AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé
MessageSujet: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Dim 14 Juin - 20:37

Sasha tapotait du bout des doigts sur la table, fixant sans vraiment le regarder son ordinateur et plus précisément sa boite mail dont le nombre de messages non lus commençait à prendre des proportions inquiétantes.

Et pourtant, elle n'avait pas la moindre envie de les ouvrir et encore moins de les traiter. Encore les mails d'insultes, ceux qui ne se privaient pas pour expliquer en 47 points particulièrement précis le pourquoi du comment ils seraient bien plus aptes qu'elle à ce poste et ce qu'elle devrait faire pour être à la hauteur de la situation, elle avait parfois envie de tout envoyer balader. Mais bien évidemment, elle ne le faisait pas et s'armait de patience pour répondre de la façon la plus cordiale possible mais là, dans l'immédiat elle n'était pas d'humeur.

Elle attendait un rendez-vous pour 9H00 précises et elle ne pouvait s'empêcher de jeter des coups d'œil régulier à l'horloge au-dessus de sa porte, guettant inexorablement le moment où elle finirait par dépasser le 12 et par lui démontrer qu'elle ne viendrait pas.

L'espace d'un instant, son esprit se perdit dans ses souvenirs alors qu'elle pensait à la jeune femme qu'elle attendait avec une impatience croissante. Elle s'était attachée à cette petite quand, quelques années plus tôt elle avait eu l'occasion de lui donner des cours de violon. Ca n'avait pas duré bien longtemps mais Sasha avait apprécié cette parenthèse dans son existence. Elle se rappelait avoir proposé de faire du bénévolat, de l'accompagnement scolaire ou quelque chose du genre et finalement, s'était retrouvé face à une ado qui, malgré sa situation plus que difficile, s'en sortait aussi bien que possible.
Passer du temps avec elle lui avait permis de faire autre chose que penser uniquement à son travail et elle avait eu l'impression d'avoir une élève plutôt appliquée.

Et maintenant, elle apprenait qu'elle lui avait menti. Sur sa nature et qui sait sur quoi d'autre encore. Qu'elle lui mente à elle, c'était quelque chose qu'elle avait eu du mal à digérer mais qu'elle pouvait peut-être encore accepter si elle en comprenait les raisons. Mais là, il ne s'agissait pas d'elle mais de la PES et là, c'était bien plus grave. Et il fallait qu'elle rende des comptes, de façon officielle. Si Sasha la voyait en dehors, certains seraient capables de le savoir et les rumeurs pourraient aller bon train sur la façon dont la nouvelle directrice de la PES gérait ses affaires quand elle connaissait les incriminés.

Alors qu'elle s'apprêtait à lui passer un coup de fil, son téléphone sonna. Le décrochant d'un geste vif, elle se contenta de lâcher, d'un ton las.

"Oui ?"

"Sash… Patronne. Ton rendez-vous de 9H00 est là. On te l'envoie ?"

"S'il te plait. Et qu'on ne nous dérange surtout pas."

"Ok. Sauf en cas d'urgence quoi. Le truc qui n'arrive jamais n'est-ce pas…"

Elle laissa filer un rire et se contenta de raccrocher, guettant la porte qui ne tarda pas à s'ouvrir sur la jeune Lindon qui n'avait jamais eu l'air aussi jeune, alors qu'elle avait l'impression de ne pas l'avoir vue depuis des siècles.

"Bonjour Alexis. Assieds-toi. S'il te plait."

Sasha essayait de ne pas avoir un ton trop autoritaire mais c'était un peu difficile. L'ambiance ne se prêtait guère à la convivialité mais c'était en partie pour ça qu'elle avait demandé à ce que la jeune métamorphe vienne ici. Fermant le clapet de son ordinateur, elle se cala un peu plus dans son fauteuil et la fixa de longues secondes sans rien dire.

Finissant par briser le silence, elle souffla d'une voix basse.

"Je pense que tu as des choses à me raconter non ?"

Pour l'heure, elle ne voulait pas la mettre au pied du mur. Elle attendait de voir ce que lui dirait la jeune fille et, surtout, comment.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mer 17 Juin - 23:55

Alexis avait cuisiné toute la nuit, incapable de dormir. Elle aurait souhaité parler à Charlie, ou même à Roxane. Mais elle n’avait pas de nouvelles de la première depuis assez longtemps, et ça lui faisait incroyablement mal, et elle comprenait bien que la seconde soit trop occupée pour elle. Mais à qui dire qu’elle était angoissée, de se rendre à la PES ? Savannah ? Hayden et Isadora l’auraient très certainement tuée, pour l’avoir mêlée à ses affaires. À des affaires de changeurs. Darren ? Il ne comprendrait pas. Elle ne croyait pas qu’il comprendrait, en tout cas. Elle avait serré dans sa main son cadeau de noël une partie de la nuit, pour y puiser de la force… sans grand succès. Sur les nerfs, elle avait fini par cuisiner. Il devait y avoir quelques dizaines de muffins, donuts et autres pâtisseries, sur la table de la cuisine de Wolfheaven. L’estomac trop noué, elle n’avait pas pu en manger un seul. Elle en avait pourtant pris quelques uns, pour offrir à Sasha… Pourquoi ? Elle la convainquait à la PES, pas pour une visite de courtoisie de toute évidence, et Lexie se sentait coupable, mais comment le lui dire, le lui faire comprendre ?

Elle avait beaucoup aimé son professeur, même si elle avait mis fin à ses cours, pour plusieurs raisons. Son adoption, la disparition de ses parents, le placement dans une nouvelle famille d’accueil, dans laquelle l’autre fille voulait abuser d’elle, la difficulté à supporter le lycée, la peur d’elle-même, la tristesse de craindre de blesser son frère… Oui, tout ça avait fait qu’elle n’avait jamais recontacté Sasha pour un nouveau cours. Ça, et sa fuite pour vivre dans la forêt, seule. Difficile, de convier quelqu’un à un cours, quand on vit dans la forêt. Elle rit nerveusement, seule, accoudée à la table. Il était déjà tard, elle n’allait jamais arriver dans les locaux de la PES à l’heure.

Elle était sortie en courant, et avait repérée une voiture avec un tas de vêtements à proximité. Sans y penser davantage, elle les avait fouillés et y avait déniché les clefs de la voiture. Son appartenance ? Aucune importance. Elle la ramènerait, de toute façon. Elle roula assez rapidement, respectant à peu près les limites, mettant la musique à fond pour s’empêcher de penser – tant pis, si elle dérangeait les gens. Elle se souvenait très bien du trajet, même si elle était terrorisée, ayant manqué de se faire agresser, juste avant la première fois qu’elle y avait été.

Elle se présenta à la PES, confuse, apeurée, angoissée même, déclinant son identité en donnant la carte qui le prouvait. On lui dit d’attendre quelques secondes, qui lui semblèrent des heures et pendant lesquelles elle devint encore plus pâle si c’était possible, jusqu’à ce qu’on la fasse entrer dans un bureau. Elle s’obligea à ne pas regarder autour d’elle, mais à fixer ses pieds, même alors qu’on lui disait de s’asseoir.

« Bonjour madame. »

Madame… Devait-elle l’appeler Sasha ? La luciole ne savait pas vraiment… Plus vraiment. Ça n’était plus son gentil professeur… C’était la méchante directrice de la PES. Elle lui indiqua de s’asseoir de manière qui lui donna les larmes aux yeux, tellement elle était inquiète. Coite, elle essaya de refouler la boule à la gorge qui s’était coincée là. Qui augmentait, alors que le silence s’installait.

« Je suis désolée, madame. J’ai peur. J’avais peur. De moi. De faire du mal aux gens. Et on m’a dit que je devais pas vous dire, pour protéger les autres comme moi. Je suis désolée. »

Les larmes coulaient, silencieusement, alors qu’elle était secouée de sanglots tout aussi silencieux.

« J’ai fait des pâtisseries, vous en voulez ? »

Elle débloquait, certainement. Elle pleurait, elle lui annonçait ses plus grandes peurs, et elle lui proposait les pâtisseries, qui s’étaient rappelées à elle, alors qu’elle voyait le sac sur ses genoux…

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Lun 22 Juin - 18:38

Inutile d'être particulièrement physionomiste pour voir que la jeune fille qui venait d'entrer dans le bureau était particulièrement inquiète et dans un état de nerfs des plus fragiles. Se demandant si ce n'était dû qu'à sa convocation à la PES ou s'il y avait quelque chose de plus grave, Sasha resta quelques instants à observer Lexie, la détaillant aussi discrètement que possible. Les premiers mots qu'elle prononça laissèrent la nouvelle directrice un rien dubitative.

Elle s'était attendue à beaucoup de choses mais pas à ça. Et, une part d'elle aurait espéré voir arriver la jeune fille en mode vindicative, pas avec cette mine apeurée qui lui donnait plutôt envie de la consoler plutôt que de la recadrer et de lui expliquer comment elle aurait du agir réellement.

"Madame ? Vraiment ? Tu as oublié comment je m'appelais ? Je ne sais qu'on ne s'est pas vues depuis longtemps mais quand même."

Sasha avait essayé de parler d'un ton moins formel mais c'était délicat, surtout au vu de ce que la petite commençait à déballer sur le pourquoi de ses mensonges.

Elle se pinça l'arrête du nez et poussa un profond soupir avant de se lever et d'attraper une boite de mouchoirs qui prenait la poussière dans un coin depuis des siècles, tout en gardant le silence. Soufflant dessus pour essayer de la rendre un peu plus présentable, elle finit par la tendre à Lexie en esquissant une ombre de sourire. Sasha ne voulait pas rendre les armes tout de suite, il fallait que la petite comprenne les conséquences de tout ça, même si une part d'elle aurait préféré la serrer dans ses bras et lui dire que tout allait bien se passer. Mais les quelques mots qu'elle venait de prononcer avaient bien trop d'implication Elle jeta un regard critique aux pâtisseries alors qu'elle se relevait et les désigna d'un mouvement du menton.

"Tu cuisines maintenant ?"

Laissant filer quelques instants de silence de plus, elle en profita pour prendre le siège à coté et par reprendre, d'un ton un peu moins formel.

"Il va falloir m'expliquer un peu plus tout ce que tu viens de me dire tu sais. Tu as peur de quoi ? De qui ? Et ce "on", c'est qui exactement ? Tu as conscience de l'importance de tout ça n'est ce pas ?"

Et, ça elle ne le disait pas à haute voix mais la jeune fille devait s'en douter, des conséquences si elle ne lui racontait pas la vérité et que Sasha venait à l'apprendre.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Lun 29 Juin - 12:06

Alexis grimaça, en entendant la directrice… Sasha… lui reprocher de l’appeler Madame. Comment aurait-elle pu faire autrement ? Elle était convoquée officiellement. On allait surement lui faire du mal, pour ses mensonges. Enfin, peut-être pas, elle était pas comme ça, Sasha, si… ? Non. Elle avait toujours été gentille avec elle. Elle allait pas lui faire du mal, si ? Même si elle était terrorisée, et qu’elle aurait préféré se cacher dans un terrier et faire la morte. Vivre à jamais sous forme animale, peut-être. Oui, c’est que ça serait bien.

« Je… Je suis convoquée officiellement, je… Je sais pas si j’ai le droit de pas dire Madame. Si ça serait correct… Je… Je sais votre prénom. »

Elle ne la reprend pas sur son vouvoiement, au moins. Même si avant, elles se tutoyaient. C’est comme si elle tutoyait un de ses professeurs, au lycée, ça serait pas correct. Pas du tout. Et c’était la directrice de la PES. Et elle était pas là pour une visite de courtoisie. Elle jouait avec un bracelet à son poignet, ses mains cachées sous le bureau. Cela n’empêcherait pas sa nervosité de se remarquer et de se sentir à des kilomètres à la ronde. Si elle était à Wolfheaven, on lui aurait surement grogné dessus, pour lui faire sentir qu’on le remarquait et que ça gênait. Tant pis. Elle n’avait jamais su cacher tout cela.

Elle releva les yeux, en entendant le souffle de Sasha. Que faisait-elle ? Une boite de mouchoirs. Evidemment. Une fille en pleurs, ça allait pas l’aider. Et puis, elle était peut-être mal à l’aise. Peut-être. Elle balbutia un merci hésitant, et s’essuya les yeux, sanglotant encore. S’efforçant de se calmer. C’était pas une chose simple.

« Je… C’est Maman et Papa qui m’ont appris. M’avaient appris. Ils sont morts... »

Pourquoi je lui disais ça maintenant ? Pourquoi je disais, toujours, tout ce qui me passait par la tête ? J’étais bête. Bien bête. Mais c’était fait. J’essayais de sourire, en l’entendant parler plus doucement.

« Je… Vous savez, quand je suis venue, quand… votre collègue a découvert que j’étais pas humaine, on avait essayé de… d’abuser de moi. C’est d’elle que j’avais peur. Parce que c’était pas la première fois, et que la première fois, je m’étais transformée, et que j’avais failli la blesser, parce que j’arrivais pas à m’en sortir. Mais je… Elle a disparu. Elle est morte. Et j’ai peur de moi. Parce que je veux pas que ça arrive encore… Mais on m’entraîne. On m’aide. Je me contrôle, maintenant. Et c’était Camille Fontayn, madame. C’était le seul comme moi que je connaissais, sinon, c’était des loups. »

Roxane aussi. Mais pouvait-elle l’avouer ? Non. Elle ne l’avait pas accompagnée, à la PES, la première fois. Elles ne s’étaient vues qu’après. Alors la PES savait pas, et la PES pouvait pas savoir. Elle voulait pas qu’il lui arrive des ennuis.

« Les loups aussi voulaient garder le secret. Parce que, Sasha… J’avalais difficilement ma salive. Les vampires, eux aussi, j’en ai peur. Je sors plus, quand il fait nuit. Ils… Je sais pas, ils aiment trop mon sang. J’ai très peur. »

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mer 1 Juil - 18:27

Inutile de se leurrer, elle ne tirerait rien de la métamorphe si elle finissait par la braquer pour de bon. Ce n'était de toute façon pas son but. Si Sasha était à la recherche d'informations en règle générale, surtout ces derniers temps, elle voulait surtout comprendre ce qui avait poussé Lexie à mentir et, plus important encore, si elle comptait continuer à le faire ou non. Elle voulait pouvoir lui faire confiance à nouveau, aussi bien sur le plan professionnel que personne, même si celui-là, ces derniers jours, passait quelque peu à la trappe.

De toute façon, les seules fois où elle était récemment sortie de son bureau sans se rendre directement à son appartement avaient plutôt mal tournées. Alors bon, la vie privée, on verrait ça plus tard, quel que soit l'attachement qu'elle avait pu avoir pour la jeune fille dont, soit dit en passant, il était impossible de ne pas voir toutes les mimiques. Dire qu'elle n'était pas à l'aise était un doux euphémisme et Sasha retint un nouveau soupir à sa réponse. Elle n'avait pas foncièrement tort dans la mesure où elle était là officiellement, difficile pour elle de savoir sur quel pied danser.

"Tu sais, personne ne m'appelle madame. En tout cas, personne que je ne connais un tant soit peu. Même les gens avec qui je travaille me donnent du Sasha. Donc si tu pouvais continuer, ça m'évitera d'avoir l'impression d'avoir pris 15 ans en cinq minutes."

Ils l'appelaient aussi patronne maintenant. Enfin certains. La plupart, comme elle, n'étaient pas encore vraiment habitués et ne savaient pas eux non plus, quelle étiquette lui donner officiellement. Encore un problème de plus parmi la centaine qu'elle rencontrait. Non pas qu'ils remettent en cause sa légitimité à son poste, en tout cas, pas qu'elle le sache en tout cas. Mais ce n'était simple pour personne, surtout en ce moment.

Les sanglots de Lexie la ramenèrent brusquement à la réalité et les propos qu'elle laissa échapper la laissèrent figée quelques instants avant qu'elle ne finisse par lâcher, d'une voix aussi douce que possible.

"Je suis navrée pour tes parents. Et pour le reste."

Elle laissa filer quelques secondes de silence avant de reprendre, essayant de ne pas se focaliser sur la colère sourde qui était en train de monter en elle alors qu'elle songeait à ce que Lexie avait bien pu subir lors de sa dernière visite entre ces murs. Pas étonnant qu'elle soit aussi terrorisée et qu'elle ait peur de son ombre après tout ce qu'elle semblait avoir vécu. Sasha ne s'était guère attachée à qui que ce soit ces dernières années mais elle avait développé une affection certaine pour la jeune fille dont la fragilité flagrante lui donnait envie de veiller sur elle.

Mais là, Lexie débitait beaucoup trop d'informations d'une traite. Sasha eut envie de l'arrêter pour lui poser des questions, mais , pour le coup, elle se demandait si ça ne ferait que la couper dans son élan au risque qu'elle ne dise plus rien. Guettant un temps mort, elle finit par prendre une profonde inspiration avant de la fixer quelques secondes, gardant ce ton précautionneux qu'elle essayait d'avoir avec elle.

"Alors attend. Je ne comprend pas tout. Qui a essayé d'abuser de toi ? Tu étais venue parce qu'elle savait déjà que tu n'étais pas humaine ? Et ça date de quand au juste ? Et ce "on", ce sont bien les loups n'est ce pas ? Ils veillent sur toi depuis longtemps ?"

Et, la question qu'elle n'avait pas vraiment envie de poser.

"Elle est morte comment ?"

Puis, reprenant une inspiration, elle laissa filer un sourire contrit.

"Désolée, ça fait beaucoup de questions d'un coup. Mais je ne m'attendais pas vraiment à tout ça quand tu es entrée ici."

A dire vrai, pour être parfaitement honnête, elle ne savait pas trop ce qu'elle espérait en convoquant la jeune fille. La vérité, tout simplement, c'était déjà un bon début. Mais là, il y avait plus que ce qu'elle n'avait supposé au premier abord.

Mais elle savait aussi que c'était le moment où jamais de lui demander tout ça. Elle n'aurait peut-être pas d'autre occasion et vu qu'elle semblait plutôt bien partie pour vider son sac, autant en profiter.

Fronçant alors les sourcils, elle ajouta, la mine pensive.

"Les vampires… c'est toi personnellement qui les attire ou c'est le fait que tu sois une métamorphe qui influe sur leur façon d'agir ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mer 8 Juil - 1:10

Lexie n’y faisait pas attention, pas vraiment, mais elle sentait qu’elle laissait Sasha perplexe. Qu’elle était mécontente, aussi, d’être appelée madame. Pourquoi ? Elle ne savait pas, mais elle l’aimait bien, elle pouvait faire un effort. Essayer, au moins.

« D’accord, Sasha. Je… Je vais faire un effort. Pourquoi il t’appelle pas Chef ? T’es leur Chef, non ? »

La luciole baissa rapidement la tête, espérant ne pas avoir été trop loin. Peut-être que c’était un sujet sensible, peut-être que c’était incorrect de la questionner à ce sujet. Peut-être qu’ils n’étaient pas très respectueux envers elle. Alexandra espérait que non – après tout, Sasha était quelqu’un de bien, et elle méritait d’être traitée correctement. Mais si la changeuse avait eu peur de sa convocation, et de venir la rencontrer. Avait encore peur, d’ailleurs.

Sa gentillesse, malgré tout, et sa douceur, eurent raison des dernières réserves de la captive, alors qu’elle n’avait pu s’empêcher de se mettre à pleurer. Elle eut envie de se lever, et de l’étreindre, en l’entendant s’exprimer sur ses parents, et sur son sort. Peut-être se le serait-elle permis, si elles n’étaient que face à une leçon de musique, mais pas là. Elle ne savait même pas si on ne regardait pas, de l’extérieur. Elle remercia doucement Sasha, avant de jouer avec ses mains, nerveuses. Pouvait-elle seulement demander ?

« Est-ce… Est-ce qu’on nous observe ? Ça me met mal à l’aise. »

Elle ne l’était déjà pas, mais imaginer ça, qu’on l’épiait, l’angoissait de la pire des manières. C’était plus fort qu’elle. Elle déglutit, hésitant à sortir sa bouteille d’eau de son sac et n’en faisant rien, avant de regarder Sasha droit dans les yeux, et de répondre à ce qu’elle lui demandait. D’une traite, en fouillis. Si on l’arrêtait, elle ne savait pas si elle pourrait recommencer et réexpliquer.

« Désolée… Je… C’est la fille de la famille d’accueil où j’avais été placée. Enfin, c’est une autre enfant placée. Je sais plus quand c’était. L’an dernier, ou y’a deux ans. Et j’ai essayé de m’enfuir, et de plus jamais la voir, mais elle m’a retrouvée, au centre ville. Et y’avait monsieur McBorough, qui l’a arrêtée, parce qu’elle voulait me… me… me faire des choses pas bien. Mais elle a crié, elle a dit que j’étais un tigre, et un monstre. Elle était droguée, alors j’ai dit à monsieur McBorough qu’elle mentait. Il m’a quand même amenée ici, et moi j’ai prévenu Charlie McAllister, que j’étais ici, et elle est venue. Et lui, il avait Johan O’More pour l’aider à m’identifier. Ils ont menti, pour protéger le secret de Camille et des autres. C’était en novembre ou avant, je sais plus. Mais je vis avec les loups, maintenant. Depuis qu’une vampire veut me croquer… Mon papa et ma maman avaient été mordus, et étaient des loups, tu sais ? Et je sais pas, comment elle est morte. Je sais juste qu’elle l’est… »

Elle s’arrêta un moment, la gorge sèche, prenant finalement l’eau dans son sac. Retrouvant son souffle.

« Je sais pas, si c’est moi, ou si c’est notre nature… Je crois que c’est notre nature, ils aiment pas les loups. J’ai vraiment peur… »

Oui, elle était terrorisée.

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mar 14 Juil - 19:13

Le papillon bleu étendit ses ailes, voletant d'un arbre à l'autre avec légèreté. Dès qu'il était arrivé à Wolfheaven, Malcom avait entreprit son tour de rondes habituel. Il fouillait tout le secteur, vérifiait où se situait Hayden avant de s'attarder à observer les autres Loups. Un manège maintes et maintes fois répétés, si bien qu'il n'avait plus aucun mal à distinguer les odeurs. Autant dire qu'il lui était plus pénible de retenir les noms...

Une en particulier attira son attention, toute proche. Celle-là, il la connaissait bien même sans lui avoir souvent adressé la parole. La luciole. Il l'avait déjà croisé au détour de... Feuilles, oui. Lui qui se pensait seul métamorphe à prendre l'apparence d'un insecte, il s'était bien vite rendu compte qu'il n'était pas le seul à feinter. Fort heureusement, ni l'un ni l'autre ne s'était amusé à répandre l'information et il s'était souvent contenté de la croiser sans s'en alarmer. D'apparence, elle était parfaitement inoffensif... Que ce soit en luciole ou en humaine.
Sauf que, ce qu'il voyait à cet instant précis, ne lui plaisait pas du tout. La lycéenne s'était rapproché de ses vêtements pour les fouiller. Aurait-il dû s'en étonner ? Lui aussi avait souvent volé autrefois, cette forme avait cet avantage certain pour commettre quelques larcins en toute tranquillité. Elle allait vite déchanter : Son portefeuille était parfaitement vide. Sauf que ce furent ses clefs de voiture qui retinrent son intention. Et merde.

Le papillon ne parvint pas assez vite au véhicule avant qu'elle ne démarre et ne s'accrocha que de justesse aux essuie-glaces arrières. Il était encore dans un sale état depuis la fusillade dans le bar et ne pouvait pas se permettre des vols bien rapides. Non sérieusement... Cette voiture était toute neuve et lui avait coûté une petite fortune. La dernière avait fini à la casse après l'épisode chaotique de Glasgow. S'il n'était pas sous sa forme favorite, il aurait rapidement perdu son calme. Sauf que les papillons étaient plutôt placides dans leur genre... Et avait une bien mauvaise ouïe heureusement. Un tel tapage sortait du véhicule qu'il n'entendit bientôt plus rien autour. Le paysage défila si vite qu'il n'eut pas non plus le temps de capter la moindre odeur. Il resta accroché à l'arrière sans se poser plus de questions, luttant déjà suffisamment contre les rafales qui le mettaient à rudes épreuves dans son état actuel.

Quand elle s'arrêta enfin sur un parking, Malcom n'eut aucun mal à comprendre où elle s'était rendue. Ses yeux à multiples facettes captèrent les syllabes P.E.S. Le temps de reprendre ses esprits, elle s'était déjà avancée par le bâtiment. Finalement, il n'allait peut-être pas juste l'engueuler pour lui avoir piqué sa bagnole... Il se passerait des choses bien plus intéressantes à l'intérieur du bâtiment.
Il la rattrapa en quelques battements d'ailes pour s'accrocher à son sac, le temps de passer les portes incognito. Il ferma immédiatement ses ailes de façon à ce qu'on n'aperçoive que la face marron, sombre et opaque. Il était plus aisé de se camoufler ainsi, comme s'il ressemblait juste à une petite feuille morte. Elle passa les battants la menant au bureau de "Sasha Oppenheimer - Directrice de la PES" d'après les inscriptions. Ca devenait de plus en plus intéressant.

Malcom se détacha d'elle au dernier moment, profitant que sa silhouette voile sa présence le temps de ce bref envol. Il gagna sa chaise en bois pour se camoufler au mieux, marron pour marron, et descendit lentement vers le dessous de sa chaise pour être plus tranquille. De là, il se contentait d'écouter en se frottant les pattes dans un geste mécanique... De parfait petit papillon.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mer 15 Juil - 21:41

Difficile de savoir sur quel pied danser avec la jeune fille, Sasha ne voulait pas l'effrayer et il était évident qu'il en fallait peu pour la brusquer. La toute nouvelle directrice de la PES se doutait que sa convocation n'était pas la seule raison de sa tension, il y a avait quelque chose de plus grave, impossible qu'il en soit autrement. Mais, tant qu'elle ne voudrait pas en parler, elle ne la forcerait pas à dire quoi que ce soit, elle-même n'aimant guère qu'on l'attaque sur la sphère privée quand elle était déjà sur ses gardes.

Elle se contenta alors de souffler, d'un ton tranquille.

"Je suis leur chef oui. Mais c'est tout nouveau, pour eux comme pour moi. Alors on a pas vraiment le réflexe de faire dans les formes et je t'avoue que ça ne me dérange pas du tout. Tu sais que j'ai été nommée il y a quelques semaines à peine ?"

C'était encore un sujet délicat, même pour Sasha. Elle avait encore du mal à ne pas se retourner pour chercher Mc Borough quand elle entendait un "chef" et ne répondait pas toujours quand elle entendait le "patronne" qui résonnait de plus en plus souvent. Pourtant, personne ne lui en tenait rigueur, heureusement, la plupart de ses anciens collègues étant d'ailleurs des plus patients avec elle, peut-être parce qu'ils voyaient, tout comme elle, les difficultés que rencontrait la PES, surtout depuis les récents évènements.

A sa question, elle se releva, fit tourner les stores qui recouvraient la cloison vitrée séparant son bureau du reste de la PES et, après un bref regard à la jeune fille, elle enclencha le loquet pour fermer la porte. Si elle souhaitait partir, elle le pourrait sans souci mais, au moins, elles étaient sures d'être tranquilles. Se rapprochant de Lexie, Sasha, posa ses deux mains sur le dossier de la chaise, ne remarquant pas le moins du monde le papillon et le regard rivé sur la jeune fille qui s'était remise à pleurer.

Il lui fallut quelques minutes pour se calmer et pour répondre à toutes les questions de Sasha. Impossible de l'interrompre, le flots de paroles se déversant sans qu'elle donne l'impression d'être capable de s'arrêter. Et pourtant, la jeune femme se doutait que si elle lui posait la moindre question, Lexie se tairait pour ne plus rien ajouter de plus.

Quand le débit de la métamorphe finit enfin par se tarir, elle laissa filer un long silence, lui laissant le temps de reprendre une contenance mais aussi pour bien comprendre tout ce qu'elle venait de lui dire. Il y avait beaucoup d'informations dont elle n'avait pas eu connaissance, Mc Borough n'avait peut-être pas jugé l'affaire suffisamment importante pour qu'elle soit au courant ou peut-être connaissait-il son lien avec la jeune fille. Dans les deux cas, le fait qu'elle ne sache rien n'était pas surprenant mais elle était curieuse de savoir ce qui avait été consigné dans les dossier, s'il y avait quoi que ce soit à ce propos.

"C'est pour ça que tu as peur de venir ici ? Parce que la brigade ne t'a pas aidée dans cette histoire ? Enfin, c'était même le contraire au fait si je comprends bien. Tout le monde a menti alors au final ? Les loups pour te protéger, celle qui avait essayé d'abuser de toi et… la PES ?"

Fronçant les sourcils, Sasha s'était assise de nouveau à coté de Lexie, refusant de laisser le bureau les séparer ou donner l'impression à la jeune fille qu'elle rentrait de nouveau dans la peau de la méchante directrice de la PES qui voulait la pousser dans ses retranchements.

"Tes parents étaient des loups alors ? Je ne savais pas non, mais je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de les connaitre. Depuis longtemps ? Et ils savaient pour toi ?"

Posant doucement une main sur la mienne, elle continua, un ton plus bas.

"Tu voudrais que je me renseigne sur la façon dont elle est morte ? Parfois, les gens ont besoin de savoir ce genre de choses, pour… pour pouvoir avancer."

Puis, essayant d'être un peu plus légère.

"Et ta cohabitation avec les loups… ça se passe bien ?"

Avant le retour de Maryana, Sasha et Philipp avaient pris le temps de discuter de la meute et de ses changements. Il lui avait parlé de la présence nouvelle des métamorphes en leur sein sans pour autant lui apporter plus de précisions et, avec tout ce qui s'était passé, la jeune femme n'avait pas pris le temps de chercher à en savoir plus. Peut-être que Lexie, malgré son inquiétude, pourrait lui en apprendre plus à ce propos.

Puis, à l'évocation des vampires, elle laissa échapper un léger soupir avant de reprendre.

"Les vampires ont parfois des goûts… particuliers. L'odeur de quelqu'un, le goût de son sang… ce sont les choses qui n'ont peut-être pas vraiment de sens pour nous mais qui, pour eux, ont toute leur importance. Il va falloir être très prudente, mais ça, tu le sais déjà je suppose. Tu sais suffisamment de choses à leur propos ?"

Elle ne voulait pas l'inquiéter mais elle ne souhaitait pas non plus que la jeune fille se retrouve une nouvelle fois lâchée en pleine nature sans être à même de vraiment se défendre.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Dim 26 Juil - 23:15

Sasha se montrait patiente et compréhensive, et c’était plus qu’il n’en fallait à Alexis pour se détendre en compagnie de son ancienne professeur et… amie ? peut-être. Elle ne l’engueulait en tout cas pas, ne lui disait pas qu’elle était coupable, et ne la menaçait pas. Ça changeait de sa dernière visite ici. Ça changeait même totalement. Un peu plus, et elle se serait plongée dans un mutisme certain, même involontairement, trop incapable de vaincre sa terreur de la PES. Au lieu de ça, l’humaine la forçait à rien, et lui racontait même ses difficultés à se faire à sa nouvelle place, à être appelée chef. Lexie n’en savait pas grand chose, mais si elle n’obligeait pas ses employés à utiliser son titre, et si elle ne tentait pas de lui soutirer, à elle, des informations par la force, elle devait être une bonne et gentille chef. La meilleure, peut-être, que la PES ait eue. Mais bon, il n’y en avait eu que deux…

« Non, je… Je savais pas. Ça fait plus longtemps, que… l’ancien est plus là, pourtant, non ? Il était pas gentil, lui… »

C’était très manichéen et enfantin, mais Lexie le pensait pourtant de tout son cœur et de toutes ses forces. Il était cruel, violent… Détestable. Elle n’avait voté pour lui que parce que l’Ulfric l’avait demandé, mais elle ne l’aurait jamais fait sinon. Jamais. Elle écarquilla les yeux, en voyant Sasha fermer les stores, et la porte. Elle n’avait pas dit ça pour qu’elle les dissimule aux yeux de tous, mais ça la touchait. Elle était reconnaissante. Oui, très reconnaissante. « Merci. Beaucoup. »

Sans même s’en rendre compte, la métamorphe, beaucoup plus détendue, se laissa aller à un flot de paroles continu, pas bien certaine de dire à Sasha tout ce qu’elle voulait entendre, mais essayant de ne rien cacher ou rien d’important, et de pas être trop brouillonne. Elle voulait être compris, pas perdre son amie.

« Oui… Et j’avais peur de dire des choses qu’il faut pas dire. Ou de mal dire les choses. Tu sais, les gens comme moi… On est pas méchants. Ni violents. Je suis une luciole… Je peux difficilement faire du mal. » Et une tigresse. Et une louve. Mais y’avait pas besoin de tout dire. Surtout pas.

« Je sais pas depuis quand… Ils m’ont pas trop reparlé depuis leur disparition… Mais je pense que c’est depuis là… Ils savaient depuis qu’ils m’avaient recueillie, presque. Ils m’ont vue, une nuit, parce qu’ils m’attendaient, parce que j’étais plus dans ma chambre et qu’ils avaient peur pour moi. Ils ont été gentils, ils m’ont pas rejetée. Ils me manquent. La toute jeune adulte s’arrêta un instant, en l’entendant. Un peu effrayée. Je… Je préfère pas. Elle est bien là où elle est, loin de moi. Même si c’est horrible de dire ça. »

Lexie s’efforça de sourire, en l’entendant la questionner sur les loups. « Oui ! Y’en a des très biens, qui m’aident beaucoup à comprendre ce que je suis ! Je suis formée à apprendre leur histoire, à l’analyser, tu sais ! Et on m’a même dit que je pourrai aller en université d’histoire ! Grâce à la meute ! Si je travaille dur au lycée, assez pour pouvoir y entrer ! Et si je suis utile à la meute, à la maison de la meute. »

Sasha devait savoir que jamais la luciole n’avait apprécié le lycée, et même qu’elle refusait d’y aller. Elliott avait du le lui dire, et ses parents aussi peut-être. Elliott, en tout cas, c’était sûr, quand elle avait été placée ailleurs. La directrice de la PES serait surement surprise. L’enthousiasme de la lycéenne ne dura pas longtemps pour autant, quand elle fut amenée à parler des vampires, grimaçant encore plus en entendant Sasha soupirer.

« Je rentre jamais quand il fait nuit, et je sors jamais non plus après que la nuit tombe. Et j’ai mon ami Darren qui m’a donné un gadget qui protège d’eux. Ça joue des textes religieux contre les semi-démons. Et ça libère des particules d’argent, contre les vampires. Mais je sais pas si ça marche vraiment… Nous non plus, on supporte pas l’argent, mais seulement si on a une plaie. Mais je sais pas comment me défendre contre les vampires, sinon… Et j’ai pas d’argent pour acheter de quoi le faire, de toute façon. Il avait peur, aussi, des vampires, et des semi-démons, mon ami Darren... J'ai peur qu'ils lui aient fait du mal, il a disparu, depuis février... »

Lexie baissa la tête, honteuse de reconnaître son ignorance, et son manque d’argent. Elle en était pas très fière.

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mer 5 Aoû - 14:47

A chaque fois ou presque que Sasha avait mené un interrogatoire et lorsqu'il avait fallu tomber dans la caricature du bon et du méchant flic, elle avait très souvent tenu le premier rôle. D'une part parce qu'elle savait à quel point les "méchants" flics du coin savaient pousser leurs suspects ou leurs témoins à bout et qu'il était parfois plus que nécessaire de calmer le jeu avant que les choses ne dérapent de trop, la PES , n'étant pas reconnue pour sa douceur lors de ses enquêtes et, d'autre part, parce qu'elle n'avait jamais cru que la méthode forte pouvait fonctionner. Les gens avaient toujours tendance se braquer lorsqu'on les poussait à bout et, à moins qu'ils ne décident de tout balancer dans un pêtage de plomb général, c'était selon elle le meilleur moyen de perdre toute source d'information. Alors elle y allait en douceur, autant que possible en tout cas, sans oublier qui elle pouvait bien avoir en face d'elle. Ses méthodes avaient la plupart du temps fait leurs preuves même si elle ne pouvait pas se vanter d'avoir fait mouche à chaque fois.

Elle n'était tout de même pas à proprement parler en train d'interroger Lexie, même si on pouvait presque le penser. Elle se refusait de la voir comme suspecte de quoi que ce soit bien que les apparences n'aient pas joué en sa faveur lors de son arrivée. Mais Sasha retrouvait tout de même ses vieux réflexes sans même arriver à les réfréner.

"Longtemps ? Tout est relatif. Il a été nommé premier ministre juste avant les … récents évènements. Et j'ai été nommée à la tête de la PES juste après."

Au reste de ses propos, son sourire se fit amusé. Il était vrai que Mc Borough ne pouvait guère être qualifié de "gentil". En tout cas, c'était vraiment le dernier mot qui lui venait à l'esprit lorsque Sasha songeait à son ancien patron.

"Et non, il n'était pas gentil. Mais je ne suis pas persuadée que la gentillesse soit une qualité nécessaire pour diriger ici. Les attendent qu'on soit fort, qu'on prenne des décisions… tu vois ce que je veux dire ? Même si parfois les méthodes, les façons de faire font plus de mal que de bien."

A la réaction de Lexie quand elle referma les portes, elle esquissa un sourire avant de reprendre sa place. Levant alors une main dans sa direction, elle secoua brièvement la tête.

"Ne me remercie pas. Je veux que tu comprennes que tu peux être en sécurité ici. Avec moi en tout cas."

Sasha ne pouvait guère garantir pour le reste, les choses étaient trop instables pour savoir ce qui se passerait, même si elle avait toute confiance dans les hommes qui se tenaient dans la pièce d'à coté. Mais il y avait tout un monde hors des bureaux de la PES et, à l'heure actuelle, penser qu'on pouvait y être en sécurité était probablement la chose la plus illusoire du monde.

En attendant, elle faisait déjà ce qui n'avait visiblement pas été fait lors de la précédente visite de Lexie à la PES, elle l'écoutait sans la condamner directement. Sasha n'aimait guère se faire juge et bourreau, surtout lorsqu'elle se sentait directement touchée par la situation et, en cet instant, elle voulait juste comprendre ce qui s'était passé avant de décider quoi que ce soit.

Aux propos de la jeune fille, elle laissa filer quelques instants de silence avant de répondre, d'un ton amusé.

"Une luciole ? Vraiment ? Ca ne m'étonne même pas."

Elle ne put s'empêcher de sourire à cette image même si sa raison était tout de même passablement heurtée à l'idée que la jeune Lexie puisse, en un clin d'œil, changer de forme à ce point-là. Mais il y avait bien longtemps que sa raison avait abandonné le combat lorsqu'il s'agissait des créatures surnaturelles, se contentant d'essayer d'intégrer l'information en espérant qu'elle ne céderait pas sous l'information de trop.

"Tu sais, toute ta vie tu auras peur de dire ce qu'il ne faut pas. Ou de le dire aux mauvaises personnes. C'est un risque que tu ne pourras jamais oublier, de par ta nature. Et inversement, il faudra que tu arrives à faire confiance à certaines personnes, savoir que tu peux te reposer sur elle sans pour autant trop te livrer. C'est un exercice très difficile je te préviens tout de suite, j'ai parfois du mal à le faire moi-même."

Si elle s'était enfin détendue, les quelques questions de Sasha semblèrent de nouveau mettre Lexie sous tension alors qu'elle s'efforçait tout de même de lui répondre aussi clairement que possible. La chose n'était pas simple au vu des interrogations et des conséquences que pourraient avoir ce qu'elle pourrait lui dire.

"Je comprends qu'ils puissent te manquer. Surtout s'ils t'avaient accepté sans difficultés. Mais c'est le cas aussi maintenant non ? Tu es avec des gens qui t'acceptent et qui prennent soin de toi, c'est ce qui compte."

Elle avait passé volontairement sous silence son refus de savoir ce qui avait pu arriver à celle qui lui avait fait du mal. C'était son choix et elle le respecterait mais Sasha savait qu'il était fort probable qu'elle fasse son enquête, ne serait-ce que pour être sûre que Lexie ne courrait plus le moindre risque.

Voir que Lexie s'enthousiasmait pour le lycée et à l'idée de faire des études ne pouvait que lui faire plaisir alors qu'elle l'observait, un léger sourire flottant sur les lèvres. Elle ne put s'empêcher de laisser filer un rire avant de rétorquer, non sans malice.

"Et bien, qui l'aurait cru ? Te voilà devenue une élève modèle alors ? Et pourquoi l'histoire ? Il y a une raison particulière ?"

Le fait qu'il y ait des historiens qui analysaient le passé de la meute était une information pour le moins intéressante. Sasha se demandait en quoi pouvaient constituer leurs analyses et, surtout, quel impact pouvaient-elles avoir sur leurs relations avec les humains. Peut-être que Lexie pourrait lui en apprendre plus mais elle ne voulait pas risquer de l'acculer une nouvelle fois, en tout cas, pas aujourd'hui, c'était une certitude.

L'évocation des vampires eut le don de remettre une dose de tension dans la pièce et Sasha ne put s'empêcher de remarquer la grimace de la jeune fille qui réussit tout de même à en parler un peu même si elle semblait avoir honte de quelque chose. Il ne lui fallut que quelques secondes avant de comprendre et elle reprit alors la parole, d'un ton aussi doux que possible.

"Tout le monde ne peut pas être spécialiste en matière de vampire. Tu as déjà ta propre nature à appréhender, on ne peut pas te demander de tout savoir tout de suite. En tout cas, je peux te donner des bases, t'apprendre ce que je sais pour te défendre contre eux. En tant qu'humaine en tout cas. Et j'aurais peut-être deux ou trois gadgets à te trouver si ça t'intéresse."
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Lun 17 Aoû - 11:22

Juste avant l’attaque des démons ? Pas plus longtemps ? Ça devait être dur pour Sasha. Mais elle avait l’air de bien se débrouiller… En tout cas, elle se débrouillait bien avec Lexie. La luciole le croyait, du moins. Elle lui jeta un regard surpris, en la voyant sourire. Pourquoi souriait-elle ? C’était pas vraiment drôle. Pas trop. Lexie ne le croyait pas, en tout cas. Elle acquiesça, sans rien ajouter. Être fort, oui, mais lui… Il lui avait fait peur, comme si elle était forte, comme si elle allait lui faire du mal. Elle aurait pu, se transformer, le mordre, lui déchiqueter la tête. Mais elle n’était pas violente. Pas elle. Pas comme lui. Elle soupira, essayant d’oublier ces mauvais souvenirs. Elle jeta un œil de côté, vers la vitre, vers la porte, frémissant en entendant dire qu’elle pouvait être en sécurité, mais juste avec elle. Les autres allaient-ils la manger, s’ils apprenaient ? Peut-être qu’ils la forceraient à se transformer, pour la faire rôtir.

Elle ferma les yeux, avant de regarder de nouveau Sasha. Ça l’étonnait pas ? « Pourquoi ? J’ai… je brille pas comme une luciole, pourtant. Et j’ai pas d’antennes. Enfin… Je dis des bêtises. » Elle ne réfléchissait de nouveau plus, avant de parler, parce qu’elle connaissait et appréciait Sasha. Elle aurait peut-être dû. Elle aurait peut-être pas dû lui dire tout ça. Elle ne savait vraiment pas trop.

« Je… J’essaierai. De mon confier aux bonnes personnes, comme il le faut. Même si je dois me tromper. Tu as des ‘trucs’, toi, pour savoir qui c’est, les gens dignes de confiance ? Même si tu te trompes ? Elle jeta un regard plein d’espoir à l’humaine. Si elle pouvait ne serait-ce que l’aider un tout petit peu… Oui, c’est le cas. Je les comprends pas toujours, on est pas tout pareil, et ils ont des réactions bizarres mais… Ils m’acceptent. Un peu. Petit à petit. »

Elle sourit, en entendant Sasha. Une élève modèle ? Elle n’en était pas sûre. Mais elle faisait de son mieux. Pour ne décevoir personne. Pour ne pas se décevoir elle-même.
« Je veux juste bien faire les choses. Leur montrer qu’ils ont raison, de me donner cette chance. Et c’est… intéressant. Et peut-être que j’en saurai plus sur… les miens. Peut-être. » L’espoir perçait surement dans sa voix. Elle ne se comprenait pas, et jamais personne n’avait pu lui dire quoi que ce soit. Elle espérait, oui, en savoir plus sur les métamorphes.

Son regard se fit désemparé, en entendant Sasha lui parler si doucement. Paraissait-elle si vulnérable et effrayée ? Elle voulait ne plus avoir peur, jamais. Mais cela arriverait-il seulement ?

« J’aimerai tellement ne plus avoir peur… Je veux bien, s’il te plait. »

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Sam 22 Aoû - 20:36

La jeune fille semblait étonnée des propos de Sasha, comme si elle pensait qu'elle était à ce poste depuis bien plus longtemps que ça. Parfois, c'était l'impression qu'elle avait, qu'elle était là depuis des siècles et elle n'arrivait même plus à se rappeler comment était sa vie avant qu'elle n'accepte le poste. Et puis, le plus souvent, Sasha avait la sensation qu'elle venait à peine de s'assoir à ce fauteuil et qu'elle était tout simplement incapable de savoir par où commencer. Mais ça, inutile de le dire à voix haute. C'était déjà assez compliqué de le penser et le formuler donnerait encore plus de corps à une situation pour le moins délicate, encore plus à la jeune fille apeurée qui lui faisait face.

Lexie ne sembla pas vraiment rassurée quand elle verrouilla la porte, même si elle se détendit quelque peu. Sasha pouvait comprendre son sentiment mais elle ne pouvait guère y faire grand-chose, si ce n'est lui rappeler qu'elle n'était pas une ennemie, malgré le mensonge qui l'avait faite convoquer à la PES. Elle n'avait pas envie d'en rajouter, la métamorphe avait compris la leçon et, au vu du contexte ambiant, il était difficile de réellement lui en vouloir. Sasha espérait seulement qu'elle ne referait rien qui risquerait de la mettre en porte-à-faux avec la justice, elle pourrait difficilement faire preuve de clémence la prochaine fois.

Elle esquissa alors un sourire à la réaction de Lexie quand elle lui expliqua ne pas être étonnée qu'elle se transforme en luciole.

"Et bien pourtant, il y a des points de comparaison. Les lucioles sont souvent vues comme quelque chose de mignon non ? Et c'est lumineux. C'est ton cas, quand tu souris surtout."

Si la métamorphe avait semblé apeurée en entrant dans le bureau et l'était toujours un peu, Sasha l'avait connue bien plus joyeuse. Et, la bonne humeur de Lexie avait toujours eu quelque chose d'apaisant. Elle était sure que, d'ici quelques années, quand elle aurait réussi à prendre réellement confiance en elle et par trouver sa place, la jeune femme serait un véritable rayon de soleil pour son entourage. Pour l'heure, il fallait surtout l'aider, à ce qu'elle puisse suivre sereinement sa route et Sasha pouvait l'aider. Tout du moins, elle l'espérait.

"C'est difficile de savoir en qui on peut faire réellement confiance sans essayer. J'aimerais te dire que oui, il y a un truc imparable et que tu ne tromperas jamais mais, malheureusement, ce n'est pas le cas. Il m'est déjà arrivé de me confier aux mauvaises personnes et ça arrivera surement encore un jour."

Elle n'avait pas envie de l'effrayer encore plus alors elle continua, d'un ton aussi doux que possible.

"Mais, même si ça t'arrive, il ne faut pas que ça t'arrête. C'est ça le seul vrai truc en fait. Ne pas avoir peur des gens, même si parfois les choses tournent mal. Il y en a toujours qui seront là pour t'aider, quoi qu'il arrive. Il y a moi déjà par exemple, non ?"

A reste de ses propos, elle marqua tout de même un temps d'arrêt avant de souffler.

"Quel genre de réaction bizarre ?"

Sasha avait arqué un sourcil, masquant son inquiétude alors qu'elle continuait, d'un ton toujours aussi tranquille. Elle ne voulait pas qu'il arrive quoi que ce soit à Lexie, surtout maintenant qu'elle semblait recommencer à trouver un semblant d'équilibre. Elle ne savait guère ce qu'elle pourrait bien faire dans ce cas-là, mais elle ne pourrait pas rester les bras croisés, au risque de déplaire à la meute.

"Tu voudrais en apprendre plus sur qui ? Ta famille ? Ou les métamorphes en général ?"

Elle ajouta alors, non sans sourire.

"Je suis sure que tu feras de ton mieux. Quand le sujet t'intéresse j'ai cru remarquer que tu t'en sortais remarquablement bien."

Difficile de ne pas remarquer la détresse dans les yeux de Lexie lorsqu'elles se mirent à parler des vampires. Sasha laissa fixer quelques instants de silence, ne sachant pas quoi lui dire. Elle aurait toujours preuve, il allait falloir qu'elle apprenne à vivre avec et ça, c'était difficile de lui dire ça, sans prendre de gants.

"Il y a plein de petits trucs à savoir. Ne pas être dehors la nuit est effectivement déjà une bonne chose. Tu sais qu'un vampire ne peut pas passer la porte de chez toi si tu ne l'as pas déjà invité ? Ca te permet de savoir rapidement à qui tu as à faire. Après, en soit, je vais être honnête avec toi, tuer un vampire, sans y être particulièrement bien préparé n'est pas facile…"

Elle s'arrêta alors avant de froncer les sourcils, se rappelant que tout ça avait été seriné à de nombreuses reprises lors de vagues d'informations destinés aux humains ignorants du danger qui les entourait.

"Tu as pu voir les différents spots à la télévision ou pas ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Ven 2 Oct - 21:37

Lumineuse, vraiment ? Et mignonne ? Peut-être. Mais elle aurait voulu être plus. Donner l’impression d’être forte, et indépendante. Elle sourit, quand même. Elle y allait doucement, avec elle. Elle voulait pas la traumatiser. Peut-être.

« Me… merci, Sasha. C’est gentil, vraiment. C’est difficile, de se voir comme… pas dangereux. Quand on voit ce que les autres font… Pas nous, mais les vampires. Les semi-démons. Ils sont effrayants. Vraiment beaucoup. »

Lexie frémissait un peu, pensant aux horreurs qu’ils étaient capables de commettre. Elle savait pourtant que les loups étaient dangereux aussi, mais… Elle était des leurs. Elle essayait, en tout cas, de son mieux. Elle voulait croire qu’ils ne lui feraient pas de mal. L’image de Leah s’imposa dans sa tête, et des loups qu’elle avait rejoints. Eux, ils l’auraient mangée, si elle s’entendait pas avec Leah. La luciole était bien contente de ne pas les avoir revus.

« Tu sais, parfois, j’aimerai ne plus avoir peur. Et ne plus être la petite luciole toute gentille. Faire peur, un peu, être un peu plus forte. Juste savoir me défendre. Juste pouvoir me défendre. »

Elle grimaça, pensant qu’elle savait, un minimum. Qu’elle devait juste s’affranchir de ses réserves, et vraiment apprendre. Se dire que c’était manger ou être mangé. Mais elle avait encore beaucoup à faire, pour réellement pouvoir se défendre. Elle mentait pas vraiment.

« Je devrais pas souhaiter des choses comme ça, hein ? Je sais que c’est pas normal, que c’est pas bien… Mais je suis sans défense. Comme un humain. »

Elle releva la tête, qu’elle avait inconsciemment baissée, fixant Sasha, l’écoutant attentivement. Ne pas s’arrêter, parce qu’elle s’est trompée ? C’est ce qu’on essayait de lui faire faire au lycée, aussi, mais qu’elle avait du mal à appliquer.

« Je vais essayer. De mon mieux. Je te le promets. Enfin, je devrais me le permettre… »

Grimaçant à nouveau, elle laissa échapper un rire nerveux un bref instant, avant de se forcer à se reconcentrer.

« Ils sont… très… Je sais pas. Ils sont très collés les uns aux autres, ils mangent beaucoup. Des choses comme ça. »

Oui, des choses comme ça. Et se grogner dessus, se mordre ou mordiller, aussi. Enfin, rien d’important. Rien qu’elle devrait dire.

« Sur les métamorphes. Ma mère, la vraie, je la connais pas, et elle est dans un hôpital psychiatrique. Je l’ai trouvé dans des documents que j’aurai pas du voir, chez mes grands-parents, quand ils me gardaient encore. »

Elle baissa la tête, pas honteuse, mais inquiète de ce que Sasha savait à son sujet. Si elle savait qu’ils l’avaient maltraitée ou non…

« Je veux pas les tuer, je veux pas tuer. Juste pouvoir me défendre, fuir. Non, je les ai pas vus. C’était quoi ? »

Elle s’était levée, s’exclamant presque trop fort, en faisant tomber sa chaise, son sac, manquant elle même de trébucher sur eux mais se rattrapant rapidement.

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Ven 16 Oct - 11:20

Ah... Lexie, Lexie. La mignonne petite luciole, inoffensive. J'ai comme l'impression que moins elle cherche à en dire et plus elle en dit sans savoir. J'ai déjà eu l'occasion de faire connaissance, dans de bien mauvaises circonstances, avec la nouvelle directrice de la PES. Tout ce que je peux en dire, c'est qu'elle est loin d'être idiote. Comme un oiseau de proie, rien ne lui échappe. Alexis pense vraiment réussir à brouiller les pistes de par son discours partiellement incohérent ? Enfin, ça peut bien marcher, plus que la tentative de corruption par les cookies c'est sûr. Et puis, je commence à en perdre le fil moi-même.

Sasha a eu l'occasion de découvrir de ses propres yeux les capacités étranges des métamorphes en pleine fusillade, mais je ne me suis pas amusé à tout lui détailler. J'ai évité soigneusement de mentionner mes liens avec la Meute, et même que je connaissais d'autres membres de mon espèce. Je me suis même laissé traiter de douillet plutôt que de révéler que l'argent me faisait un mal de chien. On peut dire que Lexie vient de balayer d'un revers de main tous mes beaux efforts pour donner le change. En plus de me voler ma bagnole... Détail à ne pas oublier.

Bon... Il serait peut-être temps que je réfléchisse à comment la sortir de ce pétrin avant qu'il ne soit trop tard. Si la fenêtre n'était pas fermée, j'aurais peut-être pu me glisser à l'extérieur pour faire un boucan du diable qui aurait mis fin à leur discussion. Là, dans l'immédiat, je ne vois pas d'autres solutions. Oh bien sûr... Si je reprends immédiatement mon apparence humaine, je suis assuré qu'elles en resteront là. Mais c'était réglé un problème par un autre, non ?

Je devrais avoir une petite conversation avec Lexie assez vite, même si cela signifiait lui révéler que toute cette conversation avec la directrice ne m'était pas étrangère. Elle doit avoir envie de précipiter les choses, car la chaise où je me suis planqué se retourne subitement au sol. J'entends une belle résonnance me remonter tout le long des ailes. Quelle gourde, sérieusement !
Dans un éclat bleuté, je reprends brièvement mon envol pour gagner le dessous du bureau de la directrice. Je marche sur la pointe de mes pattes noires avec difficulté, jusqu'à atteindre le derrière d'un des pieds de bureau, les ailes fermées pour toujours se confondre avec le bois. Bon... A la première occasion, je me glisse directement dans son sac même s'il doit puer le parfum pour fillette. Au moins, je serais tranquille jusqu'à ce qu'elle remarque ma présence indésirable... Ca tombe bien, je compte bien qu'elle finisse par le faire.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 14
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Messages : 1931
Membre du mois : 69
Je crédite ! : (c) Shiya
Localisation : Glasgow
Caractère : Sadique – Violent – Séducteur – Imbu de lui-même – Fidèle – Entier – Homme de parole – Débrouillard – Méticuleux – Cynique - Protecteur - Instable
Autres comptes : Astrid Lehtinen
« L'estime, pour être bien trempée, doit l’être dans le sang des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4057-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4099-malcom-hastings http://strange-scotland.forums-actifs.com/t4089-malcom-hastings
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Mer 21 Oct - 21:57

Visiblement, les propos de Sasha n'avaient pas vraiment l'impact espéré. Il faut dire que si elle avait un don certain pour motiver les troupes, pour ce qui était de consoler des adolescentes qui désespéraient d'être une mignonne petite luciole quand elle se transformait, c'était autrement plus délicat. Mais bon, elle aurait pu faire largement pire c'était toujours ça de pris et, outre le fait qu'elle n'aimait pas voir la jeune fille dans cet état, la voir reprendre un peu de confiance permettait aussi d'en apprendre un peu plus sur sa situation qui semblait tout de même des plus confuses.

A ses propos, elle esquissa un sourire et secoua brièvement la tête en signe de dénégation.

"Tout le monde est capable d'être dangereux Alexis, quel que soit ta taille, ta forme, tes origines. Certains ont des prédispositions pour l'être naturellement c'est certain mais n'oublie pas qu'il n'y a pas que le danger physique à prendre en compte. Savoir manier les mots, savoir compter sur les bonnes personnes est quelque chose de très important aussi."

Mais Lexie n'avait pas tort au fond. Les semi-démons étaient capables de toutes les atrocités, elle était bien placée pour le savoir et en avait vu suffisamment pour ne pas souhaiter se retrouver en tête à tête avec l'un d'eux sans être lourdement armée et capable de se défendre jusqu'à une mort qui ne manquerait pas d'arriver quoi qu'elle puisse faire. Mais elle ne voulait pas partager son pessimisme avec Lexie, bien au contraire. C'est probablement pour ça qu'elle souffla, d'un ton aussi doux que possible.

"Tu veux savoir te défendre sous forme humaine ou sous une autre forme ? Pour la première, je peux t'aider. Pour le reste par contre, je suppose que tu peux compter sur les membres de la meute quand même non ? Il doit bien y avoir des gens de qui tu te sens suffisamment proche pour leur demander."

Aux paroles de la jeune femme, Sasha haussa les épaules, cherchant une formule aussi rassurante que possible.

"Si ça peut te consoler, moi aussi il m'arrive souvent de souhaiter des choses que je devrais pas. C'est humain, tout simplement. On a parfois envie d'être débarrassés de certaines choses, certaines personnes, la vie serait bien plus facile si ça marchait comme ça. Mais on sait toutes les deux que c'est pas le cas. Tu as le droit de penser ce que tu veux, tant que tu continues de différencier ce qui est bien de ce qui ne l'est pas. Et que tu évites d'en parler aux mauvaises personnes."

La voir relever la tête était une bonne chose. Cela voulait dire qu'elle écoutait et, surtout qu'elle commençait à reprendre un semblant de confiance en elle. Sasha espérait qu'elle arriverait à tenir bon, même si les circonstances n'étaient pas actuellement des plus favorables pour être sereine quant à l'avenir qui s'ouvraient devant elles.

Elle esquissa un sourire à la promesse de Lexie, hochant doucement la tête. Promettre d'essayer, c'était déjà un bon début et, avec un peu de chance, ça marcherait pour elle. Sasha n'avait pas envie qu'elle se perde, elle était beaucoup trop jeune pour ça mais personne ne pourrait faire les choses à sa place. A l'évocation de la meute, son sourire se fit plus large. Elle avait souvenirs d'anecdotes qu'on lui avait racontées qui pouvaient en surprendre plus d'un et elle pouvait comprendre la gêne de Lexie.

"Ils sont très… instinctifs et on effectivement besoin d'une grande proximité physique. Quant au fait qu'ils mangent beaucoup… j'avais déjà eu l'occasion de le voir effectivement. Il ne faut pas que ça te gène non plus tu sais."

Apprendre que sa mère était internée laissa Sasha à court de mots l'espace d'un instant. Trouver une répartie pertinente était quelque peu délicat. Après quelques instants de silence, elle laissa filer, à mi-voix.

"Je suis désolée pour ta mère. Tu es déjà allée la voir ou tu préfères ne rien savoir de plus ? Quant aux métamorphes, tu peux difficilement être mieux placée en étant membre de la meute non ?"

Mais, une fois de plus, Lexie baissait la tête sans bien que Sasha n'arrive à saisir pourquoi. Qu'est ce qui, dans les mots qu'elle venait de prononcer pouvait la gêner à tel point. Elle se releva même brusquement et elle suivit le mouvement, par réflexe.

Relevant la chaise qu'elle venait de faire tomber, Sasha fronça alors les sourcils en examinant mieux la jeune femme maintenant qu'elle était tout près d'elle.

"Ce sont des spots explicatifs sur la meilleure chose à faire face à une créature surnaturelle. Ils s'adressent aux humains mais tu pourras peut-être y trouver quelques pistes pour te guider."

Laissant filer un silence, elle reprit avec un ton plus sérieux.

"Qu'est ce qui se passe Lexie ? Ca avait l'air d'ailler mieux et là, d'un coup, on dirait une vraie boule de nerfs."

Bien évidemment, Sasha n'avait pas vu le papillon voleter après son incident de parcours. Fort heureusement, elle n'aurait probablement pas apprécier de savoir Malcom dans les parages, sans bien arriver à savoir pourquoi.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   Jeu 5 Nov - 21:36

Tout le monde, dangereux ? Oui, oh, elle le savait bien. Ses grands-parents ne l’avaient-ils pas été, alors que tout le monde les prenait pour une famille liée et aimante, deux adorables petits vieux qui prenaient soin de leur chétive petite fille ? Alors que si elle n’était chétive, ça n’était que parce qu’ils ne la nourrissaient pas toujours ? Qu’ils étaient parvenus à convaincre tous les habitants du quartier que s’il ne la voyait quasiment jamais, c’était parce qu’elle était gravement malade ? Si. Ils savaient manier dangereusement les mots, eux. Mais elle ne voulait pas en parler, et elle ne pensait pas qu’ils aient autant de pouvoir sur elle, maintenant. Plus maintenant, non. Alors que les vampires, les démons… Ils avaient des pouvoirs, de dangereux pouvoirs. Trop dangereux.

« Oui, je… peut-être que je pourrais leur demander, dans la meute. Mais je veux que tu m’apprennes, sous forme humaine. S’il te plait. Si tu as le droit. Et si tu veux bien. On est jamais trop prudents, hein… ? Et je peux pas me transformer devant tout le monde, n’est-ce pas ? De toute façon, une luciole, à part aveugler quelqu’un… Enfin, je pourrai m’échapper, mais… Ils me retrouveraient, peut-être, non ? S’ils me traquent, et si cette fois là, je peux pas m’échapper ? Tu m’aiderais ? »

Oui, une luciole ne pouvait pas faire de mal à qui que ce soit. Et elle voulait que Sasha la croie. Elle ne voulait pas qu’elle ait idée de la prédatrice en elle. Elle sourit et grimaça simultanément, en l’entendant dire que ce qu’elle ressentait était humain, et qu’elle devait juste ne pas perdre de vue que c’était pas bien. Elle ne le perdait pas de vue. Jamais. Elle s’était suffisamment sentie coupable d’avoir failli attaquer Alois, alors qu’elle voulait l’agresser, elle ne voulait pas revivre ça. Elle lui sourit, alors qu’elles s’avançaient sur un terrain moins miné. Jusqu’à ce que sa mère vienne sur le tapis.

« Je… Elle me connaît pas. Je sais même pas où elle est. J’aurai peur de la voir. Et… elle a tué mon papa. Le vrai. Et oui. Enfin, j’espère. Je suis pas sûre que les métamorphes et les loups aient été liés avant… Mais on en sait pas beaucoup. »

Lexie jeta un regard gêné à Sasha, en la voyant relever la chaise, marmonnant un désolée peu audible, avant de grimacer.

« Je… mes grands-parents… Ils ont pas été très gentils. C’est dans mon… dossier ? J’ai un dossier ? Tu l’as vu ? Tu pourrais me montrer les spots ? Tu… Tu crois que tu pourrais me donner de quoi me défendre ? Je te le payerai, plus tard. Et m’apprendre ? Un peu comme quand tu me donnais des cours avant ? »

Attendant l’approbation de Sasha, Lexie s’approcha de la porte, la déverrouillant et s’apprêtant à abaisser la poignée, et suivant la directrice de la PES quand elle la guida dans une autre salle.

_________________
“Notre voie ressemble à ce qui se passe quand on reste dans le noir. Ceux qui sont à la lumière n'y voient rien dans le noir, tandis que ceux qui sont dans le noir voient tout à la lumière.”


Rewards & stuff:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Défense
Points de vie : 13
Coups du Destin: 12
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Messages : 4409
Membre du mois : 195
Je crédite ! : Nao (avatar & signature) | Kanala (rewards)
Vos Liens :

Liens:
 


Autres comptes : Freyja Swayne
Double compte de Freyja - Modératrice
You did not break me, I'm still fighting for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2771-alexis-lindon-il http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2788-alexis http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2787-alexis
MessageSujet: Re: It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
It's time to talk... [Alexis Lindon] Livre III - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Commissariat et QG de la Brigade PES
-
Sauter vers: