AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Sam 6 Juin - 13:52


    Je regarde à travers les barreaux. Il est allongé, la tête sur ses pattes, le regard triste. C'est lui que j’ai choisis. Grand-père pose sa main sur mon épaule. Un chien aux poils longs que le maître à abandonné parce qu’il était agressif. Un bouvier bernois, aux yeux d’amandes. Sa tristesse m’a touchée et je ne le laisserai pas mourir. J’ai treize ans aujourd’hui et depuis un an je n’ai tué personne. Ce chien est ma récompense. Je vais sauver un être vivant. J’aime ça. Je tourne mon visage vers Grand-père qui me sourit en retour.

    ***

    Les rêves. Grand-père. Je n’avais pas rêvé de lui depuis si longtemps. Mes rêves, mes souvenirs, reviennent depuis quelques semaines maintenant. C'est étrange de revoir grand-père, de revoir ma première rencontre avec Hulk, mon chien. Je n’avais pas pensé, ni rêvé d’eux depuis la mort de grand-père. Moins j’utilise mon pouvoir, plus des souvenirs de mon passé viennent me rappeler que je suis un démon mais pas seulement. J’essaye d’occulter mes sentiments. Cette affection sans borne qu’on ressent pour un autre être humain. Je n’aime pas ça. J’ai l’impression, non pas d’être faible, mais d’être quelqu’un d’autre.

    Je me réveille doucement mais je reste dans les ténèbres. Je ne vois rien. Le noir complet. Comme toujours depuis des semaines, je porte ce bandeau. Mes geôliers prennent beaucoup de précaution. Je reste quasiment assis toute la journée ou suspendu aux plafonds, mes pieds ne touchant pas le sol. C'est selon leurs humeurs. Je ne suis jamais seul. Je suis prisonnier des vampires depuis un moment maintenant. Depuis, le 25 février exactement, le jour où le chaos à émergé de nos veines et des profondeurs de la terre. Pandore, salope de Pandore, qui nous a laissé nous faire massacre, incapable de dominer une poigné de vampires. Elle qu’on vantait la suprématie de son pouvoir. J’aurais du être plus méfiant. Je ne ferrais pas la même erreur. Un vampire m’a ramassé à terre, et me voilà prisonnier. J’étais gravement blessé. Ils m’ont soignés mais pour mieux me blessé à nouveau. Avec des objets saints s’il vous plaît ! Ils me torturent, me posant toutes sortes de questions. Je ne réponds pas ou alors je me moque d’eux. Qu’ils aillent se faire foutre ! De toute manière, je n’ai pas de réponse à la plupart de leurs questions. Ils me font marrer ses sangsues, d’être aussi tenace. Je suis également très coriace.

    J’ai droit à leurs plus grandes attentions. Toutes les quinze minutes, les haut-parleurs me racontent l’histoire de dieu, des anges et des ténèbres. A chaque fois la même rengaine, me rendant fou. La douleur est forte. J’ai l’impression que ma tête va exploser. Puis le silence revient, et je repars aux pays des songes rejoindre ceux que j’ai oubliés. Ne soyons pas sévère, il arrive qu’ils viennent pour me laver à grand coup de karcher. Je tombe souvent en arrière, sous l’impacte de l’eau. Il me laisse me pisser dessus. Quant aux grosses commissions, j’ai eu droit à quelques passages aux toilettes sous haute surveillance. D’un point vu extérieur, on pourrait trouver cela dégradant. D’un autre côté, c'est aussi très flatteur qu’il me considère comme extrêmement dangereux. Ce n’est pas comme si je n’ai pas tenté de me libérer plusieurs fois. Ce n’est pas comme si quelques gardiens humains et vampires ont perdu la vie. Je me délecte de chaque vie prise. Le souvenir de leurs sangs giclant de leurs corps grave mon passage dans ses murs.

    J’entends des pas approcher. Ah ! Je reconnais le pas. Déterminé. Fier. Je commence à reconnaître les propriétaires aux bruits que font leurs chaussures sur le sol. Je reste la tête basse, silencieux. La partie reprend !

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Lun 8 Juin - 17:07

    Bien, il était temps d'en finir avec ce satané démon. Demi-démon plutôt. Cette engeance du diable en avait assez fait. Même confiné sans cette cellule, privé de la vue et torturé par chants sacrés et objets saints, il demeurait bien trop dangereux. Nous avions perdu des hommes pendant sa captivité. Nous l'avions cuisiné. Ma décision était prise quant à son avenir. Il était un atout, un prisonnier de choix. Les semis-démons étaient des ennemis trop méconnus. Nous devions en apprendre davantage et surtout faire en sorte qu'ils ne nous nuisent pas. Qu'ils fassent ce qu'ils voulaient, mais qu'ils ne nous mettent pas de bâtons dans les roues ! Le soucis étant que provoquer le chaos était leur priorité et que pour cela, ils avaient tout intérêt à ce que les différentes races demeurent à couteaux tirés. Ils l'avaient déjà prouvé lors des Années Sanglantes. Et cela s'avérait de nouveau dans leur plan. Or, il était hors de question d'être réduits à simple marionnettes.

    Je me rendis dans les cachots où notre ami attendait. Le temps devait être long pour lui. Surtout qu'il n'avait aucune idée de combien de temps encore il demeurerait parmi nous. Ni s'il ressortirait d'ici vivant. Il ne s'était pas montré très prolixe. Nous manquions encore d'informations, mais notre entêté démon ne semblait pas pressé de nous en délivrer. Soit. Nous allions nous y prendre autrement. Je m'arrêtais devant la cellule, jetant un regard par l'étroite fenêtre. Pas de barreaux, non, la salle était capitonnée, renforcée. Les vieilles cellules moyenâgeuses ne faisaient pas l'affaire pour un tel invité.

    Il était enchaîné, naturellement. Privé de ses mouvements, incapable de se servir de son pouvoir et arrivant tout de même à tuer des geôliers. C'était contrariant. Il était impossible de compter sur un semblant d'honneur, ni sur sa parole. Il était plus sauvage encore que les loups. Amusant. Je fis ouvrir la porte et pénétrais dans la cellule. L'odeur qui y régnait n'avait rien de ragoûtant et je plissais le nez de dégoût. Il avait le droit à un petit nettoyage de temps en temps, mais comme il en profitait pour faire le mariole... Il n'avait tenu qu'à lui d'améliorer ses conditions de détention. Il n'en avait eu cure. Tant pis.

    « Monsieur Byrne. »

    Je ne pensais pas qu'il fut utile de lui signaler qui j'étais. Depuis le début, il devait s'orienter à l'oreille. A la voix. Il ne m'avait pas vu depuis cette nuit de février et je doutais fortement qu'il ai été capable de mettre un visage sur ma voix qu'il n'avait pas du entendre beaucoup dans le chaos ambiant. Il était alors blessé et je m'étais fait un plaisir d'envoyer ce salopard au pays des rêves pour le ramener ici, avec force précautions.

    « Ce petit jeu commence à devenir lassant et votre temps est écoulé. »

    Je parlais calmement, d'une voix monocorde. Aucun sentiment. Il aurait deux options. Et je ne le laisserais pas me doubler. J'aurais pu le détacher. Je pensais être en mesure de le maîtriser s'il tentait quoique ce soit de totalement insensé contre moi. Néanmoins, je ne me fis pas, attendant un peu de savoir comment allait tourner ce dernier échange. Il n'y en aurait plus d'autre.

    « Vous nous avez brillamment prouver que vous étiez dangereux et tenace. Bravo. »

    Il y avait de la moquerie dans ma voix cette fois.

    « Maintenant, je compte découvrir si vous êtes intelligent. Vous avez deux options Monsieur Byrne. Demain, vous ne serez plus dans cette cellule. A vous de décider si vous sortirez ici entre quatre planches ou vivant. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Mar 9 Juin - 18:49

    Depuis combien de temps suis-je aux mains des vampires ? J’ai perdu la notion du temps. Mon mal de crâne ne m’aide pas à me concentrer. Ce que les jours sont devenus des semaines. Mais combien de semaines ? J’avoue, il est énervant de ne pas savoir. De rester dans le noir complet à attendre le verdict. Il s’agit bien ça. Une attente interminable pour enfin savoir ce qu’ils font faire de moi. La mort serait un châtiment logique. Avec toutes les vies que j’ai réduites en cendre, il est logique qu’il me condamne à passer ma vie en enfer. Ironique pour un enfant du démon. Je n’ai pas peur de mourir, mais je ne veux pas mourir. J’ai encore beaucoup de chose à accomplir. Je ne suis pas encore près à rejoindre mon père dans les profondeurs de la terre. La porte s’ouvre. Enfin.

    Je reconnais sa voix. Il s’agit d’un vampire qui vient très souvent me rendre visite. Je n’ai jamais vu son visage mais j’ai gravé sa voix au fer rouge dans mon esprit. Bien que celui-ci soit atteint à force d’être malmené par les textes religieux. Rien que de lever la tête, ma tête me fait horriblement mal. Je souris lorsqu’il me parle de temps écoulé. Enfin. Ont-ils prient une décision ? Je me pose des questions sur leurs volontés de me garder aussi longtemps auprès d’eux. Combien de temps suis-je ici ? A nouveau mon esprit malade me fait rabâcher. La voix masculine repris de plus belle et me félicita – je note son ton de moquerie – ce qui me fit sourire. – Merci – répondis-je avec amusement. Je me délecte encore de l’explosion du vampire que j’ai tué il y a … Mince ! Je ne sais plus. Ah nous y voilà. Derrière cette attente interminable à essayer de me briser, il y avait une idée. A moi maintenant de savoir laquelle !

    Mmmh … Je suis heureux que nous ayons enfin cette conversation. Car un instant, je ne comprenais pas le pourquoi de ma détention … - ironisai-je. Ma voix était bien plus profonde qu’avant et sonnait étrangement à mon oreille. Certainement à cause du manque d’eau. Je tire un instant sur mes chaînes. Non pas pour me libérer – j’ai essayé plusieurs fois, elles sont solides – Je voulais juste bouger un peu les muscles de mon corps. Un corps douloureux, qui garderait longtemps les stigmates de mon entrevu avec les vampires. – Je suis assez peiné que vous ne souhaitez plus de ma compagnie. Moi qui suis un hôte si agréable pour un démon tel que vous – Ajoutais-je avec une petite moue. Les vampires. Des morts-vivants. Des démons qui se bercent d’illusion d’être mieux que nous, les enfants du chaos. Je ne sais pas si je l’insultais en le comparant à nous et j’en m’en foutais à vrai dire. Si je devais mourir aujourd’hui, ce sera en disant tout ce qui me passe par la tête. La folie me prend. J’ai mal à cette satanée cervelle. – Voyons, que me proposez-vous ? – demandais-je. – parce qu’à l’évidence j’ai le choix entre la mort … option attrayante j’en suis sûr, surtout pour vous. … Où vous me proposez de rester vivant. Tout ceux-ci me fait doucement sourire, et capte ma curiosité. Allez démon, que vous voulez-vous ? Etant donné que vous ne souhaitez plus jouer avec moi, j’attends … pour savoir si l’option de la mort ne serait pas plus intéressante, il faut bien m’expliquer ce que vous souhaitez ! – Je me demandais bien ce qui lui fait croire que je vais coopérer alors que je ne l’avais pas fais avant.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Mar 16 Juin - 14:16

    Je me doutais que mes félicitations allaient plaire à ce démon. C'était un provocateur, qui aimait vous pousser dans vos retranchements tout en ayant l'air tranquille et de se moquer de son avenir. Il arrivait presque à en faire oublier qu'il était dangereux. Une erreur que je ne commettrais pas sous cet échange de fausse politesse. Je commençais sans tarder. Il était temps de passer aux choses sérieuses et de statuer sur son sort. Je souris en coin tandis qu'il s'interrogeait sur les raisons de son enfermement.

    « Il aurait certes été plus juste de vous tuer là bas. Il suffisait d'un rien. »

    Il était salement amoché et affaibli. Je n'aurais eu aucun mal à achever cette petite ordure. Cela aurait évité quelques morts ici. Mais c'était ma responsabilité et mon fardeau. Ce n'était pas la première et ce ne serait pas la dernière fois que des hommes mourraient par ma faute. Chacun connaissait son rôle et son devoir. Garder des cachots n'était pas glorifiant et pourtant, il y avait là des prisonniers parfois extrêmement dangereux. Il était dommage de l'oublier. Le bruit de ses chaînes tinta agréablement à mes oreilles. Ah, je n'avais pas le fond sadique et pourtant, je devais avouer éprouver une étrange satisfaction à ce que ce démon souffre. Sans doute à cause de son comportement qui n'attirait nullement la sympathie et encore moins la pitié.

    Il continua dans sa lancée, se disant navré de devoir nous quitter. Le fait qu'il me traite de démon m’interpella. Provocation ? Réelle pensée ? Pensait-il sincèrement pouvoir m'assimiler à lui ? Je haussais les épaules, bien qu'il ne soit pas en mesure de le voir.

    « Agréable n'est sans doute pas le mot adéquat. Mais j'ai l'impression que votre perception diffère grandement de la mienne. »

    Je demeurais calme malgré tout. Il fallait plus que quelques petites joutes oratoires pour me pousser à sortir de mes gonds. On ne mettait pas un colère un vampire de 475 ans en claquant des doigts. Mais si cela arrivait... Ma foi, il ressortirait effectivement d'ici entre 4 planches. Mes éclats étaient rares, mais dangereux. Quand je lâchais la bride aux émotions que je contenais, cela devenait un ouragan. Il se mit à réfléchir à voix haute et j’acquiesçais quand il commença par le bénéfice de sa mort.

    « Effectivement. »

    Je tirais de ma poche une petite croix en or. Pas d'argent naturellement, je n'avais pas spécialement envie de me brûler. En revanche, ce petit objet insignifiant pouvait m'aider à rendre ce démon docile s'il m'exaspérait. Je jouais doucement avec. Ah, c'était amusant quand on savait que certains mythes nous disaient brûlés par les objets saints ou incapables de rentrer dans un lieu consacré. Il y avait là amalgame avec ces satanées démons. Peut-être était-ce la raison pour laquelle il me comparait à lui. D'un point de vue extérieur, nous étions assez similaires. Mais nous ne vivions pas pour tout détruire.

    « Ah je suppose que nous sommes tous le démon de quelqu'un. Je suis flatté d'être le votre. »

    Cela ne prendrait pas avec moi. Il pouvait provoquer les gardes et obtenir d'eux qu'ils baissent leurs gardes, mais pas de moi.

    « Quel est votre but exactement Samuel ? Pour quoi vivez-vous ? Pour voir les différentes races de cette terre s'entretuer ? Est-ce là votre unique but, votre seule satisfaction ? Pourquoi avoir suivi cette femme ? Pourquoi servir ceux ou celles qui viendront ensuite ? »

    Connaître ses motivations, pour lui offrir davantage.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Ven 19 Juin - 18:08

    Samuel

    Cette voix lointaine qui me semble venir du coin de la pièce me fait penser à celle de Grand-père. Je perds doucement la tête, alors que le vampire me parle. Il aurait pu me tuer à Glasgow, et pourtant il n’en à rien fait. On ne prend pas cette décision à la légère. J’étais blessé par les multiples morsures que m’ont infligées les loups ainsi que cette petite salope de vampire. De la rancune. Non. Je suis un homme patient qui attendra l’heure où le diable la mettra sur mon chemin pour mieux lui arracher le cœur. Pour l’heure … occupons-nous d’un vampire à la fois. Il suffisait d’un rien. Effectivement. Je souris en tirant sur mes chaines. Le train de la mort n’a pas voulu de moi. Pourquoi ? Là était toute la question. Les croyants sont persuadés que nous sommes sur cette terre pour accomplir un dessein, car dieu à un plan pour chacun d’entre nous. Foutaise. Connerie.

    Pauvre fou. Aveuglé par des préceptes qu’il tire de je ne sais quelle doctrine. Il est un démon. Prédateur. Mort. Cadavre. Je l’écoute étirant mes lèvres d’un fin sourire narquois et fini par rire de bon cœur lorsqu’il pense être mon démon. Ah les vampires ! Il n’est pas mon démon. Il est celui de toute être vivant sur cette putain de planète. Je m’arrête dans mes ricanements, soupirant. Avons-nous le temps de débattre de cette question : Quel genre de démon est le vampire ? Ma tête est en supplice constant. J’entends le froissement de son vêtement. Il a sorti quelque chose de sa poche, mais ce n’est pas ça qui fait tendre les muscles.

    Cariño ! Estoy aquí !

    Non, pas elle. Je tourne la tête sur le côté, cherchant sa présence, ne prenant pas en compte le vampire. La folie me gagne comme une saloperie de gangrène. Silvia. Je n’avais pas pensé à elle depuis … Je ne sais plus. Le démon en moi s’agite. Il n’aime pas lorsque je pense à elle. Le passé. J’entends les questions de mon camarade de jeu et ne réponds pas tout de suite. Juste où cas où elle me parlerait. Rien. Sa voix douce me manque. Non. Me manquait. L’homme en moi avait juste oublié, et avait laissé le démon prendre place. Je tourne mon visage vers le vampire, un peu perdu.

    A votre avis … des démons violent nos mères pour faire quoi ! Nous sommes comme des vampires assoiffés de sang. On a besoin du chaos pour se sentir vivant. Votre naissance est liée à la mort, nous … à celle du chaos. Voir tout ce petit monde se massacrer entre eux, est comme … - Je chercher une imagine pour bien faire comprendre ce qu’on ressentait en tant que semi démon - … un joute d’adrénaline. – Je n’avais pas intérêt de lui donner trop d’information sur ce qu’était les semi-démons. Je continue néanmoins à lui donner quelques explications … sur mes motivations. Je sens comme une nausée m’envahir alors qu’une forte migraine me prend. Les textes religieux qui me passaient en boucle m’avaient foutu en l’air. Surtout mon cerveau. J’écarte les jambes, me penche et vomi mes trippes. J’entends le liquide tomber dans un « splach » sur le sol. Merde.

    En relevant la tête, je crache sur le côté pour enlever le goût de ma bouche. Je ne sais pas si je l’avais touché et franchement, je m’en foutais. Je repris la parole comme si de rien n’était. – J’ai suivi Pandore … - cette petite garce sans talent. - … pour enfin obtenir ma rédemption auprès du diable. Devenir un démon … - Je m’étais éloigné de ce but à chaque fois que l’humain en moi avait des sentiments. Grand-père. Silvia. Sorcha. Je n’ai pas pensé à ma jolie humaine, lorsque je massacrais des gens. Je me demande si elle est vivante. Le démon n’aime pas ce que provoque l’humaine en moi. Il gigote, et veux jouer avec elle, mais ne veux pas tomber dans le gouffre de l’oublie. Je suis un monstre. Je tuais au temps de Grand-père et de Silvia. Tous deux mon acceptés tel que j’étais et mon aimé sincèrement. Le démon était présent, en manque, mais les contrats d’exécutions suffisaient à le tenir tranquille. Jusqu’au jour où, ils n’étaient plus là. – Et vous démon ? Quel est le but de votre longue existence ? A part, saigner les humains comme des porcs … - Mes questions ne sont que provocation et les siennes ont un but tout autre. Je le sens.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Ven 24 Juil - 20:15

    Observer ce démon avait quelque chose de fascinant. Il ne me voyait pas, mais moi, je pouvait le regarder tout mon saoul et même si ses yeux étaient bandés, son corps, lui, demeurait très expressif. Il était dans la provocation. Je n'avais pas spécialement envie de me lancer dans une discussion philosophico-religieuse concernant ce que j'étais et ce qu'il était. Il était un rejeton du diable, c'était la définition même de ce qu'était un démon. Concernant les vampires... Ma foi, nous avions été traités de démons nous aussi. Par les paysans ignorants, par l'église... J'en avais été longtemps convaincu, de par l'époque dont j'étais issu, de par ma foi... Mais j'avais aussi été jugé hérétique alors... Mais s'il y avait une chose dont je ne démordais pas, c'était que mon âme était perdue. J'avais prit trop de vies au cours de ma longue existence et je demeurais une créature qui contrecarrait les projets de création. Qu'importe qu'ils soient ceux d'un dieu quelconque ou... d'autre chose.

    Je rejetais ces réflexions stériles. Ce n'était pas le moment de se laisser distraire. C'était moi qui avais les cartes en mains, pas lui. Pourtant, à un moment donné il tourna la tête sur le côté, pas du tout en ma direction. Instinctivement, je suivis du regard. C'était ridicule, il n'y avait personne avec nous. Pourtant... Soit Samuel avait une très mauvaise ouïe soit... Je regardais de nouveau. Rien. Je ne sentais rien non plus. Mes sens m'auraient prévenus en cas de danger. Samuel était-il devenu fou ? Sa façon de rire, de se comporter... peut-être l'était-il déjà avant après tout. A moins que l'enfermement et les litanies n'aient égarés son esprit. J'espérais que non. Un dément ne m'était d'aucune utilité.

    Je l'interrogeais alors et fus agréablement surpris qu'il consente à répondre. Même si cela demeurait vague. Mais son analogie était plutôt... pertinente, à mon grand regret. Je n'aimais pas l'idée que nous puissions avoir des points communs, mais ce n'était pas une raison pour ignorer une réalité, aussi déplaisante soit-elle. Au moins, cela m'aidait un peu à comprendre leurs motivations. Nous avions besoin de sang pour survivre et les semi-démons de chaos. Le soucis étant que sur ce point, nous divergions forcément. Cela ne faisait pas de nous des alliés, puisqu'ils nous utilisaient comme les autres. Et c'était regrettable.

    « Je vois. »

    Aussi grisant que de se repaître du sang de nos victimes sans doute... Un plaisir qui nous était interdit désormais... Nous bridions notre nature, pour notre salut, certes, pour servir nos intérêts et assurer notre survie, mais il n'en demeurait pas moins douloureux de repenser à cette époque bénie où se nourrir à la gorge d'un humain, le tuer, voire même d'en éliminer plusieurs en se gorgeant de sang nous manquait parfois. Me manquait parfois. Il fallait en faire le deuil. Mais quelle délicieuse sensation d'extase que de sentir le sang chaud dans sa gorge et la victime encore frémissante s'alanguir... Je fermais les yeux. Pour les rouvrir quand il se mit à vomir, reculant par réflexe. Allons bon... Qu'est-ce qu'il lui arrivait encore ? Je demeurais néanmoins silencieux, attentif et il se remit à parler. De Pandore. Qu'il avait suivi pour... obtenir sa rédemption et devenir un démon. Merveilleux. En voilà un qui était très fier d'être ce qu'il était et voulait même totalement plonger dans l'enfer.

    « Votre rédemption auprès du diable... Votre part humaine vous priverait-elle de ce... privilège ? »

    Ce qui était inquiétant, c'était de savoir qu'il était possible de devenir totalement un démon. Ils étaient déjà dangereux avec une part d'humanité alors sans plus aucun garde-fou... Nous courrions au désastre. Il me retourna alors ma question. Petit malin... Voulait-il me confronter au vide de mon existence ? C'était loupé.

    « Il n'est pas question de moi ou des miens ici. Et si vous comptez pouvoir avoir l'opportunité d'atteindre votre but, je vous conseille de soigneusement réfléchir à la précarité de votre situation et à la porte de sortie que je représente. »

    J'attendis un peu, le laissant prendre conscience de ce qu'impliquaient mes paroles, avant de reprendre :

    « Que vous semiez le chaos m'importe peu. En revanche, que cela puisse nous desservir est fâcheux. Je peux vous rendre votre liberté. A condition que vous m'informiez des plans des semi-démons, qu'ils touchent de près ou de loin, les vampires... Ces petites entourloupes pour raviver la guerre avec les lycans, pour nous accuser de tous les maux sont pénibles. Je vous offre un rôle d'informateur. C'est à prendre ou à laisser. Et je vous déconseille fortement de seulement songer à me duper. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Mer 29 Juil - 16:55

    Le vampire n’a que des brides de ce que nous sommes réellement. Nous sommes une menace pour l’humanité, et toutes créatures vivant sur cette bonne vielle terre. Mais véritable question est de savoir à quel moment devenons une menace ? Qu’est ce qui fait de nous des êtres encore plus malfaisant qu’à notre naissance ? Le vampire souhaite des réponses pour mieux appréhender nôtre espèce. Je me recule, mon dos touchant ma chaise. Ma tête bourdonne de douleur, mais je continue à activer mes neurones. Le vampire pose la question : Notre part humaine ? Il n’y a pas de plus grand privilège que de devenir un démon. Mais avant d’en arriver à vouloir en devenir un, nous avons un chemin à suivre. Mes lèvres s’étirent en sourire en coin. Etant donné qu’il me parle de porte de sortie, je me garde de lui donner une explication sur notre part humanité.

    Je suis intrigué par ce que me révèle le vampire. Qu’on sème le chaos lui importe peu ? Vraiment. J’avoue qu’il me surprend. Quelque chose cloche ? Je reste septique. Pour l’heure, il me propose ma liberté contre un service. Pas n’importe lequel ! Devenir un informateur pour les nocturnes. Rien que ça ! Je penche la tête sur le côté, réfléchissant à cette proposition. – Ainsi, vous me proposez de devenir votre larbin contre ma liberté ! – résumais-je en souriant à pleine dent. La mort serait peut-être plus profitable que d’être esclave des vampires ? Ce serait si facile. Je dis juste non, et mon âme damné ira tout droit en enfer.

    « Je suis là … Samuel ! Combat ton démon mon amour ! Tu dois vivre pour combattre le mal ! »

    La voix douce et chaude de Silvia revient à la charge. Son accent est aussi mélodieux que dans mon souvenir. Mes muscles se contractent doucement me faisant tirer sur mes chaines. Ce n’est pas douloureux, juste énervant. Terriblement contrariant d’entendre la voix d’un être aimé. Voilà les conséquences de ses chants religieux et de n’avoir pu utiliser mon pouvoir depuis longtemps. Combattre le mal ! J’ai perdu ce droit, lorsque j’ai perdu ceux que j’aimais.

    Je balaye cette idée en me concentrant sur le vampire. Ma voix se fit plus sèche. Je suis énervé qu’il croie pouvoir me manipuler aussi facilement. - Vous me déconseillé de pas vous trahir que c'est intéressant ! Vous semblez être un vampire intelligent … je suis un semi-démon, alors qu’est ce qui vous fais dire que ça n’arrivera pas ? Je n’ai pas flanché depuis que je suis dans votre satanée cellule. Qu’est ce qui vous fait croire que je vais jouer les espions pour votre compte ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Jeu 30 Juil - 22:08

    Le démon recula, se heurtant à sa chaise. C'était tout de même déstabilisant de ne pas pouvoir croiser son regard. Mais son pouvoir était bien trop puissant pour que je prenne le risque. La télékinésie, rien que cela. Je parlais alors, implacable, lui livrant les conditions de sa remise en liberté. Je souris quand il résuma en quelques mots.

    « Libre à vous de voir les choses ainsi. Même si c'est très réducteur. »

    Forcément, il était rétif à l'idée, il fallait bien s'en douter. Pourtant, je ne pensais pas que cela lui pose vraiment un grand cas de conscience de trahir les siens. Si tant est qu'on puisse parler de trahison. Après tout, ils pouvaient continuer d'élaborer leurs plans démoniaques pour mettre le bazar, je voulais simplement ne pas subir et être laissé sur le carreau. Je voulais connaître leurs plans, pour sauvegarder les miens, voir en tirer un certain profit si cela était possible. De toutes façons qu'importe ce que je faisais de ces informations, c'était toujours utile d'avoir une taupe dans les rangs ennemis.

    Naturellement, il ne considéra pas encore sérieusement ma proposition, me provoquant de nouveau avec des hypothèses quant à ce qu'il se pourrait se passer. Ce qu'il pouvait être puéril. J'espérais que c'était là le résultat de la torture par les litanies et qu'il était un peu plus mature en temps normal. Il devait avoir les nerfs à vif et le cerveau en vrac, sans cesse soumis à la douleur. Je lui accordais le bénéfice du doute.

    « Je suppose que rien ne peut me garantir votre loyauté. Cela dit, il serait fort peu avisé de me trahir. Je doute que vous désiriez avoir les vampires sur le dos. Tout puissant soyez-vous, imaginez votre vie si chaque vampire cherche à obtenir votre tête contre une jolie récompense ? Réfléchissez-y bien Monsieur Bryne. »

    La perspective d'être traqué par les vampires ne devait pas être spécialement réjouissante. A moins que cela l'excite d'être ainsi en danger, allez savoir. Mais je n'avais pas que les vampires à ma disposition pour le punir. Des humains travaillaient également pour moi. Et j'avais le bras long. Non, vraiment, s'il s'avisait de me tromper, je ferais de sa vie un enfer et pas vraiment celui auquel il aspirait.

    « Cela étant, en plus de la vie sauve si vous acceptez, ce qui n'est pas négligeable, je suis prêt à vous payer grassement pour chaque information utile. Et à vous fournir ce dont vous avez besoin. Je vous laisse votre liberté, vos petites magouilles, vos aspirations à devenir un vrai démon. Je ne vous demande que quelques informations pour préserver ceux de ma race. Qui sait, peut-être que démons et vampires seront même amenés à collaborer dans le futur... Je ne suis fermé à aucune éventualité tant que cela sert les intérêts de ma race, je suppose que vous pouvez le comprendre. »

    Je marquais une légère pause, le laissant réfléchir aux avantages qu'il pouvait en retirer. Qui contrebalançaient certainement les risques encourus à être découvert comme traître.

    « Il va de soi que notre... collaboration, demeurera secrète, afin de garantir votre intégrité auprès des vôtres... Réfléchissez-y bien Monsieur Bryne. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Ven 31 Juil - 16:14

    J’ai été un semi-démon solitaire avant de croiser la route de Pandore. Ordinairement, je suis toujours très prudent. Rien n’était laissé au hasard. Mais dés que j’ai foulé le pied dans ce pays de merde, j’ai sentis le chaos m’envahir. Chaque jours plus intense, et aussi hypnotisant que le serpent d’Eden. Je suis maintenant devant un dilemme. Accepter ce que me propose le vampire, et récupère ainsi ma liberté ; ou choisir de décliner sa proposition avec pour toute récompense une mort atroce. Va savoir, peut-être que le vampire aura la bonté de me tuer rapidement. La question était de savoir si vraiment j’avais envie de mourir ? Je me redresse sur ma chaise. Il me fallait réfléchir. Si les semi-démons apprennent que j’aide les vampires à récolter des informations sur nos agissements, il y a des chances que je me retrouve dépecé.

    Que serait la vie sans un soupçon de danger ! Je ne sais pas ce qui serait pire : être chassé par une horde de nocturnes ou par ma propre race.

    Am, stram, gram,
    Pic et pic et colégram,
    Bour et bour et ratatam,
    Am, stram, gram.


    Que choisir ! Vivre ou mourir !

    Il ne doit pas avoir beaucoup de semi-démon sur la main pour me proposer de me payer, et de me fournir tout ce dont j’ai besoin. Je souris. Sérieux. Me payer ! Me voilà intéressé. Ben quoi ! J’ai un loyer à payer ainsi que des besoins qui coûte cher. Je reste silencieux quelques secondes. Il faut bien que je réfléchisse à cette « collaboration ». Je suis un démon qui cogite beaucoup ! Le vampire prétend qu’il ne viendra pas me nuire dans mes activités tant que je lui fournis des renseignements sur mon camp. Je sais pas pourquoi, mais je reste méfiant. – J’accepte ! – m’exclamai-je simplement. Aussi simple que ça ! Pour l’instant, c'est ma meilleur option. – J’ai toujours voulu devenir le meilleur ami d’un vampire ! – m’amusais-je. Provocant, comme toujours. Bien évidemment, nous n’allons jamais devenir des amis. Il y avait de grande chance pour que cela n’arrive jamais.

    Quoique ! A croire ce vampire, un jour peut-être, si nos intérêt se rejoignent nous serions alliés. Je reste songeur à cette simple idée ! - Nous devrions nous serrer la main … mais pour cela, il faudrait que vous m’enleviez mes chaînes et que je puisse enfin voir vôtre visage ! Je vous donne ma parole de me tenir tranquille … - On peut dire ce que veux mais je suis un homme de parole. Malgré ma nature démoniaque et mon penchant pour le vice, il n’en reste pas moins que j’ai une certaine étique. Ok, j’en ai pas beaucoup, et puis avais-je réellement le choix ? Mon pouvoir est affaibli, ainsi que mon esprit et mon corps. Surtout qu’un accord et un accord, à moins que l’un des parties ne tiennent pas ses engagements. J’ai hâte de voir le visage de celui qui me détient depuis si longtemps. J’ai maintenant des questions … pratique à lui poser. Comment se passera nos échanges d’informations ? Qui sera mon interlocuteur privilégié ?

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Mar 4 Aoû - 17:24

    Je ne lui laissais pas beaucoup de choix, j'en avais conscience. Vivre et devenir un traître à sa race, ou mourir ici, dans l'indifférence générale. Il était évident, qu'il allait accepter et penser ainsi pouvoir me duper ensuite. Je n'étais pas idiot. C'était pour cela que j'ajoutais, en plus de sa liberté, une compensation financière confortable. L'argent était un moteur puissant pour s'assurer les services des autres. Je ne comptais aucunement sur sa loyauté. Et même en le payant plus que correctement, je m'attendais à ce qu'il essaie de m'abuser à un moment donné, voir à jouer les agents doubles, informant les démons qu'il devait nous tenir au courant de ce qu'ils prévoyaient et me donnant ainsi de fausses informations pour mieux nous tromper. C'était un risque. Je ne prendrais pas évidemment toutes les infos distillées pour argent comptant. Mais il avait l'assurance qu'à la moindre tromperie, il se retrouverait avec une horde de vampires aux fesses, bien décidés à lui faire souffrir mille morts avant d'enfin la lui accorder. A ce sujet, je ne plaisantais pas.

    Je remarquais son sourire à ma proposition de le payer donc. Apparemment, c'était un argument à faire pencher la balance en ma faveur. N'importe qui avait besoin d'argent dans cette société. Même les vampires, bien que les plus âgés n'aient pas forcément besoin de travailler. Samuel était à moitié humain, il avait été élevé comme tel, il avait des besoins qui étaient donc plutôt basiques et mortels... Se loger, se nourrir. Il pouvait continuer son boulot, ses fréquentations, sa vie normale, tant qu'il me contactait de temps en temps pour me livrer des informations intéressantes. C'était un marché plutôt juteux pour lui. Il suffisait qu'il se montre malin et ne se fasse pas prendre. Je lui fournirais ce qu'il faudrait pour cela. Je n'avais aucun intérêt à ce que notre marché soit découvert.

    Il accepta alors le marché et je retins un sourire, quand bien même il ne pouvait le voir. Ses paroles suivantes m'arrachèrent un léger rire. Il pouvait être une vraie tête de con, il avait aussi un humour assez particulier. En l'occurrence, il me plaisait. Il avait tué plusieurs vampires au cour de sa détention, il était dangereux, sans doute menteur, mais je lui offrais l'absolution en échange de ses services. C'était équitable. Plus qu'il ne méritait, sans aucun doute. Mais j'aimais autant avoir un pied chez les semi-démons. Pas forcément pour les affronter d'ailleurs. J'attendais de voir comment le vent tournait et je ne négligeais aucune piste, ni aucune solution de repli en fonction des événements. Mes alliés m'importaient peu du moment qu'ils permettaient aux vampires de prospérer.

    « Je suis heureux de vous aider à concrétiser votre plus grand rêve. »

    J'avais répondu avec ironie, naturellement. Nos rapports seraient professionnels et ce serait déjà une bonne chose si on pouvait avoir ce genre de relation. Il me proposa alors de nous serrer la main, me demandant de lui ôter ses chaînes ET son bandeau. Soit de le rendre de nouveau dangereux. Je ne répondis pas de suite, analysant la situation et les risques. Il était puissant, mais moi aussi. Pouvais-je survivre à une attaque de sa part ? Probablement. Il était affaibli. Et je n'étais pas sans armes face à lui. Il était télépathe, donc ses actions étaient aussi rapide que sa pensée, mais j'étais un vampire, avec une rapidité défiant son imagination... Challenge intéressant. Je pouvais refuser sa requête. Et m'en aller. Ou accepter, prendre des risques inconsidérés... Mais aussi tester sa parole. Si nous devions travailler ensemble, il fallait bien commencer quelque part... Je pris ma décision, m'approchant du prisonnier. Le cliquetis de la clé qui ouvre le mécanisme des fers résonna alors et je m'écartais pour lui laisser le loisir de retirer lui même son bandeau. Il faisait très sombre dans la cellule. Aucune source de lumière naturelle. Je n'en avais pas besoin. Lui non plus jusqu'à maintenant.

    « Bien, nous avons donc un accord ? »

    Je tendis la main vers lui, pour le sceller.

    « Savez-vous si les vôtres ont pu s'inquiéter de votre disparition ou peuvent savoir que vous êtes retenu ici ? Si c'est le cas, il va falloir trouver un moyen de simuler votre évasion. On ne sort pas des geôles vampiriques simplement pour bonne conduite... Et la votre est loin d'avoir été exemplaire. »

    Et si l'on apprenait qu'il avait été enfermé, puis qu'il était de nouveau libre, on se douterait aussitôt qu'il y avait anguille sous roche et qu'il pouvait être un traître, libéré contre informations. En tous les cas, cela serait ma première pensée si les situations étaient inversées.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Jeu 27 Aoû - 19:57

    Je tire doucement sur mes chaînes et m’assoie correctement sur ma chaise. J’attends avec une certaine impatience la décision du vampire de me libérer de mes entraves. Il bouge le nocturne. J’entends le froissement de ses vêtements, puis viens ce que j’attends le plus depuis, plusieurs heures, jours, semaines. Le bruit sourd de la clé qu’on tourne dans l’encrage de mes menottes. J’étais libre. Enfin, presque libre. J’étais encore dans ma cellule, avec un vampire certainement prêt à attaquer. Je sais rester sage lorsque les circonstances l’exigent. Je n’étais pas assez fort pour me battre contre un nocturne qui me semble avoir de l’âge. Je peux me tromper mais je doute qu’ils donneraient mon interrogatoire à un jeunot sans expérience. Ce serait stupide ! Quoique, je pourrais être surpris de la connerie de certaines créatures. Celui-ci, est plus coriace et en aucun cas je prendrais le risque de me battre contre lui. Mes muscles me faisaient un mal de chien, ainsi que ma tête.

    Je bouge mes muscles, faisant penchant la tête sur le côté. Crac. Je faisais craquer mon cou, et enlève mon bandeau. Ces cons de vampires l’avaient serré à fond. La dernière fois, le tissu avait légèrement glissé de mes yeux. Un regard en direction d’un vampire, et s’en était fini de lui, et de son pote, et du pote de son pote. Les moments les plus dangereux pour eux ont été les séances de douches ou de déplacement. Une erreur qui n’on plus refait par la suite. On peut dire ce qu’on veut, ils ont le méritent d’apprendre de leurs erreurs. Du coup, mes conditions de détention ont été plus rudes. Je me demande si la Cours Pénale Internationale condamnerait les vampires pour crime contre l’humanité, en sachant que la victime est un semi-démon ? Ce serait ENORME.

    Je sens mes tempes me brûler lorsque j’ôte le tissu de devant mes yeux. En parlant d’eux, j’avais l’impression que le peu de luminosité de la pièce me brûle la rétine. Je cligne des yeux comme une biche. Ma vue était légèrement voilée, et aperçois un homme aux cheveux bruns, la main tendue vers moi. – Nous avons un accord ! – cette alliance risque d’être intéressante. Je lui serre la main, et de l’autre jette mon bandeau sur la chaise derrière moi. Pas la peine de garder un souvenir, j’ai assez de stigmate sur le corps. Je commence à retrouver doucement la vue et reconnait les traits du vampire. Lors de notre attaque, il avait tenté de m’éventrer. J’avais eu de la chance. Mes reflexes mon permit d’éviter de me retrouver avec les trippes dégoulinant en dehors de mon abdomen.

    Ils me parlent des semi-démons, comme si j’avais des liens étroits avec eux. Ce n’est pas le cas. - Tout dépend ce qui est arrivé à celle qui m’accompagnait le jour de notre petite fiesta … - dis-je en pensant à Esther. Si elle avait survécue, elle avait du rejoindre Pandore, et lui faire un rapport détaillé en lui expliquant que j’avais été ramassé sur le bitume. - … Si elle a survécue, elle a certainement rejoins au plus vite Pandore et lui raconter que vous m’avez enlevé. Sinon, ça ne devrait pas poser de problème. Je n’ai aucun lien avec d’autres membres du groupe … je suis en Ecosse depuis trop peu de temps pour me faire des amis - dis-je avec un sourire carnassier. La plupart du temps mes congénères m’ennuient terriblement. Et il n’est pas bon de m’ennuyer. – Si Esther n’est plus de ce monde, nous n’aurons plus à simuler mon évasion … mais si vous souhaitez que nous le fassions quant même … - dis-je en réfléchissant déjà à comment rendre mon évasion le plus réaliste possible – Je suis d’accord. Je n’ai pas utilisé mon pouvoir depuis longtemps … vous avez peut-être des salariés que vous souhaitez licencier ? Allez soyons fous ! - Ma voix se fit enjoué et provocante - envoyez moi tout ceux qui sont sur le point de prendre leur retraite pour que je leur arrache le cœur. Ainsi, vous pourrez renouveler le stock de vos employés en prenant des jeunes qui ne rechigneraient pas à prendre un salaire de misère… - C'est une proposition plus que honorable et économiquement très intéressant. Non ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 14
Coups du Destin: 6
Le diable s’insinue dans les détails !
Messages : 559
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c)Aelou
Localisation : Quelque part en Ecosse !
Caractère : Cynique – Sociopathe – Patient – Intransigeant – Charismatique – Pragmatique – Dangereux
Humeur : Diaboliquement libre
Autres comptes : Alice / John
Le diable s’insinue dans les détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    Mar 20 Oct - 12:00

    Je n'étais pas forcément tranquille de libérer ce démon, il avait prouvé toute sa malfaisance. Mais je devais bien faire un geste envers lui et commencer à lui accorder des bribes de confiance. Ou du crédit plutôt. Je n'étais pas fou au point de me fier à cette créature. Il était affaibli par ses conditions de détention, je lui demeurais supérieur. J'étais plus rapide et en excellente santé. Je prenais un risque calculé en lui ôtant ce foutu bandage. Naturellement, je demeurais impassible, voire sûr de moi, alors que je lui tendais la main pour sceller notre marché. Je le fixais quelques instants alors qu'il acclimatait ses yeux à son entourage. Il faisait sombre, c'était bien suffisant pour nous autre vampire. J'y voyais comme en plein jour. Enfin, façon de parler. Pour Samuel, c'était déjà un peu mieux que d'avoir les yeux comprimés sous un morceau de tissu.

    Je demandais alors si quelqu'un avait pu s'inquiéter de son sort et savoir que nous le détenions. En fonction de cette réponse, je saurais quoi faire pour le faire sortir. Soit en toute discrétion, comme s'il n'avait jamais été là, soit grâce à une mise en scène où il serait un évadé. Qu'il ne place pas de doute concernant une collaboration avec nous. Même s'il pouvait courir ventre à terre vendre notre accord aux siens et jouer double jeu. C'était un risque à prendre malheureusement. Mais c'était prendre ce risque ou bien... le tuer. Nous en savions si peu sur les démons, sur leurs intentions, que c'était gâcher une chance.

    Il m'apprit alors qu'il n'y avait qu'une personne qui pouvait vendre la mèche, la petite blonde qui était avec lui ce fameux soir là. Et qui était morte désormais. En revanche, je fus légèrement contrarié d'apprendre qu'il n'avait aucun lien avec les siens pour le moment. Un solitaire. Au moins, tout restait à faire. Il n'y avait plus qu'à faire en sorte qu'il prenne contact avec le nouveau chef des démons. Samuel avait bien suivi le fil de mes pensées et semblait se réjouir de pouvoir jouer une petite mise en scène. Je me fendis d'un sourire froid.

    « Merci, voilà une proposition alléchante, je vais la considérer. C'est un plaisir de constater que vous êtes prêt à rendre service. »

    Mon ton était poli, mais glacial. J'ignorais si c'était encore de la provocation de sa part. Sans doute que oui. Il ne semblait capable de parler qu'ainsi. Un moyen de se protéger, d'avoir le sentiment que la situation ne lui échappait pas totalement.

    « Elle est morte. »

    La démone qui était avec lui. Autant le lui apprendre. La mise en scène n'était pas nécessaire, mais c'était aussi l'occasion de placer Scylla... Je n'étais pas encore décidé à ce sujet. Je marchais lentement dans la cellule, me saisissant alors du bandeau avec lequel je jouais pensivement. Puis, trop vite pour qu'il comprenne ce qui lui arrivait, le semi-démon se retrouva plaqué contre le mur, le bandeau de nouveau sur les yeux alors que je le serrais derrière sa tête, prenant garde toutefois de ménager ma force. Je n'avais pas l'intention de lui faire exploser le crâne. Je le tenais avec force, mais sans le brutaliser inutilement. Je doutais qu'il ai accepté de remettre le bandeau si je lui avais demandé et je n'étais pas prêt à le laisser sortir. Il fallait encore quelques jours et régler quelques détails. Et d'ici là, ses conditions ne changeraient pas. Je n'avais pas confiance en lui.

    « Navré de devoir me montrer légèrement brutal, mais j'aimerais éviter que vous jugiez vous même de quel employé doit être licencié en attendant que je vous libère. Et, étrangement, je n'ai pas suffisamment confiance en vous pour vous laisser un atout en attendant de sortir d'ici. Vous sortirez, selon les conditions que vous avez approuvé et selon mon bon vouloir. J'aimerais éviter autant que faire se peut les entourloupes. »

    Je le lâchais alors, prenant le chemin de la sortie.


RP TERMINE
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix du démon … [Dans les cachots du manoir Royal] ft. Nicolas de Valombre [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]
» Dans la nuit, je perçois mon rayon de soleil. [Livre II - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Moustique et caméléon, semblables dans leur secret [Livre 1 - Terminé]
» Un coin sombre dans les Cachots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: