AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Meeting the boss [Philipp Mc Borough]
MessageSujet: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Ven 6 Mar - 21:24

Sasha essayait tant bien que mal de réprimer un bâillement alors qu'elle tenait entre ses mains un gobelet de café dont les voutes de fumée s'élevaient juste devant son nez. Rien qu'à l'odeur, il était facile de deviner qu'on avait encore oublié de le sucrer mais il fallait croire qu'elle avait une tête à boire son café noir vu que la collègue qui lui avait tendu le gobelet n'était pas la seule à commettre cette erreur. Pour une équipe aussi performante que la leur, c'était presque risible de voir à quel point ils pouvaient être oublieux lorsqu'il s'agissait de regarder leurs propres collègues, ces personnes avec qui ils passaient la plupart de leurs journées, et leurs petites manies.

Elle attendait tranquillement, assise bien droite sur sa chaise sans même effleurer le dossier comme sa mère le lui avait appris il y a bien longtemps, guettant les réactions de son patron alors qu'il discutait dans la pièce d'à coté. Alors qu'elle se targuait d'être une très bonne observatrice, en cet instant précis, elle aurait été incapable de dire de quelle humeur pouvait bien être Mc Borough.

C'était probablement avec tout ce qui s'était passé ces derniers temps. Son esprit était déjà accaparé par tout ce qu'elle allait devoir faire pour avancer au mieux dans cette fichue enquête. Non pas qu'elle n'était pas ravie de se voir confier cette mission, bien au contraire, son ego avait été particulièrement flatté après le coup de fil de son patron. Mais, après une intense réflexion, elle avait rapidement compris tout ce que cela pouvait impliquer, surtout au niveau politique. Et ça, après ses derniers déboires, autant le dire tout de suite, Sasha n'était pas particulièrement ravie à nouveau de marcher sur des œufs et à devoir rendre des comptes dans ce domaine-là.

La porte s'ouvrit alors qu'elle essayait d'éviter de grimacer en buvant une gorgée de café et, alors que la silhouette de son patron se dessinait dans l'embrasure, un courant d'air apporta avec lui l'odeur de peinture fraiche qui ne cessait de lui chatouiller les narines, comme à chaque fois qu'elle mettait les pieds dans les locaux de la Brigade. Une fois à l'intérieur, au bout de quelques heures, la jeune femme finissait presque par s'habituer, même si elle n'appréciait décidément pas cette odeur. Elle sortait toujours de là avec un vague mal de tête.
Au moins, depuis qu'ils étaient en train de repeindre, elle pouvait mettre ça sur le dos des produits chimiques à défaut d'avoir des journées particulièrement prises de tête.

Sasha esquissa un bref signe de la tête et un sourire à l'attention de son patron alors qu'il s'installait à son bureau. Cela commençait à faire un moment maintenant qu'ils se connaissaient tous les deux et Sasha avait probablement plus confiance en lui qu'en n'importe qui d'autre, même s'il lui arrivait parfois, souvent même, de ne pas être totalement d'accord avec ce qu'il faisait. Mais il avait ses impératifs qui dépassaient bien souvent la résolution pure et simple de leurs enquêtes. Bien entendu, ça ne faisait qu'agacer Sasha qui avait la tête dure quand elle pouvait s'y mettre mais elle n'aurait échangé sa place avec lui pour rien au monde. Au moins, il était officiellement la seule personne à qui elle devait rendre des comptes, même si cela allait bien au-delà d'un simple tête à tête avec son chef quand les choses dérapaient.

"Salut patron. Alors, quoi de neuf ?"

Si cette question aurait pu paraitre anodine aux yeux de n'importe qui, dans ces locaux, elle était bien souvent lourde de sous-entendus. Et aujourd'hui encore plus que d'habitude alors que Sasha guettait les signes de fatigue, d'agacement ou quoi que ce soit qui puisse l'aiguiller.

"Des nouvelles de la mort de la Lupa ?"

Elle savait que ce n'était probablement pas à elle de poser la question et elle allait probablement le payer d'une façon ou d'une autre, mais la jeune femme n'avait pas encore eu le temps de vraiment se pencher sur tous les éléments du dossier. Depuis qu'elle avait appris qu'elle était sur le coup, elle n'avait commencé qu'à effleurer la surface de l'iceberg. L'affaire promettait d'être particulièrement et, surtout, lourde de conséquences.

Mais c'était aussi ce qui lui plaisait.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Mar 17 Mar - 13:50


Cela faisait quelques jours que j’avais chargé Oppenheimer de l’enquête sur l’assassinat de la Lupa mais j’avais décidé qu’un simple coup de fil ne suffirait pas, d’autant que ce meurtre n’était pas la seule raison de cet entretien. J’étais en train de finir de discuter avec un agent tandis qu’elle patientait dans mon bureau. La brève discussion expédiée j’y entrai et m’installai derrière mon bureau alors qu’elle me salua d’un signe de tête avant de prendre la parole la première ensuite. Avant de lui répondre je m’allumai une clope et basculai légèrement en arrière afin de savourer la saveur de la première latte.

Salut Oppenheimer. dis-je en aspirant une nouvelle bouffée de nicotine.

Rappelle-moi un truc s’il te plait, c’est pas toi qui est chargée de l’enquête ? lui demandai-je en esquissant un sourire taquin, histoire quand même de lui rappeler que je n’allais pas faire son taf à sa place.

Pour ma part j’ai déjà commencé à fouiller cette merde et il y a plusieurs pistes à explorer et différentes perspectives à prendre comme point de départ. Tout d’abord il faut savoir que les traces d’un vampire ont été retrouvées sur le cadavre, des traces infalsifiables. Le meurtrier est donc un vampire, en revanche ce qu’il faut déterminer c’est qui est à l’origine de ce meurtre. Vampires, lycans, semi-démons voire même humains. N’écarte aucune piste et demande-toi quelles seront les conséquences de ce meurtre. J’ai obtenu l’accord de l’ulfric de la meute pour enquêter pleinement donc si jamais un lycan fait obstacle à ton enquête, dis le moi.

Je lançais ainsi officiellement son enquête et lui permettais d’en faire de même. Il allait falloir qu’elle s’y mette à fond car cette enquête était des plus sensibles et pouvait être à l’origine de grands troubles pour le pays.

Je ne t’ai jamais demandé comment tu avais vécu l’affaire Ivanov et la version officielle le désignant comme étant la Mort. Dis-moi ce qu’il en est. lui demandai-je en sachant que cela ne serait probablement pas facile pour elle.

C’est important pour moi de savoir où tu en es car cette enquête nécessite que tu t’y consacres pleinement. Et il se pourrait qu’à l’avenir j’ai besoin de toi pour quelque chose de plus grande envergure, mais chaque chose en son temps.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Lun 30 Mar - 19:37

Sasha esquissa un sourire à l'attention du patron, suivant des yeux distraitement les volutes de fumée qui s'échappaient de sa cigarette. Elle avait réussi depuis longtemps à ne plus plisser du nez à cette odeur certes devenue familière mais qu'elle trouvait toujours aussi peu agréable. Mais la jeune femme savait pertinemment qu'il fallait qu'elle soit plus détendue et elle essayait tant que possible de ne pas faire de remarque à ce propos.

Fatalement, sa réplique à propos de l'enquête allait forcément lui valoir une répartie, le contraire aurait déçue Sasha dont les lèvres s'ornèrent d'un mince sourire aux propos de son chef.

"Il semblerait que oui, mais si j'avais le moindre doute, maintenant c'est confirmé comme ça patron."

Elle retrouva rapidement son sérieux alors que Mc Borough commença à évoquer les informations qu'il avait sur l'affaire. Par réflexe, elle tira son calepin de son sac et commença à prendre des notes, soulignant des mots ça et là alors qu'elle relevait régulièrement la tête, la mine pensive.

"Vampires, lycans… ça fait un joli petit monde tout ça. Mais ne t'en fais pas, ce n'est pas mon genre d'écarter la moindre piste. Pour les traces, tu as su ça grâce au rapport d'un médecin légiste ? On a pu avoir accès au corps ou on a du se contenter de ce qu'on nous a dit ?"

Jetant un regard à son carnet, elle réalisa qu'elle avait souligné à plusieurs reprises le mot conséquences. Elle releva les yeux en direction de son chef, le fixant quelques secondes avant de lâcher, d'un ton tranquille.

"Je me demande jusqu'à quel point nous allons être en mesure de jauger toutes les conséquences de cette histoire. Il y a tellement de monde à qui ce meurtre pourrait profiter. Mais l'ulfric a l'air décidé à ce que l'enquête avance s'il t'a laissé le champ libre j'imagine. Ou alors, il a été difficile à convaincre ?"

Lui jetant un regard en coin, elle s'installa un peu plus confortablement, croisant ses jambes l'une sur l'autre alors qu'elle continuait à griffonner dans son carnet.

Le reste de ses propos la fit tiquer. Sasha ne s'attendait pas à ce qu'il reparle aussi naturellement de cette enquête qui continuait de la hanter, quoi qu'elle puisse en dire. Elle se mordilla la lèvre quelques secondes avant de se rendre compte de ce qu'elle faisait et toussota, tapotant son crayon sur son genou nerveusement.

"Et bien… dire que j'ai tout oublié serait totalement hypocrite et pas crédible n'est ce pas ? Tu me connais, je fais les choses à fond, jusqu'à ce que j'en ai fait le tour. Et là, il me reste ce sentiment … et bien d'inachevé si j'ose dire. Cette frustration n'est pas simple à gérer en fait."

Espérant vaguement que le patron n'essaierait pas trop d'approfondir ce qu'elle entendait par là, elle continua, d'un ton qu'elle essayait de rendre léger.

"Mais je me consacrerais pleinement à cette enquête. Je sais à quel point elle est capitale et qu'il ne faut pas que je laisse échapper le moindre détail. Tu peux compter sur moi, je saurais faire la part des choses."

Elle le fixa alors, non sans cacher sa curiosité.

"Tu m'intrigues pour le reste. J'ai le droit d'en savoir plus ou pour l'instant je dois me contenter d'imaginer ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Jeu 2 Avr - 17:26


Oppenheimer et moi n’avions pas les mêmes méthodes, pas la même manière d’appréhender les choses ou encore d’agir face à un choix difficile de prime abord. Pour autant son efficacité n’était plus à prouver. C’était d’ailleurs pour cela que j’avais pensé à elle pour… Non ce n’était pas le moment d’en parler aussi reportais-je mon attention sur ses questions pour mieux lui répondre.

J’ai vu le corps et ai pu l’étudier et en tirer mes conclusions personnelles. lui dis-je dans un premier temps, avant de l’écouter après qu’elle eut pris des notes sur son calepin. Pour ma part je préférais conserver au maximum les données dans mon cerveau, cela limitait les risques. Mais encore une fois, moyens différents, plus de pistes couvertes.

Je ne doute pas de tes capacités mais ne laisse pas cette frustration obscurcir ton jugement. Il n’y pas trente-six remèdes à cela : sexe ou baston, jusqu’à épuisement. dis-je le plus sérieusement du monde, à voir si elle accueillerait mes mots comme tels. Avec notre métier il fallait trouver comment évacuer les sentiments parasites tels que la frustration, chacun ses méthodes.

Pour le moment contente-toi de t’investir au maximum sur cette affaire. Le reste viendra bien assez tôt. Reste simplement prudente quant à ce que tu dévoiles, ou encore à ce que tu apprendrais trop… facilement. Les semi-démons sont partout et nous devons veiller.

Elle pourrait peut-être être soûler par mes paroles rabâchées mais même si les choses s’accéléraient en ce moment il ne fallait pas pour autant se montrer imprudent. Plutôt que de m’attarder sur ce qu’elle pourrait éventuellement ressentir j’enchainais sur une nouvelle question.

Si je me souviens bien tu as eu un lien un temps avec un lycan, ceci pourrait-il te permettre de rentrer plus facilement en contact avec la meute, notamment pour que ses membres se livrent un brin plus facilement.

D’ailleurs au sujet de la meute, que sais-tu à leur sujet ? Que ce soit à propos de leur fonctionnement ou de ses membres, au-delà de ce qui est de notoriété publique.
lui demandai-je afin de déterminer si elle connaissait l’existence des changeurs.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Lun 6 Avr - 21:06

Sasha l'écoutait avec attention, appréciant que son boss aille, comme à son habitude, droit au but. Certains avaient parfois du mal avec sa façon de faire mais ce n'était pas son cas. Elle n'aimait pas perdre son temps et lui non plus, surtout dans une enquête aussi importante.

"Bien. Il y a un rapport médicolégal ou ce que tu viens de me dire me suffira ? J'imagine que la piste du vampire maladroit qui a laissé des traces un peu partout est tellement improbable que le vrai responsable ne nous imagine pas assez stupides pour nous limiter à ça. Ou alors, on peut se sentir un brin insultés."

Au reste de ses propos, la jeune femme arqua un sourcil et jeta un regard à son patron, se demandant si elle devait se targuer d'un commentaire ou non. Elle se contenta de souffler, du ton le plus naturel du monde, essayant d'occulter totalement la vision fugace d'Edmond de son esprit.

"Je vais éviter de noter ce conseil sur mon calepin mais je le garde en tête. Et tu peux être sûr que tu ne verra pas la moindre trace de frustration dans mon travail. Je ferais ce qu'il faut pour."

Et elle ne manquerait pas de faire un tour chez le jeune homme ce soir, elle en était persuadée même si l'idée l'agaçait.

Chassant cette pensée de son esprit et se recentrant sur le travail, après tout elle n'était pas là pour qu'on lui dise quoi faire pour se défouler. Si l'attitude de McBorough l'intriguait, elle se doutait qu'elle saurait bien les choses en temps utiles.
Préférant ne pas s'attarder sur le sujet, elle laissa échapper une grimace bien visible à l'évocation des semi-démons.

"Décidément, un jour j'aimerais ne pas en entendre parler de ceux-là. J'imagine que je vais devoir aussi jeter un œil de leur coté alors. Des raisons d'en parler directement ou c'est par habitude ?"

Quant au reste, ils savaient tous les deux qu'il fallait rester sur leurs gardes pour ce genre d'enquête. Le moindre faux-pas pouvait être fatal, au sens propre comme au figuré. Mais ce n'était pas nouveau pour elle, surtout ces dernières années.

Et puis, comme à chaque fois que l'on évoquait sa relation avec Tolin, le corps de Sasha se tendait. Au fil du temps, elle avait réussi à rendre cette tension presque imperceptible au commun des mortels, mais elle avait comme un doute quant au fait que cela passerait inaperçu auprès du regard acéré de son cher patron.

Elle serra son crayon un peu plus fortement avant de hocher la tête, la mine la plus neutre possible.

"Oui, j'ai effectivement eu un lien avec un lycan. Nous avons été suffisamment proches pour que j'en apprenne beaucoup quant au fonctionnement classique des meutes. Les choses ont certainement du changer mais je pense que j'en sais effectivement assez pour ne pas heurter les membres de la meute et savoir où je vais mettre les pieds sans soucis. Tu sais s'il y a eu des volontaires au sein de la meute pour discuter avec les enquêteurs ?"

Comme à chaque fois qu'elle était sûre d'elle, la voix de Sasha prenait ce ton posé qui lui était habituel. Si elle savait qu'il y aurait des obstacles, elle ne s'inquiétait pas quant à ses capacités à récupérer les informations qui pourraient leur être utile auprès les membres de cette meute, si l'on prenait en compte le fait qu'ils regrettaient sincèrement leur Lupa. Mais même les réticences pourraient lui apprendre tout autant.

Levant un regard curieux en direction de son patron, elle laissa filer un silence pensif, se demandant où il voulait en finir. Elle hésita un instant avant de lâcher, d'un ton neutre.

"Je sais qu'il y a eu pas mal de dissensions, j'ai comme un doute sur le fait que leur nouvelle alliance tienne avec la mort de la Lupa, quelle est l'influence des nouveaux… membres dans tout ça. C'est de ça dont tu veux parler ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Ven 17 Avr - 11:16


Aucun rapport médicolégal, autoriser le dépeçage de leur Lupa ne devait pas être acceptable pour eux. Tu devras te contenter de mes observations. Quant au mode opératoire, l'auteur du meurtre a un objectif clair: nous faire perdre du temps car il savait que nous ne croirions pas à la thèse du vampire et chercherions plus loin. De plus l'énergie dépensée pour s'assurer qu'aucun esprit de revanche d'individu isolé ne pointe est tout autant un gain de temps pour les semis-démons. dis-je pour lui répondre avant de me taire un instant, fumant ma cigarette tout en l'observant.

Je sais, lui dis-je quand elle réagit à mes paroles au sujet de la frustration et des moyens de l'expier. si je t'en estimais incapable tu n'aurais pas la charge de cette enquête sensible.

Si j'étais le premier à descendre un agent compétent, je l'étais tout autant lorsqu'il fallait souligner leur compétence. Oppenheimer l'une des plus compétentes au sein de la Brigade, c'était justement pour cela et pour son intégrité que j'avais un projet pour son avenir, même si pour le moment je gardais le silence à ce sujet.

Des volontaires non, il m'a fallut aller à la rencontre des quelques uns que j'ai pu croisé. Pour autant j'ai pu tirer quelques informations. dis-je après qu'elle m'eut posé un nouveau lot de questions.

Pour autant j'ai pu obtenir des informations sur leur nouvelle vie de groupes et justement leurs nouveaux membres, mais ceux aussi qui ont refusé de l'intégrer. Leur récente alliance ne fut pas du goût de tous, membre déjà intégré ou nouveau venu. Mais le plus difficile est de les amener à concevoir que certains se battent pour l'intérêt général au delà de la domination d'une espèce en particulier. dis-je encore avant de me taire un instant, puis de poser une question claire.

Clairement oui. Ces nouveaux membres, connais-tu leur véritable nature de métamorphe? En as-tu déjà croisé?

Si je passais outre les métaphores et en venais directement au sujet c'était parce que je lui faisais en réalité passer un genre d'entretien en toile de fond de notre entretien présent. Mes projets pour elle n'était pas anodin, encore qu'il fallait qu'elle accepte ce que je comptais lui proposer.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   Sam 18 Avr - 18:42

S'autorisant un mince sourire, Sasha releva les yeux de son bloc notes et fixa son patron quelques secondes.

"Tes observations valent de toute façon largement un rapport médico-légal. Après tout, si le comment elle a été tuée a son importance, il va surtout falloir qu'on se focalise sur tout ce qu'il y a autour. En tout cas, on peut dire que l'auteur du meurtre sait y faire pour brouiller les pistes. Et qu'il a l'air de savoir où il veut nous emmener. Au moins on peut être sûrs que ce n'est pas l'œuvre d'un cinglé isolé qui ne savait pas ce qu'il faisait."

Arquant un sourcil, elle ajouta, la mine pensive, comme si elle réfléchissait à haute voix.

"De toute façon, les semis-démons doivent trépigner d'impatience à l'idée de tout ce chaos qui risquerait d'être engendré si on ne canalise pas assez efficacement les gens. Ils y trouveront leur compte, aucun doute là-dessus. Tu penses qu'ils peuvent être directement liés au meurtre ? Enfin, ce n'est pas comme si la mort de la Lupa pouvait profiter à beaucoup trop de monde pour qu'on se décide à exclure les vampires ou un groupe quelconque parce que justement, ce serait trop évident."

Tapotant son carnet en songeant qu'il y aurait bien des pistes à suivre avant de pouvoir se permettre d'en mettre une de coté, elle ajouta, se focalisant de nouveau sur Mc Borough.

"A propos, tu sais qui a trouvé son corps ?"

A l'évocation de ses frustrations et des différents moyens de la canaliser, la réponse de son patron ne pouvait que faire sourire l'enquêtrice. Même si elle connaissait sa valeur, après tout, si elle n'était pas compétente, Sasha savait pertinemment qu'elle aurait été cordialement invitée à se reconvertir, c'était toujours agréable de l'entendre, surtout de la part de Mc Borough.

Au reste de ses propos, elle laissa néanmoins échapper une grimace.

"Ils ne se précipitent pas pour nous aider ou pour nous aguiller dans la mauvaise direction donc. C'est peut-être pas plus mal en fait. En tout cas, rien d'étonnant à ce que certains loups n'apprécient pas ce genre de changements. Surtout si cela remet en question le fonctionnement-même de la meute. Difficile de leur faire avaler la pilule du "c'est pour le bien de tous" quand ils n'y voient que des inconvénients. Mais c'est aussi une piste à creuser donc, si les mécontents se sont fait particulièrement virulents. Il faudrait savoir ce que pensait exactement la Lupa de ces nouvelles intégrations."

Au reste de ses propos et à l'évocation claire de ces fameux nouveaux membres, Sasha hocha brièvement la tête avant de reprendre.

"Je sais que ce sont des métamorphes oui. Et ce qu'ils sont. Dans les grandes lignes en tout cas. J'ai fait quelques recherches quand j'ai appris leur présence au sein de la meute. Et j'avoue que je suis le plus souvent tombée sur des impasses. Tout ce que j'ai pu lire est particulièrement flou les concernant à dire vrai. Les formes qu'ils peuvent prendre, leurs réelles capacités, ce qu'ils peuvent faire ou non sous lorsqu'ils sont simplement humains."

Elle laissa échapper un soupir, laissant clairement apparaitre une certaine frustration. Sasha n'en savait pas assez à son goût à propos de ces métamorphes et, au vu de la situation actuelle, elle craignait que ce ne soit un handicap pour l'enquête à venir. Mais elle se savait assez obstinée pour se plonger une nouvelle fois dans ses recherches si nécessaire. Au reste des propos de son patron, elle secoua la tête, la mine pensive.

"Non, enfin, pas que je sache en tout cas. J'avoue que je serais curieuse d'en voir un pour de vrai comme on dit, ne serait-ce que pour voir une transformation en direct, de mes propres yeux. Pourquoi ? Tu penses avoir une responsabilité directe dans tout ça ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 16
Coups du Destin: 8
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Messages : 1221
Membre du mois : 42
Je crédite ! : (c) Kanala pour l'avtar - Mal' pour la sign'
Caractère : Sérieuse - Perfectionniste - Obsessionnelle - Réfléchie - Cynique - Fidèle
Vos Liens : Liens - Téléphone - RP

Autres comptes : Noah
Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Meeting the boss [Philipp Mc Borough]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Meeting the boss [Philipp Mc Borough]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» drop sur les boss monsters
» Mon Big Boss motard
» Waaagh du boss ouvr'boite
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» floriam's cave boss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Commissariat et QG de la Brigade PES
-
Sauter vers: