AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
This Night
MessageSujet: This Night   Lun 29 Juin - 19:31

Et voilà, il fallait s'y attendre. J'y étais arrivé. On a tous l'image à l'esprit de ces grands espions, ces agents secrets qui peuvent vivre sur le terrain pendant super longtemps sans jamais se trahir, sans jamais semer des indices. Moi, il m'avait fallu moins de dix jours pour arriver au bout de mes réserves. Oh, je ne dis pas. En armes et en munitions, j'avais ce qu'il fallait. Je n'avais presque touché à rien depuis les Années Sanglantes, en fait, et j'avais pu visiter plusieurs vieilles caches, celles qui n'avaient pas été depuis découvertes, pour me ravitailler. Mais c'était les liquidités qui me manquaient, et pas qu'un peu. J'avais tout flambé. Putes, hôtels, alcools et spiritueux en tous genres, une ou deux petites choses importantes qu'il me restait à régler... J'avais dépensé sans compter en ignorant volontairement que ces ressources se faisaient drainer bien trop rapidement pour que je vive de ça pendant longtemps. J'avais toujours su ce qui m'attendait et ce soir, après quelques verres que je n'avais plus les moyens de payer, je m'étais mis en quête de ce monde de la nuit que je connaissais si bien... Pour renouer avec encore un peu plus de mon passé.


Il m'avait fallu cinq heures. Une pour me rendre aux anciens endroits, pour me rendre compte très rapidement qu'ils étaient désormais sous surveillance. PES, services secrets, renseignements militaires, je n'en savais rien mais cela sentait mauvais. Deux heures pour écumer les bas-fonds, retrouver des pistes. Malmener un connard ou deux. Y aller de mes derniers billets, de mes derniers renvois d'ascenseur. Plus d'un avait blêmi sur ma route mais j'avais transmis mon message. Et mon prépayé sonna pour m'indiquer une suite de chiffres, tous collés. Coordonnées précises, heure, numéro de sécurité sociale.


Une heure de plus pour trouver la cible. Merci google. Le reste du temps pour me rendre à proximité. J'avais dû y aller discrètement. Depuis un mois, les fouilles de véhicules étaient encore légion. Heureusement, j'étais du genre plutôt aguerri. Je ne faisais pas partie de ces bleus qui mettaient des semaines à trouver l'opportunité parfaite et abattre le type d'une balle dans la tête à six cent ou huit cent mètres. Moi, je donnais dans le sonore et le dégueulasse. J'étais le seul qui pouvait donner des preuves pour les cibles les plus difficiles à atteindre. Je n'avais qu'un surin sur moi. Une simple lame, filigranée d'argent, un gadget que Krystel m'avait fourni il y a des années pour être plus efficace. Un stylo, qui vous sort une toute petite lame. Dix centimètres à tout cassé. De quoi donner des coups de frappe. Vous ne parez pas, vous ne griffez pas. Un coup de la pointe au bon endroit, où vous êtes mort.


Leurrez le gardien du parking a été facile. Ils ont tous les même habitude. M'approcher de la cible a été plus compliqué. J'attends, immobile, dans l'angle mort de deux caméras, entre deux voitures. Lorsque le type passe, mallette en main, j'attends qu'il entre dans sa voiture. La portière claque et déjà, je me faufile dans l'obscurité de cette partie du parking. Le type a retourné sa pute, payée par mon employeur, et trimballe sa marchandise dans son précieux bagage. Je dois le récupérer. Le type met le contact et le tableau de bord s'allume. Il voit mon reflet dans son pare-brise et se retourne au moment où j'ouvre la portière. Sa main le sauve, réflexe rapide pour un comptable véreux. La lampe se plante dans son avant-bras et il grogne. Je prends son pied sur le coin du genoux, ce qui me fait grimacer, et son autre poing me frappe en plein nez, mais je suis déjà à moitié dans le véhicule. Ma main libre lui saisit l'arrière du crâne et projette son front contre le volant. Une fois, deux fois, trois fois. Il me frappe à nouveau mais ma pommette encaisse le choc, non sans douleur. Je sens déjà l'ecchymose pointer le bout de son nez, alors que j'ai tout l'endroit endolori. Merci les sens de Servant, hérités d'elle.


J'ai l'ouverture. Le poignet fuse, la lame aussi. Elle perfore l'artère et inonde la vitre teintée à l'opposé d'hémoglobine. Le type s'étouffe. Il essaie d'appuyer sur le klaxon, mais je frappe, encore et encore. Il ne bouge plus. Le sang s'écoule lentement. Je tire l'attaché-case, et me retourne. Je me regarde dans la vitre du véhicule d'à côté. Tout va bien. Je me recoiffe d'une main et m'éloigne. Tout n'a duré qu'une poignée de secondes. Une minute, peut-être. Alors que je me dirige vers l'ascenseur, j'entends du monde approché mais marche d'un air négligent.


Aussi négligent que les quelques gouttelettes de sang qui maculent le côté de mon cou, sous l'arrête de ma mâchoire.
[/justify]

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   Lun 29 Juin - 21:10

Il y a une chose qu'Evy avait apprise depuis longtemps. Dans ce monde, il fallait un minimum de paraître. La devanture était quelque chose de primordiale, encore plus dans son métier. Donc lorsque l'ascenseur de l'hôtel l'emmena jusqu'au parking souterrain, elle ne perdit pas de temps à vérifier sa coiffure, blondeur évanescente et parfaitement structurée. Sa mise, une robe fluide soulignant tout en cachant ses formes plus que séduisantes et, summum, les Gucci sur le nez en harmonie parfaite avec la petite pochette qu'elle avait sous le bras.

Amusée, seule, elle tira une langue perfide sur son reflet. Oui, l'illusion était parfaite. Elle était la Sirène, celle qui faisait danser plusieurs générations sans quitter un seul instant les sommets des l'album les plus vendus au monde. Mais derrière les verres fumés de ses lunettes, c'était bien autre chose. Evy se délectait déjà de cette soirée. Mondanité superficielle, certes, ce serait a qui étalerait le plus sa richesse, ses bijoux, ce serait du bling bling. Et elle comptait bien se démarquer par la sobriété toute classieuse de sa tenue. Il fallait savoir faire la différence pour rester au top. Oh tiens, n'était ce pas ce que lui répétait sans cesse Dante ? Une petite moue boudeuse plissa un instant les lèvres parfaitement peintes de la diva. Et dire qu'il avait refusé de l'accompagner. Ah tant pis ! Sa présence aurait rendue cette soirée parfaite mais il se remettait de ses blessures et toute capricieuse soit elle, Evy n'avait pas envie de le voir se fatiguer inutilement. Il était puissant mais pas immortel et elle le voulait au sommet de sa forme pour ce qui les attendait.

Le ding sonore de l'ascenseur lui indiqua qu'elle était arrivée. Ce soir, pas de limousine, pas de chauffeur. Non, elle se ferait plaisir en conduisant sa Porshe racée dans les rues. Le tout avec le pied appuyé a fond sur la pédale bien évidemment. L'adrénaline n'était qu'un pâle substitut de ce qui pouvait réellement la satisfaire mais elle saurait s'en contenter pour le moment.

Les talons aiguilles de ses Prada claquèrent sur le sol, résonnant d'autant plus que le sous-sol était vide...Enfin c'était ce qu'elle pensait avant de croiser un type en apparence tout ce qu'il y avait de plus normal. Style homme d'affaire, mallette à la main. Rien de bien étrange dans cette ville. Sauf que le dis type avait une magnifique traînée de sang juste sous la mâchoire. Et croyez le, Evy connaissait parfaitement la texture et l'odeur de ce liquide. Intriguée, elle baissa d'un index ses lunettes de soleil et sourit, amusée tandis qu'il la dépassait.

Elle s'arrêta. Le rythme presque parfait de ses talons se stoppant subitement. D'un mouvement fluide et gracieux, elle se retourna, observant la partie pile de cet homme. Finalement, elle ôta ses lunettes, les gardant au bout de ses doigts.

« Excusez moi...Monsieur ? Il me semble que ceci est a vous. »

Bien évidemment, elle n'avait absolument rien ramassé par terre. De même qu'il n'avait rien fait tomber. Mais le doute le pousserait a se retourner. Sa manière de le faire serait sans doute révélatrice d'ailleurs. Sentant comme les prémices d'une curiosité excitante remonter le long de ses veines, Evy attendit bien gentiment de croiser le regard de cet inconnu aux marques sanguines bien intrigantes.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Messages : 64
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Nymphi (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Cael le plus cruel

Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This Night   Lun 29 Juin - 21:49

J'ai l'habitude de gérer les imprévus, de devoir concilier ma mission et les impondérables. En fait, tuer, ce n'est rien du tout. C'est dur parce que l'on imagine que le type ne se défend pas, et c'est le cas assez souvent, au moins pour partie. Beaucoup ne se défendent bec et ongle que quand ils ont compris, au plus profond de leur âme, que vous êtes venu pour leur faire la peau. Là, ils se battent. Ils mordent, ils crachent, ils vous arrachent les cheveux et vous étranglent. Ils n'ont plus aucun scrupule, et c'est ça qui peut rendre la chose compliquée si vous-même vous n'êtes pas purement et fixement arrêté sur votre mortel objectif. Ce n'était pas mon cas. Le plus dur commeje le disais, est de gérer les évolutions imprévues de la situation. Des témoins gênants, que l'on peut ou non liquider selon les occasions, selon les opportunités. Certains tueurs, les véritables bouchers, tuent tous ceux qui peuvent les relier de près ou de loin à leurs crimes par simple plaisir de continuer encore et encore leur macabre besogne. Moi, je ne suis pas de ceux-là. Tuer encore plus de gens multiplie les risques. Dans ma situation, j'aurais apprécié un rien de challenge. J'aurais pu aimer le défi de tuer plein de gens et m'en sortir. Mais finalement, je me retrouvais un peu dans cette sombre croisade pour l'argent facile et la satisfaction de mon instinct de tueur, et je ne voulais pas laisser passer cela.


Je ne tue pas les témoins. Je ne leur prête aucune attention. Je suis un client qui retourne dans sa chambre avec le fruit d'une dure journée de labeur au bureau financier, pour empocher un paquet de fric sur le dos de sociétés ou de travailleurs réels. Talons aiguilles. Parfum. Femme. Je la sens d'ici. Elle me croise et se retourne sur mon passage ; le « tac-tac » régulier et puissant de talons aiguilles d'une femme affirmée s'arrête. Une voix s'élève, mélodieuse. On s'adresse à moi. Une seconde durant, je ferme les yeux. Qu'ais-je laissé tomber ? Je me retourne doucement, un pâle sourire d'excuse sur les lèvres, main fermement posée sur la mallette mais sans la serrer pour autant. Je gère. J'ai toujours géré, ce genre de choses. Je détaille la femme du regard. Grande... Vraiment belle. Certaines sont séduisantes, d'autres sont à tomber, pur fantasmes. Elle, elle est belle. Harmonieuse, apprêtée, elle sait où elle va et ce qu'elle fait. La lumière qu'elle a dans le regard me plaît immédiatement. Et me met en alerte. Sourire d'excuse, je ne vois pourtant rien et flaire le piège. Je ne montre que de l'hésitation, de l'intimidation même, face à femme d'apparence si soignée, si déterminée.



| Je suis désolé, madame, je ne vois rien... |


Je fronce les sourcils, comme le pâle type lambda croit reconnaître quelqu'un. Simple déduction ; je ne l'ai jamais vue mais elle vient de cet hôtel, ce qu'elle porte vaut plus cher que tout mon équipement et elle semble sûre d'elle. Quelqu'un de connu, au moins à l'échelle locale.


| Je ne vous aurais pas déjà vue quelque part? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   Mar 30 Juin - 14:49

Oh le mignon ne voyait rien. Evy répliqua par un sourire angélique tout en balançant négligemment ses lunettes entre ses doigts. Maintenant qu'elle le voyait de face, elle aurait juré qu'il n'avait rien de dangereux. Un regard las, une attitude presque soumise. Oui, elle aurait pu s'y laisser prendre, si ce n'était la magnifique balafre écarlate qui lui barrait le cou. La diva pencha légèrement la tête sur le côté, balayant cet homme d'un regard plus acéré. Oui, la façade était parfaite, mais à gratter le vernis, il y avait quelque dissonances. Il dégageait rien d'un banal homme d'affaire. Il n'en avait pas l'urgence, ni l'attitude pressée. Il n'en avait pas l'agacement. Un homme habitué aux affaires, à leur pression n'aurait pas perdu son temps avec elle, surtout sans la reconnaître. Sans la reconnaître ! L'arrogance d'Evy se rebiffa mais elle lui tint la bride. Oula, ce n'était guère le moment de se laisser entraîner dans un mouvement d'humeur ! Non, il valait mieux laisser la curiosité au commande. Où en étions nous..Ah oui. Un homme aux affaires florissantes compte son temps comme un banquier son argent, or lui et bien...Il avait tout de l'homme d'affaire blasé dont l'entreprise est sur le point de déposer le bilan..Incompatible avec les prix que pratiquait cet hôtel et Evy en savait quelque chose. Certes, c'était une goutte d'eau dans l'océan pour elle mais tout de même.

Evy s'approcha d'une démarche sûre et chaloupée, ne le quittant pas un instant des yeux. Ses lèvres s'entrouvrirent dans un sourire de façade, entre étonnement et compassion :

« Vous devez vivre dans une grotte si vous ne savez pas qui je suis. »

Fit elle d'une voix reconnaissable entre toute mais modulée au tempo d'une phrase parlée. Evy plissa le nez dans une mimique amusée et complice :

« Vous permettez ? »

Levant une main, elle passa deux doigts sur les traînées de sang. Encore poisseux, pas sec. Récent donc. Lentement, elle frotta son pouce contre l'index et le majeur souillés, étalant le sang avec une sorte de délectation intérieure.

« Dois je m'affoler et prévenir la police dites moi ? »

Le tout proféré sur un ton poli, voir amusé tandis qu'elle portait aux yeux de l'inconnu ses doigts maculés de carmin. Faussement pensive, elle prit un air absent :

« Vraiment, je me demande ce que je devrais faire... »

Avant qu'un sourire étrange ne joue sur ses lèvres.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Messages : 64
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Nymphi (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Cael le plus cruel

Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This Night   Mar 30 Juin - 19:49

La jeune femme sourit d'un air gentillet mais j'y voyais clair, il n'y avait pas beaucoup d'innocence derrière ce regard rieur, ni derrière ces dents blanches bien alignées. La voilà qui me renvoie un regard plus profond, comme si elle me passait aux rayons X. Je la sens curieuse et pressée. Elle veut en savoir plus sur moi. Le doute me prend, alors que je me rends compte que je n'ai sûrement rien laissé tomber. Ma main gauche tremble parfois, mais là je suis sûr que je n'ai eu aucun moment de faiblesse ou ma poigne se serait dessérée. Je la laisse me jauger du regard, et je suis déjà sur mes gardes, prêt à frapper s'il le fallait. Je doutais que ma petite lame serve à nouveau ; je risquais plus de creuser d'imprécis sillons que des blessures mortelles si j'en avais vraiment besoin. Qu'importe. Elle ne semblait pas comme ça être une guerrière et en cas d'altercation, les secours se focaliseraient sur nous et non sur mon premier méfait, qu'il fallait encore repérer... La voilà qui s'avance, cette inconnue quelque peu destabilisante. La voilà qui me semble faire preuve d'une certaine arrogance alors qu'elle se targue de sa renommée.


| Oh vous savez, je travaille vraiment beaucoup... |


Ce qui n'était absolument pas faux. Je n'apprenais que les informations dont je pouvais avoir besoin dans l'exécution de mes missions. Comme disait l'autre, tout le reste n'était que fioriture... Et la voilà qui s'approche, comme si nous étions intimes. Je n'ai pas peur, mais je me tiens plus que jamais à lui péter le nez à la première menace. Je la laisse faire, et quand elle touche la base de ma mâchoire, je sens la barbe... Qui colle. Ce n'est pas normal. Je ne l'ai pas senti, mais je sais déjà ce qu'elle va montrer. Du sang. Elle me demande si elle doit avoir peur et prévenir la police. Un instant, j'hésite, puis me décide.


Un sourire carnassier orne mon visage. Je suis fou. Je ne panique pas. Je retourne la situation au besoin, une multitude de fois s'il le faut.



| Si vous avez peur du sang et ce qu'il implique, vous pouvez commencer à avoir peur... |


Je m'approche à mon tour. Je suis toujour sur mes gardes. Si une femme apprêtée comme elle n'est pas vampire et n'a pas peur du sang, elle est dangereuse, d'une manière ou d'une autre.


| Ou alors, si cela ne vous effraie et vous intéresse, vous me payez un verre dans votre chambre. |


Beaucoup l'auraient butée, ou auraient essayé... Pas moi. Je suis fou.


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   Mer 1 Juil - 18:48

Qu'il est trognon à lui mentir comme un arracheur de dent ! Oh Evy aurait pu se laisser prendre. Il était doué. Sexy et doué, un cocktail que la diva appréciait n'en doutez pas. Mais aussi bon soit il, il y avait une faille de taille dans sa cuirasse. Une énorme brèche sous forme de langue de sang. Alors elle plongea au cœur des iris qui lui faisaient face. Folie. Froideur. Avidité. Il y nageait tellement d'ombre voraces qu'elle se passa inconsciemment la langue sur les lèvres. Ah, faiblesse n'est ce pas ? Mais il y avait longtemps qu'Evy avait abandonné l'idée de contrer sa part démoniaque. Bien trop longtemps. Elle était née ainsi, elle le serait toujours et c'était une jouissance de chaque instant.

La diva lui renvoya un regard sournois alors qu'il arguait travailler. Allons. Il sait déjà que ce n'est plus la peine de feindre. Mais elle le laissera faire. Il était temps pour elle de découvrir la supercherie n'est ce pas ? Cet homme ne pouvait plus se cacher désormais. Ce n'était sans doute pas voulu, pas prémédité. Sans doute était ce même une négligence de sa part mais Evy s'enfonça dans la brèche. Elle n'était pas démone a laisser passer une telle occasion. Belle égoïste qui ne laissait aucune miette sur son passage.

La belle pencha légèrement la tête sur le côté, vrillant son regard clair sur le sien. Les voiles dont il s'était couvert se déchirait un à un. Là. Tout devient plus flagrant et Evy en rit. Silencieusement. Mais elle en rit. Il est évident qu'elle ne craint pas le sang, pas plus que les mots qu'il prononce. Elle ne lui jettera que les miettes d'un regard divin.

Et les lunettes arrêtèrent de danser entre ses doigts. Il savait toucher le point sensible apparemment. Pour un peu la Sirène en aurait sautiller d'amusement. Mais elle restait une femme du monde et il serait vraiment mal vu de se laisser aller a de tel débordement non ? Cela dit, le ton la dérangeait. Ce n'était pas lui qui décidait ! Il n'était pas sur son terrain. Il ne pouvait lui ordonner et elle ne saurait l'accepter ! Ses lèvres esquissèrent alors un sourire des plus diaboliques.

« Non. C'est toi qui va me suivre. Parce que c'est ce que tu veux. Tu es fou mais tu ne sais pas ce qu'est la folie. »

Evy avait toujours aimé Muse. C'était, selon elle, un groupe tout à fait intéressant. Aussi ce qu'elle prononça se fit sur le ton chantant de Dead Inside. Pas totalement innocent. Parce qu'elle lisait la mort dans ses iris sombres. Elle versa au cœur de ses notes ce qu'il fallait d'hypnose, d’influence pour qu'il en soit conscient mais incapable de s'y opposé. Il était seul et toute la puissance de son pouvoir se focalisait sur lui. Aurait il demandé qu'elle l'aurait agréé. A-t-il ordonné qu'elle se moquait de son arrogance et qu'elle le remettait gentiment à sa place. Du moins pour le moment.

Satisfaite, elle sourit, angélique démone avant de le précéder, ne regardant même pas si il la suivait. Témérité ? Sans aucun doute, mais Evy n'était pas née de la dernière pluie. Loin s'en faut.

« Ah...Il est une chance que tu me plaise, Joker. »

Susurra-t-elle en appelant l'ascenseur. Et bien, il semblerait qu'une certaine soirée ne serait pas honoré de sa présence. Mais l'honneur sera pour une suite princière au confort plus que luxueux. Evy aimait cet étalage, il flattait son égo. Un petit plaisir savoureux en somme.Elle jeta sa pochette sur le divan blanc et ouvrit en grand les voilures d'une baie vitrée éclatante de nuit.

« Alors, que désire tu ? »

Moqueuse ? Oui. Et elle ne s'en cachait même pas.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Messages : 64
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Nymphi (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Cael le plus cruel

Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This Night   Mer 1 Juil - 21:49

[HJ j'ai un peu corsé, tu pensais quand même pas que ça allait être si facile?]


Je marche sur le fil du rasoir, comme toujours. Je prends des risques, que j'essaie de rationnaliser, d'optimiser à chacune de mes décisions mais je me leurre. Je n'ai jamais eu le contrôle sur quoi que ce soit, pas même un tout petit peu. Je mettais déjà le doigt dans un engrenage qui me dépassait totalement. J'avais parié et j'étais déjà en train de perdre. Par esprit de contradiction, je ne perdais jamais vraiment, préférant tout sacrifier au maintien d'un sanglant statu quo. Son regard à elle était particulièrement intense et je sentais bien qu'il y avait anguille sous roche. Danger. Danger. J'étais en danger. Quelque part, cela m'intéressait, cela m'excitait, autant que cela me mit plus encore sur mes gardes. Je comprends très vite qu'elle ne croit plus une seule seconde à ma petite histoire, et qu'elle se délecte de la suite. C'était ça en fait, le plus inquiétant. Qu'elle s'en délecte carrément. Comme un prédateur. Comme quelqu'un de puissant qui regarde un truc bien moindre avec intérêt. Inquiétant, et pas que vaguement. La belle me détaille du regard en penchant la tête sur le côté. Son sourire acheva de me tendre. J'allais frapper pour de bon, quand un drôle de refrain, des paroles entonnées ou chantées dirait on.


Et ma conscience se vide.


Juste avant qu'elle ne s'éclipse, elle me hurle possession. J'entends le compliment tandis qu'elle appelle l'ascenseur. Je suis là, j'existe, mais de manière terriblement ténue. J'ai vaguement la compréhension du phénomène, qui me fait regretter de n'avoir pas requis l'aide de Krystel. Avec ma reine dans ma tête, cette petite pute aurait toujours pu courir pour me faire tomber sous son emprise. Mais c'est trop tard. Je suis abattu avant de pouvoir me battre. La belle entre dans la chambrée et ouvre les voilures de la baie vitrée. J'essaie de focaliser les brides de ma consistance à quelque chose de tangible, rassemblant ma haine, ma colère, mais je n'y arrive pas. Je sens l'inconscient qui en appelle à Krystel, ou peu importe ce qu'elle est désormais. Quelque chose s'éveille, une flammèche, mais ce n'est pas encore suffisant. Elle est morte et moi, je suis damné. Mais d'un coup, la flammèche prend et embrase mon âme. Je reste coi, mais ma volonté me revient. Je suis sous son contrôle, mais cette force bien involontaire m'aide à reprendre un peu le dessus. Juste assez. Ma main se plaque sur la bouche de la semie-démone avec brutalité tandis que je la repousse contre la cloison, la plaquant contre et pressant mon corps contre le sien. Je la regarde comme un ivrogne. Je sais que je rebasculerai sous son emprise ; qu'importe. Je lui en ferais payer le prix. Je souffle contre son cou.



| C'est toi, que je veux. C'était une question piège ? |


Ma main libre tire sur sa robe, la malmène, la déchire avec violence, tandis que je lâche sa bouche pour y plaquer la mienne, la forçant à garder silence au moins dans l'instant. Je retourne la situation, je fais la seule chose à faire. Pouvoir ou pas pouvoir. Si elle me demande de sauter par la fenêtre en m'éloignant suffisamment pour m'en intimer l'autre, je finirais par accroître la rubrique nécrologique de la ville bien involontairement, cette fois ci...

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   Ven 3 Juil - 10:14

Las, Evy avait sans doute légèrement sous estimé la volonté de sa petite proie. La diva était pourtant sûre qu'il n'était qu'un simple humain. Même doté d'une volonté de fer, il n'aurait pas pu se défaire aussi facilement de son envoutement. Pourtant la paume crispée sur sa bouche et le corps puissant qui la gardait prisonnière contre un mur lui prouvait le contraire. Derrière la paume, elle sourit. Il y eu sans doute même un rire étouffé par la main plaquée sur son visage. La violence ou la brutalité étaient des choses bien loin de lui faire peur. Bien au contraire.

Ses yeux brillaient d'un amusement sadique alors même qu'il déchirait en partie une Versace qui lui avait couté les yeux de la tête. Tant pis, Dante lui en offrirait une autre. Malmenée, Evy n'en perdait pour autant pas sa superbe, loin de là, mieux encore tout en elle criait que c'était là une réaction qu'elle adorait. Elle n'était pas femme a se contenter de peu, a se vautrer dans la douceur mièvre, a quémander uine attention quelconque. Elle prenait ce qui lui plaisait et savoir l'affronter de face résultait bien souvent à l'exciter. Dans tout les sens du terme d'ailleurs. Le déchainement dans son sens le plus large. Autant dire qu'elle était plus que ravie, surprise aussi elle devait bien l'avouer.

Son souffle lui brûla la nuque et un frémissement s'agita directement au creux de son ventre. Ah oui décidément...Mais le jeu ne faisait que commencer. Elle le laissa fouiller sa bouche avec brusquerie, bataillant elle même sans lâcher un seul pouce de terrain. Un gout de combat furieux dans un silence juste brisé de respiration arythmique, de froissement furieux.

Et puis, vive comme une vipère, elle lui lacéra la joue de ses ongles tout en lui mordant la lèvre, juste assez pour la faire saigner et lui faire mal, dans le même temps ses doigts glissèrent jusqu'a la masse dense de ses cheveux pour s'y accrocher avec force. Brutale, elle lui tira brusquement la tête en arrière, plongeant sans vergogne la clareté de ses iris au coeur du puits sombre des siennes. Elle avait les lèvres rougies, autant par sa violence que par le sang qui perlait sur les siennes. Et elle se mit à rire, langoureusement.

"Le piège, ma mignonne petite bête, n'est certainement pas là où tu le pense."

ronronna-t-elle avec un sourire naviguant entre vice et plaisir. Voyons donc jusqu'où il était capable de jouer, songea-t-elle en se retenant de se passer une langue gourmande sur les lèvres. Comme un félin affamé.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Messages : 64
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Nymphi (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Cael le plus cruel

Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This Night   Sam 4 Juil - 18:26




_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   Mar 7 Juil - 17:25



« Tu le veux toujours ton verre ? »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Messages : 64
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Nymphi (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Cael le plus cruel

Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This Night   Jeu 9 Juil - 20:54




| Plus que jamais. | répondis je simplement

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   Sam 25 Juil - 15:10

Evy sourit, amusée, son épaule la lançait mais autant le dire, la douleur, elle la supportait plutôt bien. Sa robe, fichue, gisait sur le sol et elle s'en ficha, se dirigeant vers la salle de bain pour en revenir vêtue d'un peignoir ivoire. Elle avait nettoyé le sang. Il ne la gênait pas, sauf poisseux dans ses cheveux ou sa peau. Un minimum tout de même ! La plaie se refermerait toute seule et de toute manière, elle n'en mourrait pas. Sa maquilleuse allait s'arracher les cheveux par contre. Enfin, elle ouvrit le bar luxueux et en sortit une bouteille de bourbon. Et pas de la vieille vinasse en prime, elle récupéra deux verres et alla installer le tout sur la table basse. Gracieuse, elle se laissa tomber sur le canapé de cuir blanc et croisa négligemment les jambes avant de les servir.

Tenant son verre du bout des doigts, le faisant danser avec lenteur, elle observa l'homme au travers ses paupières mi-closes. Quel étrange petite chose. Dangereuse, cela, elle le savait, remplit de rage et de mort. Un mélange bien étrange et fascinant d'une certaine façon :

« Tu es un homme bien curieux...Rare sont ceux capable de se défaire de mes toiles par leur seule volonté... »

Fit elle avec un demi sourire amusé avant de déposer ses lèvres sur son verre, sirotant une gorgée du délicieux nectar.

« Il serait tentant de te faire tuer pour ça mais il me semble que tu es déjà mort quelque part, il sera plus amusant de t'observer sans aucun doute. »

Elle laissa échapper un rire léger et cristallin, recouvrant par là des réflexes de diva bien ancrés en elle. Reposant son verre sur la surface luisante de la table, elle ne le quittait pas des yeux. Véritablement intriguant, elle aurait presque pu le penser démon mais c'était encore autre chose. Pourtant, elle était sûre qu'il ferait un formidable enfants de Satan, mais las, c'était trop tard, quoique son âme appartenait sans doute déjà aux Enfers.

« Pourquoi as-tu tué au juste ? »

Curiosité féminine évidemment, bien que le meurtre ne soit pas prouvé mais Evy était sûre que d'ici demain, une escouade de flics envahirait l'hôtel. Ah...Il lui faudrait sans doute déménager, c'était agaçant, mais la diva détestait le tapage.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Messages : 64
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Nymphi (c) Créateur de votre signature
Autres comptes : Cael le plus cruel

Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This Night   Lun 27 Juil - 17:54

L'errance et la solitude. Etre honni n'est rien quand on a un but, une fonction réelle. L'autosubsistance m'allait très bien mais pourtant, le reflux de l'alcool, du sang, de la violence, me laissaient toujours le même goût amer dans ma bouche. Quel gâchis que mes blessures reçues en Janvier. Je restais un tueur, et un tueur efficace, mais cela ne suffisait pas le moins du monde. Je faisais ce que j'avais à faire, la seule chose que je savais faire. Mais cela ne suffisait pas. De toute mon existence, il y avait toujours eu cet abîme de l'insuffisance, de l'ennui, de la facilité. Evoluer comme un requin au milieu d'un banc de poissons ne faisait qu'exciter par moments ma soif de sang et de tuerie, mais cela n'allait jamais vraiment plus loin. Je la laisse, cette amante éphémère. Qu'elle soit la pire ennemie de mon ancien moi ne m'alarme pas. Advienne que pourra, désormais. Je me suis assez battu et je me battrais encore. Elle revient finalement, en peignoir. Tout cela pue le fric. Encore un de ces cancers qui rongeait l'humanité de l'intérieur, encore une de ces saloperies qui gangrénaient le monde. Même cela, n'éveillait plus de rage ou de sainte colère. L'indifférence. Si on me paie pour la buter, je le ferais sans en éprouver aucun plaisir ni soulagement. Ce monde est pourri, il l'a toujours été et il n'a plus de leader aujourd'hui pour rêver à quelque chose de mieux que ce que nous avons.


La dure leçon d'une vie passée à changer de camp et à faire couler des torrents de sang est que nous n'avons que l'existence que nous méritons. Je lâche un soupir plein de sarcasmes quand la beauté reprend la parole, alors que j'avale une grande lampée d'alcool comme s'il ne s'agissait que d'un tord-boyaux sans intérêt, ce que tout spiritueux avait tendance à être à mes yeux dans de telles périodes..



| Parce que je ne suis plus dans tes toiles, là? |


Elle est vivante, ça veut tout dire. Je grogne en reprenant une gorgée.


| Ravi d'être utile à quelque chose, ce soir. On ne peut pas tricher avec la mort, mais on peut très bien ne plus être tout à fait vivant non plus. |


Quant à sa question, je ne l'évite pas contrairement à son regard. Je suis toujours nu comme un ver et je me fiche du jugement, j'ai bien plus peur du reflet que me renverraient ses prunelles satisfaites. On n'est que ce que l'on mérite d'être, quand on fait ce pourquoi on est fait. Je haussais les épaules.


| J'ai des passe-temps qui coûtent chers et les types comme moi ne vont pas pointer au chômage. Quant à toi, je ne demanderai pas pourquoi tu ne m'as pas tué. Pourquoi tout ceci, d'ailleurs. Je sais ce que tu es. |


Ce serait rigolo, tiens, de m'y pointer. Le bordel administratif que ce serait... Mais non. Je ne voulais pas finir devant un simple tribunal de droit civil. Même maintenant, je restais une créature bouffie d'égo, d'une certaine manière. Je m'empare de la bouteille, me serre un nouveau verre.


| Merci pour les verres. |


Je bois le liquide d'un trait et repose le petit récipient sur la table basse, avant de m'emparer de mes vêtements et de les enfiler à nouveau. Certaines coutures ont sauté, mais je n'aurais l'air de rien d'autre qu'un cadre qui vient de passer du bon temps dans une chambre d'hôtel. Ca devrait marcher. Je m'exécute en silence. Je me fiche d'être regardé, je pense déjà à l'après. Une connerie de plus, ce soir. Sous l'effet d'un pouvoir puissant. Je m'en tire à bon compte, alors qu'elle ne semble pas m'empêcher de partir.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: This Night   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
This Night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Immeubles
-
Sauter vers: