. Ces derniers remplissent les allées, en attendant d'avoir toute son attention le temps d'une signature sur une photo. « J'ai perdu mes parents aussi, pendant les années sanglantes. » Mia soupire intérieurement et affiche une mine compatissante, elle agrémente la remarque en lui assurant son soutien et passe au prochain. Ce n'est pas grand chose, pourtant cela suffit à s'attacher la sympathie d'un bon nombre de personnes. Elle ne compte plus le nombre de témoignages sur les pertes subit durant les années sanglantes suite à son propre témoignage sur celle de ses parents. Si seulement ils savaient.

Il faudra 4 heures à Mia pour signer son quota d'autographe, réaliser quelques selfies avec ses fans et avoir, enfin, du temps libre. Petit à petit, la librairie s'est désemplie, son agent est en pleine discussion avec la gérante. Elle se décide à parcourir les rayonnages. Elle n'est pas férue de lecture, il lui faut même des mois pour en terminer un et justement, elle vient de terminer le dernier. Ça fait passer le temps. Concentré sur les reliures de livre, elle ne voit pas la personne qu'elle bouscule, en plus elle lui marche sur un pied. Ça, s'est juste gratuit et volontaire de sa part. « Oh, désolée, que je suis maladroite ! » Simule-t-elle. Si ça ne tenait qu'a Mia, elle aurait plutôt accusé l'autre de l'avoir bousculé, mais pas dans un lieu public, elle joue la comédie. « Je t'ai fait mal ? »

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Ven 17 Juil - 22:24

[Flashback] Décembre 2017, une forêt près de Glasgow

Il fait frais, mais ça n'a pas d'importance. J'ai faim, cette nuit. J'ai tout le temps faim. C'est ainsi, et je m'y suis faite. Jack m'a déposée il y a une heure, peut être deux, sur la petite route de campagne. Ca m'a rappelé la nuit où on est tombés en panne, sur une route similaire à celle ci, à côté d'une forêt similaire à celle ci, de laquelle ont jailli des loups similaires à celui que je devais devenir un peu plus tard. Je dois l'appeler quand j'ai fini, pour qu'il passe me chercher, au même endroit qu'ici. Au pire, je le retrouve facilement à l'odeur. Je me suis enfoncée à travers les arbres, si hauts, si noirs, pour trouver de quoi cacher mes habits. L'obscurité ne m'effraie pas, ne m'effraie plus. Elle a temps été mon refuge, lorsque le danger me guettait, et mes yeux s'y habituent avec une facilité enfantine. J'ai donc caché mes habits, pris ma forme animale. Je retrouverai vite la planque, quand j'aurai fini. Une ou deux fois, au début, ça m'est arrivé, de ne plus me rappeler où j'avais mis mes habits, et c'était franchement pas top, alors maintenant, plus jamais. Et y'a mon téléphone, avec lequel je suis censée rappeler Jack, alors mieux vaut que je me souvienne où c'est. Et cette forêt, je commence à la connaître. Je cours, je cours depuis au moins une heure à travers les arbres. Le vent siffle à mes oreilles, caresse ma fourrure noire et ses reflets roux. Je ne pense plus à rien. Sauf à courir. A laisser le contrôle à cet animal sauvage qui vit en moi, qui est moi, et que je musèle depuis tant de temps. Les odeurs m'emplissent, chaque bruit est une tornade qui résonne à mes oreilles et me guide dans la noirceur de la nuit. Il faut que je mange. Je saute. Je tue, je broie, je brise, je frappe, je mastique à grand bruits. La chair et les os craquent sous mes crocs, le sang ruisselle entre mes crocs comme une douce caresse chaude. C'est bon. C'est bien. J'en tue au moins cinq, parce que certains étaient vraiment petits. Et puis je continue à courir, à me défouler, à évacuer. J'ai encore envie de tuer et de manger, de sentir la souffrance de mes victimes sous moi. Je ne comprends pas pourquoi j'apprécie cela. Mais je l'apprécie. Et ça me dégoute. Je finis par ralentir l'allure, et me rapproche presque inconsciemment de la route.

Et me stoppe.

Bruits, odeurs. Humaines. Voix, bientôt. J'avance à pas de loups -sans vouloir faire de mauvais jeu de mot-, veillant à ne faire craquer aucune branche, rouler aucun caillou. Les voix se rapprochent. Je m'arrête entre les arbres, alors que j'aperçois des formes bien humaines se détacher du fond étoilé de la nuit. Et puis je regarde, alors que je devrais fuir. Vampire. IL y a un vampire. L'odeur me remplit rapidement les narines, et j'enrage de ne pas pouvoir croiser les doigts pour qu'il ne me repère pas. Il n'a pas l'air de le faire. C'est vraiment étrange, je ne suis pas loin... Et puis je comprends. Ou plutôt je sens, encore une fois. Il y a un semi démon, qui utilise son pouvoir, qui l'utilise sur lui. La femme. La voix en a tout l'air, et ses cheveux ont l'air long. En face de lui un humain, l'air étonné, perdu, paniqué. Elle leur murmure des paroles, et quand elle les murmures, je sens son pouvoir démoniaque. Fuir. Je devrais fuir. Avant qu'on ne me repère. Je serais foutue. Pourtant, je reste toujours. Je reste quand le vampire et l'humain se jette l'un sur l'autre, après qu'elle les ait manipulés. Je reste quand le vampire déchiquète l'humain. Je jouis presque de sa souffrance, et ça me dégoute aussi. Ca me dégoute. Je me retourne, commence à m'enfoncer dans les arbres. Mais elle m'entend, jure. Je tourne la tête, juste à temps pour discerner son visage baigné dans la pénombre, et accélérer l'allure. Elle m'a vue...

Première quinzaine d'Avril 2018, Keats&Books

J'avais fini les cours plus tôt que prévu. J'avais trainé un peu avec une ou deux amies, puis leur parents étaient venus les chercher, alors j'avais dû rentrer chez moi aussi. J'avais pas envie. Pas envie de rentre chez moi, pas envie de rester au lycée, envie de rien. J'étais passée au Starbucks, et avait siroté ma boisson dans le métro. Moins bondé qu'à l'heure où je le prenais d'habitude, je pouvais au moins m'estimer heureuse de ce côté là. Je me pelotonnais dans mon coin, espérant ne pas avoir d'ennuis, jusqu'à ce que l'annonce de mon arrêt me fasse lever le pif et sortir. Je lançais ma boisson finie dans la première poubelle que je voyais, tout en remontant dans la rue. J'avais toujours pas envie de rentrer chez moi, j'avais toujours envie de rien d'autre, de toute façon, alors... Je soupirais, adoptais un rythme de marche plus lent, comme si ça allait y changer quelque chose de retarder. Je finis par m'arrêter devant la vitrine du libraire. Il y avait du monde, beaucoup de monde... Intriguée, je m'approchais. L'affiche placardée sur la vitrine indiquait que la célèbre actrice et mannequin locale Mia McLasha donnait une séance d'autographes cet après midi. Je soupirais, m'apprêtais à passer mon chemin, mais voyant que le monde sortait, je me décidais finalement à entrer dans la librairie. Les groupies hystériques, c'était pas trop mon truc. Pour pas dire pas du tout. Mais bon, vu qu'apparemment j'arrivais vers la fin de la séance, j'allais peut être pouvoir circuler dans les rayons sans bousculer tout le monde...

Je cherchais rien en particulier. Je lisais beaucoup, avant. Maintenant, moins. Je pensais à m'y remettre, me disant que peut être, ça me changerait les idées... Mais je savais pas du tout ce qui pouvait me plaire niveau romans. Alors bon, j'allais jouer au pifomètre, et puis on verra bien. Ca fera passer le temps... Je m'arrêtais dans un rayon de romans au hasard, et parcourais des yeux l'étagère à ma hauteur, des fois qu'un titre me donne envie de lire le résumé.

Et puis en fait, je suis pas la seule dans le rayon. Je m'en étais pas rendue compte, et je réalise que quand elle me rentre dedans. Je recule, alors qu'elle s'excuse, un peu gênée. Je regarde le pied qu'elle a piétiné, et lui réponds avec un petit sourire incertain.

« Non, ça va, vous inquiétez pas. »

Il en fallait plus pour me faire mal, quand même... Je relevais les yeux sur elle.

« Je regardais pas non plus autour de moi, alors bon... »

Et puis à force de la regarder... Je me souviens de l'affiche que j'ai vue en vitrine un instant plus tôt. Un peu gênée, je lui demande quand même, hésitante :

« Oh... C'était pas vous qui donniez des autographes tout à l'heure ? »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mer 22 Juil - 12:01

HRP:
 

Nous nous sommes déjà rencontrés?


La fille qu'elle vient de percuter ne doit pas être âgée de plus de 18 ans, une jolie brune dont le minois n'exprime que l'innocence. Le genre d'innocence que Mia meurt d'envie de briser, comme toujours, lorsqu'elle voit ces jolis visages délicats. Si elle s'écoutait, tout le monde serait perverti par ses suggestions et elle n'en serait que plus puissante. Un visage d'ange face à une semi-démone, ça éveille des besoins chaotiques en Mia. Elle s'amuserait bien un peu au dépens de cette innocente, mais dans une librairie ce ne serait pas raisonnable.

« Non, ça va, vous inquiétez pas. Je regardais pas non plus autour de moi, alors bon... » Au moins, elles éviteront de palabrer inutilement en excuses. La jeune fille regarde son pied, puis relève les yeux vers Mia avec un petit sourire. Mignonne, trop mignonne. Là ou d'autres adolescentes ce serait mis à vociférer pour se faire remarquer ou juste avoir une occasion supplémentaire de se plaindre, celle-ci réagit avec sagesse. L'éducation des parents, aujourd'hui, n'est plus celle qu'elle était il y 3 générations plus tôt. Ça plaît à Mia, les enfants qui se rebellent, cherchent perpétuellement à braver les interdits de leurs parents. Des esprits plus influençables que ceux des adultes. Mais l'adolescente qu'elle vient de percuter semble différente. Un sourire apparaît sur ses lèvres, en apparence cordiale.

« Oh... C'était pas vous qui donniez des autographes tout à l'heure ? » Avec une tournure de phrase différente, elle aurait pu penser que la jeune fille venait pour les autographes, mais qu'elle arrivait en retard. Hors, il est évident qu'elle ignorait tout de la séance de 4h qui venait de s'écouler, ou elle l'aurait reconnu et n'aurait pas posé cette question. « C'est bien moi. » Acquiesce-t-elle. « Tu veux un autographe ? » Tout est bon pour améliorer son image, même se faire pardonner de sa bousculade en offrant son autographe, a une adolescente qui n'ira probablement pas l'en féliciter aux médias. Peu importe, d'autres remarqueront peut-être le geste. « Et toi, ne devrais-tu pas être à l'école ? » Ou bien l'heure passe plus vite qu'elle ne le pense. Et alors même l'école serait fini, quel genre de parents laisse leurs enfants traînés dans la rue au vu des événements de février ? Non pas que ça préoccupe Mia, mais elle se pose la question.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mar 28 Juil - 11:16

Je sais pas si errer dans Glasgow au lieu de rentrer directement était la meilleure des idées. Mais bon... Je me sentais tellement vide, en ce moment. Envie de rien. Juste d'errer, comme ça. Je savais pas trop pourquoi. J'étais peut être trop tendue, trop fatiguée, trop angoissée par tout ce qui s'était passé ces derniers jours. L'attaque des mafieux, au bar, alors qu'on pensait qu'ils étaient tous morts, et ce type dans la ruelle, qui m'avait refilé son flingue... Je l'avais rangé dans un coin de ma chambre, j'en avais pas parlé à Jack. Comme je lui dirai sûrement pas que j'avais fini les cours plus tôt que prévu et que j'étais allée me perdre dans les rues et dans diverses boutiques, au lieu de filer le retrouver, et monter m'enfermer dans ma chambre ; j'y ferais quoi ? Je jouerais un peu de musique pour m'entrainer et pour essayer de me détendre. Après ça, j'aurai la flemme de faire mes devoirs, pour changer, alors mieux valait que j'occupe mon temps maintenant. En regardant les livres, je tentais de me souvenir de la jeune fille que j'étais. Celle qui avait été ravagée peu à peu par la survie, par les massacres, pour devenir ce que j'étais aujourd'hui. Je tentais de saisir le passé, les souvenirs, de me souvenir comment on prenait du plaisir à la lecture et tout ça. Peut être qu'il fallait juste trouver le bon bouquin, le bon auteur, celui qui vous accroche et vous tient en haleine, mais bon... j'avais plus aucune référence pour trouver ça. Et même si j'avais voulu demander à une vendeuse, j'en aurai pas eu le temps.

Je regarde la nana qui vient de me bousculer. Je veux pas trop la dévisager, mais quand même, quelque chose m'intrigue. Outre que c'est elle, l'actrice qui donnait des autographes tout à l'heure. Pour ça, je l'ai reconnue rapidement, y'avait sa photo sur l'affiche à l'entrée, et j'ai cru l'apercevoir aussi à l'intérieur, parmi la foule. Doit sûrement y avoir des filles de ma classe qui se sont ruées ici dès qu'on a appris à quelle heure on finissait pour avoir la petite signature de leur star préférée sur un t-shirt blanc acheté pour l'occasion. Ouais, ça m'étonnerait pas, en connaissant certaines. Et j'avais aucune envie de les croiser. De toute façon, elles devaient pas s'attarder ici, je les croiserai pas... Non, moi je croisais la fameuse célébrité en question. Qui s'excuse, et me confirme son identité. J'esquisse un sourire amusé quand elle me demande si je veux moi aussi un autographe.

« Non merci... Sans vouloir vous vexer, je suis pas vraiment une adepte des autographes. »

Bon, ok, c'est peut être pas très fin comme réponse... Mais il fallait que je réponde quelque chose, et j'ai pas envie de m'embêter à lui trouver un bout de papier pour qu'elle puisse laisser sa trace dessus. De toute façon, je finirai toujours pas le perdre, et c'est pas ça qui va changer ma vie. Je fronce un peu les sourcils, inconsciemment, parce qu'il y a vraiment quelque chose qui m'intrigue. Vraiment. Une odeur, une impression... Une impression de déjà vu. Je fouille dans ma mémoire... Et manque de louper la question qu'elle me pose. J'ai comme une seconde de bogue, avant de finalement ouvrir la bouche.

« Heu... Normalement si, enfin... non, je veux dire. En fait, on a un prof absent, d'habitude on finit plus tard. J'avais pas envie de rentrer chez moi, alors j'ai préféré faire un tour ici avant. De toute façon, je suis pas la seule, à voir le nombre de jeunes qui étaient là tout à l'heure, non ? »

Ouais, c'était plutôt les jeunes de mon âge qui courraient chercher les autographes des célébrités locales. Puis j'avais aucun compte à lui rendre, concrètement, à cette dame. Je jette un œil sur les rayons autour de nous.

« Vous cherchez un bouquin en particulier ? »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mer 5 Aoû - 11:03

Nous nous sommes déjà rencontrés?


« Non merci... Sans vouloir vous vexer, je suis pas vraiment une adepte des autographes. » Mia n'est pas encore populaire aux yeux de tous, la preuve lorsque la lycéenne refuse son autographe. Avec politesse ne manque-t-elle pas de remarquer. Une jeune fille trop bien éduquée ou trop respectueuse de ses aînés, elles se font rare ces derniers temps. Raison de plus pour s'intéresser de plus près à cette adolescente. La semi-démone s'imagine déjà la lâcher dans les combats illégaux dont elle est l'instigatrice, mais où personne ne la connaît, Mia prend énormément de soin à rester dans l'ombre durant la durée des jeux et ces derniers prennent un peu plus d'ampleurs depuis quelques mois. Ces combats où s'entremêlent, hommes contre créatures surnaturelles, et où le chaos se fait plus intense en fonction de l'adversité que rencontrent les participants. C'est encore mieux lorsque ces derniers ne sont pas volontaires. Mais l'adolescente n'aurait aucune chance contre ses brutes, Mia perdrait tout le goût de voir une innocente se faire mettre ko par un autre en peu de temps. A moins que la semi-démone suggère à un vampire de transformer l'adolescente et ainsi de voir comment elle s'en sortirait dans ses jeux, une idée en perspective qui lui plaît bien.

« Heu... Normalement si, enfin... non, je veux dire. En fait, on a un prof absent, d'habitude on finit plus tard. J'avais pas envie de rentrer chez moi, alors j'ai préféré faire un tour ici avant. De toute façon, je suis pas la seule, à voir le nombre de jeunes qui étaient là tout à l'heure, non ? » Mia l'observe tandis que la jeune fille lui explique la raison de sa venue ici, elle n'avait simplement pas voulu rentrer immédiatement chez elle. Laisserait-elle sous-entendre qu'elle rencontre des difficultés dans ses relations avec sa famille ? Donnerait-elle inconsciemment une raison supplémentaire à Mia d'en faire l'une de ses combattantes dans ses jeux ? Ses parents penseront à une fugue, jusqu'à ce qu'ils retrouvent son corps, sans vie. « Oui. Sauf que la différence entre eux et toi, c'est qu'ils sont en groupe et tu es toute seule. » Une salle bande de groupie, des adolescentes bonnes qu'a pouffer comme des idiotes. Elles constituent une bonne partie de ses fans malheureusement et se doit de bien les accueillir dans ce genre de rencontre. « Loin de moi l'idée de vouloir jouer les mères moralisatrices à ton sujet, tu dois déjà en avoir une. » Dit-elle en haussant les épaules. « J'ai connu ça aussi. » Rajoute-t-elle. Bien sûr, il s'agit d'un mensonge. Elle n'a jamais eu de mère, encore moins moralisatrice, mais elle espère ainsi s'attacher la sympathie de l'adolescente.

« Vous cherchez un bouquin en particulier ? » Étrange, l'adolescente cherche par elle-même à engager la conversation avec Mia, certes d'une grande banalité, mais cela étonne la semi-démone. Ce n'est pas le genre de conversation qu'elle aurait cru avoir avec ce genre de jeune fille, elles lui demandent généralement comment elle est arrivée à sa notoriété actuelle, comment se passe le métier, bref que des choses sans grand intérêt. Non pas que la littérature soit un sujet plus intéressant, il est cependant rafraîchissant. « Pas vraiment, je cherche un bouquin pour passer le temps. Tu as peut-être quelque chose à me recommander ? J'aime assez la romance. » En réalité, elle se moque bien de ces histoires d'amour entre protagonistes soient trop stupide, soit trop torturé, soit trop sensible, bref des fantasmes des auteurs écrit noir sur blanc. « Qu'est-ce qu'ils vous font lire en ce moment au lycée ? »

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Lun 17 Aoû - 12:24

Oui, y'a quelque chose qui m'intrigue. Qui me dérange. Je suis pas censée être là, je devrais rentrer chez moi, ok. Mais je suis sûre que c'est pas que ça. Qu'il y a quelque chose avec elle... Je sais pas. Je vois pas quoi. Mais ça me donne envie de continuer plus loin la discussion avec elle, pour voir si ça revient... Et si c'était une créature surnaturelle plus puissante que moi, ou quoi que ce soit ? Si elle faisait partie des humains qui avaient traqué les miens ? Tout est possible, et je suis suicidaire. Ca, c'est pas spécialement nouveau. Je m'arrêterai sûrement jamais, et ça me mènera aussi sûrement à ma mort... Je l'ai déjà frôlé tant de fois. A croire que je suis cruche, et que je n'ai pas appris de mes erreurs. Tant pis. Tant pis. Ca m'intrigue, ça cloche, et je veux savoir quoi. Et puis bon, le trois quart des nanas de ma classe rêverait de ma situation, à pouvoir parler en tête à tête dans un rayon de bibliothèque à leur actrice favorite. Peut être qu'elles ont soudoyé la prof pour qu'elle soit absente, et qu'elles puissent venir à la séance d'autographe... Perso, j'en vois pas l'intérêt, mais j'ai conscience d'être différente des autres, de ne plus pouvoir penser comme elles, à cause de mon histoire. C'est un peu délicat de lui expliquer pourquoi je veux pas de petite signature d'elle sur un bout de papier, mais bon, apparemment je m'y prends assez bien. Elle a pas l'air trop vexée... C'est pas du tout le but. Au lieu de parcourir les rayons comme une pauvre paumée, j'ai bien envie de lui taper un peu la discute, au moins le temps de faire la lumière sur ce qui me fait tiquer...

Et nouvelle question embêtante, celle du pourquoi je suis là. Ok, j'ai rien à me reprocher, mais bon, s'entendre dire ça par une inconnue... C'est pas forcément bon pour dissiper ma gêne. Toute façon, elle a aucune autorité sur moi, elle peut pas m'engueuler. J'ai qu'à dire que je suis venue chercher un livre pour le lycée ou quoi... Puisque de toute façon, elle sait que je suis pas intéressée par ses autographes. Ni par sa carrière, ni rien. C'est pas toujours facile de mener une vie d'ado normale, mais quand on vous donne tout ce qu'il faut pour. Il reste toujours cette part de vous, qui a vécu trop tôt des horreurs qu'elle n'aurait jamais dû vivre. Qui se souvient de la précarité de la vie, des coups de feu, des cris, de la mort, qui les fait revivre à travers cette part animale que l'on m'a greffée. Elle me répond un truc. Que moi je suis seule, et eux en bande. Certes. Je suis seule, solitaire. Les loups vivent en bande. Les filles de ma classe vivent en bande. Moi, pas. Peut être parce que j'ai trop vu ma bande à moi se faire massacrer par des types armés, nous prenant lâchement par surprise en plein sommeil.

« Et alors ? Au moins, personne me dicte ma conduite. »

Ce qu'elle ne sait pas, c'est que je suis loin d'être manchote. Je suis peut être jeune, frêle et délicate, mais couverte de poils et la gueule pleine de crocs, je vous assure que j'ai l'air moins sympathique. Même si j'aime pas être comme ça. Je suis pas un monstre, pas une tueuse. Je suis juste une pauvre victime du destin. Une de plus. Je vis avec, je l'ai accepté. J'avance seule. J'esquisse un sourire, alors qu'elle parle de mère moralisatrice. Si elle savait... J'acquiesce.

« On en a tous eu, puis bon, c'est compréhensible, avec ce qui peut rôder dehors... »

J'ai pas parlé de cette nuit de février, mais j'aurai pu aussi. Je préfère pas y faire référence directement, et raviver ces plaies encore roses... Je hausse les épaules et lâche un petit rire, alors qu'elle me demande si j'ai quelque chose à lui recommander.

« Pas vraiment. Je passe pas vraiment mon temps à lire, en fait... Je préfère jouer de la musique. »

C'est reposant, la musique. Lire, ça l'est aussi, vous me direz... Mais à croire que j'ai perdu la patience de suivre le fil d'une histoire. Je l'avais, avant, j'aimais ça, j'étais... Différente. Mais quoi qu'il en soit, la musique, ça m'avait toujours plu. Je tourne mon regard, parcoure les rayons de livres, de livres et de livres, qui se déploient autour de nous.

« Oh, heu... On fait surtout les classiques. Shakespeare et compagnie. Mais je crois aussi que la prof veut nous faire lire un bouquin récent qui a reçu un prix, une histoire de vampires et de loups garous... J'ai noté le titre pour l'acheter, mais de tête, je m'en souviens plus. »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mar 18 Aoû - 17:24

Nous nous sommes déjà rencontrés?


« Et alors ? Au moins, personne me dicte ma conduite. » Mia sourit à la remarque de la jeune fille dont elle ignore encore l'identité. Quelques années plus tôt, du même âge, elles auraient presque pu devenir amies. Presque, Mia n'est pas du genre à s'encombrer d'une amitié, pas plus au temps du lycée qu'aujourd'hui. Les personnes qui s'attachent aux amitiés sont ubuesques, comment croire en une chose qui se trouve bien souvent trahit. Mia en avait fait les frais 2 fois. La première fois, son petit ami l'avait trompé sans vergogne avec une autre alors qu'elle lui offrait tout ce qu'il aurait pu désirer. La seconde, il s'agissait d'une orpheline qu'elle connaissait depuis la plus tendre enfance, la première à lui avoir fait du chantage alors que Mia s'était persuadée qu'elle en serait incapable. D'autres encore n'étaient pas ses amis, ils l'ont tout de même trahi en devenant des maîtres chanteurs. Aujourd'hui, elle les a tous réduit à quia, ils sont tous morts.

« On en a tous eu, puis bon, c'est compréhensible, avec ce qui peut rôder dehors... » Si elle savait qu'elle parle justement avec ce qui peut rôder dehors...Le sourire de Mia ne s'efface pas tandis que les événements de février dernier lui reviennent, tel une rémanence. Un souvenir de premier cru. Son pouvoir n'avait jamais été autant à son acmé qu'en ces instants, elle avait chouravé le libre-arbitre de tous ceux qui se trouvaient dans la pièce, ordonné qu'ils la protègent des morts-vivants qui s'attaquaient à eux. Beaucoup avaient péris, d'autres ont été gravement blessés, les autres ne se souviennent pas d'avoir été manipulés par Mia.

« Pas vraiment. Je passe pas vraiment mon temps à lire, en fait... Je préfère jouer de la musique. » Ce petit rire et ce haussement d'épaule semble presque méprisant ou moqueur, le sourire de Mia s'efface. Son appétence se fait d'autant plus impérieux. L'envie de l'isoler, l'utiliser, jouer avec cette jeune fille d'apparence innocente, en finir avec cette adolescente qui rit de sa demande. Le genre de désir que Mia combat tous les jours, si elle s'écoutait cela ferait bien longtemps qu'elle aurait été démasquée. Les informations qu'elle a de cette jeune fille sont trop labiles pour se permettre une quelconque action, pour l'instant. Mia s'intime à la patience.

« La musique, de nos jours, ressemble à du bruit, nous n'écopons que d'artistes dépourvus d'imagination et ils osent appeler ça de la musique. » Les agents de nos jours privilégient l'argent au talent, le monde entier se perverti par l'argent ou encore le sexe. Une bimbo au look métissé a plus de chance de devenir chanteuse qu'une autre plus quelconque, mais avec un véritable talent. Même la fille d'un homme influent aura plus de chance, prenez Paris Hilton comme exemple. Elle a tout, sauf le talent. Mia la compare souvent à un rhododendron, tout juste bonne à faire jolie.

« Oh, heu... On fait surtout les classiques. Shakespeare et compagnie. Mais je crois aussi que la prof veut nous faire lire un bouquin récent qui a reçu un prix, une histoire de vampires et de loups garous... J'ai noté le titre pour l'acheter, mais de tête, je m'en souviens plus. » Les classiques, que des livres ennuyeux pour qui ça n’intéresse pas. Mia s'y intéressait, elle adorait même les interpréter en théâtre, elle était douée parce qu'elle savait se mettre à la place des héroïnes. Mia étudie ses rôles avec autant de ferveur que ses cibles. « Mon préféré de Shakespeare est Macbeth. » Son personnage favori d'ailleurs n'est autre que sa femme, celle qui devient reine grâce à ses ambitions, une fieffé manipulatrice. Mia aime s'identifier à cette femme devenue reine. Hors, étant dépourvu de remords, la folie n'est pas prêt de guetter la semi-démone.

« Vampire et loup-garou hin ! Est-ce qu'elle compte vous demandez un exposé comparatif entre la réalité et la fiction ? » Si c'est le cas, ça promet d'être amusant, voir même intéressant, lequel de tous ces auteurs fantastique se rapprochent le plus de la réalité ? « Il me semble que cette librairie appartient à la meute, la gérante doit bien pouvoir t'aider à rechercher ton livre. » Du coin de l’œil, la semi-démone guette son agent. Il est toujours en grande conversation avec la propriétaire, rectification, en pleine drague. Son agent est comme le tropisme des tournesols, mais au lieu de se tourner vers le soleil, il se tourne inlassablement vers les belles femmes, la gérante en est une. Est-elle aussi une louve-garou ? Mia ne pourra pas le savoir tant que celle-ci ne fait pas usage de ses capacités surnaturelles. « Pour l'heure, elle a l'air pas mal occupé et je ne suis pas prête de partir d'ici, c'est lui mon chauffeur, ça te tente d'aller boire un verre ? Je me damnerai pour un chocolat chaud. Je t'invite. » L'invitation est une lapalissade, Mia ne manque pas d'argent et un verre de quoi que ce soit ne risque pas de la mettre sur la paille, de plus ce serait la moindre des choses après lui avoir consciemment marché sur le pied.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mer 19 Aoû - 10:47

Je réfléchissais trop, et même si j'avais bien appris à mentir et à jouer la comédie, ça allait finir par se faire remarquer. Je reportais tant bien que mal mon regard sur l'actrice, alors que celui ci s'était dérivé sur un livre à la couverture nacarat. Je cherchais sans vergogne ce qui pouvait m'intriguer, ce qui pouvait me faire tiquer. Une odeur. Oui, une odeur. C'est fou, ce que je pouvais emmagasiner, comme informations, comme souvenirs. Des détails si futiles qu'ils pouvaient sembler totalement ubuesques, mais qui formaient en quelque sorte mon faix. Un faix formé de toutes ces petites choses si futiles, qui pouvaient ressurgir à n'importe quel moment, pour un rien. Les rémanences de dix huit pauvres années de vie pourtant bien plus chargées que celle du trois quart des ados de mon âge. Je faisais partie de ce qui rôdait dehors, bien que jamais je ne l'eût voulu, et que jamais je ne me comportais comme l'une de ces bêtes sanguinaires. Je l'étais. J'avais en moi ces pulsions violents et à long terme, délètres pour mon être profond. Vous ne savez plus ce que vous êtes vraiment, lorsque ces massacres qui vous répugnent, vous y prenez part et vous les appréciez, malgré vous.

Et puis la lecture... C'est censé être un sujet normal pour une conversation se faisant dans une librairie, mais j'avoue que c'est pas forcément celui que je préfère. J'avais eu cette appétence à la lecture, mais ce lourd faix auquel je pensais tout à l'heure l'avait peu à peu détournée. La musique, oui, ça me détendait. Je parlais pas de l'écouter, mais d'en jouer. C'était pas la même chose. Elle me fait rire intérieurement, lorsqu'elle critique la musique de nos jours. Pourtant, c'est de sa génération, non ? Et en temps qu'actrice, tout ce qui est populaire doit être bon pour se faire un peu plus de succès. Enfin je suppose. J'en sais rien, j'y connais rien. C'est pas trop mes préoccupations. Je hausse les épaules. C'est bizarre, n'empêche, une discussion comme ça avec une inconnue.

« C'est sûr que certains morceaux font plus penser à un bruit serratique qu'à autre chose. Je préfère en jouer, comme je vous l'ai dit... C'est juste pour mon plaisir. Après, je suppose que c'est une question de mode, non ? »

Elle est obligée de me parler des cours ? Ouais, bon, elle peut pas tout savoir, et quand tu croises une jeune fille, tu sais au moins qu'elle aura quelque chose à te répondre sur le sujet. Certes. Mais les cours... Avant, apprendre, ça me plaisait. Mais ça, c'était encore avant. Je me rappelle, quand j'étais une pauvre clandestine, à chouraver pour un peu tout et n'importe quoi. J'avais un peu continué à apprendre ce qu'on apprenait à l'école, par mes propres moyens. Sinon, je me demande comment j'aurai pu reprendre aujourd'hui. Je le faisais pour Jack. J'étais douée, mais ça me plaisait plus trop. Je pensais à d'autres choses. Je pensais à cette chose au fond de moi, que je devais toujours apprivoiser. C'était pas les maths, l'histoire ou la géo qui allaient m'aider à survivre dans ce monde de prédateurs. Je lâchais un rire lorsqu'elle me parla d'un exposé comparatif entre la fiction et la réalité. Putain, si c'était le cas, j'allais me sentir mal. Mais genre, très mal. J'allais me retrouver quia devant la moitié de la classe, si on avait le malheur de m'interroger sur l'espèce lupine.

« Ouais, la connaissant, peut être... Même si ça s'éloigne de la littérature anglaise, ce qu'elle est censée enseigner. »

Oui, cette librairie était gérée par des loups, si je ne m'abusais. Je m'en rappelais, maintenant qu'elle me le disait. Et j'avais envie de fuir... S'ils trouvent un cabot dans leur librairie, ils lui font quoi ? C'est un peu comme leur territoire, non ? Respire, Leah. Reconcentres toi sur la conversation. Et sur ce qu'elle te rappelle, merde... J'étais un peu à l'acmée de mon malêtre dans cette situation. Surtout lorsqu'elle m'invite à prendre un verre. Putain, là, je fais quoi ?

« Heu... J'aimerai bien, mais... Je sais pas trop, si mon père m'attends à la maison et que je traine trop... »

Et là, tu croises les doigts très fort pour que ça passe, même si en toi t'y crois pas une seule seconde. C'est fou comme soudain, cette nana m'inspire soudain pas confiance du tout.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 22:08

Nous nous sommes déjà rencontrés?


« C'est sûr que certains morceaux font plus penser à un bruit serratique qu'à autre chose. Je préfère en jouer, comme je vous l'ai dit... C'est juste pour mon plaisir. Après, je suppose que c'est une question de mode, non ? » L'adolescente définit parfaitement la musique de nos jours, serratique, régulier et insupportable. « Si tu veux mon avis, la mode ne rend pas justice à tout le monde. » La mode, c'est comme les amis, ils se suivent tous comme des moutons. Si la fille populaire porte une robe à froufrou, tout le monde va vouloir lui ressembler. Mia ne porte pas ce qui est à la mode, c'est elle qui lance la mode en étant l'égérie d'une marque.

« Ouais, la connaissant, peut être... Même si ça s'éloigne de la littérature anglaise, ce qu'elle est censée enseigner. » Pourquoi ce soudain regard fuyant ? Mia n'a pas fait de grandes études, la psychologie ou la science du comportement n'est pas son méthémérin, mais il y a des comportements qui ne trompent pas. De presque sereine, la jeune fille est passée à une discrète agitation. La semi-démone ne pense pas que le sujet qui la rend si nerveuse vient de celle qui sort des sentiers battus, sa professeur. Il y a autre chose.

« Heu... J'aimerai bien, mais... Je sais pas trop, si mon père m'attends à la maison et que je traine trop... » La laisser partir ou la retenir, que faire ? Une chose est sûre, si sa fille ne rentre pas, le père lancera un avis de recherche le soir même, une enquête sera ouverte et Mia s'y retrouvera mêlé, qu'elle le veuille ou non. Les enquêteurs remonteront la piste jusqu'à la librairie et un témoin finira bien par leur annoncer que la disparue a été vue avec Mia en train de discuter. En moins d'une nycthémère elle serait interrogée par la police. Les journalistes se jetteraient sur cette histoire sans vergogne. La mannequin aime se faire remarquer, mais pas lorsque cela lui apporte une mauvaise publicité.

La semi-démone attrape un livre à la couverture blèche, un livre pour enfant, tout en réfléchissant rapidement. Elle ne souhaite pas laisser filer sa nouvelle cible. ''Ne laisse pas ton appétence dicter ta conduite.'' Songe-t-elle pour ne pas attaquer dans l'immédiat. « Je comprends, il ne faudrait pas inquiéter tes parents, puis ma compagnie ne doit pas être très bonne. » Bonne actrice, la semi-démone prend une expression un peu déçu. Elle utilise la vielle méthode du chleuasme, ça ne marche pas toujours, mais les jeunes filles bien élevés ont souvent tendance à tomber dans la commisération, ne pas vouloir se montrer vexante et contredire ses propos.

L'orage gronde, Mia relève les yeux des étagères pour observer l'extérieur à travers la vitrine. Des pages de journaux s'envolent et la pluie commence à tomber à torrents. Elle fronce les sourcils, intérieurement, elle a le sourire jusqu'aux oreilles. « Ce temps ne cessera donc jamais de faire des siennes. Laisse-nous te raccompagner, ça peut être délétère la-dehors. » Le temps lui fournit un prétexte idéal pour rallonger leur conversation. Mia anastasie tout ce qu'elle pense de cette adolescente, mais en priorité, elle doit en apprendre d'avantage. Elle a un père, où est sa mère ? Elle doit savoir où ils vivent.

« Tu n'as rien à craindre tu sais, tout le monde t'a vu avec moi, tu rentreras en sécurité. » Peut-être son agitation vient-il du fait qu'elle craint se retrouver seule avec Mia, une inconnue après tout et sans témoin. Mia ne s'en souci guère, si l'adolescente accepte de se faire raccompagner, elle saura où elle vit et alors pourra-t-elle jouer à son jeu favori. Mettre la gamine en fiduciaire est la première partie de son plan. Quand la semi-démone sera bien partie dans son erre, l'adolescente vivra alors un véritable enfer sans se rendre compte que Mia sera derrière tout ça.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Sam 22 Aoû - 11:25

Je me sentais mal, putain. Mon instinct m'indiquait clairement que j'étais pas dans une situation des plus roses, avec cette conversation. Ok, elle avait beau être une actrice et mannequin, une célébrité locale... Elle restait tout de même une inconnue. Et ça sentait pas bon, ça me rappelait de mauvais souvenir. Qui, quoi, quand, comment, j'en avais fichtrement pas la moindre idée, mais la sensation hautement désagréable, elle, était bien là. J'essayais de me calmer intérieurement, de pas lui montrer mon agitation ni mon trouble. Après tout... Elle n'avait pas été menaçante ou quoi que ce soit jusqu'à maintenant, et j'avais théoriquement aucune raison de m'inquiéter. Sauf que j'avais cet instinct, cette étrange impression qui me collait à la peau, sûrement venue de ma nature lupine, qui faisait clignoter une petite lumière rouge dans ma tête. Pour autant, je faisais rien. Peut être que je pourrais tirer parti du fait que la librairie appartienne à mes semblables, comme elle me l'avait rappelé. Mais je voyais pas comment. Ils me connaissaient même pas, ils savaient pas qui j'étais, et c'était tant mieux. Malcom avait beau vouloir me ramener dans la meute, moi, ma famille, c'était Jack. Jack, qui, s'il ne savait pas que je finissais plutôt, allait tout de même finir par s'inquiéter. J'avais aucune idée de l'heure, mais il commençait à faire sombre. La nuit tombe tôt en écosse. Je le sais depuis que je suis toute petite ; avant d'ailleurs, j'habitais encore plus au nord. Tout en haut de l'écosse. Mais ça... C'était avant. Tellement avant que j'en garde aucun vrai souvenir. Ou que je ne veux pas en garder. Oui... J'ai toujours essayé d'oublier, de mettre ça de côté. D'avoir une nouvelle vie comme si elle était unique, comme s'il n'en n'avait eu aucune autre avant. Pourtant, tant de détails m'y renvoyaient... Je hausse les épaules, alors qu'elle parle de mode. Désolé, mais bon, pas mon sujet favori. Je garde quand même un petit sourire, histoire de pas faire ma je-m'en-foutiste rabat joie.

« Si vous le dîtes, je pense que vous en savez plus que moi sur le sujet »

Ben oui, la mode, c'était son boulot, non ? Le mien, c'était de survivre. Et au lycée, on me demandait de penser à mon avenir et de trouver une orientation. Qu'est-ce que j'en avais à faire ? Gagner de l'argent en exerçant une profession ne m'aiderait pas à passer à travers tous les contrôles, passer inaperçu auprès de la meute, ou contrôler ma nature. Toutes ces choses, on ne pouvait les comprendre que si on les vivait. Je ne pouvais les expliquer à autrui. Alors... Je faisais avec. Allez expliquer à ma prof de français que j'ai pas envie de lire un bouquin de fiction sur les lycans et les vampires, parce que ça ne peut retranscrire la réalité, et parce que pleins d'autres choses qu'il serait totalement inutile d'énoncer.

Et puis là... Prendre un verre. Ca non plus, ça semble pas méchant. Si. J'ai pas envie. Je veux pas, je veux fuir, je veux disparaître. Je sais pas pourquoi. Parce que c'est une inconnue, mais encore plus parce que je sens que cette inconnue a un quelque chose, un quelque chose que je connais déjà, et qui me fait fuir. Son odeur n'est pas celle d'un vampire, et ça, ça se saurait. Pas celle d'un métamorphe, pas celle d'une quelconque espèce surnaturelle. Elle est tout ce qu'il y a de plus humain. Et pourtant... Elle me rappelle quelque chose qui ne l'est pas. Elle joue la déçue en attrapant la couverture d'un livre, et je regarde un peu autour de moi. Ouvre la bouche, la referme. Putain, je pourrais la planter là. Pourquoi je le fais pas ? Je finis par articuler, d'une voix un peu timide.

« Non... C'est pas ce que je voulais dire... Mais vous pouvez comprendre que mes parents soient inquiets si je rentre... »

La fin de ma phrase se trouve noyée dans un violent bruit de tonnerre. Et merde... Je tourne ma tête vers la vitrine de la librairie, où un éclair strident déchire le ciel et m'aveugle un instant. Re-merde. L'actrice saisit l'occasion, et je sais pas trop quoi dire contre ses arguments. Si... attendez.

« Mais heu... Sinon, on peut continuer à parler ici, en attendant que ça se calme...Enfin je sais pas, vous êtes garée pas loin ? J'habite pas à côté, je veux pas non plus vous faire perdre votre temps »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Sam 22 Aoû - 14:26

HRP:
 

Nous nous sommes déjà rencontrés?


« Non... C'est pas ce que je voulais dire... Mais vous pouvez comprendre que mes parents soient inquiets si je rentre... » Bien sûr que ça fonctionne, cette adolescente a tout l'air d'être une jeune fille bien sous tout rapport. Tout comme elle ne manque pas de caractère en affirmant que personne ne lui dicte sa conduite. D'une certaine manière, elle rappelle Mia, à une certaine époque elle aussi était courtoise, se comportait de manière congrue. Jusqu'à ses 15 ans. Elle n'avait plus été la même depuis son premier crime, tout était devenu qu'une vaste comédie.

« Mais heu... Sinon, on peut continuer à parler ici, en attendant que ça se calme...Enfin je sais pas, vous êtes garée pas loin ? J'habite pas à côté, je veux pas non plus vous faire perdre votre temps » En réalité, Mia n'a guère fait attention d'où s'était garé son agent. A ce moment-là, elle était bien trop occupée à tenter de remettre ses cheveux rebelles, à cause de l'humidité, en place. Ou encore retirer une taroupe d'entre ses sourcils, vérifier que sa veste couleur nacarat n'ait aucun faux pli. Elle se souvient également que ça sentait déjà le pétrichor avant de pénétrer dans la librairie pour la séance d'autographe, il avait dû pleuvoir dans la matinée sans qu'elle n'y prête attention.

Discuter ? Mia occulte totalement la proposition. Elle est patiente, mais certains jours, elle n'a aucune envie de faire le moindre effort. Depuis que le temps n'en fait qu'a sa tête, sa patience est mise à rude épreuve. Parfois, elle est bien en peine de se retenir de créer un casus belli contre Maryana, seul son instinct de survie la retient d'agir jusqu'ici. Mia doit devenir l'amie de Maryana avant de faire quoi que ce soit, c'est le plan depuis février.

« Ne t'en fait pas, tu ne seras pas un faix, il vaut mieux que tu rentres au sec plutôt que trempée, tu pourrais tomber malade. » Une main se glisse soudain entre elles pour prendre un livre et disparaître. Cela surprend Mia qui se retourne vivement, tournant ainsi le dos à l'adolescente. « Vous pourriez au moins baragouiner des excuses. » Fait-elle remarquer, cassante. Elle est à peine plus âgée que Leah et sursaute en recevant la remontrance de Mia. Les yeux baissés, elle murmure des excuses et disparaît, la jeune fille ne doit pas avoir l'habitude de se faire ainsi remarquer.

« Je dirai que la voiture est à équidistance du bar-tabac de l'autre côté de la rue. » Reprend-elle d'une voix plus douce envers son interlocutrice tout en se retournant.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Lun 24 Aoû - 18:05

[HJ] : Pas de soucis ^^ Je suis suicidaire

Qu'est-ce que je pouvais faire ? Qu'est-ce que je devais faire ? Qui c'était vraiment, cette nana ? En fait, je me demandais surtout si je voulais vraiment la réponse. Parce que si je la voulais... je savais ce qu'il fallait que je fasse pour l'avoir. C'était pas bien compliqué. Fallait juste que j'en assume les conséquences, si jamais mon espèce de sixième sens disait vrai. Elle a quelque chose qui ne m'inspire pas confiance. Qui devrait m'inspirer la prudence. Non, ça, je ne le suis pas, c'est un fait. Mais après tout ce que j'ai pu vivre, j'ai toujours pas appris à l'être. Ca viendra, ou je mourrai avant. Peu importe. Je pourrai pas continuer à tourner autour du pot, à en rajouter indéfiniment juste pour gagner du temps. C'était pas une solution. Pas une vraie. Ca me permettait juste de dresser une rapide liste des options qui se présentaient à moi, là, dans l'immédiat. Continuer comme ça, jusqu'à ce que l'orage se calme, qu'il y ait une délicieuse odeur de petrichor dehors, et qu'elle perde sa superbe occasion de me ramener chez moi. C'était pas sûr. Je sais pas combien de temps cette intempérie va durer, et à ce moment là, elle trouvera encore autre chose... Sûrement. Accepter, et lui fausser compagnie. Risqué. Si elle voulait me rattraper, et qu'elle était vraiment quelqu'un à craindre comme je le sentais... Ca serait mauvais pour moi. Obtempérer, c'était aussi risqué. Je savais rien de ses intentions...

Et bon sang, j'étais terriblement curieuse.

Bien trop pour mon propre bien. Elle était sûrement une fieffé menteuse, elle savait jouer la comédie, c'était son méthémérin en tant qu'actrice Elle devait cacher son jeu. Peut être même sa nature... T'emballe pas trop, Leah. Mon imagination a toujours eu tendance à aller super vite, elle aussi. Des fois c'était vrai. D'autres non. Là, j'espère que non. Sinon... Pas vampire, pas lycan, pas métamorphe, restait plus grand chose. A part si il restait encore des bestioles non identifiés dans ce grand bordel qu'était l'écosse. En tout cas, elle occulte totalement ma proposition. Ou alors, elle a juste pas du tout le temps d'y répondre, parce qu'une nana se glisse entre nous pour piquer un livre. Et se fait corriger par ma vis à vis, sur le champ, sans aucune commisération pour son petit air timide et désolé. Elle baragouine tout de même des excuses, avant de filer comme un chat. Je la connais peut être, de loin, au lycée. En tout cas, elle a fait comme si j'existais pas. La pauvre... Se faire recadrer par sa célébrité préférée. C'est risible. Enfin, ça va pas me sortir d'affaire...

Mia insiste, bien sûr. Fallait t'y attendre ma belle, ça sert à rien de gagner du temps pour gagner du temps. Je regarde autour de nous, faisant mine de réfléchir à quelle distance était exactement le bar tabac. A équidistance... Bon, j'ai aucune idée de ce que ça fait réellement comme distance. Si j'avais une pièce, je tirerai à pile ou face. J'en ai une, certes, mais j'aurai l'air débile. J'me ferai remarquer tout de suite, et c'est pas la meilleure option. Je reporte mes yeux sur la jeune femme.

« Bon... Eh ben... J'vous suis. »

Oui, j'me jette dans la gueule du loup. Enfin le loup, c'est moi. En théorie. Là, je suis pas sûre, parce que la louve, elle est bien au fond de moi, et la petite Leah a pas trop de crocs dans sa bouche. On marche jusqu'à l'entrée de la librairie, et je la suis dehors aussi. Ca pleut, et j'ai pas de parapluie. Je mets ma capuche, mais ça mouille quand même. Quelle fantastique idée tu as eu, Leah. Bravo. Heureusement, on arrive assez vite à sa voiture, assez luxueuse. C'est pas Jack qui pourrait s'acheter ça, mais moi ça m'est égal.

« Désolé... je suis toute trempée, je vais vous mouiller votre voiture... Enfin bon, c'est gentil, merci beaucoup. »

Ouais. Et que t'es morte de trouille aussi, et que ça c'est moins cool.

« C'est dans le west end. Je pourrai vous indiquer la route au fur et à mesure, si vous voulez. »

Au pire, j'aurai qu'à la faire s'arrêter une ou deux rues plus loin et terminer à pied...

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mar 25 Aoû - 23:30

Nous nous sommes déjà rencontrés?


''Allez mon enfant, rien ne sert d'hésiter encore, je t'aurai à un moment ou un autre.'' Songe Mia en retournant toute son attention sur la lycéenne. La plupart de ses victimes l'ont bien cherché, parfois même sans le vouloir, d'autres sont innocents, seulement victime des lubies de la semi-démone.C'est aléatoire, cela reste pourtant régulier. Il ne se passe pas une semaine sans que la mannequin ne se trouve une nouvelle personnalité ou un corps à briser.

« Bon... Eh ben... J'vous suis. » Un sourire apparaît sur les lèvres de Mia, un sourire qui atteint son regard tant il est sincère. Elle ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, mais c'est déjà une petite victoire d'avoir emmené cette adolescente à se faire raccompagner. Mia improvisera par la suite de l'évolution qu'elle souhaite donner à cette pseudo-nouvelle relation.

« Sage décision. » Assure Mia. Un peu de coopération n'a jamais fait de mal à personne, la semi-démone gagne un peu plus de temps pour en apprendre plus sur la jeune fille. « Je vais chercher les clés. » Sans plus attendre, la semi-démone contourne les étagères de la librairie pour retrouver son agent. C'est à peine s'il lui demande comment il rentrerait tandis qu'il lui donne les clés de sa voiture. Mia n'aura donc pas à revenir le chercher, tant pis pour lui, il n'aura qu'a demander à la gérante de le ramener, chez lui, chez elle, chacun de leur côté, elle s'en contrefiche. Il viendra récupérer sa voiture chez Mia.

La mannequin n'a pas songé à prendre son parapluie, en fait, elle l'a oublié dans la voiture. Très utile, mais à sa décharge, il y avait un brin de soleil lorsqu'elle était arrivée 5heures plus tôt avant de débuter la séance d'autographe. C'est donc en charmante compagnie qu'elle brave la pluie torrentielle, une main sur le front pour minimiser les dégâts de son maquillage sur le visage. La clé en main, elle ouvre rapidement les portes de la BMW.

« Désolé... je suis toute trempée, je vais vous mouiller votre voiture... Enfin bon, c'est gentil, merci beaucoup. » Une adolescente trop prévoyante pour son bien. Si l'on passe son temps à s'inquiéter d'un rien, ou est le profit de vivre ? « Moi aussi, monte vite. Ne t'en fais pas, ce n'est pas ma voiture. Je le paie assez cher pour qu'il puisse faire nettoyer sa voiture. Ce n'est que de l'eau de pluie. » Répond-elle d'un ton badin. Son soi disant agent, en réalité il fait plutôt office de secrétaire étant donné que Mia choisit elle même ses contrats, mais il aime bien se faire passer comme son manager et elle ne le contredit pas, s'en contrefiche tant qu'elle accumule les contrats et qu'il ne l'ennuie pas. Ce n'est pas un peu d'eau qui allait risque d’abîmer irrémédiablement la voiture aux sièges en cuir et pour prouver ses dires Mia se jette dans l'habitacle, à l'abri du vent de la pluie.

« C'est dans le west end. Je pourrai vous indiquer la route au fur et à mesure, si vous voulez. » ''Trop aimable'', songe la conductrice moqueuse. « Guide-moi, ou entre l'adresse dans le GPS si tu veux. Tu me connais, mais j'ignore toujours comment tu t'appelles ? » Du coin de l’œil, Mia observe sa passagère tout en se faufilant entre les voitures, elle s'engage sur la route qui mène vers West End. « Quand je vois une si jolie jeune femme comme toi, je pense que les parents doivent être aussi séduisants. Ton père, il ne serait pas célibataire par hasard ? » C'est culotté de sa part, surtout si le père en question est toujours marié. Non pas que ça la dérangerait, après tout, elle a su charmer un homme marié et amoureux tel que l'ancien ministre Hood. Mais sa nouvelle amie pourrait mal le prendre.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mer 26 Aoû - 19:13

Et voilà ! Dans la gueule du loup. De l'actrice. De ce que vous voulez. Mais pour le coup, si prédateur il y a, ce n'est en aucun cas moi. Peut être que me fais des idées sur elle. J'espère. J'essaye de respirer, de détendre toute la tension qui parcoure mon corps, noue mes muscles et mes nerfs, alors qu'elle va chercher ses clefs. Heureusement que je peux faire passer mon comportement pour de la timidité ou quoi, sinon j'aurai vraiment l'air drôle. De toute façon, j'avais pas trois miles possibilités. Un instant, alors que nous nous dirigeons rapidement sous la pluie vers la voiture, je jette un regard de côté. Ca serait facile de m'esquiver. Si facile. Elle pourrait me rattraper en deux secondes, je pourrais glisser, comme elle pourrait très facilement me perdre de vue avec ce temps. Pourtant, je la suis, docilement. Je n'ai pas raté son sourire, tout à l'heure. Je me rends à peine compte qu'il peut être tout à fait naturel, et le prend tout de suite comme la confirmation de mes peurs : cette nana me veut pas du bien. Ne jamais monter dans une voiture avec une inconnue, tu en fais quoi de ça, Leah ? Jetées dans la boue, les leçons de prudence. Jamais écoutées, ou qu'à peine. Dire non aux inconnus qui vous proposent de vous ramener chez vous, c'est la première chose qu'on dit à ses gosses qui sortent seuls dehors. Et moi, bah j'le fais. Parce que je suis trop curieuse, parce que j'aime trop le risque, parce que.... merde, je veux retrouver ce souvenir. Rester plus de temps avec elle m'y aidera pas forcément, mais peut être que je finirai tout de même par retrouver, au milieu de la conversation...

En tout cas, l'actrice a une belle BMW. Ou plutôt son agent. Je m'y connais pas trop en voiture et je m'en fiche pas mal, mais je sais que c'est pas le cas de tout le monde. Et sûrement pas de ces gens là, pleins de fric, qui aiment le tout beau tout neuf. La jeune femme me rassure pourtant, me disant qu'il la fera très bien nettoyer. Que de l'eau de pluie, certes... Je m'attache rapidement, non sans un regard un peu inquiet à travers la vitre, et la pluie qui tambourine dessus. Ma respiration s'accélère, dans ce lieu clos, seule avec elle. Je la connais pas. Personne ne connait personne, dans ce foutu monde. Je me maudis soudain d'être montée dans ce véhicule. Plus vite elle m'aura ramenée chez moi... Si elle m'y ramène. Je me sens pas à ma place non plus. Dans une voiture de luxe, moi, avec mes pauvres vêtements trempés et mon sac de cours toujours avec moi. Non, je suis pas du même monde que ça, qu'elle. Enfin, face à une horde de lupins ou de vampires affamés, pas sûr que la carcasse de la voiture fasse grand chose. J'en sais quelque chose...

Je reporte mon attention sur elle. J'ai pas envie de lui dire mon adresse... J'aimerai enchainer les mots dans ma bouche, et les retenir pour pas qu'ils sortent. J'aimerai fracasser la vitre et sortir en courant, courir sous la pluie, à quatre pattes, couverte de mon épaisse fourrure... Ok, calme Leah. Sinon, ça va se voir.

« Leah... Je m'appelle Leah. Enchantée. »

Pas une voix très certaine. Et ce enchantée à la fin, il faisait bizarre. Mais c'est comme ça qu'on fait, non, quand on se présente ?

J'enfonce profondément mes ongles dans mon pantalon. Garder son calme. Respires. Elle peut pas te faire de mal, là, en l'état. Je regarde devant moi, la route pleine de pluie, et les essuie-glace striant mon champ de vision. Avant que ses paroles me ramènent à la réalité. Je la regarde, un peu étonnée.

« Heu... En fait, c'est compliqué. Pour mon père. Il est plus avec ma mère, mais ça reste compliqué. »

Dire des trucs vagues. Mon père n'a jamais été mon père, Rivers n'a jamais été mon nom de famille, ni celui de Jack. J'ai pas de mère. Et mieux vaut que personne mette trop profond le nez dans nos affaires.

« Et merci, pour le compliment. Mon père me dit souvent que je ressemble à ma mère. Et vous, vos parents ? »

Terminais-je, avant de lui indiquer la route jusqu'au cinéma. Après le cinéma, c'était des petites rues labyrinthiques, mais avant elle devait connaitre.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mar 1 Sep - 22:42

Nous nous sommes déjà rencontrés?


« Leah... Je m'appelle Leah. Enchantée. » En voilà un joli prénom, le fait qu'elle omet son nom de famille n'échappe pas à la conductrice. Sans parler de la fin de sa présentation, hésitante. Mia quitte des yeux la route, pour tourner le visage vers l'adolescente et étudie son comportement. Ses mains sont crispées sur son jean trempé par la pluie. La conductrice reporte son attention sur la route, avec ce temps, il ne serait pas temps de provoquer un accident, mais la nervosité de l'adolescente l'intrigue.

Beaucoup de jeunes filles rêveraient de se trouver à sa place, Leah semble plutôt malheureuse. Mia a commis une erreur quelque part pour recevoir la méfiance de l'adolescente, c'est certain. Mais laquelle ? Généralement, elle parvient à paraître gentille, amicale, à mettre en confiance, jusqu'à ce que ses pulsions se lassent et prennent le dessus. Mia perd tout simplement le contrôle ou patience, mais cela n'arrive pas avant plusieurs jours. Elle doit faire plus attention ou sa nouvelle cible lui filera entre les doigts.

« Heu... En fait, c'est compliqué. Pour mon père. Il est plus avec ma mère, mais ça reste compliqué. » Un père célibataire donc, elle n'écoute pas le reste qui concerne sa mère. Mia pourra toujours le séduire pour s'approcher de la jeune et jolie Leah. Une perspective amusante étant donné qu'elle n'est pas contre se trouver de nouveaux amants, les autres commencent à devenir trop routiniers.

Pourquoi pas faire de Leah sa belle-fille? Au moment d'y penser, elle sait déjà que ce n'est pas envisageable, cela reviendrait à admettre publiquement qu'elle entretient une relation avec un homme, Hood en serait informé et s'en serait terminé de la relation qu'elle ''entretient'' avec l'ancien Premier ministre. Elle a d'avantage besoin de lui que d'une belle-fille et son père à supplicier.

« Et merci, pour le compliment. Mon père me dit souvent que je ressemble à ma mère. Et vous, vos parents ? » Un compliment sincère de la part de Mia, elle sait reconnaître une beauté quand elle en voit une et Leah en fait partie. Elle n'a rien à envier à la plupart des sacs d'os qui, de nos jours, représentent les critères de beauté de la société. Même Mia a quelques kilos en trop d'après eux, ça ne l'a pas empêché d'être une mannequin reconnue et appréciée. Celui ou ceux qui tenteront de l'empêcher de quoi que ce soit n'est pas né.

« Ils ont été tués pendant les années sanglantes. » A force de répéter le même mensonge, c'en est presque devenu une réalité, une habitude. Quand on lui pose cette question, pour ceux qui ne regardent pas les actualités tous les jours, elle répond automatiquement par ce mensonge. « Par un vampire, il y a 3 ans. » Insiste-t-elle. « Je serai probablement morte, si le voisin ne s'était pas sacrifié. »

Elle avait jeté le feu aux poudres en s'attachant ainsi la compassion des humains, faisant d'eux des anti-vampires et rejoignant activement la guerre. Ça avait été un succès, mais pas assez pour faire des vampires des ennemis. Aujourd'hui, elle travaille toujours activement à faire de ces derniers et des loups-garous des ennemis au même titre que les semi-démons. « Donc, ton père est célibataire ou tu souhaiterais le voir se rabibocher avec ta mère ? »

Un éclair zèbre le ciel, la seconde suivante, le tonnerre gronde si fort que Mia sursaute et ralentis pour éviter un aquaplaning à un passage particulièrement difficile. La route est presque inondée par le déluge, concentrée sur la route, elle en oublie de faire la conversation avec sa passagère. Mia suit minutieusement les instructions de Leah quand elles ont dépassé le cinéma et s'arrête à un feu rouge. « Ce temps commence à me mettre de mauvais poils, pas toi ? »

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Dim 6 Sep - 11:57

Mais qu'est-ce qu'elle me voulait ? Elle posait des questions. Elle me posait beaucoup de questions. OK, demander mon prénom... C'est normal. En fait, c'est peut être moi qui suis juste parano. Qui en est trop et qui sait de quoi n'importe qui est capable, alors je vois le mal partout. Peut être que j'ai pas à me méfier d'elle, mais quand même... Je peux pas me reposer sur mes lauriers dans la voiture d'une inconnue. Pas tout à fait. Pourtant je devrais me détendre, ouais, et profiter un peu. Y'a pas mal de nanas qui rêveraient de se faire ramener chez elle dans une BMW de luxe, avec une star locale du cinéma au volant. Moi, non. Alors je vais éviter de leur en parler. Moi j'ai juste la frousse de m'être encore embarquée dans une histoire sans queue ni tête, qui peut me mener tout droit en enfer. Les horreurs dans ma vie, j'en ai déjà vu pas mal. Pas besoin d'ajouter des évènements à la liste des cauchemars. Est-ce que c'est ce que je suis en train de faire, avec ce stress qui m'envahit encore plus dans cet espace confiné ? Je suis trop curieuse, trop impétueuse. La curiosité, ça m'a déjà sauvé la vie, mais un jour, ça se retournera contre moi. Est-ce que c'est aujourd'hui ?

Mais arrête de te poser des questions, bordel.

La réponse, je peux pas la trouver. Pas pour l'instant. Je l'aurai bien assez tôt... Je me force à respirer normalement, à fixer la route devant moi pour me calmer et relativiser. Pour l'instant je vais bien, je suis vivante, elle prend la bonne route. J'ai pas de soucis à me faire pour l'instant. Mais quand même... Pourquoi elle me questionne comme ça sur mon père ? Ca peut être de la pure curiosité ou quoi que ce soit, mais comme je flippe et que je m'imagine déjà pas mal de scénarios... Ca ne fait qu'alimenter plus mes craintes. J'essaye de régler la question de manière plausible et cohérente à la réalité, et de manière surtout à ce qu'elle évite de poser quelques questions auxquelles je n'aurai pas la réponse. Des parents divorcés, c'est commun. Je pourrai dire que ma mère est morte pendant les années sanglantes, aussi... mais merde, ça ferait remonter trop de souvenirs. La voiture sur la route de campagne, la panne, mes frères. L'attaque.

Je hausse les épaules, avant qu'elle ne me réponde sur ses propres parents. Je me mords la lèvre. Bon... C'était peut être pas la meilleure question, s'ils sont morts, ça doit être douloureux pour elle. Enfin, elle s'étale pas. Elle revient à moi. Et merde... On passe à ce que j'aimerai bien, moi. J'ouvre la bouche, pour débiter encore une imbécillité que je ferai passer pour une vérité, mais l'éclair noie le début de ma phrase. Et je décide de ne pas la poursuivre. Petit incident dû au temps de chien, et je suis certaine qu'elle n'aura pas remarqué mon silence. De mauvais poil... Quel mauvais jeu de mot. Si elle savait. Je hoche la tête.

« Oui. J'ai l'impression que ça fait des mois que je n'ai pas vu un temps à peu près calme.. On croyait que ça allait revenir, mais après ce qui s'est passé fin février, on dirait que c'est reparti. »

Je lui indique encore une ou deux petites rues, et la fait s'arrêter une rue avant le bar de Jack.

« Vous pouvez me déposer là... C'est très gentil à vous, je sais pas trop comment vous remercier. J'habite juste à l'angle, j'ai plus que deux pas à faire. »

Sans penser qu'elle pourra voir assez facilement si elle reste qu'après avoir tourné à l'angle, je continue encore sur quelques mètres...

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Mer 9 Sep - 16:23

Nous nous sommes déjà rencontrés?


Le badinage, quand on n'aime pas ça, c'est pas chose aisé. Pourtant, c'est une habitude pour Mia qui trouve toujours quoi dire pour éviter les blancs dans une conversation. Elle trouve encore plus facilement quoi dire lorsqu'elle souhaite obtenir des informations. Généralement, on se fie facilement à son joli minois et son interlocuteur parle aisément. Leah n'est pas dupe et pousse Mia à se questionner sur la raison de cette prudence.

« Oui. J'ai l'impression que ça fait des mois que je n'ai pas vu un temps à peu près calme.. On croyait que ça allait revenir, mais après ce qui s'est passé fin février, on dirait que c'est reparti. » De nombreuses rumeurs courent sur le fait que ce serait la faute du chaos de février dernier, c'est peut-être vrai, l'ouverture des limbes aura-t-il eu son rôle à jouer sur la météo du monde humain ? Mia n'est pas pour répandre le chaos afin de faire venir les démons sur terre, s'ils reviennent et emmènent un temps aussi pourri chez les humains, elle vote pour qu'ils restent dans leur monde infernal.

« Ne crois jamais en la paix Leah, aujourd'hui, c'est devenu une utopie. » Tant que les semi-démons seront vivants, la paix n'existera jamais et le chaos prendra de plus en plus d'ampleur une fois que Mia aura assassiné Maryana. Elle a compris, indirectement grâce à Damon, que si elle veut le pouvoir de Maryana, elle devra aussi devenir une démone. Elle serait déjà en bonne voie si elle ne tenait pas tant à son anonymat et le confort qu'elle obtient grâce à son métier.

Mia, quelque peu fâchée que sa passagère se montre si tendue et méfiante et que le temps soit aussi pourri et force sa vigilance à la conduite, ne se rend pas compte que ses paroles peuvent être prises au sens littéral. D'ordinaire, elle fait plus attention à ce qu'elle dit et ce que l'on peut en interpréter. Une chose qu'elle a appris à manier lors des interviews avec les journalistes.

« Vous pouvez me déposer là... C'est très gentil à vous, je sais pas trop comment vous remercier. J'habite juste à l'angle, j'ai plus que deux pas à faire. » Mia arrête la voiture sur le bas-côté et laisse le contact allumé, elle n'a pas l'intention de s’attarder. Ses vêtements humides lui collent à la peau, ses cheveux commencent à se rebeller et la température baisse. Non, vraiment, elle n'a pas l'intention de retenir l'adolescente plus longtemps. Elle n'abandonne pas pour autant l'idée de la revoir et faire de sa vie un enfer. Quand elle veut quelque chose, la jeune femme l'obtient toujours.

« Ne me remercie pas, c'est naturel. » Mia tente le tout pour le tout et sort de la poche intérieure de sa veste une carte de visite avec son numéro et la tend à Leah. « Pour être tout à fait honnête, je pense que tu as la carrure pour devenir un mannequin, si tu n'es pas majeur, il suffira seulement de l'accord de tes parents, mais tout est faisable. » La carrure, Leah l'a, c'est certain et Mia les moyens de la rendre célèbre, mais ce sera pour mieux la lui reprendre et pourrir son existence. Lui faire miroiter des choses que l'adolescente ne pourrait qu'envier comme toutes les jeunes filles de son âge.

« Si ça t'intéresse, appelle-moi on en discutera, maintenant rentre chez toi et prend un bon bain chaud. » En tout cas c'est ce que compte faire la semi-démone qui a fort besoin de se détendre les nerfs et de se réchauffer, avec en prime un verre de vin. Après quoi elle ira retrouver l'un de ses amants, Hood.

_________________


Dies or Survives.
Sois le genre de femme que quand les pieds frôlent le sol le matin, le diable se dise : ''et merde, elle est debout.''
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 15
Coups du Destin: 17
Look his eyes and you can die.
Messages : 2012
Membre du mois : 123
Je crédite ! : (c) beating heart (c) Beylin
Localisation : Glasgow
Caractère : Manipulatrice - Sadique - Actrice - Sociale - Déterminée - Intelligente - Solitaire - Croqueuse d'hommes - Ambitieuse
Vos Liens : Présentation - Liens - Rp's - Téléphone


Humeur : Pernicieuse
Autres comptes : Morgane Raybrandt & Lyra Belikovs

Look his eyes and you can die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4302-mia-du-chaos-nai http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4353-mia-mc-lasha-full-0-4 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4354-mia-mc-lasha
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   Sam 12 Sep - 9:54

C'est pas possible. Pourquoi ça me stresse autant que ça ? Je vois bien qu'elle me veut pas de mal... Si elle voulait me manger, elle l'aurait déjà fait. Tout va bien. Je vais rentrer chez moi en un seul morceau, juste stressée à mort pour rien. Ou alors, c'est juste moi qui me répète ce discours pour me convaincre qu'il n'y a bien rien du tout à craindre. Ce pressentiment ne s'est pas vérifié, est-ce que ça veut pourtant vouloir dire qu'il est faut ? J'ai appris à me méfier de tout et de tout le monde, et ça devient presque pesant, parfois. Comme là. Je peux pas m'empêcher d'être sur mes gardes. Mais j'ai toujours pas de réponse. Elle va finir par s'en rendre compte... Je vais être mal. Je suis mal. C'est fini, presque. On y est bientôt. Bordel, je pourrai lui poser trois milles questions que lui poseraient toutes les groupies de ma classe, pourtant j'en fais rien. Ca m'aurait évité de devoir inventer des trucs sur la situation de mes parents. Ou continuer à parler de la météo. Ouais, la pluie et le beau temps ça sert strictement à rien comme discussion. Sauf à en éviter des dix fois plus embêtantes. Je respire, essaye de me détendre. Elle évoque les attentats... C'est du propre. Ne crois jamais à la paix. Cette phrase, j'ai plus besoin de personne pour la connaître depuis longtemps. Mais l'entendre à haute voix dans mes oreilles, elle me fait brusquement comprendre à quel point mon inquiétude est légitime. Je hoche la tête, l'air grave et pensif.

"Je sais."

Malheureusement. Je me souviens de tout, du tout début, de la première nuit où tout a commencé, l'attaque. Le fourgon noir, qui emmène mes frères sans que j'ai pu rien faire. Les fuites, les attaques, trop souvent. Peut importe la bannière, la cause, toujours des victimes. Et ça ne cessera pas... Tant pis. Je veux profiter de ce que j'ai, même si c'est peu. Pour moi, ça peut représenter déjà beaucoup. Rien qu'avoir quelqu'un pour m'aimer, un toit, de la nourriture, une stabilité. Les gens ne se rendent pas compte quel luxe cela peut représenter, quand on a passé son adolescence à fuir.

La jeune célébrité s'arrête à cheval sur le trottoir, et je pose déjà la main sur la poignée en la remerciant. Avant de stopper mon geste, alors qu'elle me sort sa carte. Elle me propose de... De quoi ? J'ouvre la bouche, la referme, saisis d'une main hésitante la carte.

"Merci, je... Je vais y réfléchir. Bonne fin de journée, à bientôt peut être."

J'esquisse un sourire avant de sortir et de marcher le plus vite possible, tournant au coin de la rue, continuant jusqu'au bar, tout en ressassant cette étonnante proposition.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous nous sommes déjà rencontrés? [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous ne sommes qu'un [LIBRE]
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Nous nous sommes déjà croisé ! [ft. Danel]
» Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal - Feat Laurelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Keats & Books (fermé)
-
Sauter vers: