AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
It's easier to run [Livre III - terminé]
MessageSujet: It's easier to run [Livre III - terminé]   Ven 3 Juil - 12:21

Je tournais en rond. Je n'y arrivais pas. Il fallait que je prenne une décision. Laquelle, dans quel sens, je n'en n'avais aucune idée. Mais il fallait que je fasse quelque chose. Que j'arrête d'être dans cet entre-deux qui mettait mes nerfs à vif. Je ne faisais plus rien de constructif depuis plusieurs jours, et ça allait finir par se voir. D'ailleurs, je me demandais s'il restait quoi que ce soit de constructif à faire. Alors que j'avais toujours réussi à être calme et posée, à réfléchir, analyser... Cette fois, plus je tentais d'analyser, plus cela devenait un chaos sans nom dans ma tête, écho au chaos qui bouleversait le monde... Je pensais à Torben. Je ne pensais pas à lui en tant que ma mission, mission à laquelle j'avais échoué depuis plusieurs mois sûrement. Je pensais juste à ce qu'il m'avait dit. Je n'allais pas le chercher à nouveau, à le harceler pour qu'il revienne. J'avais eu mon compte, la dernière fois, disons. IL ne me donnerait rien de plus précis que ce qu'il m'avait balancé à la figure, comme une claque, comme une ordure. Krystel, vivante, travaillant pour les démons. Peu importe comment les choses avaient pu en arriver là, ce qu'il me fallait savoir, c'est si c'était vrai ou non. Simplement cela. Je ne pouvais pas arriver à une conclusion en tournant en rond dans un appartement miteux. Oh, j'avais pensé à sortir, à retourner Glasgow et Edimbourg pour retrouver trace de pareille vampire, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin, même pour quelqu'un expérimenté comme je l'étais.

Cela devait faire deux ou trois jours, maintenant. J'avais découché du manoir. Pour moins d'une semaine, ça passerait sûrement inaperçu, sans compter qu'en temps normal je ne passais déjà que très peu de temps là bas. J'avais passé mon temps dans une de mes planques de Glasgow, aménagée aussi sommairement que toutes les autres. Lit, quelques habits, cuisine, table, douche. Et armement, bien sûr. Je n'avais pas besoin de plus. Je n'avais jamais eu besoin de plus. Pas de tout ce luxe étouffant que m'offrait le manoir, qui ne m'aidait en rien à me poser. J'osais espérer que m'enfermer un peu autre part pourrait m'être bénéfique. Ca ne l'était pas vraiment. Ca restait peut être mieux que si j'étais restée au manoir, mais je n'arrivais pas vraiment à un résultat. Comment devais-je me placer, devais-continuer à faire ce que je faisais, alors que je n'y croyais plus vraiment ? Devais-je dire ce que je savais, ou ce que je pensais savoir, sans avoir aucune preuve, à De Valombre, Swayne, ou à Morgane elle même ? Ca me prenait la tête. Ca me prenait trop la tête. J'avais juste envie de me battre, de tuer quelqu'un, de... je sais pas. Nous étions en plein milieu d'après midi, j'étais assise, les pieds sur la table, la télé allumée devant moi. Alors que je ne la regardais ni ne l'écoutais pas.

Je finis par attraper mon portable, d'une main distraite. Ca ne me servirait à rien, ça ne me ferait pas avancer, mais j'envoyais tout de même un sms à Eilih, la jeune femme que j'avais accepté « d'entrainer » à se battre. Oh, c'était du léger, mais elle se débrouillait bien. Cela devait faire un mois que je ne lui avais pas donné de nouvelles. Peut être un peu plus. Peut être un peu moins. Je n'avais pas eu la tête à ça. Là... J'avais besoin de faire autre chose. Si ma mémoire était bonne, c'était le jour où elle ne travaillait pas le soir au bar où je l'avais revue, et je pouvais donc lui donner rendez-vous un peu plus tard dans la soirée... Comme si je répugnais à sortir le jour. Je ne craignais pas le soleil, pourtant. Mais juste une habitude, sans compter qu'il faisait jour tôt, en écosse. Bref. Une ou deux heures plus tard, je l'attendais dans un des multiples entrepôts abandonnés du port. C'était toujours pratique. Celui là était plus près de la ville que des quais, et la musique diffusée par les boites de nuit étouffait les quelques bruit qui pouvaient s'échapper du hangar. Elle arrive vite. J'esquisse un sourire, histoire d'être polie. Mouais, ça doit pas être très convaincant.

« Désolée de pas avoir pu te recontacter plus tôt... C'était le bordel. »

Ca l'est toujours. Ca l'est encore plus.

« Comment tu vas, avec tout ce qui s'est passé ? Tu es toujours partante pour qu'on continue ce qu'on avait commencé ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Ven 24 Juil - 18:36

    Quand mon téléphone vibra pour l'indiquer que j'avais un message, je fus surprise de voir qui me l'envoyait. Caël était en cours. Moi, je bossais pour une commande. Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis cette horrible de nuit de février et la vie avait à peu près repris un cour normal. Aussi normal qu'il était possible dans une ville infestée de monstres bien entendu. La seule chose bien que j'avais retiré de cette sinistre expérience, c'était de filer le parfait amour avec Caël. Je n'avais plus osé laisser quelqu'un vraiment approcher de mon cœur depuis la mort tragique de Robbie, mais j'avais baissé mes défenses pour le jeune homme et je ne pouvais pas m'en plaindre. Même s'il était plus jeune, il était plus mature que bien de mecs que je côtoyais. Nous nous entendions bien. On pouvait discuter de pleins de trucs. Il m'en apprenait et je lui en apprenais. Il était le cérébral, j'étais l'artiste. C'était amusant de se compléter ainsi. Même s'il était plus intelligent que moi, je ne me sentais pas... inférieure. Il ne m'écrasait pas de mépris. Ce n'était pas son genre. Il y avait de la tendresse, de la complicité, de la passion aussi, on apprenait à se connaître et à agir et penser en couple.

    Cela me faisait du bien.

    Mais quand je vis le nom de la personne qui m'envoyait le sms, je me rappelais soudainement des engagements que j'avais prit. J'avais décidé de me battre, d'apprendre à me défendre, pour ne plus être une victime. Depuis février, je ne m'étais plus entraînée. Je n'en avais pas eu le temps, je n'avais pas eu de nouvelles... Les jours étaient devenues des semaines et voilà... En attendant, je me demandais quelle tête elle ferait quand je lui dirais que j'avais réussi un tir dans la tête. Rien que ça... Je me préparais alors, envoyant un sms à Caël pour le prévenir que je n'étais pas chez moi et allais voir une amie. Je ne l'avais pas informé que je m'entraînais à me battre... J'avais sans doute peur de sa réaction à ce sujet. Mais je savais que je lui confierais pourtant cela. Parce que je n'aimais pas les secrets.

    Je me rendis à l'heure du rendez-vous, dans un des entrepôts, un peu en marge des autres bâtiments, mais pas assez pour ne pas entendre les bruits de la ville. Je n'étais pas spécialement à l'aise de me promener ainsi de nuit. Même si je savais désormais que ce n'était pas cela qui faisait le danger. Les semi-démons se promenaient de jour comme de nuit. Mais au moins, la journée, il n'y avait pas de vampires... Je les avais vu perdre les pédales et cela suffisait à me hanter. Je la vis alors et lui souris en retour. Mon sourire était sûrement plus naturel et plus sincère. Elle s'excusa alors et je hochais la tête, compréhensive.

    « Oui... je suis contente que tu sois saine et sauve. »

    Je n'allais pas dire que j'étais heureuse qu'elle aille bien, parce que ce n'était pas forcément le cas moralement. J'ignorais si elle avait été présente lors de cette nuit là... Si elle avait été blessée, traumatisée... Mais une femme comme elle pouvait-elle seulement être traumatisée ? Elle me demanda alors comment j'allais et je haussais les épaules.

    « On va dire que ça va... Je fais avec. J'ai vu des horreurs et j'ai... j'ai tiré sur une des démones... J'étais avec un homme d'une quarantaine d'années, qui m'a dit quoi faire, lui, il avait l'air à l'aise dans cette situation et j'ai réussi à viser... Dans la tête... »

    J'esquissais un pâle sourire cette fois.

    « On dirait que nos leçons ont porté leurs fruits... Un peu... Oui, je suis toujours partante. Plus que jamais. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Mar 28 Juil - 21:37

M'occuper les mains, l'esprit, faire quelque chose, au lieu de tourner en rond dans ma tête ou dans mon appartement. C'était ce qui me semblait le mieux à faire pour l'instant. Je devrais vite retourner à mon devoir. Je savais, quelque part au fond de moi, que je n'allais pouvoir m'en détourner totalement. Trop droite, trop coincée peut être, dans un carcan où l'on m'avait enfermée des années, des vies plus tôt. C'était ainsi... Eh bien tant pis. Mais là, en l'instant, il me fallait faire autre chose. Cette solution était la seule qui me soit venue à l'esprit, la plus évidente. Cela me ferait sûrement du bien, et c'était tout de même un engagement que j'avais pris, que d'entraîner cette jeune femme à se battre. Qui étais-je pour ne pas respecter un engagement ? Oh, j'avais de quoi trouver des excuses, il suffisait de regarder les journaux depuis un mois... J'avais eu de quoi m'occuper. Et j'avais évolué, aussi, dans un sens. Sûrement pas dans le bon sens. Je doutais, et le doute n'est jamais quelque chose de positif. Mais si ce doute pouvait me réfréner face à mon devoir envers les filles de Krystel, il n'en n'était rien face à la parole que j'avais donné à Eilih. En plus, elle se débrouillait bien. Elle progressait vite. Rien à voir, bien entendu, avec l'entrainement que je donnais aux humains recrutés dans le secret pour cette nouvelle armée. Ce n'était pas le but, bien que je suis certaine qu'elle se débrouillerait aussi très bien dans ces unités... Enfin. Elle ne portait guère dans son cœur les vampires, comme toutes les autres créatures surnaturelles, cela je l'avais bien compris. Pas question que je laisse entendre quoi que ce soit sur mes activités habituelles en sa présence. Elle avait déjà suffisamment compris que j'étais plus que douée pour tout ce qui touchait la violence.

Elle connait le lieu du rendez vous et m'y rejoint donc rapidement. Aucune idée de la manière dont elle a vécu les derniers évènements. Peut être ceux ci ont ils changé quelque chose pour elle, d'une manière ou d'une autre. On ne sait jamais comment de tels désastres peuvent toucher des humains lambdas. Peut être aussi avait elle dû recourir à ce que j'avais pu commencer à lui apprendre... Je n'en sais rien. En tout les cas, elle était vivante, devant moi, et en un seul morceau. Physiquement. Je ne pouvais m'avancer sur le reste. Pour moi, finalement, ça n'avait été que la continuité de la longue descente commencée après la perte de ma Reine... qu'une étape de plus. Plus grand chose ne comptait à présent. Je vivais parce que je devais vivre. Je faisais ce que je faisais parce que je devais le faire. Pour rien d'autre. La jeune femme me dit être contente de me voir saine et sauve.

« Oui, moi aussi, ça fait plaisir de te voir en un seul morceau. Avec tous ces morts... »

Elle me parle plus précisément de ce qu'elle a vécu, et je l'écoute attentivement. Elle était donc bien sur place, le soir même.

« Je vois. J'étais dans le centre ville, c'était moche aussi. Le sol a tremblé, plus personne ne tenait debout... On a fini par évacuer, mais je dirais que c'était de justesse. »

J'hésite un instant, et décide de revenir sur l'homme qu'elle évoque :

« Tu es tombé sur ce type par hasard ? C'est bizarre, mais bon, tu as eu de la chance, si il savait quoi faire... C'est lui qui t'as dit que c'était une démone ? Et chapeau pour la balle, ça devait déjà pas être facile, vu l'agitation. »

Et toujours déterminée à continuer sur la voie que nous avions emprunté, apparemment. J'acquiesce.

« Ok. Tant mieux alors. Par contre, je serai peut être un peu moins dispo qu'avant, je te préviens. Je t'aurai bien proposé de t'entrainer au tir, mais apparemment tu n'as pas besoin de moi pour ça... »

Terminais-je avec un petit clin d'oeil.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Jeu 30 Juil - 22:16

    Je hochais doucement la tête quand elle laissa sa phrase en suspens. Oui, il y avait encore eu beaucoup d'innocents tués. Et il y en aurait d'autres. Cela ne finirait jamais vraiment, c'était bien là le drame. Je pouvais déprimer, me laisser aller et subir. Ou je pouvais me battre pour ma vie, pour celle de ma famille, pour les gens que j'aimais. J'avais décidé d'opter pour la seconde option. J'étais las fille de mon père. Je ne baissais pas les bras facilement. Malgré le chaos, la vie pouvait être belle et receler encore de belles surprises. L'entrée de Caël dans mon cœur en était un exemple et cela me donnait l'énergie nécessaire pour affronter chaque journée. Comme l'amour que je portais à ma mère et ma sœur. Mais difficile de ne pas songer à Darren... Il avait disparu. Etait-il mort ? Etait-il devenu... autre chose ? Je n'en avais aucune idée et l'incertitude était pire que la mort d'un être aimé finalement.

    Je comptais alors à la jeune femme mes mésaventures cette nuit là, comment je l'avais vécu et ce que j'avais fait. J'avais conscience que sans les conseils de cet homme inconnu, je ne m'en serais sûrement pas sortie. J'avais eu de la chance qu'il me prenne suffisamment au sérieux pour me donner des ordres au lieu de m'envoyer paître en me prenant pour une gamine incompétente. Et cela avait porté ses fruits, puisque j'avais quand même tiré sur la démone. Et bien en plus. Elle m'avoua alors qu'elle était elle aussi présente, dans le centre ville, que la terre s'était mise à trembler mais qu'ils avaient fini par évacuer.

    « On a été attaqués par des oiseaux... Un vrai remake du film d'Hitchcock... J'en porte encore des cicatrices. »

    Cela pouvait prêter à sourire, mais bon sang, ces nuées d'oiseaux qui se jettent sur vous, ça fait une drôle d'impression et ça fait vraiment peur. Et mal ! Ils avaient le bec acéré. Je m'étais protégée de mes bras et j'avais été blessée, assez profondément en plus. Certaines blessures méritaient des points de suture mine de rien.

    « Oui par hasard. Je l'ai observé et il avait l'air calme et résolu et sachant se servir de son arme, du coup, je me suis dit que j'aurais de meilleures chances de survie avec un type comme lui. Il savait quel était l'ennemi. C'était étrange, parce que franchement, je ne savais plus étaient les ennemis et qui étaient les amis... Les vampires nous attaquaient, les loups semblaient perdus et il y avait des phénomènes bizarres un peu partout... Il m'a indiqué cette femme, en me disant que tout venait d'elle et que si elle tombait, tout s'arrêterait. Il avait raison. On l'a abattu et les morts sont retombés inertes. Mais il y a une vampire qui l'a récupérée et ramenée... »

    Je soupirais.

    « On a été figé... A un moment donné, on ne pouvait plus bouger. Je ne sais pas quelle magie a été mise à l’œuvre, mais l'espace de quelques minutes, j'ai été totalement vulnérable. J'aurais pu être tuée sans rien pouvoir y faire. C'était... terrifiant. »

    Je hochais la tête quand elle me félicita pour mon tir.

    « Merci. Non, ce n'était pas facile. »

    Elle me prévint alors qu'elle risquait d'être moins présente qu'auparavant, avant de conclure sur une petite note d'humour.

    « Pas de soucis, on a tous une vie à côté. Et pour le tir, je ne pense pas que cela soit superflu, j'ai eu de la chance... Enfin, j'ai déjà fait du tir, quelques fois, mais je ne suis pas une tireuse d'élite non plus. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Ven 31 Juil - 18:11

Le sujet des attaques dont Glasgow avait été victime venait bien sûr en tête de la conversation. Je ne lui cachais pas que j'avais été prise dans la tourmente moi aussi. Je pouvais toujours lui décrire les évènements, lui dire que je m'étais défendue comme je le pouvais... La vérité était que je ne m'étais pas défendue du tout. Que j'avais été plus que lamentable, sur ce coup là. Je pissais le sang, et quoi que je fasse, je sentais à chaque instant ma tête bourdonner un peu plus et mes sens s'entremêler. Je n'avais jamais eu telle sensation. Et je ne l'oublierai jamais. Comme je n'oublierai jamais le corps de Jana qui se réduit en cendres sous mes yeux, presque entre mes doigts. Je ne me le pardonnerai jamais vraiment, et pourtant je dois aller de l'avant, encore, continuer, toujours. Cela, je ne pouvais pas le lui dire, alors que c'était l'élément essentiel de cette soirée. Ce qu'elle avait vécu elle pouvait toujours être intéressant, mais à première vue, ça m'était bien égal. Elle était en vie, c'était tout. Je n'étais nullement attachée à elle, je ne l'étais à personne. La savoir morte m'aurait sûrement laissé indifférente. Le principe de la vie est de mourir un jour. Alors mourir de vieillesse ou au milieu d'une bataille... Ce monde ne pouvait plus offrir de vie vraiment joyeuse ou paisible à ceux qui le désiraient, de toute manière.

Mais je l'écoutais tout de même avec attention. Elle m'avait déjà appris des choses, peut être que des détails, mais je savais déjà que son travail de serveuse, aussi pénible soit il, pouvait lui permettre d'entendre toute sortes d'informations. Si je supposais qu'elle ne me faisait pas encore tout à fait confiance, j'avais tout de même l'impression qu'elle était moins sur ses gardes avec moi qu'avant. Je ne pouvais pas la blâmer de l'avoir été. Elle a les pieds sur terre et la tête sur les épaules ; elle a compris quel monde tournait autour d'elle. Au moins en grande partie. Elle savait ce qu'elle voulait et pourquoi elle le voulait. C'était sûrement cette détermination qui me plaisait et me poussait à lui apporter mon aide. Ca, et me changer les idées. Sans compter qu'elle était douée. Je n'avais pas l'impression de perdre mon temps en vaines explications. La balle qu'elle avait logé dans la tête de la démone en était la preuve... Je hausse les sourcils, alors qu'elle me parle d'oiseaux. Ca commence à être intéressant...

« Tiens, il ne me semble pas qu'ils en ait parlé aux infos de ça... Mais ça devait être effrayant, j'imagine. Se faire attaquer par des oiseaux...  »


C'était sûrement pas mal. Si j'avais vu ce film un jour, c'était dans un autre vie, quand je vivais de l'autre côté de l'atlantique... Mais je mettais bien vite les oiseaux de côté lorsqu'elle me donna des précisions sur l'homme qui lui avait désigné la démone. Je mettais les bouts, doucement. Lasalle. Morte, donc ? Ce serait une bonne chose. Pas suffisant. Ces pourritures des enfers sont trop nombreux, et ils n'étaient plus la principale menace aujourd'hui. La principale menace était l'opinion publique. Et l'homme... La description qu'elle en fait pourrait correspondre à Torben, mais rien de sûr. Et ce n'est pas ça l'essentiel ; l'essentiel est la vampire qu'elle mentionne après. Je réfléchis. Je mets les bouts, mais je persiste à me dire que c'est peut être mon imagination. Pourtant, ce serait la preuve de ce que disait Torben...

« Si tu lui as tiré une balle dans la tête, elle est sûrement morte. La vampire, est-ce que... est-ce que tu as pu voir à quoi elle ressemblait ? »

Bizarrement, ça me plait. Ca me redonne envie de chercher, de fouiner, de réfléchir.

« Nous on a pas été figés, mais on perdait tout notre sang. C'est horrible, quand tu sens qu'une puissance extérieure contrôle ton propre liquide vital, qui s'échappe sans que tu puisse l'arrêter. Certains en sont morts, comme ça, vidés de leur sang. »


J'aurai presque ri alors qu'elle me dit qu'on a tous une vie à côté... Non, moi je n'en n'ai pas. Je n'ai pas de vie à proprement parler. Je n'ai que ce que je fais depuis des années et que je continuerai de faire jusqu'à ma mort... Ou pas. Je ne sais pas ce que je vais faire. Mais la vie comme l'envisage l'humanité n'est pas celle que je mène.

« Alors si tu veux on peut s'y entrainer... J'ai un flingue sur moi, et on peut s'improviser des cibles assez facilement. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Mar 4 Aoû - 18:28

    Je hochais la tête à ses propos concernant les oiseaux.

    « Dit comme ça, on pourrait penser que c'est... ridicule. Quand j'étais petite, je me disais que « Les oiseaux », c'était abusé et un peu ridicule, que cela ne faisait pas si peur que ça mais après l'avoir vécu... Je ne me moquerais plus jamais... C'est terrifiant de voir des nuées vous foncer dessus, de sentir ces becs et ces serres aiguisés qui vous griffes et vous piquent, qui essaient de vous crever les yeux... »

    Je frissonnais, avant de relever ma manche et de lui montrer les cicatrices encore rosées, témoins de l'attaque et de sa violence. J'avais eu de la chance de ne pas avoir été touchée au visage, d'avoir eu le réflexe de me protéger suffisamment rapidement et de pouvoir fuir et me mettre à l'abri. Et contre ce genre d'adversaire, savoir tirer n'était pas très utile. Il y en avait bien trop et le temps d'en tuer un il y en avait 10 qui vous rentraient dedans... Je racontais lui ce que j'avais vécu, sans oublier quoique ce soit, lui parlant de ce mystérieux inconnu qui avait été une aide précieuse pour moi. J'avais besoin de son calme serein. Il savait quoi faire, j'avais suivi. Cela me convenait tout à fait. Et nous avions abattu cette satanée démone... Avant qu'elle ne soit emportée par une vampire. Je fronçais les sourcils quand elle me demanda si j'avais vu à quoi elle ressemblait. Connaissait-elle cette vampire ? Voulait-elle confirmer une soudaine intuition ?

    « Je l'ai vue rapidement, elle était mince et brune... Si je la croisais, je saurais la reconnaître... »

    Je songeais alors subitement, que je serais peut-être en mesure de la dessiner, de mémoire. Ce ne serait pas forcément totalement fidèle, parce que je l'avais vraiment aperçue brièvement et de loin, mais j'avais une bonne mémoire visuelle, justement parce que je dessinais.

    « Je me demande si je saurais faire une sorte de portrait robot... »

    Je n'avais pas caché que j'étais illustratrice en premier lieu et serveuse pour arrondir les fins de mois. Si je faisais un portrait robot, saurait-elle la reconnaître ? Voilà bien une question qui me turlupinait. Pourquoi connaîtrait-elle une vampire ?

    « Tu as une idée de qui elle était ? »

    Elle me confia alors ce qu'elle avait vécu de son côté. Pas paralysée comme je l'avais été, mais des blessures... J'écarquillais les yeux de surprise quand elle précisa que c'était l’œuvre de quelqu'un, qui pouvait ainsi contrôler l'hémorragie des gens. J'étais effarée. Et un long frisson remonta le long de mon échine en songeant à ce qu'elle avait pu ressentir, impuissante, comme je l'avais été, dans une situation différente, certes, mais les sentiments devaient être les mêmes.

    « Mon dieu... Ils ont des pouvoirs terrifiants... Relever les morts, contrôler les vampires, figer les gens, contrôler les fluides, bouger les objets par la pensée et j'en passe... »

    Et certains étaient morts ainsi... C'était horrible. Je me frictionnais les bras, envahie d'un grand froid en imaginant cette agonie.

    « Qu'est-ce qu'on peut faire contre ce genre de pouvoirs, nous, pauvres petits humains ? »

    Elle s'excusa de ne pas avoir donné de nouvelles et je l'excusais volontiers. J'avais été pas mal prise moi aussi, de la bonne façon en plus ! Elle me proposa alors de s'entraîner au tir et je hochais la tête, avec un sourire. Qu'aurait pensé mon père de tout cela ? Je l'ignorais... Aurait-il été déçu que sa princesse se confronte à la violence du monde ou fier de la voir se battre malgré tout, quitte à perdre sa candeur ? Je ne le saurais jamais.

    « Ça marche. En espérant que je ne tire pas comme une savate ou tu vas me prendre pour une sacrée mytho. »

    Je ne m'étonnais plus qu'elle soit armée. C'était son style, son mode de vie.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Lun 17 Aoû - 13:01

Je ne regardais qu'à peine les blessures qu'Eilih me montrait, et pourtant, elles étaient belles. Mon cerveau tournait, et il tournait trop vite. J'aurai presque aimé pouvoir l'arrêter, être incapable de réfléchir, de recoller les morceaux. Moi qui avait toujours voulu tout savoir, moi qui détestait l'ignorance, finalement, une part de moi avait en l'instant envie de ne rien savoir. Les oiseaux... Je ne pouvais ignorer ce que je savais. Je ne pouvais ignorer ce qui était évident, ce qui était sous mes yeux. Je ne pensais pas que ce soit, une simple jeune femme que je devais juste entrainer au minimum de la défense, qui allait m'apporter la preuve indéniable. Tout collait, tout collait trop. Une tempête d'oiseaux comme elle me la décrivait, ne pouvait pas avoir été provoquée par dix mille personnes. Je savais que Krystel possédait ce pouvoir, bien que je ne me doutais pas qu'elle s'en servait vraiment. J'écoute à peine ce qu'elle me dit, alors qu'elle me décrit encore l'attaque. J'espère qu'elle ne va pas trop voir mon trouble... Mais tout de même. Nous parlons de Krystel. Et de Torben. Je n'ai pas la preuve irréfutable, mais il y a des chances pour que l'homme dont elle me parlait, ce soit lui. J'acquiesce de manière un peu distante.

« J'imagine. Qui sait, malheureusement, ce qui peut encore nous arriver dans ce monde... »


Oui. Qui sait. Krystel, vivante, du côté des démons. Qui sait ce qui peut encore se passer. La jeune femme qui se tenait devant moi avait tout de même l'air d'avoir été bien impactée par les attaques. Physiquement, et mentalement. Compréhensible. Enfin, elle semblait avoir encore toutes ses capacités et toute sa tête, ce qui était une bonne chose pour elle. Je crois doucement mes bras, réfléchissant, comme si je cherchais un moyen de contre dire l'évidence qu'elle venait inconsciemment de me présenter... Mince et brune. Ok, des jeunes femmes minces et brunes, ce n'est pas ce qui manque. Mais ça correspond. Je me mords la lèvre alors qu'elle me dit qu'elle saurait la reconnaître. Je la laisse continuer. Un portrait robot... Je ne sais même pas si j'en ai envie. Si ça serait nécessaire. Si j'ai une idée de qui elle était ? Je fais mine de réfléchir, et de creuser dans ma mémoire. Que puis-je lui dire ?

« Non, pas vraiment. Mais c'est simplement que ça m'intrigue. Je me dis que ça serait utile de la reconnaître aussi si je la croisais, histoire que je sache que j'ai en face de moi une vampire assez puissante, pouvant me réduire en miette avec une nuée d'oiseaux... »

Assez puissante, quel doux euphémisme. Elle était la plus puissante, elle l'avait toujours été. Elle devait l'être toujours, peu importe ce qu'elle était devenue. Elle m'avait battue, elle m'avait brisée, pour faire de moi ce fidèle serviteur. Aujourd'hui, que pouvait il rester ?

Les semis démons. Leurs pouvoirs pouvaient sembler terrifiants, en effet, et c'était la réalité que tout un chacun devait affronter chaque jour. Ils étaient le seul ennemi qu'il me restait, le seul qui avait encore un sens. Le seul but auquel je devais encore m'accrocher. Je devais trouver de quoi le faire. Tout cela avait il encore seulement un sens ?

« Nous rassembler, nous unir... Il faudrait juste que chacun s'y mette vraiment, je suppose. Tout ce qui touche au sacré est leur seule vraie faiblesse que l'on connaisse pour le moment... Ou arriver à les démasquer, à les approcher, et à leur tirer une balle dans le crâne comme tu l'as fait. »

Mais même en en tuant un, ou deux, ou dix, il y en aurait encore tellement derrière, pour prendre la relève. Mais pas question de lui miner totalement le moral dès maintenant... Si elle est décidée à se battre, elle peut être utile.

« Bon, alors... »

J'avais entreposé des genres de cibles improvisées, que j'installais rapidement à quelques mètres d'elle. Je revenais ensuite, et lui tendais mon arme.

« Après, on essaiera de passer aux cibles en mouvement. Ton ennemi a rarement envie de rester en place en attendant que tu tires. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Mar 18 Aoû - 11:17

    Anna semblait songeuse. J'ignorais si ce que je lui disais la faisait réfléchir et lui rappelait des choses ou si c'était autre chose. Mais elle semblait un peu absente. Cependant, il n'était pas aisé de deviner ce à quoi elle pouvait penser. C'était une femme secrète qui ne parlait jamais d'elle. Un mystère. J'acceptais cela. Je ne prenais que ce qu'elle me livrait. Je ne l'interrogeais pas sur ce qu'elle pouvait faire de son temps libre, ni dans quoi elle travaillait. J'avais compris intuitivement qu'elle ne me le confierait pas de toutes façons. Et je me demandais si ce que je pouvais imaginer était à la hauteur de la réalité.

    « J'espère plus de surprises de ce genre, plus de nouvelle race dangereuse... »

    Il y en avait assez là, non ? Parce qu'à ce rythme, l'humanité risquait d'être réellement en péril. Certes, nous étions beaucoup plus nombreux mais assez faibles contre des créatures surnaturelles douées de pouvoirs en plus de sens sur développés, de vitesse et force accrues. Un humain contre un vampire, un loup ou un semi-démon n'avait guère de chance de s'en sortir. Même armé. J'en avais conscience, mais j'avais décidé de ne plus être une pauvre victime affolée et de donner du fil à retordre au prédateur qui déciderait de s'en prendre à moi. Ou à mes proches.

    Alors que je parlais de cette nuit là, de cette vampire brune qui était venue ramasser le cadavre de Pandore pour le soustraire à notre vindicte, je me demandais si Anna ne savait pas de qui je parlais. Je lui demandais donc si cela lui évoquait quelqu'un, et ne fus pas surprise de l'entendre me répondre évasivement que c'était davantage de la curiosité qu'autre chose. Une façon d'identifier une ennemie puissante et dangereuse. Et sa façon de la dépeindre m'arracha un frisson. Nous avions eu de la chance qu'elle ne s'occupe que de la démone et pas de ceux qui l'avaient descendu... Surtout que nous étions paralysés et que cela aurait été un jeu d'enfant pour elle de nous pulvériser d'une pichenette. Rétrospectivement, j'en avais encore une trouille bleue... Nous étions passés prêt de mourir...

    Et maintenant que nous savions que les semi-démons existaient, qu'ils avaient des pouvoirs hérités de leur père, c'était encore pire. Je me demandais ce que nous pouvions bien faire face à cela. Anna me répondit qu'il fallait nous unir. Tous. Y mettre de la bonne volonté, alors qu'ils étaient vulnérables à tout ce qui touchait la religion... Les objets sacrés, les textes bibliques (ou d'une autre religion)... Je devrais songer à apprendre quelques litanies et à me fournir une croix ou quelque chose du genre moi. Cela pourrait s'avérer utile. A priori, ils n'étaient pas invulnérables. Ni même aussi endurants que les loups ou les vampires. Pandore s'était effondrée comme une humaine sitôt blessée. Le tout était de pouvoir approcher de suffisamment prêt cette engeance pour les éradiquer convenablement et définitivement.

    Elle me demanda alors si je voulais faire un peu de tir, et j'acceptais, la laissant prendre les choses en mains, redevenant le professeur et moi l'élève. Je l'observais placer les cibles, puis revenir vers moi en me donnant son arme.

    « Sauf quand son attention est occupée ailleurs. C'est ce qu'il s'est passé. »

    La démone ne faisait pas attention aux deux humains. Et puis, il il y avait un autre type qui tentait de l'étrangler. Donc, elle était pas mal bloquée, même si le type avait eu de la chance de ne pas se prendre la balle. Je pris l'arme, visais la cible et tirais... légèrement à côté. Hum, comme quoi, ce n'était pas fiable à tous les coups. Et la cible était plus petite qu'un corps humain... En fait, j'avais eu un bol monstre cette nuit là.

    « Cela confirme ce que je pensais. La chance du débutant. Ou l'adrénaline et la conscience aiguë d'une mort imminente si j'échouais... »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Jeu 20 Aoû - 11:27

[HJ] : Désolé, c'est pas top :/

Au moins, elle ne posait pas trop de questions, sans même que j'ai eu besoin de lui dire que c'était inutile. Je l'aurai plantée assez rapidement, si elle l'avait fait. Elle était intelligente, et sûrement curieuse, et devait bien se douter de deux ou trois petites choses concernant mes activités... On ne pouvait pas faire autrement, au vu de ce que je lui apprenais. Elle s'en contentait. C'était bien. Même là, alors qu'elle pourrait essayer de me tirer les vers du nez et malgré mon air pensif, elle n'insistais pas. J'avais conscience d'être un mystère pour elle, et un mystère avec qui l'on passe une heure par semaine pour s'entrainer, on finit par vouloir le découvrir plus avant. Peut être que ça arrivera, et de fait, je me tiens tout de même sur mes gardes. Dans le milieu où j'évolue, un homme qui ne l'est pas est un homme mort. Elle n'essaie pas de chercher plus loin que l'excuse que je lui donne concernant la fameuse vampire. Krystel. Je sais qu'il ne sert à rien de me demander où nous allons, car je ne peux rien faire d'autre qu'émettre toute une myriade d'hypothèses plus terribles les unes que les autres. Je vais où j'irai, il faut juste que je retrouve la force de faire les choses comme je les faisais jusqu'à maintenant. Krystel, vivante. Au moins, Torben ne se foutait pas de ma gueule et ne délirait pas tout à fait. Aurai-je seulement le courage de l'annoncer à Morgane ? Pensive, je répondais simplement aux inquiétudes d'Eilih

« Il faut déjà trouver de quoi contrer efficacement les semis démons... »

Facile à dire. Moins, dix fois moins à faire. Ils n'étaient pas beaucoup, comparé à la masse des autres espèces, mais assez pour pouvoir plonger ce monde dans les ténèbres. Nous descendons tous doucement une longue pente vers les abîmes, et qui sait quand nous attendrons le fond. Je ne lui demande pas de me faire un portrait robot de la vampire, mais je note qu'elle pourrait tout de même en faire un. Je ne pense pas en avoir besoin. Je n'en n'ai pas besoin. Il n'y a pas d'autre possibilité. Rien d'autre à ajouter. Je ne peux rien faire de plus en l'instant présent, et d'ailleurs, je ne sais toujours pas quoi faire. Je le sais encore moins que quand je tournais en rond dans l'appartement avant de décider de l'appeler.

Je lui propose de s'entrainer au tir, vu qu'elle a tout de même réussi à faire péter le crâne d'une semie démone particulièrement puissante. Chance de débutant, pense t-elle. C'est possible, mais au moins, elle sait déjà manier une arme, et est capable de tuer quelqu'un avec. Les cibles sont relativement petites, mais elles sont fixes, ce qui facilite tout de même beaucoup le boulot. J'acquiesce, quand elle m'apprend que l'attention de la démone était accaparée ailleurs. Une bonne occasion qu'il faut savoir saisir, en effet. Je l'observe prendre mon arme et se placer pour tirer. Sa balle est à peu près bien partie, et rate la cible de peu. Je l'écoute analyser elle même rapidement.

« Ou un peu des trois. La cible devait être plus grosse et peut être plus proche, et tu n'as pas pris le temps de réfléchir. Ca handicape plus que beaucoup ne le pensent de trop réfléchir. »

Dans l'action, il se peut se passer beaucoup de choses décisives et d'occasions intéressantes pendant que l'on est occupé à réfléchir à la meilleure manière d'arriver à tel ou tel but. Analyser rapidement, ça s'apprend sur le tas. C'est pas là, au milieu d'un hangar, sans rien pour la déranger, qu'elle apprendra vraiment comment gérer une situation comme celle de cette nuit de février. Mais c'est déjà un début, et ça rassure toujours de se rappeler ce qu'on est capable de faire. Elle veut juste que je l'entraine pour être capable de se débrouiller, pas comme les hommes que je dois former pour la couronne vampirique.

« Tu essayes encore une fois ? Tu te places assez bien. Penses à bien tenir l'arme fermement, histoire qu'elle ne tressaute pas dans tes mains au moment où ta balle part. »

Je viens derrière elle, quand elle vise une nouvelle fois la cible, pour m'assurer qu'elle se place bien. Ici, elle est tranquille. Dehors, il y aura pleins d'éléments extérieurs qui pourront modifier les conditions et son tir.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Dim 6 Sep - 11:01

    Nous n'avions pas fini de trembler... Nous connaissions quelques petites astuces pour nous protéger sommairement et ponctuellement, mais nous n'avions aucune arme de masse pour régler définitivement le problème. Que les vampires et les loups soient tolérés était déjà une aberration selon moi. Heureusement, pour le moment, le gouvernement ne parlait pas de faire de même avec ces rejetons de Satan. Ils semblaient pires encore, moins humains et dévoués à une seule chose : le chaos. Dés lors, leurs intérêts ne coïncidaient absolument pas avec les nôtres et les rangeaient donc dans la catégorie des ennemis à abattre, non ? C'était déjà ça. Surtout que, si on mettait de côté leurs pouvoirs démentiels, ils demeuraient humains et pouvaient mourir des mêmes blessures que nous. Encore fallait-il suffisamment les approcher. Parce que s'ils pouvaient être télépathes, télékinésistes ou figer le temps... Nous étions bien faibles à côté.

    Ana décida donc de changer un peu le programme du jour au vu de mon récit et d'améliorer un peu mes compétences de tir, qui n'étaient pas forcément fameuses. Hormis quelques tirs à la carabine dans les foires et les jeux sur console, je n'avais pas une grande expérience. Si on ne comptait pas un magnifique headshot sur une démone. Un coup de chance, j'en demeurait persuadée. L'instinct de survie. Au moment de tirer, la panique avait reflué pour ne laisser place qu'à la concentration. C'était au moins une bonne chose à savoir... J'étais capable de me concentrer et de ne pas partir tout de suite en crise d'hystérie. Non, ça, c'était arrivé après, quand j'étais au calme et en sécurité et que j'avais tout le loisir de repenser à ce qu'il s'était passé.

    Je me mis donc en position, visant la petite cible avec application, mais ne la faisant jamais exploser avec ma balle qui la loupa. Pas de beaucoup, mais c'était une maigre consolation. Pas de beaucoup quand ma vie était en danger, c'était raté et ma mort assurée. Je confiais alors à Ana les raisons de mon tir raté et elle renchérit, non sans me surprendre en me disant que je n'avais pas réfléchi la dernière fois, me fiant simplement à mon instinct et au besoin urgent de survivre. Qu'il pouvait être handicapant de réfléchir. Et bien, si j'avais pu penser qu'on me dirait ça un jour, moi qui ne réfléchissais pas assez.

    « Je saurais m'en souvenir. »

    Je souris légèrement alors qu'elle m'encourageait à réessayer. Apparemment, j'avais déjà une bonne position, c'était toujours ça de gagner. Mais je manquais de fermeté en tenant mon arme. Je sentis Ana dans mon dos, qui s'assurait que j'étais bien placée. Je pris une inspiration, visais la cible et j'appuyais sur la détente, voyant alors, avec satisfaction, que mon tir avait fait mouche. Je n'avais pas mis trop longtemps à viser, je ne m'étais pas posée de questions. Je vise, je tire et voilà tout. Je ne serais jamais une tireuse d'élite, mais ce n'était pas non plus ce que je recherchais. Je ne voulais pas... assassiner des créatures surnaturelles. Juste les empêcher de me faire du mal. C'était déjà beaucoup.

    « Oui ! »

    Je fis un petit geste de victoire, souriante, alors que j'avais réussi au second coup. Je n'étais pas peu fière de moi. J'allais réussir. J'allais devenir une femme plus forte, capable de se défendre et de survivre dans un monde qui devenait fou.

    « Merci Ana... Pour ta patience et tes conseils... Je me doute que tu n'as pas que cela à faire mais... j'apprécie que tu me sacrifies un peu de ton temps. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Mer 9 Sep - 18:50

On pouvait aisément comprendre les inquiétudes de la jeune femme. Elles étaient les même que celles du trois quart des humains lambda de cette planète et surtout de l'écosse, qui ne faisaient que subir. Se demander quand serait le prochain attentat, les prochaines années sanglantes. Je ne partageais pas ces inquiétudes. Pas vraiment. Je ne pouvais porter le même regard qu'eux sur la situation. Il n'y avait clairement plus grand chose à sauver de ce monde. J'avais déjà vu plus d'horreurs qu'il n'en fallait sûrement pour ma santé mentale, et je me barricadais depuis trop longtemps derrière une armure de glace pour qu'il subsiste grand chose de mon humanité. Mes activités étaient clairement liées à la destruction. Je le savais, je l'acceptais. Je passerai mes jours jusqu'au dernier à prendre des vies car je ne sais rien faire d'autre de la mienne. J'essayais de répondre à ses inquiétudes, à ses interrogations. Je n'étais pas devin. Les attaques, les bains de sang, je les vivais comme elle les vivait. J'en étais l'un des acteurs, et non l'une des victimes. Elle s'en doutait, elle ne posait pas de questions. Elle prenait juste ce que j'avais à lui offrir, les quelques heures par-ci par-là de mon temps que j'avais à lui consacrer. Peu, mais il était aussi bon de se sortir parfois de sa routine et de prendre connaissance de ce que pouvait ressentir une humaine lambda comme elle. Car au fond, elle représentait la masse, la foule de ce pays, les plus nombreux. Les moins armés, les moins bien informés. Mais le nombre. Et Si j'étais un peu en marge en ce moment, je savais que je n'arriverai pas à vivre ainsi plus de quelques jours. Je reviendrai vers Morgane, d'une manière ou d'une autre. Même changeait et changerait encore, comme cela se passait en permanence depuis la « mort » de Krystel. Avec ce qu'elle venait de me dire.. Difficile d'y croire encore. Difficile de croire à une histoire aussi rocambolesque, certes, mais je ne voyais désormais plus d'autre hypothèse. Elle devait être vivante. Où, comment, pourquoi, aucune idée. Mais vivante.

Je l'observe attentivement s'entrainer. Il faut bien que je garde en tête que je dois être moins exigeante, moins dure avec elle qu'avec les hommes que je forme pour défendre les vampires... Il faut juste qu'elle sache les bases, qu'elle sache se débrouiller. Franchement, ce n'est pas dans un carde aussi calme et tranquille que celui-ci qu'on apprend à vraiment gérer dans des situations chaotiques. Il faut gérer ses émotions, avant tout. Savoir se concentrer, faire abstraction de ce qui pouvait se passer à côté de nous, tout en restant vigilant si jamais cela pouvait constituer un danger... Complexe, oui. Mais déjà, savoir qu'elle pouvait le faire l'aiderait. Elle se débrouillait assez bien. Peut être avait elle déjà eu quelqu'un pour lui donner quelques bases... Mais peut être n'avait elle tout simplement pas assez confiance en elle, se disant que de toute manière, elle allait rater. Alors forcément, ça rate.

Elle recommence, et ça se passe mieux. Avec les quelques conseils que je lui donne... En espérant qu'elle s'en souvienne le jour où elle sera en situation. Tout est dans la tête, comme disent certains. Pas tout, mais une grosse partie. Elle fait un petit geste de victoire en poussant un « oui ! », et j'esquisse un sourire. C'est ce qu'il faut faire dans ces cas là, non ? Tant mieux, si elle est fière d'elle. C'est un bon début. Une fois ne suffira pas, et nous n'aurons peut être pas le temps de tirer encore beaucoup de balles aujourd'hui, mais elle peut essayer de son côté. Elle se retourne vers, moi, me remercie. Ma patience... Je suis quelqu'un de patient pour beaucoup de choses, mais pas pour celles -ci en général. Tant mieux si j'ai sauvé l'honneur...

« Je n'ai pas fait grand chose, c'est vraiment le strict minimum... Mais c'est déjà bon à savoir et à maitriser. Du moment que tu ne pars pas battue, tu peux arriver à beaucoup. Tant mieux si tu ne me trouves pas trop dure, je n'ai pas trop l'habitude de faire ça. »

Ou pas dans son cas à elle, quoi qu'il en soit. J'étais loin de faire d'elle une guerrière, une tueuse au sang froid ou quoi que ce soit. Ce n'était pas ce qu'elle voulait, je l'avais tout de suite compris. J'avais essayé de m'adapter.

« Il faudra encore t'entrainer, si tu peux. Pour l'arme, tu peux la garder. Ce n'est pas ça qui me manque. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   Dim 20 Sep - 17:52

    « Et bien, tu te débrouilles très bien. »

    Je n'étais pas du genre à pleurnicher parce qu'on exigeait beaucoup de moi ou que l'on faisait preuve de sévérité. C'était l'injustice qui me révoltait et Ana n'était pas injuste. Elle était parfois sévère, mais juste et je la trouvais plutôt démagogue. Quand je ne comprenais pas, elle expliquait, patiemment. Alors si elle n'avait pas l'habitude d'avoir une élève, je pouvais la rassurer à ce sujet. Et bien sûr, cela amenait toujours son lot de questions, bien que je ne les formule jamais. Que faisait-elle comme métier ? Elle ressemblait à une femme de l'ombre, le genre espionne, qui devait avoir une couverture, qui avait une fausse identité et laissait planer le mystère autour d'elle. Sauf qu'elle n'était pas passe partout. Il émanait d'elle une aura de... danger, d'assurance. Je ne savais pas le définir, mais cette femme là n'avait rien de commun. Elle était fermée, ne se livrait jamais. J’ignorais son âge, son activité, ses goûts... Nous avions passés plusieurs heures ensemble, mais c'était une étrangère. Je ne savais pas où elle habitait. Tout ce que j'avais, c'était un prénom et un numéro de téléphone. La curiosité me tenaillait naturellement, mais il m'était apparu évident qu'il ne serait pas judicieux de lui poser des questions. Elle ne se livrerait pas et j'avais l'intime conviction que notre partenariat fonctionnait parce que j'étais discrète.

    « Et j'essaie de ne pas me laisser démoraliser... D'avoir confiance en moi. Tu as raison, c'est une des clés de la réussite. Dans beaucoup de domaines, pas seulement le tir. »

    C'était même une philosophie de vie quelque part. Quand je me laissais décourager, cela ne durait que quelques heures, le temps de puiser en moi l’optimisme nécessaire pour continuer. Et il en fallait des réserves pour continuer à avoir une vie à peu près normale dans cette ville maudite où tant de créatures néfastes pouvaient avoir raison de moi. Le pire, c'était qu'il n'y avait pas vraiment de refuge... il y en avait beaucoup en Écosse, mais elles avaient infesté le monde entier et il ne devait guère y avoir de villes qui n'étaient pas touchées par ce fléau. Peut-être dans des bleds tout paumés, mais je n'avais pas envie de m'y perdre non plus. Et puis... La fuite ? Non, cela ne me plaisait pas du tout.

    Elle m'encouragea alors à m'entraîner seule, à côté, sans doute pour majorer mes chances d'arriver à un résultat plus probant. Je toquais intérieurement, quand elle me fit cadeau de l'arme, non sans ajouter que cela ne lui manquerait pas. Donc, sous entendu, qu'elle en avait une belle collection. Ben oui, normal, tout le monde avait un arsenal chez lui voyons. Elle n'était pas flic ou militaire, elle n'en avait pas le comportement... Travaillait-elle à la PES ? Peut-être... Ou peut-être qu'elle faisait son propre business. Tueuse à gage ? Cela collait pas mal avec l'idée que je me faisais d'elle, mais je n'arrivais pas à me dire qu'elle aurait alors décidé de perdre son temps avec une fille comme moi. Cela ne lui apportait strictement rien.

    Bref, je n'avais pas terminé de m'arracher les cheveux et me torturer les méninges la concernant, alors que toutes les hypothèses les plus folles me venaient à l'esprit pour se retrouver tout aussi vite balayées. J'avais vraiment trop d'imagination, mais finalement... Peut-être n'étais-je pas loin de la vérité. Nous n'étions pas dans un film, mais la fiction avait attrapé la réalité avec l'avènement au grand jour des loups garous, des vampires, des semi démons... Qu'est-ce qu'il se cachait encore sur terre ?

    « Merci... »

    Même si je n'étais pas très à l'aise à l'idée d'avoir une arme sur moi. J'étais plutôt du genre pacifiste, mais malheureusement, les temps avaient changé et à situation désespérée, mesures désespérées.

    « Je vais m'entraîner. »

    C'était une promesse. Non, je ne lui ferais pas perdre son temps. Son enseignement portrait ses fruits.

    « Je ne vais pas te monopoliser plus longtemps. J'attendrais ton prochain sms avec impatience. Bonne nuit Ana. »

    Je souris doucement, avant de faire demi tour, songeuse, le cœur battant un peu trop fort à mes oreilles alors que l'arme se trouvait dans mon sac à main. Qu'étais-je en train de devenir ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's easier to run [Livre III - terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
It's easier to run [Livre III - terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Port sur la Clyde :: Entrepôts
-
Sauter vers: