AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
You want to see me ? | [Livre II - Terminé]
MessageSujet: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Mar 6 Jan - 17:47

    Le cliquetis des lames résonnait dans la grande salle.

    C'était une arme ancienne, moins utilisée de nos jours, hélas, tout se perdait même la noblesse d'une arme. Mais j'étais d'une époque où une épée avait été ma seconde compagne, celle qui m'avait sauvé la vie plus d'une fois. Même en gravitant auprès du roi de Navarre, avant qu'il ne devienne roi de France, en jouant les parfaits courtisans, j'avais du parfaire mon éducation guerrière. Les combats avaient fait rage à cette époque et cela n'avait rien de bien joli. C'était la boue, le sang, la douleur et la mort... J'avais connu l'enfer, mais également la sensation grisante d'être encore en vie et d'avoir frôlé la mort. D'être un survivant. J'étais une fine lame à l'époque et je le demeurais encore. Les sens vampirique, la force, la vitesse, tout cela donnait au combat une dimension inégalée... Une danse mortelle. Une lame tenue par un vampire pouvait décapiter n'importe quelle créature et cette arme m'avait servi fidèlement lors des années sanglantes, pour tenir en respect les loups lancés à nos trousses. Beaucoup étaient tombés. D'autres avaient réussi à survivre.

    Je fis tournoyer mon épée d'un geste souple alors que Marius me regardait avec méfiance. Le combat s'était engagé depuis un moment déjà et aucun de nous ne prenait l'avantage. Ce n'était pas parce que j'étais passé général qu'il était inutile de m'entraîner. Et qui de mieux que ce bon vieux Marius, un chevalier, connu de longue date, pour garder la forme ? Et au delà de la nécessité de ne jamais perdre la main, il y avait le plaisir de laisser ressortir un peu cette facette de moi.

    Le courtisan. L'artiste. Le guerrier.

    Trois facettes, différentes et complémentaires. Caméléon qui savait se frayer un chemin dans les intrigues de pouvoir, rester en vie sur un champ de bataille et conserver son âme. Marius attaqua et j'esquivais mon attaque, me fendant à mon tour alors qu'il faisait de même. Je souris légèrement.

    « Mais c'est que tu deviens bon. »

    Marius me rendit un rictus un peu dédaigneux.

    « Ou peut-être est-ce toi qui perd la main général. »

    Il insista sur le général, comme une ironie railleuse. Je savais qu'il ne faisait que plaisanter et pimenter le duel. Jalousie ? Je ne le pensais pas. Je faisais partie des premiers chevaliers de la reine et je suivais l'ombre de Krystel depuis bien plus longtemps encore. Qui pouvait se targuer d'être resté si longtemps à ses côtés ? Personne. Et je n'étais pas le plus mauvais des chevaliers loin de là. Je ne devais pas cette promotion à une quelconque relation sexuelle comme cela était courant dans ce milieu. Je repensais à Julien avec un sourire méprisant. Qu'était-il donc allée s'imaginer ? Que je devais ma nomination à quelques coucheries ? Je n'avais jamais mis Jana, ni Morgane dans mon lit. Quant à Krystel, cela remontait à bien longtemps et il n'en était demeuré qu'un profond respect et une certaine amitié, dans la limite de ce que pouvait m'offrir une reine suspicieuse et entourée d'ennemis. Malgré tout, me confier les deux princesses était un ultime acte de confiance à mon endroit.

    « Tu crois ? »

    Je souris et repartais à l'attaque, cette fois, dans le but de prendre l'avantage et gagner et pas juste m'amuser. Nous cessâmes de discuter alors que les coups volaient, que les épées tournoyaient tellement vite qu'on distinguait à peine la lame et que nous occupions le vaste espace de la salle. Je me demandais sincèrement quel spectacle cela pouvait être pour des yeux humains incapables de suivre la vitesse de nos mouvements. Cela devait déjà être quelque chose pour les nôtres et je captais une présence spectatrice. Jana. Un instant d’inattention me valut une estafilade au niveau du flanc. Quelques centimètres de plus et il m'embrochait. Nos armes n'étaient pas des armes d'entraînement. Mais je profitais de cette blessure, pour le frapper du plat de l'épée au visage, avant de lui saisir le bras armé et de le tordre violemment, récupérant ainsi son arme. Et en un éclair, il se retrouva avec une lame de chaque côté du coup, mon mouvement s'arrêtant avant de tranche profondément les chairs mais assez pour faire couler son sang. Il se figea et sourit.

    « Bien, on dirait que tu n'es pas encore rouillé. »

    « Pas encore. »

    Je le libérais alors et nous nous serrâmes la main, avant de nous diriger vers Jana. Reine et cheffe des chevaliers. Marius s'inclina profondément et je fis de même, peut-être avec un peu moins de cérémonie et de zèle.

    « Ma reine, quel plaisir de vous voir en ces lieux. »

    Je me montrais protocolaire, nous n'étions pas en privé et j'ignorais ce qui avait conduit ses pas ici.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Ven 9 Jan - 16:12


Mon regard reste figé malgré les paysages qui défilent à travers la vitre. Je suis persécuté par mes propres images qui défilent dans ma mémoire. Mes souvenirs restent présents, très vifs dans ma mémoire. Au moins pouvais-je me dire que mon amnésie n'était guère récurrente, un fardeau à porter, une malédiction. J'avais déjà une certaine quantité de péripéties que j'aurais apprécié éviter, en seulement neuf ans d'existence. Comment Morgane arrivait-elle à gérer toutes les choses qui nous tombaient dessus ? Mes lèvres s'étirèrent en un sourire, presque éphémère, puisqu'il disparut aussitôt. Elle devait peut-être se poser les mêmes questions, bien que j'imaginais qu'elle gérait bien mieux que moi, malgré le fait qu'elle était beaucoup plus atteinte de la mort de Krystel. Je reste immobile, les jambes croisées, les mains jointes et le regard perdu et vide jusqu'à ce qu'apparaisse dans mon champ de vision la Demeure. Enfin, je rentrais ; alors que dès le crépuscule, j'avais été obligé de m'afférer à certaines affaires, notamment à aller faire un tour à la Pomme du Diable pour m'occuper expressément de certaines modalités. Je ne pourrais plus m'afférer à gérer, du moins pas aussi souvent qu'auparavant, qu'il y a quelques semaines, quelques jours à peine. Il faudrait d'ailleurs que je pense à trouver un second, pour l'heure, ce n'était pas mon souci principal, mais il fallait que je le fasse, je le gardais dans un coin de ma tête. J'avais hésité à aller dans l'ancienne demeure de la Reine Rouge décédée, pour me recueillir, mais j'avais aussi pensé à la statue d'Augustus, et j'avais décidé de rentrer directement. Je ne m'étais pas réellement mis en deuil depuis le début, je n'y avais pas repensé, je ne voulais pas. Que l'on soit forte, c'était ce que notre Mère voulait, alors je faisais ce qu'il fallait. Refouler tout ce qu'il fallait refouler pour avancer, tout contenir, quoi qu'il en coûte. Personne n'oserait aller au-delà de mon intimité, désormais Reine, alors je ne m'en faisais pas. D'aucuns n'auraient la capacité de lire à travers mon visage, impassible, et ma démarche solennelle et gracieuse. Qui s'y risquerait ?

Je marche d'un pas lent mais déterminée, je me sens lasse et épuisée, et pourtant, je sais très bien qu'il me reste encore beaucoup de choses à clarifier avant que le jour ne se lève. IL n'est pas rare de me voir encore debout même lorsque le soleil est présent. Je sens autant la soif dans ma gorge que la fatigue m'emporter, de plus en plus. Et pourtant, alors que j'emprunte l'escalier, je m'arrête au milieu. Un bruit m'interpelle et réveille un de mes sens. Mes tympans perçoivent très bien le son métallique, puis les voix alors que je me concentre sur elle, sur l'une d'elles plus précisément. Mes tympans perçoivent très bien le son métallique, puis les voix alors que je me concentre sur elle, sur l'une d'elles plus précisément. Je reste à l'écart, à moitié dans l'ombre alors que j'observais le duel qui se déroulait dans la grande salle. Je sais que bientôt ma présence sera découverte, autant par Nicolas que par son adversaire. Peut-être même Nicolas avant, et je sue qu'il m'avait senti au moment même où il baissa sa garde, ce qui lui valut une entaille au flanc. Mon regard était intense, observant avec minutie et délicatesse ce combat, restant cependant toujours à l'écart. Cela me distrayait de voir un combat, avec Nicolas qui plus est, cela me rassurait de voir qu'il n'était pas si rouillé que cela. Il faudrait aussi que j'aie mes propres entrainements, je ne voulais pas baisser ma garde, ni même sentir une quelconque faiblesse me parcourir. J'avais déjà assez qu'on me dise que j'étais trop jeune, trop immature, il ne faudrait pas qu'on qualifie mon expérience au combat de médiocre. Ce serait aller un peu trop loin. Je sens ma gorge me brûler, la soif grandir en moi alors que le sang coule, minime du cou de l'adversaire, mais cela prouvait que je ne m'étais pas nourri depuis plusieurs heures déjà. Depuis que j'étais Reine, je repoussais mes « repas », si on peut les appeler ainsi. J'étais toujours en train de faire quelque chose, et la soif passait au second plan. Bien sûr, je n'étais pas assez stupide pour me laisser mourir de soif, mais je sentais qu'il me fallait plus qu'une bouteille de true blood pour étancher ma soif. Je la refoulais donc et m'avançais alors que les deux hommes me saluaient, comme il convenait. Je voyais que Nicolas restait droit et respectueux, comme il le devait devant une Reine. J'avais encore du mal avec ce titre, encore plus au sein même de ce qui constituait ma Demeure à présent.

« C'était distrayant, rien à voir avec des novices, mais faites attention mon cher, à ne pas blesser mon Général. » ajoutais-je à l'intention de Marius, avec un léger sourire. Ce n'était point une menace, j'avais compris qu'ils se connaissaient bien. Mes yeux se posèrent sur Nicolas, finalement, ce n'était pas plus mal qu'il soit là. « Puisque vous êtes présents, puis-je vous prendre de votre temps ? » Puis je m'adressais à l'homme à ses côtés. « Vous pouvez nous laisser, je vous prie ? » J'essayais de cacher ma lassitude et ma fatigue sous une certaine quiétude, mais je savais déjà, d'après notre dernière rencontre Nicolas et moi, qu'il n'était pas dupe. C'était bien ce qui me dérangeait et me posais un problème, car cela voulait tout simplement dire que j'étais une bien piètre actrice, et en ces temps, cette faculté était primordiale.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Dim 11 Jan - 14:40

    Je ne pus m'empêcher un petit ricanement quand Jana conseilla à Marius de ne pas me blesser. Ce qui n'échappa bien sûr pas à l'intéressé qui me lança un regard noir qui signifiait simplement que ce n'était que partie remise. Il s'adressa alors à la reine, avec un petit sourire amusé et un œillade appuyée en ma direction.

    « Ma reine, si notre général mérite son titre, il ne saurait être gravement blessé n'est-ce pas ? »

    « Effectivement. »

    J'avais répondu sèchement, signifiant là que le chapitre était clos. Je n'étais pas invulnérable. Nul ne l'était. Même les plus grands guerriers avaient fini par périr, de par une faiblesse ridicule ou un ego démesuré. Qu'importe. Marius était chevalier de la reine, il était donc un excellent combattant. Rien de déshonorant à être blessé par lui.

    « Mais il est heureux de voir un chevalier si compétent. »

    Un compliment à mi-mots. Je savais accepter mes défaites et mes erreurs. J'avais baissé ma garde en sentant Jana arriver, il en avait profité. J'avais vite repris mes esprits et pris le dessus, mais j'avais commis une erreur. Qui ne se reproduirait plus de sitôt. Jana me regarda alors et me demanda un peu de temps. Pour discuter, m'informer de quelque chose... Je ne savais pas encore. Je me fendis d'une petite révérence avec un sourire :

    « Mon temps est le vôtre, je suis à votre disposition. »

    Je me demandais si elle était à l'aise avec ces courbettes, ces simagrées, ces marques exagérées de respect. Mais nous n'étions pas seuls et je tenais mon rôle à la perfection. Elle congédia alors Marius qui hocha la tête et la salua avant de s'éclipser, nous laissant seuls dans la salle d'entraînement. Ma blessure n'était déjà plus qu'un souvenir alors qu'elle s'était refermée, mais ma chemise, elle, était ruinée, trouée et souillée de sang. Je posais mon épée, passais la main dans mes cheveux avant de regarder ma reine, qui portait un poids bien trop grand sur ses épaules, mais n'en laissait rien paraître.

    « Qu'y a-t-il ? »

    Je penchais légèrement la tête sur le côté, l'observant avec attention, essayant de deviner ce qui me valait cette entrevue informelle. Elle n'était pas venue me chercher là a priori. C'était juste une occasion qu'elle saisissait. J'ignorais encore si elle désirait me parler en tant que reine, ou en tant qu'amie. Ou quelque chose qui s'en approchait. Comme toujours, je la laissais donner le ton et je m'adaptais. Je jouerais le rôle qu'elle désirait me voir porter, rien de plus, rien de moins. J'étais trop respectueux et trop prudent, pour me permettre une quelconque familiarité malvenue. Malgré tout, il n'appartenait qu'à elle de me donner le signal afin que le général laisse place au conseiller ou à une oreille attentive, prête à écouter sans juger. Ou à guider. Elle avait les pleins pouvoirs.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Mer 14 Jan - 19:01


J'entendis son rire amusé, mais mon air était toujours aussi détaché malgré le fait que j'appréciais énormément Nicolas. En présence d'autres, notre lien n'avait plus rien à voir que lorsque nous étions seuls, face à face. Mon regard glissa sur son adversaire alors que sa phrase m'irrita légèrement, venant me titiller au plus profond de moi, réveillant quelque peu une colère que je maîtrisais. Mes yeux le fixaient, intense et dévoilant toute l'animosité que je pouvais lui transmettre. S'il n'était pas idiot, il comprendrait parfaitement qu'il fallait qu'il se taise au plus vite et qu'il se congédie de lui-même. Je n'étais pas d'humeur à plaisanter, encore plus lorsqu'il s'agissait d'un homme que je ne connaissais pas personnellement. Nicolas réagit instantanément, si ce n'avait été lui, les mots qui auraient franchi mes lèvres l'auraient heurté de plein fouet, je n'aurais pas fait dans la dentelle. En tout cas, Nicolas fut le plus rapide. Autant pour lui, il valait mieux que je ne m'occupe pas moi-même de ce fameux Marcus, à l'intérieur même du manoir. Il était un chevalier compétent, je l'avais vu, même si mon œil de spectatrice n'avait été que très court. Pour autant, il fallait qu'il sache où restait sa place, et ne pas frôler l'intolérance. Je n'étais pas patiente ces temps-ci, depuis la mort de Krystel, depuis tout un tas de choses qui s'étaient produites également. J'accumulais un peu les choses, les refoulant toutes, même mon deuil passait à la trappe. Je n'avais pas craqué depuis lors, mais la tempête en moi apparaitra un jour ou l'autre.

Le chevalier nous quitta après l'avoir moi-même congédié, au moins n'avait-il pas ouvert la bouche depuis tout à l'heure. Je me surpris à l'observer jusqu'à ce qu'il quitte mon champ de vision. J'en avais oublié presque Nicolas, et je n'entendis que ses mots suivants, lorsqu'il m'interpella sur ce dont je souhaitais lui parler. Ma tête se tourna pour poser mes yeux d'abord sur l'épée qu'il avait posé puis sur sa chemise et enfin sur les traits de son visage. J'aurais pu lui sortir une plaisanterie, quelque chose qui me ressemblait bien par rapport à sa chemise, le fait qu'il s'était fait avoir par ma simple présence... le taquiner comme j'en avais l'habitude, mais étrangement, je ne trouvais pas l'instant propice. Se surajoutait la fatigue que je ressentais et cette lassitude qui cachait bien d'autres émotions. Je commençais par un soupir, qui m'échappa bien malgré moi, et m'avançais vers lui, brisant la distance convenable que j'aurais en lieu public.

« J'imagine que tu as dû réussir à voir Erin, ou elle-même est venue à ton encontre, peu importe en vérité, mais vous avez pu vous arranger entre vous et commencer le travail ? » Il comprendrait parfaitement, mais je n'étais pas venue que pour cela. Je laissais un temps où le silence s'empara de la pièce. Mon regard se perdit sur les luminaires, avant de capter le regard de Nicolas. « J'ai besoin de toi concernant une personne, car je pense que tu es le mieux placé. » Je n'en dis davantage, je voulais aller droit au but. « Scylla Van Heland, une des femmes qui a pris la parole lors du bal, j'avoue être indécise quant à sa position. J'ai vu que tu étais avec elle, je pense que tu peux donc me renseigner sur cette femme, à savoir si nous devons nous en méfier. Comme elle n'a pas clairement établi sa position, j'ai des doutes, et je sens qu'elle n'est pas une jeune vampire... » Je m'arrête, j'en avais assez dit, même si j'aurais pu lui demander directement quel lien avait-il avec elle. Pour l'heure, je lui laissais un certain libre arbitre, le choix de sa réponse. Je savais qu'il répondrait à mes questions, qu'il ne ferait pas de courbettes. Tout ce que je souhaitais, c'était en savoir plus sur cette femme, ce que j'aime toujours faire lorsque je suis indécise, mais encore plus maintenant alors que j'avais cette couronne... épée de Damoclès au-dessus de ma tête.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Mar 20 Jan - 18:18

    Le soupir de Jana fut un signal d'alarme dans mon esprit. Mon regard s'adoucit alors qu'elle s'approchait doucement de moi. Nous étions désormais seuls, il n'y avait plus à faire semblant de quoique ce soit, bien que ma reine m'avait laissé entendre la dernière fois ne pas être à l'aise avec l'idée que je puisse trop la percer à jour. Elle me demanda d'abord comment se passait ma collaboration avec Erin.

    « Oui, c'est en cours. A vrai dire, nous avons la même façon de penser, tomber d'accord sur ce qu'il convenait de faire a été facile. Elle a été bien formée. »

    Erin était compétente et efficace. Le lieu avait été trouvé, les travaux allaient être engagés, le recrutement était en route. J'aurais pu développer, mais il me semblait que ce n'était pas là le réel sujet qu'elle voulait aborder. J'attendis qu'elle se décide et je me tendis quand elle me parla d'une personne qui l'intriguait. Avant même qu'elle ne divulgue le nom de Scylla, je savais que c'était d'elle qu'elle voulait parler. Peu de gens la connaissaient, mais nous nous étions affichés ensemble lors du bal. Pire, nous étions venus ensemble. Je ne pensais pas avoir commis une erreur stratégique en agissant ainsi, à quoi bon la cacher, cela n'aurait fait que renforcer les soupçons. Mais il était normal que Jana s'interroge sur cette inconnue qui avait prit la parole en public, pas forcément en la faveur des princesses, mais pas non plus pour Julian. Malgré tout, Scylla avait attaqué Constance. Une ennemie. Ce qui la mettait dans la case de nos alliés, non ?

    En tous les cas, le sujet épineux était enfin abordé et j'allais devoir faire montre de prudence. Je ne répondis pas de suite, me laissant le temps de la réflexion. Je devais peser les mots avec soin.

    « Crains-tu qu'elle ne rallie nos ennemis ? Sois tranquille, Jana, cela n'arrivera pas. »

    De cela j'étais certain. Scylla serait du même côté que moi, qu'importe qu'elle ne croit pas en mes idées. Elle croyait en moi.

    « Et effectivement, elle est âgée. Le pouvoir ne l'a jamais intéressée, voilà pourquoi tu n'as jamais entendu parler d'elle avant cette nuit-là. Mais elle a établi sa position par ses actes en s'en prenant à Constance qui a clairement rallié Julian. »

    Que dire de plus ? Je pouvais parler pour éviter certaines questions, mais c'était au risque d'en dire plus qu'elle ne le désirait. Délicat donc.

    « Je sais qu'il est primordial de savoir qui sont nos alliés et combien le poids de cette couronne peut-être lourd à porter. Mais de Scylla Van Heland, tu n'as rien à craindre. Pas davantage que Morgane. »

    J'aurais aimé lui dire qu'elle nous apporterait son aide si on le lui demandait, mais en réalité, elle nous l'apportera si je le lui demande, là était toute la subtilité.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Sam 31 Jan - 17:43


Sa réponse est brève et concise, mais elle m'apaise déjà. Je ne doutais pas qu'Erin et lui puissent trouver rapidement leur repère l'un envers l'autre et qu'ils puissent tomber d'accord rapidement. Erin est très professionnelle, je ne la connais pas plus malheureusement, et je doute que cela arrive dans un avenir proche. Nous sommes toutes deux atteintes, et j'avoue ne toujours pas avoir réfléchi à l'avoir auprès de moi. J'avais déjà Keiran à mes côtés en tant que pomme de sang, voulais-je en avoir une autre ? Et encore plus, voulais-je avoir un servant humain ? Dans l'absolu, c'était une réponse négative qui voletait dans mes pensées. Quoiqu'il en soit, ce n'était pas le sujet ce soir, non, je voulais lui parler d'autre chose. J'aurais le temps d'aller voir Erin pour savoir en détail ce qu'elle entreprenait et les décisions qu'ils avaient prises. Oui, ce soir, c'était un tout autre sujet, un sujet qui me trottait depuis longtemps déjà dans la tête, et depuis le fameux soir du 31 décembre, nous ne nous étions pas vus Nicolas et moi en tête-à-tête. Je profitais de l'occasion, même si j'étais attentive à ce que personne n'espionne notre conversation. Toujours méfiante, oui.
Je lui faisais part du sujet de cette Scylla, l'observant attentivement. Je ne savais pas encore si sa prise de silence était positive ou négative. Lui fallait-il réfléchir à comment il me répondrait ? J'étais déjà dans la réserve et la suspicion désormais, avant même que le sujet soit clairement entamé et qu'il ne réponde. J'étais loin de m'imaginer que le sujet pouvait être... compliqué. Je l'écoute, n'ayant pas l'intention de l'arrêter, mais je ne pus m'empêcher de réagir à ses propos.

« Être tranquille ne doit pas faire partie de mes prérogatives, Nicolas. » ajoutais-je, un peu trop rapidement et froidement peut-être, mais je le laissais continuer. Au fur et à mesure, des questions se posaient dans ma tête. Comment pouvait-il être aussi sûr qu'elle ne ferait rien ? Qu'elle n'était pas contre le pouvoir établi, contre les Reines ? Il m'affirma qu'elle était âgée, que le pouvoir ne l'intéresse pas. Et encore une seule question demeure. Comment cela fait-il qu'il semble aussi bien la connaître et qu'il ne m'en ait jamais parlé ? L'irritation commençait à monter en moi et je me demandais bien pourquoi. Parce que les cachoteries, les secrets gardés, je ne les supporte plus.

« Ce n'est pas pour un seul acte donné que je vais faire mon jugement, mais sur plusieurs. » Et encore, même avec plusieurs actes en faveur de la couronne, cela peut ne rien signifier du tout. Morgane et moi-même avions pris des décisions. Nous sommes désormais plus dures et restrictives, sinon pourquoi il n'y aurait que Nicolas en tant que Général ? Pourquoi avions-nous drastiquement changé certaines règles ? Tout simplement pour éviter que nous soyons encore pris au dépourvu. Mais j'avais l'impression d'être, présentement, dans ce même cas de figure. Peut-être était-ce mon nouveau statut de Reine, peut-être était-ce la fatigue, un tout cumulé en somme, mais j'avais du mal à contenir mon agacement. Il me parle justement de cette couronne, on ne peut plus lourde, à porter. Il ne sait pas, non, combien c'est insupportable.

« Je ne la connais absolument pas, et je me demande bien comment tu peux être persuadé de sa position. Ne l'associe pas à ma sœur, pour moi, tant que je n'en saurais davantage où ne l'aurait vu de mes propres yeux, je ne peux pas lui faire confiance. Cette couronne m'oblige à être extrême, tu ne peux sans doute pas comprendre... » Je m'arrête, je laisse la colère s'exprimer, et je ne le veux pas. Je sais combien Nicolas est assez perspicace et combien il sait me déchiffrer également. Je n'aime pas être prise au dépourvu, encore plus lorsqu'il s'agit de Nicolas. Je fais volte-face, fait quelques pas avant de me retourner. « En réalité... je ne comprends pas Nicolas. Caches-tu quelque chose ? » Lui laisser la voie libre, lui laisser le choix de sa réponse. J'aurais pu lui demander s'il la connaissait personnellement, mais j'avais choisi une toute autre formulation pour le tester. Oui, c'était bien cela. Ne me fais pas douter de toi Nicolas, le destin serait alors cruel.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Dim 8 Fév - 14:47

    Le sujet de la reconstruction de l'armée humaine n'était pas la préoccupation première de Jana. Cela avançait, lentement, mais sûrement. Erin était une jeune femme compétente et active et je devais admettre lui faire confiance pour gérer cela. Elle me laissait une bonne impression. Krystel avait su s'entourer d'élément loyaux et fiables, je devais le reconnaître. Cependant, très vite, Jana changea de sujet, pour m'interroger sur Scylla. Ah... Je ne pouvais pas m'avouer surpris. C'était naturel qu'elle s'intéresse à cette vampire sortie de nulle part et qui avait nagé en eaux troubles durant cette tentative avortée de la part de Julien de prendre le pouvoir. Scylla n'avait pas soutenu Morgane et Jana. Et pas davantage Julien. Mais elle s'était battue contre Constance, une connaissance, peut-être une amie... et une alliée de Guillemaud. J'aurais été affligé que Jana ne se préoccupe pas de cette nouvelle carte dans ce jeu risqué qu'était celui du pouvoir. Je tentais pourtant de la rassurer, mais sans grand résultat au vu de sa réponse.

    « Si tu faisais confiance à ton entourage, tu pourrais t'accorder quelques moments de sérénité, mais tu as raison. »

    Nous avions déjà eu cette conversation. Je l'encourageais à ne pas se fier à n'importe qui aveuglément, étant moi-même très réservé à ce sujet. Même si elle pouvait avoir toute confiance en moi, je préférais que cette confiance vienne avec le temps et ne pas lui forcer la main. Elle avait été trahie par son ancien amant, on serait devenu méfiant pour moins que ça. Je parlais alors de Scylla et de ses motivations, avec des mots prudents naturellement. Le lien qui nous unissait se devait de demeurer secret. Mais d'autres choses pouvaient être révélées. Malgré moi, j'esquissais un sourire en coin alors que Jana me rétorquait qu'elle ne jugerait pas sur un seul acte, mais sur plusieurs. Sa colère vibrait derrière des paroles et je répondis posément alors qu'elle me disait que je ne pouvais pas comprendre :

    « Non, sans doute pas. »

    A quoi bon démentir ce fait ? Je n'avais pas le poids de l'héritage maternel sur les épaules, je n'avais pas l'avenir d'une race à gérer. Pourtant, je prenais des décisions et je comprenais tout à fait les décisions radicales qu'il fallait parfois prendre. Non bien sûr en presque 500 ans d'existence, je n'avais pas connu ce déchirement... Mais Jana n'était pas disposée à recevoir de leçon aujourd'hui, je le sentais bien. Alors je lui proposais simplement :

    « Dans ce cas, pourquoi ne la convoques-tu pas pour te faire ta propre idée à son sujet ? J'ai comme l'impression que quoique je te dise, tu ne te fieras pas à mon jugement la concernant. »

    Jana s'éloigna légèrement, avant de me demander si je cachais quelque chose. Nous y étions... La preuve de ma fidélité. Mais il était des secrets que je ne pouvais confier à personne, pas même à celle que je servais.

    « Qu'y a-t-il à comprendre, Jana ? Qu'est-ce qui te perturbe tant la concernant ? »

    Je me demandais ce qui l’interpellait tant chez Scylla. Qu'elle soit une vampire âgée, que je connaissais et qu'elle soit inconnue au bataillon pour les reines ? C'était cela le problème ? Allons, il y avait d'autres vampires âgés et discrets qu'elles ne connaissaient pas. Morgane parce qu'elle était discrète elle aussi et dans le sillage de sa mère, Jana parce qu'elle était encore bien jeune.

    « Je connais Scylla depuis très longtemps. Et de façon intime si c'est là ta question. »

    J'avais parlé avec douceur, mais aussi une certaine réserve. Je n'aimais pas spécialement exposer ma vie privée, même à Jana. Mais c'était la stricte vérité. Scylla et moi avions été amants et nous l'étions de nouveau. Mais il y avait aussi entre nous quelque chose de plus fort et plus complexe que le simple désir physique et animal. Un attachement sincère, bien que corrompu par ce qu'elle était. Je n'ajoutais rien, préférant attendre les questions de la part de ma reine, que de trop lui en livrer.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Sam 14 Mar - 11:47


Sérénité... un mot qui n'est plus d'actualité, qui ne fait plus et ne fera plus partie de mon éternelle vie. Je l'ai compris assez rapidement, et ma sœur était du même avis que moi, sinon pourquoi aurions-nous pris de telles décisions ? Aussi radicales qu'elles puissent paraître ? Tout simplement parce qu'il y avait trop de traitre, trop de gens à l'encontre de la couronne au sein même de nos rangs. Il fallait que cela change, et tout ça, Nicolas en avait conscience. Il était intelligent, je n'appréciais pas parler avec lui que pour son charme, sinon, il ne serait point à nos côtés. Il avait d'autres atouts. Mais pour l'heure, j'étais déçue. Oui, c'était le mot, et lui qui voit si bien en moi, qui sait si bien me lire, j'étais certaine qu'il pouvait le percevoir, même si je m'efforçais de rester la plus imperturbable, la plus perméable possible. Il fallait encore que je travaille là-dessus...
Il confirma mes propos, mais je ne savais si c'était à défaut ou vraiment pour appuyer ce que je venais de dire. L'irritation me gagnait petit à petit, et j'insistais pour la laisser confiner au fond de moi. Il me proposa de la convoquer, chose que j'avais déjà mûrement réfléchie, et même si, dans un sens, il avait raison sur ses dernières paroles, il n'était pas tout à fait dans le vrai.

« J'y ai déjà songé vois-tu, je voulais simplement que tu m'apportes certaines réponses, que tu éclaircisses certaines obscurités... » Je laisse la phrase en suspend volontairement, observant avec minutie son visage, mais pas pour l'analyser. J'étais concentrée à dire vrai, car cela me pompait énormément d'énergie que de ne pas me laisser déborder, et la faim reste toujours présente, me brûle la gorge. J'écoute ses questions puis je ferme les paupières, me laissant quelques secondes pour tout mettre en place, avant que mes pas me rapprochent de lui une nouvelle fois. « Ce qui me dérange, c'est qu'elle semble ne pas avoir de choix spécifique quant à sa position. Soit, elle a attaqué Constance, mais ses propos m'ont laissé toutefois perplexe. Je n'arrive pas à me faire une opinion tranchée la concernant, et ce qui me trouble le plus, c'est qu'il semble qu'il y ait quelque chose entre vous. » Je m'arrête, avant qu'il ne me dévoile leur relation. Je soupire, parce qu'au final, je me demandais pourquoi il ne me l'avait pas dit avant. Cela cachait autre chose, je ne savais guère comment réagir. Un léger rire, nerveux, s'échappait de mes lèvres. Un rire amusé, mûrement faussé par mon exaspération. « Tu peux baiser avec qui tu veux, Nicolas, je n'en ai rien à faire de ta vie intime tant que cela n'est pas dangereux pour nous. Mais si cela fait aussi longtemps que tu la connais, pourquoi ne pas m'en avoir parlé ? » Je secoue la tête, lève ma main devant lui pour lui interdire de répondre. « Non, en fait, ne réponds pas. Peu m'importe au final, je pense que le mieux à faire et de la voir personnellement, je me ferais une joie de l'interroger. » C'était un tout qui me rendait aussi peu chaleureuse. Pourtant, c'était Nicolas, un homme que j'appréciais, sauf que ce soir, je n'étais vraiment pas d'humeur. Je détestais être prise au dépourvu, ne pas tout savoir. Était-ce un défaut ? Peut-être pour certain, mais pour moi, absolument pas.

Hj:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Mar 17 Mar - 15:22

    Je n'aimais pas du tout le sujet abordé avec ma reine, c'était indéniable. Quand bien même je ne laissais rien voir à Jana, je marchais sur des œufs et faisais attention au moindre mot que je pouvais prononcer concernant Scylla. Le soucis étant que je ne savais pas moi-même quoi dire pour la définir. Scylla était trop insaisissable pour cela. La seule certitude que j'avais, c'était qu'elle était de mon côté et qu'elle ferait tout pour me soutenir. Ce n'était pas une garantie de loyauté envers les deux reines rouges, mais une garantie de loyauté envers moi. Le tout étant d'espérer qu'elle agirait dans le sens que je souhaitais et non pas pour moi, mais en intrigant dans l'ombre contre le pouvoir que je servais. Elle avait maintes fois souligné les failles de ce régime, ses doutes concernant la force de caractère de Jana ou Morgane pour maintenir leur position et être dignes de leur statut. Mais Scylla ne rêvait d'aucune couronne et se moquait bien de qui pouvait la ceindre. Comment expliquer cela à Jana sans qu'elle ne se méprenne ? Sans qu'elle ne juge la vampire trop dangereuse en liberté ? J'avais mis 400 ans à pouvoir faire confiance à Scylla... Les choses étaient bien trop complexes entre nous pour pouvoir être décrites et surtout comprises. Je lui proposais alors de parler directement à Scylla pour se faire sa propre opinion et ne fus pas surpris de sa réponse un peu sèche, mais également... accusatrice à mon endroit. Elle attendait davantage de moi que quelques réponses vagues, mais pour cette fois, je ne pouvais lui ouvrir en grand les portes de mon âme.

    J'ignorais à quoi elle songeait. Je la sentais juste nerveuse, sans doute affamée. Jana ne se ménageait pas assez et tirait bien trop sur la corde, surtout au vu de son jeune âge, mais je décidais d'éviter de lui prodiguer des conseils de ce genre pour le moment, au risque de me faire rabrouer sèchement. Sa patience semblait avoir atteint ses limites et je cherchais à orienter la conversation en lui posant quelques questions. Je haussais les épaules quand elle avoua être chagrinée par le fait de ne pas savoir quelles étaient les opinions de Scylla.

    « Elle a endossé le rôle de l'avocat du diable, tout simplement. Qu'elle pointe de façon critique les qualités et défauts de tous les protagonistes était totalement calculé de sa part. Mais en attaquant Constance, elle a prit position, je peux te l'assurer. »

    Contre Julian, pour Jana et Morgane. Pour moi, pour être plus précis, mais inutile de rentrer dans les détails. Scylla avait décidé de nager en eaux troubles, semant ainsi le doute et elle y était parfaitement parvenue. C'était sans doute l'une de ses spécialités d'ailleurs. Mais Jana n'était pas duper concernant ce qu'il pouvait exister entre Scylla et moi. J'ouvris la bouche pour lui répondre, mais elle m'en empêcha d'un signe de la main, concluant que le plus simple serait sans doute de la voir. Sans doute... Même si je ne pourrais m'empêcher de trembler et de prier pour que Scylla ne fasse pas un pas de travers.

    « Je pense aussi que c'est la meilleure chose à faire. »

    J'hésitais un instant, avant de reprendre, sincère :

    « Si je t'assure que ce qu'il existe entre elle et moi ne nuira ni à ta sœur, ni à toi, ni même au régime, me croiras-tu ? Cela ne change en rien ce en quoi je crois, ni mes allégeances. J'ai fais une promesse à Krystel et je suis un homme de parole, Jana. »


Spoiler:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Ven 20 Mar - 16:16


J'aurais voulu que les choses se passent autrement, comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Je ne me serais point vu au cœur même d'une situation que je n'aurais point voulu. Mais m'y voilà, presque forcée, bien malgré moi. Si je n'aimais pas autant ma famille de substitution, car c'était bien défini comme cela, je n'aurais pensé que fuir. Je n'aurais pas suivi Julien, ou alors seulement pour pouvoir mieux l'assassiner par la suite. Je ne me sentirais pas perpétuellement seule, entourée d'incapables, de traitres, d'opportunistes et de lâches. Je ne me serais pas rendu compte à quel point je ne peux faire confiance à personne, excepté ma sœur. J'avais soif de sang, de vengeance juste après ce bal, je pensais m'en être défait, mais c'était pire que tout car tout était enfoui au plus profond de mon être. Si j'avais eu à endosser seule cette couronne ? On m'aurait nommé la Reine Folle, car je me serais détournée, et je serais peut-être déjà morte par mon impulsivité. La présence de Morgane m'aidait, c'était certain. Et quand j'y repensais, Nicolas avait aussi quelque chose qui déteignait sur ma propre personne. Mais ce soir, cela ne fonctionnait pas, parce que je n'aurais pas cru que lui aussi, était peut-être comme tous les autres. J'étais froide, directe et nonchalante volontairement, et aussi parce que cette faim me puisait dans l'énergie qui se faisait rare dans mon corps. Je ne supportais plus les cachoteries, le mensonge, cela m'irritait à tel point que même auprès de Nicolas, je pouvais être aussi mordante.

Il restait toujours calme, même après mes paroles qu'il pourrait qualifier de déplacer. J'avais bien vu qu'il ne souhaitait pas parler davantage de Scylla, mais j'obtiendrais mes réponses autrement, comme je le faisais toujours. J'aurais juste préféré qu'il s'ouvre totalement, j'aurais pu l'y forcer également, mais je mets en suspend mon jugement envers lui, tant que je n'aurais pas eu d'entretien avec cette fameuse Scylla. « Calculé ou non, tu sembles la connaître bien plus qu'une simple relation sexuelle, mais comme je te l'ai déjà dit, un seul acte isolé ne vaut rien. » Mon ton était sec et froid, mon regard représentait une certaine colère à son encontre. Ce pourquoi je lui ordonnais par la suite de ne pas répondre à mes précédents propos. J'en avais assez, seule l'isolement me rendrait un certain calme, même si ce n'était que temporaire. Je pensais à Keiran, que je n'avais revu depuis longtemps et il était le seul qui marquait un vide actuellement à mes côtés. Il appuie mes propos, le fait que la seule solution était de la voir. En effet, et il pouvait bien lire dans ce regard ma détermination à savoir le fin mot de l'histoire. Un instant de silence, puis il reprend la parole et mes yeux glissent sur sa silhouette. Je le toise, m'avance vers lui lorsqu'il eut fini et souffle quelques mots. « J'ai toujours été franche envers toi, je pensais que la réciproque était vraie. J'ai des doutes, tu me fais douter Nicolas, et je ne t'ai pas accepté dans ce manoir pour me mettre d'autres épines dans la main. » La colère se fait ressentir dans mon ton, je m'emporte. Même si ma voix s'est élevée, je ne crie cependant pas. Mes doigts s'enroulent dans mes paumes. « Si tu n'as pas compris que rien ne devait rester cacher, aucune information, transparence totale, je pense que tu connais déjà le chemin de la sortie. » Je me fais insaisissable, implacable. L'impulsivité, la colère, aucun raisonnement, je ne prends pas le temps de la réflexion. Tout me submerge, et je me dis que ce n'est ni le moment, ni le lieu pour que tout ressorte. Je ne supporterais pas de craquer maintenant. Que m'avait donc dit Krystel ? Faire face, ne jamais rien montrer, et si je devais craquer, je devais le faire à l'écart, seule, à l'abri de tous regards.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   Mar 31 Mar - 16:12

    Je hochais sombrement la tête alors que Jana me rétorquait froidement qu'un acte isolé ne suffisait pas à l'aider à se faire un jugement. Elle avait raison et je ne pouvais pas lui en vouloir de douter ainsi, j'aurais fait de même à sa part et je lui en aurait voulu qu'elle se laisser aller à faire confiance trop facilement. Combien de fois lui avais-je répété qu'il fallait demeurer prudente ? Et qu'elle avait même raison de ne pas se fier totalement à moi ? Alors même qu'il y avait bien une chose dont elle pouvait être certaine : ma loyauté. Mais les trahisons, elle connaissait et ne se remettrait peut-être pas d'en subir une nouvelle. Qu'elle demeure sur ses gardes, même si cela entretenait sa paranoïa et son épuisement. Il était terrifiant de ne pouvoir se fier à personne. Mais elle avait Morgane. Les deux vampires se disaient tout non ? Elles pouvaient compter l'une sur l'autre. Ou bien, Krystel s'était trompée...

    Alors que je tentais une dernière fois de la rassurer, je fis chou blanc alors qu'elle me répondait avec une certaine colère contenue. Née de la déception. C'était sans doute cela qui me touchait le plus : de pouvoir la décevoir. Et voilà qu'elle se retranchait derrière un rôle et me... congédiait. Tout simplement. Comme un vulgaire serviteur. Un instant, la colère m'étreignit le cœur qu'elle puisse douter ainsi de ma loyauté quand j'avais servi sa mère pendant des siècles sans jamais faillir, quand j'avais été sous ses ordres comme chevalier sans jamais faillir. Un sentiment trop personnel que je ne pouvais me permettre de ressentir avec ma reine. Car en cet instant, c'était ma reine qui parlait, pas Jana, mais une reine blessée qui voulait être seule. Je me raidis donc, adoptant la même froideur qu'elle, reprenant mon rôle de général et simple serviteur à ses ordres.

    « Rassurez-vous ma reine, je ne serais pas une épine dans votre main, mais dans celle de vos ennemis. J'ai servi Krystel pendant des siècles, avant même qu'elle ne soit reine et elle vous a confié, Morgane et vous, à moi. Que je veille sur vous, comme j'ai veillé sur elle, que je sois votre ombre comme j'ai pu être la sienne. Si vous ne pouvez vous fier à votre jugement, fiez vous donc au sien, il a toujours été sûr. A moins que vous ne doutiez également d'elle ? Même s'il ne m'a pas été demandé, je vais vous donner un conseil : personne ne peut vivre seul, en se méfiant de tous ceux qui l'entourent. La prudence est une chose. La paranoïa en est une autre. N'éloignez pas de vous ceux qui vous sont dévoués, ou vous serez le propre artisan de votre perte. »

    Je m'inclinais alors devant elle, élégamment, mais avec cette distance qu'elle avait décidé d'imposer et contre laquelle je ne me battrais pas.

    « Vous êtes reine, que cela vous plaise ou non. Mais cela n'implique pas de se retrancher dans une tour de solitude. Ni de le vivre comme un fardeau. Maintenant, je vais prendre congé, comme vous le souhaitez. Je suis à votre service, Majesté. »

    Puisqu'elle ne voulait plus me voir, soit. Je la laisserais seule avec ses tourments. Je lui laissais une porte ouverte, si l'envie lui prenait de venir me voir, de se permettre un peu de faiblesse en ma compagnie. Mieux valait en la compagnie d'un homme qui ne s'en servirait pas contre elle, mais elle n'était pas en état de le comprendre. J'espérais juste qu'elle ne s'effondrerait pas à un moment inopportun et pas en mauvaise compagnie. Certes, la faiblesse n'avait pas de place aux yeux du peuple qui avait besoin d'une image royale forte et unie. Mais même les plus puissants avaient besoin de laisser libre court à la vulnérabilité. Une leçon qu'il lui restait encore à apprendre.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: You want to see me ? | [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
You want to see me ? | [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: