AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
J'espère que personne ne t'as vu ...
MessageSujet: J'espère que personne ne t'as vu ...   Jeu 4 Déc - 20:35

Du remue-ménage, il y en as eu beaucoup ces derniers jours. J'ai suivis tout ça de loin, de peur de trouver mon identité dévoilé au grand jour. Et si la PES avait en sa possession mon identité, et si j'étais compromise depuis longtemps et qu'ils se servaient de moi pour décimer les semi-démons ? Impossible, j'avais tout revérifié, aucunes traces derrière moi, pas d'écrit, pas de communication, peu de rencontre, impossible de faire le lien. En tout cas je l'espère. Seule mes rencontres avec Maryana aurait pu me trahir, mais j'en doute fortement du simple fait que j'avais pris bien des précautions, et qu'il n'y a donc aucune raison que je sois suspecté de quoi que ce soit. Cependant tout cela me laissais pensive, et influait négativement sur mon stress de ces derniers temps.
C'est pourquoi au réveil après mon jogging habituelle, peut importe le temps, je m'étais plongé dans un bain brûlant. Essayant d'oublier tout rien qu'un instant, les leçons de Mary' qui tournaient toujours à de mauvais résultats, mon travail, le clan que j'avais du mal a pleinement rejoindre, mes diverses rencontres d'un soir, il fallait absolument que j'efface tout ça de mon esprit pour arriver a retrouver ma sérénité et à reprendre le contrôle habituelle que j’exerçais sur ma vie. Enfin contrôle ... Il faut le dire vite mais disons que d'habitude j'avais une emprise sur mes émotions et sur moi même plus importante.
Dans mon bain je m'étais laissé coulé, un long moment, et à plusieurs reprise. Une bonne façon de se vider l'esprit, même si de l'eau glacée aurait été plus efficace. Pourquoi j'avais ce pressentiment que ma vie était au bord d'une profond précipice, et que je ne pouvais qu'attendre qu'on m'y pousse ? Pourquoi j'avais cette foutu sensation que quelqu'un allait véritablement me pousser au fond d'un précipice, me rayer de la carte tel un vulgaire jouer ? ...

Je sortais à peine de mon bain, toujours enroulé dans une grande serviette, lorsque j'entendis l'escalier grincer sous les pas de quelqu'un. L'appartement du dessus n'était pas occupé, et le locataire du quatrième rentrait toujours tard le soir, voir pas du tout. Un visiteur inattendu ... La PES ? Une rencontre d'un soir ?

J'enfilais rapidement des vêtements pris à la volée avant de m'approcher à pas feutrés de la porte de mon appartement. J'avais encore l'espoir que ce soit quelqu’un qui monte encore de quelques étages, mais bien sur les bruits de pas s'arrêtèrent sur le palier. Je prenais alors par sûreté mon arme de poing disposé dans le premier tiroir d'une meuble voisin à la porte d'entrée. Avant d'attendre la suite des événements.
Je voyais mal un de mes plan cul se pointer ici, puisque la grande majorité ne savait pas où j'habite, par pure sécurité, et que de toute façon on arrivait généralement pas jusqu'à un quelconque appartement, j'vous passe les détails pour cette fois.
Bien sur ça pouvait être le facteur, quelqu'un qui se serait trompé d'adresse, un publicitaire quelconque, mais on est jamais trop prudent.

Je me retrouvais donc, habillé à la va-vite, les cheveux mouillés humidifiant mon haut. Figée comme une statut derrière ma porte, armé et sur le qui vive, ridicule. Et le temps me paraissait infiniment long ...


Dernière édition par Fanny R. Weaver le Jeu 15 Jan - 15:22, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Ven 5 Déc - 12:13

Je savais que si mes plans avançaient ceux de mes ennemis également. J'essayais de penser à tout, de me préparer à tout.Je n'étais pas un grand général, je n'étais pas sortie de l'école de guerre mais de la fac de médecine de Reims, celle de Paris aussi. Je n'étais jamais qu'une laborantine. Pourtant, je sentais dans mes tripes ce que j'étais sensée faire. Je savais fort bien que je devais jouer sur les peurs primaires des hommes, sur leur instinct de destruction. Plus ils s'enfonçaient dans leurs propres travers et plus le pouvoir du chaos serait puissant, plus il serait irrésistible. Je devais semer les germes de la dissension pour renforcer mon propre pouvoir. Cela avait commencé chez les lycanthropes. J'avais fait tuer leur Lupa par une vampire. Je ne voyais pas comment nous pourrions éviter les troubles à l'avenir entre ces deux espèces. D'une manière ou d'une autre, la vengeance entraînera à nouveau la vengeance et ainsi de suite. Il ne pouvait en être autrement. Finalement, ce qui comptait le plus maintenant, c'était d'offrir les vampires sur un plateau aux autres espèces, car il s'agissait aujourd'hui de la faction la plus puissante, car couverte par les humains. Le reste du plan impliquait donc de provoquer une scission entre vampires et leurs soutiens. Pour ce faire, pour réaliser ce grand plan, je devais aller plus loin encore, utiliser mon nouvel atout. Et je devais aussi sécuriser la base de ma puissance, la base de ma survivance politique sous la forme des semi-démons qui m'accompagnaient vers ma destinée. Je savais que je ne faisais pas l'unanimité au sein du groupe et Maryana en avait conscience. Je savais qu'elle avait approché d'autres semi-démons, et en prêtant attention à mon pouvoir j'avais pu sentir celui de tas d'autres créatures de notre espèce. Je devenais plus forte ; mes sombres maîtres me récompensant de leurs bienfaits à chaque avancée.


Je m'étais donc mise en route vers une personne récemment approchée par Maryana. Jeremy était toujours dans son entourage, et laissait toujours traîner une oreille pour moi dans le secteur. En recherchant bien, il avait pu trouver le nom et l'adresse, mais pas le pouvoir ni la fonction dans la société humaine. Cela m'importait peu finalement. Ce qui comptait surtout, c'était le fait de pouvoir l'approcher pour éviter qu'elle ne rejoigne Maryana de facto, sans se poser plus de questions.


Me déplacer était toujours aussi mal aisé. J'étais recherchée et les transports en commun comme les rues les plus passantes étaient truffées de caméras de surveillance dans ce pays. Pas suffisamment de protections pour m'empêcher de commettre un crime, mais assez pour m'empêcher de me déplacer comme je le voulais. Je savais que les flics de tous le pays avaient ma photo sur leur mur, alors autant éviter de trop me rendre visible. Cela me poussait toujours à quantité de détours, à beaucoup de ruses également. Je rentrais dans le petit bâtiment et grimpais les escaliers, la tête couverte par la capuche de mon manteau. Il faisait toujours aussi froid, et j'avais faillis me casser au moins deux fois la figure sur le verglas en venant. Je toquais une première fois. Pas de réponse. Je re-toque. Me doutant de quelque chose, j'attirais à moi les volutes de mon pouvoir. Pas de mort dans les environs, sinon un vampire que je titillais. Elle sentirait mon pouvoir, si elle se trouverait de l'autre côté de la porte. Je toquais à nouveau.



| Fanny, vous m'entendez ? Je suis venue vous parler. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Sam 6 Déc - 20:13

Alors que j'entends frapper à ma porte, je retiens mon souffle. Ouvrir ou ne pas ouvrir ? Il faut pourtant bien que je sache qui est là, et il faut surement que je sois un peu moins paranoïaque. Alors que j'allais poser ma main sur la poignée pour ouvrir, une sensation me fait me figer. Une force fulgurante flotte dans les airs, traversant la porte sans la moindre hésitation. Un semi-démon ? Comment as-t-il eu mon adresse ? Et que me veut-il ? Cette sensation déclenché par l'utilisation d'une pouvoir finit par s'estomper. Aucune conséquences visible ... Puis une voix féminine résonne jusqu'à mes oreilles.

Je tourne finalement la clef dans la serrure avant d'ouvrir la porte. Après tout que j'ouvre ou non, si cette personne me voulait du mal, la porte ne serrait qu'un maigre obstacle. D'ailleurs je pense que si elle me voulait du mal elle s'y serait pris autrement. Toujours mon arme de poing en main, caché derrière la porte entre-ouverte, je découvre une belle femme que je ne connais pas. Une femme au trait pourtant relativement froid, ce qui fait peut-être un peu de son charme. Et ce qui ne m'empêche pas de rester sur la défensive, méfiante. Après tout elle connait mon adresse et mon prénom et elle vient me parler alors que je ne la connais pas. De plus je n'ai même pas donné mon adresse a Maryana, ou a n'importe quel autre démon, et je n'ai pas tendance à le crier sur tout les toits.


- Entrez ...

Après tout je ne peux pas risquer que quelqu'un la voit, on ne sait jamais. Qu'elle soit semi-démone ou autre chose, si la PES la connait, si la police la cherche, ou je ne sais quoi, je ne peux pas risquer ma carrière. Surtout qu'elle n'a pas l'air agréssive ... pour le moment. Et j'ai toujours mon pouvoir pour me défendre. Quoi qu'il en soit mon choix est fait de la laisser entrer. Je m'enlève donc de l'ouverture de la porte, reposant mon arme sur le meuble, de façon a tout de même la laisser a porté de main.

- Qui êtes-vous ? Et de quoi au juste voulez-vous discuter ?

Je passais ma main dans mes cheveux, pour les repasser en arrière. Tendue face à cette inconnue dont je ne connais strictement rien, à part qu'elle n'est pas une simple humaine.


Dernière édition par Fanny R. Weaver le Jeu 15 Jan - 15:22, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Mar 9 Déc - 15:06

J'hésite. Je pourrais sans doute tirer dans mes réserves de pouvoir pour étendre les volutes de mon emprise sur le monde des morts ; je peux peut être encore réussir à me faire repérer et identifier par la jeune femme que je suis venue voir. J'espère vraiment que cette Weaver va me sentir ; normalement il ne devrait pas y avoir de souci mais j'ai -heureusement ou malheureusement, c'est selon- un pouvoir qui a besoin d'une certaine forme de « matière première ». J'ai besoin de morts, un point c'est tout. S'il n'y en a pas à proximité, je ne sers à rien. Oh bien sûr avec le temps j'avais appris à repousser les limites et les contraintes qui étaient les miennes ; je savais chercher mes cibles beaucoup plus loin qu'avant, exercer un contrôle sur elles infiniment plus strict, tout en pouvant résister plus efficacement au temps qui passe ; la longueur et la force de mon emprise sur les morts était sans aucun doute le plus gros point de travail que j'avais pu développer. Bref, je n'avais pas assez dans les environs pour flamboyer de mille feux dans un esprit de semi-démon ; plus le pouvoir exercé était fort, et plus les résultats étaient importants... Or, avec un seul vampire, si loin de moi qu'il parvenait à résister quelque peu, à repousser la caresse de mon esprit sur le sien... Je savais que la semi-démone à proximité avait développé une certaine sensibilité au Chaos, sinon Maryana ne l'aurait approchée. Peut être que cela jouait en ma faveur ; je n'en savais trop rien, somme toute.


J'entends finalement quelque chose, une clé tournée dans la serrure. La porte s'entrouvre sur un visage de femme dont le corps est manifestement caché par l'huis à demi ouvert seulement. Cache t'elle quelque chose, une tenue indécente, une arme ou simplement son propre corps dans son ensemble par instinct de préservation ? Je n'en savais rien. La fille me jauge de la tête aux pieds avant de me laisser finalement entrer.



| Je vous remercie | dis je en entrant


J'entre donc, mais sans m'enfoncer à l'intérieur du logement ; je ne veux pas être considérée comme un intruse. Je regarde Fanny Weaver déposer son flingue sur le meuble à proximité, et me demande qui je suis. Je souris, plus franchement. Je m'interroge sur son pouvoir.


| Je m'appelle Pandore Lasalle. Peut être que ce nom vous dit quelque chose ? Je suis venue discuter de votre pouvoir, et de votre avenir. Peut être pouvons nous nous installer plus confortablement, je ne voudrais pas vous déranger mais nous risquons d'en avoir pour un petit moment. Si c'est ce que vous voulez, bien sûr! |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Mer 10 Déc - 22:52

Je n'aimais pas du tout cette absence d'emprise sur les événements à laquelle elle me confrontait. J'aime avoir le contrôle de la situation, avoir pu imaginer des plans de secours, pouvoir imaginer toute les éventualités. Ici je ne savais même pas à qui j'ouvrais la porte de mon appartement, la seule variable que je connaissais, c'était celle qui me poussait à ne pas laisser ma porte close. Il faudrait être fou pour laisser une semi-démone poiroter devant sa porte, surtout dans un immeuble commun ...

La femme en rentrant dans mon appartement me remercia. Elle avait l'air sur d'elle, trop sur d'elle, je n'aimais réellement pas ça. D'où le fait d'ailleurs que je lui demande qui elle est. Je prends aussi bien soin de fermer la porte et de remettre un tour de clef, je vous le dis on est jamais trop prudent.

Bien évidemment lorsqu'elle se présente et me donne son nom, je tique. Bien sur que son nom me dit quelque chose. En faisant partie du clan des semi-démons il y a deux personnalités importantes a connaitre impérativement : Maryana, dont j'ai largement fait la rencontre, et Pandore, que je n'avais encore jamais croisé. Je me sentais déjà soulagé, une chef de clan veut avoir le contrôle sur tout ceux qui se décide à le suivre et pour cela il faut donc les connaitre et les amadouer. Il est donc peu probable qu'elle me veuille du mal, mais il faut surement que je la joue fine. Ayant eu vent de quelques hostilités entre Maryana et Pandore je ne voudrais pas me faire l'ennemi de l'une ou de l'autre. Etre ennemi d'un semi-démon puissant, qui peut vous retrouver sans difficulté, n'est pas une idée prestigieuse, loin de là. En tout cas je suis rassuré de ne pas avoir affaire à un SD qui voudrait éliminer la concurrence.


Evidemment que ça me dit quelque chose, j'aurais du mal à ne pas vous connaitre de nom. C'est un plaisir. Autant que vous n'ayez pas fait le déplacement pour rien, je vous en prie asseyez-vous.

Un plaisir, un plaisir ... Elle aurait tout de même pu me rencontrer par d'autres moyens, par exemple sans aller pêcher mon adresse je ne sais comment. M'enfin bon, je me passerais bien de le lui faire remarquer, elle l'auras de toute façon compris à ma méfiance.
En l'invitant à s’asseoir je lui désigne bien sur le petit canapé à l'autre bout de la pièce.
Non, je n'aime vraiment pas cette intrusion dans ma vie, je ne suis clairement pas ancré dans le clan a 100% et j'ai une part de secret que je n'ai pas envie de partager. Cet appartement ne regorge pas d'information sur moi, mais il n'est tout de même pas prévu pour accueillir des gens. C'est ma bulle, mon seule endroit où je peux faire ce qui me chante, sans personne pour me poser des problèmes. Mon aquarium où je peux me ressourcer sans m'inquiéter de ce genre de visite.


Dernière édition par Fanny R. Weaver le Jeu 15 Jan - 15:22, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Sam 13 Déc - 17:35

Bien sûr, j'imaginais que plus je mettrais du temps à convaincre la jeune femme, plus cela allait prolonger mes explications sur tout le reste. En fait, le seul moyen de vite en finir se résumait sans aucun doute à ce que je me retrouve éconduite rapidement. Je n'avais en réalité aucune idée sur ce que Maryana et elle avaient pu échanger pendant tout le temps qu'avaient duré leurs entrevues. Etait ce un lien fort qui s'établissait entre elles, ou est ce que ma très chère sœur avait simplement essayé de se trouver une alliée en donnant quelques trucs à ma vis à vis ? Je n'en savais rien. Mais venir jusqu'ici valait bien évidemment le coup, rien que pour le fait que sonder ce lien qui se construisait entre elles pouvait valoir le coup. Je me demandais si je n'étais pas tombée dans un piège, comme mon hôtesse avait refermé la porte à double tour derrière mon passage. Prudence élémentaire, paranoïa ou devais je y voir quelque chose d'encore plus funeste ? Je ne savais pas trop, pour le moment, et choisissais de prendre des gants, de tâter doucement le terrain. Prendre la mesure de la personne avant de prendre celle de ses complicités. Ne pas aller trop vite, ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Y aller doucement mais sûement. Voilà ce que je devais garder à l'esprit en toutes circonstances. Maintenant je ne défendais plus que ma propre vie... Laconique, la jeune femme dit me connaître et me prie de m'asseoir. Je la remercie d'un sourire.


| Comme vous le savez peut être, je fais partie d'un rassemblement de membres de notre... Genre... Pour pouvoir défendre nos droits, et revendiquer ce que nous sommes vraiment. Je suis venue pour en apprendre plus sur vous. Ma « soeur » Maryana vous a semble t'il rendu visite? |


Je lui lance un regard pénétrant, accompagné d'un sourire qui se veut rassurant.


| Vous avez cependant un avantage sur moi que je souhaiterais voir comblé. Est ce que vous pourriez m'en dire plus sur vous, sur votre pouvoir ? Rejoindriez vous notre cause, ou non? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Sam 13 Déc - 21:11

La situation était assez inconfortable. Qu'est ce que je pouvais me permettre de lui dire ? Et qu'est ce qu'il valait mieux que je garde pour moi ? Trouver un juste milieu n'était pas forcément évident. Bien sur j'aurais pu la mettre à la porte, mais cela impliquait bien trop de risques. Il fallait donc que je me modère sur toute les informations que j'allais lui donner. Ne pas la laisser mesurer mes faiblesses, ne pas lui donner de failles à exploiter, et surtout ne pas trop m'attarder sur la relation avec Maryana. Même si je me doute que Pandore n'auras pas beaucoup de mal à faire le lien en sachant qu'on à un pouvoir similaire.

Ma convive, à la suite de ma proposition, prend place sur le canapé. Je décide d'aller me mettre en face d'elle histoire de conserver un peu mes distances. Je tire donc une chaise. Pandore décide alors de rentrer directement dans le vif du sujet, tant mieux, plus ce seras bref mieux ce seras.
J'avais bien évidemment connaissance du clan naissant, de semi-démon, et aussi du but qui les réunissait, je suivais cela d'un œil lointain. M'y intégrer n'était pas des plus simples, et je ne faisait donc qu'entrer en contact avec quelques membres, en commençant par celui qui m'avait présenté à Maryana.


Je connais ce rassemblement oui, j'ai été en contact avec quelques membres, dont un à qui j'ai laissé la vie sauve par le passé. Et par ce biais j'ai effectivement finis par rencontrer Maryana, mais pas ici, personne ne vient ici.

Oui, il y avait une pointe de reproche, mais juste une petite pointe de rien du tout je vous jure. Elle avait qu'à se débrouiller pour me voir ailleurs, accueillir une des femmes les plus recherchés du coin chez soi ... Vive la mauvaise idée ... Quoi qu'il en soit ce qui est fait est fait, mais si à l'avenir elle pouvait ne pas recommencer ça m'arrangerais. Quoi qu'il en soit je ne m'étendais pas trop sur cette rencontre, qui en vérité était multiple. Surtout rester évasive au possible, en donnant tout de même un peu de matière.

Par la suite, elle me demande des informations, celles pour lesquels elle est évidemment venue. Auquel elle rajoute une question à laquelle je ne sais que répondre. Tout du moins en partie je ne le saurais pas, parce que d'un point de vue général al question est facile. Leur cause est la mienne depuis longtemps, mais sur ma capacité à rejoindre leur rang j'avoue être plus ou moins réticente.
De façon moins amer, je répondais donc finalement à ses questions après une courte réflexion.


Je vous aurais mis à la porte s'il ne me convenait pas d'en parler. J'ai hérité par mon "père" de la liquamenpatie, j'imagine que je n'ai pas besoin de vous expliquer ce que c'est puisque Maryana est atteinte du même don. Ce qui ne nous empêche pas d'être unique dans notre genre. Je ne suis pas sur qu'il soit utile de dire qu'elle me surpasse, puisque elle a un niveau particulièrement élevé. Ensuite j'aimerais à préciser qu'ici vous êtes chez moi, ce qui est loin d'être le meilleur endroit pour me trouver puisque cette adresse est celle qui figure malheureusement sur mes dossiers militaire. Ce qui m'amène à votre autre question. J'ai depuis longtemps rejoint vos idéaux, pour les avoir toujours portés en moi, et je ne suis pas contre l'intégration à votre rassemblement, loin de là. Seulement il y a un 'mais'. Ça fais maintenant 12 ans que je fais partie de l'armée, que j'ai rigoureusement conservé mon anonymat, aujourd'hui je fais partie d'une unité d'élite, ma meilleure qualité étant le tir. Ma place dans la société est donc un frein à une éventuelle adhésion. Ce qui ne m'a pourtant pas empêcher de me rapprocher de votre cause. Disons que je nage entre deux eaux.

Je m'arrête finalement dans ma tirade, en ayant surement trop dit par moment, mais surtout de façon à voir comment elle allait réagir à ce que je disais.


Dernière édition par Fanny R. Weaver le Jeu 15 Jan - 15:21, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Jeu 25 Déc - 15:23

Je reste d'apparence calme et confiante, je sais ce que je dois faire, et comment y parvenir. Cette constatation ne garantit pas forcément le succès de ce que j'entreprends, mais je n'ai du coup pas à me perdre en hésitations diverses. Je sais ce que je suis et ce que je suis venue faire. La confrontation avec Maryana se fait chaque jour plus inéluctable, et je suis forcée d'agir pour ne pas subir le fruit de ses propres machinations. Je suis convaincue que l'une comme l'autre avons compris que nous serions les plus fortes et les plus puissantes dans notre mouvement, pour la domination de ce monde. Chacune en était persuadée et nous avions commencé à rassembler nos forces chacune de notre côté. J'en avais une qui grandissait à l'intérieur même de mon corps, mais elle ne serait pas prête avant longtemps. Si j'essayais de prévoir des événements à long terme, il fallait aussi que je passe la vitesse supérieure dans la réalisation de mes plans ; je savais fort bien que je n'aurais jamais la patience pour prévoir des résultats dans x années. Ma patience avait des limites, et si je continuais de prendre du retard sur certains axes de mes plans, je finirais par perdre toute chance d'évincer ma sœur. Pour l'instant en tous cas, j'essaie de m'imposer auprès de la jeune femme à mes côtés. Je note qu'elle ne me rejoint pas sur le canapé mais prend une chaise pour se planter bien en face. Elle ne nourrit absolument aucune confiance à mon endroit. Et voilà qu'elle m'explique ce qui la relie à notre groupe, tout comme elle effleure ses accointances avec Maryana. Je mets les choses au clair directement.


| Oui, je suis bien désolée de m'imposer de la sorte mais les évènements s'enchaînent si rapidement qu'il devient bien compliqué d'exercer nos relations de manière publique. Je ne connaissais pas cette petite histoire ; qui aviez vous rencontré avant Maryana ? |


Je sens que la jeune femme sélectionne mentalement les informations qu'elle peut partager et celles qu'elle doit garder pour elle. Je suis pour ce genre de tri, même si cela doit l'amener pour une certaine part au mensonge ou à l'omission. J'use suffisamment moi même de ces artifices pour m'en laisser conter. Je me retrouve surprise malgré moi par les révélations de Fanny ; pas étonnant qu'elle se soit laissée approcher par Maryana ! La suite s'avérait tout aussi alléchante...


| Votre histoire n'est pas vraiment commune et m'a l'air particulièrement passionnante. Ainsi donc vous êtes liquamenpathe et... Militaire ? Avez vous été amenée à chasser les nôtres pendant les Années Sanglantes ? Votre place me paraît vraiment intéressante, pour un mouvement comme le nôtre. Mais j'imagine que vous avez déjà parlé de cela avec Maryana? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Dim 11 Jan - 23:28

Une semi-démone tête de clan vient frapper à ma porte, et on voudrait que je sois confiante ? Je ne pense pas que tout les démons du clan ait eu droit à tant d'honneur. Ce qui n'est d'ailleurs pas pour me rassurer, parce que ça peut vouloir dire que d'une certaine façon je représente une menace ... Ou simplement Pandore ne sait pas trop où elle met les pieds, malgré son attitude posé et sur d'elle. C'est fort probable. Après tout si elle savait tout ce qu'elle veut savoir sur moi, elle ne serait surement pas là, ou tout du moins elle aurait tenté une toute autre approche à mon égard.
Le problème est de savoir ce qu'elle à en tête à mon sujet, et ce qu'elle sait. Ne pas savoir ce qu'elle sait m'empêche plus ou moins de mentir, ceci dis à quoi bon dire quelque chose de faux ? Je n'ai pas grand chose à cacher.


Un semi-démon, son nom n'a pas la moindre importance. Et je crois qu'à peu près personne ne le sait, je met un certain point d'honneur à la discrétion, surtout pour ce genre de relation. Je pense que vous pouvez comprendre.

Si elle s'attendait à un nom, elle pouvait bien rêver. Je ne suis clairement pas du genre à parler des gens que je rencontre ou non. Après tout je serais la première énervée si il venait à parler de moi, même à un semi-démons, donc je ne risque pas de lui faire la même chose. C'est donnant donnant, et ça me permet surement de garder au maximum mon anonymat. Après tout mon appartement n'est pas truffé de micro, mais lui n'aura peut-être pas cette chance. Si mon nom ressort un jour, vous pouvez être sur que je serais rayer de la carte par l'armée en deux temps trois mouvement. Un semi-démons dans leur rang depuis autant d'année, ça ne fait pas bonne impression.

C'est effectivement arrivé. Je ne saurais pas dire combien de fois, parfois je le savais, comme je savais ce que vous étiez lorsque vous étiez derrière la porte, mais on a surement du en chasser d'autre sans que je le sache ... Surtout que même lorsque nos supérieurs connaissait les identités et appartenance de genre des individus à chasser, nous nous ne le savions pas toujours.
Et non, on en a très peu parlé avec Maryana.


Je m'arrête là, que dire de plus ? Effectivement on a eu d'autres préoccupation que de parler de mon travail, pour l'instant. C'est tout le problème de se concentrer sur mon pouvoir, et aussi que je sois aussi peu envieuse de m'engager vraiment dans la cause du clan ... Et comment contourner la question ? De toute façon je suis curieuse de savoir de quel manière Pandore pense que ça pourrait être utile.


Dernière édition par Fanny R. Weaver le Jeu 15 Jan - 15:21, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Mer 14 Jan - 23:18

J'essayais d'en apprendre plus sur tout ce qui m'intéressait. Franchement, j'avais peut être l'air avide d'informations et je m'en fichais. J'assumais. La satisfaction que je ressentais dans la puissance enfermée à l'intérieur de mon corps me suffisait pour me mettre à l'aise. Et j'avais appris au contact de mes autres congénères que j'étais tout à fait capable de leur en imposer par de simples sensations de pouvoir plutôt que de commencer à attirer mon pouvoir... Ou compter sur mon physique ô combien peu impressionnant. J'essaie surtout de placer mes pions aux meilleures places sur l'échiquier qui nous oppose, Maryana et moi. Oh bien sûr, j'ai conscience des limites qui sont les miennes ; elle les tient par le prestige et moi par l'ambition. User de l'un ou l'autre de ces arguments pour le recrutement peut produire les meilleurs résultats, ou bien totalement leur inverse c'est selon... Pour le moment, je m'oppose à un véritable mur ; ma petite camarade ne semble pas forcément très bien disposée à mon endroit, pas suffisamment en tous cas pour me dire la vérité. Finalement, peu importe. Ma curiosité pourra toujours être satisfaite plus tard, vous pouvez me croire je n'abandonnerai pas comme ça.


| Oh, je comprends. C'est juste dommage, on se charrie plutôt pas mal entre coéquipiers et je raffole de ce genre de petites anecdotes... |


Je n'allais pas la brusquer pour autant pour des informations futiles. Je ne pourrais sortir de mes gonds ou tenter de forcer le passage que dans le cas où j'aurais un besoin vital d'infos entraperçues qui éveilleraient un besoin de précision accru. Pour le moment ce n'est pas le cas. J'avais depuis longtemps appris, contrairement à ce que je faisais presque systématiquement dans ma jeunesse, à ne pas griller mes cartouches trop rapidement. Je suis bien plus curieuse de sa posture de soldat. Surtout pendant les Années Sanglantes. Elle avait probablement dû flinguer des créatures surnaturelles et je me posais tout un tas de questions bien plus intéressantes que les précédentes. Je dévoilais mon sourire. Qui s'approfondit quand elle parlait d'échanges limités avec Maryana.


| Donc vous avez directement abattu de nos congénères ? Je suis terriblement curieuse. J'ai été amenée à en tuer dans l'autre camp pendant la guerre, moi aussi. Je ne sais ce qu'on ressent en étant semi démon quand on tue sans user de notre pouvoir... Et vous vous êtes déjà attaquée à des soldats comme vous, des blessés ou autre ? Genre à utiliser votre pouvoir discrètement, comme ça? Si cette période nous a divisés, il faut quand même reconnaître qu'elle nous a tous permis de nous découvrir... |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Jeu 15 Jan - 15:20

Entre coéquipier ... tu parle ! Je doute qu'ils soient des super-héros qui joue toujours en coopératif et qu'on félicite de leur exploit. Après tout, si jamais le mouvement réussit, et il réussira, qui commanderas ? J'ai du mal à croire qu'on crée une anarchie totale. Après tout nous ne sommes pas entièrement des démons et la hiérarchie démoniaque qui apparaîtrait ne laisserait pas place à la camaraderie, c'est certains. Maryana comme Pandore savent qu'elles ont besoin de troupes pour subsister, ce qui ne veut pas dire qu'elles créent une elle et heureuse famille, loin de là.
Et puis sincèrement, de toute façon elle finira par le savoir, ça je ne peux pas en douter. Après tout si elle a était foutu de me trouver, j'imagine bien qu'elle a le pouvoir de savoir qui m'a amener sur leur chemin sans même connaitre les intentions que j'aurais pu avoir.


Je ne suis pas persuadé qu'il apprécierait d'entendre l'histoire où il a bien faillit y passer, sinon il l'aurait surement raconté depuis longtemps.

C'est d'ailleurs assez étonnant qu'il ne s'en soit pas vanter. Après tout finir en joue d'une jolie militaire qui se trouve être de sang démoniaque, ça n'arrive pas tout les jours. Mais bon, en même temps je lui ai bien fait comprendre qu'en aucun cas il ne devait donner des infos sur moi, et puis si j'avais appuyé sur la détente il n'aurait même pas eu le temps de faire quoi que ce soit, peut-être a-t-il un peu honte aussi ? Je ne sais pas ...


J'en ai abattu en effet, mais sur le champs de bataille je n'ai jamais tué avec mon pouvoir, déjà parce qu'en général j'étais trop loin, et surtout parce que ça aurait paru étrange et qu'il m'aurait surement était difficile de faire un rapport. D'ailleurs on agit rarement en solo donc je ne suis pas vraiment libre de mes mouvements. Mais mon fusil en opération, ça devient comme un prolongement de moi même, et les sensations ne sont pas les même qu'avec mon don, mais c'est quand même pas mal.
De toute façon, le combat en corps à corps ça n'a jamais était mon truc.


Pour illustrer ce que je viens de dire, je soulève d'une dizaine de centimètres mon t-shirt, affichant une cicatrice très visible. Une parmi tant d'autre. Toutes ne venaient pas d'un combat en rapproché, mais la plupart venait au moins de situation où je m'étais retrouvé désarmé. On a tous des faiblesse ...

Mais ne me voyez pas comme un petit agneau fragile, lorsque les circonstance me le permettait, ou que le besoin de tuer devenait trop incontrôlable, il m'est arrivé d'user de mon pouvoir pour tuer.

Certes, j'avais évité au maximum de le faire et elle n'avait pas besoin de le savoir. Mais je n'avais pas pour autant une méconnaissance de mes talents. Je sais que parfois j'ai perdu le contrôle, et que plus le temps passe moins je suis à l'abri de ça. Et puis on ne peut pas non plus effacer ce que notre âme nous crie de faire. Mon travail m'a permis de répondre en général à mon besoin de faire souffrir, de voir le sang et la mort régner, mais parfois j'ai besoin de plus et ignorer ce besoin est difficile.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Ven 16 Jan - 18:05

Oh, j'aimais savoir des choses sur ceux qui m'accompagnaient. Ca servait toujours d'avoir des informations sur tout le monde, même si elles pouvaient sembler stupides peut être. Déjà parce que j'aimais bien m'amuser, ensuite parce que rien de ce que je pouvais dire ou faire ne me permettait d'être omnisciente, de toujours savoir à quoi m'attendre. Je savais que mes petites camarades avaient la fâcheuse tendance à toujours se montrer quelque peu impétueux et ne respectaient pas forcément les choses que nous avions nous mêmes établies. Cela avait peu d'importance dans une majorité de cas, mais il fallait quand même dire que j'anticipais sans arrêt le fait qu'ils puissent se montrer négligents, et condamner l'un ou plusieurs d'entre nous du fait des erreurs qu'ils étaient susceptibles de commettre. Bon, dit comme ça ça faisait un peu pédant, mais leur anonymat encore préservé les poussait certaines fois à se montrer totalement irresponsables, pensant qu'ils étaient les seuls à avoir quelque chose à protéger. Et avec ce qui grandissait dans mon ventre, cette manière de faire était encore moins justifiée que d'ordinaire. Je partais d'un petit rire aux paroles de ma vis à vis, quand elle s'érigeait en parangon d'honnêteté.


| Oh, mais c'est qui fait l'aspect croustillant de ces petites choses n'est ce pas? |


Moyen comme un autre de clore un sujet de conversation. Je la laisse à ses secrets mais me promet intérieurement d'enquêter sur l'identité de ce semi démon qui aurait pu la connaître. Je me rendais compte dans le même temps, que je pouvais aussi me demander quel était leur lien pour qu'elle le couvre, alors que la rencontre ne semblait pas s'être passée de manière formidable pour au moins l'un des deux. Je chercherais sans doute plus tard à en savoir plus. J'écoutais presque religieusement ce que la belle avait à me dire sur cette histoire de tuerie pendant la guerre. J'étais sûre que, d'une manière ou d'une autre elle en avait profité, mais Weaver me rappela prestement l'état d'esprit sécuritaire dans lequel elle semblait se trouver.


| La sécurité avant tout pas vrai ? Cela dit vous avez trouvé la couverture idéale pour commettre vos petites exactions ; je suis absolument certaine que votre place est « plus au chaud » que ne l'était jadis la mienne à la PES. Encore que, vous n'avez jamais subi les prières de vos camarades ou des équipes spécialement dédiées à notre traque ? C'est ce qui m'avait fait découvrir, moi. Je m'en rappellerai jusqu'à la fin de mes jours je crois. |


Quel bordel ce jour là ! Entre la nausée de tous les diables que m'avait donnée ce maudit tour de passe passe de Mc Borough et le carnage dont je m'étais rendue responsable en relevant les cadavres de la morgue... Je souris à cette pensée. Je sifflais à la vue de la cicatrice. Moi, je n'en avais jamais vraiment eues. Il faut dire que mon pouvoir s'exerce rarement en première ligne, et pour le reste on pouvait dire je pense que j'avais été plutôt chanceuse.


| C'est ce que je vois. Est ce que cela veut dire que vous allez vous battre avec nous? |


Pandore ou l'art de la subtilité.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Dim 18 Jan - 16:21

Je restais silencieuse, sa question n'apportant pas de réponse stricte. Voir même pas de réponse du tout. Si elle voulait des anecdotes elle avait sonné à la mauvaise porte, je ne compte pas faire copain-copain avec elle. Surtout que je n'aimerais ne pas me retrouver entre Maryana et Pandore si jamais ça tourne mal, je ne compte pas être un dommage collatéral à un quelconque conflit.

Lorsque Pandore me parle de la PES, je sens un frisson me transpercer, elle a effectivement pas du pouvoir y rester longtemps. Ca n'avait pas du être facile de maintenir sa place, et je n'imagine même pas dans quel état les prières ont pu la mettre. Il m'est, de façon rare, arrivé d'en entendre et je peux vous dire qu'au semi-démon ne peut aimer ça ...

- C'est sur, j'ai l'avantage qu'à la différence de la PES, on est pas spécialisé dans la recherche des semi-démons. Et pour les prières, mes camarades ne sont pas très croyants, bien sur sur le terrain ils s'en sont peut-être servis, mais c'est l'avantage d'être embusqué en tant que tireur. Mais je suis impressionné, avoir était intégré à la PES ça devait demander de sacré compétences ...

J'étais sincère, je n'aurais surement pas tenu longtemps dans ce genre de condition, quoi qu'on ne sait jamais à l'avance mais bon ... La réaction de Pandore à la vue de ma cicatrice me fait sourire, les gens réagissent tous différemment, certain s'ecoeure, d'autre me plaigne, mais je préfère ceux que sa impressionne. Bien sur parfois c'est pas facile, un regard écoeuré devant un corps nu c'est pas toujours agréable. Mais j'ai toujours dis que les séquelles de mon passé je les porterais fièrement.


A la condition de ne pas retrouver mon identité projeter sur la scène publique, je me battrais à vos côtés.

Bien sur j'ai conscience que mon identité peut être dévoilé de milliers de façon, et je sais à quel risque je m'expose en appartenant clairement au clan. Mais si j'ai au moins la sûreté de ne pas être dévoilé par le premier venu, alors je peux m'y risquer. De toute façon il serait dans leur intérêt de ne pas me faire perdre mon statut de militaire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Mer 21 Jan - 14:54

Parce qu'un moment il faut arrêter de tourner autour du pot et qu'il faut avancer, je me rends bien compte que je dois rapidement trouver une nouvelle tournure à donner à une conversation ou une relation. Je ne peux pas me poser en espèce de grande inquisitrice, à chercher sans arrêt des réponses à tous les problèmes qui m'occupent sans m'intéresser un minimum à la personne que j'ai en face de moi. Je suis bien sensé en apprendre plus sur elle et la jauger, mais je devais aussi l'intéresser, l'amalgamer à ce que je souhaitais mettre en place. On ne se bat jamais aussi bien que correctement entourés, et j'avais une conscience assez aiguë des enjeux à venir. De plu, si je sentais Weaver relativement méfiante par rapport à ce que j'étais et ce que je venais faire ici, j'avais l'intime conviction d'être capable de pouvoir l'embrigader, la pousser à rejoindre nos effectifs. La plupart des semi démons qui avaient déjà usé et abusé de leurs pouvoirs nous rejoignaient le plus souvent sans problèmes, car ils avaient déjà goûté aux délices de la puissance et en redemandaient. Je note une réaction que j'identifie comme étant assez positive lorsque j'évoque la PES. Et effectivement. Elle dit être impressionnée et je note que son attitude semble se détendre à l'occasion de ce compliment.


| Ah oui, forcément ça aide d'être plus loin sur la ligne de tir... Pour la PES, ça m'a surtout demandé de la patience. Ils avaient constamment besoin de renforts au niveau de leur équipe médico-légale et mes études m'ont alors bien servies... Ensuite, ça n'a pas été si compliqué que cela. Mon pasage là bas a été bénéfique, j'ai appris tout ce qu'il y avait à savoir sur notre ennemi |


Parce que je tenais le directeur par les couilles, parce que je faisais ce que je voulais de lui. Mc Borough était un salopard d'extrêmiste et un tyran en devenir, il voulait la peau des notres. Mais ce type était un faible, qui écoutait bien trop les trucs qui lui servaient de virilité entre les jambes et pas assez sa tête, par ailleurs pleine de vide. C'est totalement par accident et pour faire le malin, que cet imbécile a fini par me démasquer. On est toujours maître de ce que l'on veut, mais jamais du hasard... en fait, c'était purement la chance qui l'avait aidée, lui même n'ayant pas été capable de le faire par ses propres talents de gand enquêteur. Mon sourire s'illumine d'un très large sourire quand la belle me dit qu'elle nous rejoindrait. J'ai l'impression que pousser plus encore mon avantage ne serait pas très bénéfique, j'attends donc.


| Concrètement, comment vous voyez votre implication ? Prochainement, nous avons de nouvelles actions prévues. Vous pourriez ralentir, saboter ou faire diversion avec votre unité ? Quelle est elle, d'ailleurs? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Mar 27 Jan - 18:07

Est-ce que j'ai conscience qu'en parlant avec Pandore je joue un jeu dangereux ? Bien sur que oui. J'ai conscience que si la PES, ou les forces de l'ordre en ont vent je suis fichus. Ils n'hésiteront pas à me faire passer des tests, même en me pensant de bonne foi, et j'ai tout à fait conscience d'être incapable d'y résister. Je sais aussi que même sans la PES, cette discussion met à mal ma relation avec Maryana, à l'instant où elle en aura vent je peux être sur que je vais entendre parler du pays. J'espère juste ne pas tomber dans la confrontation. Après tout je n'ai ni besoin de lui dire ce qui s'est dit ici, et pas plus de lui rapporter mes faits et gestes. Ce qui va sans doute me mener à omettre des détails. Cependant je pense que Pandore à intérêt à ne pas en parler, et que donc je n'ai pas de grande crainte à avoir.
Quoi qu'il en soit l'atmosphère se détend un peu, bien que je reste évidemment sur mes gardes, et que je fasse toujours attention à ne pas en dire trop.

Alors que Pandore me parle de cette partie de sa vie, moment clef de la lutte si je puis dire. Je note dans un coin de ma tête qu'elle doit être la mieux placé pour m'en apprendre sur la PES. On ne combat pas un ennemi qu'on ne connait pas. Je n'ai pas vraiment conscience du fonctionnement de celle-ci, ni de leur manière de faire. En effet je n'y ai jamais était confronté, et leur rapport n'ont aucune chance de revenir sur un bureau militaire, encore moins entre mes mains. Je suis donc assez friande d'information à ce sujet, cependant je garde mes interrogations pour plus tard, éludant déjà certaine de ses questions.


- Effectivement ils ont du avoir pas mal de corps sur les bras, des deux camps ... Et surtout ils devaient avoir bon espoir de trouver des attributs qui différencierait les hommes des autres espèces, et surtout qui différencierais Homme et semi-démons. Comme je le disais, on ne se bat pas contre quelque chose qu'on ne connait pas. Je suis assez ignorante sur l'anatomie des différents espèces, mais je sais tout de même que les semi-démons n'ont aucune caractéristique physique différente. Non, ce qui nous différencie est incorporelle, un pouvoir d'origine démoniaque, et si on suit les croyances qui serait donc biblique puisque Satan fut un ange, mais la question plane encore. Et des réactions tout aussi incompréhensible, quoi que tout à fait logique. Une âme, mais une âme noircis par le mal, qui lutte en vain chaque jours. Bel atout que de connaitre l'ennemi en son cœur. Votre présence les as surement pousser à beaucoup de changement depuis non ? Une fois les failles ouvertes, il vaut mieux les refermer avant que qui que ce soit en profite, au vu des derniers événements on peut tout de même conclure qu'ils n'ont pas été assez rapide.

Pandore en revient au sujet qui l'intéressent le plus, ce qui peut se comprendre. Les questions qu'elle me pose résonner déjà dans ma tête. Comment aider en ayant l'impression d'être si lointain de leur action. En général les missions concernant des suspects de créature diverses et variés sont confié à la PES, on nous met presque toujours sur le banc de touche. Concrètement ? ... Tout dépend de vos actions, des moments, des effectifs de la PES. Si on est envoyé en mission, je peux effectivement modifier la donne en filant quelques mauvaises informations à mon équipe, puisque summum de l'ironie je suis en général leur ange gardien. Le recul permet aussi une meilleure vu d'ensemble ... Et je pourrais aussi vous donner des informations, à la condition que mon équipe ne se fasse pas décimer. S'ils meurt, je doute que les gens qui les remplace ait la même confiance en moi que celle qu'ils ont. Pour ce qui est des caractéristique, ont est une unité d'élite, ce qui veut dire qu'on n'agit pas pour rien. On nous demande discrétion, préservation du secret et efficacité. Ce qui nous pousse à toujours avoir une équipe restreinte, en général au maximum six ou sept personnes. Essentiellement masculine à part moi, mais c'était pas le cas il y a peu, et ça peu changer.
Y avait-il quelque chose à rajouter ? A part le fait qu'à chaque mot que je prononçais je me rendais compte qu'en les aidant je finirais forcément par être découverte. Comme je l'ai dis à la brune assise en face de moi, notre unité est efficace, c'est ce qui fait une grande partie de son prestige auprès des supérieur, si cette efficacité baisse, au mieux ils risquent de modifier l'unité, au pire de se douter d'une taupe au sein de leur rang, et sur de si petite unité le risque est élevé. Mais après tout je ne peux pas non plus rester sans rien faire, surtout si on nous affecte à des interventions contre des Semi-démons. Je me passerais bien d'abattre les miens.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Lun 2 Fév - 18:15

Un petit pas pour Pandore, un norme saut dans un gouffre pour toute l'Humanité. J'étais ravie de la décision de la jeune femme de nous rejoindre, au moins sommairement je savais que nous pourrions beaucoup tirer d'elle. Une militaire, non mais vous vous rendez compte ? C'était presque comme noël avant l'heure ! Nous pourrions avoir accès à de nouvelles sources d'informations ; nous n'aurions tout simplement plus aucune limite dans ce qu'il serait susceptible de découvrir. Je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion, qui était vraiment trop belle. Ce que je voulais maintenant, c'était m'attacher personnellement cette jeune semie démone pour pouvoir tirer le meilleur partie de ses pouvoirs, de sa personnalité et surtout de sa position. Finalement je n'avais pas tant besoin que cela d'une liquamenpathe, par contre je pouvais largement tirer profit de quelqu'un qui se trouvait être dans une source de renseignements dans le camp ennemi. C'était trop gros pour pouvoir être évité, trop gros pour pouvoir me permettre de passer à côté. Fanny Weaver devait être utilisée ; c'était son destin au moins autant que le miens était de pouvoir démolir ce monde, morceau après morceau. C'était juste impressionnant comment notre chemin pouvait sembler aller de soi. Le sien en tous cas me parlait largement. Je pouvais l'utiliser, le revêtir pour m'en faire un manteau, une protection supplémentaire contre les affres d'un avenir nébuleux. Ainsi les choses pouvaient elles aller en ce monde, ainsi devaient elles aller. Je n'ai rien contre le fait de donner d'autres informations à la jeune femme, bien au contraire, tant que celles ci peuvent lui servir à nous rejoindre, mon mouvement et moi. Encore noterais je que ce mouvement se fait de plus en plus ténu au fil du temps. J'ai l'impression qu'ils s'en fichent tous. Ils ne voient que la satisfaction de pulsions, de désirs immédiats. Rien à voir avec moi, qui voit à long terme, qui rêve de plonger ce monde dans le Chaos. Je dévoile un sourire carnassier.


| Oh, surtout le leur. Vous n'imaginez pas ce que ça donne quand une équipe d'intervention des flics tombe sur un jeune semi-démon qui ne maîtrise rien... Mais moi, j'auscultais surtout le corps de nos frères et de nos sœurs ; ces salopards de la PES se livraient à tout un tas d'expériences sur nous autres, rejetons de l'enfer... |


Je me rappelle de chaque détail, puisque les autopsies que j'avais pratiquées étaient complètes et que j'avais le sens de l'étude des petites choses. Je me souviens des objectifs, je me souviens des armes que voulait créer Mc Borough. Il n'avait pas pu croire à l'époque que je me rappellerai de tout, que je ferais tout ça à dessein. Cela allait lui retomber dessus un jour ou l'autre. J'y travaillais, et maintenant j'avais de nombreux atouts dans ma manche. La prochaine fois que je reviendrais, ce ne serait assurémment pas pour rien, et il ne tenait qu'à Fanny d'en être un à son tour. Je livre un sourire empli d'une joie cruelle à ma vis à vis.


| Oh, ils ne sont pas si bons que ça à apprendre de leurs erreurs, ces humains, puisque une équipe menée par Maryana a pu y rentrer comme dans du beurre, vous pouvez me croire. Ils ont encore perdu du monde, et nous avons de nouvelles informations, un grand coup à jouer. C'est aussi pour ça que je suis venue vous voir. Maintenant que je sais que vous êtes militaire, vous pouvez malmener les renforts ennemis lors de notre prochain mouvement... |


Je réfléchissais à toute vitesse.


| Et vous êtes stationnée où ? Parce que le jour où l'on agira, si vous pouvez neutraliser votre équipe d'une manière ou d'une autre, ça serait déjà pas mal, mais si vous pouvez aussi éliminer les autres, nous aurions ainsi le champ libre... |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Mer 11 Fév - 21:25

Quand on voit le monde que les hommes ont bâti, sur le mensonge, la peur, le sang, les coup bas, quand on voit de quoi ils sont capable. Le nombre de morts qu'ils portent à leur actif, sans pour autant que leur conscience viennent titiller leur esprit, j'en reviens toujours à me demander qui est vraiment démon, et qui ne l'est pas. Les humains ne compteront jamais combien de gens les semi-démons, ou démons ont pu tuer, car il leur faudrait reconnaître qu'en prenant n'importe quel guerre, même la plus minime, ils nous dépassent. En atrocité comme en quantité. Tout homme est un semi-démons refoulé, en chacun d'entre eux sommeille une part d'ombre terrible, qui finis toujours par se réveiller. Comment peut-on disséquer des corps, des gens vivants, faire des expériences sur des gens étant, du moins physiquement, leur semblable ?
Ils se disent mieux que nous, veulent nous éliminer, mais croient-ils qu'en nous faisant disparaître ils anéantiront le mal sur cette terre ? Leur maman ne leur ont pas appris qu'en chassant le diable, ont le rend encore plus dangereux ? Et que chaque mort dans nos rang ne fait que les agrandir ? Ne leur a-t-on pas conté enfant, que Dieu avait chassé Satan du Paradis, créant l'enfer ? N'est ce pas la preuve la plus formelle que rien ne peut nous faire disparaître, puisque pas même Dieu n'en a eu la force ?

- Oh si, je crois que je peux assez bien imaginer ... Nous ne sommes pas vraiment réputés pour être des tendres, surtout quand on ne contrôle pas. Je me passerais en revanche bien d'imaginer le sort qu'on peut subir une fois mort, j'en finis par croire que nous valons mieux que ces humains, nous au moins nous ne cachons pas nos intentions...

Enfin si, un peu tout de même, parce que nous sommes obligé de nous cacher pour survivre, mais au moins nous avons conscience de nos maux, nos origines, et nous ne les renions pas. Nous ne faisons pas semblant de chasser le mal, simplement pour assouvir des pulsions de meurtre et de sang.

- Si le chaos s'était répandu aussi vite que la bêtise, nous serions déjà maître de ce monde ...

Pandore finis par en revenir aux questions tactiques, me demandant où se stationne mon unité. La seule chose qui ne change a peu près jamais, puisque nous avons un "camp", un QG si je puis dire, qui restait fixe. A partir de là, nous partions à nos diverses missions peu importe la distance, bien qu'on nous donne plus facilement celles les plus proches. Je me lève donc, allant ouvrir quelques tiroirs de mon meuble avant d'y trouver une carte. Je retire tout ce qui se trouve sur la table basse, puis je déplie la carte devant nous. Je prend un crayon pour marquer la carte et les repères les plus importants. Me disant au passage que cette carte devrait donc disparaître aussi vite qu'elle était apparu.

- 90% du temps nous nous trouvons ici, c'est l'endroit en général où récupère nos infos de missions, où on se repose, où on est parfois obliger de rester un moment dans certaine circonstances. Bref, si on ne se trouve pas là, il n'y a pas vraiment d'endroit fixe, les zones où on agit le plus sont en général ici, et là, parce que c'est des zones marqué à risque. Je crois que je peux pas faire mieux.

Les zones étaient plutôt large, mais qu'est ce que j'y pouvais moi ? Je n'ai jamais dis que mon travail était régulier et précis. On loge, s'organise, se planque, là où on peut le faire ...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   Jeu 12 Fév - 23:00

J'avais réussi à gagner un pion et de nouvelles marges de manœuvre sur l'échiquier, ce soir. Alors que j'avais des soldats, des fous et une Reine à mon service, il semblerait que je puisse avoir aussi un cavalier à ajouter à ma collection ; un cavalier. Parce que la petite que j'avais sous les yeux semblait parfaitement capable de l'attaque surprise que je voulais préparer ; placée au bon endroit elle pouvait faire très mal, bloquer l'offensive ennemie qui ne manquerait pas de tomber sur le râble de la première tentative que nous ferons contre l'ordre établi. J'avais décidément bien fait de venir, déjà que je m'étais amusée comme une folle, alors si en plus on pouvait me servir sur un plateau une solution intéressante au problème majeur qui m'attendait si je devais en finir avec ces stupides sociétés humaines... J'étais plus que partante et cela se voyait, je n'avais plus seulement l'air empressée devant les réponses de Fanny, mais carrément affamée. Se rendait elle compte quel maillon irremplaçable elle allait former ? Quant à sa solidité, c'était à moi de m'en assurer. Pour le moment, je ne savais pas encore user de quel objet pour l'appâter. Voulait elle richesse, pouvoir ou domination ? Simple Chaos ? Je n'en savais rien et lui demander maintenant aurait l'air d'une location de son pouvoir contre contrepartie. Ce que je voulais, c'était la posséder. Je la remercierais, lui offrirait une gratification plus tard, quand j'entreverrais l'occasion idéale pour ça. Quoiqu'il en soit, je suis à peu près sûre d'avoir rallié la jeune semi-démone à mes arguments. Je lui offre un nouveau sourire.


| Sans doute, nous ne nous parons que de notre nature, tandis qu'eux se cachent derrière celui d'une vertu qu'ils ignorent. Notre rôle sur ce monde consiste justement à leur retirer ce masque... |


Qu'ils s'adonnent eux aussi au Chaos, obéissent à leurs pulsions, à leurs capacités. Faire d'eux des animaux, dont nous serions les maîtres. Ce grand dessein, cette culture de la dimension infernale dont nous sommes issus, Caim nous l'a conté à nous, Maryana et moi. Et nous voulons l'appliquer sur ce monde, même si nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur la marche exacte à suivre. Tout ce qui comptait désormais à mes yeux, c'était de provoquer le Grand Basculement ; opérer une brèche si importante dans notre réalité que les démons arpenteraient librement ce monde. Le prix d'un tel butin me vaudrait bien des récompenses de nos sombres maîtres... Je ris à sa petite plaisanterie, avant de la suivre du regard quand elle va chercher une carte. Je regarde l'objet comme le trésor que j'y reconnais. Je pars d'un rire réjoui, et embrasse Fanny sur les joues sous le coup d'une impulsion, tout en me saisissant de la carte.


| Je te la copies et te la rends, ma sœur. Ensemble tu le verras, nous ferons de grandes choses... Tu verras, notre groupe a, en plus de celui que tu as rencontré, quelques personnalités très intéressantes... |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'espère que personne ne t'as vu ...   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
J'espère que personne ne t'as vu ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'espère que personne ne ronfles... // Finn //
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Immeubles
-
Sauter vers: