AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Dim 7 Juin - 18:57

    Le sommeil amenait l'oubli. C'était bien là le seul avantage à sombrer dans cette espèce de coma alors que les soleil dardait ses rayons sur la terre. Je ne pouvais pas dire que la lumière du jour me manquait terriblement. Je m'étais adapté assez rapidement à cette vie nocturne, même si le fait d'être si vulnérable sitôt le jour levé était... dérangeant. J'avais passé de longs siècles seul. Certaines femmes entraient dans ma vie pour en ressortir rapidement. Aucune n'avait su conserver une place à mes côtés.

    Aucune sauf une.

    J'ouvris les yeux tandis que le soleil se couchait. La chambre était bien entendu plongée dans le noir total. Tout l'appartement était équipé pour empêcher l'intrusion de rayons meurtriers. Ma chambre était verrouillée. En général, ceux qui me servaient étaient loyaux et faisaient correctement le travail pour lequel e les payais, mais un excès de prudence ne faisait jamais de mal. Et au vu des dernières semaines, c'était même une précaution nécessaire. La réalité s'imposa à moi, lourde, impitoyable. Je tournais doucement la tête pour contempler Scylla, alanguie, encore endormie. Magnifique ainsi abandonnée et dépouillée de toute pensée calculatrice. Elle semblait vulnérable ainsi. Fragile. Presque innocente. Ce qu'avait été sa vie ne dictait pas sa conduite quand elle dormait.

    Chaque nuit je m'abandonnais dans ses bras. Quand il était temps pour moi de me retirer, une fois mes tâches effectuées, je retrouvais le refuge de sa présence. Cela n'était pas sans m'évoquer les premiers temps de notre relation, quand j'étais un jeune vampire tout juste éveillé et qu'elle m'avait bercé de tromperies et de non dits. Je m'étais illusionné dans ses bras, engourdissant la douleur, fuyant la réalité. Quand elle m'avait rattrapé, j'étais tombé de haut. De très haut. Mais les siècles étaient passés et désormais, je savais à quoi m'attendre de la part de Scylla. Je savais aussi que quand j'étais pieds et poings liés par ma fonction, elle, pouvait être une ombre mortelle. Scylla marchait dans mes pas, me précédait parfois, mais ne me quittait jamais. C'était effrayant et réconfortant à la fois. Si je n'avais été aussi inquiet de son imprévisibilité... De sa façon de voir le monde, différant de la mienne. Quand je devais m'assurer qu'elle ne fasse rien qui puisse me contrarier, il me fallait être rigoureux dans mes propos. Car son cerveau pouvait toujours contourner ma vérité pour lui offrir la sienne.

    Alors qu'aujourd'hui, ce que nous avions bâti était en péril, je me confiais pourtant à elle. Et je trouvais l'oubli dans ses bras. Scylla savait écouter. Sans juger. Mes problèmes, mes préoccupations n'étaient pourtant pas les siens. Elle se moquait bien le la monarchie, elle se moquait que tout ce qu'avait construit Krystel, à qui j'avais fait une promesse, soit en train de s'effriter. Cela me tuait. Comme un lent poison coulant dans mes veines. La situation m'échappait et je peinais à rassembler les lambeaux pour recoller le tout... Jana était morte... Une perte qui m'avait touché. Beaucoup trop. Aux yeux des autres, j'avais accusé le coup, affichant une mine désolée. Dans l'intimité, j'avais perdu une amie en plus de la reine que j'avais juré de protéger. Et la culpabilité me rongeait. Scylla ne comprenait pas que je puisse m'infliger cela, mais elle me connaissait suffisamment bien pour l'avoir prévu.

    Je quittais le lit en silence, me dirigeant vers le salon. L'obscurité régnait totalement. Le soleil était couché et je laissais ainsi la lumière nocturne envahir la pièce. La mélancolie rongeait mon âme, comme bien des siècles plus tôt, comme parfois cela m'arrivait. J'avais eu cette tendance en étant humain, elle n'avait pas disparu en devenant immortel. Elle s'était même aggravée. C'était toujours passager. Une fois encore, cela passerait. Aux yeux du monde, je semblais inébranlable, travaillant de concert avec Freyja pour redorer notre blason, servant au mieux notre reine. Mais dans l'intimité de mes appartements, je laissais les doutes et les regrets m'étreindre. Avec Scylla pour seule témoin. La seule avec laquelle je pouvais me permettre cela, déposant mon âme et mon cœur à ses pieds.

    Par réflexe, ma main saisit le violon ancien. Pour la première fois depuis bien longtemps, je lui arrachais des sanglots, une mélodie aux accents familiers pour la femme qui reposait dans la chambre, souvenir d'une époque ancienne et révolue.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Dim 7 Juin - 20:24

Les rêves échappent toujours à l'éternité de la mort. Des soupirs qui s’effacent. Des hurlements qui se fondent dans un oubli pervers. Doux état qui se joue de la réalité, ténébreuse réalité.

La caresse de la soie. Ce parfum entêtant sans lequel je n'existe vraiment. Son étreinte encore savoureuse sur le marbre de ma peau. Et ces pleurs venus du temps passé...L'orbe bleuté s'éveille à la nuit. La chair s'étend au cœur de la douceur. Les chaînes se resserrent dans un souffle et la bête soupire en se recroquevillant, bien-heureuse étrangeté qui ne savait naître que de lui. Je vois et j'admire les lignes pures et fortes, l'oscillation de l'archer qui vibre, une onde savoureuse et oubliée qui recèle des secrets perdus dans le temps. Ce qu'il était, ce qu'il sera toujours. Soldat qui se dresse sans cesse malgré la violence de la tempête. Le sang et la violence. La perte qui le ronge. Le chaos qui étend son emprise sur un royaume devenu pathétique et auquel je n'ai jamais cru. Un royaume qu'il portera seul si je le laisse faire. La droiture en étendard et la loyauté en écharpe. Pathétique petit soldat que j'adorerais toujours. Maudite par un regard. Enchantée par un mot. Plonger au cœur de la folie pour un sourire et détruire avec adoration ce qui le regardera avec noirceur.

Statue improbable d'une meurtrière oubliée, auréolée de nuit sans étoile, le marbre mis à nu sans pudeur. Juste un souffle lorsque je me lève. Je ne le dérangerais pas. Mon âme chante sa musique et s'abreuve à ses notes. La caresse vénérant d'une amante charmée à jamais autour de sa taille. Je dépose la légèreté d'un baiser au creux de son épaule. La douceur d'un souffle sur sa peau, le souvenir de ma chair contre la sienne avant que je n'avance sur ce balcon...La nuit règne a nouveau et l'iris bleutée se cache sous les voiles noirs de mes cils alors qu'ondule l'éclat opalin d'un corps qui n'est qu'a lui. Bientôt mes pas seront sombres et sanglants. Je le sais. L'odeur du souffre se fait plus forte toujours plus forte. Je le ferais, parce que là sera son être.

« Les siècles sont passés... Mais l’envoûtement demeure. Juste des notes magnifiques qui pleurent au monde ce que tu cache... »

Les voiles dont il se couvre. Que j'écarte si souvent pour m'enchanter du trésor qui se cache. Mon soleil. Ma lumière. Ce que j'ai arraché à la vie. Ce qui me tuera parce qu'ainsi l'ais je décidé...juste le cœur violé par son contraire.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Lun 8 Juin - 19:59

    Même l'esprit apaisé par la mélodie, l'âme tendue vers celle-ci, je ne pouvais l'ignorer elle. Comme une conscience aiguë de sa présence, de tout ce qu'elle pouvait faire. Elle se réveillait. Cette scène avait quelque chose de nostalgique alors que nous faisions un bon de plus de quatre siècles en arrière. Quand j'étais un mari éploré, un père éploré et que j'avais trouvé ses bras consolateurs, ignorant qu'elle était l'instigatrice de mon malheur, la cause de ce chagrin qui me rongeait l'âme. Malgré cela... J'avais pardonné. Je ne l'oubliais pas, mais j'avais décidé de passer outre, de lui accorder une autre chance. Fallait-il que je sois fou d'elle pour pardonner l'impardonnable ? Ou fou tout simplement... En m'offrant son sang, m'avait-elle donné sa folie en cadeau ? La partagions-nous ? Si seulement... les choses auraient peut-être été plus faciles... Scylla n'était pas du genre à ressentir de la culpabilité, à s'encombrer de scrupules... Était-elle heureuse pour autant ? Non. Son âme tourmentée le lui interdisait. J'avais pourtant l'impression que la bête tapie en elle s'apaisait en ma présence, ronronnait sous mes caresses, s'endormait sous mes baisers.

    Doucement, son corps épousa le mien, sa poitrine contre mon dos. Mon corps vibra de cette proximité, mais le geste demeurait sûr, rien ne tremblait, rien dans la musique ne traduisait l'émoi qu'elle savait faire naître ainsi. Le baiser sur ma chair m'arracha un sourire, mais pas un frémissement. Je me sentis un peu plus léger à cet instant précis, comme si les choses étaient en ordre et à leur place. Après quelques notes de plus, la musique s'évanouit dans l'air, remplacée par les paroles murmurées d'une voix grave et sensuelle par Scylla. Et ses paroles étaient tellement justes... Je renversais la tête en arrière alors que le menton de la belle s'était posé sur mon épaule. Je fermais les yeux, l'âme à nue, entre ses mains.

    « Cela faisait bien longtemps que je n'avais produit pareille musique... De tous les instruments, le violon demeure le plus juste et le plus vrai. »

    Doucement, je m'éloignais d'elle, posant le précieux instrument sur le sol, pour faire volte face et croiser son regard bleu. Mes bras entourèrent sa taille fine, l'attirant à moi tandis que j'effleurais son front du mien, une lueur de malice dans le regard sans que cela ne chasse la mélancolie. Il faudrait du temps.

    « Cette nuit éveille en moi des échos du passé... Même si bien des choses diffèrent. »

    Etait-il utile que je lui explique en quoi ? Non. Scylla était intelligente. Et me connaissait trop bien.

    « N'es-tu pas lassée d'être en si triste compagnie ? De devoir panser des plaies qui ne seront jamais tiennes ? »

    Scylla ne pouvait comprendre qui qui lacérait mon âme, ces plaies suintantes qui me dévoraient. Ces pertes que je pleurais.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Mar 16 Juin - 16:28

« Il est instrument de roi. »

Juste un murmure soufflé entre des lèvres purpurines. L'arc de ma bouche s'incurve doucement, il existe une réelle tendresse dans cette chair charnue lorsque je le regarde. De la voracité aussi très certainement. J'étais un monstre perfide et sournois mais je n'étais plus rien lorsque je le regardais lui. Pourtant je verserais plus que du sang pour lui. Mais qu'importe, le moment est doux. La nuit jeune encore. Un prélude qui n'a pas encore joué sa partition. L'azur le couve avec délicatesse, s'imprégnant des déliés charnels qu'il lui offre.

L'onde de soie qui couvre mon dos s'ébat au gré de mes mouvements, effleurant les doigts qu'il posent sur ma taille. Comme une empreinte qui ne s’effacera jamais. La seule cicatrice qui me fera frémir. La pulpe de mes doigts dansent un instant sur sa poitrine mise à nue voici des heures, pour finir sa course dans la masse brune de ses boucles. Son parfum parcoure ma peau comme un vêtement délicieux.

Lentement, je souris, un rien vorace, un soupçon d'atroce. Mes paumes glissent sur ses joues. Ce passé qui hante sans vergogne, enfonçant ses dents venimeuses au cœur de ce que nous fûmes. De la colère pardonnée, non oubliée. Mais l'iris se pare de surprise lorsque ces mots me parviennent. Un rire doux brise le silence qui suivra :

« Pourquoi le serais je ? Je ne peux comprendre ce qui t'habite, c'est vrai, mais j'ai décidé voici des siècles d'être celle qui les supportera avec toi. C'est une faiblesse que tu porte avec force, peut être est ce cela qui m'attire. Que sais je réellement...Préférerais tu que je m'en détourne ? »

Une étincelle flamboie un instant dans l’orbe azurée avant de s'éteindre avec une délicatesse certaine. Oui, il est pathétique. La mort marchait sans cesse sur nos pas. L'ombre affamée ne quitte jamais nos nuits. Il le sait. Mais le soleil ne peut s'aimanter de la nuit à jamais.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Mar 7 Juil - 14:40

    « Tu crois ? Je ne sais pas... Il y a une sincérité dans les sons que l'on peut en arracher qui ne sied guère à une tête couronnée. »

    Je souris, un brin mélancolique en lui répondant. Instrument noble s'il en est, précieux. Rare quand c'était un stradivarius comme le mien, prisé des mélomanes et des collectionneurs, un précieux trésor dont je ne saurais me délester. J'étais déjà doué en étant humain, cela devenait prodige avec l'immortalité et la sensibilité qui accompagnait cet état. Sans compter les siècles à parfaire cet art délicat. Une facette de ma personnalité que peu de personnes connaissaient. Peu étaient assez intimes avec moi pour y avoir accès. Cela faisait bien longtemps que Scylla lisait dans mon âme et avait déverrouillé tous ses secrets, même les plus sombres. Ces instants entre nous étaient rares et ne m'en étaient que plus précieux. Il n'y avait pas de duplicité, pas de jeux de pouvoir, aucun enjeu. Juste elle et moi. Moi me perdant en elle.

    Mais je n'étais pas de la plus agréable des compagnies en ce moment. J'avais perdu Jana. Le royaume que Krystel avait bâti étant en péril. Je me sentais au dessous de tout, indigne de la confiance que ma reine et amie avait placé en moi. Les fondations de son royaumes avaient été attaquées et vacillaient. Jana n'avait été reine que l'espace de trois mois. A peine. Et elle s'était faite tuer sitôt que les semi démons avaient décidé d'attaquer. Les périls étaient plus grands que ce que nous pensions et nous n'avions aucun réel moyen de nous défendre. Les humains nous craignaient et se méfiaient, les loups nous détestaient. Nous étions seuls.

    Et mon seul refuge était les bras de Scylla. Qui m'avait tant prit et tant apporté, que j'avais tant haï et tant aimé. Que j'acceptais avec ses travers et ses défauts, pensant encore que je pouvais m'en accommoder et la sauver des ténèbres. Etais-je donc fou de penser ainsi ? Mais je cessais de me poser ses questions alors que ses doigts agiles me parcouraient, caressaient la chair, se perdaient dans mes cheveux et qu'elle me regardait de ses yeux bleus envoûtants. Parfois, j'effleurais son âme. Parfois, je sentais que c'était Ada que j'avais avec moi, qui me réconfortait et m’accueillait, cette femme qu'elle aurait du être sans la folie d'une mère et la cruauté d'un créateur. Ses mains encadrèrent mon visage à mes interrogations et son rire résonna, avant qu'elle ne consente à me répondre.

    Scylla ne l'avait jamais dit qu'elle m'aimait. Ces mots-là, de son propre aveu, elle ne savait les proférer. Pourtant, ses paroles le criaient plus fort encore que trois petits mots. Accepter de supporter mes états d'âme. Même sans les comprendre. Accepter ce que je suis quand bien même cela lui est étranger. Je souris malgré moi, vaincu, enfouissant mon visage dans le creux de son cou à sa question :

    « Jamais. »

    Je baisais doucement la chair tendre de son cou, résistant à l'envie d'y planter mes crocs pour reprendre :

    « J'avoue que je serais curieux de savoir un jour ce qui m'a démarqué de tous les autres à tes yeux. Mais je suppose que je ne le saurais jamais, tant cela demeure un mystère pour toi... »

    Je soupirais. Elle n'avait pas réfléchi. Elle avait suivi son instinct, ses pulsions. Un instinct sûr puisque plus de quatre siècles après, elle me désirait encore. Bien que nous ayons eu une très longue coupure dans notre relation.

    « J'aime savoir que je peux être moi avec toi, que tu seras prête à accueillir mes doutes. A me conseiller. J'aime l'idée d'avoir ce refuge auprès de toi. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Mar 7 Juil - 16:29

« Nul ne pouvait comprendre un roi. D'ailleurs personne ne cherchait à le faire. Ils ne voulaient que sa couronne. Qu'il déverse son âme au creux d'un corps de bois...Nul ne s'en souciait. »

J'avais jeté mes ombres sur nombres de cours. Il le savait. J'avais œuvré dans l'ombre. Une conseillère vorace et fascinante. Un diamant que l'on voulait sien. Que l'on pensait sien. On m'avait aimé comme une maîtresse, ignorant que j'étais la marionnettiste. L'hydre était alors affamée. Éternellement affamée. Elle dévorait sans fin. Elle a déversé des poisons, des rumeurs venimeuses. Ces confiances, ces amours donnés. Elle avalait et broyait. Elle déchirait sans conscience, sans états d'âme. Parce qu'elle n'en a pas. Et elle recommencera. Pour lui.

Je le savais. Je l'avais toujours sût d'une certaine façon. La nuit aura toujours besoin d'un soleil pour exister. Les ténèbres avaient voulu que ce soit lui. Le mien. Celui que je meurtrirais, que je blesserais, qui ne serait jamais totalement mien de par sa propre volonté. Retrouver l'étreinte de ses bras, me repaitre encore de ce qu'il était. Mon propre contraire. Une clarté sans nom et pourtant tellement douce à mes yeux.

Sa droiture si pathétique, si ridicule. Je ne pouvais la comprendre. Je ne pouvais la ressentir. Mais là sienne, je ferais tout pour qu'elle vive encore. L'azur frissonna avec délice sous ses lèvres, sous ses mots.

« De tous tu étais le plus seul. »

Comme l'ombre dévorante que j'étais. Trop jeune, trop ancrée dans une folie que je n'avais pas su contrôler, par su voir. J'avais déchiré jusqu'au plus profond de son cœur. Me délectant même de le faire. Ma patience brisée par l'aliénation religieuse. Mais le temps ne peut remonter sa course. Cela n'a plus d'importance. J'ai lutté. Je lutte encore. Un combat sans fond avec pour champ de bataille mon âme déjà si noire. La pulpe de mes doigts effleura son front, la ligne pure de sa joue. Aussi beau que lorsque mon regard s'est posé pour la première fois sur lui. Figé a jamais par mon égoïsme.

« Je ne jugerais pas ce que tu es et je ne laisserais personne le faire. »

parce que l'hydre se déchaînerait encore pour lui, malgré lui sans doute. Parce que je ne pouvais faire autrement. Parce que c'était ainsi. Les chaînes de ma survie déposée depuis longtemps entre ses doigts. Qu'il le sut ou non.

« Je sais les ombres qui se saisissent de toi. Si tu ne peux les déposer devant moi, tu ne le pourras jamais. Tu ne peux relever ta reine en doutant de toi. Tu le sais. Si je peux dévorer ces doutes je le ferais mais je ne peux que les écouter et plonger à ta place dans ce qu'il y a de plus sombre en nous. J'en sortirais toujours indemne alors que toi, tu seras terni et ça, je ne l'accepterais pas. »

Parce que mon soleil doit être. Il doit être pour qu'existe mes ténèbres. Tout simplement.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Ven 10 Juil - 17:18

    Scylla avait toujours su me donner matière à réfléchir. Encore une fois, elle le fit en me répondant concernant les rois. Elle n'avait pas tort. Pour avoir côtoyé les têtes couronnées et de façon plus intime encore récemment, je connaissais le poids du pouvoir, les obligations de cette charge délicate. Les sacrifices. Les mensonges nécessaires. C'était une façon de perdre son âme dans les jeux de pouvoirs. Je ne les enviais pas.

    « Voilà bien une charge dont je ne voudrais jamais. »

    Elle savait que telle n'était pas mon ambition. Elle aussi avait côtoyé nombre de têtes couronnées. Humaines. Jouant de son charme et de son intelligence pour passer le temps et influencer ainsi les mortels. Je ne pouvais les blâmer de s'être ainsi laisser manipuler. Elle m'avait fasciné dés que j'avais posé les yeux sur elle. Dés lors, j'étais perdu. Mais je ne le savais pas encore. La question était de savoir ce qu'elle avait trouvé à l'homme que j'étais... Je me savais... beau, mais c'était le cas d'autres hommes, de toutes époques. Et aucun n'avait su éveiller ce désir chez elle, ce besoin de posséder. Je fus étonné qu'elle réponde finalement. Je n'attendais aucune réponse, c'était une interrogation lancée à l'air, une réflexion à voix haute. Je lui lançais un regard surpris.

    « Seul ? »

    J'étais entouré pourtant. J'avais une famille. Je m'étais retrouvé seul quand elle mes les avait arraché, continuant à vivre parce que me donner la mort n'était pas une option. Mais ce n'était qu'une façon de survivre. De ne plus goûter à rien. Ses doigts effleurèrent mon visage et je m'emparais doucement de son poignet, portant ses doigts à mes lèvres, les baisant avec tendresse, tandis qu'elle m'assurait qu'elle ne me jugerait jamais et ne laisserait personne le faire. Ah belle promesse, mais difficile à tenir.

    « Je crains que tu ne doives te transformer en ombre meurtrière pour tenir cette promesse. Et je ne le souhaite pas... »

    La noirceur était déjà assez invitée dans son âme comme cela. Pas besoin de la laisser entrer davantage.

    « Je me moque du jugement des autres. Seul le tien m'importe. »

    Elle faisait sans doute preuve de plus de grandeur d'âme que moi en m'assurant ne jamais me juger. Je l'avais jugée, il y a longtemps de cela. Un jugement que j'avais fini par réviser. Désormais, j'évitais de le faire, la prenant comme elle était, la comprenant presque. Et lui pardonnant... Et j'avais de nouveau cette terrifiante impression qu'elle lisait au plus profond de mon âme alors qu'elle s'expliquait, acceptant d'être pour moi ce que je ne pouvais me résoudre à être. Je la quittais un instant du regard, mon visage se fermant alors que je savais ce que cela impliquait. Comme je haïssais ce rôle qu'elle endossait naturellement. Je me haïssais de lui laisser le porter. D'accepter seulement qu'elle le fasse. Mes doigts jouèrent dans la soie de ses cheveux sombres comme la nuit.

    « Je n'aime pas cela. Je n'aime pas que tu endosses ce rôle. Je n'aime pas te pousser plus avant dans les ténèbres pour sauvegarder mon âme. Je me fais l'impression d'être un lâche... Et si tu n'en revenais pas indemne Scylla ? Si un jour, tu t'enfonçais trop profondément, sans espoir de retour ? Comment pourrais-je bien vivre avec cela sur la conscience ? En ayant œuvré à ta propre perte ? Alors que j'ai juré de te sauver ? »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 25 Juil - 14:42

La ligne de mes lèvres frémit doucement. Le murmure qui les traverse n'est qu'un songe qui ne sera jamais réalité :

« Pourtant, tu serais magnifique... »

L'ambition ne l'avait jamais dévoré, jamais dévoyé. Sa droiture lui avait conféré bien plus de pouvoir que le venin des mensonges. Les bras du pouvoir n'avait pourtant que si peu de prise sur son âme. Une âme trop tendre, trop douce, mais que j'aimais passionnément, autant que je pouvais la haïr.

« Oui. Seul. Entouré, aimé sans aucun doute, mais seul, comme une ombre que l'on ne peut véritablement voir ou sentir. »

Mes les mots étaient bien pâles. Ce qui m'avait terrassée n'avait de corps, ni de sang. Un miroir qui renvoie la vérité nue du monstre que j'étais devenue. Ce reflet que je voulais sans cesse briser, tout en étant incapable. Vouloir cette image, vouloir la déchirer et que toute la puissance du monde ne peut que l'effleurer. Qu'importe, c'est ainsi, l'acceptation fut douloureuse, une souffrance intense que j'avais pétrie mainte fois entre mes griffes. La tuant. La ravivant sans cesse.

Un éclat étrange danse dans mes iris. Il n'aime cela, je le sais. Je le devine dans les ténèbres de ses prunelles adorées. Mais il n'en aura pas le choix. Je serais ce que je déciderais d'être pour lui. Ma joue s'enivre de la douceur de sa poitrine, mes paumes glissent, aimantes sur ses reins. Un soupir, si léger, presque irréel. Il ne verra la colère enflammant l'azur, il ne l'entendra qu'au travers d'un sifflement trop froid.

« Suffit, Nicolas. »

Le marbre de ma peau lui échappe d'une volte aérienne. Les vagues soyeuses de mes boucles fouettent l'air, découpant de colère.

« Ne m'accorderas-tu pas ta confiance ? »

L'azur sombre, s'envenime lentement, comme un grondement silencieux.

« Je peux errer où tu ne le peux. Je suis libre où tu es attaché. Ce royaume qui t'es si cher, ta reine qui t'es si précieuse...Tu ne les sauveras pas par droiture naïve et tu le sais. Tes propres règles t’enchaînent et te tiennent prisonnier là où elles n'ont aucune prise sur moi. Je ferais ce que je dois faire, Nicolas, il n'en sera pas autrement. »

Murmure vipérin qui raisonne avec la force d'un tonnerre. Oui le monstre s'éveillerait de nouveau et sa mâchoire avide se refermera encore sur des gorges sans nom. C'est ainsi. Et puis, doucement, l'iris s'apaise, reconquit par une douceur dévorante.

« Je saurais toujours retrouver le chemin qui me ramènera à toi. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Jeu 30 Juil - 22:14

    Je jetais un regard amusé à Scylla alors qu'elle murmurait son avis au sujet d'une possible royauté pour moi.

    « Hum, davantage que maintenant ? »

    Je plaisantais naturellement, cherchant un peu de légèreté. A sortir de cette mélancolie qui me gardait en son sein. Même si je savais que Scylla m'avait toujours trouvé beau. Davantage que tous les mortels ou vampires qu'elle avait pu croiser. Mais ce n'était pas que cela qui l'avait poussée à m'ouvrir au monde de la nuit. Il y avait autre chose et quand je lui posais la question, je fus surpris de sa réponse. Ma solitude l'avait attirée. Pourtant, je ne m'étais pas senti spécialement seul à l'époque. J'avais traversé une époque bien plus sombre, avant de trouver Gabrielle, harcelé par mes fautes et ma culpabilité, ravagé par l'absence de ma sœur que j'avais tué. Pourtant, sa façon de me décrire alors m'ébranla parce que j'y décelais une vérité. Peut-être avait-elle raison... j'avais vécu mon temps sans avoir l'impression de réellement appartenir à ce monde. Déjà touché par la mélancolie, l'impression d'être détaché. Un trait de caractère renforcé avec l'immortalité qui rendait tout sentiment plus profond et plus violent, hélas.

    Mais alors qu'elle évoquait ce qu'elle était prête à faire pour moi, je me rembrunis, détestant l'idée de me servir d'elle ainsi, quand bien même c'était son choix et que je n'avais, finalement, rien à y redire. Et elle savait pertinemment les scrupules qui m'animaient à l'imaginer mon ombre, à l'imaginer mon éminence grise, celle qui se glissera en douce pour frapper là où je ne le pouvais. Ce qui eut le don d'agacer mon Sire qui me rappela à l'ordre avec sécheresse. Je me tus, la regardant, avant de soupirer. A quoi bon ? Elle ne m'écouterait pas, sa décision était déjà prise. Elle s'arracha à mon étreinte et je sentis le froid se saisir de mon âme.

    « Cela n'a rien à voir avec la confiance que je peux avoir en toi. »

    J'avais confiance en elle... Même si j'avais également des appréhensions quant à sa perception de la loyauté et de ce qui était permis ou pas. J'étais fidèle à Morgane et Scylla m'était fidèle. Ce qui la mettait dans le camp de Morgane. Mais elle avait une vision biaisée du bien et du mal. Et pour elle, la fin justifiait les moyens. Malheureusement, je n'étais pas dans le cerveau de Scylla et j'étais bien incapable d'anticiper ses réflexions. Je ne la suivais d'ailleurs pas toujours. Scylla demeurait un mystère pour moi. Elle naviguait entre lucidité et folie. Et je ne savais pas la suivre. Je pinçais les lèvres quand elle me rappela ce qu'elle pouvait faire et m'était interdit.

    « Parfois, je me demande ce que tu me trouves, quand tu méprises si facilement mes valeurs... »

    Réflexion née d'une légère vexation, mais je savais que Scylla se moquait de mes principes d'un autre temps, qu'elle ne comprenait pas cette fidélité, ce dévouement, cette droiture et cette honnêteté. Et c'étaient pourtant ces valeurs, ces sentiments qui m'avaient empêché de lui tourner définitivement le dos, qui me permettaient de lui pardonner les atrocités commises et de l'aimer malgré ce qu'elle était. Le savait-elle seulement ?

    « Peut-être devrais-je abandonner tout cela et devenir davantage comme toi finalement. Peut-être servirais-je plus efficacement ma reine ainsi. »

    C'était une idée. Mais je doutais de pouvoir plonger aussi loin dans la noirceur sans connaître la culpabilité et les remords. Deux sentiments dont Scylla était dépourvue. Pourtant, elle s'adoucit en me promettant qu'elle saurait revenir vers moi, ne pas se laisser totalement happée par les ténèbres.

    « Je ne sais pas qui de nous deux tu surestimes pour accomplir cet exploit. »

    Je lui tendis la main, l'invitant à revenir auprès de moi après cette petite explication.

    « Dis-moi, que ferais-tu pour unir tous les vampires sous l'égide de Morgane ? »

    Question épineuse, car je savais le peu de cas que faisait Scylla de Morgane, ou de Jana et Krystel avant elle. Mais c'était justement d'un avis extérieur dont j'avais besoin.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 1 Aoû - 14:27

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Mar 4 Aoû - 18:53

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 8 Aoû - 19:48

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Dim 9 Aoû - 20:44

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Mar 11 Aoû - 14:49

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 22 Aoû - 18:09

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 22 Aoû - 19:09

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Dim 6 Sep - 15:04

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 19 Sep - 23:04

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Mar 20 Oct - 11:59

avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   Sam 31 Oct - 20:11

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Parce qu'il faut pourtant rester debout | Scylla [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
» Parce qu'il faut se détendre des fois... [ LEYIA ]
» parce qu'il faut bien bosser un peut !!!!!!!!!
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: Immeubles
-
Sauter vers: