AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Come, come into my world | [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Dim 8 Fév - 16:40

    Je garais la voiture et regardais le numéro de la rue. Apparemment, c'était bien là. Toute excitée, je coupais le contact et sautais de la voiture. J'avais concocté un petit week-end sympa, à la découverte de la magie écossaise. J'avais très envie que Caël s'imprègne de la poésie et du mysticisme de mon pays. C'était sans doute une atmosphère très différente de ce qu'il avait pu connaître en Californie. Un jour, qui sait, peut-être découvrirais-je de nouveaux horizons ? Il était 18h, il avait terminé ses cours. Moi, j'étais libre pour les deux jours à venir. J'avais du calmer un peu mon enthousiasme. Si je m'étais écoutée, je nous aurait concocté un marathon. Hors, je ne voulais pas non plus le stresser et le contraindre. Bizarrement, j'avais très envie de passer ces quelques jours avec Caël, le découvrir davantage. Il me plaisait. Pas que physiquement, même s'il était mignon, mais surtout sur un point de vue psychologique. Enfin, le courant passait bien entre nous quoi. J'espérais juste qu'il n'était pas effrayé de me voir l'inviter à passer un week-end ensemble alors qu'on se connaissait à peine. Certains diraient que je suis une inconsciente de partir à l'aventure avec un type tout juste rencontré, mais il suffisait de voir Caël pour se rendre compte qu'il n'avait rien d'un serial killer... Pis bon, vu dans quelle atmosphère je vivais depuis des années, avec des vampires, des loups et des démons, hein...

    Je sonnais alors à la porte. Bon, si je tombais sur son père, j'aviserais. De toutes façons, il devait bien être au courant que son fils filait une paire de jours avec une nana un peu bizarre, non ? Il valait mieux. Après, je n'excluais pas l'idée qu'il ai envie de me rencontrer avant de laisser son garçon entre les pattes d'une écossaise fofolle. Et plus âgée. Quatre ans quand même, ce n'était pas rien... Je passais une main dans les cheveux laissés libres. Mon bonnet était dans la voiture. Je portais des bottes marrons avec un jean. J'étais en pull, la doudoune étant restée dans la voiture puisque j'avais mis le chauffage. Et je commençais légèrement à me geler devant la porte close. J'allais sonner un nouvelle fois quand la porte s'ouvrit, mais pas sur Caël.

    Bon et bien, voilà, bonjour papa Caël !

    Je ne me démontais pas et affichais un grand sourire, même si je tremblais de froid. De froid hein, pas de peur ! J'aurais peut-être du prendre ma doudoune en fait. Enfin, il n'allait pas me laisser sur le pas de la porte hein ?

    « Bonsoir, je suis Eilih, je viens chercher Caël. »

    Je lui tendis alors la main après m'être présentée, même succinctement. Ce serait bien que Caël ne traîne pas trop quand même, parce que devoir montrer patte blanche devant son père était un peu stressant, même si je n'avais rien à me reprocher et que mes intentions étaient pures. Enfin... Je ne prévoyais rien, je voulais juste profiter de ce temps ensemble et on verrait bien ce que cela donnerait. Une amitié, sans aucun doute. Pour le reste... J'avais réservé deux nuits en B&B, avec des lits simples séparés bien sûr !
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Ven 13 Fév - 11:22

N'allez pas croire que mon papounet d'amour était un ours...Bon, c'était un sanglier, niveau humeur on avait peut être un équivalent ! Mais il n'empêchait qu'il était sympa une fois qu'on grattait la couche de boue virtuelle. Et puis il avait un faible pour les petites blondes aussi alors qu'il balance un demi sourire à Eilih ne m'étonnait pas vraiment. C'était le genre de sourire de bienvenue que tout papa digne de ce nom ferait devant quelqu'un venu chercher son fiston.

Papa faisait sensiblement ma taille mais à vrai dire, je crois que personne n'avait coché la case : ressemblance paternelle, à ma confection. Parce que lui, il avait les cheveux aile de corbeau et un nez qui valait mon bec d'aigle un. Par dessus tout, il avait des yeux perçants qui avaient tendance à m'agacer lorsqu'il me fusillait des mirettes. Ah et il avait 12/12 à chaque iris...Loin d'être mon cas.

J'étais dans ma chambre quand j'avais entendu sonné, j'avais jeté mes dernières affaires en vrac dans mon sac et filé dans le couloir, j'arrivais en haut des marches quand j'entendis mon paternel répondre tranquillement à Eilih :

"Il fini son sac et il arrive."

Je posais le pied sur la première marche...Ma traîtresse de chaussette décida de filer à l'anglaise embarquant mon pied dans la foulée...

"Mais entrez..."

Je fini l'escalier sur les fesses. Olé !. Ca c'est fait.

"Et bien le voilà...il sait soigner son entrée."

Merci papa de ton soutiens inconditionel.

"C'est de famille !"

gromellais je en me relevant, une paume sur ma fesse droite fortement martyrisée. Le rire grave de mon père me fit grincer des dents mais au moins il ne s'attarda pas.

"Appelez moi lorsque vous êtes arrivés surtout ! Cael...Tiens toi bien, je compte sur toi."

Si en apparence ça ressemblait à un truc de papa sur son petit garçonnet d'amour, moi je compris le sens caché, en gros....Garde tes plumes dans ta peau !.

"Ouais...Ouais..."

Je pris mon blouson et haussai un sourcil devant le pull d'Eilih tandis que mon paternel rejoignait son bureau, histoire de laisser les jeunes entre eux voyez le genre ?....

"Bon alors je veux bien croire que tu es habituée au climat mais tu en fais pas un peu trop là ?"

Je souris légèrement avant de reprendre :

"Tu veux boire un truc avant d'y aller ?"
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Fév - 12:13

    Je ne cillais pas devant le regard scrutateur du père de Caël, même s'il était loin d'avoir la bonhomie de son fils. Autant Caël avait une bouille adorable et avenante, autant son père ressemblait à un oiseau de proie et semblait capable de me scanner. Cela dit, je n'avais absolument rien à me reprocher et je me contentais de sourire et de me montrer naturelle malgré son regard scrutateur. Il m'apprit que Caël finissait son sac et je hochais la tête, avant de répondre avec malice :

    « Oh, ce sont les femmes qui se font attendre d'habitude. »

    Le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'étais pas intimidée. Il en fallait beaucoup pour cela. Et comme déjà dit, j'avais la conscience tranquille. Je ne comptais pas enlever son fils pour lui faire subir les pires tortures... même si, vu sa maladresse, il était bien capable de voir ce petit séjour découverte comme un supplice. Son père m'invita à entrer et je soupirais d'aise en retrouvant la chaleur de l'intérieur, avant qu'un bruit sourd ne nous interpelle et que nous découvrions Caël, en bas des escaliers, en fâcheuse posture, alors que son père se moquait gentiment de lui et qu'il répliquait en grommelant, le fessier visiblement douloureux.

    « Je crois qu'il aime se faire remarquer en fait. »

    Je retenait un petit rire, mais mes yeux bleus pétillaient d'amusement. Après tout, c'était ainsi que nous avions fait connaissance : Caël qui tombait de sa chaise, son stylo volant dans mon café et éclaboussant mes notes. Oui, il savait soigner ses entrées, c'était un fait, mais c'était étonnant qu'il n'ai pas plus d'hématomes et de fractures que cela. Deux fois que je le voyais, deux fois qu'il se retrouvait au sol.

    « Ne vous en faites pas, je ferais attention à ce qu'il ne tombe pas d'une falaise. »

    Il fit quelques recommandations à son fils. Très banales. Même si je tiquais un peu sur le « tiens-toi bien ». Il me semblait que Caël était un peu trop âgé pour ça. Et il ne me semblait pas être un pervers en puissance qui avait projeté de me sauter dessus une fois que nous serions seuls. Son père avait l'air d'être un type bien lui aussi, même s'il était u peu flippant. Strict. Voilà, c'était ça, il était strict, quand Caël était cool. Il grommela une fois de plus sa réponse, ou plutôt, répondit sur le genre : ouais je sais, c'est bon, tu me saoules, un ton qu'on avait tous adopté face à l'insistance lourde de nos parents et il prit son blouson, non sans jeter un regard interrogatif à ma tenue légère. Son père, lui, s'éclipsa.

    « Mon blouson est dans la voiture. J'ai mis le chauffage. »

    Je souris plus largement.

    « Bon, j'espère que tu as prit des fringues chaudes et qui ne craignent pas trop l'humidité. Pareil pour les chaussures. »

    Là, j'avais des bottes en cuir, mais dans un sac, j'avais des chaussures de randonnée, étanches et confortables. Parce que nous allions crapahuter un peu dans la nature souvent gorgée d'eau. J'étais prévoyante et je préférais que Caël soit bien équipé pour ne pas souffrir du climat et ne pas me maudire d'avoir les pieds trempés et d'attraper la crève. Il me proposa de boire un truc et je refusais avec un petit sourire d'excuse et en répondant avec naturel :

    « Vaut mieux pas que je bois de trop pour les longs trajets. C'est chiant les pauses pipi toutes les heures. »

    Ben quoi ? C'était la nature ! Rien de sale ou honteux là dedans.

    « Tu es prêt pour la grande aventure ? »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Ven 27 Fév - 13:39

Que mon père disparaisse ne me gênait pas du tout ! Il avait tendance a me prendre pour un gosse de trois ans. J'étais majeur mais papa poule me couvait encore ! Ce n'était pourtant pas comme si j'étais un nid à problème quoi ! Enfin si on oublie la fois où j'avais effectivement fait un nid sur la cheminée histoire de me la jouer Cigogne...Mais j'avais 11 ans ! Y a prescription ! M'enfin il me laissait partir le week end, j'allais pas non plus demander la lune, j'avais eu du cul, il avait juste grogner et m'avait tartiné de ses conseils habituels et surtout c'était assuré qu'il n'y aurait pas de pleine lune évidemment. Bref, revenons à nos moutons, en l’occurrence la petite blonde qui me faisait face et qui me répondait.

Bien évidemment crétin ! Comment avoir l'air con en deux secondes ! J'étais un champion de ce genre de truc. Evidemment qu'elle avait le chauffage dans la voiture et qu'elle pouvait donc se pointer avec un petit pull tout moulant...Très...euh...Mignon d'ailleurs.

Bouarf ! Rentre ta langue Cael. Enfin bref, reprenons le fil de la conversation hein et ne se laissons pas dispérser, parce qu'après on ne se retrouve plus voyez ?

"Hein ? Ouais, même un pyj en pilou-pilou !"

Le truc qui me faisait ressembler à un ours au sortir de la grotte. Avec les cheveux en pétard du matin effet garantis ! Mais j'en oubliais mes devoirs d'hôte de 5 minutes !

"Oh ! Ouais vu comme ça..."

J'enfilais donc mon blouson et balançai mon sac sur l'épaule avant de faire un simulacre de salut militaire.

"Prêt mon Adjudant !"

Par contre, je ne lui avais encore pas dis que j'avais pas mon permis et qu'elle devrait conduire tout du long...Qu'est ce que je fais ? Je l'avoue maintenant ou j'attends un peu ?

"Par contre, faudra que tu te tape la route toute seule, je sais pas conduire."

Allez, un petit sourire d'angelot tout droit sortit de l'aile de dieu le pur ! A tout les coups, elle allait se foutre de ma gueule. Ou pas remarquez, de toute façon, ça n'avait pas d'importance mais autant prévenir qu'elle ne pourrait pas compter sur moi en tant que chauffeur.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mar 17 Mar - 16:45

    « Un... Un pyjama en pilou pilou ? »

    Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire en l'imaginant dans un de ces trucs hideux, mais confortable et chaud, qu'on imputait d'ailleurs plus souvent aux filles qu'aux mecs. C'était bien connu que c'étaient les filles qui étaient frileuses et s'habillaient n'importe comment pour dormir, au grand dam de leurs copains qui eux, préféraient qu'elles soient dans le plus simple appareil... Enfin, je n'avais plus ce soucis depuis un moment maintenant et je pouvais m'habiller comme je le voulais sans froisser personne. Mais malgré tout, je gardais le gros pyjama moche ou à tête de nounours pour la maison. Même si Caël était juste un pote, un ami en devenir, je le connaissais à peine, et j'avais quand même envie de conserver un semblant de dignité face à lui... un petit quelque chose de coquetterie qui m'habitait encore face aux représentants masculins.

    « Mince, si j'avais su que t'étais un adepte, j'aurais pris le mien. »

    Je le taquinais gentiment. C'était marrant comme il n'y avait pas de gêne entre nous. On ne se connaissait pas forcément plus que cela et malgré des débuts assez houleux, le courant était très vite passé et lui comme moi ne nous prenions pas la tête, si bien que nos échanges étaient détendus, cool et parfois irréalistes quand même ! Il me proposa alors de boire quelque chose, mais je refusais, pour une raison très simple et purement pratique : si je ne remplissais pas ma vessie, je n'avais pas envie de la vider toutes les heures ! Alors dit comme ça, c'était sans doute un peu trash et pas très délicat et c'était un problème purement technique dont il aurait pu ignorer l'existence afin que je conserve mon aura glamour et classe, mais autant être honnête. Et puis, ça ne me gênait pas de parler de ça.

    Je demandais alors s'il était prêt et il me répondit, après avoir mis son blouson et prit son sac, comme un bon petit soldat, ce qui me fit de nouveau éclater de rire.

    « Repos soldat ! Mais j'aime bien commander, fais attention ! »

    Je lui adressais un clin d’œil, prête à partir, mais il hésita quelques instants, avant de m'avouer qu'il n'avait pas son permis de conduire. Oh...

    « Ben pour être honnête, je n'avais même pas songé à te faire conduire, alors bon, ça ne change pas grand chose ! Mais va falloir t'y mettre, c'est bien pratique et ici, sans voiture, t'es un peu coincé pour aller te promener, tu vois. »

    Hormis les grands axes, après, il fallait compter sur les bus et les trains et il n'y en avait pas assez pour que cela soit commode. Sur ce, je me dirigeais vers la sortie, devançant Caël, puis j'ouvris le coffre pour lui permettre de poser son sac, avant de m'installer dans la voiture, remettant le contact et permettant ainsi à la chaleur de se répandre dans l'habitacle.

    « Brrr. »

    Je me frottais les mains, avant de lui dédier mon plus beau sourire :

    « Et en route ! »

    Je sortis de ma place et pris la route. La radio était mise dans la voiture, pas trop fort quand même, qu'on puisse discuter. Parce que bon en temps normal, je la mettais à fond et je chantais à tue tête, mais je devais quand même conserver un peu de dignité.

    « Alors, quand-est ce que tu te décides à apprendre à conduire ? Je pensais que les Yankees conduisaient dés l'âge de 16 ans ! »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Dim 22 Mar - 0:13

Je haussais un sourcil que d'aucun aurait qualifié d'aristocratique..Ce qui me faisait paraître coincé du fessier surtout mais l'étincelle taquine de mes yeux ne laissait pas de doute quand à ma plaisanterie.

"Parfaitement madame, en pilou pilou."

J'eus un sourire en coin alors qu'elle me parlait du sien. Bon, mauvais plan...Qui disait pyjama disait extrapolation, et j'étais fort en extrapolation...Merde, ça voulait dire nuisette, satin et...Arg...Misère.

Du calme, du calme, j'étais un moitié d'adulte dans la force de l'âge normal que ça me titille. Eilih était une fille terriblement belle, normal que ça me titille bis. MAIS, parce qu'il y a toujours un mais évidemment, ce week end n'était pas un prélude à l'Amour est en Ecosse, mais plutôt à Thalassa sous kilt. Rien à voir donc. Mais allez voir l'expliquer à mes hormones voulez vous ? Mince sur le coup j'étais pas sûr de la pertinence de ce week end...Mais bon, c'était passager s'tout, pas de quoi en fouetter un lapin.

Donc Cael mon grand, prend ton sac et enferme tes foutues hormones dans un coin de ta tête, tu verras tu te sentira mieux. Bah au moins, elle devait me trouver drôle et facile et je ne pus s'empêcher de répliquer presque complice :

"Comme toutes les femmes il me semble..."

M'enfin sur le coup je n'avais clairement pas l'avantage...

"Ouais je vais y penser."

Et puis il était sans doute temps non ? Elle avait raison si je n'avais pas son permis ça finirait par m'handicaper. Je la suivis tranquillement, mon sac sur l'épaule avant de le jeter dans le coffre et de suivre ma guide dans la voiture, amusé de la voir se jeter sur le chauffage...La route venait à peine de s'étaler devant nous qu'elle me parla. Je préférais. Sérieux rien de tel qu'un trajet dans un silence gêné pour vous tuer une relation ( quel-qu’elle soit hein ! ) dans l'oeuf !

"Ca dépend de l'état où tu es, ils sont pas tous égaux...Bon j'aurais pus mais j'y ai pas pensé en fait. Mais tu as raison je crois qu'il va falloir que je m'y mette..."

Je jetai un coup d'oeil sur le pommeau de vitesse qu'elle maniait avec adresse et soupirai :

"Quoique....Las bas c'est des automatiques, ici non, quelque chose me dit que je vais galérer."
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mar 31 Mar - 17:31

    « Ouh la vilaine généralité que tu nous fais là ! »

    Comment ça toutes les femmes aimaient commander ? Mais non, pas du tout ! Il y avait des femmes soumises, d'autres qui aimaient se laisser guider. Moi, j'étais plus indépendante. Je n'aimais pas spécialement être le chef, mais j'aimais que les choses se déroulent correctement et que je devais décider pour ça et bien je le ferais. En l'occurrence, je devais avouer que le pauvre Caël n'avait pas spécialement voix au chapitre, je l'embarquais sans qu'il ne sache où et il devait s'en remettre totalement à moi puisqu'il ne connaissait pas du tout le pays. Il avait un petit côté aventureux finalement derrière ses airs de geek. Bon d'accord, ce n'était pas Koh Lanta non plus, mais c'était déjà quelque chose ! Peut-être que le fait qu'il soit un mec et moi une fille facilitait les choses. Une fille ne se serait pas forcément laissée embarquer avec un quasi inconnu. Enfin, sauf si elle aimait prendre des risques. Que ce soit moi qui l'enlève rendait le truc quand même moins dangereux. Même si j'aurais pu être une psychopathe... Ou pire : une loup-garou ou un démon. Vampire, c'était exclu, on s'était rencontrés alors qu'il faisait jour. Avait-il conscience du danger qui rôdait en Écosse ? Comment on traitait tout ça chez lui ?

    J'avais sans doute tout le temps d'aborder le sujet au cours de ce week-end. Il allait bien falloir occuper le temps et même si nous allions marcher et voir des paysages magnifiques, nous allions échanger et apprendre à nous connaître. J'abordais alors le sujet du permis de conduire alors que nous commencions notre route. Après tout, aux States, les jeunes de 16 ans pouvaient déjà conduire, mais il me détrompa en me disant que ça dépendait des états. Ah d'accord. Comme la peine de mort alors.

    « Tu n'y as pas pensé ? »

    Je lui jetais un regard amusé. Comment on pouvait ne pas penser à ça ? Bon, je ne devais pas oublier qu'il avait 19 ans. Avant, il avait eu l'école, les cours et si il y avait des transports en commun et tout, pas besoin de se casser la tête avec le permis. Alors que moi, dés que j'avais pu, je l'avais passé, pour avoir une certaine indépendance.

    « Moi, je l'ai passé dés que j'ai pu. J'ai bossé comme serveuse à côté pour me le payer, parce que ma mère ne pouvait pas. Et j'ai tout eu du premier coup, je n'avais pas trop le droit à l'erreur, toujours pour des raisons d'argent. »

    Je fis la moue. Je n'étais pas à plaindre, je n'étais pas une pauvresse non plus, attention, mais j'avais du bosser à côté de mes études pour obtenir ce que je voulais. C'était comme ça que ça marchait depuis que papa était mort... Ah non, je ne devais pas penser à ça, ce n'était pas le moment.

    « Mais non, ce n'est pas si compliqué en fait. Je t'apprendrais si tu veux. Tu sais, là où on va, ce n'est pas très fréquenté. »

    Je lui fis un petit clin d’œil enthousiaste. Je trouvais ça cool de pouvoir lui apprendre quelque chose. Rien que les bases de la conduite, c'était déjà bien. A voir s'il était un élève doué ou pas. Il avait beau être hyper intelligent, il était aussi doté d'une sacrée maladresse. J'avais intérêt à faire gaffe à l'endroit, je n'avais pas envie de péter ma voiture. Ce n'était pas une ferrari, mais j'y tenais à mon petit tas de ferraille !
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mar 31 Mar - 18:13

J'eus un petit rire amusé :

"Généralité souvent vérifiée !"

Quoique je n'avais pas forcément d'exemple. Maman était morte à ma naissance et, autant le dire, les filles après pour moi, c'était plus des trucs qui gloussaient en fait. Bon, c'était avant, depuis j'avais quand même appris à les voir autrement hein ! Cela dit, c'était pas faux de dire qu'elles aimaient bien faire leur général en jupette. Elle sembla surprise que je n'ai pas pensé a mon permis, bon c'était compréhensible, mais j'me faisais l'effet d'un débile mental sur le coup.

"Nan, à l'époque j'étais trop souvent la tête dans les livres et pas assez dans la réalité apparemment."

J'eus un rire amusé :

"Moi j'étais le vert à vélo, c'est important l'environnement."

C'était moqueur d'une certaine façon, mais une excuse comme une autre pour expliquer le fait que j'avais pas de bagnole. Je remontais mes lunettes sur mon nez, notant les détails qu'elle me donnait sur sa vie. C'était con hein, c'était une vie comme beaucoup d'autre mais j'aimais bien. P'tete parce que la mienne avait un côté sombre que j'essayais constamment d'oculter, allez savoir !

"Ouais parait que ça coute cher ici...Bon remarque, j'ai pas de point de comparaison vu que je ne me suis jamais penché sur la question. Mon père me l'aurait payé si je le lui avais demandé j'pense, me semble qu'il avait mis de l'argent de côté pour ça."

Je le disais pas en me vantant remarquez, avec son boulot, mon paternel était bien payé mais on vivait pas pour autant au dessus de nos moyens, on était prudent...Si jamais on devait se carapater en vitesse par exemple...Moi, je pouvais me tirer a..ben à tire d'ailes voyez, mais mon père...Imaginez un sanglier courant dans les rues ! De quoi exciter les chasseurs du coin. Et pis j'avais des doutes en regardant comment elle maniait sa voiture...J'étais pas doué pour le travail manuel.

"Tu sais que tu prends des risques hein ! J'ai réussis à me taper l'unique poteau d'un parc à vélo une fois...Bon, ok, j'avais 5 ans et j'en avais marre de mes lunettes...J'ai jamais vu le poteau..."

Puis, je m'installais plus confortablement dans mon siège et croisai les bras sur la poitrine.

"Et sinon, on va où ? J'espère que tu as prévu des toilettes dans la cave où tu as prévu de m'enfermer avant de demander une rançon sinon j'irais me plaindre au syndicat des otages t'es prévenue !"

J'avais failli parler de sévices sexuels mais j'me suis retenu, admirez !
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mar 31 Mar - 20:06

    « Humph. »

    Je pris un air de princesse outragée alors qu'il s'enfonçait en me disant qu'il avait souvent vérifié cette généralité. Enfin peut-être pas personnellement. A son âge, je doutais qu'il ai énormément d'expérience quand même. Je m'installais dans la voiture alors que nous continuions à parler, notamment de son permis de conduire, qu'il n'avait pas pensé à passer parce qu'il était trop occupé avec ses livres. La vache. Il avait du être pas mal déconnecté de la réalité quand même. Mais je l'imaginais assez bien dans ce rôle là pourtant. Je ris de concert quand il renchérit en m'avouant qu'il était plutôt cycliste pour le bien de l'environnement. Ah oui, c'était une bonne raison ça ! Même si ce n'était peut être pas la vraie raison.

    Et dans l'habitacle où la chaleur se répandait doucement, m'empêchant de trembler, je lui parlais un peu de ma propre vie, de la façon dont j'avais passé mon permis, avec quels moyens, quels objectifs, lui donnant un petit aperçu de celle que j'étais, de mon environnement. Je n'avais pas spécialement de difficultés à parler de moi. J'étais quelqu'un d'ouvert et de sociable, mais méfiante avec les inconnus que je ne sentais pas. Après tout, quelqu'un que je pensais humain pouvait tout à fait être quelque chose de bien plus dangereux. Finalement, je ne savais jamais à qui je m'adressais... Mais Caël me plaisait. Beaucoup. C'était facile de discuter avec lui, de rire, et j'avais l'impression que nous étions déjà de vieux amis, alors que ce n'était que la seconde fois que l'on se voyait.

    A son tour, il lâcha quelques bribes d'informations, notamment que son père le lui aurait payé. Qu'il avait surement mis de côté dans ce but d'ailleurs. Je levais un sourcil, avant de répondre :

    « Et bien, l'argent doit sûrement encore être de côté. Il n'est pas trop tard. »

    Il avait de la chance que cela ai été dans les projets de son paternel. Pour moi, cela s'était déroulé autrement. Sans doute qu'il me l'aurait payé aussi, et même qu'il se serait endetté pour me payer ma première voiture, fier de moi. Ma mère aussi l'était, attention, mais elle n'avait pas les moyens de faire un prêt pour cela. Et la relation que j’entretenais avec ma mère n'était pas comparable à celle que j'avais eu avec mon père. J'étais sa petite princesse... J'eus un soupir nostalgique, avant de secouer la tête pour chasser ces pensées et plutôt proposer à Caël de lui apprendre quelques bases de la conduite durant les prochains jours. Même si javais conscience que cela pouvait poser quelques petits soucis. Ce qu'il me confirma en me parlant d'un accident survenu quand il avait 5 ans, en vélo. J'éclatais de rire en imaginant la scène, avant de répondre, mutine :

    « Et bien, je m'assurerais que tu as bien tes lunettes sur le nez ! »

    Il s'installa dans le siège, avant de me demander où je l'emmenais, non sans plaisanter sur une éventuelle séquestration de ma part sur sa personne. Je souriais de plus belle.

    « Juste un seau hygiénique, et c'est déjà le luxe mon petit ! »

    Je lui jetais un bref regard, demandant avec un peu plus de sérieux :

    « Pourquoi tu as accepté de partir à l'aventure avec moi ? Je sais que je n'ai pas l'air bien dangereux tout ça, mais je pourrais être bien moins inoffensive que je n'en ai l'air. Je pourrais être un rejeton de l'enfer, ou bien avoir besoin d'une bonne grosse épilation de temps en temps si tu vois ce que je veux dire... »

    Je pourrais l'attirer dans mon repère et lui faire... je ne savais trop quoi en fait. Mais je ne m'y connaissais pas en psychologie démoniaque, vampirique ou lupine. Allez savoir ce qui leur passait par la tête !

    « Je t'emmène au Nord, on prendra le ferry vers les îles d'Orcade. Tu connais les cercles de pierres dressées ? »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mar 31 Mar - 21:17

Je tentais bien de cacher un léger rire devant son air d'aiglon sans plumes, mais je ne crois pas que ce fut un succès. Bon en même temps, je doutais sérieusement qu'elle le prenne mal.

Mais le sujet dériva sur le permis, ou plutôt mon absence de permis, autant le dire, j'avais été assez déconnecté de la réalité durant de longues années, même encore maintenant, il m'arrivait de faire l'aigle dans les nuages. Quand ce n'était pas le cafard échouré évidemment. Enfin bref, au moins j'en apprenais un peu plus sur la blondinette à côté de moi. Je haussais les épaules à sa remarque. De toute façon, ils avaient toujours un pécule de côté alors bon.

"Ouais sans doute, mais d'un autre côté, mes études coutent une blinde aussi, ça va que papa gagne assez bien sa vie."

Et qu'il n'y en ai pas deux comme moi dans la famille, architecte, c'est bien mais s'pas non plus directeur de banque quoi ! Enfin, tout cela n'était encore qu'hypothétique parce que même si elle avait eu une bonne idée de l'étendue de ma maladresse, elle n'avait malheureusement pas encore tout vu.

"Je suis magnanime, je te laisse rire de mes conneries de gosses, je suis quand même bon prince face à ta moquerie."

plaisantais je tranquillement. j'étais tellement habitué a être malgré moi le clown de servir que j'avais foutu ma fierté aux orties, préférant et de loin, satisfaire ma curiosité :

"Hey ! Mais c'est contre toutes les lois d'une bonne détention ! Tu as jamais lu la détention pour les nuls ?! Un seau ! Quelle honte..."

D'autant plus que j'avais des images pas très glamour qui me venaient en tête sur le coup...Rha merci mon imagination, des fois, j'aimerais bien qu'elle la mette en veilleuse, si, si...Et là, question qui tue ! Comment je pouvais lui dire que son odeur n'était pas celle d'un loup et encore moins d'un démon sans me griller les serres ? Ah ! Ah ! Aucune réponse ? Je suis nul...

"Parce que je suis un grand naïf ? Et que si je devais me méfier de tout le monde ben je finirais seul et asocial, je suis déjà pas exubérant de base hein ce serait une cata."

Mouais ça avait l'air bien dit comme ça nan ? Puis, soulagé qu'elle change de sujet, je réfléchis quelques instants...

"Mmmh..En photo sûrement mais après, je suppose que ça ne rend pas justice à la réalité. Je suppose qu'on squattera sur place ? Camping ? J'te préviens, j'ai horreur des bêbêtes, ça me file la frousse !"

Quand je les bouffais pas évidemment...Mais mon air taquin disait assez que je plaisantais, je n'étais quand même pas du genre à hurler devant la moindre araignée.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Lun 20 Avr - 21:51

    Je hochais la tête alors que Caël m'avouait que ses études coûtaient cher et qu'il avait de la chance que son père pouvait les lui payer. Je me disais que finalement, heureusement que je n'avais pas eu de grande ambitions, parce que j'aurais eu du mal à les financer. Même si mon école d'art avait coûté cher aussi... Et que j'avais aidé maman à me la payer en travaillant. Et puis, il y avait aussi l'argent mis de côté par papa. Même si on évitait d'y toucher, c'était la réserve de secours. Je n'étais pas forcément à l'aise avec les sujets d'argent et je fus heureuse de l'écouter me narrer ses déboires juvéniles, me moquant gentiment de lui, mais je le soupçonnais de le faire exprès et d'en jouer. C'était peut-être sa façon de séduire après tout, même si j'avais l'impression que Caël ne prévoyait rien, ne calculait rien et qu'il était juste totalement naturel. Et j'étais sensible à son naturel. Il n'avait rien d'un Casanova ou d'un Don Juan et c'était peut-être ça qui me plaisait... Robbie avait été un peu pareil. Spontané, rêveur, il était capable de me faire rire, de stimuler mon imagination. Il avait été mon ami, mon confident, mon amant. Depuis lui, aucun n'avait su me faire vibrer de la même façon et je me méfiais comme la peste des séducteurs. Et malheureusement j'en croisais beaucoup au bar.

    « Je te soupçonne d'adorer raconter tes déconvenues. »

    Il plaisanta alors sur ses conditions de détention et je souris, rentrant dans le jeu en lui promettant pire encore que ce qu'il pouvait imaginer, ce qui l'offusqua.

    « Hé on est en Écosse ici, tu as du confondre avec les lois américaines. »

    Je lui adressais un petit clin d’œil, définitivement de bonne humeur. Ce qui ne m'empêcha pas d'aborder un sujet un peu plus sérieux à savoir pourquoi il avait accepté de venir avec moi, alors qu'il ne me connaissait pas et que je pouvais être bien plus dangereuse que je n'en avais l'air. Ici, les pires monstres avaient l'air d'agneaux. Il ne pouvait pas l'ignorer. Le monde entier le savait. Et j'aimais autant tâter le terrain avec lui. Il me répondit alors que c'était parce qu'il était naïf et qu'il ne voulait pas se méfier de tout le monde au risque de finir solitaire. Mouais, ça se tenait. Je me demandais à quel point il avait pu être touché par la révélation que les créatures de cauchemar existaient. S'il avait vécu les Années Sanglantes comme moi, il serait peut-être moins naïf.

    « C'est mieux que finir mort, non ? »

    Ouais, direct, comme ça. Mais en même temps, c'était la sinistre réalité, autant ne pas se voiler la face non plus. Cela dit, je lui révélais quand même notre destination, même s'il ne connaissait que via des photos. Il allait en prendre plein les yeux donc. J'éclatais de rire quand il m'avoua avoir peur des bêtes. Vachement viril ça tiens.

    « Je n'aime pas trop ça non plus. En particulier les araignées. Ça me dégoûte. Rien que d'y penser j'ai les poils qui se hérissent. »

    Brrr. Je secouais la tête pour chasser cette horrible pensée.

    « Non, j'ai réservé dans des petits hôtels va. Il fait trop froid pour le camping, tu gèlerais sur place et après, ça va me créer plein d'emmerdes. Trop de paperasses. »

    Je lui adressais un regard malicieux :

    « Pas de bêtes, un lit chaud et confortable, un bon petit déjeuner... On aura des nuits reposantes après des journées bien chargées. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Sam 25 Avr - 20:30

Je lui jetai un coup d'oeil en biais, une étincelle amusé dans les yeux :

"Ben je suis le premier que ça fait marrer, autant partager."

Parce que non, je n'avais pas honte. Disons plutôt que je n'avais PLUS honte. Oui j'étais maladroit, j'en avais prit mon parti. J'avais tout fait pour corriger ce travers, rien n'avait marché alors autant faire avec. Et puis j'avais découvert le côté comique des mes bourdes, cerise sur le gâteau d'une certaine façon. Et puis le comique semblait prendre racine dans l'habitacle vu la suite de la conversation.

"Bande de barbare en jupette !"

Oui, oui, j'exigeais un minimum de confort durant ma détention ! Enlevé oui, dormir dans la crasse non ! Faire dans le pot non ! Mais je préférerais plutôt que lui avouer le pourquoi du comment je savais pouvoir monter dans sa voiture sans me faire arracher une jugulaire. Là, j'avais l'air fin devant sa question. Eilih n'était pas seulement sympa et ouverte, elle était intelligente, il ne vaudrait mieux pas que je l'oublie et c'était difficile devant son sourire éclatant.

"Oh j'ai faillis. Je sais pas comment ça s'est passé ici, mais au USA c'était...La merde. j'me suis retrouvé devant un loup bien décidé a faire de mes blanches fesses, des fesses poilues. Mon père m'a sauvé la vie ainsi qu'une peau définitivement glabre."

Mais c'était dit avec une voix légère et rieuse. Je ne tenais pas à plomber l'ambiance tout de même, ce serait débile non ? Et puis il valait mieux en rire qu'en pleurer de toute façon. J'avais survécu à la Guerre Sanglante, point final. Mais il était vrai que je n'étais pas fan des bêbêtes, contrairement à mon alter ego. Mais ça eu le mérite de la faire rire. Et j'étais gaga de son rire, c'était con. J'étais con en fait. Bref, passons.

J'étais vraiment intéressé parce qu'elle me proposait de voir.

"Sérieux ? Bon remarque, comme toute les filles...Et mince, moi qui pensais que tu étais différente..."

J'affectais un air déçu avant de rire, définitivement de bonne humeur :

"Cela dit, j'aime pas trop non plus, ça s'enfile partout, ça grimpe...brrr..."

Mais heureusement, elle avait prévu un hôtel :

"Ouf...Je suis un aventurier, mais un aventurier qui aime son confort... c'est pathétique hein, imagine en plein apocalypse zombie, je ne servirais à rien !"

Puis, je la regardais franchement, amusé :

"Avoue, tu as prévu d'épuiser le petit yankee ! Mais je ne te ferais pas ce plaisir, sache le ! Je serais vaillant et courageux ! Je pourfendrais l'ignoble tarentule toy !"

Entre guillemet, microscopique. Et j''espérais qu'elles l'étaient bordel ! Il y avait du vrai dans ce que je disais, j'étais pas fan.

"Rassures moi, chambre double hein ? J'ai peur que tu n'attente à ma pudeur."

Le rire nageait dans ma voix parce que j'étais quand même capable de dormir dans la même chambre qu'une fille sans perdre les pédales. Si, si, aussi belle soit elle ! Aussi... Je vous passe de commentaire hein ! J'étais un gars bien et puis je préférais voir Eilih comme une amie, c'était toujours plus durable que le sexe. Et j'aimais le durable, je voulais de la stabilité, de la confiance, et c'était ce que je voulais avec Eilih, quitte a mentalement me castrer pour que ça marche.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Ven 8 Mai - 11:57

    Une relation simple sans prises de tête. J'aimais bien Caël justement parce que ce n'était pas un arrogant m'as-tu vu. Des mecs comme ça, j'en côtoyais 13 à la douzaine au bar et franchement, j'en avais ma claque. Caël était différent. Il n'était pas naïf ou quelque chose de ce genre, mais je pensais qu'il n'était pas spécialement conscient de son charme. Qu'il ne cherchait même pas à en jouer. Cela aurait presque pu être vexant pour moi d'ailleurs. Qu'il n'essaie même pas de me draguer. Mais ce n'était pas le cas. Et si je n'avais pas emmené Caël forcément pour finir ensemble ensuite, j'avouais que je restais ouverte à toute évolution possible avec lui. De la simple amitié à... quelque chose de plus sérieux. Il faisait partie de ce genre de mecs dont je pouvais me dire : lui, il ne me fera jamais souffrir. Et c'était rare.

    Je ris quand il me rétorqua que nous étions des barbares en jupette ! C'était peut-être le cas avant. Après tout, nos lointains ancêtres étaient des barbares et de farouches combattants ! Mais j'avais l'impression que nous nous étions quand même pas mal civilisés non ?

    « Hey, nous ne sommes pas descendants des Highlanders pour rien ! Ils ont tremblé les anglais ! »

    Mais bien sûr que j'étais fière d'être écossaises ! Pas forcément chauvine, mais notre pays était riche d'histoire et si je n'avais pas été une très bonne élève à l'école, ce genre d'histoire là m'avait passionnée. Mon imagination s'était enflammée. Mais si la conversation était agréable, je n'en oubliais pas pour autant le danger qui rôdait autour de nous et testais un peu Caël pour savoir ce qu'il pensait de tout cela. Notamment de venir avec moi qui pouvais être bien plus dangereuse que je ne le laissais paraître. Même s'il venait des États-Unis, ils avaient eu leurs lots d'affrontements... Et s'il me disait qu'il ne pouvait pas se méfier de tout le monde au risque de finir asocial, je lui rétorquais que c'était mieux qu'être mort. Là, il m'avoua qu'il avait failli être tué. Que c'était son père qui l'avait sauvé face à un loup.

    « Ton père n'a pas l'air dangereux pourtant. »

    Je l'imaginais mal avec une arme à feu. Pour se débarrasser d'un loup, il fallait de l'argent. Il m'aurait dit que son père était flic ou militaire, j'aurais moins été surprise. Après, je savais qu'on pouvait déployer des trésors d'ingéniosité pour se sauver et sauver ceux qu'on aime.

    « Ici aussi ça été la merde... On n'était en sécurité nulle part... Mon père est mort pendant son service, attaqué par un vampire. Et mon copain n'a pas survécu à la morsure d'un loup. »

    Il n'y avait rien de secret là dedans. Mais si Caël faisait tout pour rester léger, ce n'était pas mon cas en ce moment. Je secouais la tête, chassant mes pensées nostalgiques pour revenir sur quelque chose de moins personnel. Ma peur des araignées par exemple. Je n'étais pas fan des insectes, alors le camping... Quoique vue la température extérieure, il y avait peu de chance de croiser une sale bestiole. Mais nous, on pouvait geler.

    « Désolée de te décevoir sur ce point ! »

    Il ajouta qu'il n'aimait pas trop ça non plus et je fis la moue :

    « C'est dégueulasse, rien que d'y penser j'ai les poils qui se dressent. »

    Heureusement pour nous, j'avais prévu un hôtel, avec tout le confort et je ris quand il parla de son inutilité lors d'une apocalypse zombie.

    « Tu crois que je serais plus utile ? »

    Je lui promettais un programme chargé et lui décochais un sourire enjôleur :

    « Mais j'espère bien ! Tu ne t'écrouleras pas avant une fille aussi menue que moi quand même ! »

    D'accord, il n'était pas un modèle de muscles, mais c'était un nerveux. Il était peut-être plus endurant qu'il le laissait paraître, même s'il semblait plus branché ordinateur que longues promenades en plein air. J'éclatais de rire quand il me demanda si j'avais prévu des chambres doubles de peur que je n'essaie quelque chose sur lui.

    « Une seule chambre pour nous deux, mais des lits séparés ! Cela serait revenu trop cher sinon. Mais promis, je me tiendrais bien et résisterais à l'envie démentielle de te sauter dessus. J'ai tellement de mal à résister au pilou pilou ! »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Lun 18 Mai - 14:57

"Trembler devant la vue atroce de gambettes poilues surtout !"

répliquais je avec un sourire en coin. Nan parce qu'avouez quand même, les écossais, y en avait, c'était des ours en jupette ! Et merde ! Ca faisait plus peur que la Claymore qu'ils brandissaient ! Enfin de mon point de vue de geek myope évidemment.

La conversation se déroulait sans heurt et c'était ça que j'aimais chez Eilih, on parlait sans temps mort et sans gêne, même des sujets les plus chaud patate à évoquer. Genre guerre sanglante, des dentus, des poilus, ce genre de truc très ragoutant quoi ! Des potes nocturnes qu'on oublie d'inviter a l'apéro. Je retins un éclat de rire à sa réflexion sur mon père...Euh ouais, Madame n'avait jamais dût croiser un sanglier écumant de rage surtout. Ca sent fort certes, mais ça fait du dégâts et pas qu'un peu voyez .

"Oh faut pas se fier aux apparences, mon père est une vraie teigne quand on le cherche."

Et une teigne avec des défenses quoi. Bref, le loup n'avait pas demandé son reste devant la fureur de la bayte. Mais j'me rendais compte que j'avais eu de la chance, ouais beaucoup de chance comparé a elle. Et on répond quoi à ça ? Ben on la ferme voyez.

"Je vois."

Et malgré tout, le bon peuple écossais avait donné le droit de vote et une existence légale aux vamps, tout est normal dans ce bas monde j' vous assure. Les gnégnés c'était plus cool, plus dégueu mais plus cool. Enfin moins déprimant quoi !

"Extrêmement déçu c'est le cas de le dire ! Moi qui pensait avoir trouvé une perle rare et tout et tout ! Capable de me sauver la vie face a une horde d'araignée ! Ah non sérieux, je suis déçu !"

Le fait était que je l'avais trouvé malgré ce que je disais cette perle rare. Eilih valait le coup d'être connue et j'étais content d'avoir cette chance. En fait j'avais trop peu d'amis et plutôt du mal à m'en faire parfois. Mais avec elle ça allait tout seul.

"Bah tu sais viser au moins !"

Parce qu'avec ma vision de taupe anorexique j'étais pas prêt de viser dans le centre hein ! Non en fait, elle comptait m'achever de la manière la plus sadique qui soit...La marche ! Oui messieurs dames ! LA MARCHE ! Et dire que je pouvais voler durant des heures mais alors là j'étais pas sûr du tout de tenir la distance. On tentera de faire bonne figure quand même !

"Mouais, ton auréole vient de ternir là tu le sais ?"

Puis je me scotchais subitement contre ma portière, peignant une peur viscérale sur mon visage, croisant les bras sur ma poitrine avec tout de la nana qu'on vient de surprendre seins nus :

"Han ! Je le savais que tu étais une fétichiste du pilou pilou ! Mais je te préviens, je ne me laisserais pas faire !"

Ouh qu'il est beau le mensonge ! Je crois que j'aurais grave du mal à résister a une Eilih en mode succube, j'suis qu'un pauvre mâle moi...
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Lun 18 Mai - 17:46

    Je tirais la langue à Caël alors qu'il se moquait des poils des écossais. La bonne humeur régnait dans l'habitacle et le trajet passait à vive allure. J'y serais allée seule que je me serais ennuyée davantage. Même si je trouvais toujours de quoi m'occuper un peu, comme chanter à tue tête dans la voiture. Mais j'allais épargner cela à Caël quand même. La conversation dévia cependant sur un sujet moins... léger. La guerre, après la découverte de monstres qui hantaient nos cauchemars. Ils étaient réels et ils nous l'avaient dûment rpouvé en nous plongeant dans l'horreur des batailles et la tristesse du deuil. Caël m'apprit qu'il avait failli être transformé en loup et je pensais forcément à Robbie. Lui, il n'avait pas eu la chance que son père débarque au bon moment pour lui sauver la vie... Même si je voyais mal le père de Caël tenir face à un loup, mais allez savoir avec la force du désespoir ? Il me conforma d'ailleurs qu'il ne fallait pas se fier aux apparences et cette phrase trouva un écho en moi... Je le disais tout le temps. Qu'un visage angélique pouvait cacher un démon. Même si ce n'était pas le cas ici. Vraiment ? Que savais-je des Mitchell après tout ? Je préférais ne plus trop penser à cela.

    Je lui appris alors que j'avais perdu mon petit ami sous les crocs d'un loup et mon père sous ceux d'un vampire. Pas très gai, mais cela lui permettrait de mieux me comprendre. Que je n'étais pas juste la jolie fille drôle et enthousiaste, mais que j'avais aussi mes blessures. J'avais juste apprit à faire avec et e pas laisser ces monstres modeler celle que j'allais devenir. Que je voulais devenir.

    Heureusement, la conversation reprit sur quelque chose de plus amusant. Et bien, pour que je pense cela en parlant d'araignées, c'était vraiment que le sujet d'avant était plombant quand même... Mais il était plus facile d'en rire, de tourner cette phobie en ridicule. Bon, ce n'était pas une phobie, je ne m'évanouissais pas non plus quand je voyais une arachnide, mais j'étais incapable d'approcher pour la tuer moi-même... Et si elle me sautait dessus, hein ? Il fut déçu d'apprendre que j'étais comme la majorité des filles à ce sujet et j'enfonçais un peu le clou, me tournant en dérision, souriant de nouveau. Et des araignées, nous passâmes aux zombies. Comment, mystère ! Ais en tous les cas, il ne semblait pas donner cher de sa peau en cas d'invasion de morts vivants. Je lui rétorquais que je ne serais sans doute pas plus utile. Et je haussais les épaules quand il me lança que je savais viser.

    « Je sais pas... Les ballons à la fête foraine et les ennemis dans les jeux vidéos, ça compte ? »

    Je lui adressais un clin d’œil, avant de confirmer qu'on allait marcher et que j'allais l'épuiser ! Il tomberait avant moi, même si j'étais plus menue que lui. J'étais aussi plus habituée à ce genre de promenade. Je ne lui avais pas prévu un trekking en forêt non plus. Il tiendrait le rythme, je n'étais pas si cruelle.

    « Mince, je vais devoir la briquer en arrivant. »

    Il se permit alors un trait d'humour sur les chambres... Pas séparées. Et le fait que je puisse atteindre à sa pudeur. Je répliquais sur le même ton, même si l'idée n'était pas si déplaisante que cela. Il était craquant. J'éclatais de rire à ses dernières paroles :

    « J'espère bien, j'adore les défis ! »

    Allez savoir si je plaisantais ou s'il y avait une pointe de vérité... Nous continuâmes à discuter comme ça jusqu'à ce que je gare la voiture une seconde fois (la première pour un petit arrêt restauration rapide). Il faisait nuit. Nous prîmes les bagages et j’entraînais Caël vers l’accueil. C'était une grande maison, un peu perdue dans la campagne écossaise. Il y avait d'autres voitures garées. Une grande maison reconvertie en un hôtel. Parfait. Je m'occupais de demander notre chambre et la propriétaire nous emmena. Voilà, une chambre avec un lit double et un simple en fait. Je la remerciais, posais ma valise, refermais la porte et m'affalais sur le grand lit.

    « Prem's ! »

    Je soupirais d'aise. La chambre était de taille moyenne, le mobiliser simple. C'était moderne, sans l'être trop, et propre. Je retirais mes bottes et m'assis en tailleur sur le lit.

    « Alors, qu'est-ce que tu en dis ? »

    Je me relevais, ouvrant ma valise pour fouiller dedans, sortant un pantalon de pyjama à carreau et un débardeur, ainsi qu'une trousse de toilette.

    « Ça t'embête si je vais dans la salle de bain en première ? Je rêve de la douche chaude ! »

    Mais c'était un gentleman, hein ? Je lui décochais un grand sourire, avant de filer et de fermer la porte, découvrant la salle de bain, avant de faire couler l'eau, de me déshabiller et de soupirer de nouveau de bien être sous l'effet de l'eau chaude. Oubliant que je n'étais pas seule, je me mis à chanter du Bruno Mars, inspirée. Combien de temps je restais là, je l'ignorais, mais je finis par sortir, en pyjama, les cheveux encore humides, de la buée dans la salle de bain.

    « Et voilà ! »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Lun 18 Mai - 18:13

Mouais le défi serait pas trop dur à gagner... Mais je me contentais de reprendre ma place en riant. Et en fait, j'ai pas fait autre chose que rire dans cette bagnole. C'était cool, ça passait vite et avec moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, nous étions arrivé.

"Wow..."

C'était beau. Y a pas a dire, c'était vraiment chouette ! Un vrai décor de carte postale ! Bon ça faisait aussi un peu flipper on était loin du centre quand même mais ça claquait !

J'ajustais mes lunettes sur mon nez et suivit Eilih a l'intérieur. Je ne pouvais pas m'empêcher de regarder partout, c'était simple, de bon gout et, en fait, ça dégageait un petit quelque chose de chaleureux. Je validais !

Trottinant derrière la proprio et mon amie, je ne tardais pas à découvrir notre chez nous pour le week end et j'eus même pas l'temps de sauter sur le grand lit qu'Eilih se l'appropria sans vergogne !

"Pfff...Tu as de la chance, je suis un gentleman."

Mais quand même, un grand lit...moi qui m'étalais en dormant...Pour un peu j'aurais tenté la tête de droopy mais devant le moelleux d'un bon lit, j'étais pas sûr de faire le poids. Honte j'vous dis. Tant pis, je me laissais tomber sur le petit lit, qui n'était pas si inconfortable que ça d'ailleurs et levai les yeux sur Eilih :

"Alors ? J'aime bien. Bon être aussi isolé me colle forcément des images de films d'horreur dans la tête. Genre le serial killer fou et son couteau de boucher. Ou le fantôme assoiffé de sang...Mais sinon, j'adore."

La suite me fit hausser un sourcil, pourquoi demander la permission quand on compte s'imposer ? Cette fille me sciait les pattes, songeais je en ouvrant à mon tour mon sac, farfouillant dans le bordel ambiant pour trouver mon pantalon de survet et un tee shirt. Avant de me redresser en entendant Bruno Mars massacré. Aïe ! Ca c'était la magie de l'ouie un poil plus développée que la moyenne.

Mais évidemment, entendre Eilih chanté, c'était entendre la douche couler et forcément...Laisser son imagination faire le reste...Finalement je me demandais si c'était une bonne idée ce week end. je me frappais le front avec ma brosse à dents, histoire de recadrer mes pensées dans le droit chemin et me résolu a placer mes écouteurs sur les oreilles et a ouvrir un livre de maths en attendant. Des équations ? Ca vous nique une libido qui titille ! Super efficace...Enfin avant qu'Eilih ne sorte me faisant sursauter en ouvrant la bouche. Malgré moi, je la balayais des yeux. Belle, sexy, sympa. Fatality ! J'ôtais mes écouteurs et souris légèrement :

"Bon j'espère que tu m'as laissé de l'eau chaude ! J'ai bien cru que tu tentais de battre le record mondial d’apnée."

Me moquais je avant de balancer mes jambes hors du lit et de prendre mes propres affaires sous le bras.

"Si je meurs de froid, je te maudis sur trois génération !"

Lançais je avant de m'enfiler a mon tour sous la douche...Ah ! Il restait de l'eau chaude ! Adieu veau vache cochon, c'était ça le bonheur !
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mar 2 Juin - 23:29

    J'étais contente de la réaction de Caël. Il semblait agréablement surpris et c'était bien le but. Le charme de l’Écosse. Il n'avait connu que la ville depuis qu'il était arrivé, j'allais lui montrer un autre pan, plus sauvage et bercé de légendes. Je ne découvrirais sans doute jamais son univers. Je n'étais pas prête d'aller à Los Angeles. Mais je pouvais lui montrer le mien qui allait sans doute devenir le sien, à moins qu'il ne parte dans les années à venir, suivant son père de nouveau. Mais il était adulte maintenant, il pouvait vivre sa propre vie, sans suivre son paternel.

    Enfin, nous verrions ça le lendemain. Pour ce soir, c'était repos. Je m'occupais de tout, montrant un côté organisé qu'on avait du mal à soupçonner chez moi qui semblait un peu... fantasque. Ou évaporée. Oh j'aimais l'aventure, j'aimais être surprise, mais je n'étais pas seule et j'ignorais totalement comment lui, il fonctionnait. Nous allions le découvrir. Quand nous entrâmes dans la chambre, je sautais sur le grand lit, avant de dédier un grand sourire angélique à Caël quand il me répliqua qu'il était un gentleman.

    « Beaucoup de chance ! Je n'aurais pas voulu être obligée de me battre contre toi. »

    Et qui aurait gagné ? Je le jaugeais un peu du regard. Pas épais ? Mais je l'étais encore moins et toute menue. Mais j'étais une fille et j'étais tenace. Je pouvais griffer, mordre, tirer les cheveux et même mettre des coups de pied là où ça faisait mal. Enfin, pour le coup, je ne me serais pas battue ainsi bien sûr. J'aurais tenté les chatouilles ! Une arme imparable. Si tant est qu'il y soit ensemble. Moi, c'était une horreur ! Je lui demandais ce qu'il en pensait et je fus ravie que cela lui plaise. Même s'il plaisanta sur les films d'horreur.

    « Oh je me suis renseignée avant ! Promis, pas de fantômes ici ! Il y en a beaucoup en Écosse, dans de vieilles demeures, mais pas là/ Et pour le serial killer... je te protégerais ! »

    Je souris, un sourire plein de fossettes. Et sautais à bas du lit, telle un tourbillon pour m'engouffrer dans la salle de bain après avoir demandé la permission, sans attendre qu'il me la donne. Et absolument imperméable à la moindre honte, je me mis à chanter sous la douche, profitant du bien être que cela me procurait. J'étais d'excellente humeur ! J'étais loin de la ville, loin des tracas, en bonne compagnie ! Parfait ! Je me séchais et m'habillais, sortant avec les cheveux encore humides et lui laissant la place. Nouveau sourire.

    « Ma foi, si j’entends un hurlement aigu, je saurais que la ballon d'eau chaude a ses limites. »

    J'éclatais de rire quand il parla de mourir de froid et lui répondais alors qu'il refermait la porte de la salle de bain :

    « Je te réanimerais et te réchaufferais va ! »

    Hum. Bon, dit comme ça, ça pouvait être un peu tendancieux. Ah bah tant pis, j'assumais. Et Caël me plaisait bien en plus. Je commençais à défaire mon lit, passant ensuite les doigts dans mes cheveux pour les démêler. Et alors que je me penchais vers ma valise pour récupérer mon calepin, je vis un truc noir filer à toute allure. Je hurlais, un cri strident, avant de sauter dans le lit, ou plutôt sur le lit, debout, les yeux rivés sur l'horrible bête poilue qui me narguait près de ma valise. Mon cœur cognait dans ma poitrine. Quelle réaction idiote pour une petite araignée... Enfin pas tant que ça, mais j'en avais la frousse, ce n'était pas ma faute !
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Mer 3 Juin - 12:16

Mmmh...C'était tendancieux ça ! Et vas y que mon imagination s'emballait tel un cheval fou et légèrement en rut. Ah la honte quoi ! En même temps, elle me sortait de ses trucs c'était pas permis ça ! J'étais un homme dans la fleur de l'âge avec des hormones toutes prêtes a remplir leur office bordel ! Bon finalement, la douche risquait d'être froide a cette vitesse.

Soupirant, je balançais ma serviette sur le radiateur et fit couler l'eau. Je me déshabillais après avoir vérifié la température et deux seconde après, j'offrais mon visage au jet de l'eau. Je commençais même a me savonner énergiquement quand un truc strident vibra dans l'air, me figeant sur place ! C'était quoi ça ?! Le serial killeur ?! Une attaque de zombie ?! Je dégageais de la cabine de douche d'un bond, m'enroulais les hanches dans ma serviette avec un peu de difficulté, failli glisser sur le sol et, enfin, déboulais dans la chambre en mode panique et narines frétillantes, armé d'une...brosse a cheveux. Mouais.

« Quoi ?! Qu'est ce qu'il se passe ?! »

Eilih était sur le lit et toute pâlotte. Son regard semblait figé sur un point au pied de son lit.

« Eilih ? »

Et là, en m'approchant, je découvrais l'infâme tueur psychopathe...Une petite araignée. Bon d'accord, un peu trop velue à mon goût. Mais je me détendis visiblement. Bon, au moins, on essayait pas de l'égorger c'était déjà ça.

« Araignée, Eilih, Eilih, gnégné de son petit nom. »

Fis je avec un rire dans la voix. Bon, d'accord, ce n'était pas charitable, vraiment pas. Bref, tenant la serviette comme je pouvais, je pris une brochure de l'hôtel sur la table de nuit et la posais devant la vilaine bestiole.

« Allez, viens là toi. »

Du bout du doigt, je la poussais sur la brochure avant d'aller la jeter par la fenêtre.

« Ca y est, tu es sauvée...Chochotte. »

Repris je en me tournant vers Eilih, un sourire moqueur au coin des lèvres. Oui bon, l'araignée aurait été plus grosse, j'avoue que j'aurais aussi fini sur le lit.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Jeu 4 Juin - 12:06

    Je ne m'étais pas attendue à ce que mon cri de peur provoque une réaction quasi immédiate chez Caël. Je n'osais pourtant pas le regarder, de peur de perdre l'horrible chose poilue des yeux. Je percevais juste à sa voix qu'il était inquiet pour moi, prêt à pourfendre il ne savait quel mal pour me venir en aide. C'était adorable. Et c'était sympa d'avoir un mec pour faire ce genre de choses ! Il m'appela, mais je ne le regardais toujours pas, pointant du doigt l'araignée et là... Ben , il se moqua de moi. D'accord, ce n'était pas un voleur ou un tueur, ce n'était même pas dangereux pour ma vie dans l'immédiat (quoique, quand on voyait des trucs dégueulasses sur internet, genre des araignées qui vous pondent sous la peau ou rentrent dans vos oreilles, y'avait quand même de quoi flipper), mais elle m'avait fait peur ! Imaginez un peu : vous voulez farfouiller tranquillement dans votre valise à peu prêt bien rangée et là, pouf, y'a un machin noir qui déboule et file à toute vitesse à quelques centimètres de vous ! HORRIBLE ! J'en avais des tremblements et je luttais pour ne pas pleurer. Mince, c'était démesurée comme réaction, je le savais, mais j'avais du mal à me raisonner. C'était comme ça. Une peur ne se raisonnait pas. Mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine et je ne lâchais pas la bestiole des yeux.

    Et je ne pus réprimer un frisson de dégoût quand Caël se la joua ami des animaux en embarquant l'horrible tarentule (bon, la petite araignée de maison), sur un journal pour ensuite la mettre dehors. Et bien sûr, cette situation l'amusait et il me traita de chochotte. Oh lui, il allait morfler demain, c'est moi qui vous le dis ! On verrait bien qui serait la chochotte. Je lui lançais un regard noir, assurée que l'araignée était bien dehors et plus dedans (même si j'allais minutieusement faire le tour de la chambre pour être sûre qu'elle n'avait pas laissé une copine, mais quand Caël serait à proximité, téméraire, mais pas courageuse) et me retins de lui faire un geste obscène. Pff, c'était facile de se moquer hein.

    « Oh ça va, j'ai été surprise ! Et puis, j'y peux rien, ces bestioles me dégoûtent, rien que d'imaginer qu'elle puisse me toucher... »

    Je frissonnais, visiblement, entourant mon buste de mes bras avant de consentir à descendre de mon perchoir. Et là, je remarquais que non seulement, Caël avait déboulé comme une balle mais qu'en plus, il était... à poil. Enfin y'avait une serviette pour protéger sa pudeur (et la mienne), mais en dehors de ça... il était tout mouillé, goûtait sur la moquette et avait encore du savon un peu partout. Mince, il était vraiment sorti en trombe ! Et surtout, je remarquais qu'il ne payait pas de mine. Habillé, il paraissait fin et pas très balèze (moins que les sportifs de la fac par exemple), mais que torse nu et bien... Ben il était pas mal du tout. En fait, il était très bien. Pas un poil de graisse. Pas musclé à outrance. Et en fait, cela faisait plusieurs secondes que je ne disais plus rien et que je matais allègrement. Dommage qu'il y ai la serviette tiens.

    Je secouais un peu la tête, papillonnant des paupières pou remonter vers son visage. Allez, on se reprend.

    « Merci. Un vrai preux chevalier ! Un peu mouillé. Et avec une armure assez peu conventionnelle. »

    Je lui décochais un grand sourire, absolument pas gênée.

    « Tu caches bien ton jeu en fait. »

    Je parlais de son physique. Mais pas que. Ah, il était en train de me faire fondre en fait.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Jeu 4 Juin - 14:31

J'opposais un beau sourire innocent tandis qu'elle me fusillait des yeux. C'était marrant, c'était vrai, désolé, j'y pouvais rien. Eilih était une fille plutôt frondeuse de ce que j'avais pu voir ( si, si, faut l'être pour un inviter un mec qu'on connait à peine en week end ) et là, j'avais la version vulnérable et frissonnante. Et je commençais a me les geler...Et a me dandiner aussi, ce qui donne un truc assez ridicule vu ma tenue, mais j'y pouvais rien, Eilih disait plus rien et semblait avoir fait un blocage sur ma superbe plastique de geek invétéré. Ou alors elle se foutait intérieurement de moi, c'était possible aussi...Je toussais légèrement avant de sentir une vague de chaleur un peu dérangeante se propager sur mes joues...Et pas que mes joues la chaleur...Oh merde ! Manquerait plus qu'un détail gênant en plus et là, je pourrais voler jusqu'aux calanques marseillaises pour m'y terrer de honte. Elle voulait pas juste un peu détourner les yeux...Pas grand chose hein, une petite vingtaine de centimètres au dessus ? Non seulement j'étais rouge tomate mais si en plus je sortais le concombre..C'était la mort.

« Quoi ? J'ai un furoncle ? »

Allez Eilih, sois cool avec moi ! Plus haut ! Ah...Enfin...

« Pfff...Peut être mais chevalier quand même, la brosse à cheveux était très menaçante ne t'en déplaise ! »

Mais j'avouais que dans le genre je vais faire peur au grand méchant loup, c'était raté. Bon si j'avais cru être sauvé c'était mal connaître la petite blonde qui me faisait face. Je haussais un sourcil lorsqu'elle parla de ma carrure. Bon outre le fait que voler 300 kilomètre aller/retour avait tendance a bouffer les calories, j'avouais que je mangeais pas non plus que des saloperies et que j'avais un minimum d'hygiène vitale. Je baissais les yeux sur mon torse couvert de mousse par réflexe avant de les relever sur elle. Puis j'agitais les sourcils avec exagération :

« Quoi ? Tu as jamais vu un type myope couvert de mousse armé d'une brosse à cheveux ? Séduite ? »

Finis je par rire en me dirigeant de nouveau vers la salle de bain dans l'intention bien évidente de me rincer.

« Bon maintenant que la princesse est sauvée, permets que le preux chevalier finisse sa douche. »

Quelques minutes plus tard, j'enfilais mon tee shirt et mon bas de jogging pour revenir dans la chambre. Je me jetais sur mon lit en soupirant :

« Bon vas y, fais moi rêver, quel est le programme des réjouissances pour demain ? »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I can fly and you ?
Messages : 122
Membre du mois : 8
Je crédite ! : (c)Her Sunshine (c) Créateur de votre signature
Caractère : Surdoué - Discret - Maladroit - Caustique -Sociable -Secret
Autres comptes : Scylla Van Heland
Double compte
I can fly and you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   Jeu 4 Juin - 22:18

    Oh il était mignon, à rougir comme ça ! Mince était-il gêné que je le reluque comme ça ? Sans doute. Mais c'était plutôt flatteur, non ? Enfin, je le regardais avec une lueur d'approbation dans le regard. Il m'aurait regardé comme ça que j'en aurais été ravie. Sauf que Caël ne mettait pas la charrue avant les bœufs et qu'il me trouvait sympa pour être une copine, pas davantage. Pour le moment. Il me demanda s'il avait un furoncle et je secouais négativement la tête, avant de la relever pour capter son regard, me permettant une petite plaisanterie sur son rôle de chevalier sans peur et sans reproches !

    « Ah oui, j'ai cru voir l'araignée défaillir à sa vue ! »

    Sérieusement, l'image qu'il avait donné à ce moment là... Fendante. Dommage que j'ai été trop occupée à regarder le monstre plutôt que le sauveur pour le coup. Ça, ça valait une photo. Et bien compromettante en plus ! Il avait le chic pour se mettre dans des situation pas possibles et d'un ridicule consommé. Sauf que voilà, Caël n'était pas aussi gringalet que je le pensais. Et en fait, le voir simplement la taille ceinte d'une serviette me... remuait. Il avait un bon potentiel sexy mine de rien !

    « Sans lunettes, tu ne risquais pas de lui balancer la brosse pour la pourfendre hein ? »

    Cela dit, je ne me gênais pas pour lui faire comprendre qu'il était pas mal du tout. Je n'étais pas du genre à avoir de complexes de ce genre, dommage pour lui. Quand j'avais quelque chose à dire je le disais, cash. Le fait d'être plutôt mignonne aidait évidemment, ça m'évitait de me prendre trop de râteaux ou de réflexions désagréables. Il se permit alors un trait d'humour et je lui dédiais mon plus beau sourire. L'innocence incarnée.

    « J'avoue que non, en effet, j'ai jamais eu le droit à cette vision... Heureusement que tu es là pour réparer cette erreur ! Cela aurait été dommage de rater ça ! »

    De la gourmandise brillait dans mon regard alors qu'il s'éclipsait de nouveau pour tenter de terminer de se laver. Je l'attendis sagement, allumant la télé pour avoir un bruit de fond. Hum, c'était tentant d'aller le rejoindre sous la douche en fait. Mais non Eilih, sois sage et ne va pas faire peur au jeune homme avec toi. Mince quand il avait parlé d'atteinte à sa pudeur, il n'était pas si éloigné que cela de la réalité en fait. Je soupirais et me concentrais sur le film qui passait à la télé, reportant mon regard vers la salle de bain quand il en émergea, habillé. Ah tiens, je préférais avant. Mais je me retins de lui dire. Week-end entre potes ! Pas week-end de débauche ! Il s'installa alors sur son lit, me demandant le programme du lendemain et je me levais d'un bond, fouillant dans mon sac, avant de sauter à mon tour sur son lit, m'installant à ses côtés pour lui montrer les brochures, des photos, une carte. J'avais prévu tout un petit parcours et je me fis un plaisir de tout lui expliquer, de lui montrer, pleine d'enthousiasme et pendant un sacré moment, avant qu'il ne soit l'heure de dormir. Il fallait être en forme pour le lendemain.

    J'avais prévu de lui en mettre plein la vue et je tenais toujours ma parole.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
An angel lost in hell
Messages : 583
Membre du mois : 35
Je crédite ! : (c) Eternal Lust (c) Solosand
Localisation : Edimbourg
Caractère : Enjouée, impulsive, méfiante, sociable, fantasque, imaginative, peu concentrée, ayant du mal à accorder sa confiance, artiste, optimiste
Autres comptes : Nico & Dante

An angel lost in hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come, come into my world | [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Come, come into my world | [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours
-
Sauter vers: