AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
This day in the company of friend [Livre III - Terminé]
MessageSujet: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Ven 3 Avr - 18:14

This day in the company of friend

11 février 2018 (12H13)

    Je regarde dans la rue à la recherche d’une place de libre. Un break bleu sorti de son emplacement à quelques mètres de moi. J’en profite pour prendre sa place en faisant un joli créneau. Le soleil était haut dans le ciel.

    J’avais passé ma matinée à ranger ma boutique, étant donné le peu de client. Déçu ? Carrément. Il y a quelques jours, j’avais été embarquée dans une histoire de fou. Un policier psychopathe m’avait pris en chasse avec une autre personne, Joe. J’avais encore les stigmates sur mon poignet droit. Un bandage cache une vilaine marque de brulure circulaire que m’avaient faite les menottes. C'était moins douloureux qu’hier, mais me rappel à quel point j’ai bien faillit perdre la vie. Je sors de ma voiture en me demandant s’il était bien avisé de raconter cette histoire à Ania. Elle allait m’en vouloir de pas l’avoir appelé directement après ma mésaventure. Je me dirige vers le Gold Spoon, un restaurant qui faisant de très bonne salade et le canard magret était un délice pour mes papilles. Le seul hic, s’était que j’étais fauché. Les affaires n’étaient pas au beau fixe. Sous mon manteau, j’avais un pull sombre et un jean, mes talons claquèrent sur le bitume.

    En entrant dans le restaurant, un homme eu la gentillesse de m’ouvrir la porte et de me laisser passer. Je le remercie et balaye le lieu du regard à la recherche d’Ania. Apparemment, elle n’était pas encore arrivée. Un serveur s’avança vers moi, me demandant si je serais seule pour manger. Je l’informe que non, et qu’on sera deux, mais que je préfère attendre que mon amie arrive. Il me gratifia d’un sourire et me désigna le bar où je pourrais attendre sans obstruer l’entrée. Genre, « tu gêne chérie, alors pousse des jolies fesses ailleurs ». Je m’exécute est m’installe sur un haut tabouret. Je regarde mon portable, aucun message de la part d’Ania.

    Il y avait du monde. La plupart été des employés du coin venu se restaurer pour leur pause du midi. Les serveurs s’avèrent à passer de table en table : Prendre les commandes, servir les clients, … . Il parait qu’il y avait déjà eu du grabuge dans ce restaurant entre un humain et un loup-garou. Les Années Sanglantes avaient fait des blessures dans chaque camp et nous devons malheureusement vivre avec. Je crois que j’aurais fait également un scandale en voyant la vampire qui avait tuée mon beau-père. J’aurais même tenté de la tuer. Je ne suis pas partisan de l’adage « œil pour œil, dent pour dent », mais les sentiments de colères, d’injustice remontent facilement à la surface et prend le pas sur nos bas instinct. La porte s’ouvre est je vois enfin Ania arriver. Je me lève de mon tabouret et lui fit signe de la main.
    Salut ! – lui dis-je en m’approchant d’elle, avec le sourire.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Lun 6 Avr - 22:57

J’ouvre un œil et éteins la sonnerie de mon téléphone. Je vois le soleil filtrer à travers les stores, une belle journée qui s’annonce. Pourtant je n’ai qu’une envie : rester sous ma couette. Je suis, pour le coup tellement bien, au chaud, en sécurité, loin de tout.
Alors que mon téléphone sonne une deuxième fois, je me tourne vers la fenêtre et m’étire en baillant. Ah. Alice. Edimbourg. C’est vrai. Je lui ai promis. Je savais bien qu’il y avait un truc important. Et je me dis que oui, j’ai dû mettre au moins 4 sonneries histoire d’être sûre de me lever.

Je finis par sortir du lit, et me diriger vers la salle de bain. Ouais, il faudra que je me souvienne qu’il y a d’autres personnes. J’hausse les épaules et entre sous la douche. Pour ce que je m’en fiche.

Douchée, c’est déjà un peu mieux, je commence à émerger.
J’enfile un jean noir et un pull vert sapin, quelques bijoux, des boots aux pieds, avant de prendre un petit déjeuner rapide. Non, je me pose rarement, seule, je trouve ça d’une tristesse déprimante…
Et j’embarque le strict minimum avant de prendre un train. Ouais, c’est le souci quand on n’a pas de voiture… Et oui, le strict minimum consiste pour moi à prendre mon sac et mon appareil photo…

Edimbourg. Ce n’est pas ma ville préférée, mais on pouvait y trouver un certain charme quand même je suppose. Malgré les traces restantes des Années Sanglantes, malgré les impacts de balles qui parsemaient encore ici et là les murs.
Je sais que j’ai l’air d’une touriste, plus encore ici qu’au Niger ou au Tibet, ce qui était en soi déjà super ironique. L’appareil que je tiens faisait d’office pauvre petite provinciale aux yeux des personnes passant à proximité. Pourtant cet appareil coute plus cher que tout ce que je pouvais avoir d’autres sur moi, plus cher que tout ce qu’ils trimballaient sur eux… Et c’était un des plus petits que j’ai. J’avais hésité, mais ça faisait longtemps que je n’ai pas vu Alice, elle râlera peut-être, mais j’ai bien l’intention de prendre des photos. J’ai également pris quelques cartes SD de mes voyages, sait-on jamais avec elle. Oui, c’en est presque maladif chez moi, j’ai du mal à me séparer de tout ça… Oui, je vois mieux à travers un appareil photo, et alors ?

Oh, et oui, j’avais failli partir sans, mais j’ai également et surtout un sac à dos rempli de divers cadeaux pour elle. Non, pas de poupées ou vêtements venant de lointaines contrées, mais des sachets contenant pavot bleu, Saussurea costus, Epilobe, Rumex, Myosotis, … et autres, achetées et trouvées ici et là lors de mon voyage. Peut-être pas en quantité astronomiques, mais bon, ça faisait toujours un plus. J’avais déjà eu du mal à passer certaines frontières avec tout ça…

J’étais venue passer la journée ici, principalement au final, pour déjeuner avec Alice. Et au final, à flâner et prendre des photos de tout et n’importe quoi, pour un peu, je me serais mise en retard.
Arrivée devant le resto, je regarde à travers les vitres. Ah, évidemment, elle est déjà là. Je pousse les portes et entre. Je la vois se tourner vers moi. Je lui souris en retour. Je m’approche, avant de la serrer contre moi. Oui, elle m’a manqué. Ils ne sont pas nombreux ceux que je range dans cette catégorie, mais elle oui.

« Salut Alice. »

Je m’éloigne d’elle, toujours souriante.
J’attrape le serveur qui passait à côté et lui demande une table pour deux. Il nous regarde, sourit et nous fait signe de le suivre.

« Tu vas bien ? T’es superbe !
Ça fait longtemps que tu attends ? »


Dernière édition par Ania Kenway le Sam 16 Mai - 0:43, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Ven 10 Avr - 20:37

    Je trépigne d’impatience à chaque fois que je dois voir Ania. J’apprécie vraiment notre amitié et j’aime lorsqu’elle me raconte ses voyages. Avant, je voyageais beaucoup lorsque je faisais encore de la compétition. Cette époque était loin derrière moi, n’appartenant plus qu’au passé. Un jour, je pourrais demander à Ania de partir avec elle et oublier mes problèmes, mais ce serait pour mieux les retrouver au retour. Je ne pouvais pas laisser la boutique et perdre le peu qu’il me reste dans l’affaire. Je la serre également dans mes bras. Elle m’avait trop manquée. J’avais peu d’amie fille, plus des amis mecs. Mon côté garçon manqué, même si cela ne se vois pas, me prédestine à côtoyer plus la gente masculine. J’ai beau être coquette, j’aime boire dans les pubs, m’amuser et me battre lorsque j’ai un coup dans le nez. Sur ce dernier point j’ai fais des efforts. J’ai pris en maturité. Je desserre mon étreinte et lui fais un sourire en retour.

    Je vais bien … - Outre le fait que j’ai pas mal de problème financier, et de deux, trois bricoles qui me sont arrivés, je vais relativement bien. Au vu du compliment d’Ania, je ne dois pas avoir une si mauvaise tête que ça. – … cinq petites minutes… – Dis-je en suivant le serveur entre les tables. Il nous montra une table situé prés de la porte des cuisines. Je fis la grimace et regarde le serveur. – Vous n’auriez pas une autre table ? – lui demandais-je avec un sourire charmeur. Il me regarde, sans un sourire. On était tombé sur un mec gay. En ce moment avec la gente masculine autant dire que je n’avais pas de chance. Je soupire et voit une table libre prés de la fenêtre. – Celle-là me semble bien … - Je me retourne vers Ania qui semblait d’accord avec moi. Surtout qu’on voyait la porte de cuisine frapper dans la chaise où le serveur souhaitait nous installer. – On va aller là-bas … - Dis-je tout simplement sans laisser le temps au serveur de protester. C'était des retrouvailles, on n’allait pas les passer avec le bruit des casseroles et de la vaisselle. Je me dirige vers la table, faisant un sourire espiègle à Ania et fis signe de me suivre.

    Je m’installe à la table, mettant mon manteau sur le dossier de la chaise. Un nouveau serveur s’approche de nous en nous remettant les menus. Celui-ci nous fit un sourire charmeur. Bingo. Un hétéro. Je le remerciai et ouvrit la carte des menus. – Alors comment vas –tu ? Tu es revenu quand ? … - D’un seul coup, je me demandais où créchais Ania. Je la voyais mal dormir dans la maison familiale. Trop de souvenir douloureux et comme elle ne m’avait pas appelé pour dormir chez moi… Si elle ne savait pas où crécher, j’allais certainement lui proposer de vivre dans mon appartement. Bon, j’avais qu’une chambre, mais ce n’était qu’un détail.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Lun 13 Avr - 23:35

Il faisait beau, et j’étais contente d’être là. Non, ce n’est pas courant. Je n’avais pas… plus beaucoup d’amis. Quand vous passez la majorité de votre temps à parcourir le monde, en évitant autant que possible de rentrer ou de vous poser trop longtemps au même endroit, c’est ce qui arrive je suppose. Ils s’effilochent les uns après les autres. Mais pas Alice. Elle, elle était toujours là, tout comme Will.
Et oui, je l’aimais beaucoup. Mais bon, je n’ai jamais été trop ponctuelle, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Enfin, pour le coup, je n’étais pas trop en retard. Je crois…
Je la prends dans mes bras. Elle m’a manqué. Je m’éloigne un peu, la regarde et lui sourit. 5 minutes de retard, ce n’est pas une catastrophe, c’était presque même un record me concernant…
Alors qu’on suit le serveur, je regarde autour de nous. Les gens ont l’air si… normal. Oui, je sais. Tout se reconstruit petit à petit, ça ne devait pas m’étonner. Mais j’ai toujours trouvé la capacité des gens à se reconstruire assez impressionnante. Suis-je pareille ? … Sans doute au final, même si je n’en ai pas l’impression. Peut-être parce que je ne me pose pas assez pour y réfléchir.

Je me reconcentre et grimace en même temps qu’Alice. Il se fout de nous ? Qui voudrait de cette table ? Pourquoi ils ne la virent pas cette table ? J’acquiesce en souriant quand Alice désigne l’autre, beaucoup plus sympa, qui donne sur l’extérieur. Je la suis, toujours souriante jusqu’à ladite table.
Bon, d’accord, ça, ça me manque. Cette complicité, ces sourires malicieux. J’avoue. Je m’installe en face d’elle, posant mon bazar à terre, mis à part mon appareil que je garde à mes côtés sur la table oui, et m’assoies.
Je prends le menu que le serveur nous tend, murmurant un merci distrait. Je tourne la tête vers Alice et lui souris, amusée.

« Oh euh… il y a quelques jours… Je suis revenue il n’y a pas longtemps, c’est promis, je t’ai appelé presque de suite. »
La dernière fois que j’avais tardé, elle m’avait engueulé. Sérieux. Engueulé. Le fait que je me sois mise à rire n’avait pas dû arranger son énervement je pense.
« Et… je vais bien. Très bien. »

Oui, vraiment très bien. Rien de beau, d’important, de transcendant, de nouveau dans ma vie.
Oui, bon… une partie de moi se rend compte que c’est triste et déprimant. Mais je l’étouffe facilement cette partie-là… En particulier quand je n’ai pas une minute pour y penser et que je cours à droite à gauche.
Et oui, en même temps, ce n’est pas tout à fait vrai. J’adore ma vie. J’adore visiter, rencontrer des gens, découvrir de nouvelles choses, de nouveaux endroits, … J’ai une vie super et passionnante. Tant que je suis loin. Ici tout disparaît, et malgré Alice, malgré Will… Je sais que je… que ce qui fait que je suis moi s’efface… et je me retrouve face à un silence dérangeant.

« J’ai comme d’hab un peu de mal à reprendre le train-train quotidien et mes habitudes, mais bon… ça va revenir…
Ça fait un moment que j’étais partie… donc, c’est un peu compliqué… mais… »
J’hausse les épaules. « … mais ça reviendra comme à chaque fois… Et puis, je revois les gens que j’aime. Donc, c’est cool. »

Même s’ils sont de moins en moins nombreux à m’attendre. Je secoue la tête.
Je la regarde et souris. Un vrai et beau grand sourire pour le coup.

« Je suis vraiment contente de te revoir !

Bon, alors, dis-moi tout. Ta boutique ? Tes histoires, tes emmerdes, je veux tout savoir ! »


Je me mords la lèvre et la regarde en grimaçant, avec un sourire d’excuse. Oui, je me calme. On a le temps. Je sais.


Dernière édition par Ania Kenway le Sam 16 Mai - 0:43, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Lun 20 Avr - 16:38

    De vrais amis, je n’en avais pas des tas. Ania fait partie de ce que j’appel « mon cercle fermé ». Un cercle qui comprend que quelques individus, que je considérais comme des amis proches. Ses absences me rendent terriblement triste mais d’un autre côté, je sais combien elle est heureuse de voyager. Lorsqu’on est une amie, on se doit d’accepter et d’apprécier le bonheur de l’autre. Elle était rentrée il y a quelques jours, je fronce les sourcils d’un air de dire « tu te fous de moi ! ». Je soupire. Ania ! Ania ! Elle est indépendante, avec un énorme problème de ponctualité même si je trouve qu’il y a une sacré amélioration sur ce point. Enfin, pour nos retrouvailles, il y a une amélioration. Je sais que nos prochaines rencontres seront ponctuées de plusieurs minutes d’attentes. Ce n’est pas comme si je lui en voulais. Je crois que j’ai pris l’habitude et cela ne change rien au fait que j’apprécie énormément notre amitié.

    Elle était partie depuis de long mois, il est normal qu’elle se sente un peu déstabilisé. Je lui souris, compatissant devant ce bouleversement du quotidien. C'était Ania. Elle avait prouvée qu’elle pouvait s’adapter vite. Sinon, elle ne ferrait pas le métier qu’elle fait. J’ai hâte de voir ses photos et ce qu’elle me rapporte de beau de ses voyages. Elle me rapporte toujours un cadeau. Rien d’extravagant mais toujours quelque chose qui me fasse plaisir. Je regarde son grand sourire, alors que ses questions me fait cacher derrière la carte des menus. Je soupire avant de réapparaître.

    J’ai de moins en moins clients … - voyant déjà l’inquiétude s’installer sur le visage des mon amie, j’enchaine. – mais c'est normal. La période de février est toujours compliquée ! – Après les années sanglantes, j’ai eu du mal à faire redémarrer mon affaire, puis les choses ont commencées à s’améliorer. Là c'est rebelote pour un tour. Les clients désertent une nouvelle fois les rues et les commerces. Les pubs s’en sortent un peu mieux que la moyenne. Je devrais songer à changer de métier. – Sinon, j’ai quitté Ian … - Beau pompier, gentil et très jaloux de Tomas. Me revoilà célibataire. Ce qui veut dire sortie entre gonzesse à prévoir. - … il a dépassé les bornes avec Tomas … - Je m’en voulais d’en être arrivé là. Ian m’aimait et m’avais même demandé en mariage. Devant mes multiples refus, il fallait bien que cela pette un jour. - … enfin ce n’est pas grave … me revoilà sur le marché !

    Le serveur arriva à notre table avec un calepin et son crayon. - Souhaitez-vous un apéritif ? – J’hésitais. Après tout s’était mes retrouvailles avec Ania. – juste un verre de vin blanc … sec. – dis-je en regardant encore la carte. Je laisse Ania répondre à son tour avant de reprendre la parole. – Et toi côté cœur comment ça va ? Tu as rencontré quelqu’un d’intéressant pendant ton voyage ? – je savais que le sujet n’était pas évident pour Ania, c'est pourquoi je préférais enchainer sur une autre question moins délicate. – Au fait tu habites où ?

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Dim 3 Mai - 1:10

Je la regarde se planquer derrière sa carte, en plissant les yeux. Avec elle, c’est facile, à chaque fois que j’aborde un sujet et qu’elle le dévie aussi rapidement ou essaie de minimiser les choses, c’est qu’il y anguille sous roche. Là en l’occurrence, quand elle m’en avait rapidement parlé la dernière fois de ses affaires, ça avait l’air d’aller à peu près. Mais là, je sais ça n’a plus trop l’air d’être le cas. J’hoche la tête, bien que je ne vois pas trop ce que février peut avoir de particulier pour plomber ce genre de magasin, mais bon…

« Ah, si jamais j’oublie, je t’ai ramené quelque petites bricoles… J’ai essayé de voir si je pouvais en avoir plus, ou plus régulièrement, mais je ne sais pas encore. Je te tiendrais au courant. C’était déjà galère pour passer les douanes. »

Je lui souris en haussant les épaules. Alors qu’elle enchaîne en me parlant de Ian. Ah. Je me mords la lèvre. Oui, j’avais bien remarqué qu’il était plutôt du genre jaloux. Il était gentil hein, mais… Ben Alice a toujours eu plus d’ami que d’amie, et être jaloux d’eux… De Tomas en particulier. Je comprends que ça l’ait gavé.

« Il s’est passé quoi ? Tomas lui a cassé la gueule ? »
Je lui souris. Je ne devrais peut-être pas. Mais je ne vais pas m’apitoyer. De un, ça ne lui servirait à rien. De deux, elle est mieux sans lui. Même si je ne lui dirais sans doute pas. Quant à Tomas, ben… c’est un loup. Un des seuls que je connaisse et côtoie plus ou moins, un des seuls que j’apprécie. Si Ian avait dépassé les bornes avec lui, il n’avait pas vraiment dû se laisser faire.
Le mauvais plan du coup, c’est que la connaissant, elle allait m’entraîner à sa suite pour sortir et trouver des mecs potentiellement intéressants. Or, ce n’était pas, cela n’avait jamais été, mon truc. Mais pour Alice, j’étais prête à faire quelques efforts… quelques…

Je regarde le serveur.
« Un martini blanc, avec une rondelle de citron, s’il vous plait. »

Je reporte mon attention sur elle en clignant des yeux. Je fronce les sourcils et secoue la tête. Elle est terrible. Agaçante et terrible. Même si je l’adore. Et même si je sais qu’elle a raison. Même si je sais que je devrais…

« J’ai rencontré un tas de gens intéressants oui. De la Sibérie jusqu’ici. Des gens formidables pour la plupart. » Je lui souris. « Je sais, je sais… Non Alice, je n’ai rencontré personne. Je ne suis pas vraiment restée ou que ce soit assez longtemps pour de toute façon… Et vu que jusqu’à présent, personne ne s’est révélé assez intéressant en peu de temps… Je suis tout autant célibataire que toi. »

Bon, oui, j’ai eu des histoires. Courtes. Inintéressantes. Superficielles. Même si dernièrement, ce n’était pas vraiment ça non plus.

« Chez Will. Comme à chaque fois que je reviens, ou presque. Tu te souviens de lui ? Le meilleur ami de Neal… je suis restée proche de lui… Mais je t’en ai déjà parlé… non ? Je ne sais pas si tu l’as déjà rencontré… Je perds la mémoire, c’est fou. » Je ris un peu en haussant les épaules. « Il a une maison sur Glascow aussi. J’y ai même une chambre noire, c’est plutôt cool. Je te le présenterais un jour. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Jeu 28 Mai - 15:12

    J’aime bien les cadeaux. Je trépigne d’impatience sur ma chaise comme une enfant devant le sapin de noël. Ania me connaît depuis un moment déjà, suffisamment pour connaître mes goûts. Je sais que ce qu’elle me ramène va me plaire. J’allais devoir encore attendre encore un peu avant qu’elle me remette « les petites bricoles » comme le dit si bien. Je continue à regarder la carte, d’un air distrait, lorsqu’elle me demande si Tomas à cassé la gueule à Ian. Je sais bien que mes amis n’aimaient pas Ian. Ils ont toujours évité de m’en parler ouvertement. De peur de me blesser. De pas se mêler de ce qu’ils ne leurs regardaient pas. Ou alors ils savaient que cela n’allait pas durer. Je vois bien le sourire qui s’étire sur ses lèvres, et la regarde d’un air faussement de reproche. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour me propre erreur. Je choisis toujours des hommes qui ne sont pas fait pour moi. Pourquoi ? Trop compliqué à expliquer.

    Tomas, l’a juste un peu bousculé … - Dis-je comme pour minimiser la violence de l’acte. Il lui claqué la tête sur le comptoir du bar et maintenu une pression sur son cou qui l’empêchait de parler normalement. – je suis sorti boire un verre avec Tomas … comme il m’arrive de le faire de temps en temps. Ian y était avec ses potes et il avait bu … du coup, il n’était pas content de me voir avec lui et il est devenu odieux et il a insulté Tomas de minable … - Pas besoin d’expliquer que Tomas est pêté un plomb. – Bref, après cet incident, j’ai largué Ian … je pense que c'est la meilleure chose que j’avas à faire … et je sais combien toi et les autres … - les autres étant nos amis en communs. – Vous n’étiez pas fan de Ian … - Ils n’avaient pas besoin de dire quoique ce soit, je savais ce qu’ils pensaient du beau pompier sans cervelle. – Je crois que ce qui va me manquer le plus … c'est son joli petit cul … - dis-je en riant. Remettre Ian sur un plan purement physique, rendait cette relation à un niveau moins douloureux. Pas d’amour (de mon côté), rien que du physique. Rester avec un homme pendant deux ans, sans en être amoureuse était une chose que je savais faire. Je l’aime bien mais il y avait rien d’autre. Triste.

    J’écoute Ania. Je l’envie de voyager un peu partout dans le monde. Pourtant j’ai voyagé lorsque j’étais en compétition mais Tobias ne me permettait pas de visiter. Il fallait bosser, rester concentrer sur mon objectif, la victoire. Lui en vouloir ? Un peu. A part sa rigueur en tant qu’entraineur, il a été un bon père … enfin beau-père. Je ne sais pas si je suis réellement heureuse de la savoir célibataire. Je crois que j’ai envie de la voir heureuse. De revoir son regard s’illuminer à l’amour. Ah ! … un peu fleur bleu … je sais.

    Elle me parle de Will … je fis mine de réfléchir. C'est qui encore lui ? Un ami de Neal ? J’essaye de me souvenir. J’ai du le rencontrer mais je n’arrive pas à mettre un visage sur le prénom. Avec les départs successives d’Ania, je n’avais pas du garder contact. – Je n’arrive pas à me souvenir de lui … en tout cas c'est cool de sa part de te laisser vivre chez lui. – Rien que pour ça, il avait droit un bon point. – Oui, on devrait faire une soirée pour ton retour … - je vois déjà le regard paniqué d’Ania. – pas une grosse fête, … juste une soirée intimiste avec tes amis proches. Si tu veux j’apporterais des petits trucs à manger – lui dis-je avec le sourire. J’aimais bien faire des apéros dinatoires : ma spécialité les samossas et rouleaux printemps maisons avec différents saveurs. Par contre les déserts, j’étais une quiche.

    Le serveur arrive avec le verre de vin blanc et le martini blanc. Il déposa nos commandes sur notre table et ressorti son carnet. – Vous avez choisi ? – Merde. Ça fait moment que je regarde la carte sans prendre de décision. – Mmmh … mettez moi un saumon sur son lit de poireaux fondant … merci – Je laisse Ania faire son choix et dépose la carte sur le bout de table pour que le serveur le ramasse.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Jeu 11 Juin - 21:56

Je la regarde limite s’impatienter sur place comme le ferait un gosse. J’espère juste que ça lui ira du coup.
Je souris tout en enchaînant sur sa rupture avec Ian. Ca m’embête pour elle, mais dans l’absolu, tout gentil et mignon qu’il soit, c’était pas une grande perte. Pas pour elle. Il n’était pas spécialement… doué d’intelligence… Si elle l’avait aimé, j’aurais pas dit. Là en l’occurrence… elle serait mieux sans. Pis, là-dessus, je m’inquiétais pas trop pour elle. Quand on est pas amoureux, on risque pas grand-chose hein… Je l’écoute alors qu’elle m’apprend sans grande surprise que Ian avait piqué une crise pour une soirée avec Tomas. Je grimace quand elle parle d’Ian insultant le loup. Ça avait dû faire mal quand même… Je le plaindrais presque. D’un autre côté, il savait que c’était un loup. Non ? Enfin, s’il savait, il devait aussi savoir que c’était extrêmement con de s’en prendre à lui. J’imagine très bien le juste un peu du coup. Je souris d’autant plus à sa dernière remarque.

« Oui, je peux comprendre, c’est vrai que c’est dommage de perdre ça… » Je la regarde et hausse les épaules. « C’est pas que je l’aimais pas. C’est juste que tu n’avais pas l’air… vraiment heureuse. Et oui, il avait pas forcément beaucoup de discussion, je le reconnais.
Mais être avec quelqu’un juste… Je te dis pas de chercher uniquement le grand amour, mais… quelqu’un avec qui tu te sentes vraiment bien, ce serait déjà pas mal. »


Je lui souris. Non, être avec quelqu’un juste pour ne pas être seul, je comprends pas. Mais après, j’ai beau savoir que beaucoup de gens sont dans ce cas, j’y arrives pas.
Et vu qu’on est sur le sujet, elle m’interroge sur moi. Quel vaste sujet me concernant…. Vide, mais vaste. C’est pas forcément ce qu’elle veut entendre, mais c’est comme ça. Peut-être qu’un jour, je lui ferais plaisir en lui disant que j’ai rencontré quelqu’un. Peut-être pas. M’en fiche assez personnellement. Je suis bien comme je suis. Je n’ai de compte à rendre à personne. Si je me sens seule, j’appelle mes amis. Et puis surtout, je peux voyager. Partout. Tout le temps. Et débarquer à l’improviste chez Will…

J’hoche la tête quand elle parle de Will. Oui, c’est sympa. Et mes yeux s’agrandissent imperceptiblement quand elle évoque une soirée. Je tente de sourire quand elle amoindri le projet. Mes amis proches ? Ca n’allait pas être super fun. Je la regarde. Et repense à ses plats.

« Ok. On pourrait faire ça.»

Je lui souris. Le serveur arrive pour prendre nos commandes. Ah.

« Un pavé de rumsteack, saignant, avec une pomme au four. Et des champignons à côté. En plus. Merci. »

Je lui rends la carte. Et regarde à nouveau Alice en sirotant mon martini.

« Bon… si on fait une soirée… Avec mes amis proches, ça réduira de suite le nombre de personnes, vu qu’y a pas grand monde… voir personne. Mais oui. Ça pourra être sympa. » Je lui souris. Si ça peut lui faire plaisir. Et puis, si c’est que des amis, ça ne me gêne pas vraiment. « Si tu ramènes des trucs à manger, parce que c’est clairement pas moi qui le fera… Je peux ptre demander à Will de faire quelques trucs, il sait faire quelques trucs sympas… ou voir si son invalide perso se débrouille aussi bien qu’il le dit. »

Toute façon, si on fait ça à la maison, il y sera non ? Je me vois mal le mettre dehors. Autant le faire participer… Pis Alice sera heureuse de constater que je sais me comporter de manière civilisée... non ?
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Sam 13 Juin - 12:53

    Ania n’avait pas tord sur ce coup là. Heureuse avec Ian ? Je l’étais … un peu. Je crois. Enfin, je mettais habitué à sa présence à mes côtés. Il était gentil et je m’étais dit que j’arriverais à ressentir des trucs. Vous savez des sentiments pour lui avec le temps. Ian était amoureux … moi pas. Je suis une fille horrible. Dissimulé derrière la carte des menus, je me décompose. J’ai choisis de rester avec Ian, parce que je savais que je ne risquais rien émotionnellement. J’ai fais souffrir cet homme, parce que j’ai peur de m’engager sérieusement. C'est vrai qu’il n’avait pas beaucoup de conversation, mais il faisait bien l’amour. Est-ce qu’on peut rester deux ans avec le même mec pour cette simple raison ? Je crois que oui. Vu que je l’ai fait. Bilan, je suis la pire des petites-amies. Je me rattraperais avec le prochain. Enfin, je vais prendre le conseil d’Ania en compte et essayer de me sentir … bien avec quelqu’un. – Je ne sais pas. Au fil de mes aventures avec les mecs, je me suis rendu compte que je n’arrivais pas à me lâcher complément. J’ai eu que des relations sérieuses et ce fut que des échecs. – Je bois une gorgée de mon verre de vin, et fronce les sourcils sur mes propres propos. – Peut-être que je devrais coucher avec des mecs à tout va ? – ça sonnait faux dans ma bouche. Je fis un rictus d’incompréhension en regardant Ania et sourit – Non, se serait contraire à mes principes, même si ça m’est déjà arrivé … - Je repense à ces coups d’un soir. Où je m’étais laissé tenter par un homme, dans le seul but de satisfaire mes envies. Il y a en a pas eu beaucoup, mais ce fut toujours très intense. Ah le grand amour ! Je l’ai vu entre ma mère et mon beau-père. Deux être littéralement opposé mais qui s’aimait avec un grand A. Je dois avoir un très mauvais karma concernant mes relations amoureuses. Je balaye ses souvenirs et mes interrogations en me vocalisant sur Ania, lui souriant.

    Le serveur s’éloigne après pris nos commandes, et nos cartes. Je suis plutôt satisfaite que Ania ne semble pas réfractaire de faire une petite soirée. Rien d’exceptionnel, juste un truc entre copain et profiter d’Ania avant qu’elle ne décide de repartir en voyage. En voyageant autant qu’elle ont réduit de beaucoup la liste de ses amis. Reste ceux qui n’oublient pas qui est Ania. Une amie adorable et talentueuse. Chaque moment est important, tout comme l’amour et l’amitié. Je bois une gorgée de mon verre de vin blanc - Ne t’en fais pas, juste une petite soirée entre copain … - Lui dis-je pour la rassurer. - Il aura moi, puis donc ton ami Will … - Si j’ai bien tout compris. Pas contre je tiquais sur cette histoire d’invalide et fronce les sourcils – Comment ça un invalide ? – lui demandais-je en reprenant une gorgée.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Sam 20 Juin - 23:35

Je l’observe alors qu’elle se planque encore. Ce n’était pas une critique ou autre. C’était juste…. Un constat ? Si elle ne sent pas assez bien avec quelqu’un, c’est qu’il n’est pas fait pour elle non ? Même si je préfère être seule qu’être avec quelqu’un que je n’apprécie pas plus que ça, ce n’était pas un jugement… Je crois. Je ne voulais pas en tout cas.
Je souris quand elle reprend la parole.

« Mais peut-être devrais-tu quand même. » Mon sourire s’agrandit. « Pas coucher avec tous les mecs que tu croises, me regardes pas comme ça. Même si après tout, tu fais ce que tu veux. Et que tout le monde l’a déjà fait. Je crois. » Je prends une ou deux gorgées de mon verre. Oui, même moi. Mais à cette époque, ça avait eu encore moins de sens pour moi que pour les autres. Mais je me sentais si seule, et… Qu’importe, on s’en fout.
« Ne cherche pas... Que ce soit le grand amour ou même un truc forcément sérieux.
Peut-être juste essayer. Sortir, rencontrer des gens, discuter. Ouais, je sais je sais. Non seulement c’est logique, mais venant de moi, c’est carrément une farce. »


Et bien qu’une partie de moi flippe totalement à l’idée d’une fête quand elle le mentionne, je suis heureuse qu’elle soit toujours là pour moi. A penser à moi. Ils ne sont pas si nombreux ceux sur qui je peux compter ainsi, au bout de tant d’absences. C’est de ma faute, et uniquement de la mienne, je le sais bien. Si je ne partais pas sans cesse aux quatre coins du monde. Les gens… les autres gens ont besoin de contacts réguliers, d’intérêts, de sollicitudes. Le fait que moi non, pas vraiment, a tendance à poser problème je l’avoue.
J’acquiesce à nouveau, avant que mon sourire ne s’agrandisse quand elle compte… ouais…. Deux… Plus moi… Ok. Pas nombreux du tout… Mais ça n’empêchait rien !
Je ris un peu alors qu’elle m’interroge.

« Will a tendance à vouloir sauver certaines personnes. Moi il y a quelques années. Et maintenant son invalide. Il l’a ramené de l’hôpital. Apparemment, il est même passé dans les journaux, parce qu’il a passé genre 11 ans dans le coma avant de se réveiller pouf comme ça. Thane il s’appelle, Thane Jager. » Je souris, amusée. « Il m’a menacé d’une béquille la première fois que je l’ai vu. C’était rigolo. »

Enfin non, pour lui, ça ne l’avait pas été. Moi j’avais trouvé ça amusant sur le coup oui. Bon, la suite de la conversation avait un peu cassé l’ambiance. Je l’avais pas trop revu depuis. Je ne sais pas trop si c’est moi qui l’évitais inconsciemment, ou si c’était lui.

HRP:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Mar 23 Juin - 16:55

    Coucher avec un mec, juste pour assouvir ses envies, je l’ai déjà fait et je sais qu’Ania à déjà eu des aventures d’un soir. Lorsqu’on se sent seul on fini par faire des choses qu’on regrette … ou pas. Est-ce vraiment important ? Avoir des regrets pollue nos pensées. Un poison silencieux qui nous ramène sans cesse à nos erreurs. Je ne regrette pas d’avoir couché avec certains hommes dans le seul but de m’amuser. J’ai profité d’eux comme ils ont profités de moi. Certains sont devenus des amis. Tiens à mettre dans un coin de ma tête … rappeler Jake. Ania me donne un conseil qu’elle devrait sans nul doute suivre. Je lui souris en levant mon verre vers ma bouche et bu une gorgée. – Effectivement, venant de toi sait assez troublant … - me moquais-je gentiment en posant mon verre. Ania n’est pas forcément une associable mais juste réservé. Elle la dernière personne que je verrais sortir, rencontrer du monde et prendre l’initiative de discuter avec des inconnus. Je suppose qu’instinctivement, on donne des conseils de bon sens, mais que soi-même nous ne suivons jamais. Le genre de chose qui m’arriverait également de faire, c'est pourquoi je ne lui en veux pas. J’apprécie qu’elle me donne son avis, ça me permet de me remettre en question.

    Elle me parle de son ami Will qui apparemment aime aider les gens. Un truc que nous avons en commun. Je suis un peu déçu de ne pas me souvenir de lui. Ce qui capte surtout mon attention, c'est lorsque Ania me parle d’un certaine Thane qui était dans le coma. En voilà une surprise de taille. – Mais je le connais … - m’exclamais-je avec un certain enthousiasme. – Tu te souviens que j’étais bénévole à l’hôpital pendant un moment. Je tenais compagnie à certains malades dont ce type … Thane. – J’avais arrêté le bénévolat pour me consacrer à ma boutique qui commençait tout juste à redémarrer. Vu que les clients ne se bousculent plus dans ma boutique, il est peut-être temps que j’y retourne. – Je l’ai revu il y a pas longtemps à une foire aux livres. Il est vraiment gentil, et très intéressant. – On n’avait parlé pendant un moment. C'est un homme intelligent et je le vois bien menacer Ania avec ses béquilles. Je suis sûr que ça m’aurait également fait rire. - Je suis contente qu’il ne soit pas seul. – Je l’avais vu comme un homme blessé, non seulement physiquement mais aussi psychologiquement. Dans la mesure du possible, il se débrouillait pas mal et il a de la chance d’être tombé sur Will et Ania. – Normalement, il doit passer à la boutique, peut-être que tu pourras l’accompagner ? Comme ça j’en profite pour voir s’il va bien et passer du temps avec toi … même si c'est en coup de vent. – Tout les prétextes sont bons pour passer du temps avec Ania.

    Je regarde le serveur arriver avec nos plats. En déposant mon assiette devant moi, je ne peux pas résister d’humer l’odeur de mon saumon. Mon estomac gargouille à ce moment précis. On était d’accord lui et moi, j’avais faim. – Bon app’ … - Dis-je les mains prisent par mon couteau et ma fourchette. Il avait intérêt d’être bon mon poisson. – C'est quand même incroyable que tu rencontres cet homme et que je le connaisse aussi… si ma mère était là ! Elle parlerait de destinée qui se croise dans le ciel étoilé !! – J’aime ma mère mais elle était complément à l’ouest. Elle me sortait des trucs qui n’avait ni queue, ni tête. - Elle aurait également demandé son signe astrologique pour savoir si vous êtes compatibles ou tiré les cartes … – Je frissonne à l’idée de la voir débarquer dans le resto en hurlant mon prénom. Autant, plonger ma fourchette dans la chaire rosé du poisson et la manger. – Tu as le temps de parler un peu avec lui ? Tu en penses quoi ? – Je voulais juste une idée générale de Thane. Moi j’avais déjà une opinion. Il est gentil, séduisant et très agréable. Je me demande se que Ania à ressenti la première fois qu’elle la rencontrée.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Sam 11 Juil - 23:35

Je lui souris et ne peux m’empêcher de lui tirer la langue. Oui, sortir et rencontrer des gens n’est pas mon point fort. Et n’a jamais été mon plus grand centre d’intérêt non plus. Mais je ne suis pas forcément un exemple à suivre. Loin de là. Ce qui ne m’empêche pas forcément de savoir ce qui est bon ou non… dans l’absolu. Ou en théorie.

Et tout en lui parlant de Will, j’embraye sur son locataire actuel. L’autre que moi. L’invalide aux béquilles. Je la fixe alors qu’elle enchaîne, toute heureuse, sur le fait qu’elle le connaisse et sur son bénévolat à l’hôpital. J’hoche la tête pour lui répondre. Sans déc ? Le monde est petit.

« Oui, tu m’en avais parlé. Tu faisais la lecture c’est ça ? » On pourra me targuer d’être égoïste, mais jamais cela ne me viendrait à l’esprit. Rester enfermée des heures durant, j’avais déjà bien du mal, alors pour des inconnus… non. Là-dessus aussi, Alice était plus forte que moi. « C’est quand même dingue que tu le connaisse ! et que tu l’ai revu… Et euh, oui, j’suis pas certaine qu’il s’en serait sorti aussi bien sans Will.
Il est… gentil oui. »
Je lève les yeux au ciel avant de la regarder à nouveau et de sourire. « Oui, sans doute. Moi, il m’a paru tellement paumé je t’avoue … Il m’a fait pensé à moi… » Ok, ça j’aurais dû éviter. « Avant. Enfin, presque… et j’étais pas blessée… physiquement… c’était déjà plus… moins… enfin tu vois… » Mais oui. La douleur dans ses yeux, je la connaissais. Sa souffrance et sa peur je les avais aussi éprouvés. Et ils étaient toujours là en sourdine en réalité. Et moi, je ne m’étais pas sentie responsable. Enfin si, de ne pas avoir été là ou de ne pas avoir insisté pour qu’ils viennent… pas d’avoir causé l’accident… oui, ça devait vraiment être difficile pour lui. Je me reconcentre sur Alice. Je souris alors qu’elle parle de lui et de sa possible venue dans sa boutique. Faire le trajet jusqu’ici avec lui ? Allez, c’est loin d’être insurmontable. Pour Alice, c’est même rien du tout.

« Pas de souci. On passera. Et si tu as du temps, plutôt qu’en coup de vent, on pourrait se faire un déjeuner comme là, ou une soirée. Ca pourrait être sympa ! »

Elle fera la conversation, il répondra. Il me suffira de suivre. Je me recule un peu pour laisser la place au serveur. Je souris de plus belle en entendant l’estomac d’Alice. Ok, j’ai faim aussi.
« Bon app aussi. »

Je commence à couper ma viande, et porte un morceau en bouche. Je m’arrête la fourchette entre les lèvres et fixe Alice. Seigneur. J’adore Alice, mais faites que je ne rencontre jamais sa mère. Je crois que j’aurais une crise de fou rire. Ce serait moyen. Je finis par avaler ma bouchée.

« Ce serait plutôt à toi qu’elle dirait ça non ? Tu lui fais la lecture, et tu le croises une fois qu’il est réveillé. Moi, c’est juste à cause de Will. C’est peut-être plus vous deux qui seriez compatibles. » Je lui souris amusée.

« On a parlé un peu oui. Quand il a arrêté de me menacer. » Je souris en le revoyant avec sa béquille levée, et hausse les épaules. « Je l’ai pas trop recroisé depuis. Enfin, c’était y a 2-3 jours et comme je reste pas souvent enfermée…
Mais ouais, on a discuté. De moi, enfin de la photographie plutôt. Ca a eu l’air de l’intéresser. Et de lui, de son métier. Tu savais qu’il était cardiologue ? Avant tout ça je veux dire. Donc ouais, il doit pas être totalement idiot.
Et euh… on a parlé de lui et de sa remise en forme. Il récupère bien. Super bien même, c’est plutôt cool pour lui. »
Normal pour un méta. Mais il n’avait même pas capté que moi j’en étais un… ou alors il n’avait rien montré, comme moi… Non, il aurait tiqué. Non, il était loin d’être remis. « Mais il est plus perdu qu’autre chose. Et ça, malheureusement, Will ne pourra pas l’aider s’il ne veut pas. Et pour le moment, il n’a pas l’air de vouloir. Il se complait à se sentir responsable et à … » Je me mords la lèvre. Tu avais déjà eu du mal toi. Alors mets-toi à sa place… « C’est encore récent pour lui. Il lui faudra du temps. Je pense qu’entre Will et toi, ça devrait l’aider. » Quoi ? Non, je ne jouais pas les entremetteuses. Il était trop fragile. Il venait de perdre sa femme et son gosse… enfin, pour lui c’était tout récent comme dit. Mais être entouré de gens positifs et souriants ne pouvaient que l’aider. Même si parfois, s’il était comme moi, il aurait juste envie de les envoyer chier et de tout démolir parce que c’était trop. Trop de gentillesse, trop d’attention, trop de sollicitude. Et ça, quand tu as perdu les gens que tu aimais, c’était parfois juste insupportable. Pour moi en tout cas. Moi, j’avais choisi la fuite faute de mieux. Mais lui… lui avait l’air plus posé… peut-être. « Des amis, ça ne pourra lui faire que du bien je pense. Et s’il continue, il pourra sans doute bientôt se déplacer plus tranquillement. Vous… On pourra organiser des trucs… ou vous… »


Dernière édition par Ania Kenway le Lun 14 Sep - 13:49, édité 5 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Lun 7 Sep - 19:02

    On prétend souvent que les coups durs nous rendent plus fort. Ce qu’on oublie, c'est qu’avant de se relevé, il faut passer par des moments terribles. Le trou ne nous semble jamais assez profond pendant nos moments de tristesse. Will (bien que je n’arrive plus à me souvenir de lui) fut un véritable ami pour Ania. Je vois très bien ce dont elle me parle. Je lui souris timidement. Je connais son passé, et la perte des deux hommes de sa vie. Elle connaît mon passé, et la perte de mon beau-père tué par une vampire assoiffée. Je vois encore sa bouche ensanglanté et le trou noirâtre sous la gorge de Tobias. Je cligne des yeux et bois une gorgée de mon verre de vin. Pas la peine de revenir sur nos morts. Ce ne sera pas facile pour lui de se révéler d’une telle épreuve.

    Je serais ravi de les voir dans ma boutique. Ils pouvaient même passer à l’improviste, vu le nombre de non-client qui passe en ce moment. J’en profiterai pour donner à Ania des produits fait-maison, totalement bio. – Pourquoi pas, l’un ou l’autre me convient parfaitement ! – Je n’étais pas très compliqué. – Je te laisse voir ça avec Thane, puis on organise ça !

    Je coupe un morceau dans la chaire de mon saumon, et l’insère dans ma bouche. Il n’était pas mauvais, un peu sec mais mangeable. D’habitude, il était bien meilleur. Il on peut-être changé de chef cuisiner ? Sur cette question existentielle, j’arrive à écouter Ania me parler de Thane. Oui, les femmes savent faire plusieurs choses à la fois. En fait, tant qu’il s’agit de manger, j’arrive à faire pas mal de chose. J’ai bien faillit m’étrangler en l’entendant dire que c'est peut-être moi qui suis compatible. Thane est un homme gentil et séduisant mais non … Je ne m’imagine pas avec lui. Je plisse les yeux et secoue la tête. – Non, je crois qu’il est plus petit que moi. – dis-je au tac au tac avec un petit sourire espiègle – Thane est beau gosse mais je ne pense pas que je sois … compatible – Il lui fallait quelqu’un de moins … ou plus … En fait, je ne sais pas ce qu’il lui faut, mais pas moi. - De plus, je viens de me séparer. Je vais attendre un peu avant de me lancer à la conquête de l’homme idéale … - Ah la bonne blague ! Autant dire que cela prendra des siècles. La perfection n’existe pas. L’Ecosse regorge d’homme terriblement sexy et déséquilibré. J’en savais quelque chose, certain spécimen font parti de mes amis.

    J’écoute Ania me parler de Thane, et acquiesce lorsqu’elle me demande si je savais qu’il était cardiologue. Tout de même, si ce n’est pas une vie gâchée. Je comprends qu’il soit encore perdu, et qu’il n’est pas facile pour lui d’accepter les mains tendus. Will et moi ? Et toi alors ? – Oui, puis il y a toi ! – dis-je simplement en mangeant un morceau de mon poisson. – ON va organiser à nous trois une petite soirée entre pote. – j’insistais bien sur le « on ». Après tout, Ania faisait partie de sa vie. Elle était, malgré elle, sa colocataire. Thane avait besoin d’être entouré, de voir du monde et de voir que la vie ne s’arrête pas à son passé. Je ne pouvais pas forcer Ania à entretenir des liens avec Thane, mais je pense que ça pouvait lui faire du bien. Autant essayer, même un peu de l’inciter dans ce sens.

    Je suis vraiment désolé de ne pas me souvenir de Will. – Peut-être que lorsque je reverrais sa tête, je le reconnaîtrais de suite ? J’avais fini de manger. Mon poisson n’était pas très grand et pourtant j’avais bien mangé. – Il est comment ? Peut-être que si tu me décris, je me souviendrais de lui ? … - demandais-je en mettant mes couverts en travers sur mon assiette. C'était tout de même la honte de ne pas se souvenir des gens. Je connais les amis d’Ania, et pourtant le prénom de Will ne me disait rien. Je connais un Bill, un ami de ses amis, très grand, joli garçon, souriant, et gentil. Sinon, un certain Will, ça ne me disait rien du tout. Je me passe la main sur mon ventre, satisfaite et nourrir.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Mar 15 Sep - 13:03

Je parlais peu de moi, rarement, et ceux qui connaissaient réellement toute l’histoire se comptaient sur les doigts d’une main. Bon, ok, y avait eu les journaux, ça avait fait la une à l’époque, mais peu s’en souvenait, et pour la plupart, ça n’avait rien d’important. Ce qui était somme toute logique. Je rends son sourire léger à Alice. Ouais, elle aussi, elle a eu des coups durs. En même temps, peu de personnes peuvent aujourd’hui se vanter du contraire. Pas après les Années Sanglantes. Mais passons.
Je hoche la tête. J’essayerais d’organiser ça alors. On passe la récupérer à sa boutique et on passe la soirée ensemble. Ça devrait être faisable, même pour moi.

Et après avoir manqué de me faire pouffer de rire à la mention de sa mère, de signes astrologiques ou autres, c’est à mon tour de gentiment l’agacer. Mon sourire s’agrandit en voyant sa réaction. Je ris alors qu’elle me répond, avant de secouer la tête.

« Tu ne sors qu’avec des hommes plus grands que toi ? C’est un critère de sélection ? » Je secoue la tête, toujours amusée. « Et il est plus grand que moi. Je crois. Donc que toi. Ça ne tient pas la route. Surtout s’il te plait. Et je reconnais qu’il n’est pas mal.
Après, ouais, effectivement, renchaîner de suite ce n’est pas forcément une bonne idée. Tu me diras hein, si tu le trouves ton homme idéal. »


Y avait intérêt. Avec ses qualités et ses défauts, tant qu’il lui va… D’un autre côté, je crois qu’elle voudrait tout ou qu’elle attend peut-être trop, je ne sais pas. Andrew était loin d’être parfait, et je l’étais encore moins. On s’engueulait souvent. Pourtant, c’était parfait. Vraiment. Bon, d’accord, peut-être que j’idéalise un peu (beaucoup) les souvenirs que j’ai, j’en ai conscience. Mais j’avais été heureuse, ça je le sais.
Je continue de parler, parce qu’elle m’interroge sur Thane, et sur ce que je pense de lui. Que dire, à part qu’il est paumé ? Enfin, on le serait à moins en même temps. Je la regarde.

« Je suis pas sûre qu’il me considère comme quelqu’un… pouvant l’aider. Je ne suis pas certaine d’avoir super bonne impression. » Je hausse pourtant les épaules. « Ok. On organisera une soirée. Tous ensemble. Ça va être chouette. »

Ou pas. Pour moi et mon manque flagrant de motivation… Ok, je vivais avec lui, avec eux, mais j’avais, comme à chaque fois, plus l’impression de faire du camping momentanément que de réellement vivre là.
Je repose mes couverts et m’empare de mon verre.

« Will ? Euh… Il est grand. » Je souris. « Brun. Il doit être séduisant, même si honnêtement, je me suis jamais trop posée la question dans ce sens-là. Mais il a pas mal de succès, donc… » Ouais, c’était un peu on deuxième grand frère, donc à partir de là…
Je m’arrête. « Idiote. » Je m’empare de mon téléphone et fais défiler les photos avant de lui tendre en souriant. « Lui là. Le beau brun. Peut-être que tu ne l’as jamais vu, je ne sais pas trop si y a eu une occasion un jour… »

Je laisse le serveur prendre mon assiette.
« Vous prendrez un dessert ? »
Je lui souris.
« Oui, un fondant au chocolat pour moi. Avec boule de glace à la vanille si c’est possible. Et un café. » Je regarde Alice. « Et mademoiselle prendra ... »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Mer 23 Sep - 15:02

    Il y a bien longtemps que je ne croyais plus en l’homme idéal, mais rien ne m’empêche de rêver à son existence. – Je ne sais pas si je te le dirais – dis-je avec un petit sourire espiègle. L’homme idéal n’est qu’un sujet de plaisanterie. Le prince charmant ? Une mascarade pour les plus jeunes. On a dépassé ce stade depuis longtemps. Je regarde mon amie hausser les épaules. Elle pouvait aider Thane, et lui-même pouvait lui apporter son aide d’une certaine manière. Elle trouverait en Thane un nouvel ami. On verra bien ce que l’avenir nous dira.

    Will, grand, brun, séduisant. Je connaissais des hommes qui ressemblaient à cette description. Ania me montre une photo sur son portable. Effectivement, il était séduisant, et le regard doux. Je souris en me rappelant l’avoir déjà vu il y a bien longtemps. Je l’ai pas rencontré physiquement mais plutôt que sur une photo. Une photo prise par Ania. – Si … j’ai déjà vu sa tête sur l’une de tes photos. Je n’ai pas eu l’occasion de le rencontrer dans notre réalité, et c'est vrai qu’il est séduisant … - fis-je avec un petit sourire coquin et un haussement de sourcil. Je ne demande pas s’il est célibataire. Ce n’est pas parce que je semblais intéressé que je l’étais. Ce n’était qu’un moyen pour moi de mettre la conversation sur un plan plus léger, et d’oublier que j’étais encore dans ma phase post-rupture. – j’aurais l’occasion de faire sa connaissance pendant notre petite soirée … - repris-je doucement. Ian devait encore passé chez moi récupérer des affaires. J’espérais intérieurement qu’il le fasse pendant mes absences. Je n’étais pas doué pour les « après » de mes relations amoureuses. Je ne savais pas comment me comporter, en sachant que souvent c'était de ma faute. Voilà que je jouais encore les victimes. Je n’aimais pas faire du mal aux autres. J’enlève mes bras de la table, laissant le serveur débarrassé la table.

    Carrément un fondant aux chocolats – m’exclamais-je souriante. Elle avait une faim de loup. Est-ce sa condition de métamorphe qui lui donne faim à ce point ? Mon estomac n’en pouvait plus. Si j’essayais, il me le ferrait payer plus tard en me refilant des spasmes. Je lève mon regard sur le serveur. - Pas de désert pour moi, juste un café s’il vous plaît. – Il inclina la tête et s’éloigna. – Je n’arrive pas à croire que tu arrives encore à manger. J’uis impressionné … - fis-je en buvant mon verre.



Spoiler:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Lun 28 Sep - 0:38

Je lui retourne son sourire. Oui, ça fait du bien de parler de trucs débiles. Oui, les mecs, les histoires d’amour font partis des trucs débiles. Enfin, du moins, quand on en parle comme ça. Et puis, avec Alice, ça aide. Elle me connait depuis longtemps, je n’ai pas vraiment besoin de me justifier ou de m’expliquer, ça fait du bien.
Et du tout récent ex d’Alice, au pseudo prince charmant, la conversation dévie légèrement. Le sujet de fond reste toujours un peu le même, les hommes. Oui, bon, ce n’est pas tout à fait le même sujet, parce qu’on ne les voit pas tout à fait de la même manière soit.
Et on parle de Thane, même si je ne suis pas convaincue d’être vraiment capable de l’aider, comme Will peut le faire, comme Will l’a déjà fait. Ou comme elle l’a fait, alors même qu’il était dans le coma. Et de Will.
Je penche la tête sur le côté, réfléchissant.

« Ah, oui, ça c’est possible. J’ai beaucoup de photos avec lui et Neal. Ou juste de nous deux. »

Je lui rends son sourire et secoue légèrement la tête. Je sais qu’elle n’y pense pas vraiment, pas sérieusement. Oh, peut-être qu’ils s’entendraient bien tous les deux, sans doute même. Mais une partie espère que ça n’ira pas plus loin. Si jamais ça clash, je serais en plein milieu, et c’est hors de question. Bon, même si ok, ils sont assez matures tous les deux pour blablabla… Non, et puis, une autre infime partie de moi, extrêmement égoïste j’en conviens, apprécie d’avoir Will que pour elle. Donc voilà.

« Oui… notre petite soirée… Promis, j’y penserais. Sous peu. Tu me diras quand ça t’arrange… et il faudra que je vois avec Will au final vu que c’est le seul à bosser vraiment de mon côté… et puis ce sera sans doute chez lui, donc vaut mieux. »

Je la regarde et cligne des yeux. Le serveur repart, et j’ouvre la bouche, avant de la refermer. Je fronce les sourcils et souris.

« Carrément oui. T’es en train de dire que je mange trop ? Parce que non… J’ai envie d’un fondant au chocolat, c’est tout. Du chocolat ! Comment peux-tu dire non à ça en fait ? Je me dépense beaucoup et je… c’est… »

A défaut d’avoir un truc correct à ajouter, je soupire d’un air totalement désespéré. Le serveur revient rapidement, m’apportant mon fondant avec la boule de glace, deux cafés et l’addition. Je le remercie et m’empare de l’addition.

« Je t’invite pour aujourd’hui. Pour me faire pardonner de… de ce que tu veux. » Je lui souris. « Parce que ça me fait plaisir de te voir. »

Je goûte le gâteau, et il est délicieux. Je fais signe au serveur et lui tend ma carte avec la note.

« Tu aurais dû en prendre un, il est à tomber ! Tu veux goûter ? » Je relève la tête dans un sursaut. « Ah, au fait ! »

Je me penche, et fouille dans mon sac à dos. J’en sors un énorme sachet, lui-même rempli d’une bonne quinzaine de petits sacs remplis d’herbes et autres plantes. Je lui tends.

« Cadeau ! J’allais oublier. C’est pas grand-chose, mais bon… Et j’ai aussi un deel, enfin plusieurs, je ne savais pas quelle couleur tu voudrais, alors tout est à la maison. » Je la regarde. « C’est la tenue traditionnelle des Mongol. Bon, presque, celles que j’ai ramenées sont encore plus jolies. Je te ferais choisir quand tu viendras. »

Je lui souris et finis mon dessert. Bon, ok, c’était peut-être de trop. Mais bon, à quoi bon se priver ?
Le temps passe, alors qu’on continue de discuter de tout et de rien, tout en buvant notre café. Et pour changer, je suis à moitié à la bourre pour aller prendre mon train.
« Je suis désolée, je veux pas avoir l’air de t’abandonner et de me sauver, mais si je veux avoir mon train, faut que je file. »

Je me lève et la sers contre moi.

« Merci. C’était vraiment chouette. » Je l’embrasse sur la joue. « Et oui, promis, je t’appelle dans la semaine, et je vois de mon côté pour organiser une soirée. Promis juré. »

Je récupère mes affaires, la prends une dernière fois dans mes bras, et sors pour essayer d'avoir mon train.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 4
Life is like photography, we develop from negatives.
Messages : 356
Membre du mois : 16
Je crédite ! : (c) Shereen (c) Tumblr
Caractère : Intelligente – Instable – Compréhensive – Rêveuse – Débrouillarde – Colérique – Tolérante – Emotive – Patiente - Susceptible
Vos Liens :


Autres comptes : Savannah et Lucy

Life is like photography, we develop from negatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   Lun 28 Sep - 11:52

    J’avais souvent des douleurs au niveau du ventre. Je m’inquiétais tellement pour l’avenir de ma boutique que je me mettais dans un état d’anxiété extrême. Mon corps me le faisait payer. J’avais beau faire de la méditation, courir plusieurs kilomètres rien n’y faisait. Bien que ça ne se voyait pas, j’étais stressé, morose la plupart du temps. Je gardais le sourire malgré tout, en n’essayant de me dire que tout s’arrangera.

    Le serveur passe rapidement à notre table et dépose le fondant aux chocolats, ainsi que mon café. Je n’avais pas le temps de dire quoi ce soit que mon amie prend la décision de m’inviter. Je me sentais mal à l’aise de ne pas pouvoir faire de même, ou tout au moins payer ma part. Sans le savoir Ania me faisait une fleur. – Tu n’as pas à payer Ania … - soupirais-je contrarié. Je la regarde enfourner un morceau de son fondant dans sa bouche. C'est vrai qu’il à l’air bon son désert. Elle m’invita à goûter. La tentation est trop forte, ma main s’empare de ma petit cuillère et plonge dans le moelleux du fondant. – C'est vrai qu’il est bon ton désert… - Alors que j’avale, Ania me fit sursauter. Elle sorti de son chapeau magique des CADEAUX !!! J’adore les cadeaux, surtout qu’il s’agit d’herbes diverses qui viennent de loin. Il ne me faut pas grand-chose pour être heureuse. Commander des produits qui viennent d’aussi loin coûte un bras. Je ne peux qu’apprécier le geste. - T’es la meilleure … - fis-je enthousiaste. Je regarderai de plus près ce qu’elle m’a ramené plus tard dans la soirée.

    Toutes les bonnes choses ont une fin. Le temps passe, et je m’aperçois que je suis en retard pour rouvrir ma boutique. – Je comprends, ne t’en fait pas. File vite ! – Je me lève en même temps qu’elle, et la serre dans mes bras. Notre étreinte terminé, je regarde Ania s’éloigner. Ce moment m’avait permis de me détendre, et je savais qu’elle me rappellerait bientôt pour qu’on organise notre petite soirée. Puis si elle oubliait je me ferrais une joie de le lui rappeler. Je me réinstalle à notre table un instant avant de disparaître à mon tour. L’après-midi risquait d’être longue, très longue.


FIN RP
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 3
Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Messages : 766
Membre du mois : 0
Je crédite ! : (c) Aelou
Localisation : Boutique Herboristerie
Caractère : Douce - Imprévisible - Souriante - Tenace - Compétitrice - Audacieuse
Vos Liens :
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Humeur : Rester Zen !!
Autres comptes : Samuel / John

Douce et fragile, ne veux pas dire faible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: This day in the company of friend [Livre III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
This day in the company of friend [Livre III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Newtown :: Gold Spoon
-
Sauter vers: