AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
How we kill stars [Livre II - Terminé]
MessageSujet: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Ven 6 Fév - 21:58

Je m'ennuie un peu en fait. Je me rends compte qu'il se passe pas grand chose dans mes journées, et que la nuit dès que je fous quelque chose ça part en couille. Ca m'énerve un peu, mais je sais pas non plus vraiment comment y remédier. J'ai passé ma journée dans les rues, à déambuler, à voler des fois, quand je le pouvais sans trop de danger. Ca aussi, ça me pose problème : la prise de risque. Limiter au maximum, comme l'utilisation de mon pouvoir en public, même quand il me dérange. Et de toute façon, même quand je fais rien il finit toujours par m'arriver un problème. C'est... lassant, vraiment. Je me sens de plus en plus nerveuse, j'ai de plus en plus envie de lâcher la pression, me laisser aller... La drogue. C'est dur aussi, putain. Des fois je vais m'isoler dans la campagne, et je crie un bon coup. Ou alors, je fais ça chez Paul... Ca me gène toujours qu'il arrive aussi bien à me comprendre, à comprendre que je ne suis pas entièrement la jeune femme cruelle et impénétrable que je montre au grand jour. Mon armure était plutôt solide, pourtant, mais j'ai moi même commencé à l'enlever, et il a fini le travail. Oui, je suis tracassée, oui, j'ai mal. Oui, j'ai ce putain de sang de sangsue qui me ruine ma vie, et j'ai mis trop longtemps à m'en rendre compte. Et quand ça a été chose faite, la première chose que je me suis dite, c'était qu'il était trop tard. Que j'étais condamnée. Je sais même plus ce qui a réussi à me faire changer d'avis. Mais heureusement qu'il a été là, et que j'ai pu lui parler. Ca me tue, ça aussi, de dire que j'ai eu besoin d'en parler à quelqu'un, mais du moment que ça reste entre nous... bref. J'ai confiance, je me rends compte que je suis déterminée.

Je passe souvent au garage, soit pour le voir, soit juste pour utiliser l'aire d'entrainement qu'il m'a proposé. Il me semble que Pandore a élu domicile chez lui, mais je ne l'ai pas vraiment croisée. Je n'ai pas cherché à trainer dans le garage, non plus. J'ai besoin de bouger de toute façon, et rester trop longtemps dans un même lieu met mes nerfs à l'épreuve. Donc je bouge assez souvent en fait, d'appartements en appartements, de motel en motel. Je vais là où je peux, et en fait je m'en fiche. Tout ce que je veux, c'est gagner à nouveau un peu de terrain sur moi même. C'est long, c'est dur, mais tant que j'ai cette volonté là, je sais que je dois la mettre à profit, même si j'ai parfois l'impression de me perdre... C'est vrai que je ne sais pas où je vais.

Dans ma tête, comme dans mes pas. Je viens de manger un bout dans un petit fastfood de la banlieue de Glasgow, puis j'ai repris ma moto, sans aucune idée de la destination. J'ai passé ma journée comme ça, à errer, à prendre un peu de fric là où je le pouvais, quand je le pouvais. A essayer de me maitriser, de me calmer, pas uniquement au niveau du Chaos, mais aussi et surtout de mes nerfs. Les deux sont liés, sûrement, mais il faut bien que je commence par quelque part. Je roule donc comme ça, sur les routes, et sans vraiment m'en rendre compte je me rapproche du port. Je ralentis lorsque je réalise. Je range la moto pas loin des immeubles. Ca m'a fait me rappeler quelque chose : je voulais vérifier si la précipitation ne m'avait rien fait oublier dans l'appart. Je retrouve naturellement le chemin, tout en fouillant dans mes poches : j'ai toujours les clefs. Je monte les marches jusqu'en haut, ouvre, ferme derrière moi et tente d'allumer la lumière. J'ai plus d'électricité... Ca me fait une belle jambe, mais de toute façon je resterai pas ici bien longtemps. Je me repère de mémoire, ouvre les volets pour laisser entrer la lumière de la lune et des réverbères. Il est pas tard, pas plus de vingt heures...

Je laisse mon regard courir sur l'intérieur nu, quand quelques coups à la porte me font réagir : qui peut bien toquer ? J'ai dit à personne que je n'habitais plus ici, mais déjà en temps normal les visiteurs n'étaient pas fréquents. Prudemment, je m'approche de la porte, l’entrebâille pour l'ouvrir entièrement lorsque je reconnais le visage avec surprise. Je la laisse entrer et referme avec précaution derrière elle.

« Oh, je m'attendais pas à te voir. Vas-y, rentre, par contre y'a pas de lumière. »

Je hausse les épaules.

« T'as de la chance, je vis plus vraiment ici. Qu'est-ce qui t'amène ? »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Dim 8 Fév - 17:02

Rien n'avançait vraiment à la vitesse voulue. Paul et Damon se faisaient distants ; j'avais de plus en plus l'impression que s'ils ne m'avaient pas encore trahie, cela viendrait aussi sûrement que la nature démoniaque était perfide. Il me semblait toujours si certain qu'un jour ou l'autre viendra la trahison. La propagande de Maryana à mon encontre semblait en ce sens efficace ; plus le temps pasait et moins mes soutiens se faisaient présents. Je doutais que les autres rejetons de l'enfer qui m'étaient proches me trahissent tout à fait, car je considérais que la majorité d'entre eux n'était jamais assez capable ni assez courageux pour prendre ma place et me poignarder directement dans le dos. Oh non, la plupart d'entre eux préférerait sans aucun doute que Maryana et moi nous étripions pour retirer tous les fruits de cette mise à l'écart sanglante. Je pensais pourtant posséder ces messieurs par leurs attributs virils, mais cela ne suffisait en aucune manière. Le pouvoir du sexe est surestimé depuis tellement longtemps que cela remet en question toute ma stratégie. Tant pis. Si ce n'est un moyen d'augmenter mon pouvoir, il restera toujours un moyen d'accroître ma puissance. Ce n'est pas forcément quelque chose qui me nuit, mais cela me contrarie malgré tout. Je dois faire en sorte que les choses se passent mieux si je veux avoir une chance d'évoluer sereinement vers mes objectifs. Je vais donc voir une autre de mes alliés. Elle est peut être la plus digne de confiance.


La rejoindre me pose malgré tout quelques problèmes. Mes nausées ne me quittent plus depuis quelques jours, et même si je sais que cet état n'est que passager je douille malgré tout suffisamment pour que cela m'handicape et me gêne dans mes mouvements. Evitant aussi au maximum les transports en commun et les endroits où je sais que la vidéo surveillance est efficace, je me rends compte que je mets trois plombes pour me déplacer. Losqu'enfin j'arrive à destination, je me sens vraiment patraque et toque. La petite vient m'ouvrir, et Esther m'accueille avec une relative indifférence. J'entre malgré tout, me disant que décidément, en ce moment rien n'est gagné, rien n'est acquis. Difficile en toutes circonstances... J'hausse un sourcil, décidant d'y aller franco



| Deux choses. La première est pour t'annoncer que je suis enceinte. La deuxième est pour que l'on parle de la suite à donner aux événements ; j'ai terminé de lire les rapports que tu m'as transmis après les avoir pris à la PES. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Sam 14 Fév - 18:00

Je me demande vraiment comment j'ai pu réussir à vivre dans ce truc tout petit et tout pourri. Pourquoi vouloir absolument louer le seul truc que je pouvais louer avec des revenus acquis honnêtement dans un bar aussi pourri, alors que je pouvais voler du fric. Et donc aussi pourquoi j'avais eu l'envie, l'idée, de vouloir me ranger et tenter une entrée dans la société humaine, alors que je m'en savais incapable. Bref. Des fois, faut que j'arrête de chercher des réponses à mes propres incohérences, parce que sinon je vais pas m'en sortir. Je m'en sors déjà pas, franchement, j'ai l'impression de tourner en rond. Et je vois même pas comment faire autrement, vu que j'ai aucune idée d'où je veux aller. En tout cas, j'ai pas envie de m'éterniser dans ce machin tout glauque dans lequel j'ai dormi pendant quelques temps. Mais c'est déjà un heureux hasard que je m'y sois trouvée alors que Pandore venait à ma rencontre ; je ne m'y attendais pas. J'aurai peut être dû venir à la sienne plus tôt, mais encore une fois, je ne cherche pas à savoir pourquoi je l'ai pas fait, et pourquoi il faut que je la voie devant moi pour que l'idée m'effleure. J'ai pourtant réfléchi à pas mal de trucs, suite à ma discussion avec Maryana. La proposition que je lui avais faite, qu'elle n'avait habilement ni décliné, ni acceptée. J'avais réfléchi, mais pas vraiment abouti à grand chose. J'étais pas douée pour ce que j'essayais de faire de toute façon, je l'avais jamais été et je ne le serai sûrement pas un jour. Calculer, planifier... J'étais juste une tête brûlée qui agissait à l'instinct. J'avais pas fait autrement devant Maryana, quand je lui avais clairement dit que je pouvais tenter d'arracher des infos à Pandore pour les lui passer. Qu'est-ce que ça m'apporterait, concrètement, à part continuer de jouer avec le feu ? J'allais encore m'embrouiller, m'empêtrer dans quelque chose que je comprendrai ni ne maitriserai entièrement. Mais apparemment, j'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. J'étais désespérante, vraiment.

Oui, j'allais improviser, encore. Aucune idée de ce que je voulais lui dire ou non ; c'est comme l'histoire de ce vampire dans la ruelle, l'autre jour... Je me posais toujours la question de savoir s'il était sérieux lorsqu'il me disait qu'il avait une proposition à faire à la nécromancienne ou s'il voulait juste entrer en contact pour nous poignarder dans notre dos. De toute façon, le danger et les ennemis sont partout ; nous sommes les ennemis numéro un, et même entre nous ça n'a plus l'air d'être l'alliance solide d'il y a quelques temps. Bref. Je pouvais justement en savoir plus aujourd'hui, peut être. J'écoutais ce que la jeune femme avait à me dire, et ne contint pas un peu de surprise lorsqu'elle lâcha qu'elle était enceinte. La suite me rassura un peu : je n'aurai pas à lui tirer de vers du nez pour le dossier. Si j'allais les filer à l'autre, j'en savais rien, mais je les voulais juste pour moi, déjà. Parce que la curiosité fait partie de mes défauts autant que de mes qualités.

« Vraiment ? Tu sais qui est le père ? Il aura des pouvoirs ? »

Je m'assois sur le canapé à moitié défoncé, l'invitant à faire pareil.

« Alors, le dossier était intéressant ? »

Bien sûr qu'il était intéressant. L'apocalypse, c'est toujours intéressant.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Mer 18 Fév - 22:00

Ca faisait beaucoup de choses d'un coup, mais honnêtement j'avais toujours été une femme assez directe, je le reconnaissais tout à fait. Cela avait des avantages mais aussi des inconvénients. De manière générale, cela ne mavait pas trop mal réussi au fil des années ; j'avais réussi à apposer ma marque dans l'Histoire et j'étais crainte et respectée. Cela ne faisait pas tout, je serais d'accord si vous étiez en train de penser ça. Mais quoiqu'il se passe, gardez bien à l'esprit que je m'étais faite moi même, sans l'aide de personne. Je n'avais pu compter sur personne pour aiguiller mon chemin dans la vie ; ma famille ignorait tout de mon état avant que je ne sois révélée au grand jour il y a quelques mois, lorsque j'avais démoli des équipes entières de la PES en ayant été démasquée au siège de l'organisation. Bref. Tout ça pour dire que j'y allais cash avec Esther. Déjà parce qu'elle avait horreur qu'on la considère comme une gamine et qu'elle entendait être traitée en adulte, mais aussi parce que je voulais perdre le moins de temps possibles en palabres inutiles. Je me demandais à quel point je pouvais faire confiance à la gamine, quand même. Je venais bille en tête en me disant qu'elle me considérait comme sa grande sœur, mais les choses avaient peut être changé. Maryana faisait tout pour faire basculer le rapport de forces de son côté, désormais.


La petite me bousculait déjà de questions, alors que je souriais à l'évocation de ma grossesse. Je souris plus encore en m'apercevant qu'elle ne se leurrait pas du tout sur ma sexualité ; peut être est ce que ça lui servirait de modèle pour la sienne, en bonne démone qu'elle était?



| Non, je n'en sais rien. Il faudrait des tests pour ça et je ne vais pas prendre le risque d'avancer à visage découvert dans les circonstances présentes. Je pense qu'il aura des pouvoirs ; après tout je suis semie démone, et son père l'est très probablement aussi. Depuis que je suis devenue la cible à abattre pour les humains, mes amants ne sont plus aussi diversifiés qu'avant. |


Sa question suivante me rend suspicieuse ; je veux partager ces perspectives avec Esther, sans être certaine de la valeur de sa loyauté.


| Oui, ça l'était. Veux tu faire partie de ce qui va suivre, Esther ? A quel point puis je compter sur toi, ma chérie? | lui lançais en lui lançant un regard pénétrant.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Ven 20 Fév - 12:03

Pandore fonce directement dans le tas, sans vraiment prendre de gants. Ca m'allait, et depuis le temps j'en avais l'habitude. De toute façon, je ne supportais pas les gens qui tournent trois heures autour du pot, pour vous faire perdre votre temps et mettre vos nerfs à l'épreuve. Enfin bref, passons. C'était plutôt une bonne nouvelle ce qu'elle m'annonçait, enfin je le supposais. Avoir un gosse dans son bide peut être contraignant pour pas mal de choses, surtout quand elle sera aussi grosse qu'une vache. Mais bon, tout de même... Avoir un enfant pouvait être un atout important pour elle. J'en savais pas grand chose en fait, ça m'intéressait pas. Ok, j'étais jeune, j'avais juste un peu plus de la vingtaine, mais ça ne m'intéressait pas quand même. Vu que je n'étais qu'une petite orpheline, c'était peut être logique aussi. J'ai quand même envie de lui poser tout pleins de questions, et j'en ai pleins qui me viennent à l'esprit mais je n'en laisse qu'une sortir. Peut être la plus important pour ce que nous sommes. Le père, je m'en tape un peu, elle couche avec qui elle veut et moi aussi. Peut être qu'elle ne le sait même pas, d'ailleurs. Je pourrais aussi lui demander depuis combien de temps elle le sait ou tout ce genre de trucs, mais il y a aussi la deuxième nouvelle qu'elle m'a annoncé qui m'intéresse. Vachement plus que son gosse en fait, même si c'est important aussi. Pour la suite. Moi, je ne sais pas vraiment ce que j'attends de la suite. A part le Chaos, beaucoup de Chaos. L'enfer. Mais comment ? Par quel chemin ? Je commençais un peu à penser à moi aussi, à augmenter ma puissance, pour pouvoir me tailler une place. Et c'est là qu'il fallait choisir la manière de le faire.

Je commence par acquiescer à la réponse à ma question ; je comprends parfaitement sa position. De toute manière, ça se verra bien un jour. Elle me met ensuite d'emblée face à mon dilemme, sans qu'elle s'en rendre vraiment compte. Je sens son regard me fixer, si pénétrant qu'il en deviendrait presque intimidant. Je ne suis pas dupe, je sais qu'elle a peur que je la trahisse, que je fasse un usage non voulu des informations que je lui demande. Franchement, je sais même pas si je compte faire ce que j'ai laissé sous entendre à Maryana. J'en étais même pas sûre quand je le lui ai proposé. C'était peut être juste cette envie toujours présente en moi de prendre des risques inutiles, de jouer avec le feu. Mais quoi qu'il en soit, ma nature curieuse faisait que je les voulais, même pour moi, juste pour moi.

« Oui, tu peux compter sur moi, je te le promets. »

Je m'assois sur le truc défoncé qui sert de canapé. Ca lâche un petit grincement sous le poids plume de mon cul, mais je n'y prête aucune attention.

« Je ne suis pas arrivée jusqu'ici en te soutenant pour te planter un couteau dans le dos maintenant, franchement. De toute façon, je serai même pas sûre d'en avoir les moyens. »

Je soutiens son regard, décide d'être franche avec elle.

« Maryana est venue me voir, pour « prendre de mes nouvelles. » Elle m'a demandé si je savais ce que contenait le dossier, je lui ai dit que je n'avais pas vraiment pris le temps de le regarder. »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Mar 10 Mar - 17:20

Chaque faction avance ses pièces et je fais de même. Je n'ai pas le choix. Dans la course au pouvoir, on ne peut absolument pas se permettre de prendre le plus petit retard. Il faut toujours être en pointe, préparer ses plans de manière masquée. Tout va bientôt se précipiter, il le faut. Le monde apparaît solide, pourtant j'ai parfaitement conscience qu'il suffirait d'une petite pichenette pour le précipiter dans le bordel le plus infâme ; j'ai même hâte qu'un tel événement se produise. Je sais quoi faire, je m'organise pour rendre ce rêve, ce grand plan, possible. Je regarde la jeune fille face à moi. Si jeune et déjà si imprégnée par le Chaos... Je pourrais faire de grandes choses avec elle, mais elle a déjà conscience de sa force, de sa puissance. Il n'est plus aisé de la manoeuvrer désormais ; je sens son pouvoir grandir à chaque rencontre. Il est encore instable et difficilement mobilisable, mais cela compte peu finalement. Ce qui importe vraiment, c'est sa marge de progression. Et elle est faramineuse. Je me doutais qu'elle commençait à prendre goût au Chaos sous tous ses aspects, violence, sexe et tout le reste. C'était une bonne chose, mais qu'il fallait que je surveille même de loin.


Esther me promet sa loyauté. Je suis bien placée pour savoir que la parole d'un semi démon n'est pas gravée dans le marbre, mais elle me suffit largement pour le moment. On ne peut rien prévoir plus loin que le moyen terme.



| Parfait, alors, petite sœur. | lui lâchais je dans un sourire


Mon sourire se fait ensuite ironique.


| Bien, nous savons à quoi nous en tenir alors, n'est ce pas? |


Tant qu'elle sera moins forte que moi, pas de danger. Autrement... Je reprends, d'une voix vibrante d'excitation.


| Il contient toutes les informations pour déclencher l'apocalypse, pour envoyer ce monde dans la réalité dont nous sommes issues, toi et moi. Tu n'es pas sans savoir que les élections approchent. Nous allons laisser passer le temps. Puis nous passerons à l'action. Ce sera sanglant et dangereux, mais je te promets que tu n'auras jamais connu pareille orgie... Mais je dois assurer mes arrières. Sais tu où se trouve Maryana, en ce moment ? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Ven 13 Mar - 19:32

Je ne savais pas quel jeu je jouais. Tout ce que je savais, c'était que je jouais, et que je ne pouvais pas m'en empêcher. J'allais peut être droit dans le mur, j'allais peut être finir par trouver comment me diriger vers mon avenir, mais je ne pouvais pas rester passive, inactive, désintéressée. Je voulais avoir un rôle, une place, même si elle ne devait pas être claire même pour moi. Je pouvais plus rester juste un pion ou quoi. Et je voulais ces infos. Je voulais savoir ce qu'il y avait écrit dans ce putain de dossier. Parce que je l'avais eu entre mes mains et que maintenant je me maudissais de l'avoir lu qu'en diagonale, alors que j'aurai pu tout savoir moi même... Mais c'était trop tard, il était entre ses mains, maintenant. Me ronger les ongles me servirait à rien, si je voulais savoir il fallait demander. Et je m'en fichais bien de Maryana, ça n'avait aucun rapport : c'était pour moi, parce que j'étais curieuse, et parce que c'était mon avenir, aussi. C'était peut être l'une des rares choses dont j'étais certaine. L'autre, je lui avais juste dit que je pouvais avoir les infos. Je lui avais rien promis. Et même quand je promets, faut pas s'y fier... J'étais une semie démone, tout de même, je respectais les normes et les valeurs de mon espèce... Si on peut dire ça comme ça. Pandore le sait, mieux que personne. J'espère quand même qu'elle me croira assez pour me confier ce qu'elle a lu... Après tout, je ne lui ai jamais fait faux bond, jusque là. Je ne l'ai toujours pas fait, et je ne sais pas si je le ferai. J'en ai la possibilité. J'ai les cartes en main en fait... Mais je sais pas toujours quoi en faire. Pour l'instant, je n'ai pas trop à réfléchir. Elle me répond avec un sourire, que je lui rends. Les sourires de ma sœur cachent toujours de bien sombres choses, mais je m'y fie pour le moment. Je prends le temps de répondre à sa deuxième remarque. Elle n'a pas tout à fait tord. Je hausse les épaules.

« C'est à peu près ça, oui. »

Je n'ai pas la force de m'opposer à elle. Pas encore. L'aurai-je un jour ? C'est une question à laquelle seul l'avenir pourra répondre. Lui, et la manière dont j'emploie les quelques cartes dans ma main. Mais pour l'instant j'en suis loin, très loin, et j'ai besoin d'elle pour avancer. Comme elle a besoin de soutiens parmi les rangs des rejetons de l'enfer.

Mon excitation à moi aussi ne peut s'empêcher de monter quand j'entends son petit discours. Elle reste vague, mais confirme en tout cas ce à quoi je m'attendais... Et tout devient immédiatement plus alléchant. Bientôt. Le Chaos. Bientôt. Et encore, le nom de Maryana revient. La guerre entre elles est bel et bien déclarée...

« Pas exactement. Quand je l'ai vue il y a quelques jours, c'était à Edimbourg. Je peux la contacter, trouver une raison x ou y pour demander à la voir, comme ça on saura où elle sera. »

Je terminais sur un ton ironique.

« Elle n'a pas l'air d'aimer que tu aies ce dossier... »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Dim 15 Mar - 19:08

Maryana était le dernier obstacle ; j'avais réussi à décider plusieurs autres semi démons de se battre pour moi, au nom de l'idéal général d'un Chaos généralisé. Si j'arrivais à m'assurer de Pandore, à faire en sorte de savoir où elle se trouvait et d'y envoyer mes alliés de circonstance, peut être pourrais je avancer pour de bon, me laisser le champ libre pour être aux premières loges lorsque mon père reviendra à moi à la tête de légions entières de démons. Nous pouvions saccager ce monde, le bouleverser suffisamment durablement pour qu'il ne puisse jamais se relever des coups que nous lui mettrions. C'était le but. Mais ça ne fonctionnerait que si je muselais et tenais à l'écart ma seule rivale, la seule semie démone qui soit d'une puissance équivalente à la mienne. Les autres n'étaient pas pour autant sans danger pour moi, mais j'avais l'atout qu'était Perséphone dans ma manche, et le renforcement de notre amitié ne faisait que me servir tout à fait. Mes yeux se plissent à l'évocation de sa loyauté.


| Non, Esther. Ca doit être ça ou ça ne le sera pas. Tu es totalement loyale ou pas du tout, il est trop tard pour les demies mesures. |


Qu'elle arrête un peu de tourner autour du peu. On ne peut pas se permettre le plus petit « à peu près », et même si c'est de son âge de douter de tout je ne le permettrais pas. Je sentais par ce simple échange qu'Esther ne serait plus jamais la même/. Elle était allée trop loin dans le Chaos pôur qu'une marche arrière soit seulement possible. Maintenant, il était trop tard pour tout. Le statu quo ne serait pas maintenu ad vitam aeternam. Je me devais donc d'emporter rapidement la mise, sinon je n'allais pas pouvoir mener à bien la fin de mon grand plan. Je lui offris un sourire fauve.


| Si tu arrives à me la contacter, Esther, tu auras une place de choix lorsque mon Père reviendra hanter ce monde. Tu as ma parole. Cette contribution ne saurait pas être oubliée |


Je me relevais, préparant à quitter ma jeune amie ; le destin était arrêté et tant que la jeune femme ne m'aurait pas livré Maryana, je ne lui dirais pas plus ce qu'il se passerait à l'avenir.


| C'est toute la population de Glasgow qui ne veut pas aimer que j'ai ces documents, Esther. Je compte sur toi, pour Maryana. Tu sais où me contacter... |

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   Mar 17 Mar - 20:57

J'avais un rôle à jouer. Une place à prendre. Même si elle restait secondaire, même si je restais qu'un pion. Je pouvais pas avoir mieux pour l'instant, et je devais m'en contenter en espérant décrocher plus plus tard. Une fois qu'elles auraient fait le plus dur, une fois qu'elles se seraient écharpées, peut être, ou en tout cas qu'elles auraient fait le plus gros du boulot pour ramener l'enfer sur terre. Ce sera sensationnel, j'en suis sûre. Je le sais, je le sens. Pandore me le promet. Rien que pour ça, rien que pour la perspective de cette véritable orgie de Chaos et de Destruction, je pourrai faire ce qu'elle me demande les yeux fermés. Je suis consciente qu'elle me sacrifiera quand elle n'aura plus besoin que moi, ou quand elle jugera que si je survis, je deviendrai un risque trop grand pour elle. Je dois rester à l'affut, du moment où ce danger pèsera pour mes épaules. Pour l'instant, ce n'est pas le cas. Pour l'instant, je veux que cette apocalypse vienne, et surtout, je veux en savoir plus, je veux savoir ce que ce dossier que j'ai eu entre les mains en étant assez stupide pour ne pas le lire d'une traite disait exactement. Oui, j'étais prête à l'aider et à continuer à la soutenir, en fin de compte. Elle avait plus à me proposer, à m'offrir que Maryana. L'autre voulait des informations, l'autre me flattait mais ne me donnait rien. Pandore avait les infos, et elle en savait sûrement bien plus sur moi que personne d'autre sur cette terre. Alors oui, j'étais un peu contrainte à lui rester loyale, mais je pensais tout de même pouvoir en retirer bénéfice. Je me débrouillerai bien. Je n'avais pas tant le choix que cela.

Elle me promet une place, une bonne place, lorsque Caïm foulera à nouveau ce monde. Je sais que je ne peux avoir entièrement confiance en sa parole, mais je sais qu'elle peut les tenir quand ça l'arrange. Moi, c'est pareil. Pareil pour tous ceux de notre espèce, et nous savions à quoi nous en tenir. Alors, c'était la loi du plus fort. Logique. Je la fixe, acquiesce. De toute façon, je ne savais pas où j'allais, et je prends goût aux jeux dangereux. Retourner y jouer avec Maryana ne me pose aucun soucis.

« Oui. Je vais m'en occuper rapidement, je te tiens au courant. Tu l'auras. »

Je me relève également, le machin pourri sur lequel j'avais posé mon cul se remettant à grincer au passage.

« Bonne soirée, alors. »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How we kill stars [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
How we kill stars [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Follow Me And Try To Kill Me [Livre 1 - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Port sur la Clyde :: Immeubles
-
Sauter vers: