AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]
MessageSujet: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Dim 14 Juin - 18:00

Je picole dans un bar et je me rends bien compte que je peux passer la soirée comme ça. Je suis bien, ici. Le rouquin qui tient l'endroit a la situation bien en main et y'a pas trop de relou. Bon, il fait pas trop gaffe à la consommation des clients mais c'est bondé. Je joue aux cartes sur une table avec un ukrainien. Après tout, c'est un cousin. Je suis né à Kharkov, mais n'ai jamais voulu de la nationalité ukrainienne à la disparition de l'Union Soviétique. Je suis resté citoyen de la Fédération toute ma vie. Du moins, jusqu'à la première de mes morts... Mais mon accent ne l'a pas trompé, après quelques verres. Maintenant, on s'affronte. Lui aussi est un ancien de la tchétchénie,mais ce couillon y était avecles brigades du ministère de l'intérieur. Connard de mercenaire. Ses histoires sont bien salaces et c'est une brute. Je me sens dans mon élément dans cette atmosphère bondée, à boire whisky sur whisky et à miser le fruit d'années de rapines et de budget illicite pour mes opérations au nom de Krystel. Je joue, je mise. Nous gagnons et perdons à de nombreuses reprises. Finalement, les heures passent et je me rends compte que je suis défoncé. Par la fatigue, mais aussi par la faim. Je finis par ramasser mon magot, à peine différent que celui avec lequel j'étais venu, et je claquais mon verre une fois vidé. Tape sur l'épaule de l'ukrainien, promettant une « belle » à ce connard, avant de me tirer. Je tangue difficilement sur mes jambes, qui sont douloureuses. La déshydratation et le manque de nourriture solide avait miné mes forces. Je me trouverais bien une catin, ce soir.


Je ferme les yeux en sentant la légèreté de la brise sur mon visage, en me rendant compte de cette faim qui me brûle le ventre. Il faut que je me sustente, et vite. Pourtant, j'entends quelque chose. Rouvrant les yeux, je me tourne dans la direction du bruit. Comme si on avait shooté dans quelque chose. Curieux, les vieux réflexes reprennent le dessus. Je jette la clope que je venais de m'allumer et piétine le mégot pour dissiper l'odeur. Je sais queje dois traîner sur moi quelques senteurs de bar, mais qu'importe. J'avance avec toute la précaution que me permettent tous les verres que j'ai enquillés. Je vois une silhouette s'abaisser dans la pénombre. A quatre pattes. Elle hoquète. Je reconnais les signes.


Transformation.


C'est plus fort que moi, c'est instinctif.


Je tire mon flingue de mon holster d'épaule, sous ma veste, et l'arme en tirant sur le canon pour l'armer. On ne sait jamais. Tient, peut être que je pourrais gagner quelque chose ? Je m'approche. Elle pourra me sentir...



| Je crois que t'es perdue, p'tite bestiole. Tu me suis gentiment, ou j'te transforme en descente de lit? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Lun 15 Juin - 21:37

J'étais tendue, j'étais nerveuse. Trop de choses me tournaient dans la tête, sûrement. Certainement, même. J'avais tellement l'impression d'étouffer, sous le seul poids de mes pensées. J'avais du mal à me concentrer en cours. Ca me gonflait, d'ailleurs, d'avoir à écouter un cours de maths, prendre des notes en histoire et compagnie. Et si l'apocalypse déferlait sur le monde, savoir en quelle année on avait découvert le contient américain, ça servirait à quoi ? Et je pensais à Darren, aussi. Je voyais sa chaise vide. Je me disais que je le reverrai plus jamais. Que c'était peut être mieux comme ça. Mais je pensais encore plus à lui, comme ça. Je pensais à trop de choses. J'arrivais pas à les énumérer, tellement y'en avait et que c'était fouillis. Alors j'essayais de m'occuper les mains, l'esprit, un peu tout. Je travaillais la musique, parce que c'était peut être la seule chose qui m'aidait un peu à me détendre, à me canaliser. Moi, et surtout la louve qui vivait en moi. Je sais qu'il faudrait qu'elle sorte, une bonne fois pour toutes. Que j'aille m'isoler. Que j'évacue, une bonne fois pour toutes. Ca allait pas chasser mes pensées dérangeantes, non, mais peut être que quand même, ça me ferait du bien. Rien que l'attaque du bar, l'autre jour... Ca m'avait remis le moral à zéro. Comme si il était pas déjà assez bas, franchement...

J'avais pas eu la patience de rester derrière le comptoir avec Jack ce soir, à regarder les clients, ou à lui filer un petit coup de main pour certaines choses. C'était bondé, il faisait chaud, lourd, et les atmosphères pensantes pouvaient rien arranger à mon état du moment. Non, là, c'était pas possible. M'enfermer dans la chambre non plus. Y dormir encore moins. Le sommeil, là, il voulait pas venir, et il viendrait pas. Sortir. Jack approuverait pas. Même pas la peine de lui demander. Je lui glisse à l'oreille que je remonte, et prends la porte qui est en effet censée mener en haut. Sauf qu'au lieu de monter aux escaliers, je me dirige vers la porte de derrière, qui mène sur la rue. Je sors discrètement. La rue est vide. Sombre. Je frisonne. J'y vois très bien dans le noir, oui, et j'entends très bien aussi, mais je suis pas non plus très en confiance. Je regarde chaque rue, j'écoute toutes les deux secondes. Pas vraiment grand monde. J'hésite. Je fais quoi, là ? Ca rime à quoi ? Je vais pas marcher jusqu'à l'extérieur de la ville, et me transformer dans la nature. Alors... Alors ben vu qu'il y a personne... J'enlève mon long manteau qui me couvre jusqu'aux genoux, le cache derrière une poubelle. J'écoute encore. Personne. Je la sens qui n'en peut plus, depuis tout à l'heure.

Il suffit d'un instant, et c'est trop tard.

J'ai mal. J'ai mal, mais putain, qu'est-ce que ça fait du bien, dans le fond. Vraiment. Je sens la douleur de la transformation dans chacun de mes muscles, chaque cellule de mon corps qui fait changer celui ci du tout au tout. Je hoquète, alors que mes quatre pattes poilues et noires retombent au sol. Ces quelques secondes à me remettre dans cette nouvelle forme m'empêche de le voir et de l'entendre venir. Mais alors qu'il sort son arme de sa poche, mes deux yeux brillant dans l'obscurité se posent sur lui, et sur ce qu'il tient entre les mains. Merde. Merde. Double triple merde. Sa voix m'atteint. P'tite bestiole. Et non, je suis pas spécialement fan des descentes de lit en poil de lycan. Je le regarde approcher. Est-ce que je dois être raisonnable et le suivre ? Ouais, et il va me buter quand même, ou quelque chose de pas vraiment mieux. Je les connais, les gars dans son genre. J'hésite pas longtemps. Je sais que je peux retourner au bar par quelques ruelles, en pas longtemps. Faut juste que je courre vite. Je le fixe. La louve avait besoin de se défouler, eh bien... En une seconde, elle plie les jambes, bondit, essayant d'atteindre sa tête pour le sonner et faire diversion. Ok, c'est con. Mais je m'en fiche. Je regarde même pas si je l'ai sonné ou pas, et je pars en courant dans la ruelle, vers l'autre bout, en espérant que ça a marché, et que ça me permette de prendre de l'avance.

Non. J'entends trop bien le bruit de ses pas, derrière moi.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Mer 17 Juin - 17:57

Je n'ai pas le temps de presser la détente que la louve me saute déjà dessus. Ses pattes me percutent la poitrine et je lâche un cri étouffé sous la force du choc. Je m'effondre et percute durement le sol. La respiration coupée, je me retourne sur le côté du bitume détrempé pour observer la fuite de l'animal. Elle s'est vite transformée, mine de rien. Pourtant, elle n'est pas très grande et plutôt mince. J'ai l'impression qu'elle est jeune. Ce n'est jamais vraiment facile de le savoir bien qu'il y ai des indices ; taille, poids apparent, agilité... Et c'est d'autant plus difficile à estimer lorsque le dit loup garou vous saute en pleine tronche. Mais là, je le sens. Elle doit avoir l'habtidue de se transformer à toute vitesse, pour éviter de tomber dans des pièges ou par habitude. Je me demande qui elle est. Peut être, probablement même, une jeune fille transformée pendant les Années Sanglantes. Je suis sûr que c'est une femelle, malgré la pénombre. J'en suis sûr. Au bout de quelques années à les chasser, on acquiert quelques réflexes plutôt bienvenus.


Je jure dans ma barbe et me redresse sur mes pieds. Je mets mon flingue sous ma ceinture, derrière mon dos. Ainsi, si je suis encore bousculé, j'aurais moins de chances de le lâcher par mégarde.


Je cours donc pour la rattraper. Heureusement à cette heure, ces ruelles de dessertes et ces allées exigues sont plutôt vides de personnes. Je passe bien devant deux ou trois SDF malgré tout en suivant sa piste. Tous doivent me prendre pour un agent de la PES ? Car ils m'agitent frénétiquement un doigt dans la direction où est partie la louve. Je souris en voyant son arrière-train tourner à toute vitesse d'un côté. Inspirant profondément, je prends la ruelle suivante, toutrne à droite... Et arrive face à elle. L'avantage de connaître la ville comme ma poche pour l'avoir écumée de jour et de nuit depuis presque dix ans. Je tire mon pistolet et le braque vers elle.



| Dernière chance... Tu veux test' si t'es plus rapide qu'une balle de 9mm ? |


Sera t'elle courageuse et inconsciente, ou se rendra t'elle à la raison?

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Jeu 18 Juin - 21:33

Je n'étais pas seule. On m'avait vue. On m'avait trouvée. La voix de l'homme retentissait comme un gong dans ma tête. Foutue. Encore. Comment vais-je m'en sortir ? Leah, pauvre imbécile. Te transformer en pleine rue. Tu as rarement eu une meilleure idée. Maintenant, courir. Espérer. J'peux même pas croiser les doigts, mais je le fais mentalement. Est-ce que courir est la bonne option ? C'est la seule que je vois. C'est la plus évidente. Rejoindre le bar, rentrer par la porte de derrière, assez rapidement, reprendre forme humaine. Et l'autre me retrouvera pas, il me laissera tranquille. Et Jack saura rien. Tout sera fini. Tout ira bien. Je me le répète, comme j'entends encore résonner dans ma tête les paroles de l'homme. Je comprends peut être pas bien qui c'est ce type, ni ce qui le pousse à prendre en chasse un loup. Mais je sens qu'il sait ce qu'il fait. Qu'il n'en n'est pas à sa première fois. Et j'ai peur. Oh oui, j'ai peur. Mais j'ai appris à transformer la peur en un moteur, plutôt qu'en un blocage. Un moteur peut être un peu fou et incontrôlable, mais un moteur puissant. Parce que j'ai toujours voulu survivre, même si ça avait pas toujours beaucoup de sens. La louve est excitée. Elle est ravie, d'un côté, sentiment totalement suicidaire, sachant qu'elle est poursuivie par un homme assez costaud avec un flingue bien chargé et dont il a l'air de bien savoir se servir. Mais c'est comme ça. J'ai pas le choix, de toute façon. Je dois m'enfuir. Je dois survivre.

Je sais que j'y suis presque. Je sais aussi qu'il me suit. Je sais que je joue serré. J'essaye d'augmenter l'allure. J'aime ça. J'aime l'adrénaline. J'ai peur. Ce me tient le ventre, les tripes. Au fond, c'est ce que je voulais, me défouler, défouler ma louve. Ok, je m'attendais pas à ça. J'ai pas envie de mourir. Je joue gros. Je risque gros, à me balader comme ça en pleine rue, un tueur à mes trousses. Je me rends soudain compte que je ne sais pas où il est. Que je n'entends plus le bruit de ses pas. Je ralentis l'allure une seconde, inconsciemment. Non, je peux pas l'avoir semé. Je sais pas qui il est, je l'ai à peine entrevu. Mais je me doute que je peux pas le semer comme ça. Alors je continue. Je sais pas si je suis bientôt au bar, mais...

Bruit.

Stop.

Juste devant moi. Il arrive de la ruelle perpendiculaire. Je me stoppe. Je n'ai pas d'autre choix. Je sens mon cœur de louve si imprudente et d'humaine si terrorisée s'emballer comme pas possible. Et maintenant, quoi ? Il... Il va me tuer ? Il m'avait demandé de le suivre, est-ce qu'il veut quelque chose de moi ? La peur n'arrive plus à être un moteur, alors qu'il braque son arme sur moi.

Ca fait un peu comme un déclic, dans ma tête.

IL n'y a plus que moi. Mes prunelles qui brillent dans l'obscurité. Mon souffle rauque, saccadé, craintif. Cette sensation que le cœur s'arrête, alors que je regarde le flingue, la mort droit dans les yeux. Je l'ai déjà connu. J'y ai échappé. Jack. Là, je n'ai pas cette chance. Je lève mes yeux sur le type. Il va tirer. Je sais qu'il va tirer. Je ne bouge pas, je le regarde. J'essaye de bien faire la différence entre le passé et le présent. Je ne suis pas dans la forêt. Il n'y a aucun coup de feu de mes mais massacrés au loin. Ce n'est pas Jack. Pas Jack. Je commence à baisser les yeux, comme résignée. Et puis non. Je peux pas. Je peux pas fuir non plus. Non. Je cherche pas à bondir aussi haut que tout à l'heure. Je me jette à nouveau sur lui, vise son poignet pour tenter de l'y blesser et de le faire lâcher son arme. Une louve n'est pas un chien, merde.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Dim 21 Juin - 19:24

La putain de louve me saute encore dessus mais pas en bondissant. Elle a hésité un instant. J'ai même cru qu'elle abandonnait. Putain, j'en suis sûr maintenant qu'elle est super jeune. Pas franchement d'état d'âme là dessus, sinon que c'est vraiment pas son soir à cette petite. L'alcool a commencé à être évacué par ma course, pourtant j'ai un temps de latence quand elle bondit finalement sur moi, sur ma main. Elle ne veut pas que je tire. Je n'ai pas le temps de viser, alors je saute sur le côté... Et me mange des poubelles en plein dans la gueule. Ajuster mon tir m'aurait coûté deux secondes. Trois à cause de l'alcool. J'aurais tremblé, ou j'aurais pu tirer à côté. Me faire déchiqueter par un loup garou, merci bien. J'avais appris depuis longtemps à réserver mes munitions pour la véritable occasion, or ce n'est pas une de ces opportunités là qui vient de me filer entre les doigts. Je tombe alors dans les poubelles. Ma tête claque contre un gros bac de déchets d'un restaurant et le choc résonne dans ma tête pendant une seconde mais déjà, j'agis d'instinct. Je sais que j'ai raté ma fenêtre de tir et je suis sonné. Je commence à courir.


Et là, je tombe.


Franchement, quelles étaient les chances pour que, à moitié assommé, je ne vois absolument pas où je mette les pieds et qu'il y ai une de ces entrées de cave vous savez, comme dans toutes les vieilles villes, avec un petit escalier extérieur ? J'ai instantanément le cœur au bord des lèvres quand mon pied ne se pose pas sur du solide comme attendu et quand je bascule. Me protégeant du mieux que je pouvais, je tombais sur les quelques marches en roulant et si j'avais réussi un minimum à me protéger, contrôler ma chute fut plus compliqué et je me mangeais en pleine poire le coin de la porte de la dite cave. Là, je voyais trente six chandelles tourner devant mes yeux, mon regard totalement ostrué par des fleurs de sang qui avaient éclaté dans la totalité de mon champ de vision. Je sens un liquide chaud couler assez fort du coin de mon visage. Et doucement, pour quelques secondes seulement, je glisse dans l'inconscience.


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Mar 23 Juin - 9:38

J'étais folle. J'étais inconsciente. Je le savais depuis des années. Je l'assumais totalement. Il y a un moment où lui sauter dessus puis détaler marchera plus. Ce type pue peut être l'alcool, mais c'est pas ça qui a l'air d'entraver ses moyens. Au contraire. Ca a plutôt l'air de lui donner des ailes et de leur rendre tout aussi inconscient que moi, et ça faisait peur. Déjà, pour menacer et poursuivre un loup dans des ruelles comme ça, faut savoir ce que l'on fait, ou se sentir le roi du monde. Enfin je sais pas, même s'il a l'air costaud, je suis sûre que je l'écrase. Mais lui peut tirer, s'il sait viser. Il faut que je bouge vite, que je ne lui laisse pas le temps, que je le déstabilise. C'est ma chance d'échapper de ce traquenard vivante, et je la louperait pas. J'oublie les images que me rappellent ce flingue braqué sur moi. Ou plutôt, non, je les laisse me rappeler que la vie ne tient qu'à un fil, et que je mourrai pas comme ça, comme une imbécile qui s'est transformé en pleine ville. Je le heurte. Je sais que je le heurte.

Je retombe sur les pavés, alors qu'un grand bruit de fracas sur ma gauche accompagne ma propre chute.

Je roule vers l'arrière, me remet sur mes pattes. Sur le cul, comme un chien qui attend. Je savais pas que les poubelles ça pouvait faire autant mal, mais apparemment j'ai trouvé une nouvelle arme... Et comme ça, bien posée sur mes pattes, je regarde le gars qui instant plus tôt me menaçait de me prendre pour sa descente de lit tituber devant moi en parfait ivrogne qui tente un sprint et se crouter même pas un mètre plus loin. Il se mange, tombe. Plus bas que le sol. Je le vois plus. Je me redresse.

Et re-merde.

Ouais, je connais quand même un peu cette rue, je me rappelle du petit escalier bien abrupt encastré qui mène à une petite cave. Y'en a tellement. Je pousse un juron mental, parce que sous forme lupine c'est pas très pratique. Encore une fois, je ne réfléchis pas. Je cours.

Je cours jusqu'à la porte arrière du bar. Reprends forme humaine. Il y a toujours autant de bruit dans la salle principale, et Jack aura bien trop de boulot pour prêter attention à moi... Nue comme un vers, je monte les escaliers quatre à quatre, enfile plus rapidement encore que l'éclair les premiers habits que je trouve et ressors. J'ai pas de manteau, j'irai le récupérer tout à l'heure. Enfin dehors, c'est quand même pas la canicule... Ok, le débardeur, c'est tout ce que j'ai trouvé. Mais là... J'ai juste vu un type se fracasser la tête dans les poubelles avant de tomber raide dans un escalier. Et si... Je tue pas des gens. Je suis pas un monstre. Si... Si j'ai un cadavre sur les bras... Non, faut que j'aille voir. Ca a dû me prendre cinq, voire dix minutes grand maximum pour faire l'aller retour. J'ai peur, soudain. Je frisonne comme pas possible devant l'escalier, puis prends mon courage à deux mains. Je descends une marche. Deux. Trois. M'arrête, et scrute l'obscurité à laquelle je m'habitue si vite. Il est là. Je sais qu'il est là. J'entends sa respiration. Pas de cadavre sur les bras, mais... Je sais pas si je dois en être forcément contente, finalement. Ma voix est étrangement fluette quand j'ouvre mon clapet.

"M... Monsieur ?"

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Mer 24 Juin - 17:38

Ouille. J'ai l'impression de m'être pris un obus de 155 en plein front et je vois la galaxie toute entière danser devant mes yeux. Franchement, là, j'ai même pas mal. Je suis bien. J'ai pas froid, j'ai même plutôt chaud sous ma veste. Le liquide qui coule sur mon front a l'air d'être fait de métal en fusion mais même ça, ça ne fait pas vraiment mal. Je suis juste bien en fait. Juste bien. Pourtant, la douleur monte. Graduellement. D'abord un tout petit peu puis très vite, de plus en plus fort. Je grogne en sentant de nouveau mon corps. Je suis assis, affalé contre un mur de briques. J'ai mal au dos, incroyablement mal au crâne. Je tente de bouger un bras. C'est bon. Je plie et déplie mes doigts. C'est bon aussi. Je palpe ma blessure au front, juste au dessus de l'arcade sourcillière. C'est bon aussi. Rien de grave. J'ai juste l'impression que tous les saints jouent de la batterie dans ma tête, mais rien de grave. Je sens une présence, nopn loin. Appelez ça sixième sens où ce qu'il me restait de perceptions vampiriques du fait de mon lien toujours présent avec Krystel, bien que dévasté. On m'appelle d'une petite voix un peu aigue. Une fille. Je ricane alors qu'elle semble hésiter, m'essuyant la main souillée de sang sur le mur d'a côté.


| Ah, putain de merde, j'ai encore failli perdre la tête! |


Je grogne en me calant un peu mieux contre la pierre brute, essayant de réhabituer mes yeux à l'obscurité malgré les fleurs de sang qui éclatent en continu dans mon champ de vision, contrecoup du choc reçu.


| Je t'entends petite. Tu peux m'aider? Je suis bêtement tombé et je crois que j'ai pris un pète dans la tronche! |


Je tâte ma poche pour trouver mon flingue. Rien. Putain, il a pas dû tomber loin. Je grogne en tâtonnant autour de moi dans l'obscurité.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Jeu 25 Juin - 11:53

Pourquoi je suis revenue ? J'aurai pu juste remonter. M'enfermer dans ma chambre. Rester planquée. Il m'aurait pas retrouvée, il m'aurait pas poursuivie. Ca se serait fini là. J'aurai dû. C'est ce que je me dis, en descendant les premières marches, en sentant cette obscurité et le froid ambiant me coller à la peau. C'est ce que j'ai envie de faire, remonter. Mais pour mon plus grand malheur, je n'emprunte que très rarement la voie de la raison. Il faut que mon instinct me pousse à ressortir dans la rue, à revenir sur mes pas, jusqu'ici. Pour... pour quoi ? Pour voir s'il va bien. Non mais le type a juste essayé de me buter, et quand je m'en débarrasse, tout ce que je trouve à faire, c'est de revenir me le coller au cul. Des fois quand on y pense, y'a vraiment quelque chose qui tourne pas rond chez moi. Si il est mort, c'est pas ma faute, en fait. Il était ivre, il a pas vu où il mettait ses pieds, il est tombé. C'est tout, c'est con, mais c'est tout. Le cadavre est pas sur mes bras. Et s'il est vivant, ce qu'une petite voix dans ma tête me dis être le cas... Qu'est-ce qu'il va faire ? Il va me tirer dessus, me kidnapper, me... ? Je sais pas qui c'est cet homme, je sais pas ce qu'il me veut. Et peut être qu'en fait, c'est ça que je veux savoir. Si c'est juste un taré qui avait trop bu et que l'alcool a poussé à me poursuivre ou s'il y a autre chose. IL avait quand même un flingue. Il avait quand même l'air de savoir s'en servir, de courir vite, et de connaître la ville. Et moi, je retourne me jeter dans la gueule du loup. Bon, ok, c'est moi le loup, mais là pour le coup, c'est plutôt lui le prédateur... Sous ma forme humaine, je me sens soudain d'une vulnérabilité sans précédant, face à cet homme armé et costaud. Je suis rien. J'ai pas de crocs. Je peux juste fuir, et encore. Oui j'ai peur. Et je ne peux m'en prendre qu'à moi même, d'être revenue ici.

Je frisonne et me crispe, en entendant sa voix. Elle résonne dans la cave, et dans ma tête. Il pousse toute une série de jurons. Au moins, il s'est fait mal, alors que moi, j'ai finalement aucune égratignure. C'est toujours ça de gagné...Je scrute l'endroit, le repère vite contre le mur, grâce à tout mes sens un peu plus développés que la moyenne. Il me demande si je peux l'aider. J'ouvre la bouche. La referme. Esquisse l'ombre d'un sourire. Je suis bête ! Il sait pas que c'est moi. Il a rien pour le savoir. Je suis peut être juste une nana qui passait dans le coin et qui... ok, y'a pas forcément trois milles nanas comme moi qui passent dans ce genre d'endroit à cette heure, mais bon... C'est peut être ma chance. Je descends une autre marche, le vois fouiller autour de lui. Je regarde autour de moi aussi, et remarque un petit objet noir sur le sol, au pied des marches. Ca m'a tout l'air d'un flingue... Je descends encore, le prends rapidement et le lui montre.

« C'est ça que vous cherchez, peut être ? »

Ok, il peut se jeter sur moi et me l'arracher. Je lui résisterai pas, comme ça. Mais l'espoir fait vivre, si ça peut le pousser à... être gentil. Ouais, bon, ok, c'est un peu idéaliste peut être. Je m'assois sur la dernière marche, le regarde. Putain, je me sens mal.

« Vous avez loupé une marche ? On dirait que vous êtes bien amoché, quand même... »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Jeu 25 Juin - 18:43

La fille hésite. Quoi, elle a pas une âme de Saint-Bernard, elle voudrait pas un peu aider les inconnus des fois ? Tous des ingrats, ces jeunes. Enfin, je crois qu'elle est jeune. Je la vois pas vraiment de là où je me trouve et je ne me fie qu'à mon instinct et au son de sa voix. Pas sûr que ces deux choses me servent vraiment, à l'heure actuelle. Il était de notoriété publique que je m'étais raté sur toute la ligne, depuis un bon moment maintenant. Tout avait commencé vraiment à partir dans tous les sens à partir du moment où Krystel et moi nous étions rendus compte que tout avait changé, que nous étions devenus les proies d'un ennemi terrible et non plus les chasseurs. Nous avions essayé de nous protéger et lorsqu'était venue l'heure de l'épreuve, nous avions été totalement incapables d'affronter les épreuves ensemble. Et j'étais là. Et elle, pas très loin. Mais plutôt mourir que la rejoindre. Plutôt mourir que d'endurer encore tout ça pour rien. J'avais toujours été bien trop sensible à sa proximité, bien trop pour mon propre bien. De cela j'étais totalement certain... Quoiqu'il en soit, j'attends une réponse à mon appel à l'aide. Parce que j'en avais besoin, là. J'avais du sang plein le visage. Ca ne m'empêcha pas, assis là, les jambes légèrement écartées, de tirer une clope de ma poche de veste pour me l'allumer entre mes lèvres tachées de sang.


La fille descend. Une jeunette oui, très fine./ Non, svelte. Sous ses vêtement je devine la forme de muscles minces mais bien présents. Une fille assez sportive. Elle se penche et ramasse une ombre noire. Putain, mon flingue. Je me demande si ça y est, si j'ai trouvé la personne qui va enfin me buter. Elle n'a qu'à tendre le pistolet et presser la détente. Elle a juste à faire ça et tout est terminé. Est ce que c'est le moment ? Enfin ? Après tout ce temps, tué par une fille dans une ruelle pourrie après être tombé tout seul ? Je souris en serrant les lèvres pour garder la cigarette en bouche. Allez, vas y. Essaie. Je ne mourrais pas. Je ne meurs jamais.


Je ne meurs jamais.


Je soutiens son regard, et hausse les épaules, même si ça m'arrache une grimace de douleur. N'empêche, j'ai pris un putain de choc encore.



| Gardes-le, si tu veux, j'en ai plein. |


Ouais ouais, je donnais bien un flingue à une parfaite inconnue, une jeune femme. Normal. Je lui souris en tirant une latte.


| J'ai l'habitude de me péter bêtement la gueule. T'en fais pas va. Qu'est ce que fout une minette comme toi dans un coin aussi pourri en pleine nuit ? Tu sais que je suis tombé parce que je chassais le loup, qu'il aurait pu tomber sur toi? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Ven 26 Juin - 16:44

Je réfléchis pas à ce que je fais. C'est pas une nouveauté. Un jour, ça me perdra. Peut être aujourd'hui. J'espère pas, j'espère que quand même, sa chute lui a fait bien mal et l'a bien amoché. Je suis pas du tout du genre à me réjouir du malheur et de la douleur des autres, mais y'a un moment où quand même, elle peut me sauver la mise. Le type m'aurait buté, sinon. Mais non, il a fallut que le truc le plus con du monde arrive, et que moi, je sois sauvée. Bien fait pour lui, n'empêche. Ca lui apprendra à vouloir faire les courageux face à un loup. Enfin bon, il a pas l'air hyper jeune, je sais pas si on apprend toujours des choses passé la quarantaine... Peu importe. Il est pas mort et moi non plus, mais je suis la moins amochée dans l'histoire. Ca me va. Pour l'instant. Parce que j'ai peur que l'histoire elle soit pas finie, vu que je suis assez suicidaire pour retourner le voir. Mais j'ai ma chance, vraiment, parce qu'il sait pas que c'est moi. J'avais pas pensé à ce... léger détail, mais maintenant qu'il me demande de l'aider, il me saute aux yeux. Putain, avec un peu de chance, je vais m'en sortir blanc comme neige, Jack se doutera jamais de rien, et moi je commettrai plus jamais la folie d'aller me transformer en pleine rue, même une rue déserte en pleine nuit.

J'ai peur que mon hésitation le fasse comprendre qui je suis. On dirait pas, pas pour l'instant. Il me laisse ramasser le flingue, et moi je retiens toujours à moitié mon souffle. Peur qu'il m'attaque à nouveau à mains nues pour me le reprendre. Même pas. IL bronche pas, il bouge pas vers moi. Je commence vraiment à me demander qui est ce type, et où je suis tombée. Mais bon, on dirait que la chance me sourit, alors je vais pas poser trop de questions non plus... Je regarde l'arme, le regarde lui. Ca me fait drôle d'avoir ce truc entre les mains. D'habitude c'est moi qu'on menace avec ça, pas le contraire. Je pourrai lui tirer dessus... L'idée me traverse la tête, un instant. Mon bras est prêt à se lever, mais ne le fait pas. Et si je rate mon coup ? J'ai jamais tiré, je sais pas comment on fait vraiment. Il se doutera que c'est moi qu'il a attaqué, et là je pourrai pas lui échapper. Et un tir, ça fait du bruit. Ca rameutera du monde et je serai vraiment dans la merde. Non. Tranquille, Leah. Si je me montre tranquille, il se doutera de rien, il me laissera partir. Je hausse les sourcils quand il me dit qu'il en a pleins. Putain, il a une armurerie chez lui ou quoi ? Rien pour me tranquilliser...

« Comme vous voulez. J'suis pas sûre d'en avoir l'utilité, mais bon. »

Ouais, j'ai pas envie d'aller au lycée avec ça ou quoi. Ou même d'avoir ça dans ma chambre. Là pour le coup, Jack se poserait des questions. Et puis lui, il en a des armes, on en manque pas non plus... Moi j'en ai pas besoin, j'ai des crocs. Il fume et se remet à parler. J'ouvre la bouche. La referme. Il s'en cache pas, en plus. Et moi, qu'est-ce que je peux bien foutre dans le coin ? J'essaye de prendre un air surpris, et lâche un petit rire. Si je peux ignorer la question...

« Un loup ? Vous êtes sûr que vous vous êtes pas tapé un peu trop fort la tête ? Enfin je veux dire, un loup en pleine rue, c'est un peu... bizarre. »

Ben oui, des fois, t'as un peu des idées louches ma belle. TU peux t'en prendre qu'à toi même.

« Il serait parti par où, votre lupin ? Qu'on évite de le recroiser en sortant... »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Sam 27 Juin - 14:52

J'ai mal au crâne, putain. J'ai l'impression qu'une division complète de chars de combat passent entre mes deux tempes en faisant des zigs zags et en faisant exprès de s'enfoncer dans des ornières pour devoir carburer encore plus. Ouais, c'est ça en fait. Cradingue de ma chute et en vrac, j'ai l'impression d'être en tchétchénie. La gosse qui m'accompagne là depuis quelques instants me rappelle en plus vieille tous ceux qui nous collaient aux basques, certains par curiosité, d'autres par passion des métiers des armes, et les derniers pour nous filer des sodas piégés. Oui. Vous lisez bien. Vous décapsulez et bang. Le plus souvent, on les repérait, ceux là, parce qu'ils s'éclipsaient aussi rapidement et discrétement que possible quand ils vous avaient vendu le rafraîchissement en bordure de route. J'ai envie d'aller me coucher, maintenant. Vomir mes tripes probablement, et m'enfoincer dans un demi-sommeil comateux jusqu'au matin, affalé avec tous mes vêtements sur le canapé de ma planque, pour m'oublier jusqu'au lendemain ù j'aurais une nouvelle journée à affronter, probablement du même acabit que celle-ci. Je soupirais doucement pour expirer l'air vicié par le tabac, qui m'emplissait encore les poumons à ce moment-là. Je souris doucement devant son hésitation assez longue avant de se saisir pour de bon du flingue.


| Oh, dans ce monde ma chérie, un flingue est la seule chose dont tu peux vraiment avoir besoin. |


Oui, immédiatement familier. Et je m'en fichais bien. Pourquoi prendrais-je des gants ? Ce n'était pas comme si j'en avais quelque chose à faire. La fille semble hésiter à nouveau, peut être quelque peu choquée par les réflexions que je n'hésite pas un seul instant à lui faire. C'était comme ça. Je la regarde, amusé. Je tire une grande bouffée sur ma cigarette, me la retire du bec en expirant pour me passer l'avant bras sur le visage, pour éponger le sang. Putain. Je me sens vraiment pas bien, là. Mais je sais que je vais survivre. Comme toujours, ce n'était pas comme cela que j'allais mourir.


| Je sais pas, à toi de me dire. C'était une petite et jeune louve. Franchement, elle te ressemblait beaucoup... J'en déduis que je suis resté dans les vapes un petit moment, pas vrai? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Dim 28 Juin - 12:27

Je suis peut être pas la fille la plus fine qui soit, mais pour l'instant, j'ai plutôt l'air de bien me débrouiller. Ou juste d'avoir de la chance. J'ai peur, pourtant. Même en ayant bu, parce qu'il pue l'alcool, il court vite, il a l'air d'avoir le cerveau qui réagit, et... Il a pleins d'armes chez lui. Un ancien militaire, quelque chose dans le genre ? Je sais pas du tout. Et au final, s'il y a quelques secondes le type m'intriguait, là j'ai de plus en plus envie de me volatiliser par peur que ça tourne mal. Ok, j'ai l'arme, mais on sait jamais. Ca me semblait vraiment bizzarre, comme situation, et je me demandais comment ça pouvait bien finir. Comment j'allais partir de là. Oh, je pouvais me lever, remonter les marches, l'abandonner là, tout de suite. Je le faisais pas. J'avais trop peur qu'il ait encore un peu de force dans les jambes pour me poursuivre. Ouais je sais, ça peut paraître ridicule comme inquiétude dans l'état où il a l'air d'être, on va finir par dire que je deviens parano, mais c'est comme ça. Je préfère me dire qu'en restant parler avec lui, ça va bien se finir, et que je vais pouvoir partir normalement. Sans qu'il se doute de rien. Je suis pas forcément très bonne comédienne, mais bon, l'espoir fait vivre... Je m'y accroche. Il a aucun moyen de savoir qui je suis. Il a aucun moyen de se dire que la bête qui lui a sauté dessus quelques minutes plutôt est la jeune fille mince et svelte qui se tient devant lui. C'est vrai, quand on me voit comme ça, on imagine pas quel animal peut se cacher en moi. J'ai pas de soucis à me faire, vraiment aucun... D'ailleurs il se méfie même pas de moi. Il me donne son flingue, alors que je pourrai lui tirer dessus. Qu'il m'appelle ma chérie me passe limite au dessus de la tête. Non, j'ai pas besoin d'un flingue. J'ai des crocs. Et de toute façon, je considère pas qu'un truc qui n'amène que la mort soit la seule chose dont je puisse avoir besoin. J'ai besoin d'une famille, j'ai besoin de Jack.

« Je sais pas. Vous me voyez partir avec ça en cours le matin ? »

J'aime pas quand il pose des questions. Des questions embêtantes comme ça. Qu'est-ce que je fais ici, en plein milieu de la nuit, dans une ruelle glauque ? J'avais pas pensé à ce... détail. Qui n'en n'est pas un. J'essaie de montrer au moins mon hésitation, espérant qu'elle passe plutôt comme de la surprise à propos du loup. Et ben non, ça passe pas. Il rebondit sur mes dernières paroles. Je me pince la lèvre. J'aurai pas dû parler, encore une fois... C'est toujours ma faute. Je sais qu'il a compris. Comment il a fait ? IL s'y connait tant, en morphologie lupine, qu'il a su dans l'obscurité, que j'étais une femelle plutôt fine et jeune ? Je hausse les épaules, essayant de pas trop montrer la peur qui ressurgit.

« Tout dépend ce que vous appelez un petit moment. Je sais même pas pourquoi je suis là, en fait, mais je pensais pas que la ressemblance serait aussi évidente. »

Et maintenant, il va faire quoi ?

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Lun 29 Juin - 22:03

Je suis vanné, maintenant. C'est n'importe quoi. Je me suis loupé comme une quiche. C'est dans ce genre de moment que je mesure parfaitement l'échelle de chance et de malédiction qui marque mon existence toute entière. Je suis capable de me lourder comme la dernière des brelles en me pétant la gueule dans une ruelle infâme. Un autre type se serait fait sauter dessus par le loupiot qui l'aurait promptement déchiqueté et non, moi je finis pas en filet américain. Je tiens bon, mais franchement, combien de fois aurais(je dû mourir ? Je me marrais tout seul à cette constatation. En fait, Dieu nous regardait pas simplement nous démolir les uns les autres. Je suis à peu près sûr que lui ou le Chaos ou n'importe quelle autre puissance supérieure se poilait bien à me regarder me démener dans la fange de ce monde. Ouais, un peu comme un épisode d'une de ces télé-réalités d'avant-guerre. Je commençais de plus en plus à me dire que tout ça n'était qu'une grande et immonde farce, juste pour me foutre en colère. Dommage, ça marchait pas. J'en ai tellement plus rien à foutre que je file mon flingue à une inconnue. Enfin, pas si inconnue que ça...


A une ennemie.


Encore que cette réalité n'est finalement qu'assez relative. Franchement, j'étais un peu l'ennemi de tout le monde, non ? Tout le monde avait un intérêt certain à me faire la peau. Beaucoup rêvaient d'ailleurs de m'infliger ce soir là à vif, au sens littéral. Prenez un ticket, je suis un dur à cuire. Pour le meilleur et pour le pire. Surtout pour le pire. Et pour le n'importe quoi. Je haussais les épaules et grimaçais, même ça c'était douloureux.



| Au moins avec ça, quand le p'tit Ryan te réclame une turlute dans les vestiaires du gymnase, tu peux lui péter les couilles au sens littéral. |


C'est vrai qu'elle était plutôt mignonne. Mais elle avait genre quoi, douze ans ? A peine elle devait avoir du duvet au machin et même pas encore de nichons. N'importe quoi. Ma propre connerie me fit à nouveau pouffer de rire. Cancrelat, va. Je lui jette un regard plus sérieux, alors qu'elle a compris.


| Franchement, tu devrais me buter. C'est pas dur. Tu vises, et tu presses la détente. Tu sais ce que je t'aurais fait, moi ? Ce que j'ai fait aux tiens pendant des années ? C'est le pied, tu vois. J'ai pensé pendant longtemps que j'étais une espèce de croquemitaine mais en fait carrément pas. Je suis né pile poil à la bonne période de l'histoire. Allez, tires toi gamine. Avant qu'il t'arrive de quoi hanter tes nuits jusqu'à la fin de tes jours. |


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Mer 1 Juil - 13:58

En fait, je suis quand même mal barrée. J'ai pas tant de chance que ça. Est-ce que c'est le fait que je ne lui ai pas dit ce que je faisais là, qui l'a mis sur la voie ? Aucune idée. Peut être. Peu importe, en fait, parce que maintenant il a compris que c'était moi la louve qu'il avait essayé de buter quelques minutes plus tôt. C'est tout. J'essaye de respirer calmement, de ne pas lui monter la peur qu'il m'inspire. Sous forme humaine, mes capacités n'ont rien à voir avec celles sous forme lupine, et je ne fais strictement pas le poids face à un type comme lui. OK, j'ai un flingue, maintenant, mais... Je sais pas tirer. Et puis ça fait du bruit, et j'aime pas faire du bruit en pleine rue. Si je me retrouve avec les autorités dessus ou quoi... Non merci. Je me contente de le regarder, et de me dire que dans son état, il tentera rien contre moi. J'essaye de m'accrocher à cet espoir. Puis bon, il s'acharnerait pas, si ? Pas dans l'était où il est, pas en m'ayant donné son arme. J'ai peur quand même, mais bon, ça me permet un peu de relativiser et de pas trembler trop quand je lui parle. IL fume toujours sa clope. Il m'intrigue. Qu'est-ce qu'il veut ? IL tente de me tuer, deux secondes plus tard il m'offre son flingue. Je dois... Je dois flairer un piège, une embrouille quelque part ? Ca paraitrait presque logique, mais là, je vois pas. Je comprends pas. C'est pas grave. Je suis vivante, et il a l'air beaucoup moins menaçant, de suite, la tête en sang, affalé contre un mur et désarmé. Ouais. De suite, ça change la donne, mais rien que de savoir qu'il y a deux secondes il pouvait me mettre une balle dans le crâne, ça fait flipper. Heureusement que c'est plus à l'ordre du jour, à moins que... A moins qu'il ait un deuxième flingue sur lui ? C'est peut être ça, l'anguille sous la roche ? Il m'a dit qu'il en avait pleins d'autres chez lui, et c'est pas très rassurant. Je lâche un rire.

« Ouais, mais bon, j'préfère le mordre, après ça me fait moins d'embrouilles avec l'administration. »

Je hausse les épaules.

« Je le planquerai dans ma chambre, si on a droit à un nouveau 28 février que je suis chez moi, vous avez raison, ça pourra servir. »

Enfin bon, j'étais quand même une louve. Si ce qu'on avait déjà connu se reproduisait, ou même en pire, je me transformerai. Et j'essaierai de garder le contrôle. C'était pas la chose la plus facile au monde, déjà en temps normaux, mais là, en plus... Je n'oublierai jamais mon dérapage, et ce qu'il a failli coûter. Je fais tourner l'arme entre mes mains. Ca me fait tellement bizarre, de tenir ça. D'habitude, c'est Jack qui en a une. Pleins, en fait, planqués au bur. Avec ce qu'on avait connu, on pouvait être que prudents... Je hausse les sourcils, alors qu'il me propose successivement de le buter et de partir vite. Oui, je devrais partir. Pourtant la fin de ses paroles me retient. IL croit que j'ai toujours eu la vie rose, peut être ?

« Vous en savez rien, j'ai déjà peut être de quoi hanter mes nuits jusqu'à la fin de mes jours. Vous comptez faire quoi ? Vous vous êtes à moitié fracassé contre un mur. Si vous étiez un vampire, je le saurai, si vous étiez un loup aussi. Alors à moins que vous soyez l'une de ces saletés des enfers avec un pouvoir vraiment moche, vous avez plus trop de quoi graver une horreur dans ma mémoire. »

Je m'étonnais presque de m'entendre parler ainsi. Mais c'était bien ma voix et mes mots. Je me redresse.

« Quant à vous tuer, j'ai pas envie de devenir une meurtrière à 17 ans, vous voyez le truc ? Je sais pas ce que vous êtes et je m'en fiche. Ni ce que vous m'auriez fait. Vous me le ferez plus, maintenant. Vous êtes un psychopathe si vous voulez, vous massacrez des loups si vous voulez, vous foutez votre vie en l'air dans le sang ou je sais pas quoi, mais moi j'ai pas envie. C'est peut être pas dur sur le coup, de presser la détente, mais je suis sûr que ça hantera bien plus mes nuits que tout le reste. »

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Mer 1 Juil - 19:12

J'ai mal, j'ai l'impression d'avoir le crâne fendu en deux, mais paradoxalement je me sens mieux. La douleur se fait plus sourde, moins lancinante. Bordel, j'avais l'impression que j'allais avoir une corne qui allait me pousser à la place d'une simple bosse, tellement mon front me semblait dur et douloureux. Je ne voulais pas donner cher de ma nuit après un coup pareil. On ne doit jamais s'endormir après une comotion, mais là je m'en fichais de ce qui pouvait m'arriver, aussi m'amusais-je déjà des rêves hallucinés que je ne manquerai pas d'avoir, à mi-chemin du coma véritable si Morphée me prendrait dans ses bras. Je sens en tous cas la gamine hésiter, comme si elle avait bien envie de faire usage de ce petit engin de mort mais sans oser le faire. Je me réjouissais à l'idée de la tension interne qu'elle devait ressentir, cette grande bousculade entre deux schémas de pensée si différents ; me buter ou me filer un coup de main ? Ecouter sa conscience ou son humanité ? Enfin, ce qu'il restait de son humanité. Je savais fort bien que les lycanthropes n'étaient jamais que des bêtes. Comme les vampires à leur manière. Il était en tous cas inepte de les considérer comme des êtres humains ; ils n'en étaient plus de quelque manière qu'on se place.


| Amen. Mords lui le machin et tu seras tranquille. |


Quant à l'arme, je haussais les épaules. Penser qu'elle pouvait protéger ou éviter les problèmes était une douce utopie. En fait, quelque part, avoir une arme ne faisait qu'accroître les soucis. On est plus enclin à recourir à la violence, on se sent légitime de tout faire péter et de tout maculer de sang. C'est comme ça. J'imagine qu'on ne changera rien à des millénaires d'évolution dans la grande boucherie. En plus, elle avait une pétoire mais elle avait bien mieux ; un corps robuste et agile qui ne demandait qu'à buter des gens en les déchiquetant. C'était quand même quelque chose, ça, non ? La grande boucherie je vous dis. Il n'y avait que cela de réellement structurant dans ce monde. Hormis la mort. C'était la seule chose qui conditionnait véritablement tout ce que nous étions. La fille hésite encore, probablement plus encore tiraillée par ce que je venais de lui dire. Je partais d'un petit ricanement alors qu'elle me disait qu'elle avait déjà son lot de cauchemars. Je secouais vigoureusement la tête, attéré par cette gamine. Elle me juge, elle croit me comprendre. Elle ne sait rien. Je la dévisage avec ironie.


| Oh, pour être louve déjà si jeune, tu dois avoir bien morflé. Disons que dans l'échelle de tes mauvais rêves, je peux être le cauchemar absolu. Je me suis fait une descente de lit de tellement de tes congénères... Mais soit. T'es pas une tueuse. Pas encore, mais ça viendra. Ce sera ça ou te faire massacrer comme toutes les autres tapettes. |


Je me redresse lentement, péniblement, en grognant.


| Allez, tires-toi, t'as déjà pris assez de risques pour une seule nuit, gamine. Si tu restes, je pourrais répondre de rien. Allez, tires toi. | la chassais-je de la main, subissant bien pire qu'une simple gueule de bois.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Jeu 2 Juil - 11:37

Non, il pouvait plus rien me faire, même s'il avait la tête d'un gros sociopathe, même s'il avait une armurerie chez lui et qu'il avait massacré des loups à tour de bras. Ca me poussait pas à être tranquille, de savoir tout ça sur lui, je pensais pas qu'il mentait, mais dans l'état où il était, j'essayais de me dire que bon, j'étais tranquille. Du moment que je respirais calmement, que je laissais pas la louve et ses réactions violentes et impulsives prendre place en moi, tout irait bien. Je partirai vite. Je pourrais le faire quand il me le propose de lui même, je devrais même. Au moins, ça serait réglé. Mais non. Je reste, et je m'entends lui répondre tout un tas de trucs que je pense, certes, mais que je pensais jamais balancer comme ça à haute voix à un inconnu. Enfin, pas si inconnu que ça. Disons que je sais ce qu'il y a à savoir ; qu'il m'aurait fait des choses que je ne préfère pas savoir s'il m'avait attrapée, qu'il s'y connait dans les boucheries et autres massacres typiques des années sanglantes. Moi aussi, je m'y connais. Mais moi, j'ai subi. Et j'aurai déjà dû mourir plusieurs fois. Le soir de ma transformation, avec mes parents. Le lendemain, avec mes frères. Des années plus tard, avec mes amis. A partir de là, il y avait eu Jack, et j'avais enfin pu tirer un trait sur les massacres.... Mais même en menant une vie aujourd'hui des plus normales, on n'oubliait pas l'enfer qu'avait été les années précédentes. Les nuits de veille, d'angoisse. Les coups de feu, les cris... Peut être l'homme qui se tenait devant moi faisait il partie de ceux qui avaient massacré mon groupe le soir où j'avais Jack m'avait récupérée. Peut être se connaissaient ils... Franchement, ça m'étonnerait, mais bon, c'était toujours possible. Ca n'a pas plus d'importance à mes yeux. Je ne vais pas tuer ce type par vengeance, alors que je connais même pas ceux qu'il a tué, et qu'il est pas vraiment en position de me nuire. Ou alors, je me trompe, mais vu qu'il me dit de partir sans trop se soucier de moi... Je pense pas. Je tuerai pas juste pour tuer. Je tuerai sans aucun problème quand il en ira de ma survie et de celle de Jack, pas autrement. Je lâche un rire alors qu'il me dit de mordre le machin si un gars m'embêtait de trop près. Qui lui a dit que je le faisais pas déjà ? Non, allez, j'étais quand même une fille sage. Je lui réponds pas, hausse les épaules.

Je le fixe toujours, quand il répond à ma petite tirade improvisée. Il me ré affirme qu'il pourrait être mon pire cauchemar, mais moi tout ce que je vois pour l'instant, c'est un mec avec une clope affalé contre un mur, la face en sang. Ok, c'est pas la vision la plus agréable, mais c'est loin d'être un cauchemar. Je me fiche de ce qui peut être. Je regarde ce qui est.

« Tant mieux s'ils vous ont fait de belles descentes de lit, alors. Ca devait être agréable le matin en vous levant. Mais désolé, je suis pas sûr que vous en fassiez une très belle pour ma chambre. Je vous aurai tué si je n'avais pas d'autre solution, mais dans l'état où vous êtes, ça devrait aller. Ca fait pas mal de temps que je survis, j'ai connu des temps plus durs que ceux ci, alors vous inquiétez pas pour moi, je sais comment faire pour pas crever. »

Des fois il suffisait juste de courir vite ou d'être discrète. Des fois il fallait mordre ou tuer, passer à un fil de la mort. Des fois c'était la chance. Je serais morte, si Jack avait pas un cœur. Il se redresse, et ça a l'air de lui faire un mal de chien. Non, vraiment... Je respire un grand coup. IL me fera rien. Pas à moitié cabossé comme il a l'air d'être. J'ai rien fait en plus, il s'est crouté tout seul contre la poubelle ! Et moi dans cette histoire, je gagne un flingue... Je lâche un bref éclat de rire.

« Répondre de rien ? Vous m'intriguez presque. Bon, je vous laisse crever dans ce trou, si j'comprends bien ? Je vous aurai presque aidé, mais bon, si c'est pour que vous vous transformiez en la pire horreur de tous les temps... »

Je lui lance un regard, commence à remonter les marches.

_________________
Do you cry to the heaven's high when you're confined in here ? Do you not ever wonder why these leaden tears will never dry ? They'll leave behind so many shadows in my mind. High in the sky, all of the clouds are passing by. Wait for this storm, wait for the rain, and wait for the tears to fall down on me
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 15/20
Coups du Destin: 0
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Messages : 233
Membre du mois : 10
Je crédite ! : (c) Swan // (c) Hedgekey
Localisation : Avec Jack
Caractère : Loyale - Triste - Mature - Téméraire - Imprudente
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Mélancolique
Autres comptes : Erin Danvers & Eva Raederer
DC d'Erin Danvers - Modératrice
Searching for what she can find, for her own piece of mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   Sam 4 Juil - 17:36

La douleur. Tout se résume à cela, et rien qu'à cela, à un moment ou à un autre de l'existence. J'ai mal au crâne, la tête presque fendue en deux ais-je l'impression, tandis qu'il me semble aussi que j'ai perdu mon deuxième paquet de clopes. Le plein. Eh merde. Malheur de malheur. Je ne sortirais jamais vraiment de la guigne, ou quoi?Non, probablement pas. Il y avait des choses comme celles-là qui ne changeaient jamais, pour notre plus grand malheur. On n'y peut rien, on veut le changer, mais on sait déjà que cela ne servira à rien quand même. Je soupire. J'ai envie d'une bière. D'une bière et d'une paire de seins. Putain, pourquoi cette gonzesse n'est-elle pas restée à disposition sous sa fourrure de louve ? J'aurais pu faire un carton sans vergogne, sans pitié aucune. J'aurais flippé ma race en la pourchassant mais je l'aurais rattrapée quand même, et je l'aurais finie au poignard. Ca, ça aurait été grave la classe. Mais maintenant... Ce n'était plus la même chose. J'étais là comme un connard, je pouvais plus prendre mon pied sauf à me tripoter et c'était pas franchement le genre de choses qui m'emballait ; autant dire que j'étais même plutôt réticent à finir la soirée comme ça, comme le pire déchet humain, en train de se palucher en pleine rue couvert de son propre sang. Il était en fait assez temps de rentrer, et de profiter d'une soirée qui demain serait sans aucun doute meilleure. Je pouffe de rire par sens de l'autodérision, en me rendant très bien compte que je me retrouve vraiment pas en position de menacer qui que ce soit. En plus, je suis pas armé. C'est pas forcément un drame mais ça contribut à faire de mon espérance de vie une probabilité assez foireuse. Elle me répond en me lançant des piques bien senties et je me marre, je me marre comme pas possible. Je lui tapote le mollet sur le côté


| Brave bête, continues donc comme ça, c'est l'attitude à avoir quand on se bat dans ce genre d'univers. |


En tous cas, elle devait clairement être une survivante pour être toujours là alors qu'elle n'était pas née sous cette condition. Transformée pendant la guerre, elle avait survécu aux humains, à l'armée, aux vampires, aux démons et à ses propres congénères. Une vraie petite dure à cuire, et je me demandais comment elle avait fait ? Probablement par ruse, en usant au mieux de ses diverses compétences pour s'en sortir. Bref. Je suis debout maintenant et la fille me regarde anticipant sans nul doute ma réaction. Je grogne en montant les marches à mon tour.


| C'est ça. Le cauchemar, ici, c'est moi. Et pis c'est tout. |


Bon allez. Une petite pute, maintenant.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
You'll be a legend, against fear and death. [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» –› There is no fear now, Let go and just be free ‹–‏ [Livre II - Terminé]
» Bye bye little legend.
» The legend of Zelda : Spirit tracks
» Legend of the burning sands
» Dessin animé "The Legend of Zelda"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End
-
Sauter vers: