AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Sam 22 Nov - 18:32

Le 2 Janvier 2018

Cela fait deux jours. Déjà deux jours, à peine deux jours. A la fois si long et pourtant si intenses. Krystel est morte. Je ne sais pas si j'accepte encore totalement ce fait, cette évidence. La Reine n'est plus. Ces simples mots, cette simple pensée, est extrêmement douloureuse. Le gout de l'échec, de la défaite. Je sais, pourtant, que je n'y peux rien, que j'ai agit comme je le devais, et comme je le pouvais. Mais cela ne m'est d'aucun réconfort ; elle est morte une seconde fois, pour de bon. Et moi, je dois continuer à avancer, à exécuter ses dernières volontés. Encore faut il que je trouve la force, que je la puise en moi. Je l'ai. Je sais que je l'ai. Et de toute manière, je n'ai pas le choix, comme je ne l'ai jamais eu. Je ne me rappelle pas avoir versé de larmes, mais je la pleure tout de même. En apparence, je réussis à conserver une attitude à peu près stable et inexpressive, mais en moi... Dès que je suis seule, plus rien ne va. Il ne me faut pas plus de deux jours pour pouvoir analyser mon état. J'ai dormi très peu, et ce n'est pas prêt de s'arranger ; même si j'avais le temps de me reposer je n'y arriverai pas. Trop tourmentée. Trop seule. Bien que je l'ai toujours été, la sensation est douloureuse, aujourd'hui. Parce que j'ai l'impression d'avoir tout perdu. Et Torben... Torben, qui était encore dans le coma, il y a quelques heures. J'ai fini par trouver des poches de sang de Krystel, qui représentent mon dernier espoir pour ramener mon partenaire à la vie. C'est mon devoir, c'est tout. Néanmoins, je n'ai pas pu m'attarder, je suis déjà repartie de la demeure Raybrandt. Tout est tellement flou... Je n'ai toujours pas pu parler à Jana, pour savoir ce qu'il va advenir de moi. Il faudra que cela se fasse, et vite, bien que la nouvelle Reine soit fort occupée.

Mais chaque chose en son temps.

Pour l'instant, je vais au BACA. J'ai garé ma voiture dans une petite rue de Glasgow, non loin du bâtiment, et m'y dirige à grand pas, tout en surveillant mes arrières pour vérifier que personne ne me suivait. Vielles habitudes, vieux réflexes qui resteront toujours en activité, sans que je m'en rende vraiment compte. La cia forme bien ses recrues... Cette époque de ma vie est récente sur l'échelle de ma vie, à peine quelques années, mais pourtant elle me semble si loin, si... révolue. Elle laisse ses traces, cependant. J'ai évolué sur la forme, mais le fond reste le même. Rien de plus qu'une tueuse, une espionne. Un robot, bien que pas si inhumain que ce que je prétende. Bref. Alors que la guerre couve -bien qu'elle n'ait jamais vraiment cessé- je me rends chez le général de vampires, nommé récemment par Krystel peu avant son décès. Il a demandé à me voir. J'éloigne de ma tête toutes les pensées si dérangeants, si torturantes, qui m'habitent, pour me concentrer à nouveau. Le travail est comme une drogue. Me plonger dedans me permet de faire abstraction du reste, bien que ce ne soit qu'éphémère. Ma démarche rapide et silencieuse couvre rapidement la distance me séparant de son bureau. J'arrive finalement devant la porte dudit bureau, toque et attends que l'on me donne l'autorisation d'entrer. Je m'introduis dans la pièce et referme silencieusement la porte derrière moi, lorsque c'est chose faite.

"Bonsoir, Général."

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Dim 30 Nov - 16:44

    Les événements de la nuit du 31 décembre étaient encore récents. Beaucoup trop. Krystel était morte, Jana et Morgane lui avaient succédé, non sans heurts grâce à Julien et ses sbires. Pourtant, il ne nous était pas possible de porter le deuil de cette tragique disparition. La reine avait fait son choix et avait décidé de courir devant son destin, seule. Elle n'avait désiré nulle aide, hormis celle de Torben sans doute. Elle avait préféré organiser sa succession et faire en sorte que les princesses soient entourées comme il se devait afin d'affronter l'avenir. Non, il n'était pas possible de porter le deuil. Il y avait trop de choses à mettre en place. Il était temps de rencontrer la jeune Danvers, dont Badenov m'avait vanté les qualités et de voir ce qu'elle avait dans le ventre et de quoi elle était capable. Nous avions un travail à accomplir. Torben nous avait laissé un chantier à mener à bien. Je regrettais qu'il ne soit plus là, un homme de cette trempe aurait été bien utile. Je n'étais pas particulièrement misogyne, mais il me semblait plus qualifié que la jeune femme... Nous verrions bien si elle me ferait changer d'avis. Je n'attendais que cela : être agréablement surpris.

    En revanche, je demeurais sceptique concernant l'état du servant de la reine. Il aurait du mourir. Il se retrouvait dans l'inconscience. Quel serait son réveil ? Plongerait-il dans une apathie dépressive qui le conduirait à la mort cette fois ? Saurait-il se relever ? Il était fort, mais cela ne suffisait pas toujours. Je ne comptais plus sur lui et sans doute n'avait-il pas envie de se replonger dans ces jeux de pouvoir. Il avait tout donné à sa vie et il avait été clair : il était fidèle à Krystel, pas à ce qu'elle laissait derrière elle. Il avait sans doute mérité qu'on lui fiche la paix.

    J'avais convoqué la jeune femme au BACA. Deux jours après ces terribles événements, c'était amplement suffisant. Elle ne pouvait se payer le luxe de pleurer. Il nous fallait agir vite. Julien était telle une bête blessée : il allait panser ses plaies, avant d'attaquer de nouveau. Et s'il était un minimum intelligent, il le ferait différemment cette fois, en préparant soigneusement un plan, en cherchant de nouveaux alliés. Parmi les vampires ? J'en doutais, il avait échoué à les convaincre... les loups ? Nous allions devoir mener une politique délicate auprès des autres races afin d'éviter qu'il ne les retourne contre nous... Et s'il y parvenait malgré tout... Et bien, notre armée serait là pour l’accueillir.

    On frappa à la porte, et j'autorisais la personne à entrer, découvrant, sans aucune surprise, Erin Danvers qui pénétrait dans le bureau, refermant la porte derrière elle. Elle me salua et je fis de même :

    « Mademoiselle Danvers. »

    J'inclinais très légèrement la tête pour ponctuer mon salut. Nous étions deux étrangers, qui allaient devoir travailler ensemble et qui étaient en train de se jauger. Pour le bien de tous, il valait mieux que cette collaboration soit fructueuse.

    « Un travail colossal nous attend et nous n'avons pas le loisir de porter le deuil. Badenov vous a laissé une mission. Il est temps de nous y atteler. Les nouvelles reines auront besoin de cette armée humaine. Il nous faut maintenant parler de sa mise en place et régler quelques problèmes pratiques. Asseyez-vous, cela risque d'être long. »

    Je lui indiquais le siège de la main, avant de m'asseoir à mon tour, non derrière le bureau qui aurait du nous séparer, mais sur le siège à ses côtés, nous mettant ainsi implicitement sur une sorte de pied d'égalité.

    « J'aimerais entendre votre vision des choses. Je suppose que vous avez déjà réfléchi à tout cela. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Mer 3 Déc - 18:04

Mon regard détaille la pièce, un instant. Tout ce qu'il y a de plus banal en somme pour un bureau ; table et fauteuils, un derrière et d'autres devant. De Valombre est là, me désigne d'ailleurs l'un des deux sièges en question. Nous nous connaissons peu, pour ne pas dire pas du tout, je suis toujours restée dans l'ombre, n'étant au fond qu'un personnage de second plan, et lui avait de plus été nommé à cette fonction que très récemment. Cette entrevue allait donc certainement être décisive, outre les nombreux points pratiques que nous allons avoir à aborder, j'allais pouvoir me faire une réelle opinion sur lui, et lui sur moi. Et mieux valait qu'elle soit bonne, dans notre intérêt commun. Bien qu'il soit encore trop tôt pour que je puisse définir correctement ma nouvelle place, je sais qu'un poids plus lourd va peser sur mes épaules. Peut être même y est-il déjà. Je m'y prépare, en tout cas, malgré la difficulté, malgré ma faiblesse dûe à la douleur. Je souffre, oui, je souffre à chaque fois que je me retrouve seule et que mes pensées sont libres d'aller où bon leur semble. Vers Elle, toujours. C'est encore trop frais, mais je sais que je dois déjà cicatriser, ou du moins fermer les yeux, et avancer. Je m'accroche à ce qu'il me reste, et je fais. Je montre un visage et un corps froids, presque inexpressifs, face au général. Rien ne vient ternir ces vielles habitudes là, alors que lorsque je suis isolée, nue face à moi même, je me sens si fragile et vulnérable. Enfin, bref.

"Merci."

Le vampire s'assoit en face de moi, et non derrière son bureau. J'apprécie ce geste, pourtant simple, mais pas dénué de sens. Loin de là. Il réduit la distance qu'aurait installé la table entre nous, et nous pose sur une certaine équité. Cela peut paraitre étonnant d'ailleurs, de la part d'un nocturne envers une humaine, mais l'étonnement est purement positif. Nous verrons avec la suite, bien sûr. Il évoque un projet d'armée humaine, qui m'aurait été confié par Torben. Bien que ce dernier ne m'en ait pas parlé, je ne remets nullement en cause ses dires. Je ne savais tout simplement pas que ce projet me revenait désormais, mais à bien y regarder ce n'est que pure logique. Et en effet, la monarchie va grandement en avoir besoin, car la guerre fait désormais beaucoup plus que gronder. J'acquiesce, alors qu'il me demande mon avis sur la question. Je prends le temps de réfléchir un instant. Inutile de lui dire que non, je n'étais pas vraiment au courant, j'ai déjà mon point de vue. Je prends quelques instants pour réfléchir, vérifier que je n'oublie rien.

"En effet, j'ai eu le temps d'y penser. Il nous faut agir rapidement. Je ne pense pas que l'armement soit le gros problème ; Torben avait toujours des contacts avec les russes que je peux reprendre. Un lieu pour l'entrainement peut être trouvé facilement, de même, un hangar isolé, quelque chose d'à la fois assez important et assez discret. En revanche, nous avons peu, très peu d'hommes, seul reste ceux qui ont survécu à avant hier, et ils sont peu nombreux. Il faut recruter vite et discrètement, sans faire aucune vague. La guerre doit être repoussée le plus longtemps possible, à tout prix, jusqu'à ce que cette armée -comme la votre- soit prête. Nous nous ferions décimer."

C'est une évidence. Suite à la mort de Krystel, les bases du monde de la nuit étaient fragiles et facilement ébranlées. Mais ceci n'était pas ma priorité, mais la sienne. Des régiments d'humains armés ne feraient que consolider ces bases. On ne peut de toute façon pas empêcher le conflit d'exploser, je crains que les rouages soient déjà en place. La ralentir, c'était tout ce qu'il restait, et c'était déjà un bon début. Je pouvais facilement agir dans ce domaine, ma formation d'espionne m'avantageant considérablement.

"Et vous ?"

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Mar 9 Déc - 17:37

    J'écoutais la jeune femme, attentivement. Que lui avait dit Torben au juste, sur ce qui serait après sa disparition ? Il devait mourir, il n'était pas envisageable qu'il survive à Krystel et pourtant... Mais c'était là un autre sujet. Badenov était un homme pragmatique et méticuleux, il avait du préparer sa relève, comme Krystel l'avait fait avec les deux princesses, bien qu'elles ne soient pas encore tout à fait prêtes à assurer leurs fonctions. Mais le temps avait joué contre nous. J'abordais le sujet de cette entrevue sans tourner autour du pot. Je savais être un parfait courtisan, flattant sans honte et maniant les mots avec précaution, mais en cet instant, j'étais le général des armes de nos reines et Erin allait devoir diriger la section humaine. Nous allions devoir conjuguer nos efforts pour que vampires et humains se battent ensemble et se côtoient dans un but commun. A priori, cela semblait difficile, pourtant, les bases étaient déjà posées, il n'y avait plus qu'à entretenir ce qui existait déjà, à le développer.

    Erin parla des contacts de Badenov avec les russes pour l'armement. Des armes que l'on mettait entre les mains des humains, des armes qui pouvaient tuer semi démons, loups-garous, vampires rebelles... Vampires tout courts. Fallait-il avoir confiance en Torben et désormais en Erin pour donner ce pouvoir à ces mortels. Une armée qui pouvait aussi se soulever contre nous, pourquoi pas ? Une fois bien entraînés, armés, cela serait facile. Je ne pouvais écarter totalement cette pensée dérangeante de mon esprit, mais sans pour autant la formuler ou laisser suspecter quoique ce soit. Pour le lieu de l'entraînement, il fallait un endroit isolé, certes, mais dont l'accès serait filtré et où les allers et venues ne seraient pas trop remarquées. Nos ennemis ne devaient pas identifier cet endroit. Si ce projet pouvait demeurer secret, ce serait tout aussi bien.

    Elle m'apprit que, malheureusement, il restait très peu d'hommes, beaucoup ayant succombé il y a deux jours. Je hochais la tête, soucieux. Il allait falloir recruter. Former ces nouvelles recrues. La guerre allait devoir attendre. Il était toujours possible de négocier, d'user de diplomatie pour gagner un peu de temps.

    « L'armement n'est a priori pas un problème, voilà une bonne nouvelle. Concernant le lieu, il nous faudrait un hangar, à distance de la ville, sans être forcément totalement isolé... L'idéal serait de développer une couverture... Une entreprise quelconque d'import/export, une façade banale pour ne pas attirer l'attention, qui justifierait les allers et venues de nos hommes sans pour autant qu'on s'y intéresse. »

    Cela devait être possible. Masquer nos activités martiales derrière la banalité. Quelque chose d'isolé, perdu au milieu de nulle part risquait d'être suspect. Et j'avais une petite idée de comment m'y prendre.

    « Parmi les hommes restant, y a-t-il des gradés ? Un sergent instructeur efficace et expérimenté ? Il faut réorganiser cette armée. Quant au recrutement... »

    J'eus un geste vague de la main.

    « Sans considérer les humains comme de la simple nourriture, j'avoue ne pas comprendre comment les convaincre de se battre à nos côtés. Badenov m'a confié que Krystel l'avait convaincu en lui montrant la vérité. Hélas, il ne m'a pas confié quels avaient été ses arguments. J'espérais que votre propre expérience vous permettrait de rallier les vôtres. »

    Autant lui faire part de mes lacunes à ce niveau. Je ne pourrais pas d'être une grande aide pour aborder les humains et les convaincre sans quelques clés. Je pouvais les amener à me faire confiance, sans aucun soucis. Je savais faire preuve d'empathie. Mais j'avais sans doute besoin qu'Erin m'en dise davantage.

    « Badenov avait... a confiance en vos capacités à gérer cette section. Il a toute confiance en vous. »

    Je ne lui parlais pas de son manque d'expérience qu'il avait soulevé. Travailler ensemble me permettrait d'y pallier.

    « Je ferais en sorte de retarder le conflit. Un peu de diplomatie et quelques promesses devraient nous faire gagner du temps. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Sam 13 Déc - 18:05

J'appréciais que le vampire ne tourne pas autour du pot et ne prenne pas non plus le sujet avec des pincettes. J'en faisais de même dans mon travail, lorsqu'il s'agissait de collaboration, ou d'établir des relations de confiance, et forcément j'étais satisfaite que mon vis à vis soit du même genre que moi. Si l'on ne dit pas les choses comme elles le sont, comment peut on avancer ? De plus, nous n'avions pas l'éternité pour régler les points que nous devions aborder ; plus vite les détails seraient vus, mieux ce serait. Nos adversaires n'attendront pas que nous soyons prêts alors autant l'être au plus vite. Eux, le sont peut être déjà. Ils n'ont pas perdu leur leader, et savent que nous sommes affaiblis, aussi bien les loups que Guillemaud. Nous perdons cette longueur d'avance là, il fallait la gagner autre part. Dans notre préparation, et surtout dans cette section humaine. Le reste n'était pas véritablement de mon ressort, et d'ailleurs le poids de cette armée sur les épaules me suffisait amplement. Je devais aussi arriver à savoir où j'en étais personnellement, arriver à avancer. Et me mettre à l'oeuvre, avoir quelque chose à construire, m'y aiderait. Je ne ferai pas part de ces quelques troubles au général, il n'a pas besoin de savoir ces choses là. Si nous étions sur la même longueur d'ondes, c'était le principal. Et cela avait l'air d'être le cas pour le moment. Je doutais, cependant, qu'il me fasse entièrement confiance. J'étais une femme, une humaine, il ne me connaissait que de nom, que par ce que Torben avait pu lui dire sur moi. Peu. Forcément, j'aurai tout autant mes preuves à faire auprès de lui qu'auprès de Jana. J'en avais l'habitude. Je devais lui prouver que j'étais de taille à mener ce projet, à rebâtir sur les ruines qu'il restait. Je m'en savais capable, sans aucune prétention. Je sais où sont mes limites, où sont mes compétences. Je sais de quoi je suis ou non à la hauteur, même si je n'avais avant pas pris le temps de me poser, et de réfléchir à ce que serait le monde et ma place lorsque Krystel ne serait plus. Peut être était-ce trop douloureux, trop dérangeant. Peut être était-ce avouer à l'avance une défaite. Mais malgré cela, les choses s'étaient tout de même préparées, dessinées d'elle même. Et, pris de cours, nous n'avions pas beaucoup de possibilités. Je savais que Krystel avait confiance en moi, elle l'avait assez eue pour me confier Torben, et j'avais développé avec ce dernier un lien également basé sur la confiance. Cela jouait, forcément. Je devais essayer d'amener le même type de relation avec le vampire, à une échelle différente bien entendu, mais il était dans notre intérêt commun de pouvoir coopérer aisément.

Je lui parle donc ouvertement de ce que je sais, de ce que je pense. Tableau global de la situation : équipement, hommes, lieux. J'écoute tout aussi attentivement ses réponses que ce qu'il a fait pour moi, quelques instants plus tôt. Ses idées sont bonnes, et sont adéquates avec les miennes et mes manières de faire en général. L'import/export était une couverture facilement utilisable, peut être même la plus pratique. Ayant fait des études de commerce international -bien que peu poussées- je pouvais moi même réussir à monter une façade qui tienne la route. J'acquiesce.

« Je vais prospecter, ce genre d'endroit est facilement trouvable. Je pense pouvoir nous fabriquer une couverture solide à ce niveau là. »

Par mon passé d'espionne, évidemment, bien que tout ne se faisait pas à l'échelle d'une entreprise, je devais bien garantir ma sécurité. Il fallait juste voir le nombre de faux papiers et d'identités que je gardais précieusement avec moi... Bref. L'homme embraye ensuite sur les hommes, le seul véritable problème que nous ayons. Recruter rapidement et discrètement. Le moindre bruit, la moindre vague ne nous était pas permise. Je le regarde, alors qu'il me parle de ce que lui avait confié Torben. Il dit aussi ne pas comprendre comment convaincre des humains de se battre pour des vampires.

« Oui, il reste quelques gradés, anciens militaires, recrutés au début des années sanglantes. Pour le reste... Disons que Torben et moi avons... un parcours à peu près similaire concernant notre entrée dans les services de la Reine. »

Je croise les jambes

« Nous ne sommes pas une espèce unie. Vous l'avez remarqué, dès votre révélation, des humains se sont tournés vers vous. Je suis d'accord que des petites nénettes qui ont juste envie de gouter aux morsures n'ont pas grand intérêt, mais vous aurez toujours des sympathisants des vampires. Leurs raisons... Certains se battent pour leur idéal, celui d'un monde en paix entre humains et vampires, d'autres par amour. Les raisons sont diverses, mais elles existent. Il ne me semble pas que Torben ait eu des problèmes à trouver des hommes ou des femmes capables de tuer et loyaux, à les entrainer et leur mettre des armes entre les mains. »

J'acquiecse, alors qu'il se dit capable de retarder le conflit. Cela me semble nécessaire, en effet.

« Je peux aussi agir à ce niveau là. Ma formation initiale est celle d'espionne, je sais manipuler et tirer des ficelles. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Sam 27 Déc - 21:50

    Je hochais la tête quand Erin abonda dans mon sens en se contentant de répondre qu'elle allait chercher un hangar qui n'attirerait pas l'attention. Facilement trouvable, oui, et davantage encore pour une humaine qui pouvait se déplacer de jour comme de nuit. Rien que cette particularité les rendait précieux en soutien et complément de nos forces et nos faiblesses. En travaillant en bonne intelligence, nous nous complétions et pouvions accomplir de grandes choses. Nous avions besoin d'eux... Pour nous nourrir, pour nous servir... Tout était question d'équilibre, un équilibre délicat, que les radicalistes mettaient à mal. Par contre, je fus légèrement surpris qu'elle me propose de fabriquer une couverture efficace.

    « Vraiment ? Vous êtes étonnante, quelle corde n'avez-donc vous pas à votre arc ? »

    J'arborais un petit sourire, mais qui n'était nullement moqueur. Un brin admiratif, surpris également. J'avais tout à apprendre de cette femme. Que ce soit au niveau de son caractère, de sa façon de travailler ou encore de ses compétences... Conduire une armée, espionner, économiste... Et d'autres encore. Autant de facettes qui s'avéraient utiles et fascinantes. Je reconnaissais que je comptais quelques lacunes à ces sujets. Je ne maîtrisais pas les outils modernes à la perfection. J'étais de l'ancienne école, j'avais des difficultés avec ces subtilités, cette façon de « tricher », de brouiller les pistes, d'inventer tout et n'importe quoi. Il faudrait sans doute que je me penche sur la question. Et que je prenne quelques leçons de la part de Scylla, qui elle, maîtrisait cette modernité.

    Une fois ce détail réglé, j'abordais le sujet de nos effectifs humains, réduits à peau de chagrin par les derniers affrontements. Il fallait des recrues, mais il fallait aussi une hiérarchie solide et expérimentée ou tout ceci ne servirait à rien. Erin me confirma qu'il restait quelques vétérans. Bien, c'était une bonne nouvelle. On pourrait faire quelque chose. Je l'interrogeais aussi sur les raisons qui poussaient les humains à se battre pour les vampires, un point que Torben n'avait su éclaircir. J'espérais qu'Erin serait plus explicite. A moins que je me sois trop éloigné de l'humanité pour pouvoir comprendre encore leur mode de fonctionnement.

    Je ne pus empêcher un sourire amer d'ourler mes lèvres quand elle commença en me faisant remarquer que les humains n'étaient pas très unis. Nous avions là un point commun. Mais je ne me souvenais que trop des idées religieuses qui avaient déchiré les miens quand j'étais humain et rien n'avait changé depuis. Cela ne changerait jamais. Lors de notre révélation, l'humanité avait été partagée entre la fascination et l'horreur. Entre adoration et animosité. Sans compter ceux qui voulaient goûter à la morsure vampirique ou au sang, les rendant accroc et les reléguant au rang de camés. Je haussais un sourcil quand elle parla des raisons qui pouvaient pousser les humains à se battre. Pour un idéal de paix et... par amour ? Mais je ne relevais pas. Elle confirma qu'il n'était pas difficile de trouver des humains loyaux et capables.

    « Et bien espérons que nous n'aurons pas davantage de difficultés. »

    Et d'ici à ce que nous ayons une armée capable... il fallait user de diplomatie et d'intrigues. Erin m'avoua qu'elle pouvait aussi se rendre utile à ce niveau.

    « Attention à ne pas trop vous éparpiller. Recruter et superviser la division humaine sera déjà une lourde charge de travail. Y a-t-il parmi les vétérans un homme sur lequel compter et à qui déléguer certaines tâches ? Des hommes qui pourraient en recruter d'autres ? Nous allons devoir mettre en place une hiérarchie et attribuer un rôle précis à chacun, nous ne pouvons tout assurer nous même, juste superviser. »
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Mar 30 Déc - 15:44

Nous arrivons à avancer relativement vite sur certains points. Pour l'instant, nous avions l'air de voir la situation de la même manière. Cela ne pouvait que nous aider à être plus efficaces, plus coopératifs. Nous devions tout faire pour l'être car nous n'avions pas le choix. Peut être, dans le fond, le général était il retissant à l'idée de travailler main dans la main avec une humaine, mais j’espérais que cette supposition s'avérerait fausse. En tout cas, il n'en montrait rien et cela m'inciter à penser que ce n'était pas vrai. Malgré son âge, il avait l'air ouvert d'esprit, et d'ailleurs si Krystel l'avait mis là où il se trouvait aujourd'hui ce n'était pas pour rien. Je n'avais, de toute manière, pas le temps de me poser foule de questions. Notre temps était compté et tout devait être réglé au plus vite. J'apprendrais vite à le connaître, je commençais déjà. Lui aussi, découvre qui je suis. Je parle seulement sur le plan professionnel bien sûr, mais pour quelqu'un comme moi il représente déjà beaucoup. Voire tout. C'était certainement pour cela que je pouvais avancer avoir beaucoup de cordes à mon arc, car bien que je ne sois pas encore bien veille, l'expérience n'attend pas forcément les années de pratique. Si l'on passe sa vie à pratiquer. J'avais commencé par de l'espionnage simple, récolte d'informations, puis je m'étais diversifiée. J'avais délaissé quelque peu l'espionnage comme je le définissais au départ depuis que j'étais au service de Krystel, mais les bases du métier ne s'oublient pas. Je le vois sourire, alors qu'il me lance une réplique plutôt flatteuse. Mon entrainement m'a appris à ne pas réagir à ce genre de paroles, qui, dans bien d'autres situations, peut s'avérer un début de tentative de manipulation. Néanmoins, je sais que ce n'est pas le cas. J'esquisse l'ombre d'un sourire, en réponse.

« Je ne suis pas parfaite, mais j'essaye d'acquérir toutes celles qui peuvent m'être utile. »

Oh, il restait du chemin à faire avant cela, bien sûr. Ce que je fais ne s'apprend pas dans une école ou dans des livres, on ne passe aucun diplôme certifiant nos capacités. Tout n'est qu'en constante évolution ; aussi bien mon environnement que ma propre personne. Je pouvais apprendre de toute, de chaque chose, chaque situation, chaque personne, allié ou ennemi. C'était ce que j'avais toujours fait, il fallait que je veille en permanence sur ce qui pouvait se passer autour de moi. Qu'un réflexe parmi d'autres. Je notai donc d'aller rapidement prospecter pour un hangar ou quelque chose dans le même style, qui correspondrait à nos besoins. Je ne doutais pas de pouvoir trouver une opportunité intéressante dans la zone portuaire, que ce soit celle de Glasgow ou d'Edimbourg. Pas de grande différence entre les deux, et mieux valait pas trop s'éloigner de ces deux grandes villes. Disperser nos forces ne ferait que nous affaiblir.

Je vois l'expression de visage du vampire changer, à mesure de mon petit topo. Une expérience personnelle ? Je n'en sais rien, et cela n'a pas d'importance. S'il a quoi que ce soit à me signaler je sais qu'il le fera. Il était important que nous puissions parler ouvertement. J'acquiesce, à ses paroles. Il va en effet falloir déléguer... Je n'ai pas l'habitude de gérer de grands groupes, il m'est arrivé d'avoir quelques hommes sous mes ordres pour m'assister dans mes missions, mais je suis une solitaire de nature. Si la présence d'autrui n'était pas requise, je ne la cherchais pas. Cela allait changer, et j'y étais prête. La perspective de lever une armée ne m'effraie pas, c'est une mission, un défi de plus. Et j'ai besoin d'objectifs précis en cette période trouble. Autant pour moi que pour le monde.

« D'accord. Je les connais tous plus ou moins, ils combattent depuis longtemps, et certains ont des expériences militaires antérieures. Je vais les réunir au plus vite et organiser les tâches. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Mar 6 Jan - 18:49

    « Personne ne l'est, même avec quelques centaines d'années au compteur. »

    Je l'observais un instant, un léger sourire flottant sur mes lèvres alors que cette jeune femme se révèle surprenante et professionnelle. Je ne pouvais m'en attendre à moins alors qu'elle était l'élève de Badenov, recommandée par lui et également par Krystel. Elle semblait jeune, mais pas une gamine non plus, c'était une femme assurée, qui savait ce qu'elle valait et ce qu'elle voulait. Elle ne perdait pas de temps en palabres, en cela, elle était fort semblable à la Mort.

    « Et beaucoup qui sont bien plus âgés que vous n'atteignent jamais votre degrés de compétence. »

    Des compétences qui pouvaient encore être affinées avec le temps. Si Erin était un jour transformée en vampire et avec les années, elle serait redoutable. Mais c'était sa condition d'humaine qui la rendait si précieuse en ces temps troublés, où nos faiblesses pouvaient ainsi être compensées par les ressources sans limites des humains. Travailler avec elle ne serait pas une corvée comme j'aurais pu le craindre. Pas parce qu'elle était humaine, ni une femme. Parce que je ne la connaissais pas tout simplement. Mais elle n'était pas fermée à la discussion, pas obtuse non plus et c'était appréciable. Je n'avais pas eu l'occasion de travailler avec Torben. J'ignorais si cela se serait bien passé ou pas. Nous étions sans doute assez professionnels pour aller dans le même sens sans laisser des jugements personnels nous freiner. Il n'était pas utile d'apprécier quelqu'un pour travailler avec, même si c'était plus agréable.

    Nous avancions. Erin était chargée de trouver un grand hangar, aménageable pour devenir un lieu d'entraînement pour les humains. Une entreprise écran. Cela ne serait pas difficile à trouver et en faire un lieu de rassemblement, grâce aux compétences de la jeune femme justement. Il fallait créer une hiérarchie militaire également. Erin chapeautait le tout, mais ne pouvait tout faire elle-même. Comme je lui déléguais la section humaine, elle déléguerait l'entraînement à proprement parler.

    « Parfait. Une fois cela fait, l'entraînement pourra commencer. Il est impératif de trouver rapidement ce hangar et d'y faire les travaux nécessaires. Discrètement et rapidement. Quand vous aurez trouvé l'emplacement, prévenez-moi, je m'occuperais du budget et de la mise en place des travaux tandis que vous en ferez une société écran pour dissimuler nos intentions. Nous nous réunirons une fois par semaine pour faire le point. Mais je reste disponible à tout moment si vous désirez me parler ou me faire part de quelque chose d'important. Je veux également la liste des humains sous vos ordres et leur « grade » ainsi que leurs compétences. »

    Il me semblait que cette question, la plus délicate était réglée.

    « Voyez-vous autre chose ? »

    Sinon, il était temps de se séparer et de nous mettre au travail. Je devais consulter les finances et des architectes pour mettre en forme nos plans.
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie : 17
Coups du Destin: 6
If it be your will
Messages : 1181
Membre du mois : 107
Je crédite ! : (c)Moi (c) Tennesse
Localisation : Edimbourg
Caractère : Sensible - Loyal - Mélancolique - Cynique - Artiste - Rancunier - Colérique - Ténébreux - Avisé - Charmeur
Vos Liens :
Spoiler:
 


Autres comptes : Eilih & Dante
If it be your will
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3213-nicolas-de-valom http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3231-nicolas-de-valombre#79737 http://strange-scotland.forums-actifs.com/t3230-nicolas-de-valombre#79736
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   Sam 10 Jan - 9:18

Je tente de décoder l'expression de visage de mon interlocuteur. Surprise ? Amusement ? Un peu des deux ? Mes propos ont en tout cas l'air de lui plaire, à le voir et à l'entendre. Je ne suis pas là pour cela, pas dans ce but principal. Mais disons qu'il fait parti du tout. Apprécier quelqu'un, même sur un plan uniquement professionnel, est un atout non négligeable dans une collaboration comme celle que nous devions mettre en place. Au même titre que la confiance. Je pensais pouvoir lui accorder la mienne, en partie du moins. Krystel l'a nommé à ce poste, elle savait donc pouvoir compter sur lui. C'est l'important. Mais je ne peux m'empêcher d'essayer de percer ses pensées ; vielle habitude d'espionne que celle-ci, pour laquelle j'étais très douée. Je pense l'être toujours, sans me vanter, ce n'est pas le genre de choses que l'on perd avec le temps, et inconsciemment, je le fais toujours, bien que n'ayant plus grand monde à manipuler. Tuer paraît bien plus facile, mais en vérité les deux actions sont simplement différentes, comportant chacune leurs propres difficultés. Lui aussi a sûrement dû être un tueur, durant la guerre, durant les siècles qui ont composé son existence. Il est un prédateur au même titre que ses congénères. Mais il est aussi un stratège. Moi aussi, sur un certain plan, plus restreint. Je n'ai jamais commandé des troupes, ma stratégie ne s'est limitée qu'à ma propre survie et l'accomplissement de ma mission. Ce n'est pas grave ; je suis quelqu'un entièrement capable de s'adapter, et bien que les derniers évènements me pèsent, je m'en sais toujours apte. J'ai encore beaucoup à progresser, cependant, je le sais aussi. Il y a toujours quelque part où progresser, où apprendre encore. La perfection n'existe pas, parce que je suis humaine, et parce que l'atteindre en soi n'est pas mon but.

Avancer m'en semblait un tout aussi acceptable. Avancer sur moi même et sur les autres. Sur notre travail. Nous avions passé en revue tout ce qui devait l'être, me semblait il. Planque, couverture, équipement matériel et humain. Nous n'avions pas perdu de temps à définir ces points, il ne fallait pas non plus en perdre à la réalisation du projet. Le temps court, le temps n'attend personne, pas plus les humains que les êtres séculaires, lorsque c'est la guerre qui est à nos portes. De Valombre récapitule. J'acquiesce.

« Non, il me semble que nous avons tout abordé. Je suis moi même joignable à tout moment, et je vous recontacte le plus rapidement possible. »

Le vampire se lève en même temps que moi, nous nous serrons la main.

« Bonne soirée, Général. »

Il ne sert à rien de s'éterniser plus ici et d'y perdre notre temps. De Valombre avait l'air en accord avec moi sur ce point. Je quittais donc rapidement le bureau, refermant silencieusement la porte derrière moi. Mes pas, tout aussi discrets, m'amenèrent rapidement à la sortie du BACA, où je replongeais dans la nuit sombre, comme un plongeur entre dans l'eau profonde. Il est temps de passer au concret.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing ever lasts forever [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End :: Le B.A.C.A.
-
Sauter vers: