AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]
MessageSujet: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Mer 3 Juin - 16:53

Cela doit faire maintenant plusieurs semaines que l'enfer a manqué de submerger la terre. C'était bien cela qui nous menaçait. Je le sais. Je l'ai senti. Pas besoin d'avoir une intelligence supérieure à la moyenne pour ça, juste besoin de l'avoir vécu. D'avoir senti la terre trembler, se fissurer, les flammes dans les cieux, les cris, les coups de feu. Ces deux dernières choses me laissent totalement indifférente. J'en ai l'habitude, depuis toujours. Non. C'est de savoir que le monde a failli basculer, et que je n'aurai pas pu l'empêcher, même avec tous ces hommes, que j'avais passé tant de jours et de nuits à entrainer. Je crois que j'ai rarement autant ressassé ces dernières semaines que jamais auparavant dans ma vie. Pourtant, je n'ai pas chômé, non. Mais quoi que je fasse, à chaque instant, les pensées, les images, rien ne voulait me quitter. Je me rappelle encore de la sensation atroce de sentir mes veines, ma vie, sous le contrôle d'une puissance démoniaque. Les sentir bouillonner, mon sang couler, chaud, poisseux, mais surtout soudainement étranger. Et Jana. Jana. Cette image là, cette fraction de seconde pendant laquelle tout s'est joué, ne veut pas me quitter. Elle m'obsède. Me torture. Ma punition. J'ai appuyé sur la détente... Je visais vers le bas. J'aurai dû impacter Jana autant que Swayne, je savais ce que je faisais... Et même après, je n'ai su m'interposer assez rapidement pour empêcher qu'on l'achève. C'est moi. C'est ma faute. Cette amertume en moi ne voudra jamais me quitter, je le sais. Elle sera mon fardeau, mon plus gros échec depuis... Depuis toujours. Je devais la protéger. Je l'ai laissé mourir, j'y ai contribué. Je ne mérite plus rien. Je ne sers plus à rien. Comment puis-je moi même avoir confiance en moi, alors que je me trahis ainsi ? Je ne sais si je peux encore avancer la tête haute, servir les buts auxquels je me voue, avec cette honte gravée en moi à jamais. Pourtant, je continue.

Il le faut.

Réparer mes erreurs ? Non, je sais que ceci est bien illusoire. La mort est quelque chose de définitif. On ne revient pas dessus. On ne change pas les règles du jeu. Mais je sais que plus que jamais, à cause de ce que j'ai moi même contribué à faire, on a besoin de moi... Paradoxal. Mais véridique. J'ai encore bien trop de principes pour abandonner ainsi ce qu'il reste, même s'il n'y a peut être plus d'espoir. Tant pis. Si je dois marcher jusqu'à la mort avec de tels fardeaux sur mon âme, ceux ci n'écraserons pas ma volonté ni mon bras. Morgane seule au pouvoir a besoin de soutien, autant face à l'humanité que face aux siens. La situation s'est cruellement retournée, après les derniers évènements. Le Chaos qui prend le contrôle des vampires... IL n'a épargné personne. Pas même moi. Je suis restée chamboulée plusieurs jours, même si je n'ai pas perdu de temps. J'ai réuni les hommes qu'il me restait. J'ai relancé la machine. Autant parce qu'il fallait le faire, que parce que je voulais m'occuper l'esprit et les mains.

Mais outre Jana, ma balle, son corps qui se dissous presque entre mes mains... Il reste Torben. Je ne sais pas si j'éprouve plus de remords en pensant à lui qu'au reste. Mais je l'ai abandonné, lui aussi... J'ai dû faire des choix, certes. Mais même en choisissant Jana, je n'ai su la protéger. Je l'ai appelé. Personne n'a décroché. Je ne peux me résoudre à croire qu'il est mort ; ce serait un second choc trop gros, et je ne veux croire que ce que je verrai de mes propres yeux... Même affaibli, il avait ce qu'il fallait pour s'en sortir... Dans quel état ? Là était la question. Beaucoup de choses avaient peut être changé, mais une volonté restait en moi, une volonté qui me disait que je ne pouvais abandonner totalement la mission qu'Elle m'avait confié. J'étais partie à sa chasse. J'avais, pour m'aider, mis également sur le coup deux hommes qui l'avaient connu, et ce fut finalement moi qui retrouva sa trace. Au bout de deux nuits. En pleine nuit, à la sortie d'un club dont la devanture suggérait déjà les réjouissances qui pouvait attendre à l'intérieur. East End. Dans l'Ombre, je l'ai regardé sortir. Je l'ai reconnu au premier coup d'oeil. En bien piètre état. Dans l'Ombre toujours, j'ai hésité à me montrer. J'ai renoncé. Il ne m'a pas vu, et je l'ai suivie, comme une Ombre, comme son Ombre. Comme ce que j'avais fait pendant deux nuits, au tout début, il y a si longtemps, avant que nous ne commencions à travailler ensemble. Le.... bon vieux temps ? En tout cas, meilleur que l'actuel.

Une nuit plus tard, je le suis toujours. Je ne sais que faire. Alors je continue. Je me dis que ça mènera à quelque chose. Qu'il remarquera qu'il est suivi et qu'il finira par s'intéresser à cette personne. Ce ne semble pas être le cas. Alors je continue, simplement, à travers la nuit, le silence. Simplement concentrée sur mon objectif. C'est... Si simple. Enfantin. Ca ne demande rien de plus que de l'attention. L'Ombre de la Mort... Est-ce vraiment la Mort que je suis en train de suivre ? Autre question à laquelle je ne peux apporter de réponse. Cela commence à faire un bon moment que je suis assise au fond d'un bar sale de Glasgow. Il boit. Il boit. Il doit être déjà bien ivre, mais je ne suis pas intervenue. Pas ici, en plein public. Il finit par se lever, et je sors de même quelques minutes plus tard. Je le retrouve rapidement, dehors. Sa démarche indique complètement son état... Mais je ne suis pas la seule à le suivre. L'autre ressemble juste à un éléphant couverts de néons multicolores à côté de moi. Et alors que le type s'approche, Torben réagit. Et j'ai un début de réponse à ma question. La Mort ne tue peut être plus pour rien, mais elle tue quand même. Le type se retrouve rapidement la cervelle éclatée, fracassée contre le mur de la ruelle, à l'entrée de laquelle je suis postée. Il a a peine le temps de hurler. C'est du propre, cette histoire, pensais-je alors que le corps retombe lourdement à terre, couvert de sang. Pas propre, pas silencieux. Je pousse un soupir. Au point où on en est, je ne vais pas rester cachée toute ma vie à le regarder faire n'importe quoi. Je pousse un soupir, sans bouger, et déclare d'une voix ironique et basse, mais assez pour qu'il l'entende.

« Et tu ne crois pas qu'on a déjà eu assez de morts, ces derniers jours ? Oh, remarque, un de plus ou un de moins... Qui verra la différence ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Jeu 11 Juin - 19:25

Je goûte pleinement la liberté. Je m'anesthésie mes pensées d'elle. Liberté retrouvée. Dieu est mort, Elle aussi, l'avenir aussi. Tout est foutu. Et je suis ce que je suis. Dans cet ardent Chaos, j'ai toujours une partition à jouer. La mienne, depuis le début. Cette guerre n'est plus la mienne. Ma loyauté n'a plus lieu d'être. J'oeuvre toujours pour le seul but qu'il y a à avoir lorsqu'on s'appelle Torben Badenov et que l'on a les compétences dont je dispose. Je suis accoudé à ce bar depuis quoi ? Trois heures ? Je suis rond comme une queue de pelle. Je tituberais sans aucun problème vers la sortie avant d'aller uriner contre les poubelles du coin. J'ai le cœur serein. Je me sens dans mon élément. J'ai parlé des événements avec des inconnus, j'ai bu tous les whisky différents offerts dans ce bouge, et j'ai réussi à faire de l'oeil à la serveuse. Tout ça, je m'en fous. Je suis ici dans un but bien précis. L'ébriété gagne de plus en plus de terrain et m'imprègne totalement l'esprit. Mon corps flotte sous mon cerveau. Je ris, je regarde, je drague éhontément ou je plaisante. Je suis complètement bourré.


Ca ne m'a pas empêché de la repérer. Depuis le début. J'ai senti une odeur, d'abord. Puis, quand l'odorat s'est estompée, je l'ai entraperçue dans la glace au dessus du bar. Je m'en fiche. Même elle ne peut rien faire contre la tâche qu'il me reste à accomplir, ce destin qui me colle à la peau. Je bois, et je bois encore, curieux de voir comment elle entrera en action. J'avais pris mes dispositions, pourtant. J'ai vidé mes caches la nuit même, en plein Chaos. Personne ne m'a fouillé ni n'a fouillé le véhicule ; il faut dire que la tenue de ma milice sur laquelle j'ai mis la main est très proche d'un uniforme militaire standard. J'avais montré patte blanche, conduit des armes pour « destruction »... Et avait recommencé à me construire mon propre réseau de planques. Squats, appartements vides, j'avais un endroit plus sûr et plus empli de mes affaires que les autres dont j'avais bien pris garde de brouiller les éventuelles pistes. Pourtant, elle m'avait trouvé. Que comptait-elle faire ? Un sourire de la vendeuse, une pinte de plus, puis du whisky. Je sortais encore plus tard. Nuit tombée. Fraîche. Qu'importe, je m'en branle du froid. Je pisse comme je peux en évitant de m'en foutre plein les chaussures. Clopes au bec, je titube quand quelqu'un pose sa main sur mon épaule. Voleur. L'apocalypse ambiant éveille des vocations. Du coin de l'oeil, je vois la lumière d'une lampe de rue plus loin se refléter sur la lame. Même comme ça, je sais quoi faire. Trop lent et trop caisse pour esquiver. Je lui mets un coup de tête, et le type ne sait pas qu'il va mourir lorsque sa lame fuse. Il a déjà la lueur de la victoire dans les yeux. Ma main s'interpose et l'acier me racle les jointures, faisant voler un bout de peau et une petite giclée de sang. De l'autre main et d'un grognement, je lui saisis la tignasse et lui claque la tête contre le mur. Une fois. Deux fois. Trois fois. Ainsi de suite. A deux mains, en grognant toujours sous l'effort. Je laisse tomber son corps.


Je tire une clope et me la fixe sur le bec. Quelqu'un a dû entendre. Je dois me tirer. J'ai envie de baiser, maintenant. Et de tuer encore.



| Tu t'es vu quand t'as bu? | lançais je au corps


Ricanant doucement, je me fige en l'entendant. Elle souffle, désapprobatrice. Je ne bouge pas. Je tire sur ma clope et recrache la fumée, plissant les yeux dans sa direction.


| Mais carrément, putain. T'es venue pour quoi ? J'espère que t'es venue pour boire un coup. Y'a une ambiance de folie ici, putain, on en perd la tête, t'as vu ça ? |


Je pouffais de rire comme un gamin en tirant ma flasque et en m'envoyant une bonne lampée de whisky.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Ven 12 Juin - 16:55

Il boit. Il fume. Il pisse. Il s'en fiche, de tout. Je vais finir par avoir envie de vomir. Je me démène le cerveau depuis que j'ai retrouvé sa trace et constaté l'état des lieux pour savoir quel est le meilleur moyen d'agir. Je ne le trouve pas. Je n'arrive pas à me décider, à trancher. Dois-je agir de force, ou dois-je trouver l'opportunité pour tenter d'engager une discussion ? Je me contente de suivre, de voir encore, de me demander encore comment il a pu en arriver là... Je me sens étrangement dans mon élément, comme je ne l'avais plus été depuis longtemps, malgré toutes ces indignations qui m'assaillent. Je ne sais pas si cela aurait changé beaucoup de choses, si j'avais été plus là avant cette terrible nuit, à Glasgow. Peu importe. Ce qui est fait est fait. Ne reste qu'à trouver ce qui peut être encore sauvé. Plus je le suis, plus j'ai envie de m'interposer. De lui demander où cela le mène. Parce que je ne le vois pas du tout, moi. A part dans dans une impasse. Peut être même s'est il aperçu de ma présence, ce qui ne m'étonnerait pas le moins du monde, somme toute. Il m'avait déjà repéré, quand je l'avais suivi, la toute première fois. Il y a si longtemps. La filature que je fais aujourd'hui n'a plus rien à voir, mais peut être m'a t'il vue aussi. Je ne remettais nullement en cause ses capacités. Seulement ce qu'il en faisait. Boire, baiser, et j'en passe. C'est pitoyable. Vraiment pitoyable. Et encore, je trouve le mot gentil. Je n'aime pas passer mes heures dans les bars, sentir les effluves de l'alcool, les types bourrus que la boisson rend plus que grossier. Nous sommes restés des heures, dans celui ci, et j'ai bien dû boire un ou deux verres, pour ne pas attirer l'attention. Mais pas question de laisser le whisky empiéter sur ma concentration, ma tâche.

L'air dehors est frais, mais l'atmosphère me semble toute aussi lourde qu'à l'intérieur. C'est peut être parce que je brûle d'envie de lui foutre mon poing dans la gueule, et que je sais aussi que ça ne servira à rien. Mais quand je le vois fracasser le type, et lancer cette réplique du tonnerre au cadavre, non, je ne peux pas me la fermer et regarder tranquillement le spectacle. Je sais que dans l'état où il est, ça ne mènera pas à grand chose. A rien de bien positif, en tout cas. Je ne sais même pas s'il m'écoutera sérieusement. Peut être aurai-je dû intervenir plus tôt, finalement, avant qu'il ne se soit enfilé tous ses verres et compagnie. Tant pis. Trop tard. On devrait se tailler, avant que quelqu'un ne se ramène avec tout le bruit qu'il a fait en tuant le type, et en ricanant comme celui qui se délecte bêtement de son meurtre. C'en est risible. Je ne ris pas. Je ne souris pas. Je n'ai pas l'esprit à ça. J'ai une envie pas possible de lui jeter sa propre réplique. Il devrait se voir, quand il a bu comme un trou, et qu'il marche en pissant. J'aurai dû filmer, ça l'aurait peut être fait réagir... Au lieu de ça, Torben me regarde en plissant les yeux, avec sa clope entre les dents. La fumée m'arrive à la figure, quand il la tire. Je l'ignore comme si elle n'avait été que du vent. Mon regard continue à le fixer, alors que je sens mon poing prêt à fuser. Je me retiens de le faire, une fois de plus, et me contente de le dévisager, alors qu'il se fiche complètement de ma gueule. Mimant l'indifférence, je le laisse éclater de rire et boire à sa flasque, reprenant la parole une fois qu'il eût finit son petit manège.

« Oui, j'ai vu ça. Waw, ça déchire tout, dis donc. »

Je lui lance ça de la manière la plus monocorde qui soit, croise les bras, avant de reprendre sur ses paroles

« J'ai bu deux verres, si ça t'intéresse, et non, je suis pas spécialement venue pour me bourrer la gueule. Je pensais que tu pourrais t'en douter tout seul. »

Logique. Et de toute manière, boire n'était pas une activité qui me tenait très à cœur. Je décide de rentrer dans le vif, voir s'il réagit.

« Alors, ta nouvelle vie de débauche te plait, à ce que je vois ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Sam 13 Juin - 14:12

Réprobatrice. Le devoir jusqu'au bout des baskets. Erin Danvers était comme ça. On disait de moi que j'étais sociopathe, je me rappelais très bien les descriptifs des humains pendant la guerre. Elle était bien pire que moi. Au moins pouvait-on me trouver des faiblesses intrinsèques, des choses que je ne pourrais en aucun cas combattre. J'avais toujours eu ces choses en moi. Je les avais muselées, les avait masquées ou les avait ignorée lorsque j'étais à Son service. Mais plus aujourd'hui, je n'en avais tout simplement plus aucun besoin. J'oeuvrais toujours dans un but bien précis mais je n'étais plus le sauveur d'un rêve auquel je ne croyais plus. Je me battais toujours, mais pour la plus impérieuse des raisons. Pas pour un idéal mort-né. L'Humanité n'avait pas voulu de son cadeau, qu'elle crève donc en se noyant dans son propre sang. Comme ce sale type que je venais d'éclater contre le mur. Un jeunot. Le type devait avoir survécu aux Années Sanglantes et il était pourtant suffisamment abruti pour essayer de voler un alcoolo. Avait-il pris la peine que je n'étais pas un vampire ou un loup-garou ? Même pas. Mort aux cons. Maintenant, je fais ce que je dois faire sans plus m'embarrasser de public ou de logistique, de politique ou de sentiments qui restaient, malgré tout, sous ma carapace d'acier. Je hausse les épaules. Bien sûr qu'elle est réprobatrice. Je le savais depuis le tout début.


| Ouais. Pourquoi pas ? Je fais ce que je dois faire. Et toi aussi. |


Je crache un glaviot de sang sur le côté. Je ne l'ai pas senti immédiatement avec l'alcool, mais je me suis quand même bien niqué en lui envoyant mon front dans la tronche, à ce connard. Je replace ma clope entre mes lèvres, en prends une grosse inspiration avant de la retirer pour répondre à Erin, la tenant entre deux doigts. La clope, pas Erin. Je la dévisage, encore et toujours.


| Je ne reviendrais pas, si c'est ce que tu attends. Je suis là, je suis bien. Je bois, je baise, je bute. Je fais ce pourquoi je suis fait. Tu comprends ? Rien de ce qu'on a fait n'a servi à quelque chose. Rien du tout. On pensait qu'en faisant couler le sang, on pourrait rétablir la paix. On a juste remis une pièce dans la machine à chaque fois, et le bordel ne s'arrêtera jamais. Jana est morte, Morgane n'est pas sa mère. Les vampires sont des créatures viles, autant que les hommes. Tu veux vraiment gaspiller ta vie pour un ordre qui ne verra jamais le jour ? Libre à toi. Maintenant, laisses moi. J'ai assez donné pour toutes ces conneries. Qu'ils aillent tous se faire foutre. |


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Sam 13 Juin - 17:58

C'était consternant. A la limite, après réflexion... ça ne me surprenait pas tant que cela de le trouver dans un état aussi pitoyable. Mais de le voir comme ça, devant moi, à pisser n'importe où et à rire comme un détraqué, c'était autre chose. Je ne concevais pas une telle attitude. J'avais peine à imaginer que se tenait devant moi l'homme avec qui j'avais partagé tant de nuits, tant de missions, qui me ressemblait tant. Aujourd'hui, quelle ressemblance y avait il entre nous deux ? A part que nous étions aussi doués dans ce que nous faisions, plus grand chose... Il me rappelait presque mon enfance, mes parents toujours à moitié ivres morts, brutaux, inconscients, animaux. Je ne supportais pas. Je n'avais jamais supporté. Ca n'allait pas changer du jour au lendemain, encore moins s'il s'agissait de lui. J'avais échoué partout, je m'en rendais compte, une fois de plus, plus que jamais. Jana. Maintenant Torben. Je me dégoutais de moi même, de mon incompétence, de... de tout. Discuter avec un homme ivre à mort n'amènerait à rien, c'est à peine si nous pourrions avoir une conversation cohérente. IL ne m'écouterait pas, il ne comprendrait pas, il s'en foutrait complètement. Tant pis. Je ne peux pas continuer à le suivre dans ses errances et ses dépravations éternellement. Ca ne ferait que mettre mes nerfs un peu plus en rogne, et me faire perdre mon temps, ce qu'il fallait mieux éviter. Oui, je fais ce que j'ai à faire. En effet. En revanche...

« Ah, c'est ça que tu as à faire ? Boire, uriner, baiser, tuer le premier venu ? Ca te mène à quoi ? »

A rien, je n'avais pas besoin de sa réponse. Je ne le savais que trop bien. Alors pourquoi le faisait il ? Etait il à ce point si désintéressé de tout ce qui pouvait se passer autour de lui, du monde, de... Je ne sais pas, moi. Et j'étais censé protéger ça. Je pourrai me dire que Krystel étant morte, ça n'était plus d'actualité, mais je n'y arrivais pas. Il me fallait quelque chose à quoi me raccrocher, dans cet océan de Chaos. Je ne scille pas. Je serre les dents.

« Va te faire foutre le premier, dans ce cas. Tu crois que ça rime à quoi, ce que tu fais ? Tu te crois différent des autres, comme ça ? Tu vois ce que tu veux, qu'il y a des morts partout, que le monde n'est peuplé que de monstres, qu'on en est aussi. Ca, on l'a toujours su. Moi, je vois que les démons ont échoué à leur tentative de nous imposer les enfers, même de justesse, même s'ils recommenceront. Que je suis vivante, que toi aussi. Le reste.... Je pensais juste que tu valais un peu mieux qu'un animal. »

Je hausse les épaules, le dévisage.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Dim 14 Juin - 17:35

Ce n'était pas la première fois que l'on essayait de me repêcher après une descente de ce genre, après que je ne décide de tout envoyer péter. Auparavant, c'était pire encore qu'aujourd'hui dans le sens où ma sauveuse était une ancienne camée, bien plus délurée que je ne l'étais alors, qui pensait noyer son chagrin et la solitude dans l'alcool, la drogue et le cul. Je crois qu'Andréa était un peu amoureuse de moi, à l'époque. Un peu beaucoup. J'avais mis les points sur les I de la pire des manières s'agissant d'une camarade mais qu'importe, au moins avais-je agis avec ma conscience. Je devais récupérer Jana. Objectif si lointain, si dépassé, que ça en devenait presque risible. C'était assez semblable finalement à la démarche d'aujourd'hui d'Erin. Elle essayait d'éveiller mon sens des responsabilités, pensée qui me fit bien marrer. Se rendait elle compte que le Dieu que je servais était mort, que la déesse qui l'avait remplacée s'était tirée à tout jamais et que le reste n'avait aucune espèce d'importance ? J'avais lié mon destin à des idéaux qui avaient claqué en même temps que tout espoir. Maintenant, ne restait plus qu'à accepter sa nature et à vivre en conséquence. J'éclatais de rire aux paroles d'Erin.


| Mais c'est trop ça ! Et en quoi ça devrait me mener à quelque chose ? En quoi servir cette putain de royauté a servi à quelque chose ? Krystel reviendra jamais maintenant, l'idée qu'elle défendait est morte et enterrée et les autres... |


Grimace. Autant dire que si je n'avais rien contre eux personnellement, aucun des grands du monde de la nuit n'avait la carrure de reprendre les rênes d'un grand rêve qui verrait l'unification du monde tout entier. J'avais toujours été assez idéaliste mais qu'importe. Erin commence à se fâcher mais je m'en fiche. Il est temps qu'elle ouvre les yeux sur l'étendue de notre échec en général et du mien en particulier. Je la regarde, un peu sidérée par sa naïveté.


| Mais tu croyais quoi ? Que Krystel m'avait recruté pour mon intelligence ? Elle avait besoin d'une bête fauve, un sanguin qui rechignerait devant aucune tâche sanglante. Je suis une bête et j'étais à son service, parce que j'y croyais. Et maintenant, je devrais croire en quoi? |


Je tire un flingue, petit et compact, de ma poche. Je le regarde.


| Je crois en ça, et en ce que je sais lui faire faire. Et toi, tu crois en quoi? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Lun 15 Juin - 20:54

J'avais dû louper un truc. Krystel était morte. Elle était morte depuis fin décembre. Pourtant, en janvier, il n'était pas comme ça. Il avait dû se passer quelque chose. Je ne sais pas. Mais je me plaçais encore en fautive, dans cette situation. Je passais mon temps à culpabiliser... Peut être que je le faisais trop, que je le faisais pour rien ? Peu importe. C'était plus fort que moi. J'avais certaines choses bien trop à cœur, comme les responsabilités, le devoir. J'y avais manqué tellement de fois en si peu de temps. Est-ce cela, le résultat ? Peut être bien. Je sais qu'il sera dur de faire retourner sa veste à Torben. Pour ne pas dire impossible, pour ce soir en tout cas. Tant pis. Il fallait que je sache. Il fallait que je lui parle. Et je préfère voir cela que ne rien voir du tout, finalement. Je vois bien que ce que je dis n'est pas à son goût, mais que ça l'indiffère autant que la pluie et le beau temps. Pourtant, il me connait bien assez pour savoir que je ne vais pas lâcher l'affaire, pas pour ce soir. Moi, pour le moment, je m'acharne surtout à rester calme. La violence ne règlera rien dans cette histoire. Je n'utilise cette violence que pour tuer, en général. Je vais jusqu'au bout des choses. Non, ni ce que je pourrai dire, ni ce que je pourrai faire ne fera grand chose en mon sens. Tant pis. Je suis là. Je n'ai pas envie de partir et de le laisser pisser tranquillement sur la cervelle de sa victime en fumant une clope. Et il me parle de Krystel. Et je soupire.

« Tiens. Tu sais, elle est morte depuis trois ou quatre mois. Pourtant, en janvier, tu me bassinais toujours pour que je recrute le plus d'hommes possibles, pour que je sois prudente, et compagnie, parce que l'apocalypse approchait. Tu avais raison, en plus, on l'a évité de justesse, et je ne suis pas sûre que ce soit grâce à moi. Elle était tout aussi morte qu'elle l'était aujourd'hui, alors tu m'expliques ce qui t'as fait changer comme ça ? »

J'avais dit tout ça d'une traite, d'un ton toujours aussi neutre et monocorde. Je ne crois pas vraiment en la chance, mais certains diraient que nous en avons, car avec tout le bruit qu'il a fait, personne ne s'est encore pointé. Putain. Comme si j'étais conne. J'ai jamais dit qu'il était quelqu'un de civilisé.

« Excuses moi, pour moi il y a une nuance entre un tueur sanguinaire et sauvage et un mec qui pisse sur une poubelle avant d'aller baiser une pute. »

Je hausse les épaules. Il me sort son flingue. Ah oui, il croit en ça. Mais ça tout seul, c'est pas grand chose. Je prends mon temps, avant de lui répondre. En quoi je crois ? Je me rends compte que la réponse la plus évidente ne rime à rien. Krystel est morte. Est-ce que j'y crois toujours, alors ? Je ne sais pas. Mais je fais. Peu importe. Je fixe son arme.

« Sincèrement ? J'en sais plus trop rien. Mais je préfère me dire que j'ai un but dans ma vie, même s'il est illusoire, même si c'est une cause perdue. Ca me semble plus intéressant que ce que tu fais. De tuer pour le fun. Oh, chacun ses goûts, je suppose. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Mer 17 Juin - 18:20

Ce en quoi croyait Erin était important. Elle continuait à servir quelque chose qui n'arriverait plus jamais, une idée morte dans l'oeuf. Elle n'avait aucune conscience des réalités. Les causes perdues valent parfois la peine qu'on se batte pour elle, quand il y a de l'honneur ou du panache à le faire. Là, maintenant, ce ne serait que brasser du vide. J'ai faim, putain, j'ai l'estomac qui me barbouille. Franchement, le choix était facile non, entre servir une idée creuse, dénuée de toute substance, ou faire ce que j'étais sensé faire. Après tout, les animaux, toutes les bestioles plus ou moins étranges qui peuplaient ce monde... Ils faisaient bien ça, eux. L'Homme aussi, finalement. Enfin, la plupart du temps. Et je n'avais bien abandonné du tout. Quelque part, je me battrais toujours pour la même chose. Avec un peu plus de fun. Je me demandais si demain, je n'irais pas poser une bombe au BACA ou à l'Eternal Reste, juste pour voir si ça allait faire un peu réagir les vampires, comment, et aussi pour voir tous les jolis petits effets de la déflagration. A voir. A méditer. Je n'avais pas non plus des ressources illimitées, plus maintenant en tous cas. Erin soupire et elle me dit que Krystel est morte depuis trois ou quatre mois. Je ne peux pas m'empêcher de lâcher un éclat de rire. Et voilà qu'elle s'interroge sur mes actions. Je lui lance un regard rieur.


| Oh tu sais, il a suffit d'un rien. D'une pichenette. D'un verre ou deux. Et peut être aussi, de quelques visions supplémentaires. |


Je lui tape l'épaule.


| Parce qu'un tueur sanguinaire a pas le droit de pisser contre un mur et de baiser une pute ? Tu devras essayer, ça te détendra un p'tit coup. |


Je souris à ses paroles suivantes, jette ma clope et tire ma flasque pour engloutir une nouvelle gorgée. Discuter, ça donne soif...


| C'est bien, bravo, t'es une putain d'idéaliste bien probe, bien honnête. Et ça rapporte quoi ? Qui va régner sur le monde, maintenant ? Il est ingouvernable, ce putain d'univers. Même la meilleure a raté son coup. Je suis pas un pote des démons, mais que tous les autres aillent se faire foutre. Je vais bosser pour ma pomme, maintenant. Et je vivrais ce qu'il me reste d'existence comme une putain d'étoile filante. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Sam 20 Juin - 9:57

J'avais la désagréable l'impression qu'il se foutait de ma gueule, et ça n'arrangeait rien à mon excellente humeur du moment. Je savais que des choses avaient changé, depuis la mort de Krystel. Beaucoup de choses. Je ne pensais peut être pas à ce point, ni qu'il disparaitrait dans la nature du jour au lendemain. Torben n'était pas quelqu'un de stable, ni de très raisonné. Cela par contre, ça ne bougeait pas. Je dirai même que ça allait de mal en pis. Alors quoi, il me repproche, moi, de tenir la route ? IL me reproche de continuer à faire ce que je dois faire, même si ça ne rime plus à rien ? S'il croit que je m'imagine que l'avenir que nous faisait miroiter Krystel est encore possible... Je ne suis pas idiote, aveugle, bornée, idéaliste, ou tout ce que vous voudrez. Je continue de faire ce que je fais, parce que la vie de débauché qu'il mène ne m'intéresse pas, moi. J'ai échoué partout. Je le vois bien. J'ai échoué à protéger Jana, à veiller sur Torben. Tant pis. Je ne pourrai pas faire chemin arrière, et pour le peu de temps qu'il me reste à vivre, je n'ai pas envie de m'accabler de remords. C'est plus fort que moi, mais j'essaye de ne pas les écouter. Je ne pensais pas avoir encore une conscience, pas à ce point. Il me répond vaguement, comme si ce n'était rien, comme si je devrais m'en battre les couilles. Pas de chance pour lui, j'ai autre chose entre les jambes. Des verres, des visions.

« Et alors, ces visions, ça y est, l'enfer est là ? »

On l'avait évité une fois. De justesse. Peut être les humains et toutes les créatures plongeront elles d'elles même ce monde dans le chaos par leur folie... Peu importe. Me battre, c'était un instinct chez moi, et je ne pourrai m'y soustraire. Si le combat précédent était mort, perdu, je me battais contre la menace la plus évidente qui pesait sur ma tête. Je ne sais franchement pas quoi penser de ces visions. Tom non plus. Est-ce qu'on doit s'y fier ? Je n'en sais rien. Lui s'en fiche. Lui laissera le monde aller où il veut. Je ris un coup, avant de lui répondre.

« Oh, je suis sûre que je baise bien plus que tu ne te l'imagines. »


Il me voyait sûrement encore comme un bloc de marbre, un robot insensible, inhumain. C'était l'image que je donnais. La vérité était un peu moins extrême. Je pensais qu'il s'en doutait. Tom... Je ne m'en rappelais que trop bien. Le plaisir que j'avais pu y prendre était à la hauteur de la culpabilité qui l'avait suivi. Des hommes m'attiraient. Je buvais. Moins que lui, de manière plus résonnée. L'alcool avait déjà fait bien trop de dégats dans ma jeunesse pour que je m'y laisse aller totalement... Je continue à le fixer, alors qu'il me déballe son tissu d'imbécilités sur mon compte. Oui, voilà, il me prend pour une idéaliste, et je ne sais trop quoi encore. J'allais lui en mettre une, peut être que ça l'aiderait mieux à comprendre qu'en lui expliquant avec des mots. Régner sur le monde, c'était obsolète. Pour l'instant. Pour l'instant, il y avait des démons, et les humains n'étaient que des imbéciles qui attendaient ce qu'allait leur dire leur cher ministre pour se bouger le cul.

« Mais t'es bouché ! Je t'ai dit que je savais que cette cause était morte. Je ne suis pas stupide, ni illuminée, ni je sais pas quoi. Je ne connais que très peu Morgane, mais elle n'est pas sa mère. Et quand bien même. Tout ce que je veux faire, c'est éviter que ce monde bascule avant ma mort. Ce qui se passera après, je pourrai rien y faire. Fais comme tu veux. Aides les démons si ça te chante. Si tuer n'importe qui pour le fun ça t'amuse, tant mieux pour ta pomme. Toi, ton passe temps, c'est de baiser et boire, moi, c'est de faire une armée. Je m'occupe les mains, j'aime pas m'ennuyer. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Lun 22 Juin - 19:21

Et voilà. Erin et moi en étions arrivés jusque là. Quelle déchéance. Quel temps perdu. Tous ces efforts, ces missions, tout cela en vain. Elle est trop droite. Tout ce qui est trop rigide rompt un jour, c'est une loi presque universelle de l'humanité contre laquelle on ne peut malheureusement pas grand chose. J'imagine que nous étions destinés à cela. En même temps...


Toutes ces années auprès de Krystel, c'était presque trop beau. Comment avais je fait pour garder la raison, pour tenir le monstre à distance ? Oh, monstre j'étais. Mais raisonné. Tenu en laisse. Un monstre en laisse. Tiens, ça me rappelle une chanson... Mais tout ça, c'est fini. Retour aux sources. Il fallait bien survivre et c'était comme ça que je le faisais, en encaissant.


Je finis par éclater de rire à nouveau en me tenant les côtes. En fait, elle savait rien du tout. Forcément, j'avais pas eu le temps de la prévenir. C'était pour ça que j'avais vite fait le calcul que rester bien sage c'était pas forcément la meilleure solution ! Je ris plus encore quand Erin me dit qu'elle baise plus que je ne l'imagine. Là c'est trop, je peux même plus laisser durer le suspense.



| Quoi, ça y est, p'tit Tom et toi vous vous tutoyez ? Ca explique beaucoup de trucs... |


Et je riais encore. Erin avait elle trouvé de quoi réchauffer un peu l'organe morne et froid qui lui servait de cœur ? Je ne savais pas pourquoi, mais j'en doutais. Elle était bien trop droite dans ses baskets pour tomber amoureuse, et infiniment plus sociopathe que je ne le serais jamais. Non, elle prenait ce dont elle avait besoin. C'était comme ça, même elle ne pouvait pas échapper aux pulsions bassement humaines. Je ris tellement fort que j'en pleure, complétement bourré mais putain, qu'est ce que ça faisait du bien! Je reprenais difficilement mon souffle, les mains posées sur les genoux tant j'avais du mal à rester debout sous l'effet de l'hilarité.


| Quoi, je t'ai pas dit ? Tu vas être super occupée alors, si tu continues à te battre. Le Chaos est pas là, mais les visions, elles, étaient bien réelles ! |


Je la dévisage et lâche ma bombe.


| Quoi, je t'ai pas dit qu'en fait Krystel était toujours vivante et qu'elle se battait pour l'ennemi ? Alors, qu'est ce que tu dis de ça, toujours envie de te battre ? Bientôt, elle viendra pour toi. Bientôt, elle viendra pour nous tous ! |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Mar 23 Juin - 17:48

Je le regarde. Je ne m'y retrouve pas. Je vais finir par me demander ce que je fous là, si j'essaye encore de faire quelque chose pour lui, ou si... Ou si je passe juste le temps. A me prendre tout sur la gueule, que je ne comprenais rien, que ce que je faisais ne servait à rien, que j'étais conne, aveuglée par un devoir absurde. Je sais que les beaux principes qu'on m'a inculpé depuis des lustres sont en train de voler en éclat. Mais quand je vois où nous en sommes arrivés, et quand je me rappelle comment les choses étaient il y a quelques mois, même pas un an, avant tout ça... Tout ça a commencé avec la mort de Krystel. Je le sais. Depuis, c'est la glissade, lente et belle glissade vers les bas fond, à laquelle cette nuit de février a donné un beau coup d'accélérateur. Je ne sais pas où on va, maintenant. Si on va toujours quelque part, d'ailleurs, et si on y va ensemble. J'ai toujours envie de lui en mettre une, et de m'en mettre une à moi aussi par la même occasion. Je culpabiliserai sûrement jusqu'à ma mort qui viendra bientôt j'espère, de tout pleins d'actions ratés, et il n'y a plus grand chose à sauver. Juste à continuer jusqu'à la fin, que la fin de ma vie rime avec celle du monde ou que celle ci vienne après. Essayer de ralentir la descente... Ca revient peut être à soulever des montagnes, mais tant pis. J'ai rien d'autre à foutre, j'ai aucune envie de passer mes nuits à picoler, de trouver un boulot normal, ou quoi que ce soit de différent. Ca paraît peut être con. Je sais que j'agis en vain, mais je veux quand même agir. Il ne comprendra peut être pas. Sûrement pas. Il se foutra de moi. Il le fait déjà assez bien. Un peu plus un peu moins... Il ne peut pas m'empêcher de me faire rire. P'tit Tom... P'tit Tom a servit strictement à rien dans l'histoire, à part comme défouloir de mes pulsions sexuelles. La réplique part toute seule, et je sais tout de suite que j'aurai aimé réfléchir avant de parler, et en sortir une autre.

« Tu sais, p'tit Tom, il en a une grosse ! »

Ok, c'était nul. Je suis nulle. Et oui, ça explique beaucoup de trucs. Malheureusement. Ce qui est fait est fait. On a baisé qu'une fois, et je suis pas sûre que ça aurait changé grand chose si on ne l'avait pas fait. Je trouve que le type a les yeux beaucoup rivés sur moi, depuis, mais franchement, je m'en fiche comme de l'an quarante. S'il veut s'empêtrer dans ses sentiments, c'est son problème. Torben est à moitié plié de rire, lui. Bon, si le rire allonge l'espérance de vie, j'aurai peut être au moins réussi à lui faire gagné une année... Ok, celle là aussi, c'était de la merde. Je vais aller me recoucher. Je suis plus douée pour tuer que pour sortir des vannes, c'est un fait.

Je ne le lâche pas des yeux, quand, à moitié plié en deux, il recommence à parler. J'ai du mal, sur le coup, à saisir le sens de ses paroles. Je le regarde, un instant, sans broncher, sans ciller. Je me demande ce qu'il raconte. Je me rappelle la fois où il m'a regardé un peu comme ça, pour me dire que l'enfer était à nos portes. Il avait eu raison. Il a toujours l'air aussi sûr de lui, et toujours aussi fou. Je n'arrive à débiter qu'une question, d'une voix caverneuse.

« Qu'est-ce que tu racontes ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Mer 24 Juin - 17:53

Je ne savais pas pourquoi mais je sentais que la jeune femme allait avoir du mal à me croire. Ah mais putain de bordel de merde, pourquoi quand je dis la vérité, c'est le moment où l'on est le plus dubitatif face aux trucs énormes que je peux balancer ? Erin est une paumée. Elle est destabilisée, victime collatérale d'impératifs qui nous dépassent tous les deux. Elle ne sait plus où donner de la tête car elle a un cadre de vie infiniment trop rigide pour savoir comment faire face. C'est comme ça. Elle est capable de s'adapter mais pas à tout et pas toute seule. Avant, j'étais là pour l'aider à s'acclimater totalement au monde de la Nuit, qui était devenu le nôtre. Mais maintenant, elle était toute seule, parce qu'elle ne pouvait plus compter sur moi. Je dévisage Erin les yeux ronds alors qu'elle me balance comme un reproche, comme une insulte, que lui en a une grosse. J'éclate de rire encore une fois en me tenant les côtes.


| Tu vois ? Même toi au fond, tu t'en fous de tout ça. T'en avais envie et tu l'as fait, qu'importent les conséquences pas vrai? |


Je n'étais pas jaloux, car pour l'être il fallait ressentir de la possessivité. Erin et moi n'avions jamais vraiment partagé de relation, même si les bases d'un partenariat plus intime avaient un temps été érigées. Mais les impératifs de nos devoirs respectifs nous avaient fait diverger. Comme toujours. Il ne saurait en fait en être autrement. N'empêche, Erin qui baise Tom et cela, dans mon dos... Ce n'était pas rien. Heureusement que je n'attendais plus rien de personne, sinon je crois que je pèterais plus encore un boulon. Je dévisage Erin quand elle ne me croit toujours pas. C'est peut être trop gros pour passer. Tant pis. Je l'aurais prévenue. Je prenais un air théâtral.


| Bah, laisses tomber. Je crois que ça y est... |


Je lève les bras.


| Je suis à la retraite! |


Mais je m'arrête, et réfléchis un instant.


| Jusqu'à ce que je sois à court de pognon en tous cas! |


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Ven 26 Juin - 10:02

Je le dévisage encore plus, comme si c'était possible. Je ne comprends pas ce qu'il me raconte. Ou plutôt si, je comprends, on parle la même lange, il fait des phrases cohérentes, pas de soucis là dessus. Krystel, vivante, du côté des démons. Vous m'auriez dit ça il y a quelques temps, j'aurai éclaté de rire. Là... Je m'en veux presque de penser que ça peut être vrai, de lui laisser le bénéfice du doute. Torben ne me dirait pas ça sans raison, juste pour me faire du mal. IL me dit ça parce qu'il le croit, il croit à ce qu'il dit. Comme la dernière fois. C'est cela qui me fait peur, cette certitude dans sa voix et dans son regard. Cela me rappelle tellement la dernière fois que je l'ai vu, alors qu'il semblait paniqué, m'annonçant que le carnage allait venir... J'avais fait le nécessaire, sans vraiment le croire, mais simplement car mieux valait prévenir que guérir. Et que la guerre arriverait bien rapidement, cela je le savais très bien. Là, c'était encore différent. Il n'y avait pas de demie mesure. Soit je le croyais, soit je décidais qu'il était fou en plein. Oh, quoi qu'il en soit, on en était sûrement pas loin, mais tout de même. Je me demande comment cela peut être possible, même si je sais que cette question n'a pas lieu d'être. Que les règles ont changé, et que tout peut être possible. Mais encore une fois, quelque chose me bloque pour le croire. Sinon... Sinon je n'imagine pas ce que cela signifierait. J'ai comme peur, tout à coup. Oui, moi, peur. Je soupire, hausse les épaules. Oui, je m'en suis mordue les doigts. Mais quelle différence ?

« Oui, sûrement. Ce qui est fait est fait, de toute façon. Ca n'a plus d'importance. »


Oh, pour Tom, si. Moi, ça m'était bien égal, avec qui je baisais. Avant, je ne le faisais que pour le boulot, maintenant, mon boulot ne me le permettait plus. Alors finalement, je prenais les occasions comme elles venaient, sans vraiment les chercher. Je n'avais pas pour vocation de passer ma vie entre des draps. En tout cas, ça ne lui fait strictement rien, d'apprendre que j'ai couché avec son « psy ». Le psy a pas fait trop de miracles, je trouve, et maintenant, je le vois mal recommencer le travail qu'ils avaient commencé depuis la mort de Krystel. Mort. Ou pas mort. J'en peux plus. Je vais devenir folle, moi aussi. Le monde est déjà fou de toute façon, et c'est assez contagieux. Il se fout encore de ma gueule, et m'arrache un petit rire.

« Et une fois que t'en as plus, tu feras comment ? Je te vois mal faire l'aumône... »

Oh, je me doutais de ce qu'il pouvait faire, il y avait toujours moyen de se faire un peu de blé quand on a les moyens qu'il a. Que nous avions. Si c'était vrai, qu'est-ce que je ferai ? Aurai-je encore de quoi continuer, ou finirai-je mes jours comme lui, au fond des bars ? Ou pire ? Je soupire, fais quelques pas. Réfléchis encore. Un peu plus, et j'étoufferai.

« Qu'est-ce qui devrait me pousser à te croire ? Tu l'as vue ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Sam 27 Juin - 14:37

Je n'ai cure de l'avis d'Erin Danvers. Elle a été importante, oui bien sûr. Elle a été la personne dont j'étais le plus proche. Jana avait perdu son âme et sa personnalité depuis tellement longtemps que j'avais longtemps douté de l'amour que j'avais pu lui vouer dans le passé, tandis que Krystel était vampire. Erin était différente. Mais aujourd'hui, plus rien n'avait d'importance. C'était terrible mais libérateur, je me sentais immensément mieux d'un seul coup. J'avais rayé toute l'importance de mon existence toute entière car j'avais compris la place réelle de l'éphémère et de la futilité. J'avais compris depuis longtemps que Dieu existait bel et bien mais qu'il s'amusait du spectacle qu'on lui offrait, qu'il n'intervenait que pour éviter que la partie ne se retrouve faussée par les évolutions du jeu. Quoiqu'il en soit, j'ai compris que les règles que j'avais saisies n'étaient plus à l'ordre du jour, mais alors plus du tout ; il n'y avait pas de fin, pas de conditions de victoire, ni d'objectif absolu. Il n'y avait rien d'autre que ce que j'avais toujours connu, toujours souhaité. Il n'y avait rien d'autre que la Mort. La notion de devoir devenait relative, sans but commun, sans attendus divers. Je l'avais laissé tombé, préférant rompre que plier. Je souris, goguenard, aux paroles d'Erin.[/i]


| Je suis sûr que pour lui, ça en a eu. Il me ressemble à une époque... Tu as dû lui faire un putain d'effet. |


Et Erin n'était pas n'importe qui, au lit. Elle baisait comme elle accomplissait ses missions. Rapidité et efficacité. Sans trop de fioritures, sans trop de gants. Elle faisait ce qu'elle avait à faire, en devoir comme dans l'intimité. Et elle me pose plein de questions. Je suis secoué d'un nouveau rire.


| Oh oui, je vois des choses en permanence! Et franchement, tu poses la question ? Qu'est ce que je pourrais faire? |


Je me détaille moi-même du regard.


| Franchement, j'ai rien d'un petit mignon qui vendrait son cul. Je parle de consolider financièrement sur les acquis que je peux retirer de toute une vie passée à foutre la merde. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Sam 27 Juin - 15:32

Je me demandais toujours ce que je faisais là, au final. Où ça allait me mener. S'il allait se décider à me donner de quoi le croire, ou s'il allait continuer à se moquer de moi. S'il allait me laisser le cul entre deux chaises, dans cette incertitude que je détestais au plus haut point, qui m’enrageait depuis toujours. Il y avait toujours quelque chose qui me poussait à lui accorder du crédit, une autre qui me bloquait. Ma vie ne rimait à rien, de toute façon. Je m'en rendais compte. Un peu plus un peu moins... L'envie de lui en mettre une allait tout de même finir par revenir. Plus forcément parce que son attitude me dégoutait, mais pour qu'il formule une réponse claire une bonne fois pour toutes. Je m'en foutais de ce que ça pouvait être, du moment qu'il me le disait. Je réalisais bien, quoi qu'il en soit, qu'il n'y avait plus rien d'autre à tirer de lui. Qu eje ne le ramènerai pas. Que je ne me ramènerait peut être pas moi même en très bon état, en fait. Peut être pas du tout. On évoque Tom. Je me fiche de lui, aussi. Il n'a jamais rien été. Il n'a même pas connu Krystel. Krystel... Tout était mort. Ou perdu. C'était pareil. Je hausse les épaules. Oui, je lui en ai sûrement fait de l'effet. Et ça a eu de l'importance. Ca en a eu aussi, pour moi, un peu. Pas dans le même sens. Dans le sens où on a choisi le mauvais moment pour baiser, parce que j'ai découvert un peu plus tard que Torben m'avait appelé. Maintenant, je m'en tape, c'est du passé, comme je lui ai dit. Tom pourra se faire des films comme quoi lui et moi il y a un avenir si ça l'amuse. L'avenir, c'est une ruelle sombre et sans fin, comme celle dans laquelle nous nous tenons. De la crasse, du n'importe quoi.

« Je crois que oui, il m'a jeté pas mal de coups d'oeils assez éloquents par la suite. »

Je haussais encore les épaules. C'était rien. C'était pas intéressant. C'était pas embêtant. La suite l'était. Torben préfère répondre à ma question que j'avais posé comme ça, à laquelle je connaissais déjà la réponse, plutôt que celle qui m'intéressait vraiment. Putain, j'en ai marre. Je suis seule. J'ai toujours été seule. Je n'ai jamais voulu autre chose, je ne le veux toujours pas. Mais aujourd'hui, je suis seule et je ne sais pas où je vais.

« Je m'en doutais, je suis pas conne en plein. Je sais que t'en a plus rien à cirer de moi, que tu me prends pour une imbécile, une idéaliste, ou je sais pas quoi. Tu sais qui a tué Jana ? Non, mais tu t'en fiches. C'est moi. Moi et Swayne. Elles étaient sous l'emprise du Chaos, elles se sont jetées l'une sur l'autre. J'ai essayé de les séparer, je me suis loupée, j'ai blessé Jana beaucoup plus que l'autre, et Swayne l'a finie avec ses crocs avant de reprendre ses esprits. »

J'avais dit tout ça d'une traite, comme si moi aussi ça m'était totalement indifférent. Je le regarde, pousse un soupir.

« Je sais plus ce que je vais faire, maintenant, je sais pas si je dois te croire ou pas, mais comme t'as l'air de rien vouloir me dire d'autre, je vais me débrouiller toute seule comme une grande. Je vais bien finir par trouver quoi faire. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Sam 27 Juin - 16:28

Erin Danvers était une tueuse patiente, mais socialement elle était encore plus handicapée que moi. Elle n'avait aucune idée de la manière dont il fallait parler aux gens, de ce qu'elle pouvait avoir à leur dire. Moi, là, je sortais d'un moment dans un bar où j'avais passé un moment sympa. Bon. Je venais aussi de buter un type, ou en tous cas de l'envoyer KO pour la nuit, je sais pas j'avais pas vraiment vérifié et ça me posait pas de problèmes, mais quand même. J'étais capable d'attendre, de me détendre. En fait je crois que j'avais abdiqué depuis longtemps toutes formes de contrôle sur mes congénères. J'avais compris que je ne tirerai rien des êtres humains qui pouvaient m'entourer, mais alors rien du tout. Je fais un clin d'oeil à mon ancienne partenaire quand elle me lâche une vérité qui aurait pu passer pour une vantardise, mais qui dans sa bouche ne l'était pas du tout ; elle savait ce qu'elle disait et je la croyais parfaitement.


| Tu n'étais pas Sa pomme de sang par hasard, en même temps. |


Et la voilà qui s'énerve, qui se vexe. Elle dit que je n'en ai plus rien à foutre d'elle. Ce n'est pas totalement faux ni totalement vrai. Et la nouvelle qu'elle me sort me stupéfie. Jana, je savais qu'elle était morte. Je considérais qu'elle était morte depuis longtemps. Mais savoir qu'elle avait été butée par des gens qui devaient la défendre, même s'ils avaient toutes les bonnes excuses du monde. Je la revoyais, riant en robe de mariée à une de mes plaisanteries. Souriante, nue contre moi. Crocs sortis, en train de me prendre mon sang. Elle était morte, tuée par les « siens ». Je ris, je ris encore. Quelle ironie de merde. Tout part en fumée. Tous les gens que je connais meurent et moi, je reste là. On est tous destinés à souffrir et à se faire buter connement par les gens qui sont sensés tenir avec nous. Je ris mais je pointe mon flingue droit sur Erin, tremblant sous l'effet des soubresauts de mes éclats de rire. Je range mon flingue.


| C'est la parfaite illustration de ce que je disais, putain. Allez tous vous faire foutre. Je veux plus rien avoir à faire avec tout ça. |


Jana était butée par les siens. J'en revenais pas. Tout ça pour ça. Dix ans de ma vie foutus en l'air. Dix ans de souffrances, de tortures, de concessions, mais surtout de tortures. J'avais été brûlé, saigné, violé, éventré, perforé et tout un tas d'autres joyeusetés en -é pour rien. Rien 'navait bougé, rien n'avait changé. Tout ça pour rien. Je haïssais vraiment cette saloperie de pays tout en sachant très bien qu'il me serait difficile de le quitter en l'état, vue la surveillance des frontières depuis les années sanglantes. Toute cette détresse m'ouvrit en grand à Ses émotions à Elle mais aussitôt, je refermais le canal avec une rage terrible, dégoulinante de haine et de violence. Tout ça, c'était aussi à cause d'elle. Pour elle. Tout ça n'avait plus aucun sens. Je me détournais et m'en allais. Qu'Erin n'essaie pas de me retenir, si elle tenait à la vie.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   Lun 29 Juin - 11:21

Toute ma vie n'avait été passée qu'à servir. A accomplir des missions que l'on me donnait. IL n'y avait jamais rien eu d'autre, je n'avais jamais cherché à ce qu'il en soit autrement. Même si ce que je faisais n'avait pas de sens, je le faisais parce que c'était tout ce que je connaissais. Tuer, espionner, torturer, peu importe, mais je faisais. Je ne voulais toujours pas autre chose. Je n'avais aucune idée de ce que pouvait être cet autre chose, et je ne me voyais pas autrement que comme j'avais toujours été. Un fantôme, une Ombre, un rien, une arme. Une arme pour quoi ? J'avais servi la CIA parce qu'elle était venue me chercher, parce que c'était elle qui m'avait donné cette vie. J'avais servie Krystel parce qu'elle m'avait battue, et ouvert les yeux. Elle était la plus forte, Elle l'avait toujours été. Je n'avais pas réfléchi, après Sa mort. Je ne vois pas pourquoi j'aurai réfléchi. Mais il y avait eu Jana. Il y avait eu son corps qui disparaissait presque entre mes doigts, alors que j'intervenais une seule seconde trop tard. Alors que c'était ma faute. Il y avait Torben. Je ne pouvais lui en vouloir. Il avait été lié à notre Reine bien plus que je ne le serai jamais. Tout était allé trop vite et trop loin, de toute façon. Je ne pourrai pas le ramener, je ne me berçais pas d'illusions. Je ne pensais même plus à ça. Je pensais juste à ce qu'il m'avait dit. C'était comme la belle cerise sur le gâteau. Si Krystel se battait pour le Chaos, peu importe le pourquoi du comment, peu importe si ça me semblait impossible.. Plus rien ne servait à quoi que ce soit. Elle était la plus forte. Elle viendra pour nous tous, comme il l'avait dit. Je ne voulais pas le croire, j'essayais de m'accrocher à n'importe quoi, à des espoirs ridicules, à la raison, mais je crois que cette discussion m'avait tellement mise sur le nerfs que je n'arrivais plus à raisonner correctement. Ce n'était pas de moi. Ce n'était pas de moi non plus de baisser les bras. Mais s'il n'y a plus rien à attraper en haut, on ne peut que les baisser...Je le regarde, indifférente. Non, je n'étais peut être pas Sa pomme pour rien. Je savais qu'elle m'avait désiré longtemps, encore plus face à ma résistance. Mais cela non plus n'avait aucune espèce d'importance aujourd'hui, car c'était du passé.

« Sûrement. »

Je sais que je n'ai plus rien à faire ici, que ça ne mènera à rien, sinon dans le mur. Je n'ai pas envie de perdre les manettes devant lui, et c'est ce qui commence à arriver à force de repenser à ses déclarations sur Krystel en même temps que de continuer à lui parler. Je lâche ce qui me passe par la tête. Pourquoi est-ce que je lui dis ce qui s'est passé ? Aucune idée. Parce que ça me fait du bien, de vider mon sac, peut être. En tout cas, ça au moins ça le fait réagir, dirait on. Je lâche un rire acerbe quand il sort son flingue et le pointe sur moi. Sur le coup, ça me fait rien, à part rire. Oui. Je me dis juste que je mourrai un jour. Alors mourir avec quelques jours, mois, années d'avance, quelle différence ? J'ai échoué dans toutes mes missions, je n'en n'ai plus. Mais je n'ai pas envie d'être à la retraite pour autant.

« Vas-y, tire. Défoule toi.  »

Mes réflexes me diraient de courir, ou de dégainer moi aussi, parce que je me suis toujours accrochée à la vie, même si elle ne servait à rien. Il range. Ca ne me fait rien non plus. J'ai vidé mon sac. Je me retiens pour ne pas le frapper, parce que c'est ce que mes nerfs me disent de nerfs. Je les cache sous mon indifférence. Il me lâche un truc, et se détourne comme ça.

Le dos contre le mur, bras croisées, je le suis du regard alors que la nuit l'avale.

Je reste là quelques minutes. Je regarde les poubelles, je détaille le corps sur le sol. Je vérifie qu'il soit bien mort, qu'il n'ait pas pu entendre notre discussion. Puis je me détourne. J'ai toujours envie de frapper, de faire quelque chose. J'erre, et finis par me souvenir de l'humain que j'avais capturé l'autre jour avec Hastings, et que j'avais cloitré dans une de mes planques. Au mieux, il parlera, et peut être que ça me donnera envie de continuer ce que je faisais. Au pire, je me serai défoulée, et l'autre n'aura pas à le tuer lui même.

J'essaye de trouver un peu de calme dans le silence et la nuit. J'essaye de trouver des réponses. J'essaye de savoir où je vais. Pour la première fois, il n'y a personne pour me le dire.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Just a shadow of reality [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: East End :: Ruelles
-
Sauter vers: