AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Tire la bobinette et la chevillette cherra [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Tire la bobinette et la chevillette cherra [Livre II - Terminé]   Ven 12 Déc - 20:25


J’avais beaucoup potassé pendant les vacances de Noël. Les conseils de Philipp m’avaient travaillé. Je n’étais quasiment pas sorti des vacances. A part pour aller bosser chez Thomas bien sûr. J’étais aussi sorti faire des achats de Noël avec ma soeur. Et puis bien sûr les courses avec ma mère, et autres. Mais je n’étais pas sorti seul. D’habitude je courrais dehors dès que possible, et là, j’étais resté enfermé à lire et à surfer sur le net. Ma mère croit à un chagrin d’amour je crois. Grâce à Phil qui lui avait laisser entendre que j’avais des problèmes de mec qui passe l’adolescence. Si seulement ça pouvait être ça...

Ma soeur était au courant. Je lui avais dit pendant notre sortie shopping. Elle avait paniqué au début. Elle voulait tout raconter aux parents. Mais j’ai réussi à la convaincre de pas le faire. Elle a comprit comme quoi qu’il valait mieux pas en parler à ma mère, qui se remettait difficilement de la disparition de notre frère. Elle avait mis beaucoup de temps à accepter qu’il puisse être mort. Lui raconter ce qui s’était passé. Cette fille qui pensait qu’il pourrait peut-être avoir disparu délibérément, transformé en vampire ou devenu l’une de leurs poches à sang volontaires. Ca briserait le coeur de Murron. Sans ajouter le fait que la fille en question était une créature sortie tout droit des enfers, et qu’elle avait failli me buter. Non hors de question qu’elle soit au courant. Effie a fini par comprendre. Elle m’a promis qu’elle dirait rien, et qu’elle essaierait de m’aider.

Elle n’est pas souvent à la maison, avec les études et tout, mais déjà elle m’a écouté, et ça m’a fait du bien. Elle m’a conseillé sur des bricoles à acheter, pour ma sécurité. Puis elle est un peu calée en surnaturel, donc elle m’a filé des trucs à lire sur les semi-démons, et aussi sur les lycans. Phil voudrait que j’essaie de trouver un loup-garou qui accepterait de veiller un peu sur moi le temps qu’il règle son compte à la Semi-démone. Cette idée a pas vraiment plus à Effie. Elle m’a dit qu’ils étaient quand même d’une nature assez sauvage, et qu’elle imaginait assez mal un loup-garou servir de baby-sitter sans perdre patience. Pour la rassurer, et aussi pour me rassurer, j’ai lu presque tous les articles qu’elle m’a donnés. J’ai attendu la rentrée pour en parler à Sav. Je voulais pas la déranger pendant les vacances de Noël. Je lui ai envoyé un texto hier pour lui dire que j’avais un truc important à lui raconter, mais que je voulais pas en parler au lycée. Elle m’a dit de passer chez elle après son cours de violon.

Du coup j’suis devant la porte, une boule dans la gorge. Je viens de frapper, mais personne n’a répondu. Je regarde mon portable. Je suis un peu en avance. Elle avait dit 18h, il est que 50 en fait. J’ai essayé plein de fois dans ma tête, mais je sais toujours pas comment je vais bien pouvoir lui raconter ça. Par où commencer. « Alors tu vas pas m’croire, mais j’me suis fait agresser dans la rue par une SD. Tu sais les ennemis publics numéro un, ceux que la PES essaie d’exterminer ? Ouais exactement ça.» J’efface et je recommence. « Y a une tarée qui a essayé de me buter puis qui a finalement décidé de pas le faire. Elle veut m’aider à retrouver mon frère. Ouais celui qui est censé être mort. Elle croit qu’il est devenu un vampire, ou un truc comme ça.» Bof. Je sonne, au cas où personne n’ait entendu quand j’ai frappé. Rien. Je commence à regarder autour de moi pour me trouver un coin où m’asseoir en attendant, à l’abri du vent si possible. C’est à ce moment que j’entends la porte s’ouvrir.

_________________

Awards:
 


RP - Fiche - Liens
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Esquive
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
I'll soon be a man...
Messages : 320
Membre du mois : 25
Je crédite ! : (c)Roxie (c)Roxie
Autres comptes : Roxane Emerson
Double compte de Roxane - Modératrice
I'll soon be a man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tire la bobinette et la chevillette cherra [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Déc - 21:30

Darren & Isadora
Le 04 janvier 2018




Cela faisait déjà plusieurs semaines que je n’étais pas revenue chez moi. Je l’avoue, ça me faisait quelque chose, même si finalement je me rendais compte que je m’étais éloignée de cet aspect matériel. J’étais chez moi où se trouvait ma famille et elle était surtout à Wolfheaven qu’ici, dans cette maison en plein centre ville de Glasgow. J’aimais cette habitation, ne vous y trompez pas. Elle recèle de nombreux souvenirs. Je l’ai décoré moi-même, et ais passé beaucoup de temps à peindre les murs en différentes couleurs et à monter une bonne partie des meuble. Elle était telle que je l’avais voulu. Mais elle manquait à présent d’âme. Avec les deux crapules sur le domaine des loups, là où je venais d’aménager, et bien cette grande maison me paraissait bien trop vide. Je n’étais que de passage dans cette dernière. Je venais juste récupérer quelques affaires et attendre Savannah pour l’emmener passer la soirée avec nous et la nuit si elle le désirait. Cela faisait moins de quinze minutes que j’étais là quand j’entendis des pas se rapprochaient de ma porte d’entrée. Un jeune homme faisait crisser la neige et les graviers de notre allée sous ses chaussures. Je jetais un coup d’œil discret par la fenêtre pour analyser l’intrus et décider s’il était un danger, un ennemi, un ami, ou un étranger. Un simple coup d'oeil m’avait suffit à le classer dans la dernière catégorie, et du côté des inoffensif. Cela se voyait à la manière dont il se tenait ou encore de comment il marchait. Je quittais ma chambre à l’étage et descendais rapidement les escaliers pour le cueillir à mon entrée. Je le laissais frapper, plus par politesse qu’autre chose et attendis quelques minutes avant d’ouvrir. Je profitais de ce temps pour m’emplir les poumons de son odeur et vérifier olfactivement qu’il n’était vraiment pas un ennemi ou un allié à un ennemi. Parano ? Oui complètement. Quelle chance il y avait-il qu’au moment où je revenais chez moi, on vienne frapper à ma porte ? Je ne crois pas aux coïncidences, car, pour moi, elle n’existe pas. Il n’y a que des faits et uniquement des faits. Rien de plus, rien de moins. Je finis par me décider à ouvrir la porte après l’avoir fait mariner dans son jus. Mon regard est sévère et mon ton très froid alors que je lui dis Vous êtes sur une propriété privée. Vous n’avez rien à faire là. A moins que vous ayez une bonne raison d’être sur mon palier, je vous conseille de déguerpir. Je remettais d’un geste complètement anodin mes cheveux derrière mes épaules, dans une attitude vraiment distante et hautaine. Je ne le connaissais pas, et il n’avait rien à faire aussi. Je lui faisais comprendre gentiment avant de montrer les crocs. Car soyez en certains, je n’hésiterais pas à les lui montrer s’il continuait à empiéter sans raison sur mon territoire et celui de ma famille.


_________________