AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
It's where the demons hide [Livre II - Terminé]
MessageSujet: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Dim 14 Déc - 21:39

Un quartier obscur. Une rue obscure. Un bar obscur. Un coin obscur. Je crois que je ne peux pas rassembler davantage d'ombre autour de moi pour me cacher. Il m'est toujours délicat de m'aventurer dans des lieux publics. Trop de gens connaissent mon visage. Le haïssent, même. Seraient prêts à causer ma perte s'ils le voyaient.
Mais s'ils me détestent, il y a bien une raison. C'est parce que j'ai agi. Que j'ai pris la tête d'un groupe de semi-démons. Et je ne peux pas m'arrêter. Je dois continuer à les rencontrer. A quoi bon avoir rassemblé tant de haine contre moi si je ne dois pas terminer mon grand oeuvre ? C'est pourquoi je dois prendre des risques. Le tout est de les calculer.
Aujourd'hui, j'ai donné rendez-vous à Esther. Même pour une semi-démone, elle évolue dans des milieux nébuleux. Et elle est plus proche de ma soeur que de moi. Je ne suis pas sûre qu'elle apprécierait que je la convoque dans l'une ou l'autre des planques de mon groupe, comme je le fais d'habitude lorsque j'ai besoin de voir un autre semi-démon. Elle viendrait, je pense : il est difficile de refuser quelque chose à Maryana Watheerey. Mais en traînant des pieds. Or, aujourd'hui, j'entends mener une opération de séduction. Je compte bien tâter le terrain auprès d'Esther pour savoir à quel point sa loyauté pour Pandore est solide. Il est temps pour moi de saper les appuis de ma soeur pour fonder mon propre pouvoir. Fanny me semble être une alliée relativement sûre, mais cela ne suffit pas face à la pléthore d'amants qu'entretient Pandore... Et elle peut s'appuyer sur chacun d'eux que je ne peux le faire sur Lysander, en qui je n'ai pas entièrement confiance.
Mais, je pense, Esther ne couche pas avec ma soeur. Ce n'est pas grand-chose, mais cela me fait penser qu'elle pourrait être plus disposée à m'entendre que Paul ou Damon, par exemple. En plus, je sais qu'elle a des problèmes avec la drogue. Il est connu que les junkies sont assez peu stables. Non ?
J'ai donc choisi un bar un peu glauque, où je sais qu'on a déjà vu tant de choses qu'on ne regardera pas mon visage précisément. D'autant que les filles qui se déhanchent sur la scène attireront l'attention de l'assistance bien plus que la femme aux grosses lunettes et au chignon tiré assise à une table à l'écart.
Vingt et une heures sonnent. L'heure du rendez-vous. Je suis en avance, comme à mon habitude. J'espère qu'Esther n'aura pas trop de retard. Je déteste attendre...
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Ven 19 Déc - 18:53

Je referme la porte derrière moi, silencieusement et descends les marches de l'immeuble jusque dans la rue. Mes yeux se lèvent un instant, et j'aperçois la figure pâle de la jeune femme à la fenêtre du troisième étage, se découper dans la nuit. Elle me sourit et j'en fais de même. Putain, elle est vachement sexy et je viens de la frustrer en lui disant que je devais y aller. Je l'ai rencontrée il y a quelques jours, dans un bar peuplé de femmes aux mêmes attirances que les miennes. Et celle là, elle m'a bien plu, et réciproquement. Même si je sais rien sur elle, je m'en fiche, du moment qu'elle est douée entre les draps. Bon, on a bu aussi ce soir, mais pas plus que de raions. Et non, je ne peux pas rester toute la nuit avec elle dans le beau lit d'hôtel, même si j'aimerai pouvoir une bonne fois pour toutes, m'abandonner au chaos...

Vingt et une heure, au charming strip. Franchement, qu'est-ce que je pouvais bien en penser ? Rien, et c'était normal, jusqu'à ce que j'y sois. Qu'est-ce que Maryana pouvait bien avoir à me dire ? Me remercier pour ce qu'il s'était passé au QG de la PES, le 31 décembre ? Pour avoir trouvé le dossier, lui avoir sauvé la mise ? Non, ça m'étonnerait vachement, c'était pas son style, pas celui d'un semi-démon. Et je le savais très bien pour en avoir moi même fait les frais avec Paul. Paul... Heureusement qu'il était là, d'un côté, parce que je me rendais compte que sans lui je n'arriverai pas à grand chose. Même si ça me tuait de m'avouer, rien qu'à moi même, que j'avais besoin de quelqu'un, que je pouvais pas tenir seule, j'étais quand même bien contente de pouvoir compter sur lui. C'était en partie grâce à lui, si pour l'instant j'arrivai aussi bien à tenir mes engagements de sobriété. Pas une fois, pas un seul instant depuis mi-décembre une seule goutte de sang de vampire n'avait effleuré mes lèvres. Je me rappelais pourtant si bien de cette chaleur doucereuse, amère mais si tentante, de ce fluide, tel un magma, envahissant ma bouche, ma gorge, puis tout mon organisme, et toutes les sensations qui s'en suivaient... Et elles me manquaient, oh oui, elles me manquaient terriblement. Mais à chaque fois, je me débrouillais. Je gueulais sur le mécano, je sortais m'isoler et déchainais mon pouvoir autour de moi, ou encore j'allais boire jusqu'à l'excès dans un trou mal famé... Du moment que je ne touchais pas au V, tout m'était permit.

Je prends le scooter et file à travers les ruelles sombres de l'ancienne capitale écossaise. Putain, ce club, je l'avais déjà fréquenté, quand j'étais rien d'autre qu'une jeune débauchée à la recherche d'elle même. Ce que j'étais de plus, aujourd'hui ? Une semie démone. J'avais un but, j'étais quelqu'un. Et le côté dépravé allait quelque peu changer de sens, si j'arrivais à tenir mes résolutions. Je fais vite, je laisse mon engin dans un recoin sombre, l'attachant à ce que je trouve et rentre rapidement dans le bâtiment. Toujours aussi enfumé... Je scrute la pénombre, alors que la musique résonne à mes oreilles, boom boom répétitif de la perdition de l'humanité, dans un lieu de pure perversion comme celui-ci. Je m'accorde le luxe de déplacer le verre d'un client qui tourne la tête quelques secondes grâce à mon pouvoir, avant de repérer la jeune femme. Toujours aussi belle, et elle se fond parfaitement dans son environnement. Je m'assois à côté d'elle et commande un gin.

« Salut. Ca va depuis l'autre soir ? »

Quoi, c'est pas comme ça que font les gens civilisés ?
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Dim 21 Déc - 16:41

Mon inquiétude n'était pas justifiée : Esther rentre dans le bar. Je la vois qui tourne la tête : elle me cherche. Son regard s'arrête quelques instants dans la direction d'un client attablé seul. Soudain, je vois le verre de ce dernier se déplacer sur sa table. N'importe qui serait resté perplexe. Moi, je sais qu'Esther vient d'utiliser son pouvoir. De manière totalement inutile et irresponsable. Si quelqu'un remarquait quoi que ce soit, elle serait en danger. Nous serions en danger.
Mais le jour n'est pas venu de lui faire des remarques à ce sujet. Je veux mener une entreprise de séduction, pas jouer le rôle du chef exigeant et froid.
Esther finit par me remarquer et se dirige vers ma table. Elle s'asseoit et commande un gin. Une boisson peut-être un peu forte. Je sais qu'elle a des problèmes avec cela. Mais sur cela non plus, je ne dirai rien. Aujourd'hui je suis une jeune femme comme elle, sympathique et compréhensive. Enfin, je vais essayer.
Quand le serveur s'éloigne, elle me demande :

- Salut. Ca va depuis l'autre soir ?

Je réponds automatiquement :

- Très bien, merci, et toi ?

A vrai dire, ma cuisse me fait encore souffrir. La balle que j'ai reçue lors de l'assaut de la PES m'a été retirée par un médecin sympathisant des semi-démons, et je ne sais pas si c'est dû à ma nature surnaturelle, mais je cicatrise plutôt rapidement. Peut-être que comme je maîtrise les liquides, mon sang amène plus rapidement les plaquettes là où mon corps en a besoin, et tout cela inconsciemment. Mais cela ne fait pas de miracles, malheureusement...
Toutefois, un chef n'affiche pas ses faiblesses. En revanche, il peut être proche de ses subordonnés et s'inquiéter de leur sort. Dans mes souvenirs, Esther n'a pas été blessée lors des combats de la PES, mais cela lui fera sûrement plaisir que je montre que j'y ai fait attention :

- Tu n'as pas été touchée le 31, n'est-ce pas ? Donc pas de mauvais souvenirs de notre réveillon... particulier ?

Les blessures ne sont pas forcément physiques. Il peut être difficile de tuer. Cela dit, c'est rare chez les semi-démons. Nous aimons le sang, c'est dans notre nature. Alors je serais très étonnée si Esther, membre du groupe de longue date, se plaignait de ce genre de scrupules. Cela me surprendrait moins chez Fanny, par exemple. Mais je ne connais pas encore bien Esther : j'ai encore du mal à la cerner totalement. D'où notre rencontre de ce soir.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Dim 21 Déc - 17:17

J'étais souvent assez nerveuse ces derniers temps, et je faisais tout pour me défouler, pour atténuer ça. Je tentais aussi de me comporter de manière un peu plus responsable peut être aussi, éviter les gestes qui pourraient me mettre -nous mettre- en danger. Mais franchement, pour quelqu'un comme moi, c'était galère. C'est pas facile de placer sa volonté au bon endroit. Et ce soir, disons que je n'avais pas forcément envie d'être là. Oh, c'était pas l'atmosphère d'un club comme celui là qui me dérangeait. J'avais l'habitude des endroits crasseux et mal fréquentés dans le genre, tout simplement parce que j'y avais grandi, j'y avais baigné depuis ma plus tendre enfance. N'étais-je pas, après tout, une fille de la rue ? Née là bas, trouvée là bas, au milieu d'une ruelle de cette ville que je foulais encore en ce moment. Tout ma vie se résumait à ça, même si j'essayais de m'élever à ma manière. Certains diraient plutôt de se laisser tomber dans la dépravation. Je l'avais fait. Droguée au V de force, sur les trottoirs, des nuits passées dans des bars puant l'alcool, dans des lits ou à l'arrière de voitures... Sans but. Là résidait toute la différence. Je voulais désormais que chacun de mes actes m'aide à contrôler mon pouvoir, m'aide à accéder un peu plus au Chaos en moi. Pour ça, je devais arrêter le V. C'était tout. Le reste, ça posait pas de problème. L'alcool, franchement... Ce n'est pas un gin qui va me tuer ou qui va me faire perdre le contrôle.

Je détaille Maryana un instant, avant qu'elle ne me réponde du tac-au-tac. Formalités que nous échangeons là, plus qu'autre chose. J'acquiesce.

« Ca va aussi, merci. »

Oui, franchement, qu'est-ce qu'elle pouvait en avoir à foutre que j'aille bien ou non... Je me doutais que je n'étais qu'un pion dans son jeu, comme dans celui de Pandore. Je le savais pleinement mais je ne le montrais pas. Comme je ne montrais pas non plus que cela ne me plaisait pas des masses. C'était pas grave, je devais m'en contenter pour le moment, avant d'être plus grande, de pouvoir prendre mon envol. Un jour, ça viendrait, j'en étais sûre. Le tout était de ne pas me faire évincer avant, que ce soit par mes congénères ou par ces lopettes humaines. La jeune femme me demande si je n'ai aucun mauvais souvenir de notre réveillon, un peu particulier pour le commun des mortels. Je hausse les épaules, alors que le serveur dépose mon verre sur le comptoir. Je laisse tomber les sous que je tire de la poche de ma veste en faux-cuir avant de reposer mes yeux sur ma vis-à vis.

« Une ou deux petites... égratignures, c'est tout. J'avoue que je m'attendais peut être à un truc plus explosif mais pour ce qu'on a trouvé, ça compense. »

j'attrape mon verre, avale une gorgée avant de me pencher un peu plus vers elle, pour reprendre à voix basse.

« Tu l'as lu ? »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Ven 26 Déc - 11:43

A ma question convenue sur son état de santé actuel, Esther répond de manière tout aussi mécanique :

- Ca va aussi, merci.

C'est passe-partout, ça ne me dit rien. Peut-être qu'elle va vraiment bien. Peut-être que non, mais qu'elle ne m'accorde pas suffisamment sa confiance pour me le dire. Impossible de le savoir. Elle donne plus de détails lorsque je lui demande à mots couverts si elle se remet de l'assaut de la PES :

- Une ou deux petites... égratignures, c'est tout. J'avoue que je m'attendais peut être à un truc plus explosif mais pour ce qu'on a trouvé, ça compense.

Un truc plus explosif ? Certes, il n'y a eu ni bombes ni grenades, mais des affrontements, ça oui... Nous avons fait des morts : Damon et moi avons passé la soirée à nous battre. Les deux gardes de l'entrée, les cinq que nous avons croisé après... Si on fait le total de tous les groupes, une petite dizaine de pertes. Ce n'est pas si énorme, en effet. Mais ce n'étaient pas des humains lambdas. C'étaient des agents de la PES, entraînés, précieux aux yeux des membres de leur race.
Cela dit, Esther n'était pas dans mon groupe, mais avec Paul. Elle ne s'est pas battue autant, alors peut-être que son impression sur la soirée est différente...
Elle se penche vers moi et baisse la voix pour prononcer trois mots sur un ton mystérieux :

- Tu l'as lu ?

Je sais immédiatement de quoi elle parle : le dossier au titre prometteur qu'elle et Paul ont récupéré dans les locaux de la PES. Non, je ne l'ai pas lu. Après l'assaut, comme j'étais blessée, j'ai pris comme priorité de me soigner. De toute façon, j'avais trop mal pour me concentrer sur une lecture importante. Après, nous nous sommes dispersés, à la manière des semi-démons, pour ne pas être repérés, et ce n'est pas avec moi que le dossier est parti. J'ai conscience qu'il est important, mais j'imagine qu'il est parvenu à Pandore, et je n'ai pas envie de ramper devant elle pour glaner des informations. Alors j'ai attendu. Mauvais choix, je m'en rends compte maintenant. Je vais passer pour faible devant Esther.
En même temps, si elle a lu le dossier, c'est le moment idéal pour être mise au courant. Je mets ma fierté de côté et j'annonce :

- Non.

Je ne me justifie pas, je ne donne pas les raisons que je viens de passer en revue dans ma tête. Mais je m'efforce de montrer que je ne suis pas totalement ignorante de ce qu'il contient :

- Je sais qu'il parle de l'apocalypse. D'un moyen de faire revenir les démons, non ?

Puis je m'abaisse à demander :

- Et toi, tu l'as lu ? Tu sais ce que dit ce document exactement ?
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Ven 26 Déc - 15:16

[HJ] : Désolé, c'est pas top ><

L'alcool me fait du bien, il m'aide à me calmer un peu alors que je me sens extrêmement tendue. Alors que dans un trou comme celui-ci, j'ai envie de faire autre chose que papoter affaires avec la chef de groupe. Enfin... Je devais m'en acquitter. Après tout, je pouvais apprendre des choses intéressantes, non ? Je n'avais toujours que le point de vue de Pandore, et bien qu'elle restait mon « mentor », celle à laquelle j'accordais un peu de confiance dans cette affaire, je ne négligeais pas non plus la photographe. Après tout, c'est elle que je suivais au départ, non ? Son pouvoir que j'avais ressenti, bien que c'était avec la nécromancienne que je me sois liée par la suite. Je me remarquais de plus en plus la légère scission qui commençait à se faire sentir dans ce groupe, il pouvait donc être aussi intéressant pour moi de me rapprocher de Maryana. Pas que je la soutienne... Je ne soutenais personne hormis ma propre personne, et je cherchais simplement les meilleures positions pour ma survie. Je savais que j'étais peut être pas aussi intelligente, aussi fine ou ingénieuse que beaucoup de mes congénères, que Pandore ou Maryana, mais j'avais envie d'y arriver quand même. De pas me laisser pourrir au fond d'une ruelle glauque avec une flasque de wisky et une poche de V.

Et j'étais curieuse, extrêmement curieuse. Trop, diraient certains. Ca m'avait déjà causé des ennuis, et ça m'en causerait peut être encore, mais je pouvais pas m'en empêchait. Ca m'amusait. J'étais toujours à fouiner, à être là où je devais pas être. A faire ce que je devais pas faire aussi, même si n'avait aucun rapport avec la curiosité. Ca, j'essayais de le diminuer aussi, toutes ces prises de risque inconsidérées, mais je ne pouvais pas me changer du jour au lendemain. Pas arrêter une drogue que je prenais depuis 10 longues années, non plus. Pourtant c'est ce que j'essayais de faire. Bref... Trêve de digression. Ma curiosité me pousse à demander à ma vis-à vis si elle a lu le dossier. J'estimais en avoir le droit de toute façon, non ? Même si elle était la chef, on était pas des soldats, le contenu de ce machin nous concernait tous. Et puis, c'était moi qui l'avait trouvé, non ? Ok, je l'avais arraché des mains de Paul, mais ça changeait rien. Disons que c'était Paul et moi, même si j'étais du genre à vouloir m'approprier tout le mérite. Alors je suis étonnée quand elle me dit que non, mais ne dis rien.

« Oui, c'est ça, un truc sur comment provoquer l'apocalypse. C'est le titre, je crois bien »

Et oui, je l'avais refilé à Pandore. La jeune femme me demande finalement si j'en ai pris connaissance. Je sirote encore un instant, avant de me décider à lui répondre.

« Disons que... j'y ai jeté un coup d'oeil, en diagonale. J'ai vite dû le passer à Pandore, je l'ai pas eu en mains bien longtemps. »

Je croise les jambes avant de poursuivre :

« Il y avait un autre truc je crois aussi, un dossier médical, mais je comprends rien à ces sujets là, quand j'ai ouvert c'était du vocabulaire précis. »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Jeu 15 Jan - 21:41

Esther ne me cache pas les informations qu'elle possède sur le dossier récupéré à la PES, et me confirme :

- Oui, c'est ça, un truc sur comment provoquer l'apocalypse. C'est le titre, je crois bien.

Son visage ne se ferme pas : la question ne l'a apparemment pas mise mal à l'aise. C'est bon signe : je pense pouvoir en déduire que Pandore ne lui a pas donné de recommandations spécifiques pour me dissimuler des informations. Cela dit, elle n'en a pas beaucoup plus que moi, puisqu'elle m'avoue :

- Disons que... j'y ai jeté un coup d'oeil, en diagonale. J'ai vite dû le passer à Pandore, je l'ai pas eu en mains bien longtemps.

Est-ce que ma soeur dissimule des informations essentielles ? Ou suis-je paranoïaque, et est-ce moi qui ait simplement rechigné à m'abaisser à lui poser des questions ? Un peu des deux, sûrement.
Esther ajoute une dernière précision :

- Il y avait un autre truc je crois aussi, un dossier médical, mais je comprends rien à ces sujets là, quand j'ai ouvert c'était du vocabulaire précis.

A vrai dire, je pense que j'aurais moi aussi été désemparée face à des termes de médecine, mais l'information que vient de me donner ma comparse n'en reste pas moins intéressante. Si ce dossier médical se trouvait avec d'autres papiers concernant les semi-démons, c'est probablement une analyse de notre patrimoine génétique et de nos particularités physiques. Analyse que j'aurais rêvé de mener, mais qui m'a toujours été inaccessible faute de compétences et de matériel dans notre groupe.
Le paragraphe conclusif de cette étude doit être très intéressants. La PES a-t-elle découvert en nous des pouvoirs que nous-mêmes ignorions ? Dans ce cas, eh bien, maintenant, nous serons au courant...
Mieux nous nous connaîtrons, et plus nous serons forts.
Optimiste, j'interroge Esther pour essayer d'obtenir quelques détails supplémentaires :

- Tu n'as rien retenu de plus ? Des termes qui reviendraient souvent, par exemple ?

Puis, ne perdant pas de vue mon objectif de rapprochement avec ma camarade semi-démone, j'en profite pour la féliciter :

- Quoi qu'il en soit, pour disposer d'une si importante protection, ce dossier devait contenir des informations que la PES jugeait indispensable de nous dissimuler... Donc cruciales pour nous. Paul et toi pouvez être fiers d'avoir mis la main dessus, et d'avoir eu la présence d'esprit de l'emmener avec vous. Vous avez fait un excellent travail durant cette mission.

Je n'ai pas l'habitude de m'épancher ainsi, mais pour une fois, je suis sincère, même si je suis un peu jalouse. D'habitude, c'est moi qui survole les missions telle une étoile de sang. Le soir du réveillon, Damon et moi nous sommes embourbés dans un combat contre des soldats, et j'ai été assez gravement blessée... pour rien. Alors qu'Esther et Paul ont rapporté un butin de valeur en ne le payant que de quelques égratignures.
Mais un chef sait mettre sa fierté de côté quand il le faut, tant qu'il n'est pas menacé dans son rôle de leader comme c'est le cas dans ma relation avec Pandore. Féliciter Esther ne lui donnera pas l'envie de prendre ma place. Au contraire, je lui apparaîtrai sûrement comme quelqu'un avec lequel elle aura envie de se lier.
Je me demande si Pandore est aussi prodigue en encouragements avec elle...
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Sam 17 Jan - 12:55

J'arrive peu à peu à me plonger dans la discussion et m'y concentrer, même si, paradoxalement, les effets de l'alcool me distraient. Je suis quand même quelqu'un de résistant à l'alcool, mais j'ai tendance à boire beaucoup quand je m'y mets. Bref. Vaut mieux pas que je reprenne de verre pour ce soir, franchement... j'ai pas envie de donner une image de dépravée à Maryana. Même si c'est peut être ce que je suis dans le fond, de mon fait ou non. J'essaye juste de changer les choses, d'effacer les erreurs que d'autres ont fait sur moi. Je veux toujours tuer ce connard encore en liberté, mais même quand il bouffera la poussière je ne m'arrêterai pas de me droguer, de me droguer comme il m'avait drogué pendant des mois. Je devais le faire moi même, avec mes propres moyens et ma propre détermination. Elle fluctuait... Mais ce soir, il fallait que je m'y mette pour de bon. Que je fasse bouger les choses. Comment, dans quel sens ? J'en savais rien. J'étais pas du genre à planifier des situations, à élaborer des stratégies sur le long terme, et pour autre chose que ma survie. Ca me semblait déjà un bon début, mais désormais je devais aller plus loin. Ce dossier, ce qu'il contenait, pouvait m'y aider. Pourquoi je l'avais passé à Pandore, bordel ? Pourquoi je l'avais pas gardé plus longtemps, juste le temps de tout lire ? J'avais été bête sur le coup, vraiment, et je m'en rendais compte que maintenant, alors même que Maryana me posait des questions dessus. Ca confirmait mon hyppothèse : elle et la nécromancienne ne se faisaient aucunement confiance et les prémices d'une scission étaient bien là. Peut être même plus que des prémices, d'ailleurs. Je réfléchis rapidement, même si ça reste confus et embrumé. Pandore compte elle tout garder pour elle, marquant définitivement la fin de son affiliation avec sa sœur ? Et moi, quel rôle étais-je en train de jouer, dans toute cette histoire ? C'est moi qui avais donné le dossier à la semie-démone. Etait on en train de m'utiliser comme un pion, toutes les deux, plus que jamais ? J'avais conscience d'en être un, mais je ne voulais pas être un pion aveugle. Rester dans cette position juste le temps de prendre mon envol. Maryana me questionne encore, essaye d'approfondir, d'obtenir des détails. Je n'ai rien à lui donner, et même si j'avais, est-ce que je le ferais ? Aucune idée. Je soupire. Putain, j'ai honte de moi.

« Non, pas vraiment... »

Une idée me traverse l'esprit. Fugace, infondée. Aucune idée d'où elle peut me mener, mais j'aurai tout le temps d'aviser et diriger les choses comme je le souhaite plus tard. Oui, je suis comme ça. Je balance des trucs, je fonce tête baissée et des fois je me retrouve dans le tas. Mais ça ne pouvait pas être toujours comme ça.

« Je peux... je peux peut être essayer de voir Pandore. Lui soutirer quelques infos, même superficielles. Si elle ne compte pas t'en faire part, bien sûr... »

Oui, ça pouvait paraître étrange comme proposition. Elle pourrait me poser des questions. J'y répondrai. J'écoute ses compliments, cachant un peu mon étonnement. Qu'est-ce qu'elle chercher, à m'amadouer ? A me mettre dans son sac ? Elle a ses chances. Je ne sais pas encore ce que je veux, ce que je compte faire. Je lui offre un sourire. Je ne suis pas dupe, mais les compliments sont toujours agréables. Même si elle n'est peut être pas entièrement sincère, mon égo lui s'en fiche bien.

« Merci. J'aurai aimé fouiller plus, il y avait peut être d'autres choses intéressantes dans ce bureau, mais c'est déjà pas mal. Ca nous fera avancer, quoi qu'il en soit. »

Nous, sans distinction. J'apprenais vite, en fin de compte. Bien plus vite que ce que je ne l'imaginais.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Sam 31 Jan - 11:31

Malheureusement, Esther n'a rien de plus à m'apprendre sur le contenu du fameux dossier :

- Non, pas vraiment...

Je suis déçue, sans être vraiment surprise. C'était ce qui était le plus probable. On dirait bien que je vais devoir quémander des informations auprès de ma soeur si je veux être mise au courant des dernières découvertes... Je pourrais aussi essayer de me renseigner auprès de Paul, qui était le coéquipier d'Esther le soir du Nouvel An, mais vu les relations qu'il entretient avec Pandore, cela reviendrait au même. Forcément, comme je ne couche pas avec tous les membres masculins du groupe des semi-démons, la loyauté des hommes m'est moins acquise qu'à ma sulfureuse soeur...
Esther me fait alors une proposition qui m'étonne :

- Je peux... je peux peut être essayer de voir Pandore. Lui soutirer quelques infos, même superficielles. Si elle ne compte pas t'en faire part, bien sûr...

Esther, devenir un agent double pour mon compte ? Même si mon but lors de l'entrevue de ce soir était de gagner sa loyauté, je ne m'attendais pas à un tel revirement alors qu'elle est censée être proche de Pandore... D'un côté, mon ego me souffle d'accepter, mais de l'autre, je suis méfiante. Cela pourrait très bien être un piège, c'est trop gros pour être vrai. Je continue à y réfléchir tandis qu'Esther me remercie pour mes compliments :

- Merci. J'aurai aimé fouiller plus, il y avait peut être d'autres choses intéressantes dans ce bureau, mais c'est déjà pas mal. Ca nous fera avancer, quoi qu'il en soit.

Je n'ai écouté que d'une oreille, toute à mes calculs concernant sa proposition précédente. Je me dis aussi qu'accepter, c'est admettre que Pandore et moi sommes en conflit, ce qui n'a pas été officialisé pour le moment.
Finalement, la méfiance l'emporte, et sans rejetter totalement l'offre d'Esther, je lui réponds prudemment :

- Effectivement, si tu entends des informations qui peuvent m'être utiles, tu peux m'en faire part. Comme d'habitude.

Je souligne le fait que je ne lui demande littéralement rien de plus que ce qu'elle était déjà censée faire... Mais dans l'esprit, si elle veut comprendre qu'elle peut espionner ma soeur pour mon compte, libre à elle. Je ne lui demande rien explicitement afin que rien ne puisse se retourner contre moi en cas de problème.
Je regarde ma montre. L'heure tourne. Je n'aime pas rester très longtemps dans un même lieu : maintenant que je suis une criminelle recherchée, il me faut bouger sans cesse. Je pense avoir fait passer à Esther le message que je souhaitais, mais je lui demande tout de même :

- Y a-t-il d'autres points dont tu souhaiterais me faire part ce soir ? Je ne peux pas rester très longtemps, tu le sais.

Tous les semi-démons savent que je dois rester cachée au maximum. Autre désavantage sur Pandore, dont l'identité n'est pas encore connue de la PES... Toutefois, je ne veux pas partir comme une voleuse : je reste à l'écoute de ce qu'Esther pourrait avoir à me dire. Car je suis un bon petit chef, n'est-ce pas ?
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   Mer 4 Fév - 18:01

Maryana semble déçue du peu d'informations que j'ai à lui communiquer sur le fameux dossier. Franchement... Je le suis aussi. Partager avec elle des infos, je m'en fiche comme de l'an quarante, mais en revanche ma propre curiosité n'est pas satisfaite du tout. Et même, au delà de ma curiosité, c'est notre avenir tout entier qui repose peut être sur ce qui est marqué dans ce truc. J'aime pas forcément confier mon avenir à d'autres, même si j'ai jamais trop eu le choix. Est-ce que je l'ai, aujourd'hui ? S'il repose en effet sur le dossier, je l'ai râté. Mais la semie démone fait naitre une idée dans ma petite tête blonde. Je lui propose sans vraiment trop réfléchir d'aller tirer des infos à Pandore pour les lui donner. Pourquoi je fais ça ? J'en sais rien. Peut être parce que je suis inconsciente et que j'aime les jeux dangereux. Même si je perds toujours, et que ça m'énerve. IL est peut être temps que j'apprenne à gagner ? Je sais pas si j'en suis capable. Pandore est plus douée que moi sur bien des plans, et ma vis-à vis actuelle aussi. Mais c'est pas grave. Qui ne tente rien n'a rien, non ? Je note donc d'aller voir Pandore. Est-ce que je refilerai les données à Maryana si j'arrive à en avoir ? Aucune idée. On verra, de toute façon. Selon ce que j'apprends... Je suis pas douée pour planifier les choses à l'avance, quoi qu'il en soit. C'est peut être aussi ce qui me mène à ma perte à chaque fois, et pourtant je ne change pas.

Elle reste méfiante, néanmoins. Peut être qu'elle a raison, je ne sais même pas moi même quel jeu je joue. J'acquiesce simplement. Comme d'habitude. Je lui ai jamais rien filé, pourtant, mais ça peut toujours commencer aujourd'hui. Je paye rapidement nos deux verres, sans lui demander son avis. Je peux bien faire ça, non ? De l'argent je peux en piquer quand je veux et où je veux, du moment que je sais où il est. C'est pour ça que j'ai pu me permettre cette vie clandestine pendant la guerre et aujourd'hui à nouveau. Parce que de toute façon, elle n'a jamais été terminée cette guerre.

« Non, je vois rien que j'aurai oublié de te dire. Je te recontacte alors, si jamais j'arrive à en savoir un peu plus sur le dossier, mais si elle t'a rien dit j'ai peu d'espoir qu'elle fasse autrement avec moi. »

A part si comme je le pressentais la guerre existait entre elle, et que l'autre me pensait dans son camp. Je l'étais peut être. Ou pas.

« Bonne soirée ! »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's where the demons hide [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
It's where the demons hide [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ϟ where my demons hide. (theodore)
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Newtown :: Charming Strip
-
Sauter vers: